Conseils sur le mode de vie sain - Canadian Fitness and Lifestyle

Commentaires

Transcription

Conseils sur le mode de vie sain - Canadian Fitness and Lifestyle
Conseils sur
le mode de
vie sain
Édition 11- 11/12
Être actif avec le cancer de la prostate
Nous savons tous qu’être physiquement
actif est bénéfique pour notre cœur et
notre corps, mais avez­vous déjà considéré l’exercice comme de la médecine
préventive? En plus de faire travailler notre
cœur et nos muscles, l’activité physique
régulière peut réellement réduire le risque
de développer 25 maladies chroniques, y
compris les accidents vasculaires-cérébraux, l’hypertension, le cancer du sein,
le cancer du côlon, le diabète de type 2 et
l’ostéoporose.1 En outre, de plus en plus de
travaux de recherche révèlent que l’activité
physique peut aussi être utile au cours
du traitement. En plus d’être prometteuse
dans le traitement de trouble déficitaire de
l’attention, de trouble d’hyperactivité avec
déficit de l’attention et de l’arthrite, l’activité
physique régulière peut réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie des
patients atteints du cancer de la prostate
des façons suivantes:2
Amélioration de l’endurance musculaire.
Le traitement du cancer peut être très difficile sur les niveaux d’énergie et la capacité
de votre corps à s’acquitter des tâches régulières. Une endurance musculaire améliorée
signifie que vous pouvez soulever, pousser,
tirer et faire les choses que votre corps est
généralement capable de faire.
Présenté par ParticipACTION
en collaboration avec
l’Institut canadien de la
recherche sur la condition
physique et le mode de vie.
Amélioration de la capacité aérobique.
Parfois, c’est en arrivant au haut d’un
escalier tout essoufflé que l’on s’aperçoit de
sa fatigue ou, à tout le moins, de l’absence
du niveau habituel d’énergie. L’amélioration
de la capacité aérobique signifie que vous
pouvez bouger et vous déplacer plus facilement, sans avoir trop de difficulté à retrouver
votre souffle.
Réduction de la fatigue. Il nous arrive tous
parfois de nous sentir comme si nous avions
frappé un mur. Par contre, lorsqu’on se bat
contre le mal émotionnel et physique du
traitement contre le cancer de la prostate,
on commence à comprendre ce qu’est la
fatigue, la vraie, celle qui va jusque dans les
os. La réduction de la fatigue peut grandement améliorer votre perspective, le coup
d’envoi nécessaire pour profiter d’autres
choses et même d’être actif! Même si vous
êtes fatigué, vous découvrirez peut-être que
de rester actif vous redonne au contraire de
l’énergie, plutôt que de la gober.
Amélioration de la masse musculaire et
de la force. Comme vous le savez, si vous
n’utilisez pas vos muscles, vous les perdez.
Être malade et subir un traitement peut vous
laisser affaibli, et si vous n’utilisez pas vos
muscles pendant une certaine période, ils
commencent à s’atrophier. L’activité physique régulière peut vous aider à maintenir,
et même à améliorer votre masse musculaire et votre force, ce qui vous donnera
l’indépendance et la confiance nécessaires
pour prendre soin de vous, pour faire plus,
chaque jour, pendant que vous subissez un
traitement.
nous comprenons tous qu’il s’agit du bienêtre global. Il existe de nombreux facteurs qui
affectent la qualité de vie. Ces facteurs
peuvent être physiques, émotionnels ou
environnementaux. L’activité physique a un
impact sur la qualité de vie physique, mais
elle est efficace pour améliorer également la
qualité de vie mentale et émotionnelle.
Amélioration de la biofonctionnalité. Il
s’agit d’une autre façon de décrire les mouvements fondamentaux, comme la marche et
le fait de se lever d’une chaise. Même si le
cancer est souvent localisé, nous savons tous
que le traitement a souvent une incidence sur
tout le corps. Pendant que vous récupérez
après la chirurgie, que vous vous débarrassez
des effets de l’anesthésie, que vous subissez
les traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie commandés par votre diagnostic,
vous pouvez sentir que tout votre corps est
touché. Être en mesure d’améliorer votre capacité d’effectuer des tâches fondamentales,
comme vous déplacer et fonctionner autour
de la maison, au travail ou même à l’hôpital,
est une façon importante de conserver votre
indépendance et votre plaisir de la vie au
cours de cette période éprouvante.
Tous les Canadiens devraient faire un effort
pour consacrer 150 minutes par semaine à
l’activité physique. Même si vous combattez
le cancer de la prostate, un style de vie actif
peut être bénéfique. Il existe de nombreuses
façons de vivre avec le cancer, mais on
recommande à la plupart des patients atteints
du cancer de la prostate de faire de l’exercice
régulièrement. Pour obtenir davantage de
renseignements sur le cancer de la prostate,
veuillez visiter le site Web à l’adresse
http://www.prostatecancer.ca/?lang=fr-FR
Qualité de vie sociale et physique. La
qualité de vie peut être difficile à définir, mais
Warburton, D. E. R., Katzmarzyk, P. T., Rhodes, R. E., et
Shephard, R. J., « Evidence-informed physical activity
guidelines for Canadian adults », Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism, vol 32, no S2E, pp S16-S68, 2007.
1
Keogh, J. et MacLeod, R., « Body Composition, Physical
Fitness, Functional Performance. Quality of Life, and
Fatigue Benefits of Exercise for Prostate Cancer Patients:
A Systematic Review », Journal of Pain and Symptom
Management, vol 43, no 1, pp 96-110, 2011.
2

Documents pareils