Ingénieur du son

Commentaires

Transcription

Ingénieur du son
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
Sommaire
■|| Intervenants
■|| Les métiers du son
■|| Se former
■
■
■
■
■
■
■
Le BTS
Le son dans les conservatoires
Le diplôme des métiers d'art (DMA)
Les « grandes écoles »
Les formations professionnelles
Les formations à l'université
Les écoles privées
■|| Lieux et sites ressources
■|| Salons et rencontres
■|| À consulter à la Médiathèque
■|| Écouter en ligne
1
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Intervenants
Christophe Mazzella, réalisateur musical et ingénieur du son
Bénédicte Schmitt, ingénieure du son, réalisatrice artistique, Labomatic
Studios
Marion
Lesaffre,
modérateur,
responsable
du
développement,
Pôle Ressources de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Christophe Mazzella
Après un diplôme de fin d’études en piano au Conservatoire de
La Rochelle, Christophe Mazzella obtient un diplôme d’ingénieur Télécom à
l’École nationale supérieure électronique électrotechnique informatique
hydraulique (ENSEEIHT) à Toulouse et poursuit ses études musicales
au Conservatoire de Toulouse.
Il clôt sa formation d’ingénieur du son en 1998 par le diplôme
de formation supérieure aux métiers du son du CNSMD de Paris.
Il collabore avec de nombreux artistes et institutions, principalement dans
les domaines de la production discographique, du spectacle vivant et de
l’audiovisuel. Christophe a réalisé plus de cinquante disques pour
différents labels européens tels que Sony Classical, Arion, Stradivarius,
Kaïros, Neos, certains d’entre eux étant distingués par la critique.
Différents festivals ou institutions ont fait appel à ses compétences
de sonorisateur, notamment le Festival d’Automne à Paris, l’Ircam,
le Théâtre des Bouffes du Nord et le CNSMDP. Il compose de la musique à
l’image (TV5 Monde), est conseiller musical pour la Fondation Louis
Vuitton et intervient volontiers dans d’autres secteurs artistiques, tels que
le théâtre, la danse et la publicité.
Également auteur-compositeur-interprète, il développe son propre univers
musical en s’inspirant du jazz, de la pop, de la bossa nova et des
musiques électroniques. Il prépare actuellement un premier album
de chansons et continue à se former : piano jazz à la Bill Evans Piano
Academy, chant R&B à l’école Arpej.
http://christophemazzella.com
2
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
Bénédicte Schmitt
Tout en préparant un bac littéraire, Bénédicte Schmitt monte son premier
groupe My Revox Band au milieu des années 80 ; elle y joue de la guitare,
de la basse et de la boîte à rythmes. Puis elle se forme aux techniques du
spectacle au CFPTS de Bagnolet. Passionnée par le « plateau », elle
destine ses premières créations sonores au théâtre, à la danse
contemporaine, à la radio et travaille comme régisseuse au Sentier des
Halles.
En 1996, elle rencontre le réalisateur Dominique Blanc-Francard qui
la recommande à Stephan Eicher pour sa tournée Backstage Concerto.
Après cette aventure, Bénédicte pose ses valises aux Labomatic Studios,
alors en pleine révolution technologique. Elle y découvre les séances
d’enregistrement et de mix et, grâce à ses connaissances techniques
et son fer à souder, elle participe à la conception des nouveaux
équipements.
Sa connaissance du système audio 5.1 et son expérience du « toutterrain » la rapprochent d’artistes aussi divers que Cassius, Raphaël,
Sinclair, Camille ou Benjamin Biolay. Elle intervient dans le choix, la prise
de son, le mixage, ou l'enregistrement de concerts. Côté réalisation,
l'album Trash Yéyé (2007) de Benjamin Biolay, encensé par la critique,
marque un tournant décisif dans son approche de la réalisation.
Toujours à l'affût de nouvelles collaborations, Bénédicte accueille dans son
studio des artistes tels que Julien Clerc, Dominique, Carla Bruni,
Emmanuel Da Silva, Françoise Hardy…. Avec Jean-Louis Aubert,
elle enregistre et mixe la B.O. du film Il y a longtemps que je t’aime
(Philippe Claudel). Sa complicité avec ce chanteur-musicien l'amène
à travailler sur la musique d’autres films Le Dernier pour la route
de Philippe Godeau, La Jalousie et L'Ombre des femmes de Philippe
Garrel.
