12 - Le Carrefour d`Algérie

Commentaires

Transcription

12 - Le Carrefour d`Algérie
LE JOURNAL DU CITOYEN
07
ème
ANNEE
N°1950
MARDI 12 FEVRIER 2008 - 10 DA
A LA UNE P3
Algérie Télécom
et Saidal
La FINA contre
les privatisations
A LA UNE P4
Tentative
de kidnapping
d’une femme à Hadjout
12 personnes
écrouées
Tizi-Ouzou
ORAN: HABITÉE PAR 80 FAMILLES DEPUIS 1991
LA CITÉ DES
POMPIERS
EN FEU
Incursion
terroriste
dans un domicile
A LA UNE P5
La localité d’Es-sénia et plus précisément le
quartier dit «Sidi Lakhyar» a été aux
environs de 14 h de l’après-midi d’hier, le
théâtre d’un important incendie qui a prit
des proportions alarmantes.
PAGE 04
Ouverture du Forum
économique arabe
L’investissement
dans sa phase
concrète?
ORAN
P7
Les sinistrés, tous hommes de feu,
vivent dans cette cité délabrée
depuis plus de 18 ans...
Grand projet
hydraulique
Les travaux
avancent bien
ASSISES NATIONALES ET INTERNATIONALES
SELON UNE ENQUÊTE DE L’ONS
BOUTEFLIKA APPELLE À FAIRE DU
TOURISME UNE PRIORITÉ NATIONALE
110.000 CHÔMEURS
DE PLUS EN 2007
Par Azzeddine B.
S
Par Maloufi Mahdi
L
es travaux des as
sises nationales et
internationales du
tourisme ont débuté,
hier au club des Pins
à Alger, avec la participation de 1.200 opérateurs et investisseurs dans le secteur
en présence du chef du
gouvernement, Abdelaziz Belkhadem. Ces assises, qui se tiendront durant deux jours, aboutiront à un plan «définitif»
de développement du
tourisme en Algérie qui
sera présenté au gouvernement. Elles interviennent au lendemain des as-
ORAN 18 05
Lever du soleil:....................07:52
Coucher du soleil:...............18:41
18°
ALGER
03°
sises régionales organisées à travers le pays, visant à élaborer une synthèse régionale au cours
desquelles les cadres du
ministère avaient pris
langue avec les opérateurs locaux, lors de
l’ouverture des travaux
de ces assises parrainés
par le président de la Ré-
INDEX
13°
publique dont le message a été lu aux participants. En effet, le président Bouteflika a appelé
lundi à faire du tourisme
une priorité nationale en
Algérie. «Le tourisme
doit être une priorité nationale», a déclaré le président dans ce message.
PAGE 05
tatistiquement, le
taux de chômage a
atteint 13,8% en 2007. Il
a été de 12,3% en 2006,
soit une augmentation de
1,5%. 72% de l’ensemble
des chômeurs ont moins
de 30 ans et 85,6% ont
moins de 35 ans. Les
femmes représentent
22% de l’ensemble de la
population active en chômage. La population active en chômage ou à la
recherche d’un emploi a
été estimée à 1.374.000
personnes sur une population active occupée de
8.594.000 personnes en
octobre 2007, soit un
taux d’occupation de
25,5%, selon l’enquête,
réalisée au mois de novembre dernier.
ZONE ...................................... 02
A LA UNE........................03,04,05
ORAN ..................................... 07
CONSTANTINE
01°
17°
PAGE 05
OUEST .................................... 08
CENTRE ................................. 09
SPORTS .................... 11,12,14,15
ANNABA
05°
SOCIETE ................................. 19
DETENTE.................................22
TÉLÉ ....................................... 23
19°
OUARGLA
06°
02
AUTOROUTE
EST-OUEST
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ZONE INTERDITE
Le tronçon BlidaAïn Defla ouvert
partiellement
Reprise des tournées
du président
de la République
Nous apprenons de source sûre, que la président de la République, Abdelaziz Bouteflika, entammera, dans les prochains jours, une
tournée de travail et d’inspection à travers le
territoire national, après avoir reporté ces
tournées. La même source nous indique que
le Président de la République se déplacera le
24 du mois de Février à Hassi Messaoud
afin de célébrer la journée de la nationalisation des hydraucarbure. Le 4 Mars, le président effectuera une tournée à l’Ouest du
pays: le 4 mars il sera à Tlemcen, le 7 mars à
Oran, le 09 à Tiaret et la derniere étape du
périple présidentielle le 12 Mars, il serait peutêtre à Mostaganem. Au menu de ces visites,
le développement locale et la relance des
grands chantiers à savoir l’autoroute EstOuest, le million de logements...
Les usagers de la route et plus
particulièrement ceux qui utilisent la route nationale menant
vers Alger ont été hier agréablement surpris de constater que le
tronçon Blida - Aïn Defla de
l’autoroute Est-Ouest a été partiellement ouvert à la circulation.
Plusieurs automobilistes ont
ainsi «inauguré» à leur manière ce tronçon qui permet d’éviter la localité de Boumedfaa et
son terrible bouchon.
Bouteflika le 16 février en Russie
Le président de la République Abdelaziz Bouteflika, devra effectuer une visite en
Russie. Selon des sources proches de la présidence. Cette visite est prévue à partir
du 16 du mois en cours.
Ces chinois d’Algérie?
Mécontent du retard accumulé dans l’avancement du projet de la station
d’épuration d’Aïn El Turck, le wali d’Oran a tenu à mettre les points sur les «i»
aux responsables français, chinois et algériens du projet, rencontrés sur le site. Il
d’abord, tenu à préciser à l’adresse des français qu’il ne voulait pas être le
dindon de la farce, car «une clôture, ce n’est pas le projet!», puis, sentant
l’arnaque dans les explications des asiatiques, il arguera (pour rire) que ce sont
les algériens de la Chine. Moralité, même si le wali est reparti bredouille- et dire
que c’est un projet qu’aurait pu inaugurer le président de la République, la
couleuvre quant à elle, n’est pas passée. Tant mieux pour les contribuables.
Le projet du futur
hôtel Marriott d’Alger
compromis
Prévu pour être l’un des plus importants
projets d’hôtellerie dans le pays, l’hôtel Marriott d’Alger, d’une capacité de 394 chambres, risque de ne jamais voir le jour. La cause? Un conflit entre les actionnaires de la Société de développement hôtelier (SDH), initiatrice du projet de construction d’un hôtel
de la marque américaine dans la capitale. La
SDH est composée notamment de l’Entreprise d’investissement hôtelier (EIH) et la
société Lafico Algeria holding. Selon des sources proches du dossier, l’Entreprise d’investissement hôtelier (SIH), l’un des principaux
actionnaires de la SDH, s’est en effet retiré
du projet. Elle s’oppose désormais à la poursuite de l’appel d’offres international relatif
à la construction de l’hôtel Marriott à Club
des Pins, à Staoueli, sur la cote ouest d’Alger. L’appel d’offres pour la construction de
l’hôtel Marriott à Alger a été lancé le 21 janvier 2008.
L’excès de zèle d’un
directeur d’une
polyclinique à Oran
Déçu par un article de presse paru chez un
confrère, le directeur de la polyclinique du
Point du Jour, a décidé injustement de
mettre tous les journaux, dans le même
panier. Du coup, il refuse à la presse écrite,
toute information concernant les travaux
entrepris au niveau cette polyclinique. Un
excès de zèle incompatible à moins, que le
ministère de la Santé puisse intervenir.
APC DE MOSTAGANEM
La crise, c’est fini !
La crise qui avait paralysé l’APC de Mostaganem,
pendant plusieurs mois, a finalement pris fin. En effet, lors de l’assemblée de l’exécutif hier, 21 membres
sur 23, ont approuvé les décisions prises quant aux
choix des hommes, à la tête, des vice-présidences et
des commissions. Ainsi, quatre vice -présidents ont
été nommés du FLN, FNA, RND et MSP. Seul le PT a
décidé de ne pas voter. A rappeler qu’aujourd’hui,
seules deux communes Sidi Ali et Bouguirat n’ont
pas encore, trouvé une issue, à leur différend.
SIDI SAÏD
«Le statut du
journaliste sera finalisé
prochainement»
LE CARREFOUR
d’Algérie
Le statut du journaliste sera finalisé «prochainement», a indiqué, hier, le secrétaire général
de l’Union générale des travailleurs algériens
(UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Saïd. «Une
deuxième mouture du statut du journaliste est
en phase de finalisation et sera fin prête
prochainement», a indiqué à la presse M. Sidi
Saïd, en marge des assises nationales et
internationales du tourisme, précisant que
«cela doit se faire rapidement». Il a expliqué
que «la mouture doit passer par le gouvernement», rappelant que c’est l’UGTA qui a
appelé, il y a une année, à aller vers un statut
du journaliste.
EDITE PAR LA SARL
EDIMARCOM-DIST
Au Capital
de 100.000 DA
Direction
Rédaction
Administration
16, Bd Docteur Benzerdjeb
ORAN
Tél: 041 39 84 40
Fax: 041 39 79 92
Trait du jour
Président
directeur Général
LAZREG Mohamed
Co-Président
Hadj LAZREG
El Hachemi
Directeur
de la Publication
Abdellah BOUHALI
Conception PAO
Le Carrefour d’Algérie
Bureau d’Alger
Maison de la presse de Kouba
Tél:021 28 95 65
Fax: 021 28 95 34
Impression Ouest
Société d’Impression de
l’Ouest (SIO)
Zone Industrielle
d’Es-Sénia - ORAN
Impression Centre
SIA
Diffusion Ouest
S.E.D.O.R
ANEP Alger
01, Avenue Pasteur
Tél: 021 73 76 78
021 73 71 28
ANEP ORAN
Tél: 041 39 10 34
Fax: 041 39 19 04
Siteweb:
www.lecarrefourdalgerie.com
E-mail:
[email protected]
Tous les manuscrits
et les photos
remis au journal
ne peuvent faire l’objet
d’aucune réclamation.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
A LA UNE
IL DÉBATTRA PRINCIPALEMENT DE LA QUESTION DU TERRORISME
POINT DE VUE
Un sommet de l’UMA en préparation
Par BOUHALI Abdellah
U
n sommet de l’UMA se tiendra pro
chainement, c’est ce que nous venons
d’apprendre d’une source diplomatique.
Une information insistante notamment
après la dernière visite du président
Bouteflika en Tunisie. A en croire nos sources, les présidents Bouteflika et Benali, en
marge de la commémoration du 50ème
anniversaire des bombardements de Sakiète Sidi Youcef, se sont accordés sur un
sommet de l’UMA qui ne s’est pas tenu,
rappelle-t-on depuis 1994.
Ce nouveau sommet qui se tiendra probablement en Tunisie aura, en sus de la redynamisation des structures de l’UMA, à
discuter de la question du terrorisme au
Maghreb afin d’arrêter une stratégie commune de lutte contre le terrorisme au Maghreb, surtout que l’une des factions la plus
meurtrière dans ces pays, le Gspc en l’oc-
currence, a fait son allégeance à Al Qaïda
de Ben Laden. Concernant toujours le terrorisme au Maghreb, il faut signaler que
Al Qaïda du Maghreb islamique perpétue
des attentas kamikazes sanglants en Algérie. Cette organisation criminelle a ciblé
même la Mauritanie et le Maroc et est devenue un ennemi commun donc à tous les
pays du Maghreb qui ne sont pas épargnés par ce phénomène. A propos toujours
de ce sommet de l’UMA, notre source nous
précise que l’idée vient des présidents Benali
et Bouteflika en attendant l’aval des autres
membres de cette organisation maghrébine, qui boite ces dernières années. L’invitation pour la tenue de ce sommet a été faite
par le président Benali, qui a chargé son
conseiller Fouad Mebazâa de remettre les
invitations à tous les chefs d’Etat des pays
Maghrébins. Un sommet dont la tenue res-
te liée à la position du roi du Maroc dont le
pays continue encore de faire pression sur
l’Algérie sur le dossier du Sahara occidental qui est portant pris en charge par les
Nations Unies. Le régime chérifien qui tente encore de faire de l’Algérie un pays protagoniste de ce conflit auquel l’organisation des Nation Unis a préconisé l’organisation d’un référendum d’autodétermination dont le Maroc continue de bloquer en
mettant en avant son plan d’autonomie
qualifié par la communauté internationale
de «mort-né». Ce sommet donc, initié par
la Tunisie et appuyé par l’Algérie, intervient dans une conjoncture maghrébine
marquée par les divergences qui s’accentuent ces derniers temps, par le nouvel axe
d’intérêt Maroc-Libye, qui risque encore de
compromettre ce rendez-vous maghrébin
tant attendu.
Hocine Smaâli
ALGÉRIE TÉLÉCOM ET SAIDAL
La FINA contre les privatisations
I
nvité hier, au Forum hebdomadaire de
la radio algérienne, le président de la
FINA (Fondation pour l’industrie nationale
algérienne), Mahdi Bouslama, s’est déclaré
contre la privatisation des deux entreprises
nationalesque sont Algérie Télécom et Saidal. «Il faut tracer des objectifs clairs. Je
suis contre le fait de privatiser pour privatiser», a déclaré Mahdi Bouslama sur les ondes de la chaîne II. Pour étayer ses dires et
ne laisser aucune parenthèse ouverte, l’orateur a reconnu d’abord le fait que l’apport
des étrangers est nécessaire quand il s’agit
des télécommunications «que nous ne maîtrisons pas encore totalement», mais privatiser Algérie Télécom, qui, aux yeux du président de la FINA, est l’une des entreprises
performantes, relève «d’une grosse erreur».
Idem pour l’entreprise de médicament Saidal, a ajouté Mahdi Bouslama. «C’est une
entreprise performante que l’Etat doit maintenir sa nationalisation», a recommandé
l’orateur. Il se déclare dans le même sillage
«favorable» pour l’émergence de groupes
d’entreprise nationale qui seront contrôlés
par l’Etat et qui concerneront particulière-
ment les secteurs stratégiques de l’économie nationale. Sur le même front de bataille,
la patronne du Parti des Travailleurs, Louiza Hanoun, qui fait de cette question un
cheval de bataille, a déclaré récemment que
«les décisions portant privatisation du Crédit populaire algérien (CPA) et l’ouverture
du capital d’Algérie Télécom, doivent être
annulées et non seulement différées». Mais
le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, Boudjemaâ
Haïchour, n’a cessé de dire que «l’ouverture
du capital d’Algérie Télécom ne menace en
aucun cas le marché du travail au sein de
cette entreprise».
Pour ainsi dire, le débat autour de cette
question est reparti à zéro, avec de nouveaux pions sur le terrain de la bataille. Mais
Boudjemaa Haïchour n’a, toutefois, pas
précisé la date de cette ouverture. Cela pour
répondre, même indirectement, à la secrétaire générale du Parti des Travailleurs qui
avait fait comprendre que cette démarche
entraînera la perte d’environ 7.000 postes
d’emploi. Le président de la FINA s’est interrogé, quant à lui, hier en disant: «Quelles
sont les entreprises qui ont subi une opération de privatisation et qui ont réussi à se
remettre sur rails par la suite?». En termes
clairs, l’invité de la Radio algérienne s’inscrit lui aussi contre la privatisation annoncée d’Algérie Télécom. «Les IDE sont nécessaires dans certains domaines que nous ne
maîtrisons pas encore, mais ce n’est pas les
investissements directs étrangers qui vont
nous développer l’économie nationale», at-il laissé entendre également, comme pour
défendre la part du marché des investisseurs nationaux. Ces derniers, d’après lui,
«connaissent beaucoup de contraintes à
l’instar du problème du foncier, même si les
choses commencent, semble-t-il, à bouger».
S’exprimant au sujet de la nouvelle stratégie industrielle confectionnée par le département de Hamid Temmar, Mahdi Bouslama considère que «cette politique est insuffisante car elle laisse certains secteurs en
marge du développement». Et d’ajouter que
cette stratégie «doit être complétée, approfondie et basée sur la revalorisation de la
ressource».
Sofiane Taglit
FONCTION PUBLIQUE
23 statuts particuliers remis à la DGFP
P
lus de la moitié des statuts particu
liers de la Fonction Publique sont achevés, avec à la clef, l’élaboration d’un statut
pour les travailleurs du secteur de la culture et des artistes. «C’est le seul statut
particulier validé par mes soins en compagnie du ministre de la Culture», dira Abdelmadjid Sidi Saïd. Visiblement satisfait,
il affirmera que sur les 44 statuts, 23 sont
finalisés, soit 51%, et sont actuellement au
niveau de la Direction générale de la Fonction publique pour étude, après avoir été
validés par les fédérations et les administrations concernées.
Les 23 statuts toucheront 800.000 fonctionnaires des 1.553.000 que compte la
Fonction publique. 6 autres statuts le seront d’ici la fin de la semaine en cours,
portant ainsi le nombre de statuts finalisés
à 29. «Nous faisons un travail complémentaire et il y a une volonté collective pour
passer à l’application de la nouvelle grille
des salaires. Le travail mené depuis une
année a permis d’aller rapidement dans
l’élaboration des statuts particuliers de la
Fonction Publique. Avec le dialogue social, on parvient à trouver des solutions à
nos problèmes, et partant, on éloigne tout
ce qui est négatif. Les fonctionnaires ont
besoin d’être rassurés.» C’est ce qu’a affirmé, hier, Sidi Saïd, secrétaire général de
l’Union générale des travailleurs algériens,
à l’occasion de la 6ème rencontre d’évaluation de l’état d’avancement de l’élaboration des statuts particuliers de la Fonction Publique. Le premier responsable de
la Centrale syndicale a donné des instructions fermes à toutes les Fédérations, dans
la perspective d’accélérer la cadence et ce,
en privilégiant le dialogue. Dans un autre
registre, il dira que le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, suit avec
intérêt le dossier des statuts particuliers
de la Fonction Publique. C’est dire que l’élaboration des statuts en question est une
préoccupation des plus hautes autorités
du pays. Allusion faite aux enseignants
grévistes, Sidi Saïd dira que «nous travaillons sereinement et dans le respect de
la réglementation. Notre seul objectif est
de voir les fruits de nos efforts se concrétiser sur les fiches de paie des travailleurs».
A cette occasion, Sidi Saïd a affirmé que
dès le départ, l’Union cherchait la réhabilitation de la compétence au sein de nos administrations, l’harmonisation des rémunérations et la mise en place d’une nouvelle grille de salaires».
Tout en félicitant tous ceux qui ont contribué à l’aboutissement de ce travail de longue haleine, le même orateur a indiqué que
les Fédérations n’ont rencontré aucun problème administratif. Par ailleurs, le patron
de la Centrale syndicale rassurera que tous
les statuts seront finalisés la fin du mois
courant, ce qui permettra l’application effective de la nouvelle grille de salaires. Sidi
Saïd a déclaré à la presse que l’Union dont
il est responsable, est à l’origine du statut
du journaliste. La Fédération des Transports a pratiquement finalisé son travail,
tout comme celle d’Algérie Poste qui a
parachevé son travail depuis mercredi dernier, après 24 réunions de travail. La Fédération des Douanes a également finalisé
ses six statuts. Une autre réunion d’évaluation est programmée pour la fin du
mois. A noter que les représentants de 16
Fédérations ont pris part à cette réunion. Il
s’agit, entre autres de la Fédération des
Douanes, des Transports, des Collectivités locales et du Commerce. S’agissant de
l’étude réalisée par l’Union générale des
travailleurs algériens sur le pouvoir d’achat
en Algérie, un syndicaliste dira que «celleci suit toujours son cours».
Maloufi Mahdi
03
Les atouts touristiques
de l’Algérie
Le président de la République, dans
son message aux participants aux
assises sur le tourisme, a appelé les
responsables de faire de ce secteur
stratégique, désormais, une priorité
nationale. C’est que l’Algérie a enregistré un énorme retard dans le domaine du tourisme alors qu’il reste
de par l’expérience de nombreux
pays une source importante pour attirer les devises. Ce retard cumulé
depuis de nombreuses années reste,
cependant, inexplicable en comparaison avec les atouts naturels d’un
pays fait pour être le fief du tourisme
avec ses multiples facettes. Mais,
comme il n’est jamais trop tard pour
bien faire, les décideurs ont fini par
prendre conscience de l’enjeu d’un
tel secteur et son impact sur l’économie du pays d’autant que le pétrole,
principale ressource, ne peut pas durer éternellement. C’est pourquoi, le
président de la République a insisté
sur l’importance d’une politique touristique courageuse et agressive pour
attirer une clientèle n’ayant pas l’habitude de l’Algérie en mettant en
exergue les avantages et les arguments de la destination Algérie. Ceci
dit, ce ne sont pas les sursauts d’orgueil qui ont manqué dans ce domaine. Plusieurs fois, le tourisme a été
au centre des préoccupations pour en
faire un secteur névralgique de l’économie nationale. Malheureusement,
jusque là, l’Algérie n’a pas réussi à
asseoir une stratégie capable de donner à la destination Algérie sa véritable valeur. Cette fois-ci, les données
sont différentes et les décideurs semblent plus conscients et plus prêts à
mettre en place cette stratégie. Il faut
dire que des pays moins riches que
l’Algérie, à l’image du Maroc et la
Tunisie, ont réussi ce défi depuis
longtemps. Un fait qui ne peut que
renforcer la volonté du pays de réussir dans ce créneau en raison justement de la spécificité algérienne et
ses moyens qu’il peut mettre en
œuvre en un temps record. L’Algérie, avec son littoral, ses sites, ses
beaux paysages, son Sahara, est capable de faire de l’ombre aux pays
les mieux cotés en matière de tourisme pour peu que l’on commence dès
maintenant à instaurer une culture du
tourisme et mettre en valeur nos
atouts.
FAMILLES DES VICTIMES
DES DERNIERS ATTENTATS TERRORISTES
«Tous les dossiers ont été traités»
T
ous les dossiers des familles des victimes des derniers attentats terroristes ont été traités
dans le cadre des opérations d’indemnisation, a affirmé lundi à Alger le ministre de la
solidarité nationale, M. Djamel Ould Abbès. Dans une déclaration à la presse en marge de la
cérémonie d’installation de la commission technique chargée d’élaborer la carte sociale, M.
Ould Abbès a indiqué que «tous les dossiers des familles des victimes des derniers attentats
ont été traités dans le cadre de l’opération d’indemnisation» précisant que les personnes
concernées seront convoquées pour percevoir leurs compensations financières. Plus explicite,
le ministre a affirmé que les familles des victimes bénéficieront, selon leur choix, soit d’une
pension mensuelle d’une valeur de 16.000 DA, soit d’un capital décès estimé à 1,92 million
DA. Par ailleurs, le ministre a rappelé les opérations de relogement des familles des victimes
dont les habitations ont été touchées suite aux derniers attentats. Douze famille d’Hydra
(ALGER) ont été relogées à Ain Benian, a précisé M. Ould Abbès, ajoutant que 17 familles
victimes de l’attentat terroriste de Naciria et 17 autres familles victimes de l’attentat de Thénia
(W. Boumerdes) ont été également relogées. Ces familles ont été «momentanément» relogées
dans l’attente de la reconstruction de leurs habitations, a-t-il indiqué.
04
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
A LA UNE
OUED FODDA
L
Fausse
alerte à la bombe
es forces combinées ont intervenu hier matin,
au niveau de la R.N 04 à la sotie Ouest de la
ville d’Oued-Fodda, où un cabas plein, et un cartable étaient déposés aux abords de la chaussée. Se
doutant de quelque mauvaise surprise, les citoyens
ont alerté les services de sécurité de la Sûreté de
daïra d’Oued-Fodda, qui à son tour a alerté les
artificiers de l’ANP. Après avoir bouclé le quartier
et bloqué la circulation au niveau de la R.N04, le
cabas a été explosé à la dynamite. Point de bombe,
le cabas en question, contenait des effets vestimentaires appartenant sûrement, à un étudiant, qui l’a
oublié en prenant le bus, car l’endroit, où il a été
déposé est un arrêt de bus, en partance pour Alger,
l’étudiant est monté dans le bus sana doute, sans
son cartable et son cabas.
B.R.
TIZI-OUZOU
Incursion terroriste
dans un domicile
U
ne famille du village Ath Braham de la com
mune de Ouaguenoune, a été victime d’une
incursion terroriste, dans la nuit du dimanche à lundi. Selon des sources sécuritaires, il était environ 23h,
lorsque 03 éléments du GSPC, armés de Kalachnikovs et agissant à visage découvert, ont investi le
domicile de ladite famille. Le propriétaire a été sommé de leur remettre l’argent qu’il avait chez lui, soit
une somme de 40 millions de centimes, leur butin en
main, les terroristes ont exigé de la victime de le
conduire, à bord de son véhicule jusqu’au village
Labdahi, où il le libéreront, après lui avoir enlevé son
téléphone portable. Le véhicule n’a pas été pris par
les auteurs de l’agression. La gendarmerie de Draa
Ben Khedda a ouvert une enquête.
