télécharger ici - Cinémathèque de Grenoble

Commentaires

Transcription

télécharger ici - Cinémathèque de Grenoble
FÉVRIER
JUIN 2015
4 RUE HECTOR BERLIOZ
38000 GRENOBLE
WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
CINÉMATHÈQUE
GR
23 Grande Rue Grenoble
tel 04 76 42 49 81
www.librairie-arthaud.fr
Le 7e art a toute sa place au 1er étage de la librairie Arthaud :
beaux livres, essais et livres techniques.
2
De février à juin 2015
avec la Cinémathèque de Grenoble
En commençant ces lignes dans les tous premiers jours de
janvier, il était difficile d’imaginer que quelques jours plus
tard les choses ne seraient plus tout à fait comme avant.
Les assassinats perpétrés au sein de la rédaction de Charlie
Hebdo et les évènements qui ont suivi, ont profondément
marqué, pour ne pas dire traumatisé, nombre d’entre nous.
Pourtant plus que jamais nous croyons que la critique
même radicale de toutes les religions et plus largement la
liberté d’expression, mais aussi le rire, l’impertinence et
la réflexion sous toutes ses formes, sont indissociables de
notre démocratie laïque. Les auteurs de ces actes s’en sont
pris aux journalistes et caricaturistes d’un journal satirique,
mais à travers eux ce sont aussi tous les créateurs, auteurs
et artistes qui étaient visés. La réponse commune que nous
apporterons passera par les arts et la culture, dans un
véritable élan de liberté.
Pour essayer de poursuivre notre action dans ce sens, nous
vous proposons une programmation riche et variée, qui fait
d’abord la part belle à la grande histoire du cinéma avec la
fin du cycle consacré à David Lean ainsi qu’un cycle consacré à Frank Capra. Dans les deux cas, nous vous offrons
l’occasion de voir ou revoir certains des films marquants de
ces deux réalisateurs et d’autres plus rares, tous présentés
dans des copies numériques restaurées. Entre ces deux
évènements, la programmation fera une large place aux
collaborations artistiques avec de nombreux partenaires
comme la Maison de la poésie Rhône-Alpes, le Printemps
du Livre de Grenoble, le Festival de géopolitique, la MC2:,
le festival Ojoloco, la Maison de la culture arménienne de
Grenoble ou Celtic Connections, sans oublier bien évidemment l’INA avec lequel nous vous proposons depuis octobre
dernier un rendez-vous mensuel (et gratuit) qui vous permet
de découvrir de véritables pépites issues de ses collections.
SOMMAIRE
LES PROJECTIONS
CYCLE DAVID LEAN
CYCLE FRANK CAPRA
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
PROGRAMME FÉVRIER-JUIN
LA CINÉMATHÈQUE
LES COLLECTIONS
OUVERTURE DU CENTRE
DE DOCUMENTATION
LES PETITES FORMES
BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES
04
06
07
08
24
26
27
28
LE FESTIVAL DU FILM COURT
38ÈME ÉDITION
31
AGENDA
16
Mais ce semestre est surtout marqué par la mise en place
de l’accès au grand public des collections de la Cinémathèque de Grenoble. Désormais, l’équipe de la Cinémathèque vous accueille tous les jeudis, vendredis et samedis
de 14h à 18h pour vous permettre de consulter ses archives
et sa bibliothèque ou pour venir visionner près de 15 000
films de sa vidéothèque ou issus des collections numérisées
du CNC, ainsi que les milliers d’heures de programme radio
ou télévisé numérisées par l’INA.
Enfin, pensez bien à noter d’ores et déjà dans vos agendas
que la 38ème édition du Festival du film court en plein air de
Grenoble aura lieu du mardi 7 au dimanche 12 juillet. D’ici
là, nous vous souhaitons de beaux moments de cinéma…
Guillaume Poulet,
directeur de la Cinémathèque de Grenoble
P ho to co uvertu re : Robert Mi tchum d ans La Fille de Ryan d e David L ean
> P ro je t é j eu di 12 févri er à 20h. Vo i r page 7
3
Cycle
L
e grain de sable et l’univers
Englober d’un seul geste l’homme et le monde,
tel fut le projet, grandiose, du cinéma de David Lean.
Dans ses premiers films, le jeune réalisateur, associé
au dramaturge Noël Coward, s’attache au quotidien,
célébrant en pleine Seconde Guerre mondiale la douceur du foyer britannique, vers lequel convergent les
souvenirs des soldats naufragés de Ceux qui servent
en mer. Heureux mortels a pour décor quasi-unique
une maison populaire, dont on suit sur vingt ans la vie
des habitants. L’exiguïté du lieu contraste avec l’ampleur temporelle du récit, qui annonce les fresques
à venir. À chaque film, Lean repousse l’horizon de
ses personnages : dans L’esprit s’amuse, vaudeville
charmant, un couple bourgeois découvre l’existence
de l’au-delà, et la femme au foyer de Brève rencontre
fugue loin de ses responsabilités avec un homme
rencontré par hasard.
Cette ouverture au monde se poursuit dans les adaptations des romans initiatiques de Charles Dickens
(Les grandes espérances et Oliver Twist) où Lean
utilise des décors disproportionnés et une grande
profondeur de champ pour faire ressentir la difficulté
de l’individu à trouver une place dans le monde. Il en
ira de même dans Chaussure à son pied (Hobson’s
Choice, 1954), magnifique récit de l’émancipation
d’une vieille fille. Le mur du son (1952), consacré
aux pionniers de l’aviation, abandonne la terre ferme
pour la conquête du ciel puis de l’espace.
L’Angleterre est définitivement trop petite pour David
Lean qui devient dans la seconde partie de sa carrière
un infatigable voyageur. En 1955, Vacances à Venise
est une œuvre de transition : l’histoire de cette touriste américaine qui passe ses premières vacances à
l’étranger est aussi le premier film que Lean tourne
en dehors de son pays. À une époque où l’on recourt
encore volontiers à la transparence pour filmer en
studio des scènes se déroulant à l’étranger, le réalisateur exige de tourner tous les extérieurs de son
film en Italie. Un souci de réalisme qui se retrouvera dans ses films suivants, tous filmés en paysages
naturels, dans des conditions extrêmes, à l’opposé
des décors de studio expressionnistes de la période
anglaise.
Cette ambition a un prix : dans les vingt-cinq années qui suivent, Lean ne réalisera plus que six
films, mais chacun est une aventure hors-norme
qui marque durablement l’histoire du cinéma : il
explore la jungle (Le Pont de la rivière Kwaï, 1957),
le désert (Lawrence d’Arabie, 1962), les steppes de
4
Le spectacle est splendide mais il n’est pas innocent :
Lean filme un monde épique rongé par le doute et la
désillusion. Ses héros sont en quête d’un idéal qui se
heurte à la réalité, aux normes sociales (les amants
de Brève rencontre) ou à la politique (Lawrence d’Arabie, Docteur Jivago). La destruction finale du pont de
la rivière Kwaï est celle d’un rêve qui vole en éclats :
cette Vanité fait écho aux exigences artistiques grandissantes du cinéaste, qui se donne tout entier à ses
films (les tournages de Lawrence d’Arabie et de La
Fille de Ryan s’étalent sur plus d’un an). Dans les
dernières œuvres de David Lean, l’intime ne se dilue
donc pas dans le grand spectacle, il est au contraire
renforcé par son inscription dans des paysages grandioses qui font ressortir les failles des personnages.
Avec vingt-cinq ans d’écart, Brève rencontre et La
Fille de Ryan racontent ainsi la même histoire – celle
d’une épouse déçue et adultère – mais d’une façon
différente qui rend compte de l’élargissement de la
vision du cinéaste : le premier est une tragédie en
sourdine et le second un mélodrame flamboyant.
Brève rencontre interroge le rôle de la femme dans
la société et La Fille de Ryan passe de la morale à la
métaphysique en questionnant la place de l’être humain dans l’univers.
Monteur de formation, Lean excelle à faire se rencontrer de la sorte le microcosme et le macrocosme,
l’échelle humaine et celle de l’univers : c’est le raccord fameux de Lawrence d’Arabie entre la flamme
d’une allumette et un lever de soleil sur l’immensité
du désert. Au cœur de ces spectacles monumentaux,
d’infimes détails, des instants de poésie : une ombre
qui s’étend sur le désert, des cristaux de glace et
une fleur jaune, des traces de pas dans le sable, une
ombrelle soufflée par le vent... Des miniatures qui
rendent sensible la grandeur de la nature.
Sylvain Angiboust,
complice de la Cinémathèque depuis 2012
>TROIS FILMS DE DAVID LEAN
EN FÉVRIER
LES GRANDES ESPÉRANCES
JEUDI
5 FÉVRIER
20:00
OLIVER TWIST
VENDREDI
6 FÉVRIER
20:00
LA FILLE DE RYAN
JEUDI
12 FÉVRIER
20:00
> PAGE 8
> PAGE 8
> PAGE 9
CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE DAVID LEAN CYCLE
Russie (Docteur Jivago, 1965), les falaises sauvages
d’Irlande (La Fille de Ryan, 1970) et les montagnes
du Raj (La Route des Indes, 1984). Cette ouverture
au monde est aussi une ouverture à l’Histoire, dont
les soubresauts bousculent les destins individuels :
les deux Guerres mondiales, la Révolution russe, la
guerre d’indépendance irlandaise, la fin de la période
coloniale. Cette série de films inouïs constitue encore
aujourd’hui le modèle de la fresque historique, romanesque et contemplative, telle qu’on la retrouve chez
James Cameron (Titanic), Joe Wright (Reviens-moi)
ou Steven Spielberg (Cheval de guerre).
CYCLE DAVID LEAN
David Lean
5
CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA CYCLE FRANK CAPRA
CYCLE FRANK CAPRA
6
Monsieur Smith au Sénat
de Frank Capra
Projeté vendredi 29 mai à 20h
> Vo i r pag e 2 2
Cycle Frank Capra
Frank Capra est l’incarnation des plus belles années de la comédie hollywoodienne.
Des quarante années de sa carrière, trois phases peuvent être dégagées : jusqu’en 1936, il cherche son style, se
concentre sur l’écriture de scénarios et tourne des comédies mondaines ; entre 1936 et 1941, il donne au cinéma les
films les plus représentatifs de son art ; après la guerre, il ne parvient pas à retrouver le feu de la période précédente,
même s’il réalise l’un de ses chef d’oeuvres, La Vie est belle (1946).
C’est à la charnière des deux premières périodes que nous plonge le cycle proposé par la Cinémathèque, avec trois
films réalisés avant 1936 et trois films réalisés après, parmi lesquels ceux qui lui valurent les deux premiers de ses
trois oscars du meilleur réalisateur : New-York Miami (1934) et L’Extravagant Mister Deeds (1936).
> SIX RENDEZ-VOUS À NOTER :
JEUDI VENDREDI
JEUDI VENDREDI
JEUDI
VENDREDI
23 AVRIL
24 AVRIL
07 MAI 22 MAI
28 MAI
29 MAI
20:00
20:00
20:00
20:00
20:00
20:00
AMOUR DÉFENDU
LA GRANDE MURAILLE
NEW YORK - MIAMI
L’EXTRAVAGANT MONSIEUR DEEDS
HORIZONS PERDUS
MONSIEUR SMITH AU SÉNAT
20
20
21
22
22
22
À compter d’octobre 2014, l’Institut National de l’Audiovisuel et la Cinémathèque de Grenoble
s’associent pour (re)découvrir les programmes audiovisuels du XXème siècle. Tous les deuxièmes
mardis du mois, à 18h30 au Cinéma Juliet Berto, ces projections sont l’occasion de découvrir des
trésors singuliers de l’INA, parfois inédits, pour mettre en valeur la conservation de la mémoire
sous toutes ses formes.
Écho à la programmation de la Cinémathèque ou à d’autres évènements, lien avec le cinéma
ou avec une actualité récente, ces programmations sont souvent accompagnées d’une rencontre
avec un invité qui apporte son éclairage sur les documents présentés.
Délégation
Ina Centre-Est
TOUTES LES SÉANCES DES RENDEZ-VOUS AVEC L’INA SONT GRATUITES.
> CINQ RENDEZ-VOUS À NOTER :
MARDI 10 FÉVRIER 18:30
MARDI 10 MARS
18:30
MARDI 07 AVRIL 18:30
MARDI 12 MAI
18:30
MARDI 09 JUIN
18:30
PANORAMA DES ANNÉES 50 : TÉLÉ MÉMOIRE RHÔNE ALPES
LE WESTERN AVEC SERGIO LEONE...
