CONTRAT ENTRETIEN GM 6 lots

Commentaires

Transcription

CONTRAT ENTRETIEN GM 6 lots
ICF ATLANTIQUE SA D’HLM
Agence Centre Limousin
CONTRAT
Entretien des générateurs mixtes gaz –
Chauffe-bains gaz – VMC sanitaires et gaz –
Ventilation double flux – Ramonage des
conduits de fumées
Lot N°1 : secteur 401 – Saint-Pierre-des-Corps / Tours (37)
152 logements collectifs et 308 logements individuels
Lot N°2 : secteur 401 – Fleury-les-Aubrais / Orléans (45)
361 logements collectifs et 69 logements individuels
Lot N°3 : secteur 401 – Poitiers / Buxerolles / Montamisé (86)
117 logements collectifs et 13 logements individuels
Lot N°4 : secteur 402 – Limoges (87)
686 logements collectifs et 71 logements individuels
Lot N°5 : secteur 402 – Châteauroux(36)
48 logements collectifs et 22 logements individuels
Lot N°6 : secteur 402 – Brive-la-Gaillarde (19)
50 logements collectifs et 37 logements individuels
Du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015
SOMMAIRE
...................................................................................................................PAGES
ARTICLE 0 - DESIGNATION DES PARTIES CONTRACTANTES...................................................................................3
ARTICLE 1 – OBJET DU CONTRAT – OBJECTIF DE LA PRESTATION..........................................................................4
ARTICLE 2 - CHAMP D'APPLICATION......................................................................................................................4
ARTICLE 3 – TEXTES DE REFERENCES........................................................................................................................5
ARTICLE 4 - CONTENU DE LA PRESTATION..............................................................................................................5
4.1 PREAMBULE
5
4.2 MAINTENANCE PREVENTIVE (P2)
6
4.3 MAINTENANCE CORRECTIVE (P2)
6
4.4 REMPLACEMENT DE MATERIEL
6
4.5 REUNIONS
7
ARTICLE 5 - EXCLUSIONS ET LIMITES DE LA PRESTATION........................................................................................7
ARTICLE 6 – OBLIGATIONS DU PRESTATAIRE...........................................................................................................7
6.1 - GENERALITES
7
6.2 - QUALIFICATION DU PRESTATAIRE ET DE SON PERSONNEL
8
6.3 - ORGANISATION DU PRESTATAIRE
8
6.4 – VISITES D’ENTRETIEN DANS LES LOGEMENTS (MAINTENANCE PREVENTIVE P2)
8
PARTICULARITE DU DISPOSITIF DE SECURITE COLLECTIF (DSC) ..............................................9
ARTICLE 7 - OBLIGATIONS DU CLIENT ....................................................................................................................9
ARTICLE 8 – ORGANISATION DE LA PRESTATION ...................................................................................................9
8.1 – MAINTENANCE PREVENTIVE
9
8.2 – MAINTENANCE CORRECTIVE
10
8.3 – REUNIONS
10
8.4 - DOCUMENTS A PRODUIRE
11
8.5 - DELAIS POUR LA REMISE DES DOCUMENTS
12
ARTICLE 9 – CONTROLE QUALITE DE LA PRESTATION...........................................................................................13
ARTICLE 10 – SOUS TRAITANCE - CESSION ..........................................................................................................13
ARTICLE 11 – ASSURANCE - RESPONSABILITE.......................................................................................................13
ARTICLE 12 - FACTURATION – REGLEMENT - PRIX................................................................................................13
12.1 - GENERALITES
13
12.2 - DELAI DE PAIEMENT
14
12.3 – PRIX
14
12.4 – REVISION DE PRIX
15
12.5 - MODIFICATION DU PARC
16
ARTICLE 13 - PENALITES .........................................................................................................................................16
13.1.
ABSENCE D'INTERVENTION
13.2.
13.3.
VISITES D’ENTRETIEN NON EFFECTUEES
RETARD DANS L’INTERVENTION
17
13.4.
RETARD DANS LA REPARATION
13.5.
DEFAUT DANS LA QUALITE DE LA PRESTATION
17
13.6.
NON PARTICIPATION A L’UNE DES REUNIONS OU L’UN DES AUDITS
17
13.7.
RETARD DANS LA REMISE DES DOCUMENTS OU DEFAUT DANS LEUR CONTENU
17
13.8.
DEFAUT DE QUALIFICATION OU DE COMPETENCE DE L’INTERVENANT
17
17
ERREUR ! SIGNET NON DEFINI.
17
ARTICLE 14 - RESILIATION......................................................................................................................................18
ARTICLE 15 - DUREE DU CONTRAT ........................................................................................................................18
ARTICLE 16 – CONFIDENTIALITE ............................................................................................................................18
ARTICLE 17 - DECLARATION SUR L'HONNEUR ......................................................................................................18
ARTICLE 18 – JURIDICTION ....................................................................................................................................19
ANNEXE 1 : LOCALISATION DES IMMEUBLES ET DES INSTALLATIONS – TARIFICATION
ANNEXE 2 : DESCRIPTION DES PRESTATIONS MINIMALES PAR EQUIPEMENT ET INSTALLATION
ANNEXE 3 : MODELES DE DOCUMENTS
ANNEXE 4 : ATTESTATION D'ASSURANCE - JUSTIFICATIFS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE
2
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence du contrat : ………..……
ARTICLE 0 - DESIGNATION DES PARTIES CONTRACTANTES
ENTRE LES SOUSSIGNES :
La Société ICF ATLANTIQUE S.A D’HLM,
dont le siège administratif est situé 26 rue de Paradis 75010 PARIS,
représentée par Monsieur Albert AURIGNAC - Président Directeur Général et Monsieur
Philippe SAUNIER - Directeur,
ci-après désignée par "LE CLIENT",
d'une part,
ET
La Société ………………………………………………………
dont le siège social est situé ………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………………………..……...,
inscrite au Registre de Commerce de ……..……………………….. sous le n° ……………………………,
titulaire de la qualification professionnelle ……………………………………………………………………….,
représentée par ……………………………………………………………………………………….. ,
Ci-après dénommée "LE PRESTATAIRE",
d'autre part,
IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT :
3
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
ARTICLE 1 – OBJET DU CONTRAT – OBJECTIF DE LA PRESTATION
Le présent contrat a pour objet de définir les clauses techniques, administratives, juridiques et financières relatives au
marché d’entretien et de maintenance des installations techniques du bâtiment, définies ci-après.
Ce contrat constitue pour le PRESTATAIRE une obligation de résultats quant aux points ci-dessous :
−
−
le maintien en bon état et du parfait fonctionnement des équipements (selon les cas):
o
générateurs mixtes gaz,
o
chauffes bains gaz,
o
conduits de ventilation naturelle et d’évacuation des gaz de combustion,
o
Ventilation mécanique sanitaire,
o
VMC gaz,
o
Ventilation sanitaire double flux.
la fourniture d’une qualité de service répondant aux exigences décrites dans le présent document,
notamment en terme de
respect des délais,
informations tant aux locataires qu’aux différents représentants du CLIENT.
Le PRESTATAIRE met en œuvre les moyens nécessaires pour répondre à son obligation de résultat.
ARTICLE 2 - CHAMP D'APPLICATION
La prestation porte sur les installations et équipements identifiés ci dessous par une croix :
Equipements et installations sous contrat
P2
P3
Chaudières individuelles mixtes ou chauffe-bain gaz à tirage naturel
X
X
Chaudières individuelles mixtes gaz à ventouse
X
X
Chaudières individuelles mixtes ou chauffes bains gaz raccordés sur VMC-Gaz
X
X
VMC gaz collective
X
X
VMC gaz individuelle
X
X
VMC sanitaire individuelle
X
X
Ventilation sanitaire collective
X
X
Ventilation double flux
X
X
Détail,
localisation des installations et équipements figurent sur la décomposition globale et forfaitaire (DPGF) à
compléter par le prestataire.
4
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
ARTICLE 3 – TEXTES DE REFERENCES
−
Code de la construction et de l'habitation - Dispositions générales applicables aux bâtiments d'habitation Articles L.111-4 à L.111-6, R.111-1 à R.111-17.
−
Décret n° 62-608 du 23 mai 1962 fixant les règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz
combustible.
