pour la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004 Lycos

Commentaires

Transcription

pour la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004 Lycos
12 3
Ly c o s Eu r o p e N . V.
Tr a d u c t i o n l i b re e n f r a n ç a i s d u r a p p o r t i n t é r i m a i re
pour la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004
chif fres clés
Neuf premiers mois 2004/2003
En millions d’Euros
(sauf les données par action,
les variations et la marge brute)
Période de neuf
mois arrêtée le
30 septembre
2004
(non auditée)
Période de neuf
mois arrêtée le
30 septembre
2003
(non auditée)
Variation
70,5
61,8
14%
52%
Total du chiffre d’affaires
Marge brute
29,4
19,4
Marge brute en %
42%
31%
Perte d’exploitation
(39,0)
(45,3)
(14)%
Perte nette
(35,4)
(39,8)
(11)%
Perte nette par action en Euro
(0,11)
(0,13)
(11)%
EBITDA (*)
(28,7)
(28,6)
0%
Trimestre clos
le 30 septembre
2004
(non audité)
Trimestre clos
le 30 septembre
2003
(non audité)
Variation
22,8
19,4
18%
9,8
5,4
80%
43%
28%
(10,5)
(14,4)
(27)%
(9,0)
(12,6)
(28)%
(0,03)
(0,04)
(28)%
(7,2)
(8,2)
(12)%
30 septembre
2004
(non audité)
30 septembre
2003
(non audité)
Variation
892
925
(4)%
123,7
184,4
(37)%
Troisième trimestre 2004/2003
En millions d’Euros
(sauf les données par action,
les variations et la marge brute)
Total du chiffre d’affaires
Marge brute
Marge brute en %
Perte d’exploitation
Perte nette
Perte nette par action en Euro
EBITDA (*)
Nombre d'employés
Disponibilités et équivalents et dépôts en millions d’Euros
(*) Veuillez vous référer également aux notes explicatives relatives aux chiffres clés ainsi qu’à la méthode de calcul utilisée par Lycos Europe
pour déterminer l’EBITDA, qui sont disponibles en page 37.
sommaire
Rapport aux actionnaires
02
États financiers consolidés
intérimaires simplifiés non audités
14
Annexes aux états financiers consolidés
intérimaires simplifiés non audités
22
Informations financières trimestrielles
37
02
Rapport aux actionnaires
chers actionnaires,
Le présent rapport destiné aux actionnaires
doit être lu en parallèle avec les états financiers intérimaires simplifiés consolidés non
audités et les annexes qui s’y rapportent. Ce
les services payants
et le commerce en
ligne restent sur le
chemin de la croissance
rapport contient des déclarations relatives à
l’avenir et des informations concernant Lycos
Europe, basées sur les convictions de Lycos
Europe ainsi que sur des hypothèses et des
La stratégie de concentration de Lycos Europe sur les
informations actuellement disponibles chez
services payants innovants, et plus particulièrement
Lycos Europe. Elles incluent, mais ne sont
dans les activités d’accès, de communication, d’héber-
pas limitées, à des communiqués sur la stra-
gement et de domaine, a porté ces fruits au cours des
tégie, les plans, les objectifs, les attentes,
neufs premiers mois de 2004. En raison de l’important
les intentions, les revenus, les investissements
développement de produits existants et du lancement
et les hypothèses de Lycos Europe, ainsi que
de nouveaux outils hauts de gamme, les services
d’autres communiqués contenus dans ce
payants et le commerce en ligne continuent d’afficher
rapport qui ne sont pas des faits historiques.
une croissance substantielle. Depuis que Lycos Europe
Des mots utilisés dans ce document tels que
a entrepris une réorientation stratégique en février
« anticipe », « croit », « estime », « espère »,
2003 en faisant des services payants et du commerce
« a l’intention », « prévoit », « projette », et
en ligne un axe de priorité supplémentaire, la société
d’autres expressions similaires, associés à
est parvenue à accroître ses revenus issus de cette ac-
Lycos Europe ou à son management, ont pour
tivité de manière presque continue. D’ici deux à quatre
but d’identifier des déclarations relatives à
ans, Lycos Europe a l’intention de générer 100 millions
l’avenir. Ces déclarations qui reflètent les
d’Euros de revenus issus des services payants et du
visions actuelles de Lycos Europe au regard
commerce en ligne, ce qui représentera alors 30 à 40
des évènements à venir, ne garantissent pas
pour cent de ses revenus totaux.
les résultats futurs, et comportent des risques
et des incertitudes qui sont dif ficiles à pré-
Le développement de nouvelles sources de revenu,
dire. De plus, certaines déclarations relatives
plus particulièrement à partir des services payants et
à l’avenir sont basées sur des hypothèses
du commerce en ligne en marque blanche, a permis de
concernant des évènements futurs qui pour-
réduire avec succès la dépendance de Lycos Europe à
raient ne pas s’avérer être exacts. Les inves-
l’égard de l’activité publicitaire, hautement volatile.
tisseurs sont prévenus que les déclarations
Néanmoins, la publicité constitue toujours un facteur
relatives à l’avenir contenues dans ce do-
important du business model de Lycos Europe et Lycos
cument impliquent à la fois un élément de
Europe est parvenu à signer en septembre 2004 son
risque et d’incertitude. Plusieurs facteurs
plus important contrat publicitaire avec un agence.
importants ont pour conséquence que les
Malgré l’implication de nombreux produits Lycos dans
résultats actuels dif fèrent matériellement des
la présentation de la campagne, le site de discussion en
résultats prévus par ces déclarations.
ligne de Lycos en sera la plate-forme la plus importante.
Depuis que Lycos Europe a signé un accord de coopération
Rapport aux actionnaires
pan-européen avec Yahoo! Europe, les utilisateurs du
Portail & Communication
site de discussion en ligne européen de Yahoo! ont été
transférés vers la plate-forme de discussion en ligne de
Lycos Europe et Espotting Media, un fournisseur de ser-
Lycos Europe, qui est désormais le plus grand site de
vices de placements payants, ont mis fin, en date effective
discussion en ligne d’Europe.
du 1er juillet 2004, au contrat pan-européen de coopération, qui avait été signé en juillet 2002. L’accord
Alors que Lycos Europe a dû faire face à une baisse de
réglementait l’incorporation de liens sponsorisés au sein
l’audience au cours de ces deux dernières années dans
d’une zone spécifique du service de portail de Lycos
presque tous les pays, la société est parvenue à stabiliser
Europe et était initialement conclu pour une période de
cette dernière au cours du troisième trimestre 2004.
trois ans. Afin d’indemniser la rupture anticipée du
L’audience, qui représente le nombre d’internautes qui
contrat, Espotting Media a versé à Lycos Europe un
utilisent les sites de Lycos Europe au moins une fois par
paiement définitif de 2,1 millions d’Euros, qui a été
mois, par rapport au nombre total d’internautes dans un
comptabilisé en autres produits d’exploitation au cours
pays, est un des principaux indicateurs pour l’activité
du troisième trimestre 2004.
publicitaire. En raison de la suppression de plusieurs
produits qui ne généraient pas de revenus et des chan-
En août 2004, la filiale suédoise de Lycos Europe, Spray
gements apportés à certains d’entre eux du fait du ren-
Network, a acquis Tiscali Suède pour un prix de 13
forcement de la législation relative à la protection des
millions d’Euros. Par cette acquisition, Spray deviendra
mineurs, le déclin de l’audience avait été accéléré au
en Suède le troisième plus important fournisseur ADSL
cours de la première moitié de l’année 2004. Au cours
et le quatrième plus important fournisseur bas-débit. En
du troisième trimestre de l’année 2004, Lycos Europe
prenant en considération le processus continu de con-
est parvenue à stabiliser son audience. Les accords de
solidation du marché suédois de l’accès, Lycos Europe
coopération, l’intégration réussie des acquisitions effec-
s’attend à ce que l’acquisition de Tiscali Suède position-
tuées par Lycos Europe, ainsi que les améliorations
ne Spray comme l’un des plus puissants acteurs de ce
techniques apportées à certains produits de Lycos, sont
marché. Cette acquisition comprend également le four-
à l’origine de cette évolution favorable. Lycos Shopping
nisseur d’accès internet et de messagerie électronique
a joué un rôle de premier plan dans cette évolution :
de Tiscali Suède, home.se, un des services de messagerie
Lycos Shopping a été capable de générer une audience
électronique suédois les plus populaires.
plus importante au cours de la période creuse du mois
d’août 2004 qu’au cours de la période de forte activité
En septembre 2004, Lycos Europe et Yahoo! Allemagne
de décembre 2003.
ont signé un accord de distribution au titre de l’offre
DSL de Lycos Europe en Allemagne. L’ensemble des tarifs
DSL proposés sont en accord avec le « meilleur prix
03
04
Rapport aux actionnaires
garanti Lycos ». Avec son offre à « meilleur prix », Lycos
importantes : nouveaux messages électroniques, nouveaux
Europe permet à ses utilisateurs DSL de bénéficier de
messages SMS, dossiers de messagerie électronique,
façon permanente du tarif le plus bas, en proposant des
calendrier, carnet d’adresse et E-Drive. Ce disque virtuel
tarifs moindres que ceux de ses principaux concurrents
de données peut être utilisé pour stocker et gérer par
(T-Online, 1&1 et AOL) ou en égalant au moins leurs off-
exemple des fichiers musicaux et des photographies
res. « Der Club Bertelsmann », un des clubs multimédia
numériques. Une barre des tâches personnalisée intégrée
les plus importants au monde avec environ quatre
dans l’en-tête de la messagerie électronique offre un
millions de membres, et Karstadt, l’un des plus grand
accès rapide aux options pertinentes du menu. Des in-
distributeurs d’Allemagne, forment les canaux de distri-
formations relatives au stockage et aux capacités SMS
bution de l’offre DSL de Lycos aux côtés de Yahoo! Alle-
caractérisent cette nouvelle génération d’applications de
magne, et devraient avoir un effet positif sur la croissance
la messagerie électronique basées sur internet. Lycos
des activités haut-débit de Lycos Europe en Allemagne.
