Newsletter janvier 2011 - Conseil départemental de la Dordogne

Commentaires

Transcription

Newsletter janvier 2011 - Conseil départemental de la Dordogne
Newsletter janvier 2011
N’oubliez pas ! Les randonnées en Dordogne sont présentes sur Facebook « Une rando, une histoire en Dordogne
Périgord ». N’hésitez pas à nous rejoindre ! Postez vos plus belles photos de randonnées et partagez les sur Flickr : randocg24.
Pour préparer votre randonnée
ou pour en garder une trace, le
GPS est la solution
La fonction des GPS
Ils vous guident vers un endroit (un Waypoint) et peuvent
conserver le cheminement (trace)
Ils permettent de télécharger les traces existantes de
randonnées
Ils offrent également une précision dans le guidage et
peuvent être utiliser pour géo référencer vos photos sur le
cheminement
Qu’est-ce qu’une trace GPS ? C’est une succession de
points géo localisés faiblement espacés (20 mètres) reliés
entre eux par une ligne matérialisant le chemin.
Certaines traces du Plan Départemental des Itinéraires de
Promenade et Randonnée (PDIPR) sont téléchargeables en
format GPX sur le site www.randonnee-dordogne.com.
Pour cela, il suffit de connecter un appareil prévoyant cette
fonction, mais il est également possible de les importer sur
des logiciels de cartographie (CartoExplorer, Google Earth
GPS TrackMaker etc.) pour les visualiser.
Qu’est ce qu’un Waypoint ? C’est un point repéré par sa
position latitude et longitude. Il permet de localiser des
points d’intérêt (hôtels, restaurants, sites touristiques etc.)
utiles au randonneur. Des waypoints créés autour d’un
registre commun prennent le nom de P.O.I. (point of
interest).
On a rencontré sur les sentiers… le bras de Saint Siméon
Le 25 septembre 2010 les marcheurs partaient de La Coquille pour traverser le département sur la Voie de Vézelay.
A midi, la mairie de Saint Paul La Roche avait préparé un accueil agréable, et Jean François Gareyte de l’Agence
Culturelle était venu nous raconter une histoire étonnante. Laissons lui la parole :
« Cette histoire qui se passe sur l’actuelle voie de Vézelay a été collectée par l’Agence Culturelle auprès d’une
habitante de Ligueux. Elle est intéressante car elle rentre à notre avis dans le cadre des anecdotes et des légendes
qui bordent les grandes voies de pèlerinage. Voici donc le témoignage de Mme Barbier.
Charlemagne avait fondé l’abbaye de Ligueux et y venait parfois. Un jour il fit don à l’abbaye d’une chasse contenant
une relique : le bras de Saint Siméon. Mais, alors que des grands troubles s’annonçaient, les soeurs allèrent cacher la
chasse en l’enterrant dans une grande forêt qui s’étendait entre Négrondes et Antonne.
Mais quand il fallut la récupérer, le temps avait passé, des arbres avaient poussé, et personne ne reconnaissait
l’endroit…
Les sœurs eurent alors l’idée de faire venir un cochon qui été très doué pour trouver les truffes, qui chercha et
retrouva la chasse, laquelle fut retirée de terre.
A son emplacement jaillit une fontaine miraculeuse : la fontaine de la Roche. Celle-ci se trouve au carrefour des
communes de Ligueux, Saint Front d’Alemps, Sorges et Negrondes. Les 4 curés se réunissaient parfois autour de
cette fontaine et passaient la journée ensemble, mangeaient… chacun assis sur le territoire de sa paroisse!
Ce miracle attirait de nombreux pèlerins, des malades qui pour guérir se frottaient à la chasse du saint. La relique a
été transférée de la chapelle de l’abbaye vers l’église et elle est toujours vénérée et fêtée le lundi de pentecôte. »
Cette histoire est tirée de la collecte de la Mémoire occitane réalisée par l’Agence Culturelle Départementale