Les Dernières Nouvelles d`A

Commentaires

Transcription

Les Dernières Nouvelles d`A
Les Dernières Nouvelles d'Alsace : Danse, poésie et espoir
1 sur 1
Dernière heure
A LA UNE
Monde
France
Sports
Spécial foot
Les autres sports
Bilingue
Courrier des lecteurs
ABONNÉS
Actu région
Éditions locales
Economie - bourse
Faits divers
Spécial foot
Les autres sports
Culture et loisirs
ANNONCES
Emploi
Immobilier
Auto - Moto
Annonces.net
Légales
DNA PME
Nos
suppléments
•••
http://www.dna.fr/20090806/alsace/molsheim/20090806_DNA007886...
Secret Story: le CSA met en garde TF1 après des plaintes
•••
Météo Strasbourg
Molsheim
Dinsheim-sur-Bruche / Messti d'antan
Matin
(15°C)
A-Midi
(30°C)
Danse, poésie et espoir
Au coeur de toutes les animations qui ont ponctué le messti
d'antan de Dinsheim-sur-Bruche, le dimanche après-midi a été
marqué par les spectacles de danse offerts par « L'art
change ».
Les saynètes dansées ont été proposées en cinq lieux différents, au
coeur du village. Pour les « Ombres d'antan », un écran avec des vues
anciennes montrait des ombres chinoises qui jouaient de très courtes
histoires : de l'expression corporelle teintée de poésie avec un peu
d'humour décalé.
Dans une cour de ferme, la troupe a représenté les années 50 sur fond
de chansons françaises d'après-guerre. Plus loin, dans une autre cour,
en face de l'église, Ali Baba et les quarante voleurs s'agitaient avec
conviction dans un ballet de turbans et de cimeterres.
Les pieds dans le ruisseau, une dizaine d'artistes a évoqué la
vie des esclaves dans un spectacle fort et émouvant. (Photos
DNA)
L'ambiance des années cinquante avec des
chansons françaises d'après-guerre.
Pour zoomer, cliquez sur une image
Tout a concouru
à créer un instant
hors du temps
Une petite averse impromptue, la seule de la journée, a provoqué
une pause dans le programme. Au bout de quelques minutes, on a pu
entendre la plainte des esclaves dans le ruisseau derrière la place du
maire Robert : lourdes tâches et complaintes désespérées mais l'âme
est indomptable et l'espoir finit par renaître. Les dix interprètes se sont
montrées extrêmement convaincantes. « Histoire d'esclaves » était un
très beau spectacle, inattendu et esthétique.
« Requiem » a été le dernier tableau offert par quatre danseuses, dans
la nef de l'église. Le cadre mystique de l'édifice, l'impression de
limpidité dégagée par les costumes, la chorégraphie épurée, tout a
concouru à créer un instant hors du temps.
« L'art change » a donné une série de courts spectacles qui on été
autant de perles. Diversité et originalité des thèmes, implication des
interprètes, la troupe a offert un beau cadeau aux visiteurs du messti
d'antan.
A.G.
Édition du Jeu 6 août 2009
Tous les autres titres
Alsace profonde, Alsace gourmande
L'accueil de loisirs sort le grand jeu
> Danse, poésie et espoir
Entre pop et tradition
« Approchez, messieurs dames »
Vingt ans de miniatures
Vos sorties à Strasbourg
Vos sorties du jour
Aujourd'hui / Permanences - Services
Cow-boys et Indiens débarquent
Radioactivité sous contrôle
Kermesse et concert : deux jours de fête
L'agenda
A la recherche du mot magique
L'agenda
L'état civil
En bref
Urgences
Tours de garde
Pharmacies
Le Portugal rencontre l'Alsace
© Dernières Nouvelles d'Alsace - 2009 - ISSN 1760-4931
07/08/2009 10:59