Europe avait déjà lancé en juillet 2004 une fonction professionnelle de synchronisation à destination de son
Dans son édition de novembre, le magazine informatique
service pan-européen Lycos Mail, en introduisant la barre
allemand PC Praxis, a noté le service client de messagerie
des tâches « Lycos Inside ». Lycos Inside a permis aux
électronique de Lycos DSL, « très bon », récompensant
internautes de transformer Office Outlook ou Outlook
ainsi le meilleur service de support de messagerie d’Alle-
Express en point de départ pour l’ensemble des commu-
magne.
nications via messagerie électronique, grâce à l’intégration
de leur boîte de réception Lycos Mail au sein de leur
Dans le cadre d’un test portant sur les messageries
solution Outlook préférée. Ce fut la première étape, vers
électroniques gratuites et hauts de gamme , le magazine
le lancement en août 2004 par Lycos Europe de son
internet suédois Internetworld a récompensé dans son
propre logiciel de messagerie électronique.
édition de juillet à la fois Spray Mail et Spray Premium
Mail, comme étant les meilleurs services de messagerie
Dans son édition de septembre, le magazine informatique
électronique de Suède.
allemand .com! a noté Lycos Profil Mail comme « bon »,
le classant ainsi comme seconde meilleure offre de service
En août 2004, Lycos Europe a lancé une nouvelle version
haut de gamme de messagerie électronique en Allemagne.
de messagerie électronique à travers l’Europe. Le nouveau
Lycos Mail est axé sur la sécurité et la convivialité. Le
En septembre 2004, Lycos Europe est entré en coopération
système de messagerie électronique sécurisé à 12 niveaux
avec la Deutsche Post, afin de récupérer les utilisateurs
de Lycos offre une protection considérablement accrue
du service de messagerie électronique gratuit de Deutsche
contre les messages publicitaires non sollicités et les
Post, epost. L’ensemble des utilisateurs d’epost sont en
virus, en vérifiant les messages électroniques entrant à
mesure de transférer leurs messages électroniques et
trois niveaux différents. Un encodage SSL (Secure Socket
leurs contacts d’epost à leur nouveau compte Lycos Mail.
Layer) complet offre également des normes de sécurité
Lycos Europe estime que cette coopération contribuera
maximum et une protection de la vie privée appropriée.
à accroître le nombre de ses utilisateurs à titre gratuit et
La structure « 6 en 1 » offre aux internautes un accès
de ses utilisateurs de Premium Mail en Allemagne.
direct à toutes les fonctions de messagerie électronique
Rapport aux actionnaires
Communautés
En août et en septembre 2004, dans le cadre de la
compétition « CentrO Model 2004 », [email protected], une
L’accord de coopération en matière de site de discussion
communauté de rencontre en ligne leader en Europe
en ligne, conclu entre Lycos Europe et Yahoo ! Europe
avec plus de neuf millions d’internautes enregistrés, est
et débutant en mai 2004, a eu un impact positif fort sur
devenue le plus long podium d’Europe : l’ensemble des
le nombre d’utilisateurs actifs du site de discussion en
internautes enregistrés de [email protected] ont été autorisés
ligne de Lycos Europe au cours du troisième trimestre
à présenter leur photo sur le podium virtuel. Au cours
2004. En sus de ce développement positif, le troisième
d’un vote en ligne, les membres de [email protected] ont élu
trimestre de 2004 a été également caractérisé par le
le modèle [email protected] 2004.
nouveau lancement en août 2004 du Lycos Chat. Le
monde virtuel coloré qui compte maintenant plus de
Hébergement et Domaine
quatre millions de membres, apparaît désormais dans
un design moderne. Un langage symbolique attractif
En juillet 2004, la gamme de produit Lycos Webcenter
garanti une compréhension encore plus intuitive des
a été élargie via deux nouvelles offres : le Lycos Mini
plus de 3 000 fonctions de discussion en ligne. Les utili-
Package et le Lycos Power Package. Le Lycos Mini Package
sateurs des sites de discussion en ligne peuvent devenir
est disponible gratuitement pendant un an et s’adresse
membres du Lycos Chat par le paiement d’un forfait
aux nouveaux hébergeurs. Il inclut un nom de domaine
mensuel. Ces membres se verront offrir trois niveaux de
propre ainsi qu’un espace serveur et un volume de trafic
prestation : Argent, Or et Diamant, et auront accès à
limités. Le Lycos Power Package s’adresse aux demandes
leurs propres salons de discussion en ligne, à un album
des webmasters tels que les directeurs informatiques,
de 300 photographies, et à des outils de discussion en
aux salariés à leur compte et aux clubs. Un espace serveur,
ligne spécifiques. Les fonctions de base de Lycos Chat
du trafic et des adresses de messagerie électronique illi-
sont toujours disponibles gratuitement pour l’ensemble
mités, ainsi qu’un nom de domaine propre, la base de
des internautes. Celles-ci comprennent des outils de
données MySQL, un service PHP et un accès FTP illimité,
création HTML gratuits permettant davantage de possi-
sont des outils caractéristiques du Lycos Power Package.
bilités en matière de design créatif, un système de
photo-chat destiné à mieux connaître une personne, ou
Le Lycos Partnershop, un réseau de distribution au sein
l’opportunité de prendre part à des jeux en ligne et
duquel des magasins de vente en ligne affiliés distribuent
à des puzzles de discussion en ligne. Les détenteurs du
les packages d’hébergement hauts de gamme de Lycos
package Premium Chat ont été transférés automatique-
Europe, a été lancé au Royaume-Uni également en juillet
ment vers la formule exclusive d’adhésion Diamant.
2004. Ce lancement fait suite au lancement réussi de
Lycos Partnershop aux Pays-Bas.
05
06
Rapport aux actionnaires
En octobre 2004, Lycos Webhosting, un des fournisseurs
Depuis septembre 2004, Pangora mets à disposition de
d’hébergement les plus importants d’Europe, a introduit
Lycos en Italie sa technologie de commerce en ligne. En
la solution rapide et simple destinée à l’installation de
Italie, le système de recherche Pangora comprend 165
contenus dynamiques sur n’importe quel site internet :
000 produits et est caractérisé par sa convivialité et par
le service Lycos 1Click!Site, qui est désormais intégré
le haut degré de pertinence de ses résultats de recherche.
dans l’ensemble des packages Lycos Webhosting. Les
En sus de la recherche de produits, Pangora offre des
constructeurs débutants de page d’accueil, aussi bien
outils variés comme Gift Finder or Brand Shop, qui ren-
que des utilisateurs expérimentés, disposent d’un outil
dent le commerce en ligne encore plus intéressant. La
clé-en-main pour installer des scripts PHP variés à partir
technologie Pangora a déjà été implantée avec succès
d’algorithmes internet, des tableaux de message, des
au sein des trois principaux marchés européens : l’Alle-
galeries d’images, ainsi que des systèmes de gestion de
magne, la France et le Royaume-Uni. Le lancement
contenu destinés à compléter des solutions « portail »
en Italie accélérera davantage l’internationalisation de
et « e-business » sans aucune connaissance spécifique
Pangora dans le domaine du commerce en ligne.
en HTML. L’internaute sélectionne le module qu’il souhaite ajouter à son site internet et débute l’installation
En octobre 2004, le nouveau système de recherche de
au moyen d’un seul clic. La liste des logiciels disponibles
Pangora a été lancé sur le portail allemand T-Online.
sera actualisée constamment et complétée de nouvelles
Les internautes sont en mesure de comparer différents
offres.
produits au moyen de paramètres qu’ils ont définis, et
obtiennent une vision globale pertinente des prix des
Commerce électronique et Recherche
produits. Cette technologie moderne représente une étape
majeure du développement de Pangora et sera étendue
En août 2004, de nouvelles fonctionnalités ont été lancées
à d’autres portails et pays importants.
par Pangora, une filiale détenue en totalité par Lycos
Europe, et leader du marché allemand dans le domaine
Au cours du troisième trimestre 2004, Lycos Europe a
des plate-formes de commerce en ligne à destination
signé un accord avec les précédents propriétaires de
des portails de grande ampleur. Un nouveau concept de
BuyCentral afin de finaliser l’acquisition de la société
navigation basé sur des catégories variées de produits,
française. BuyCentral, qui agrège les données relatives
offre aux clients en ligne une meilleure vision de la tota-
à des biens et services vendus en ligne et rend ses don-
lité de la gamme et un accès plus rapide aux produits
nées disponibles sur ses propres sites ou sur les sites
les plus demandés et aux dernières tendances, parmi
de tiers, a été acquise par Lycos Europe en janvier 2004.
plus de 3,1 millions de produits proposés. Pour des
En sus d’un prix d’acquisition de 3,0 millions d’Euros,
requêtes directes, Lycos Shopping ne retourne pas uni-
Lycos Europe a également accepté de payer au cédant
quement des offres de produits pertinentes, mais propose
un montant complémentaire conditionnel, à partir du
également des alternatives ou des requêtes plus précises.
début de l’année 2005. Afin d’accélérer l’intégration de
L’internaute est ainsi en mesure d’obtenir une vision
BuyCentral, cet engagement éventuel a été remplacé par
d’ensemble rapide de la totalité de l’offre produit et
un paiement unique de 1,5 million d’Euros en septembre
peut se rendre d’un produit à un autre sans effectuer de
2004.
nouvelle requête.
Rapport aux actionnaires
résultats financiers
Au cours de la période de neuf mois arrêtée au 30
Pro forma
septembre 2004, Lycos Europe est parvenu à réduire
Au cours de l’année 2003, Lycos Europe a cédé Norsk
davantage sa dépendance à l’égard de l’activité publici-
Familieøkonomi (précédemment appelée Lycos Norway
taire. Les revenus issus des services payants et du
AS). Par ailleurs, au cours de la période de neuf mois
commerce en ligne ont affiché des taux de croissance
arrêtée au 30 septembre 2004, Lycos Europe a acquis
substantiels et reflètent les efforts accrus de Lycos Europe
united-domains AG, une société allemande spécialisée
visant à étendre son offre de services payants. Les reve-
dans l’enregistrement des noms de domaine au niveau
nus issus des services payants et du commerce en ligne
mondial, et BuyCentral S.A.S., une société française
ont contribué à hauteur de 31 pour cent et les revenus
opérant dans le domaine des plate-formes de commerce
d'interconnexion à hauteur de 25 pour cent du total des
en ligne en France et en Italie. Les tableaux suivants
revenus de Lycos Europe pour la période de neuf mois
présentent certaines informations financières relatives à
arrêtée au 30 septembre 2004.
Lycos Europe au titre de la période de neuf mois arrêtée
au 30 septembre 2004 et de la période de neuf mois
arrêtée au 30 septembre 2003, sur une base pro forma
non auditée, comme si la cession et les acquisitions
intervenues au cours des années 2003 et 2004 avaient
été réalisées au 1er janvier 2003.