M. Aswel
TENTATIVE
DE KIDNAPPING
D’UNE FEMME À HADJOUT
12 personnes écrouées
12 personnes, six femmes et six hommes, ont été
placées lundi sous mandat de dépôt par le tribunal
de Hadjout (W. Tipasa) pour l’affaire de tentative
de kidnapping mardi dernier d’une jeune femme dans
cette ville. Ces individus qui sont poursuivis pour
les chefs d’inculpation d’»association de malfaiteurs,
charlatanisme, usage de faux et escroquerie», ont
pu être neutralisés grâce à l’enquête de la police et de
la Gendarmerie nationale déclenchée suite à la tentative de kidnapping d’une jeune femme, déjouée grâce à l’intervention de citoyens qui étaient présents et
des agents de la police. L’interrogatoire des deux
femmes arrêtées en flagrant délit et d’un homme qui
prétendait être un chauffeur de taxi clandestin, a
mené à l’arrestation de leurs complices qui habitaient à Blida et détenaient le butin de leur escroquerie constitué d’argent et de bijoux que les femmes
incriminées récupéraient auprès de personnes crédules en se présentant comme des diseuses de bonne fortune. Six familles résidant à Koléa, Bourkika et
Sidi Rached et Hadjout, qui avaient accueilli dans
leurs domiciles ces femmes «venues leur prédire leur
avenir et les exorciser de leur mal», avaient été victimes des agissements de ce groupe.
ORAN: HABITÉE PAR 80 FAMILLES DEPUIS 1991
La cité des pompiers en feu
L
a localité d’Es-sénia et plus précisé
ment le quartier dit «Sidi Lakhyar» a
été aux environs de 14 h de l’après-midi
d’hier, le théâtre d’un important incendie
qui a prit des proportions alarmantes. Selon des habitants du quartier, l’incendie
s’est déclaré suite à un coup de circuit dans
une habitation qui était fermée au moment
des faits. Cette dernière fait partie d’un
chalet commun où vivent 6 familles, situé
dans la cité des pompiers qui abrite plus
de 80 familles. Tous les habitants de la cité
en question sont des fonctionnaires de la
protection civile de la wilaya d’Oran. Avant
l’arrivée des secours, le feu s’était déjà propagé à une grande vitesse dans toutes les
baraques métalliques construite à base
d’amiante et de laine de verre. Celle-ci est
un produit très inflammable et toxique.
Les éléments de la protection civile au
nombre dépassant la soixantaine d’hommes et une dizaine de véhicules de secours,
sous la direction du commandant de l’unité
principale et aidés par un grand nombre
d’habitants qui sont eux aussi des pom-
cas, vivent dans cette cité délabrée depuis
plus de 18 ans. Les personnes rencontrées
sur les lieux nous ont déclaré que plusieurs
enfants et même des adultes sont devenus
asthmatiques suite aux très mauvaises
conditions de vie. Pour la petite histoire, la
cité en question servait de base de vie pour
des ouvriers d’une société italienne venus
à Oran dans le cadre de la construction de
l’aéroport d’Es-sénia. Selon les sinistrés,
après le départ des Italiens, les baraquements ont été récupérés par la wilaya du
temps du wali Merazi et attribués aux
pompiers suite à la demande de l’ancien
directeur de la protection civile de la wilaya d’Oran, le défunt colonel Bensnoussi.
Toujours selon la même source, les habitants n’ont eu droit depuis qu’à des promesses des autorités locales qui se sont
succédées depuis 1991 pour régulariser le
cas de ces familles dont les pères ont toujours répondu présents dans le cadre de
leur mission de sauvetage ou de combat
des incendies.
A.Kader
PRISE EN CHARGE DES TOXICOMANES
Déficit en centres de désintoxication
L
e constat est plus qu’alarmant. L’Al
gérie qui était, dans un passé récent,
un pays de transit, est devenu un pays
consommateur. Les chiffres sont plus
qu’éloquents. En 2005, les saisies de cannabis étaient de 9 tonnes et en 2007, elles
ont atteint le record de 16 tonnes, sans
parler des drogues dures (héroïne et cocaïne) et des psychotropes qui ont fait une
percée redoutable. Face à cette réalité, l’Institut national de santé publique (INSP)
abrite depuis hier, un séminaire de formation destiné aux médecins généralistes et
aux paramédicaux pour la prise en charge
des toxicomanes. Des spécialistes français
y sont présents. Le ministre de la Santé,
Amar Tou, a d’ailleurs annoncé que son
département a initié avec plusieurs ministères un programme pour endiguer ce phénomène qui s’articule autour de trois niveaux : ouverture de cellule d’écoute au
niveau de chaque wilaya, réalisation en
cours de 53 centres intermédiaires de soins
aux toxicomanes (CIST) et lancement des
travaux pour 15 centres de désintoxication. Actuellement, il n’existe que deux
centres de cure, le premier à Blida et le
second à Oran. En attendant la réception
des structures sus-citées, un certain nombre de lits a été dégagé dans tous les hôpitaux dédiés à la prise en charge des toxicomanes. En attendant, M. Sayah, Directeur
Général de l’Office national de lutte contre
la drogue et la toxicomanie (ONLCDT), a
estimé que la sonnette d’alarme doit être
tirée puisque l’Algérie est devenue un pays
consommateur. Cette affirmation est confirmée par le nombre de personnes intoxiquées qui viennent consulter dans les centres et qui a augmenté d’une manière vertigineuse. Il est passé de 4.306 en 2006 à
5.554 en 2007. « Il faut en urgence des
mécanismes de prise en charge en attendant l’ouverture des (CIST) et des centres
de désintoxication », prévient M. Sayah.
Pour le Pr Bachir Ridouh, psychiatre à l’hôpital de Blida, il s’agit de savoir comment
traiter le désir d’arrêter la drogue, en aidant
le toxicomane avec des mesures d’accompagnement, en polarisant son énergie psychiatrique. De son côté, Mme Florence
Mabileau Whomsley, responsable de programme au centre Pompidou (France) qui
est un groupe de coopération en matière
de lutte contre l’abus de drogue et le trafic
illicite des stupéfiants, explique qu’aucun
pays au monde ne peut éradiquer le phénomène de toxicomanie. Elle ajoutera
qu’en Algérie comme en France, ce sont les
jeunes de 15 à 18 ans qui sont les plus
touchés par la toxicomanie. En outre, elle
a annoncé que le centre Pompidou aidera
l’ONLCDT dans son enquête sur la consommation de la drogue en Algérie en élaborant le questionnaire.
Maloufi Mahdi
LA GRÈVE DES TROIS JOURS N’A ÉTÉ SUIVIE QUE PARTIELLEMENT
Les syndicats autonomes
face à leur capacité de mobilisation
L
e mouvement de protestation de trois
jours enclenché avant-hier par la coordination intersyndicale a eu le mérite de
montrer la réalité du terrain des syndicats
autonomes dans les différents secteurs de
la fonction publique. En effet, à partir du
taux de suivi qui a été enregistré durant les
deux premiers jours de la grève, d’aucuns
ont pu relever que les syndicats autonomes
ne connaissent de forte implantation que
dans certains secteurs d’activité.
GRÂCE À LA PERSÉVÉRANCE
ET À LA PATIENCE DES IMAMS
La mosquée retrouve son rôle dans la société
L
piers ont déployé beaucoup d’efforts pour
pouvoir maîtriser les flammes d’une hauteur de plus de trois mètres. Pendant plus
d’une heure, un combat acharné a été mené
contre les fumées très denses qui se dégageaient des baraques atteignant des habitations situées à plusieurs centaines de
mètres. Au environ de 15h, le feu a été
enfin maîtrisé. Des dégâts très importants
ont été enregistrés dans les foyers des familles sinistrés. De la vaisselle, aux vêtements, couvertures, meubles, matériels
électroménagers, rien n’a échappé au feu.
Des pères et des mères de famille criaient
en sanglotant. «Où allons-nous passer la
nuit? Qu’allons-nous devenir?». Cette phrase était sur toutes les langues. Plusieurs
personnes incommodées par les fumées
ont reçu les premiers soins sur les lieux
puis transférés vers les urgences du CHU
d’Oran. Il faut dire que la panique avait
battu son plein tant le feu devenait réellement menaçant. Les malheureux sinistrés,
tous hommes de feu qui ont été toujours
aux côtés des citoyens dans les pires des
e ministre des Affaires religieuses et des wakfs, M. Bouabdellah Ghlamallah, a affirmé,
lundi à Alger, que la mosquée a retrouvé son rôle au sein de la société grâce à la persévérance et la patience des Imams. La mosquée ne se limite plus au rôle d’enseignement et
d’orientation mais oeuvre également dans le domaine social, a souligné le ministre à l’ouverture de la 2e session nationale des conseils scientifiques de wilaya à Dar El Imam. La mosquée s’est confortée dans sa vocation et les Imams sont désormais en mesure de la gérer de
manière à servir la Nation et la société, a-t-il ajouté. Rappelant que le statut de l’Imam est fin
prêt et que cette catégorie sera touchée par l’augmentation des salaires de la Fonction publique sur la base des diplômes, M. Ghlamallah a souligné que grâce aux efforts des Imams, des
mourchidate religieuses et du ministère en vue de recruter annuellement 1000 imams, le
discours de la mosquée est cohérent avec le discours national. Cette cohérence entre la mosquée et le discours national en Algérie «ne plaît pas à tout le monde», c’est pourquoi les
Imams font l’objet d’attaques, a précisé le ministre, estimant qu’il s’agit des mêmes attaques
dirigées contre eux au milieu des années 80. M. Ghlamallah a affirmé dans sa réponse aux
critiques dirigées contre son secteur, qu’en matière de zakat, le rôle de l’Imam se limite à
l’incitation des citoyens à accomplir le troisième pilier de l’Islam.
L’éducation nationale, à cet égard, se distingue, sachant que le plus grand taux de
suivi de cette grève des trois jours a été constaté à travers les établissements scolaires
dans les quatre coins du pays. Mobilisés
autour de trois syndicats autonomes, en
l’occurrence, le Cnapest (conseil national des
professeurs de l’enseignement secondaire et
technique), le Satef (syndicat autonome des
travailleurs de l’enseignement et de la formation) et, enfin, le CLA (conseil des lycées
algériens), les personnels du secteur de l’éducation ont été, ainsi, à répondre à l’appel
lancé par l’intersyndicale pour la protestation de ces derniers jours. A un degré moindre, le secteur de l’enseignement supérieur
a connu une mobilisation relative. Mis à part
les centres universitaires de la capitale, il y a
lieu de conclure que l’adhésion du Cnes (conseil national des enseignants du supérieur)
n’est pas parvenue à mobiliser le corps universitaire. Le constat en question a pu être
vérifié largement au niveau de l’université
Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, où, les
différentes facultés ont fonctionné ces deux
derniers jours.
La nette régression de la mobilisation dans
les rangs des enseignants au niveau de cette
université n’est pas passée inaperçue après
avoir été, pendant les années précédentes, le
fief de la contestation syndicale. Toutefois,
les secteurs d’activité ayant enregistré le
taux de suivi le plus faible demeurent ceux
de l’administration publique, des télécommunications et de la santé publique. En effet, une grande partie des administrations,
à l’instar des services des wilayas, des communes ou autres ont continué à fonctionner
les personnels y travaillant n’ont donné
aucune apparence claire d’être concernés par
l’appel à la grève de trois jours auquel ont
adhéré que ce soit le Snapap (syndicat national des personnels de l’administration
publique) ou le Snpsp (syndicat des personnels de la santé publique). Ce constat
permet-il, ainsi, de conclure que les syndicats autonomes trouvent désormais des
difficultés à mobiliser ou les revendications
ayant été soulevées en guise d’argument à
cette protestation n’ont pas pu convaincre
les milieux des travailleurs de la fonction
publique ? Telle est la question qui demeure
posée en tout cas. Par ailleurs, il y a lieu de
noter, que parallèlement à la protestation
des syndicats autonomes, le secrétaire général de la centrale syndicale, Abdelmadjid
Sidi Saïd, ne cesse pas de rappeler que la
finalisation des nouveaux avant-projets de
loi portant les nouveaux statuts de la fonction publique « suit un rythme accéléré». A
l’heure actuelle, quelque 25 nouveaux statuts, sur un total de 44, viennent d’être déclarés fin prêt.
Ahmed Allal
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
A LA UNE
05
ASSISES NATIONALES ET INTERNATIONALES DU TOURISME
Bouteflika appelle à faire
du tourisme une priorité nationale
L
es travaux des assises nationales et
internationales du tourisme ont débuté, hier au club des Pins à Alger, avec la
participation de 1.200 opérateurs et investisseurs dans le secteur en présence du chef
du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem.
Ces assises, qui se tiendront durant deux
jours, aboutiront à un plan «définitif» de
développement du tourisme en Algérie qui
sera présenté au gouvernement. Elles interviennent au lendemain des assises régionales organisées à travers le pays, visant à élaborer une synthèse régionale au
cours desquelles les cadres du ministère
avaient pris langue avec les opérateurs locaux, lors de l’ouverture des travaux de
ces assises parrainés par le président de la
République dont le message a été lu aux
participants. En effet, le président Bouteflika a appelé lundi à faire du tourisme une
priorité nationale en Algérie. «Le tourisme
doit être une priorité nationale», a déclaré
le président dans ce message. «Il y a une
attente des Algériens» dans ce domaine.
«Il est devenu impératif de pousser le développement du secteur touristique», a dit
Bouteflika, en relevant que l’Algérie exporte
plus de touristes qu’elle n’en reçoit. Le chef
de l’Etat a affirmé «l’engagement de l’Etat
en faveur du développement du tourisme», notamment dans le domaine des investissements. Les assises du tourisme, qui
rassemblent 1.200 opérateurs nationaux et
étrangers, selon les organisateurs, doivent
déboucher sur une stratégie nationale à l’horizon 2025 pour ce secteur, dont le potentiel est important, mais les résultats médiocres. Les responsables souhaitent que
le tourisme puisse, à terme, faire contrepoids aux hydrocarbures, quasi-uniques
sources de revenus extérieurs en devises à
l’heure actuelle. Ils souhaitent développer
les partenariats avec l’étranger et créer des
«pôles d’excellence» touristiques dans différentes régions, notamment au Sahara, où
l’Algérie bénéficie d’un avantage concurrentiel par rapport à ses voisins.
Maloufi Mahdi
SELON UNE ENQUÊTE DE L’ONS
110.000 chômeurs de plus en 2007
S
tatistiquement, le taux de chômage a
atteint 13,8% en 2007. Il a été de 12,3%
en 2006, soit une augmentation de 1,5%.
72% de l’ensemble des chômeurs ont moins
de 30 ans et 85,6% ont moins de 35 ans.
Les femmes représentent 22% de l’ensemble de la population active en chômage. La
population active en chômage ou à la recherche d’un emploi a été estimée à
1.374.000 personnes sur une population
active occupée de 8.594.000 personnes en
octobre 2007, soit un taux d’occupation
de 25,5%, selon l’enquête, réalisée au mois
de novembre dernier. Il s’agit principalement d’un chômage d’insertion dans la
mesure où 72% de l’ensemble des chômeurs ont moins de 30 ans et 85,6% ont
moins de 35 ans, explique la même source.
Les tendances lourdes sur l’emploi résident, selon l’ONS, dans «le taux élevé du
chômage des jeunes, la non intégration de
la femme dans le marché du travail notamment en milieu rural, l’emploi précaire
et enfin l’inadéquation entre la formation
et l’offre d’emploi ainsi que le manque de
qualification». L’enquête nationale sur
l’emploi, principale opération pour la mesure du volume et de la structure de l’emploi et du chômage en Algérie, a été réalisée de novembre à décembre 2007, avec,
comme période de référence, la dernière
semaine d’octobre 2007, sur un échantillon
de 14.866 ménages ordinaires répartis sur
tout le territoire national. Ces nouvelles
statistiques viennent à contre-courant des
ambitions des autorités publiques qui souhaitaient réduire sensiblement le chômage.
En effet, la baisse enregistrée en la matière
en 2006 (12,3%) par rapport à 2005
(15,5%) avait enthousiasmé les ministres
du Travail et de la Sécurité sociale, Tayeb
Louh, et de la Solidarité Nationale (qui était
également chargé de l’emploi) qui ont déclaré en janvier 2007 que les efforts fournis
par les pouvoirs publics finiraient par le
ramener à moins de 10% en 2009. Il est à
rappeler que le taux de 12,3%, annoncé
par Djamel Ould Abbès, a été à l’origine
d’une grande polémique. Bon nombre de
spécialistes avaient alors estimé que ce
chiffre était loin de refléter la réalité du
terrain, se basant notamment sur le fait
que les chômeurs non inscrits dans les
agences locales de l’emploi n’étaient pas
pris en considération. L’Office national des
statistiques affirme que le nombre global
de la population a atteint 34,4 millions
d’habitants en janvier 2008, contre 33,8
millions d’habitants en janvier 2007.
Azzeddine B.
FINANCEMENT DES PME
La durée des crédits au centre des débats
D
es milliers d’entreprises, nouvelle
ment créées, souffrent des lourdeurs
dans le traitement de leurs dossiers de demande de crédits déposés auprès des banques. L’accès des PME aux financements
bancaires en Algérie demeure un obstacle
à leur développement. Les promoteurs
pour leur part, estiment que les banques
sont les premiers responsables de cette situation de manque de financements des
PME. Cependant, les banquiers voient les
choses autrement. Selon les banques et établissements financiers, publics et privés,
activant en Algérie, «c’est la formulation
même de la demande de crédit d’investissement qui cause autant de problèmes»,
et ils recommandent, à cet effet, «une révision appropriée des forme et durée des crédits». Les banques estiment que, contrairement aux crédits d’exploitation, les crédits d’investissement constituent une source de difficultés, liée principalement aux
surcoûts des crédits demandés et à l’in-
suffisance des fonds propres proposés par
les demandeurs de crédits. Elles estiment,
également, que la prise en charge de ces
difficultés ne doit pas être supportée exclusivement par les banques. Sur ce point,
les banques et les établissements financiers
ont élaboré plusieurs recommandations
liées au financement des PME qui seront
traduites par un programme de travail,
appelé à être engagé avec le ministère des
Finances.
Ainsi, les recommandations des banques
sur le financement de l’économie nationale
ont touché, également, le cadre légal et réglementaire de l’activité bancaire et financière. Les banques et établissements financiers considèrent que les réformes et mutations déjà initiées dans ce domaine doivent être confortées par «des actions substantielles» à même de permettre aux banques le développement de leurs politiques
et stratégies de croissance ainsi que la création de nouveaux produits et services ban-
caires. Pour prendre en charge ces préoccupations, ils ont suggéré la mise en place
d’un mécanisme d’échange structuré et
permanent entre l’Association des banques
et établissements financiers (Abef) et le
ministère des Finances, dont la tâche est
de contribuer à l’enrichissement des projets de loi touchant à l’activité bancaire.
Outre ladite activité, ces recommandations
ont concerné, également, de multiples secteurs d’activité, notamment ceux de l’habitat, l’agriculture, le tourisme et le marché financier. A propos de ce dernier secteur, les banques ont affirmé qu’il doit contribuer au financement du développement
des entreprises, des collectivités locales et
de l’Etat. Dans cette perspective, ils ont
recommandé le respect des principales dispositions du cahier des charges de l’intermédiaire en opérations de bourse (IOB) et
l’ouverture du capital d’entreprises publiques à travers la Bourse d’Alger.
Maloufi Mahdi
OUVERTURE DU FORUM ÉCONOMIQUE ARABE
L’investissement dans sa phase concrète?
Une édition organisée par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie
(CACI), le ministère de l’Industrie et de la
Promotion des Investissements ainsi que
le groupe «Al Iktissad Wal Aamal», sous
le thème «l’Algérie, terre d’opportunités»
a été ouverte, sous forme de troisième Forum économique, ce lundi à Alger, en présence de quelque 500 opérateurs économiques et hommes d’affaires arabes. Il s’agit,
donc, d’une occasion pour les investisseurs
arabes de s’enquérir des opportunités d’investissement offertes par l’Algérie. La concrétisation de plusieurs projets d’investissement arabes en Algérie notamment, dans
les domaines du tourisme, l’industrie, la
pétrochimie, des infrastructures et de
l’énergie outre le secteur des banques, des
assurances et des services, sera au centre
des débats de ce rendez-vous, selon les
organisateurs.
En effet, les mêmes sources indiquent que
la promotion des programmes de développement, de réforme et d’investissement
en Algérie, dans le cadre des nouvelles lois
et des programmes de privatisation, outre
la présentation des expériences des investisseurs arabes et étrangers, sera abordée.
Selon plusieurs experts économiques, le
climat d’investissement en Algérie devient
de plus en plus attrayant pour les capitaux étrangers et arabes, en raison du pro-
cessus de privatisation des entreprises
publiques engagé par le pays et pour cela,
il sera nécessaire de présenter des projets
d’investissement, réalisables et lever les
entraves bureaucratiques afin d’accélérer
la réalisation de ces projets. De nouveaux
investissements arabes sont attendus à la
faveur de ce Forum, d’autant que l’Algérie
qui a consacré plus de 150 milliards de
dollars aux différents programmes de développement national, s’apprête à ouvrir
les capitaux de plusieurs entreprises publiques et aménager 22 zones d’extension
touristique (ZET) pour l’investissement
direct.
Assia Mekhnnef
Par B. Akram
Des projets presque
méconnus !
Depuis plusieurs années maintenant, certains projets ont été surmédiatisés par rapport à d’autres. Dans
le cadre de la politique de développement telle que conçue et renforcée par le président de la République, les projets retenus, achevés ou
en cours d’être réalisés sont incalculables. Tous ont leur importance. Si
l’on considère que le logement,
l’autoroute est-ouest, le dessalement
d’eau de mer, les différents projets
en relation avec les hydrocarbures,
comme étant des projets de grande
envergure, d’autres tout aussi vitaux
pour le pays, de par leurs apports respectifs méritent d’être sous les feux
des projecteurs. Hélas, ce n’est pas
le cas! Les projets relevant du secteur de l’agriculture sont loin d’être
médiatisés. De même pour les secteurs de la pêche, du sport et autres.
Du moins ils n’ont pas été traités de
la même manière ni avec le même
tapage médiatique. Ce sont pourtant
des projets d’envergure qui, une fois
achevés, auront un impact certain sur
la population. Pourquoi cette discrimination alors? La surmédiatisation
ou non relève-t-elle de la compétence des différents ministres ou est-ce
le fruit d’un intérêt quelconque?
Lorsque le président de la République aborde la question des différents
projets lancés dans le cadre de sa
politique et son programme, il ne fait
aucune discrimination entre tel ou tel
projet car ayant déjà conscience
qu’ils ont tous été retenus pour leur
importance et leur utilité pour le
pays. Malheureusement, Certains
responsables ont du mal à attirer l’attention et donc les projecteurs sur ce
qui se réalisent dans leurs secteurs.
INVESTISSEMENTS
FERROVIAIRES
Un contrat de près d’un
milliard de dollars pour
Russian Railways
L
’Agence nationale des investissements ferro
viaires (Anesrif) a indiqué, dans un communiqué de presse, que le groupement ferroviaire Algéro-russe GFAR a remporté le contrat d’aménagement ferroviaire de la région d’Alger pour près d’un
milliard de dollars. Le groupement GFAR est constitué de Russian Railways, l’entreprise publique Infra-fer, filiale de la SNTF. En effet, Il s’est engagé
sur un délai de réalisation de 39 mois. GFAR a
remis sa proposition technique à l’Agence nationale des investissements ferroviaires (Anesrif), relevant du ministère des Transports, mercredi 2 janvier 2008. Il était le seul candidat. Par ailleurs, le
projet d’aménagement ferroviaire de la banlieue de
la capitale porte notamment sur l’extension de la
ligne de la banlieue d’Alger, actuellement en chantier, avec la construction d’une desserte reliant l’aéroport Houari Boumediene au réseau ferré, et d’une
nouvelle ligne entre Bab Ezzouar et Zeralda via
Birtouta à l’ouest de la capitale. En outre, ce projet
fait partie de la modernisation et l’électrification
du réseau ferré de la banlieue d’Alger, dont la première phase a démarré en 2004. Confiée au groupe
français Alstom, cette modernisation s’achèvera en
février 2008 et les premiers trains électriques y circuleront à partir de septembre prochain, selon les
prévisions officielles.
Assia Mekhnnef
06
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ESPACE PUB
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
1234567890123456
SOUS LE HAUT PATRONAGE
DE M. LE WALI DE LA WILAYA DE SAÏDA
LA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
EN COLLABORATION AVEC L’ORGANISATION
DE WILAYA DES ENFANTS DE CHOUHADA
ORGANISE
À L’OCCASION DU 18 FÉVRIER 2008,
JOURNÉE NATIONALE DU CHAHID
- 1er salon des arts plastiques
- Concours de la meilleure poésie traditionnelle
- Concours du meilleur travail de recherche sur
l’histoire de la Révolution algérienne.
Les concours sont ouverts aux jeunes talents.
Pour tout renseignement complémentaire, téléphonez au n°048.51.79.70.
