TROP TARD - Toulouse.fr

Commentaires

Transcription

TROP TARD - Toulouse.fr
31' ANNEE.
13,269.
otew
toieW
//
sr.C1
La prise de Barcelone mettra-1-811e fin à la
ABONNEMENTS I
guerre civile?
La parole es! à Miaja.
sp
,
8 «fis lit tel 8 ends ts Mt 1 en fil
50 CENT'
11
11
1 ft
t
A,.
#*0'
VENDREDI 27 JANVIER 1939.
SOCIALISTE
Rédaction et Adndotatratton
S. rue SUAuouslin
BUREAUX A PARIS
Tt. 200.43
33, rue Rotpielatne, TO11.0USE
C. C. Post.« 5.27,.
Téléph. Richelieu C.9.00 (3 ligner gemmées sur ce numéro))
(20) -
LES
EVENEMENTS
'U
d cran! morbleu!
IL N'EST PAS
D'ESPAGNE
En actes et pas en paroles
TROP TARD
par Léon BLUM
.
'
---->=,574f
'
-,"'"!-!'
. 71' 2..t"-
I
%..'.1-rnerA,Ii'l
-,S, "ee`--,i,
se,-
',''''f;
.
'te"'
deer;
l'ai entendu dire par des amis très sûrs avec une tristesse amère
é,t désolée. Je l'ai entendu dire aussi, non pas avec satisfaction
sans doute, mais avec une sorte de soulagement, par des serviteurs
s
r'
",.,..-
4+ ila .....,,Bemnaz
- ''4e4
'
....,..
*
**....
-
....-
ne veut ni intervenir en Espagne
\\%\.\ '.'
*
r
it
'
,
's
.
-- -
,
Surpris par un bombardement aérien, des habitants de Barcelone qui préparaient leur exode, ont dû arme
donner sur le chaussée mue pauvre matériel
Sont également prêts les contin-
Insurgés, Maures el Italiens g?-41e1f=PU"Veï=tre
cemmandés par d. officiers qui ont
une parfaite connaissance des divers
B
I
nt
e da
Derrière les fonctionnais. et la
fanfares el drapeaux en tête eg'euIrerrauChdereut
mes colonnes d'au
et de Ga-
lu redonter, la sédition militaro-fasciste serait étouffée depuis longtemps sans trop de déga'ts, et nous
aurions une Espagne démocratique
et alliée.
Va-t-on s'obstiner dans les mêmn errements, les mêmes erreurs ?
Sous prétexte qu'une mobilisation partielle pourrait provoqum
50e mesure id '
delà des
Alpes et du Rhin, allons-nous demeurer indifférents à la mobilisation partielle, à peine déguisee de
ms ennemis et leur permettre ainsi
une agression soudaine à laquelle
ils ne se livreront pas si nous y pa-
inions de ravitailltocarsentent. En même
per les édém,t, do corp., murnrain tenOns, quelques vapeurs sont prèts
L'ENTRER DES TROUPES
REBELLES A BARCELONE
du général Yague Tibidabo par les â lever Parme de Castellon, de Tergénéral Culnhngo. lieu ra mne et des Ball
(On mande un'ités
Londres, 26 janvier.
N
des
«
Fléchez
Noires a êtaxx
de Barcelone à l'agence Bouter) t
la liaison entre c. deux
rosse visiblement dans l'instants mêC'est drapeaux déployés et musi que en tête que les divisions ne blissaienterMZ-V
me qu'ils la préparent.
varraises du général Solchaga et les simple. ms:stances ',Deal..
Ne pense-t-on pas que les mesuLa Mine d'Espagne à Barcelme a
troupes marocaines du général Vares
prises en septembre ont beauEN
CERDAGNE
que ont fait leur entrée dans Baron- été pompée un peu après midi. /,a
coup
pesé en faveur de la paix ?
Mon à midi. Il n'Y ceux eu de com- Presque fatalité, sinon la totalité des
Osseja (Pr...Ms-Orientales). 21
bat, les troupes républicain. ayant forces gamernementales oc drus janvier. -.Huit
Ne pense-t-on pas pas que si les
réfugiés gouvernequitté la ville avant l'entrée des q.- té Barcelone hier et la nuit ô m mentaux des services de l'introduis- dictateurs n'a.ient pas eu connaistroupes nationalistes.
nitre pour Bada/one, par la route ce, isolés de leur corps, sont arrivés
côtière, In route de Granollers atm t à Osséja après une marche de 18 san., à cette date, de la mobilisa,
COMENINT BARCELONE A EUE entièrement sous le feu de l'artillerie heures en montagne. Deue autres ré- tien française, ils se fument monOCCUPER SANS RESISTANCE
natio.naliste.
ffugiés civils, dont une femme por- trés plus arrogants et plus exiManresa, 26 janvier (Havas), mur.
tant un enfant en bas-fige, ont éga- geants encore ?
I A NOUVELLE CAP/TALE
lement atteint la frontière cette
C'est après avoir tâté
franquiste.
Ne se décidermt-on donc jamais
FRANQUISTE
la résistance éventuelle de l'adv.nuit. Tous sont exténués et meurent à la fermeté dam les actes ? Se conPome. 26 jmvier.
Les journaux littéralement de faim.
nuire que le général Fran. a donné
tentermt-on simplement de la ferl'ordre eux troupes de s'emparer de italiens annoncent que le plan méIn forteresse de Montjuich et du thodique de l'occupation de Berce- CINQ CARABINIERS DESERTENT meté verbale ?
Ce malin. trompant la surveillance
mont Tibidabo, puis de pénétrer Ione a été préparé depuis longtemps
Comprendra-t-on enfin que /e
Par l'état-major du général Franco. de lems ci efs, cinq carabiniers, dmt ,meilleur
dans Barcelone.
Mont" uich fut enlevée sans peine Imnédiatement derrière 1m troupes ta capttsine, ont desatte de Pute [ c'est d'en
accepter le risque
entreront da. la ville tosseras que cerda. 11s étaient accompagnés d'ut e
le gouvernement nationaliste a dési- famine. Tsscrrà présent aueun fuyard et que « accepter le risque »,
gnés pour assurer la direction des n'a été signalé.
Ic'est, en cette mtionettne, se prédifférents servie. urbains. Sont dêA FOIX
munie contre les surprises 7
jà prêts, le noyau de fonctionnaires
Hier soir, huit hommes et une M. Mussolini °mea peut-être
qui devront procéder immédiatement
à l'occupation des divers édifices, fenune arrivant de Catalogne ont été j ter sur Perpignan, Av./es-Tirer.
choisis avec soin pour l'installation ravitaillés puis dirigés sur leur de- mes, le Pont du Roy, Bayonne,
des services du gouvernement. En mande sur Hendaye. z Nous ne 1 s contingents libérés par la
effet, Barcelone deviendra imniédia- sommes pas franquistes, ont-ils dit,
mais puisque voua ne voulez pas victoire
,
' no
tement la nouvelle capitale
vamon pour laquelle tout était re de l'Espagne nationaliste et tous nous garder, nous aimons mieux alprêt. a
ler
où l'on peut manger a.
les ministères s'y transporteront de
"tai
tS
En vérité, n'oublions pas trop B
(V '
'
vite. Trois mois seulement ont
pamé depuis cette soirée du 27 sep- 18111111,711811111111111111111111111111111111 lllllllllll 1111M11111111111111t1/11111.01111111111111
tembre ou, songeant aux cinq mil- ri. de la France e e
n 0- sonne n'oserait Ir soutenu. Mien
u..
ed=.trezteet LeS
ni céder un pouce de terrain
traies à Mussolini
POUR LA CONFIANCE AU COU VERNEMENT 874 VOIX
POUR UN TEXTE SOCIALISTE: 234 VOIX,
La Chambre a entendu, enfm, la
voix gouvernementale.
Auparavant, dans la matinée,
elle avait écouté MM. Quenette, de
Meurthe-et-Moselle, qui nous recommande d'aller prendre manu-
Nous av..
organiSer
internationale des peupion. Et nous nous sommes trouvés
la justice
un joue devant une S. D. N. affaibite, une Europe désorganisée où
certains Etats avaient développé,
militari un bout de terre stratégi- avec .e extraordinaire intensité,
que, qui noue apparti.t sur la mer leurs armements et où, peu à peu,
Rouge ! Mieux vaut entendre ça... le règne de la j.tiee avait fait
que d'être sourd.
Le communiste Grenier, ensuite,
nous dit que Hitler convoite la
France pins que l'Inerelee.
Puis, l'Alsacien Oberkich
quiète de ce que fera la Pologne.
Enfin, le modéré Rayinond Laurent vient faire l'éloge de l'Espagne républicaine pour la plus gran-
place à celui de la force. Voilà
dans quelle atmosphère s'est présenté, pour nous, le drame tchmoslovaque.
m
Oet
SANS MUNICH, C'ETAIT
LA GUERRE
Oui ! C'était la guerre, une
guerre engagée avec une France
qui n'était pas unanime et une armée française ayant devant elle les
fortificationn de la ligne Siegfried
et devant supporter à peu près
seule, au moi. pendant une longue
période, tout le poids du conflit. La
Tohecoslovaquie n'avait pas seulement contre elle l'Allemagne, slle
avait contre elle d'autres voisins.
Et vous l'avez senti t la conciliation de Munich a évité à la France
et à l'Europe une effroyable aventore dont la première victime eùt
été /a noble nation tchécos/ovaque
elle-même.
A en croire certain orateurs, L'AM/TIE FRANCO 'ANGLAISE
tous nos malheurs vi.draient des
accords de Munich. Le gouvernement a quelques raisons d'en être
surpris.
Or honte de ses amis.
M. Georges Bonnet dit alors que
fut
levée
e.uite
à
La séance
midi et demi, et à la reprise, à Ire accords de Munich sont la con15 h. 30, c'est M. Bonnet qui monte séquence du réarmement du Reich.
Le gouvernement tchécoslovaà la tribune.
que a-t-il été averti en temps utile
de l'attitude franco-britannique ?
DISCOUS
Oui, à plusieurs repris., en juin et
en juillet. Nous avons fait prévenir
.
le gouvernement de Prague qu'il
imp.sible à la Fr.ce de
Un Zeul fail ressort clairement serait
s'opposer par la for. à un plèbedes discours prononcés C'est qu'à
s etrut r.lame par les popuauc. moment, depuis la fin de la cite
lutions des Allemands des Sudètes.
guerre, la situation internationale La guerre n'était-elle pas menano été plica grave et Pl. ce.- çante ? Personne ne peut en douPieu qu'au cours de l'année qui ter depuis que M. Chamberlam a
vient de s'écouler.
Cela résulte en réalité de la mê- déclaré à la Chambre des CO/Mutifue cours ; L'effomlrernent du sys- ers
s Quand je regarde en arrière, je
tème de sécurité daru lequel les
doute que,
natio., après 1919, avaient mis n'ai pas le..moindretard
nesperance et eur
do m
lions d'hommm déjà sous les ar- Bretagne.
dans son pays émouNous avons même envisagé le
tant les cominuniqués de la radio,
sentait l'imminence de la catastro- cas d'une guerre où nos deux pays
seraient entraînés. Toutes les forphe.
mes, chacun
Au cours de nette crise tchéco-
slovaque,
no. avons pu
appré-
cie toute la valeur et toute la
loyauté de l'amitié franoo-britannique. Cette amitié est la pierre angulaire de la politique française,
nouée en 1905. Elle a été .ellée
sur les champs de bataille de la
Mais un premier avertissement
pouvait et devait lui êt. adminis-
Va-t-on nous objecter que nous miguières.
Notre défense contre mie.
courons le « risque de guerre » en
n'a pas donné signe
qui
existe
suivant l'exemple des waters ?
de
rie.
Elle
dormait.
C'est le mains
Le ministre de la défense natiopuisse dire.
birrar,él-e c.pequrre
.'mtpria.tianpuue« qu'on
Elle dormait déjà l'an passé lorsque
des avions franquistes tinrent
bliéegurbi ett orbi empêche l'assai'.
bombarder
Cerbère et Orgeix.
lant de s'y livrer ?
Elle a le sommeil trop lourd.
Nous n'en serions pas où nous
Y eat,i1 des sanctions Pan paissé
en sommes, dans les affaires d'Espagne, si DES LE DEBUT, à tout contre les défaillants ? Y en aurasecours de l'Italie vers Franco nous t-R contre les défaillants d'hier ?
Est-ne ainsi que l'on doit coure.
avions répondu par un secoues égalvoir la garde d'une frontière près de
salent à Madrid.
Au ParlementpprovisoiM. GEORGES BONNET
cette éventualité.
:: ril e
,
'
dégarnies et nos plaines garonnaises sans défense. D
n'omra pas s'il SAIT que tout est
préparé chez nous, en prévision de
Pyrénées
qu'on s'est hien gardé de lui
La France ne peUt-elle p8.5 en tré
faire autant, comme à la fm de sep- donner -- avant hier, lorsque les
avions sont venus bombarder Fortembre dernier ?
-
Sv
L'Anemagne et l'Italie ronvoquent leurs réservistes, lems spécialistes, pom des périodes d'il.traction « exceptionnelles », et
pour me durée indéterminée.
..ieCromme à la fin de septembre der-
'utzt 4I
J'ai beaucoup entendu dire depuis vingt-quatre heures
Maintenant il n'y a plus d'illusion à se faire, c'est la fin. » Je
dent aura le front de dire qu'il est trop tard 7
.
t[Ifte , '''
':'
des millions de femmes et d'hommes, en France et
dans le monde entier, je n'ai en ce moment qu'une image
COMME
devant les yeux : la bataille qui se livre autour de Barcelone. Je n'ai qu'une préoccupation dans l'esprit : comment aider
ceux qui sont là-bas, ceux qui combattent et ceux qui souffrent 7
officieux et maladroits du ministère. Pensez donc 1 S'il n'y avait
plus demain d'Espagne républicaine, toutes sortes de questions
pesantes s'évanouiraient du coup. Une fois l'armée de Franco
installée à la frontière pyrénéenne, on n'aura plus à se demander
s'il faut la fermer ou l'ouvrir, si les engagements de non-intervention sont inconditionnés ou conditionnels... C'est à autre chose qu'il
faudrait penser en effet.
Mais la Chambre a trop le sens de la dignité française, elle a
trop le sens de sa propre dignité pour se débarrasser ainsi des
problèmes posés devant elle. Elle n'acceptera pas de dresser
d'avance l'acte de décès de la République espagnole de jeter la
première pelletée de terre sur son corps vivant. Car la République
espagnole vit toujours ; elle e prouve en luttant. Nous devons
espérer pour elle puisqu'elle ne désespère pas d'elle-même. Du
fait que notre aide lui est devenue plus nécessaire encore, nous
nous sentons plus étroitement tenus de l'aider.
De terribles échecs ont été subis par les Républicains au cours
de ces trois dernières semaines. Mais tous les journaux de l'univers
en ont enregistré la cause unique: la disproportion presque incroyable des n in de guerre mis en oeuvre Mais à mesure que les
conditions matérielles de la lutte devenaient plus inégales pour eux,
leur cause trouvait de nouveaux défenseurs dans tous les grands
Etats démocratiques. En Angleterre, une partie croissante de ropinion se soulève ; aux Etats-Unis, M. Stimson, ancien secrétaire
d'Etat aux Affaires étrangères, réclame publiquement la levée de
rEMBARGO sur les fournitures à l'Espagne républicaine; en France,
le long débat qui s'achève a permis à la majorité de la Chambre
de former sa conviction. D'un jour à l'autre, sous la pression des
opinions et des Parlements, le retour au droit commun des Nations
décidé par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la France, peut
modifier les conditions matérielles de la lutte. Il est bien tard, sans
doute ; personne ne le sent plus cruellement que moi. Qui cepen-
Romp
'r
e
ph., nom considérons que la déclaration commme doit constituer
une première étape et qu'elle doit
ouvrir, entre nous, des perspectives
ces de la Grande-Bretagne seraient d'une collaboration confiante clans
alors à notre disposition, comme l'avenir.
toutes les forces de la France seJe n'ai pas besoin de dire ,que
raient à la disposition de /a Grande- nous avons informé
de nos negoBretagne.
tintions les principaux pays lutéB est donc naturel que la France rossés alpague. nous lient des amiLa Pologne, la Belgique,
souhaite voir la nation britannique niée
porter, au maximum, oette puis- l'Angleterre, 11.1.R.S.S., les Etatssame militaire de a meme açon Unis d
enque. Cet accord, romque la Grande-Bretagne souhaite ment l'ont4ls mcueilli ? A la
von." porter,
nonce militaire de la France.
ville Chamberlain a déclaré que le
gouvernement britannique avait
NOS RELATIONS
ressenti une satisfaction particuAVEC L'ALLEMAGNE
bière que la France eût été en mede conclure Un accord aven
Nous avons cherché à améliorer sure
l'Allemagne.
En Amérique, les édil'Allemagne.
nos relations avec
toriaux des trois plus grands jourAprès Munich, M. Neville Chamber- naux
de New-York et de Washinglain avait déjà signé avec le cou- ton ont
affirmé leur pleine comvernement du Reich un accord de préhension
de la politique franbon voisinage.
guise. La Pologne a fait connaître
eut,
à
M. le chancelle Hitler
que son gouvernement se félicitait
Berchtesgaden le 22 octobre, avec de l'heureuse conclusion de la dénotre ambassadeur M. François- claration franco-allemande.
Poneet, une conversation à ce sujet. Les négociations ont été amssiEt si l'on sotunettalt la déclaratôt engagées. Elles ont été condui- lion à un referendum du peuple
tes avec beaucoup de rapidité et, français, je ne doute pas qu'il lui
quelque temps plue tard, au début donnerait son approbation mas.
grande guerre de 1914. Depuis, elle de novembre, l'accord a été réa- sive.
limé sans difficulté, après une
Ma cesse de se fortifier.
NOS RELATIONS
L'histoire montre peu d'exemples
en. que M.
C'est doua'eut
d'une amitié aussi franche entre von
AVEC L'ITALIE
Ribbentrop est venu signer, à
deux Etats et deux peuples que Paris,
une
déclaration
franco-alleM. Georges Bonnet aborde alors
celle qui règne entre le peuple bria question de nos rapports mec
tannique et le peuple français.
Avons-nom sacrifié un seul des 10101m. Il rappelle que des converPour tom les événem.ts qui se intérêts français en le faisant ? aillions franco-italiennes devaient
produisent, au jour le jour, noue Est-ce que tom les hommes qui se s'engager après la concl.ion de
prenons soin de nous consulter sont succédés au pouvoir n'ont . l'accord anglo-britanniques Elles
étroitement. Les visites répétées prmlamé, dam l eurs dimo urs qup'ils s'ouvrirent, mais elles furent interdes ministres français à Londr., saisiraient la Premiè. 00000i00 rompues mor le gouvernement itadns ministres mglais à Paris, la d'un rapprochement mtre la Fran- lien lui-meme après le discours de
visite inoubliable des souverains ce et l'Allemagne ? Er à heure
Mussolini à Gênes.
brnanniques, ont /nuque d'une uou eilale.aiLpars,..,msaart.eppossturblze, tr.rus.
line In auge ne e 2)
mastère éclatante l'étroite solide
avant hier, les avions frau.
quintes avaient été abattus par notre D.C.A., quelle leçon mar Mussolini
Quelle confiance on lui donne au
contraire par cette prowe de notre
négligence !