−
Arrêté du 22 octobre 1969 relatif aux conduits de fumée desservant les logements.
−
Arrêté du 23 juin 1978 installation destinée au chauffage et à l’alimentation en eau chaude sanitaire des
bâtiments d’habitation
−
Arrêté du 2 août 1977 modifié relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz
combustible ou d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments d'habitation ou de leurs
dépendances.
−
Arrêté du 24 mars 1982 complété par l'arrêté du 28 octobre 1983 relatif aux dispositions relatives à l'aération
des logements.
−
Arrêté du 25 avril 1985 complété par l'arrêté du 30 mai 1989 relatif à la vérification et l'entretien des
installations collectives VMC-Gaz.
−
Arrêté du 31 janvier 1986 modifié relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation.
−
Arrêté du 30 mai 1989 relatif à la sécurité collective des installations nouvelles de VMC auxquelles sont
raccordés des appareils utilisant le gaz combustible ou hydrocarbures liquéfiés.
−
Circulaire n° 82-52 du 7 juin 1982 relative à l'aération des logements.
−
Normes et DTU relatifs aux équipements concernés par le contrat.
−
Règlements sanitaires départementaux
−
Document COPREC/DC/NR/5 de septembre 1988, modifié en janvier 1991 relatif aux règles interprofessionnelles
« dispositif de sécurité collective en VMC-Gaz »
ARTICLE 4 - CONTENU DE LA PRESTATION
4.1 PREAMBULE
La maintenance comprend l’ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié
ou en mesure d’assurer un service déterminé.
Les prestations faisant l’objet du présent contrat comprennent toutes les opérations de maintenance préventive
(systématique et conditionnelle) et de maintenance corrective, jugées nécessaires par le PRESTATAIRE pour garantir le
bon fonctionnement des installations.
5
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
4.2 MAINTENANCE PREVENTIVE (P2)
La maintenance préventive des équipements et des installations inclut les vérifications réglementaires.
Les opérations minimales d’entretien et de vérification sont décrites pour chacune des installations ou équipements
mentionnés à l'article 2 du présent contrat, dans l'annexe 1.
Le PRESTATAIRE doit se conformer, s’il y a lieu, aux notices techniques des différents constructeurs, notamment
lorsque les tâches sont liées à la durée de fonctionnement des équipements.
Dans le cas où ces notices ne seraient pas disponibles auprès du CLIENT, le PRESTATAIRE devra se rapprocher des
constructeurs afin de se procurer 2 exemplaires de ces dernières, un exemplaire qu’il conservera et un exemplaire qu’il
remettra au CLIENT, et cela dans le mois qui suit la notification du contrat.
A l’issue de sa visite le PRESTATAIRE appose sur chaque appareil contrôlé un autocollant (cf. modèle en annexe 3).
4.3 MAINTENANCE CORRECTIVE (P2)
Les interventions qui relèvent de la maintenance corrective ont pour objet la remise en état des équipements à la suite
d’une défaillance ou d’une dégradation.
Elles sont de 2 types :
-
Les dépannages ou maintenance palliative : remise en état provisoire du fonctionnement,
-
Les réparations ou maintenance curative : remise en état définitive du fonctionnement.
4.4 REMPLACEMENT DE PIECES
4.4.1 Garantie P3.
Appareils de production de chaleur
Le PRESTATAIRE s'engage à assurer à ses frais le remplacement des pièces défectueuses hors garantie constructeur
sauf pièces émaillées.
Pendant la période de garantie, le PRESTATAIRE fait son affaire des démarches à entreprendre auprès du fabricant
pour l'exécution des garanties.
Ventilations mécaniques contrôlées gaz, ventilations mécaniques contrôlées,
ventilation double flux
Le PRESTATAIRE s'engage à assurer, à ses frais le remplacement des moteurs, des courroies et tout autre organe hors
caisson.
DSC (Dispositif de Sécurité Collective)
Le PRESTATAIRE s'engage à assurer à ses frais le remplacement de tous les détecteurs et de tous les relais et
équipements participant au fonctionnement du DSC
6
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
4.4.2 Garantie de remplacement (P3R) : sans objet
4.5 REUNIONS
La prestation comprend au moins une réunion annuelle entre le PRESTATAIRE et le CLIENT (cf. article 8.3). Elle
comprend aussi la participation aux audits déclenchés par le CLIENT (cf article 9)
ARTICLE 5 - EXCLUSIONS ET LIMITES DE LA PRESTATION
L’entretien ne comprend pas la réparation ou le remplacement de pièces consécutifs à des actes de vandalisme ou des
causes accidentelles telles que tout sinistre. De même sont exclus les remplacements d'installations ou d’appareils
complets dus à leur non-conformité réglementaire.
ARTICLE 6 – OBLIGATIONS DU PRESTATAIRE
6.1 - GENERALITES
La signature du présent contrat suppose que le PRESTATAIRE ait pris connaissance du patrimoine qui lui est confié. Il
accepte de prendre en charge l’exploitation et la maintenance des équipements dans les conditions et selon l’obligation
de résultat définie à l’article 1.
Les prestations comprennent toutes les interventions nécessaires au maintien des équipements en état de
fonctionnement, sans limitation du nombre de ces interventions et de leur durée.
Le PRESTATAIRE, dans le cadre de ses obligations contractuelles :
−
assure le bon fonctionnement des équipements concernés par le contrat et doit donc mettre en œuvre,
l’organisation la mieux adaptée aux spécificités des sites et tous les moyens nécessaires pour arriver à
cet objectif. La liste des interventions décrite en annexe 1 permet au PRESTATAIRE d’évaluer ou de
définir d’une manière générale les moyens minimums nécessaires pour atteindre cet objectif, elle n’est
donc pas limitative et peut être complétée par le PRESTATAIRE pour tenir compte des spécificités des
appareils, des instructions des constructeurs et de l’évolution des textes réglementaires,
−
fournit conformément aux précisions apportées par les fiches descriptives de l’annexe 1, les pièces de
rechanges et consommables de l’ensemble des équipements objet du contrat,
−
participe aux réunions et audits organisés par le CLIENT.
A l’issue de toute visite (maintenance préventive, corrective ou intervenant dans le cadre des prestations P3), le
PRESTATAIRE établit une fiche de visite, en trois exemplaires, qu’il fait signer par le locataire ou le représentant local.
Un exemplaire est remis au locataire ou au représentant local, un autre est annexé au rapport annuel et le troisième
est conservé par le prestataire.
7
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Dans tous les cas, le PRESTATAIRE signale par écrit sur la fiche de visite tout dysfonctionnement constaté ainsi que
toute présence anormale d’équipement mobile de chauffage à combustion. Dans ce cas, il adresse une télécopie de la
fiche de visite à l’agence du CLIENT.
De manière générale, le PRESTATAIRE indique au CLIENT (agence) les non-conformités flagrantes à la réglementation
qu'il a pu observer.
Lors de chaque intervention, le PRESTATAIRE s’engage à prendre toutes dispositions pour maintenir en fonctionnement
les installations et à privilégier à chaque fois la remise en état de fonctionnement définitive à la remise en état de
fonctionnement provisoire.
L’évacuation des déchets et autres pièces de rechange ainsi que leur retraitement éventuel est à la charge du
PRESTATAIRE au titre du présent contrat. Le PRESTATAIRE tient compte des contraintes environnementales pour le
remplacement et la mise en décharge des produits compris dans la prestation.
6.2 - QUALIFICATION DU PRESTATAIRE ET DE SON PERSONNEL
Le PRESTATAIRE désigne un responsable pour le contrat ainsi que les techniciens qu’il affecte à chacun des bâtiments
et installations.
En cas de changement de personnel en cours de contrat, le PRESTATAIRE s'engage à confier la prestation à un
personnel de qualification et compétence équivalentes. Il en informe sans délai le CLIENT (représentant local et
agence) et lui communique les noms et téléphones des nouveaux intervenants. Sur demande du CLIENT, il devra
justifier de la qualification de ce nouveau personnel.
6.3 - ORGANISATION DU PRESTATAIRE
Le PRESTATAIRE met en place une organisation adaptée afin que son personnel compétent puisse être joint en cas de
demande du CLIENT 24h/24 (horaires de bureaux : standard, hors horaires de bureaux : répondeur enregistreur),
7 jours sur 7 (y compris jours fériés). Le PRESTATAIRE doit pouvoir justifier de la traçabilité des appels reçus.
