Les Ursulines de Tildonk à Saint-Saulve Dans un esprit d`amitié et

Commentaires

Transcription

Les Ursulines de Tildonk à Saint-Saulve Dans un esprit d`amitié et
Les Ursulines de Tildonk à Saint-Saulve
Dans un esprit d’amitié et de reconnaissance, trois sœurs du Généralat des Ursulines de Tildonk ont parcouru
en voiture le trajet entre Bruxelles et la France le 8 juin, pour rendre visite aux Ursulines qui habitent SaintSaulve, près de Valenciennes. Il y a un lien entre les deux groupes d’Ursulines, puisque Sœur Marie Seynaeve
déploie ses nombreux talents pour les Ursulines de Tildonk en traduisant d’anglais en français leurs lettres
de nouvelles mensuelles.
In a spirit of friendship and gratitude, three sisters from the Ursulines of Tildonk Generalate drove from
Brussels to France on June 8, to visit the Ursulines living in Saint- Saulve, close to Valenciennes. There
is a connection between the two groups of Ursulines since Sister Marie Seynaeve shares her many
talents with the Tildonk Ursulines by translating the monthly Newsletter into French.
Sœurs Bernadette, Jane et Juyoti furent chaleureusement accueillies par Soeur Marie et Soeur Annie Dru qui
leur ont montré leur beau terrain. « Nous nous sentions tout à fait chez nous, alors que nous nous sommes
promenées près du verger aux pommes, de la pièce d’eau avec ses poissons, des roses, et de l’énorme roue
de chariot qui rappelle le temps où les travaux de la ferme faisaient partie de la routine quotidienne du
couvent », a remarqué Sœur Jane. La statue de Notre-Dame de la Garde, au bout du jardin, rappelle à tous
la protection de Marie.
Sisters Bernadette, Jane and Jyoti were cordially welcomed by Sister Marie and Sister Annie Dru who
showed them around the beautiful grounds. “We felt very much at home as we strolled by the apple
orchard, fish pond, roses and huge farm cart wheel reminiscent of the days when farming was a part
of daily convent routine,” noted Sister Jane. The statue of Notre Dame de la Garde at the far end of
the garden reminds everyone of Mary’s protection.
Sœurs Marie et Annie ont partagé sur l’importance historique de la région et ont fait le récit des Ursulines
envoyées à la guillotine en 1794 pour leurs croyances religieuses et l’enseignement de la religion catholique,
interdit pendant la Révolution Française.
Sisters Marie and Annie shared the historical importance of the area and the story of the 11 Ursulines
who were sent to the guillotine in 1749 for their religious beliefs and for teaching the catholic religion;
all forbidden during the French Revolution.
Sœur Annie a conduit les visiteuses auprès de la tombe qui marque la place où nos Bienheureuses Ursulines
Martyres ont été enterrées. Nous étions toutes là, debout en silence, frappées par la simplicité du site, parmi
les tombeaux innombrables de cet énorme cimetière.
Sister Annie drove the visitors to the tomb marking the burial place of our Blessed Ursuline Martyrs. All
stood in silence and were struck by the simplicity of the site amidst countless other tomb stones in the
huge cemetery.
Les visiteuses ont admiré les chapelles qu’elles ont visitées, remarquant combien, dans une chapelle, les
poutres en bois naturel s’harmonisaient magnifiquement avec la végétation à l’extérieur des fenêtres, tandis
que dans une autre, les vitraux reflétaient magnifiquement la lumière du soleil.
The visitors admired the chapels they visited, commenting on how in one chapel, the natural wooden
beams blended magnificently with the greenery outside the windows, while in another one the stained
glass windows reflected the sunlight beautifully.
En somme, le partage mutuel pendant la visite réchauffait les coeurs et ce fut une sortie splendide. Les
Ursulines de Tildonk étaient reconnaissantes pour cette visite. « L’hospitalité et l’accueil des sœurs qui
habitent dans les deux couvents étaient remarquables et nous ont impressionnées », a ajouté Sœur
Bernadette.
All in all, the mutual sharing during the visit was heart-warming and was a wonderful outing. The
Tildonk Ursulines were grateful for the visit. “The hospitality and welcoming spirit of all the sisters living
in the two convents was remarkable and impressive,” added Sister Bernadette.
Sœurs Bernadette Mwavita, Jyoti Kiro, Jane Quinlan
Les bienheureuses martyres de Valenciennes
Blessed Martyrs of Valenciennes

Documents pareils