Pro forma
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2004
(non auditée)
Pro forma
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2003
(non auditée)
Variation
Chiffre d’affaires
70 668
63 630
11%
Marge brute
29 583
19 908
49%
42%
32%
(35 111)
(38 727)
(9)%
(0,11)
(0,12)
(9)%
(28 486)
(27 949)
2%
En milliers d’Euros
(sauf les données concernant les actions)
Marge brute en %
Perte nette
Perte nette basique et diluée par action en Euro
EBITDA
07
08
Rapport aux actionnaires
Chiffre d’affaires
En milliers d’Euros
Réel
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2004
(non auditée)
Réel
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2003
(non auditée)
Variation
29 393
31 093
(5)%
Publicité
Services payants et commerce électronique
21 788
13 948
56%
Accès internet
17 935
15 622
15%
Licensing et autres
1 368
1 102
24%
70 484
61 765
14%
Pro forma
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2004
(non auditée)
Pro forma
Période de
neuf mois
arrêtée le
30 septembre
2003
(non auditée)
Variation
Chiffre d’affaires total
En milliers d’Euros
Publicité
29 393
31 164
(6)%
Services payants et commerce électronique
21 938
15 642
40%
Accès internet
17 935
15 622
15%
1 402
1 203
17%
70 668
63 630
11%
Licensing et autres
Chiffre d’affaires total
En s’élevant à 70,5 millions d’Euros pour la période de
rapport à la période de neuf mois arrêtée au 2003. La
neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004, le chiffre d’af-
hausse des revenus issus des services payants et du
faires de Lycos Europe a progressé de 14 pour cent par
commerce en ligne est le résultat d’une croissance
rapport à la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre
continue des produits existants et de la mise en place
2003. Corrigé de l’effet des sociétés du groupe cédées
récente de services payants. Corrigés de la cession de
en 2003 et acquises en 2004, le chiffre d’affaires a pro-
Norsk Familieøkonomi et des acquisitions de united-
gressé de 11 pour cent.
domains et de BuyCentral, les revenus issus des services
payants et du commerce électronique ont progressé de
Suite aux difficultés continues du marché de la publicité
40 pour cent.
en ligne et de la baisse de l’audience, les revenus publicitaires de Lycos Europe pour la période de neuf mois
Les revenus d’interconnexion pour la période de neuf
arrêtée le 30 septembre 2004, ont diminué de 5 pour
mois arrêtée au 30 septembre 2004 ont progressé de 15
cent par rapport à la période de neuf mois arrêtée au 30
pour cent par rapport à la période de neuf mois arrêtée
septembre 2003.
au 30 septembre 2003. La hausse des revenus d’interconnexion est principalement due à la croissance de la
Les revenus issus des services payants et du commerce
base des utilisateurs du DSL à la fois en Allemagne et
en ligne pour la période de neuf mois arrêtée au 30
en Suède.
septembre 2004, ont progressé de 56 pour cent par
Rapport aux actionnaires
Le chiffre d’affaires pour le trimestre clos le 30 septembre
pour le trimestre clos le 30 septembre 2003. La marge
2004, qui s’est élevé à 22,8 millions d’Euros, est en
brute pro forma a atteint 43 pour cent pour le trimestre
hausse de 18 pour cent par rapport aux 19,4 millions
clos le 30 septembre 2004, par rapport à 30 pour cent
d’Euros de chiffre d’affaires enregistrés pour le trimestre
pour le trimestre clos le 30 septembre 2003.
clos au 30 septembre 2003. Corrigé de l’effet des sociétés
du groupe cédées en 2003 et acquises en 2004, le chiffre
Ventes et marketing
d’affaires pro forma pour le trimestre clos le 30 septembre
Les coûts commerciaux et de marketing s’élevaient à 28,0
2004 a progressé de 11 pour cent par rapport au trimestre
millions d’Euros pour la période de neuf mois arrêtée
clos au 30 septembre 2003.
au 30 septembre 2004, soit une progression de 27 pour
cent par rapport à la période de neuf mois arrêtée au
Les revenus des échanges publicitaires ont représenté
30 septembre 2003. Cette hausse est due aux efforts
moins de 5 pour cent des revenus nets au cours de ces
marketing complémentaires, avec la concentration sur la
périodes.
croissance des services hauts de gamme et les services
d’interconnexion DSL.
Coûts des ventes
Bien que le chiffre d’affaires ait progressé de 14 pour
Au cours du trimestre clos le 30 septembre 2004, les
cent, le coût des ventes a diminué de 42,4 millions
coûts de ventes et de marketing se sont élevés à 8,3
d’Euros pour la période de neuf mois arrêtée au 30 sep-
millions d’Euros, par rapport à 6,2 millions d’Euros pour
tembre 2003 à 41,0 millions d’Euros pour la période de
le trimestre clos le 30 septembre 2003. Cette progression
neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004, suite à l’effort
de 34 pour cent était principalement la conséquence des
constant de réduction des coûts. La marge brute a pro-
évènements mentionnés ci-dessus.
gressé de 11 points pour passer de 31 pour cent pour la
période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2003 à
Frais généraux et administratifs
42 pour cent pour la période de neuf mois arrêtée au 30
Les frais généraux et administratifs ont progressé de 22,6
septembre 2004. Corrigés de la cession de Norsk Familie-
millions d’Euros pour la période de neuf mois arrêtée
økonomi et des acquisitions de united-domains et de
au 30 septembre 2003 à 23,4 millions d’Euros pour la
BuyCentral, le coût des ventes s’est amélioré de 6 pour
période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004,
cent.
principalement en raison des coûts supportés par les
sociétés acquises en 2004 et des coûts relatifs à ces
La marge brute a atteint 43 pour cent pour le trimestre
clos le 30 septembre 2004, par rapport à 28 pour cent
acquisitions.
09
10
Rapport aux actionnaires
Les frais généraux et administratifs pour le trimestre
complémentaires de 0,7 million d’Euros dans les neufs
clos le 30 septembre 2004 ont progressé de 12 pour
premiers mois de 2004, qui ont été encourus principale-
cent par rapport à la même période l’an dernier, pour
ment par sa filiale danoise.
les raisons mentionnées ci-dessus.
Autres produits d’exploitation
Recherche et développement
Lycos Europe et Espotting Media, un fournisseur de
Les frais encourus de recherche et développement se
services de placements payants, ont mis fin, en date
sont élevés à 17,4 millions d’Euros pour la période de
effective du 1er juillet 2004, au contrat pan-européen de
neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004, par rapport à
coopération, qui avait été signé en juillet 2002.L’accord
19,2 millions d’Euros pour la période de neuf mois arrê-
réglementait l’incorporation de liens sponsorisés au sein
tée au 30 septembre 2003. Cette diminution de 9 pour
d’une aire spécifique du service de portail de Lycos Europe
cent est principalement liée à l’attention particulière
et était initialement conclu pour une période de trois
portée par Lycos Europe à la réduction des coûts, à
ans. Lycos Europe et Espotting Media continueront de
travers la réalisation en interne de la plupart des travaux
coopérer sur la base de termes nouveaux et simplifiés
de développement et au transfert des efforts de recherche
jusqu’au moment où Lycos Europe cédera ses pages
et développement des établissements de Lycos Europe
vues à un autre acheteur. Cet accord de coopération a
de l’Europe de l’ouest vers l'Arménie, ce qui a entraîné
généré approximativement 5,8 millions d’Euros de chiffre
une diminution des coûts salariaux.
d’affaires par an pour Lycos Europe. Afin de compenser
la résiliation anticipée de ce contrat, Espotting Media a
Les coûts de recherche et développement ont diminué
versé à Lycos Europe un paiement unique de 2,1 millions
de 6,2 millions d’Euros pour le trimestre clos le 30 sep-
d’Euros, qui a été comptabilisé en tant qu’autres produits
tembre 2003 à 5,7 millions d’Euros pour le trimestre
d’exploitations au cours du troisième trimestre 2004.
clos le 30 septembre 2004. Cette diminution de 9 pour
cent était due aux raisons mentionnées ci-dessus.
Amortissement des actifs incorporels
Du fait de l’adoption de la norme SFAS 142 le 1er janvier
Coûts de restructuration
2002, Lycos Europe procède annuellement à une évalua-
Le 10 novembre 2003, Lycos Europe a annoncé un pro-
tion à la juste valeur, centrée sur le goodwill ainsi que
gramme de grande ampleur destiné à accroître sa com-
sur les actifs incorporels autres que le goodwill. Les
pétitivité sur le marché. En conséquence, Lycos Europe
évaluations à la juste valeur menées au cours des se-
a supporté des coûts de restructuration de 3,1 millions
conds trimestres 2003 et 2004 n’ont mis en évidence
d’Euros au cours du dernier trimestre 2003 et des coûts
aucun indice nécessitant de constater une dépréciation
Rapport aux actionnaires
complémentaire en 2003 et 2004. Au cours de la période
L’EBITDA a progressé de (8,2) millions d’Euros pour le
de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004, un montant
trimestre clos le 30 septembre 2003 à (7,2) millions
de 8,1 millions d'Euros était comptabilisé en goodwill
d’Euros pour le trimestre clos le 30 septembre 2004.
et un montant complémentaire de 2,9 million d’Euros
était enregistré comme autres actifs incorporels suite
Financement
aux acquisitions de united-domains AG et BuyCentral
Le montant total des disponibilités et équivalents ainsi
S.A.S. Par ailleurs, suite à l’acquisition de Tiscali AB,
que des dépôts à court et à long termes a diminué de
un montant préliminaire de 7,8 millions d’Euros était
175,2 millions d’Euros au 31 décembre 2003 à 123,7
enregistré en goodwill et un montant préliminaire de 1,8
millions d’Euros au 30 septembre 2004. Au cours de la
million d’Euros était comptabilisé comme autres actifs
période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004,
incorporels.
Lycos Europe a utilisé 22,6 millions d’Euros de trésorerie
pour ses activités opérationnelles et un montant de 5,2
EBITDA
millions d’Euros a été utilisé pour l’acquisition d’actifs à
L’EBITDA n’est pas un indicateur reconnu par les normes
long terme, incluant un engagement à hauteur de 10,39
comptables américaines (US-GAAP). Ce dernier et des
pour cent dans le capital social de Best of Micro, ancien
indicateurs similaires sont utilisés par différentes sociétés
actionnaire de BuyCentral S.A.S.
avec différents objectifs et sont souvent calculés de
manière à refléter la situation unique de ces sociétés.
Le montant des paiements réalisés pour les acquisitions
Se reporter à la page 37 pour la définition de l’EBITDA
d’united-domains AG, de BuyCentral S.A.S. et de Tiscali
de Lycos Europe.
