Parlons latin ! numismatique - Musée et sites archéologiques de

Commentaires

Transcription

Parlons latin ! numismatique - Musée et sites archéologiques de
PARLONS LATIN
Numismatique
Ce questionnaire a été conçu pour les latinistes. Il peut être utilisé
comme complément du parcours-enquête « Deniers et sesterces, le système
monétaire dans l’Empire romaine » et/ou de l’outil « Le petit
numismate », atelier en autonomie présent dans l’armoire pédagogique du
musée de Vieux-la-Romaine. Il est possible également d’exploiter le
document en classe.
Niveau requis : Collège.
Grammaire : pronoms interrogatifs.
Modes : indicatif, impératif, subjonctif.
Syntaxe : propositions subordonnées au subjonctif emploi de ut ; proposition subordonnée infinitive.
VOICI UN EXTRAIT DU TEXTE DE PLAUTE, REECRIT EN LANGUE CLASSIQUE :
Perii, interii, occidi ! Quo curram ? Quo non curram ? Tene, tene ! Quem ? Quis
? Nescio, nihil video, caecus eo. Quo eam ? Ubi sum ? Qui sum ? Oro vos ut me juvetis
et furis nomen dicatis... Quis ais tu ? ... Tibi credere volo ; nam te esse bonum ex ore
cognosco... Quid est ? Quid ridetis ?
D’après Plaute, Aulularia, vers 713 seq.
LEXIQUE :
ubi, adv. : où;
ais, tu dis, tu demandes
bonus, a, um : bon
caecus, a, um : aveugle
cognosco, is, ere, noui, nitum :: savoir 2.
reconnaître 3
credo, is, ere, didi, ditum :1. croire avoir
confiance, se fier
curro, is, ere, cucurri, cursum : courir
dico, is, ere, dixi, dictum : 1 - dire, affirmer,
ego, moi, je
eo, is, ire, iui, itum : aller
et, conj. : et. adv. aussi
ex, prép. : + Abl. : hors de, d’après
fur, furis, m. : voleur
iuuo, as, are, iuvi, iutum : aider ;
nam, conj. : de fait, voyons, car
nescio, is, ire, iui, itum : ignorer
nihil, ou nil : rien
nomen, inis, n. : 1. le nom
non : non, ne…pas
occido , is, ere, occidi, occisum : 1succomber,
périr 2 mettre en morceaux, tuer
oro, as, are : prier
os, oris, n. : le visage, la bouche,
pereo, is, ire, ii, itum : périr
qui, quae, quod : interr. quel ? lequel ?
quis, quae, quid : qui ? quoi ?
quo, 1. . Adv. =où ? (avec changement de lieu)
rideo, es, ere, risi, risum : rire
sum, es, esse, fui : être
tene ! : impératif : arrêtez !
tu, tui, pron. : tu, te, toi
uideo, es, ere, uidi, uisum : voir
uolo, uis, uelle : vouloir
uos, uestrum : vous
ut, conj. : + subj; : pour que, que, de (but ou
verbe de volonté)
Questionnaire réalisé par le service éducatif du service archéologie
Conseil général du Calvados, Direction Générale Adjointe Jeunesse, Culture et territoires
TRADUCTION :
« Je suis mort ! je suis égorgé ! je suis assassiné ! Où courir ? Où ne pas courir ? Arrêtez !
Arrêtez ! Qui ? Lequel ? Je ne sais ; je ne vois plus, je marche dans les ténèbres. Où vais-je ? Où
suis-je ? Qui suis-je (…) Je vous supplie de m’aider et de me dire le nom du voleur. Que dis-tu ? Je
veux te croire ; en effet, d’après ton visage, je reconnais que tu es bon. (…) Qu'est-ce ? Pourquoi
riez-vous ? »
1. Pour des latinistes débutants :
Entoure dans le texte latin les termes ou expressions soulignés dans le texte français.
A. Intrigue :
Une marmite pleine d'or a été trouvée par Euclion. Il fait sentinelle auprès, et
s'inquiète et se tourmente. Lyconide séduit la fille du vieillard. Mégadore la demande en