Tout en collaborant avec des personnalités reconnues, Bénédicte continue
d’avoir l’œil et d'ouvrir ses oreilles depuis plus de 15 ans déjà, pour
repérer les artistes plus indépendants, parmi lesquels Zézé Mago, Valérie
Leulliot, Louis, Tanger…
http://labomaticstudios.com
3
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Les métiers du son
Ingénieur du son, sonorisateur, réalisateur ou concepteur sonore
ou encore musicien metteur en ondes, divers titres qui témoignent de ses
compétences créatives dans la mise en œuvre de dispositifs ou d’effets
sonores adaptés aux besoins de la scène ou de l’enregistrement en studio.
Après s’être longtemps transmis au contact des professionnels, « sur le
tas », les métiers du son exigent aujourd’hui le passage par
des formations de haut niveau, alliant aptitudes scientifiques, techniques
et artistiques.
En une vingtaine d'années, les outils de captation et de diffusion se sont
profondément transformés et, naturellement, les métiers techniques
du son ont dû s'adapter aux technologies et exigences nouvelles.
Aimer la musique, avoir une bonne oreille et un minimum
de connaissances musicales assurent une bonne entrée en matière, mais
ne suffisent pas pour devenir professionnel. Des compétences
scientifiques, techniques et artistiques sont indispensables.
Si la formation s’est longtemps faite « sur le tas » et la transmission
de maître à disciple, aujourd'hui la sophistication technologique du métier
demande des connaissances que seule une formation professionnelle peut
apporter.
Même très bien formés, les professionnels du son sont confrontés
à un marché du travail très concurrentiel, tout particulièrement dans
le spectacle vivant. Si le rêve guide souvent vers l'enregistrement musical
et la sonorisation de concerts, c’est principalement l’audiovisuel et le
multimédia qui, à 80%, fournissent des emplois. La très grande majorité
des techniciens, régisseurs et ingénieurs du son travaillent sous le régime
de l’intermittence du spectacle.
► Données chiffrées de Pôle emploi pour l’année 2013
Profil socio-démographique des salariés intermittents du son
■ 1515 ingénieurs du son
■ 5 895 régisseurs son
■ 9 931 techniciens son
■ 92,7 % sont des hommes (contre 94 % en 2007)
■ 63 % ont moins de 40 ans
■ 48 % possède un bac + 2 et plus
Statistiques disponibles sur le site www.cpnefsv.org
4
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■ La musique, l'enregistrement et le spectacle vivant
On l'appelle ingénieur du son, sonorisateur, réalisateur ou concepteur sonore, ou
encore musicien metteur en ondes. Divers titres qui témoignent de ses
compétences créatives dans la mise en œuvre de dispositifs ou d'effets sonores
adaptés aux besoins de la scène, de l'enregistrement en studio ou de
l'audiovisuel.
La Commission paritaire nationale pour l'emploi et la formation Spectacle
vivant (CPNEF-SV), ainsi que les partenaires sociaux de la branche du
spectacle vivant ont engagé la réalisation d'un guide des métiers, constitué
d'une série de référentiels. Les référentiels des métiers du son peuvent être
téléchargés sur le site de la CPNEF.
www.cpnefsv.org (Métiers du spectacle > Guide des métiers)
De même, la CPNEF-Audiovisuel édite des fiches Métiers de l’audiovisuel
qui décrivent les principaux métiers des industries publiques et privées
de l’audiovisuel, et en restituent le métier dans son environnement opérationnel.