Les réalisations doivent être déposées au plus
tard le 15 février 2008 à la Maison des jeunes la
plus proche.
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE : MOSTAGANEM - DAÏRA DE : MESRA - COMMUNE DE : MESRA
AVIS D’APPEL D’OFFRES
NATIONAL OUVERT
Le président de l’assemblée populaire communale de Mesra lance un avis d’appel d’offres
national ouvert à la concurrence pour la réalisation des projets :
« AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR DES 18 LOCAUX COMMERCIAUX
- RUE NESLI CHAREF - MESRA CENTRE »
« AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR DES 62 LOCAUX COMMERCIAUX
- HAÏ SI ABDELAZIZ - MESRA CENTRE »
« CONSTRUCTION D’UN MUR DE CLÔTURE DU MARCHÉ
HEBDOMADAIRE - MESRA ».
Les entreprises qualifiées en Travaux Bâtiment, activité principale catégorie 1 et plus,
intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau des
marchés APC Mesra. Les offres établies doivent être accompagnées des documents
exigés dans le cahier des charges contre un paiement de 2.000.00 DA et transmises sous
double pli dans une même enveloppe fermée et anonyme adressée à:
MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE L’APC DE MESRA AVEC MENTION :
« SOUMISSION À NE PAS OUVRIR »
« AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT ». NDIQUER LE PROJET.
COMPRENANT :
1- OFFRE TECHNIQUE
- Caution de soumission égale au moins à 1% du montant de l’offre en TTC - Déclaration
à souscrire signée - Instruction aux soumissionnaires signée - Attestation des mises à jour
fiscales et parafiscales en cours de validité - Certificat de qualification et classification
(activité principale en travaux bâtiment catégorie 1 et plus légalisée) - Statut de l’entreprise légalisé - Bilan financier des trois dernières années - Extrait de rôle en cours de validité
- Casier judiciaire N° 03 en cours de validité - Registre de commerce nouvellement
immatriculé et légalisé - Références professionnelles - Liste des moyens humains, visée
par la CNASAT et moyens matériels dûment justifiés (copies des cartes grises des matériels destinés au projet, légalisées) - Attestation d’engagement d’accueil des apprentis
- Planning des travaux visé + délais d’exécution.
2- OFFRE FINANCIÈRE
- Lettre de soumission (remplie et signée) - Bordereau des prix unitaires (rempli et signé)
- Devis quantitatif et estimatif (rempli et signé).
Le délai de remise des offres est fixé à 15 jours à compter de la première parution
dans les quotidiens. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours, à compter de la date limite de dépôt des offres. La date
d’ouverture des plis en présence des soumissionnaires aura lieu le dernier jour de la
date limite de dépôt des offres à 14 heures.
ANEP N° 974/31 12/02/2008
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE - OFFICE NATIONAL DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES
DIRECTION DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES SIDI BEL-ABBÈS
ANEP N° 791/31 12/02/2008
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
WILAYA D’ORAN
DAÏRA D’ORAN
COMMUNE D’ORAN
SERVICE DES CONTRATS
ET MARCHÉS
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
OUVERT N°04/ONOU/DOU/2008
La direction des œuvres universitaires de Sidi Bel-Abbès invite les soumissionnaires
intéressés par le présent avis d’appel d’offres à présenter leurs offres sous pli fermé,
pour l’approvisionnement des restaurants universitaires en pain ordinaire pour l’année 2008 pour les structures et les sites suivants :
- Structure 1 : Résidence universitaire 2.000 lits
- Structure 2 : Résidences universitaires 1.500 et 500 lits
- Site 2 : Résidences universitaire El Khawarizmi et 1.500 lits campus
- Site 3 : Résidences universitaires Ibn Rochd, Attar Belabbès et Ahmed Beddad.
Les candidats peuvent soumissionner pour un site ou plusieurs et pour une seule
structure. Les fournisseurs peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la
direction des œuvres universitaires de Sidi Bel-Abbès, route de Mascara (ex-CFTE)
Sidi Bel- Abbès contre paiement d’un montant de trois mille (3.000,00 DA). Toutes
les offres doivent parvenir à la direction des œuvres universitaires, route de Mascara
(ex-CFTE) Sidi Bel-Abbès au plus tard le dixième jour, à 10 heures à compter de la
première parution du présent avis dans la presse nationale ou le BOMOP par le
soumissionnaire en personne ou son représentant. L’enveloppe extérieure devra être
anonyme et comportera uniquement la mention:
« AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N°04/ONOU/DOU/2008
APPROVISIONNEMENT DES RESTAURANTS UNIVERSITAIRES
« A NE PAS OUVRIR » ET CONTIENDRA LES DEUX ENVELOPPES SÉPARÉES.
1ÈRE ENVELOPPE : OFFRE TECHNIQUE
Ce pli doit contenir tous les documents administratifs et techniques énumérés aux pages
02 et 03 du cahier des charges, l’original de la caution de soumission, l’enveloppe cachetée
doit comporter uniquement la mention « Offre technique ».
2ÈME ENVELOPPE : OFFRE FINANCIÈRE
Ce pli doit contenir la lettre de soumission, le bordereau des prix unitaires, le devis
quantitatif et estimatif, le cahier des charges signé et paraphé sur toutes les pages, l’enveloppe cachetée doit comporter uniquement la mention « Offre financière ».
L’ouverture des plis des offres techniques et financières se fera en une seule séance
à la direction des œuvres universitaires, route de Mascara (ex-CFTE) Sidi Bel-Abbès,
en séance publique et en présence des soumissionnaires à titre d’observateurs. La
date de la séance d’ouverture des offres techniques et financières est fixée comme
dernier délai pour le dépôt des offres à 10 heures. Les soumissionnaires resteront
engagés par leurs offres pendant quatre-vingt dix (90) jours.
LE DIRECTEUR DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES
ANEP N° 1006/31 12/02/2008
AVIS
D’ANNULATION
C
onformément aux dispositions du décret présidentiel
n° 02/250 du 24.07.2002, modifié et complété par le
décret présidentiel n° 03/301 du 11.09.2003 portant
réglementation des marchés publics, il est porté à la connaissance des entreprises ayant participé à l’avis d’appel d’offres
n° 11/2007 relatif à la concession de service public relatif au
ramassage, à la collecte et au transport des ordures ménagères, paru dans les quotidiens El Djamhouria et Le Carrefour,
est annulé pour le motif de l’expiration du délai de validité
de l’offre et ce, suite à la décision de la commission d’évaluation des offres en date du 14-1-2008.
LE PRÉSIDENT
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
12345678901234567890123456789012123456789012345678901234567890121234567890123456789012345678901212345
ANEP N° 1019/31 12/02/08
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ORAN
GRAND PROJET HYDRAULIQUE
MISSERGHINE
Les travaux avancent bien
Le maire reçoit
les habitants
de Haï El Wiam
u loin, on dirait deux minuscules lacs
dormants mitoyens qu’aucune vaguelette ne vient troubler l’immobilité de son lit.
Mais à regarder de plus près, ce ne sont que
les deux bassins de décantation de forme
rectangulaire de la nouvelle station d’épuration des eaux usées de la cité balnéaire de
Aïn El Turc à l’ouest d’Oran. C’est un des
grands projets hydrauliques de la wilaya
d’Oran qui a fait l’objet d’une inspection
hier par le chef de l’exécutif de la wilaya, M.
Sekrane Tahar, qui, accompagné des directeurs de l’hydraulique, M. Bouamama Abdelkader, de l’ADE et de l’ANA, a repris les
visites d’inspection et de travail des grands
projets. Cette station ne doit pas concerner
Aïn El Turc seulement, elle devra prendre
en charge toutes les localités balnéaires. Le
raccordement doit inclure plus de villages,
dira le wali après que le chef de projet en
donne quelques indicateurs techniques sur
la capacité de ce lourd investissement dont
l’autorisation de programme porte sur une
enveloppe de 2,2 milliards de dinars pour
un délai de réalisation de 48 mois. Le projet
dont l’étude a été dévolue au groupement
Stergan Merlin (France), chargé également
du suivi et du contrôle des travaux de réalisation dont le marché a été remporté par
l’entreprise chinoise Ghangsha, dont les responsables n’on pu justifier le retard de 7
mois et qui furent mis en demeure par le
wali de renforcer le chantier en personnel et
moyens dans les plus brefs délais. M. Daniel Hourtic, représentant de la Stereau:
A une question du wali, répond :»68% des
plans sont établis et remis à l’entreprise
Ghangsha, par conséquent ils peuvent déjà
entreprendre l’ensemble des travaux de génie civil». Quand les Chinois ont précisé:
«On ne peut plus travailler sans plan. Et le
bureau d’études ne les a remis qu’hier (dimanche)». Le wali : «J’avise les responsables de l’entreprise de réalisation que les pénalités de retard seront appliquées, voire
même des mesures coercitives avec des mises en demeure allant jusqu’à la rupture du
contrat au torts exclusifs de Ghangsha. Vous
pouvez résorber le retard en doublant vos
effectifs et vos horaires de travail, de demander aux Chinois le recrutement de la
main-d’œuvre locale non qualifiée». A ce
sujet le wali demande au président de l’APC
d’Aïn El Turck de prendre les mesures qui
s’imposent en collaboration avec l’inspection du travail. Ce marché a été dévolu pour
la somme de 1,791 milliard de dinars et la
capacité de l’ouvrage peut traiter les rejets
de quelque 230.000 habitants à l’horizon
2015. Ce programme est contenu dans le
plan de soutien à la croissance économique
PSCE. Il bénéficie d’un concours de l’Union
européenne à concurrence de 371.202 euros.
La station de pompage située à Hai Ibn
Sina a été la seconde étape de la visite. Cette
infrastructure dotée d’une enveloppe de 775
millions de dinars traitera 4,4 mètres cubes
d’eaux usées par seconde et elle est dotée
d’une cheminée d’équilibre de quelque 18
mètres de haut. L’entreprise de réalisation
est encore chinoise, c’est Chine GEO. Ici le
wali d’Oran a été satisfait de l’état d’avancement des travaux mais a tenu à préciser
au chef de projet : «Vous avez pris trop de
terrain. Il faut me justifier chaque mètre
carré, autrement il y aura une régularisation». La troisième halte a été faite au complexe de l’important projet de station d’épuration de la localité d’El kerma. Un mégaprojet qui occupera 23 hectares avec son
bassin de décantation, son déshuileur, son
digesteur de boue, son bassin d’aération.
La capacité de traitement porte sur 1,5 million d’habitants équivalent à 2.400.000 m3
soit 3,9 m3/j, son coût avoisine les 5,6 milliards de dinars. Là encore l’entreprise de
réalisation est chinoise, c’est le GCG GEO
(compagnie géo-ingeenering de Chine). Les
travaux en cours atteignent 65%. Cette station va permettre l’irrigation du périmètre
de la plaine Mlata qui est en projet. Le projet intéresse donc le grand Oran, le GUO en
cours de réalisation et auquel le wali souhaite inclure la localité d’El Braya. A l’horizon 2015, ce complexe traitera que 270.000
m3/jour d’eaux usées. C’est à Belgaïd que
la tournée du wali et du staff de la direction
de l’hydraulique pris fin avec l’inspection
du grand projet du MAO. Là, quatre réservoirs d’eau potable de 75.000 m3 sont en
réalisation, soit 300.000 m3. C’est un site
stratégique. C’est l’Agence nationale des
barrages qui en est le maître d’ouvrage délégué. Ce taux d’avancement des travaux
atteint, selon M. Zitouni, responsable
« ANA » 51%. Il est à savoir que chaque
réservoir repose sur pas moins de 1.620
poteaux. C’est vers la fin de cette année que
les quatre réservoirs seront livrés. Pour rappel, le MAO va coûter 16 milliards de dinars.
Boukaboura M.
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL
Les nouvelles dispositions fiscales douanières,
domaniales et cadastrales
L
evée de rideau, ce mercredi, à l’hôtel
«Phoenix», des travaux de la journée
d’études, intitulée «les perspectives dans
le cadre du développement économique local». Un canevas de travail qui promet notamment en matière de nouvelles dispositions fiscales douanières, domaniales et cadastrales. Cette journée d’études sera rehaussée par la présence, entre autres, du
DG des impôts, du DG du Domaine national, du DG du Cadastre et évidement
du Directeur central de la réglementation
et de la législation à la Direction Générale
des Douanes. A noter que l’administration des Douanes d’Oran, en application
des dispositions des articles 203 et 210 du
code des Douanes, a mis en garde, dans
un communiqué, les importateurs de respecter la réglementation en vigueur. A
compter du 1er mars 2008, les marchandises, ayant dépassé le délai légal de séjour
en dépôt de douanes de 04 mois, sont aliénées et vendues aux enchères. Autrement,
à l’expiration de ce délai, aucune main levée de marchandises ne sera tolérée. Le
montant de l’amende est désormais de
15.000 DA au lieu de 5.000 DA pour tout
retard de dépôt de la déclaration. En ce
qui concerne les marchandises placées sous
le régime de dépôt, le défaut de dépôt de
la déclaration est possible à une amende
de 25.000 DA pour chaque mois de retard. Ces dispositions sont d’ailleurs confortées par la loi des finances 2008. L’accent sera mis également, sur la mise à niveau des PME, spécialisée par filières de
branches. Selon certaines informations, le
déficit fiscal induit par le démantèlement
tarifaire avoisine annuellement les 600 millions de dollars. Et à l’horizon 2017, un
déficit de l’ordre de 3 milliards de dollars
est attendu. D’où l’impératif de la mise en
oeuvre d’un plan de développement national de sauvegarde des entreprises, selon les spécialistes.
B. Kamel
PORT D’ORAN
24 tonnes de viande congelée refoulée
L
es services de contrôle aux frontières
du port d’Oran, ont procédé au retrait
du marché de 24 tonnes de viande congelée. Cela s’est passé lors d’un contrôle de
routine, mené par les inspecteurs de
l’IREERF et qui a permis de bloquer un
conteneur de 40 pieds, transportant la
marchandise. Ce à quoi, il a été notifié un
refus d’admission sur le territoire de la
wilaya de cette marchandise.Ce refus est
motivé par l’absence des mentions obligatoires de l’étiquetage en langue nationale
sur ce produit, ce qui a automatiquement
conduit au refoulement de celui-ci.
L’importateur devrait, selon la réglementation en vigueur, procéder à la réexportation de son produit sans quoi, c’est carrément la saisie au profit du trésor, a-t-on
signalé des sources de l’EPO. A noter, que
le port d’Oran a eu, dans un passé récent,
à enregistrer des affaires de saisie et de
destruction (incinération) de viande congelée dont le délai de séjour est jugé anormalement prolongé au port. D’un autre
côté, des sources de l’EPO ont indiqué, hier,
que 11 conteneurs de déchets non ferreux
ont été expédiés vers le port de Marseille
(France) après un séjour de plus de 6 mois
au port de la capitale de l’Ouest.
B.Kamel
SAISON ESTIVALE 2008 À AÏN EL TURCK
Un plan d’aménagement des plages en préparation
L
es élus de l’APC d’Aïn El Turck s’acti
vent depuis peu, à mettre sur pied, un
plan d’aménagement des plages, en guise
de préparation de la saison estivale 2008,
dont l’inauguration prévue au mois de juin,
a été attribuée au chef- lieu, de la daïra
d’Aïn El Turck. Ce plan d’aménagement
consistera en un ensemble de commodités
à prévoir sur les plages, tels que les solariums, les cabines de toilettes publiques,
entre autres, en vue d’accueillir les estivants dans les meilleures dispositions possibles. Toutefois, l’on croit savoir que ce
plan d’aménagement devra se conformer
au cahier des charges préétabli par les Ser-
vices de la Direction du Tourisme. Dans le
même contexte, le plan d’aménagement des
plages, concernera seulement, quelques
stations balnéaires qui seront triées dans le
tas, soient celles considérées à forte fréquentation durant la haute saison. Cela
étant, il va sans dire, que la ville d’Aïn El
Turck, a raté une belle opportunité lui permettant de tirer les enseignements profitables après avoir été privée d’une participation, aux assises nationales du Tourisme qui se déroulent actuellement, sur deux
jours à Alger. En effet, le concours de nations avancées sur ce volet qui prennent
part à ces assises, aurait été très apprécia-
ble dans la mesure où, les échanges d’expérience et les nouvelles méthodes de management devaient constituer, un capital
expérience certain pour nos spécialistes et
autres élus à charge de la gestion des communes. Toutefois, la visite effectuée au
courant de ce mois, par la commission
APW du Tourisme à la corniche Ouest,
reste optimiste à plus d’un égard, du fait
de l’intérêt porté par les différentes parties
entre élus et responsables du tourisme local, pour la promotion touristique de la
région. Les suggestions faites laissent en
effet, augurer un avenir radieux.
Karim Bennacef
L
es habitants de la cité El Wiam sont dans le
désarroi total et ce, après le passage des agents
de la Sonelgaz. Ces derniers ont procédé au débranchement des fils électriques qui alimentaient les maisons et habitations précaires. Les arguments de la
Sonelgaz dans ce cadre sont que «les habitants consomment de l’énergie de la manière illégale». De leurs
côtés, les 130 familles que compte le quartier, affirment que «la Sonelgaz a été sollicitée mais n’a pas
estimé nécessaire d’effectuer les travaux de branchement. Ils nous ont dit que nous pouvions nous brancher sans problème en attendant», nous confient les
habitants au siège de la commune où ils ont rencontré le maire. «Quand nous sommes partis les voir,
hier, ils nous ont dit que nous devions ramener une
liste de nos noms, paraphée par le maire pour nous
installer des compteurs provisoires à raison de 10
familles par compteur», notent-ils encore. En attendant, les familles vivent dans des conditions précaires, faisant face aux rigueurs d’une saison impitoyable.
Dallila Osmane
LUTTE CONTRE
LA CRIMINALITÉ
Taux de couverture
de 78% à travers
toute la wilaya
L
a couverture de la sécurité à travers la wilaya
n’arrive actuellement à réaliser qu’un taux de
78%. Un déficit en matière d’agents de l’ordre qui a
été constatée au niveau des zones urbaines et rurales. 82 unités couvrent ces zones face à la croissance
importante de la population. Plus précisément, 308
groupes territoriaux d’agents de la gendarmerie nationale activent actuellement pour assurer la sécurité à travers 390 communes de la wilaya. En outre, à
travers les 134 daïras de la wilaya, uniquement 54
unités sont mobilisées pour la lutte contre la criminalité et les agressions. Dans ce sens, il existe un
manque de dix unités, pouvant faire face aux besoins des citoyens en matière de sécurité. Notons
que le phénomène des agressions, vols et délits ne
cesse de croître en raison des difficultés sociales, telles que le chômage, la pauvreté et d’un autre fléau la
consommation de la drogue. Il a été clarifié par les
services de la gendarmerie nationale que face à
800.000 habitants, uniquement un groupe constitué
de 9 agents est mis en place pour traquer les agresseurs et malfaiteurs. Dans l’objectif de palier le déficit en matière d’agents de la gendarmerie et assurer
la couverture de la sécurité à travers tout le territoire
de la wilaya, notamment les zones désavantagées,
un programme d’installation d’un nombre appréciable de nouvelles unités de sécurité au niveau de
certaines communes est à l’étude par les organismes
concernés. Ce programme sera appuyé par un autre
plan visant le même objectif. Ce dernier comprend la
décentralisation des missions des unités territoriales
et le renforcement des secteurs urbains par les agents
de la gendarmerie pour la lutte contre la criminalité.
S’agissant des infrastructures sécuritaires, la 2ème
RM avait bénéficié de plusieurs projets de réalisation de nouvelles structures dont les travaux sont en
cours.
F.G.
Téléphones utiles - Oran
A
07
SAMU: ................................ 041.40.31.31
Protection Civile ........ 041.41.34.00/05
Hôpital d’Oran .................. 041.41.39.26
Police secours ..................................... 17
Sûreté de wilaya .............. 041.32.44.70
Gendarmerie Nationale . 041.40.22.92
Aéroport Es-Sénia ............ 041.51.11.53
......................................... 041.59.10.31/40
Air Algérie ............. 041.42.72.05/06/07
Gare ferroviaire .............. 041.40.15.02
Horraires de prières pour la wilaya d’Oran
Fajr
Dhor
Asr
Maghrib
06:23
13:15
16:15 18:33
Isha
20:02
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
08
OUEST
CITÉ BELKHODJA
À RELIZANE
Un nouveau
transformateur électrique
L
es doléances des citoyens à Relizane, surtout
lorsqu’il s’agit de préoccupations logiques, tant
niées dans un temps, sont toutes prises en charge,
bien sûr en parallèle avec les moyens qui pourraient
concrétiser certaines réalisations et travaux. Ainsi, la
cité Belkhodja qui connaît un afflux de constructions privées et étatiques, comme les autres cités, est
fixée du doigt par les autorités et cette fois-ci, c’est le
domaine de l’électrification qui va être pris en charge
ces jours-ci par l’installation d’un nouveau transformateur électrique afin de mettre fin aux différentes
coupures et à la baisse de tension qui pourrait transporter la consommation électrique. Il est prévu aussi
de transférer l’ancienne bâtisse servant de transformateur, se trouvant actuellement au niveau de la
porte d’entrée de la nouvelle mosquée « Sidi Md
Benyahia », et qui gêne l’accès de ce lieu de culte aux
fidèles, surtout le vendredi.
B.Belhadj
MASCARA
213 milliards pour
le secteur de l’Education
L
e secteur de l’Education dans la wilaya de Mas
cara, a bénéficié d’un important programme
pour l’année 2008, d’un montant de 213 milliards de
centimes. Selon les informations fournies par Mr
Noureddine Miri, Chef de Cellule de Communication, de la wilaya, ce programme consiste en la réalisation de 12 opérations. Parmi ces opérations, on
note la réalisation de 03 nouveaux lycées à Oued El
Abtal, Aïn Ferah et Mamounia. Par contre, 03 nouveaux CEM, vont être réalisés à Aïn Fekane, Sidi
Kada et au village Ouled Bali, dans la commune de
Oued El Abtal. Cet important programme, consiste
également, à la réalisation de 05 cantines scolaires,
implantées dans des écoles primaires et 02 demipensions, qui vont être implantées dans 02 CEM.
Layadi El Amine
SIG
03 personnes
écrouées pour viole
H
ier, le procureur de la République près le tribu
nal de Sig a mis sous mandat de dépôt 03
individus N.K 32 ans, Z.K 28 ans et D.K 26 ans,
pour avoir violé et agressé physiquement une fille
âgée 20 ans. Les faits de cette affaire remontent à la
semaine passée, quand au cours d’une visite familiale à Sig, la demoiselle fut abordée par trois jeunes,
qui en parfaits gentlemen, l’ont rassuré de l’accompagner jusqu’à la maison de sa famille. Chemin faisant, en passant près d’une oliveraie, les trois loubards la forcèrent à y entrer et à l’abri des arbres, la
violèrent et l’agressèrent physiquement. Malgré ses
cris de douleur, ils l’abandonnèrent et s’enfuirent.
Blessée dans sa chair, l’infortunée jeune fille alla aussitôt avertir les services de Sûreté qui ne tardèrent
pas à arrêter les 03 voyous.
Layadi El Amine
BÉCHAR
Une centaine de
motocyclettes saisies
L
ors d’une opération «coup de poing» , lancée le 8
février du mois en cours par les services de police, environ 100 motos ont fait l’objet de saisie, indique–t-on à la cellule de communication de la Sûreté
de wilaya. La police est à pied d’œuvre dans cette
opération qui, selon l’officier responsable, durera le
temps qu’il faut pour débarrasser la population du
tapage nocturne et des agressions sonores provoqués par le pot d’échappement sans le «silencieux»
que certains motocyclistes notamment des jeunes,
utilisent soit pour accomplir des vols à la sauvette,
soit pour cambriolage de locaux de commerce, a-ton affirmé. Par ailleurs, lors de la semaine d’information et de sensibilisation organisée le mois dernier
par le centre national de prévention et de sécurité
routière dans la wilaya de Béchar, le problème des
motocyclistes qui sont très souvent vulnérables aux
accidents par rapport aux automobilistes, a été inscrit pour une prise en charge des services de la Sûreté. Selon notre interlocuteur, la police exige le port
du casque; on a appris aussi que certains motocyclistes sont devenus de vrais fournisseurs de drogue
et utilisent ce moyen de transport dans des vols à la
sauvette.
M. Z.
COMMUNE DE BENI RACHED (CHLEF)
Plus de 500 familles
vivent encore dans des maisons en toub
N
ée du dernier découpage administra
tif de 1984, la commune de Beni Rached, dans la daïra d’Oued Fodda, compte d’après les estimations de 2006, 24.249
habitants éparpillés à travers 16 douars.