De même on signale que les s-aies
Seaun de garder rteozsgnrs,
dans le port de Barcelone pour
prendre Inc citoyens de leueu pays
ont été bombardés.
Ont-ils riposté ? Pas le moins du
monde. Passivement, ils ont ont:111886.
Ne devaient-ils pas riposter -après
avertissement par T.S.F. ?
Ces navires ont des canon», ne
qui portent loin. Quelques coups
sur les assaillants de Barcelone au-
raient suffi pour clarifier la situa,
tWn.
C'est ce qu'auraient fait des navi-
res allemands et italiens s'ils s'étaient trouvés dans la situation des
navires britanniqum et français.
Mais
/a
décision,
l'initiative,
l'amour des responsabilités ne sont
plus apparemment les caractéristiques de l'esprit français, du moins
de chefs militaires français plus
fonotionarisés que les civils euxmêmes.
Trop tard ; partout et toujours
trop tard, parce qu'eu ne se soucie
pus d'être les premiers.
C'est
ainsi
qu'on prépare
éon IIUDELLE.
par Paul FAURE
groupe socialiste interviendra en faveur de l'enLEnistie la plus large dans le
débat prochain sur la grève du
30 novembre. Je n'arrive pas
comprendre pourquoi le gouvernement laisse venir une pareille
discussion et rte prend pas luimême l'initiative de la mesure
qu'on lui propose.
Il y a, à mon étonnement,
feux raisons principales.
La première c'est que c'est le
gouvernement quo aurait surtout
besoin d'amnistie. Ses membres,
I deux ou trois exceptions près,
avaient approuvé une autre
grève générale, celle de 12 fécrier 1934 ; ils ont été portés
'Mixas par le courant parleurs'aire et gouvernemental qui en
est résulté ; ils avaient juré fidélité
un programme et d une
'ormation politique.
Il est bien évident que les décrein-foie et l'absence prolongée
les Chambres ont pu paraître
'égitimement à la classe ouvrière aux antipodes du ser-
ment du 14 juillet et du pro-
gramme du Rassemblement po-
pulaire. De là sa protestation,
de là le mouvement de grève.
Le gouvernement a réprimé
cette grève, provoquée par lai, et
il a remporté une incontestable
victoire, bon pas ,sar les ,deux
...
les
chances d'éclosion des conflits et
que Fon va aux eatastrophm.
L'indispensable
amnistie
.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
der ?
pitallste, mais sur les milliers de
familles laborieuses qui travaillent dans l'usine, dans les magasins, dans les bureaux.
Il avait tort et il a eu le dessus. Dès lors, on ne voit pas
très bien pourquoi il n'aurait pas
le beau geste de pardonner à
d'autres le mal qu'il leur a fait.
Il pu une autre raison qui devrait le pousser dans la voie
trame clémence qui ne serait que
justice.
On parle beaucoup de dangers extérieurs et de la nécessité
pour y parer
de
former un
faisceau de tous les Français.
Que l'on commence par ne pas
exercer de représailles contre fo
partie de la population à qui on
demande le plus de sacrifices.
Dire aux ouvriers vous travaillerez an peu plus, avec des
salaires diminués, et, en méme
temps on sabotera les lois qui
vous avaient semblé un commen-
cement de libération, on ne reconnaîtra plus le droit syndical,
on chassera du travail vos délégués, on dressera une liste de
suspects
de vos hommes de
confiance, comme aux plus mau-
vais jours de la réaction so-
ciale, vraiment ce n'est pas préparer le climat d'apaisement et
de solidarité que l'on proclanze
désirable avec des trémolos dans
LE MIDI SOCIALISTE
ntalre
(Sotte de ta preindére pupe)
Là-dess., manifestations à la
Chambre italienne, puis dénonciaton des accords de 1935, sous les
prétextm juridiques et politiques
que l'on sait, soit non-ratification
des accords et sanctions
et que
le comte Ciano a développées dans
'une longue note au gouvernement
In victoire, elle Injurie quotidienne-
ment le gouvernement anglais qui
de e valet d'Hitler e.
Le gouvernement a la volenté fer- estLatraité
cette phrase s'ut Perdue
me de n laisser porgr aucune e- dans Gilde
les
bravos
de la majorité, sous
teinte aux intérêt. de la France Ire c/ameurs courroucés
des coindans cette partie du monde.
Ni Par., ni Londres, ni Was- 'ulmistes.
M. Bonnet Peut P.urcuicce
hington n'admettent que les traités sonEnfin,
discours.
librement signés puissent être dé- M. BONNET.
On nous a repronoués par la volonté d'un s.l.
ché de manquer de force et d'étier-
S'il voUlait résumer tous les discours, ce lui serait facile î ils reflètent tous la volonté de paix et de
bon voisinage du pays.
C'est que nous savoeo que rien
de bon et de durable ne sort de la
violence, uuf de l'éphémère.
Une conférence internationale ?
Le gouvernement la souhaite et la
Nouvelles
ïast Parlemeni
Réunion du Reichstag
le 30 janvier
La pseudo-fille
du général
HITLER
était un escroc... prononcera
...aimant les réceptions
un grand
discours
et la banne chère
ezwevîezne
Elle est arrêtée à ktiath
A L'ALLEMAGNE
Sur une communication de hl. Léon Ste,.
M Commisison des Affalres étrangeres a
de a,,emee
Ces jours der,,1,01110, 2janvier.
us Caso
oltedtre0itee lamma qui, bons oeils
gritigsg. et ceci est à radreMe dé
ae8aearelgdrejelee
mt annoncée nes* par une
LE PROBLEME ESPAGNOL
M. Flandin
qu'on n'attende pas
d
feNs cleesr-gernnerzt:dreew
5ee05i55t0aiPt0
do
nous
té
renoriéément
en avoir délibéré, le gouv.nement Au début du conflit, comme elle 1 vingt ans. La guerre préventive, la
mellidit
français répondit à cette note qu'il l'avait Mit il y a un 505010 déjà, dê Praia. né Pel Pas latte gitane/ MI ni le moindre repli. Nous avons foi
cerconstitutive de rassernolée é
notabilités.
n'acceptait pas le point de vue du concert avect Grande-Butagne, lu avait la seule armée de l'Europe. en l'invincibilité de t'entente franavril 1938, après le plébiscite d'
Après s'être fait héberger a le com- et eigne one cate soéneo e
gouvernement italien et il a tenu, France a proclamé sa volonté dé ,Pourquot lui reprocherait-on . ne co-britannique. Les pactes non deL'ORGAN I
011unal,.
de
la
Miséricorde,
ÈMen,
el0
dans sa réponse, à présenter une pratiquer en Espagne une politique pas. avoir engagé les hostilités eh e/011.S restent en vigueur et nous
12 au 17 janvier, reventuriere avait
eirp';1.kiieche
les ferons r.pecter. Nous ne jetons 4e.5re
réfutation des arguments dével.P- rasa intervention.
septeinbre /
nés dans la note de M. le conte
.12r
."l
Pereonne
el
contre
Nous avons approuvé alors, à
siPeeinatin, on signalait à la Sûreté mt,oe;rér'dl: Jorn; sde
Mais
la
vo/onté
de
paix
n'Unît/Ciano. Et, en effet, les accords de quasi unmimiM, cette politique que pas la résignation. M. Louis nous n'éprouvons que de la sY.39.tom.. qu'une ...ne paSselesant
mc."?;eree2rtl.
simpecte gênait de Miré dans Hue pu- irMitAlted.rnee?re
1935 avaient déjà reçu ttn comm.- qu'ont défendue ave courage M. lé Marin a constaté lui-mêMe, Hier, thie pour le peuple italien auquel
tisse. une commande pour 50 percon- 4 Dra. allemand % eseiuoieuàPte
nom,cernent d'exécution, puisque le gou- pré Ment Léon Blum et M. Yvott
M. Daladier s'était engage dalla Pdol unissent tant dçdelieeé
nee
destinée n un couvent de la ville. ra Kolb étant donné que les tr Omo
guerre
et
vernement franç.% avait assuré la Delbos,
;Mena
et
joatfonds
la voie du redressement national.
egterrv'o'it'IvirPOur
Le
service
de la Sûreté l'arrêtait peu de réfection et [toren...neht
cession effective, à ion groupe d'Ita114, Léon Blum a exposé, avec une
le sache, c'est un problème d'agent guerre.
lais dn Reidhstag de l'an/lire
eeèe.
de'ren'eledtr'ant
cetliens, de 2.500 actiouu du chemin précision à mon aver décisive la Qu'on
d'amitié
Mai.
aucun
. sentiment
de force qui domine toute notre Mti s'agit d'Ellentbeth Fournier, Ide Rébubl.ue de ...kW ne
dee
Congés
payés.
ealui-cl
ne
ÎIgue
de fer de Djibonti à Adas-Abeba.. thèse de l'intervention, mais Pour I ul000madtoie. ,00Loes oposioroolreâlnol otiof fioseeont ne Peut nous faire accepter /e moindê 28 ans, Seeherchée Ontr oct...s001cd.
Cao%
.ber par les Parque. de
dre accroc à l'intégrité de notre 0mp euelf.
Les sanctions ? Mais le gouver- démontrer par les arguments les
r
MO1
den merl.
nement italien avait lui-mémo fait pis solides qu'il était impossible à Iules sur Lui- esprit de sacrifice et Pire. Si un seul pouce de terrain
ltindPeMelloce
ue5rroossms?e.
exprimer, à pinsieurs reinise, sa son gouverrinnent de S'y rallier.
français était menacé, nous demanLe chantelie â pkiflé
érader a
sur leur puissance de travail.
l'Armée du Salin, dun pasteur et
am,
rice
Pade
de
pérthot
derions
au
pays
de
se
préparer
à
gratithde pour l'action modératrice
Or, les raleons qui nous ont con- La France l'a compris. On sent
d'une
communauté.
aux chefs de l'armée
de la France, 9ui avait constam- vaincu en 1980 rie subsistent-elles que le redressetnent est cOmMence. OMM les sacrifices, et nom minimes gadirs
rely'%i:Cer
ment cherché a concilier le respect pas aujo.d'hui ?
dre arme telle cons....
Sl l'épreuve suprême était 'mue- certains qu'il y consentirait.
MirBerlin, 25 janvier.
Le n. at,
des obligations Min tracte et le méDénoneu publie..ut la politi- sec aux Français, ROUS les verrions Lê dessus, M. Daladier demande lote na po ale Iporpore euà artleles en
on. que le chancelier Hitler, ab,
Une autre femme
nagement de l'amitié france-tallen- que de non-intervention ? Je he tous unis pour répondre à l'appel à- Léon Blum de retirer gon texte ile"'o' l'a
Mimée, a Kononce aujousd'hui da.
ne. Enfin, le 22 avril 1938, lorsque connais aucun pays, à l'heure ac- de la Patrie, mats Justement Parce additionnel.
'nurdécret réglerait ult rierirement
les locaux
nonvelle uhaneelierie
Léon
Blum
s'y
refuse.
sur notre initiative, la France re- tuelle, qUi ait pris cette décision.
un discours devot les hauts chefs de
que nous connaissbas l'esprit elytl'armée,
de
la
Marthe
de guerre et
tig MAINTIEN AUX luvALumus
prit les négociations oves l'Italie,
En se ref..t à. convoquer le igue de la nation, nous avons le deDES GRADIS!) muttge
LES VOTES
ite see Mt.
le ministre dm Affairer étrangères Parlement, M. Chamberlain a écrit, 'voir d'autant Plus Imelec. 5e
...Mie
aussi
se
prétendait
fille
nrlsOon dee pense. a cl.. l'enc. ee donnée
On va donc procéder MIX votes.
d'huile n'avait fait lui-même au- le 18 janvier, que l'abandon de la IgrouPer toutes les énergies fronçaiar
l'agence
Isov,l,aen,oneon/onodelletretiensuHavas.
p
d'un
Eérdr«1
'Mese
3ellitesetrete
Premier
vote
,
ses
pour
conserver
à
notre
peuple
î
Le
texte
de
l'orcune allusion aux sanctions. Et il polit.tie jus:pilet pratiquée par la
Anciehe Combattante, pour de:
dre du jour de confiance en) divisé
n'avait nullement contesté la Vali- Grande-Bretagne e entraînerait Iné- Ce bien suprême la pals.
rrcle:gtor Inv... des grandi
La nomjanvier
Draguignan
en
deux.
Sur la première partie,
dité des amortis africains du 7 jan- vitablement une extension du con- L'assemblée applaudit longuevier 1935.
LE DROIT D'AUTEURS
flit avec des conséquences qui ne ment t'orateur. La droite, le rentre, vote à mains levées. Sur la deuxièe.','redAriJeta, l'au2tier4eee,
Quel était dune, depuis le 22 sauraient être prévu. é...tentent, 1les radicaux participent à cette me parte, le vote par scrutin donne
a été arsétée Mer, à Pré.., pour
'9I'lererrecetell
atil 1938, l'acte politique de la ma. qui selmient inealculables a. ovation prolongée, et la séance est l'unanimité d. votants.
VILLE
PARIS 5 1/2 0/0 II.
lq contrat d'édItiOn.
",%;;:
Deuxième vote
Sur le texte do
France qui put justifier tin ehangerems de l'institution d'un nUir,,zerseze,;',.%
Et n'est ainsi qu I gouverne- suspendue.
limer du Cs sosie 1530
êté
e
namte
ce
matin,
a
le
maison
Après
onielques
mots
du fasciste socialiste. Le préoÉdent du Conseil
ment quelconque dans lu disposi- meM actuel, comme am prédécese la questi
de confiance Ved VCS rapporteur. es et des arta. Pmbosés
tions du gouvernement italien ?
seurs, et de la même façon, a prati- Creyssel et du communiste Péri, la
N. P.
Van La/eu étaft teeherch. par d,
or. sont numérotées ro
CONTRE ce texte.
Aucun, puisque, au contraire, qué et éléntintiera à pratiquer la discussion est déclarée close.
0 à 9.
I/
est
repoussé
par
380
vols
conLe
chiffre
5
notes avions cherché à plusieurs re- politique dé noil-interVention.
LE,r,%°20-0
les
cg:042M'
terminera unuoinnément
G'errelsadrieenreriezne,P.os!:
LES ORDRES DU JOUR
La Commlsrlon des M.. et la Corneliatre 234.
tom les lots.
prises à améliorer nos rapports La Frialme â eh Espagne, d'une
Le nâmeo /99.099 ut rembatioé pes
M. Herriot donne lecture des oref,r
avec l'Italie.
Troisième vote : Sur l'ensemble
port, des devoirs et remplir et, d'au- dres
rd. Potchet, et celui de
million de fonce.
du jour î
du texte de confiance.
Voilà, ce que nous avons répondu tre part, des intérêts a
Le numéro 910195 est rantaire¢
Ordre du leur de confiance pré- Il est adopté par 374 voix conau gouvernement italien, en lui
devoirs à remplir détendeD.
et, tont senté
t:andUe
ea-reet
Caseai,ioiLI
gre7:4="eem=e,'7,'Le;
par M. Chichery, au nom du tre 234.
accusant réception de sa commun, d'abord, mesneurs, des &Volis
gt.7é ingo= guis est remboursé rai
notamment ott Phiriterioue dee différentes Careassome date du 29 octobre 1937
Cation. Quand frous avons fait con- d'huilas/lité. Déjà un premier envoi groupe radical .
Prochaine séance Vendredi après- étudee et pMcédée d'hydrogénation
eehil de/ Parotiet de Limogea du 14 jan- Mars frehos.
naître à nos amis anglais la posi- de quarante millions de francs de e LA CHAMBRE, APPROUVANT midi.
erIgajL. netu Parquet de Poitiers
Les deux numéros suivmts sont rem...
"A-S=7,72Z
tion très ferme de la France, de larme a été fait par les soins même LES DECLARATIONS DU GOUVERdo
Osehecun
KIM Cr. 150.950. 019.190.
ta CoMmisdon du RégiMent Maiseae
Irma Laleu a commis, en outre des
Lo d. 6... suivant. sont rembourson gouvernement, de son Parle- dit goUvernmnent.
NEMENT, CONFIANTE EN SA VIà Menton en se rimant es par 10.000 francs
ment, de son opinion unanime, nous
reeeeUtelleMrr, =rn- e.reo.m.
Nous avons aethellement 11.000 GILANCE POUR MAINTENIR L'INappeler Mme mute Outil., ert, eu 19.719 17.955 .9 715 929.079 913275 50.70
aernents serait automatique.. outrt
avons eu la satisfaction de notm enfants esta... à notre charge. TEGHITE DE L'EMPIRE FRANÇAIS
prétendant être la fille du ge eral 559.995 576185 ses sel MI.115
untir parfaitement compris.
Eid été stupéfait de voir publier ET LA sEcuerre DE SES ROUTES
d'Amade
Vingt-dent numéros ont rembolases ehed""°
con par 5.009 francs
Le gouvernern.t français n'était par un journal d'hier soir, qu'à une IMPEMALES, ET REPOUSSANT
5.395 9./075 07.005 57.955 sun Mea
ni demandeur ni défendeur. Il ne U emande qui nous aurait été faite TOUTE ADDITION, PASSE A L'OR157.925 297.275 299.805 986.195 .6.715 OU.
pouvait se prêter à attellat arbitrage p le gonvernerhent républicain de DRE Dy JOUR s.
Un vaurien de 16 ans
59 955 989.529 e0.. 476.895 176.105 582.395
ni à aucune conciliation.
recueillir d'autres enfants, ROUS au585595 919.975 720.729 789.865
Les cortlinlmiStes ptésenteig une
Le gouvernement britannique rions répondu en exigeaat que par
tente
d'étrangler
sa
mère
'figent loi intérventions
nous a fait connaître, par une note paquets de cinq cents enfants soit intercalation
osaaoocsis ml,.,
et Italienne eh Espagne.
Hie,. le SU. e. réuni orée-nal
écrite remise par l'ambassadeur de versée d'avance une caution et une afleillande
Melte
efentrni(
î
pour
dit.lie
sur
Il
acre
aphte.,
:g,,,M1?Lnzel:',110e;
Grande-Bretagne, qu'Il partageait caution en livres sit rliims, MI fr.
Il ordre dit Rée sdelediate de M.
débat dee terminé pas l'adoption on, Plala leal'ans FlurPrendlt e. file, L'
notre paint dc vue. En pnbtvnt peur par tête, voila dit le joUrnal le
Sibilé
;
un
ordre
du
jehr
dé
M.
Ideopposition
de
l'ordre
du
jour
suivant
pré18 ans, fortifient dans un Portefeuille
Rome, M. Neville Chamberlain et droit
de Sauver un enfant, voilà le finaud ; un ordre du lollr de M. La Commission de légielation
senté par Pintai-pelleteur luintasne
dans une armoire. Sur une obs.lord Halifax, pendant leur arrêt à .
fig.
et criminelle a tenu, nier apnèsmidi, Le se,e ésil cenfiabo es Hounethemeni Mené
PhilitiMe
-Henriot,
de
la
Fédération
ext. «elle fit à son Mn celui-et lai
nons onn. confirmé lotir am 1 gMais nous avons
d. MM- républicaine, qui demande que la
musc lape muée/. elsanass
itteleerant
cord. A Rome, les Ministres britaii- 0ee e à défendre; nous ne pourrion s 1:ra00e soit représentée auprès da re la
I. A l'édif Mali. des {sied/il:mei d'as 'Y'Vulre,s phis ipdilhe hettle viera
ramtilstie.
avoir
Etat erunger
Mol
a
d'abord
InfOrtné
.
