PRÉSENTATION : (Alexandrie 69 av. J.-C. - id. 30 av. J.

Commentaires

Transcription

PRÉSENTATION : (Alexandrie 69 av. J.-C. - id. 30 av. J.
Cléopâtre
SOURCES:
Larousse.fr /
Egyptologie.com /
www.antiquite.ac-versailles.fr
PLAN : Nous allons raconter
chronologiquement la vie de
Cléopâtre.
-Présentation
- Début de son règne
-Période avec César
- Période avec Marc Antoine
-Fin de vie
PRÉSENTATION :
(Alexandrie 69 av. J.-C. - id. 30 av. J.-C.), reine d’Égypte (51-30 av. J.-C.).
Cléopâtre fut la dernière souveraine de la dynastie des Lagides à régner sur
l'Égypte. Elle partagea le pouvoir successivement avec ses deux frères, qu’elle
épousa l’un et l’autre selon la tradition, puis elle régna toute seule.
Après sa mort, le royaume devint province romaine. Elle tint une place
importante durant cette période de guerres civiles romaines, entre 48 et 30,
ayant entretenu des liens particuliers avec César et, par la suite, avec Marc
Antoine.
Ambitieuse, elle voulait que l’Egypte retrouve la prospérité et le faste du temps
des Pharaons.
DÉBUT DE SON RÈGNE:
Agée de dix-huit ans à la mort de son père, elle dut partager le pouvoir avec
son frère Ptolémée, dont les conseillers l’obligèrent à l’exil pour éviter qu’elle
ne prenne le pouvoir pour elle toute seule.
Avec l’aide de César, elle revint en Egypte, il imposa « la cosouveraineté »entre le frère et la sœur. Sa reprise de pouvoir est consolidée
par la mort de son frère (époux), qu’elle a surement empoisonné.
AVEC CÉSAR :
Séduit par Cléopâtre, dès sa première rencontre avec elle, en -47 même
si on se doute que César et elle avaient des intentions stratégiques et
politiques, César lui laissa le trône d’Egypte et elle lui donna un fils
Ptolémée-Césarion. Durant son séjour à Rome (de -46 a -44), elle
n’inspira pas la confiance des Romains, et fut contrainte de repartir en
Egypte, après l’assassinat de César.
L’auteur est Pierre Julien (France
1731-1804)
Le titre est Cleopatra
Date de création en 1795
Sculpture en bronze
Lieu de conservation :
Musée d'art du Comté de Los
Angeles
Images libres de droit prises sur le
site http://commons.wikimedia.org
AVEC MARC ANTOINE :
Marc Antoine tombe sous le charme de Cléopâtre.
En mourant César laissa deux prétendants au pouvoir : Marc Antoine et Octave, son neveu adopté par testament.
Les deux hommes s’affrontèrent d’abord puis un accord fut trouvé : l’occident fut pour Octave et l’orient pour
Marc Antoine. Pour sceller ce pacte, Marc Antoine épousa Octavie la sœur d’Octave et quitta Cléopâtre.
Fou d’amour pour sa reine, qu’il n’avait pas vu depuis quatre ans, il revint la voir et se maria avec elle. Ensemble,
ils eurent trois enfants : Alexandre-Hélios, Cléopâtre-Sélène et Ptolémée Philadelphe. Antoine lui donna même
une partie des territoires romains sous son autorité.
Octave prit cela pour une trahison, et déclara la guerre aux deux amants.
La bataille d’Actium et la fin de sa vie :
Les troupes d’Octave utilisèrent la ruse : elles firent
semblant de battre en retraite puis revinrent
brusquement à l’attaque. De plus, la flotte d’Octave était
deux fois supérieure à celle des amants
Battu lors de la bataille d’Antium, on fit croire à Marc
Antoine que Cléopâtre était morte, il se planta alors un
glaive dans le cœur.
La reine vivante en fait, tenta, en vain de séduire Octave
pour sauver sa vie, et garder une partie de son
royaume.
Elle échoua et s’enfuit dans son tombeau (mausolée).
Elle demanda une coupe de figues avec un serpent
venimeux à l’intérieur pour ne pas figurer comme
captive au triomphe d’Octave. Elle mourut à 39 ans dans
ce tombeau qui n’a jamais été retrouvé à ce jour et où
se trouvait également Marc Antoine à la demande
