affaires culturelles

Commentaires

Transcription

affaires culturelles
publicité
A VOUS LA FLANDRE
Flandre, État de l’art
Oser : tenter, entreprendre, avec audace.
En Flandre, oser prend tout son sens. Ici on ne suit pas les tendances, on les crée.
Ici l’art prend ses aises dans les musées et s’amuse dans les galeries. Ici les comptoirs
ne comptent plus les idées folles qui sont nées, débattues et mises en bière.
Ici on repart les bras chargés de sacs et les yeux de valises. Ici il y a autant de festivals
que de jours dans l’année. Ici six créateurs ont fait d’Anvers l’endroit où ça se passe.
Ici la passion est notre raison d’être. Ici les Flamands respectent leur roi mais surtout
la petite reine. Ici la Côte a la cote. Ici les chefs osent préparer autre chose que des frites.
Ici nous aimons faire et nous faisons aimer. Ici les gens osent. Ici c’est la Flandre.
Osez découvrir ce pays pas si plat que ça !
VISITFLANDERS
Nouveau Monde DDB Nantes F2014005 - RCS B 334 024 528 - Crédit Photos : Sacha Goldberger
sur www.theplaceto.be
Anvers, Bruges, Bruxelles, Gand, Leuven, Malines, la Côte belge
Flandre, État de l’art
Paris, 2012. © Martin Parr/Magnum Photos/galerie Kamel Mennour
Expo photo PARIS VU PAR... PARR
anous.fr
Du 7 au 13 AVRIL 2014
# 643
E N AV R I L
CINÉ-CONCERT / DUOS ÉPHÉMÈRES
CONCERT
SCIENCE FRICTION
SOLISTES
DE L’ENSEMBLE
INTERCONTEMPORAIN
LOUVRE.FR>FILMS
© photo Claude Lévêque
INSTALLATION
CLAUDE LÉVÊQUE
SOUS LE PLUS
GRAND CHAPITEAU
DU MONDE
À l’invitation du Louvre,
Claude Lévêque propose une mise
en incandescence de la pyramide
de Ieoh Ming Pei.
> Juqu’au 2 janvier 2015
> ENTRÉE LIBRE
FACES À FACES
LE CINÉMA DE
CLAUDE LÉVÊQUE
Léonard de Vinci - La Joconde ou Monna Lisa
Rencontre avec l’artiste
et projections de quelques
références majeures de son univers
cinématographique : Kenneth
Anger, grand artiste du cinéma
expérimental de la côte ouest
des États-Unis et Dario Argento,
maître du ilm d’horreur italien
des années 80. Rabbit’s Moon,
Puce Moment, Eaux d’artifice,
réal. : Kenneth Anger, 16 mm,
1949−1979 ; Inferno, réal. : Dario
Argento, 35 mm, 1980 (version
originale sous-titrée)
> Vendredi 25 avril à 18 h 30
> ENTRÉE LIBRE
© Egyptology
Ce concert confronte classiques
du répertoire et créations.
Avec les solistes de l’Ensemble
intercontemporain. Œuvres
de Schumann, Kurtág, Berg
et Robin. Ce concert est précédé
d’un Avant-concert à 19 h, présenté
par les étudiants du Conservatoire
national supérieur de musique
et de danse de Paris.
> Vendredi 18 avril à 20 h
> DE 7 € (– 26 ANS) À 14 €
> GRATUIT POUR LES AMIS
DU LOUVRE JEUNES
LOUVRE.FR>MUSIQUES
saison 2014 2015
40
concerts
Abonnement
à partir de
50€ les 5 concerts
au choix
Abonnement jeunes
18 € les 3 concerts
au choix
Auditorium du Louvre
Réservations
01 40 20 55 00
www.louvre.fr
LOUVRE.FR>CONFERENCES-ET-COLLOQUES
DÉCOUVREZ L’INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME SUR LOUVRE.FR ET REJOIGNEZ LE LOUVRE SUR FACEBOOK
Jean-Philippe Ranmeau © Bnf
6
Rencontre entre des musiciens de la scène d’aujourd’hui
et des ilms des premiers temps du cinéma le tout orchestré
par une igure de la scène musicale. Après Laurent Garnier,
« M », Arthur H, Camille et Ibrahim Maalouf, c’est Rubin Steiner
« touche-à-tout tendance électronique » qui conduit les Duos éphémères.
Il invite Egyptology à accompagner des ilms de science-iction : Science
friction de Stan Vanderbeek, Der Luftkrieg der Zukunft (La Guerre
aérienne du futur) de Walter R. Booth, Apollo XI Highlights des images
d’archives de la conquête de la Lune et Les Merveilles de la création
de Walter Kornblum. Connus pour ses explorations post-electronica
ou avant-pop et ses synthétiseurs vintage, le duo développe de savants
mélanges de sons synthétiques saturés sur la bande magnétique
comme de « nouveaux hiéroglyphes écrits sur un moderne papyrus »
dans l’idée de « faire lentement décoller la piste de danse et tout le
bâtiment à sa suite ». > Vendredi 11 avril à 20 h 30 > DE 6 € (– 26 ANS)
À 12 € > GRATUIT POUR LES AMIS DU LOUVRE JEUNES
Abonnez
–vous
csuper.fr
AVEC EGYPTOLOGY
édito
05
Martin à la MEP
Cette semaine, nous avons rencontré le célèbre
photographe britannique Martin Parr, réputé
pour immortaliser les particularités très
particulières de ses compatriotes et exercer
aussi son inégalable talent d’observateur sur
le reste du monde, qu’il n’est pas près d’arrêter
de scruter. Nous avons donc eu la chance
de discuter avec rien moins qu’une star en
son domaine, fort sympathique au demeurant,
quoique pas du tout d’accord avec nous quant
à sa ressemblance pourtant évidente avec
l’industriel James Dyson. Lui se verrait plutôt
des traits communs avec le Monty Python
Michael Palin, mais passons, d’autant que
vous ne verrez pas son portrait dans le journal,
puisque priorité a été donnée aux photos
réalisées par ses soins. Car jusqu’au 25 mai,
Martin Parr crée l’événement à la Maison
européenne de la photographie, avec les
clichés qu’il a pris de notre capitale, à l’invitation
du musée. L’exposition s’intitule justement Paris
et pensez donc, on n’allait pas manquer ça !
Donc évidemment, même si c’était le jour du
vernissage et que tout le monde se marchait
dessus, on a tout vu. Deux œufs durs sur un
comptoir de café. Des gens qui font la queue
sous la pluie pour entrer dans Notre-Dame.
D’autres qui se piétineraient presque comme
à la MEP, mais pour shooter La Joconde. Des
petites tour Eiffel souvenirs avec des strass
dessus. Des jambes à la Fashion Week. Un
chien bête et méchant à l’accueil d’un hôtel. Un
couple qui roupille sur la pelouse d’un festival.
Un gamin qui s’ennuie au musée pendant que
tout le monde prend des photos du plafond.
Un bal des pompiers où il fait chaud et où, c’est
bien, il y a de la bière. Des comportements très
divers à Paris Plages l’été. Un type qui joue aux
boules et qui fume, parce que quand même,
c’est du sport. Un vieux monsieur dont la nuque
et le béret superposés imitent à s’y méprendre
un gros burger. Des familles qui se font tirer le
portrait place du Tertre et c’est pas très
ressemblant. Des dames chinoises perdues
à Paris, le nez dans le plan. On en oublie
et donc on s’arrête là, parce que déjà, vous allez
découvrir quelques-unes des visions de Martin
Parr dans le magazine, et ensuite, pour que tout
ça ne vous empêche pas d’aller voir l’expo.
Parce que vraiment, d’accord c’est bien, mais
quand même, c’est pas pareil quand on raconte.
Carine
Chenaux
Rédactrice
en chef
À gauche : Trois
œuvres de Theo
Jansen : Animaris
Umerus, Animaris
Ordis, Animaris
Adulari. À voir dans
l’exposition
Art robotique,
du 8 avril
au 4 janvier 2015
à la Cité des sciences
et de l’industrie.
© Theo Jansen
À droite : Le tipi
Mikasi de Mueller
Moebel, design
Sasha Akkermann,
à planter dans
son salon.
07/04/14 A NOUS
* Vêtements à vivre. UNIQLO EUROPE LTD 04845064.
Chemises 100% Lin Premium
Découvrez le confort des tissus naturels et haut-de-gamme à des prix abordables grâce à notre collection de chemises en lin premium. Créez la parfaite garde-robe de printemps à partir de cette collection chic et décontractée. Des chemises fabriquées à partir
de lin de haute qualité et disponibles dans un large choix de couleurs, de modèles et de styles.
Chemises en lin premium 29,90€
UNIQLO.COM
sommaire
Magazine gratuit édité par A Nous Paris,
SAS au capital de 1 580 000 euros,
23, rue de Châteaudun, 75308 Paris Cedex 09.
Site internet : www.anous.fr
Principal associé : Roularta Media France
Président et directeur de la publication : Hendrik De Nolf
Délégué du président : Hugues De Waele.
E-mail : [email protected]
Tél. : 01 75 55 10 00 ou 01 75 55 + numéro de poste
Fax : 01 75 55 12 61
Direction générale : 01 75 55 10 80
Directeur général : Bruno Zaro
Directeur des opérations : Stéphane Lafosse (1007)
Directrice marketing : Françoise Caillon (1257)
Responsable promotion et communication :
Alizée Szwarc (1003)
Attachée de direction : Sarah Hacquebart (1080)
Rédaction : 01 75 55 10 28
Rédactrice en chef : Carine Chenaux (1106)
Chef de rubrique : Murielle Bachelier (1027)
Assistante de la rédaction : Emmanuelle Suzanne (1028)
Direction artistique : Agence Samouraï
Première maquettiste : Laurence Philippot (1011)
Secrétaire de rédaction : Vincent Arquillière
Iconographe : Marie-Françoise Vibert (1060)
Publicité/commercial : 01 75 55 11 86
Directrice commerciale : Sandrine Geffroy (1112)
Directrice de la publicité :
Paule-Valérie Bacchieri Van Berleere (1161)
Directrice adjointe de la publicité : Stéphanie Le Meur (1249)
Chef de publicité : Nicolas Todesco (1210)
Directrice de clientèle : Claire Bourin (1172)
Publicité culture et partenariats : Carolyn Occelli (1194)
Responsable des projets musicaux : Mathieu Proux (1198)
Graphiste : Juliette Babelot (1145)
Publicité rubrique Emploi : Fanny Guillaume (1155)
Publicité rubrique Formation : L’Etudiant, service
commercial. 01 75 55 18 59. [email protected]
Publicité Régicom : 01 48 94 31 47.
Carnet d’adresses :
Développement Media : 01 77 51 58 84.
Ressources humaines : [email protected]
Impression : Roularta Printing, Meiboomlaan,
33, B-8800 Roeselare, Belgique. Tél. : 00 32 51 266 111
Diffusion : Distripaq
07
10 - save the date
20 - monumental
38 - cinéma
Exposition Art robotique à la Cité des sciences
© Chico MacMurtrie/Amorphic Robot Works
Notre-Dame de Paris - © Philips
Rio 2 - © 20th Century Fox
dans l’air
style de ville
affaires culturelles
12❘ - zapping
20❘ - monumental
34❘ - photo
Petites infos de saison
14❘ - sport
Compétition ou loisir,
ça roule pour le VTT
16❘ - (anti) cliché
La série Fort de Francesca
Piqueras
18❘ - web zone
La nouvelle mise en lumière
de Notre-Dame
22❘ - à boire et à manger
Des spécialités “à la française”
à La Fabrique-Cookies
26❘ - lieux
La papeterie de Papier Tigre ;
Les sacs malins de Justine Red
28❘ - clubbing
32❘ - correspondances
Martin Parr, un Anglais à Paris
38❘ - cinéma
40❘ - sons
44❘ - scènes
46❘ - expo
La rétrospective
Bill Viola au Grand Palais
connexions
50❘- formation❘
07/04/14 A NOUS
NG"UJQRRKPI"EQPPGEV¡"Ê"XQU"GPXKGU
165 boutiques branchées, un hypermarché Carrefour, un parcours d’expériences numériques, des restaurants
panoramiques : votre nouveau Centre Commercial QWARTZ vous invite à vivre une toute nouvelle expérience
shopping, alliant mode, digital et loisirs ! Qwxgtvwtg"qhÞ"ekgnng"ng";"cxtkn" "Xknngpgwxg/nc/Ictgppg"<"UCXG"VJG"FCVG"#"
Mode, culture, loisirs, beauté, multimédia…
Avec ses 165 boutiques qui collent aux
tendances du moment, QWARTZ vous offre
une vraie palette shopping pour satisfaire
toutes vos envies.
Hommes, femmes, enfants : il y en a pour
tous les goûts et tous les styles !
C"ffieqwxtkt"cduqnwogpv"< la boutique
PRIMARK, célèbre pour ses petits prix ;
un must en matière de mode.
OCTMU"("URGPEGT apprécié pour son style
et ses spécialités So British…
Et le nouveau magasin ECTTGHQWT.
Pour une expérience shopping inédite,
QWARTZ vous propose aussi une Cité du
g/eqoogteg : le meilleur du web,
des marques et des enseignes à travers
une expérience de vente digitale inédite.
Experte et complice, notre Rgtuqpcn"Ujqrrgt"
vous aidera à dénicher vos must-have de la
saison, lors d’un rendez-vous mode privilégié !
QWARTZ
4 boulevard Galliéni
92390 Villeneuve-La-Garenne
Tél. : 01 41 11 80 00
Boutiques
FGU"GZR¡TKGPEGU"FKIKVCNGU"
WPKSWGUÈ
QWARTZ vous propose de vivre, avec votre
famille, un rcteqwtu"fÔgzrfitkgpegu"pwofitkswgu
unique en France. 10 animations et créations
originales pour des expériences connectées
et interactives.
Tour à tour héros, acteur ou artiste,
laissez-vous porter par la magie du digital.
Les plus jeunes pourront vivre d’autres
aventures numériques ludiques dans les aires
de jeux interactives accessibles gratuitement.
F¡VGPVG"402
Avec son architecture toute en lumière
et en transparence, QWARTZ est un espace
fg"xkg"cwz"nkipgu"à"wkfgu"gv"eqpvgorqtckpgu0"
Entre deux séances shopping, vous pourrez
partager les saveurs gourmandes des
tguvcwtcpvu"uwt"ngu"vgttcuugu"rcpqtcokswgu,
gp"rtqÞ"vcpv"fÔwpg"xwg"kortgpcdng"uwt"
la Seine.
C"XQU"CIGPFCU"#"
QWXGTVWTG"
GZEGRVKQPPGNNG"
NG"FKOCPEJG"35"CXTKN0
- RCS Paris 433 806 726 - Sauf erreurs typographiques.
Crédits photo : Getty Images - Illustration : Christopher DRINKWATER.
GP"ÅOQFG"EQPPGEV¡GÇ"#
Du lundi au samedi de 9h30 à 20h30
Restaurants
Du lundi au samedi de 9h30 à 23h00
Carrefour
Du lundi au vendredi de 9h00 à 21h00
Samedi de 8h30 à 21h00
DEVENEZ FAN
NG";"CXTKN
NG"UJQRRKPI"EQPPGEV¡"Ê"XQU"GPXKGU
XKNNGPGWXG/NC/ICTGPPG"*;4+
CPING"SWCK"FG"UGKPG"("C:8
save the date
10
Textes : Stéphane Armand, Vincent Arquillière, Smaël Bouaici, Cécile Wisniewski
Ça se passe cette semaine. Date unique ou événement régulier, c’est noté dans notre agenda.
ce WEEK-END
LUNDI
07/04
LUNDI
07/04
MARDI
08/04
SAMEDI 12/04
dessin
pop up
store
high-tech
Behind.
Dessin paulinedufour.
weebly.com
Chico MacMurtrie/
ARW, Totemobile.
Chaise Trame
bordeaux,
Petite Friture.
Pauline à la page
Le travail de Pauline Dufour questionne
les idées reçues qui régissent l’acte de
voir, en utilisant encre, crayon et papier
comme supports graphiques. La galerie
du Crous accueille cette artiste qui
ne prétend pas imiter la nature, mais
vise à reconnecter l’œil à l’intime et au
méditatif par ses dessins à l’encre très
structurés. Le vocabulaire de formes,
volumes, valeurs tonales, vides et lignes
qu’elle crée traduit ses émotions avec une
grande puissance visuelle. À découvrir !_
Traversées, jusqu’au 12 avril à la galerie du
Crous, 11, rue des Beaux-Arts, 6e. Du lundi au
samedi de 11 h à 19 h. Entrée libre. Et à Made
in Paper, jusqu’au 4 mai à la galerie Exit,
61, rue du Château, Boulogne-Billancourt (92).
Pop up Petite Friture, jusqu’au 30 avril au Bon
Marché Rive Gauche, 24, rue de Sèvres, 7e.
expo
Mohamad Omran, Abo Ali, 2013. Feutre
sur papier, impression digitale.
