complements alimentaires en cosmetologie

Commentaires

Transcription

complements alimentaires en cosmetologie
COMPLEMENTS
ALIMENTAIRES EN
COSMETOLOGIE
Table des matières
Table des matières
3
I - Mécanismes d'action des compléments alimentaires :
7
A.A- Vitamines.....................................................................................7
1.Vitamine E (tocophérol).........................................................................7
2.Bêtacarotène et vitamine A....................................................................7
3.Vitamines du groupe B..........................................................................8
4.Vitamine C...........................................................................................8
5.Apports quotidiens recommandés............................................................8
B.Oligoéléments...................................................................................8
1.Zinc....................................................................................................8
2.Sélénium.............................................................................................9
3.Cuivre.................................................................................................9
4.Silicium et soufre..................................................................................9
5.Manganèse..........................................................................................9
C.Acides gras libres (AG).......................................................................9
D.Protéines.........................................................................................9
II - Indications de la supplémentation orale
11
A.Vieillissement.................................................................................11
B.Photoprotection...............................................................................11
C.Prévention du cancer.......................................................................11
D.Chute des cheveux..........................................................................12
E.Ongles...........................................................................................12
F.Hydratation de la peau.....................................................................12
3
Préambule
On insiste sur la nécessité d'une alimentation saine et aussi sur l'emploi des compléments
alimentaires pour la santé et la beauté de la peau et des phanères. Cette voie des
compléments alimentaires est devenue une des bases de l'industrie cosmétique. Ces
compléments alimentaires ont un rôle curatif et préventif. II- Différents compléments
alimentaires
La supplémentation orale quitte la forme de la gélule, trop proche du médicament, pour se
glisser sous la forme de nos aliments habituels (bonbons, pastilles, yaourts, boissons...).
Certains ont le plaisir à appliquer une crème sur la peau. Ces compléments alimentaires
sont classés en quatre grandes classes : les vitamines, les oligoéléments, les acides aminés
et les acides gras essentiels.
5
Mécanismes
d'action des
compléments
alimentaires :
I-
I
A- Vitamines
7
Oligoéléments
8
Acides gras libres (AG)
9
Protéines
9
Reposeraient sur une activité antiradicalaire. Les radicaux libres sont produits par
des stress physiques et chimiques et les ultraviolets (UV), ils ont comme cible les
lipides, les protéines et les acides nucléiques, aboutissant à des altérations de
l'acide désoxyribonucléique (ADN) et la libération de médiateurs.
Les radicaux libres sont impliqués dans des réactions aiguës (coup de soleil) et des
réactions chroniques (vieillissement cutané et cancers cutanés).
A.A- Vitamines
Il s'agit des vitamines E, B, A, C et du bêtacarotène.
1.Vitamine E (tocophérol)
Présente dans les huiles végétales et à un moindre degré, dans les fruits et
légumes (12 à 18 %). Sa toxicité est faible, mais elle est mal absorbée. Une
carence en vitamine E est très lente (4 ans). Elle a une action «antioxydante » en
empêchant la formation des radicaux libres peroxydés à partir des acides gras polyinsaturés soumis à l'action des radicaux libres produits lors de l'érythème solaire.
Elle est proposée dans la photoprotection, dans la prévention des cancers cutanés
et du vieillissement cutané.
2.Bêtacarotène et vitamine A
Le bêtacarotène, vitamine liposoluble d'origine végétale, pigment caroténoïde, est
un précurseur de la vitamine A, capable de neutraliser l'oxygène produit par les
radiations UV. C'est donc un antioxydant. Il a un effet photoprotecteur limité. Les
besoins quotidiens sont évalués à 1,5 mg/j. Il existe des différences d'absorption
intestinale entre les pigments naturels et les pigments de synthèse (la vitamine A
d'origine animale : rétinol).
Les carences d'apport se traduisent par une peau sèche, rugueuse et desquamante,
une hyperkératose folliculaire et une atrophie cutanée et sudorale. Elle joue un rôle
important dans la régulation de la prolifération et de la différenciation
7
Mécanismes d'action des compléments alimentaires :
kératinocytaire. De plus, la vitamine A est capable de stimuler la production des
glycoprotéines et des glycoaminoglycanes.