Onitunio
mée
è la de en. Mtima- Et cOmparant d'un couteau de cuisine. L'AVION D'ARGENS EST, EgAISEM.
etlirm. Jr.n:dr. vienne meure l'intégrité de rEpa- ISIJALADIER, --- Le g ver e- Sien nue Mi Rand Rietiana, rapporteue le et indispensables
5
la
régsdisalion
des coco ais bd- SIVV:refil;
'ters
tïlneeZ1,7- ELABLEmENT LE MEME Gut Aw115
issetagne à la Fronce, ont observé , g.. et à travers elle la sécurité de ment Meer. tord,. dé loir'
de M. de là ouestion appenniste, se trouvai, te;
ne, ob aen fui la rejclenit. la Saisit
SUBYOLE FORMtteflEGEs
scrupuleueement, aven une loyauté 'M Franc.
en traitement dans vite Minant 4 le
Chichery
et
pose,
ein
cet
ordre
du
à
la
gorge
et,
l'ayant
tait
tembah
Il tes2. A l'orlanisalion de la lads conOs
qui'. ne polirait nons surprendre, Certes /e gouvertieMent du BurOh
pente
que l'avion de bombarde.
la question de confiance. (Aples maladie. contagieuses si panagegireie'de la Con.Ission foutse
l'attitude qu'ila sciaient aseignée gos a fait connaître Par 61ri décla- iour,
tue neeigaig,gerboh.idt, intervint hem ment qui a pén prés d'Arane est, eraila
plaudissements).
sitoires
da
bétail,
et
pobse
d
l'attire
dl
dot
exprimé
li
voeu
du
rH...cament
envers no.. Dès lora, lee proble-1 rations publiques qu'il n'accepterait M. nEnnion Préalderd
réueement pour dégager Mme Hala qui, dottte le même qui a lâché 05-se21
St complet du Estimateur.
/...
congestionnée, ne reepirait rius Son teès bombes près du village de Fortniguéres,
mes franco-italiens ont été martes aucune enprise politique eu ec...- 1-éon blaW Propose au texte de M. rapt.
Lés
propositiona
d'atnnietie
se
toit
do toutes Ma discussions au cotas' rdque d'aucun Etat étrangm sur Chichei't, l'additif que voici :
vaut
depuis
ploieurs
jeûne
n'ad/tes
a
Noueux, Léon Hala ramassa son cou- dans les Puênées-Olientales. mai km
SOit sel. Au moment de la crise de
des entretiens de Rome.
l'ordre du Jour de la Chambre pour
tenu et 01 ss portà Un vident coup à. du barrage de puyvalador.
«
INVITE
LE
GOUVERNEMENT
septembre
/e
gênera].
Franco
fait
Je vous ai ouvert mon dossier,1
égedigoutées immeidlolernellt errés le0
M. SchMidt, qui fut atteint à l'arum.,
Il est à remarquer. en effet, que ce
t'incorporation
il vous a montré les efforts multi- one démarche officielle à Londres A REGLErt L'APPLICATION DES hitérpellatiens sur la politique
te SoIn inaM droite.
dernier
était au-dessus de Fort...
ACCORDS
DE
ples aocomplls par le gouverne- Par l'entremise de son ambassaNON-INTERVEN- rien., la tommistdon a décide de ..Léon Hala, origine. di Pologne, ut vers 1 h. 90 du matin et qu'un peu
.or
run
de
ses
membre%
en
heMtile,
da contingent d'avril
Ment pour arialiorer lm relations I deur lutta affirmer au eouveme- TION EN CE QUI CONCERNE LES cernent de M. René Richard.
avant s heures, le poste de guet créee
p
ee,5
tue
eu: kg-Tiennes
de la France et de l'Italie, Je lie leu1 ment britannique o u gouverne- RESTRICTIONS QU'ILS APPORsignalait r passage d'un
05
Le
atentstase
de
la
//Goes
Menem.
el
TENT
A
LA
LIBERTE
DES
ECIL4NMent
français,
u
vo/ont
de
rester
regrette pas, ear ils manifeStaienS
de la MM. odnimerebnua ce ma
:
g55gii«.
luécli'aergg' 55C'gggléggr'' avion douteux eu dirigeant d'est 1
siordemie,°.seaùredierdedIfe
neutre
dan
sie
conflit
qui
mutilait
GES
COMMERCIAUX,
SUR
LA
FAles dispositions constantes de notre
ouest. or, c'est h I h. El exactement
ÇON DONT ILS SONT RESPECTES eentes'ion''rleasItt'ri?OngréMeregl
politique h l'égard de l'Italie et ils dey, s'ouvrir
ecimee'veim
que lé itteinItei de h...del/tent veai
vu
l.ord
Halifax
à
tlienève
et
PAR LES AUTRES ETATS SIGNA- sidéintion le projet di grâce anlini.
que Ica jeunes one nés pén
ont aidé à grouper autour de abus! l'ai tout d'abord insigé auprès de TAIRES
nant de la illrection d'xiyelês, nt &MM
vânlig009.
aerint
Mortlicate dém. par M. Emile Perte., au
D.
toute l'opinion française qui al
suloolé le versant français d. Pélàpour
obtenir
qu'un
nouvel
effort
HOM
du
gouveveMent.
ose,
l'incorpore.
du
mois
dotal
conscience que la France est oral,' soit entrepris dès mainte.. en
A
La lecture de ce texte soldé.o par- Chaidet Luso flt échoue la Manet.
Odes, est passé au-dessus d'Amen.
ment sans reproche.
mi l'assemblée des mouveinents de TO
Les docteurs en mé
111050008 de belihnes, les noinbteuses
vue
du
retrait
de
tous
lu
volontaichirurgiens dentiates
Done, pas d'équivoque. Le gou- res étrangers.
houle.
douilles de mitrailleuses trouvem dans
oe nous deMehtle, dit-H, dg dam dens,
etlidlente
en
medecine
vernement maintient la position que
M. Reille-Soult, duc de Dalmate et déjuger. Estare admissible 1'
la carlingue démontrent que l'avion
M. le président du Consieil et moi." e lui ai fait pet dês inquiétudes démocrate populaire, se prononce Et, aux applaudi...nen. de Hm :00011051invegglio'ei
Ognit ebiltbattu. Il est doue menine.
même avons précisée publiquement quevue g-ito,p,adooForasioicoeuiritt
amis, n présenta let candidature de ssa
pour l'ordre du jour Chiche..
Probable que ravim quia jeté ses
c'ux
7
:rilrs7;.
ter.etdC
à plusieurs repris.. La France ne 1 Mention en Espagne.
ries moutet le lu succession de M. René
bombo prés de Mirmiguéres est
Dans
son
numéro
du
17
janvier,
LEON
BLUM
Mènera.
tolérera pas qu'on touche à tom. Lord Halifax m'a donné l'assuteesilie."qrl'Oentnre le journal itan. s le T¢legrafo h même dont l'équipage a péri prés d'An
Ou passa au voie. Scrutin serré.
pire '6,Hr/é par le sang et le labeur rance eau cours des entretins de
Léon BlUm tonte h la tribune certain
VeRS.
,r3;
Lee'réerttne'
enterUee'ne's'ei
nokithre
de
nos
'camarade
étant
organe du comte diano, a publié,
français. Elle y maintiendra in- Rome, le gouvernement italien lui pour défendre son tex..
e de
Miehus dans d'au.. cornent....
toue la highature de M. Giovanni
tacte sa souveraineté comnie elle avait affirmé Qu'il tendrait Fang.Veilelequei.ret'eaerr
=MX
W.'
Léon BLUM.
L'idée de M. Georcependant, Marlue hieutet fut 505e.
Ansahlo, un article dans lequel
en maintiendra intact le territoire. gement pinté da. l'aCcortl anglo- ges Bennet est peut-être de détacher g. par 9 vo. contre 8 à M. sanit .e.SUA neje: gentirei% Tee,'t
Ilt
candidat
de
tenter
les
droitesLe voyage triomphal que vient de
auxiliaire
avant
le
/5
avril
1939.
relatitement
Hitler
de
MuSsolhal,
Je
'
sens
volonté de combattre la
Là CommisstatOrté Mme.. SisSulte
faire M. le président du Conseil a Il ea confirmé que le gouverne- n'y crois pas. Entre les dm., dicta- à é/Elbeuf
menace Mlle a êtê le premier
eut le conteiç,-ptddet pcé
ei%griem"'
montré ati'à rettahilhité Mi peuple ment britannique y attachait d'ah- teurs, depuis deua atm, les ieua sord
mut reemetemerot
moteur dm l'INTERVENTION
français répondait l'unanimité des leurs une importance capitale et faits. Or, l'Italiç. est en perte. Elle gelle rêstrarreeinêlên des M.
DES VOLONTAIRES ITALIENS
populations de l'empire.
qu'il ne pourrait lui-même accepter vent son gain. Peut-être regrettera- oisons antérieures de la Commismon
EN ESPAGNE. Mais celui qui
Lee leunde sens vElle au 9 Ir et
Sentare du Chili. M janvier.
se. der rose de réel." leur surLes
une atteinte quelconque à l'Inde- t-0110 1In Iodé son dllimee avec l'Al- eltn par dmis fois, n ln Mejdrité l'étau
eirtéte à méditer sur la situaEN EUROPE CENTRALE
r
demOIrde aa coati
évaluations officie.. Mit craindre
Pour 1 instant, elle en a
lemagne
pagn
.
tisin
espagnole
ne
tarde
lien
an.
de
paa
à.
inte pute de moce personnes aient
M. GeOrges Bonnet aborde Mors Nous attachons le plus grand besoin. On hé petit traiteé avec l'AI- ârZ"ef,","rderl",`;'.'re:L':
rendre ctimpte que ees raisons,
le j'il;t11.11;gt
0.
questMn d nos relations avec prion cette ameation. Nous ne lêmeng, hi aveb titane, mais avec Fétu 0001
trouve la mort wr l'ensemble du terriIgnentv f.
qui puisent leur foree d'un duel
une discussion, le contrÈpsojet
l'Europe Centrale et Orientale. Il Pourrions tolérer en effet one nos Ione ear, Et alorS, nodo ne flevilans
.. chiliefi au cours Ou tremblement
idémegique,
s'ace...magnent
d'ano
a
rappelle les visites à Paris du roi de communications avec l'Afrique du paS être isolés h là négbéigion. Un evolec'O.Ize:re..,ruM:ZMPe.;
de terre de la nuit dernière.
tees raisons, dotée...es PAR LE
""
Roumanie, du prince Mul de You- Nord pulssent Mre menacées par règlemênt guropéeil ponfroll, do chargé de détendre deo.. la Chambre
Les blessés seraient au nombre de
"4%,".'ree:.".erer
etie,'.e« e
«gour
DE
S'OPPOSER
A
las
propositions
antérieures
de
la
Cora
goslavie. Il souligne rimporrenee de installations étrangères sur la cette sorte, lire envisagé. Nens &L'EMPERIA/MOLE FRANÇAIS,
25.090. Lambosade de Grande-Bretareiesion
de la mission économique franc eu péninsule ibérique où sur les Îles ou manderons, dans un autre dêbat, AU
qui est en ft. dt. tenter sua &egne a effet éd gouvernunent
nUanet dIpIgneirdlotee,'
dans les pays de l'Europe balkani- au Maroe espagnol.
nfer grand coup en Espagne...
Inc services d. croiseurs Exeter » cj
gouvernement français, d'en prendre
Le
loyer
det
d'Enfleure
« Aussi LOIS PARTIS FRANque. Puis il montre que nous nomAjo p,
l'initiative.
ÇAIS EXTREMISTES, 16111 NP
m. toujours restés en étroit bonLE PROBLEME
ea.,ifoo-egarsmo---.
Mais à celle eure, Il s'agit dé faits 1
'Mende' guel2 'rre5?en
PUVANT LÈS ROUGES PM.
totem PU. R. S. S. et avec la
POU DESARMEMERT
plus id/médiats et plus préssants. Il
PAGNE,
Pologne. Il déclare que et Beck
TRAVAILLENT
Nous Sonlmes loin d'être hostiles faut considérer les affaires d'Es.STAFFORD CR1PPS
SANS S'EN RENDRE COMPTE
nous a Mnu nu courant de ace cone à la
eteele: Zeerer;
e
réunisn d'une conférence in- g. en hommes et en Français. M. ania' anateineu,eern
DANS LE SENS TRAGITIt3Nprincipe, redm.lon
versatiPne avec le chancelier Hitler
EXCLU
DU PARTI TRAVAILLISTE
Bonnet
m'oppose
du
un discours
du désarmement et
En DE LA thre/I351ATLE
du chan/cars bénéficiant réglemente,
En Mutes ...Maint, et récem- ternationale
Mollé
de
décembre
1938.
Il
se
peut
personne
Mest
plus
convaincu
que
.ment
des
eillecatiOns
de
chômage
à
ht
PRANCAISE...
ment encore, le gbuternemmt po- nous des périls mortels suscites Par Mflalbts j'ai tenu
Ltindsee, 25 janvier.
rétolution
des PrelPos qui Oatuité un lue.
et Quant aux autres partis franlonais nots a renotiVelé l'assurance
tende. à exclu. Staffe Cripps
Eue
a
donné
au
rapporteur
la
mus
étaient
plus
pris
de
ceux
que
tlent
les
siirarmèneents.
çais, spécialement ceux de droite,
Parti
que l'amitié française constithait Néanmolian àueto Maus méfions M. Bonnet aujourd'hui que ceux Mie mon salasse la etuation des ...us
re"reliensel hotuski
osais-là, depuis le commencement,
une des bus. essentielles de la po- de Ces cenféféricèS ihtêtriatienales, de tiens en ce moment. La belle affai- non secourue eu non Mlocataires et de
effet, 015 la selle a 01110e ro
n'y ennprenont rien du tout, ne
litique de la Pologne.
ctsi.
Inte.enue.
Spjectaculaires gt itasl prépatées.
re
Mais je concluais alors à le rree'ig talucedignee..1',fi
rat chan.. <MM.% de la cour dr
se rendent pas même compte de
passation a Mimé hier le pourvoi as pure
Ainsi, Messieurs, il Mut dette en En tout eus, imuci souillas Prêts constitution d'un contrôle pour asquol
réellement
li
s'agit.
Ces
nasSomme signé par Wiedmann, le tueus
finir avec M légende que notre po - participer à tolites /es initiatives. surer la non-intervention.
se de Motte s'Imaginent émané
elnOçenesnum a0001 la
Mique aurait détruit les engageNous avons successivement tout
de pouvoir se permettre te Itile
eeez
tr:,2:1:2,r,"Zrelltre
REPONSE AUX CRITIQUES
ments que nous avions contradtés
est/3Q pour que la non-intervention taire.
Os défendre les positionh et Mng
My
à
là
évide/Meut,
rien
de
très
bagne
à l'Est de l'Europe avec l'U.RiS.S. Je répondrai maintenant
fiit effective. Les accords de nonrp
fluen. séculaires de la avance en
t
ou avec la Pologne. C. engage- critiques.
sept crimes n'euraient'pas été sobr
interventioh sont devenus caducs
Espagne, en prenant parti pour
ments subsistent toujours et ils À M. de EértIlis, 11 saillit d'oppo- parce que violés par d'autres. Nous
mis à raptuSèclat. de la cour d'a.S.
Fran. !...
au.
Le
rapporteur,
M.
Houchard.,
doivent Mre appliqués dans l'esprit ser la bonne humeur et d'attendre pe demandons Pas de les dénoncer;
avancé,
à
ce
sujet,
un
série
de
rem.meurtrier
même où ils furent conçus.
l'inévitable Moment oh il avoue lui- nous demandons que la France ne se
sues padeitement fondées
français.
M. Georges BONNET.
Après
teerde4
I
an...
1
escroc est arrêtée...
:
Tirages financiers
.
?"''
La commission
de législation civile
inflige un échec
au gouvernement
AU SE1VAT
ece
.ZraCozre:C
.
L'avion d'Arrens
qu'a..
Pal*
,
ces messieurs
de la droite
O
Le tremblement
de terre du Chili
r'7--
tee?g
Le pourvoi
de Wiedmann
est rejeté
1
dirit ans de
a un ancien boxeur
Conseil
L'AISIERIQ19E, L'EXTREME-
°MENT ET LE PROHLEME
DES BEFUGIES
Nul n'a oublié les lieuse gis
adressés à l'Europe, dans la crise
dramatique de septembre, par le
président Ro.evelt. Depuis lors,
nos relations avec les Etat.-Unis
n'ont fait que r resserrer. C'est
dans une collaboration étroite dVeC
Londr. e Nenv-Terk que R gonverneme. s'est Préocettl.
rompt derniers du sort des réfugiés
pour qui il éprouve Une Profonde
fi I
Con f Ment
d'Evian, les experts étrangers ont
été unmlm à recomaître qu'a.
cim pays n'avait fait en faveur des
réfugiés un effort égal à celui de
lo Fiance où habitent trois millions d'étrangers et 20)(10 réfugiés,
compasMon.
qu'il sTst trompé. (Sourires
et applinudiSsements, tionvtau thMalté comMuniste).
Parmi les critiques communistes,
yen ai trouvé de plaisantes.
M. Péri, à Cette tribune mémo,
n'avait-il pas affirmé so sympathie
pour les minorités allemandes des
Dudetes, °Peinées Par Fougue?
Les communistes pretendent vouloir la PaixMais, reniant toutes leurs doctiines anciennes, ils affirment quo
cette paix ne sera obtenue que si /a
Prince Intervient sur teus
Champs de batailles. Vils applaubruyantes réclamadissements ;
tions h l'extrême-gauche).
Reprenez la ollection de e l'Humanité n dePUls un ah. Elle nous
invite à intervenir en Chine, en Espagne, en Rurope Centrale, à ent/Jerne
consdière pas liée par ces accorda
au delà du point où d'autres puissances se sentent liées. Sans doute,
des Ministres
t'est sur l'amitié frenco-nnolalse que
Les ministres
leguillbre de I Europe repose. Mois Paris, M janvier.
mus serait-il Interdit et imonesIble se réuniront samedi matin en cond'agir sans l'Angleterre et d'essayer seil, sbns la présidence de M. Albert
e ai mer a nous
Ce n'est pas une qumtion de po- M. Georges Bonnat Mettra ses collitique qui diéte nete attitude au- lé.. au 'courant do déroulement
jourd'hui, c'est l'intétêt de la des derniers événements internat.Il se pourrait que M. Daladier
France et /e r.peet des p.tes signés en corruhun; c'est notre ardent Omit également la parole en cetlé cirdésir de Voir le gouvernement ten- constance et il est vraisemblable que
ter d'aboutir à un règlement 4.6- ce sera là 1¢ sujet qui retiendra sur/.1 par une conférence générale.
tout l'attention do gmuvract.c.t.