Sur simple appel téléphonique de l’agence ou de son représentant local (confirmé par écrit, par télécopie ou mail), les
dépannages et réparations doivent être effectuées conformément aux délais stipulés à l’article 8.2 du présent contrat.
6.4 – VISITES D’ENTRETIEN DANS LES LOGEMENTS (MAINTENANCE PREVENTIVE P2)
Pour pouvoir réaliser ses prestations d’entretien, avant son premier passage, le PRESTATAIRE procède à un affichage
collectif et à une information individuelle des locataires pour confirmer sa date d’intervention.
8
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
En cas d’absence lors du 1er passage, Le PRESTATAIRE propose une nouvelle date d’intervention (information
individuelle au(x) locataire(s) concerné(s) et gardien de la résidence). Le PRESTATAIRE effectue son deuxième passage
suivant les mêmes modalités que le premier.
A l’issue de son deuxième passage, le PRESTATAIRE informe l’agence ICF des logements non visités. Dès lors, l’agence
ICF adresse un courrier en recommandé avec accusé réception au locataire l’invitant à contacter le prestataire afin de
fixer un ultime rendez vous pour l’entretien de sa chaudière. Si, à l’issue de ce courrier en recommandé avec accusé
réception, le locataire ne s’est toujours pas manifesté, l’agence ICF engage une procédure contentieuse en vue
d’accéder au logement par voie judiciaire (par voie d’huissier). Le PRESTATAIRE interviendra concomitamment avec
l’huissier de justice.
Le PRESTATAIRE ne pourra prétendre à aucune indemnité supplémentaire en cas déplacements pour des visites
d’entretiens non réalisées.
Particularité du Dispositif de Sécurité Collectif (DSC)
Le contrôle quinquennal du DSC sera réalisé selon la procédure décrite dans l’arrêté du 25 avril 1985 modifié relatif à
la vérification et l’entretien des installations collectives de VMC-Gaz.
ARTICLE 7 - OBLIGATIONS DU CLIENT
Le CLIENT s'engage à favoriser l'accès du PRESTATAIRE aux différentes parties des installations.
Il fournit au PRESTATAIRE tous renseignements en sa possession concernant les équipements et installations objets du
contrat, ainsi que les coordonnées des représentants locaux des différents sites.
Il prévient le PRESTATAIRE, 30 jours avant la tenue des réunions ou audits auxquels il le convie.
ARTICLE 8 – ORGANISATION DE LA PRESTATION
8.1 – MAINTENANCE PREVENTIVE
Le PRESTATAIRE effectue, pendant la durée du contrat, l'entretien et le contrôle de toutes les installations et
équipements mentionnés à l'annexe 1.
La prestation comprend au moins une visite annuelle sur l’ensemble des équipements et installations ainsi que tous
déplacements utiles (frais de déplacement et de main d’œuvre inclus). La visite annuelle sur site contient des
opérations d'entretien, de remplacement de matériel, et de contrôles décrits en annexe 1.
Planning
Avant de réaliser ses visites annuelles d’entretien, le PRESTATAIRE communique à l’agence du CLIENT, le planning
prévisionnel de ses interventions.
Le PRESTATAIRE devra communiquer au CLIENT le planning au plus tard le 31 janvier de l’année civile en cours.
9
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Délais pour les visites annuelles d’entretien
Dans tous les cas les deux visites doivent avoir été effectuées avant le 1er novembre de l’année civile en cours.
8.2 – MAINTENANCE CORRECTIVE
Délais d’intervention et de remise en service
Le PRESTATAIRE s'engage sur appel du locataire, du CLIENT ou de la plate forme d’astreinte ICF (SOFRATEL) signalant
l'arrêt ou le fonctionnement défectueux des installations ou tout autre incident, à faire procéder aux interventions 7j/7
(y compris les jours fériés), dans un délai de :
−
8 heures pour la VMC-Gaz collective,
−
24 heures pour tous les autres équipements quelque soit le type de panne.
Délais de remise en état, dépannage
Le délai de remise en état assurant la continuité de service ne doit pas excéder 8 heures à compter du jour de
l’intervention.
Rappel : le PRESTATAIRE doit privilégier la réparation définitive au dépannage (remise en état provisoire).
Toutefois, en cas de panne importante entraînant un arrêt de fonctionnement des installations de plus de 8 heures, le
PRESTATAIRE devra se mettre en relation avec le CLIENT afin de mettre en œuvre des mesures conservatoires et de le
tenir informer de la nature, de l'importance de la panne et du délai nécessaire à la réparation.
En outre, en cas de défaillance du PRESTATAIRE, les travaux pourront être réalisés par une entreprise extérieure, aux
frais du PRESTATAIRE.
8.3 – REUNIONS
Réunion annuelle
La réunion annuelle a pour but de faire un état des installations et équipements contrôlés, de faire le point sur la
prestation, les obligations contractuelles et d’analyser les éventuelles difficultés rencontrées dans la réalisation de la
mission afin de décider le cas échéant d’actions correctives appropriées.
Elle se tient, à l'initiative du CLIENT, chaque année civile.
Les participants à cette réunion sont le représentant du CLIENT, le cas échéant un assistant conseil du CLIENT ainsi
que le responsable du contrat du PRESTATAIRE.
Lors de cette réunion le Responsable du contrat du PRESTATAIRE présente et commente son rapport annuel et en
particulier :
10
−
les interventions effectuées au cours de l’année écoulée,
−
les travaux ou remplacement à réaliser selon lui sur les équipements et installations pour l’année à venir,
−
tout autre point figurant sur les documents demandés au titre du présent contrat.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Le CLIENT se réserve la possibilité d’organiser une visite des installations à la suite de la réunion annuelle.
Réunions de mise au point
Le cas échéant, le CLIENT peut décider de provoquer une ou des réunions pour cadrer des points particuliers avec le
PRESTATAIRE. Les réunions décidées par le CLIENT n’ouvrent pas droit à rémunération complémentaire.
8.4 - DOCUMENTS A PRODUIRE
Planning d'intervention
Lors de la réunion de lancement, le PRESTATAIRE remet au CLIENT son planning d'intervention pour l'année en cours
ou à défaut au plus tard le 31 janvier de l’année civile en cours. Un nouveau planning est ensuite proposé chaque
année par le PRESTATAIRE au CLIENT.
Le planning comprend les immeubles, les installations et les équipements visés, ainsi que les durées prévues
d’intervention, par demi-journées.
Avis de passage
L’avis de passage du PRESTATAIRE sur site comprend au minimum les éléments suivants :
-
nom et l'adresse du PRESTATAIRE,
-
nom de son intervenant,
-
date et nature de l'intervention,
-
durée prévue de l’intervention,
-
adresse des lieux visités,
-
installations et équipements concernés.
Cet avis est communiqué à l’agence et au représentant local du CLIENT (gardien) en quantité suffisante pour affichage
et distribution dans chaque boite à lettres. L’avis de passage doit être remis au gardien au plus tard 8 jours avant
l’intervention du prestataire.
Fiche de visite
Pour chaque intervention, le PRESTATAIRE est tenu de consigner avec précision, sur une fiche de tous les faits
importants concernant le fonctionnement des installations, en particulier :
-
le nom de l'intervenant,
-
la date de passage, en précisant la nature de son intervention (entretien, dépannage, réparation,
remplacement),
11
-
les actions menées,
-
les matériels remplacés,
-
la nature des anomalies identifiées.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Cette fiche est complétée par l’intervenant et signée par le locataire (ou le représentant local dans le cas
d’équipements collectifs). Un exemplaire est remis au locataire ou au représentant local, un autre est annexé au
rapport annuel et le troisième est conservé par le prestataire.
Un modèle de fiche de visite figure à l’annexe 3.
Rapport annuel
Il est produit un rapport par résidence. Ce rapport comprend :
-
Un avis général sur les installations et équipements entretenus (hors P3) ; cet avis comprend notamment
les observations du PRESTATAIRE sur la ventilation des logements et la présence ou non des débits minima
suite à ses mesures ; il comprend aussi les éventuelles préconisations de travaux ou de remplacement de
matériel,
-
Le récapitulatif des équipements sous contrat,
-
Le taux de pénétration (pourcentage des logements visités/nombre de logements) à l’issue des 2 passages
-
La liste des logements non visités,
-
La copie des fiches de visite signées des locataires ou du représentant local (gardien),
-
La copie des courriers recommandés avec accusé de réception envoyés aux locataires et les récépissés de
ces courriers
-
La dernière attestation de contrôle quinquennal réalisé sur les DSC.