On pourra consulter la fiche Métier Ingénieur du son/preneur de son, ainsi que
les excellents web documentaires Ingénieur du son, prise de son et postproduction, et Assistant son.
www.cpnef-av.fr (Métiers > Les fiches métiers de l'audiovisuel)
www.cpnef-av.fr/webdocus
■ Extraits des référentiels du CPNEF-SV pour les métiers
de technicien du son, régisseur son et ingénieur de sonorisation
Ingénieur du son ou de sonorisation
Il est « chargé d’assurer la qualité artistique et technique de la sonorisation d’un
spectacle, c’est un professionnel du spectacle hautement qualifié. Il peut
également exercer son activité sous des emplois différents dans les secteurs
professionnels de la communication, de l’événementiel, de l’audiovisuel et dans
l’édition phonographique. Responsable de la dimension sonore du projet
artistique, l’ingénieur de sonorisation :
• conçoit un projet de sonorisation adapté aux besoins artistiques, aux
contraintes techniques et réglementaires ;
• choisit l’équipement adapté et contrôle son montage et sa mise en service ;
• effectue les balances et le mixage avant la représentation ;
• gère le mixage pendant la représentation.
On distingue l’ingénieur de sonorisation chargé de la sonorisation côté public
(régie façade) et l’ingénieur de sonorisation chargé de la sonorisation côté
musicien (régie retour). »
5
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
Technicien son
Il est le « technicien du spectacle responsable de la mise en œuvre technique de
la sonorisation d’un spectacle, il :
• prépare le matériel de sonorisation et en effectue le chargement et le
déchargement ;
• effectue le montage et la mise en service du système de diffusion sonore ;
• assiste les régisseurs, prépare et effectue les changements de plateau durant
la représentation ;
• effectue le démontage et le rangement du matériel de sonorisation ;
• participe à l’entretien et à la maintenance courante du matériel. »
Régisseur son
« Garant du bon déroulement technique de la sonorisation d’un spectacle, c’est
un technicien du spectacle hautement qualifié. Il peut, par transfert
de compétences, exercer son activité sous des formes différentes dans
les secteurs
professionnels
de
la
communication,
de
l’événementiel,
et de l’audiovisuel.
Le
régisseur
est responsable
de
la
préparation
et de l’installation de l’équipement de sonorisation qu’il doit réaliser
en collaboration avec l’ingénieur de sonorisation. Durant le spectacle, il contrôle
le bon fonctionnement de la chaîne du son et procède aux interventions
d’urgence en cas de dysfonctionnement. Responsable de la gestion du matériel, il
est chargé de son entretien et de sa maintenance courante. »
■ Autres métiers et fonctions
Sonorisateur
Il prépare, en étroite collaboration avec le régisseur son, l'installation du matériel
et l'acoustique de la salle.
Illustrateur musical/créateur de bande-son
Il est responsable ou créateur de la bande-son accompagnant un spectacle
vivant.
6
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■ Le cinéma et l'audiovisuel
Chef opérateur du son/preneur de son
Sous la direction du réalisateur et assisté d'un perchman, il assure en direct
la prise du son et le travaille en le corrigeant et en le filtrant.
Mixeur son, mixeur, ingénieur du son en postproduction
C'est l'étape durant laquelle le matériel sonore du tournage est retravaillé
et monté avec les images.
Bruiteur
Il fabrique mécaniquement ou électroniquement les sons nécessaires à la postsynchronisation des produits audiovisuels.
Sound designer/designer sonore/créateur sonore /superviseur musical
Il est responsable du choix ou de la création de la bande-son d'une production
audiovisuelle. Il peut par ailleurs être responsable de l'esthétique sonore des
objets industriels comme des lieux publics, ou de l'habillage sonore des sites
Internet. Ce terme recouvre depuis le début des années 2000 tout un domaine
de la création sonore artistique très souvent liée à l'univers du numérique.
Dans le cadre des Rencontres Métiers, la Médiathèque a organisé
une rencontre autour du métier de Sound designer en février 2010. Elle est
en écoute libre sur notre site Internet :
http://gpm.cite-musique.fr/rencontres-metiers-de-la-musique.aspx
7
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Se former
Les formations aux métiers du son sont avant tout professionnelles,
sélectives et exigent au départ un bon niveau scientifique (mathématiques
et physique). Les études s’échelonnent généralement sur une durée de 2
à 5 années (BTS, licence ou master).
■ Le brevet de technicien supérieur (BTS)
L'option Son des BTS audiovisuels (bac + 2) est une des formations courtes
de référence du secteur. L’entrée est très sélective (bac scientifique obligatoire).
Ce BTS est également proposé en alternance et par plusieurs écoles privées.