La superficie de la commune est de
105km2, dont 20% représentent des terres
agricoles, et le reste représente des terrains
montagneux incultes et des terres réservées à l’habitat, avec une densité de 231
habitants au kilomètre carré. Cette commune qui dépendait administrativement
de la commune d’Oued Fodda, avant 1984,
n’a depuis, connu aucun développement
consistant et souffre jusqu’à présent, d’un
manque criard, en matière d’eau potable,
de transport, d’infrastructures de jeunesse et de santé publique. En matière d’habitat, la commune a hérité en 1981, de 300
baraques en préfabriqué, dans le cadre du
relogement des sinistrés du séisme du
10.10.1980 qui a secoué l’ex- El Asnam
aujourd’hui Chlef, Beni Rached, était parmi les régions, les plus touchées par le tremblement de terre de 1980, dont l’épicentre
était situé à Béni Rached même, les failles
jusqu’à aujourd’hui, existantes démontrent
la vulnérabilité de la région de Beni Rached, qui n’a pas été sérieusement prise en
charge, en matière d’habitat, situation qui
a fait qu’aujourd’hui encore, plus de 500
familles vivent dans des maisons construites en terre sèche, qu’on appelle commu-
nément les maisons en « toub ». Dans le
cadre du logement rural, la commune a
bénéficié de 400 unités qui se sont avérées
très insuffisantes, par rapport au nombre
impressionnant de citoyens demandeurs
de logements qui dépasse plus de 800 demandeurs.
Outre, ce déficit en matière de logement
rural, il y a le fardeau des 300 baraques en
préfabriqués qui après 25 ans d’existence
ces dernières, ont perdu tout, de leur fonction, de protection en matière de froid et
de chaleur. Durant l’été, les baraques, le
moins qu’on puisse dire, sont devenues le
lieu privilégié des bestioles et autres rats,
qui ont fait d’elles, les véritables propriétaires de ces masures, où ils se reproduisent. Une situation dégradante de voir ces
baraques, trouées de toutes parts, et qui
jusqu’à présent, aucune solution, n’a été
trouvée pour éradiquer ces baraquements,
qui sont la source de maladies et de misère. Cela étant, il y a l’autre problème qui
est plus important, il s’agit du facteur
humain, et notamment les jeunes de la commune, qui n’ont aucune opportunité lucrative, aucune infrastructure de jeunesse,
situation, qui a contraint les jeunes, de Beni
Rached, à tuer le temps, dans les cafés, ou
fuir de chez eux, le matin à 8h, pour ne
renter le soir, uniquement la nuit, des jeunes livrés à eux-mêmes, en l’absence de
postes d’emploi, des jeunes qui a brève
échéance, sont voués à un dérapage et à
des manipulations par certains courants,
qui en profitent de leur détresse, pour les
détourner vers des fins de non retour.
En matière de santé, la commune de Beni
Rached, souffre le calvaire, une salle de
soins pour 24.249 habitants, relève de l’ironie, une salle de soins; le moins, qu’en puisse
dire, ressemble à une boite de pharmacie,
dans une salle, les femmes sur le point d’accoucher sont évacuées soit, vers la clinique
d’Oued Fodda distante de 14 Km, soit vers
Chlef, à 18 Km, il est arrivé maintes fois,
que parmi ces femmes, certaines ont accouché au sein même, du véhicule d’évacuation, des camionnettes, dans la plupart
des cas, empruntant des routes dégradées,
sillonnant monts et vallées. Cette situation
qualifiée désastreuse, les citoyens de BeniRachef, demandent aux autorités supérieures de l’Etat, plus de considération, pour
la commune, de la doter en gaz de ville,
comme celle de Ouled Abbés qui n’est pourtant, qu’à 06 km de Béni Rached, la réfection des routes, notamment celles reliant
les douars, au chef-lieu de commune, et la
réfection de la route, qui relie Beni Rached
à Oued Fodda, et surtout, les opportunités d’emploi, pour les jeunes, terrassés par
le chômage, des opportunités d’emploi, à
même de permettre aux nombreux chômeurs de participer concrètement au développement de leur commune. B. Rheda
BILAN ANNUEL DE LA DCP DE TISSEMSILT
La lutte contre la fraude s’intensifie
E
n intervenant dans le cadre de la mis
sion qui leur est dévolue, les brigades
de la répression des fraudes et du contrôle
de la qualité de la wilaya de Tissemsilt,
ont réalisé, à leur manière, une jolie performance si l’on croit le bilan dressé durant
l’année 2007. En effet selon ce document
mis à notre disposition qui parle de la répression des fraudes et du contrôle des
pratiques commerciales, sur les quelque
6.241 interventions effectuées, 1.109 procès-verbaux ont été dressés.
Ces opérations ont concerné deux volets
principaux à savoir, celui des pratiques
commerciales et celui du contrôle de la
qualité. Pour la pratique commerciale, les
agents de la DCP ont dénombré un total
de 3.256 interventions dont 642 procèsverbaux ont été établis pour notamment
défaut d’affichage des prix, de registre de
commerce, de facturation, pour pratiques
commerciales illicites et pour pratiques
commerciales frauduleuses. Selon, le bilan
de la DCP, le défaut de facturation représente un chiffre d’affaires de
318.562.183,32 DA. On notera que les contrôleurs de la DCP ont présenté 326 propositions de fermeture pour diverses infractions telles que pour défaut d’hygiène,
la vente de produits impropres à la consommation et tricherie sur la qualité. Dans
le cadre du contrôle de la qualité, les agents
de la DCP ont procédé à 2.385 interventions ayant conduit à l’établissement de
461 procès-verbaux.
Des mesures conservatoires qui se manifestent sous la forme d’opération de saisie, ont été également opérées par les contrôleurs de la DCP, concernant différentes
marchandises non conformes à la réglementation en vigueur, évaluées à
413.045.530,31 DA. Signalons qu’environ
54 opérations de prélèvement ont été procédées et acheminées au laboratoire pour
des analyses physicochimiques et microbiologiques. Par ailleurs, sur les 1.109 pro-
cès-verbaux enregistrés, 589 ont été traités
et sanctionnés par des amendes s’élevant
à 6.772.500,00 DA, ainsi que des peines
allant de deux mois à six mois de prison
ferme et le reste des contrevenants sont au
niveau des tribunaux de la wilaya de Tissemsilt. Les éléments de la DCP de la wilaya de Tissemsilt continuent toujours leurs
actions de contrôle à la recherche des fraudeurs et cela, dans l’intérêt du citoyen pour
qu’il puisse consommer des produits sains
et propres. La Direction de la répression
des fraudes et du contrôle de la qualité de
la wilaya de Tissemsilt estime cependant
que son action contre toute forme de fraude en sortirait plus renforcée, si les consommateurs comprenaient enfin leurs intérêts et décidaient d’unir leurs efforts à
ceux des brigades de contrôle en se constituant en associations pour lutter plus efficacement contre tous ceux qui entachent
de quelques vices, leur noble profession.
Abed M.
BILAN ANNUEL DE LA GENDARMERIE NATIONALE DE SIDI BEL ABBÉS
52 morts et 623 blessés en 2007
L
e bilan des activités de la gendarmerie
nationale pour l’année 2007, présenté
par le lieutenant colonel, Kendouli lors,
d’une conférence de presse organisée, au
groupement de la gendarmerie de Sidi Bel
Abbés, fait état d’une catastrophe routière
de 52 morts, et 623 blessés, dans les 376
accidents enregistrés, soulignant par là, que
depuis l’année 2004, le chiffre des accidents
n’a pas diminué, et oscille entre 497, et
367, faisant entre 89 et 52 morts, ainsi,
qu’une moyenne de 874 à 623 blessés, où
le facteur de la négligence des chauffeurs,
et l’excès de vitesse, est évalué est estimé à
97 %. Selon l’intervenant, l’Algérie en 2007,
figure parmi les pays, dont le nombre d’accidents, est le plus élevé et se classe en
quatrième position, à l’échelle internationale, après les Etats Unis d’Amérique, l’Italie, et la France, en ce qui concerne la circulation. A travers la wilaya de Sidi Bel Abbés, cette légère régression de ce danger
routier, est due à l’implantation des servi-
ces des barrages routiers et à la technologie du radar de contrôle. A cet effet, les
gendarmes ont effectués 4.140 retraits de
permis, avec 339 P.V, et 1.325 mises en
fourrière, ainsi que 5.344 infractions du
code de la route, 8.101 délits de coordination de transport, et à 49.540 d’amendes
forfaitaires. D’autre part, et en ce qui concerne les affaires des crimes et délits, ils
représentent 83% du total, des affaires traitées, avec un chiffre 600 affaires, d’où une
régression de 64 %, et des interpellations
de 1.135 personnes, soldées par 475 mandats dépôt, et 660 mis en liberté provisoire, comparativement à l’année précédente,
avec 1.699 affaires. La somme totale selon toujours notre source, des marchandises saisies dans 15 affaires de contrebande, durant l’année 2007, a été évaluée à
plus de neuf millions de dinars, où 30 personnes, ont été arrêtées, dont 09 ont été
écrouées, et 21 autres mises en liberté provisoire. Cependant, les mêmes services, ont
enregistré quelques 170 affaires de drogue,
et l’arrestation de 179 personnes pour détention, commercialisation, et consommation de drogue, 142 mis en cause, ont été
placées sous mandat de dépôt, et 37 mis
en liberté provisoire, avec une saisie de plus
de 05kg de kif traité, et 169 psychotropes.
Pour leur part, les Unités d’intervention
injectées dans les chefs-lieux de daïras,
comme celle de la daïra, de Sidi Bel Abbés,
de Sfisef, de Ben Badis, et Aïn El Berd, ont
souligné à leur tour, lors des 340 patrouilles,
369 interpellations, donnant état, à une
saisie de 47 armes blanches, 80 psychotropes, et 157g de kif traité.
Selon le même responsable l’implantation
d’Unités d’intervention dans les différentes daïras, que compte la wilaya, permettra de diminuer le taux de criminalité, notamment dans les localités chaudes, comme c’était le cas, pour Bouaiche, et Bellouladi, qui sont devenues plus facile à contrôler.
Mohamed Nouar
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
CENTRE
TIPAZA
09
Barkat appelle à une
évaluation "exhaustive"
du PNDR
Développement de la pêche dans la wilaya
L
a situation du secteur de la pêche de
la wilaya de Tipaza présente des résultats importants ayant contribué à donner un essor appréciable lors de la période
2001-2007. C’est ainsi, qu’il a été enregistré la réalisation de plus de 35 projets dont
plusieurs ont porté sur l’acquisition de 27
navires de pêche, la réhabilitation de 10
navires en activité et l’acquisition de 08
camions frigorifiques. D’autres projets en
cours de réalisation concernent l’acquisition de près de 20 navires de pêche, la réalisation d’un établissement conchylicole à
Aïn Tagourait, la réalisation de 15 chambres froides, des structures de fabrique de
glace et l’acquisition de moyens de transport frigorifique supplémentaires. Plusieurs autres projets sont en cours de finalisation auprès des banques. S’agissant du
programme spécial des 150 barques, opération financée par le Fonds national de
développement de la pêche et de l’aquaculture, plusieurs listes ont été déjà finali-
sées et arrêtées en coordination avec les exP/APC, les chefs de daïra et les représentants de la profession et la distribution de
plusieurs dizaines d’entre elles ont été effectives. Cette opération quoique transparente, n’a pas été du goût de plusieurs jeunes pêcheurs, qui crient au scandale, en
mettant à l’index l’impartialité des commissions de daïra, cela à l’instar des marins pêcheurs de Cherchell et de Hadjret
Ennous.Rappelons à ce titre que plus de
150 barques destinées aux jeunes pêcheurs
de la wilaya, ont été distribuées comme
suit :
Daïra de Cherchell : 35 barques, dont 05
destinées à la commune de Sidi Ghilés.
Daïra de Gouraya : 35 barques distribuées.
Daïra de Tipaza : 15 barques distribuées.
Daïra de Bou Ismail: 65 barques distribuées, dont 35 pour Khemisti et 30 pour
Bouharoun.Quant au programme du
FNDPA, la commission nationale auprès
du ministére de la Pêche a accordé plus de
150 décisions de soutien financées par le
FNDPA, dont plus d’une centaine sont en
voie d’exécution. Les bénéficiaires ont eu
droit à une subvention globale de plus de
2 milliards 300 millions de dinars, regroupant 149 activités réparties comme suit :
- Acquisition de 70 navires de pêche et réhabilitation de 10 autres navires.
- Réalisation de 03 superstructures de soutien à l’outil de production et de 60 superstructures de prise en charge de la production.
- Réalisation de 06 projets aquacoles.
- Création de 1.500 emplois.
- Production de 9.000 tonnes de produits
halieutiques par an, dont plus de 7.000
tonnes de poisson bleu, 921 tonnes de poisson blanc, 242 tonnes de crustacés et de 78
tonnes de squales et espadons.
Il est à noter que la pêche dans la wilaya
de Tipaza, compte près de 5.000 marins
inscrits et près de 400 unités de pêche recensées.
Larbi Houari
MÉDÉA
La nouvelle APC
veut reprendre en main le sport en général
D
ans un souci de faire sortir le mouve
ment sportif d’un marasme profond
et lui redorer son blason d’antan, la nouvelle équipe du conseil des sports de la
commune de Médéa, à sa tête le Dr Faradji Abdesslam, sous la présidence du viceprésident de l’APC M. Boucherit Chafik, a
provoqué samedi dernier au siège de
l’APC de Médéa une rencontre élargie aux
anciens dirigeants des années de gloire du
sport à Médéa. Après un amer constat
d’échec de la pratique du sport dans toutes ses disciplines, le président du CCS,
dans son intervention, n’a pas caché la complexité du problème dans lequel végète l’association sportive depuis de longues années. «Des sections remises entre les mains»
devait-il dire «de gens qui n’ont été soumis à aucun contrôle de bonne conduite,
abandonnés à eux même prenant en otage
toute une jeunesse sans résultat, ni performance». Un plan de redressement s’impose et l’APC de Médéa « ne peut continuer à
financer des équipes qui enregistrent au fil
des ans des résultats négatifs et à dépenser des sommes énormes sans que l’autorité de tutelle n’intervienne. Les dettes accumulées aujourd’hui dépassent les deux
milliards de centimes, sans que les bilans
moraux et financiers relatifs à ces dépenses ne soient déposés auprès de l’APC».
Devant cet état de fait, «on a songé à mettre sur pied, devait souligner M. Faradji,
un comité de réflexion en vue d’étudier la
situation et dégager les lignes de conduite
pour un véritable plan de refondation du
sport au sein de notre commune». «Enfin
votre présence aujourd’hui est très significative et démontre votre attachement profond aux valeurs de cette charmante ville»
et ceci devait-il conclure, «nous encourage
à aller de l’avant dans le bon sens et dans
l’intérêt général en vue de libérer les énergies de la population juvénile pour des résultats performants et hisser nos athlètes
à un niveau supérieur dans les compéti-
tions. Un riche débat s’est instauré par la
suite. La première décision retenue s’est la
convocation des dirigeants de chaque section pour une séance de travail pour recenser les difficultés rencontrées sur le terrain
d’une part et d’autre part situer les responsabilités de tout un chacun pour permettre l’éclosion de la vérité sur ce marasme qui obstrue la progression des clubs.
Parallèlement, il a été préconisé la préparation dès maintenant des assises de la
prochaine saison 2008/2009 qui sera le
point de départ du plan de redressement
et de relance du sport dans la commune
de Médéa. Le volet de la formation et de
l’encadrement n’a pas été négligé au cours
des discussions de cette séance de travail.
Enfin, il est temps de mettre de l’ordre dans
la maison du sport en particulier le football, sport roi à Médéa car les clubs sont
vus comme des vaches grasses à traire et
non comme un moyen d’épanouissement
de toute une jeunesse.
A.Teta
COUR DE TIZI-OUZOU
Conférences pour la formation continue
L
a Cour de Tizi-Ouzou a initié, au titre
de son programme d’action 2008, une
série de conférences destinées à la formation continue des magistrats et des auxiliaires de justice exerçant dans des structures relevant de sa compétence, a-t-on
appris du Procureur général. Ces conférences, ciblant des thèmes d’actualité, tels
que le crime organisé
et le blanchiment de l’argent, visent, selon
M. Lazizi Tayeb, à «diffuser la culture juridique, en tant que pierre angulaire de
l’édification d’un Etat de droit» et ce, à
travers « l’uniformisation des méthodes de
travail et de la terminologie usitée dans le
secteur pour une meilleure maîtrise des
dossiers», a-t-il précisé.
Dans le cadre d’une meilleure prise en charge des justiciables, la Cour de Tizi-Ouzou
s’est dotée récemment d’une infirmerie dirigée par un médecin pour «une première
prise en charge de cas de malaise ou de
choc, pouvant survenir dans une salle
d’audience, comme il arrive à des justiciables notamment lors de la prononciation
des verdicts». Sur un autre plan, le même
magistrat a tenu à indiquer que le tribunal
des Ouacifs, opérationnel depuis janvier
dernier après une fermeture qui a duré près
de sept années suite aux événements de
2001, «est une instance juridique de plein
exercice
«. Il a souligné que l’action de cette juridiction «ne se limite pas au seul aspect de
traitement des affaires civiles, mais que
ses activités englobent également les affaires pénales et administratives, en plus de
la délivrance du casier judiciaire et du certificat de nationalité».
e ministre de l'Agriculture et du développe
ment rural, M. Said Barkat, a appelé, dimanche à Tipasa, à une évaluation "exhaustive" du Plan
national de développement rural (PNDR), soulignant la nécessite d'une meilleure prise en charge
des problèmes de l'agriculture et du monde rural.
Le secteur agricole a enregistré, depuis le lancement du Plan en 2000, une croissance annuelle de
8% et représente désormais environ 10% du PIB,
avait déclaré en 2006 M. Barkat. La valeur ajoutée
de la production agricole avait atteint en 2005 quelque 624 milliards de dinars (8,4 milliards de dollars), avait-il ajouté. Intervenant à l'ouverture des
1ères Assises nationales de la recherche agronomique qui se tiennent au centre touristique''Le Grand
Bleu'' du Chenoua, (Tipasa), le ministre s'est félicité de leur tenue, faisant remarquer qu'elles les premières du genre dans l'histoire de l'Algérie indépendante. Ces assises nationales sur la recherche
agronomique seront suivies du forum de la valorisation des acquis de la recherche. Elles sont organisées par l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), sous le thème "Pour une recherche au service du développement durable". Au
moins 500 participants représentant différents instituts et unités de recherche, experts, universitaires
algériens et étrangers ainsi que de nombreux cadres du secteur de l'agriculture participent à ces
assises qui seront une opportunité pour faire le
point sur la valorisation, la validation et les résultats de la recherche agronomique. Cette rencontre
scientifique de trois jours se poursuivra sous forme de conférences-débats, d'ateliers scientifiques
thématiques qui seront animés par des spécialistes
algériens et étrangers.
BOUMERDES
Fermeture de plus
de 180 locaux
Plus de 180 locaux commerciaux ont été fermés, en 2007 à Boumerdes, à la suite de tournées d’inspection des brigades de contrôle de
la direction du commerce, a-t-on appris auprès
de cette dernière. Ces fermetures ont été décidées pour des motifs liés à la non facturation, à l’absence de registre du commerce, au
défaut d’hygiène et de vente de produits non
conformes, est-il précisé de même source. Sur
ce nombre de fermetures, 100 l’ont été sur décisions des brigades de contrôle de la qualité
et de la répression des fraudes, pour abattage
clandestin et vente de viandes y provenant.
Quelque 190.000 tonnes de produits alimentaires d’une valeur globale de 38 millions de
DA, 32 qx de viandes congelées et 1080 bouteilles de soda, outre des quantités importantes de miel frelaté et de produits cosmétiques
et jouets contrefaits ne répondant pas aux
normes de fabrication en vigueur, ont été également saisis, est-il ajouté. L’année 2007 a connu une progression sensible en matière d’infractions aux pratiques commerciales, comparativement à l’année précédente, avec plus de
70 millions de DA de marchés conclus sans
facturation aucune et avec l’enregistrement de
près de 637 infractions, dont 555 ont été verbalisées, est-il précise.
Téléphones utiles - Alger
Ph: Aziz B.
L
Urgences Médicales ........................ 115
SAMU ................................ 021.23.50.50
Protection Civile ............. 021.71.14.11
Sûreté de la wilaya .......... 021.73.53.50
Gendarmerie .................... 021.76.41.97
Air Algérie ........................ 021.50.94.98
.............................................. 021.50.92.34
Gare routière ........ 021.49.71.51/52/53/
Dépannage gaz ................ 021.68.44.00
Dépannage électricité ..... 021.15.20.23
Horraires de prières pour la wilaya d’Alger
Fajr
Dhor
Asr
Maghrib
06:13
13:03
16:01 18:24
Isha
19:47
10
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ESPACE PUB
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE MOSTAGANEM - DAÏRA DE MESRA - COMMUNE DE MESRA
WILAYA DE MASCARA
DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION
AVIS D’APPEL D’OFFRES
NATIONAL OUVERT
Le président de l’assemblée populaire communale de Mesra lance un avis d’appel d’offres
national ouvert à la concurrence pour la réalisation du projet :
«ACHÈVEMENT SIÈGE APC MESRA»
Les entreprises qualifiées en travaux bâtiment activité principale catégorie 2 et plus,
intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau
des marchés APC Mesra. Les offres établies doivent être accompagnées des documents exigés dans le cahier des charges contre un paiement de 2.000,00 DA et
transmis sous double pli comprenant:
- Le premier pli portant la mention : offre technique.
- Le deuxième pli portant la mention : offre financière.
Ces deux plis contenus dans une même enveloppe fermée et anonyme seront adressés à :
MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE L’APC DE MESRA AVEC MENTION:
«SOUMISSION À NE PAS OUVRIR»
«AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT»
«ACHÈVEMENT SIÈGE APC MESRA».
1- OFFRE TECHNIQUE
- Caution de soumission égale au moins à 1% du montant de l’offre en TTC - Déclaration
à souscrire signée - Instruction aux soumissionnaires signée - Attestation de mise à jour
fiscale et parafiscale en cours de validité - Certificat de qualification et classification
(activité principale en travaux bâtiment catégorie 2 et plus légalisée - Statut de l’entreprise
légalisé - Bilan financier des trois dernières années - Extrait de rôle en cours de validité Casier judiciaire N°03 en cours de validité - Registre de commerce nouvellement immatriculé légalisé - Références professionnelles - Liste des moyens humains visée par la CNASAT et moyens matériels dûment justifiés (copies des cartes grises des matériels destinés
au projet légalisées et récentes) - Attestation d’engagement d’accueil des apprentis Planning des travaux visé + délais d’exécution.
2- OFFRE FINANCIÈRE
- Lettre de soumission (remplie et signée) - Bordereau des prix unitaires (rempli et signé)
- Devis quantitatif et estimatif (rempli et signé).
Le délai de remise des offres est fixé à 21 jours à compter de la première parution dans les
quotidiens.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours à
compter de la date limite de dépôt des offres.
La date d’ouverture des plis en présence des soumissionnaires aura lieu le dernier jour de
la date limite de dépôt des offres à 14 heures.
LE PRÉSIDENT DE L’APC
ANEP N°1013/31 12.02.08
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL
La direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Mascara lance un avis
d’appel d’offres national pour l’exécution des travaux suivants :
TRAVAUX DE VOIRIE (PARTIE BLANCHE): APPEL D’OFFRES RESTREINT,
CATÉGORIE II ET PLUS EN TRAVAUX PUBLICS)
LOT N° R 20 A - SITE : SELTANA À MASCARA.
TRAVAUX DE VOIRIE (PARTIE NOIRE EN BÉTON BITUMINEUX) APPEL D’OFFRES RESTREINT CATÉGORIE IV ET PLUS EN TRAVAUX PUBLICS)
LOT N° R 20 B : - SITE: SELATNA À MASCARA.
Les entreprises intéressées et ayant les certificats de qualification et classification professionnelles (activité principale ou secondaire) énumérés ci-dessus, peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya
de Mascara, Faubourg Sidi Mouffok, rue Menaouer Djebbar. Les offres accompagnées
obligatoirement des pièces et documents légalisés et en cours de validité exigés dans le
cahier des charges et par la réglementation en vigueur doivent parvenir dans les huit (08)
jours qui suivent la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux à
l’adresse suivante : Monsieur le directeur de l’urbanisme et de la construction de la wilaya
de Mascara, Faubourg Sidi Mouffok, rue Menaouer Djebbar. Les offres doivent être présentées sous double pli scellé et anonyme.
Le pli extérieur doit porter la mention: «Soumission à ne pas ouvrir », ainsi que le numéro
et l’intitulé du lot. Il doit contenir en son sein deux (2) autres plis :
- Le premier relatif à l’offre technique doit porter la mention « offre technique » et contenir
les pièces ci-après : - Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelles - Une copie du registre de commerce - Mises à jour CNAS- CASNOS- CACOBATH
- Une copie de la carte d’immatriculation fiscale - Une copie du bilan de l’année précédente
(pour les entreprises ayant déjà exercé) - Justification des moyens humains accompagnée
d’une déclaration CNAS - Justification des moyens matériels - Références professionnelles Casier judiciaire du gérant - Extrait de rôle - Une caution de soumission (original) égale ou
supérieure à 1% de l’offre - Délai et planning des travaux - Statut (pour les sociétés).