AB, net de la trésorerie acquise, s’est élevé à 23,4
millions d’Euros, dont 1,5 million d’Euros au titre du
L’EBITDA s’élève à (28,7) millions d’Euros pour la période
paiement d’un engagement conditionnel aux cédants de
de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004, par rapport
BuyCentral S.A.S.. Le montant actuel des disponibilités
à (28,6) millions pour la période de neuf mois arrêtée
et équivalents, s’élève à 61,3 millions d’Euros au 30
au 30 septembre 2003. Corrigé de l’effet des sociétés du
septembre 2004, partiellement augmenté suite au désin-
groupe vendues en 2003 et acquises en 2004, l’EBITDA
vestissement d’une somme de 34,6 millions d’Euros de
a diminué de 2 pour cent, en raison principalement des
dépôts vers les disponibilités et équivalents. Lycos Europe
efforts marketing complémentaires centrés sur la crois-
s’est concentrée sur la réduction de ses pertes opération-
sance des services hauts de gamme.
nelles et continuera en ce sens, la société ne prévoyant
pas de besoin de financement complémentaire jusqu’à
ce que les flux de trésorerie deviennent positifs.
11
Rapport aux actionnaires
structure de
l’actionnariat
performance du
cours de l’action
La structure juridique du capital de Lycos Europe au 30
Au cours des neufs premiers mois de 2004, le cours de
septembre 2004 est la suivante : Terra Networks S.A.
l’action Lycos Europe a diminué de 0,83 Euro au 2 janvier
(32,1%), Bertelsmann Internet Holding GmbH / Fireball
2004 à 0,66 Euro au 30 septembre 2004, soit une dimi-
Internet GmbH / Jahr Vermögensverwaltung GmbH & Co.
nution d’environ 20 pour cent. Le cours de l’action Lycos
KG (20,0%), Christoph Mohn Internet Holding GmbH
Europe est nettement supérieur aux performances du
(12,1%), Lycos Europe N.V. [actions propres] (0,2%), et
Technology All Share Index durant le premier trimestre
flottant (35,6%, incluant Talpa Capital B.V., une société
de 2004. Par la suite et de manière quasi-permanente,
contrôlée par l’investisseur hollandais John H. H. de Mol).
le cours de l’action Lycos Europe s’est aligné sur l’évolution du Technologie All Share Index. Finalement, au cours
Au 30 septembre 2004, le nombre total d’actions en
du troisième trimestre de 2004, le cours de l’action Lycos
circulation, hors actions propres, s’élève à 311 576 344.
Europe a été de nouveau relativement volatile et finalement moins performant que le Technology All Share Index.
Performance du cours de l'action Lycos Europe
par rapport à Technology All Share Index
160
140
120
Lycos Europe
100
Technology All Share
80
60
2004
40
Date
24.09.
10.09.
27.08.
13.08.
30.07.
16.07.
02.07.
18.06.
04.06.
21.05.
07.05.
23.04.
09.04.
26.03.
12.03.
27.02.
13.02.
30.01.
0
16.01.
20
02.01.
Pourcent
12
Rapport aux actionnaires
perspectives
Au cours de la période de neuf mois arrêtée au 30
septembre 2004, Lycos Europe a bénéficié des résultats
positifs consécutifs aux réorganisations de ces pôles
évolution du
management
d’activité initiées au début de l’année 2004. La nouvelle
structure des pôles d’activité a également révélé davantage d’opportunités de rationalisation. Lycos Europe
prévoit par ailleurs d’effectuer davantage d’efforts afin
de réduire sa base de coût dans un futur proche. Dans
le court terme, Lycos Europe prévoit de supporter des
En septembre 2004, le Docteur Ralf Struthoff, Directeur
coûts de restructuration supplémentaires, alors que,
Administratif et Financier, a annoncé son intention de
dans le long terme, certaines activités devraient venir
quitter Lycos Europe pour rejoindre un autre poste au
diminuer la base de coût de Lycos Europe de façon
sein d’une société privée. Lycos Europe annoncera son
significative.
successeur ainsi que sa date de départ en temps voulu.
D’ici, les responsabilités du Docteur Struthoff resteront
En raison de l’évolution favorable entraînée par sa con-
inchangées.
centration sur les services payants et le commerce en
ligne, et du fait de l’intégration de Tiscali Suède en date
effective du 29 septembre 2004, Lycos Europe s’attend
à ce que ses revenus totaux atteignent 100 millions
d’Euros en 2004, et ce, malgré la baisse de l’audience
enregistrée sur 2004 qui impacte négativement les revenus publicitaires locaux. Il s’agit d’une forte croissance
par rapport à 2003. Cependant, la forte progression des
revenus ne sera pas encore totalement reflétée dans les
résultats financiers de Lycos Europe, en raison de l’augmentation des investissements réalisés, plus particulièrement dans le domaine des services payants. Sur une
base annuelle, Lycos Europe s’attend néanmoins à une
amélioration de ses résultats financiers par rapport à
l’an dernier.
Lycos Europe étant parvenue à retrouver en 2004 le
chemin de la croissance, la société est confiante sur l’atteinte de son objectif stratégique consistant à accroître
ses revenus issus des services payants et du commerce
en ligne à 100 millions d’Euros d’ici deux à quatre ans,
ceux-ci représentant alors 30 à 40 pour cent de ses
revenus totaux.
Haarlem, Pays-bas
20 octobre 2004
Christoph Mohn, Président Directeur Général
13
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
états financiers consolidés
intérimaires simplifiés non audités
14
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
15
16
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
US-GAAP
Compte de résultat consolidé intérimaire simplifié non audité
de Lycos Europe N.V.
Trimestre clos le
Trimestre clos le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
8 610
9 911
Services payants et commerce électronique
7 852
4 230
Accès internet
5 953
4 812
En milliers d’Euros
(sauf pour les données concernant les actions)
Chiffre d’affaires
Publicité
Licensing et autres
423
443
22 838
19 396
(13 054)
(13 967)
9 784
5 429
Frais marketing et commerciaux
(8 283)
(6 202)
Frais généraux et administratifs
(7 952)
(7 115)
Frais de recherche et développement
(5 670)
(6 214)
Total du chiffre d’affaires
Coût des ventes
Marge brute
Charges d’exploitation
Amortissement des immobilisations incorporelles
(483)
(264)
(22 388)
(19 795)
Autres produits d’exploitation
2 100
–
Total autres produits d’exploitation
2 100
–
(10 504)
(14 366)
1 155
1 144
(10)
(30)
Total charges d’exploitation
Perte nette d’exploitation
Autres (charges) et produits
Produits sur intérêts
Charges d’intérêts
Autres produits (charges) nets
316
690
1 461
1 804
(9 043)
(12 562)
(6)
–
(9 049)
(12 562)
(0,03)
(0,04)
311 576 344
311 576 344
Total autres (charges) et produits
Perte nette avant impôts
Impôt sur les sociétés
Perte nette
Perte nette par action et perte nette diluée par action
Moyenne pondérée du nombre d’actions en circulation
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés intérimaires simplifiés non audités.
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
US-GAAP
Compte de résultat consolidé intérimaire simplifié non audité
de Lycos Europe N.V.
En milliers d’Euros
Période de neuf
Période de neuf
mois arrêtée le
mois arrêtée le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
29 393
31 093
(sauf pour les données concernant les actions)
Chiffre d’affaires
Publicité
Services payants et commerce électronique
21 788
13 948
Accès internet
17 935
15 622
Licensing et autres
1 368
1 102
70 484
61 765
(41 039)
(42 405)
29 445
19 360
Frais marketing et commerciaux
(27 977)
(22 039)
Frais généraux et administratifs
(23 424)
(22 615)
Frais de recherche et développement
(17 396)
(19 168)
Total du chiffre d’affaires
Coût des ventes
Marge brute
Charges d’exploitation
Coûts de restructuration
(712)
–
(1 052)
(808)
(70 561)
(64 630)
Autres produits d’exploitation
2 100
–
Total autres produits d’exploitation
2 100
–
(39 016)
(45 270)
3 531
4 631
Charges d’intérêts
(45)
(110)
Autres produits nets
208
958
Amortissement des immobilisations incorporelles
Total charges d’exploitation
Perte nette d’exploitation
Autres (charges) et produits
Produits sur intérêts
Total autres (charges) et produits
Perte nette avant impôts
3 694
5 479
(35 322)
(39 791)
Impôt sur les sociétés
Perte nette
(44)
(5)
(35 366)
(39 796)
Perte nette par action et perte nette diluée par action
Moyenne pondérée du nombre d’actions en circulation
(0,11)
(0,13)
311 576 344
311 576 344
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés intérimaires simplifiés non audités.
17
18
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
US-GAAP
Bilan consolidé intérimaire simplifié non audité
de Lycos Europe N.V.
En milliers d’Euros
30 septembre
31 décembre
2004
2003
(non audité)
Actif
Actif à court terme
Disponibilités et équivalents
61 260
78 330
Dépôts à court terme
22 354
62 500
Créances clients nettes de provisions
20 391
16 953
191
345
Créances vis-à-vis des sociétés liées
Charges constatées d’avance et autres créances à court terme
13 999
13 345
Total actif à court terme
118 195
171 473
Dépôts à long terme
40 040
34 403
Immobilisations corporelles nettes
10 948
13 953
Écart d'acquisition net
15 857
–
Immobilisations incorporelles nettes
14 926
12 196
1 835
1 442
376
–
202 177
233 467
4
685
Charges constatées d’avance et autres créances à long terme
Impôts différés actifs
Total actif
Dettes et capitaux propres
Dettes à court terme
Dettes à court terme
Dettes vis-à-vis des sociétés liées
77
368
Dettes fournisseurs
12 889
10 314
Charges à payer et autres dettes à court terme
22 874
19 945
6 408
8 317
42 252
39 629
1 324
165
Produits constatés d’avance à court terme
Total dettes à court terme
Autres dettes à long terme
Produits constatés d’avance à long terme
Total dettes
2 184
2 005
45 760
41 799
Engagements hors bilan
Capitaux propres
Actions de type AA
620
620
Actions de type AB
620
620
Actions ordinaires de type B au porteur
Prime d’émission
Actions auto détenues
Report à nouveau
1 883
1 883
1 610 191
1 610 191
(2 052)
(2 052)
(1 455 177)
(1 419 811)
Écarts de conversion
332
217
Total capitaux propres
156 417
191 668
Total passif
202 177
233 467
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés intérimaires simplifiés non audités.
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
US-GAAP
Tableaux des flux de trésorerie consolidés intérimaires simplifiés non audités
de Lycos Europe N.V.