DES ÉCRIVAINS SUR UN PLATEAU...
GILLES JACOB L’ARPENTEUR DE LA CROISETTE
JE ME SOUVIENS
08
12
18
22
23
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC L’INA RENDEZ-VOUS AVEC
Rendez-vous avec l’Ina
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
Le Guignol Lyonnais,
In Panorama des années 50 :
télé mémoire Rhônes Alpes
Projeté mardi 10 février à 18h30
> Voi r p a g e 8
7
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
5 > 13 FÉVRIER
8
|1|
JEUDI
5 FÉVRIER
20:00
CYCLE DAVID LEAN
f
VENDREDI
6 FÉVRIER
20:00
CYCLE DAVID LEAN
f
LES GRANDES ESPÉRANCES
OLIVER TWIST
ROYAUME-UNI • 1946 • 118’
> FICTION / DRAME, ROMANCE
ROYAUME-UNI • 1948 • 115’
> FICTION
Un jour qu’il se rend sur la tombe de
ses parents, Pip vient en aide à un
évadé en volant de la nourriture chez
ses tuteurs. Quelque temps plus tard,
le garçon est conduit dans une étrange
demeure où le temps semble s’être
arrêté. Il y rencontre une sinistre vieille
dame et sa jeune protégée, Estella, qui
le fascine. Ces événements changeront
à jamais la destinée de Pip…
Porté par une somptueuse photographie
contrastée de Guy Green sublimant les
décors grandioses de Wilfred Shingleton
(au point d’obtenir chacun un Oscar
bien mérité en 1948), le long-métrage
de David Lean s’impose comme un
classique instantané du cinéma.
Doté de cadrages démentiels, de
mouvements de caméra gracieux,
Les grandes espérances distille une
atmosphère à la lisière du fantastique
terriblement séduisante.
Titre original : Great expectations
Oliver Twist naît au début du XIXe siècle
dans une petite ville anglaise. Abandonné
par son père, privé de sa mère, morte
en couches, il est placé dans un orphelinat
dirigé par le cruel Bumble. En âge de
travailler, il est engagé comme apprenti
dans une entreprise de pompes funèbres.
Mais les mauvais traitements dont il est
l’objet l’incitent à fuir. Il se rend alors à
Londres, où il rencontre le vieux Fagin,
le roi des pickpockets. Alors qu’il fait
le guet pour ce dernier, le garçon est
arrêté par la police. Reconnu innocent,
il est relâché et recueilli par celui que
Fagin et sa bande tentaient de voler, le
vieux monsieur Brownlow...
Différenciée de l’adaptation de Roman
Polanski (2005) dont l’entreprise s’attachait plus au thème de l’enfermement,
la version d’Oliver Twist réalisée par
David Lean s’inscrit dans une veine
intimiste qui accompagne la reconnaissance du jeune cinéaste britannique au
cours des années 1940.
DAVID LEAN
AVEC : JOHN MILLS, VALERIE HOBSON, ANTHONY
WAGER, ALEC GUINNESS, MARTITA HUNT...
D’APRÈS LE ROMAN DE CHARLES DICKENS.
IMAGE : GUY GREEN. MUSIQUE : WALTER GOEHR.
PRODUCTION : CINEGUILD, RONALD NEAME
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
DAVID LEAN
|1|
AVEC : JAVEC ROBERT NEWTON , RALPH TRUMAN,
KATHLEEN HARRISON, ALEC GUINNESS...
D’APRÈS LE ROMAN DE CHARLES DICKENS.
IMAGE : GUY GREEN. MUSIQUE : ARNOLD BAX
PRODUCTION : CINEGUILD
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
|2|
Lancement de la TV à Lyon
MARDI
10 FÉVRIER
18:30
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
ENTRÉE LIBRE
|2|
s o u rce
f
PANORAMA DES ANNÉES 50 :
TÉLÉ MÉMOIRE RHÔNE ALPES
BERNARD VILLENEUVE
FRANCE • 1995 • 50’
> MAGAZINE
Montage d’archives de 1954, date de
création de la télévision régionale à Lyon,
jusqu’à 1964. Divers aspects qui
ont marqué cette décennie sont évoqués :
l’inauguration de la télévision régionale
à Lyon par Édouard Herriot, le lait maternel et la lactarium de Lyon, le coup de
grisou dans une mine près de Saint
Étienne, l’industrialisation de Grenoble,
la foire internationale de lyon, la foire
agricole de Beaucroissant, le sport dans
la région, les catastrophes naturelles, le
terrible hiver 1956, la construction des
banlieues et du quartier de la PartDieu, les nouvelles technologies, l’art et
la culture, les maires de Lyon.
COPRODUCTION INA / FRANCE 3
PROMENADE FANTAISISTE
DANS LYON
FRANCE • 1958 • 4’
> MAGAZINE
Promenade dans Lyon avec revue des
détails architecturaux humoristiques ou
curieux observés dans la ville.
PRODUCTION ORTF, LYON.
Délégation
Ina Centre-Est
ina
www.institut-national-audiovisuel.fr
JEUDI
12 FÉVRIER
20:00
CYCLE DAVID LEAN
LA FILLE DE RYAN
DAVID LEAN
|3|
f
ROYAUME-UNI • 1970 • 195’
> FICTION
Irlande. 1916. Sarah Ryan épouse le maître d’école du
village, de quinze ans son aîné. Déçue par cette union,
elle tombe amoureuse du major anglais venu prendre le
commandement de la garnison voisine...
Cet avant-dernier film de David Lean relève d’un romanesque achevé tout en évoquant un pic de la lutte pour
l’indépendance irlandaise en pleine première guerre mondiale en 1916. Aussi, le drame amoureux au cœur du film
transcrit les tensions entre l’île et l’Angleterre, Rosy (Sarah
Miles), mariée à un instituteur local (Robert Mitchum),
s’amourachant d’un soldat britannique blessé au front,
en garde d’une garnison voisine. Avec ce film, David Lean,
alors en fin de carrière, traduit le chant du cygne d’un
certain cinéma qui, vu d’aujourd’hui, regagne en force par
son classicisme éblouissant.
« La Fille de Ryan est une réussite artistique totale
sommet de la collaboration entre Lean et le directeur
de la photographie Freddie Young. Ce qui devait être au
départ une petite histoire d’amour dans la lignée de Brève
Rencontre va se transformer en un tournage interminable
et dispendieux. Fidèle à sa réputation de perfectionniste,
Lean fait construire un village entier pour les besoins du
film. L’impressionnante scène de tempête nécessita à elle
seule plus de quatre mois de tournage. » Source Arte.
Titre original : Ryan’s Daughter
AVEC : SARAH MILES, ROBERT MITCHUM, TREVOR HOWARD, CHRISTOPHER
JONES, JOHN MILLS... SCÉNARIO : ROBERT BOLT. IMAGE : FREDDIE YOUNG.
MUSIQUE : MAURICE JARRE. PRODUCTION : MGM, FARAWAY PRODUCTIONS,
DAVID LEAN ET ANTHONY HAVELOCK-ALLAN.
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
|4|
© Sylvie Biscioni
VENDREDI
13 FÉVRIER
18:30
ZABANA
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
|3|
ina
|4|
SAÏD OULD-KHELIFA
f
CANADA • 2012 • 107’
> FICTION / DRAME
À l’aube du 19 juin 1956, dans la cour de la prison
« Barberousse » d’Alger, la lame de la guillotine s’était
arrêtée, par deux fois. Le bourreau s’y est donc repris par
trois fois pour faire appliquer la sentence décidée par un
tribunal militaire français. Ainsi a été exécuté le militant
Ahmed Zabana. Il avait trente ans. C’est son histoire que
raconte Saïd Ould-Khelifa. Interprété avec talent par Imad
Benchenni, Zabana est le premier des 222 prisonniers
algériens guillotinés par les français pendant la guerre
d’Algérie, selon des études historiques entre 1956 et 1960.
« Ce n’est pas un film contre la France ou le peuple
français, c’est un film contre le colonialisme » explique
Saïd Ould-Khelifa. « J’ai fait ce film dans une sorte
d’inconscience, car les dossiers sont toujours délicats à
exhumer, même 60 ans après. Mais il fallait le faire ; ne
serait-ce que pour dire l’absurdité de la guerre et de la
peine de mort ».
Ancien journaliste passé à la mise en scène, Saïd Ould-Khelifa
a déjà à son actif trois longs-métrages, dont l’un, Le Thé
d’Ania, avec l’actrice Ariane Ascaride, traitait d’une autre
guerre, « la guerre contre les civils » comme il la qualifie,
qui a ensanglanté l’Algérie dans les années 1990.
AVEC : KHALED BENAÏSSA, IMAD BENCHENNI, ABDELKADER DJERIOU...
SCÉNARIO : AZZEDINE MIHOUBI.
PROJECTION : DCP
> RENCONTRES : SAÏD OULD-KHELIFA , RÉALISATEUR DE
ZABANA, ET DOMINIQUE BAX, PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION
CARREFOUR DES FESTIVALS
En partenariat avec
La Maison des Sages est un lieu d’accueil qui s’adresse particulièrement aux
immigrés retraités, femmes et hommes de toutes origines
PROGRAMME
s o u rce
9
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
26 FÉVRIER > 5 MARS
10
|1|
JEUDI
26 FÉVRIER
20:00
DERRIÈRE LA CAMÉRA
PIERRE GARBOLINO | 1|
f
Premier invité d’un cycle de rencontres
autour des collections de cinéma
numérique, Pierre Garbolino présente
une création vidéo inédite reliant les
thèmes fondamentaux présents dans
son œuvre : le geste, la lumière, le travail,
la pédagogie, l’image comme lieu de
rencontre. Cette soirée est l’occasion de
découvrir ce passeur d’images au style
unique et de le questionner sur son
parcours, ses choix et son regard.
Documentariste et vidéaste grenoblois,
Pierre Garbolino a déjà réalisé en 30 ans
quelque 70 vidéogrammes, braquant
sa caméra sur les pratiques artistiques
les plus diverses : musique, peinture,
danse, poésie, théâtre… Il a confié la
numérisation d’une quinzaine de ses
films à la Bibliothèque municipale de
Grenoble, qui en assure la diffusion
sur CinéVOD (plateforme de vidéos
numériques de la Bibliothèque municipale). Dans le cadre du cycle Avec le
temps qui met en valeur des auteurs et
artistes dont l’œuvre est en résonance
avec le thème du Printemps du livre
2015 (25 /​29 mars).
> RENCONTRE : PIERRE GARBOLINO,
ANIMÉE PAR THIERRY MAILLOT
En partenariat avec
VENDREDI
27 FÉVRIER
20:00
PEUPLER LA POÉSIE
|2|
f
SOIRÉE DE COURTS-MÉTRAGES
Projection de courts-métrages issus de la sélection 2013 du Festival du film court en plein
air. Ce programme sera complété par d’autres films courts et par des lectures.
TITLOI TELOUS
YORGOS ZOIS
GRÈCE, FRANCE • 2013 • 10’36
> EXPÉRIMENTAL
En Grèce, les panneaux publicitaires
extérieurs affichant de la publicité sont
interdits : ces panneaux vides, vierges
de tout message, deviennent malgré
eux le message. La Grèce est « hors
cadre ».
Titre français : Hors cadre
TOTENINSEL - LAS ISLAS DE
LOS MUERTOS | 2 |
VUK JEVREMOVIC
ALLEMAGNE, ESPAGNE • 2013 • 8’
> ANIMATION
Et si un fan de Franz Kafka offrait à F.W.
Murnau de faire un film adapté de sa
nouvelle Dans la colonie pénitentiaire ?
Titre français : L’Île des morts
PRODUCTIONS : CANVAS PRODUCTION - SITGES
PROJECTION : DCP
PRODUCTIONS : LA VOIE LACTÉE - PARIS, HOME
MADE FILM - ATHÈNES PROJECTION : DCP
POESIE, UNE UTOPIE D’AVENIR
Amener la poésie partout et pour tous est une ambition partagée par de nombreux
acteurs culturels dans le milieu de la poésie. Associations, maisons de la poésie,
lieux de diffusion poétiques, manifestations réunissant des « acteurs de la poésie »
présents sur les territoires militent pour cet objectif depuis plusieurs années.