Le deuxième relatif à l’offre financière doit porter la mention « offre financière » et contenir les pièces ci- après :
- La lettre de soumission dûment signée et datée par l’entreprise - La déclaration à
souscrire dûment signée et datée par l’entreprise - Le cahier des charges dûment signé et
daté par l’entreprise - Le bordereau des prix unitaires dûment signé et daté par l’entreprise - Le devis quantitatif et estimatif dûment signé et daté par l’entreprise - L’annexe du
cahier des charges dûment signée et datée par l’entreprise
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours à
compter de la date limite de dépôt des offres. Les soumissionnaires sont invités à assister
à la séance d’ouverture des plis prévue au siège de la direction de l’urbanisme et de la
construction de la wilaya de Mascara à 14h00, le 8ème jour de la parution du présent
appel d’offres dans les quotidiens nationaux, le jour de la 1ère parution compris.
LE DIRECTEUR
ANEP N° 1016/31 12/02/08
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE SIDI BEL-ABBÈS - DAÏRA DE TENIRA - COMMUNE DE TENIRA
MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA POPULATION ET DE LA RÉFORME HOSPITALIÈRE
WILAYA DE BÉCHAR - DIRECTION DE LA SANTÉ ET DE LA POPULATION
AVIS D’APPEL D’OFFRES
Le président de l’assemblée populaire communale de Tenira, lance un avis d’appel d’offres pour les projets suivants dans le cadre du programme PCD 2008 - Hauts Plateaux :
1- AMÉNAGEMENT URBAIN ENTRÉE OUEST DE TENIA - 1ÈRE TRANCHE
2- AMÉNAGEMENT URBAIN ENTRÉE OUEST DE TENIRA - 2ÈME TRANCHE.
Les entreprises intéressées (travaux bâtiment et travaux publics) par le présent avis
peuvent retirer les cahiers de charges contre le paiement de : 2.000,00 DA auprès du
secrétariat général de la commune de Tenira.
LES OFFRES SERONT ACCOMPAGNÉES DES PIÈCES RÉGLEMENTAIRES, À SAVOIR :
- A- OFFRE TECHNIQUE :
- Copie légalisée du certificat de qualification et de classification en cours de validité
- Copie légalisée du registre de commerce renouvelé
- Déclaration à souscrire
- Casier judiciaire n°03
- Copie de l’extrait de rôle
- Déclaration d’existence
- Copie légalisé de la mise à jour CASNOS, CACOBATH, CNASAT
- Copie de la carte d’immatriculation fiscale
- Références professionnelles
- Bilan financier des trois dernières années
- Liste des moyens humains et matériels destinés au projet
- Planning d’exécution des travaux.
B- OFFRE FINANCIÈRE :
- Soumission
- Le bordereau des prix unitaires
- Le devis quantitatif et estimatif
- Caution bancaire de soumission égale à 1% du montant de l’offre.
Les soumissions doivent être adressées à :
Monsieur le président de l’assemblée populaire communale de Tenira sous double enveloppe insérée dans une enveloppe extérieure anonyme qui devra comporter la mention:
(Soumission à ne pas ouvrir).
Elle devra contenir les deux enveloppes relatives à l’offre technique et à l’offre financière.
NB : Les soumissions non accompagnées des pièces administratives prévues par la réglementation seront rejetées.
La date limite de remise des offres est fixés à (15) jours à compter de la date de publication du présent avis.
Les entreprises doivent être engagées par leurs offres pendant 90 jours.
LE PRÉSIDENT DE L’APC
ANEP N° 1048/31 12/02/2008
AVIS D’APPEL D’OFFRES
NATIONAL RESTREINT
LA DIRECTION DE LA SANTÉ ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA DE BÉCHAR LANCE UN AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT POUR :
ACQUISITION D’ÉQUIPEMENTS MÉDICAUX
- F/P EQUIPEMENTS DE RADIOLOGIE
- F/P EQUIPEMENTS DE LABORATOIRE
- F/P MOBILIER MÉDICAL
- F/P EQUIPEMENTS MÉDECINE DU TRAVAIL
- F/P EQUIPEMENTS DE CABINET DENTAIRE COMPLET.
Les soumissionnaires intéressés par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges
auprès du bureau des marchés de la DSP à l’adresse ci-dessous indiquée moyennant le
paiement de la somme de 2.000,00 DA :
DIRECTION DE LA SANTÉ ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA
DE BÉCHAR RUE DJOGHRI – LA BARGA – BÉCHAR
Les offres doivent être présentées selon les dispositions prévues dans le cahier des charges
accompagnées des pièces réglementaires en cours de validité :
- Copie de registre de commerce
- Agrément délivré par le ministère de la Santé
- Extrait de casier judiciaire
- Planning d’installation objet du cahier des charges
- Référence de l’entreprise et attestation d’installation d’équipement
- Caution de soumission de 1% et plus du montant de la soumission
- Dossier fiscal et parafiscal
- Bilan financier des 03 dernières années
La date limite de dépôt des offres est fixée à vingt et un (21) jours à 12h00 à compter du
premier jour de publication du présent avis d’appel d’offres dans le BOMOP ou dans les
quotidiens nationaux. La durée de validité des offres est fixée à 120 jours à compter de la
date limite d’ouverture des plis. L’ouverture des plis aura lieu le jour même de la date
limite de dépôt des offres à 14h 30mn.
L’OFFRE DOIT ÊTRE ADRESSÉE PAR PORTEUR DANS UNE ENVELOPPE ANONYME CACHETÉE PORTANT LA MENTION SUIVANTE :
APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT POUR L’ACQUISITION DES
« ÉQUIPEMENTS MÉDICAUX » - « SOUMISSION À NE PAS OUVRIR »
A LA DIRECTION DE LA SANTÉ ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA DE
BECHAR.
Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis.
LE DIRECTEUR
ANEP N° 1012/31 12/02/2007
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
11
POUR LA DEUXIÈME FOIS CHAMPIONNE D’AFRIQUE
POUR LA DEUXIÈME FOIS CHA
L’EGYPTE SUR LE
TOIT
L’EGYPTE SU
DE LA SAVANE DE LA SA
UNE CANNE
POUR LA CAN ?
BENOUZA
EN STAGE À MADRID
Un des membres de la commission d'arbitrage de la
CAN, le sénégalais Badara Sene a annoncé à
l'Equipe.fr, que six arbitres internationaux africains
participeront un stage international d'évaluation et
de perfectionnement de la FIFA, en vue de la Coupe
du Monde 2010 en Afrique du Sud. Ils quitteront
Accra lundi pour l'Espagne (Las Palmas) où ils séjourneront durant une semaine. Il s'agit de l'arbitre
de la finale de la CAN, Coffi Codjia (Bénin), Benouza Mohamed (Algérie), Eddie Maillet ( Seychelles),
Koman Coulibaly (Mali), Diatta Badara (Sénégal),
Damon Jerome (Afrique du Sud).
USMA 0- WAT 0
LE WAT PIÈGE SOUSTARA
TIRAGE AU SORT DES 1/16 ÈME DE FINALE
DE COUPE D'ALGÉRIE 2007/2008
1 ................ MC EL Eulma - ASO Chlef
2 ................ RC Kouba - USM Annaba
3 ................ MB Tablat - ES Souk Ahras
4 ................ MC Mekhadma - CR Bélouizdad
5 ................ AS Khroub - MC Oran
6 ................ OS Ouenza - MC Alger
7 ................ JSM Béjaia - OM Arzew
8 ................ ESM Koléa - JS Sig
9 ................ ES Béchar - USM Alger
10 .............. Paradou AC - AB Merouana
11 .............. WA Tlemcen- SC Ain Defla
12 .............. IRB Nezla - OMR El Annasser
13 .............. CABB Arreridj - USM Blida
14 .............. MC Saida - USM Bel Abbès
15 .............. NA Hussein-DEy - ZRA Témouchent
16 .............. ASM Oran - WB meftah
1/8 ème de finale
Vainqueur 1 ................................
Vainqueur 16 ..............................
Vainqueur 3 ................................
Vainqueur 9 ................................
Vainqueur 7 ................................
Vainqueur 4 ................................
Vainqueur 8 ................................
Vainqueur 2 ................................
Vainqueur 5
Vainqueur 10
Vainqueur 11
Vainqueur 15
Vainqueur 14
Vainqueur 13
Vainqueur 6
Vainqueur 12
15
La CAN 2008 vient de baisser rideau. Avec elle,
s’en va notre envie de voir notre équipe nationale
jouer les premiers rôles, mais, ce serait un rêve de
débile. Nous n’avons ni les entraîneurs qu’il faut,
ni les écoles de formation, encore moins une politique de survie du football algérien. Et pourtant,
nous avons l’argent qu’il faut, mais nous ne savons
pas à qui l’attribuer ou entre quelles mains le reAccra lundi pour l'Espagne (Las Palmas) où
Un des membres de la commission d'arbitrage de la
mettre; nous payons cher nos erreurs mais ce n’est
CAN, le sénégalais Badara Sene a annoncé à
journeront durant une semaine. Il s'agit de l
pas pour autant que nous cherchons à nous amél'Equipe.fr, que six arbitres internationaux africains
de la finale de la CAN, Coffi Codjia (Bénin),
liorer. D’ailleurs, nous achetons des joueurs à coups
participeront un stage international d'évaluation et
za Mohamed (Algérie), Eddie Maillet ( Seyc
de milliards de centimes alors qu’ils ne vaudraient
de perfectionnement de la FIFA, en vue de la Coupe
Koman Coulibaly (Mali), Diatta Badara (Sé
même pas le prix d’un kojak dans la bourse des
du Monde 2010 en Afrique du Sud. Ils quitteront
Damon Jerome (Afrique du Sud).
bons joueurs. Ils sont flasques, improductifs, ignares, inaptes à damer le pion aux rivaux mais ils
nous coûtent les yeux de la tête. Nous n’avons pas
d’écoles de formation des jeunes mais nous voulons avoir une grande équipe nationale. Comment ?
En croyant encore au père Noël ? En misant sur un
entraîneur alors que nous n’avons pas l’ossature
d’une équipe nationale ? La CAN devrait nous rafraîchir la mémoire et nous permettre de nous dire :
« Effaçons tout et recommençons à nouveau » ! quitte à MC
arrêter
tout pendant
cinq, dix ans ! Mais 14
pou.............. MC Saida - USM Bel Abbès
1 ................
EL Eulma
- ASO Chlef
vonsRC
nous
le faire
? Dans
tous les cas de figure
ce
15 ..............
NA Hussein-DEy - ZRA Témouc
2 ................
Kouba
- USM
Annaba
serait
dilapider
3 ................
MBmieux
Tablatque
- ESde
Souk
Ahras les deniers de l’Etat
16 .............. ASM Oran - WB meftah
en ayant
de piètres -performances.
4 ................
MC Mekhadma
CR BélouizdadSauf si messires
1/8 ème de finale
les responsables
aiment
5 ................
AS Khroub - MC
Orancet état de fait qui consisterait
regarder
jouer
les autres, dans un conti6 ................
OSàOuenza
- MC
Alger
Vainqueur 1 ................................ Vainqueur
nentJSM
où Béjaia
nous avons
de par le passé prouvé notre
7 ................
- OM Arzew
Vainqueur 16 .............................. Vainqueur
suprématie.
Ou
moins qu'étant incapables
de
8 ................
ESM Koléa
- JSà Sig
Vainqueur
3 ................................ Vainqueur
nous
il nous
faut vraiment des cannes
9 ................
ESsurpasser,
Béchar - USM
Alger
Vainqueur 9 ................................ Vainqueur
pourParadou
postuler
même
à la CAN.
10 ..............
AC
- AB Merouana
Vainqueur 7 ................................ Vainqueur
Sayah
11 .............. WA Tlemcen- SC Ain Defla
Vainqueur 4 ................................ Vainqueur
[email protected]
12 .............. IRB Nezla - OMR El Annasser
Vainqueur 8 ................................ Vainqueur
13 .............. CABB Arreridj - USM Blida
Vainqueur 2 ................................ Vainqueur
BENOUZA
EN STAGE À MADRID
USMA 0- WAT 0
LE WAT PIÈGE SOUSTARA
TIRAGE AU SORT DES 1/16 ÈME DE FINALE
DE COUPE D'ALGÉRIE 2007/2008
12
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
SPORTS
POUR LA DEUXIÈME FOIS CHAMPIONNE D’AFRIQUE
L’Egypte sur le toit de la savane
74 millions
d’Egyptiens
attendaient hier
au Caire le
retour de leurs
héros qui
venaient de
dompter les
Lions du
Cameroun à
Accra,
remportant
ainsi la
deuxième Coupe
d’Afrique des
Nations d’affilée
et la sixième
depuis la fin des
années 50.
Le messie égyptien Mohamed
Aboutrika a marqué le but de la
victoire dans un match très serré,
mais que les Pharaons ont mérité
largement, quelle que soit la finale
ou pour tout le tournoi. En effet,
les poulains du magnifique Hassen Shahata ont raté pas mal d’occasions tout au long du match. En
première mi-temps, Aboutrika et
Metâb pouvaient battre l’infortuné
Kameni, alors qu’en seconde période, la tête du meilleur milieu de
terrain du tournoi, Hosny Abdrabou, toucha le poteau.
Le but libérateur est venu «grâce»
à une erreur de R. Soug, mais aussi
à l’abattage de Mohamed Zidan
qui y a cru, sans oublier l’efficacité
du très populaire Abou Trika, qui
n’a pas tremblé devant Kameri à la
fin du match.
La discipline, le collectif et la
volonté, les clefs du succès
Avant le début du tournoi, personne n’a misé un clou sur l’Egypte.
Car certes, c’était (même maintenant) le champion en titre, mais on
donnait beaucoup de crédit au
pays organisateur le Ghana, et la
Côte d’Ivoire qui détenait les faveurs du pronostic avec sa panoplie de stars.
Ceci dit, le sorcier du Nil, Shehata,
avait d’autres projets et détenait,
surtout, des armes que les autres
n’ont pas. En effet, contrairement
à la majorité des sélections, l’Egypte
compte beaucoup
plus sur les joueurs du cru. Des
éléments qui ont donné satisfaction
avec leur métier, mais surtout leur
combativité. La force des Egyptiens
dans ce tournoi fut sa discipline
du groupe, mais surtout dans le
jeu, car il n’y a pas de cas d’indiscipline tactique, chaque élément
accomplit sa tâche sur le terrain,
sans en rajouter. D’autre part, les
coéquipiers de l’emblématique capitaine Ahmed Hassen ne rechignent pas devant l’effort, ils y vont
au charbon sans calcul. Enfin, leur
véritable force, c’est le collectif.
Leur jeu basé sur les passes est une
vraie démonstration de cet esprit
positif qui a permis aux Pharaons
de décrocher la timbale.
Dans un autre registre, l’autre objectif de « Oum Dounia » maintenant est de se qualifier pour le prochain Mondial qui aura lieu en Afrique du Sud. Un rêve que caresse
l’Egypte depuis le Mondial italien
de 1990. Voilà l’autre objectif de
Mister Shehata.
Lellou Brahim
ABOU TREIKA:
«Le meilleur moment de ma vie»
L'Egyptien Mohamed Abou Treika, unique buteur de la finale de la
Coupe d'Afrique (CAN-2008), dimanche à Accra contre le Cameroun (1-0), a vécu "le meilleur moment de (sa) vie" en rendant "tout
le pays heureux".
"C'est un sentiment extraordinaire
de marquer pour son pays, surtout
marquer le but de la victoire en finale. Vous rendez tout le pays heureux", a-t-il affirmé.
"Je n'oublie pas que j'ai marqué le
tir au but décisif en finale de la
dernière CAN (contre la Côte
d'Ivoire, 0-0, 4 t.a.b. à 2), mais là,
c'est le meilleur moment de ma vie."
Abou Treika a inscrit en finale son
quatrième but dans la compétition
grâce à une passe de Mohamed
Zidan, qui a exploité une erreur du
défenseur central et capitaine camerounais Rigobert Song.
L'idole de l'Egypte, timide et modeste, a toutefois tenu à partager
la victoire. "Le foot n'est pas un
jeu individuel mais d'équipe, a-t-il déclaré.
Nous avons remporté la Coupe
tous ensemble,
et 80 millions
de personnes
nous soutiennent.
Le
meilleur sentiment reste de
partager cela
avec
toute
l'équipe."
"Gagner deux fois
d'affilée, c'est un
grand plaisir, a ajouté Abou Treika, et
c'est encore meilleur à
l'extérieur, loin de votre pays, des amis, de la
famille. Il faut se battre encore plus
pour rendre son pays heureux."
L'équipe de 2008 lui paraît encore
plus forte que sa devancière, championne d'Afrique également. "Il y a
toujours eu du bon football en
Egypte, mais les joueurs (de l'équipe 2008) ont plus d'expérience, d'expérience internationale. Beaucoup
de bons joueurs donnent tout à
l'équipe: Mohamed Zidan, Hosny
Abd Rabou..., a assuré Abou Treika. Nous avons confiance en nous,
en nos forces, et nous devons beaucoup également au travail du coach
(Hassan Shehata) depuis deux ans
maintenant. Nous sommes heureux ensemble, pas seulement
l'équipe, mais aussi avec tout l'encadrement."
Hassan Shehata entre dans l’histoire
Le coach Hassan Shehata est devenu le deuxième entraîneur, après le
Ghanéen Charles Gyamfi, à avoir
remporté deux fois consécutivement la CAN. Coïncidence ou simple coup de hasard, ce sont deux
techniciens locaux qui ont connu
un sacre historique. En somme, lors
de cette 26ème édition, Hassan
Shehata a réussi où de nombreux
entraîneurs étrangers ont échoué.
Drôle de destin, Shehata, ce grand
milieu du Zamalek du Caire, qui
disputa trois Coupes d’Afrique
des Nations comme joueur avec
l'Egypte (1974, 1976, 1980) a parfaitement réussi sa reconversion
en drivant plusieurs formations d’Egypte avant
de devenir sélectionneur des
Pharaons en
2004. Shehata venait de remplacer l'Italien Marco Tardelli. Inspiré par son aîné Captain Mahmoud Al Gohari, qui a eu l’honneur de remporter la CAN comme
joueur dans les années cinquante
puis entraîneur (1998), Hassan Shehata a bien flairé le coup en insistant sur l’esprit du groupe. L’homme qui vient de donner à l’Egypte
sa sixième couronne africaine a eu
raison de s'appuyer sur les cadres
du Ahly du Caire, qui venaient
d’être sacrés champions d'Afrique
et troisièmes au Mondial des clubs.
Pour la cohésion, le sélectionneur
égyptien a préféré travailler avec une
sélection dont l’ossature a
été essentiellement
composée
de
joueurs locaux :
Cinq joueurs du Ahly,
six d’Ismaïlia et quatre du
Zamalek, bien encadrés par
quelques pros à l’image des Ahmed
Hassan (Anderlecht) ou Mohamed
Zidan (Hambourg). L’autre atout
majeur du coach des Pharaons c’est
qu’il a évité au maximum de chambouler un groupe qu’il a façonné et
qui fut vainqueur de la CAN 2006.
Shehata a travaillé dans la continuité et il a eu raison. Après un parcours mi-figue, mi-raisin lors des éliminatoires, l’Egypte a éclaté lors de
la phase finale et s’est avérée comme l’équipe la plus régulière de ce
tournoi continental. Après avoir
gagné haut la main la première pla-
ce de son groupe, la formation égyptienne s’est parfaitement illustrée en
écrasant la Côte d’Ivoire des Drogba, Kalou et autres stars évoluant
en Angleterre. Comme quoi, c’est
l’âme qui fait courir une équipe et
non pas des individualités. Les Pharaons viennent de confirmer leur victoire face au Cameroun pour conserver leur couronne. Hassan Shehata, sobre et calme, est l'un des rares coachs africains du moment à
avoir conservé ses fonctions dans un
pays qui s'est habitué à la valse des
sélectionneurs. Aussi, Hassan Shehata est entré dans
l’histoire tant pis pour ceux
qui s’acharnent à ne pas retenir les leçons…
H.L
La plus prolifique de l’histoire
avec 99 buts marqués
La phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2008 de football (20
jan-10 fév/Ghana) a enregistré un nouveau record sur le plan offensif
avec 99 buts marqués, soit une moyenne de 3,09 buts par match. L'ancienne meilleure performance avait été réalisée lors de la phase finale
disputée en 1998 au Burkina Faso où 93 buts avaient été inscrits.
ESPACE PUB
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
13
CARREFOUR D'ALGÉRIE
14 LE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
SPORTS
L’Egypte un exemple pour l’Algérie ?
LA CAN ET L’ARBITRAGE ALGÉRIEN
Benouza, Haimoudi et Djezzar,
la fierté de l’Algérie
La consécration des Pharaons durant cette dernière Coupe d’Afrique des Nations dépasse ce cadre,
et ouvre un débat qui fait d’actualité chez nous, en Algérie.
En effet, la victoire d’une sélection
composée essentiellement de
joueurs locaux, formés en Afrique, contre des joueurs, qui évoluent dans les plus grands clubs
européens, ré ouvre le débat. Ce
succès des Pharaons remet en cause l’esprit du « tout professionnel »
mais est-ce que cela est applicable
chez nous ? Est-ce que Saadane doit
changer son fusil d’épaule ?
Pour certains, la solution est chez
nous, et qu’on doit faire confiance
à nos joueurs locaux et ne pas se
baser aveuglément sur les joueurs
venus d’outre-mer et qui contrairement, à des éléments, comme les
Ivoiriens, qui évoluent dans de
grands clubs, les nôtres en revanche évoluant dans de petits clubs,
généralement, et dans ces mêmes
« petites équipes » ils ne jouent pas
régulièrement.
Dans sa pensée, le sélectionneur
national Rabah Saadane, le joueur
algérien, formé en Europe, plus
précisément en France, est mieux
armé que celui d’ici, même s’il joue
dans une Division inférieure en europe.
NOTRE CHAMPIONNAT ESTIL COMME LE « DAOURI » ?
Le point qui peut réconforter l’idée
de Saadane, c’est la valeur de notre championnat par rapport, à celui d’Egypte. En effet, en Algérie, il
n’y a pas de club aussi, structuré
que le Ahly, le Zamalek, et le Ismaili, avec une organisation digne,
des clubs européens.
Il faut dire qu’en Egypte, les assises nationales ont donné leur fruit,
car le joueur formé du coté du Nil,
connaît tout l’ABC du football,
sans oublier une discipline dans la
vie quotidienne, mais aussi, dans
le jeu. En plus en Egypte, il n’y a
pas de présidents, qui se cherchent
la petite bête, au lieu de se consa-
crer au plus important, rehausser
le niveau de notre football.
HALLICHE L’ARBRE QUI
CACHE LA FORÊT.
Pour d’autres la meilleure réponse, aux détracteurs du football national, est le transfert du Nahdist
Rafik Halliche, au Benfica Lisbonne. Mais il faut se rendre à l’évidence, que c’est l’arbre qui cache la
foret, car pour preuve, on a du mal
à les exporter, comme c’est le cas,
de l’un des espoirs du football algériens, Hadj Bougache, qui rate des
essais, dans un club de deuxième
Division aux Emirats Arabes
Unis.A noter aussi, le manque de
professionnalisme de nos capés, qui
ne le sont que lorsqu’il s’agit de négocier les primes de signature.
D’ailleurs, même « nos professionnels » ne sont pas mieux logés vu
qu’ils ont négocié les primes de qualification pour le CAN et le Mondial, avant même que les éliminatoires ne commencent. Lellou. B
QU’EST-CE QU’ILS EN PENSENT
Lakhdar Belloumi :
« Il faut puiser dans notre
championnat »
« Tout com me l’a fait l’Egypte,
avec sa formation qui vient de
remporter sa 6ème Coupe d’Afrique, en Algérie, il faudrait impérativement revenir à la fameuse
recette qui veut qu'une équipe
nationale performante, puise sa
force dans la qualité de son championnat, et non dans les quelques
individualités qui évoluent à
l'étranger. L’Egypte a réussi,
pourquoi pas nous alors, surtout,
que nous étions les pionniers,
dans ce domaine puisque dans
les années 80 et avec une E.N
composée de joueurs locaux
auxquels sont venus s'ajouter les
meilleurs professionnels, l'Algérie a fait
sensation ».
Sid Ahmed
Zerrouki :
« Il faut faire comme
les Pharaons »
« L’Egypte a beaucoup
d’avance sur nous. A
l’heure actuelle, nous ne
pouvons pas rivaliser
avec les égyptiens, que cela ait trait,
à l’équipe nationale, ou au championnat. Il faudra alors songer à
travailler sérieusement comme eux
l’ont fait.
La victoire de l’Egypte a également
prouvé que la fameuse piste étrangère si préconisée en Afrique, n’est
peut-être pas forcément la meilleure. Chehata a également démontré
qu’il n’avait rien à envier à ces techniciens européens puisque c’est sa
deuxième CAN remportée d’affilée».