© Altarea Cogedim
Montre-moi Qwartz
Aux portes de Paris, c’est un tout nouveau
centre commercial qui ouvre ses portes,
réunissant toutes les grandes enseignes
nationales et internationales, dont Marks
& Spencer et Primark, qui ne manqueront
pas d’y attirer les amateurs. Mais la vraie
particularité de l’endroit promet d’être
son étonnante modernité, que son nom,
Qwartz, semble déjà annoncer. Il mêlera
ainsi commerce physique et e-commerce,
avec une cité dédiée au shopping
en ligne, et proposera un parcours
numérique composé d’œuvres artistiques
et d’animations ludiques. À voir._
20, rue de la Bongarde, Villeneuve-la-Garenne
(92). A86/Quais de Seine. www.qwartz-92.com
07/04/14 A NOUS
L’éditeur de design Petite Friture a installé
pour tout le mois d’avril au Bon Marché
un pop up store dont il a imaginé la
scénographie. Il y présente une sélection
de ses plus belles pièces, mais surtout
ses nouveautés mobilier de janvier 2014,
trois nouvelles chaises adaptées à
l’intérieur comme à l’extérieur. Ces
créations, qui mettent toutes le métal
à l’honneur, sont signées par Amandine
Chhor & Aïssa Logerot, Constance
Guisset et le collectif Pool._
JEUDI
10/04
MERCREDI
09/04
shopping
Bonne pêche
Créer, malgré tout
En Syrie, pays livré depuis trois ans
aux ravages de la guerre, des artistes
continuent à s’exprimer, à faire face à
l’horreur. L’Institut des cultures d’islam
leur rend hommage dans ses deux lieux
du 18e à travers une programmation qui
court jusqu’au mois de juillet, Et pourtant
ils créent ! (Syrie : la foi dans l’art).
Peintres, photographes, plasticiens,
vidéastes témoignent à leur façon,
urgente, engagée et poétique, de cette
violence quotidienne et des espoirs de
tout un peuple. Spectacles, rencontres
et concerts accompagnent l’exposition._
Jusqu’au 27 juillet à l’ICI Goutte d’or, 56, rue
Stephenson, 18e (fermé le lundi) et à l’ICI Léon,
19, rue Léon, 18e (fermé le dimanche et le lundi).
www.ici.paris.fr
© Chico MacMurtrie/
Amorphic Robot Works
Robot after all
Une dizaine d’artistes du monde entier
présentent à la Cité des sciences et de
l’industrie leur vision du robot, assez
éloignée des androïdes anthropomorphes
qui pullulent dans les films de SF.
Certaines œuvres s’annoncent assez
monumentales, comme cette DS qui
cache un totem de 18 mètres de haut ou
ce chemin de 60 mètres autour de lits
d’hôpital contrôlés par ordinateur. Le petit
plus : le public sera guidé par Nao, le petit
robot._
Art robotique, jusqu’au 4 janvier 2015 à la Cité
des sciences et de l’industrie, 30, av. Corentin
Cariou, 19e. Ouv. tlj sauf le lundi de 10 h à 18 h.
VENDREDI
11/04
salon
Affiche “Ernesto”,
chez Les Libraires
associés.
Précieux papiers
Le 26e Salon international du livre ancien,
de l’estampe et du dessin, dont les
thèmes sont cette année “Étranges
affaires, affaires étrangères” et “Guerre
et paix”, aura un “invité de marque” :
les archives du ministère des Affaires
étrangères. L’occasion pour les
passionnés de découvrir des documents
qui ont fait l’histoire de France ou
de superbes photos ethnographiques.
Plus de deux cents exposants, librairies
et galeries spécialisées, sont annoncés._
Jusqu’au 13 avril au Grand Palais, 8e.
zoo
Après six ans de fermeture
et une rénovation totale
orchestrée par le Muséum
d’histoire naturelle,
le Parc zoologique rouvre
ses portes à Vincennes.
Sur 14,5 hectares et
4 kilomètres de parcours,
il propose un itinéraire
décomposé en cinq
biozones, où l’on pourra
découvrir un millier
d’animaux, une serre
immense, un vivarium ou
encore une spectaculaire
volière._
www.parczoologiquedeparis.fr
jonglage
Depuis vendredi, c’est
la 7e édition du festival
Rencontre des jonglages
à La Courneuve.
Au programme, des
spectacles et des artistes
venus du monde entier, des
performances inédites, une
exposition, des concerts…
Tous en piste !_
Et aussi le 13/04. Au Centre
culturel Jean-Housremont et
dans la ville de La Courneuve.
Spectacles en accès libre,
gratuits sur réservation ou
10 €. Programme et billetterie :
www.maisondesjonglages.fr
expo
L’Artstore Sergeant Paper
propose Tango Whisky,
une exposition collective
des artistes de l’agence
Talkie Walkie. T comme
Tango, W comme Whisky,
le thème des œuvres
sera tout simplement
le talkie walkie et tout
ce qui s’y rattache, la
communication, le lowtech, la marche, la parole…
Reçu ?_
Jusqu’au 26 avril au 38,
rue Quincampoix, 4e.
www.sergeantpaper.com
zapping
12
Textes : Carine Chenaux, Julien Lorette, Agnès Ruskowiak
accessoires L’envers
vaut l’endroit
Envoyé aux oubliettes depuis longtemps, le
sac à dos fait son grand retour cette saison.
Pour celles qui peinent à se réapproprier cette
résurgence du passé, Geraldo da Conceiçao
a imaginé, pour le défilé Sonia Rykiel printemps-été 2014, le malin “Grégoire”. En
havane, bois de rose ou marine, agrémenté
de détails métallisés, celui-ci est doté de sangles amovibles qui permettent de le porter sur
le dos, et, si l’acclimatation est trop difficile, de
les ôter pour le transformer en cabas._
www.soniarykiel.fr
nomade Toujours clean
Les trois créateurs de Merci Handy sont les gagnants 2013
du concours #Cent1Projets (initié par les fondateurs de Meetic,
VentesPrivées.com et Free), qui propose de financer un projet
pensé par de jeunes entrepreneurs en herbe. L’idée victorieuse
du trio ? Visiblement amateurs de finger food, ils ont choisi
de proposer un gel nettoyant pour les mains, pratique car
vraiment nomade (en petit flacon ou en capsule monodose),
parfumé ou non, mais surtout enrichi en émollients et
en vitamine E, pour allier la douceur à la propreté. Le tout se
commande sur le site et est livré par la poste. Simple et efficace,
donc. Bravo… et merci._
Flacon de 30 ml (L’Original, Black Vanilla, Encens du Japon, Citron
pressé…), 4 € ; 10 ou 30 capsules de gel, 3,50 et 9,90 €. www.mercihandy.fr
collab Fier d’être
parisien
AMI, la marque d’Alexandre Mattiussi, et FrenchTrotters se sont unis
pour livrer deux pièces masculines
tout à fait capitales. Signés du premier, le sweat en molleton gris
estampillé “Paris” et la veste en
denim sont agrémentés d’un tissu
en coton japonais à carreaux, issu
de la collection homme printempsété 2014 de FrenchTrotters._
165 et 280 €. En vente chez
FrenchTrotters (128, rue Vieille
du Temple, 3e, et 30, rue de Charonne,
11e) et chez AMI (109, bd Beaumarchais,
3e), et en ligne sur frenchtrotters.fr
et amiparis.fr.
07/04/14 A NOUS
design Ugh !
C’est une pièce de
design, et c’est donc
un investissement,
mais c’est aussi,
réalisé de la plus belle
des manières, un vrai
rêve d’enfant. Sous le
tipi planté au milieu
du salon, on oublie
le monde extérieur et
on rêve à de grandes
aventures, qu’on vivra
sûrement quand on
se décidera à sortir
de sa cachette._
Tipi Mikasi de Mueller Moebel,
design Sasha Akkermann.
Structure en frêne, 12 toiles
de Tyvek, H. 265 cm x diam.
140 cm, 2272 € chez ISA MO.
www.isa-mo.com
g
n
i
p
p
o
sh
13
# communiqué
ue
5€
VérréeidViqictoiree-s2t 7
u
colo
So O
Veste BEL AIR
roses 4€
PoAt gaauthxe rosLeE- S3o Ouest
School
s
courte
o
BacrçkonTmanc8h,9es0€
Robe U DE SAB
EA
H
C AT
st
t ga
r de
T-shir - à parti S So Oue
U
L
IL
CYR
-violet
ont
f
!
i
u
t
q
s
s
o Oue itaminée
7,50€
UltàrpaaupièreOsu-e2st
A So
mbre
Trio o SEPHOR
S rs pop et v ivée du
à
r
o
l
tra Co s couleu ! À l’arr ec des
Ul
ur le ette saison ressing av ose flashy
s
x
u
e
f
Pleins ur en force c ebooste son d jaune vif, le r uillage,
un reto ps, chacun r les comme le lbalt. Côté maq tendance
Printem incontournab rquoise ou co et pour être
coloris eu qu’il soit tu les paupières s !
ou le bl la couleur sur out des ongle
on ose rte jusqu'au b
on la po
Basse tale
n
fondadmeechevet
rs
Bah aalnoard ?
c
mon main Nina
Table e - 69€
Kub So Ouest
RA
MADU
Sac à u canard
ble 95€
- 3 EUR
NN
LE TA Ouest
So
Canarni stretch
oto ,99€
lon c
Panta oloris - 39 uest
c
8
So O
CELIO
ente
ny Ard nia
Faanndale Faw9€
S
romie
Pomlyisciehr - 145,9€5€
-9
rouge DO
AL est
u
So O
Che pe - 29,9 5€
Ju r - 12,9 est
CollieIEU So Ou
A
CAM
Tous ces produits sont disponibles à
oise
Froarmelbframboise
t
e
b
r
o
S nt corp €
st
0
e
ia
- 14,5OP So Ou
Exfoll
SH
Y
D
O
B
THE
r
spoarctkeroc
n
a
r
t
à
Prêt à dos B
5€
sac
Petit rouge - 6o Ouest
S
E
T
S
LACO
oigts
Les 5admain
denlis à ongleitsé
Ver € à l’un D
- 4,90IONNAU
MARo Ouest
S
sport
14
dans l’air
grand rassemblement de VTTistes du monde qui
comptait sept participants à sa création en 1984
et, qui, trente ans plus tard, en réunit plus de
20 000 : « Le VTT a relooké le cyclisme. Il lui a
donné une vraie bouffée d’oxygène et surtout, il
a permis à beaucoup de gens de pratiquer le
vélo dans des conditions agréables, sans les
contraintes et les dangers de la route. »
Résultat, aujourd’hui tout le monde ou presque
peut faire du VTT, comme l’explique le spécialiste :« Il n’y a pas de difficultés puisque ça se pratique dans la nature, et que la nature est encore
à peu près accessible. Si l’on habite une maison
à la campagne, il y a toujours un petit chemin
qui part derrière. Et en ville, il y a beaucoup de
gens qui profitent du week-end pour aller rouler
en périphérie. Et puis, ça reste du vélo ! Tout le
monde sait faire du vélo ! Peu de gens pratiquent
le vrai VTT, mais tout le monde peut pratiquer sur
des chemins relativement faciles. »
LE VTT GAGNE
DU (TOUT-)TERRAIN
Texte : Fabien Menguy
Un cavalier à vélo qui surgit hors de la boue, roule vers l’aventure au galop.
Son nom, il le signe à la pointe de sa fourche, d’un V, d’un T, et d’un T
qui veulent dire Vélo tout-terrain. Retour sur ce phénomène qui,
avec l’arrivée du printemps, fait refleurir les cyclistes amateurs
sur tous les chemins de France.
Vélo grand public
Une participante
du Roc d’Azur
en 2013.
Cette épreuve,
la plus grande
du monde,
rassemble
chaque année
plus de 20 000
VTTistes.
Photo S. Boue/A.S.O.
A
Avant, lorsque vous vouliez vous aérer le
dimanche, il y avait la course à pied. Un peu barbant, fatigant et surtout difficile à pratiquer en
famille. Il y avait aussi le cyclisme à l’ancienne
avec les sorties sur route, les boyaux autour du cou,
et les pelotons de copains conciliants. Heureusement, depuis quelques années, beaucoup plus
ludique, il y a le VTT ! Née aux États-Unis dans les
années 70, puis rendue accessible au grand public
avec la fabrication en série des premiers vélos
tout-terrain, les fameux MountainBike, l’activité a
07/04/14 A NOUS
connu un engouement très rapide. Boosté par
l’amélioration du matériel, les premiers championnats du monde en 1987, puis sa reconnaissance en tant que discipline olympique en 1996,
ce sport très jeune s’est aujourd’hui démocratisé.
Comptant plus de 24 000 licenciés à la Fédération
française de cyclisme, et près de 2,5 millions de
pratiquants, le VTT est devenu l’un des loisirs préférés des Français. Un succès que nous a confirmé
Vincent Ranchoux, rédacteur en chef de VTT
Magazine, rencontré au dernier Roc d’Azur, le plus
Et si le VTT est à la portée de tout, c’est notamment
grâce à une nouveauté très tendance en ce
moment : la VAE. De nouvelles initiales signifiant
“Vélo à assistance électrique”, qui résonnent
comme un miracle auprès des pratiquants moins
aguerris, des quadras usés par des années de
sport intensif, ou tout simplement des familles qui
veulent profiter de la balade. « C’est une assistance au pédalage, décrit Vincent Ranchoux.
Quand on pédale, il y a un petit moteur derrière
qui entraîne les manivelles et qui permet de monter jusqu’à 25 km/h, quasiment sans forcer. C’est
apparu il y a deux ans, et aujourd’hui tout le
monde vend du VAE. »
Quand un VTTiste veut crapahuter, rien ne l’arrête donc. En témoigne également une autre nouvelle tendance : les stations de VTT ou Bike Parks
qu’on compte désormais par dizaines dans nos
massifs montagneux. Véritable pendant estival
au ski l’hiver, le VTT alpin se pratique sur le même
modèle, avec des remontées mécaniques, des
pistes dédiées et classées par couleur en fonction de leur difficulté, et surtout un système de
location en station, qui permet de ne pas s’encombrer avec son matériel.
Le VTT sportif
En jogging, il y a ceux qui courent parfois deux
kilomètres le dimanche s’il fait beau, et ceux qui
disputent des marathons. Et bien en VTT, c’est
pareil ! Outre le cross country (la discipline olympique alternant descentes et montées), la descente simple ou les marathons, l’épreuve phare
du moment est l’enduro. Créé par les Français et
15
dans l’air
Qui veut voyager loin…
olympique et multiple champion du monde : « En
VTT, on chute fréquemment, mais on se fait moins
mal que sur route, où l’on roule forcément à
40 km/h. On a du monde devant, du monde derrière. On se fait rouler dessus. C’est du bitume. En
VTT, on tombe plus souvent, mais généralement
on se relève et on n’a rien ou pas grand-chose.
Après, il faut quand même être conscient que le
risque fait partie de ce sport. » Même pas peur ?
Alors, à vos marques ! Prêts ? Bikez!_
… ménage sa monture, c’est bien connu. Et d’autant
plus à vélo, comme le souligne notre spécialiste :
« Un équipement digne de porter le nom de VTT
coûte aux alentours de 800 ou 900 €, et permet
de rouler dans les sentiers sans tout casser. Ça
représente quand même une somme, mais quand
on est dans les cailloux, la boue, il ne faut pas
lésiner sur le matériel. Ceci dit, on peut aussi se
faire plaisir avec un vélo pas forcément très cher.
Il y a un rapport presque charnel avec la monture, et les gens qui prennent goût au VTT investissent peu à peu dans des vélos plus onéreux. »
liens utiles
www.ffc.fr
La Fédération française de cyclisme, un site complet
sur les différentes disciplines et les différents
parcours et Bike Parks en France.
www.rocazur.com
Le Roc d’Azur, du 8 au 12 octobre à FréjusRoquebrune-Sainte-Maxime.
Le Roc des Alpes-La Clusaz, du 13 au 15 juin 2014.
Et le nouveau venu, le Roc d’Ardenne, du 2 au 4 mai
à Houffalize en Belgique.
calqué sur le modèle de l’enduro moto, l’enduro
VTT consiste en une succession de descentes
chronométrées et de longues liaisons non chronométrées. Véritable carton depuis cinq ans, l’enduro correspond vraiment à l’esprit du VTT de
par sa polyvalence. Il faut pouvoir pédaler, être
technique sur les dénivelés, gérer l’effort sur une
journée, et posséder la bonne machine.
De quoi vous sentir parés à affronter la nature et ses
pentes en n’oubliant évidemment pas votre
casque, élément indispensable de nos jours.
Cependant, le VTT n’est pas un sport si dangereux
que cela, pour peu qu’on reste concentré et
conscient de ses limites, comme nous l’a laissé
entendre Julien Absalon, deux fois champion
Le VTT peut
être pratiqué
comme sport de
compétition (ici,
au Roc d’Azur),
mais constitue
aussi un loisir
accessible à tous.
Photo P. Ballet/A.S.O.
(anti) cliché de la semaine
16
dans l’air
© Francesca Piqueras, courtesy Galerie de l’Europe
Être et avoir été
Francesca Piqueras, Fort 7
Texte : Carine Chenaux
Cela fait six ans maintenant que la photographe Francesca
Piqueras poursuit une quête étonnante : partir à la rencontre de
géants de métal, qui après avoir un temps resplendi en mer sont
désormais abandonnés et abîmés par les éléments. Après avoir
observé des cargos prêts à être démantelés au Bangladesh et en
Mauritanie, c’est plus près de nous, au large de l’Angleterre et de
l’Écosse, qu’elle a trouvé les nouveau sujets d’étude qui font l’objet
de son exposition Fort. Là, de vrais “forts”, militaires, mais aussi de
massives plateformes pétrolières partagent l’image avec le ciel et
l’eau dont ils étaient un jour venus troubler la quiétude avec
07/04/14 A NOUS
arrogance. Inutilisés depuis des décennies, les premiers, symboles
de l’ère industrielle, subissent les outrages du temps, tandis que les
autres, beaux et menaçants, semblent prendre leur revanche. Les
colosses, en passe d’être vaincus, deviennent les sujets d’une
immuable tragédie : la gloire désormais passée, la déliquescence
inévitable._
Fort, photographies de Francesca Piqueras, du 10 avril au 17 mai,
à la Galerie de l’Europe, 55 rue de Seine, 6e.