3.Vitamines du groupe B
essentiellement les vitamines B2, B5, B6 et B8 . * La vitamine B2 : dans les
produits laitiers, viandes et poissons. Elle joue un rôle dans le métabolisme des
protéines, des acides gras et des acides aminés. La carence associe des signes
oculaires et cutanés (langue rouge et atrophique, chéilite, dermite séborrhéique
périorificielle, hyperpigmentation génitale).
y
y
y
La vitamine B5 : très répandue dans l'alimentation et les déficits sont
exceptionnels (alopécie, canitie, ulcérations, paresthésies, syndrome
dépressif). Elle est indiquée dans la chute des cheveux, en association avec
la vitamine B8.
La vitamine B6 : rôle dans le métabolisme des protéines, lipides et
l'hémoglobine. Le déficit donne dermite séborrhéique, anémie hypochrome
et névrite. La dose quotidienne recommandée est de 0,6 à 2,5 mg selon
l'âge.
La vitamine B8 (biotine) : largement répandue dans l'alimentation. Les
apports conseillés sont de 90 à 300 g/j. Son déficit donne dermite
eczématiforme périorificielle, alopécie, paresthésies, myalgies et syndrome
dépressif.
4.Vitamine C
acide ascorbique, régénère la vitamine E et agit comme un antioxydant. Elle
favorise l'absorption du fer et du sélénium. Son activité est diminuée par les UV.
Les besoins quotidiens sont couverts par une alimentation normale (45 mg/j), elle
se trouvant en grande quantité dans les fruits et les légumes. Son déficit est à
l'origine d'une hyperkératose folliculaire, oedèmes, purpura, douleurs articulaires et
osseuses.
Dans le commerce, les vitamines sont souvent associées en polyvitamines, voire
associées à des oligoéléments.
5.Apports quotidiens recommandés
L'alimentation apporte des vitamines à doses variables. Les apports nécessaires en
vitamines sont difficiles à évaluer, ils varient selon les pays, le sexe, l'âge (enfant,
homme, femme, personne âgée) et des circonstances particulières (période de
croissance, grossesse, allaitement, tabac, stress...). Ils dépendent du
fonctionnement de l'organisme et des possibilités de correction par des
supplémentations et de prévention.
B.Oligoéléments
1.Zinc
Coactivateur de multiples enzymes de l'organisme. Il intervient dans la synthèse
protidique, glucidique, lipidique, la division cellulaire et la stabilité des membranes.
Il favorise la prolifération et la différenciation kératinocytaire, stimule la
8
Mécanismes d'action des compléments
alimentaires :
prolifération fibroblastique, la production de collagène et d'élastine. Il présente une
activité anti-inflammatoire (au niveau de la peau), antiandrogène (inhibe la 5-alpha
réductase) et antiradicalaire (active la superoxyde dismutase).
2.Sélénium
activité antiradicalaire, il stabilise la kératine et la membrane cellulaire, il intervient
dans la synthèse des prostaglandines et des leucotriènes et stimule les
polynucléaires (chimiotactisme, bactéricidie et phagocytose).
3.Cuivre
augmente la synthèse du collagène dermique. Il intervient dans la synthèse des
kératines. Il favorisant l'élimination des radicaux libres.
4.Silicium et soufre
présent dans les légumes, les céréales, les oeufs, la viande et le poisson.
L'alimentation suffit aux besoins quotidiens Il stimule la prolifération kératinocytaire
et fibroblastique et la synthèse de l'élastine.
5.Manganèse
intervient dans la synthèse des oligosaccharides, collagène et élastine. Il a une
activité antiradicalaire et proliférative des kératinocytes.
Les oligoéléments existent sous plusieurs formes : ampoules buvables, flacon
unidose buvable, solution buvable, granules à sucer, ampoules perlinguales,
comprimés à sucer. Ils peuvent être associés entre eux.
gluconate de zinc utilisé à la dose de 30 mg/j dans l'acné
C.Acides gras libres (AG)
Sont des acides gras poly-insaturés, présents sous forme de phospholipides et de
triglycérides. Ce sont les principaux composants des huiles et des graisses
alimentaires.
Les céramides constitués à plus de 50 % d'AG essentiels : rôle dans la structure de
la couche cornée, dans les phospholipides des membranes cellulaires
(perméabilité), dans la cohésion du stratum corneum et la prévention de la perte en
eau transépidermique. Parmi les AGE on distigue les oméga-3, sous la dépendance
de l'acide alphalinoléique (huile de poisson) et les oméga-6 (huile végétale). L'acide
linoléique constitue 15 à 25 % des AGE du stratum corneum. Son déficit donne une
hyperprolifération et une desquamation de l'épiderme.