Si Tahar Chérif El Ouazzani :
« L’Egypte a le meilleur
championnat d’Afrique »
« La victoire de l’Egypte n’a rien de
surprenant. Elle ne doit également,
rien au hasard, car avant, d’être une
équipe performante, c’est un groupe homogène et très équilibré.
L’Egypte a démontré qu’elle restait une grande nation du football,
et une équipe qui a encore, un bel
avenir devant elle.
Elle a également prouvé qu’elle
possédait, de loin, le meilleur championnat d’Afrique, puisque ce sont
des joueurs issus des clubs locaux,
qui constituent l’ossature de son
équipe nationale ».
De l’avis de tous les observateurs,
Benouza, Haimoudi et Djezzar
ont dignement représenté l’Algérie lors de cette CAN 2008. Nos
arbitres, auteurs d'une bonne
prestation par les spécialistes du
football continental, pour avoir
bien maîtrisé les différentes situations de matches qu’ils ont dirigés, ont été à la hauteur de la
confiance placée en eux. Mohamed Benouza, qui représente le
modèle de l'arbitre exemplaire,
est entré dans la cour des
grands pour devenir un exemple à suivre. D’ailleurs, Issa
Hayatou, le président de la
CAF, n’a pas tari d’éloges notre Benouza, sur son professionnalisme et sa compétence.
Ce jeune arbitre s’est distingué
par ses grandes capacités à diriger des rencontres au sommet.
Maîtrisant parfaitement son sujet, notre jeune arbitre, après
avoir officié plusieurs chocs explosifs, est considéré comme
une valeur sûre de l’arbitrage
algérien avec son gabarit et son
élégance. Benouza a entamé sa
carrière en 1989 avant de devenir international en 2001 et participa à sa première CAN 2006
au Caire, deux coupes du monde de moins de 20 ans aux Emirats Arabes Unis en 2003 et au
Canada en 2007.
Il a également dirigé la finale
aller de la Coupe d'Afrique des
clubs champions qui avait opposé l'ES Sahel à Enyimba en
2004 sans compter les matches
de la Coupe arabe des clubs et
deux finales de Coupe d’Algérie, USMA-USMH (1998) et
USMA-JSK (2004). Benouza
vient d’être récompensé puisqu’il a été retenu pour la phase
finale du Mondial 2010 en Afrique du Sud et il est convoqué
pour le stage des arbitres de l'élite mondiale prévu du 12 au 15
février prochain aux Iles Canaries en Espagne.
Les amateurs de football ayant
suivi cette CAN ont certainement remarqué l’émergence d’un
autre jeune arbitre algérien, en
l’occurrence Haimoudi Djamel,
qui commence à s’imposer en
Afrique. Pour sa première CAN,
Haimoudi a étonné plus d’un
lors du match Afrique du SudSénégal et le quart de finale Côte d’Ivoire- Guinée. L’Algérien a prouvé qu’il fait partie désormais de ces jeunes
arbitres qui montent. Il
vient d’ailleurs
d’être désigné par
la CAF pour le
match de Super coupe d’Afrique des clubs. L’enfant de Relizane a confirmé sa marge de
progression depuis qu’il a été
promu arbitre international en
2002 après avoir dirigé trois finales de Coupe d’Algérie ainsi
que la finale de la CAN juniors
en 2007. Avec son intransigeance, Haimoudi, connu par sa sévérité, est redouté par tous
ceux qui le connaissent car il est
réputé avoir la gâchette rapide
pour démêler des situations les
plus difficiles. En tous cas,
Haimoudi est bien parti pour
réussir une grande carrière et
confirmer l'évolution de l'arbitrage algérien depuis qu’il est
international en 2002, avec trois
finales de Coupe d’Algérie
(1998, 2001 et 2006), ainsi que
la finale de la CAN juniors en
2007.
Pour sa part, l’arbitre assistant
algérien Brahim Djezzar, retenu pour le match de classement
Ghana - Côte d'Ivoire, a atteint
sa quatrième désignation durant cette CAN, après avoir dirigé, avec Benouza, Côte d'Ivoire- Nigeria, Ghana- Nigeria et
la demi-finale Ghana- Cameroun. Pour sa troisième CAN consécutive, l'arbitre algérien Brahim
Djezzar a tout simplement honoré l'arbitrage algérien.
Grâce à son sérieux, sa régularité
dans le travail et sa persévérance
qui lui ont permis de passer international en 1995, Djezzar a été
retenu à plusieurs reprises pour
officier au Mondial juniors (EAU
2003), les J.A (Johannesburg
1999), d'Abuja (2003), la CAN
2004 et les JA d'Alger 2007, ainsi
qu'à la phase finale des jeunes catégories (CAN 97 au Botswana).
Il a, en outre, dirigé plusieurs
matchs de Coupe d'Afrique dont
deux demi-finales de la Ligue des
champions africaine, ainsi que six
tournois de Coupe arabe des
clubs, dont deux finales.
A.B
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
SPORTS
USMA 0- WAT 0
Le WAT piège Soustara
Alger, stade Omar Hamadi (exBologhine), pelouse synthétique
en bon état, affluence nombreuse, arbitrage de M. Khelifi, assisté de MM. Saâdi et Bougherara, temps ensoleillé.
Avert :USMA: Adriane (70’),
Khoualed (85’).
WAT: Louedj (70’), Abdelaoui
(75’) et (90’).
Exp: Abdelaoui (90’).
USMA : Chouick, Khoualed,
Mekkaoui, Hamdoud (cap), Rial,
Boucherit, Achiou, Marek (Dziri 46’), Amour (Bentayeb 66’),
Doucouré, Abriane (Aït Ali 75’).
Ent : Ali Fergani.
WAT : Gaouaoui, Louedj, Kherris (Cap), Layati, Habri, Abdelaoui, Benmoussa (Diff), Chaïb
(Yâlaoui), Djallit, Deghiche, R.
Belgheni.
Ent: Houti.
Soulagement total des Widadis
après le coup de sifflet final de M.
Khelifi. Le WAT venait d’accrocher
l’USMA dans son temple de Hamadi, un point qui aura peut-être
son pesant d’or au décompte final,
car pour le moment, les coéquipiers
de Djallit sont toujours bons
derniers.Pour ce qui est de la rencontre en elle-même, le WAT a réalisé une première mi-temps de premier ordre, où Djallit à la 30’et
Deghiche R. à la 36’ auraient pu
facilement scorer, mais la chance
leur a tourné le dos. Les Widadis
avaient bien maîtrisé le premier half
avec un bon placement, tout en
défendant haut pour éviter la pression usmiste. Durant le second half,
c’est la bande à Fergani qui a pris
les choses en main avec une domination nette, d’ailleurs elle s’est
jouée dans la deuxième partie du
terrain. Cependant, les "bleu et
blanc" ont défendu bec et ongles
autour d’un Gaouaoui très rassurant avec son métier et surtout des
arrêts décisifs comme celui effectué à la 58’ devant le Cap Verdien
Adriano pourtant à bout portant.
Même les changements opérés avec
les rentrées de Dziri, Bentayeb et
Aït Ali n’ont pas apporté du nouveau, où les Usmistes n’ont pas pu
déverrouiller la forteresse des Zianides.
Khalil B.
LIGUE UNE FRANÇAISE
Belhadj dans l'équipe type de la 24e journée
La bonne passe de Lens en
championnat coïncide avec
l’arrivée de Nadir Belhadj dans ce
club au mercato.
En effet hier Caen a cédé sur son
terrain face aux Sang et Or (1-4),
l’international algérien est a
crédité d’un bon match qui lui
vaut d’être aligné dans l’équipe
type de la 24e journée publiée par
le quotidien Français l’Equipe.
BELHADJ (6,5) : une passe
décisive sur le but de Maoulida
(1re) et une grande aisance
technique.
RÉGIONALE UNE - BILAN PHASE ALLER
Le CRT sur un nuage,
les Oranais font naufrage
15
KARATÉ : CHAMPIONNAT DE WILAYA
JUNIORS ET SENIORS
Une compétition réussie
La salle de l’USTO, a abrité le weekend dernier, le championnat de wilaya de Karaté Kumité, dans la
catégorie Juniors -Seniors, qui selon des spécialistes en la matière,
le niveau technique, a été très appréciable, ce qui prouve qu’un bon
travail se fait au niveau des associations, à l’instar de l’USPC, Affak, CSBO, El Fitya et l’ASPDAM,
qui travaillent d’arrache-pied, pour
former de bons Karatékas, qui ont
démontré durant cette joute, par
les belles prestations, réalisées par
leur athlètes.
Revenons à la compétition, l’athlète Moukadam Ibtissam de
L’association du CSBO, s’est imposée de fort belle manière, dans
sa catégorie des 45 Kg, également
les jeunes Belarbi
Zineb et Ezzine Rekkia, dans les
catégories -50kg et +55kg de l’association Affak de Gambetta, ont
réussi à monter sur le podium,
prouvant ainsi, ce dont elles sont
capables.
Chez les garçons, Ladjemi Abdelkader
(Affak), Boulainine Djallal, (USPCO) ou encore
Merouane Med (USTO) ont réalisé
de belles prestations, ce qui leur a
valu la victoire. Par la même occa-
sion, le président de la Ligue Oranaise de Karaté, à savoir, Mr Boufadina Mokhtar, a tenu à remercier
les responsables du complexe sportif de l’USTO, pour leur bon apport et la bonne organisation, ce qui
a permis à cette compétition de se
dérouler dans de bonnes conditions.
Notons d’autre part, que le championnat zonal qualificatif pour le
championnat national, aura lieu, le
15 février prochain à la salle d’Arzew. Rappelons que le championnat zonal, qui devait avoir lieu, la
semaine dernière, à Ain Témouchent, n’a pas eu lieu, en raison d’un
problème d’organisation.
H.S.
Résultats
Filles
- 45 Kg Moukadam Ibtissem
CSBO
- 50 Kg Belarbi Zineb Affak
+ 55 Kg Ezzine Rekia Affak
Garçons
-45 KG Arab Houari CSBO
-50 Kg Hougui Chawki Affak
-55 Kg Ladjemi AEK
Affak
- 60 Kg Aouimer Djillali Affak
+ 65 Kg Boulainine Djallal USPCO
-70 Kg Merouane Med USTO
JO 2008
Quatre tournois qualificatifs
au menu de la FIVB
Quatre tournois de volley-ball qualificatifs aux Jeux Olympiques
de Pékin (8-24 août 2008) dont un seulement pour les Dames sont
au programme de la Fédération internationale de volley-ball
(FIVB), a annoncé dimanche la Fédération internationale sur son
site officiel. Au menu des compétitions Messieurs, un tournoi
mondial est programmé du 23 au 25 mai à Düsseldorf (Allemagne), un second à Espinho (Portugal) du 30 mai au 1er juin 2008.
Les deux compétitions permettront seulement aux vainqueurs de
se qualifiés aux prochains JO de Pékin.
Les judokas algériens
en stage à Paris
Le directeur technique national
(DTN) de judo, Nacer Ouarab, a
qualifié d'"important" la participation des athlètes algériens au stage qui débute lundi à Paris, car
il verra la participation de plus
de 600 sportifs de tous les continents et de tous les niveaux
compétitifs. Nacer Ouarab qui
conduit une délégation de 11 judokas (6 filles et 5 garçons) au tournoi international de Paris-Bercy .
BOXE – EN PRÉVISION DES JEUX
OLYMPIQUES DE PÉKIN
L’EN peaufinera sa préparation
en Varsovie et en Espagne
Avec 41 points au compteur et 12
unités d’avance sur son dauphin le
Machaal de Sidi Chahmi, le CR Témouchent termine cette première
manche largement en tête du peloton et affiche ainsi pleinement ses
prétentions quant à son retour en
inter régions pour l’exercice prochain, sauf donc surprise de taille,
les protégés de Bendoukha ont déjà
mis les pieds sur le podium, évoluant un cran en dessous du quatuor, composé des Chahmaoua, El
Hennaya, Sidi Lakhdar et le Zidouria de Témouchent, qui essaye tant
bien que mal à s’accrocher mais
sans grande conviction, si l’on juge
les écarts. La grande déception de
cette première moitié est à ne pas
en douter le NASR Es Sénia et les
Pétroliers de Béthioua, habitués à
jouer les premiers rôles ou du moins
figurer dans le haut du tableau.
Ces deux teams n’ont été que l’ombre d’eux-mêmes totalisant seulement 20 points au compteur. Il va
sans dire que ces deux équipes devront faire l’impasse pour la saison en cours.
Après une entame catastrophique,
la Jeunesse de St Remy a quelque
peu repris des poils, en alignant une
belle série de matchs sans défaite,
grignotant ainsi quelques marches
dans l’échelle de la hiérarchie. Toujours égaux à eux-mêmes, les
Olympiens « Bis » accomplissent
un parcours mi figue mi raisin et
restent cramponnés au milieu du
tableau. L’ASB Nedroma et le CRB
Sidi Ali déçoivent grandement
comme en témoignent leurs positions respectives et enfin les 02 clubs
oranais font complètement naufrage…
A noter que 274 buts en été inscrits, une moyenne de 2,28 réalisations par match.
Hussein O.
En vue des prochains Jeux Olympiques de Pékin, la sélection nationale devra effectuer une série de
stages, afin de parfaire sa préparation. A cet effet, l’entraîneur national, a convoqué nos boxeurs hier
matin, pour un regroupement à
Alger, qui durera jusqu'à la fin de
la semaine, par la suite, l’EN se
déplacera en Tunisie, pour un stage de préparation.
Ensuite, la sélection nationale s’envolera vers Varsovie, où elle aura
l’occasion d’effectuer un stage précompétitif, qui lui permettra de
bien perfectionner ses gestes et
après, elle se dirigera vers l’Espagne, pour un autre stage similaire,
où nos puncheurs pourront ainsi,
disputer quelques combats amicaux, qui leur permettront de tes-
ter réellement leur capacité, avant
le grand rendez-vous de Pékin,
durant lequel, ils devront croiser les
gants contre des boxeurs d’une
grande renommée. Cependant, nos
boxeurs qui ont montré de bonnes
dispositions lors, des joutes continentales et plus récemment, lors du
tournoi qualificatif, auront certainement leur mot à dire lors, des
J.O.
Rappelons que huit boxeurs ont
décroché leur ticket qualificatif aux
J.O, il s’agit de Kessel, Kramou,
Ouattah, Oussaci, Benchehla,
Ouradi, Chadi, Touilbini.
Alors, que les trois autres boxeurs,
qui n’ont pu se qualifier, participeront à un autre tournoi, qui aura
lieu, du 22 au 31 mars prochain,
en Namibie.
H.S.
16
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ESPACE PUB
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ESPACE PUB
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE TLEMCEN
DAÏRA DE SABRA
COMMUNE DE SABRA
WILAYA DE TLEMCEN
DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENT PUBLICS
AVIS
D’APPEL D’OFFRES
NATIONAL OUVERT
N°04/2008
LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE DE SABRA LANCE
UN AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT POUR LA RÉALISATION DE :
- AMÉNAGEMENT ENTRÉE EST SABRA
Les entreprises intéressées par le présent avis doivent retirer le cahier des charges, auprès
du Service d’Equipement de l’A.P.C.
LES OFFRES DEVRONT ÊTRE ACCOMPAGNÉES DES DOCUMENTS EXIGÉS PAR
LA RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR, À SAVOIR :
Les offres techniques et financières seront fermées cachetées, séparément, dans deux
enveloppes extérieures
1- La première enveloppe –A- portant la mention “ Offre technique “
2- La deuxième enveloppe –B- portant la mention “ offre financière “.
Ces deux enveloppes seront mises à l’intérieur, d’une enveloppe principale, qui doit être
anonyme, et porter l’objet du marché, et la mention “ Ne pas ouvrir » avec l’adresse du
service contractant.
PIÈCES CONSTRUCTIVES DE L’OFFRE TECHNIQUE :
- Registre de commerce. - Déclaration à souscrire cachetée. -Pièces fiscales et parafiscales.
-Certificat de qualification et classification. -Mise à jour ‘CNAS, CASNOS, CACOBATH). -Cahier des charges rempli et signé par l’entreprise. -Caution de soumission (1%
du montant en TTC de l’offre). -Moyens humains et matériels -Extrait de rôles. -Pièces
d’assurances. -Casier judiciaire valide. -Les références professionnelles. -Droit de soumission.
PIÈCES CONSTRUCTIVES DE L’OFFRE FINANCIÈRE :
-Lettre de soumission cachetée. -Devis quantitatif et estimatif cacheté. -Bordereaux des
prix cacheté.
La clôture des offres est fixée à 21 jours, à compter de la date de parution sur les
quotidiens nationaux. La date d’ouverture des plis sera fixée le jour, qui suit la date
limite du dépôt des offres à 10H.
LE PRÉSIDENT DE L’APC
AVIS D’APPEL D’OFFRES
NATIONAL OUVERT /DLEP/TL/2008
LA DLEP LANCE UN AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT À LA CONCURRENCE
NATIONAL EN VUE DE LA RÉALISATION DES PROJETS SUIVANTS :
AMÉLIORATION URBAINE À TRAVERS LA WILAYA DE TLEMCEN.
CONSTRUCTION DE 111 LOGEMENTS À SIDI SENOUCI, COMMUNE
DE SIDI ABDELLI, WILAYA DE TLEMCEN.
N°de la
tranche
2
3
4
5
7
Nombre de
logement
16
16
14
09
12
Les entreprises titulaires de la qualification et classification professionnelles en bâtiment (TCE)
peuvent soumissionner. Les dossiers de soumission peuvent être retirés auprès du Bureau d’Etudes : Sarchi N°34 Bt « L » cité 1.079 logements –Tlemcen.
- LES OFFRES DES SOUMISSIONNAIRES DOIVENT COMPTER CE QUI SUIT :
A/ OFFRE TECHNIQUE
> Déclaration à souscrire. > Copie du registre de commerce. > Copie de certificat de qualification et
de classification professionnelles en bâtiment. >Mise à jour CNAS- CASNOS-CACOBATH. > Casier
judiciaire. > Extrait de rôles – Carte d’immatriculation fiscale. > État des moyens humains et
matériels. > Bilan des trois dernières années. - Références bancaires. > Référence professionnelles.
B/OFFRE FINANCIÈRE :
> Cahier des charges (soumission + BPU + devis quantitatif et estimatif) remplis et signés. >
Caution de soumission non inférieure à 1% du montant en TTC de l’offre. > Délai de réalisation.
Les offres doivent être déposées à : Monsieur le Directeur de la Direction du Logement et des
Equipements Publics de la wilaya de Tlemcen, sise Haï Dalia Kifane –Tlemcen – en deux plis
séparés portant les mentions :
A/ offre technique B/ offre financière.
LES DEUX OFFRES SERONT DÉPOSÉES DANS UNE 3ÈME ENVELOPPE (ENVELOPPE EXTÉRIEURE) ANONYME PORTANT LA MENTION
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° …/ 2008
AMÉLIORATION URBAINE À TRAVERS LA WILAYA DE TLEMCEN.
CONSTRUCTION DE 111 LOGEMENTS À SIDI SENOUCI, COMMUNE DE SIDI ABDELLI,
WILAYA DE TLEMCEN. - (PLI À NE PAS OUVRIR)
Déposée au plus tard (21) jours, à compter de la première parution, du présent avis, dans la
presse nationale, ou le BOMOP, d’appel d’offres. Les soumissionnaires resteront engagés
pas leurs offres, pendant une durée de 120 jours, à compter de la date limite, de dépôt des
offres. La séance l’ouverture des plis se tiendra le jour correspondant à la date limite de
dépôt des offres, à 14h00, au siège de DLEP Tlemcen. Les soumissionnaires sont cordialement invités à y assister ou se faire représenter.
ANEP N°1033/31 DU 12/02/2008
ANEP N° 1020/31 12/02/2008
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE L’HABITAT
DIRECTION DU LOGEMENT
ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS
DE LA WILAYA DE TLEMCEN
MINISTÈRE DES RESSOURCES EN EAU - WILAYA DE MOSTAGANEM
DIRECTION DE L’HYDRAULIQUE
AVIS
D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
En application de l’article 43 du décret présidentiel N° 02/250 du 24/07/20025 portant
réglementation des marchés publics, la Direction du Logement et des Equipements Publics de la wilaya de Tlemcen informe l’ensemble des soumissionnaires concernés par
l’appel d’offres dans le journal « Carrefour d’Algérie » du 19/11/2007, l’ouverture des
plis, a eu lieu, le 09/12/2007, la commission d’évaluation des offres s’est tenue, en date
du 28/01/2008, a attribué le projet : Résorption du déficit en VRD à travers la wilaya de
Tlemcen, comme indiqué ci-dessous :
RÉSORPTION DU DÉFICIT EN VRD À TRAVERS LA WILAYA DE TLEMCEN
LOT : ECLAIRAGE PUBLIC DE LA CITÉ 1.060 LOGEMENTS
À IMAMA – TLEMCEN.
Entreprise
Lot
Montant
Note
Délai
Djemaoun
Abdelhafid
Eclairage
public
12.978.832,50DA
51/100
3 mois
LOT : AMÉNAGEMENT DE LA CITÉ 1.060 LOGEMENTS
À IMAMA - TLEMCEN
Entreprise
Montant
Note
Délai
Aménagement
zone N°03
Ahmed Rabah
Abdelilah
12.665.590,00DA
1/100
03 mois
Aménagement
des zones N°:
01, 02, 04,05,
06, 07, 08, 09,
10, 11 et 12
AVIS D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE DE MARCHÉ
Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret 02/250 du 24/07/
2002, portant règlementation des marchés publics modifié, et complété, par le décret
présidentiel N°03/301 du 11/09/2003, Mr le Directeur de l’Hydraulique de la wilaya de
Mostaganem remercie l’ensemble des entreprises ayant participé à l’appel d’offres restreint national, paru dans les quotidiens nationaux «Voix de l’Oranie- El DjoumhouriaBOMOP » relatif à l’opération « Etude- Réalisation et équipement de deux (02) subdivisions de l’hydraulique avec logement de fonction à Achaacha et Sidi Ali :
LOT N°01- RÉALISATION D’UN SIÈGE DE SUBDIVISION
DE L’HYDRAULIQUE À ACHAACHA.
LOT N°02- RÉALISATION D’UN SIÈGE DE SUBDIVISION
DE L’HYDRAULIQUE À SIDI ALI.
ET INFORME QU’À L’ISSUE DE L’ÉVALUATION DES OFFRES, LES MARCHÉS SONT
ATTRIBUÉS PROVISOIREMENT CONFORMÉMENT AU TABLEAU CI-DESSOUS :
Soumissionnaires
Montant de
l’offre
Lattab Nasrdine 15.082.048,80
Lot
Infructueux :
ucun soumissionnaire n’a obtenu la note minimale
17
Staili Mohamed 15.318.792,45
Délai
12 mois
12 mois
Note
technique
61
61
Projets
O.B.S
Lot N°01
Réalisation
d’un siège de
subdivision de
l’hydraulique à
Achaacha.
Moins
disante
Lot N°02
Réalisation
d’un siège de
subdivision de
l’hydraulique à
Sidi Ali.
Moins
disante
Tout soumissionnaire qui conteste le choix opéré peut introduire un recours, dans les dix
(10) jours qui suivent la parution du présent avis, dans la presse nationale, auprès de la
commission des marchés de la wilaya.
Un délai de 10 jours est accordé aux soumissionnaires désireux de déposer leurs recours,
auprès de la commission des marchés conformément, à l’article 101 du décret présidentiel
N°02/250 sus- cité et ce, à partir de la parution, du présent avis.
ANEP N°1011/31 12/02/2008
ANEP N°1029/31 12/02/2008
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
18
ESPACE PUB
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE L’AMÉNAGEMENT
DU TERRITOIRE DE L’ENVIRONNEMENT
ET DU TOURISME
DIRECTION DE L’ENVIRONNEMENT
DE LA WILAYA DE TIARET
WILAYA DE CHLEF - DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
AVIS
D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE
Conformément aux dispositions de l’article 43, alinéa 02, du décret présidentiel n° 02/
250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété par
le décret n° 03/301 du 11/09/2004, la direction de l’environnement de la wilaya de Tiaret
informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert N° 23/DEW/2007 en date du 21/10/2007, relatif au projet « Acquisition des
bacs roulants », qu’à l’issue de l’analyse des offres techniques et financières, l’entreprise
suivante a été retenue pour la fourniture des bacs:
Lot
Désignation
Entreprise
Adresse
01
Bacs
Roulants
ENVI- Bac
Sarl
Cité du
lycée, villa n°
J 14 Rouiba,
Alger
Montant en
TCC en DA
Délai de
livraison
2.010.978,45
30 jours
AVIS D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHÉ
Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa du décret présidentiel N°02/
250 du 24 juillet 2002, complété, et modifié, par le décret N°03/301 du 11/09/
2003, portant réglementation des marchés publics, le wali de la wilaya de Chlef, porte
à la connaissance de toutes les entreprises ayant soumissionné à l’avis d’appel d’offres
N°29/DJS/2007, programme LFC 2006, paru sur les quotidiens nationaux El Adjawaa, Carrefour d’Algérie le 12/01/2008, relatif à la réalisation d’un complexe sportif
de proximité à Ouled Abbas, qu’à l’issue de l’évaluation des offres, en date du 09/02/
2008, les marchés sont attribués provisoirement aux soumissionnaires suivants :
Désignation
Entreprise
Lot N°01 :
Réalisation de
la salle
spécialisée
Meddah
Mourad
Chlef
Lot N°02 :
Réalisation de
la salle
polyvalente
Lot N°03 :
Réalisation
stade football
+ VRD +
bâche à eau +
local
chaufferie et
chauffage
Kasmi
Ahmed
Chlef
Khemissi
Ali
Chlef
Montant
en TTC
Délais
20.944.509,30 10 mois
DA
Note
obtenue
OBS
103/150
Moins
disante
8.541.660,00
DA
06 mois
97,99/150
Moins
disante
8.505.367,65
DA
75 jours
90,16/150
Moins
disante
Et conformément à l’article 101 du décret sus-indiqué, les soumissionnaires qui contestent le choix opéré dans le cadre du présent avis peuvent introduire un recours dans les
dix (10) jours à compter de la publication de cet avis, auprès de la commission des
marchés publics de la wilaya de Tiaret.