Tél. : 01 55 42 94 23. Du mardi au samedi, de 10 h 30 à 13 h et de 14 h à 19 h.
web zone
18
dans l’air
Textes : Rob Alves
en BREF
HBO ouvre son merchandising à la France
© HBO
Drama annoncé sur le budget du mois prochain des
passionnés de séries américaines : la chaîne privée HBO
investit l’e-commerce français en rendant accessible sa
boutique avec des frais de port raisonnables. Si Curb Your
Enthousiasm ne propose qu’un tee-shirt pour homme ou
femme, le rayon Game of Thrones exploite au maximum
la franchise avec pas moins de 129 produits. Posters, tasses,
carnets, figurines, sets de sous-verres, textiles, pendentifs
ou encore coupe-papier épée aux couleurs des maisons
et royaumes, rien n’a été oublié ni laissé au hasard. Même
The Newsroom, la captivante série sur les médias et la
politique d’Aaron Sorkin, a son tee-shirt à slogan : “Mission
to Civilize”. Ciblage marketing décomplexé : au rayon Girls,
on trouve un set de quatre vernis à ongles en lieu et place
des sets de sous-verres pour Les Soprano. Ne pas oublier
de s’inscrire à la newsletter pour bénéficier de 15 % de
remise sur la première commande. Non, ne nous remerciez
pas, prévenez juste votre banquier._
Hboshopeu.com/fr
#Concurrence – Insatiable, Yahoo
projette de créer une plateforme
d’hébergement de vidéos en ligne en
concurrence frontale avec YouTube.
Pour s’assurer de son succès, la firme
est prête à offrir une rémunération
bien plus importante aux internautes
que celle de Google.
#Comics – Le Digital Comic Museum
offre plus de 15 000 BD publiées avant
1954, désormais entrées dans le
domaine public. Des heures et des
années de lecture gratuite à portée
de tablette, ordi ou smartphone.
(Digitalcomicmuseum.com)
#Concerts – L’Ina s’associe à Deezer
pour offrir à terme, via sa radio Ina
Musique(s), des centaines d’heures de
concerts de musique classique et jazz.
(Deezer.com/radio/genre/31961)
#Visite – La foire d’art moderne et
contemporain Art Paris Art Fair au
Grand Palais s’est achevée fin mars,
mais sa visite virtuelle est encore
possible jusqu’à l’édition 2015.
(Artparis.fr/visite_virtuelle)
#Promenade – À découvrir,
l’adaptation virtuelle des balades
sonores marseillaises de Julie de
Muer (Radio Grenouille) en version
nocturne dans le quartier du cours
Julien, chez Google Night Walk.
(Promenadenocturne.withgoogle.com)
l’appli de la semaine
Weeleo
Le monde agricole accro aux réseaux sociaux
S’échanger des devises entre
particuliers sans frais, c’est
désormais possible via Weeleo.
Après création de son profil et
de l’offre (devise à disposition,
montant, lieu de la
transaction…), les utilisateurs
sont mis en relation et se
rencontrent pour procéder à
l’échange en mains propres au
cours du jour. Pratique pour
zapper les frais exorbitants
des bureaux de change._
Meilleur webdocumentaire croisé ces
derniers mois, Mon veau s’appelle hashtag
de Clara Beaudoux est une collection
multimédia de portraits d’agriculteurs
connectés. Une plongée passionnante dans le
quotidien d’Hervé (56 ans, 140 bêtes, 2 032
followers) ou encore Patricia (41 ans, 114
bêtes, 3 471 likes), où le pouvoir fédérateur
des réseaux sociaux se dévoile même là
où on l’attend le moins. Ici, le smartphone,
la 3G et l’ADSL permettent de lutter contre
la solitude souvent ressentie en milieu rural.
Facebook, Instagram, Twitter, Vine, chacun a
ses préférences et ses habitudes. Captivant._
Gratuit sur l’iTunes Store
pour iPhone/iPad.
Monveauhashtag.franceinfo.fr
© France Info
07/04/14 A NOUS
web zone
19
dans l’air
Une Cantine qui livre
à domicile
Passion, proximité et enthousiasme. Voici trois des principaux
moteurs de Sophie Thomsen au moment de se lancer dans un
entrepreneuriat à son image, où elle conjugue avec élégance
restauration et web. Ex-directrice du Nanashi rue Charlot, elle
en a conservé le goût du frais, des plats simples et savoureux,
tous confectionnés avec amour.
Le client passe la commande la veille, elle fait les courses
dans la foulée et livre le lendemain midi à l’heure convenue
sur le lieu de travail. Les prix varient entre 12 et 15 € par personne pour une entrée et un plat. Sophie propose également
un service de catering ultra-flexible pour nourrir convenablement et en urgence des petites équipes de travail, lors de
la fashion week ou d’un tournage, par exemple. Un modèle
de reconversion aventureuse pour garder le contrôle
du rythme de sa vie._
Cantineclandestine.fr
Photos www.didiergauducheau.com
5
THÉÂTRE / 16-2
MAI
+F NBQQFMMF .BSJBOOF t &O HÏOÏSBM 1BSJT TFOU MB QPMMVUJPO NBJT
QBSGPJT
EBOT MF KBSEJO Pá KF
ris
#100pa
m
o
.c
e
WBJT KPVFS ÎB TFOU CPO MIFSCF DPNNF Ë MB DBNQBHOF
villett t +F NBQQFMMF .BSHBVY KIBCJUF #FMMFWJMMF t
$IF[ NPJ QBS MB GFOÐUSF KF QFVY WPJS MB UPVS &JGGFM .POUNBSUSFy FU NFT WPJTJOT t +F NBQQFMMF
+VMJFOKBJBOTt+FDPNNFODFËSÐWFSEÒTRVFKFSPVMFTVSNPOTDPPUFSËUSBWFST1BSJTt+FNBQQFMMF+VMJFUUFt+FTVJT
CPCPt1PVSNPJMFCSVJUEF1BSJTDFTUMFCJQEVDPEFEFMBQPSUFEFOUSÏFt+FNBQQFMMF+VTUJOt+FTVJTVOFHSBOEFGBO
EV14(t+BEPSFWPZBHFSt2VJMBJTTFEFTDFOESFMFTBVUSFTWPZBHFVSTBWBOUEFNPOUFSEBOTMFNÏUSP t+FNBQQFMMF-FOBt
KIBCJUF"MÏTJBt+FTVJTVOFHFFLt+FNBQQFMMF4PMBMKFTVJTBVDPMMÒHFEBOTMFet+FNBQQFMMF7JPMBJOFt
+F OÏDPVUF KBNBJT NFT NFTTBHFT TVS NB CPÔUF WPDBMF t $IF[ NPJ MF CSVJU EF 1BSJT DFTU MFT DBNJPOT QPVCFMMFT
USÒT UÙU MF NBUJO t +F NBQQFMMF $BSNFO KBJ VO FOGBOU t +F OF WPUF QBT t +F NBQQFMMF 'BUPV t KF WJT Ë
.POUNBSUSFt$FSUBJOTKPVSTKFUSPVWFMFQBSGVNEF1BSJTBHSÏBCMFt+FNBQQFMMF'BOOZt-FTJMFODFNBOHPJTTF
t +F NBQQFMMF .BSJO KF TVJT FO HSBOEF TFDUJPO NBUFSOFMMF t i3FQSFOPOT MB #BTUJMMF w t +F NBQQFMMF 8BZOF
KF TVJT VO "NÏSJDBJO Ë 1BSJT t $IBRVF KPVS KF QPSUF EFVY DIBVTTFUUFT
EF DPVMFVST
NBQQFMMF
100
ParisiensEJGGÏSFOUFT
montent t
sur+Fscène
!
(XFOBFM
BFM t +BJNF
BJNF MF DBOBM
DBOB 4U .BSUJO
.BS
t +F NBQQFMMF
QQFMMF -ÏPOBSE
POBSE
E t 2VJ
VJ BQQFMMF
B
MF TFT
TF WPJTJOT
JTJOT QBS
S MFVST
MF
FV
QSÏOPNT
SÏOP
t+FNBQQFMMF+VMJBt+BQQBSUJFOTËVOFHÏOÏSBUJPOQSÏDBJSFt+FNBQQFMMF-PVJTFtNPJMFCSVJURV
+FNBQQ
BQQFMMF+VMJB t+B
+ QBSUJFOT
QBSU
ËVOFHÏ
HÏ ÏSBUJPO SÏDBJSF
JSF
+F
+FNBQ
FMMF-PVJ
VJTF tNPJ FCSVJU
VJ VJ
VJN
NFGB
GBJU
QFOTFSË1BSJTDFTUMBTPOOFSJFEFMÏDPMFt+FTVJTRVFMRVVOEFUSÒTTFDSFUt+FNBQQFMMF#ÏSÏOJDFKIBCJUF
TFSË1BSJTDFTU
DFT MBTPOO SJFEFM ÏDPMFt FTVJTR
JTR FMRVVO FUSÒTT DSFUt+ NBQQFM
QQFM F#ÏSÏOJ FKIBC
MFRVBSUJFSEFMB(PVUUFE0St+FOBJNFQBTMFTHFOTRVJTFMBQÒUFOUt+FNBQQFMMF.PIBNFEKBJBOTFU
VBSUJ
MB
UF E
+F
F QB
HFO
J TF
ÒUFOU
F N
MF .
E K
BO
L
L
O
K
O
T
O
R
P
I
RIMIN
100% PARIS
Et aussi SITUATION ROOMS, une plongée au cœur de l’industrie
de l’armement sous forme de jeu de rôles pour 20 spectateurs…
Et vous… dans ce jeu-là, quel rôle aurez-vous ?
monumental
20
style de ville
L
Et la lumière… fut !
La mythique cathédrale gothique a accueilli près de 14 millions de
visiteurs en 2013, alors qu’elle fêtait dans le même temps ses huit
siècles et demi. C’est aussi l’an passé que son illumination intérieure a été totalement repensée, en toute discrétion cependant,
pour que l’événement n’empiète pas sur les célébrations de son anniversaire. Mais le chantier a été de taille, car il a fallu une année de
travail pour imaginer ce nouveau dispositif. « La lumière devait
véritablement mettre en valeur la beauté du lieu, sans jamais la prédominer », explique ainsi Benjamin Azoulay, directeur général de
Philips, à qui a été confiée la fourniture des éclairages.
C’est la technologie LED qui a tout naturellement été choisie. Permettant de nombreuses variations de luminosité sans jamais éblouir,
mais aussi un allumage instantané, les LED (diodes électroluminescentes) ont aussi l’avantage d’avoir une durée de vie très longue
(environ 13 ans pour 10 heures d’utilisation par jour), ce qui réduit
les contraintes d’entretien, comme l’installation d’échafaudages.
Elles ont surtout la qualité de réduire la consommation d’énergie, et
si 400 luminaires ont été installés ici, c’est pour une puissance
totale de 30 kW, contre 140 précédemment.
Texte : Stéphane Armand, Julie Dardour
La cathédrale Notre-Dame de Paris semble avoir fait peau neuve.
Équipé d’un tout nouvel éclairage LED, modulable, économique,
mais aussi et surtout, pour le visiteur, pensé de façon artistique,
le monument de 850 ans se dote d’une belle touche de modernité.
De l’art, maintenant
Concepteur lumière du projet, Armand Zadikian exerce un métier
assez inédit : il éclaire des églises, pour différents événements, et
même pour la télévision (Le Jour du Seigneur, c’est lui !). « La cathédrale a deux vocations, l’une cultuelle, et l’autre, culturelle, avec des
visites ou des concerts. Le projet devait donc permettre de proposer
Grâce à un
nouveau système
d’éclairage LED
aussi discret
qu’efficace,
la cathédrale
Notre-Dame, lieu
à la fois cultuel,
culturel et
touristique,
se révèle sous
un jour nouveau.
Les rosaces sont
plus lumineuses
que jamais,
et la “Vierge à
l’Enfant” semble
redessinée par
les projecteurs
à découpe.
Concepteur lumière
Armand Zadikian
© Philips Lighting
07/04/14 A NOUS
21
style de ville
différentes ambiances, en fonction de ses activités. » Ce qui est aujourd’hui le cas, le “lightshow” étant piloté à l’aide d’un système informatique
à écran tactile. Reste l’aspect artistique de la chose,
assez bluffant.
Des vitraux rayonnants
Car les luminaires montrent tous les détails de la
cathédrale en étant eux-mêmes quasiment insoupçonnables, et la lumière semble littéralement émaner de la pierre (« qui n’a jamais été percée », précise Armand Zadikian, fort de son travail en étroite
collaboration avec les architectes des bâtiments de
France). De même, les rosaces Nord et Sud sont
illuminées par deux projecteurs totalement invisibles qui donnent l’impression que c’est le vitrail luimême qui rayonne. Quant à la célèbre “Vierge à
l’Enfant”, statue transférée à Notre-Dame en 1818,
elle semble sourire d’être ainsi redécouverte dans
tous ses détails, redessinée qu’elle est désormais
par la lumière douce de projecteurs à découpe. Ou
quand la technologie devient du grand art…_
à boire et à manger
22
style de ville
© La Fabrique-Cookies
La FabriqueCookies
Des biscuits frais et savoureux
à emporter ou à se faire livrer :
c’est chez La Fabrique-Cookies.
Températures clémentes et dégustation gratuite
aidant, il y avait foule pour l’inauguration de la
troisième Fabrique-Cookies il y a quelques
semaines, rue de Lévis dans le 17e. Dans la rue
elle-même plutôt que dans la boutique,
d’ailleurs : celle-ci, d’environ 15 m2, n’est guère
qu’un comptoir de vente à emporter, à l’instar
des deux enseignes ouvertes précédemment,
rue des Martyrs puis rue Cler. Trois lieux en un
an et demi : le créateur de La Fabrique-Cookies,
Alexis Degalembert, 30 ans, commercial féru de
cuisine, reconnaît que« ça a pris assez
rapidement. Cela ne fait que deux ans que je
suis à plein temps sur le projet. C’était d’abord
un simple site de vente à distance, je préparais
les cookies dans mon salon. » Sa petite
entreprise emploie aujourd’hui dix personnes,
dont trois à temps plein.
A défaut de donner dans le bio (« c’est en projet,
car au-delà du goût, c’est quelque chose
d’important »), les cookies d’Alexis sont
confectionnés avec des ingrédients de qualité,
et 100 % beurre. Quand on a décidé de ne
proposer qu’un seul produit, mieux vaut le
décliner en plusieurs variétés : d’où une
quinzaine de recettes, dont neuf sont
disponibles chaque jour en boutique. Et plutôt
que d’y aller à fond dans les goûts américains,
La Fabrique propose à côté des classiques
cookies au chocolat des créations à base de
spécialités régionales : caramel au beurre salé,
nougat de Montélimar, calisson d’Aix, praline
rose de Valence… Pas très diététique certes, mais
absolument délicieux, avec une pâte à la fois
ferme et moelleuse, comme il se doit.
S’il ne pense pas ouvrir de nouveau point de
vente dans l’immédiat, Alexis a plusieurs pistes
de développement, dont un vrai site de
e-commerce qui lui permettrait d’envoyer ses
savoureux biscuits partout en France. Les
pâtissiers devraient aussi se retrouver bientôt
un peu moins à l’étroit, puisque le laboratoire
de fabrication va migrer de la boutique de
la rue des Martyrs à celle de la rue de Lévis
(au premier étage de l’immeuble). Autre
objectif, poursuivre les événements en
entreprise avec des marques réputées
de la mode ou de l’ammeublement.
Petit cookie deviendra grand…_V.A.
e
e
47, rue des Martyrs, 9 ; 49, rue Cler, 7 ;
25, rue de Lévis, 17e. Tél. : 06 64 23 52 85.
dînette/tapas
gourmandise
Textes : Vincent Arquillière, Jérôme Berger, Philippe Toinard
•••••
Cuisine
Rue Condorcet (9e), l’époque affiche ses toques. Adieu
charcuterie datée, bonjour dînette du midi/tapas du
soir. Est-ce grave docteur ? À première vue, non. Papier
peint psyché-graphique, tables brocantées, vaisselles
des familles et ronronnements des réfrigérateurs
cultivent une nostalgie dans l’air du temps, happant au
passage le voisinage. Après contrôles, même satisfecit.
La cuisine suit : fraîche, maternelle, et même sérieuse.
Au déjeuner, asperges vertes, chips de speck et
parmesan – précis et savoureux –, onglet de bœuf
et légumes racines – généreux et plaisants –, panna
cotta avec coulis de mangue et fruits de la passion
– tout le charme du fait maison. Ajoutez un pain à la
croûte d’enfer, des vins qui vont bien (arbois-pupillin
de la Borde, vin de table italien de Denavolo, brouilly
de Descombes, languedoc de Beauthorey…) et une
addition douce. Examen réussi._J.B.
50, rue Condorcet, 9e. Mo Anvers. Tél. : 01 83 56 33 59.
Ouvert du mardi au samedi de 12 h à 14 h 30 et de 19 h 30 à 23 h.
Formules déj. : 15 € et 18 €. Carte à tapas du soir : env. 30 €.
CARNET D’ADRESSES
EL PICADOR
Précipitez-vous chez El Picador pour vous
régaler d’une authentique Paëlla Valenciana
de qualité ou de spécialités espagnoles
finement préparées : zarzuela, calamars,
gambas... Depuis 1958, trois générations
de cette même famille se sont succédées
pour faire de ce restaurant une adresse
incontournable de la capitale. Dans un
nouveau décor, voyage garanti au coeur
de l’Espagne traditionnelle. Olé ! Formules
à 25 et 34 €, menus à 27,5 et 38,5 €,
carte de "Tapas". Accueil jusqu’à 22h30.
Fermé dimanche soir, lundi et mardi midi.
! 80, bd des Batignolles. Paris 17ème
! 01.43.87.28.87. Métro Villiers
! www.elpicador.fr
01.77.51.58.84.
LA CHARRETTE CREOLE
Dépaysement assuré et ambiance soleil
de l’Océan Indien dans ce très
sympathique restaurant exotique aux
spécialités des îles de la réunion, Maurice,
Madagascar. Marmite d’or 2008-2009
des restaurants afro-antillais. Formule
le midi à 17 €. Le soir, carte environ 30 €
à 35 €. Dîner aux chandelles mais aussi
piste de danse et soirées à thème.