Période de neuf
Période de neuf
mois arrêtée le
mois arrêtée le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
(35 366)
(39 796)
10 258
16 631
En millions d’Euros
Flux d’exploitation
Perte nette
Éliminations des éléments sans incidence
sur la trésorerie ou non liés à l’exploitation
Amortissements et provisions
Produit issus des ventes des filiales
Autres éléments non monétaires
–
(1 549)
125
(210)
809
4 400
1 912
6 519
Variation du Besoin en Fonds de Roulement d’Exploitation (BFR)
Diminution des créances clients
Diminution des charges constatées
d’avance et autres actifs circulants
(Augmentation)/Diminution des charges constatées
d’avance et autres actifs non circulants
107
(744)
Variation des comptes d’exploitation avec les sociétés liées
(257)
850
Diminution des dettes fournisseurs
(362)
(4 704)
803
(5 865)
(1 741)
(2 894)
Augmentation/(Diminution) des charges
à payer et autres dettes à court terme
Diminution des produits constatés d’avance
Augmentation/(Diminution) des dettes à long terme
1 159
(178)
12 813
12 256
(22 553)
(27 540)
Total des variations
Total des flux de trésorerie d’exploitation
Flux d’investissement
Acquisitions d’immobilisations à long terme
(5 173)
(6 663)
Variation nette des dépôts à court et à long termes
34 620
(29 989)
Prix d’acquisition net de la trésorerie des sociétés acquises
(23 381)
–
–
(860)
6 066
(37 512)
Prix de cession net de la trésorerie des sociétés cédées
Total des flux de trésorerie de financement
Flux de financement
Variation de la dette à court terme
(681)
(34)
Total des flux de trésorerie d’investissement
(681)
(34)
98
(113)
(17 070)
(65 199)
Trésorerie (disponibilités et équivalents) à l’ouverture
78 330
134 768
Trésorerie (disponibilités et équivalents) à la clôture
61 260
69 569
Effets des différences de change sur la trésorerie
Variation nette de la trésorerie (disponibilités et équivalents)
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés intérimaires simplifiés non audités.
19
20
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
US-GAAP
Tableau de variation des capitaux propres consolidés simplifié non audité
de Lycos Europe N.V.
En milliers d’Euros
Actions de type AA
Actions de type AB
Actions de type B
(sauf pour les données
Nombre
Montant
Nombre
Montant
Nombre
Montant
concernant les actions)
d’actions
H
d’actions
H
d’actions
H
62 000 000
620
62 000 000
620
Solde au 31 décembre 2002
Annulation d’actions propres
215 577 144
2 156
(27 277 144)
(273)
Écart de conversion
Perte nette
Solde au 30 septembre 2003
62 000 000
620
62 000 000
620
188 300 000
1 883
62 000 000
620
62 000 000
620
188 300 000
1 883
62 000 000
620
62 000 000
620
188 300 000
1 883
Écart de conversion (perte)
Perte nette
Solde au 30 décembre 2003
Écart de conversion (perte)
Perte nette
Solde au 30 septembre 2004
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés intérimaires simplifiés non audités.
États financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Prime
d’émission
Actions propres
Report à
Autres
Total autres
nouveau
réserves
réserves
Total
H
Nombre
Montant
H
d’actions
H
H
H
H
1 687 298
(28 000 800)
(79 432)
(1 363 685)
191
(1 363 494)
247 768
(77 107)
27 277 144
77 380
(55)
(55)
(55)
(39 796)
(39 796)
136
(1 403 345)
207 917
81
81
81
(16 330)
(16 330)
217
(1 419 594)
191 668
–
(39 796)
1 610 191
(723 656)
(2 052)
(1 403 481)
(16 330)
1 610 191
(723 656)
(2 052)
(1 419 811)
115
(35 366)
1 610 191
(723 656)
(2 052)
(1 455 177)
332
115
115
(35 366)
(35 366)
(1 454 845)
156 417
21
22
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Lycos Europe N.V.
Annexes aux états financiers consolidés
intérimaires simplifiés non audités
La Société
Lycos Europe N.V (NL0000233195) est un des sites Internet leaders en Europe, donnant accès à un réseau
pan-européen de sites Internet en huit langues. La Société s’adresse à une large gamme de groupes ciblés via
ses principaux pôles d’activité : portail & communication, communautés, hébergement et domaine, commerce
en ligne & recherche. Le réseau Lycos Europe représente un support de communication attractif à la fois pour
les internautes mais aussi pour les publicitaires et les partenaires de commerce en ligne en Europe. Chaque
mois, approximativement 20 millions d’utilisateurs visitent les sites Lycos en Europe. Aujourd’hui Lycos Europe
génère plus de 2,0 milliards de pages lues chaque mois. Avec un réseau de sites web couvrant l’Allemagne,
l’Autriche, le Danemark, l’Espagne, la France, la Grande Bretagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse,
Lycos Europe dispose d’une large couverture en Europe.
Bases de la présentation
Les états financiers consolidés intermédiaires simplifiés non audités de Lycos Europe NV (« Lycos Europe » ou
la « Société ») présentés pour le trimestre et la période de neuf mois arrêtés le 30 septembre 2004 ont été
préparés suivant les principes comptables généralement admis aux États-Unis (« US-GAAP ») pour des arrêtés
intérimaires. Par conséquent, certaines informations ou notes explicatives habituellement incluses dans les
états financiers annuels ont été condensées ou omises. Selon la direction, les états financiers ci-joints
contiennent l’ensemble des ajustements nécessaires à une image fidèle de la situation financière, du compte
de résultat et des flux de trésorerie des périodes intérimaires concernées. De tels ajustements sont de nature
normale et récurrente. Certains reclassements ont été effectués sur la présentation des états financiers des
périodes antérieures afin de la rendre conforme à celle de la période actuelle. Les résultats d’une période
intérimaire ne donnent pas nécessairement une indication du résultat d’un exercice annuel. Les états financiers
intérimaires simplifiés non audités ci-joints doivent être lus en liaison avec les états financiers consolidés
audités inclus dans le Rapport Annuel de la Société pour l’exercice annuel arrêté au 31 décembre 2003 déposé
à la Deutsche Börse de Francfort.
Résumé des principales méthodes comptables
Principe de consolidation
Les états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités comprennent les comptes de Lycos Europe
N.V. et de toutes les filiales détenues majoritairement, qui le sont toutes à 100 pour cent. Toutes les transactions
significatives entre les sociétés du Groupe ont été éliminées lors de la consolidation. Les participations sur
lesquelles la Société peut exercer une influence notable, mais dont elle ne possède pas la majorité du capital
ou qui ne sont pas contrôlées d'une autre façon par la Société, sont enregistrées selon la méthode de la mise
en équivalence.
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Reconnaissance du revenu
La Société génère ses revenues à partir :
■
de la publicité
■
des services payants et du commerce électronique
■
de l’interconnexion
■
des licences et autres
Les revenus publicitaires (publicité) proviennent de contrats à court-terme et de paiements effectués par les
partenaires commerciaux en contrepartie de l'insertion et de la mise en avant à long terme de bannières et
d'espaces publicitaires sur les sites de la Société. Selon les termes de ces contrats, la Société garantit pour
un prix fixe ou variable un nombre d’impressions (accès aux pages Internet présentant la publicité) ou de
références à d’autres sites Internet. Les revenus publicitaires sont reconnus au prorata de la réalisation de la
prestation sur la période pendant laquelle la publicité est présentée, à condition qu'il ne subsiste aucune
obligation importante pour la Société à la fin de la période et que le recouvrement de la créance soit raisonnablement assuré. Les obligations de la Société incluent traditionnellement la garantie d'un nombre minimum
de bandeaux publicitaires ou " d'impressions " vues par les utilisateurs des sites de la Société.
Les revenus issus des services payants et des achats en ligne correspondent aux droits versés par les internautes
pour l’accès à certains produits de la Société, à des commissions sur le chiffre d'affaires réalisé par les partenaires
au travers des sites de la Société, ainsi que de la vente de marchandises sur internet. Les revenus des achats
en ligne sont reconnus au moment où la prestation est réalisée, à condition qu'il ne subsiste aucune obligation
importante restante pour la Société et que le recouvrement de la créance soit raisonnablement assuré.
Les revenus issus de l’interconnexion correspondent à la partie des recettes d’interconnexion dus à la Société.
Ces revenus correspondant à l’accès Internet facturé aux clients sont enregistrés quand la Société agit comme
principal intervenant dans la transaction et qu’elle supporte les risques de pertes sur le recouvrement des
créances. Seule une commission (kick back fee) est enregistrée quand les critères qui viennent d’être énoncés
ne sont pas remplis. Les revenus sont reconnus quand les prestations sont réalisées.
Les revenus des licences et autres revenus proviennent des revenus de licences correspondant aux droits versés
pour les licences des produits ainsi que pour les services liés de maintenance et d'assistance technique. Les
revenus des licences sont reconnus au moment où la prestation est réalisée, à condition qu'il ne subsiste
aucune obligation importante pour la Société et que le recouvrement de la créance soit probable. Les revenus
issus des contrats de maintenance et d'assistance technique, y compris les revenus liés à la vente initiale de
la licence, sont différés et enregistrés au prorata temporis sur la période de service.
Les revenus issus des opérations d’échange publicitaire sont comptabilisés conformément à la norme comptable
99-17 de l'Emerging Issues Task Force (« EITF ») intitulée « Comptabilisation des opérations de troc publicitaire ».
Conformément à cette directive, ces opérations ont été valorisées sur la base d'opérations monétaires similaires
réalisées dans les six mois précédant la date de l'échange. Les revenus publicitaires sont pris en compte au
cours de la période pendant laquelle les annonces sont diffusées. Au cours des périodes de neuf mois arrêtées
les 30 septembre 2004 et 2003, les revenus issus des échanges publicitaires ont représenté moins de 5 pour
cent des revenus totaux.
23
24
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Les contrats de vente avec livraisons multiples sont comptabilisés conformément à la norme comptable 00-21
de l’Emerging Issues Task Force (« EITF ») intitulée « Comptabilisation des contrats de vente avec livraisons
multiples ». Un contrat de vente avec livraisons multiples doit être divisé en unités séparées de comptabilisation.
Trois critères sont nécessaires à cette séparation: chaque élément doit pouvoir être valorisé séparément, la
juste valeur des éléments non délivrés doit pouvoir être prouvée et les éléments délivrés ou non doivent être
sous le contrôle de Lycos Europe.
