Lire la lettre de la CFTC Cassidian

Commentaires

Transcription

Lire la lettre de la CFTC Cassidian
Mai 2013
Vivre ou Laisser Mourir
Cassidian SAS
Suivi du PSE
Actuellement, une centaine de dossiers de départs volontaires sont en traitement dont une soixantaine
déjà acceptés. Une dizaine de mobilités ont été acceptées et plus de cent demandes sont en cours.
Où sont passés nos
congés RTT ?
Participation /
intéressement
Avant
le
11
juin,
n'oubliez pas de faire
votre choix dans MyHR
Le savez-vous ? Vous avez fait pour leur utilisation,
cadeau à l'entreprise de 358 sinon :
jours pour l'année 2012, soit
• Participation : 50% PERCO, 50% PEG
environ 300 k€.
Nous les avons
retrouvés !
Nous pensons que la Direction vous remercie pour
votre esprit "Corporate" !
•
Intéressement : sur salaire du mois de juin
Résultats des élections au Conseil d’Administration EADS (2ème tour)
La CFTC confirme ses bons résultats chez Cassidian.
Grâce à votre soutien, la CFTC renforce le poids de ses actions auprès de la Direction.
Résultats des élections
Liste "Hauteur de vue" parrainée par la CFTC
Ingénieurs et Cadres
Autres Salariés
Global
15,97%
8,47%
Cassidian SAS
22,60%
37,90%
"Engagement Survey" : Engagez-vous qui disaient !
Infos CFTC Cassidian sur http://cftc.elt.fr.ds.corp/cftc_idf/ ; Contactez-nous : [email protected]
Comité Européen Cassidian du 14 mai : Bienheureux ceux qui partent
Aujourd'hui : "Tout va très bien Madame la Marquise".
Qatar : toujours des pertes abyssales
PMR : reste un marché porteur avec des opportunités
Cyber : doit protéger le groupe, donc le groupe la protège
Drones : actualité politique complexe, en Allemagne et en
France…
IS : encore de la charge, mais…
Demain : "Pourtant, il faut, il faut que l'on vous dise,"
…les perspectives de grands contrats sont minces. La Direction affirme qu'elle veut vendre
"correctement" les LSI, avec les bonnes marges, nos équipements et… en connaissant à l'avance
les ressources qui partiront. "Enfin !" pourrait-on dire.
Ou, faudrait-il comprendre : "Vous avez mal vendu les projets, vous n'avez pas été capables de les
réaliser, maintenant vous ne voulez plus y aller : vous serez donc
responsables de l'arrêt de cette activité" ?
Val-de-Reuil : situation critique, pas de nouvelle perspective de
charge. Donc "réflexion à mener rapidement".
Drones : l'Europe en a besoin, donc EADS devrait être "dans la
danse". Mais quid concrètement pour Cassidian France ?
Stratégie : "Expliquez-moi, Valet modèle"
La stratégie industrielle d'EADS dans la Défense reste à définir par le nouveau
Conseil d'Administration. Cassidian n'occupe qu'une place minoritaire dans
l'activité défense du groupe. Des réflexions sont en cours pour des
rapprochements avec Airbus Military (Eurofighter et drones ?) et Astrium (le
reste ?). L'inventaire et l'analyse (rentabilité, etc.) des activités de Cassidian ne
sont pas terminés. De ce travail dépendra grandement la stratégie.
L'avis de la CFTC : "Expliquez-moi, car je chancelle, comment cela s'est-il produit ?"
Depuis plus de 10 ans, la CFTC demande à la Direction d'investir sur les technologies rentables afin de
pérenniser l'activité. Il faut être les spécialistes d'un petit nombre de "produits", facilement identifiables
par les clients et sur lesquels nous serions compétitifs. Une fois de plus la direction ne nous a pas
écoutés. La première conséquence visible de ce manque de vision stratégique est le PSE en cours.
Dans l'avenir : Nous ne voulons plus servir de punching-ball !!!
"Mais, à part ça, tout va très bien, tout va très bien."
Qui va gagner des millions ?
Après le cadeau de la sous-évaluation d’Aerospatiale lors de la fusion avec Matra, après
la plus value faite avant que ne soient publiquement connus les retards de l'A380, EADS
va racheter les parts de Lagardère en prenant sur sa trésorerie. Donc sur sa capacité
d’investissement. Et ce n’est pas un investissement comme un autre : celui-là, il ne crée
pas de charge de travail.
Arnaud Lagardère avait parlé naguère d’une « fenêtre de sortie » avec un titre à 34 €. Les
statuts de EADS prévoient une opération de rachat de ses titres jusqu’à 50 euros…
Arnaud Lagardère possède 7,5% des parts d'EADS, soit environ à 61,6 millions d'actions. Avec une augmentation
du cours en bourse de 25 € à 50 € (valeur max de référence pour la vente de ses titres), cela revient à dépenser
plus de 1,5Md d'euros supplémentaires pour racheter ces actions.
Ensuite, EADS annule les titres, c’est-à-dire diminue le nombre d’actions. Cela revient à en répartir la valeur (et le
dividende) sur celles qui restent. Heureux actionnaires !
Certains diront que c’est le prix à payer pour devenir une entreprise « normale » et se débarrasser d’un actionnaire
encombrant. Mais en rachetant ses titres, c'est autant de perdu dans les comptes, pour les salaires et
l'investissement. De plus, c'est aussi une perte de contrôle de l'entreprise sur ses capitaux.
Pour la CFTC, une autre option aurait été possible : elle aurait consisté à redistribuer ses actions à l'ensemble
des salariés qui ont créé cette richesse et auraient eu à cœur de la conserver plutôt que d'en faire du "trading
hautes fréquences"…
Infos CFTC Cassidian sur http://cftc.elt.fr.ds.corp/cftc_idf/ ; Contactez-nous : [email protected]