! 15, rue Jules Chaplain. Paris 6ème
! 01.43.26.03.10.
! Métro Vavin ou N.D. des Champs
! www.lacharettecreole.com
HANOUMAN
Ici authenticité rime avec diversité.
Dégustez un large éventail des meilleures
spécialitées chinoises, vietnamiennes et
thaïlandaises à prix doux et profitez
jusqu’à fin avril, Hanouman vous offre
une remise de 10% (du lundi au jeudi).
! 32-36, rue de Torcy, Paris 18ème
! 01.46.07.25.79. M°Max Dormoy
! www.hanouman.com
PUBLI INFO
LA MAISON DU KASHMIR
COURS DE SUSHI ET MAKI
Découvrez les grands classiques de la
cuisine indienne à des prix très doux.
Unique à Paris, tous les plats sont
accompagnés de 2 légumes. Goûtez
les gambas massala et leur sauce coriandre
et menthe fraîche accompagnées d’un
caviar d’aubergine et d’un naan au fromage.
Sans oublier l’accueil très souriant. Menu
à 11,50 € le midi. Le soir, carte environ
25 €. Livraison à domicile. Ouvert TLJ
Apprenez à faire des sushi et des maki
avec les chefs d'un des meilleurs
restaurants japonais de Paris.
Au programme : cuisson et assaisonnement du riz, découpe du poisson,
réalisation d’assortiments de sushi, de
maki et de California. 1 cours : 60 €,
2 cours 110 €, 3 cours 160 €. Bons
cadeaux solo ou duo à commander sur
www.wasabi.fr
! Restaurant Issé Izakaya
! 45 rue de Richelieu. Paris 1er
! 8, rue Sainte Beuve. Paris 6 ème
! 01.45.48.66.06.www.tandoori30.fr
! M° Vavin ou N. Dame des Champs ! 01.42.08.50.47.
style de ville
événement
•••••
Oka
Actu de printemps ! Là où le très
recommandable Spring naquit, notre
bistronomie se pique d’exotisme. Rue de la Tour
d’Auvergne (9e), donc, dans un non-décor, un
chef brésilien mitonne désormais français, low
cost et inspiré. 30 € le menu unique au dîner
pour un amuse-bouche, une entrée, un plat, un
fromage, un dessert, sans oublier les produits
nobles, les associations nouvelles, les
dressages soignés… L’ardoise promet.
Et la cuisine tient ?
Plutôt plus que moins. Petits pains au fromage
et radis noir – réconfortants et vifs ; foie gras
poêlé et gombos – foie farineux mais mariage
d’enfer ; bœuf Black Angus, asperges vertes
et farofa (semoule de manioc cuite) – viande
nerveuse mais accompagnements aux
oignons ; vieux comté, pâte de goyave et
feuilles de moutarde – dans le mille ; fraises
des bois, fruits du dragon et soupe de chocolat
– “gloubiboulguesque”. Les foodistas sourient,
même si les ingrédients pèchent çà et là,
et le Tout-9e se réjouit déjà. Une adresse
qui balance pas mal à Paname. À suivre…_J.B.
•••••
La Table d’Eugénie
Après les déjeuners et les dîners à quatre mains
– un chef reçoit l’un de ses confrères pour
orchestrer un menu avec lui –, voici la brasserie
à huit mains. Celles de François Rodolphe,
Philippe Marc, David Rathgeber et Alain Lac.
Quatre pros de la restauration qui ont décidé de
redonner un second souffle à ce qui fut la
brasserie Alaux. Au final, un établissement
28, rue de la Tour d’Auvergne, 9e. Mo Cadet
ou Poissonnière. Tél. : 01 45 23 99 13. Ouvert du mardi
au samedi de 12 h à 14 h et de 20 h à 22 h. Fermé
samedi midi, dimanche et lundi. Menus : 20 €
(déjeuner) et 30 € (dîner).
comme il en existe des centaines dans Paris à
l’angle de deux rues. La carte, plutôt bien dans
son époque, mêle grands classiques (pâté
en croûte, salade Caesar, pavé de cabillaud
cocotte de légumes, faux-filet persillé pommes
Boulangère et riz au lait) et plats plus
contemporains comme cet œuf mollet façon
carbonara contenu dans un bocal Parfait
avec son lot de mouillettes. Joliment présenté,
agréable d’onctuosité… mais compliqué
à déguster. Cravatés s’abstenir.
Le burger de Génie, frites fraîches et cœur de
sucrine n’a rien de transcendant. Viande un
peu sèche, pain itou et frites croustillantes mais
farineuses. En revanche, le jarret de veau
braisé, gnocchi aux olives et pistou sort, par
son accompagnement, de l’ordinaire, au même
titre que les orecchiette (pâtes) mêlées à du
jambon cuit à l’os et de la truffe. C’est à la fois
moelleux, juteux, savoureux. Quant à la fine
tarte tout chocolat, elle appelle le café qui
lui même appelle le chocolat qui lui même
appelle le café._Ph.T.
58, rue de la Faisanderie, 16e.
RER C, stations Avenue Foch ou Henri Martin.
Tél. : 01 45 04 12 53. Fermé le dimanche.
Formules : 23 et 29 €.
Photo Axelle Paysant-Le Roux
07/04/14 A NOUS
Des toques
de la Botte
“L’Italiano in cucina”,
c’est le nom donné à une
manifestation organisée par
l’Institut culturel italien de
Paris. Une fois par mois,
au sein de l’Hôtel de Galliffet
(VIIe), une grande toque
de la Botte se livre, au fil
d’un atelier-dégustation.
Durant trois heures, douze
bienheureux observent,
questionnent, mangent,
échangent et boivent avec le
chef invité. Le 15 avril, Heinz
Beck, de La Pergola à Rome
(trois étoiles Michelin) ; le
14 mai, Moreno Cedroni, de
la Madonnina del Pescatore,
l’une des meilleures tables
marines d’Europe ; le 8 juillet,
Massimo Bottura, star
mondiale de l’Osteria
francescana…_J.B.
Inscriptions au 01 44 39 49 24 et sur
[email protected] Tarif : 100 €.
dînette-boutique
brasserie
bistronomão
à boi
24
Marlette ouvre
un
café gourmand
La marque de préparations
bio pour pains et pâtisseries
vient d’ouvrir une boutiquecafé très “filles” pour
petit-déjeuner, déjeuner,
goûter ou bruncher. Produits
laitiers signés Beillevaire,
légumes et fruits bio, cookies,
muffins ou financiers
préparés avec les produits
Marlette, la sélection des
gourmandises est plutôt bien
pensée, et les propositions
aussi savoureuses
qu’alléchantes. Encore un
petit effort à faire sur la carte
des vins et tout sera presque
parfait. En même temps,
vient-on réellement ici
pour boire du vin ?_Ph.T.
Café Marlette, 51, rue des Martyrs.
9e. Tél. : 01 48 74 89 73.
lieux
26
style de ville
Textes : Alexis Chenu, Bénédicte Le Guérinel
sacs
déco, papeterie
Justine Red
Papier Tigre
N’avez-vous pas remarqué ? Trop petit, trop grand, trop lourd, mal
fichu… On a rarement le sac qui convient quand on voyage. C’est du
moins le constat qu’a fait la créatrice de Justine Red avant de lancer une ligne de petits bagages qui se veulent en phase avec nos
besoins. Tout est réfléchi. Ce sac en coton enduit de gomme façon
pneu avec sa bandoulière en sangle de sécurité résiste à la pluie,
se lave d’un coup d’éponge, passe de la ville à la plage et s’avère
particulièrement costaud. Quant aux petites pochettes, il y en a
pour tous les usages : pour les pièces de monnaie, le billet d’avion
et le passeport, les crayons, le maquillage… Chaque forme de sac
possède un nom de route, comme Zzyzx Rd pour le cabas ou Nationale 7 pour le sac à main droit.
La taille du fond du sac est ingénieusement calculée pour accueillir une tablette, un bloc 21 x 29,7 cm ou un ordinateur portable. Les
trousses sont vendues avec un miroir de poche, et chaque sac de
la gamme Road Runner (en gomme) est agrémenté d’un “charm”
qui reprend le chien, la médaille et la Fiat 500 du logo de l’enseigne.
La ligne City, elle, joue le cuir de couleur, tandis que Vitamins préfère la toile colorée avec poignées de cuir. Et pour le printemps,
voici 3D en gomme métallisée, une collection où tous les sacs
seront numérotés, et Flag, de la toile enduite tricolore dont on peut
demander la personnalisation des couleurs sans surcoût (trois
semaines de délai). Petit bonus, à l’étage, un showroom accueille
les clients dans un espace plus intime qui sert aussi de lieu d’expo
de photos ou sculptures._B.L.G.
Présent dans une vingtaine de boutiques à Paris, Papier Tigre
donne un coup de jeune et de fraîcheur à la papeterie. À toutes
les plumes, les vieilles, les jeunes, à ceux qui griffonnent, racontent, romancent, aux amoureux de la correspondance, Papier
Tigre propose une ligne de carnets, de toutes les tailles, graphiques, jonglant avec les lignes, les figures géométriques, des
cahiers à spirales petits carreaux ou pages blanches… La marque
créée il y a deux ans par trois trentenaires – deux graphistes,
Agathe et Julien, et un ex-chef de produit, Maxime – pique à Mao
Zedong une expression (pour qualifier les États-Unis, symbole
de force, et pourtant fragile comme le papier), invente un logo et
se lance. Succès immédiat : en deux ans la marque est présente
chez plus de 250 revendeurs dans le monde, les Japonais deviennent fans, les Parisiens aussi.
Ouverte il y a quelques mois, leur première adresse à Paris s’installe à la place de Lieu commun, un multimarque décoré à
l’époque par Matali Crasset. À voir, toute la panoplie de carnets,
un calendrier primeur au top et best-seller de la maison, le vieux
sapin désodorisant revu et corrigé, les curiosités “polymarbrées”
de Pierre-Alexis Delaplace, et quelques collaborations, avec Nailmatic (vernis) ou, franchement plus intéressant, avec les lunettes
tout bois des Waiting for the Sun (début juin). Le décor nature et
minimal, les luminaires polyèdres en papier, et la présence des
trois créateurs (juste derrière, dans les bureaux) fait le charme de
Papier Tigre. Souhaitons-lui de savoir se renouveler pour ne pas
lasser._A.C.
2, rue Guisarde, 6e. Mo Mabillon ou Saint-Germain. Tél. : 09 80 44 72 34.
Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h 30. www.justinered.com
5, rue des Filles du Calvaire, 3e. Mo Filles du Calvaire. Tél. : 01 48 04 00 21.
Ouvert du mardi au samedi de 11 h 30 à 19 h 30.
07/04/14 A NOUS
Ci-dessus :
Jeux de volumes et de
couleurs chez Papier
Tigre, une marque qui a
connu un rapide succès.
© Papier Tigre
À gauche :
Chez Justine Red, des sacs
aux formes et aux noms
pour le moins originaux.
Essayez de prononcer
“Zzyzx Rd”, pour voir…
Photo DR
clubbing
28
style de ville
Textes : Rob Alves, Smaël Bouaici, Édouard Rostand
techno berlinoise
Chasse au Tresor à la Machine
Symbole de la musique électronique berlinoise,
le label/club Tresor continue de propager ses
vibrations à travers des tournées européennes,
dont la dernière l’amène à la Machine du Moulin
Rouge vendredi soir. Érigé quelques mois après
la chute du mur, dans le coffre-fort d’une banque,
le club mené par Dimitri Hegemann a largement
contribué à faire de Berlin la capitale de l’électro,
en lançant des artistes comme Sven Väth, Paul
van Dyk ou Ellen Allien, ou en sortant les disques
des héros de la techno de Detroit comme Juan
Atkins ou Jeff Mills.
Aujourd’hui installé dans le quartier huppé de
Mitte, le Tresor a gardé la même esthétique musicale, définitivement underground. En haut du
PALAIS
UBLIC DU
CT ET EN P
DE TOKYO
EN DIRE
flyer, on trouve Moritz Von Oswald, l’homme derrière Maurizio et Basic Channel, qui mixera ses
productions d’hier et d’aujourd’hui, agrémentées
de sessions d’impro musicale. Avec lui, James
Ruskin, patron du label Blueprint et producteur
de techno étouffante, Marcelus, l’un des nouveaux résidents du Tresor, et DJ Deep, le parrain de la deep house française, qui a signé le premier volume de la série de compiles Kern sur le
label allemand._S.B.
Soirée Tresor Berlin, vendredi 11 avril
à partir de 23 h à la Machine du Moulin Rouge,
90, bd de Clichy, 18e. Mo Blanche.
Entrée : 14-17-20 € suivant l’heure d’arrivée.
DJ Deep, parrain
de la deep house
française.
Photo Daddy’s Got Sweets/
www.daddysgotsweets.
com
OUMARRE
LAURENT G DREDI / 19H-20H
N
CHAQUEREVE
B
ENTRÉE LI
iat avec
en partenar
lture.fr
francecu
Marcelus,
l’un des nouveaux
résidents du
Tresor à Berlin.
Photo Camille Blake
DB52/013988D4/ANP
Spécial
MODE
HOMME
le 14/04
TENDANCES // REPÉRAGES // BONS PLANS
www.anous.fr // Rejoignez-nous sur www.facebook.com/anousparis // Disponible sur iPad®
07/04/14 A NOUS
disco house
Instant norvégien
au Yoyo
SÉRIES
MANIA
C’est le nerd le plus coté du moment dans
l’électro. Devenu populaire grâce à ses innombrables edits dans les années 2000 (il
en a fait plus de 600, de José González à Michael Jackson, en passant par Chic ou Stevie Wonder), Todd Terje (ça se prononce
“terrier”) est devenu le nouveau héraut de la
disco house, comme en témoigne le succès
phénoménal de son titre Inspector Norse en
2012, composé avec un vieux synthé des
années 70. Le hit figure en dernière place
sur son premier long format, It’s Album
Time, dans les bacs cette semaine, qui inclut
une collaboration de luxe avec Bryan Ferry,
ENTRÉE LIBRE
22 - 30
AVRIL 2014
Forum des Halles
series-mania.fr
agenda
clubbing
30
style de ville
JEUDI 10 AVRIL
PMR Records Label Night
La fête du label PMR avec la Cyrl
Hahn, Lone, T. Williams et Javeaon
McCarthy : le son house actuel
planant à souhait.
15 € – 23 h - 5 h
Machine du Moulin Rouge
90, bd de Clichy, 18e
Mo Blanche
VENDREDI 11
It’s Madonna B**** Party
La bande du Paris Paris met à
l’honneur la Ciccone, poilue sur
Instagram, et actuellement en
studio. Les DJ’s Jerome Brucker,
Davin et Damita Crhis lui rendent
hommage.
12 € avec conso – 23 h 45 - 6 h
Paris Paris
5, avenue de l’Opéra, 2e
Mo Palais-Royal-Musée du Louvre
Jeweil vs Delacroix
STYLES
MODE
DESIGN
FOOD
CLUBBING
HIGH-TECH
FORME
SONS
LIEUX
…
= tendances !
LE 10 AVRIL
DANS VOS POINTS
DE DIFFUSION
HABITUELS
www.anous.fr // Rejoignez-nous sur www.facebook.com/anousparis
Disponible sur iPad®
Sweater “Sastfood” de la collection “Generation OFF-Love” printemps-été 2014 de Eleven Paris, porté par Jimmy Q. Photo Kim Jacobsen To / www.elevenparis.com
/ PRINTEMPS-ÉTÉ 2014
Photo : Sweater “Sastfood” de la collection “Generation OFF-Love” printemps-été 2014 de Eleven Paris, porté par Jimmy Q.
Photo Kim Jacobsen To / www.elevenparis.com
HORS-SÉRIE /
La rencontre de Julian Jeweil en
live et Joris Delacroix en DJ set,
parfait line-up pour tester le
nouveau Showcase.
15 € – 23 h - 7 h
Showcase
Sous le pont Alexandre III, 8e
Mo Invalides
Minimal Is Maximal Night
venu le chercher après avoir entendu son remix d’un titre de Roxy Music.
Partisan d’une électro mélodique et joyeuse,
le producteur norvégien s’est installé
comme la référence du groove pour la prochaine décennie. Irrésistible derrière des
platines, il sera vendredi en live au Yoyo, le
club sous le Palais de Tokyo, pour la release
party officielle du disque. À ses côtés, on
retrouvera le DJ ukrainien Vakula, qui
pourra oublier les événements actuels dans
son pays natal le temps d’une soirée, le collectif de DJ’s Mamie’s Crew et Nicolas Vasseur et E2M, les deux fondateurs du label
Moon Rise, qui militent pour la disco house
depuis quelques années déjà._S.B.
Todd Terje release party, vendredi 11 avril à partir
de 23 h au Yoyo, Palais de Tokyo, 13, avenue
du Président Wilson, 16e. Mo Iéna. Entrée : 20-25 €.
Todd Terje,
l’artiste électro
qui monte,
s’est offert
le luxe d’une
collaboration
avec Bryan
Ferry sur son
premier album.
Photo Christian Belgaux
Hartzine, webzine musical
défricheur de jeunes talents
audacieux, organise une nuit au
Petit Bain placée sous le signe de la
musique synthétique sombre
conjuguée au passé et au présent. Le
label Minimal Wave de l’Américaine
Veronica Vasicka, égérie du genre,
est à l’honneur : elle officiera aux
platines en compagnie de Clement
Meyer de Get The Curse avant et
après les deux live des artistes
maison tricolores In Aeternam Vale
et Hot Bip. A noter que le collectif
Hartzine passera de la musique
à la cantine de 20 h à minuit.
Gratuit de 20 h à minuit, puis 14 €.