Disponibilités et équivalents, dépôts à court et à long termes
La Société investit ses excédents de trésorerie dans des instruments financiers émis par des établissements
bancaires et d’autres émetteurs privés de grande qualité. Tous les instruments hautement liquides avec une
maturité à l’origine de trois mois au plus, sont considérés comme de la trésorerie. Les instruments financiers
avec une maturité supérieure à trois mois sont repris sous la dénomination de dépôts. Les dépôts avec une
maturité à l’origine inférieure à douze mois à partir de la date de clôture sont considérés comme des dépôts
à court terme. Les dépôts avec une maturité à l’origine de plus de douze mois à partir de leur date d’entrée
dans le bilan sont considérés comme des dépôts à long terme.
Écart d’acquisition (goodwill) et autres actifs incorporels
Les actifs incorporels acquis avec une durée de vie déterminée sont capitalisés et amortis linéairement sur la
durée de vie économique. Pour les actifs incorporels identifiables développés en interne, seuls les coûts directs
externes mis en œuvre lors de la création de ces actifs sont capitalisés et amortis linéairement sur la durée de
vie économique. La Société révise la durée de vie économique de ses actifs incorporels dans l’optique d’une
dépréciation à chaque fois que des événements ou des circonstances particulières indiquent que la valeur
comptable de ces actifs ne sera peut être pas recouvrée.
La Société évalue les écarts d’acquisition, qui représentent le surcoût d’une acquisition par rapport à la juste
valeur de l’actif net acquis, et sur une base annuelle entre les dates de tests annuels, les écarts d’acquisition
et les actifs incorporels à durée de vie indéterminée pouvant faire l’objet d’une dépréciation si des circonstances
particulières ou des évolutions indiquent que les actifs soient dépréciés. Le montant de la dépréciation des
écarts d’acquisition, si applicable, est mesuré par le biais d’une projection de cash-flows d’exploitation actualisés
par l’utilisation d’un taux reflétant la moyenne du coût du capital pour l’entreprise.
Les valeurs comptables des actifs à longue durée de vie, tel que les biens immobiliers, les installations et les
équipements, ainsi que les actifs incorporels soumis à l’amortissement sont examinées en vue d’une éventuelle
dépréciation à chaque fois que des circonstances particulières ou des évolutions indiquent que sa valeur
comptable ne sera peut être pas réalisée. Dans le cas où les faits indiquent que la valeur nette comptable des
actifs incorporels à longue durée de vie puisse être à déprécier, il est procédé à une évaluation de la recouvrabilité
selon laquelle les futurs cash-flow non actualisés estimés liés à l’actif sont comparés à la valeur nette comptable
de l’actif afin de déterminer si une réduction du montant à la juste valeur de l’actif est nécessaire. La durée
de vie utile restante des actifs est évaluée. Une dotation exceptionnelle pour provision pour dépréciation est
enregistrée pour le montant correspondant à l’écart entre la valeur nette comptable et la juste valeur de l’actif.
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Entités non consolidées
Les participations de la Société dans des filiales dont elle détient moins de 20 pour cent du capital et dans
lesquelles elle ne peut exercer une influence notable sont comptabilisées au coût d’acquisition.
Prise en compte d’estimations
La préparation des états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités selon les principes US-GAAP
nécessite de la part de la direction la prise en compte d’estimations ou d’hypothèses, qui affectent les valeurs
d'actif et de passif inscrites dans les comptes, l'information présentée en annexe relative aux provisions sur
ces comptes d'actif et de passif à la date d’établissement des états financiers consolidés intérimaires simplifiés
non audités ainsi que les revenus et charges durant la période couverte par les états financiers. Les montants
définitifs pourraient différer de ces estimations.
Règles comptables récentes
En décembre 2002, le « Financial Accounting Standards Board » a émis la norme SFAS n°148 « Comptabilisation
des plans d’intéressement par action – Transition et information à inclure en annexe », qui modifie la norme
FASB n°123 « Comptabilisation des plans d’intéressement par actions ». La norme n°148 apporte des méthodes
transitoires alternatives pour un changement volontaire de la comptabilisation à la juste valeur des plans
d’intéressement salariaux par actions. De plus, la norme n°148 modifie les exigences de la norme 123 en matière
d’information dans l’annexe afin d’améliorer la clarté et de mettre en évidence les informations relatives aux
effets pro-forma de l’utilisation de la méthode de comptabilisation des plans d’intéressements par actions et
ceci quelle que soit la méthode utilisée. Pour cela, il est requis que ces informations dans l’annexe aux états
financiers soient mieux mises en évidence et plus claires. Les conseils de transition et les stipulations de la
norme n°148 sur les publications annuelles sont effectifs pour les exercices arrêté après le 15 décembre 2002,
et certaines applications anticipées autorisées dans certains cas. Lycos Europe N.V. a adopté la présentation
des informations par la SFAS n°148 à partir du 15 décembre 2002.
La Société comptabilise ses plans d'options de souscription d'actions selon la méthode de la valeur intrasèque
prescrite par l’Accounting Board Opinion (APB) No. 25 « Comptabilisation des actions émises pour le personnel »,
selon laquelle aucune charge d’intéressement n’est reconnue au titre des options de souscription d’actions
attribuées à un prix d’exercice inférieur ou égal à leur juste valeur. Si la charge d’intéressement relatif au plan
d’intéressement par action de la Société et de ses filiales avait été basée sur les justes valeurs aux dates
d’attributions de ces récompenses selon la norme SFAS n° 123 « Comptabilisation des plans d’intéressement
par action » et amendé par SFAS n° 148 « Comptabilisation des plans d’intéressement par action – Transition
et information à inclure en annexe », la perte nette et la perte par action de la Société auraient été portées
aux montants pro forma indiqués ci-dessous.
25
26
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Trimestre clos le
Trimestre clos le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
(non audité)
(non audité)
(9 049)
(12 562)
(261)
(520)
(9 310)
(13 082)
Publiée
(0,03)
(0,04)
Pro forma
(0,03)
(0,04)
Période de
Période de
neuf mois
neuf mois
En milliers d’Euros
(sauf données par action)
Perte nette
Publiée
Dépenses d’intéressement
Perte nette pro forma
Perte par action en Euro
En milliers d’Euros
(sauf données par action)
arrêtée le
arrêtée le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
(non auditée)
(non auditée)
(35 366)
(39 796)
Perte nette
Publiée
Dépenses d’intéressement
(895)
(1 615)
(36 261)
(41 411)
Publiée
(0,11)
(0,13)
Pro forma
(0,12)
(0,13)
Pro forma
Perte nette par action en Euro
Le 30 avril 2003, le « Financial Accounting Standards Board » a émis la norme SFAS n°149, « Amendement de
la Norme 133 sur les Instruments Dérivés et sur les Activités de Couverture (la Norme) ». La Norme amende et
clarifie la comptabilisation financière et le reporting des instruments dérivés et des activités de couverture
tels que définis dans la norme 133. La Norme amende la Norme 133 afin de clarifier la définition d’un produit
dérivé, étend la nature des exemptions de la Norme 133, clarifie l’application de la comptabilisation de certains
instruments de couvertures quand ils sont utilisés, clarifie l’application du paragraphe 13 de la Norme 133 aux
instruments dérivés incorporés dont le sous jacent est un taux d’intérêt, et modifie la présentation des flux de
trésorerie relatifs à des instruments dérivés qui contiennent des éléments de financement. Cette norme est
applicable pour les instruments financiers acquis ou modifiés après le 30 juin 2003, à l’exception des instruments
financiers rachetables par mandat des entités privées. Lycos Europe N.V. n’a pas acquis ou modifié d’instruments
financiers après le 30 juin 2003, et a adopté la norme à compter du 1er juillet 2003. L’adoption de la norme
n’a pas eu d’impact significatif sur les états financiers de Lycos Europe N.V.
Le 15 mai 2003, le « Financial Accounting Standards Board » a émis la norme SFAS n°150, « Comptabilisation
de Certains Instruments Financiers ayant les Caractéristiques à la fois de Dettes et de Capitaux Propres ». La
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Norme requiert que les sociétés classent en dettes (ou en actifs dans certaines circonstances) trois catégories
d’instruments financiers autonomes qui entraînent des obligations pour la société. Généralement, la Norme
est applicable pour les instruments financiers acquis ou modifiés après le 31 mai 2003 et est dans tous les
cas effective au début de la première période intérimaire débutant après le 15 juin 2003. Lycos Europe N.V. a
adopté les dispositions de la norme le 1er juillet 2003. Lycos Europe N.V. n’a pas acquis d’instruments financiers
entrant dans le champ d’application de la norme durant le mois de juin 2003.
Disponibilités et équivalents, dépôts à court et à long termes
Les disponibilités et équivalents, ainsi que les dépôts à court et long termes se décomposent de la manière
suivante :
En milliers d’Euros
30 septembre
31 décembre
2004
2003
(non audité)
Disponibilités et équivalents
61 260
78 330
Dépôts à moins d’un an
22 354
62 500
35 237
29 600
Dépôt à long terme
- entre un et cinq ans
- à plus de cinq ans
Total
4 803
4 803
123 654
175 233
Un montant de 12,3 millions d’Euros et de 8,1 millions d’Euros, inclus dans le poste dépôt à long terme, a été
bloqué respectivement au 30 septembre 2004 et au 31 décembre 2003, principalement en raison des dépôts
versés dans le cadre de locations.
Créances clients
Les créances clients nettes se décomposent comme suit :
En milliers d’Euros
30 septembre
31 décembre
2004
2003
(non audité)
Créances clients
27 472
23 128
Déduction des provisions pour créances douteuses
(7 081)
(6 175)
Créances clients, nettes de provision
20 391
16 953
Les dotations aux provisions pour dépréciation des créances clients enregistrées dans le compte de résultat
consolidé intérimaire simplifié non audité se sont respectivement élevées à 1,3 million d'Euros et 0,6 million
d'Euros pour les périodes de neuf mois arrêtées au 30 septembre 2004 et au 30 septembre 2003. Ces coûts
sont inclus dans la catégorie des frais généraux et administratifs dans les comptes de résultat consolidés
intérimaires simplifiés non audités.