Le rapport annuel peut être transmis par voie électronique (à l’exception des bons de visites).
Le rapport annuel par résidence doit être transmis à l’agence ICF au plus tard un mois après le second passage.
Un modèle de rapport est joint en annexe 3.
Autocollant
A l'issue de son intervention (maintenance préventive, article 4.2), le PRESTATAIRE appose un autocollant sur
l'équipement entretenu et vérifié. L'autocollant ne cache aucun des marquages du fabricant.
Un modèle d'autocollant est joint en annexe 3.
8.5 - DELAIS POUR LA REMISE DES DOCUMENTS
Planning d'intervention :
le 31 janvier de l’année civile en cours
Avis de passage :
8 jours avant passage sur site
Autocollant :
Lors de la vérification annuelle
Fiche de visite :
Rapport annuel par résidence:
12
Lors de la réunion de lancement ou au plus tard pour
A chaque passage sur site
Au plus tard un mois après le 2nd passage
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
ARTICLE 9 – CONTRÔLE QUALITE DE LA PRESTATION
Le CLIENT se réserve le droit de vérifier les prestations fournies et de contrôler le PRESTATAIRE. Le PRESTATAIRE
devra être présent aux audits auxquels il sera convoqué. Cette participation n’ouvre pas droit à rémunération
complémentaire.
Le CLIENT peut faire intervenir un auditeur indépendant.
Si les contrôles révèlent que les différentes obligations du PRESTATAIRE ne sont pas effectuées conformément aux
dispositions contractuelles (en particulier les opérations d'entretien et de vérification), des pénalités seront appliquées
suivants modalités définies à l'article 13. Dans tous les cas, le PRESTATAIRE devra y remédier dans un délai décidé par
le CLIENT et qui n’excédera pas 15 jours. Au delà de ce délai, le CLIENT se réserve la possibilité de faire effectuer les
travaux par une entreprise extérieure aux frais du PRESTATAIRE.
ARTICLE 10 – SOUS TRAITANCE - CESSION
La sous-traitance pour tout ou partie du marché est interdite sans l'accord préalable du CLIENT.
Le cas échéant, elle est établie à la demande du PRESTATAIRE adressée au CLIENT par lettre recommandée avec
Accusé de Réception.
Aucune des Parties ne pourra transférer ou céder, en totalité ou en partie, à titre gracieux ou onéreux, et sous quelque
forme que ce soit, y compris en cas de cession de fonds de commerce, de cession de branche d’activité ou de cession
partielle d’actifs, ses droits et obligations au titre du Contrat sans avoir obtenu l’accord préalable et par écrit de l’autre
Partie.
ARTICLE 11 – ASSURANCE - RESPONSABILITE
Le prestataire est responsable de tous dommages matériels, corporels et immatériels qui pourront être causés par
l’exécution des prestations définies au présent contrat ou par le fait de ses agents sur les lieux d’intervention, soit aux
personnes, soit aux biens, soit aux installations dont il assure l’entretien et la garantie totale.
Le PRESTATAIRE devra couvrir sa responsabilité civile auprès d’une compagnie d’assurance solvable, vis-à-vis des tiers
pour les dommages corporels et matériels découlant de l’exécution du présent contrat.
L’attestation d’assurance est jointe en annexe 4.
L’attestation sera remise chaque année à la date anniversaire.
ARTICLE 12 - FACTURATION – REGLEMENT - PRIX
12.1 - GENERALITES
Pour l’ensemble de la prestation définie à l'article 4, le PRESTATAIRE est rémunéré par le CLIENT sur la base d’une
annuité forfaitaire identifiée par code immeuble et indiquée dans la décomposition globale et forfaitaire (D.P.G.F) du
présent contrat.
13
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Les factures établies en 1 exemplaire sont adressées au CLIENT ; elles sont libellées et adressées comme suit :
ICF ATLANTIQUE SA D’HLM
Service Facturation
24 rue de Paradis
75010 Paris
Il est produit une facture par immeuble (code HP) et par prestation.
Devront apparaître sur la facture les mentions suivantes:
-
la référence du contrat communiqué par le CLIENT,
-
l’immeuble concerné, la commune, la codification,
-
le coefficient de révision et le montant révisé s'il y a lieu au taux applicable au moment de la
facturation,
-
la redevance (P2 ou P3 ou ramonage) H.T. (hors taxes), mentionnées sur des lignes séparées et
distinctes,
-
le montant de la T.V.A pour chacune des lignes P2, P3, ramonage
-
le montant T.T.C (toutes taxes comprises) pour chacune des lignes P2, P3, ramonage
-
en rappel sont précisés le prix de base et la date de valeur du contrat.
La redevance annuelle fera l’objet de 4 facturations trimestrielles émises à terme échu.
PENALITES : le montant des pénalités (c.f. chapitre 13) est facturé par le CLIENT au PRESTATAIRE.
12.2 - DELAI DE PAIEMENT
Le paiement doit intervenir dans un délai de 30 jours au plus, compté à partir de la date de réception des factures du
PRESTATAIRE au 24 rue de Paradis. Un retard dans ce délai fait courir des intérêts moratoires calculés depuis le jour
qui suit l'expiration dudit délai jusqu'au jour de la réalisation du paiement.
12.3 – PRIX
Les prestations définies au présent contrat seront réalisées sur la base d’une annuité forfaitaire totale identifiée en
annexe 1 du présent contrat, rappelée ci-dessous :
Lot n°1
14
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Lot n°2
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
…………
Euros
H.T.
…………
Euros
T.V.A.
………..
Euros
T.T.C.
Lot n°3
Lot n°4
Lot n°5
Lot n°6
12.4 – REVISION DE PRIX
Elle est ferme pendant la première année (2011). Au-delà, elle sera révisée chaque année à la date
anniversaire par application de la formule suivante :
15
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
P2 = P2o [0,20 + 0,80 ICHT-IME / ICHT-IMEo]
Formule dans laquelle :
− P20 est le prix initial à la date d’établissement du contrat et fixé en annexe 1
− P2 est le prix révisé
− ICHT-IME et ICHT-IMEo sont les indices du coût de la main d'œuvre des industries mécaniques et électriques.
P3 = P3o [0,15 + 0,85 BT38 / BT38o]
Formule dans laquelle :
− P3o est le prix initial à la date d’établissement du contrat et fixé en annexe 1
− P3 est le prix révisé
− BT 380 est l’indice national du bâtiment en plomberie et chauffage connu lors de la signature du contrat
− BT 38 est l’indice national du bâtiment en plomberie et chauffage connu au 1er janvier de l’année
VALEURS INITIALES
Pour la première révision, les indices à retenir sont ceux du mois de …………..………………. de l'année ……………….
soit : (à préciser)
ICHT-IMEo
=
BT38o =
12.5 - MODIFICATION DU PARC
Tout changement des équipements et installations concernés par le présent contrat donne lieu à la mise à jour de la
liste incluse dans la décomposition globale et forfaitaire qui est transmise par lettre recommandée avec accusé de
réception par le CLIENT au PRESTATAIRE.
En cas de modification du parc ou remplacement d’équipements qui suspendront le paiement du P3, les prix des
prestations sont établis sur la base des prix unitaires indiqués à la décomposition globale et forfaitaire. En outre, le
CLIENT se réserve la faculté de faire procéder au cours du présent contrat à des travaux, tels que la mise en place de
chaufferie collective, qui pourra provoquer l’abandon des installations de chauffage individuel ou d’ECS individuelle d’un
ou plusieurs immeubles. Dans cette situation, le PRESTATAIRE renonce à demander une compensation ou
dédommagement au client, sous quelle forme que ce soit. Un avenant au contrat sera établi.
Si les modifications concernent plus de 20 % du montant total initial des prestations (en plus ou en moins), une
négociation du contrat sera possible à l'initiative de l'une ou l'autre partie. Si aucun accord n'est alors trouvé, l'article
14 concernant la résiliation du contrat s'appliquera de fait.