Ils mènent une action réfléchie, qui pour reprendre les termes de Jean-Pierre SIMEON,
directeur du Printemps des Poètes, est « une expérience politique, [une] expérience
grandeur nature de l’éducation populaire, dans l’esprit vilarien, c’est-à-dire sortir
la poésie du petit microcosme d’initiés, tout en maintenant l’exigence la plus élevée
possible, en valorisant autant les pratiques amateurs que celles des professionnels
(....). Toute la question est donc de savoir comment trouver le grand public
sans passer par le spectaculaire qui nie la poésie. S’appuyer sur un réseau
de terrain pour développer des propositions multiples, créer des modes de
transmission innovants. »
Dans le cadre des RENCONTRES POÉSIE
ET EDUCATION POPULAIRE (27/28 FÉVRIER)
En partenariat avec
HORS
ESPACE 600
LES MURS
ENTRÉE LIBRE
dans la limite des places disponibles
GUY MOQUET
|3|
DEMIS HERENGER
JEUDI
5 MARS
20:00
CINÉMA ET POLITIQUE
LE CAÏMAN
PRÉCÉDÉ DE :
UNE RAISONNABLE UTOPIE OU
L’EXPÉRIENCE DE GRENOBLE
FRANCE • 2014 • 29’54
> FICTION
JEAN-CLAUDE BRINGUIER,
HUBERT KNAPP, CLAUDE MASSOT
Guy Moquet ou Guimo ou Guim’s a promis
à Ticky de l’embrasser au crépuscule
en plein milieu du quartier devant tout
le monde. Peut-être pas si fou ? Mais
peut-être pas si simple...
FRANCE • 1973 • 57’
> DOCUMENTAIRE
« J’aime faire des films à l’endroit où je suis.
Et en l’occurrence, j’étais à la Villeneuve.
Nous avons tourné Guy Moquet en un laps
de temps très court : sept après-midis et
une nuit. Certains acteurs travaillaient ou
étaient scolarisés. Il fallait donc faire vite…
Je pense qu’un réalisateur doit savoir
s’adapter au milieu dans lequel il tourne.
Dans un quartier difficile, un pays en crise,
on ne peut pas arriver avec plusieurs cars
de régie. Sinon, cela devient obscène.
Quand je tourne en milieu carcéral, je
n’amène pas du gros matériel car c’est
honteux pour l’administration pénitentiaire.
Le désir que j’ai de cinéma est un désir de
parler du monde. » Demis Herenger, propos
recueillis par Maïlys Medjadj, Place Gre’Net
AVEC : TEDDY LUKUNKU, SAMARA BOTSY, ERIC BOTSY,
SARAH AYANDEJI, DÉDÉ BA, COUMBA CAMARA...
SCÉNARIO, MONTAGE : DEMIS HERENGER.
MUSIQUE : STÉPHANE DAMIANO. IMAGE : JULIEN
PERRIN / RENAUD HAURAY. SON : SAMUEL RIPAULT.
PRODUCTIONS : BALDANDERS FILMS, VILL9 LA SERIE
PROJECTION : DCP
La ville nouvelle d’Échirolles près de
Grenoble a été un terrain d’innovation
dans tous les domaines, entre autres
celui de l’urbanisme. Ce reportage en
rend compte, en donnant la parole aux
habitants de la Villeneuve et en apportant le témoignage d’une dimension
réelle d’expérimentation sociale.
Pendant un mois Claude MASSOT et
son équipe ont suivi la vie au quotidien
des habitants de la Villeneuve.
PRODUCTION : ONRTF
PROJECTION : VIDÉO
f
|4|
NANNI MORETTI
ITALIE • 2006 • 112’
> FICTION / DRAME
Bruno Bonomo est un producteur de
cinéma qui a connu son heure de
gloire... Le naufrage de son couple
accentue sa déroute professionnelle.
Alors qu’il pense tout abandonner,
il croise une jeune réalisatrice qui
souhaite tourner le scénario qu’elle
a écrit, Le Caïman. Il s’agit d’une
biographie pamphlétaire de Berlusconi.
Enthousiaste, il décide de produire cette
oeuvre audacieuse.
« Entre film politique, journal de bord,
romance, mélodrame, docu-fiction et mise
en abîme, Le Caïman touche autant à l’individu qu’au collectif. Cette œuvre brosse
le portrait d’une Italie qui se réveille d’un
long K.O. » Michaël Mélinard, mai 2006.
Titre original : Il Caimano
AVEC : SILVIO ORLANDO, MARGHERITA BUY, DANIELE RAMPELLO... PRODUCTION : SACHER FILM, BAC
FILMS, STEPHAN FILMS
En partenariat avec
PROJECTION : 35MM (VOSTF)
COLLECTIONS CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
Vill9 la série
SÉANCE HORS LES MURS : ESPACE 600
97 GALERIE DE L’ARLEQUIN À GRENOBLE
> RENCONTRE : PHILIPPE TEILLET,
MAITRE DE CONFÉRENCE EN SCIENCE
POLITIQUE
En partenariat avec
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
f
MARDI
3 MARS
19:30
|4|
PROGRAMME
|3|
11
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
6 > 19 MARS
12
| 1|
VENDREDI
6 MARS
20:00
PÔLE EMPLOI,
NE QUITTEZ PAS !
NORA PHILIPPE
| 1|
f
FRANCE • 2013 • 78’
> DOCUMENTAIRE
Dans un Pôle emploi du 93, quarante
agents font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Samia, Corinne,
Thierry, Zuleika doivent soutenir et
surveiller, faire du chiffre, obéir aux
directives politiques et aux injonctions
de communication, trouver du travail
là où il n’y en a pas. C’est la vie d’une
équipe qui a intégré l’impossible à son
quotidien.
« Pôle emploi m’intéresse parce qu’il gère
une situation par définition inextricable
et composite, offrant par là même un
prisme de lecture passionnant sur notre
société française contemporaine, prise à
la fois dans une tradition bureaucratique
et étatique forte, et dans l’économie de
marché mondialisée. Pôle emploi est à ce
carrefour, donc à un endroit littéralement
impossible. Ce qui m’intéressait avant
tout, c’était d’aller à contre-courant des
traitements médiatiques hâtifs ou biaisés,
qui vont chercher du spectaculaire ou emploient des méthodes très discutables. »
Nora Philippe.
COPRODUCTION : GLORIA FILMS / LES FILMS DE
L’AIR / LCP- ASSEMBLÉE NATIONALE
PROJECTION : DCP
> RENCONTRES : SYNDICALISTES DE PÔLE
EMPLOI ET MEMBRES DU CIP38.
En partenariat avec
Sergio Leone
| 2|
MARDI
10 MARS
18:30
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
ENTRÉE LIBRE
|2|
f
LE WESTERN
AVEC SERGIO LEONE
GEORGES PAUMIER
FRANCE • 1973 • 25’36
> ENTRETIEN
Le western est un genre à part que Sergio
Leone affectionne particulièrement. Tout
au long de ce programme entrecoupé
d’extraits (Il était une fois dans l’Ouest,
Les grands espaces, La chevauchée fantastique, Il était une fois la révolution...),
Sergio Leone évoque sa conception du
western : l’importance de la musique et
le rôle de la femme. PRODUCTION ORTF
HOLLYWOOD USA :
CLINT EASTWOOD
MICHEL MINNAUD
FRANCE • 1978 • 34’ • Collection Ciné regards
> ENTRETIEN, REPORTAGE, PORTRAIT
Dans ce portrait, nous suivons l’acteur
Clint Eastwood dans les lieux qu’il
affectionne particulièrement : la mer, sa
maison au bord de la mer, les bois à
travers lesquels il fait de la moto. Longuement interviewé par Catherine Laporte,
il parle de ses goûts, de sa carrière (d’acteur à réalisateur), du métier d’acteur.
Avec des extraits de L’inspecteur Harry,
de Pour quelques dollars de plus...
PRODUCTION FRANCE 3
Délégation
Ina Centre-Est
www.institut-national-audiovisuel.fr
|1|
source
JEUDI
12 MARS
18:00
FESTIVAL GÉOPOLITIQUE
TABLE RONDE FRONTIÈRE
|2|
ina
f
Alors que le 7ème Festival de géopolitique
s’interroge cette année sur « À quoi servent les frontières ? », la Cinémathèque
a souhaité accueillir une table-ronde sur
les frontières et leurs représentations
au cinéma et dans les séries télévisées.
Cette table-ronde réunit trois chercheuses
européennes :
Elena dell’Agnese, Université de MilanoBicocca : Des espaces frontaliers au cinéma comme métaphores des relations
internationales.
Sarah Mekdjian, Université Pierre-Mendès France, Grenoble : Les apports
du cinéma à une (géo-)graphie des
frontières mobiles et des migrations
frontalières.
Virginie Mamadouh, Université
d’Amsterdam : Entre ponts et tunnels :
Enquêtes transfrontalières et frontières
linguistiques en séries.
Modération : Anne-Laure Amilhat Szary,
de l’Institut de Géographie Alpine,
responsable de l’équipe de recherches
F.A.M.M. - Frontières Altérités Marges
Mondialisation.
En partenariat avec
FESTIVAL GÉOPOLITIQUE
FESTIVAL OJOLOCO
NORTEADO
f
|3|
RIGOBERTO PEREZCANO
VENDREDI
13 MARS
20:00
FESTIVAL OJOLOCO
CINÉ-CONCERT
SOY CUBA
f
| 4|
MIKHAÏL KALATOZOV
MEXIQUE • 2010 • 94’
> FICTION / DRAME
URSS/CUBA • 1964 • 141’
> FICTION / DRAME
Originaire de la province de Oaxaca
au sud du Mexique, Andres, un jeune
fermier, rêve, comme nombre de ses
compatriotes, de traverser la frontière
qui le sépare de l’Eldorado américain.
Mais à chaque fois, le désert, la soif
et surtout les gardes-frontières l’en
empêchent. De retour à Tijuana après
un premier échec, il entre au service
d’Ela, qui tient une petite épicerie avec
l’aide de Cata, son employée. Sans pour
autant perdre de vue son objectif, il se
lie d’amitié avec les deux femmes.
Au moment où il est prêt à renoncer à
son rêve, l’appel du Nord se fait ressentir à nouveau. Il échafaude alors avec
leur aide un plan des plus surréalistes
afin de réaliser une ultime tentative…
À Cuba, sous le régime de Batista.
Maria, qui vit à La Havane, sombre dans
la honte lorsque l’homme qui l’aime
apprend comment elle gagne sa vie.
Pedro, un vieux paysan, doit quitter ses
terres, qui viennent d’être arbitrairement vendues à la firme United Fruit.
Un étudiant est le témoin des brutalités
de la police à l’égard des opposants. Et
un paysan rejoint la guérilla castriste...
AVEC : HAROLD TORRES, SONIA COUOH, ALICIA LAGUNA, LUIS CARDENAS... PRODUCTION : TIBURÓN
FILMES, FORPROCINE, IMCINE, MCCORMICK DE
MÉXICO, MEDIAPRO (ESPAGNE).
PROJECTION : 35MM (VOSTF)
> RENCONTRES :
ANNE-LAURE AMILHAT-SZARY, INSTITUT
DE GÉOGRAPHIE ALPINE, UNIVERSITÉ
JOSEPH FOURIER, ET
VIRGINIE MAMADOUH, UNIVERSITÉ
D’AMSTERDAM.
AVEC : JEAN BOUISE , SERGIO CORRIERI , JOSÉ
GALLARDO... PRODUCTION : ICAIC - INSTITUTO CUBANO DEL ARTE E INDUSTRIA CINEMATOGRAFICOS
MOSFILM.
Ciné-concert avec SZ
Film-ovni sur la révolution cubaine,
Soy Cuba aura attendu 40 ans pour
être diffusé et salué comme un film
précurseur du cinéma contemporain.
De l’humiliation à la fierté, chacun des
4 récits est consacré à un personnage
et la musique de SZ, tantôt acoustique,
électrique ou électronique, accompagne
admirablement ces combats d’une
étonnante actualité.
JEUDI
19 MARS
20:00
FESTIVAL OJOLOCO
f
LA MORT D’UN BUREAUCRATE
TOMAS GUTIERREZ ALEA
CUBA • 1966 • 85’
> FICTION / COMÉDIE
Un ouvrier cubain émérite meurt broyé
par sa machine à fabriquer des bustes
mortuaires. Selon ses voeux, on
l’enterre avec son livret de travail.
Malheureusement, sa veuve, pour
recevoir sa pension, est obligée de
fournir ce fameux livret. Le neveu du
défunt entreprend alors les démarches
nécessaires pour le récupérer.
