Terroirs sur la route (Association Terroirs 44) : Un camion et son

Commentaires

Transcription

Terroirs sur la route (Association Terroirs 44) : Un camion et son
Amélioration de la logistique et/ou de la commercialisation à plusieurs
Terroirs sur la route (Association Terroirs 44) :
Un camion et son chauffeur en CUMA
Pour plus d’informations…
Innovations dans les circuits courts, facteurs de réussite et points de vigilance ». TRAME / CRA RhôneAlpes - CASDAR RCC 2011-2013. Fiche 3.1.
Téléphone : Aude Miehe,, Chambre Régionale d’agriculture Rhône-Alpes : 04 72 72 49 14
Le concept
L’association Terroirs 44 regroupe une soixantaine
d’agriculteurs de Loire-Atlantique qui produisent,
transforment et vendent directement leurs produits sur
leurs exploitations, sur les marchés et dans des magasins de
producteurs fermiers. Sa mission consiste à développer la
production fermière de proximité.
Diverses raisons ont encouragé le développement d’un outil collectif autour de la logistique :
- La livraison des produits prend beaucoup de temps et d’énergie aux producteurs ;
- Les agriculteurs de l’association ont remarqué qu’ils étaient nombreux à aller livrer aux
mêmes points de ventes. De plus, tous revenaient à vide sur leurs exploitations.
- Quelques producteurs pratiquant la vente à la ferme étaient intéressés par le fait de vendre
des produits d’autres exploitations en complément de leur gamme.
A partir de 2008, Terroirs 44 a donc cherché à construire une logistique de proximité collective plus
efficiente, plus économe en énergie.
Ainsi, la tournée d’un camion de collecte et livraison a été mise en place depuis 2010, outil
permettant la mutualisation du camion et de son conducteur. Le camion dans une même tournée,
récupère les produits chez les agriculteurs ou sur des point « relais » et livrent différents points de
vente.
Ce projet est « tenu » par trois organismes : l’association de producteurs Terroirs 44, la CUMA de
découpe et de transformation de viande « De la Terre à l’assiette » (les producteurs adhérents à la
CUMA font partie de l’association) et la SARL « De la Terre à l’assiette » (Point de vente collectif).
Mise en place
Etapes du projet :
①Février 2009 à juin2009 : Phase exploratoire
Partenariat avec l'IUT logistique de Saint-Nazaire : 3 Etudiants de l’IUT logistique, ont mis au point
une tournée en 2009, qui a été testée pendant un mois.
② Phase d'expérimentation – août 2009
③ Maturation - 2009-2010
④ Lancement en septembre 2010 de l'activité de Terroirs sur la Route
Un système de deux tournées hebdomadaires a été mis en place. Ce service a fonctionné en période
d'essai, sur la base d'un partenariat entre Terroirs 44, la CUMA de la Terre à l'assiette et les
producteurs intéressés. L’outil a été porté durant deux ans et demi par :
- Terroirs 44 qui a embauché une salariée grâce à un Contrat Unique d'Insertion du Conseil
Général et du Conseil régional (Dispositif d’aide à l’embauche). Ainsi, les coûts salariaux ont
été nettement réduits.
- L'atelier de découpe de la Terre à l'assiette mettait déjà son camion à disposition pour les
livraisons, moyennant une contrepartie financière (0,5 €/km), puis éditait les factures aux
producteurs, intégrant la charge salariale et l'accompagnement par t0erroirs44.
⑤ Septembre 2012 : Création d'une section logistique au sein de la CUMA qui embauche alors la
salariée en CDI sur un nouveau contrat aidé avec une aide cette fois ci divisée par deux.
⑥ Aide à l’emploi arrêtée depuis septembre 2013
Ainsi, le projet a été soutenu financièrement par :
- L’ADEME et l’Europe en phase exploratoire ;
- Le conseil régional et le conseil général(aide à l’emploi).
Quelques données et informations…
- Produits transportés : Produits laitiers, carnés, légumes, fruits, pain et miel ;
- 32 000km parcourus par an ;
- 26 000€ par mois de produits transportés ;
- 46 000€ de chiffres d’affaires entre septembre 2012 et août 2013 ;
- 37% d’économie de kilomètres par rapport à un système où chaque agriculteur livre
individuellement ;
- Coûts moyens pour un producteur : 10% de la valeur des produits transportés mais cette valeur est
très variable selon les exploitations.
Organisation
- Camion mis à disposition et salariée embauchée par la CUMA
- 4 tournées par semaine:
* Trois tournées pour la collecte et la livraison (pour les adhérents de la section livraison : la