Petit Bain
7, port de la Gare, 13e
Mo Bibliothèque François
Mitterrand
07/04/14 A NOUS
31
style de ville
SAMEDI 12
Surpat Vol. 13 :
Les Années Twist
Jean Viril et les Kgibi’s nous
replongent dans les années twist :
musique, ambiance et look sixties,
une surpat’, quoi .
10 € – 20 h - 2 h
Café A, Couvent des Récollets,
148, rue du Fbg St-Martin, 10e
Mo Gare de l’Est
Now I See Disco
La fièvre disco (et la nu-disco) du
samedi soir signée par Dimitri From
Paris, remixeur, éditeur et DJ culte.
Avec Get a Room et Marco
Dos Santos.
20 € – 23 h 30 - 6 h
Yoyo, au Palais de Tokyo
13, av. du Président Wilson, 16e
Mo Iéna
légendes
House old school à Concrete
Alors que la nouvelle de la mort du parrain de la house, Frankie
Knuckles, la semaine dernière, a attristé tous les fans d’électro, la
Concrete accueille samedi un duo de DJ’s vétérans américains qui
ne devrait pas manquer de lui rendre hommage. Ron Trent, pionnier de la house chicagoane, lui doit beaucoup. En 1990, alors qu’il
est encore au lycée, Trent compose le morceau Altered States qui
sortira sur Warehouse Records, le label d’Armando. Frankie
Knuckles l’adopte immédiatement et, en le jouant trois fois par
soir, le transforme en tube international et désormais classique
de la période acid house.
Ron Trent ira plus tard s’installer à New York, où il traînera avec
la clique de Body & Soul, François K et Joe Claussell. Il y a sans
doute croisé le DJ new-yorkais Jerome Sydenham, promoteur
d’une deep house aux accents africains dans les années 90, et
auteur, avec Kerri Chandler, de l’inoubliable remake du See Line
Woman de Nina Simone, qui sera également de la party ce
samedi._S.B.
Ron Trent, adoubé par le regretté Frankie Knuckles au début des années 90. Photo DR
Ron Trent et Jerome Sydenham à Concrete, samedi
12 avril de 20 h à 7 h du matin au 69, port de la Rapée,
12e. Mo Gare de Lyon. Entrée : 15 €, gratuit avant 22 h.
SAINT-DENIS
5 AVRIL au 20 AVRIL 2014
PLACE VICTOR-HUGO
ÉVRY
26 AVRIL au 11 MAI 2014
PLACE DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN
MANTES-LA-JOLIE
LE MUSÉE PASSAGER
17 MAI au 1er JUIN 2014
ART CONCERTS PERFORMANCES ATELIERS
VAL D’EUROPE
www.lemuseepassager.iledefrance.fr
© Aleteïa
ENTRÉE GRATUITE
Le musée passager est un projet de la Région Île-de-France réalisé par les Ateliers Frédéric Laffy
PLACE SAINT-MACLOU
7 JUIN au 22 JUIN 2014
PLACE D’ARIANE
correspondances
en PRATIQUE
exposition
Stations en travaux
Retour à la Belle Époque
• RER A : Du lundi 7 au jeudi
17 avril, de 22 h jusqu'à la
fin de service (sauf le
samedi et le dimanche),
en raison de travaux
de maintenance des voies
entre Nanterre-Préfecture/
Cergy-le-Haut et Poissy,
la circulation des trains
sera modifiée.
• L5 : En réseau de travaux
de rénovation, les quais
et les accès à la station
Oberkampf côté ligne 5
sont fermés jusqu’au
4 mai inclus. L'accès à la
ligne reste maintenu.
• RER B : En raison de
travaux de maintenance,
la circulation des trains
de la ligne B est modifiée.
Du 31 mars au 4 avril et
du 14 au 18 avril 2014, de
23 h 05 à fin de service,
le trafic est interrompu
entre les arrêts Aéroport
Charles-de-Gaulle 2 TGV
et Aulnay-sous-Bois.
Des navettes de bus
de remplacement sont
mises en place.
Expérimentation en Italie
Ixxi, filiale du groupe RATP,
décroche un nouveau contrat
en Italie, auprès de TSP. C’est
en juin 2014 que sera menée
une expérimentation de
billettique NFC (téléphone
sans contact) dans les trois
réseaux de bus de Naples,
Ravenne et Bologne. Ixxi
a été choisie par TSP pour
l’accompagner sur le plan
technique dans la
conception, la mise en œuvre
et l’opération de ce système,
qu’elle élabore actuellement
en partenariat avec Telecom
Italia et plusieurs opérateurs
de transport. Le projet met
l’accent sur l’interopérabilité
au plan national.
07/04/14 A NOUS
32
Textes : Yan Rodriguez
style de ville
Jusqu’au 17 août, le Petit Palais vous invite à une promenade dans le Paris de 1900 au cours de
laquelle vous croiserez les œuvres de Toulouse-Lautrec ou Rodin, mais également des photos,
illustrations, affiches qui témoignent de cette “belle époque”.
L’exposition Paris 1900, la Ville spectacle invite le public à revivre
les heures fastes de la capitale française au moment où elle
accueille l’Exposition universelle qui inaugure en fanfare le
XXe siècle. Plus que jamais, la ville rayonne aux yeux du monde
entier comme la cité du luxe et de l’art de vivre. Plus de
600 œuvres – peintures, objets d’art, costumes, affiches, photographies, films, meubles, bijoux, sculptures... – plongeront les visiteurs du Petit Palais dans le Paris de la Belle Époque.
Les innovations techniques, l’effervescence culturelle, l’élégance
de la Parisienne sont mises en scène comme autant de mythologies de ce Paris dont la littérature et le cinéma n’ont cessé depuis
de véhiculer l’image dans le monde entier. La RATP est partenaire
de l’événement, avec une fresque (ci-dessus) installée dans le couloir de correspondance de Montparnasse sur 135 mètres (lignes 4,
6, 12 et 13), qui reprend les grandes thématiques de l’exposition
sous forme de questions relatives à l’année 1900.
Pour la RATP, et les compagnies qui l’ont précédée, l’année 1900
marque une étape particulière dans son histoire avec l’ouverture
de la ligne 1 le 19 juillet à 13 heures. Cette première ligne du
métropolitain circule entre Porte Maillot et Porte de Vincennes
pour relier les différents sites de l’Exposition universelle et desservir les épreuves des Jeux olympiques d’été au bois de Vincennes.
Les premières entrées de métro Guimard sont installées dès 1900.
Jusqu’en 1912, 141 accès (simples entrées ou édicules) seront
ainsi créés, dans le style Art nouveau qui se caractérise par une
forte inspiration végétale et des lignes sinueuses et dynamiques.
La RATP prête à l’occasion de cette exposition au Petit Palais l’une
de ces entrées de métro célèbres dans le monde entier. Les visiteurs pourront également découvrir les maquettes des premières
rames en bois (motrice M1 et remorque A1) qui roulaient à
l’époque. Mais Paris 1900 ne saurait se résumer à l’Exposition
universelle : la Ville lumière proposait bien d’autres occasions
d’émerveillement et de dépenses. Dans les magasins de luxe et
les galeries d’art, les amateurs pouvaient découvrir les créations
des inventeurs de l’Art nouveau, présentées ici au sein d’un second
pavillon dédié aux chefs-d’œuvre de Gallé, Guimard, Majorelle,
Mucha, Lalique...
Les toiles du Finlandais Edelfelt, de l’Espagnol Zuloaga ou de
l’Américain Stewart évoqueront ce climat international. Mais l’accrochage confronte aussi les œuvres de Cézanne, Monet, Renoir,
Pissarro, Vuillard, avec celles de Gérôme, Bouguereau ou Gervex,
gloires acclamées tant de l’académisme que de l’impressionnisme
enfin reconnu, du symbolisme tardif ou de figures plus nouvelles,
comme Maillol ou Maurice Denis, tandis que triomphe l’art d’un
Rodin. Le visiteur découvre ensuite les créations d’une mode parisienne triomphante qui affichaient son succès dès l’entrée de l’Exposition universelle, dont la porte monumentale était surmontée
d’une figure de Parisienne habillée par Jeanne Paquin.
Les maisons de couture de la rue de la Paix attirent un monde
cosmopolite et richissime, qu’imitent les midinettes. Les plus beaux
trésors du Palais Galliera, telle la célèbre cape de soirée signée du
couturier Worth, seront accompagnés de grands portraits mondains par La Gandara ou Besnard, et d’évocations du monde des
modistes et des “trottins” sous le pinceau aussi bien de Jean
Béraud que d’Edgar Degas. Une expo à ne pas rater…_
Exposition Paris 1900, la Ville spectacle, au Petit Palais du mardi
au dimanche de 10 h à 18 h, nocturne le jeudi jusqu’à 20 h. Fermé
le lundi et les jours fériés. Plein tarif : 11 €. Tarif réduit : 8 €, 5,50 €.
Mo Champs-Élysées-Clemenceau. Fresque visible dans le couloir
de correspondance de la station Montparnasse-Bienvenüe
(lignes 4, 6, 12 et 13) jusqu’au 17 août. En savoir plus : www.ratp.fr.
CHAQUE JEUDI,
STYLIST DESCEND DANS LA RUE !
Mode Culture Beauté Société Idées. Et gratuit
Mode Culture Beauté Société Idées. Et gratuit
Mode Culture Beauté Société Idées. Et gratuit
cape
ou pas
cape?
Tous
très Bêtes
Cette fille
manque
de quelque chose
Une génération de filles frappées
du syndrome Wonder Woman
N° 0 1 0
20 J U IN 2013
S T Y L I S T. F R
N° 0 0 1 (YEAH!)
18 AV R IL 2013
S T Y L I S T. F R
Mode Mode Mode Mode Mode Mode. Et gratuit
N° 0 1 2
4 J U IL L E T 2013
S T Y L I S T. F R
Mode Culture Beauté Société Idées. Et gratuit
Mode Culture Beauté Société Idées. Et gratuit
ANAÏS
&
MANU
la
N °038
27 F É VR IER 2013
S T Y L I S T. F R
J E TE QUITTE
mode
MAIS QU’EST-CE QUI
LES RELIE VRAIMENT ?
( enfin presque )
N °039
06 M A R S 2014
S T Y L I S T. F R
N °040
13 M A R S 2014
S T Y L I S T. F R
Le premier hebdomadaire féminin et gratuit
Sur votre trajet et votre tablette
(liste des points disponible sur www.stylist.fr)
photo
34
affaires culturelles
1
Martin Parr
à Paris
Cela fait plus de trente ans que
de grands photographes (Henri
Cartier-Bresson, Édouard
Boubat, William Klein…) sont
invités par l’Association Paris
Audiovisuel, et maintenant
par la Maison européenne
de la photographie, à donner
leur vision de la capitale.
C’est aujourd’hui au tour
du Britannique Martin Parr,
observateur pointu s’il en est
de notre société et de ses
bizarreries, qui pendant deux
ans a parcouru la ville pour
immortaliser ses habitants, ses
touristes, ses défilés, ses grands
événements… Le résultat de son
travail est aujourd’hui présenté à
la MEP avec quelques clichés plus
anciens. Le jour du vernissage de
l’exposition, il nous a fait le plaisir
de prendre le temps de nous
recevoir dans la bibliothèque
du lieu, à l’écart de l’agitation
attenante, et même en avance,
car les interviews précédentes
avaient pris moins de temps
que prévu…
Texte : Carine Chenaux
Photos : Martin Parr
© Martin Parr/Magnum Photos/Galerie Kamel Mennour
07/04/14 A NOUS
3
3
35
affaires culturelles
2
1 Paris, Fashion Week, 2013. 2 Le Louvre, 2012.
3 Le Louvre, 2012. 4 Notre-Dame, 2012.
Vous n’êtes jamais en retard, n’est-ce pas ?
Martin Parr : (Rires) Non ! L’heure anglaise,
c’est d’être à l’heure !
On dit aussi que vous n’aimez pas disserter
trop longuement sur votre travail…
Je ne suis pas un grand intellectuel (sourire).
Mais les Français le sont. La photo est mon
medium, ma meilleure manière de m’exprimer.
Il y a quelques minutes, pendant
le vernissage, vous vous promeniez
dans les diverses salles et vous observiez
les réactions des gens qui découvraient
vos photos. Vous retrouver face au public,
c’est quelque chose qui vous séduit ?
C’est toujours très agréable d’avoir une tribune,
et les lieux comme la MEP ont un public affûté.
Les Français aiment la photographie, d’une
manière qu’on ne connaît pas vraiment et qu’on
ne comprend pas davantage en Grande-Bretagne. Je fais une carrière bien plus grande ici
qu’à Londres. Les Anglais n’accordent pas un
grand crédit à la photo, son statut y est moins
important qu’ici. D’ailleurs, il n’y a pas de musée
comparable à la MEP chez nous, il y a des galeries spécialisées, mais c’est très différent.
Nous vous avions rencontré en septembre
dernier lors de l’ouverture de la galerie d’art
du musée des Sciences à Londres, pour
votre exposition conjointe avec les œuvres
de Tony-Ray Jones, qui vient de s’achever.
C’est au moins un nouveau lieu ou l’on peut
voir de la photographie…
Oui, et cela m’a fait plaisir de pouvoir y montrer
une partie de mes travaux anciens, en noir et
blanc. Mais aucun grand journal ou magazine
britannique n’en a parlé, contrairement à ce qui
s’est passé en France. Vous voyez comme cette
attitude est étrange ?
Cette exposition s’intulait Only in England,
« seulement en Angleterre ». Qu’y a-t-il
« Only in France ? »
Pas seulement en France, bien sûr, mais il y a
tout de même, chez vous, vraiment beaucoup
de touristes ! Il y a énormément d’événements
à Paris qui attirent des gens du monde entier,
la Fiac, Paris Photo… Mais bon, je m’intéresse
beaucoup au tourisme de masse, c’est la plus
grande industrie du monde ! Et Paris est pour
3
moi un terrain d’étude idéal en la matière.
J’adore photographier les touristes, ils ont des
comportements très étranges. Et puis maintenant, les Chinois sont apparus, qui n’étaient pas
là il y a vingt ans. Ils ont succédé aux Japonais, qui eux-mêmes avaient succédé aux Américains. C’est un signe des temps. Mais en tout
cas, tous viennent à Paris !
Vous immortalisez beaucoup les gens
qui prennent des photos.
J’adore le comportement obsessionnel des touristes qui mitraillent tout ce qu’ils voient. C’est un
sujet inépuisable.
Et vous, quand vous ne travaillez pas,
quel genre de touriste êtes-vous ?
Si j’ai des vacances, je vais dans un endroit très
beau, comme l’Écosse, mais qui ne m’incitera
pas à prendre trop de photos. Je ne peux pas
m’en empêcher, j’en fais tout de même
quelques-unes, mais moins que quand je travaille. Partir en vacances, c’est ne plus penser
à faire quoi que ce soit.
Que n’aimez-vous pas à Paris ?
Le fait de ne jamais trouver de taxi. La vie y est
chère, Paris me semble même plus cher que
Londres, désormais. Un café ou une bière ?
Wow ! Mais sinon, ça va.
4
photo
5
36
affaires culturelles
6
Qu’y aimez-vous particulièrement ?
La nourriture, quand elle est bonne. Les gens, qui sont bien plus
aimables qu’on ne le dit souvent. J’étais dans un café ce weekend, les serveurs étaient charmants… Bon, les chauffeurs de taxi
sont exclus du lot : par nature, ils se doivent d’être grincheux.
Vous-même êtes souvent qualifié d’ironique, de moqueur.
Ah, les gens disent souvent n’importe quoi. Il y a un peu de
malice dans ce que je fais, rien de plus. Après, je suis plus pessimiste qu’optimiste. Beaucoup de gens sont trop riches. Moi, je
suis un photographe riche, et je suis content de profiter des fruits
de mon travail, mais il y a tellement d’inégalités et de problèmes…
7
Justement, que pensez-vous des relations entre les Français
et les Anglais ?
infos PRATIQUES
Eh bien, nous sommes supposés être ennemis, non ? (rires) J’ai
une grande affection pour la France et j’ai de très bons amis à
Paris. Mais bon, les gens aiment bien détester leurs voisins ! En
fait, je pense que ce n’est pas sérieux. Et puis nous avons plein
de points communs, les Français et les Anglais : des économies en déclin, et ce “petit je-ne-sais-quoi” qui nous permet de
continuer à avancer.
On vous considère comme “le plus anglais des photographes”.
Je pense que je suis un photographe anglais et c’est sûrement
pour ça que les Français m’aiment bien : je me moque souvent
gentiment de mes compatriotes !
8
Avez-vous vu l’exposition consacrée à Henri Cartier-Bresson
au Centre Pompidou ?
à LIRE
Non, et j’ai peur de ne pas en avoir le temps, parce que, comme
sur mes photos de Paris, il faut faire la queue longtemps. Comme
vous le savez, j’aime beaucoup Cartier-Bresson, parce que c’était
un très grand photographe et aussi parce qu’il détestait ce que
je faisais. Il disait que je venais d’une autre planète.
Le catalogue de l’exposition, où
40 photographies sont présentées dans
un véritable plan de Paris (le plus mythique
du genre, noir à couverture plastifiée
– le Ponchet - Plan Net, éd. Vilo) dont
la structure, jusqu’à l’index des rues,
a été conservée.
Pourriez-vous arrêter un jour la photographie ?
Je pourrais, mais pas maintenant, je suis encore très actif et j’ai
encore beaucoup de choses à faire. Je vais bientôt commencer
à travailler à Oxford, observer la vie des étudiants, les bals, les
remises de diplômes. Ça va être intéressant…_
07/04/14 A NOUS
Martin Parr, Paris, jusqu’au 25 mai à la
Maison européenne de la photographie,
5-7 rue de Fourcy, 4e. Mo Saint-Paul ou PontMarie. Tél. : 01 44 78 75 00. www.mep-fr.org.