« Mise en boîte d’un système bureaucratique poussé jusqu’à l’absurde, ce film est
d’abord un catalogue d’hommages et de
citations au burlesque américain. Harold
Lloyd, Buster Keaton et surtout Laurel et
Hardy sont salués par diverses poursuites
et une scène de bagarre générale dans
un cimetière... Avec une certaine acuité,
le cinéaste parvient à passer de la fable
kafkaïenne à la définition d’une couche
sociale dont le récit désigne clairement la
nocivité parasitaire. »
J.-F. Rauger, Le Monde 6/03/2002
Titre original : La muerte de un burócrata
AVEC : SALVADOR WOOD, MANUEL ESTANILLO,
SILVIA PLANAS PROJECTION : 35MM (VOSTF)
AVEC LE SOUTIEN DE L’INSTITUTO CUBANO DEL
ARTE E INDUSTRIA CINEMATOGRÁFICOS (ICAIC)
Frank Litzler (basse, guitare)
Damien Litzler (batterie)
En partenariat avec
UNE COPRODUCTION STARA ZAGORA - VILLE DE
SAINT-GRATIEN - RÉGIE 2C / VILLE DE GRENOBLE,
AVEC LE SOUTIEN DU CNV.
Festival Ojoloco 2015
(10 /​22 mars) WWW.OJOLOCO-GRENOBLE.COM)
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
JEUDI
12 MARS
20:00
|4|
PROGRAMME
|3|
13
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
20 MARS > 3 AVRIL
14
|1|
VENDREDI
20 MARS
20:00
FESTIVAL OJOLOCO
COURTS-MÉTRAGES
ESPAGNOLS ET
LATINO-AMÉRICAINS
f
Dans le cadre du 3ème Festival Ojoloco
(10-22 mars 2015), l’équipe du festival
et celle de la Cinémathèque vous
proposent de venir partager leurs
dernières découvertes en matière de
courts-métrages. Films espagnols et
sud-américains se côtoieront dans une
sélection de films récents : fictions, animations, documentaires, films d’école,
premiers films... Tous les genres seront
représentés au cours de cette soirée
spéciale.
La programmation définitive est
disponible dès le 15 février sur les sites
Internet de la Cinémathèque :
WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR et
sur celui du festival Ojoloco :
WWW.OJOLOCO-GRENOBLE.COM
LUNDI
23 MARS
20:00
AURÉLIA STEINER
(MELBOURNE)
f
MARGUERITE DURAS
FRANCE • 1979 • 35’
> FICTION
Le premier des deux Aurélia Steiner
traverse Paris, comme Les Mains
négatives. La caméra, sur une péniche,
ne suit plus les rues mais le fleuve,
au rythme tout aussi hypnotique de
travellings coulants, réguliers. Marguerite Duras lit la lettre d’amour d’une
femme, Aurélia Steiner, à un inconnu.
AURÉLIA STEINER
(VANCOUVER) | 1 |
MARGUERITE DURAS
FRANCE • 1979 • 48’
> FICTION
Aux travellings en couleur le long du
fleuve succèdent maintenant les plans
fixes et panoramiques, en noir et blanc,
sur les rochers, le rivage, la mer, le
ciel. Marguerite Duras lit une autre
lettre d’amour d’Aurélia Steiner à ses
parents, à sa mère, morte en couches
dans un camp de concentration, sous
les yeux du père agonisant, pendu au
bout d’une corde.
VOIX : MARGUERITE DURAS.
PRODUCTION : DÉDALE FILMS
PROJECTIONS : 35MM
En écho au spectacle La maladie de la
mort - Aurélia Steiner, présenté à la MC2
du 24 au 28 mars.
En partenariat avec
|2|
JEUDI
26 MARS
20:00
LE PRINTEMPS DU LIVRE
f
LES FRAGMENTS D’ANTONIN
|2|
GABRIEL LE BOMIN
FRANCE • 2006 • 90’
> FICTION / DRAME
En 1919, Antonin, un instituteur, est
retrouvé errant sur les routes. Comme
soldat, il a combattu dans un des régiments les plus exposés de la Grande
Guerre, et a été grièvement blessé.
Psychologiquement détruit, il échoue
dans un château transformé en hospice,
dirigé par le professeur Labrousse.
Celui-ci tente de le sortir de son enfer
en utilisant une méthode inédite : lui
faire revivre consciemment les moments
atroces qu’il a vécus pour qu’il puisse
ensuite les éliminer de son esprit.
Antonin revoit Madeleine, l’infirmière alsacienne dont il était secrètement amoureux et à qui il avait confié son journal...
AVEC : GREGORI DERANGÈRE, ANOUK GRINBERG,
AURÉLIEN RECOING... SCÉNARIO : MARCO FERRERI,
RAFAEL AZCONA. DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE : ÉTIENNE BECKER. MUSIQUE DE PHILIPPE
SARDE. PRODUCTION : LASER FILM, MARA FILMS
PROJECTION : 35MM
En partenariat avec
LE PRINTEMPS DU LIVRE
f
Carte blanche donnée à la comédienne
Nathalie Richard.
Plus d’informations sur :
PRINTEMPSDULIVRE.BM-GRENOBLE.FR
CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
JEUDI
2 AVRIL
20:00
LES TOILETTES DU PAPE
ENRIQUE FERNANDEZ ET CÉSAR
CHARLONE
f
|3|
URUGUAY, BRÉSIL, FRANCE • 2007 • 95’
> FICTION / COMÉDIE
À Melo, petite ville d’Uruguay à la frontière du Brésil, l’annonce de la visite du
Pape Jean-Paul II dans la région agite
les habitants. Les médias font monter
la pression : 50 000 pèlerins sont
attendus, en quête de nourriture,
boissons, souvenirs… Remplis d’espoir,
les villageois de ce territoire qui survit
essentiellement grâce à la contrebande,
espèrent partager la bénédiction divine
et recueillir les fruits de leurs ventes
dans cette manne providentielle.
Parmi eux, Beto pense avoir trouvé la
meilleure source de revenus : « les
toilettes du pape », où des milliers de
pèlerins viendront se soulager…
Avec ce film, la Cinémathèque poursuit
sa série de rendez-vous « Frontières &
cinéma », après le festival de géopolitique en mars et avant de nouveaux
rendez-vous à la rentrée prochaine.
Titre original : El Baño del papa
VENDREDI
3 AVRIL
20:00
SOIRÉE BEAUX-ARTS
NI PASSÉ, NI FUTUR.
f
Éclair de génie ou coup de foudre... Les
étudiants de l’ESAD (École supérieure
d’Art et Design Grenoble Valence) vous
présentent leurs productions audios et
visuelles.
Pour des moments radicaux au cinéma
Juliet Berto, résonances d’images et
projections sonores.
Bon appétit.
AVEC : ALMA SAURET, GUILLAUME PERUCHON,
JONATHAN JARRE, FLORIANE B.B.M, LISA PAUGET,
ESTHER POISSON, SALOME ROCHE,
CAMILLE CHOMIENNE, LAURENNE PELLECCHIA,
NILS CHERTIER, LAURE MADEJ-WELLER,
MARINE DI PAOLO, ARNAUD BERNE, AXEL COUTAZ,
FABIEN JEAN-CHRISTOPHE BONZI, HÉLÈNE LUCAS,
RAPHAËL CORSINO, LEILA BARKAOUI…
AVEC : CÉSAR TRONCOSO, VIRGINIA MENDEZ
PROJECTION : 35MM (VOSTF)
COLLECTIONS CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
> RENCONTRES :
ANNE-LAURE AMILHAT-SZARY, INSTITUT
DE GÉOGRAPHIE ALPINE, UNIVERSITÉ
JOSEPH FOURIER, ET
SARAH MEKDJIAN, LABORATOIRE PACTE,
UFR SCIENCES HUMAINES, UPMF.
Kryptoptern Bicirrhis - Floriane B.B.M. et Jonathan Jarre
En partenariat avec
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
VENDREDI
27 MARS
20:00
PROGRAMME
| 3|
| 6|
15
AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGEN
16
AGENDA
Février
MERCREDI
JEUDI
JEUDI
VENDREDI
SAMEDI
MARDI
JEUDI
4
5
PARCOURS CINÉMA VUES LUMIÈRE 1
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
29
LES PETITES FORMES > TOMAS BOZZATO
APÉRO / PROJECTION
27
LES GRANDES EXPÉRENCES
CYCLE DAVID LEAN
08
OLIVIER TWIST
CYCLE DAVID LEAN
27
18:00-20:00
18:00-20:00
20:00
20:00
20:00
18:30
18:00-20:00
20:00
20:00
14:00-16:00
18:00-20:00
Journée
18:00-20:00
20:00
20:00
MARDI
3
20:00
MERCREDI
JEUDI
4
5
VENDREDI
SAMEDI
MERCREDI
JEUDI
VENDREDI
6
7
10
12
13
14
25
26
08
CLÔTURE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINÉMA ÉTUDIANT
28
PANORAMA DES ANNÉES 50 : TÉLÉ MÉMOIRE RHÔNE-ALPES RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
08
LES PETITES FORMES > GEORGES MÉLIÈS
APÉRO / PROJECTION
27
LA FILLE DE RYAN
CYCLE DAVID LEAN
ZABANA
PARCOURS CINÉMA VUES LUMIÈRE 2
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
PARCOURS CINÉMA VUES LUMIÈRE 3
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
COLLOQUE THÉÂTRE ET CINÉMA
LES PETITES FORMES > GEORGES MÉLIÈS
09
09
29
29
28
APÉRO / PROJECTION
27
RENCONTRE AVEC PIERRE GARBOLINO
10
SOIRÉE CINÉ-POÈME
10
GUY MOQUET
+ UNE RAISONNABLE UTOPIE OU L’EXPÉRIENCE DE GRENOBLE
11
Mars
VENDREDI
MARDI
MERCREDI
JEUDI
VENDREDI
MERCREDI
JEUDI
VENDREDI
LUNDI
JEUDI
VENDREDI
18:00-20:00
18:00-20:00
20:00
6 20:00
10 18:30
PARCOURS CINÉMA MÉLIÈS ET TRUCAGES 1
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
29
LES PETITES FORMES > CINÉMA ET POLITIQUE
APÉRO / PROJECTION
27
LE CAÏMAN
CINÉMA ET POLITIQUE
LE WESTERN AVEC SERGIO LEONE
+ HOLLYWOOD USA : CLINT EASTWOOD
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
12
11 18:00-20:00
12 18:00-20:00
20:00
13 20:00
18 18:00-20:00
19 18:00-20:00
20:00
20 20:00
23 20:00
26 18:00-20:00
20:00
27 20:00
PARCOURS CINÉMA MÉLIÈS ET TRUCAGES 2
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
29
LES PETITES FORMES > LES FRONTIÈRES
APÉRO / PROJECTION
27
NORTEADO
FESTIVAL GÉOPOLITIQUE
13
SOY CUBA - CINÉ-CONCERT
FESTIVAL OJOLOCO
13
PARCOURS CINÉMA MÉLIÈS ET TRUCAGES 3
ATELIER / FORMATION / CRÉATION
29
LES PETITES FORMES > FESTIVAL OJOLOCO
APÉRO / PROJECTION
27
LA MORT D’UN BUREAUCRATE
FESTIVAL OJOLOCO
13
COURTS-MÉTRAGES ESPAGNOLS ET LATINO-AMÉRICAINS
FESTIVAL OJOLOCO
PÔLE EMPLOI, NE QUITTEZ PAS !
AURÉLIA STEINER
LES PETITES FORMES > LA GRANDE GUERRE
14
14
APÉRO / PROJECTION
LES FRAGMENTS D’ANTONIN
CARTE BLANCHE À NATHALIE RICHARD
11
12
27
14
LE PRINTEMPS DU LIVRE
15
Avril
JEUDI
2
VENDREDI
MARDI
3
7
JEUDI
9
VENDREDI
JEUDI
10
23
VENDREDI
MARDI
JEUDI
24
28
30
18:00-20:00
20:00
20:00
18:30
20:00
18:00-20:00
18:00-20:30
20:00
18:00-20:30
18:00-20:00
20:00
20:00
Soirée
18:00-20:00
20:00
LES PETITES FORMES > LES FRONTIÈRES
APÉRO / PROJECTION
LES TOILETTES DU PAPE
SOIRÉE BEAUX-ARTS
DES ÉCRIVAINS SUR UN PLATEAU
+ UNE HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE À LA TÉLÉVISION
PAUL CLAUDEL, UN NOUVEAU REGARD
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
LES PETITES FORMES > L’ESPRIT CELTE !