Par ailleurs, suivant des renseiM. DALADIER
gnements recueillis a bonne murce,
C'est ensuite M. Daladier qui' M. Paul Reyn.d soumettrait au con-
monte à la tribune. Il dit mie ee seil plusieurs projets d'ordre D...)
débat large, inspiré par les Sus cier et économique, col ont fait do-
Cette affaire, s'écrie-t-11, dépasse en
attoCité Mut de Mo l'or Pen, Cenoemio
alto Segrette suera crline d'associâtlOs
de malfaiteuo n'art pas 05 retenu ro.
te les quat
Og
ne s'it
op...,
que de flagra nte déliagts,
recelusea.
ont fai / Inet dune
bien,
ri
OU PORT AERIEN
0h01 250aiTter1Z'000r'srZsTs'e';'50 Âulere.
Le /8 décembre 1939, Ors IMM.,
Quaglionsi, an Galou, se prenait de qiio.
001010 LA JOURNEE
Pli 26 JANVIER 1939
dfjoyintity0F. ital.:sr: 4:Y-,
r=.e.grs a,e":.'f2,C er=e;',;::
295 kilos de Or..
L'avion quotidien d'Air France venant
Roche, acrobate et brocmteur.
Lee deuo adversaires décidèrent 0,10
commun accord de vider leur querelle
da. un dum n à la loyale a au couteau
et gagnèrent le boutevard Pommerai.
Cest alom que Quachozai bondit sur
sun adversaire êt, avant que cd.. ait
PU effectuer un geste de défet.6, le
l.. à
Rochet, ero.enu par
ami, parcourait
quelques mètres et s'écroalail mort sur
trottoir
L'avion d'Air Fonce assurant le orgie!
e,gallet noue rEePag., le Mat. et Dm
km est parti de 'Poulo, te ma. à 6 h.
D avec 4 pomper, 138 kilos de poste,
me su 0051100 de témoin etore que déjà du Moson et d'Eco.00 parti ce mann à
H aurait do étre inculpé. Et Wiedrnenth 6 h, 45 de Casablanca, est arrivé à Touti'Lten-te0e00s2te0'0l5l;saeneZu:eLflol7m'e2c
15
é.
27, avec 5 pesocers,
kilos de poste, 63 kilos de fret.
Le prochain dés. pour Dakar aura lieu
Ce sont là dê bien misérables dé.11s, shmandhe prochain (service bi-hebdome-
hauts sentiments idéalistes, fait pais quelque temps delà, de la Sart ot l'avocat général aima.. eue... da.).
sumo TExtrême-Orient et trer en guerre avec l'Allemagne, honneur à la démocratie et au Par- du ministre des tonus, l'objet durca su 01,51, Le Sou,, la 5011e 500e Sedans cotldien our l'Espagne et
suivie av. une .trême attention. 91yee TItalie et DOM OOtttuà assufer lement.
d'une étude marrof.nd.Memm.
conolusiosh
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
-- Un ancien boxeur
nommé Qua..., sel de CH ans, 00'
DE TOULOUSE-FRANCAZAL
instruction
trop touffu. La chambre ales mism en
he Pige pas, ne préjuge 'nus,
mais doit se contenter de saisir le jet,
au Moyen d'an axPirsé eb.. et ciaM
sur nad l'on examine les moyens
retenus ,des moyens-prétextes. Penses
aune Roger Million omit été inter-
Lyon, 2'
MOUVEMENT
le
Gan., de sik ceups de cette..
Ton. nue le meurtri. s'éloigner,
tpit I'l'eX'elDgerres
votable,e ont été recueillis, a leVerelé
l'excuse de la provocation.
veUnarZérnertt,la,rri.tre:
1000 de séjour,
-
3
LE MIDI SOCIALISTE
LES REVES
855E40
N
;VUE
de M. Paul Reynaud
et la réalité sale qu'une oh.
Ou un "enrichissement" éphémère
21 décembre, à la Chambre, M. Paul Reynaud, minietne, dee ,FManoes
louait lsi-mémo ea politique et se flattait d'avoir revaloriSé le poetefeetlde
des rentes françaises.
Id disait notamment :
< Ce matin. le portefeuille des rente, françaises avait bénéficié d'une
revaloriSation de plus de 30 milliards et ce chiffre s'élevait b 60 milliard.
800 minions si Cou tient compte de toutes les actions et obligation, françaises hmerites â la cote officielle du marché de Paries
Paie, 5.50Cl901 le style jas é 51 le
C'EST LA 059 JOLI CADEAU velen "pi(de.i,È PEUPLE FRAN-
ÇAIS.
Nous ne voyons pae très bien comment la montée dee coure en Boume a
garnir lez landiers des prolétaires lesquels, après comme avant, ne touchaient
e plus à la fin de la semaine... et payaient, per contre, du fait du plan Rey-
ucl-Daladiee, tout un peu plus cher.
Mais, depuis 7 Depuis, un mois s'est écoulé. Et l'on est loin des déclaratione
wiemohalm de M. Paul Reynaud.
Où sont passés les 60 milliards 800 mittions dont la France s'étale, Pe.E-9
E:e
t.us en doutier-vou. 7) enrichie 7
Cherchons. Cherchons bien... Et, peurs. P. soue 5groner elles* entse.
Ment à la source où M. Reynaud avait lui-ma:.. PuNte es,,
Et comparons les cours de la Boue. le 21 décembre /938 et let cours du
IS janvier 1539:
Bourse du El décembre 1988
Bourse da 24 janvier 1989
Rente 3%
4% /OH
4% 1918
499 /825
Baisse
8h20 - 710
505
8205
817g - 10 55
89
8320
50 25
4 1/2 1939 A
4 1/2 1937
Banque de France
Banque de aPris
Crédit Foncier
Crédit Lyonnais
Obi- défense natio.le
a0725
150
83 86 - 10 10
149 75 - Osa
8005
55010
9724
1420
8850
1864
7170
1126
2700
1556
- 2554
- 284
- 950
806
10129 -
107
1938
- 1135
957
888
Obl. du Trésor 41/2 1938 1054
Obl. du Trésor 4% 1934 1006
575
-- 119
97
Baisse., Baisse...
Où on est la sol-dhsant revalorisation du portefeuille
Que sont devenus loe milliards dent nous nous étions enrichis sant noue
apercevoir 7
L'échec est patent.
Male M. lima Reynaud, yoi set Intainieux, trouvere bien one oal6htelo.
raval, en 1935, a laissé aesaesiner
PE.lopre. En 1939, Georges Bonnet
donnera-In carte Manche aux bourreaux de la malheureuse EsPegne.
te à . laver les /naine du sang d. saLa presse n'a d'yeux code pensé. ..
Pole l'Espagne, tant il est manifeste
DU 26 JANVIER AU 12 FEVRIER
Jar Sa/on des Arts Ménagers ouvrira
bientôt ses portes pour la seizième fois.
Le Grand-Palais qui maintenant l'abrite semble trop étroit pour contenir to,
te l'exposition de la vie familiale.
Les apparells ménagers se multiplient
d'année en année.
klaperfectionnent
Latie'u'Pria'f"er=eja%rfey'r.'es't
grande firme s et de « Concoure date
Chambre d'Hôtel s. La Section de PE
conome révèle aussi les progrès réa.
sés dans l'aménagement des collective
tés ecolaires ou hospitalières. De sédul
santes suggestions de a Maisons de Va,
carmes s retiennent également Patte.
Bon ainsi que les stands où les « Ma
tériaae dans la décoration e sont exPo
nés.
Enfin a l'Âtre rIa si gracieuse «po
sillon de nos artistes attachée à la dee
cription de la vie ménagère justdie par
mirachs quotidien aujourd'hui vulgarise.
C'est aussi le voyage au pays du pas,
usé avec la Section d'Art ancien I a Art
,et Tradition s oû les meubles Précieux la qualité de sas peintures la vogue
reconstituent en 1939 Pattneepnère
grandissante de cette ...tien to.
cueillante du « bureau s de nos anca. jours jeune et toujours appréciée.
'Mes.
Le développement de la section d'art Mieux encore que les précédentes années, les présentations nombreuses et
moderne e le Foyer_d'aujourd'hui
diverses attireront au Grand-Palais
ceux qui, à Paris, en province, et
,neeree.e =11/L'a: UeUlte du 'eati tous
l'étranger, tiennent à suivre l'ensei.
des- Art, Ménagera la grande Expos, àMentent
la grande Exposition anSten annuelle de la décoration contera- aveile de de
la famine.
i. « Section d'Art Gastronomique
préside à l'organisation de déjeuners et
de dînent régionalistes qui compteront
De nombreuses difficultés surgisdésormais parmi les fastes de notre Mesent à tout moment pour l'achemineMire culinaire.
Les fromages et les vins de France
ment du courrier venant du coté de
kr Section de ta friandise sucrée 4 In Mazamet, par suite de la suppression
le
Section, de l'alimentation volé.
le courrier a,
raine des vina forment le tableau Saint-Pons-Mazamet,
splendide des produits de France et at- rive aveC 1111 retard d'au moins 12
testent la gloire des régions de notre heures si ce n'est dav.tage.
Qu'envisage-t-on pour porter remègénéreux Paye.
A e l'Exposition de l'Habitation s de à cet état de chose ?
triomphent la méthode, le rationalisme
M. le directear des P. T. T. donne
sols ben goût. Ceci là d'ailleurs que se
trouvent magnifiquement Illustrés les l'assurance au président Mie le SerrésulMts fort brillants du concours vice postal sera assuré dès la fermee FOUr un Club ace collaborateurs d'une
mnieree.Neletesseeeasseeeteneeeelemal.e.s.
Dans les P. T. T.
ture de ces lignes soit par services
d'autobus existants . par ceux créés
en accord avec les conseils généraux
soit même s'il est possible par des
fourgons postaux.
Services financiers
admettre
peut-elle
5005 51 à chacun que c'est là-bas et non
!
repenti, y va cavalièrement, dans l'Hom-
me Libre, de .5 petit chantage
Les partisans de l'intervention,
écrit-il, prendront la responeabilité e de
mettre sue signature sous un ordre du
jour parlementaire équivalant à un or-
iinsu d'srports,
appréciable aux //énm
idicains espagnols, nous est morale-
are de mobilisation. s
Feus vouiez nessuention, la guerre
Préventive, la Croisade idéologique I
Vous 10h00 prendre d votre compte la
ment impose.. de paraitre nous associer a
ma, Par le le, et le âsse
s'acharnent d Ms vaMere - roto les
exterminer eus...
La levée du blocus, c'est à l'heure setuene bien peu, et ce peu risque, hélas !
de venir trop tard. Il ne faut pas seumoyen,
lement ouvrir la frontière
voyer à l'Espagne tout ce 0000 elle a
bee0in pour vaincre des armes, des
'230 hh
Mais an o beau dire et beau Mire, an ne Poe ...art reeood, d viriles lu
vérité sous le boisseau. Les films mensongers, les articles fourmillant d'inventions
et de olometies ne pareiennest /tee ,oso
les cr'arres. J'imagine que la
totalité des Allemands et des Italiens ne
se satisfait pec de la pâture officielle. Te
pense, à tout le moi., que certains Eran
encore des livres d'histoire ou qu'ils par.
courent les collections de jeminc.
rieurs au fascisme. Et je me plais à ooire
qu'un certain nombre des sujets de Mus.
Le successeur du Dr Scheeht, mainlorte a sur elle le souffle de l'ennemi
teneur désaffecté des finances du ILP
Funk. C'eut un nazi
Penela. ce tempe, Paris et Londres Reich, e'appeUe
un na. sans bavure. (un na.
dissimulent sous de montes tonna. complet,
cent pour cent, comme on parla aules une grande pensai, q. consiste
D'abord journaliste, il n'a
ne rien ferre. Et chacune .s deto cm jourd'hui).
pas
pour croire en l'étoile d'Hltriades, selon un jeu dont nous com- fier attenduthe
visible à réel/ nu.
rêgles, reue Camille Loutre,
mençons d .naulitre
dont Léon Blum //ta. l'autre la reaponsabilité de Yen.- ractait hier l'article
/M'a s écrit sur
Nen, Fane inaction deven., parost.n, Sohacht dans le Petit Parisien,
analyse
du f001 50 raniance, le commandement la personnalité du nouvel argentler
hitpremier du salut public.
Lo signes les plus goures se muni- lérien.
plient Les avertissements les pl. 9m
ItZt7a nà" teirladegFreesd'iernand'e
sNents 'ma sont disPensée
matin. Ne. approchons d toute vites m Munich
En sep.mbre 1938, alors que l'Eutoae du plus deingoeux carrefour. Et
oaPoulant tout ce que sa sur Anne per fieureneemmit fourbissait ses a,
aPerçoit du haut de sa tour n'est que mes, Id. Funk at.ntl.t d Retende
était au Pana.-
10 heure.. - Clavecin et ,liene.
10 heuree. - spahéabslhldliasodss5
fregments III. DelmorL
Il heures. - Musique de chambre,
11 h. 30. - Airs régionaux.
12 h. à 12 h. 25. - Opérettes fronçai.
Pen
moins. Environ une personne sur 1.600 s'intéresse d la lecture.
jbhvuas, 'o
est run des pays où l'an lit
Se
QUI DIT LA VÉRITÉ?
Lu hier, dans le même numét o
de " P ARIS-MIDI "
de la finance allemandes, lufis dc
toute tremrd'auto.mie de ès Bang.
En 3/ page, par M. Robert Lorette,
envoyé spécial d Berlin s
NE PAS CEDER
Peser are diffic.t. qui se compté
Osent lea unes /ea autres
qui
dra.nt ferre croire que .
« Le Reich et l'Italie vont se
concerter ayant l'offensive. y
d'idées de son prédécesseur pour mai-
Allemagne, essoufflée par son effort
Se (TO.S engagée dans une imp.ae,
Voilà qui est fort intéres.nt, et noue
...Ce qui est certain/2'par ,contre,
Island., à qui IL de Berillis réplique
da. rEPoque
...rio. avec cerioatté cette nouvelle
, Reich ri ratele affecteront de m concerter avant le Neje,
vier afin de donner plus de poids
quh. nouveau les
on.àpays totalitaires s'apprêtent
à dé-
a plaidé dans PaOs-Soir la d'y voir une nouvelle étape vers
am. D
Gallse de l'entente, à tout prix, dm dé- tarsysme
craties et d. totalitarismes, entente
dont il est évident à ses yeux cive les
nre migres auront à faire les frets.)
9 h. 30, - Emission radiophonie, os
LL
Grande Anentaq. Pour Nd cercle dv
...h. et surtout de fonrasulare
de vivres et de matières premier..
Dans ses nouvello fonctions M.
Walter Funk ramés.. la PoRtiù.
d'unification totale de l'économie et
étape
a ra.a.ra.c.
ciallete, si nous n'avions trop de raisons
çasio.
Ce do. les outorités fascistes ne se montrent nullernent inquiètes. Rien au
contraire. On peut trouver, dans le iteglme fascieta, ces phra.s aharies.ses plus
« Les Italiens ont la faculté de comprendre les choses incomparablement
vile qu'aucun autre peuple... Le fascisme a pl.gé fIbehie dons une vie intense qui
empêche les gos de s'absorber dans leurs auteurs issone.
Car la presse, renie contrôlée ligne par ligne, même truffée de mmsonges et
de olomnio, n'est acore, aux yeux de» dicOteurr, qu'un pisaller. Le peuple idéal,
pote un chef d'Etat totalitaire, doit dere inseué...
petits qui do.ent être agrdgés d fa
-
l'offensive
em er
ceb
En le page, par IL Marcel LUCSIII,
journaliste gouvernemental
a Il ne faut rien
exagérer. »
ne même, on n'a aucune raison
positive
que Ira ddcluro,
ri:Int et=e0CeUr'enrC
euge en demeure véliOnente, pré.,
de d'un conflit nouveau et il est
singulier qu'on ne puisse Mue annoncer un di.ours de Hitler bu de
Mussolini, 5103 00 faire un sujet
LES USAGERS
Service postal
a) Chambre de Commerce de Cas-
tres - Amélioration de la distribution dans certaines communes du
Tarn :
M. Camboulives, représentant la
Chambre de Gommer. de Castres de
Mande que la distribution soit am,
Borée dans la commune de Lacaune.
Cette question qui avait déjà été
Portée par bd b l'Office des Trots. -
porta a obtenu en partie satisfaction
Missiae la commune de Lacaune au-
ra une deuxième distribution Peudant l'été. Mata en raison de la température elle ne pourra étre maintenue pendant l'hiver. Les usagers ara
rent la famille d'utiliser les boites
Posta/es ou ils pourront y prendre
toutes les communes rurales.
Délivrance gratuite aux abonnés
de tarifs téléphoniques relatifs aux
communications de voisinage et interurbaine.
M. Gayrard est intervenu pour
demander la réouverture de la recette auxiliaire de Lafourguette.
9. Locaux
Chambre de Commerce de Castres
- Construction d'un Hôtel des Pos-
endiZtijr dellteure de I.
femme s par Mille Yvonne Rive.,
13 h. 35. -
d'instruments.
13 h. 50. - Variétés.
h. - Emiesicen économie. et socale.
i14
14h. 20. - Relais de Mareeille-Prove,
ce, concert.
Emission radio-scolaire.
15 h 5
15h. 35. - Musique de chambre.
IO h. 30.- Comédie par la troupe. An
ramas.. s La Proie duo Songe
de laie-P. Marguerite.
17h. IO. - Concert vocal, avec le eon«
cours de Mlle Yvette Durmart.
orc1h7esho.e291.1..-lbesrt)C°.
17 h. 45. - Concert.
11h, 30. - Raditrecolaire.
19 heume. - Conférence par M. Cals.
19 h. 15. - MueisHall.
19 h. 30. - Radio-Journal.
2 Meures. - Conférence Pet Mt Cesa
nier
e Photographie ss.
I
- Emission de variétés / La
20 h.
semaine sonore s, fantaisie radiophonique,
2. Musique de chambre; ouvres d. Ro.
bert Scriumann, présenNtion et douanes
unes de M. René Dumesnil,
221, 45. - Musique de dense
_
«
SELECTION DU JOUR
Grands concerts.
20 heures. - Stungart I Mozart, Beethos
Ce langage déconcerte. On demeura
les bras ballants. et.si P.-E. Flanen r
ales
.9
ven. mec Giocon. de Viso, violon. Cocert symphonigee, avec viol.
Milan
-.mes du soin d'arranger /es chos..
fi . voit pas que Hitler et Mussolini
vont, d kt maniere de Bonaparte, déjouer tous les calculs, Par la ...Ne
feedroyante de leurs mancereores, et
que, désormais, tout est question de
ciste. Digne Musique italienne. - 20
° ul
Prague ls SimalMonte u. 7
(Schubert). - 20 h. 30. Montpellier
C.,
Franck. - Parie-P. T. T. Festival rOIL
goslave. - 21 h. 30. - Sarrebruek Muait
que contemporeine .- 22 h. 10, Hilves.
-
semain.. de joure ou frSet<S88! Il qua,
a d'oppositions théoriques
oh la chauma trouvaille -'ler ro
euns II; Haydn, Meeart, avec A, Aesolie
Lech. joiano. - 23 heures RadioParie I Concert symphonique,
Mesique de chambre, sali
voidicatioro de M. dfuesoUni as, 0Sbouti, Tunis, /a Corse et /a Savoie, n
tee réalise pas que le dictateur °ellen
a jeté les dés, que son prestice petsonnet et celui d/4 régime f.c.. sont
2 /Euro. - Eiffel ; Schumann. dam. s Quatuor danois. - 22 h. 30, LuXenlh Ours
Quatuor en e fa k (Beetho,
désormais engagés, et qu'il n'y a plus
pour /a P'rance qu'une alternative possible ou céder, ou se battre et vair.
vent,
cee.