27
28
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Charges constatées d’avance et autres créances à court terme
Les charges constatées d’avance et les autres créances à court terme sont constituées de :
En milliers d’Euros
30 septembre
31 décembre
2004
2003
(non audité)
TVA déductible
2 134
3 014
Dépôts de garantie et acomptes
1 236
1 806
Charges constatées d’avance
2 180
2 603
Produits à recevoir
5 399
2 477
Autres créances à court terme
3 050
3 445
13 999
13 345
Charges constatées d’avance et
autres créances à court terme
Acquisition et cession
Le 20 juin 2003, Lycos Europe N.V. a cédé sa filiale norvégienne Norsk Familieøkonomi AS (précédemment
appelée Lycos Norway AS) au travers d'un management buyout pour un montant de 1 million d’Euros. Norsk
Familieøkonomi est un club de vente réservé à ses adhérents qui distribue de multiples services comme
l’assurance, l’électricité, le téléphone et des services bancaires à des coûts peu élevés à ses adhérents.
Le 13 janvier 2004, Lycos Europe N.V. a acquis l'ensemble des actions d’united-domains AG, une société
allemande spécialisée dans l’enregistrement mondial des noms de domaine. Le prix d’achat s'élevait à 7,1
millions d’Euros, conduisant à un écart d’acquisition de 4,6 millions d’Euros et à d’autres actifs incorporels
pour un montant de 1,9 million d’Euros. Lycos Europe N.V. a également accepté de payer au cédant un montant
conditionnel additionnel basé sur une formule qui s’appuie sur le nombre de nouveaux domaines enregistrés
au titre des nouvelles extensions au moment où ces nouvelles extensions sont en cours d’enregistrement. Ce
prix conditionnel, estimé à 1,2 million d’Euros, est comptabilisé en dettes et sera payé quand les conditions
nécessaires à sa réalisation seront réunies. Le chiffre d’affaire total, le revenu net et le total de l’actif de uniteddomains étaient respectivement de 3,5 millions d’Euros, 0,2 million d’Euros et 1,0 million d’Euros au 31 décembre
2003.
Le 30 janvier 2004, Lycos Europe a acquis l'ensemble des actions de BuyCentral S.A.S, une société française
opérant dans le domaine des plates-formes de commerce électronique en France et en Italie. BuyCentral S.A.S.
agrège les données relatives à des biens et services vendus en ligne et rend ses données disponibles sur ses
propres sites ou sur les sites de tiers. Le prix d’achat s'est élevé à 4,5 millions d’Euros générant un écart
d’acquisition de 3,5 millions d’Euros et d’autres actifs incorporels pour un montant de 1,0 million d’Euros. Une
rémunération conditionnelle de 1,5 million d’Euros, qui a été payée le 25 septembre 2004, était comprise
dans le prix de vente de 4,5 millions d’Euros. Le chiffre d’affaires total, le revenu net et le total de l’actif de
BuyCentral S.A.S. étaient respectivement de 1,4 million d’Euros, 0,1 million d’Euros et 1,2 million d’Euros au 31
décembre 2003.
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Le 30 août 2004, Lycos Europe a annoncé avoir conclu un accord au terme duquel elle faisait l’acquisition,
via sa filiale suédoise Spray Network AB, de l’ensemble des actions de Tiscali AB, une société suédoise opérant
dans la communication via internet, offrant l’accès haut-débit et bas-débit aux particuliers et aux professionnels
ainsi que des services de communication et des contenu novateurs. Cette acquisition inclut également le fournisseur d’accès à Internet et de messagerie électronique suédois home.se. Le montant de l’acquisition, qui
s’élève à 13,0 millions d’Euros a été payé le 29 septembre 2004, après approbation du Swedish Competition
Authority, conduisant à un écart d’acquisition préliminaire estimé à 7,8 millions d’Euros et à et un montant
complémentaire préliminaire de 1,8 million d’Euros enregistré en tant qu’autre actif incorporel. Le chiffre d’affaires
total, le résultat net et le total de l’actif de Tiscali AB étaient respectivement de 14,1 millions d’Euros, (3,4)
millions d’Euros et 8,8 millions d’Euros au 31 décembre 2003. Les états financiers de Tiscali AB ont été inclus
dans les états financiers consolidés de Lycos Europe au 29 septembre 2004.
Charges à payer et autres dettes à court terme
Les charges à payer et les autres dettes à court terme sont les suivantes :
En milliers d’Euros
30 septembre
31 décembre
2004
2003
(non audité)
Provision pour charges de personnel et charges liées
4 781
3 908
Provision pour charges marketing
3 561
2 024
Provision pour honoraires
1 181
1 145
298
2 027
6 068
4 718
Provision pour restructuration
Autres dettes à court terme
Autres charges à payer
Charges à payer et autres dettes à court terme
6 985
6 123
22 874
19 945
Coûts de restructuration
En novembre 2003, Lycos Europe a annoncé son intention de se concentrer sur ses produits principaux et sur
la mise en place des centres de profit, ce qui a conduit à un programme de grande portée destiné à accroître
la compétitivité de Lycos Europe sur le marché. Une partie de ce programme consistait en une réduction de
l’effectif et des coûts afférents.
29
30
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
L’évolution de la provision pour restructuration au cours de la période de neuf mois arrêtée le 30 septembre
2004, a été la suivante :
En milliers d’Euros
Provision pour restructuration au 31 décembre 2003
Charges de restructuration (*)
2 027
712
Paiements (*)
(2 441)
Provision pour restructuration au 30 septembre 2004 (*)
298
(*) non audité
Sont inclus, entre autres, dans les provisions pour restructuration au 30 septembre 2004 et au 31 décembre
2003, les coûts de licenciement pour respectivement 7 et 95 employés.
Écarts d’acquisition (ou Goodwill) et immobilisations incorporelles
Au cours du second trimestre 2004, la Société a procédé à son évaluation annuelle des écarts d’évaluation et
des actifs incorporels à durée de vie indéterminée. L’évaluation à la juste valeur menée au second trimestre
2004 n’indiquait pas la nécessité de procéder à une dépréciation complémentaire en 2004. Au 30 septembre
2004, un montant de 8,1 millions d'Euros a été comptabilisé en écarts d'acquisition et un montant complémentaire de 2,9 millions d’Euros a été enregistré en tant qu’autre actif incorporel, suite aux acquisitions de
united-domains AG et de BuyCentral S.A.S. De plus, à la suite de l’acquisition de Tiscali AB, un montant
préliminaire de 7,8 millions d’Euros a été enregistré en écart d’acquisition et un montant préliminaire de 1,8
million d’Euros a été comptabilisé en tant qu’autre actif incorporel (se reporter à la note sur les acquisitions
précédemment développée dans ce document).
Les écarts d'acquisition sont comptabilisés au coût historique, déduction faite des dépréciations cumulées
comme suit :
Amortissements
En milliers d’Euros,
Valeurs brutes
cumulés
Valeurs nettes
au 30 septembre 2004
(non auditées)
(non audités)
(non auditées)
Écarts d'acquisition
15 857
–
15 857
Ecarts d'acquisition
15 857
–
15 857
Les immobilisations incorporelles sont comptabilisées au coût historique, déduction faite des amortissements
cumulés comme suit:
Amortissements
En milliers d’Euros,
Valeurs brutes
cumulés
Valeurs nettes
au 30 septembre 2004
(non auditées)
(non audités)
(non auditées)
Licences et autres droits
53 857
(42 150)
11 707
Frais de recherche capitalisés
11 020
(8 054)
2 966
Logiciels acquis
Immobilisations incorporelles
3 036
(2 783)
253
67 913
(52 987)
14 926
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
En milliers d’Euros,
Amortissements
au 31 décembre 2003
Valeurs brutes
cumulés
Valeurs nettes
50 510
(41 475)
9 035
Frais de recherche capitalisés
8 831
(6 568)
2 263
Logiciels acquis
2 605
(1 707)
898
61 946
(49 750)
12 196
Licences et autres droits
Immobilisations incorporelles
Charges d’amortissement agrégées :
En milliers d’Euros
Trimestre clos
Trimestre clos
le 30 septembre
le 30 septembre
2004
2003
(non audité)
(non audité)
1 594
1 808
Période de
Période de
neuf mois
neuf mois
arrêtée le 30
arrêtée le 30
septembre
septembre
Charges d’amortissement agrégées
En milliers d’Euros
2004
2003
(non audité)
(non audité)
4 313
4 606
Charges d’amortissement agrégées
Charges d’amortissement attendues :
En milliers d’Euros
Au titre de l’exercice clos le 31 décembre
3 mois restants
(non audité)
2004
991
2005
3 233
2006
1 925
2007
1 635
2008
1 043
Transactions avec les sociétés liées
La Société a réalisé certaines transactions de vente et d’achats avec des sociétés liées, Terra Networks et
Bertelsmann. Les factures sont établies à des tarifs considérés comme étant proches de la juste valeur.
Perte par action
Du fait des pertes nettes sur toutes les périodes présentées, la prise en compte des options dans le calcul du
nombre moyen pondéré d’actions ordinaires a un effet anti-dilutif; par conséquent, il n’y a aucune différence
entre le résultat par action et le résultat dilué par action.
31
32
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Impôts sur les bénéfices
Étant donné que la Société a été considérablement déficitaire chaque année depuis sa création, la Société estime
nécessaire de provisionner tous les impôts différés actifs, dans la mesure où ils excèdent les différences imposables futures. A l’exception des impôts différés actifs, considérés selon la norme FAS 141 comme étant des
actifs incorporels distincts des écarts d’acquisition, aucun produit d’impôt différé significatif n’est présenté.
Les impôts différés actifs, liés à l’acquisition de BuyCentral S.A.S., s’élèvent à 0,4 million d’Euros dans le compte
de résultat consolidé intérimaire simplifié non audité de la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004.
Employés
En tenant compte des 32 salariés issus de l’acquisition de Tiscali AB, Lycos Europe employait 892 personnes
au 30 septembre 2004 par rapport à 925 personnes au 30 septembre 2003.
Plan d’options de souscription d’actions
Au cours de l’exercice 2000, la Société a approuvé un plan d’options de souscription d’actions (« le plan »),
qui prévoit l’attribution par la Société d’un maximum de 10 millions d’options d’achat d’actions de la Société.
Les options sont généralement attribuées pour une période de 8 ans.
Au 30 septembre 2004, le nombre total d’options attribuées et non exercées est de 1 673 082 options Lycos
Europe. Aucune option n’a été attribuée au cours de la période de neuf mois arrêtée au 30 septembre 2004.