ARTICLE 13 - PENALITES
Tout retard ou manquement constaté par le CLIENT sera notifié par écrit au PRESTATAIRE. La date d’envoi de ce
constat sera prise comme référence à l’application des délais contractuels.
16
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
13.1.
ABSENCE D'INTERVENTION
Il sera déduit du paiement des prestations, une pénalité de 20 Euros par jour ouvrable de retard et par résidence si les
deux visites de l’entretien annuel ne sont pas réalisées avant le 1er novembre de l'année civile en cours (article 8.1).
13.2.
VISITES D’ENTRETIEN NON EFFECTUEES
Outre le non paiement des prestations non réalisées, lorsque que les dispositions de l’article 6.4 n’ont pas été mises en
place ou ne sont pas justifiées par la copie des récépissés des courriers recommandés avec accusés de réception, le
PRESTATAIRE est pénalisé de 30 Euros par logement non visité.
13.3.
RETARD DANS LA REPARATION
Passé un délai de 8h pour la VMC-Gaz et de 24 h pour les autres équipements, application d’une pénalité de 75 Euros
par tranche de retard d’une heure.
13.4.
DEFAUT DANS LA QUALITE DE LA PRESTATION
En cas de défaut suite au contrôle qualité de la prestation prévu à l’article 9, une pénalité de 20 Euros par équipement
sera appliquée. De plus le paiement des prestations non réalisées ne sera pas dû, ou leur remboursement demandé si
le paiement en avait été effectué par avance.
13.5.
NON PARTICIPATION A L’UNE DES REUNIONS OU L’UN DES AUDITS
Application d’une pénalité de 50 Euros par événement (c.f. articles 8.3, 9).
13.6.
RETARD DANS LA REMISE DES DOCUMENTS OU DEFAUT DANS LEUR
CONTENU
Planning d'intervention, avis de passage : application d’une pénalité de 20 Euros par jour ouvrable de
retard.
Autocollant : application d’une pénalité de 5 Euros par équipement.
Fiche de visite, fiche d’anomalie : application d’une pénalité de 20 Euros par jour ouvrable de retard. Cette
pénalité sera aussi appliquée si le contenu des documents n’est pas conforme aux exigences contractuelles
(article 8.4 et annexe 3).
Rapport annuel par résidence: application d’une pénalité de 30 Euros par jour ouvrable de retard et par
résidence. Cette pénalité sera aussi appliquée si le contenu du rapport n’est pas conforme aux exigences
contractuelles et si tous les documents prévus ne sont pas annexés (articles 8.4, 8.5 et annexe 3).
13.7.
DEFAUT DE QUALIFICATION OU DE COMPETENCE DE L’INTERVENANT
Le cas échéant, suite à une demande du CLIENT par lettre recommandée avec accusé de réception relative à la
qualification de son personnel, le PRESTATAIRE devra pouvoir prouver la qualification de ses intervenants.
17
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
En l’absence de réponse du PRESTATAIRE à cette demande du CLIENT dans un délai de 10 jours ouvrables, il lui sera
appliqué une pénalité de 100 Euros par personnel concerné. Eventuellement, cette pénalité sera assortie de
l’interdiction d’intervenir pour le personnel concerné.
ARTICLE 14 - RESILIATION
En cas de manquement d’une Partie à l’une de ses obligations définies au Contrat, l’autre Partie, si elle allègue de tel
manquement, devra adresser à la Partie défaillante une mise en demeure par voie de notification visant le présent
article et lui fixant un délai de trente (30) jours francs à compter de la date de réception de ladite mise en demeure
pour remédier au dit manquement.
Si la mise en demeure reste sans effet ou si le délai imparti n’est pas respecté, le Contrat pourra être résilié
immédiatement et de plein droit sans nécessité de constatation judiciaire, sans préjudice de tous dommages-intérêts
que pourrait être en droit de réclamer la Partie victime de la défaillance. Cette résiliation prendrait effet huit (8) jours
francs après l’expiration du préavis.
ARTICLE 15 - DUREE DU CONTRAT
Le présent contrat est établi pour une durée de 5 ans à compter du 1er janvier 2011.
Les parties ont fixé d’un commun accord une période probatoire d’une durée d’un an à compter de la signature des
présentes, permettant à l’une ou l’autre des parties de résilier le contrat par lettre recommandée avec accusé de
réception envoyée au plus tard trois mois avant l’expiration de ladite période probatoire.
Prise d’effet :
1er janvier 2011
Echéance :
31 décembre 2015
ARTICLE 16 – CONFIDENTIALITE
Le PRESTATAIRE s’engage à conserver confidentiellement, les données, informations et documents concernant le
CLIENT et ses locataires, de quelque nature qu’ils soient économiques, techniques, commerciaux, humains auxquels il
aurait pu avoir accès tant au cours des études préalables à la signature des Présentes qu’au cours de leur exécution.
La présente obligation de confidentialité se poursuivra pendant une période d’un an après expiration du présent
Contrat.
ARTICLE 17 - DECLARATION SUR L'HONNEUR
Le PRESTATAIRE affirme sous peine de résiliation de plein droit du contrat à ses torts exclusifs, qu'il ne tombe pas sous
le coup des interdictions et sanctions édictées par la loi n° 47.1635 du 30 août 1947, ou par le dernier alinéa de
l'article 37 de l'ordonnance n° 45.1483 du 30 juin 1945 modifié par le décret n° 58.545 du 24 juin 1958.
18
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
ARTICLE 18 – JURIDICTION
En cas de litige relatif au présent contrat seul le tribunal de Grande Instance ou de commerce du lieu d'implantation du
siège du CLIENT sera compétent selon le cas.
Fait à Saint-Pierre-des-Corps, le …………………………………………………………
La société ICF ATLANTIQUE S.A D’HLM
19
Le PRESTATAIRE
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence du contrat : ………..……
ANNEXE 1
DESCRIPTION DES PRESTATIONS
MINIMALES PAR EQUIPEMENT OU
INSTALLATION
1
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
N° 1 : EXPLOITATION ET MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES
ET DES CHAUFFE-BAINS GAZ A TIRAGE NATUREL AVEC VENTILATION
STATIQUE OU VENTOUSES
1 visite annuelle comprenant :
pour les chaudières et chauffe-bains gaz :
−
examen visuel de l’appareil de production et de son conduit de raccordement au conduit de fumée,
−
dans le local où est situé l’appareil de production, examen de la bouche d’amenée d’air avec
vérification de l’absence de dispositif d’obstruction,
−
nettoyage, détartrage du corps de chauffe s'il y a lieu,
−
dépose, nettoyage, vérification de la veilleuse,
−
démontage, nettoyage et vérification du brûleur,
−
nettoyage du ventilateur incorporé dans l'appareil s'il existe,
−
ramonage du conduit d’évacuation des fumées,
−
démontage, nettoyage et vérification du bloc valve et des clapets,
−
nettoyage et ramonage du conduit de raccordement de l'appareil à la bouche d'extraction,
−
contrôle et réglage des débits de gaz,
−
contrôle du rendement thermique des appareils,
−
contrôle de température départ et retour générateur (réglage si anomalie).
pour l'installation de distribution:
−
contrôle du fonctionnement de la robinetterie,
−
vérification de l'installation des radiateurs, serrage des presses étoupes défaillants,
−
vérification des robinets, tés de réglage, etc...,
−
équilibrage des émetteurs de chaleur,
−
vérification du fonctionnement du thermostat d'ambiance et des vannes thermostatiques,
−
rinçage de l’installation si nécessaire,
−
contrôle et réglage de la température et du débit ECS aux points de puisage.
Le prestataire signalera au client toute anomalie sur l’installation de chauffage ou réseau de distribution d’eau chaude
sanitaire. Il signalera ou indiquera au locataire toute information pour une bonne utilisation et optimisation de son
installation de chauffage (purge radiateurs, utilisation thermostat etc…).
pour les installations de ventilation statique et conduits d’évacuation des gaz de combustion :
−
examen visuel de l’installation,
−
dans chaque logement, examen des bouches d’amenée d’air et d’extraction avec vérification de
l’absence de dispositif d’obstruction,
−
dans chaque logement, examen de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation,
−
vérification de la présence des trappes de ramonage,
−
ramonage des conduits de fumés individuels et collectifs et récupération des suies,
−
dans chaque logement, examen visuel de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé.