APÉRO / PROJECTION
HABITER N’EST PAS LOGER : PARCOURS EN PLEIN AIR
BIENNALE DE L’HABITAT DURABLE
15
18
18
GOOD VIBRATIONS
HABITER N’EST PAS LOGER : PARCOURS EN PLEIN AIR
27
15
27
18
19
BIENNALE DE L’HABITAT DURABLE
LES PETITES FORMES
19
27
AMOUR DÉFENDU
CYCLE FRANK CAPRA
LA GRANDE MURAILLE
CYCLE FRANK CAPRA
PROJECTION BIBLIOTHÈQUE EN ISÈRE
20
20
29
LES PETITES FORMES
APÉRO / PROJECTION
27
L’ARMÉE DU CRIME
CINÉMA ARMÉNIEN
20
LES PETITES FORMES
APÉRO / PROJECTION
27
NEW YORK - MIAMI
CYCLE FRANK CAPRA
21
GILLES JACOB, L’ARPENTEUR DE LA CROISETTE
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
21
LES PETITES FORMES
APÉRO / PROJECTION
27
JE PRENDS TON MAL
CINÉMA ARMÉNIEN
21
L’EXTRAVAGANT MONSIEUR DEEDS
CYCLE FRANK CAPRA
22
LES PETITES FORMES
APÉRO / PROJECTION
27
HORIZONS PERDUS
CYCLE FRANK CAPRA
22
MONSIEUR SMITH AU SÉNAT
CYCLE FRANK CAPRA
22
JE ME SOUVIENS
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
Mai
JEUDI
MARDI
JEUDI
VENDREDI
JEUDI
VENDREDI
7
12
21
22
28
29
18:00-20:00
20:00
18:30
18:00-20:00
20:00
20:00
18:00-20:00
20:00
20:00
Juin
MARDI
SAMEDI
JEUDI
9 18:30
13 15:00
25 20:00
23
SÉANCE DE COURTS-MÉTRAGES
23
LES PROJECTIONS ET LES RENDEZ-VOUS SE DÉROULENT AU CINÉMA JULIET BERTO
SAUF MENTION CONTRAIRE :
23
L’ÉTRANGER
HORS LES MURS
CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE, 4 RUE HECTOR BERLIOZ
AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGENDA AGEN
AGENDA
17
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
7 > 9 AVRIL
18
|1|
MARDI
7 AVRIL
18:30
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
ENTRÉE LIBRE
| 1|
f
DES ÉCRIVAINS SUR UN
PLATEAU : UNE HISTOIRE DE
LA LITTÉRATURE À LA
TÉLÉVISION
MARIA POURCHET, BERNARD FAROUX
FRANCE • 2009 • 64’55
> DOCUMENTAIRE
Des écrivains sur un plateau retrace
l’histoire d’une relation singulière :
celle qui, en France, lie les écrivains
à la télévision depuis 1950. Au travers
d’une sélection d’extraits d’émissions
littéraires, le film fait revivre en cinq
périodes clés l’évolution de ce mariage
qui n’a aujourd’hui plus rien de contrenature : l’invention d’un genre par
Pierre Dumayet, les tentations éducatives de l’ORTF, les premiers plateaux,
le règne incontesté de Bernard Pivot
et celui, nécessairement plus difficile
de ses héritiers. De très nombreux
extraits d’images d’archives illustrent
les commentaires en voix off et les
témoignages de nombreux journalistes
littéraires.
PRODUCTION FRANCE 2 ET INA.
Délégation
Ina Centre-Est
www.institut-national-audiovisuel.fr
MARDI
7 AVRIL
20:00
PAUL CLAUDEL
UN NOUVEAU REGARD
FLORENCE BONNIER
|1|
f
FRANCE • 2014 •
> DOCUMENTAIRE
Renée Nantet porte sur son père un
regard plein d’admiration, d’humour
et de liberté. Interrogée par Florence
Bonnier, elle évoque les grands moments de la vie du diplomate à partir de
1917 (date de sa naissance) au Brésil,
aux États- Unis et en Belgique. Elle
rappelle le lien très fort qui unissait
Paul Claudel à sa sœur Camille. Elle
évoque des anecdotes inédites de la vie
de son père.
Olivier Py, Didier Sandre, Robin Renucci,
François Angelier parlent à leur tour de
Renée Nantet qui a cotoyé tant de personnalités remarquables aujourd’hui
disparues : Jean- Louis Barrault,
Antoine Vitez, Laurent Terzieff, acteurs
et metteurs en scène de Paul Claudel
qui, grâce aux archives de l’INA, nous
révèlent leur passion pour ses œuvres.
PRODUCTION DEUX MILLE DIX-SEPT FILMS,
HEARTISTICOM.
> RENCONTRE : FLORENCE BONNIEL,
RÉALISATRICE
|2|
LE COUPLE TÉMOIN de William Klein (1976)
JEUDI
9 AVRIL
18:00 > 20:30
QUARTIER
CASERNE DE BONNE
PARCOURS LIBRE
f
HORS
LES MURS
BIENNALE DE L’HABITAT DURABLE | 2 |
HABITER N’EST PAS LOGER
PROMENADE CINÉMATOGRAPHIQUE DANS
LES MODES D’HABITER
Aujourd’hui, le confort dans l’habitat est
présenté bien souvent comme la garantie
d’un bien-être qui nous rendrait heureux,
une utopie sociale en quelque sorte.
Mais que nous propose-t-on réellement
quand on nous promet d’être bien au
chaud, protégé des bruits extérieurs,
des intempéries et des regards ? Entre
description réaliste, perception critique
et proposition utopique, le cinéma s’est
toujours intéressé aux modes d’habiter.
Dans le cadre de la 5ème édition de la
Biennale de l’habitat durable, nous
vous proposons un parcours cinématographique en plein air, en 6 écrans. Ce
parcours en libre accès traverse les
espaces de la Caserne de Bonne
pour finir sur la toiture terrasse d’un
immeuble.
À travers cette promenade cinématographique, les modes d’habiter sont
mis en perspective avec des films ou
des extraits de film des années 20 à nos
jours, en passant par les années 70
particulièrement caustiques. Chaque
film (ou extrait) passe en boucle sur un
écran, permettant d’attraper le
QUARTIER
CASERNE DE BONNE
PARCOURS LIBRE
f
HORS
LES MURS
BIENNALE DE L’HABITAT DURABLE | 2|
HABITER N’EST PAS LOGER
PROMENADE CINÉMATOGRAPHIQUE DANS
LES MODES D’HABITER
parcours à toute heure et dans le sens
que l’on veut. Parmi les films projetés,
un court-métrage de 17 minutes intitulé
« Grenoble » de Robert Bastardie (1928),
copie issue des collections de la Cinémathèque de Grenoble, sera projeté
en 35 mm avec un accompagnement
musical.
Une triple promenade, dans l’histoire
du cinéma, dans les modes d’habiter
et dans le quartier de la Caserne de
Bonne, à laquelle nous vous convions
les jeudi 9 et vendredi 10 avril 2015
de 18h00 à 20h30 – parcours en accès
libre.
Dispositif des écrans : Dorian Degoutte
Programmation : Nicolas Tixier
JEUDI
9 AVRIL
20:00
CINÉMA IRLANDAIS
GOOD VIBRATIONS
|3|
GLENN LEYBURN ET LISA BARROS D’SA
IRLANDE, ROYAUME-UNI • 2012 • 111’
> FICTION / BIOPIC, MUSICAL
Belfast, les années 1970 : le conflit violent que l’on nomme « The Troubles » rend
la vie des jeunes compliquée, exigeant une radicalisation ou un départ. Mais un
rebel passionné du mouvement punk, Terri Hooley, décide d’ouvrir un magasin de
disques dans le quartier le plus violent de l’Europe, nommé Good Vibrations.
Il découvre l’émergence de la voix de la résistance à travers des groupes de punk
de la ville et se retrouve au centre d’un mouvement de jeunes musiciens pour
créer une alternative à la violence, une Alternative Ulster, et redonner vie à la
ville.
Good Vibrations raconte la vie de ce godfather of punk, ce disquaire hors normes,
qui vit toujours à Belfast aujourd’hui.
« Quand les gens pensent au punk, ils pensent à quelque chose de très anarchique, nihiliste, même. Mais dans le contexte des Troubles, le punk, c’était une
force de vie, une façon de rester en vie », raconte la réalisatrice du film, Lisa
Barros D’sa. Ce n’était pas simple d’aller écouter de la musique entre amis dans
un bar le soir, de jouer dans un groupe... Terri disait que les punks étaient ses
héros, qui refusaient de voir leur jeunesse écrasée par ce qui se passait autour
d’eux. Ils étaient assez déterminés à vivre, rester jeunes, et être heureux. Et si on
écoute les paroles, elles ne parlent pas de violence, elles parlent d’une fille qu’ils
ont repérée dans le bus, de choses normales d’adolescents. Le punk permettait à
ces jeunes de penser différemment. »
AVEC : RICHARD DORMER, JODIE WHITTAKER, LIAM CUNNINGHAM...
SCÉNARIO : COLIN CARBERRY, GLENN PATTERSON.
BANDE ORIGINALE : DAVID HOLMES.
PROJECTION : BLURAY (VOSTF)
En partenariat avec
PROJECTIONS HORS LES MURS :
QUARTIER CASERNE DE BONNE
f
Association qui réunit anglophones et grenoblois autour
d’évènements en lien avec des traditions des pays celtes.
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
VENDREDI
10 AVRIL
18:00 > 20:30
PROGRAMME
| 3|
19
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
23 AVRIL > 21 MAI
20
|1|
JEUDI
23 AVRIL
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
AMOUR DÉFENDU
f
FRANK CAPRA
VENDREDI
24 AVRIL
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
LA GRANDE MURAILLE
FRANK CAPRA
|1|
f
|2|
JEUDI
30 AVRIL
20:00
CINÉMA ARMÉNIEN
L’ARMÉE DU CRIME
f
ROBERT GUÉDIGUIAN
ÉTATS-UNIS • 1932 • 88’
> FICTION / DRAME
ÉTATS-UNIS • 1933 • 88’
> FICTION / DRAME
FRANCE • 2009 • 129’
> FICTION / HISTORIQUE, DRAME, GUERRE
Lulu Smith, sur le déclin de sa vie,
revoit ses premières années : jeune
employée, elle fait la connaissance au
cours d’une croisière de Bob Grover,
un avocat. Elle en tombe amoureuse,
mais leur avenir ensemble s’obscurcit
quand Bob lui annonce qu’il est marié
avec une femme devenue infirme par
sa faute...
Un beau film méconnu de Frank Capra,
sans doute parce qu’il ne se situe pas
dans la lignée de ses futurs grands
succès. C’est la simple histoire d’une
femme, amoureuse passionnée, qui
sacrifie tout à son amour et se trouve
conduite à des extrémités que l’on ne
saurait imaginer. Dans le rôle principal,
Barbara Stanwyck prouve une fois de
plus qu’elle est une très grande actrice.
Titre original : Forbidden
Megan Davis se rend en Chine pour
y épouser le docteur Robert Strike,
un missionnaire américain. Mais la
guerre civile qui fait rage les oblige à
reporter leur mariage. Un redoutable
chef de bande, le général Yen, s’éprend
de Megan et la fait enlever. La jeune
femme ne tarde pas à ressentir un
mélange de répulsion et d’amour pour
son ravisseur, qui peut se montrer
tour à tour cruel et sensible. À la suite
d’une maladresse, Megan provoque la
disgrâce du général. À rebours de tous
ses principes, Yen renonce à se venger
sur la jeune femme et décide qu’un suicide au thé empoisonné s’impose pour
remédier à la situation. Megan laisse
alors éclater ses sentiments...
À Paris, pendant l’Occupation, Missak
Manouchian, ouvrier, poète et intellectuel d’origine arménienne, prend la tête
d’un groupe de résistants, les FTP-MOI,
essentiellement composé d’étrangers
et de personnes de confession juive.
Après la rafle du Vel d’Hiv’, ils s’engagent
dans l’action. Manouchian, d’abord
réticent à tuer, transgresse son éthique
au vu des circonstances. Sous son
impulsion, le groupe se structure et
commet près d’une centaine d’attentats
au cours de l’année 1943. Les résistants
sont alors traqués par les nazis et par
la police française. Filatures, dénonciations, chantages, tortures : toutes les
méthodes sont utilisées pour mettre
fin à l’activité des membres du réseau
Manouchian...
AVEC : BARBARA STANWYCK, ADOLPHE MENJOU,
RALPH BELLAMY, DOROTHY PETERSON, THOMAS
JEFFERSON...
PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
« Pour son vingt-deuxième film — chefd’oeuvre méconnu —, Frank Capra
s’attache avant tout à l’évolution intime
des personnages, et met sa caméra au
diapason de leurs fantasmes, de leurs
rêves. Barbara Stanwyck incarne de façon
magistrale la missionnaire bigote et refoulée. » N.T. Binh, Télérama
Titre original : The Bitter Tea of General Yen
AVEC : BARBARA STANWYCK, WALTER CONNOLLY,
NILS ASTHER... PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
AVEC : SIMON ABKARIAN, VIRGINIE LEDOYEN,
ROBINSON STÉVENIN...
SCÉNARIO : ROBERT GUÉDIGUIAN, SERGE LE
PÉRON, GILLES TAURAND.
PRODUCTIONS : AGAT FILMS & CIE, STUDIOCANAL
FRANCE, FRANCE 3 CINÉMA
PROJECTION : 35MM
COLLECTIONS CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
En partenariat avec
JEUDI
7 MAI
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
NEW-YORK - MIAMI
FRANK CAPRA
|2|
f
ÉTATS-UNIS • 1934 • 105’
> FICTION / COMÉDIE
Ellie Andrews, riche héritière, échappe
à la surveillance jalouse de son père,
qui désapprouve formellement ses
fiançailles avec un jeune dandy, et tente
de regagner New York, où l’attend son
triste promis, en prenant le bus au
départ de Miami. Elle y fait la connaissance, en des termes peu amènes, de
Peter Warne, un reporter sarcastique,
que son penchant pour l’alcool et les
bobards ont fait renvoyer de son journal.
Des rapports conflictuels s’instaurent
entre les deux jeunes gens, l’un dur et
désenchanté, l’autre enfant gâtée et
capricieuse. Peter comprend qu’il peut
tirer avantage de cette rencontre et joue
un double jeu avec la pauvre Ellie...
Titre original : It Happened One Night
AVEC : WARD BOND, BLANCHE FRIDERICI,
CLARK GABLE...
PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
PROJECTION : DCP (VOSTF)
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
MARDI
12 MAI
18:30
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
ENTRÉE LIBRE
|3|
f
GILLES JACOB L’ARPENTEUR
DE LA CROISETTE
SERGE LE PÉRON
FRANCE • 2009 • 65’44
> ARCHIVES, PORTRAIT
Ce portrait de Gilles Jacob est une libre
adaptation du livre de souvenirs La vie
passera comme un rêve (2009), écrit par
celui qui fut délégué général du Festival
de Cannes de 1978 à 2000 puis président
du festival de 2001 à 2014. Ponctué d’interviews de cinéastes tels que Claude
Lelouch, Wim Wenders, Claude Chabrol,
Quentin Tarantino, Jane Campion, les
frères Luc et Jean-Pierre Dardenne, le
documentaire alterne les documents
d’archives, les extraits de film et les
images filmées dans les coulisses du
festival de Cannes 2009, avec des entretiens au cours desquels Gilles Jacob
évoque ses souvenirs, de sa rencontre
avec Claude Chabrol au Lycée Louisle-Grand à son activité de critique de
cinéma à L’Express, de son amitié
avec François Truffaut à sa nomination
comme délégué général du prestigieux
festival... Ce documentaire est diffusé à
la veille de l’ouverture du 68ème Festival
de Cannes (13 au 24 mai 2015).
JEUDI
21 MAI
20:00
CINÉMA ARMÉNIEN
JE PRENDS TON MAL
www.institut-national-audiovisuel.fr
ina
f
ANTOINE CHAUDAGNE
FRANCE • 2004 • 52’
> DOCUMENTAIRE
Trois portraits d’arméniens en 2004.
La guerre contre l’Azerbaïdjan, l’ancien
pays « frère » du Caucase soviétique,
est terminée depuis 10 ans.
Les déchirures liées au conflit et à la
fermeture des frontières hantent encore
aujourd’hui le quotidien des Arméniens.
C’est autour des tablées caucasiennes
que les langues se délient et que les
discours dévoilent toute l’ambiguïté
de la « question azérie ». On boit, on
chante, on danse, on pleure. On évoque
les choses à demi-mot, entre musique
et vodka. Une bien jolie fresque, teintée
d’humanisme, et aux accents musicaux
poignants.
Autre titre : Tsav’t Tanèm
IMAGE, MONTAGE : ANTOINE CHAUDAGNE
CO-ÉCRITURE : STÉPHANIE BOYER.
SON : NICOLAS BERGER.
PRODUCTION : ANTOINE CHAUDAGNE.
PROJECTION : BETA SP
> RENCONTRE :
ANTOINE CHAUDAGNE, RÉALISATEUR
PRODUCTION ARTE FRANCE, INA
Délégation
Ina Centre-Est
source
En partenariat avec
PROGRAMME
Gilles Jacob
| 3|
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
|2|
21
PROGRAMME
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
22 MAI > 25 JUIN
22
|1|
|1|
VENDREDI
22 MAI
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
f
L’EXTRAVAGANT MONSIEUR
DEEDS |1|
FRANK CAPRA
ÉTATS-UNIS • 1936 • 115’
> FICTION / COMÉDIE
Un paisible provincial, Longfellow
Deeds, natif de Mandrake Falls, une
petite ville, apprend un jour qu’il vient
d’hériter d’un lointain parent, Martin
W.Semple, qui lui lègue vingt millions
de dollars. Ne sachant trop que faire
de cette soudaine fortune, Deeds se
rend quand même à New York afin d’y
mesurer l’importance de son bien. Sa
naïveté nourrit bientôt les railleries de
la bonne société new-yorkaise. Une
journaliste effrontée, Babe Bennett,
qui s’est glissée dans son entourage
en se faisant passer pour un bas bleu,
se moque allégrement de lui dans les
colonnes de son journal. Sans bien s’en
rendre compte, elle tombe peu à peu
amoureuse de cet homme singulier...
Titre original : Mr. Deeds Goes to Town
AVEC : GARY COOPER, JEAN ARTHUR , GEORGE
BANCROFT...
PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
PROJECTION : DCP
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
JEUDI
28 MAI
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
HORIZONS PERDUS
f
FRANK CAPRA
VENDREDI
29 MAI
20:00
CYCLE FRANK CAPRA
|2|
f
MONSIEUR SMITH AU SÉNAT
FRANK CAPRA
ÉTATS-UNIS • 1937 • 132’
> FICTION / AVENTURE, FANTASTQIUE
ÉTATS-UNIS • 1939 • 105’
> FICTION / COMÉDIE
1935. Un diplomate britannique,
Robert Conway, dirige les opérations
d’évacuation, par voie aérienne, de la
petite colonie occidentale de Bakul, en
Chine, peu de temps avant l’arrivée des
Japonais. Un pirate mongol détourne
l’avion, qui s’écrase dans les hauteurs
tibétaines. Les cinq survivants, Robert,
son frère George, Gloria Stone, une
danseuse aigrie, Henry Barnard, un
industriel américain ruiné et Alexander
Lovett, un paléontologue, sont recueillis
dans la somptueuse lamaserie de
Shangri-La. Robert y découvre un art de
vivre singulier, qui lui va droit au coeur,
ainsi que l’amour sous les traits de la
belle Sondra. Le Grand Lama lui offre
de lui succèder...
Titre original : Lost Horizon
Afin de continuer à mener tranquillement
leurs louches opérations, Jim Taylor,
un magnat qui contrôle un groupe de
presse, et le sénateur Joseph Harrison
Paine, un ténor politique, font élire au
Sénat le jeune et innocent Jefferson
Smith, passionnément dévoué au groupe
de boy-scouts qu’il dirige et aux valeurs
de la démocratie américaine.
Émerveillé par sa nouvelle fonction,
Smith ne se doute nullement de ce qui
se trame dans son dos. Clarissa Saunders, sa ravissante secrétaire, tente de
lui ouvrir les yeux. Il découvre peu à peu
la vérité. Taylor décide alors de le compromettre dans une affaire douteuse.
Smith finit par comprendre dans quel
piège il est tombé et se révolte....
AVEC : RONALD COLMAN, JOHN HOWARD (III),
EDWARD EVERETT HORTON...
PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
AVEC : JAMES STEWART , JEAN ARTHUR ,
CLAUDE RAINS...
PRODUCTION : COLUMBIA PICTURES
PROJECTION : DCP
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
Version inédite
PROJECTION : DCP
FILM RESTAURÉ ET NUMÉRISÉ
Titre original : Mr. Smith Goes to Washington
MARDI
9 JUIN
18:30
RENDEZ-VOUS AVEC L’INA
ENTRÉE LIBRE
|2|
| 3|
f
JE ME SOUVIENS
SAMY FREY
FRANCE • 1990 • 70’17
> ADAPTATION, OEUVRE ENREGISTRÉE EN STUDIO
Pièce enregistrée en studio, adaptée
du spectacle créé par Sami Frey au
Festival d’Avignon en 1988 puis repris
à Paris, spectacle lui même adapté
de l’oeuvre de Georges Pérec Je me
souviens. Un homme, sur son vélo, se
rappelle... de toutes ces petites choses
apparemment sans importance, mais
qui sont autant de souvenirs communs
à tous les Français de l’après guerre
jusqu’à la fin des années 60.
Avec humour et nostalgie, l’air de rien,
infatigablement, ce drôle de cycliste
réveille en nous des émotions et des
sensations oubliées.
SAMEDI
13 JUIN
15:00
L’ÉTRANGER
|3|
LUCHINO VISCONTI
f
ITALIE, FRANCE, ALGÉRIE • 1967 • 104’
> FICTION / DRAME
Alger, 1935. Un modeste employé,
Meursault, enterre sa mère sans
manifester le moindre sentiment. Le
lendemain, il se lie avec une jeune
collègue, Marie, puis reprend sa vie
de toujours, monotone, qu’un voisin,
Raymond, vient perturber.Meursault,
comme plongé dans un sentiment
d’indifférence, repousse Marie qui lui
demande de l’épouser, de même qu’il
refuse une promotion dans son travail.
Un dimanche, sur une plage, il tue un
Arabe, qui semblait harceler Raymond
depuis plusieurs jours....
AVEC : MARCELLO MASTROIANNI, ANNA KARINA,
BRUNO CREMER...
PROJECTION : 35MM
PRODUCTION INA, SOCIÉTÉ D’ÉDITION ET DE PROGRAMMES DE TÉLÉVISION (SEPT)
> RENCONTRE : JEAN-CLAUDE GALLOTA,
CHORÉGRAPHE
Délégation
Ina Centre-Est
www.institut-national-audiovisuel.fr
En écho à la pièce L’ÉTRANGER
chorégraphiée par Jean-Claude Gallota,
présentée à la MC2 du 9 au 20 juin.
En partenariat avec
JEUDI
25 JUIN
20:00
f
HORS
HÔPITAL SUD ÉCHIROLLES
LES MURS
ENTRÉE LIBRE
dans la limite des places disponibles
COURTS-MÉTRAGES
Pour la 3ème année consécutive, la
Cinémathèque de Grenoble propose
une séance hors les murs du Festival
du film court en plein air.
L’occasion de présenter un programme
de courts-métrages de 1h30 composé
de films issus des sélections des
dernières éditions.
Cette séance est organisée avec le
service culturel du CHU de Grenoble
et avec le soutien du Ministère de la
Culture et de la Communication – Drac
Rhône-Alpes, de l’Agence Régionale
de Santé et de la Région Rhône-Alpes,
dans le cadre du programme régional
« Culture et santé » et avec le soutien
du Conseil général de l’Isère dans le
cadre du programme « Culture et lien
social ».
PROJECTIONS HORS LES MURS :
HÔPITAL SUD ÉCHIROLLES
PROGRAMME
| 2|
PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME PROGRAMME
| 2|
23
LES COL
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
Travail sur la pellicule dans le cadre de l’inventaire
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
Les collections films de la Cinémathèque
24
La Salle Juliet Berto depuis son balcon
Les locaux rénovés de la
Cinémathèque de Grenoble
Les Enfants du paradis ,
d e Marcel Carné. 1945
Les collections
DE LA CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
Ne jetez pas vos films !
« Le cinéma constitue une part essentielle de notre héritage culturel et les films sont des enregistrements
incomparables de notre histoire et de notre quotidien. Pour permettre le travail des chercheurs et l’accès du
public aux oeuvres, les archives du film ont la charge d’acquérir, de sauvegarder, de documenter et de rendre
accessibles les films pour les générations actuelles et futures. Les 150 archives de 77 pays regroupées au sein
de la Fédération internationale des Archives du film (FIAF) ont sauvé plus de deux millions de films au cours des
soixante dix dernières années. Néanmoins, dans le cas de certains genres, de certaines régions géographiques
et de certaines époques de l’histoire du cinéma, moins de 10% de la production a survécu.