Concerts .riée
15. - Luxembourg 1 Quintette
des chansonniers. -20 h. 30 Bordeaux
Le Cirque. - Musique variée.
Est-livrai que /a France n'ait /e choix
20 h.
Oriels, Opéreties
2 °heures. - I. N. R.Fr.
La Cocod. de Mirni Pin.. (Goubl.ier). - 21 rs.
15. Stresbourg « Le Mariage aux Lamer.
eess (Offenbach).
Théâtre
20h. 30, Radio-Paris « L'air du temps e
Gliadrac).
Dans.
21 h. 30. - Leipzig. - 2 2h. 25, Long
dres,
BUIUMMIIUM1111111111111111111P1111111111
tranSMet au mandé directeur avec avis
défavorable, la deMande de licence en
lion de la .ortleation du rail et de
la route. Il a donné lassurance que
dam tous les cas l'incident de la
Coordination sur le service Postal se
rait étudiée en vue de ne Pas diminuer dans toute la mesure du possi-
faveUr du S U. arma., du joueur Batache.
Match P. U. 0.-Drive I Le joueur Sa-
/inat, de Brive, est radié b Ge pour
ble la qualité actuelle du servke pou'
tal.
Cie
b) Réorganisation de la distribu-
tes à Castres
tion dans la ville de ToulOuse.
M. le Président de la Chambre de
Commerce de Castres, insiste sur la
limer-ville.
procédé récemment à aines/talion de la première des quatre statues qui orneront le nouveau Pont
du Carrousel qui sera bientôt terminé
SA E
PO-R IVE
-
s'eèereire=
-1..
BOXE
JOE LOUIS BAT JOHN HENRI
LEWIS PAR KNOCX-OUT
respondanees de 15 heures à 36 heu-
aldkt de resk
voies de fait enverS 100111m, et Tracou
est suspendu jusqu'au 22 avril, pour in.
correction envers l'arbitre.
LU. S. MONTPELLIER
DECLARE FORFAIT
e) Relevage des boites dans Tou-
d). Utilisation la ligne aérienne
Paris,
Ferrara...
l'e6I'd'e'siteodstenctegrdnen l'ô- M. leToulouse,
directeur régional attire PatM. Valets adjoint au maire de Toutention de toutes les Per...alités
présentes sur les mesures Pris. Pa,
Pd.T.
l'administration pour accélérer l'arise
venu au irm du personnel pour dedu courrier de Pans et des
clarer .11 était d accord avec M. minernent
au
delà.
Cambouhves sur la necessdé de consLa création du service aérien de
jour
a permis d'avancer dans la plurs".:cs'aeiTs'idéplorables %s'if e part des
cas la distribution des corquelles le personne/ de ce bureau est
leur courrier après l'arrivée du train
h) Chambre d'Agriculture de la
Raule-Garonne. - Accélérations postales avec Couledoux et Ger de
Boutx (Haute-Garonne).
obligé de travailler
c) Conseil général de la Hauteupe tot:i ticuouncsturuu cettozeft e
Garonne. - Organisation d'un cour- pcCet
12 h. 30. - Le demirheure dus sud',
d'anMété es de seie PeedeMettsete
céder ou se battre ? Ne pas
a) Chambre d'Agriculture de l'A- qu'entre
PROCES-VERBAL DE LA CONFEcéder reste le seul moyen qui no. soit
RENCE REGIONALE DES P. T. T. t'eue - Demande l'application d'un donné de n'avoir p. à nous battre.
tarif réduit pour l'émission de manDU SUD-OUEST, TENUE A
paiement,
LEVER LE BLOCUS
TOULOUSE LE 12 DECEMBRE 1938 dats-poste destinés
Frossard distingue (Justice) entre la
Service téléphonique
La conférence est ouverte à 10 h.
levés du blocus et Lintervention à main
30, par M. Duges, directeur général,
Chambre de Commerce de Cas- armée. Il accepte la première et s'ocreprésident qui expose brièvement les tres - Lenteur du service téléphoni- se à seconde Il oublie toutefois qu'il
buts de conférences régionales et ria que pour les comrtnunications origi- n'a jamais été question de ..conde.
térét qui s'attache à ce qu'une 1100- naires de Castres.
Elle ne le serait pas moins redoul,
5 00 très étroite existe entre .agers M. Camboulives retire cette ques- d'hui, si l'état-major acceptait de PenvGager, et je ne sols pas e0, qu'e.
et administration.
tion ayant constaté une amélioration
donne les résultats immédia., fou,
Les questions particulières ont été dans le service téléphonique.
droyantà nid seraient son unique jus.
Immédiatement discutées.
Chambre de Commerce de Toutification. Je m'e.use d'écrire cea
choses.
Elles me peinent, Mais sen
louse
1 - QUESTIONS SOUMISES PAR
Installation de taxiphones dans
1.
1155
12 h. 25. - Emi.ion teurietimer.
début 01105 nouvelle
d'ém.siort,
e.pe de l'expérience nationaie-sociaNate. Il faut lui souhaiter 0.5 fertilité
IF land.
qr
en moins. Les Italie., dégoûtés sans doute des mensonges des footionnaires-journa.
liste, se détourn. de rimierieté. Solon un rapport du président de la Fédération
tandis que Penneml est aux portes, la
trahison chez nous puisse avoir pa-
Ce tangage déconcerte.
P h 25. - Vals..
rolAre utero
do éditeurs, dont le siège est d Rome,
Dee le /endentain de réveil...sue il
se mettait d visiter. bruyamment les
principaux Etats danubiens, allant
ménie ...t'en Turquie, et posaie les
promue,/ jalons de Cave économique,
. ce consortium &Etats SLOYS,.
Consciente ou Inconsciente, elle s'exmime impudemment par la bouche d'as
TOIIIOUSe-PYrénéeti
ii-valse - Concert.
secoua pu goe répondu o OPrécié ru ".
je n'en suis pas convoi.. On lit très
Pea dans la péninole. On y lit de moins
révolution de la crise qui .vait co,
duire d Munich
role.
53. - Bulletin en larmes ellerams
d.
adeddità de leetle
magne, laquella dédarèrenéds, a est le.o,
semis de la liberté h. Cette Ounien aoit
lieu voilà cireq.nte ans, alors qae Crie,
:
Ce qui falt frémir, c'est de penser que
3506 -Pu
IDoars
2 341
tes Diffusions Raoul DUBOIS
51. rUe de Mets, Toulets. Tél. 550.01
ONIMES-.),
esONS!
France de Salle.° et de Meg.. Ils dé.
Dilues de l'échéance aPProl.e. Rare.
pare contre no. et qu'on voit le jeu
eue se fait ChSZ nous pour y par,
m.. avec beinieoup de courage, on
frémi,
en bien oldigé
21 h 15 - Marches Mlitairee.
T.9. P.- PICK-UP
NOUS
solini ont eu, sous les Ys., ce ohit us,
reproduisait réconene. André Pierra Il
plorèrent ralliaoe de Malec aro l'Alle-
les revers et me-001e fini par en moue
rir. Quand on réfléchit a ce qui
I
rer rira
NOUVELLE ETAPE
0050v,d'une
5 - °schen, sol...,
8h.
18 h. 40. r- Tomos.
maintenant raffreuse misère des frères o libérés o dom les enfants, sous radieux
régime du tortionnaire tchèque, n'avaient pas même de souliers!
munitions et du pain.
Mima, qui demendra peut-être une
force réelle, mais Dieu sait quand.
L'Autriche, autrefoN, était toldoturs
en retard d'une armée, d'une
colleCtionng
année. Aue.
1
19 heures, - Java nase..
911 JO - Dounol.
20 h. la e- hfierrrile
20 h 30 - Concert
2I h 30.- Le Née Lancina.
s'agit du compte rendu d'un meeting qui
se nue d Naples dans la salle Tamier. L'an
semblée demanda à fa musique de jouer
Le Marseillaise. Les orateurs louèrent la
des appels en faveur de ce service vo-
13h 45:- Ordheare d oPérenses.
Voici ce qu'on tient de me con.. tout récemment : linos les Sudètes, Io nasis
ont organisé de groules fétes le 25 décembre. Il y a caduc arbres de Noël, des dis
tributions de jouets, des concours. Il y a même eu une courae d pieds mis. Les
enfants, eridaintés de ce. no.eauté, se sont déchaussés. Pendant qu'ils coura.ot
sans chaussures, ho camera O fonctionnait. Et. dors les cinémas du Reich. on montre
;
huit loure apr. on retour ROMS,
huit jours avent le discours de Hitler.
t n'a parlé qm pour le Pi. Pale
Ls°'hquaf 'dite:1'de% audit
aFroaloe radiophonique e
coquins.
qu'apr. avoir
soie est
'
112
UE la propagande des Etats totalitaires ait le mensonge à sa base, no. le
savons de reste. Mais il n'est pas inutile de meure de temps d autre q.laaes
exemples sous les yeux des naïfs qui se laissent facilement berner Per les
....S.
manqué d sa sig.ture, qu'ornés s'étre fait gloire de la renier, l'Italie essaie de no. contraindre d'appikpier
mouras ons conplus longtonps
récipeocitd f C'est au
tre-partie
nom d'une poStiate de fierté ncerione,
la que je demande la a levée du No-
ailleurs que . joue l'avenir humain.
Levez le biome ! s'écrient les uns.
- N'en faites rien ripostent les as
trea. Et IL Henri Dié, révolutionnaire
poudroiement d'inusions.
Voila que M. Chamberksin a parld,
LE XVI° SALON DES ARTS MENAGERS
SE TIENDRA AU GRAND-PALAIS
Leur propagande
couraoeun et vibrant discours de
ardeur d l'idée . la 'victoire de Fran,
51, eu. p. SUSSIS indigné
eo.
qu'eux de la Gokstion cynigue par
l'Itabie des tocards de Londres. Cvost
cette vio/ation que je voudrais sanaGonne, d'un geate
q Par
frontrére. la France
Pouverture de
SERVITEURS DU FASCISME
deuil d'Au.), volet que de nouveau
8h 45. - Marches militaires
Pebet. Je ne su. p. moine edeet
crifiés ?
.Dites-lre I Votre non> figure. au raisourdede S'Officiel, et esoe
s'Us sont un jour mobilisés, sauront a
oui ils doivent ce cadeau I
Le fascisme a en France les serviteurs
mea mérite.
Reculée par Munich, émit George. Bi-
Radio-Toulouse
8 heures. - Orchestre musette.
oh, Al. - Refreins dansante.
homme pub/. a des Sa Or et d. respansab.tés, si modeste que soit le
ja. Je m'efforce d'a..
roe
une cau.laire conscience de m. devoirs
elle nrserehe jante. d faire porter
par dandres nt.. propres reaponsabiMes. J'ai lu de Prée, et mdme rein,
te solide discours dtreard d M Chambre, . Optique de Rium Flandin,
Au moment ofe J'écris, Georges Bo,
net est à a trIbune et pack. J'ignore m
qu'il peut bien dire aus six cents dépu
Ide qui l'écoutent Je ne
., c'est que ce quel est en train de leur
dire risque de fixer - définlUvement,
l'en ai peur - le sort de la République
espagnola
défaite de l'as des partis eeuadne.
T. S. F.
JU.PvifirEMIERi6LOU,Nefir.
parTNE:w11,91.1r7E.A
gent des coups eu centre du ring. Loras au Palais d'Hiver au Lyonnais Desico.
Pari, 25 janvier. - daube data la
manque un gauche et touche plusieurs Apr. Mn. au cours du deuxième poule J du championnat de France de
fois au nez de Leiris. Louis marque une round, été à tenu pour 7 secondes, Il rugby, division d'honneur, lU. S. mare,
dure droite jetant Leeds dans les cor- se reprenait bien vite et Pluo actif
Pallier a déclaré forfait pour toue les
0011 11 combat. Deeico, une arcade sour- matches officiets qu'elle était appelée
des.
cille,.
fendue.
érint
handicapé,
cetteUne droite à la mâchoire fait chandisputer, L-17 S. Montpellier devait
Celer LeWiS et une autre le fait tornber neo triompha donc aisément de Deeico. rencontrer dimandhe prochain, l'équipe
au tapis pour trois secondes. Louls Auparavant Hataille et Fabre avaient du Lancey Sports en championnat de
touche à nouveau du gauche SU nez de fait match nul.
France, division d'honn.r.
Lewis et le fait de nouveau chanceler
Lewis tente de s'accrocher maLs l'arbitre les sépare. Delco droites a la machaire envoient Lewis dans les cordra
une nOUVelle foin et au taras peur trois
RUGBY A QUINZE
RUGBY A TREIZE
COMMISSION DE DISCIPLINE
second.. Lewis se relève péniblement,
FRANCE CONTRE SON RESTE
chancelant, et tombe une nouvelle fois; Polie, 25 janvier. - La commission
LE 5 FEVRIER A NARBONNE
par suite d'Une succession de droites au de discipline S'est réunie ce soir, b 18 1,
Amiel
quel elle déjà annoncé c'.t le
corps l'arbitre arréte le combat : c'est Elle a pris les décisions suivantes
5 février prochain qu'aura lieu à Narle knock-out technique.
Match Métro,Chakn la commission bonne le Mat.1 de sélection qui oppofraPpait les sera en ragby lx 13 les reeilseurl joueurs
On ne s'attendait p. brate victoire rive la s.pension
aussi rapide de Sue Louis et Fon espr joueurs Gonod. de Cflialon, Darriere et Leangall dans le Match France contre
rait que le challenger réuss.it à pro- Tronquer du Métro, après audition du son Reste.
t aiat .11 Inoills Provisoire, th' entre Castres ri Mazamet.
Dès ri début leS de. boxeu os échan- longer le combat, grâce à sa mobilité délégué du match et examen du rat. Signalons d'autre part que le bureau
la suppression totale envisagée des tution,
qu'il li'êosl ...................-..................... et à Sa science de la boxe mais la dif- Prut complémentaire de l'arbitre.
trams voyageurs sur la Iran° Castel- rec
de la OBuv se réunira la veille à Nari le 1...deur réf..'
d épartemental, de manière h haler ' iiis
possibILde
dorer;
spsfucti
19
Match Stade Bordelais-Stade Plantais bonne et sera suivi de l'assemblée dat
sa
férence
de
poids
était
trop
sensible
naudary-Castres.
l'appel à l'activité des nombreuses
2. ServIces financiers
re ar qu occa
vu Ir gran
91 kg 800, 81 kg 900 Pelle Jelm Flenr, A la suite dm incidents qui mut came- présidents des clubs. Les diverses quesM. Camboulives est heureux de la orphelines de guerre et P.Priles de Si ce
es. . rn avson 5 Enà effectuer Leivs tuber dépassait donc que de térisê
inerait
arr
dimanche dernier le match tions b l'ordre du 1000 500001 examiIntérêt
qui
s'attache
solution qui vient d'être envisagée
sans éehange de si cinq livres environ 10 limite de la caté- Stade bordelalseetade nantais, et après né.
éprouverait dee /e.e
et la dl field
Pour la population revéloise et il a- 11%en eonnItep'11qPI.'9U'unrstnnt lesr. vie.m
tne:tt-étarres.
à se charger du téfret
Le principe du sétectionnéur unique
gorie des poids mi-lourds dont il est le audition du vice-préstdent du Stade
joute que la ville de Revel, se trou,
remis par Mazamet serait une cause Utilisation des chèques Postaux.
borde/ais et de 14rhitre, M. Robert, la ayant été abandonné, c'est le bureau luichampion.
vent placée sur la voie ferrée Cas, III. - EXPOSE DE M. LE DIRECQUFS- Tune trop grande perturbation da.
cemmiesion adresse un blâme au joueur même qui arrétera la composition de
fi Téléphone
telnaudary-Castres et sur Castres- TEUR REGIONAL SUR LES
CATTANED A BATTU DECICO
le service et nécessiterait des alka- Automatique
Rapin, capitaine du Stade borde/ais, et téGliPe de France après avoir relu
T'OMS
SUIVANTES
s
de
la
rural
Etat
Revel électrique. il serait utile quo
reils d'un volume plus considérable.
Lyon, 28 janvier. - Caftan., l'offi- prononce la radiation du jcUeur Dubois 1 Culd6 des informateurs présenta au
In solution prise pour Revel s'aPPli1. ervico Postal
lion de la chambre de Commercecece question dane la région.
champion d'Italie et récemment de mente club, pour voies de fait ln.' match et qui seront XI. BunaMi (Bor.
que en même temps à toutes les loreprendre cette question deL 'ordre du louis étant éPuisé, per- ciel
vainqueur à Genève, de Peyre, chamdeaUx), Ramis (Perpignan). Ribér6
/tr Coordination du rail et de la merce
larbttre
parole
la
ne
mudandant
la
001050 du département thr Tarn des- route.
l'accélération
du
courrier
à
une
prosonne
M. le directeur régional a 1
(Narbonne.
pion
de
Frau.,
était
°PP..,
ce
soi;
La
commission
Affaire
&docile
1
et parla 4..it un -exposé.
séance
est
levée
à
12
h.
MI
servies par la V. 1°.
....
i
séance.
très
rapide
de
la
uuesti
cisaille
Castelnaudary-eaStre,
ficulièrement carpe point qu'il S'a- sonnes emplissaient l'arène, el/ami/WUrier de départ le dimanche aprèspardessus et dans
Midi dans les communes rurales.
2i d'une avance consiiderablo accor- fiées dans de lourdsraison
Il - QUESTION INCRITE A LA
du froid indes cacherez. en
d) Fédération postale - Conse- DEMANDE DE L'ADMINISTRATION d e ..n llsager doue
de
leur
courrier
sans
taxe
soprani.tenSe
qui
sévit
à
New-York.
que.° de la suppression des trains
DES P. T. T.
uctitchl5u,sliettIckcnurib ;cuis, irchciutre le_
s taire.
dans la région de Reve/.
Fusi°'
des
liste de eraldidatur. a Le président . . mainbee
Satisfaction sera donnée à la Pm
r emploi d'aide des dis... "Palle- Commerce de Castres demande un ar
>dation industrielle de Revel, Par ments
0 f'oerurre. ' bru
,.
de la mente région et substi- rêt de l'avion à l'Aérodrome situé l'1:11,1:::,-,.aubrusepTa1
l'organisation d'un service postal dès
.
ui lui serait gné,
qAuqu'il
Li
--
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
LE MIDI SOCIALISTE
Bulletin météorolgiqoue Les « restes e d'une mauvaise
grippe
Probabilités pour la journal/
du 27 janvier
M. G. Scholl, 8, rue
1
Monteabrierun ,
à Toulouse, écrit : a Après
mo.
En Fran.. Etat du ciel 1 Dam 10 et demi de grippe, ma femme manqUart Nerd-Est ores nuage00 et bru- qua d'appétit et devint d'une Soi-
GAZ DE TOULOUSE
INDUSTRIELS
meux, nombreuses chutes de neige: ail- blesse extrême. Elle prit alors de
leurs, alternance d'éclaireteS Passagère0 , la Orintonine. Les résultats ont eté
d'averse, de pluie ou do neige.