Du mercredi au dimanche, de 11 h à 20 h.
Entrée : 8 €. Entrée gratuite le mercredi de
17 h à 20 h. Visite guidée le samedi 12 avril
à 15 h (et aussi le 15 mai à 18 h), accès libre
sur présentation du billet d’entrée, sur
réservation. Visite-atelier pour les 6-11 ans
les samedis 12 avril et 17 mai, 20 €
sur réservation.
5 Paris, 1997. 6 Paris, festival en plein air, 1999. 7 Paris, le bal des pompiers,
14 Juillet, 2012. 8 La Goutte d’or. Prière dans la rue, 2011.
Martin Parr, Grand Paris, éditions
Xavier Barral, 21 x 29,7 cm, 128 p., 35 €.
SA LO N I N T E R N AT I O N A L - PA R I S
Livres Anciens - Estampes - Dessins
I N V I T É D ’ H O N N E U R : A R C H I V E S D U M I N I S T È R E D E S A F FA I R E S É T R A N G È R E S
GRAND PALAIS
D U 1 1 A U 1 3 AV R I L 2 0 1 4
DE 11H00 À 20H00
B I B L I O T H È Q U E N AT I O N A L E D E F R A N C E
E X P O S I T I O N S - A N I M AT I O N S - C O N C E R T S
w w w. s a l o n d u l i v r e a n c i e n p a r i s . f r
©2014 - www.studiolwa.com
LE DIMANCHE : 11H00-18H00
cinéma
38
affaires culturelles
Textes : Fabien Menguy
aussi à L’AFFICHE
Divergente
De Neil Burger, avec Shailene Woodley, Theo James et Kate Winslet. Durée : 2 h 19. Suneung
l’événement de la semaine
péplum
science-fiction
© SND
•••••
•••••
Noé
Photo Nico Tavernise/Paramount Pictures
De Darren Aronofsky, avec Russell Crowe, Jennifer Connelly
et Emma Watson. Durée : 2 h 18.
Dans un monde
apocalyptique ravagé par la
guerre, l’humanité a évolué
sous forme de castes : les
Altruistes, les Fraternels, les
Sincères, les Audacieux et
les Érudits. Jeune Altruiste,
Tris découvre suite au
Grand Test qu’elle est
Divergente. Un cas rare et
hors norme, peu apprécié
des autorités, qui va l’obliger à se cacher chez les Audacieux.
Cette nouvelle histoire d’initiation sur fond d’aventures
fantastiques, façon Hunger Games, fait actuellement
les beaux jours du box-office américain. Malgré certaines
longueurs et un manque certain de rebondissements,
le film déploie un univers original qui tient la route._
De Shin Su-won. DRAME
•••••
Festiciné
Tout est permis
De Coline Serreau, avec les participants à un stage de récupération. Durée : 1 h 36.
Homme juste fuyant le contact avec ses semblables devenus mauvais, Noé (Russell Crowe) est choisi par le Créateur pour construire une arche. Celle-ci doit permettre de
le sauver du Déluge, avec sa famille et un couple d’animaux
de chaque espèce. L’histoire, on la connaît, mais ce qu’en
fait ici Darren Aronofsky est plutôt inédit. Adaptant le texte
de la Genèse à sa façon, le réalisateur de Requiem for a
Dream, de Black Swan et de The Fountain, auquel on pense
beaucoup ici, met toute son énergie à filmer le mystique.
Loin du spectacle grand public qu’on attendait, Noé mêle
des scènes de pure tragédie grecque à des batailles épiques
façon Jason et les Argonautes, forcément dans un déluge
d’effets spéciaux. Si le film séduit par son côté jamais vu,
il déroute aussi par ses libertés d’interprétation et son
côté trop prêchi-prêcha._
© Thelma Films/Eniloc
documentaire
•••••
•••••
Rio 2
De Carlos Saldanha, avec les voix de Lorànt Deutsch, Laetitia Casta et M. Pokora
animation
Dernier ara bleu de sa
lignée, Blu vit désormais
tranquille à Rio. Jusqu’au
jour où ses copains
ornithologues trouvent un
autre ara bleu en Amazonie.
L’occasion d’une expédition
familiale mouvementée,
dans cette suite pleine de
couleurs. Le scénario est
certes un peu faiblard, mais les seconds rôles sont truculents,
les images toujours aussi magnifiques, et la bande-son,
tonitruante et endiablée, déjà culte._
07/04/14 A NOUS
comédie
Apprenti Gigolo
De Hiner Saleem. COMÉDIE DRAMATIQUE
Computer Chess
D’Andrew Bujalski. COMÉDIE
La Belle Vie
De Jean Denizot. DRAME
en BREF
“Heli”
Prix de la mise en scène l’an passé à
Cannes, Heli nous plonge avec âpreté
au cœur d’une famille mexicaine
pauvre confrontée aux cartels.
Âpre, violent et saisissant !
“Les Paysages fantômes”, projections,
performances et rencontres, jusqu’au
14 avril à l’Espace Khiasma, au MK2
Beaubourg et au Magic Cinéma.
www.khiasma.net
Cycle “Mémoire de la Grande Guerre
au cinéma”, jusqu’au 5 mai
à la Cinémathèque française.
www.cinematheque.fr
Cycle “Indiens des plaines”, proposé
par Michel Ciment, du 12 au 27 avril
au musée du Quai Branly. Accès libre,
dans la limite des places disponibles.
www.quaibranly.fr
Scénario
Masterclass de Christopher Vogler,
script-doctor du Roi Lion, Fight Club
ou Black Swan, les 15, 16 et 17 avril
au Balzac. www.dixit.fr
De John Turturro, avec John Turturro, Woody Allen et Vanessa Paradis. Durée : 1 h 30.
© ARP Sélection
© 20th Century Fox
en VF. Durée : 1 h 42.
Quatre ans après Solutions
locales pour un désordre
global, Coline Serreau (Trois
hommes et un couffin)
retourne au documentaire
avec cette incursion dans
un stage de récupération
de points du permis de
conduire. L’occasion
de retrouver son sens
de la comédie, avec une galerie de personnages récidivistes
bourrés... de bonnes excuses, mais également de filmer des
récits plus dramatiques. Des accidents ou des démonstrations
des dangers encourus qui, en plus d’émouvoir, ne vous feront
plus jamais utiliser votre véhicule de la même façon._
My Sweet Pepper Land
Un libraire sans le sou
(Woody Allen) a une
“brillante” idée pour
échapper à la faillite :
convaincre son ami fleuriste
(John Turturro) de vendre
ses charmes. Un plan tordu
certes, pour un film parfois
poussif, mais qui permet
de croiser John Turturro
en gigolo amateur, Sharon Stone en cliente épanouie, Vanessa
Paradis en veuve fragile, et surtout Woody Allen en mac
d’opérette dans l’un de ses grands numéros d’acteur qui
nous manquent tant._
toujours À VOIR
Nebraska
D’Alexander Payne.
COMÉDIE DRAMATIQUE
Her
De Spike Jonze. SCIENCE-FICTION
Retrouvez les bandes-annonces
de notre sélection cinéma
sur la version iPad du magazine
sons
40
affaires culturelles
musique de chambre
Le Quatuor Artemis
et ses amis
Fondé en 1989 par des étudiants du Conservatoire de Lübeck, le Quatuor Artemis compte
parmi les plus grandes formations de notre
temps. De nombreux jeunes quatuors prennent
le chemin de Berlin pour recueillir les conseils de
ces instrumentistes qui ont entre autres signé
une intégrale des Quatuors de Beethoven à ranger parmi les plus grandes. Alors qu’un CD Mendelssohn (Virgin Classics) vient tout juste de sortir, les quatre musiciens sont les hôtes de Pleyel
le temps d’un week-end. Il permet de les entendre en quatuor évidemment mais aussi, grâce à
la présence de remarquables collègues, en quintette et en octuor.
Le concert de samedi après-midi est ainsi partagé entre le 1er Quatuor de Brahms et le Quintette
à deux violoncelles de Schubert, donné avec le
concours de Gautier Capuçon. Le soir, Schubert
est à nouveau au programme, avec son dernier
quatuor, le 15e, avant que la soirée se referme par
le solaire Octuor de Mendelssohn que les Artemis
enflamment avec la complicité de leurs amis français du Quatuor Ebène. Grande dame du piano,
Elisabeth Leonskaja fait équipe le lendemain avec
les quatre archets allemands dans l’illustre Quin-
niusic.fr | lanouvelleseine.com
|
15 – 23 avril
African remix
MARDI 15 AVRIL, 20H
KINSHASA
Basokin Ensemble
JEUDI 17 AVRIL, 20H
LAGOS
New Afrika Shrine avec Femi Kuti
et invités
MERCREDI 23 AVRIL, 20H
Baba Commandant
Victor Démé
Rencontre avec les artistes avant chaque concert
OUAGADOUGOU
Debademba
Cité de la musique
www.citedelamusique.fr 01 44 84 44 84
Photo : Isabelle Van Oost Licences E.S. : 757541, 757542, 757543.
DANS LE CADRE DE
L’EXPOSITION
Photo Molina Visuals
tette de Brahms, tandis que les Artemis jouent par
ailleurs l’illustre Quatuor “La Jeune Fille et la Mort”
de Schubert et l’Officium breve de Kurtag, ouvrage
d’une concision et d’une densité saisissantes._A.C.
Le 12 avril à 16 h et 20 h, le 13 avril à 16 h.
Salle Pleyel, 252, rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e.
Mo Charles-de-Gaulle-Étoile. Tél. : 01 42 56 13 13.
Places : de 10 à 45 €.
10 avril
10 avril
jazz-pop
classique
Mélanie de Biasio
“Une soirée chez Rossini”
La Cigale, 120, bd Rochechouart, 18e.
Mo Anvers. Tél. : 01 49 25 89 99.
À 20 h 30.
Places : de 25 à 38 €.
Théâtre des Champs-Elysées, 15, avenue
Montaigne, 8e. Mo Alma-Marceau.
Tél. : 01 49 52 50 50. À 20 h. Places : de 5 à 55 €.
La chanteuse et flûtiste de Charleroi continue
sa formidable ascension. Après son passage
remarqué au New Morning il y a quelques
mois, elle attaque la Cigale pour y poser la
musique poétique de son album No Deal. Son
univers, hanté, navigue à mi-chemin du jazz
(sans les clichés, et grâce à son doux swing)
et du trip hop, tout en apesanteur. On ne
saurait trop conseiller à la Cigale d’installer
des fauteuils. La musique de Mélanie s’écoute
assis. Elle ne fait pas danser mais rêver.
Une merveille. Troisième et dernier volet de Prades aux
Champs-Élysées 2014, le concert que
propose le Festival Pablo Casals s’annonce
pour le moins savoureux. Cette “soirée
dégustation chez Rossini” rassemble des
pages de musique de chambre ou pour piano
du maître italien bien sûr (Ouf ! les petits pois,
Serenata pour cordes et vents, Sonate a
quattro n°1), mais aussi des œuvres rares de
Donizetti et Meyerbeer. Patron du Festival de
Prades, Michel Lethiec a réuni autour de lui
une équipe d’amis musiciens pour un festin
musical qui promet de ne pas manquer de sel !
41
Textes : Alain Cochard, Stéphane Koechlin, Thomas Séron
affaires culturelles
Billetterie
EN CONCERT
pop, chanson
Fránçois & The Atlas Mountains
Les promenades en forêt, François Marry les préfère de nuit. Manière de dompter ses
angoisses, dit-il. Et le troisième album de Fránçois & The Atlas Mountains – Piano Ombre
– se déroule comme une course à travers les bois. Après le soleil de E Volo Love (2011),
ici, les arbres ne laissent pas toujours passer la lumière. Mais l’urgence de sortir de la
forêt produit des chansons pop directes, portées par des rythmes qui transcendent.
Ou bien, en français dans le texte, Fránçois rappelle parfois Dominique A, période
La Mémoire neuve, parfois une chanson yéyé remise au goût du jour.
Fránçois & The Atlas Mountains se distingue de l’ordinaire des groupes pop français par de subtiles enjolivures. La petite touche afro-beat – plus discrète sur Piano
Ombre – en ferait des cousins de Vampire Weekend. Ces dix nouveaux titres pourraient donner lieu à des concerts toniques et bondissants. Les Francofolies, Les
Vieilles Charrues et Rock en Seine ont d’ores et déjà réservé le quintette. D’ici là,
on pourra piocher parmi Piano Ombre pour compléter une playlist des bois, où figurent déjà A Forest de The Cure et La Forêt de Lescop. Un endroit qui inspire les chanteurs inquiets…_T.S.
Le 9 avril à 20 h a la Gaîté-Lyrique, 3 bis, rue Papin, 3e. Mo Réaumur-Sébastopol.
Des amateurs
de nature qui
atteignent
un nouveau
sommet avec
leur récent album
Piano Ombre.
Photo Mathieu Demy
Réservez vos places
en magasin, sur votre mobile
et sur fnac.com
DB013920C4
07/04/14 A NOUS
sons
42
affaires culturelles
rhythm and blues
Nick Waterhouse
Un jeune
Californien au
look vintage,
auteur d’une
musique qui l’est
tout autant.
Photo DR
La jolie pochette montre une jeune femme aux longs cheveux blonds, dans un décor
bucolique. Elle se nomme Holly, et nous rappelle l’époque de More des Pink Floyd,
les années 60, et cette jeunesse éclatante qui s’aimait dans le Golden Park ou le pré
de Woodstock. Mais la pochette que nous venons de décrire est bien celle d’un
album de 2014, et pour tout dire, il s’agit d’une fausse piste. Pas de chanteuse (sinon
dans les chœurs), ni d’envolées psychédéliques à la Pink Floyd, encore moins de folkrock planant comme on en écoutait autrefois du côté de San Francisco.
Holly est un superbe disque de rhythm and blues mâtiné de rumba et de twist. L’auteur, le Californien Nick Waterhouse, né à Santa Ana en 1986, avait tout pour jouer
une musique cérébrale, tordue, lui l’amateur de littérature et de cinéma européen,
mais il laisse parler ses tripes. Comme autrefois les cinéastes de série B fabriquaient des petits films efficaces, Nick lâche une bombe sauvage et compacte,
excitante, à coups de riffs, de cuivres crasseux et mariachis à la Calexico, de batterie, d’orgue Hammond. L’un des morceaux s’intitule This Is a Game. C’est effectivement une œuvre ludique purement scénique. Un joyeux divertissement. Ce
que la musique doit aussi être._S.K.
Le 8 avril à 20 h au Trabendo, parc de la Villette, 211, avenue Jean Jaurès, 19e.
Mo Porte de Pantin. Tél. : 01 42 06 05 52. Places : 19,80 €.
07/04/14 A NOUS
43
affaires culturelles
résevautrvtôterque jamais !
à Mieux
11 avril
ciné-concert
Rubin Steiner
et Egyptology
festival
Du 01 au 10/07
Musée du Louvre, 1er.
Mo Palais-Royal-Musée du Louvre.
À 20 h 30.
Places : de 6 à 12 €.
Festival Days Off
À la Cité de la musique et à la Salle Pleyel.
Places : de 24 à 49 €.
Days Off est heureux de nous annoncer qu’Étienne
Daho est l’invité d’honneur de l’édition 2014. Il y
jouera à trois reprises. Sont aussi conviés Damon
Albarn, Anna Calvi, Eels, Timber Timbre, Le Prince
Miiaou, Rufus Wainwright ou Daughter. Liste non
exhaustive. Une édition pop et électrique !
Sur l’écran, des films de science-fiction
et des images d’archives. Côté musique,
Rubin Steiner (ci-contre) et Egyptology
jouent la bande originale en direct.
C’est le principe du cycle “Les Duos
éphémères” au Louvre. Le rendez-vous
de ce soir devrait faire la part belle aux
synthétiseurs vintage (Roland, Korg,
Prophet, Yamaha, etc.) et aux textures
sonores futuristes, véritables passions
du duo Egyptology.
Photo DR
EN CONCERT
19 MAI - LA CIGALE
LOCATIONS : FNAC, CARREFOUR, GÉANT, MAGASINS U, WWW.FNAC.COM,
SUR VOTRE MOBILE ET POINTS DE VENTE HABITUELS
DESIGN GRAPHQUE - RÉMI LEVÉZIER | PHOTO - MICKY CLEMENT | LICENCE 2 - 1066882 / 3-1066883
DB013884C4
Henri de Toulouse-Lautrec — Marcelle Lender dansant le boléro dans Chilpéric, 1895-1896. — Washington, National Gallery of Art, collection of Mr and Mrs John Hay Whitney © Courtesy National Gallery of Art, Washington.
scènes
44
affaires culturelles
à réserver
Mieux vaut tôt
que jamais…
Du 17 au 26 avril
“Casablanca”
LA VILLE SPECTACLE
2 AVRIL 17 AOÛT 2014
PETIT PALAIS
MÉTRO CHAMPS-ELYSÉES CLÉMENCEAU
PETITPALAIS.PARIS.FR
Helena Noguerra, surprenante et prometteuse. Photo Élisabeth Carecchio
théâtre
“Une femme”
jusqu’au 1er juin 2014
01 45 44 72 30
festivaldelimaginaire.com
DFOUSF"DVMUVSFM"DPS FO
•••••
Ce spectacle est une baffe, un conte cruel, comme un “grotesque”
de James Ensor. Une claque qui nous remet les yeux en face des
trous. « L’heure de quelque chose a sonné » : la première phrase
annonce sèchement le programme, convoquant l’un des motifs
favoris de Philippe Minyana : notre inexorable fin. Poursuivant son
exploration radicale et absurde d’une société malade (sans l’onguent des euphémismes) le dramaturge rejoue sans cesse la tragique
hystérie de l’existence. Flippant ? Non, parce qu’il ne peut conjuguer le funèbre qu’avec le rire ou le grotesque. Sans oublier le
magique, ultime parade pour s’en sortir.