Les films sont des objets uniques et irremplaçables, et leur durée de vie peut être très longue, surtout si des
experts sont responsables de leur conservation. Bien que les progrès récents dans le domaine du numérique
affectent directement la technologie des images, les affiliés de la FIAF demeurent convaincus qu’ils doivent
continuer à acquérir les films et à les conserver en tant que films. Ne jetez jamais un film, même si vous êtes
convaincu qu’un support encore meilleur verra bientôt le jour. Quelles que soient les technologies futures des
images en mouvement, les copies film constituent notre lien avec les réalisations et les acquis du passé. LES
COPIES DE FILMS PEUVENT DURER. NE LES DÉTRUISEZ PAS. »
Extraits du Manifeste du 70ème Anniversaire de la FIAF
Vous avez des films ?
Déposez-les à la Cinémathèque de Grenoble
04 76 54 43 51 - [email protected]
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COLLECTIONS
LES COL
En matière de collections non-film (qui regroupent tout ce qui a rapport au cinéma en dehors des copies),
les collections de la Cinémathèque comprennent près de 2 000 ouvrages, plus de 50 titres de revues ou
périodiques remontant jusqu’à l’entre-deux guerres (les collections ne sont malheureusement pas toujours
complètes), des milliers de dossiers d’archives (sur des films, des auteurs, des festivals, etc.) et près de
24 000 affiches. Ces derniers mois, ces collections se sont également enrichies grâce à de nombreux dons.
Parmi les plus importants, nous pouvons citer la Cinémathèque Française qui a fait don de périodiques,
de catalogues de festivals et d’une soixantaine d’ouvrages, autant d’éléments venus en complément des
collections déjà constituées, ainsi que l’Institut Jean Vigo qui a fait un don très important d’environ 9 000
affiches des années 80 et 90.
LES COLLECTIONS
Les collections film de la Cinémathèque de Grenoble comprennent plus de 8 000 copies en argentique
(16mm et 35mm principalement). Au cours des derniers mois, ces collections se sont enrichies de près de
500 copies, en particulier grâce à deux dépôts importants effectués par un stock de films en passe
d’arrêter son activité (plus de 350 copies). À ceux-là, il faut ajouter quelques dépôts plus modestes en
nombre mais tout aussi importants pour la sauvegarde et la conservation. Au final, ce sont des films courts
ou des longs-métrages, des films de genre ou des classiques, qui ont été sauvés d’une destruction inéluctable. D’autres dépôts sont en projet ou en préparation, et toute personne qui possède des films peut
prendre contact avec la Cinémathèque pour envisager un dépôt (voir ci-dessous).
LES COLLECTIONS
... les collections ?
LES COLLECTIONS
La Cinémathèque est également un lieu de diffusion avec plus d’une centaine de films programmés de
septembre à juin au Cinéma Juliet Berto, un partenaire pour de la formation (entre autres de l’option
“Cinéma“ du Lycée Sainte-Cécile de la Côte Saint-André). Enfin, la Cinémathèque organise depuis 1978 le
Festival du film court en plein air de Grenoble, qui se déroule tous les ans au début du mois de juillet.
LES COLLECTIONS
Depuis la rénovation de ses locaux en 2014, elle devient un lieu de recherche et de lecture, un espace de
visionnage, un point d’accueil des professionnels, un terrain d’expérimentations pour des ateliers de création cinématographique, des stages ou des séminaires, un endroit accessible à tous, cinéphiles, chercheurs,
amateurs et professionnels de tous âges.
LES COLLECTIONS
Installée au cœur de la ville, la Cinémathèque de Grenoble est une porte d’entrée dans l’histoire du cinéma.
Depuis sa naissance en 1962, la Cinémathèque s’attache à conserver et diffuser le patrimoine cinématographique : association de sauvegarde et de mise en valeur, elle met à disposition ses collections sur place.
LES COLLECTIONS
une cinémathèque ?
LES COLLECTIONS
... C’est quoi
25
DU CENTRE DE DOC
OUVERTURE DU CENTRE DE DOCUMENTATION OUVERTURE DU CENTRE DE DOCUMENTATION OUVERTURE
OUVERTURE DU CENTRE DE DOCUMENTATION
26
Vous souhaitez...
En savoir plus
sur le cinéma ?
Visionner des films
rares et inédits ?
Découvrir des affiches
méconnues ?
Ouverture
du centre de
documentation
La Cinémathèque vous le permet dorénavant, en mettant à la
disposition de tous, en consultation sur place, environ 2 000
ouvrages sur le cinéma. Plus de 15 000 films en vidéo, dont
beaucoup de courts-métrages issus des sélections du Festival
du film court en plein air, et des millions d’heures de programmes numérisés par l’Institut National de l’Audiovisuel
peuvent être visionnés sur ordinateurs ou dans une salle de
projection dédiée. 200 titres de périodiques, 24 000 affiches
et plus de 40 000 dossiers (sur les films, les réalisateurs, sur
des thématiques...) sont également conservés et accessibles
sur demande. L’équipe vous accueille et se tient à votre disposition
pour vous aider dans vos éventuelles recherches documentaires.
N’hésitez pas à réserver à l’avance les outils et les espaces de travail que
vous désirez pour vos recherches, ou à formuler des demandes à distance.
LE CENTRE DE DOCUMENTATION
1 espace de lecture et de consultation des archives pouvant accueillir 12 personnes
1 petite salle de projection de 10 places
1 poste de visionnage des archives de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) et des
films numérisés des AFF (Archives Françaises du Film du CNC)
1 espace de travail dédié aux chercheurs et aux professionnels en résidence pouvant
accueillir 4 personnes.
1 poste de consultation des bases de données de la Cinémathèque
HORAIRES D’OUVERTURE
Jeudi, vendredi et samedi après-midi de 14h00 à 18h00
Le Centre de documentation est aussi accessible sur rendez-vous.
TARIFS
Journée :
3€ / 2€ tarif réduit
Abonnement
annuel :
20€ + 1 invitation saison 2015
10€ tarif réduit + 1 invitation saison 2015
CONTACT
[email protected]
04 76 54 43 51
> LES JEUDIS 18:00 > 20:00
À LA CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
APÉRO / PROJECTION
PARTICIPATION LIBRE À PARTIR DE 1€
Depuis le mois d’octobre, les jeudis de 18h à 20h, l’équipe de la Cinémathèque de Grenoble vous donne
rendez-vous dans ses nouveaux locaux au 4, rue Hector Berlioz, pour vous proposer un temps de rencontre
et de projections. Au programme, des films courts dans la petite salle de projection, la découverte des
projets et des collections de la Cinémathèque, une rencontre avec l’équipe salariée et bénévole, un moment
convivial autour d’un verre…
La programmation des petites formes se fait au fil de l’eau, elle est annoncée sur le site internet,
via la newsletter et les réseaux sociaux. Ce peut être aussi un temps de présentation d’un travail en cours,
d’un court-métrage récemment achevé : n’hésitez donc pas à vous approprier ces moments-là et à nous
faire des propositions, notre porte vous est ouverte…
PROCHAINS RENDEZ-VOUS, DE FÉVRIER À JUIN
JEUDI 18:00 > 20:00 5 FÉVRIER
Rencontre avec le vidéaste TOMAS BOZZATO
LIGNE DE FUITE 01
Dans un présent qui fuit sans cesse, nous accélérons pour rester à la même place.
Avancer toujours plus vite semble être la devise de notre monde. Ligne de fuite 01
raconte une route que des millions d’êtres humains empruntent chaque matin et
que peu d’entre nous semblent regarder. C’est une invitation à ralentir, à écouter et
à regarder autrement les paysages contemporains qui nous entourent.
« J’expérimente ici des procédés techniques qui me permettent de pétrir l’image à
ma guise. Maltraiter les supports m’éloigne d’une image standardisée pour raconter
les flux et les lieux que nous traversons quotidiennement, tout en laissant à l’imaginaire du spectateur la place de se déployer. Je propose une lecture sensible des
espaces urbains. » Tomas Bozzato
Ligne de fuite 01 est un court-métrage issu du spectacle Lignes de fuite qui allie musiques – rock, musique contemporaine, jazz – et images mixées en
direct par le réalisateur. WWW.TOMASBOZZATO.COM
JEUDI 12 FÉVRIER 18:00 > 20:00
Courts-métrages de Georges Méliès
En lien avec le Parcours Cinéma > page 29
JEUDI 26 FÉVRIER 18:00 > 20:00
Courts-métrages de Georges Méliès
En lien avec le Parcours Cinéma > page 29
JEUDI 5 MARS 18:00 > 20:00
Cinéma et Politique
En partenariat avec l’IEP de Grenoble > page 11
JEUDI 12 MARS 18:00 > 20:00
Les Frontières
En lien avec le Festival géopolitique > page 12
JEUDI 19 MARS 18:00 > 20:00
Courts-métrages espagnols
En lien avec le Festival Ojoloco > pages 13 et 14
JEUDI 26 MARS 18:00 > 20:00
En cours de programmation
JEUDI 2 AVRIL 18:00 > 20:00
Les Frontières
JEUDI 9 AVRIL 18:00 > 20:00
L’esprit celte !
En partenariat avec Celtic Connections > page 19
JEUDI 23 AVRIL 18:00 > 20:00
En cours de programmation
JEUDI 30 AVRIL 18:00 > 20:00
En cours de programmation
JEUDI 7 MAI 8:00 > 20:00
En cours de programmation
JEUDI 21 MAI 18:00 > 20:00
En cours de programmation
JEUDI 28 MAI 18:00 > 20:00
En cours de programmation
TOUTES LES INFORMATIONS SUR LE SITE INTERNET DE LA CINÉMATHÈQUE : WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETITES FORMES LES PETI
Les petites formes
27
BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADE
Balades cinématographiques...
SAMEDI
7 FÉVRIER
20:00
CLÔTURE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU
CINÉMA ÉTUDIANT DE GRENOBLE
Projection du palmarès en présence du jury (Robert Cahen, vidéaste
et compositeur, Alexander Abaturov, réalisateur, Clizia Centorrino,
chercheuse en cinéma et Cécile Gouy-Gibert, ethnologue).
Le public et les adhérents de l’association des Arts du Spectacle
décerneront à leur tour leurs prix.
Organisé par des étudiants en Arts du spectacle de l’université
Stendhal, le Festival International du Cinéma Étudiant de Grenoble
(5, 6 et 7 février 2015) est un nouveau rendez-vous pour tous ceux
qui souhaitent découvrir, réfléchir et échanger sur la jeune création.
Après un appel à films auprès d’étudiants français et internationaux, 15 films ont été sélectionnés pour la compétition (fictions,
documentaires, courts et moyens métrages, animation et films expérimentaux).
ernationalJEUDI
du Cinéma Etudiant de Grenoble,
26 FÉVRIER
s étudiants
de l’atelier de programmation de
09:00 > 17:00
CINÉMA
BERTO
e de Licence
ArtsJULIET
du spectacle
est un nouveau
ur les amoureux du cinéma qui souhaitent
chir et échanger sur la jeune création.
rs, du 5 au 7 février 2015, dans deux espaces
mphidice et la salle Juliet Berto, cette première
u public une programmation répondant à la
’Autre Portrait.
mpétition
el à projet auprès d’étudiants français et
le festival affirme sa singularité avec la
quinze films aux formes variées : fictions,
courts et moyens métrages, animation et
ntaux.
partie en 4 programmes diffusés sur 2 jours,
s jeunes cinéastes s’intéressent plus souvent
t et avec finesse à la question de l’altérité. Un
e les relier : le reflet, le double, l’altérité, en
ité des identités.
BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES
CINÉMA JULIET BERTO
COLLOQUE INTERNATIONAL
«CINÉMA ET ARTS DE LA SCÈNE :
INTERFÉRENCES TEMPORELLES»
L’objet de ce colloque est d’examiner la manière dont le cinéma
(ainsi que la vidéo) et les divers arts de la scène (théâtre, danse et
mime) ont pu exercer les uns sur les autres une influence dans leur
rapport au temps, du début du XXè siècle jusqu’à nos jours.
Colloque organisée par l’Université Grenoble Alpes (UR Litt & Arts équipe CINESTHEA)
26 février : Cinéma Juliet Berto // 27 février : MC2:
CINÉMA CHEZ L’HABITANT
Et si le court-métrage c’était aussi chez vous ?
L’association À Bientôt J’espère organise tout au long de l’année des
séances de Cinéma chez l’Habitant.
C’est l’occasion de découvrir des films documentaires souvent
primés, mais qui très rapidement ne sont plus visibles nulle part. La
Cinémathèque de Grenoble est ravie de s’associer une nouvelle fois
au Cinéma chez l’Habitant pour multiplier les occasions, en dehors du
Festival du film court en plein air, de découvrir des courts-métrages.