Le référentiel du BTS « Métiers de l’audiovisuel », options Métiers du son, établi
par décret par la Direction générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion
professionnelle, définit la fonction ainsi :
« Le titulaire du BTS des Métiers de l’image et du son, option « métiers du son »,
a la charge lors de productions audiovisuelles de la captation sonore, du montage
son, du mixage, de l’illustration sonore et de la diffusion sonore (…).
Professionnel spécialisé, impliqué techniquement et artistiquement dans
le processus global de la réalisation d’un programme audiovisuel, le technicien
son intervient sous la responsabilité d’un réalisateur, d’un ingénieur son ou d’un
responsable éditorial ou artistique. L’exercice de ce métier requiert
des compétences professionnelles ainsi que des qualités humaines permettant de
bien communiquer et de travailler en équipe (…).
Emplois concernés :
- Opérateur de prise de son (prise de son, mixage),
- Mixeur antenne (prise de son, mixage),
- Monteur son,
- Habillage sonore (prise de son, mixage),
- Assistant studio (prise de son, mixage, exploitation),
- Sonorisateur retour/façade de faible puissance (prise de son, mixage),
- Régisseur son (prise de son, mixage). »
Consultez l’intégralité du référentiel (« Les BTS audiovisuels ») :
http://mediatheque.cite-musique.fr/gpm/fiches/son
Actuellement près de trente établissements, publics et privés proposent cette
formation.
Retrouvez tous les BTS recensés par la Médiathèque :
Base de données Métiers
http://gpm.cite-musique.fr/bases-de-donnees.aspx
Fiches du Guide pratique de la musique
http://mediatheque.cite-musique.fr/gpm/fiches/son
8
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■ Le diplôme des métiers d'art (DMA)
Cette formation est ouverte aux titulaires d’un baccalauréat S, STI…
Une connaissance personnelle des métiers techniques du spectacle
est indispensable ainsi qu’une culture scientifique, technique et artistique.
Deux lycées préparent au DMA de régie de spectacle :
Lycée Gabriel Guist'Hau (Nantes)
Diplôme des métiers d'art Régie de spectacle option Son. Bonne préparation au
concours d’entrée à l’Ensatt (voire « Les grandes écoles »).
http://guisthau.paysdelaloire.e-lyco.fr
Lycée professionnel et technologique Claude Daunot (Nancy)
Diplôme des métiers d'art Régie de spectacle option Son et option lumière.
www.dmadaunot.com
■ Le son dans les conservatoires
Le Conservatoire du Grand Chalon (Chalon-sur-Saône) pilote, en partenariat
avec la classe préparatoitre Physique technologie sciences du lycée Nicéphore
Niépce, une excellente préparation aux concours des grandes écoles des métiers
du son (CNSMDP, Louis Lumière, Femis…).
http://conservatoire.legrandchalon.fr
Le Conservatoire d'Annecy propose un cursus Métiers du son qui peut
conduire à un DEM en 3 ans pour les élèves en IUT Musique Études et en 5 ans
pour les élèves en section traditionnelle. Une préparation spécifique aux concours
des écoles préparant aux métiers du son (Ensatt, CNSMDP, Louis Lumière, etc.)
est organisée la 3e année.
http://crr.agglo-annecy.fr
Le Conservatoire de Boulogne-Billancourt organise une formation généraliste
de technicien du son sur 8 mois (environ 350 heures), en vue d’un DEM Son.
Admission sur concours pour les titulaires d'un bac ou de diplômes de
l'enseignement supérieur, âgés de moins de 26 ans, et de niveau musical
équivalent au CEM.
www.bb-cnr.com
9
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■ Les « grandes écoles »
Les écoles supérieures spécialisées forment des professionnels capables
d'assumer des postes à responsabilités techniques et artistiques : ingénieurs du
son, directeurs artistiques, régisseurs, création sonore, etc. Les sélections
d'entrée sont à la hauteur de leur réputation dans le milieu professionnel :
intégration sur concours (ouvert à bac + 2 d’orientation scientifique),
généralement après une « prépa » scientifique ou spécifique (BTS,
conservatoires…).