Le rôle d’Élisabeth a été écrit pour Catherine Hiegel, ex-sociétaire de
la Comédie-Française. Il fallait une actrice de cette trempe pour jouer
cette figure de chagrin. Découpée en neuf vignettes implacables
(parfois inégales), cette fable vertigineuse relate le parcours d’une
femme disloquée, qui va de chambre en chambre, au chevet de ses
proches (le père en bout de course, l’amie alitée…), découvrant l’humanité et ce qui la constitue jusqu’à sa propre disparition dans la forêt.
Qu’est-ce donc qui nous saisit dans cette allégorie de l’irreprésentable ? L’écriture et son sublime toucher, l’acuité du regard quasi
photographique sur la société, la mise en scène onirique et musicale
conçue par Marcial Di Fonzo Bo, et bien sûr le choix des comédiens. Conjuguant intelligence dramaturgique et vérité d’un jeu sans
effets, la renversante Hiegel livre tout l’effroi de son parcours avec, à
ses côtés, les excellents Laurent Poitrenaux, Marc Bertin, Raoul Fernandez et… la surprenante et prometteuse Helena Noguerra, décidément jamais là où on l’attend !_M.H.
Du 9 au 17 avril, du mercredi au samedi à 21 h, mardi à 19 h, dimanche
à 16 h au Théâtre national de la Colline, 15, rue Malte-Brun, 20e.
Mo Gambetta. Tél. : 01 44 62 52 52. Places : de 14 à 29 €.
À 20 h 30, samedi à 17 h et 20 h
30, dimanche à 15 h. Théâtre
Dejazet, 41, bd du Temple, 3e.
Tél. : 01 48 87 52 55.
Le trench de Bogie, les larmes
d’Ingrid Bergman… en VO et en
live ! Un peu plus de soixante-dix
ans après la première projection
de l’un des plus grands
classiques du cinéma, occasion
vous est offerte de découvrir
son adaptation théâtrale. Une
première en France avec un
casting “à transformations” (ils
ne sont que trois sur le plateau),
des scènes culte servies par de
grands acteurs anglais (Gavin
Mitchell, Clare Waugh, Barnaby
Power) et la baguette magique de
Morag Fullarton, metteur en
scène bardée d’Awards. What
else ? Ah oui, le spectacle a fait
un tabac outre-Manche.
Du 24 avril au 18 mai
“Sortie d’usine”
Les jeudis, vendredis et
samedis à 20 h, les dimanches
à 15 h. Relâche le 17 mai.
Le Grand Parquet, Jardin
d’Éole, 35, rue d’Aubervilliers,
18e. Tél. : 01 40 05 01 50.
On vous le concède, un spectacle
sur l’usine, a priori, ça n’a rien
de très glamour. Oui mais voilà :
si Nicolas Bonneau est un homme
de théâtre, il est aussi fils
d’ouvriers. Mieux : il aime
raconter le monde comme il va,
se glisser dans la peau de ses
personnages, passant du
comédien au conteur et du
narrateur au citoyen. Alors,
pourquoi se priver du plaisir
de nous donner à voir, à
entendre et à ressentir la réalité
des ouvriers d’aujourd’hui ?
Sans pathos, bien sûr. Un
hommage à la classe ouvrière,
un moment qu’il espère politique,
utopique et poétique.
07/04/14 A NOUS
45
affaires culturelles
Textes : Myriem Hajoui, Alexandra Hautier
monologue littéraire
“Nous n’irons pas
au paradis ce soir”
•••••
Que de monologues sur les scènes ces temps-ci…
Mais pourquoi s’en priver lorsqu’ils sont d’une telle
beauté ? Tout commence en 2008 : Serge Maggiani
participe alors à une lecture “divine” de la Commedia dirigée par Valérie Dréville pour le Festival
d’Avignon. Séduction instantanée. Dès lors, il n’a de
cesse de voler un peu du vent de cette cour, de
cette langue de l’exil, de dire des chants de Dante,
mais aussi de raconter l’incroyable parcours de
celui qui a franchi les portes de l’enfer, celles du
paradis aussi… Explorer cette véritable cathédrale
poétique (trois cantiques de trente-trois chants) lors
d’un court solo ne relève plus de la simple lecture,
mais constitue en l’état un projet dantesque ! Bien
que rompu à l’exercice (il s’y est essayé dès le
début des années 1980 avec notamment À la
recherche du temps perdu mis en scène par
Charles Tordjman), l’acteur demande à Valérie Dréville de l’accompagner dans cette expériencelimite. Il sera le messager, elle en sera le guide. Son
dessein ? Entrer sur scène et tout construire à vue,
d’un geste, d’un regard, d’un mot.
Maggiani est là, souriant, debout devant un pupitre et un micro, une feuille de route à la main, sa voix
s’élève, chaude avec le premier chant (le plus difficile), s’apprêtant à nous narrer L’Enfer de Dante.
Et c’est magnifique : on s’abandonne sans réfléchir
à ce kaléidoscope sensoriel qui réussit l’exploit de
défier toute lassitude grâce à un jeu plein de trappes
et de surprises : va-et-vient enchanté entre le français et l’italien, anecdotes, secrets promis mais
jamais révélés (« Sinon, ils ne seraient plus des
secrets! »), interrogations sur le “je” et le “tu” s’adressant au public, etc. On s’y perd avec d’autant plus
de délice que ce spectacle hybride s’agrémente
d’une remise en perspective par rapport à l’époque
et à la situation politique et religieuse. Une heure
captivante de bout en bout._A.H.
Du 9 au 11 avril, mercredi, jeudi et vendredi à 18 h
au Théâtre des Abbesses, 31 rue des Abbesses, 18e.
Mo Abbesses. Tél. : 01 42 74 22 77. Pl. : de 16 à 26 €.
Serge Maggiani,
messager de
La Divine Comédie
de Dante.
Photo Fabienne Rappeneau
expo
JOSÉPHINE
LA PASSION
DES FLEURS
ET DES OISEAUX
2 AVRIL
30 JUIN
2014
46
affaires culturelles
rétrospective
Bill Viola : la vie, la mort, la vidéo
Le Grand Palais propose l’une des plus importantes rétrospectives jamais
consacrées à l’artiste américain, figure incontournable de l’art vidéo. L’occasion
de découvrir ou redécouvrir le travail exceptionnel d’un artiste sensible.
Auguste Garneray, L’Impératrice Joséphine (détail), 1813. Collection particulière © RMN-Grand Palais/ Franck Raux/ Conception graphique : LWA
MUSÉE NATIONAL
DU CHÂTEAU
DE MALMAISON
Ascension, 2000. Installation vidéo sonore, 10 minutes. Performeur : Josh Coxx. Bill Viola Studio, Long Beach, États-Unis. Photo Kira Perov
À l’heure du tout digital, du smartphone et de l’écran
géant, la première exposition de Bill Viola en France
est aussi la première consacrée à l’art vidéo dans
les Galeries nationales. Alors que nous sommes
immergés dans un monde fait d’images en mouvement, il semble d’autant plus important aujourd’hui de se plonger dans le travail d’un artiste
qui a consacré sa vie à la vidéo. « Dès 1966, le
Grand Palais consacrait une rétrospective à
Picasso qui était encore vivant et très discuté. Or,
montrer Bill Viola en 2014, c’est un peu comme
exposer Picasso en 1966 », explique Jérôme Neutres, co-commissaire d’exposition et conseiller du
président de la Réunion des musées nationaux.
Mais au-delà du medium, il s’agit de présenter à un
large public le travail d’un grand artiste, aujourd’hui
âgé de 63 ans, qui s’inscrit dans l’histoire de l’art.
On trouve d’ailleurs dans l’exposition des œuvres
qui font référence aux grands maîtres tels que Goya
(The Sleep of Reason, 1988) et Jérôme Bosch
(The Quintet of the Astonished, 2000). Le spectaculaire Going Forth by Day (2002) forme un vaste
ensemble mural de tableaux digitaux dans le même
esprit que les fresques de Giotto dans la basilique
Saint-François d’Assise – sommet inégalé de l’installation artistique selon Viola et référence ultime de
l’artiste. Le vidéaste utilise la palette digitale comme
d’autres ont utilisé le pinceau, et « le parcours dans
l’obscurité totale immerge le spectateur dans les
images, de la même façon que les visiteurs le
sont dans les églises de la Renaissance face aux
vitraux et autres peintures », souligne Jérôme Neutres. En présentant vingt œuvres magistrales (la
plus ancienne date de 1976, et la plus récente a été
réalisée l’an dernier), soit cinquante écrans et des
heures d’images, c’est une véritable plongée dans
l’univers de l’artiste et une expérience sensorielle
que donne à vivre l’exposition.
La rétrospective s’organise dans un itinéraire en
trois temps agencé autour de questions métaphysiques : Qui suis-je ? Où suis-je ? Où vais-je ? Si
ces thématiques semblent au premier abord pompeuses ou même simplistes, les œuvres de Bill
Viola ne s’embarrassent pas de longs discours,
affaires culturelles
Texte : Sophie Peyrard
à Jasper Johns
De Picasso
es
47
l'atelier d'Aldo Crommelynck
Ci-dessus : Going Forth by Day (détail), 2002. “First Light” (panneau
5). Installation vidéo sonore, cycle de cinq projections. 36 mn.
Performeurs : Weba Garretson, John Hay. Coll. Pinault. Photo Kira Perov
À g. : The Dreamers (détail), 2013. Installation vidéo sonore,
sept écrans plasma verticaux, quatre canaux stéréo, en continu.
Performeuse : Madison Corn. Coll. Pinault. Photo Kira Perov
comme une pluie avant de se transformer en cascade, vient éveiller un homme inerte dont le corps
se soulève peu à peu, jusqu’à disparaître. La plongée des corps dans l’eau, et dans leur propre reflet,
récurrente dans ses œuvres, symbolise parfaitement l'immersion à laquelle le spectateur est convié.
Mais pour vivre l’expérience pleinement sans trop
y laisser de plumes (environ 3 heures de vidéos,
pas toujours de sièges pour s’asseoir), mieux vaut
choisir son propre chemin et son propre rythme
dans ce voyage introspectif._
elles font appel au sensible, parlent aux tripes et au
cœur et ne peuvent laisser indifférent. Dans ses
œuvres, l’artiste, grand observateur des cultures
orientales, influencé par la philosophie zen, interroge la vie, la mort, la transcendance, la renaissance, le temps et l’espace.
Pour cela, Bill Viola utilise notamment le temps
comme spécificité stylistique. L’artiste le ralentit, le
suspend, le met en boucle ou le décompose.
« Dans la vidéo The Quintet of the Astonished, Bill
Viola montre un groupe de personnes en proie à
des émotions très fortes telles que la colère ou le
chagrin. L’action qui dure environ 45 secondes est
retranscrite en 15 minutes. Viola va alors étirer
le moindre rictus d’émotions à l’extrême. Il déroule
l’expression d’un visage pour nous forcer à prendre le temps de nous arrêter sur un point et accéder à une perception plus profonde », détaille
Jérôme Neutres.
Les éléments comme l’eau, le feu, les bruits de la
nature, et les environnements sensoriels participent aussi à l’immersion dans les images. Dans
Fire Woman (2005), une silhouette de femme se
détache d’un immense mur de flammes en arrièreplan, jusqu’à plonger soudainement dans une eau
dont on ne soupçonnait pas la présence. Dans
Tristan’s Ascension (The Sound of a Mountain
Under a Waterfall, 2005), l’eau, qui commence
07/04/14 A NOUS
Bill Viola, jusqu’au 21 juillet aux Galeries nationales
du Grand Palais, 3, avenue du Général Eisenhower, 8e.
Mo Champs-Élysées-Clemenceau. Ouvert du mer. au sam.
de 10 h à 22 h, dim. et lun. de 10 h à 20 h. Entrée : 13 € ;
TR : 9 € (16-25 ans), gratuit pour les moins de 16 ans.
à LIRE
Un catalogue interactif
Comment rendre compte d’une œuvre d’art vidéo dans
un catalogue d’exposition ? C’est à cette difficile question
qu’a su répondre le Grand Palais en proposant au lecteur
de scanner des pictogrammes dans le catalogue pour
déclencher la lecture d’extraits vidéo sur son smartphone
ou sa tablette. Ils augmentent un contenu déjà riche
de visuels, de textes, d’entretiens ou de “making of”.
Catalogue, 24,5 x 29 cm, 180 p., 160 ill., relié, 35 €.
François Mitterrand Paris 13e
8 avril 13 juillet 2014 bnf.fr
Réservations Fnac – www.fnac.com
0892 684 694 (0,34 € TTC / mn)
bons plans
48
affaires culturelles
Chaque semaine, gagnez des cadeaux sur www.anous.fr > Rubrique case chance et retrouvez des bons plans exclusifs
et toute l’actu d’A NOUS PARIS sur www.facebook.com/anousparis
Exposition Robert Mapplethorpe
Festival Banlieues Bleues - 31è édition
Jusqu’au 13 juillet au Grand Palais
Du 14 mars au 11 avril en Seine-Saint-Denis
Célèbre pour ses portraits noir et blanc, dont ceux de
son amie Patti Smith, et ses nus masculins très stylisés, l’occasion est rêvée pour redécouvrir l’ensemble du travail du photographe new-yorkais Robert
Mapplethorpe.
www.grandpalais.fr
10 x 2 entrées à gagner
Papanosh & Roy Nathanson, Fidel Fourneyron ‘Oh Yeah’
+ Archie Shepp Quartet .
Esprit de Mingus es-tu là ? Oh Yeah ! Le jeune et turbulent
quintette de Rouen invite 2 souffleurs cinq étoiles pour
convoquer l’esprit du génial contrebassiste disparu en
1979 : les tables vont tourner ! Suivi de l’éminent saxophoniste Archie Shepp !
3 x 2 places à gagner pour le 10/03 à L’espace 93 Victor Hugo
Exposition Martin Parr : Paris
Concert Prades au Théâtre des Champs-Elysées
Jusqu’au 25 mai à la Maison Européenne de la Photographie
Le 10 avril au Théâtre des Champs-Elysées
Depuis 45 ans, Martin Parr photographie des scènes
de la vie ordinaire et a le don de nous prendre au dépourvu. Aujourd’hui il nous invite à le suivre dans
Paris. Pendant deux ans, il a photographié notre capitale, les Parisiens et les Parisiennes. Une soixantaine
d’œuvres illustrent ainsi le Paris de Martin Parr, le plus
anglais des photographes.
10 x 2 places à gagner
Le traditionnel rendez-vous de la musique de chambre !
Pour sa 21e saison d'hiver à Paris, le festival Pablo Casals
vous transporte en 3 concerts dans les plus grandes capitales de la musique de chambre. Rendez-vous le 10
avril pour un concert autour de Gioachino Rossini et de
ses invités, Meyerbeer, Donizetti ou encore Saint-Saëns
et Paganini. www.prades-festival-casals.com
10 x 2 places à gagner
Exposition Robert Adams. L'endroit où nous vivons.
Événement Movie’zz release party
Jusqu'au 18 mai au Jeu de Paume
Le 11 avril de 19h à 22h30 au Petit Bain (13e)
Depuis ses débuts en photographie, au milieu des années 60, Robert Adams est considéré comme l'un des
chroniqueurs les plus influents de l'Ouest américain.
L’exposition reflète l’intérêt d’Adams pour la relation tragique entre l’homme et la nature ainsi que sa quête
d’une lumière et d’une beauté rédemptrices au sein de
paysages dégradés. www.jeudepaume.org
10 x 2 places à gagner
Laurent Robin & The Skyriders (Benjamin Moussay,
Vincent Lafont) présentent leur nouvel album Movie’zz.
En 1ère partie, le pianiste Laurent de Wilde et son compère Otisto 23 invitent Loan et Juice Aleem (Big Dada
/ Ninja Tune) pour une jam session qui va ravir les
amateurs de broken beats et de basses chaleureuses...
www.breakz.fr / www.petitbain.org
5 x 2 invitations à gagner (valables avant 20h)
Cycle Les Nouveaux Horizons du Cinéma
Album Aloe Blacc - Lift Your Spirit
Du 18 au 29 avril dans plusieurs salles parisiennes
Déjà disponible
Découvrez 9 films soutenus par La Cinéfondation un volet du Festival de Cannes - qui accompagne
tout au long de l'année une nouvelle génération de
cinéastes venus du monde entier. Leurs œuvres ont
en commun d’ouvrir des perspectives inédites sur la
fiction et de préparer la relève du «world cinéma».
Toutes les séances sur www.ilikecinema.com
10 x 2 places à gagner pour la séance de votre choix
Aloe Blacc, le dandy de la soul signe enfin son grand
retour avec Lift Your Spirit. Pour ce nouvel opus, il
s’entoure de producteurs et auteurs de renom comme
Pharrell Williams, DJ Khalil mais aussi Harold Lilly.
Une fois de plus, Aloe Blacc démontre l’étendue de
ses qualités vocales avec cet album brillant, authentique et à la portée universelle.
20 albums à gagner
Événement Grand Prix Poésie RATP
Jusqu’au 13 avril
Proposez votre poème sur www.ratp.fr/grandprixpoesie. Stéphane de Groodt présidera la cérémonie de remise des prix avec les 100 finalistes, en juin. Les 10
lauréats verront leurs textes affichés sur le réseau
RATP. Le Grand Prix « adulte » remportera un weekend à Prague sur les traces de Rainer Maria Rilke, et le
Grand Prix « enfant », une tablette numérique.
Rdv sur www.ratp.fr/grandprixpoesie
07/04/14 A NOUS
49
affaires culturelles
Exposition Le voyage de l’obélisque :
Louxor/Paris (1829-1836)
Salon International du Livre Ancien
Du 11 au 13 avril au Grand Palais
Venez revivre toutes les péripéties de l’expédition, organisée en 1829 pour rapporter d’Egypte l’un des deux obélisques du temple de Louxor, grâce à cette exposition
rassemblant des œuvres variées, souvent inédites et jamais réunies illustrant les moments forts de cette épopée
qui se termina en 1836 sur la place de la Concorde à Paris.