; merveilleux et aujourd'hui ma fera-
DIMANCHE
29
JANVIER 1939
A l'Occasion du Cinquième Anniversaire de l'Harmonie
< LA SOLIDARITE
CoMMERÇANTS
Vent : Dans le q.rt nord-est, secteur ' me est sur pieds ». La Quintonine
norsost assez fort tempête m lianChel stimule l'appétit, enrichit le sang,
ailleurs, secteur nord-ouest à nord as- 1 donne des forces neuves et chasse
ses tort à fort, iringulten
1 toutes les dépressions. Le flacon
Température diurne en toute réglons pour faire Un litre entier de délidimanch. de 10 heures S midi au en calme de 2 5 4 de...
eRux vin fortifiant coûte seulement
Socialiste siège, 7, place de la Patte d'Oie.
5 frs 75. Ttes Phi..
De permanence le 29 janvier le 11111111111111111IMMID lllllll
camarade Clavié.
Grand Concert instrumental gratuit
UN/ON INDEPENDANTE
DES ANCIENS COMBATTANTS
L'Union Indépendante des Anciens combattants informe ses mem-
à 10 leurrs du matin
au Theatre du Capitole
bres que ses bureaux seront ouverts
tous /es jours de 14 â 19 heures an
5, p/ace Bayard.
Les élus, les militants, les sympathisants .nt cordialement invités siège,
Lm bureaux sont ouverts le dià cette grande manifestation musimle.
manche matin de 10 heures à midi,
au siège, 5, place Bayard.
Administrateurs de PerManence
A l'issue dis Concert l'Harmonie Ra déposer une gerbe à Jean Jaurès
MM. Cazette, Chavardes.
PROGRAMME
fltd sera .écuté par
FEDERATION DES AMPUTES
e
TRANSPOR1E URS
FAITES UNIE ECONOMIE SUR
vOs DEPENSES di CARBURANT
Pour les danseurs
POUR
L'ALIMENTATION
DE VOS CAMIONS,
CAMIONNETTES,
UTILISANT
EN
BAL DE L'AMICALE
DES GENS DE L'EST
LE GAZ DE VILLE COMPRIMÉ
un grand bal le samedi 4 février
197.39Amdaiends eledsescaGelonss
PUISSANCE SOUPLESSE
l'/E''Htôtde'l'd'ee
Paris, â 21 heures.
Le concours du jazz s Les VagaLE CAPITAINE ABADIE
bonds > si justement réputé, le coA L'ARMES DU SALUT
tilt., magnifique qui sera distribué riameu1 28 la vler
20pereeé
h. 30
eI PorganRation habituriR des Gens
n sidie
la- eexl perue
de t'Est assurent un succès ceria irt
au centre de T an touse, 10
La tenue de soirée n'est pas de ri- Da
Sainte
rue
Ste-Ursule,
le capitaine Abadie,
gueur.
ECONOMIE
.
ADRESSEZ
VOS
DEMANDES
DE
RENSEIGNEMENTS
DE GUERRE DE FRANCE
l'HARMONIE SOCIALISTE « LA SOLIDARITE »
SERVICE TECHNIQUE DEMONSTRAT/ON
e 'secrétaire antional des centinvdr:si.êtele
Nous rappelons à nos adhérents
Os peut retirer l. cartes chez vs
O
Idoménée, ouverture (Mozart). 5. Mme Suzanne DUXY, M. Gérard que
l'assemblée générale de la sec- Jacquet, 61, rue Als.e-Lorralne ou eiessItL.I.d...Re gr
DE LA COMPLGKE DU GAZ GRATUITE suri
CAMP, dé l'Opéra de Ilar.lile tion Se tiendra dimanche prochain Aseit_gLeo,
La Voix d. Duclos (Luigini).
rii
scishieienzM. Wuilmet, 5d, eue
Le
capitaine
Abadie
nous
entre7, RUE DU PÉRIGORD, 7 - DE.39ANDE 29 courant, salle de l'ancienne FaMme Yvonne DUCUING, de 6. Rapsodie aip.
aire da par, .1tê
tiendra d'un très beau sujet « Le
des Lettres, rue de Rémusat à
l'Opéra-Comique.
NUIT
DES
AILES
Message actul du livre le plus and'Oc (Bacombe).
9 h. 45 prennes au lire de 9 h. 15
Samson et Dalila, sélection sur 7, Marche du Sacre du Prophète ainsi qu'il a été indiqué par erreur Ce gala traditionnel à Toulouse cien et le plus répandu, » C'est de
l'Opéra (Suint-Sanie).
sait
s p] ut s tris° nhi ivesisess la Bible, qu'il s'agit, et on
(Meyerbeer).
sur les .nvocations individuelles. io.inibtiinrsenstderisà. ssd
quelle vaste place tient ce livre
?suqu'eu
Les dernières inscriptions au banllll Éffini111111111111111111111111111111ximMillinin quet seront reçues ce soir vendredi Ailes français. ».
dans le monde entier. Les plus
de 18 heures 5 19 h. 30 au siège, 9, Tous les privilégiés ani pourront grands caracteres, les plus Illustres
p/ace du Capitole.
assister â ce bal, le samedi 18 février, érvivains, apprécient la Bible, et
ecarira's"deaa riou=acn asise
nous ne saurions trop angager tOUS
ne seront pas déçus.
Le Cercle tantousain de la Ligue CIME LES ANCIENS COMBATEn acceptent /a présidence d'Ion- nos amis connue
de l'Enseignement, qui a reçu des
neur de cette manifestation de bien- venir très nombre. entendre le
TANTS DE LA REGION
dons importants, soit en .pèces
faisance aéronautique, Monsieur le capitaine Abadie, nous parler du
TOULOUSAINE
soit en nature, continse à solliciter
Ministre de l'Air a bien voulu don- Livre des Livres.
Une
soixantaine
d'anciens
comde nouveaux dons, car; pour réponver une importante marque d'esti-, L'entrée est absolument libre et
battants
ayant
appartenu
durant
la
dre à tant de besoliri, il lui faut guerre à diverses unités régimen- me au président de l'Union des gratuite pour tous. Venez nom; CERCLE TOULOUSAIN DE LA
encore beaucoup et beaucoup mude réserve de l'Armée breux
LIGUE DE LENEILGNEMENT
taires, se réunissaient /e dimanche sous-officiers
Vrer.
de l'Air.
22
janvier,
afin
d'élaborer
un
proBOUURSE JULES FERRY
Nous avons le devoir de rendre
Cette Nte s'annonce donc MAI
jet de statute, en vue de la création sous
La
bourse Jules Ferry est attri- THEATRE DU CAPITOLE - Co sois VARIETES.
les
meilleurs
auspices
compte au public d'une des pério:
on
dande 14 h, à
SITR TERRES, MAISONS d'une association artistique, spor- sera jusqu'à l'aube,
buée
a /a fin du Se trimestre. Les à 20 h. 30 a Au Soleil du Mexicme 4. 19 h., soirée à 21 h.Permanent
des les plus importantes de l'acti- et PRETS
aux
accents
de
Gmflit
pour
co.truire,
par
Renaissance
tive
touristique
d.
A.
C.
de
la
vité du Cercle Tourinsain de la li- Immobilière de France. Soc. An. au région toulousaine
des meilleurs orchestres de la profe.eurs, désirant peser leur
EDEN 1Saint-Cyprierd.
« L'Escaga- trois
CINEMAS
Soirée 21 h..
gue de l'Enseignement, qui concer- Cap. de 1.400.000 fr. Rien à verser rol ».
région, dans les deux salles de Il- candidature, sont priés de l'adresJames es Ca.
dans
Emeutes
ne le Noél des petits déshérités et d'aven.. S'adresser à M. Venteuse
1ser /a Sorbonne, Fondation Joist
tes
du
Grand
Hôtel.
Permanent de
GAUMONT-PALAC,E.
Présidée
par
M.
Jean
Salles,
asd'Honneur 4, avec Marie 13ell et
l'oeuvre du Trousseau.
e er
34 Wh,
L'édit de cette soirée sera or14 h. à 19 h.; .irée à 21 h. t Un Fichu C.Léaion
Vanel.
sisté de MM. Courtade et de Foui/- haussé
Pendant deux mois environ, son Die. 21, rue Héliot, Toulouse,
Cette
bourse
actuellement
de
par
la
présence
de
nombreux
Métier
u.
loura cette amicale réunion obtint camarades d'active de l'Armée de sept Mille francs
Comité des dames a travaillé à
est destinée a PLA7_A.
FLOR/DA (Minimes).
Soirée 21 à.
le plus grand suce., car le but l'Air, membres de l'Association ales un membre de renseignement
Permanent de 14 h. à a La
plein rendement
Berceuee d'Enfant »
ap- ,
Re,
Rainm dans
pomsuivi répondait au désir d'un Ailes Mutilées a, ce gaie étant orga- partenant à l'ordre des Lettres
21
cn,esène'..
La Chaste Suzanne s. Ste scène %NI,
Vingt-huit écoles maternel/es
grand Membre d'aride. combat- nisé
Lupin e et Arizona Bill 4.
(primaire,
secondaire
on
profit
de
cette
magnififane
et ses Partenaires.
ayant répondu à son mumete habitants.
fRIANON-PALACR.
h. et 21 h.
uvre d'entr'aide des <gens de ayant au moins trois ans supérserievicur:,
de
e
tuelle en faveur des enfants les
PAX
Les divers articles des statuts PAR
Samedi 28, dimanche
Mon
Curé
chez
les
Res
ich
effectif
s et 29,CINE
».
moment de sa candidaplus malheure., 400 enfants ont
pennanent aprèe.midi, mitée 20 h. 45
ayant été unanimement approuvés,
lire,
afin
de
101
permettre
solt
de
Et
ces
uniformes
c
marine
el
or
>
s
L'Ombre
CM
banne
»,
-reçu plus de 1.200 vêtements ou
La Petite Provinciale 4:
il fut procédé à l'élection du bu- formeront avec le cotillon e Tout- préparer un examen, soit de faire NOUVEAUTES.
Le témoin
Permanent de imprévu ».
sous-vêtements, soit environ 3 efreau pour l'exercice 1939. Furent Aviation
des
recherches
en
vue
du
doctorat.
un
harmonieux
ensemble.
14 h. à M h.; soirée à20 h. 45 : Mari
fets Par enfant, répartis en 250 fanommés
LES SPORTS CHEZ LES A. C.
De plus, une heureuse surprise
aolls » et « La Bataille Sdenareuee ».
milles. Ces effets neufs comprenPrésident, M. Jean Sallesi
e
LES PECHEURS
L'ESGAGAROL .4 GAVARNIE
c...
scène attraction.
nent surtout tabliers, chemises,
Vice-preridents t MM. Court.le, ceNous
en reparlerons.
culottes, pantalons, robes, chan- L'Association artistique, ascotice et de Relia;
Modes dddepelêgionterifte
VOX.
Permanent de 14 h. à 19 h.,
dails, bas, combinalsonse tricots, tendon. des A. C. de la région toulouSecrétaire
général
t
M.
Sauvage;
mirée à 20 h. 45 : A Venise une Nuit
etc- pour la plupart conf.tionnès saine rappelle à ses adhérents qu'A est Secrétaire adjoint M. Trépé;
Les personnes xriscelltibles de seei a Deum 413 e.
PARURES DE MARIEES
CORINNE LUCHAIRE
par l'ouvroir ou pas des dames créent de e faire inscrire pour la sortie Trésorier général I M. Boëte ;
endre dans l'Ariege pour y pécher OLYMPIA.
9
hewes
L'interprète
de « Prison sans
i
ss
Dri
m
U,
COSTES,
as.
sus
de
Rémosot
amies de l'ceuvre.
du dimanche 5 février, au Cirque de
Trésorier adjoint
M. Arme-nrouveront, ci-après, un extrait de de bilideces u et L, Escadrille du Diable e
.
Les uvres
re
ou 1100010000,1100010000,1100010000,à
---- Laïques
.
n
VARIETE1
lis,POUR
Il a été, en outre, distribué di-
vers lots de vêtements 'usagés four- cran an,arnion meifin mis anciene
nie par des personnes charitables nonne ee à leen imnille de rendre un hom.
e tales lainages offerts en partie. mage riérit4 à un ancien combattant 050'
licepar la directrice elles élèves de iicnIrérement regretté dm àrirefs anisa
PEcole Primaire Supérieure.
mies le docteur je. Artaud, duo la
D'autre part, le Noel des e Petits tombe est à Gavarnie.
Membr. du bureau t MM. Raymond, Plana Carey., Beyt, Ber.
gal, Vellas, Vignes, Castex, Perga., Canal Salinier, Nédante, Berges, Naudy, Garosse, Fouilleuse,
Dubruelh,,Berthie.
Déshérités s a été célébré sans la Il ii rappele que las bons skleurs effec- Il est entendu que la nouvelle asiournée du 24 décembre en faveur tueront sons la dires:ion du guide réputé sociation s'interdit toute pr.sion
auprès de ses membres en vue de
Eettri.nraeres
de lu%onde Bernat.Salles, d. Gavarnie, l'as- les éloigner des diverses FédéraMaison enr.'"Gr
depositaire
de l'Assistance
d ie./ es du mo de Tantes, P. tions, groupements ou amicalea réPublique. Chacun de ces petits a lacension
vallée de Penen-Estsév, le glacier du gimentaires
d'anciens combattants.
Teçu pour son Noel un gros gâteau, Tailler,
de Bouchern. Loiindie
Plusieurs commissions ont été
une mandarine, un sac de bonbons, descenteetparle laport
Vallée des Espessières et créé.. Signalons
celles des fêtes,
un jouet des mains d'une déléga- Notre-Dame des Neiges.
tion du e Cercle Toulousain n. Les skieurs moyens hont au Paillis, au du to.isme, du camping des sports
d'hiver, du Pyrénéisme, de le-son,
Après trois films enfantins Prêsentés par M. Lascours, directeur du pied du couloir Ewan, les débutants et les me, de la pêche, des boules.
A côté de la commi.ion artistiCinéma Scolaire, autour du beau touristes au Cirque de Gavarnie
sapin illuminé et d'un Père Noël Déjenner facultatif char le guide Tres- que un comité spécial a été institué
en vue de la creation d'un bulletin
magnifique, choeurs et compliments car.
se son tsuccedés ; ce fut une véri- S'inscrire au siège, 30, rue des Ars. ou journal de l'association.
Les anciene combattants ou motable fête.
avant jeudi 2 février.
bilisés Ni voudraient s'inscrire à
Les enfants en séjour dans >or
AMICALE DES ANCIENS
ce nouveau groupement, sont priés
hôpitaux n'ont pu été oubliés, une COMBATTANTS DU SUD OUF.) de
s'adresser à M. Armengaud, 30,
ayant
été
«Grande substantielle
Le
bureau
de
l'Ami.le
rappelle
â
rue
Arts, Toulo.e. L'associaversée pour leur Noël au secréta- ses membres que la permanence tion des
fuit
appel aux puplilea de la
riat des Hospices.
fonctionne tous les clinianches ma- nation ai.i qu'aux veuves de
dam.
du
Ainsi le comité des
tin de 10 heures à 12 heures au siè- guerre et autres victimes de la
Cercle Toulousain de la Ligue de ge, ailée St-Agne, 50( Grand Calé. guerre.
feneeignement a apporté, en fin
/1111111111111111 lllllllllll
'1.ies
d'année, un peu de bien-être et de
joie à des enfants qui ne connaissent ni famille ni foyer.
AMICALE DES A. C.
DU CANTON OUEST (U. F.)
L'Amicale des A. C. du Canton
Voilà Im nouveau résultat de son Ouest est à la disposition de tous
inla.able dévouement, à ajcruter à les camarades (Pensicrinés et ri.,
son uvre d'assistance sociale pensionnés) qui ont besoin de renpoursuivie depuis la guerre.
seignements sur la carte du combatEt comme l'hiver n'est pas en- tant, soins gratuits, mutuelle-retrai.re fini, l'ouvroir, travaillant à re- te et tout ce qui .neerne lm A. C.
garnir les artneir. vides, 1er dis- et les victimes de la guerre.
tributions continuent chaque lundi,
Les b.eaux sont ouverts tous les
« MINERVA »
Demain samedi 28 janvier 5 17 h.
15, à l'ancienne Faculté des Lettr.,
5..7, rue de Rémusat, la 9. .nférence
de la misuas sera donnée par M.
Pierre de Go.se, avo.t, homme de
lettres, sur le sujet suivant 1 s 11 y
(
Sa VENTE RÉCLAME pour 8 TOURS
à partir de demain Samedi
Le Thon à 1101e "Mieux" zpa.::::17.'
Barrea. », dans
I
gaud.
Gavarnie
lllll 11111111111111111 1 Mrviêté
préfectoral du 14 Juin 1938
indiquant les divers modes de pM
atm interdits dans ce département.
Art. 3.
Engins, procédés ou
modes de PP..
Ce soir, 530 h, 30
-.LKI
rir vpa'srel
à l'aide de fausses clefa pe
.n absence entre leco.ant.
20 et
ndle
25 "tant
t,ë'VE
prenante
Au Soleil du Mexique
di"suSreis ''rudeudlee'Me7g7d'edet1
le Grand-Hotel, le nommé H
IA PETITE PROVINCIALE
II1111111111111111111llllll 111111111111111IIM
ans Robert Taylor et In.« Gomar
et
TRIANODI-PALACE
Le grand film
comique de l'année
b) L'emploi des cordeaux ou de
lignes de fond, la pèche au ra
monoré
pêche à la ligne flottante
ne des passants,
resticot comme appât ou
Après interrogaroire, Gibert,
Corte. amorce.
a reconnu les faits qui lui Sont re-1 Son tégalement Interdits dans les
prochés, a été déféré au parquet, cours d'eau ou partie de cours d'eau
's en deuxieme catégorie
UN VOLEUR DE VELO ARRETEicvla.é
a) L'emploi des filets dornlants à
Sur plainte de Prudent Sanchez, une ou plusieursnappes dits « araidemeurant 26, avenue d'Emparit, gnées ou e tramails » dont /es
pour vol de
bicyclette, commis mailles ont moins de 40 mil/im.
le 24 courant, avenue Jules-Julien,,tres.
M. le commissaire de police du 6e, b) L'emploi de l'épervier, du juilarrondissement, a mis en état let à fin octobre,
d'arrestation, pour être présenté à! o) L'emploi des cordeaux ou 11
M. le procureur de la République,,gnes de fond, la poche au raccroc.
le nomme Raymond Le Maser, 24
LA DEPENSE PASSIVE
ans, se disant électricien, sans domicile fixe qui, après interrogatoire, L Service d e aDe ense pans ve
a reconnu être l'auteur de ce vol. de la ville de Toulouse conformé-
BACH - Elvire POPESCO
Gatertmo'men8tardirasollicairaitkUreaum
fiagtroaa).
c La
4
Très nvantagsun. le 1,2 kilo
2.110
f
Ses petits ehem0661016 j16,.1"s6.1:1,07,
kesd
Ses 9neaux Idesalaildi-a Ses
de Clément VAUT EL
cemue »amen al
PAPOU Ut.