CNSMDP – Conservatoire national supérieur de musique et de danse de
Paris
Formation supérieure aux métiers du son alliant formation musicale approfondie,
formation technique et scientifique, formation pratique de haut niveau. Sur
concours (8 places par an) pour les moins de 26 ans. Délivre un diplôme
supérieur de musicien-ingénieur du son (valant grade de master).
www.conservatoiredeparis.fr
Ensatt – École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre
(Lyon)
Parcours Concepteur son en 3 ans. Réalisation sonore. Orientation spectacle
vivant et théâtre. Sur concours (6 places par an) pour les moins de 25 ans.
www.ensatt.fr
ENSL – École nationale supérieure Louis Lumière (La Plaine-Saint-Denis)
Diplôme de l'ENS Louis Lumière, mention Arts du spectacle audiovisuel, en 3 ans
(confère le grade de master ; 16 admis). Formation aux métiers d’ingénieur du
son, de monteur son, mixeur, directeur technique, ingénieur systèmes audio, en
rapport avec les secteurs de l’image, mais aussi du monde musical, du spectacle
vivant ou de la radio. Débouchés dans les domaines de la production, de
l’industrie, de la recherche et de la formation.
www.ens-louis-lumiere.fr
Femis – École nationale supérieure des métiers de l'image et du son
(Paris)
Formation supérieure en son de 4 ans. Orientation cinéma et audiovisuel. Limite
d’âge : 27 ans, 6 places.
www.femis.fr
Préparation aux concours d’entrée des écoles supérieures
La classe Ciné-Sup du Lycée Guist'Hau de Nantes propose une formation en 2
ans de préparation aux concours d'entrée de la Femis, Louis Lumière, l’Ensatt et
du CNSMDP.
http://guisthau.paysdelaloire.e-lyco.fr
10
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■ Les formations professionnelles
Il existe une large offre de stages dans le cadre de la formation continue qui
permettent de se perfectionner ou de se familiariser avec les techniques du son
et l'enregistrement. Ils sont proposés par des organismes professionnels tels que
le Studio Bakélite (Montpellier), Staff (Carquefou), le Grim–Edif (Lyon) ou encore
le l’Imsa (Les Pennes-Mirabeau), etc.
Par ailleurs, parmi ces organismes, certains proposent également des formations
initiales en alternance. Citons notamment :
CFPTS – Centre de formation professionnelle des techniciens
du spectacle (Bagnolet)
Formation Régisseur de spectacle option Son en alternance sur 2 ans
en partenariat avec le CFA du Spectacle vivant et de l’audiovisuel. Accès
sur examen et entretien aux titulaires d’un bac S ou technique (électronique).
www.cfpts.com
www.cfa-sva.com
Ina – Institut national de l'audiovisuel (Bry-sur-Marne)
Formation professionnelle qualifiante de niveau bac +
d’exploitation son.
www.ina-expert.com
2
Technicien(ne)
ISTS – Institut supérieur des techniques du spectacle (Avignon)
Formation sur 2 ans Régisseur son/vidéo en alternance, en partenariat
avec le CFA des Métiers du spectacle à Marseille (Friche Belle de Mai).
www.ists-avignon.co
www.cfa-spectacle.com
Retrouvez
toutes
les
informations
sur
les
stages
http://mediatheque.cite-musique.fr/gpm/stages
professionnels :
■ Les formations à l'université
Quelques universités (Paris Sorbonne-UPMC double licence Sciences
et musicologie, Aix-en-Provence, Brest, Toulouse, Valenciennes) proposent
des formations allant de la licence (une quinzaine de licences et licences
professionnelles) aux masters (moins d’une dizaine).
Certaines s'orientent vers des formations essentiellement techniques
et scientifiques (Paris, Brest, Grenoble…), d'autres combinent approches
techniques et dimension créatrice (Marne-la-Vallée, Toulouse, Poitiers, Nancy…),
enfin quelques licences de musicologie proposent une orientation métiers du son
en 3e année (Rouen).