D.Protéines
La gélatine (protéine d'origine animale) a une activité hydratante de la peau (20
%). On y rapproche la silicone, composant des glycosaminoglycanes d'origine
animale (formation des liaisons entre les chaînes polysaccharidiques et les
protéines).
9
Indications de la
supplémentation
orale
II -
II
Vieillissement
11
Photoprotection
11
Prévention du cancer
11
Chute des cheveux
12
Ongles
12
Hydratation de la peau
12
Les produits sont: solaire, hydratant, antiradicalaire, fortifiants pour cheveux et
ongles.
A.Vieillissement
Basé sur les propriétés antiradicalaires de certaines molécules (vitamines C, E, A,
oligoéléments (sélénium, zinc)) et couplage des céramides avec des
glycosaminoglycanes.
On trouve des compléments alimentaires associant du sélénium et vitamines
(Sélénium-ACE®) associant sélénium organique et vitamines A, C, E. Les
compléments alimentaires retarderaient ou diminueraient les altérations cellulaires
(induites par les radicaux libres), ils aideraient au maintien du statut
immunologique et diminueraient les troubles de la cicatrisation du sujet âgées.
B.Photoprotection
La vitamine E est proposée en supplémentation orale dans la photoprotection (effet
antiradicalaire). Une supplémentation orale en acide linoléique a un effet protecteur
vis des UVA et UVB.
Les « pilules solaires » sont à base de bêtacarotène et de vitamines, elles ont pour
objectif de préparer la peau au bronzage.
Le sélénium a un effets préventifs vis-à-vis des dommages photo-induits. Il diminue
la pigmentation tardive et l'hyperplasie épidermique. L'activité de photoprotection
serait liée son activité antiradicalaire.
C.Prévention du cancer
certains aliments pourraient y intervenir.
11
Indications de la supplémentation orale
y
y
Le thé vertles : principes actifs sont la caféine et les polyphénols, la vitamine
C y est aussi présente (absente dans le thé noir). Il existe aussi un taux
élevé de fluor. Ce thé, à action antiradicalaire, diminuerait la fréquence de
certains cancers (estomac, côlon, poumon, peau).
Le sélénium oral : Le sélénium oral réduit le risque de tumeur cutanée par
action antiproliférative directe sur les cellules tumorales et stimulatrice sur le
système immunitaire.
D.Chute des cheveux
y
y
Le zinc et la vitamine B5 : prévention de la chute des cheveux.
Les aa: prévention de la chute et amélioration de la qualité des cheveux.
Des associations acides aminés soufrés, cystéine, vitamine B et
oligoéléments sont proposées. L'association d'acides aminés soufrés et de
gélatine (protéine riche en glycine) augmente la quantité de la kératine du
cheveu.
E.Ongles
y
y
y
y
Les acides aminés soufrés amélioreraient la qualité et la repousse de l'ongle.
La gélatine: améliore la fragilité unguéale (apport d'aa et augmentation du
flux sanguin périphérique). L'effet augmenté avec la durée du traitement.
Les compléments alimentaires dans le traitement de la fragilité unguéale
associent plusieurs composés: gélatine, cystéine, vitamine B et zinc, fer et
cuivre.
Des complexes polyvitaminiques: proposés pour fragilité unguéale.
F.Hydratation de la peau
y
y
12
La glycine, associée à la gélatine (collagène hydrolysé) par voie orale
augmente l'hydratation de la peau (12 %). L'addition de fer, de zinc et de
cuivre (interviennent dans la formation des ponts d'union entre élastine et
collagène), de vitamine C et de vitamine B6 augmenterait cette hydratation.
Les acides gras polyinsaturés oméga 3 (huile de foie de morue), oméga 6
(huile de bourrache) et les céramides sont utilisés dans l'hydratation
cutanée, en association avec des antiradicalaires.
Conclusion
Les compléments alimentaires sont de plus en plus cosommés (5% des français, 70 % ont
plus de 35 ans), on parle d'alimentation beauté, les indications s'élargissent. Ainsi, un
déodorant sous forme de complément alimentaire (Déodoral®) est sorti en 1997.
13