Comment diagnostiquer une hépatite ? Interview de Cyril Kudjawu

Commentaires

Transcription

Comment diagnostiquer une hépatite ? Interview de Cyril Kudjawu
Comment diagnostiquer une hépatite ?
Interview de Cyril Kudjawu, écoutant et expert médical à Hépatites Info Service
***
HIS : Qu’est-ce qu’une hépatite ?
Cyril Kudjawu : Une hépatite est une inflammation du foie. Cette inflammation
du foie peut être due à plusieurs causes : l’alcool, les médicaments, les
maladies auto-immunes, c’est-à-dire des maladies au cours desquelles on voit
que l’organisme de la personne produit des anticorps dirigés contre un autre
organisme.
On peut également incriminer les microbes tels que les bactéries, les parasites,
les champignons ou encore les virus.
Mais les hépatites dues au virus sont les plus connues par les populations, et
pour cause car certaines d’entre elles peuvent entrainer des complications
graves et chroniques de mauvais pronostic. On distingue les hépatites virales A,
B, C, D et E. Ce sont la B et la C qui peuvent entrainer les complications dont je
viens de parler.
HIS : Comment sait-on que l’on a une hépatite ?
Cyril Kudjawu : Il existe plusieurs possibilités. Dans un premier temps, on peut
déjà identifier les signes cliniques tels que l’ictère (encore appelé la jaunisse)
qui se manifeste par une coloration jaunâtre des téguments de la paume des
mains, de la plante des pieds, de la conjonctive des yeux, de la langue.
On peut également noter une fatigue chez cette personne, de la fièvre, des
douleurs articulaires, les urines qui sont jaunes et parfois des maux de gorge.
Ces signes cliniques peuvent être absents surtout dans les hépatites virales.
La deuxième catégorie de signes cliniques concerne ce qu’on appelle une
découverte fortuite faite à l’occasion d’un bilan de santé systématique ou lors
de l’exploration de symptômes inexpliqués chez la personne. On peut découvrir
une perturbation des éléments sanguins liés au fonctionnement du foie.
Enfin il y a une troisième possibilité, c’est par des analyses sanguines
spécifiques comme par exemple les sérologies de l’hépatite B ou de l’hépatite
C.
Dans tous les cas - ce qu’il faut retenir, c’est que le bilan spécifique
d’exploration du foie est nécessaire avant tout diagnostic d’hépatite. Ce bilan
peut reposer lorsqu’il s’agit d’une suspicion d’hépatite virale sur les sérologies
ou la détection du virus par amplification génique, ce qu’on appelle
communément la PCR («Polymerase Chain Reaction »).
Interview réalisée par Alain Miguet pour Hépatites Info Service
Pour plus d’infos sur les hépatites, appelez le 0 800 845 800 ou rendez-vous sur
hepatites-info-service.org

Documents pareils