11
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
Retrouvez toutes les formations universitaires aux métiers du son sur le portail
de la Médiathèque, via la base de données Formations aux métiers de la
musique et les fiches du Guide pratique de la musique (« Métiers de la
musique > Formations administratives et techniques > Métiers du son ») :
http://gpm.cite-musique.fr/bases-de-donnees.aspx
http://mediatheque.cite-musique.fr/gpm/fiches/son
■ Les écoles privées
Parmi l'offre abondante des écoles privées en audiovisuel, citons :
3IS – Institut international de l'image et du son (Saint-Quentin-enYvelines)
Trois années de cycle supérieur Cinéma & audiovisuel. Possibilité de suivre 1 an
de préparation.
www.3is.fr
Eicar – École internationale de création audiovisuelle et de réalisation
(La Plaine-Saint-Denis)
Plusieurs cursus niveau post-bac, bac + 2 et bac + 3 : BTS Audiovisuel option
Son en alternance, technicien son, Bachelor en réalisation sonore, Sound
designer, etc.
www.eicar.fr
EMC – École supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
(Malakoff)
Formations en alternance de technicien (2 ans) et d'ingénieur (1 an) du son
musiques actuelles. Également un BTS Audiovisuel option Son en alternance,
ainsi qu’une prépa audiovisuelle en 1 an.
www.emc.fr
Esra/ISTS – École supérieure de réalisation audiovisuelle – Institut
supérieur des techniques du son (Nice, Paris et Rennes)
Cursus en 3 ans avec option Son en dernière année : audiovisuel, musical,
sonorisation, radio.
www.esra.edu
Itemm – Institut technologique européen des métiers de la musique (Le
Mans)
Formation de régisseur son du spectacle vivant ou de la production multimédia
(sur 9 mois ou 2 ans).
www.itemm.fr
SAE Institute – School of Audio Engineering (Aubervilliers)
Formation Technicien du son (1 an) et Audio Engineer Diploma (2 ans).
Possibilité de suivre une 3e année de Bachelor of Arts – Audio Production
(licence).
www.sae.edu
12
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Lieux et sites ressources
AES – Audio Engineering Society
L’AES regroupe des professionnels du son et de l'audio. Fondée en 1948,
cette association internationale rassemble des professionnels impliqués dans les
domaines de la recherche et le développement en son et acoustique. On trouvera
sur son site de très nombreuses informations, notamment sur les programmes
de formation supérieure en technique et ingénierie du son, ainsi qu'en
acoustique. Le site de la section française propose une section sur les métiers du
son.
http://aesfrance.info
www.aes.org
Afders
–
Association
française
pour
le
développement
de l'enregistrement et de la reproduction sonore
Fondée en 1954, l'Afders s'adresse à tous les amateurs de musique,
de reproduction et d'enregistrement. Elle s'intéresse à trois domaines : la section
études techniques propose des conférences autour des nouveaux matériels ; la
section prise de son organise des séances collectives d'enregistrement ; la
section audiovisuel et création sonore propose des cours et travaux pratiques.
www.afders.org
E-book de la sonorisation
Partie de la collection des e-books ou guides pratiques et techniques du spectacle
vivant mis en ligne par l'Agence culturelle d'Alsace. Pour s'initier aux arcanes de
la sonorisation du spectacle : histoire, physique, technologie, pratique, législation
et sécurité...
www.sonorisation-spectacle.org
SFA – Société française d'acoustique
La SFA regroupe les acousticiens francophones, praticiens et universitaires
(chercheurs, enseignants, ingénieurs, musiciens, audiologistes, architectes...),
ainsi que des sociétés industrielles et laboratoires spécialisés dans le domaine de
l’acoustique.
www.sfa.asso.fr
13
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Salons et rencontres
Conventions de l’AES
Les conventions de l’AES rassemblent (plusieurs fois par an) les professionnels
de l'industrie de l'audio en Europe et aux États-Unis. Elles accueillent exposants,
conférences, ateliers et tables rondes. La prochaine convention aura lieu à Paris
en juin 2016.
www.aes.org/events/conventions/
FISM – Forum international du son multicanal (novembre)
Première plateforme européenne d’échanges et de démonstrations du savoirfaire international en matière de son multicanal, le FISM rassemble
des professionnels d’horizons variés : industrie, prise de son, mixage, recherche
appliquée, développement, pédagogie, acoustique, réalisation, marketing,
composition musicale, direction d’orchestre, architecture...