N.B : Tout soumissionnaire qui conteste ce choix, peut introduire un recours, auprès
de la commission de wilaya des marchés publics, dans un délai de dix (10) jours, à
compter de la publication, du présent avis, dans le BOMOP ou les quotidiens nationaux, conformément à l’article 101 du décret présidentiel N°02/250 du 24/ juillet
2002, complété, et modifié, par le décret N°03/301 du 11/09/2003 portant réglementation des marchés publics.
ANEP N°1036/31 12/02/2008
ANEP N°704557 12/02/2008
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE MASCARA DAÏRA DE MOHAMMEDIA
COMMUNE DE MOHAMMADIA
SERVICE D’EQUIPEMENT ET INVESTISSEMENT
AVIS D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHÉ
N°04/S.E.Q/2008
Conformément aux dispositions de l’article N°43 alinéa 02 du décret présidentiel N°02/
250 du 24 juillet 2002 modifié, et complété, par le décret présidentiel N 03/301 du 11/
09/2003 portant réglementation des marchés publics :
Vu l’avis d’appel d’offres restreint, inséré aux journaux quotidiens Adjouwaa en date du
03/01/2008 et la Voix de l’Oranie en date du 05/01/2008 du projet :
RÉALISATION D’UN RÉSERVOIR SEMI ENTERRÉ 1.000 M3
CITÉ BEKHAITIA N°01- MOHAMMADIA
- Vu le P.V d’ouverture des plis en date du 03/01/2008.
- Vu les P.V des jugements d’offres techniques, ouverture et jugement des offres financières en date du 27/1/2008.
- Vu les critères de choix de partenaire contractant cités dans le cahier des charges.
- Le président de l’A.P.C de Mohammadia DÉCLARE L’ATTRIBUTION PROVISOIRE
DU PROJET À L’ENTREPRISE SAADOU MOHAMMED.
Lot
01
Désignation
de l’opération
Entreprise
retenue
Adresse
02 Rue frères
Montant en
TTC
Réalisation
9.421.893,00
d’un réservoir
Saadou
Brahim
DA
semi enterré Mohammed Mohammadia
1.000 m3 cité
Bekhaitia
N°01
Mohammadia
Choix du
Délai
d’exécution l’entreprise
03
mois
Offre
moins
disante
Les soumissionnaires concernés par cette opération peuvent adresser leurs recours
devant la commission communale des marchés, dans un délai de 10 jours, à partir
de la parution, du présent avis, sur les quotidiens Sawt El Gharb et la Voix de
l’Oranie, et sur le BOMOP, ceci en application de l’article N° 101 du décret présidentiel N°02/250 du 24 juillet 2002, modifié, et complété, par le décret présidentiel
N°03/301 du 11/09/2003 portant réglementation des marchés publics
LE PRÉSIDENT DE L’A.P.C
ANEP N°1028/31 12/02/2008
ANEP N°1039/31 12/02/2008
SOCIETE
Les athlètes britanniques interdits de politique en Chine
Réussir les minima ne suffit plus,
les athlètes britanniques devront
aussi laisser leur conscience politique au vestiaire, s’ils veulent participer aux jeux Olympiques de
Pékin en août. Ils doivent signer un
contrat dans lequel ils s’engagent à
ne pas s’exprimer sur des sujets
politiques sensibles, selon l’hebdomadaire britannique «Mail on
Sunday».Les athlètes «ne doivent
faire de commentaire sur aucune
question politique sensible», ce qui
inclurait les droits de l’Homme en
Chine, précise une nouvelle clause
du contrat de 32 pages, citée par le
journal.
PAS DE SIGNATURE,
PAS DE JEUX
Des groupes de défense des droits
de l’Homme ont accusé les autorités olympiques britanniques de trahir l’esprit des Jeux et les ont appelées à changer leur position.Le Co-
mité olympique britannique (BOA),
interrogé par le «Mail on Sunday»,
a confirmé que les athlètes qui ne
signeront pas cet engagement ne
pourront pas se rendre à Pékin, selon le journal.Mais, dimanche, le
BOA a démenti vouloir censurer les
athlètes.
EVITER LE POING LEVÉ DE 68
«Nous n’essayons pas d’interdire
à nos athlètes de faire des commentaires ou de débattre», a déclaré
un porte-parole du Comité olympique britannique.«Si on pose une
question directe à une personne et
qu’elle y répond, il n’y a pas de
problème», a-t-il dit, tout en relevant qu’il serait malvenu que des
athlètes se servent des Jeux comme d’une tribune.L’introduction de
cette nouvelle clause vise à éviter
des manifestations telles que celles
organisées par les mouvements de
défense des droits civils aux Jeux
de Mexico en 1968.
Le contrat que les athlètes doivent
signer fait aussi référence à la section 51 de la charte du Comité international olympique (CIO) «qui
n’autorise aucune sorte de manifestation, ou de campagne politique, religieuse ou raciale sur les sites olympiques.»«En Chine, les
gens ne peuvent pas s’exprimer sur
les droits de l’Homme sans craindre des représailles. En Grande-Bretagne, on peut le faire», a relevé le
responsable des campagnes d’Amnesty International, Tim Hancock.Il
a qualifié la démarche du BOA de
«décevante». «Dans un esprit de
dignité humaine, les athlètes britanniques devraient pouvoir exprimer librement leurs opinions sans
le risque ou la menace d’être expulsés de l’équipe olympique pour
les Jeux de Pékin de 2008».Qu’en
pensez-vous? Les athlètes français
devront-ils parler de politique pendant les Jeux?
Une porte médiévale part en fumée à Séoul
Une porte médiévale fortifiée a été
détruite dimanche par le feu dans
le centre de la capitale sud-coréenne, Séoul Considérée comme le
plus grand trésor du patrimoine national, La Grande porte du Sud,
pavillon de bois s’élevant sur une
base de pierre, a été réduite en cendres.
Selon les services sud-coréens du
patrimoine, sa reconstruction prendra trois ans et coûtera 14,4 mil-
lions d’euros. Pour l’heure, l’enquête s’oriente vers un acte criminel.
La porte fortifiée avait été érigée en
1398 et servait au Moyen Age d’entrée principale au sud de la ville,
lorsqu’elle était devenue la capitale de la Corée. Voici plus de 600
ans, et qu’elle était ceinte de murailles. La structure, aussi appelée
Sungnyemun, ou Porte des cérémonies élevées, avait été reconstruite
à plusieurs reprises, la plus récen-
te rénovation remontant à la période 1961-63. Rare monument historique à avoir survécu à l’occupation japonaise et à la guerre de
Corée, la porte Sungnyemun, souvent appelée Namdaemun, située
dans le centre de Séoul, avait été
reconstruite une première fois en
1447.
La Porte se trouve à côté du marché Namdaemun, un marché centenaire et attraction touristique de
la capitale sud-coréenne.
Abou Dhabi construit la première cité
totalement écologique au monde
Le riche émirat pétrolier d’Abou
Dhabi a commencé dimanche la
construction de la première cité au
monde prévue pour fonctionner
avec un niveau zéro d’émission de
gaz carbonique, a déclaré un porte-parole du projet.
«La construction de Masdar City
commence aujourd’hui», a-t-il dit,
évoquant le projet qui s’étendra sur
6,5 Km2, coutera 22 milliards de
dollars et doit être achevé en 2015.
Masdar City, qui signifie «source»
en arabe, fonctionnera exclusivement au moyen d’énergies renouvelables, dont l’énergie solaire, une
ressource constante dans le désert
de l’émirat. Ses 50.000 habitants
circuleront en utilisant des tramways et une série d’autres moyens
de transport automatiques.
Contrairement aux somptueuses
tours de la ville d’Abou Dhabi, une
maquette de Masdar City, conçue
par le groupe Foster and Partners,
montre des constructions basses et
équipées en panneaux solaires sur
les toits.
Malgré l’abondance du soleil, seuls
les parcmètres sont alimentés en
énergie solaire aux Emirats qui, à
l’instar des autres monarchies pétrolières du Golfe, utilisent peu
l’énergie solaire.
La cité sera située non loin de la
mer et un mur de ceinture devra la
protéger de l’air chaud soufflant
du désert et du vacarme de l’aéroport d’Abou Dhabi, voisin.
Abou Dhabi détient le gros des réserves de pétrole et de gaz de la
fédération des Emirats arabes unis,
pays classé respectivement au quatrième et cinquième rang mondial.
Les réserves prouvées de brut des
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
Votre
HOROSCOPE
HOROSCOPE
BÉLIER
C'est la grande forme qui vous attend si vous
faites ce qu'il faut. Gymnastique du matin…
votre énergie atteint sa plénitude et vous
avez envie de relever un nouveau défi. Appelez un ami et demandez-lui de vous mettre sur le coup d'une nouvelle rencontre.
TAUREAU
Votre forme aurait tendance à très nettement s'améliorer si vous preniez plus sérieusement soin de vous. Une note de nombrilisme vous serait recommandée en particulier en début de journée.
GÉMEAUX
Il vous faut avoir la grande forme car les
choses commençaient à vous taper sur les
nerfs et vous avez une envie folle de tout
résoudre maintenant.Devant l'épreuve de
force, ce n'est pas le moment de péter un
plomb. Vous aurez de grandes satisfactions
si vous avez la forme.
CANCER
Des intuitions curieuses et des réactions
contradictoires risquent de vous émouvoir
quelque peu. Mais c'est la forme et rien ne
parvient à entamer votre bonne humeur.
Vous gardez votre calme malgré une agressivité subite de quelqu'un qui n'a rien à voir
avec vous.
LION
Si vos projets financiers rencontraient un
obstacle particulier, vous seriez sans doute
vraiment dégoûté. Armez-vous de patience,
ne baissez surtout pas les bras et battezvous.
VIERGE
Une décision importante pourrait se prendre sans vous. Une personne vous aide à
trouver des solutions pour calmer le jeu.
N'hésitez pas à formuler très haut les commentaires nécessaires dans de telles circonstances.
BALANCE
Prenez le temps pour faire quelques mouvements de gymnastique matinale. Il est sain
de se sentir bien dans son corps et dans son
esprit. Bougez, ne restez pas immobile.
Emirats sont suffisantes pour durer encore quelque 150 ans.
Mais à l’instar des autres pays pétroliers, les Emirats cherchent à diversifier leur économie pour rédui-
re leur dépendance vis-à-vis du
pétrole. La nouvelle cité s’inscrit
dans le cadre d’un ambitieux programme lancé par le gouvernement
d’Abou Dhabi en 2006.
Episode final pour la grève
des scénaristes américains
Les syndicats des scénaristes ont enfin obtenu d’Hollywood une part
du gâteau digne de ce nom pour la vente en ligne de séries américaines
sur Internet (Desperate Housewives, Prison Break, etc.). Ce conflit, qui
a coulé dans le béton l’avancement de plusieurs dizaines de séries, a
enfin trouvé une issue après 14 semaines de négociations. La Writers
Guild of America (WGA) est parvenue à un accord de principe avec
l’Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP), qui
représente 397 producteurs américains de films et de séries TV.
L’accord se solde par un doublement des droits d’auteurs pour les
films et les feuilletons vendus en ligne, ou plus largement sur les nouveaux médias numériques (IPTV, streaming, smart phone, etc.). Il
prévoit encore un droit fixe pour les séries diffusées gratuitement en
ligne (Joost, etc.) durant les deux premières années, puis un petit
pourcentage sur les recettes du distributeur pour la troisième année.
On pourra consulter les nouvelles règles du jeu sur ce fichier PDF, qui
fait actuellement l’objet d’un vote final par les 10 500 scénaristes membres de la Guild. Précision : le contrat est conclu jusqu’en mai 2011, un
terme qui devrait être suffisant pour pouvoir boucler la plupart des
séries haletantes, et en initier d’autres.
SCORPION
Ne laissez pas vos affaires professionnelles
ou financières prendre le pas sur vos désirs
personnels. C'est le moment de réorganiser
vos priorités. N'hésitez pas à donner toute
votre énergie à vos affaires personnelles. De
belles satisfactions pourraient en découler.
SAGITTAIRE
Vous pensez qu'on pourrait vous devancer
dans une affaire sérieuse dans laquelle vous
vous impliquez. Il convient de veiller au
grain si vous voulez rester en tête du peloton. La chance sera de votre côté et vous pourrez enfin réaliser la bonne affaire financière que vous convoitez.
CAPRICORNE
Vous connaitrez la sensation que le monde
entier est à vos pieds. Vous penserez avoir
réalisé l'exploit de l'année. Vous serez félicité pour votre réalisation et vous en garderez beaucoup de fierté.
VERSEAU
Laissez la chance vous provoquer dans les
affaires. Peu importe ce qui arrivera, vous
ne risquez rien d'essayer à condition de
garder la tête froide. Ne jouez pas trop gros
aux jeux d'argent.
POISSONS
Rassurez-vous car vous gagnerez grâce à
votre détermination. La forme physique est
là et vous fournirez tous les efforts pour réaliser vos ambitions. Bien-être physique détermine le moral.
19
20
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FEVRIER 2008
ESPACE PUB
Mr Kadaoui Habib Secrétaire Général de
l’Association de Bienfaisances aux Personnes
Agées. Dar Errahma Mazagran Mostaganem,
déclare avoir perdu la « griffe » de l’entête de
l’Association, rectangulaire, portant la mention :
Association de Bienfaisances aux Personnes
Agées de la wilaya de Mostaganem - Dar
Errahma Mazagran Tel Fax :045 23. 58.63.
A cet effet, il décline toute responsabilité, quant
à son utilisation frauduleuse.
LE S.G DE L’ASSOCIATION
MR KADAOUI HABIB
[email protected]
Deux tours musicales originales pour iPod
D
estinées aux iPod et éga
lement au PC ou chaînes
hi-fi, ces enceintes 2.1 se
parent d’un beau design et d’un
beau son.
Acteur britannique méconnu dans
l’Hexagone, Voix joue la carte d’un
design original pour attirer l’attention sur ces enceintes pour iPod.
Mais l’apparence, aussi séduisante soit-elle, ne fait pas tout. Encore
faut-il que la qualité sonore soit à
la hauteur et que les possibilités de
connexion à d’autres appareils que
l’iPod soient réelles. Nous lui avons
prêté l’oreille...
Avant de les avoir eues sous les
yeux, si la question du design paraissait réglée - il est effectivement
original et agréable -, on pouvait
encore s’interroger sur la qualité de
la finition. Nous voilà rassurés.
DES TOURS JUMELLES
MPX et sa soeur MPY, les tours en
aluminium sont très soignées. Les
courbes agréables et la qualité de
l’ensemble sont très plaisantes. Rien
à redire. D’autant que cette finition et ce design servent vraiment
l’utilisation au quotidien, jusque
dans le détail. Ainsi, le Dock pour
iPod est protégé par un petit clapet, qui peut rester fermé quand le
baladeur d’Apple n’est pas enfiché. Même chose, un passe-fil est
prévu dans la base de chaque enceinte pour des raisons esthétiques
évidentes. Avec les MPX de Voix,
votre intérieur est entre de bonnes
mains.
UN IPOD AU SOMMET
L’iPod se
met donc
en haut de la
colonne principale – celle
qui est alimentée et à l’arrière
de laquelle se
trouve toute la
connectique. Les
MPX sont livrées
avec des adaptateurs
pour les iPod les plus
classiques, à l’exception
de l’iPod touch et de
l’iPhone. Pour ce dernier,
d’après son fabricant, il
semblerait qu’il faille encore
attendre pour que ces enceintes soient totalement compatibles. Même en mode Avion, la
lecture des morceaux est perturbée par quelques parasites plutôt
dérangeants. Avec tous les autres
iPod que nous avons pu essayer,
aucun souci. La lecture se passe
sans encombre, le baladeur est rechargé et la télécommande fonctionne parfaitement. On peut passer les morceaux, régler le son, les
basses et les aigus. Une touche de
remise à zéro est également présente. D’autant plus utile qu’aucun
témoin ou écran ne permet de savoir à quel niveau les basses sont
réglées. Même chose, bien entendu,
pour le volume sonore.
D’AUTRES CONNEXIONS
À L’ARRIÈRE
Mais, les MPX peuvent également
être connectées à d’autres sources.
Un PC par exemple. Le branchement se fait très simplement. Bien
entendu, dans ce cas, la
télécommande ne sert
qu’à régler le son. Les
fonctions de lecture
étant déportées sur le
PC. Par ailleurs, pour
ceux qu’un son 2.1 ne satisfait pas, il est également possible de brancher deux autres enceintes et un caisson de basses à ces deux tours musicales.
ET JE MONTE LE SON...
A vrai dire, l’ajout d’un caisson de basses ne pourra
qu’être positif si les enceintes ajoutées suivent également. Car pour tout dire
le caisson de basses intégré au MPX est plutôt léger. On l’entend, il
joue pleinement son rôle,
mais il manque un peu de
coffre. Pas tellement étonnant
puisqu’il est situé à la base d’une
tour et que ces jumelles, aussi
larges soient-elles, n’offrent pas
une grosse caisse de résonnance.
C’est le problème des MPX. Le son
est net, clair. La puissance est là.
La finition et la qualité des matériaux est suffisamment bonne pour
ne pas vibrer et garder au son une
bonne consistance même à plein volume. Cependant, il manque un petit quelque chose. Un manque de
nuances dans les aigus. Un manque de rondeur dans les basses. Un
léger manque de détails en général. Mais concédons que dans le
cadre d’une utilisation « normale », c’est-à-dire en travaillant ou s’occupant par ailleurs,
ces petits défauts
ne sont pas gênants.
D’ailleurs,
en disposant bien ces
deux tours de
part et d’autre –
le fil fourni est suffisamment long pour
bien les écarter –, on
prend un vrai plaisir à
écouter son iPod ou sa
bibliothèque musicale
stockée sur sa machine.
La spatialisation est
agréable, le confort
d’écoute suffisamment
percutant pour compenser un peu ce manque
de relief.
C’est entendu, ses
enceintes ne sont pas
faites pour être accolées à un ensemble hifi de haute tenue. Mais
dans le cadre d’un usage, moins
exigeant, plus quotidien, elles
s’avèrent de très fidèles alliées pour
sonoriser votre vie. Le design original, la finition soignée et la qualité
sonore sont suffisamment bons
pour qu’on ne regrette pas d’avoir
dépensé près de 300 euros pour les
avoir dans son salon.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
21
Buffalo lance ses clés USB
de grande capacité et ultrarapides
Voilà des modèles, compacts et performants, qui
peuvent stocker de 1 à 16
Go de données
pour
un
prix plutôt
correct.
Pierre Fontaine, le 08/02/
2008 à 17h10
Après ces disques externes
et ses stations de stockage
USB, Buffalo revient à la
charge en intégrant sa technologie Turbo USB, destinée
à doper les vitesses de transfert, à trois de ses nouvelles
gammes de clés USB. Celle
qui
nous
intéresse
aujourd’hui, baptisée Ultra
High Speed Professional
Type R, est la plus véloce et
offre également les capacités de stockage les plus élevées.
Ainsi, les clés de type R affichent une vitesse (annoncée)
de 27 Mo/s en écriture et de
32 Mo/s en lecture. Des dé-
bits impressionnants ! Espérons que ce ne soit pas juste
sur le papier.
Les capacités sont à l’avenant et s’étalent de 1 à 16
Go. Un espace de stockage
confortable qui peut
d’ailleurs être sécurisé
grâce à un logiciel de
chiffrement (Secure
Lock Ware) fourni par
Buffalo. Enfin, pour ceux
qui croient encore que cela
change réellement la donne
sous Vista, ces clés sont compatibles avec la technologie
ReadyBoost, censée doper le
démarrage des applications
et les réactions du système
d’exploitation de Microsoft.
En définitive, ces clés sont
plutôt
intéressantes.
D’autant que, si elles tiennent toutes leurs promesses,
leur prix passeront d’un peu
élevés à vraiment abordables.
Ainsi, pour les modèles de
1, de 2, de 4, de 8 et de 16
Go, il en coûtera respectivement 34,99 euros, 48,99
euros, 79,99 euros, 144,99
euros et enfin 275,99 euros.
Yahoo Live : créez votre
chaîne TV live en ligne
Un téléphone élégant
mais pas révolutionnaire
Les fonctions multimédias et le design de cet appareil séduisent mais il n’est pas équipé pour l’Internet mobile.
Sagem présentera au Mobile World Congress de Barcelone
sa nouvelle gamme de téléphones dont le my721X, un
modèle fin et élégant. Surnommé So Ice, cet appareil en
aluminium brossé bénéficie de fonctions multimédias
séduisantes : appareil photo 3,2 mégapixels, baladeur
audio vidéo et radio FM avec RDS.
En revanche, l’appareil n’est, a priori, pas compatible 3G ou 3,5 G, ni même Edge. Il s’agit donc d’un
modèle tribande très classique avec une connectique Bluetooth et un emplacement pour carte MicroSD, utile pour le stockage des photos et de la
musique. Le constructeur annonce une autonomie, pour le my721X, de 3 heures en communication, 8 jours en veille et 6 heures en lecture audio. Il devrait être disponible en avril
2008, son prix n’a pas encore été communiqué.
L’Archos 405 de 2 Go décliné
en version 30 Go
Par Marc Rees PCINpact - il
y a 1 heure 35 minutesArchos vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle déclinaison de l’un de ses modèles phares, l’Archos 405.
Cette fois, c’est un modèle
30 Go qui est proposé, équipé d’un disque dur, contrairement à la version 2 Go à
mémoire flash.
On retrouve un écran 3,5" de
16 millions de couleurs, et
toutes les fonctions multimédias, lecture des fichiers vidéo (MPEG 4, WMV)
ou audio ( MP3, WMA), ou image (JPG, BMP, PNG), lecture des PDF, etc.
Petit plus : les touches sont en métal cette fois et il intègre un microphone.
On peut bien sûr lui adjoindre la gamme d’accessoires habituels comme
DVR Station Gen 5 qui transformera la bête en magnétoscope numérique.
Le modèle est proposé pour un prix public conseillé de 199,99 euros TTC,
soit quelques dizaines d’euros de plus que son frère de 2 Go à mémoire
flash. Il est pour l’heure disponible en précommande.
Yahoo vient de lancer Yahoo Live, un service au nom très
Microsoftien qui permet de diffuser en direct sa frimousse
via une webcam.
Saupoudré d’un zest de réseau social et de chat en direct,
quiconque peut ainsi lancer sa propre chaîne TV en ligne en
trois clics : le site exige un simple compte Yahoo (gratuit) et
une fois enregistré, d’attribuer un nom à son canal (du type
http://live.yahoo.com/nomducanal).
Enfin, un plug-in Flash vous demande l’autorisation de lancer votre webcam et/ou votre microphone. On clique sur Go
Live et il suffit alors d’attendre que des chalands entrent
dans votre salle pour envisager une longue (et sans doute
très fructueuse) discussion. Certains ont déjà profité de
l’aubaine pour lancer « des concerts » en direct pour la plus
grande joie des visiteurs. Autre bon point, ces flux en direct
peuvent être intégrés dans des blogs, sur des sites Web à
l’aide d’une simple balise, à l’instar des vidéos sous Dailymotion ou Youtube. Bientôt PC INpact TV ?
IBM prépare un processeur Cell
BE en 45 nm pour la PS3
Lors de l’ISSCC, IBM a confirmé qu’un processeur Cell
BE (Broadband Engine) gravé à une finesse de 45 nm est
en préparation, principalement pour Sony et sa Playstation 3, le principal acheteur de Cell BE à l’heure actuelle.
Les derniers Cell BE en 65
nm sont fabriqués selon le
processus SOI (Silicon On
Insulator), les prochains seront gravés en 45 nm selon le
nouveau processus high-k
d’IBM. Ces processeurs consommeront 40 % moins
d’énergie que leur version 65
nm, et auront une surface
diminuée de 34 %.