Le prestataire signalera toute anomalie ou défaut des conduits de ventilations et d’évacuation des gaz de combustion
au client.
2
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
1 visite quinquennale (prévue en 2011) des installations de ventilation statique comprenant, en plus des
prestations effectuées dans le cadre de la visite annuelle:
−
dans chaque logement, nettoyage des bouches d'amenée d'air frais,
−
réalisation d’un contrôle de vacuité et d’un ramonage des conduits comprenant :
la protection des lieux,
le passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs et dans
le nettoyage des bouches d'extraction,
la remise en état des lieux,
chaque conduit individuel permettant l’enlèvement des dépôts,
−
3
mesures de dépression.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
N° 2 : EXPLOITATION ET MAINTENANCE DES APPAREILS A GAZ A CIRCUIT DE
COMBUSTION ETANCHE (CHAUDIERES INDIVIDUELLES ET CHAUFFE-BAINS)
AVEC VENTILATION STATIQUE OU VMC
I.
CHAUDIERES INDIVIDUELLES ET CHAUFFE-BAINS
1 visite annuelle comprenant :
pour les chaudières et chauffe-bains gaz :
−
examen visuel de l’appareil et de ses conduits d’amenée d’air et d’évacuation des produits de
combustion,
−
nettoyage, détartrage du corps de chauffe s'il y a lieu,
−
dépose, nettoyage, vérification de la veilleuse,
−
démontage, nettoyage et vérification du brûleur,
−
nettoyage du ventilateur incorporé dans l'appareil s'il existe,
−
ramonage du conduit d’évacuation des produits de combustion,
−
démontage, nettoyage et vérification du bloc valve et des clapets,
−
contrôle et réglage des débits de gaz,
−
contrôle du rendement thermique de l’appareil,
−
contrôle des températures départ et retour générateur (réglage si anomalie).
pour l'installation de distribution:
−
contrôle du fonctionnement de la robinetterie,
−
vérification de l'installation des radiateurs, serrage des presses étoupes défaillants,
−
vérification des robinets, tés de réglage, etc...,
−
équilibrage des émetteurs de chaleur,
−
vérification du fonctionnement du thermostat d'ambiance et des vannes thermostatiques,
−
rinçage de l’installation si nécessaire,
−
contrôle et réglage de la température et du débit ECS aux points de puisage.
−
Le prestataire signalera au client toute anomalie sur l’installation de chauffage ou réseau de distribution d’eau
chaude sanitaire. Il signalera ou indiquera au locataire toute information pour une bonne utilisation et optimisation de
son installation de chauffage (purge radiateurs, utilisation thermostat etc…).
INSTALLATION DE VENTILATION STATIQUE
II.
1 visite annuelle comprenant :
−
examen visuel de l’installation,
−
dans chaque logement, examen des bouches d’amenée d’air et d’extraction avec vérification de
−
dans chaque logement, examen de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation,
l’absence de dispositif d’obstruction,
−
vérification de la présence des trappes de ramonage,
−
dans chaque logement, examen visuel de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé.
−
Le prestataire signalera toute anomalie ou défaut des conduits de ventilations et d’évacuation des gaz de combustion
au client.
4
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
1 visite quinquennale (prévue en 2011) comprenant, en plus des prestations effectuées dans le cadre de la visite
annuelle:
−
dans chaque logement, nettoyage des bouches d'amenée d'air frais,
−
réalisation d’un contrôle de vacuité et d’un ramonage des conduits comprenant :
la protection des lieux,
le passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs et dans
le nettoyage des bouches d'extraction,
la remise en état des lieux,
chaque conduit individuel permettant l’enlèvement des dépôts,
−
III.
mesures de dépression.
INSTALLATION DE VMC (Collective)
A.
ENTRETIEN COURANT
1 visite annuelle comprenant :
Installations collectives
−
examen visuel
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
bouches d'extraction et des conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
purges et siphons éventuels,
−
entretien des extracteurs : relevé d'intensité, contrôle de l’alignement des poulies et des tensions des
courroies; vérification du fonctionnement des reports d'alarme, nettoyage du caisson, turbines, volutes;
nettoyage et serrage des connexions électriques, serrage de la boulonnerie et de la visserie; changement
des organes usés, des courroies autant que nécessaires (au minimum 1 fois par an),
−
vérification de l’étanchéité des bandes autocollantes et joints d’étanchéité et reprise éventuelle,
−
mesures de dépression aux caissons et vérification par rapport au réglage d’origine,
−
contrôle de la position et du fonctionnement des clapets coupe-feu éventuels,
−
peinture de protection des traînasses de ventilation et des caissons, si nécessaire,
−
contrôle du bon fonctionnement des alarmes.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
examen visuel
•
de l’état général,
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
bouches d'extraction et des conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
•
des bouches d’amenée d’air frais avec vérification de l’absence de dispositif d’obstruction,
•
de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé,
purges et siphons éventuels.
−
•
de l’étanchéité générale du logement et de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation,
•
de la libre circulation de l’air sous les portes,
nettoyage des bouches d’extraction : il sera réalisé suivant les spécificités du fabricant ; le remplacement
systématique des membranes de bouche peut être réalisé en lieu et place du nettoyage.
5
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
B.
RAMONAGE DES CONDUITS DE V.M.C.
Une visite quinquennale (prévue en 2011) comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la
visite annuelle::
Installations collectives
−
mise hors tension des extracteurs, dépose des trappes de visite, de la turbine des extracteurs,
−
nettoyage et dépoussiérage de la turbine des extracteurs,
−
passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs, nettoyage,
dépoussiérage,
−
IV.
vérification de l’étanchéité aux raccords des conduits,
−
repose des trappes de visite et mise sous tension des extracteurs,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
protection des lieux,
−
nettoyage des bouches d'amenée d'air frais et d’extraction,
−
passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans chaque conduit individuel,
−
enlèvement des dépôts,
−
remise en état des lieux,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches,
−
mesure et réglage des débits des niveaux inférieurs, supérieurs et médians de chaque colonne.
INSTALLATION DE VMC (individuelle)
1 visite annuelle comprenant :
−
examen visuel
du bon état général,
de l’étanchéité générale du logement,
de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation du logement,
des bouches d’amenée d’air frais et des bouches d’extraction avec vérification de l’absence de
de la libre circulation de l’air sous les portes,
dispositif d’obstruction,
−
−
de l’absence d’obstruction des conduits,
de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé à la VMC,
vérification du bon fonctionnement de l’extracteur,
nettoyage des bouches d’extraction : il sera réalisé suivant les spécifications du fabricant. Le remplacement
systématique des membranes de bouche peut être réalisé en lieu et place du nettoyage.
1 visite quinquennale comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la visite annuelle:
−
examen visuel de l’état des conduits souples, et de leur raccordement au caisson,
−
entretien de l’extracteur
−
6
nettoyage complet, des turbines, des volutes,
vérification du raccordement à chaque conduit,
resserrage des connexions électriques,
serrage de la boulonnerie et de la visserie,
changement des organes usés.
nettoyage des bouches d’amenées d’air.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
N° 3 : EXPLOITATION ET MAINTENANCE DES APPAREILS A GAZ RACCORDES
SUR VMC-GAZ (CHAUDIERES INDIVIDUELLES ET CHAUFFE-BAINS)
I.
CHAUDIERES INDIVIDUELLES ET CHAUFFE-BAINS
1 visite annuelle comprenant :
pour les chaudières et chauffe-bains gaz :
−
examen visuel de l’appareil de production et de son conduit de raccordement,
−
dans le local où est situé l’appareil de production, examen de la bouche d’amenée d’air avec
vérification de l’absence de dispositif d’obstruction
−
nettoyage, détartrage du corps de chauffe s'il y a lieu,
−
dépose, nettoyage, vérification de la veilleuse,
−
démontage, nettoyage et vérification du brûleur,
−
nettoyage du ventilateur incorporé dans l'appareil s'il existe,
−
ramonage du conduit ,
−
démontage, nettoyage et vérification du bloc valve et des clapets,
−
vérification et réglage des organes de régulation et de sécurité avec simulation de l'arrêt de la VMC
−
nettoyage du conduit de raccordement de l'appareil à la bouche d'extraction,
−
contrôle et réglage des débits de gaz,
La vérification avec simulation de l’arrêt de la VMC doit se faire dans chaque appartement,
−
contrôle du rendement thermique des appareils,
−
contrôle de température départ et retour générateur (réglage si anomalie).
