Quels loisirs, quelles activités, quelles vacances pour la personne

Commentaires

Transcription

Quels loisirs, quelles activités, quelles vacances pour la personne
Quels loisirs, quelles activités, quelles vacances
pour la personne en situation de handicap ?
SOURCE : CRAIF (Centre de Ressources Autisme Ile-de-France)
Les centres de loisirs
Les centres de loisirs « mixtes »
Ils accueillent les enfants porteurs de tout type de handicap et les enfants
valides de 3 à 13 ans et proposent des activités adaptées aux volontés et
potentialités de chaque enfant.
Les centres de loisirs classiques
Bien que les centres ordinaires aient parfois des réticences à accueillir des
enfants présentant un handicap comme l’autisme du fait de leurs
méconnaissances concernant les outils, méthodes ou prises en charge, il existe
des stratégies pour rendre cet accueil possible :
•
Rencontrer le directeur et les animateurs du centre et effectuer une
•
petite formation à leur adresse en leur parlant de l’autisme de votre
enfant, de ses manifestations, de la manière dont il est possible de
communiquer avec lui et élaborer un projet individualisé adapté à son
handicap.
Les assurer de votre présence et soutien les premiers temps et leur
proposer un accueil progressif (ex : 1 heure la première fois puis 2 heures
la fois suivante…),
Demander l’appui des professionnels qui prennent en charge votre enfant
(structures à temps plein ou SESSAD).
•
Les activités sportives
Les sports les plus couramment pratiqués par les enfants et adolescents autistes
sont : la natation, l’équitation, le judo, la danse, l’expression corporelle, le
trampoline,
le
roller…
N.B : Il est possible de rechercher, par le biais de petites annonces dans les
écoles ou centres de formation, un accompagnateur pour l’enfant en situation de
handicap, susceptible de rassurer le professeur de sport inquiet du fait du grand
nombre d’enfants à charge et souvent, de son manque de formation relative à
l’accompagnement de personnes avec autisme.
Les activités culturelles et artistiques
De nombreuses associations proposent diverses activités pour les enfants
handicapés : musique, théâtre, peinture, échec…
Les Centres de Ressources Autisme et les associations de parents d’enfants
inadaptés pourront donner des coordonnées et conseiller sur les activités les
plus adaptées à la situation de l’enfant.
Les vacances
Bien que le départ de l’enfant loin de chez lui puisse inquiéter ses proches, il est
nécessaire que ces derniers parviennent à s’octroyer des temps privilégiés avec
les autres enfants de la fratrie, conjoint, amis...
De plus, il existe différentes manières de laisser partir un enfant présentant un
handicap en vacances en étant rassuré :
•
•
•
Le faire partir dans la famille. Cela permettra de savoir avec qui il part, ce
qu’il fera, d’être plus confiant et ainsi de réitérer l’expérience. L’enfant
pourra d’ailleurs partir avec une tierce personne prête à l’aider dans les
actes de la vie quotidienne pendant son séjour. Mais cela à un coût car les
aides accordées ne couvriront pas toutes les dépenses. De même, il faudra
être en possibilité de loger cet accompagnant.
S’adresser à une colonie de vacances ordinaires. Pour se faire, il est
nécessaire de prendre contact avec le directeur de la colonie, évaluer ce
qui est possible de mettre en place selon la situation de l’enfant et
élaborer avec lui une prise en charge adaptée.
Trouver un organisme de vacances adaptées. Des séjours à thèmes
existent qui proposent des activités variées pouvant plaire à l’enfant. Les
personnes encadrantes sont formées et spécialisées dans l’accueil
d’enfants en situation de handicap et notamment autistes.
N.B : Là encore, les associations de parents et/ou l’assistante sociale du service
ou de la structure qui prend en charge l’enfant pourront accompagner dans la
recherche de ce type de séjour, effectuer la demande et trouver une aide au
financement.

Documents pareils