Plus petit, il sera possible de
placer plus de puces sur un
même wafer à la production,
ce qui va baisser le coût de
fabrication du Cell. Moins
gourmand en énergie, il dissipera aussi moins de chaleur, et pourra donc se refroidir plus facilement. On
ne peut s’empêcher de faire
un lien avec la rumeur de
l’apparition d’une prochaine PS3 plus fine, une potentielle « PS Three ».
CARREFOUR D'ALGÉRIE
22 LE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
SORTIE DE SECOURS
PAGE PROPOSÉE PAR AEJ HAMMACHE
MOTS FLECHES N° 1950
Combiner
avec
harmonie
Articulation de la
jambe
Signe
musical
Beau
gallinacé
Associé
dans une
activité
Forte
Gravir
MOTS CROISES N° 1950
Lettres de
Londres
Traître
Agate
rouge ou
brune
Revolver
Gaz rare
Distractions
Véritable
Orifice
dans
l'objectif
Peine
Lourdes
Cosmique
Cri de
douleur
Blessait
l'amour
propre de
quelqu'un
Possessif
Choisira
Supplia
Enfermées
Divinité
grecque
Découvertes
Direction
Rideau de
bois
27
membres
Auteur
Voyelles
Il permet
de mieux
sauter
Singe
d'Amérique
Ils sont
dissous en
mer
SUDOKU
Les grilles de SUDOKU proposées
sont du niveau moyen (environ 37
cases préremplies)
Rappelons la règle du jeu qui est
très simple:tout d'abord, il faut savoir qu'il n' y a aucun total à faire.
La grille de jeu est formée de 9
carrés, et chaque carré est composé de 9 cases. Certaines cases contiennent déjà des chiffres.
Procéder par déduction et par élimination pour placer dans chaque
case vide un chiffre de 1 à 9, de
telle sorte que ce chiffre ne se
trouve qu'une seule fois dans
- son carré
- sa ligne horizontale
- sa colonne.
Le crayon et la gomme sont indispensables.
Temps moyen pour cette grille: 15
minutes. Essayer de faire mieux!
SUDOKU N° 1950
6 2
5 9
8
9
3 7
2
3
8
4 9
4
8
2 4
3
9
6 3 8
2
7
9 1
3
1
4 5 9
7
1
8 3
1
SOLUTIONS DES JEUX DU NUMERO PRECEDENT
HORIZONTALEMENT
1
2
3
4
5
6
1- Où l'on n'y voit rien.
2- Estimés approximative- 1
ment. Cycle.
3- Essence. Objectif.
2
4- Trio explosif. Solitaire re3
tiré dans un lieu désert.
5- Employé. Fin de soirée.
6- Adverbe démonstratif. Si- 4
dérée.
5
7- Cri de la chouette.
8- Ville du Nord de la France. 6
Renard des régions polai7
res.
9- Particules électriques.
8
Général vaincu.
10- Lieu où se déroules les
9
actes de la pièce. Quartier
d'officier.
10
VERTICALEMENT
1- Bras de mers!.
2- Livre saint, partie de la Bible.
3- Tresse. Mariée.
4- Bon pour un mandat. Amiral anglais victorieux à Trafalgar
5- Flacon pour huile à lubrifier. Négation.
6- Bramer. Oublié.
7- Préposition savante. Guidés.
8- A donc lieu tous les deux ans.
9- Permet de passer à la hauteur. Vivants.
10- Borné. Cubes pour jouer.
A
T
P
N
A
D
R
A
M
E
C
L
A
I
R
M R
O
P
L
A
I
D
E
E
D
I
B
E
O
T
N
I
S
E
T
I
I
A
E
R
I
L
D
N
A
G
G
S
T
O
I
R
O
E
R
O
N
L
V
T
I
R
E
E
T
U
E
A
R
E
I
G
E
R
I
D
P
O
V
V
E
S
T
E
N
E
N
S
A
N
G
L
E
P
E
N
I
E
S
S
I
L
E
M R
L
E
U
S
N
E
S
X
A
E
N
E
U
F
F
I
R
G
R E L
P
I G I E U S E
A M O U R E U S E S
B E R L
I N
O R G E S
T
I N
S
T U S
F E L A
I
E I S
I B
L
T
I R E
E S S O R I
L L E R
N
I E N A
O N U
T R I S T E S S E S
B
B
A
B
R
A
R
U
E
R
A
C
P
H
A
L
E
S
U
E M A N E R
T E N
D E
L
I
SUDOKU
T
D
O
R
S
T
U
E
E
P
E
E
S
E
L
L
T
E
L
E
I
R
I
S
E
S
T
S
I
L
L
E
E
U
E
S
O
S
E
U
S
O
R
R
S
E
O
R
R
E
S
T
I
S
A
S
V
A
C
I
E
R
E
S
T
O
I
S
E
7
9
5
8
1
2
6
3
4
8
6
3
4
7
5
9
1
2
1
4
2
9
3
6
8
7
5
9
2
1
5
4
3
7
8
6
5
7
8
1
6
9
4
2
3
6
3
4
7
2
8
5
9
1
PLACER les neuf
lettres de la rangée
supérieure dans les
cases centrales de la
croix de façon à former six mots qu'on
peut lire trois horizontalement et trois
verticalement.
Les noms propres
de lieu sont admis,
ainsi que les participes passés accordés, mais pas les
verbes conjugués.
L
E
S
7
4
1
6
3
9
7
2
5
8
3
8
9
2
5
4
1
6
7
2
5
7
6
8
1
3
4
9
9
10
Biffez tous les mots de la liste ci-après.
Les lettres qui restent forment :
un terme qui qualifie un discours diffus,
trop long.
AMOINDRI
AMPERE
LITRON
MELISSE
SANGLE
SENSUEL
AVIRON
BIGOUDEN
MENAGERE STRIE
NEUF
TACT
CARDAN
DELIT
PAVOISE
PEIGNE
TARTINER
VESTE
ECLAIR
GRIFFUE
PLAIDE
REGIE
VIERGE
Solution du jeu précédent:
GUANO
MOTS EN CROIX N° 1950
MOTS FLECHES
MOTS CROISES
8
MOTS MELES N° 1950
C
N
7
E
R
R
E
U
R
S
E
P
U
T
U
F
P
A G
A
T
I
Solution du jeu précédent:
R M R
P
R
R
E
T
M C
A
A
A
L
A
P
I
D
E
R
R
E
E
R
P
R
O G
R
E
S
F
R
R
E
A
S
T
R
A
L
E
X
E
I
E
I
G
E
R
T
R
R
E
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
MARDI 12 FÉVRIER 2008
TELEVISION
23
20h50
06h15 : Sabah el kheir (Direct) Télé-matin
09h00 : Moughamarat
Farid
10h30 : Souq El-Khoudar
Feuilleton arabe
10h30 : Souq El-Khoudar
11h30 : Sâa Min Dhahab
13h00 : Journal télévisé
13h00 : Journal télévisé
13h30 : Magazine régional
13h45 : El-Mar-a El-Djafa Feuilleton
15h00 : Azizi El-Mouchahid Emission
16h30 : Moutâat El-Maîda
17h00 : Sabiq Wa Lahiq
17h30 : Afaq Filahiya
18h00 : Journal télévisé
18h15 : Moutâat El-Maîda
20h00 : journal télévisé
21h00 : Mawid Mâa El
Qadha
21h30 : El Fhama Humour
22h30 : Marhaba
22h30 : Marhaba
13h00 Journal
13h40Moments de bonheur
13h50 Les feux de l’amour
14h40 Abandonnée et trahie
16h35 Que du bonheur
16h45 Las Vegas
Jeu de jambes
17h35 La Cauetidienne
18h20 Star Academy
19h05 La roue de la fortune
19h50 Que du bonheur
20h00 Journal
20h35Moments de bonheur
20H50
BENJAMIN GATES
ET LE TRÉSOR DES
TEMPLIERS
Film de 2004
Film d’aventures (2h20)
23h10 Le droit de savoir
00h00 Dragnet
00h50 Vol de nuit
12h00 Tout le monde veut
prendre sa place
12h50 Millionnaire
13h00 Journal
13h55 Consomag
13h58Expression directe
14h00 Toute une histoire
15h05 Le Renard
17h20 Rex
18h05 Sudokooo
18h15 Cinq soeurs
18h50 On n’a pas tout dit
19h50Le meilleur de Florence Foresti
20h00 Journal
20H50
VOICI VENIR L’ORAGE
Épisode 3 sur 3
Téléfilm historique (1h55)
22h45 Faites entrer l’accusé
01h00Expression directe
01h05 Dans quelle éta-gère
01h10 Journal de la nuit
01h30CD’aujourd’hui
Variétés
12h0012/13 : Midi pile
12h55 Bon appétit, bien
sûr
13h05 30 millions d’amis
collector
13h45 Inspecteur Derrick
Un événement pas banal
14h45Keno
14h50 Magnum
L’extralucide. / Que justice soit faite.
16h25La Panthère rose
16h55 C’est pas sorcier
17h25 Un livre, un jour
17h30 Des chiffres et des
lettres
18h00 Sudokooo
18h05 Questions pour un
champion
20h20 Plus belle la vie
20H50
DOUBLE DÉTENTE
Film d’action (1h45)
22h35Keno
00h45 NYPD Blue
01h35 Libre court
20h50
12h39Barres de mire
12h40 L’édition spéciale
13h45 La grande course
13h55 24 heures chrono
04h00 - 05h00. / 05h00 06h00.
15h20 Les nouveaux contestataires
16h40 Je m’appelle Elisabeth
Film de 2006
18h10 Album de la semaine
18h20 Old Christine
Le champion
18h45 Le JT de Canal+
19h55 Les Guignols
20H50
A P O C A LY P T O
Film de 2006
23h05 Annie Leibovitz :
photographe
00h30 24 heures chrono
04h00 - 05h00. / 05h00 06h00.
12h20 Une nounou d’enfer
Devine qui vient s’installer chez nous ?
12h50 Le 12.50 / Météo
13h10 Une nounou d’enfer
Une mère très «classe»
13h35 Deux mobiles pour
un meurtre
15h35 La tête dans les
nuages
17h10 Destins croisés
Des comptes à rendre
18h05 Un dîner presque
parfait
20h05 Ma famille d’abord
20H50
PÉKIN EXPRESS, LA
ROUTE DES INCAS
Episode 4 : au pays des
cow-boys, dans le Far West
brésilien
22h40 T’empêches tout le
monde de dormir
12h31 Les âmes grises
Film de 2005
14h17 La divine poursuite
15h57 L’été où j’ai grandi
Film de 2003
17h38 Le prince et moi
19h34 Star mag
20h40 Telle est ma télé
news
20H58
GARDE RAPPROCHÉE
Film de 2005
Comédie (1h38)
22h36 Layer Cake
Film de 2005
00h25 Movie Star
Denis Podalydès (3/3)
00h32 Le parfum de la
dame en noir
Film de 2005
02h30 Peindre ou faire
l’amour
Film de 2005
04h07 Roméo doit mourir
Film de 2000
01h40Programmes de la
nuit
08h11 Baie Ouest
Le prix de la vérité
09h10 Belle de nuit
10h50 La vie devant nous
Partir, revenir. / Concours
de circonstances. / Souslocation.
13h35 Washington Police
Guerre des gangs. / La loi
du Talion.
15h15 Balko
17h05 Dawson
Mon ex est une actrice. /
Propositions incohérentes.
18h55 Newport Beach
La soirée givrée. / Les ex.
20h45 Le hit de la pub
22H10
LES MEILLEURS
MOMENTS DE
TÉLÉRÉALITÉ 2
Divertissement (1h20)
23h30 CAUETivi
Divertissement (1h20)
Allard contre Allard
12h40 Extreme Makeover
13h30 Lune de miel à Las
Vegas
16h20 All Saints
Le serment des hypocrites
17h10 Adrénaline
Au coeur de l’épidémie
18h05 Top Models
18h30 Fréquence crime
Meurtre avec signature
19h25 Papa Schultz
Klink fait une bombe
20h00 Extreme Makeover
Home Edition
20H45
LE JOUR DES MORTS
VIVANTS
Film d’horreur (1h50)
22h45 La nuit des morts
vivants
13h30 McMurphy
15h05 Drôle de père
16h35 Tous proprios !
17h05 500 euros plus tard
17h35 Les chevaliers du
Zodiaque : Hadès
18h10 Nicky Larson
Laura est en danger !
18h35 Saiyuki
Une vengeance tragique
19h00 Dragon Ball Z
L’abandon de Petit Coeur
19h25 Dragon Ball Z
19h50 K 2000
20H45
QUAND FAUT Y ALLER,
FAUT Y ALLER
Film de 1983
22h35Journal
22h45 La télé pète les
plombs
12h00 La mer du Nord
13h00 Palettes, Georges
Seurat (1859-1891)
13h30 Chic
14h00 Nikiwe
14h55 La petite Lili
16h40 Karambolage
16h50 Les palais aquatiques d’Istanbul
17h35 Tous Européens !
18h05 Les caravanes nubiennes
19h00 Objectif Mars
20h15 Les grands espaces
naturels
La mer Morte
20h59 Ouverture
21h00 La température
grimpe
21h50 La Terre à bout de
souffle
12h00 Midi les zouzous
13h35 Le magazine de la
santé
14h30 Allô, docteurs !
15h30 Ultime asile
17h30 C à dire
17h45 C dans l’air
19h00 Le magazine de la
santé
19h50 Allô, docteurs !
20h20 Studio 5
20h25 La vie des animaux
selon les hommes
20h30 C à dire
20h40 Pour le plaisir
21H45
CHERCHEURS
DE CLIMATS
22h40 C dans l’air
23h50 Avis de sorties
20h50
CINEMA
A NE
PAS
RATER
Ça se
soigne ?
Thierry Lhermitte fait une dépression. Et rien ne semble pouvoir le
sortir de cet état d'esprit négatif
au possible. Parviendra t-il à se
soigner grâce à l'aide de spécialistes ?
20h50
Pékin Express, la route
des Incas
Episode 4 : au pays des cow-boys, dans le Far West
brésilien
HABITANT DES
BIDONVILLES À ALGER
UN PETIT "MALADE DE LA LUNE"
RECONDUIT EN ALGÉRIE?
Polémique sur l'expulsion d'un
enfant atteint d'une maladie rare
MARDI 12 FEVRIER 2008
TUNISIE
Neuf salafistes
djihadistes
condamnés à des
peines de cinq à
quinze ans de prison
Deux salafistes djihadistes ont été condamnés hier par le tribunal de première instance de Tunis respectivement à des peines
de 12 et 15 ans de prison ferme notamment pour "appartenance à une organisation terroriste" et "incitation à la commission de crimes terroristes", a-t-on
appris hier. Taxés de liens avec l'ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), Mohamed Mahmoudi, 22
ans, et Tarek Hammami, 32 ans, ont été
arrêtés en avril 2006, en possession de
grenades.
Selon l'acte d'accusation, ils se sont entraînés dans le maquis du GSPC au
maniement des armes et des explosifs
et ont participé à des opérations terroristes en territoire algérien. Les deux
hommes sont considérés comme faisant
partie du groupe armé impliqué dans
des affrontements armés avec les forces
de l'ordre qui avaient fait, fin décembre
et début janvier, 14 morts, dont un officier de l'armée, un agent de police et 12
salafistes.
Deux membres de ce groupe appelé "le
groupe de Soliman", en référence au principal lieu des affrontements, situé à près
de 40km de Tunis, ont été condamnés le
30 décembre dernier, en première instance, à la peine capitale et huit à la
prison à perpétuité, les autres ayant écopé de peines allant de cinq à 30 ans de
réclusion. Lors de leur interrogatoire,
Mohamed Mahmoudi et Tarek Hammami ont clamé leur innocence, niant les
accusations retenues contre eux. Ils ont
déclaré qu'ils projetaient de se rendre en
Irak mais ont dû rebrousser chemin en
raison de la traque menée par l'armée
algérienne. Dans la même affaire, sept
autres salafistes accusés de leur avoir porté assistance et d'avoir projeté de se rendre
en Algérie, ont écopé de cinq ans d'emprisonnement chacun.
Pour se protéger du jour,
un enfant malade doit
porter une tenue anti-UV
à 100%.Il enfonce sa casquette pour cacher ses
oreilles. A 12 ans, Walid
a appris à soustraire son
visage au regard des
autres. Un visage plein
de taches de son mais
surtout défiguré par un
mal rare, "la maladie de
la lune". La lumière du
jour (notamment les ultra-violets) fait pousser
sur sa peau des tumeurs
que des bistouris doivent
au plus vite retirer. Emportant à chaque fois un
petit bout du visage de
Walid. L'enfant est algérien, comme ses parents
qui ont traversé la Méditerranée, en juin 2006,
pour qu'il soit soigné.
À Marseille, des assistantes sociales, des médecins ont permis
que l'enfant soit scolarisé, suivi, entouré,
aidé psychologiquement… À Annaba, au
nord-est du pays, ce n'était pas possible,
faute de filtres sur les vitres de l'école, de
prise en charge spécifique. Ses parents
s'étaient heurtés à l'indifférence. Alors
Walid restait reclus chez lui. L'appartement de ses parents, à Marseille, a été équipé tout comme la voiture qui, chaque matin, conduit Walid de son domicile jusqu'à
son école, un établissement spécialisé de
l'Éducation nationale ouvert aux "enfants
de la lune". Walid a enfin pu obtenir une
tenue pour se protéger du jour, une protection anti-UV à 100%. "Dans un tissu
fabriqué par la Nasa", explique fièrement
son père. C'est dans ce drôle d'accoutrement d'apiculteur que Walid était l'autre
jour au tribunal administratif. Ainsi vêtu,
il attirait l'attention des trois juges qui doivent statuer prochainement sur l'expulsion
de sa mère. Après avoir accordé deux autorisations provisoires de séjour de six mois
à cette femme - c'était le père ou la mère au
choix, pas les deux -, le préfet a signé, le 5
novembre dernier, un refus de renouvellement d'autorisation de séjour, assortie
d'une obligation de quitter le territoire dans
un délai d'un mois. Pour justifier son revirement, l'administration se retranche derrière l'avis du médecin inspecteur de la
Ddass. Celui-ci reconnaît qu'"un défaut de
prise encharge peut entraîner des consé-
quences d'une exceptionnelle gravité".
Après avoir estimé que Walid "ne peut pas
bénéficier d'un traitement approprié dans
son pays d'origine", le médecin inspecteur
a changé d'avis. "Avec la rente pétrolière,
observe Didier Martin, secrétaire général
de la préfecture, l'Algérie renforce son dispositif médical. L'enfant peut bénéficier làbas d'un traitement. Rien ne s'oppose à un
retour". Selon Laurent Bartoloméi, défenseur de la mère de l'enfant, "le préfet ne fait
état d'aucun changement survenu dans les
structures hospitalières en Algérie". Pour
lui, rien n'a évolué, sauf la case cochée par
le médecin inspecteur. À Marseille, toute
une chaîne de gens a permis d'adoucir la
vie de cet enfant malade.
Avant de s'embarquer pour Marseille, son
père était venu se renseigner. Un contact
avec Médecins du Monde lui avait donné
de l'espoir. "J'ai rencontré des gens qui sont
plus que des frères et des soeurs", dit cet
homme. À Annaba, il avait tenté de trouver une solution adaptée pour offrir à son
fils une vie à peu près normale. Un retour
dans cette ville ruinerait les efforts qui offrent aujourd'hui à Walid une vie réglée et
des soins adaptés, note Laurent Bartoloméi. C'est en brandissant la Convention internationale des droits de l'enfant que le
commissaire du gouvernement, l'autre jour
devant le tribunal, a demandé au tribunal
d'annuler la décision du préfet. Décision
dans quelques jours.
SRA… MA… SRA Par Sayah
Mensonges et vérités (act 1)
I
ls étaient deux. On aurait dit mille. Ils pensaient tout
haut ce que les autres disaient tout bas. L’un se pre
nait pour celui qui avait inventé la poudre à froncer
les sourcils et le deuxième n’arrivait pas à ordonner des
idées et des infos qui
s’entrechoquaient dans un
cerveau tourmenté.
Chômeurs, comme seuls savent l’être ceux qui n’ont aucune chance d’avoir droit à un emploi, nos deux compères
s’amusaient chaque jour que Dieu fait, à regarder errer
des brebis égarées. Ils en comptaient beaucoup, plus qu’il
n’en était possible de compter. Autrement dit, tous leurs
amis, leurs voisins, leurs connaissances et les membres
de leur famille.
Le journal télévisé de 20 heures, qu’ils ne manquaient,
sous aucun prétexte, ne leur donnait pas entière satisfaction. Le lendemain, les idées de « M’bouchi » avaient
encore du mal à s’agencer. Il n’arrivait pas à comprendre
pourquoi tous ces gens se démenaient pour hululer à la
face du monde, qu’ils étaient favorables à un troisième
mandat du président de la République. D’ailleurs, ce
n’était pas la seule question qui le tarabustait. M’bouchi
avait envie de s’élever dans les cieux et crier tout son
désarroi et sa haine envers tous ces gens qui marchandaient leurs voix, leur servitude, leur allégeance. M’bouchi attendait son ami « H’bila » pour lui demander si ce
qu’il avait vu à la télé était normal ou seulement un jeu à
la star-ac. H’bila était plus fort, paraissant plus intelligent quoique plus débile parce que ses raisonnements
n’aboutissaient jamais. Comme un puzzle qu’on n’arrivait jamais à terminer. Ou une télécommande qui avait
du mal à fonctionner. Ainsi, dès que H’bila parut, M’bouchi ne put s’empêcher de l’interroger sur les attitudes de
tous ces énergumènes qui chantaient la ballade du 3ème
mandat. H’bila en homme averti, considéra la question
sous toutes les coutures, se permit un sourire et entama
son discours. (à suivre).
[email protected]
Sayah
Plus de 14000 familles
seront prises en charge
Plus de 14000 familles habitant des bidonvilles
dans 5 communes d'Alger seront prises en charge, a indiqué lundi le ministre de la Solidarité
nationale M. Djamal Ould Abbas.Dans une déclaration a la presse, en marge de l'installation
de la commission technique d'élaboration de la
carte sociale, le ministre a affirmé
que 14667 familles habitants des bidonvilles à
Gué de Constantine, Sidi Moussa, Baraki, Les
Eucalyptus et Bachdjarah, à Alger seront prises
en charge.
Le chef du gouvernement, a ajouté M. Ould Abbas, "a donné des instructions pour l'installation de cellules de suivi" de cette situation qui
seront composées, a-t-il dit, de représentants
de plusieurs secteurs dont ceux de la santé et
de la solidarité nationale.Ces cellules qui constitueront "une opération pilote", visent à diagnostiquer et a étudier la situation sociale
dans les bidonvilles de ces communes dans
le cadre de l'éradication de ces constructions,
a souligné le même responsable qui a évoqué le programme de construction de logements en voie de réalisation pour prendre
en charge ces familles, dans le courant de
l'année, après vérification de leur situation.
Le ministre a, d'autre part, précisé que l'Etat a
dépensé 89 milliards de dinars au titre de l'aide
sociale accordée par le secteur de la solidarité
nationale entre 2000 et 2006 au profit des catégories vulnérables et nécessiteuses de la société
notamment les personnes âgées et les
handicapés.L'Etat prend en charge 650000 personnes nécessiteuses parmi les personnes âgées
et les malades chroniques sans revenu. Chaque
personne perçoit 1000 da par mois, a rappelé le
ministre qui a annoncé que cette pension sera
bientôt relevée à 3000 da.
Le ministre a, par ailleurs, souligné que la carte
nationale de pauvreté en Algérie a démontré
que sur 176 communes pauvres identifiées depuis6 ans, il ne subsiste que 46 seulement dans
la région des Hauts-Plateaux et dans certaines
régions du Nord du pays.
Installation de la commission
technique chargée d'élaborer
la carte sociale
La commission technique chargée d'élaborer la carte
sociale pour l'évaluation de la situation sociale à
travers le pays a été installée lundi à Alger.
Présidée par le secrétaire général du ministère de la
Solidarité nationale, cette commission est chargée
de mettre au point les données sociales et les critères socio-économiques aux niveaux local et international.
La commission dont les travaux prendront fin en
juin 2008, recueillera les informations de nature à
permettre d'élaborer des programmes sociaux
notamment ceux liés à la solidarité nationale.
Elle est chargée, entre autres, de "mettre en place
des mécanises et outils d'études et d'enquête permettant de définir les principaux critères sociaux
et de collecter les études, livres et documents y
afférents outre l'examen et l'analyse des données et
l'élaboration de la carte sociale".
La commission compte des représentants de différents départements ministériels dont les ministères de l'Intérieur et des Collectivités locales, de l'environnement, de l'Education nationale, de l'Habitat, du travail et de la sécurité sociale.
Elle compte également des représentants d'institutions et organisations dont l'Office national des
statistiques (ONS), l'Organisation mondiale de la
santé (OMS), l'Agence nationale d'aménagement
du territoire et le programme des Nations unies
pour le développement (PNUD).