−
essais de coupure des relais 24 V avec mise en sécurité (document COPREC/DC/NR/5 de septembre 1988
modifié janvier 1991)
pour l'installation de distribution:
−
contrôle du fonctionnement de la robinetterie,
−
vérification de l'installation des radiateurs, serrage des presses étoupes défaillants,
−
vérification des robinets, tés de réglage, etc...,
−
équilibrage des émetteurs de chaleur,
−
vérification du fonctionnement du thermostat d'ambiance et des vannes thermostatiques,
−
rinçage de l’installation si nécessaire,
−
contrôle et réglage de la température et du débit ECS aux points de puisage.
−
Le prestataire signalera au client toute anomalie sur l’installation de chauffage ou réseau de distribution d’eau
chaude sanitaire. Il signalera ou indiquera au locataire toute information pour une bonne utilisation et optimisation de
son installation de chauffage (purge radiateurs, utilisation thermostat etc…).
II.
INSTALLATION DE VMC-GAZ (Collective)
A.
ENTRETIEN COURANT
1 visite annuelle (dans le cadre de l’article 1er de l’arrêté du 25 avril 1985 modifié par l’arrêté du 30 mai 1989)
comprenant :
7
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Installations collectives
−
l’examen de l’état général,
−
la vérification du fonctionnement et des alarmes.
−
examen visuel
•
de la vacuité des conduits aérauliques, conduits collecteurs, conduits de liaison entre bouches
d'extraction et conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
purges et siphons éventuels.
−
entretien des extracteurs
•
contrôle de l’alignement des poulies et des tensions des courroies,
•
vérification du fonctionnement des reports d'alarme,
•
nettoyage du caisson, turbines, volutes,
•
nettoyage et serrage des connexions électriques,
•
serrage de la boulonnerie et de la visserie,
•
changement des organes usés, des courroies autant que nécessaires (remplacement obligatoire tous
les ans),
−
vérification de l’étanchéité des bandes autocollantes et joints d’étanchéité et reprise éventuelle,
−
mesures de dépression aux caissons et vérification par rapport au réglage d’origine,
−
contrôle de l’absence de clapets coupe-feu,
−
peinture de protection des traînasses de ventilation et des caissons, si nécessaire.
Installations privatives (dans chaque logement)
−
examen visuel
•
de l’état général,
•
des bouches d’amenée d’air frais avec vérification de l’absence de dispositif d’obstruction,
•
de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé,
•
de l’étanchéité générale du logement,
•
de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation du logement,
•
de la libre circulation de l’air sous les portes,
•
de la vacuité des conduits aérauliques, conduits collecteurs, conduits de liaison entre bouches
d'extraction et conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
purges et siphons éventuels.
−
nettoyage des bouches d’extraction : il sera réalisé suivant les spécificités du fabricant ; le remplacement
systématique des membranes de bouche peut être réalisé en lieu et place du nettoyage,
1 visite quinquennale (prévue en 2011) (dans le cadre de l’article 1er de l’arrêté du 25 avril 1985 modifié par
l’arrêté du 30 mai 1989) comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la visite annuelle:
−
les essais de sécurité du DSC:
Ces essais de sécurité consistent à vérifier que tous les générateurs s'arrêtent bien de fonctionner en cas
de panne de l'extracteur. (arrêté du 25 avril 1985 modifié). A l’issue de la visite le prestataire fournit une
attestation de contrôle du DSC qu’il joint à la fiche de visite et au rapport annuel.
Détecteur de défaut : vérification que l'interrupteur de l'extracteur n'interrompt pas également
l'alimentation électrique du primaire du transformateur 220/24V.
8
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
Dispositif d'asservissement des chauffe-bains, chaudières
a) extracteur en fonctionnement
−
vérification, soit de la présence d'une tension de 220 V aux bornes d'alimentation électrique
de toutes les chaudières, soit du bon fonctionnement de tous les chauffe-bains.
b) coupure d'alimentation du primaire de l'extracteur
−
vérification du fonctionnement de l'extracteur,
−
vérification de l'absence de 220 Volts aux bornes de l'alimentation électrique d'une chaudière
ou du non fonctionnement d'un chauffe-bain.
c) coupure de l'extracteur avec son interrupteur :
−
vérification de la présence de 220 V aux bornes du primaire du transformateur ou de la
présence de 24 V à la sortie du secondaire du transformateur,
−
vérification de l'absence de 220 V aux bornes de l'alimentation électrique de toutes les
chaudières ou du non fonctionnement de tous les chauffe-bains.
B.
RAMONAGE DES CONDUITS DE VMC-GAZ.
Une visite annuelle comprenant :
Installations collectives
−
mise hors tension des extracteurs, dépose des trappes de visite, de la turbine des extracteurs,
−
nettoyage et dépoussiérage de la turbine des extracteurs,
−
passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs, nettoyage,
dépoussiérage,
−
vérification de l’étanchéité aux raccords des conduits,
−
repose des trappes de visite et mise sous tension des extracteurs,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches.
Une visite quinquennale (prévue en 2011) comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la
visite annuelle :
9
Installations privatives (dans chaque logement)
−
protection des lieux,
−
nettoyage des bouches d'amenée d'air frais et d’extraction,
−
enlèvement des dépôts,
−
remise en état des lieux,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches,
−
mesure et réglage des débits des niveaux inférieurs, supérieurs et médians de chaque colonne.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
N° 4 : EXPLOITATION ET MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE VMC
(COLLECTIVES)
A.
ENTRETIEN COURANT
1 visite annuelle comprenant :
Installations collectives
−
examen visuel
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
bouches d'extraction et des conduits collecteurs,
purges et siphons éventuels,
−
entretien des extracteurs : relevé d'intensité, contrôle de l’alignement des poulies et des tensions des
courroies; vérification du fonctionnement des reports d'alarme, nettoyage du caisson, turbines, volutes;
nettoyage et serrage des connexions électriques, serrage de la boulonnerie et de la visserie; changement
des organes usés, des courroies autant que nécessaires (au minimum 1 fois par an),
−
vérification de l’étanchéité des bandes autocollantes et joints d’étanchéité et reprise éventuelle,
−
mesures de dépression aux caissons et vérification par rapport au réglage d’origine,
−
contrôle de la position et du fonctionnement des clapets coupe-feu éventuels,
−
peinture de protection des traînasses de ventilation et des caissons, si nécessaire,
−
contrôle du bon fonctionnement des alarmes.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
examen visuel
•
de l’état général,
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
bouches d'extraction et des conduits collecteurs,
purges et siphons éventuels.
−
•
des bouches d’amenée d’air frais avec vérification de l’absence de dispositif d’obstruction,
•
de l’absence de hotte ou de sèche-linge raccordé,
•
de l’étanchéité générale du logement et de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation,
•
de la libre circulation de l’air sous les portes,
nettoyage des bouches d’extraction : il sera réalisé suivant les spécificités du fabricant ; le remplacement
systématique des membranes de bouche peut être réalisé en lieu et place du nettoyage.
B.
RAMONAGE DES CONDUITS DE V.M.C.
Une visite quinquennale (prévue en 2011) comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la
visite annuelle:
10
Installations collectives
−
mise hors tension des extracteurs, dépose des trappes de visite, de la turbine des extracteurs,
−
nettoyage et dépoussiérage de la turbine des extracteurs,
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
−
passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs, nettoyage,
dépoussiérage,
11
−
vérification de l’étanchéité aux raccords des conduits,
−
repose des trappes de visite et mise sous tension des extracteurs,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
protection des lieux,
−
nettoyage des bouches d'amenée d'air frais et d’extraction,
−
enlèvement des dépôts,
−
remise en état des lieux,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches,
−
mesure et réglage des débits des niveaux inférieurs, supérieurs et médians de chaque colonne.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
N° 5 : ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES VENTILATIONS DOUBLE FUX
A.
