Hépatite B

Commentaires

Transcription

Hépatite B
Hépatite B
Sommaire :
1.
2.
3.
4.
5.
Définition
Mode de contamination
Symptômes et évolution
Diagnostic
Prévention - Traitement
FSS – N° 6 - 2008
EXPOSITION A DES RISQUES BIOLOGIQUES
1. DEFINITION
L’hépatite B est une infection du foie provoquée par le virus de l’hépatite B (VHB)
2. MODE DE CONTAMINATION
Le virus se transmet essentiellement à partir du sang contaminé et/ou de liquides biologiques contaminés (salive, sperme).
Dans le milieu professionnel, la transmission peut survenir par piqûre ou coupure à partir de matériel utilisé chez un patient atteint,
morsure par un patient atteint, contact d’une peau abîmée ou crevassée avec des fluides biologiques contenant le virus ou projections
de ces fluides contaminés dans les yeux.
Le virus peut résister un certain temps à l’air libre.
3. SYMPTOMES ET EVOLUTION
Dans certains cas, l’infection peut être asymptomatique. Lorsque des symptômes apparaissent, il s’agit de fatigue importante,
nausées, vomissements, douleurs abdominales, fièvre, ictère (jaunisse), urines foncées, selles décolorées.
Dans 1% des cas, l’hépatite B évolue vers une forme grave et souvent mortelle, l’hépatite fulminante.
Dans 5 à 10% des cas, le virus ne disparaît pas de l’organisme après la maladie. L’infection devient chronique (hépatite chronique) et
le sujet reste contagieux.
L’inflammation du foie qui accompagne l’hépatite chronique peut évoluer vers une cirrhose et/ou un cancer du foie.
4. DIAGNOSTIC
Lorsqu’un virus pénètre dans l’organisme, certains de ses composants, les antigènes, y induisent des réactions de défense, à savoir
l’activation de divers types de cellules et la sécrétion d’anticorps.
C’est la recherche et le dosage dans le sang de certains de ces antigènes et anticorps qui vont permettre de caractériser le type
d’infection et d’en suivre l’évolution.
5. PREVENTION - TRAITEMENT
Les moyens de protection consistent en :
• un port de gants lors de toute situation à risques (contacts avec tout produit biologique humain).
• un port de lunettes de protection en cas de projection.
• une bonne hygiène des mains même si usage de gants.
• un nettoyage régulier des locaux « à risques » et éventuellement désinfection.
• une procédure rigoureuse d’élimination du matériel contaminé.
• une désinfection du matériel réutilisable (médical ou dentaire).
La vaccination contre l’hépatite B est un moyen de protection efficace. Elle comporte 3 injections dans le muscle
deltoïde (dans le bras) : 2 injections à 1 mois d’intervalle et un rappel 6 mois plus tard.
On peut aussi se protéger simultanément contre les hépatites A et B en se faisant vacciner au moyen du vaccin
combiné (A+B), également en 3 injections.
Grâce aux médicaments anti-viraux et à l’interféron, on peut traiter une hépatite B avec un succès relatif mais au prix d’effets
secondaires parfois importants !
En cas de contact accidentel (blessure, piqûre, griffure,...), il faut établir une déclaration d’accident de travail et une procédure de
suivi doit être mise en oeuvre.
Dr Dominique COPPE,
Conseiller en prévention – Médecin du travail
Cellule scientifique
Commission scientifique
Dernière mise à jour le 25 novembre 2008
Référence : FSS - N°6 - 2008
- Le SPMT veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles ne peuvent toutefois engager sa responsabilité Siège social : Quai Orban, 32-34 à 4020 Liège
T 04/ 344 62 64
F 04/ 344 62 61
[email protected]
www.spmt.be

Documents pareils