Ces petites pépites sortiront des placards et viendront accompagner
votre dessert après un long métrage.
Pour organiser une soirée chez vous, contactez l’association
par mail : [email protected] ou au 07 71 02 06 27
TOUTES LES INFORMATIONS SUR LE SITE INTERNET DE LA CINÉMATHÈQUE : WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
ÉQUIPE
tion
DIRECTEUR : GUILLAUME POULET
DE COMMUNICATION ET DE CONDUITE DE PROJETS : LAETITIA BOULLE
festival, leCHARGÉE
palmarès
sera
projeté
à la salle
ASSISTANTE
DE DIRECTION
: VÉRONIQUE
MONDET
PROJECTIONNISTE : SYLVAIN CROBU
présence d’un
jury
d’exception
: Robert
Cahen,
STAGIAIRE
EN CHARGE
DES COLLECTIONS
: ALEXANDRE
THEVENOT
mpositeur,RESPONSABLE
Alexander
Abaturov,
réalisateur,
DE LA PUBLICATION
: GUILLAUME
POULET
RÉALISATION DE LA BROCHURE : LAETITIA BOULLE
28
no, chercheuse en cinéma et Cécile Gouygue. Le public et les adhérents de l’association
LA CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE EST UNE ASSOCIATION LOI 1901.
ELLE POURSUIT DEPUIS 1962 DES OBJECTIFS DE SAUVEGARDE, DE
CONSERVATION ET DE DIFFUSION DU PATRIMOINE CINÉMATOGRAPHIQUE.
MEMBRES DU BUREAU
NICOLAS TIXIER, PRÉSIDENT
PATRICK BOUTIN
TIFENN BRISSET
YANN FLANDRIN
ÉLISABETH MACLET
DANIEL PERROUD
MICHEL WARREN
Un Parcours Cinéma ouvert à tous :
cinéphiles, curieux, voyageurs, habitants, réalisateurs en herbe, passionnés, aventuriers, public complice....
Il s’agit d’une invitation au voyage, dans la ville et dans le cinéma, dont le terme est la projection de films sur
les façades grenobloises.
Une série de rendez-vous rythme le voyage : des ateliers, déclinés en quatre thèmes, offrent des possibilités de
parcours « à la carte » ou d’engagement sur la durée, de février à mai-juin 2015.
Au fil des rendez-vous, les participants contruisent des films courts, en glissant de l’histoire du cinéma à la
réalisation, en déambulant dans la ville et dans les images.
Quatre thèmes d’atelier
Vues Lumière (février) - Georges Méliès et trucages (mars) - Techniques de montage (avril) - Mapping vidéo (mai)
Un thème de création
Comment se rêver dans sa ville aujourd’hui ? Comment j’existe aujourd’hui au quotidien ? / Comment je me rêve ?
Des rendez-vous : (ceux d’avril et mai seront fixés prochainement)
> VENDREDI 30 JANVIER 18:30
Réunion d’information + Apéro
Lieu : Le Prunier Sauvage
> MERCREDI 4 FÉVRIER 18:00 > 20:00
Vues Lumières / ATELIER 1
Histoire du cinéma des frères Lumière.
Initiation à la réalisation de vues Lumière.
Lieu : Cinéma Le Méliès
> SAMEDI 14 FÉVRIER 14:00 > 16:00
Vues Lumières / ATELIER 2
Réalisation de vues Lumière dans la ville
avec des tablettes numériques.
Lieu : Cinéma Le Méliès
> MERCREDI 25 FÉVRIER 18:00 > 20:00
Vues Lumières / ATELIER 3
Restitution et discussion autour des films réalisés.
Lieu : Cinéma Le Méliès
> MERCREDI 4 MARS 18:00 > 20:00
Georges Méliès et trucages / ATELIER 1
Histoires de G.Méliès et de ses trucages, ouverture sur
des réalisations avec des outils contemporains
Lieu : Cinémathèque de Grenoble
> MERCREDI 11 MARS 18:00 > 20:00
Georges Méliès et trucages / ATELIER 2
Réalisation de trucages « à la manière de Méliès »,
techniques de pixilation.
Lieu : Le Prunier Sauvage
> MERCREDI 18 MARS 18:00 > 20:00
Georges Méliès et trucages / ATELIER 3
Réalisation de trucages « à la manière de Méliès »,
incrustation d’images.
Lieu : Cinémathèque de Grenoble
RENSEIGNEMENTS : 04 76 49 20 56
WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
TARIF : 20€ / 10€ (TARIF RÉDUIT)
Un projet emmené par la Cinémathèque de Grenoble, le lieu culturel Le Prunier Sauvage et le Cinéma Le Méliès,
avec la complicité de nombreux acteurs de l’image à Grenoble.
Projection dans les bibliothèques
départementales
En étroite collaboration avec le Service de la lecture publique de l’Isère, la Cinémathèque lance cette année un projet
qui vise à sensibiliser au cinéma aussi bien les personnels de bibliothèque que le grand public à travers différentes
actions menées au sein même de bibliothèques iséroises situées principalement dans des communes de moins de
10 000 habitants.
L’objectif de ce projet est de valoriser le cinéma au sein des différentes bibliothèques et médiathèques du département, en lien avec les actions déjà menées pour renforcer les collections de DVD dans les bibliothèques, en apportant
une initiation théorique et en faisant découvrir des oeuvres lors de projection hors les murs.
Analyse de films, découvertes du court-métrage en lien avec le Festival du film court en plein air, projection en 35mm
ou 16mm de films argentiques issus des collections de la Cinémathèque : autant d’axes qui seront développés tout au
long de l’année dans ce projet.
Les projections hors les murs auront lieu le MARDI 28 AVRIL en soirée, puis le SAMEDI 10 OCTOBRE et
MERCREDI 2 DÉCEMBRE en journée. La programmation et les lieux de projection seront annoncés prochainement.
Rendez-vous pour tout savoir sur le site de la Cinémathèque : WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
et sur celui du Service de la lecture publique de l’Isère : WWW.BDP38.FR
Un projet soutenu par
BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES BALADE
... Un voyage à travers la ville et le cinéma
BALADES CINÉMATOGRAPHIQUES
Parcours Cinéma
29
Val érie Dum as
30
Du 7 au 12 juillet 2015
Bientôt 40 ans…
Depuis 1978 et pour la 38ème année consécutive,
le Festival du Film en Court en Plein Air va prendre
ses quartiers à Grenoble dans la première moitié
du mois de juillet. La Cinémathèque de Grenoble
poursuit ainsi son oeuvre de découverte du film
court autour d’une compétition qui demeure parmi
les plus reconnues du paysage cinématographique
français. Organisé autour d’une sélection de films
réalisés dans l’année, le festival affirme sa singularité avec la projection des courts-métrages
en compétition en plein air au cœur de la ville.
C’est ainsi que chaque soir à la tombée de la nuit,
commence ce moment si précieux pour les réalisateurs, lorsque la lumière s’éteint, qu’apparaissent
les premières images et que le silence succède au
brouhaha des terrasses de cafés…
De plus en plus ouverte sur le monde (numérique oblige !), la sélection offre un aperçu de la production internationale de films courts. Et si Mathieu Kassovitz, Michel Ocelot, Manuel Poirier, Léos Carax, Jean-Jacques
Beneix ou François Ozon, pour ne citer qu’eux, sont passés par Grenoble avec leurs premiers courts, nul doute
que nous reparlerons bientôt de certains de ceux qui leur ont succédé comme Gabriel Gauchet, Nicolas Pariser, Antarès Bassis, Hu Wei, Alexandre Gavras ou Sonia Larue…
Toute l’équipe du Festival vous donne rendez-vous à partir du mardi 7 juillet pour commencer l’été de la
plus belle des manière, d’autant que le Festival est gratuit et accessible à tous…
Les inscriptions sont ouvertes !
Rendez-vous sur :
WWW.FILMFESTPLATFORM.COM
Date limite d’inscription : 17 avril 2015
Les films qui peuvent concourir doivent avoir été achevé après le 1er avril 2014.
La sélection sera annoncée à partir du 1er juin 2015.
Le concours de scénario « 5 fois 2 »
avec le GREC* et France 2
et soutenu par le Conseil Général de l’Isère, est reconduit sous la même forme qu’en 2014,
avec le réalisateur Christophe Loizillon comme parrain.
L’appel à candidature sera lancé en février et
la date limite de dépôt du dossier est fixée au mercredi 22 avril 2015.
* Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques
FESTIVAL DU FILM COURT EN PLEIN AIR DE GRENOBLE 2015 FESTIVAL DU FILM COURT EN PLEIN AIR DE GRENOBLE 2015 FESTIVAL DU FILM COURT EN PLEIN AIR DE GRENOBLE 2015 FESTIVAL DU FILM COURT EN PLEIN
38ème Festival du film court
en plein air de Grenoble
31
PROGRAMME
CONTACT
04 76 54 43 51
[email protected]
CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
HORAIRES BUREAUX
09:00>12:30 - 14:00>17:30
OUVERTURE DU CENTRE DE
DOCUMENTATION
JEUDI, VENDREDI, SAMEDI
14:00>18:00
LIEUX
LES PROJECTIONS SE DÉROULENT
AU CINÉMA JULIET BERTO
SAUF MENTION HORS LES MURS
CINÉMA JULIET BERTO
PASSAGE DE L’ANCIEN PALAIS DE
JUSTICE 38000 GRENOBLE
SÉANCE HORS LES MURS :
ESPACE 600
97 GALERIE DE L’ARLEQUIN
38100 GRENOBLE
04 76 29 42 82
HÔPITAL SUD ÉCHIROLLES
AVENUE DE KIMBERLEY
38130 ÉCHIROLLES
CASERNE DE BONNE
38000 GRENOBLE
LA CINÉMATHÈQUE EST SOUTENUE PAR
FÉVRIER
JUIN 2015
CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
WWW.CINEMATHEQUEDEGRENOBLE.FR
4 RUE HECTOR BERLIOZ
38000 GRENOBLE
TARIFS
VENIR À LA CINÉMATHÈQUE
SÉANCES :
6 € NORMAL
5 € RÉDUIT*
LA CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
SE TROUVE DERRIÈRE LE JARDIN DE
VILLE, À CÔTÉ DU THÉÂTRE MUNICIPAL.
ABONNEMENT 10 SÉANCES :
50 € (SANS LIMITATION DE DURÉE)
CERTAINES SÉANCES SONT GRATUITES
DONT LES RENDEZ-VOUS AVEC L’INA.
LA CARTE CENTRE DE DOCUMENTATION :
20 € NORMAL
10 € RÉDUIT*
LA CARTE OFFRE UNE INVITATION À
L’UNE DES SÉANCES DE PROJECTION
DE LA CINÉMATHÈQUE EN 2015.
> ACCÈS À LA CONSULTATION DES
COLLECTIONS NON FILM (OUVRAGES,
REVUES, PHOTOS, ARCHIVES,
AFFICHES, ...) ET AU VISIONNAGE
(POSTE INA-CNC ET VIDÉOTHÈQUE)
PARCOURS CINÉMA :
20 € NORMAL
10 € RÉDUIT*
LES “PETITES FORMES” DU JEUDI :
PARTICIPATION LIBRE À PARTIR DE 1€
* -26 ANS, +65 ANS, DEMANDEURS D’EMPLOI,
TITULAIRES DES TICKETS CINÉ-INDÉPENDANT
ET PORTEURS DE LA CARTE MC2
EN TRAMWAY
LIGNE B : NOTRE-DAME MUSÉE
LIGNES A ET B : HUBERT DUBEDOUT
EN BUS
LIGNES C1, C3, C4, 17 ET 40 : VICTOR
HUGO
LIGNES 16 ET 62 : NOTRE-DAME MUSÉE
LIGNES 14, 15 ET 6020 : VERDUN PRÉFECTURE
EN VÉLO
EN COVOITURAGE
WWW.COVOITURAGE.FR
WWW.LAROUEVERTE.COM
WWW.ECOVOITURAGE.ITINISERE.FR
LA CINÉMATHÈQUE DE GRENOBLE
ADHÈRE À LA CHARTE ÉCOPROD
ET S’ENGAGE DANS UNE DÉMARCHE
D’ÉCORESPONSABILITÉ : AMÉLIORATION CONTINUE D’INFORMATION, DE
RÉFLEXION ET DE MISE EN ŒUVRE.
WWW.ECOPROD.COM
LA CINÉMATHÈQUE EST MEMBRE DE