ENTRETIEN COURANT
1 visite annuelle comprenant :
Installations collectives
−
examen visuel
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
bouches d'extraction et des conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
purges et siphons éventuels,
−
entretien des extracteurs : relevé d'intensité, contrôle de l’alignement des poulies et des tensions des
courroies; vérification du fonctionnement des reports d'alarme, nettoyage du caisson, turbines, volutes;
nettoyage et serrage des connexions électriques, serrage de la boulonnerie et de la visserie; changement
des organes usés, des courroies autant que nécessaires (au minimum 1 fois par an),
−
vérification de l’étanchéité des bandes autocollantes et joints d’étanchéité et reprise éventuelle,
−
mesures de dépression et pulsion aux caissons et vérification par rapport au réglage d’origine,
−
contrôle de la position et du fonctionnement des clapets coupe-feu éventuels,
−
peinture de protection des traînasses de ventilation et des caissons, si nécessaire,
−
contrôle du bon fonctionnement des alarmes,
−
Remplacement des filtres.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
examen visuel
•
de l’état général,
•
de la vacuité des conduits aérauliques, des conduits collecteurs, des conduits de liaison entre
bouches d'extraction/soufflage et des conduits collecteurs,
•
du bon état des manchettes souples, des dispositifs de pieds de conduits, des trappes de visite, des
•
de l’étanchéité générale du logement et de l’absence de désordres liés à un manque de ventilation,
•
de la libre circulation de l’air sous les portes,
purges et siphons éventuels.
−
nettoyage des bouches d’extraction : il sera réalisé suivant les spécificités du fabricant ; le remplacement
systématique des membranes de bouche peut être réalisé en lieu et place du nettoyage.
B.
RAMONAGE DES CONDUITS
Une visite quinquennale (prévue en 2011) comprenant en plus des prestations effectuées dans le cadre de la
visite annuelle:
12
Installations collectives
−
mise hors tension des extracteurs, dépose des trappes de visite, de la turbine des extracteurs,
−
nettoyage et dépoussiérage de la turbine des extracteurs,
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
−
passage d'un appareil de nature et de section appropriée dans tous les conduits collectifs, nettoyage,
dépoussiérage,
13
−
vérification de l’étanchéité aux raccords des conduits,
−
repose des trappes de visite et mise sous tension des extracteurs,
−
contrôle de l’aspiration aux bouches.
Installations privatives (intervention dans chaque logement)
−
protection des lieux,
−
nettoyage des bouches d'amenée d'air frais et d’extraction,
−
enlèvement des dépôts,
−
remise en état des lieux,
−
contrôle de l’aspiration et soufflage aux bouches,
−
mesure et réglage des débits des niveaux inférieurs, supérieurs et médians de chaque colonne.
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
Référence n° …
ANNEXE 2
MODELES
AUTOCOLLANT
FICHES DE VISITE
RAPPORT ANNUEL
14
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
MODELE D'AUTOCOLLANT
LOGO DU PRESTATAIRE
ENTRETIEN ET VERIFICATION
D'UN EQUIPEMENT
TYPE D'EQUIPEMENT : ………………………………….N° …………………
DATE
15
NOM ET SIGNATURE DE
L'INTERVENANT
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
FICHE DE VISITE
16
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
ENTREPRISE : ……………………………………………………
Agence ICF : …………………. Responsable : ……..……………..
Adresse : …………………………………….…….………………
Cité / immeuble / cage d'escalier : …….……………………..…….
Tel : …….……… Fax : …….……… Mail : …………….
Logement n° …….…… Etage ……... Parties communes : Responsable du contrat : …………………………......…
Locataire :…….……..…….. Gardien : …………..….…………….
Tel : …….……… Fax : …….……… Mail : …………..…
Type d’équipement : ………………… année de pose : ………….
Nature de la visite : annuelle quinquennale autre dépannage Date de la visite :
INSTALLATIONS
CHAUDIERES, CHAUFFE-BAINS GAZ
Nettoyage détartrage corps de
chauffe
R
SO
Ob
INSTALLATIONS
SO
Ob
VENTILATION STATIQUE
Points
particuliers
Contrôle rendement thermique
Points
particuliers
R
Contrôle température départ/retour
générateur
Chaudière sur VMC-Gaz : essais
coupure 24 V
Examen absence de désordre
lié à un manque de ventilation
Absence de hotte ou sèchelinge raccordé
VMC
Absence de hotte ou sèchelinge raccordé
Points
particuliers
CHAUFFE-BAINS ELECTRIQUE
Points
particuliers
Examen absence de désordre
lié à un manque de ventilation
Contrôle température de l’eau
SURPRESSEUR
INSTALLATION DE
DISTRIBUTION
Equilibrage des émetteurs de
chaleur
Points
particuliers
STATION DE RELEVAGE
DISCONNECTEUR
Contrôle/réglage température/débit
ECS aux points de puisage.
N°d’Ob
Observations
DEPANNAGE
Nature de l’appel :
Nature de la panne :
Pièces remplacées :
Intervenant de l’entreprise (nom, date, signature)
Heure d’arrivée :
Heure de départ :
Intervention ultérieure à prévoir :
Locataire ou gardien (nom, date, signature)
Légende : R : réalisé - SO : sans objet – Ob : Observation
Exemplaire n° 1 remis au locataire - exemplaire n° 2 annexé au rapport annuel - exemplaire n° 3 conservé par le prestataire
RAPPORT ANNUEL
RAPPORT ANNUEL
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
RAPPORT ANNUEL N°
CONTRAT INSTALLATIONS TECHNIQUES N° …………..
CLIENT : IMMOBILIERE DES CHEMINS DE FER ……………………
ENTREPRISE : ………………………………………………………………
Agence ICF : …………………. Responsable : ……………………..……………..
Adresse : …………………………………….…….…………………………
Cité : ……….……….……………………..……………………………………………………..
…………………………………………….………………….…………………….
Nb bâtiments :.…….
Tel : …….………
Gardien : ……………………….
Fax : …….………
Mail : ……………………….
Nb logements : …………………….
Responsable du contrat : ……………………………………......…
Types d’équipements : …….………………………....……………..….…………….
Tel : …….………
………………………………………………………………………………………………………….
Fax : …….………
Mail : ……………………….
Rapport annuel établi le, par (nom, signature, date)
Destiné à, (nom) en ….. exemplaires
SOMMAIRE
1.
Liste des équipements concernés
2.
Taux de pénétration – Logements non visités
3.
Liste des actions de remplacement réalisées au titre du P3R
4.
Avis général sur les installations et équipements hors P3
ANNEXE
a)
Dernière attestation de contrôle du DSC
b)
Fiches de visite signées
c)
Copie des courriers adressés aux locataires et des récépissés des courriers AR
***************
1.
LISTE DES EQUIPEMENTS CONCERNES
Adresse
Chaudière
gaz
Chauffebains gaz
Chauffebains
électriques
VMC
collective Nb
de caissons
VMC
individuelle
VMC-Gaz
Nb de
caissons
Ventilation
statique
Station
de
relevage
Surpresseur
Disconnecteur
Bâtiment 1
(nb log : …)
Bâtiment 2
(nb log : …)
Bâtiment 3
(nb log : …)
Bâtiment 4
(nb log : …)
Bâtiment 5
(nb log : …)
RAPPORT ANNUEL
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
2.
TAUX DE PENETRATION – LISTE DES LOGEMENTS NON VISITES
Logements visités :
Equipement concerné :
Nb logements
Equipement concerné :
Nb logements visités
%
Nb logements
Bâtiment 1
Nb logements visités
%
Bâtiment 2
Logements non visités :
Equipement concerné :
Cage d’escalier
Etage
Locataire
Etage
Locataire
Bâtiment 1
Equipement concerné :
Cage d’escalier
Bâtiment 2
3.
ACTIONS DE REMPLACEMENT REALISEES AU TITRE DU P3R
4.
AVIS GENERAL SUR LES INSTALLATIONS ET EQUIPEMENTS
−
RAPPORT ANNUEL
avis sur le fonctionnement de la ventilation dans les logements (débits minimum requis)
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011
ANNEXE 3
22
ATTESTATION D'ASSURANCE
JUSTIFICATIFS DE QUALIFICATION
PROFESSIONNELLE PAR INSTALLATIONS
ET EQUIPEMENTS
ICF ATLANTIQUE - Contrat entretien GM-CB-VMC sanit. & gaz-Ramonage C.F – 01.01.2011