FLORIDA
emé eue
JFAID. toue 11
LA CHASTE SUZANNE
Surah,: RIOM, illusionniste d ses peuls/
.1
'
Courrier
Arlislique
v-
e
ae 'Je
Id
e-
ti
Sa Farine de gruau " ta tienne"
Les 500 gr. 2.90. Le kilo
Le desserl B011euue,ââtt!I .11Mita e
5.60
th'
Un excellent Vin de Llioueur,ii:e.teell
Son armagnac
...et les tiffletes MULTIPRIME
PRIX S>1;1111eIQUErum 4'efrancs
11111111111111111111111111111111111011110n1
CHEZ LES RICHES
me-d
La Macédoine de Légumes "Sencnou"
avec Witte. Peel u !dyne Loy
ment a sa deemion de septembre
p.958, a mis au point l'organisation
eaksps
Réclamer : à Mlle Fournier, 15, des cours d'instruction théo:A ue I
a cinquante ans Mayerling E
surràë Cs' aàdfic.RZ
EN'S C NÎVEL
SVIO
Billets d'entrée (trois francs) et rue Traversière-dela-Balance, une ,et prati
à l 'usage des volontai;
à
M.
Azérna,
garde
jaralliance
programme gratuits délivrés tous les
,res (infiquermi ers et infirmières) & si6C110
Ma ET LEUMIII LUVIIIIIVFOICUK
1.1
jours, 71, rue du Taur, chez le con- din du Grand-Rond, un sac à main I'arIt contracter l'engagement précierge.
d'enfant ; à M. Decheflieu, 10, rue uts par la lot et être affectés au 17111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111E
H est rappelé que les messieurs Elnan, un portefeuille ; à M. Arjon, 'Service Sanitaire de la Défense
sont admis au même titre orne les 20, rue Puccini, un pigeon voya- ,assive.
p
versement français, si cette zone
LE COIN DU LOCATAIRE
dames et que les recettes de Minerve geur ; à M
M. Couderc, 67 avenue don Ces cours auront lieu les s,.rnedi, doit être réservée aux femmes et
La Fédération des locataires et
ementent Oeuvre du Trousseau. 1V1inim., une bicyclette' ; à M. fié- à 16 heures da. l'amphithéâtre de orna
d'ià'irrjr
gé.'reuse.locataires de la HauPortes ouvertes S 16 h. 30, fermées guéla, 14, avenue Lamartine, une runeieur, ,,,,,,uit, des
ru, ment notre frontière
à tous
leu ré. Commerçants
informe tous ses adhé17 hermes 15 par mesure d'ordre. clef à molette; à M. Delord, 340, Se Rémusat, sous la direction de files épi n'y seraient Pas admis te-Garonne
rents qu'ils peuvent dés maintenant
route de Seysses, ane montre- MM les docteurs en médecine ' Nous demandon a sel las 4 retirer
ou renouVeler leur carte
11111111111111111111111111111111111111111111111t bracelet ; à M. Boson, 8, rue Pédu Service départemental ment, une action imm
a ndiat "met pelar l'année 1939.
nant, un chien de chasse ; à M. chargés
énergique pour éviter des ae éet du Service municipal,
Elle ken rappelle également
Belot, 10, petite rue de la Colora-, Les
p0
le se tient h la disposition de qu'eltous
bette, un chat; à M. Guibert, 21,, mes si n'erres ' ecr'e'mme
daha
aogrrlae.
qtaciu
1
caf
gruaeie
al
et
Ped
tPreersprrPr les locataires en général pour tous
ia 'l' r veornat'a tartes
rue Guillaume-Mazas, une chienne;
Les
ntatirs
riai
berse Irss
,ireiiz i cieunetanteà les es, ,,sisvoel,iftteritiiter
renseignements concernant les loi»
I
à M. Gronde 27, avenue des Misur les loyers (réductions, charges,
colorenimes,
une
caisse
;
à
M.
Delco.,
9,
T1111111111111111111DID/111111111111111011J rue Cité des Fleurs, un paquet ;
eronrgastionedsu service rapitrn', ftOuveauBadajoz, sous im
renonvellement dés baux, etc), 11edevant les tribunaux.
SOCIETE DES CONCERTS
M. Gadot, 3, rue de Toul, une chien- îa.,t-1-eepénisadn
riera orp
lel' Znier,e, rnhoat'ionne'a're iajltDISeerte.'llrevrifi; lente
Locataires, groupez-vous en adhéDU CONSERVATOIRE
ne de chasse ; à M. Coy, 163, rue
rant â notre organisatian cbtOus
boscos
Férétra, une petite fo.r.e ; Une
C'est mercredi ler février qu'a du
sesouerenseignements jarididnes
à
M.
Otero,
20,
rue
Traversièr
eet m'et:. c'eiïleeftom: teeCt :à/Omet/ iirendre
ai ébiPeBucaro'inc:is -tra lieu au Théâtre du Capitole, la Ferri., un sac de charbon
cotre
Lirv.t een::::f brta
u1 1e
ro glgsrientd
déliai
est'
ront
donnés
et
ne
signezz
rien,
n'ac;
au
quatrième audition de la Société Cinéac, rue d'Alsace, des titres et /a séance, ar e. 'personnes qui Y as- ti.iotiliuoéoneutespiroaeudsr,..e:oon:srfil:: gleourveetrraneitmedne: ceptez rien sans venir omu CO,
des concrils du Conservatoire.
salien
billets de banque; un )e arra.Cette audition, qui sera dirigée des
Cotisations, adhésions â notre slrdi.ement, un pardessus ;
M.
par IF. Henri Bass., professe. de Granja,
UN APPEL
de la Républkpie française, a.
GOMITE
DU ge social. Bureaux ouverts tous leë
3, quai Saint-Pierre,
pucomposition au Conservatoire na- quet; à M.
UNIVERSITAIRE AMI DE
'gouvernements de tous les pays jOurs de 9 h. à 12 heures et de 19 h.
Asurmandis, 38, rue de
L'ESPAGNE REPUBLICAINE
tional, chef d'orchestre de l'Opéra, Tout,
démocratiqum et er: particulier de 510 heures, /2, rue Moignon
steions
dmineiIi
à
ilii.ptaoiseagne,
membre de l'Institut, sera donnée
Nous tenons tout d'abord a af- l'Angleterre et dea Etats-Unis d'Aav. le concours du célèbre quatuor portemonnaie ;
oc bonace de cons, mérigeretnirsa botes le puis;
Mandent '2't,
vocal KédroE, de Mlle Gôori Bané, rue d. Changes, M.
,ai,
défolie
des 'epubjicairits
li
eséri:1Jin
une
manivelle
soprano du Théâtre du Capitole, et
L'eau chaude
afin 0q'''in:raar:J"
Mrne Vège-Sourisseau, professeur d'au(o ; à l'agent Bareil, 6e arron- Mémo
einitigolinveisurtécessaires.
rieanus
léMis'gr'itce a:easalin
eeloneevés ries% t
disseinent,
un
portefeuille
à
rade harpe au Co.ervatoire.
Le
Nous
pou
Chanaut 3e arrondissement, 'êtrq
La première partie du program- gent
usu' au bnem
out quiOus aPes
pool' enirerr: " JOE sou,, professeur à la Faculté
un
livret
de
famille
;
à
M.
Albouy,
me est dons.. à la musique /risse, boucherie, 81, rue
médrine,
e
Cr Falcucci, protespar l'électricitg
d'Alsace, un,
uvr. de Moussorgsky, Borocune,
Pauéptinséotliccenig:Ifolslses,,piiiie seur au 1?cée de garçons,
; au reita.ant Ma- '
Arensky, Labeasky, Chtehigiev, portemonnaie
Rubinstein et Tcherpnine. O-. tarot, une petite somme d'argent.
:,-,
d"
,,e:Meali: :1
peuple
tr F";"té
d D.l'Eco
runca.
deuxième partie aux uvres de M.
Peuple A qui
arliaan '';';', à; "
SdtICId Toulcusa!H IiEtale
Henri Bn000r.
1, sommes
s par ant e
COURONNES M 0 RTU A I REM
rac, pro
un e
ou ' rie e 3' e CialbaiOrchestre de 90 exécutants.
Nous approuvons la constitution filles, J. Sermet, professeur au Ly10, Quai St-Pierre
la.
COSTES,
25,
rom
do
Rémusat.
21i
Ln location commencera à partir Chats endette
en Catalogne d'Une zone neutre na rée de garçons, H. Trezet, pridei'Menem 2.43-14
Téléphone 229 24
aist
nelleidelaillesses
LE TEMOIN IMPREVU
MON CURE
sua
1e
.2.
ALERME CORDE
.
Son Riz caroline glacé extra
Permanent samedi et diremche
après-midi Sonne
II h. 45
Voie affiches
partle de cours 1
LES PAUVRES BOUGRES
Hier vers 15 heur., le sous- ris
a) L'emploi de tous les filets.
a
mbreignat,
69, eue ara Tau(
Programme des 28 et mjanvier
avee
Le 000111 55 Populaire
515110Mmes
REGELLY, DUCLC/S
gde ildeepdis
dons
ou
CIA7 E PA X ta,
Musique de Maurice Yvain
eroP..,
I
rs eau
Icoud'
,
avec Assole Ducaux, Armand
- Bernard, Ruser Duehesne,Raymond Rouleau, Claude RsapN.
Pauline Carton
Théâtre du Capitole
modes de P.I.he Prohibés.
Indépendamment dés MERS,
pranédés ou modes de pàehe proMues par les lois et décrets régissant la pêche fluviale sont interdits rempioi du trident ou foene,
ABSENCE MISE A PROFIT
Mme Amélie Nager, demeurant rale
do PnlaPin
manié. genede
tous etlesd'une
instruments
destiin;n
n
29,i dpueesmpart aintEntinenn.r
aidli.d uleour,redaeerepreu;
contra
parte
tout
ler arrondissement, pour vol d'ung vos,
permettant d'accrocher le poisson
:icanaaadoemiarile3,1? l'Orna're'staraatrodurt P_JuLule,,à_Jtt_Par_G_E,
CONFLIT
IMMO11111111111M1M1111111111111111UP
m,
:
de lundi 30 janvier.
n,,,otirte
dii .
snitdir
errr gr- et
ad.
lefu2e, et nous doinandOnS au goimiseur an Lycée do leUnee. 11110e1.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
r
A Vit
Questa,. cuver.,
Le seerArdre générai Orner Mondenc
VOTAI./ FIS PEPRfSENTANTS ET
fé-ACIEUS (C. G. T I - Les camare
clé syndiques saut biomes ro une P.
nrinence spéciale pour 1s menibutron des
na.. 1939 et priement
cetimmis,
Section Toulotinàbie
leisrienue.i p.i. du T'aval, celle d. 5,
ennedr 2R janv.., de 15 à 5h.
Dimanche 29 Janine, d- Il à
trefion T.Munere
Le itrambris da
12 la
Les Ster syndinsés dément adItéter pelr
112 Parti SUBIS.IufuutSd. me ID. 1, 91 BtàlàIuaStr y adrtese
semblée Silésie sus lieu vendiedi 27 ie.Te,"1-29,LiENS ET LAIPLOYLS
nier 1939 à 21 heures précis., an Al,,.
Lu METALLURG1E. - Assemblée géné
rale, .médiaaprès.ml, 3 heures, asi'e
Ord. de MM
.
du Pu.
Adhéatetat ertiortilana, bikeibbeitt.
de lu scat.; rentgidet
jappoiis
IIPeturv'ellen.unTt'ru'cOnsei1 syndical.
EBENISTES ET SIMILAIRES
A.embée générale ce emr vendredi, à
lamée 25 drgruilanies du Peat; M
Mité à l'Espagne. Qtreafiem divers..
Es mi/ilunts sont priée de se rendre à
21 ker., à 19 Bore.. Travail.
Rekduvégeriteht d. bhtétiu.
site +Suis an rail. de la situation très
earneedes d'Espagne.
eme de
- Les cémentaent priée de verser lerira octieions
'COMMIS COURTIERS.
Les Iréseriere des co.oes seront e
.marades dès 20 h. 30
eladomsdaire G samedi de 11 à 12 heures, café de /a Cannebière. Responsable r
René DESBAL.9.
Con.lès.
Voue nome./ à la Pennmence la bicchure
fes PMI Ri
c,HAUSS.F,e ramertVIcÊ V CINAL
AUXILIAIRES
v Le Parti Socialiste en préMice pE LA S'
ai l'AlmanaCh
ORNE.
DécretsLoia
- rtàtcieu
aj la calendilrt 2h*
S 3, 1911. lérr Met, da 9 bedi. à 12 liee. de laridrigatin ietel:urc.
14 tiédiee BIS heur.
FO ei
AUX1LIAIRE DU LIVRE. - Réuni).
général, samedi, à 15 heures. à G Boume
du Travad.
CROUPE A..DELTOUR - P..VICTOR
T. C. R. T. -générale
Lee camarades désirant Participer eu
Miadredi 07 Muai.,
22 h.
tep.. amical da groupe qui doit avoir heu edeardémil
grandê salle dlà Bout-. du Travail.
le 5 février, à 12 h. 30 au restaurant S'ohlaite
nafous, place Ducal, sont priés de
lllllllllll llllll 11111111111111111
Mente le plue tôt peerible au mage, eeié
floland,ou thez le secrétaire, 51, rue Cala.
ts
A VIE DES
foCi
Le secrétaire r J. Conte.
GROUPE D'EDUCAT1ON SOCIALISTE
DE L'AVIATION
U h't 1d 2M
la EMs
d
b
otiuriu'ài
dégustatim du succulent gâteuu et du decieux viir des compatriette Menadier et
5 MUNI
LE MIDI SOCIALISTE
'ming
Tdus les jemurs &admisses sont le. syndHat des fabrienhts
Clepié
21115 5 asasiter 6 Itilthdrteinent, S ea- dtmeteur des sert.. MM.. da la
edimeiller
Au coiria de la dite ,.tinée. dans rie inedi 28 sils) le tettetaq de la société, HatitaGaronne;
Saint-Gandeirt. Marte
ratrilissemeht
allo.tion dharma., M Bourg.. préei- 19 h. 30.
sentant M. le se.teur Asemar, reten.
dent de l'Amicale, remercia toue ces
`PRIANON HOCIESEE
S Paris; kentitane, preesseur dagritu)
avant comibué à la réusai. de .tte
DE LA JUNOARSE
tare honmae;
m
Prof.Se m
puttoit
S Ce:Cita:g
Reepton mensuelle, saMedi 98 Je- d''«ri'uicto't
ers ouvrent la séance, préMer 1939, 5 21 hem.g au siège. Dag M.
Crèe leg buts de la réunion et remercie
dernier eut un mat aimable Peut sentis.
les personn. présentes qui ont répondu
percevoir les .tisatIons de la présente
ASSOCIATION sPOREIVE
SI norlbretrt. son aple.
excme
*née et recevou les nouveaux adhérent,
DES CHEMINOTS DE TOULOUSE
MM. Azemar, senateur et M. Ducos, dértexquele fut rama au ammite de te. de
plus pratiques
2000 latnIgh en risideme à 1111610u..
Entonnement dea équipes I et ride puté, retenus a Paris par leurs obligeé
moins
coûteuses
En ter/Matit M. BOugcné présenta ége- baaket, à 29 heures, a la Halle aux 1,61911 M. me/Mage, rice-gresidehtal
Ddmice, et dekme ensuite la Parole
Menem ses me., Peur les Tarirais à Tou- Graine.
médication plus
lon., ...ler.t, à l'Antibale et leure
II. Long, ditecieur dee MS.. agricoNATATION
prolongée
les.
amis pré.nts 5 terie thallnee.
Peur
des
MIS..
spéciale,
SA,
Deng,
attunice
entlt.
demande
Un sirop contre la roux s'avale et
Le dusuit de l'Amicale, pion.uu à uni nenteht da rt-dredi 27 janvier est {mepas.. Mais chacune de ces noua été adressée tel mIttletére d. Mantotelebtee mots, pour remercie/ ceux
/hé
et
reureye
au
lundi
90
ceurgitis
velles Pastilles Vice-tandis
eau, par da* nriustrIela en vue drtateqSi sè dépensent et ne mdnagent ni Mur - 1k
qu'elle fond lentement dans la
Pautortsattell di construire .e
lampa xi leur peine pou, la belle vitaiité
bouche, répand sa médication ciao
NUerH ne .statcycs. A la Mite de
d,CÂuu sic.
yron2u RONGE
trisante sur les membranes Irritées
sette
demande,
111. Michelet, Vice-préchaleureusement rePleudie,
to
de votre gorge pendant 12 à 15
Ertfilnentent de basket à partir tué aident du syndicat des t'abrite'. MalMiesèrent place à duo jeux divers, pub le 111 hétthsu a la Relie aux Orams.
mi... Fraiche et délicieuse, faebo. a été chargé deffelttlet une enter, rdee chanteurs et pour tern.. ocee
nge à employer, elle apaise la toux,
modernea.
kinête 00e les posetbIlitéS de réalisation
9aos dansee anciennee et
calme Pbrimtion de la gorge et
AVENIR pflorxrAntE77
prmure
eu ce projet. Il s'agit de savate, séant
Cette tête, si aimable, fut héla., trop
mulagement
Réunion
de
tous
las
j.etire
Ce
25db
merveilleux et durable.
feule, el II betterave à Sucre pe. etre
vite passée, et, riest dans um ambiance à 21 heures, au siège.
sympathique et charmante grt se ma..
MUNI. aires marée °tans la région de
SaInt-tlibidena ?d Long demandé nu'
ver. dana toutes In mailfertatIona de
COMMI13,91017 CASSOCIATEIN
dertatermalités présentes de blet, Mulet
I a.aa déjà mértea et ...é. aus Matches dit
adhérents, que Pon se Mea. en e don
tee série
Sept Cernera cette badriMer lem avis à ce Odet..
nain tandea.ou au dimanche 19 février.
M. Picot, signale alors que des eSsart
LEtoile Tratlaillf. Arago Marthge. ont
été faits à divers. Magnes, eilre
LA VAILLANTE TOLWASAINE. - One Ferle
Deml-finale Montauban
La Seeiété de Grmecumee e L, Veille.. centre Égale Ouvrière de Cariai-m.6 la atterre, et qu'lle ont derme d'excel
ente réSultata.
Teulou.ine s affiliée à la Fédération sur le hemtu de l'Arettlr Pretétartert
Dr. caredessus, Matra de
Féminime Emma. de Gymnastique el
%ne sérié I Métallos contre Ohie Inard prend ensuite /a Péret. Le/firth°
Mais.
ctEdication Physique informe les j.e. groupe, terrain du fime
m le
t
Ut
Elea et tee Meae, gui déairent pratique
eusse. 'fteeeeneetMeMrée99.9,9101'
G granamieue et la /Mme ph...
ma àilàrZilit"a"' neeerciéseuLgea ade
qu'elles doivent se faim inscrire taus MS
1.
eh°^^e'r
SM
betraves
te
sucries
èr gracieusement rnise
Ms
à la
soirs au gymna., 9. rue Marengo, à 21 h.
I
Pourraient
11m
plantés
dans
sa
cornorganisateurs, par la municipalité.
recies 1159115 28
Lee tamils.s
,
Mottai.i
ana. Se a...6r acecompasud deà
pa-
rents.
4tileizt
MIIIIIIII111111111111 l I llll 1111111111111111111,
-
T. D. E. C.
;naine, à M la. 30 et non la mercredi einicitt du samedi 4 Hertel.
Préparation de le sort. Patcm,
comme auparavant.
La secrétaire Chabbert.