Options en circulation
Nombre d’options
Fourchette de prix
d’exercice (en Euros)
Moyenne pondérée de la Moyenne pondérée
en circulation au durée de vie contractuelle du prix d'exercice
30 septembre 2004 (*)
restante (en années) (*)
par action (*)
0,00 –
2,50
240 432
3,7
1,86
2,50 –
7,50
583 950
4,2
6,16
7,50 –
17,50
372 400
2,4
14,05
17,50 – 30,00
476 300
3,1
28,80
1 673 082
3,4
13,74
(*) non audité
Options pouvant être exercées
Fourchette de prix
d’exercice (en Euros)
Nombre d’options
Moyenne pondérée
pouvant être exercées
du prix d'exercice
au 30 septembre 2004 (*)
par action
0,00 –
2,50
174 932
1,88
2,50 –
7,50
389 300
6,16
7,50 –
17,50
372 400
14,05
17,50 – 30,00
476 300
28,80
1 412 932
15,34
(*) non audité
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Les mouvements intervenus dans le programme d’options pendant la période de neuf mois arrêtée le 30
septembre 2004, sont présentés comme suit :
Moyenne pondérée
Options en circulation au 31 décembre 2003
Nombre
au prix d’exercice
d’options
par action en Euro
2 190 482
14,60
Options annulées (*)
(517 400)
17,36
Options en circulation au 30 septembre 2004 (*)
1 673 082
13,74
(*) non audité
Information sectorielle
Le chiffre d’affaires est ventilé par région géographique en fonction de la langue utilisée et du public ciblé par
le site générant le revenu. Le chiffre d’affaires est alloué par pays en fonction de la propriété des actifs générant
le revenu. Cette segmentation est cohérente avec les données fournies à la direction de la Société pour l’analyse
des performances et la prise de décision. La Société n’alloue pas ses charges d’exploitation ou autres charges
aux segments géographiques ou segments d’activité car la direction n’utilise pas ces informations pour mesurer
leur performance. La direction n’estime pas que l’imputation de ces dépenses soit utile à l’évaluation des performances des segments.
La répartition du chiffre d’affaires par région est la suivante :
En milliers d’Euros
Trimestre clos
Trimestre clos
le 30 septembre
le 30 septembre
2004
2003
(non audité)
(non audité)
Allemagne
7 954
5 740
Suède
6 858
5 512
France
2 836
2 059
Royaume-Uni
1 802
2 486
Autres pays
3 388
3 599
22 838
19 396
Total
33
34
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
En milliers d’Euros
Période de
Période de
neuf mois
neuf mois
arrêtée le
arrêtée le
30 septembre
30 septembre
2004
2003
(non auditée)
(non auditée)
Allemagne
23 823
17 997
Suède
20 630
16 644
France
8 633
6 941
Royaume-Uni
6 388
6 726
Autres pays
11 010
13 457
70 484
61 765
Total
La répartition du chiffre d’affaires par segments d’activité est la suivante :
En milliers d’Euros
Trimestre clos
Trimestre clos
le 30 septembre
le 30 septembre
2004
2003
(non audité)
(non audité)
Publicité
8 610
9 911
Services payants et commerce électronique
7 852
4 230
Interconnexion
5 953
4 812
423
443
22 838
19 396
Période de
Période de
neuf mois
neuf mois
arrêtée le 30
arrêtée le 30
septembre
septembre
Licensing et autres
Total
2004
2003
(non auditée)
(non auditée)
Publicité
29 393
31 093
Services payants et commerce électronique
21 788
13 948
Interconnexion
17 935
15 622
1 368
1 102
70 484
61 765
En milliers d’Euros
Licensing et autres
Total
Engagements hors bilan
Engagement minimum de bail et loyer
La Société a signé des baux locatifs en Allemagne, Arménie, Danemark, Espagne, France, Grande-Bretagne,
Italie, Pays-Bas et Suède.
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Les engagements futurs minimums (pour lesquels aucune annulation de contrat n’est possible) en vertu des
baux commerciaux sont les suivants :
En milliers d’Euros
Pour l’exercice social jusqu’au 31 décembre
3 mois restants
(non audité)
2004
1 193
2005
4 252
2006
3 628
2007
2 712
2008
2 253
Par la suite
Total
7 476
21 514
Litige
La Société peut parfois faire l’objet de procédures judiciaires et de demandes d’indemnités. La Société n’a
connaissance, à l’heure actuelle, d’aucune procédure judiciaire ou plainte susceptible, selon elle, d’affecter,
individuellement ou en global la situation financière, le compte de résultat ou les flux de trésorerie.
Autres Produits d’Exploitation
Lycos Europe et Espotting Media, un fournisseur de placement de services payants, ont mis fin en date effective
du 1er juillet 2004, au contrat pan-européen de coopération, qui avait été signé en juillet 2002. L’accord réglementait l’incorporation de liens sponsorisés au sein d’aires spécifiques du service de portail de Lycos Europe
et était initialement conclu pour une période de trois ans. Lycos Europe et Espotting Media continueront de
coopérer sur la base de termes nouveaux et simplifiés jusqu’au moment où Lycos Europe cédera son stock de
liens sponsorisés à un autre acheteur. Cet accord de coopération a généré approximativement 5,8 millions
d’Euros de revenus par an pour Lycos Europe. Afin de compenser la résiliation anticipée de ce contrat, Espotting
Media a versé à Lycos Europe un paiement unique de 2,1 millions d’Euros, comptabilisé en tant qu’autres produits
d’exploitation au cours du troisième trimestre 2004.
Directeurs
Luis Velo Puig-Durán, Directeur Général des Contenus de Terra Network S.A, a été nommé membre du Conseil
de Surveillance à l’assemblée générale ordinaire annuelle du 18 mai 2004. Simultanément, Pedro Javier Martinez
Diez, Joaquin Agut Bonsfills et Burkhard Schmidt ont quitté volontairement le Conseil de Surveillance de Lycos
Europe. Le nombre de membres du Conseil de Surveillance est donc passé de huit à six.
35
36
Annexes aux états financiers consolidés intérimaires simplifiés non audités
Actions et options détenues par les Membres du Conseil de Surveillance
et du Directoire au 30 septembre 2004
Membres du Conseil de Surveillance
Options
Aucune option de souscription d’actions n’a été attribuée ou acquise par les membres du Conseil de Surveillance.
Actions
Aucun membre du Conseil de Surveillance de Lycos Europe ne détient des actions de la Société.
Membres du Directoire
Options
Christoph Mohn (qui est le seul administrateur de Lycos Europe) détient 285 000 options de souscription
d’actions de la Société.
Actions
Christoph Mohn détient 8 333 actions de la Société et 100 pour cent de la Société Christoph Mohn Internet
Holding GmbH qui détient 37 730 000 actions dans la Société au 30 juin 2004.
Le Conseil de Direction
Haarlem, Pays-Bas
20 octobre 2004
Lycos Europe N.V.
Informations financières trimestrielles
Informations financières trimestrielles
(non auditées)
Clôture de
Trimestre clos Trimestre clos
En milliers d’Euros
le 31 mars
(sauf les données par action)
2002 (3)
Chiffre d’affaires
Résultat d’exploitation (perte)
Trimestre clos
Trimestre clos l'exercice le
le 30 juin le 30 septembre le 31 décembre 31 décembre
2002
2002
2002
2002
32 101
30 005
27 166
28 772
118 044
(23 231)
(29 143)
(31 574)
(6 381)
(90 329)
(19 284)
(27 461)
(30 378)
(1 450)
(78 573)
(119 678)
(27 461)
(30 378)
(1 450)
(178 967)
(0,06)
(0,09)
(0,10)
(0,00)
(0,25)
(0,38)
(0,09)
(0,10)
(0,00)
(0,57)
(17 351)
(22 441)
(15 651)
1 541
Perte nette avant l’effet cumulé du
changement de méthode comptable
Perte nette
Perte nette basique par action avant
prise en compte de l’effet cumulatif
du changement comptable en Euro (1)
Perte nette par action et
diluée en Euro (1)
EBITDA (2)
(53 902)
Clôture de
Trimestre clos Trimestre clos
En milliers d’Euros
(sauf les données par action)
le 31 mars
Trimestre clos
Trimestre clos l'exercice le
le 30 juin le 30 septembre le 31 décembre 31 décembre
2003
2003
2003
2003
2003
20 788
21 581
19 396
23 253
85 018
Résultat d’exploitation (perte)
(16 197)
(14 707)
(14 366)
(17 032)
(62 302)
Perte nette
(14 749)
(12 485)
(12 562)
(16 330)
(56 126)
(0,05)
(0,04)
(0,04)
(0,05)
(0,18)
(10 865)
(9 624)
(8 150)
(11 820)
(40 459)
Trimestre clos Trimestre clos
Trimestre clos
Chiffre d’affaires
Perte nette par action basique
et diluée en Euro (1)
EBITDA (2)
En milliers d’Euros
(sauf les données par action)
le 31 mars
le 30 juin le 30 septembre
2004
2004
2004
23 790
23 856
22 838
Résultat d’exploitation (perte)
(13 067)
(15 445)
(10 504)
Perte nette
(11 913)
(14 404)
(9 049)
(0,04)
(0,05)
(0,03)
(9 645)
(11 928)
(7 169)
Chiffre d'affaires
Perte nette par action basique
et diluée en Euro (1)
EBITDA (2)
(1) La somme de la perte nette par action n’est pas égale au résultat par action de l’année en raison des calculs effectués sur la base d’une
moyenne pondérée du nombre d’actions affectées par la date à laquelle les actions ont été émises.
(2) L’EBITDA est le résultat avant éléments financiers, impôt sur les bénéfices, dépréciation et amortissement qui est calculé en retranchant
les charges de dépréciation et d’amortissement à la perte d’exploitation. La Société estime que l’EBITDA est un indicateur important de
performance de son activité incluant la mesure de la capacité de la Société à générer de la trésorerie afin de financer ses investissements.
Cependant, l’EBITDA ne devrait pas être considéré comme une alternative au résultat opérationnel ou au résultat net comme indicateur de
performance de la Société, et ne devrait pas être considéré comme une alternative aux flux de trésorerie générés ou utilisés par les activités
d’exploitation pour mesurer ses liquidités, établis dans chaque cas conformément aux principes comptables généralement admis aux États-Unis
(« US-GAAP »).
(3) L’effet cumulé du changement de méthode comptable a été présenté dans les résultats financiers du trimestre clos le 31 mars 2002 suivant
la norme FASB n°3 sur la présentation des changements de méthode comptable dans les états financiers intérimaires.
37
Lycos Europe N.V.
Richard Holkade 36
2033 PZ Haarlem
Pays-Bas
Relations investisseurs
E-Mail: [email protected]
Le rapport intérimaire de la période allant
du 1er janvier 2004 au 30 septembre 2004
est également disponible en anglais et en
allemand. En cas de doute, la version en
anglais fait foi.
www.lycos-europe.com

Documents pareils