SARL et une quinzaine d’agriculteurs)
 Approvisionnement de magasins fermiers et cantines scolaires ;
* Une tournée pour le retour de découpe de l’atelier chez les éleveurs.
- Facturation
* Facture mensuelle pour les producteurs ;
* Auparavant les coûts de livraison payés par les producteurs étaient calculés sur le principe
de la mutualisation. La moitié des coûts était calculée selon la valeur des produits
transformés et l’autre moitié selon le nombre de kilomètres qu’auraient dû parcourir les
producteurs pour livrer eux-mêmes ;
* Depuis 2014, ce calcul a changé. Les frais à payer sont maintenant égaux à 5% de la valeur
des produits transportés, auxquels s’ajoutent 5 ou 10€ par « arrêt » (collecte ou livraison)
selon son caractère collectif ou individuel ;
* L’objectif est que les producteurs ne paient pas plus de 10% de la valeur des produits
transportés.
- Il n’y a aucune gestion commercialede la part de la CUMA, les producteurs gèrent leurs commandes
et la facturation pour leurs clients.
Chaîne logistique de la section livraisons Terroirs sur la Route
Légende :
(Source : FN CUMA, Exemple d’organisation logistique collective en circuit court, Terroirs sur la Route, section
livraisons de la Cuma de la Terre à l’Assiette, 2014)
Points forts
- Gain de temps et d’argent pour les agriculteurs ;
- Pour certains, accès à de nouveaux marchés ;
- Démarche bénéfique sur le plan environnemental
- Analyse préalable des besoins des exploitations ;
- Optimisation du circuit de ramassage et de livraison en fonction des besoins des adhérents du
circuit ;
- Compétences extérieures utilisées : Phase d’analyse et mise en place du projet appuyées par l’IUT
logistique et formation de 2 jours fin 2013 à l’Ecole supérieure de logistique industrielle de Rennes
quand le groupe a voulu améliorer l’outil.
- Partage d’une vision commune par les agriculteurs, forte collaboration.
Difficultés et points faibles
- Chaque producteur, chaque point de vente a des horaires et des exigences différents. Il est
important de coordonner toutes ces contraintes et donc de trouver des compromis;
- Les produits présentent des caractéristiques différentes : date limite de consommation et
températures de conservation variables, livraison à différentes fréquences,… ;
- Comparer cette solution par rapport au transport effectué en individuel par les producteurs est
compliqué car ceux-ci calculent rarement leurs coûts de distribution ;
- Difficulté à convaincre de nouveaux producteurs de rejoindre « Terroir sur la route » : la réception
d’une facture mensuelle pour ce service rebute certains agriculteurs et certains producteurs
extérieurs au service y voient une démarche commerciale et ont peur d’un éloignement du client ;
- Tournées difficiles à mettre en place et à faire évoluer pour répondre à de nouveaux besoins ;
- Trouver un moyen d’être viable sans l’Aide à l’emploi.
Perspectives et avenir
Afin d’augmenter le chiffre d’affaires pour être viable sans l’aide à l’emploi, il sera important de
densifier les tournées et éliminer les retours à vide, pour cela diverses solutions sont possibles :
- Intégrer de nouveaux producteurs et nouveaux points de vente ;
- Proposition aux magasins et à la restauration de les livrer directement en produits fermiers) ;
- Réaménager/repenser les tournées existantes.
- Favoriser les regroupements ;
- A l’avenir une gestion commerciale dans le cadre d’une évolution statutaire est envisageable.
Points de vigilance pour un projet de ce type
- Bien évaluer la demande ;
- Prévoir des frais de fonctionnement importants ;
- Une phase de test et de transition plus ou moins longue est essentielle ;
- Gérer à la fois la collecte et la livraison sur une même tournée peut-être compliqué : bien réfléchir
à l’organisation de la tournée et l’aménagement du camion ;
- Projets souvent dépendants des aides publiques.
Pour plus d’informations…
Terroir 44
Ferme de la Ranjonnière - Chemin de la Ranjonnière - 44340 BOUGUENAIS
Site internet: www.terroirs44.org
Téléphone : 02 28 00 15 26
Autres sources utilisées pour la rédaction de cette fiche :
- Véronique BARGAIN. Faciliter la logistique des produits fermiers. Pâtre. Janvier 2014, n°610, pages
20-21.
- FN CUMA. Exemple d’organisation logistique collective en circuit court, Terroirs sur la Route, section
livraisons de la Cuma de la Terre à l’Assiette. 2014.