www.foruminternationaldusonmulticanal.com
Forum des formations supérieures aux métiers du son
A lieu chaque année dans le cadre de la Semaine du son à l’Université Pierre
et Marie Curie (Paris), en partenariat avec l’UPMC. Présence de nombreux
établissements d’enseignement supérieur et conférences.
www.lasemaineduson.org
Satis – Salon des technologies de l'image et du son (novembre)
Événement annuel des professionnels de l'industrie des technologies
audiovisuelles : exposants, conférences (filmées), etc.
www.satis-expo.com
La Semaine du son (partout en France, janvier)
Cet événement sensibilise le public à l’importance des sons et de la qualité
de notre environnement sonore : conférences, débats, ateliers, événements
sonores, concerts, projections, actions pédagogiques.
www.lasemaineduson.org
TMT – Tonmeistertagung (Cologne, Allemagne, biennal)
Congrès international organisé par l’association allemande des ingénieurs du son,
le Verband Deutscher Tonmeister.
www.tonmeister.de
14
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| À consulter à la Médiathèque
Bien que non spécialisée dans les aspects techniques de la prise de son, la
Médiathèque
compte
une
quarantaine
d'ouvrages
d'initiation
ou de perfectionnement sur les techniques du son, l'enregistrement,
la sonorisation, le home studio, etc. [cote 83.2]
On y trouve aussi un fonds important consacré à l'acoustique musicale
et à l'acoustique des salles [cote 49].
Essais
Une histoire de la modernité sonore, Jonathan Sterne, Cité de la musique –
Philharmonie de Paris/La Découverte, 2015.
Avant-gardes sonores en architecture, Carlotta Darò, Presses du réel, 2013.
Paysages sensoriels : essai d'anthropologie de la construction et de la perception
de l'environnement sonore, Joël Candau et Marie-Barbara Le Gonidec, Édition du
comité des travaux historiques et scientifiques, 2013.
Le Sonore, l'imaginaire et la ville : de la fabrique artistique aux ambiances
urbaines, Henry Torgue, L'Harmattan, 2012.
Pour une écriture du son, Daniel Deshays, Klincksieck, 2006.
Écoute : une histoire de nos oreilles, Peter Szendy, Éditions de Minuit, 2001.
L'Écoute, sous la direction de Peter Szendy, L'Harmattan, 2000.
De l'écriture sonore : essai, Daniel Deshays, Compagnie des ours/Entrevues,
1999.
Le Paysage sonore, R. Murray Schafer, Jean-Claude Lattès, 1979.
Guides, répertoires et études
BTS – Book technique du spectacle, 2015/2016 : l'outil pour l'équipement
des spectacles, des événements et des expositions, Éditions AS, 2015.
Cinéma, audiovisuel, multimédia : guide des formations, Marie Sénélas, Céline
Lorne et Frédéric Goldbronn, Vidéadoc, 2014.
La Gestion sonore, « hein ? » : guide pour une bonne gestion sonore dans
le spectacle vivant, Agi-son/Irma, 2010.
Étude sur les métiers du son dans l'audiovisuel, Association pour la formation en
alternance dans les secteurs du spectacle vivant, de l'audiovisuel
et du multimédia (Afasam)/CPNEF- Audiovisuel, 2007.
15
Rencontres Métiers – Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Ingénieur du son
■|| Écouter en ligne
► Les rencontres Métiers filmées de la Médiathèque (Cité de la musique –
Philharmonie de Paris)
Les rendez-vous mensuels avec les professionnels de la musique :
Ingénieur du son (février 2011)
Sound designer, créateur sonore (février 2010)
Régisseur de spectacle (décembre 2009)
http://gpm.cite-musique.fr/rencontres-metiers-de-la-musique.aspx
► Conférences filmées de l'Université de tous les savoirs
Daniel Deshays, L’image sonore (2004)
Louis Dandrel, La musique multiple (transformations des situations d'écoute,
des techniques de traitement et diffusion du son, son et espace architectural,
2000)
www.canal-u.tv
► Conférences dans le cadre du salon Satis
Le métier de monteur son (2015)
http://tv.satis-expo.com/monteur-son
Ingénieur du son : quel futur ? (2014)
http://tv.satis-expo.com/ingenieur-du-son
16