d’Octave qui, loin d’être sensible à une histoire d’amour,
avait ainsi exclu Marc Antoine des Romains, faisant de
lui l’époux de la reine égyptienne.
Sa descendance… :
Césarion fut tué par Octave soucieux d’éliminer tout rival potentiel.
Alexandre Hélios devint roi d’Arménie puis fut chassé par les Parthes.
Cléopâtre-Séléné épousa Juba II (roi de Mauritanie) et Ptolémée-Philadelphe se réfugia chez eux.
Le titre de l’œuvre est « Cleopatra »
de Gyula Benczur (Hongrie 1844-1920)
Date de création « en 1911 »
C’est une huile sur toile
Une peinture de 100cm sur 69cm
Lieu de conservation : « Déri museum »
Le tableau la représente lors de sa mort.
Ce tableau représente la mort de Cléopâtre. Celle-ci est
vêtue d’un voile blanc transparent qui sculpte son
corps, elle est, allongée sur un lit funèbre. Son diadème,
la richesse du lit, la peau de bête, les colonnes, la porte
du palais rappellent son statut de reine orientale.
Cléopâtre se fait piquer les veines par un serpent noir
que l’on peut voir dans sa main droite, Sur une petite
table se trouve le panier de figues dans laquelle se
trouvait le serpent.
Cléopâtre est déjà morte comme le montrent la
servante prostrée par le chagrin et la lumière éteinte
dont la fumée figure l’âme qui s’en est allée.
Le peintre a joué sur les couleurs : couleurs claires de
la peau de Cléopâtre, de son vêtement et du matelas qui
contrastent d’une part avec le doré du coussin, de la
peau de léopard et du diadème et d’autre part avec le
vert sombre du canapé, de la robe de la servante, de la
table. Le jeu de couleur est tel que notre regard se
pose immédiatement sur la séduisante Cléopâtre.
Cléopâtre, sur cette peinture, est presque laide,
Elle porte un diadème comme ceux des grands pharaons qui
symbolise son pouvoir. Ses vêtements d’or et bijoux rappellent
son statut de reine et sa richesse
Elle est, encore une fois, représentée assez dénudée car elle a
laissée l’image négative d’être une grande séductrice. Le bouquet
de roses symbolise l’amour et donc son rôle de séductrice.
La nudité, la peau très blanche, les formes du personnage sur le
tableau correspondent au goût de l’époque à laquelle le tableau
fut peint.
Un rayon de lumière éclaire sa poitrine pour mettre en valeur
l’endroit de la morsure. L’arrière plan est très sombre et un voile
noir à droite vient prolonger cette pénombre qui annonce peutêtre sa mort.
L a mort de Cléopâtre de l’anglais, The death of Cleopatra de Reginald
Arthur en 1892 de dimensions 640 x 425
Lieu de conservation : Roy Miles Gallery, London
CONCLUSION :
Cléopâtre fascine depuis des siècles, elle apparaît souvent comme une femme séduisante ayant beaucoup de
caractère. Les caricatures sont nombreuses, elles la représentent sensuelle, en femme de pouvoir.
Pourtant Cléopâtre n’était pas aussi belle que l’affirme la légende, elle avait certes un charme irrésistible du à une
grande intelligence et à culture remarquable, passionnée de littérature et de sciences, maîtrisant plusieurs
langues. Nombreux sont ses détracteurs parmi les Egyptiens (l’accusant de pactiser avec les Romains) et les
Romains qui la surnommaient : « l’opprobre de l'Égypte, la fatale Érinyes du Latium, » (antiquité-AC-Versailles)
condamnant son influence sur César puis Marc Antoine,
On la disait jalouse d’Octavie qui l’empêcha de voir Marc Antoine pendant quatre ans, avide de pouvoir et de
richesse, cruelle, elle aurait tué son deuxième frère qui aurait été un obstacle pour Césarion. N’oublions pas qu’elle
aurait aussi assassiné Ptolémée, son frère-époux. Elle était à l’égal des hommes politiques de son époque, une
femme qui voulait le pouvoir et la puissance.