les lyceens, les professeurs et les moyens de transport

Commentaires

Transcription

les lyceens, les professeurs et les moyens de transport
LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET
LES MOYENS DE TRANSPORT
Pendant mon séjour en France je me suis retrouvée dans une famille qui habitait
à 10km du centre de la ville où j’enseignais. Pendant la semaine il y avait
quelques bus qui desservaient le centre ville, mais ces bus s’arrêtaient assez tôt
dans la soirée. Le weekend il y avait des bus le samedi mais seulement deux le
dimanche. Aux Etats-Unis où on passe le permis à 16 ans, cette situation ne pose
aucun problème car si les transports en commun sont la plupart du temps
inexistants, nombreux sont les jeunes avec des voitures et ceux qui n’en ont pas
ont toujours à proximité des amis pour les conduire.
Je me suis donc posée la question des transports pour les jeunes lycéens et de la
manière dont ils arrivaient à se déplacer.
Alors que je mettais en place des questionnaires pour les élèves avec lesquels je
travaille et ceux aux Etats-Unis, j’ai aussi remarqué que de nombreux
professeurs utilisaient les transports en commun, la moto ou même la bicyclette.
J’ai donc souhaité étendre ma recherche aux enseignants.
Dans les questionnaires que j’ai distribués, je me suis d’abord intéressée aux
moyens de transport utilisés pour venir au lycée. Il m’a ensuite semblé utile de
connaître le nombre de kilomètres entre la maison et le lycée. Peut-être pour
justifier d’un moyen de transport ou d’un autre. Une autre donnée qui semblait
importante était le temps consacré au transport. En effet la densité de la
population étant beaucoup plus élevée en France, les encombrements sont
fréquents, surtout aux heures de pointe. Enfin étant donné le coût du carburant
j’ai voulu savoir à combien était estimé le prix du trajet jusqu’à l’école.
En discutant avec les professeurs, j’ai appris que l’abonnement mensuel aux bus
locaux était subventionné par le lycée. J’ai voulu intégrer l’information dans
mon étude.
Je vais tout d’abord parler des réponses obtenues dans mon ancien lycée de
Strongsville (Strongsville High School) Au niveau de professeurs américains,
tous ont leur voiture et aucun ne fait du covoiturage. Ils vivent à des distances
très variées puisque les réponses nous donnent un temps qui varie entre 5mn et
une heure. En hiver il arrive même que ces temps extrêmes soient encore
rallongés par les chutes de neige ou l’état général des routes. Les professeurs
américains ont du mal à estimer le coût des transports.
Avec quel moyen de transport venez-vous à l’école ?
Aux États-Unis, on peut conduire a 16 ans et il y a plus d’élèves qui conduisent a l’école.
C’est plus facile et flexible pour les élèves qui travaillent ou jouent les sports après l’école.
Le vélo n’est pas très commun aux États-Unis a cause d’hiver est c’est plus dangereux. En
France, le bus est le plus commun parce que c’est moins cher que les voitures et aussi il y a
moins de circulation.
Combien de temps mettez-vous pour venir ?
Les Élèves Français
Les Élèves Américains
Plus de français sont loins de l’école. Aux États-Unis, il y a sectorisation et les élèves sont
obligés d’aller dans le lycée d’état le plus proche. Aussi, il y a sectorisation en France mais
zones de recrutement semblent plus étendues.
A quel cout estimez-vous un aller et retour entre l’école et chez
vous ?
Les Élèves Américains
$
#
"
!
%
"
"
Les Élèves Français
#
"
!
%
" "
Le pris de l’essence est plus bas aux États-Unis et les élèves favorisent l’utilisation de la
voiture. En France, la diagramme intègre le cout de l’essence et du bus Le ticket de bus est
pris en charge par le lycée tondis que l’essence est a la charge des familles. Ceci explique
surement le fait que beaucoup ‘élèves choisissent les transports en commun.
La distance entre chez vous et l’école ?
Aux États-Unis, les élèves habitent plus proche à l’école que les élèves français. Les élèves
doivent habiter moins que 15 miles pour aller au lycée publique. Sinon, on va aller au lycée
plus proche a chez eux.
En conclusion le system de transport en France m’intéresse beaucoup et j’aimais
bien comparer les moyens en France et aux États-Unis.

Documents pareils