mariage sans dot, et, pour engager Euclion à consentir, il fournit le festin avec les
cuisiniers. Euclion tremble pour son or et va le cacher hors de chez lui. …
Aulam repertam auri plenam Euclio. Vi summa seruat, miseris adfectus modis.
Lyconides istius uitiat filiam. Volt hanc Megadorus indotatam ducere, Lubensque ut
faciat dat coquos cum obsonio. Auro formidat Euclio, abstrudit foris.
B extrait :
Je suis mort ! je suis égorgé ! je suis assassiné ! Où courir ? Où ne pas courir ?
Arrêtez ! arrêtez ! Qui ? lequel ? je ne sais ; je ne vois plus, je marche en aveugle. Où
vais-je ? où suis-je ? Qui suis-je (…)Qu'est-ce ? pourquoi riez-vous ? On vous connaît tous.
Certainement, il y a ici plus d'un voleur (…). Et qu'ai-je à faire de la vie, à présent que j'ai
perdu autant d’or.
Perii, interii, occidi ! Quo curram ? Quo non curram ? Tene, tene ! Quem ? Quis ?
Nescio, nihil video, caecus eo. Quo eam ? Ubi sum ? Qui sum ? Oro vos ut me juvetis et
furis nomen dicatis... Quis ais tu ? ... Tibi credere volo ; nam te esse bonum ex ore
cognosco... Quid est ? Quid ridetis ?
Note à l’usage des professeurs :
Il est possible de faire travailler les élèves sur le vocabulaire français dérivé des termes latins
et d’expliquer ce qu’était une dot, procédé autrefois en usage à Rome, en France jusqu’au XIXe
siècle et encore actuellement dans certains pays.
Questionnaire réalisé par le service éducatif du service archéologie
Conseil général du Calvados, Direction Générale Adjointe Jeunesse, Culture et territoires
2. Avec des 5e ou des 4e, il est possible de ne traduire que les phrases interrogatives et les phrases
simples, en évitant les constructions avec des propositions subordonnées :
Texte latin
Perii, interii, occidi ! Quo curram ? Quo non
Texte français à compléter
«________ ____________ ____
curram ? Tene, tene ! Quem ? Quis ? Nescio,
__________________________
nihil video, caecus eo. Quo eam ? Ubi sum ?
__________________________
Qui sum ? Oro vos ut me juvetis et furis
__________________________
nomen dicatis... Quis ais tu ? ... Tibi credere
_ _ _ _ _ _ _ _ (…) Je vous supplie de m’aider
volo ; nam te esse bonum ex ore cognosco...
et de me dire le nom du voleur. _ _ _ _ _ _ _ _ _
Quid est ? Quid ridetis ?
_ _ _ _ Je veux te croire ; en effet, d’après ton
visage, je reconnais que tu es bon. (…)_ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _»
PISTES POUR UN COMMENTAIRE :
1. Comparer avec L’Avare de Molière (même exercice que dans le parcours-enquête « Deniers et
sesterces », étape 6, Parlons d’argent)
2. Etude des figures de style :
a. Relever les gradations : Perii, interii, occidi ! et Quo eam ? Ubi sum ? Qui sum ?
b. Commenter le caractère saccadé du rythme qui traduit l’affolement d’Euclion ;
c. Commenter les sonorités du texte : allitérations en [k]qui viennent renforcer l’effet produit
par le rythme et assonances en [o] qui traduisent aussi l’affolement, presque comme des
onomatopées (Ces effets sonores participent également à l’effet comique de la scène).
NOTE A L’USAGE DES PROFESSEURS : Il est aussi possible de faire apprendre et jouer ce court
extrait en Latin.
Questionnaire réalisé par le service éducatif du service archéologie
Conseil général du Calvados, Direction Générale Adjointe Jeunesse, Culture et territoires