10 x 2 entrées à gagner
Grands textes littéraires ou historiques, belles reliures,
œuvres d’avant-garde, manuscrits, estampes et photographies, tout éveille l’intérêt du visiteur.
Invité d’honneur : les Archives du ministère des Affaires
étrangères, avec une exposition de quelques trésors secrets et de grands documents d’apparat.
www.salondulivreancienparis.fr
10 x 2 invitations à gagner
Événement Le Musée passager
Événement Forum Live – Rendez-vous musicaux
Découvrir, échanger, vivre l’art, le Musée passager,
lieu itinérant imaginé par la région Île-de-France, est
une véritable agora culturelle. Expositions d’artistes
contemporains, concerts hip hop et électro, performances street art et rencontres avec les artistes y sont
organisés. Tous les jours de 9h à 21h, en accès libre.
www.lemuseepassager.iledefrance.fr
5 goodies du Musée passager à gagner
Pour cette première édition, le Forum des Halles organise un concert à l’occasion duquel les groupes Southern et Colt Silvers feront le show pendant deux heures.
Venez découvrir ces artistes talentueux, futures révélations du folk-blues pour le premier et de l’électro-rock
pour le second ! Un rendez-vous à ne pas manquer.
Le 17/04 de 18h à 20h, sur la Place Carrée du Forum des Halles
Libre accès
Jusqu’au 6 juillet au musée national de la Marine
Jusqu’au 22 juin en Île-de-France
Le 17 avril au Forum des Halles
To
s et
ile
B. TOUILLON / G. DORTIGNAC - AG17377
v
DU6AU9JUIN2014
AIX-EN-PROVENCE
PARC JOURDAN
www.vivrecotesud.fr
En kiosque
formation
50
Textes : Laurence Estival
connexions
Formation continue : des programmes à la carte
Des programmes plus souples, moins théoriques, axés sur l’innovation, l’économie digitale et l’entrepreneuriat… les écoles
et universités ajustent leur offre de formation continue aux besoins des entreprises.
Les départements formation continue des écoles
et universités s’adaptent aux besoins et aux
contraintes budgétaires des entreprises en proposant des programmes à la carte, plus souples et
moins théoriques. « Le teaching a laissé la place
au learning », résume Catherine Simon, directrice
du pôle formation continue de l’EM Lyon. Difficile
aujourd’hui de trouver sur le marché un MBA ou
un mastère qui ne propose pas sa « learning expedition » dans les pays émergents ou la Silicon
Valley… Pendant une semaine, les cadres suivent
des cours et visitent des entreprises pour mieux
comprendre les enjeux ou les modes de fonctionnement initiés aux antipodes. À Grenoble École de
management, serious games et jeux de rôles s’invitent dans les programmes. « En se mettant dans
la peau d’un chef d’entreprise, d’un responsable
des achats ou d’un DRH, les participants comprennent les enjeux et apprennent à interagir les uns
avec les autres », justifie Gaël Fouillard, directeur
de la formation continue.
Innovation, économie digitale et entre- nition des opportunités et les méthodes de management induites par cette présence accrue des enpreneuriat : le trio gagnant
La palme d’or des thématiques dans l’air du temps
est détenue par les enseignements axés sur l’innovation. « Nous proposons de plus en plus de formations sur mesure très pointues à nos clients
industriels, sous la forme de programmes courts
mettant l’accent sur les aspects technologiques »,
indique Anne Thiercy, directrice de la formation
continue d’Arts et Métiers ParisTech. Signe des
temps : le parcours « Innover avec succès dans
l’entreprise », un programme de six séances de
deux ou trois jours, est devenu un des nouveaux
titres phares de l’ESCP Europe. À Audencia, des
« ateliers de créativité » constituent le temps fort du
programme de deux jours « Développement et
créativité ».
Les formations dédiées à l’économie digitale font,
elles aussi, un tabac. Un créneau sur lequel s’est
positionné HEC avec son Advanced Management
Programme, centré sur cette thématique : la défi-
DÉCOUVREZ
NOS FORMATIONS
SPÉCIALISÉES
• JEUDI 10 AVRIL DE 17h à 21h
HOTEL INTERCONTINENTAL
64, avenue Marceau- Paris
M°/RER Charles de Gaulle - Etoile
Programme de la soirée et Inscription sur
kedgebs.com
treprises sur le web seront scrutées à la loupe
durant une semaine à Paris, et une autre semaine
dans la Silicon Valley où les cours seront donnés
par l’université de Berkeley.
L’entrepreneuriat a, lui aussi, le vent en poupe.
« Lors de la remise à plat de notre MBA, nous
avons décidé de proposer aux étudiants de consacrer les six mois de la fin du cursus à travailler sur
leur propre projet de start-up », met en avant Alon
Rozen, responsable du programme à l’ENPC.
L’ESSEC ouvre quant à elle une pépinière d’entreprises au sein de ses locaux du CNIT, où se déroule l’ensemble des programmes en formation
continue. Objectif : favoriser les rencontres entre
créateurs et cadres, et possibilité pour les entrepreneurs de picorer au sein de l’offre de la business
school un certain nombre de cours (finances, marketing…) indispensables à la poursuite de leur projet
— moyennant le paiement d’un ticket d’entrée…
En partenariat avec
•13 FORMATIONS MSc OU MS
accessibles à partir de BAC+3
•DES EXPERTISES RECHERCHÉES
Business, Achats, Supply Chain,
Maritime, Sport, Marketing, Vins,
Immobilier, Design ...
• Des Enseignements en FRANÇAIS
ET/OU ANGLAIS À TEMPS PLEIN
OU EN ALTERNANCE
• 4 CAMPUS : Bordeaux, Marseille,
Toulon, Paris
PHOTO : © MATHILDE LEDUR / ECOLE DU LOUVRE
École du Louvre
Établissement d’enseignement supérieur du ministère de la Culture et de la Communication
Cours d’été, du 23 juin au 25 juillet 2014
Douze thèmes, douze séries
Des cours et des visites d’application
Pompéi
L’amour au Moyen Âge
La perspective en questions
La chapelle royale de Versailles
Expressionnismes allemands
Cubisme ou la réalité reformulée
L’image de la femme dans l’oeuvre de Picasso
L’architecture des musées au XXe siècle
L’art juif, question débattue
Les peintres français du XVIIIe siècle à l’école des Pays-Bas
Écritures
Vivre à Paris au temps de Balzac
Informations et tarifs : 01.55.35.19.23 01.55.35.19.24
www.ecoledulouvre.fr [email protected]
MASTER
ISIAD
Ingénierie
des Systèmes
d’Information
et d’Aide
à la Décision
cloud
ISIDIS
mobile
Ingénierie
des Systèmes
d’Information
DIStribués
architectures
interconnexion
décisionnel
management
conduite de projet
big data
nomade
e-santé
virtualisation
ISIN
Ingénierie
des Systèmes
d’Information
Nomades
ISIES
sécurité
SPÉCIALISATIONS
Formations en alternance, continue ou à temps plein
E S I A G – ;876543210/.52/54-,+*)7/('&.%254$116.%2054#46'4!5 &.7*
71 ru e S ain t S im on 94017 C RÉTEIL
WWW.MIAG E.U - P EC .FR / 01.56.72.62.55
C O N TAC T.MIAG [email protected] - P EC .FR
Ingénierie
des Systèmes
d’Information
des Etablissements
de Santé
formation
53
connexions
INSTITUT DES TECHNOLOGIES
EN COMMUNICATION & ARTS APPLIQUÉS
Arts
Appliqués
................................................................. .
MANAA (mise à niveau Arts Appliqués)
COMMUNICATION VISUELLE
ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR
DÉCORATION SCÈNE D’INTÉRIEUR
DESIGN PRODUIT
BTS DESIGN GRAPHIQUE (option multimédia)
BTS DESIGN D’ESPACE (option architecture d’intérieur)
Multimédia
.................................................................. .
PRÉPA’ MULTIMÉDIA
CONCEPTION ET DESIGN PUBLICITAIRE - INFOGRAPHIE
WEBDESIGNER / CONCEPTEUR RÉALISATION MULTIMÉDIA
WEB DÉVELOPPEMENT / FRONT END / INTEGRATEUR WEB
ANIMATION ET RÉALISAITON 3D / GAMES & MOVIES
MONTAGE VIDÉO / EFFETS SPÉCIAUX - RÉALISATION
........................................................................................................................ . . .
12 rue du Quatre Septembre - 75002 PARIS
Tél : 01 58 62 51 51 - Mail : [email protected]
www.itecom-artdesign.com
REJOIGNEZ-NOUS SUR
WWW.FACEBOOK.COM/ANOUSPARIS
TENDANCES // REPÉRAGES // BONS PLANS
www.anous.fr // www.facebook.com/anousparis
VENTES IMMOBILIÈRES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES
Vente aux enchères publiques
le Jeudi 15 mai 2014 à 14 H 00
75
au Palais de Justice de PARIS, 4 boulevard du Palais
EN UN LOT
UN LOGEMENT à PARIS 12 ème
93
Vente aux enchères publiques
le Mardi 13 mai 2014 à 13 H 30
au Palais de Justice de BOBIGNY (93)
173 avenue Paul Vaillant-Couturier
UN APPARTEMENT à AUBERVILLIERS (93)
comprenant : une pièce, une cuisine et une salle d’eau
68 rue de la Courneuve
de 65,38 m 2 - Bâtiment B, rez-de-chaussée
porte gauche, comprenant : entrée, séjour double
2 chambres, cuisine, salle de bain, w.-c. - Avec CAVE - Loué
Et un DEBARRAS – Occupés
MISE A PRIX : 30 000 Euros (outre les charges)
MISE A PRIX : 50 000 Euros
Caution bancaire ou chèque de banque : 3 000 euros
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser :
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de BOBIGNY
où il a été déposé sous la Référence Greffe 13/12240
à Maître Bernard CABRIT, Avocat, 141 rue Paul
et Camille-Thomoux à NEUILLY-SUR-MARNE (93)
Tél. : 01 43 08 72 20
VISITE sur place le Mercredi 7 mai 2014
de 14 H 30 à 15 H 00
15 avenue du Bel Air
de 23
m2 - Bâtiment A, au 3ème étage à droite
Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser :
au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de PARIS
où il a été déposé sous la Référence Greffe 13/00496
à Maître Jean Claude FREAUD, Avocat à PARIS (75009)
4 avenue du Coq – Internet : www.freaud-adj.com
VISITE sur place le Mardi 6 mai 2014
de 11 H 00 à 12 H 00
[email protected]
Vente aux enchères publiques
le Jeudi 15 mai 2014 à 14 H 00
au TGI de PONTOISE, Cité Judiciaire, 3 rue Victor Hugo
95
07/04/2014
Vente aux enchères publiques
le Jeudi 15 mai 2014 à 14 H 00
au TGI de PONTOISE, Cité Judiciaire, 3 rue Victor Hugo
95
UN APPARTEMENT à SARCELLES (95)
UN APPARTEMENT à ARGENTEUIL (95)
ZAC du Quartier de la Gare de Garges Sarcelles
3 rue Eric Saint Sauveur
de 49,20 m 2 - Au 6ème étage
de 2 pièces principales avec balcon
Avec UN EMPLACEMENT VEHICULE
au sous-sol – Occupé
MISE A PRIX : 54 000 Euros (outre les charges)
Consignations pour enchérir : 5 400 Euros et 12 000 Euros
(Chèques de banque à l’ordre de la CARPA)
Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser :
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de PONTOISE
où il a été déposé
à Maître Paul BUISSON, BUISSON & ASSOCIES
Avocat à PONTOISE (95), 29 rue Pierre-Butin
www.buissonavocats.com/ventes
32 boulevard Jean Allemane
m2. Bâtiment A, escalier A, au 1er étage
de 3 pièces principales
Avec UN EMPLACEMENT de PARKING
au 1er sous-sol – Loué
MISE A PRIX : 86 000 Euros (outre les charges)
Consignations pour enchérir : 8 600 Euros et 12 000 Euros
(Chèques de banque à l’ordre de la CARPA)
Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser :
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de PONTOISE
où il a été déposé
à Maître Paul BUISSON, BUISSON & ASSOCIES
Avocat à PONTOISE (95), 29 rue Pierre-Butin
www.buissonavocats.com/ventes
de 61,70
• Téléchargez l’application « A NOUS Le magazine urbain » dans l’App store
• L’application vient automatiquement se ranger dans votre kiosque
• Consultez votre magazine préféré tous les lundis
• Profitez d’enrichissements photos et vidéos
# 614
# Spécial été
Du 26 AOÛT au 1er SEPTEMBRE 2013
Du 9 JUILLET au 26 AOÛT 2013
anous.fr
anous.fr
# Spécial été
# Spécial été
Du 9 JUILLET au 26 AOÛT 2013
anous.fr
Du 9 JUILLET au 26 AOÛT 2013
anous.fr
Loisirs Au bord de l’eau, à l’ombre
des arbres, sous les étoiles : le meilleur de Lyon
À boire et à manger Comme chez Mémé,
en mieux : La Cambuse à Arlette
Événement Plume fait le cirque à Parilly
Événements Le cocktail culturel
de Marseille-Provence 2013
Parcours Prenez la route
des vins de Provence !
Kids Des idées pour les occuper
pendant les vacances
Photo Muriel Chaulet/Ville de Lyon
Tendance Ping-pong, la hype rebondit
Conversation Léa Seydoux et Tahar Rahim, le couple fusionnel de Grand Central
Expos d’été Derniers jours avant fermeture
Parcours Sports en tout
genre sur le littoral
À boire et à manger Étapes
gourmandes au fil de la côte
Affaires culturelles Les rendez-vous
de l’été à ne pas manquer
EN LIGNE DE MIRE
La piscine du Rhône à Lyon.
© www.boden.fr. N° lecteurs : 08 05 10 98 25
L’ÉTÉ
Robe en dentelle, tendance “Les sixties réinventées”, collection P/E 2013 de Boden
PRÉPAREZ-VOUS
À RENTRER !
© www.gien.com
Dans l’air
Torchon de la collection P/E 2013, thème “Océan”, textiles et faïences de Gien France
L’un des “Koloro Desk” d’Ichiro Design.
Design par Torafu Architects, en vente chez Isa Mo (isa-mo.com)
SPÉCIAL
CÔTE
D’OPALE
PLONGEZ
DANS L’ÉTÉ !
Avec l’application iPad A NOUS,
consultez votre magazine où que vous
soyez et gardez toujours un œil sur
l’actu urbaine.
Flashez ce QR code à l’aide de votre IPad
Lits et Meubles
Parquets Français
®
Futons
et
Traditions
Fabricant et Concepteur
à prix d’usine !
CarréSol
Nous fabriquons à Montreuil depuis 19 ans
55 86 95 87
Faites-vous plaisir, achetez chez nous à l’usine sans intermédiaire :
c’est moins cher !
Ne perdez plus de place sous votre lit !
Lit-Pont
Capacité de rangement d’une armoire
Du très
haut de gamme
chez nous,
au prix du
bas de gamme
ailleurs !!
Salon
d’exposition
sur 500m²
ouvert 7j/7
de 10h à 19h
FACILITÉ
DE PAIMENT
SANS FRAIS
Séparations, portes et placards
Du 100%
hêtre massif,
pas d’agglo,
ni de plaquage
01.46.84.06.23
www.carresol-parquet.com
PA R Q U E T & T E R R A S S E
*Cour de l'or fin 24 carats. Personnes majeures. Sur présentation d’une pièce d’identité. RCS : 47852503300021
8, rue Marceau 93100 Montreuil - Ligne 9 Métro Robespierre - 01
Antiquité
Achat OR
Bijoux, lingots,
pièces or, débris d’or,
or dentaire
PAIEMENT
Argent et métal argenté
COMPTANT
Pièces de 5, 10, 50
Argent massif, ménagères,
Pièces de forme
LUTÈCE ANTIQUITÉS
Achète au comptant tout objet anciens, luminaires, bronze, montres de marques,
cartes postales, pendules, jouets. Spécialiste de tout tableau 18è, 19è, début 20è.
Estimations et déplacements GRATUITS PARIS - PROVINCE
RETROUVEZ NOUS SUR WWW.LUTECE-ANTIQUITE.FR
01 45 24 29 71 - 01 45 35 20 10
114 rue Monge - 75005 PARIS
Métro ligne 7 censier daubenton
www.futons-traditions-montreuil.fr
Venez
directement
Le spécialiste de l’argenterie à PARIS
ACHETE COMPTANT
à l’usine
FABRICANT
À
MONTREUIL
Venez avec votre croquis…
…nous vous le fabriquons.
Argent et Métal Argenté
(ménagère et pièces de forme,
CHRISTOFLE, ERCUIS, etc...)
Maison BOULLE
42 rue de maubeuge - 75009 paris - Metro cadet
01.48.78.06.06
[email protected]
Création de volumes personnalisables à l’infini
LES M² SONT CHERS,
N’EN PERDEZ PLUS !
Ajoutez
une pièce
chez vous
pour le prix PAIEMENT JUSQU’À
d’un meuble ! 10X SANS FRAIS*
8, rue Marceau 93100 MONTREUIL - Tél : 01 55 86 95 87
Métro Robespierre - Ligne 9 - Ouvert 7j/7 de 10h à 19h
www.lamaisondelamezzanine.com
15293457GT1415
Achat tous débris d’argent et pièces
de 5, 10 et 50 Frs
Achète toutes Antiquités
(tableaux, bibelots, sculptures, toutes
curiosités, etc...)
ESCALIER
AVEC CAPACITÉ
DE RANGEMENT
D’UNE ARMOIRE