/Mid el il...tiens à prendte Ml-
TEALSe,'CM'CAeFEbSE, 5FtEeeTPAYRA'IgN8TD'sli(d%
Le groupe d'Edrtatiod Sadd.. du TH/lieuse et de a 1.égion). - Assem-
5 h, 20
veuve Darmagnac, belle.mère de notre au siège, 7, boulevard de Strasbourg.
CERCLE. CHORAL PAUL VIDAL.
ami Camille lh,atloe, ertétaire
Eu cette pénible eir.nstance que notre - Assemblée générale statutaire ce
soit Vendredi à 21 heures au sibge.
6111ecce,taa l'exp.ssion altriedc de
LA TOULOUSAINE. - Ce gaie
cè.. condoléances.
vendredi
à 9 heures, répétition gA
Les obseuee auront lieu aujomd'hui 1 (baie ou siège.
mem à 10 heures. Les camaradée libres
Nouveau »rogran.d. Prochains
de leur Mmes rent priée de . rendre à concerts.
la maison mortuaire. 3, rue Chlueaadan.
LES VIRTUOSES 1313 LA CHASGROUPE NIAIEUSFINEL
SE ET RALLYE SAINT -HUBERT.-
Quemon
GROUPE SOCIALISTE
CE LA SALADE
L'essirebile générale qui devait insar
ere avérant/né an eige. ert r.ortéallu
3 févr., en rais. de celle du Parti de la
Section Toulousaine qui a lies et den 57.
Lee membres du groupa ont pour devon d'assert aux assemblées générales
de la B. i.e. raison de la situation interaationale ei a'aggrave.
Le eecréteirt.
Concert du dici.eha 21 cortmt, tu
Théine du Catatole.
Vu l'importance du crochon.. le ck
murette Saben. compte ser Pré..ea de
tc. dé. Mérteleng. Except.nnellement
répétition commencera à 8 h. 30 précises.
GROUPE D'ÉDEGXEnts SOCIALISTE
IIE LA 11134CASSE
CHARLES-FALENDRY
Café Searis)
1Slége
La bureau adresse un massant et ami.
sal appel 8 toua lee membres du Parti e
emparkseats qui désirent participer
d'une façon active eu développement du
groupa xma qu'à la fête enfantine qui
aura lie le Il Perner 1939.
Répétition générale aUlnurd'hei ven-
dredi 27 courant à 21 heur., salle
des Jacobins.
UNION DES ANCIENS MOBILI-
Coli;
C8letioire.
Le eMétaira r Rotent Hal
tIlIII$IIiIlifliuiluIt,IuIIIIIO.IIlIIIIlIIIII
`.ee
-st
ü
da la couvai.. dea linenc. au-
jourd'hui vendredi, à Ill heures, à la Bou,
se du Travail.
CHEMINOTS DE TOULOUSE >c-
Sild-Ouest mat talés 9 /Met S l'am.-
hlap générale de la section qui aura lieu
le diinanche 29 eaututl G Sour. du
Travail de Tere.., S %quelle assistera
un rerésenunt M la Fédération Natio.
Ie.
remets,
M. Fernand Bottlasoli empesa de
qu'en
les eteendernents
n'accepter
séance pâlies.
J'ai personnellement demande,
avec six Membres de la Commission,
le dépôt duo prubri stipPlementaire.
°tee,
ecl ur
et, pli of o rittooei
rait permis le dépôt d'entendements
abant la sedlige Mblique.
de
Petite Gironde a, que Je défendrai,
amendedevant la Commissidn,
prer.
le
eli'q:cetre:1,:
alppes
ineji:li'etetedarlP:
°tenu,-
tid. se
s
d
àa'à
àle'Hààïlà,
dd Ms bons résultats au point de ah'idsairumr
rêf
,'',E1,`rnir.",.A;',,t
,1e-o'camnannmd'
af.Ga-n*sisiauudisposition
a-v: ai-ta; p-rie plase." " 1,471
pour traiter publiquevue rendement et quahte. E estime que
(9.,
Z
et emtradietoirretnent
.
da'"
" rreirbire
" à "la h"tar"'
pomment
être consacres
betterave
cj:iment
Sol
Pflirter empêché; M. M tomnuladriat Ca;
rejduie que PMSententent, la gr.
de (Huilerie.
zene.ve et2eem, de reeele, we
M. CoUrbulean mode de Miran/ont. na. Tournon et Couvi, instruCteatei M. Vité ReS Menateg irtlfteitres et l'impeÉr notre cher
étèus da field'Inz le,lesimeddin.érzs hors.
I,,
Le rom, eircellatitent .ivi par le .6
sidnitélit bien datelage que la re.
I'vê¢ett'ifil'êtsli'ar'gr'éree'Prq id'rentl7IP'ilefllele
Dire,
li O.
I
e,oNnsCa'cra:!3:i'lle.
portale Première tranche.
C I. Bellutule sont. U. S.
OFFICIERS DE RESERVE REPU- T. Irtnages I falrOri,
BL/CAINS. - Les membres de la A Tc/MOUSE. - F. O. l'embat conFédérai% de la Ilaule-i9mOnnd tre E. S. Port Sainte-Marte 1 Merl
Sint priés d'absister â l'assemblée
- A. L. Condom contre Etoile
bénêtale
Mira lieu au sil. So- Rouge favori, Condom.
cial, ancienne Faculté des Lettrés,
A GRAVELINES. - A. S. M. Graverue de RéniuSat, le dintanche 29 jan- lines contre U. S. Universitaire favori
viel- edUtant â 10 hautes.
Grave...
L'aseeinblée génarate Sera précéA PARIS. - A. S. Panhard contre U.
dée à 9 Mitres dilmb réunion du eom O. J ..1. Argenteuil I favori., Panhard.
Mil d'administration.
A NICE. -- U. S. Grek Nice Ventre C.
FEDERATION DEPARTF.MEETA- S. T. Toulon I taret Nice.
NINÉES. -- S. O. NiMing Contre E.
LE DES SOCIETES DE SECO URS
favori, Vaulx .
MUTUELS. - La Fédération des Se- S. Vaulx en Velin
I
I
dans de secours mutuels offrait lé
.
,
'I'
D`e9,
:.'5:4L'i:".'";77177:":"'
filmp'eirrise'irFS
"1"
-'11"
ment une opinion favorable et rappel.
e commandant Cane ternièm la 61111
lent I. résultats greintirg Obtenni en des
die.urs et parlant au nom du coloriai
I920.
SRATIND
TOULOUSE SKTING.CLUS
dont
M. reng, directeur dos services tort- Piquemal,
direct, il dit
cotes remercie MM. les maires du can- plus
luertoc er.
ton de Saint-Gaudens, et tom ce. qui
Md et franchement donné 'Élus InilvesCeat vendredi dernier 20 courant, qu'a
jes sions.
résume les aida donnés en pré- su, eumOla
la réunion générale anènMv.`'`
ninant qtgau peint de eue culturel au-
"cc.3.3
mr!'") 'l'Iata dé"ii!bf 10, ri' aune objection n'a été soulevée
Wilaan,
1
tous
les mairek tons les déléguas sem favoLe Comité directeur a été Mu r
rablek
Mrtleine beeldeiriee I Mme A. ber'
Michelet, Vielèbrelident dS 51mShah
Meir des fablicantb d'aride., mi:Mysie
Mme et M. j
Président. d'honneur
jée dme.
Terrer Mme et M Dean., Mem
gués des agnculteurs 11 huart à Pa.
M Mill(ore:
",
'Se"'
A,.e L'EC°11teL'UteQag";deN-Ditjete!b"U
M'eh.. de là criatidn, riteok a
de garçons de notre ville d' une rtSse
id., an liGstituteur,
Pri,,cztives de h, italienne avec a
ci de Gus italien délégué par le consul,
n rt
si
;euicèUrem
betteM,e à sucré eet raasse. d,
ble. da. dé Isehhe cetdirions, dans la
1
11-1' "ll'
delànull leua Sen verre à la grehdeur
"'""
P"".
dé ne,
EU'
!Are..
ranis '"r""ae
ed. OHIO.
raiant. dee Moi:.
dé:::
un:Ir:tu:cit.::
re.quue,
xi.rrat,e:8,,,et:eeher::::, die
à l'en. de beaux
" tout ""'n"t
M. Tailladai Mutaflit-11, avec la eberictical que st muEtre dê
M dallaboiateur le
grande Satisfaction db
ig,irirn,ronee dairiaEucel, il vermit
eu lieu
r,emercie,':'nco'''re
toutbur,:anu,
fzol'sine't
A'
)3rEibte C'erldierMhérierà)!nenpilh'br't1 epet ert.
Oins. dallera auraient Sandale
Îuir '°t"verar>g"'ent'
,eet"Pte
P.i.,
es.
ms rios école. HM.. POI1
de M maa katatIon.
ocus
Pudeidtaa actif', MM. A. Larquié ésEli'ée!fi
'"'-t!!"'"er'"
précise
tou.fois que 5 ...Maton dent mue se dimipéth la* lourda, I'0 car toutru les m.urud propms à la rém
M.
"D. 1.
LuEILLET ROUGE
pee lisation Al lem. dessein.
gel pesent sue notre b.0 pays et
MrMre
Vims,,résidents MM. Laborie es La..)!'e
seuler"
prendre
uhe décision
'é qu prechaiu mers tehouvé, tandems péra
Réunion de la Mitron bdulksté té ici/ oifouls,
NuS lecteurs ne peurtailt etridedithent,
con.rne la construction d'une: dcislitle-i break.Meat eu 11 .2'uia table de Fa. em.:,inffieanpeif:tuere, Se Mb.
21 heures, au siege.
M. E.
éto.'
rie nouvelle.
Questions très imPortanteS.
secrétaire adjoint M Pinel;
M. Michel. ajoute que le canetons
.Tradéridoodride: .gdé zèirnal
reteptiee, hutee,det,e,,
GEAI-LENGE NIEUPOCHEI
Montaillut-sur-Save
MM
e'eneede
-d.
de
constribre
est
mainte/Md subordon
Rélitilon de lot. 1m délegOis vemdre
Muihbaes
biais a MaihottettséMent bectircuup do
bée an earaeteristrimub tethnimlet et - MONTAIGNE SUR SAPE
1,7,andàrft du st.JD auses à l'sà.ses 1.7t9it, a. S.
se d'ajouter pour le
In
'en'usdl'es"Istp"loretirs '''''CucblesnddelistresuifiL
Le
dem
de
feuelee
teete
dere
le
So
LIEUS
et te ed, e
Pielt, lere /a (fiance le heures, de ;a. région que notre terrain sera le moment quhu à tout mn., mais Koinê/Mn dutu IPSO belie partie. 67entai- semaient Pas D ieDlits,.-à à leti*lle
après amir rem
remercie à nouveau
Réunion trie importante aujourd'hui
P .
gut louera son sixième match de de tout. tacon., se heurtera un projet
vendredi 47 coumnt, b 21 heures, au *eu.' S."1'ionve 'Frmlnine bit en m.
aernbiare
championnat inerte I.A. S. Gay...sienne. mie les értammenne getuels et l'attitude
srege. Café dê l'éventre, 13, aMete
Imm.. et compte dca 1 bommilans.
Connaissant la valeur de l'équipe ai' de nos elate amie, lea ô ettecheurs a
flaIRA
esent absolumeat
Cette
msireeeddolt hrtireià pdredddttresdrdbo.ddélétlieradehted edidattraddgeintrddddialerldmeltdae.,,,ietgallat, rendent
ordPe du jour Jrés leriritalri ;
denteje,
et eete
dirigée
par
un
comité
fémi.
reÉVÈL
e. Heee
,28e.j.
lions Mtereseant la vitahte et 11 bonne ejs.
marche du club S tranclier d'urgence; 3 frange,
teMplet et .patons,te Prendra son 11-1 Notu rerterldretis, 5111v Fatita kilt ls*
MUSIOCINE. - Cette Sernaité,
den...am du secrétaire (.1. aPP.11 A Iblesualoi de cere heureuse fondu, vie passionnante dune courti.ne a Le tre de revanche n'ayant pu qu'en match question avec toutes Prtisinions et .)
sociaux qui se posent de ai,, Ion. airut que de certains camarades Mil- lied, je youjusee skasims.aub mgaulaers Mensonge de Nlita Patdortia 2, atm anèn conclure a égalité.
Deus d'etc« E riattrar. Arbitre 3d
d'une façon angbIssante. Cette muet' cieus.)
peur le Mercredi 8 fémièr, le Grand Pria Pernand Gravey et Da Miende.
esfrable'.
tour.
MIIIIIIIIIMMI1111111111111MniMilsim
f.tation familiale resserrera encore Les joueurs de basket sont spéciale- de Vitesse 1939. en 3 catégories.
lis liens qui Unissent les mdtbalistes ment convoques et ph. Particulière- Lue adhésion eet la, engagements /remlit
VistË-ËN.DoirJON
ItIÉÜX-VOLVEsTRE
reçus au
social. 15. place
IMIMMIns et encouragera â Venir ment taquine II et sort .rtitante.
r52A.M.EU/t18
DE PRAME. - ALLOCATIONS FAMILIALE-3 EN
lin
bureau
au
complet
est
égaiement
Réunia,a m mir vendredi, eu siège.
gRrOSSIÉ lés rangs de l'armée MutuaLes Ealeireelts de e1441 oût
AGRICULTURE - L'administration
21 heu..
liste tous ceux qui n'ont encore de convoqué.
Nos arteurs peuvent obtenir un Sa,vé de se PMSefitef thei lettfa MME Municipale rappelle à ses administrés que
II Mlatialité qu'Ut. Moi. superfi- Vu l'ordre du kiox et la situation da
agrandissement reproduisant Mi
kiétitialit
à
Mas
boni/tait..
et
Ils
I,,
chefs
d'exploimtions
il
est
Mt
deeeir
de
tout
les
cama.clllb,
travaillant
.trls
cielle et incomplète.
airu d. être cher, en nous confiant)
letlt eXPriker tbdte lette' gratitlide
tina
aev
..dee
d'ouesteu
à
cette
relation
et
le
des
membres
mesura
dé
SYMPHONIQUE berriau compte sur leur présence peur
de ce genre de travail.
ASSOCIATION
lé. famille devront, à défaut de conven- l'ex.urion
C. egranMssernents faits par tin
- Répétait. discuter et trancher tee questions poe LES CAPITOULS
% d aritigib
non
recuire.,
;am
devant
le
maire
du
eedeettmetegg
sont tivre gage
générale aimant. 29 janvier à 9 h. sées sur H bureau.
da l'expleitreion une déclaration eeere eedee
ge,
et
de tee, atx,,
45, salle 9 du Censervitoire. La MFine,
etgell,st
1..,IEUE
alt.srint qu'ile ses ..Ciés nes bénéfi- .yeeteere eue,la dertgajt et lamant
P.
R
Leu
absents
Se.nt
&OMM,
premier
concert
M
montant des M. s`tectrett Éternel- ces em. Pericé l'eeclesàboe <D'ut' 5 dermer aol Veritable eivit ME50,
pour es entame ancept.t les décisions qul
silliol
a671,7endtalaeeMbléé
un.
n!eur nen.)
Ce cadre peut d'aines. étre fourni
muent
prialu
à
cotte
import..
renle rerinevelléMent MI bureau et de
III heti ae
LALANbË
Cee denlaratid. dont dektirrens
error tout doeb cm Vert et et.
nion. - Le seeMaire I Aunsilloun.
atireti,dtitevIdientârtittlendevinke
différentes commissiens.
spoarlitsoceetieoth
nérer
le
chef
d'exploitation
des
obligm
CARNAVAL. - Tous les .12,,he
txbiamiè Pagrandissethent ertéHette
rions qui lai Irmembent én Sertit du dé; pilule us lAIdE iih supplêffient de amer,
0051,5 Rducts Du Pscrt
UNICIN PlE.LHARMON2QUE AREgens désirant Pet/OP& an Cerna- plUS el/OMO/géant Pottr
trek-. d, 30 Mai 1958.
francs par prtsonne su-drapa de la
pellegen
d'aesister
la réu
NASALE. - Le président et le conseil
gendre. 37 janrter. réunion générale val, Sentnueà
lenustjsàsole
sa. chacidl tente la chance... Qin de:
première ert &Mande pal la Maison.
d admimstratim de MI P. A. invitent a 21 heures précises, fixation de la date uj08
21 hem. salle ânera le Magnifique carillon
di 27 janvier à 21 heures, au sEge de Cherry, 128te6, Franc/dm
la Boille Miles-Guestle, tAIM tes Allées.
Sélectionneur unique r M. L., Guaucu,
Nos Portraits
DANS Ut lee le:p=
IiIAN
unsiée
bureau,
e.supt.trit MM
MIRS DE MIR SUD OldEXT. - Les
camarades rasâtes dee chemins de fer d.
ployée devant 18 Chambre 3. .
111M. 'alite, Léon Meyer, Boul.un
ayant ptisenti des objections au projet Pentatet. Itt CrtnIthlamen unanime décida dr retenir des ameedee
dodpomM,red
tous tee camarade* adhérent, à asairter à du conmure de la skié.; comPie ïyledi 28 dancier,
a,aaBaudaar.eveurs et militants du servi- l'assemblée générale annuelle statutaire, rendu du challenge d'hiver, font.,e Seeller. F.rMati99
eu exploiterait sont fraternellement inXi. qui aura hee le dimanche 29 junviet 1939 des quadrettes.
fée à asereter à le reum. du Conseil à 10 lima. précis., à le la Mais. de Présence indispensable de taus tes
Teennigea qu. auM Su ie veed,ea, 27 G Mutualité, 3. tua de Mélo. à Imilou membres.
imee 1939, 8 21 murée. Maison Ms es.
VAIADE OUVRIERS SPORTs
Il est rappelé nu. retarderai., de .
Cheminots, 2 ter. rué de l'Ecirme-Nert.
dans le pl. Basket. - Réunion ce SOir, à 9 hen
meure à jour da,
res, Café Télngue, rue Valade, 37.
CHEMINOTS RÉ11.11ES bES CIE. bref délai.
arda Tarer,. Exploitation/. - f.e les
DOM Sa aehr9 Ils mercredi 18
ital. du Suffrage
universel, lireibéb Par mon collègue
M. Cayrel, disette iMiquernent sur
la procédure Mil dévra être emjariVier,
sYndicat
degtel
Duàlà.e. PeésidstR
Que feronvils, dirn.cbe j
treg partisan de dhe cordialit é.
eej de,due jueessjes. nés Mal:Mènera
C. /à DU MIDI de le
T.
L'équipe du T. O. É. C. sem chai. cette culture qui viendra remplacer ea 1)!e'd'e7tOM'rs'1,t Md" D.1'
litdifi'itrreld'elfeecl.i:-:::Pl";dti
tejsd,e teal abdvua de
lterfdtdie.edell,e,rtdi,rrer
tbiâilbe Ah 218111102511119rertiel.
,,toulLad'maldmexd
BASKET-DALL
p.a. le. joueurs surreants : Niccd,
uaua e.
bot, Siniancéa, Virés, Deminiel, Caldàut
Mea.. Il croit la peSeMilite officiers del'Armée active qui, par lés*
to illerd. (taches Coq, Art,bai, Tai e
DIMANCHE 25 jAISIDER
dune Cote. on suit:sante de cette cul- présence rehaussaient l'éclat de la maniChano,
us Thbâtre dit la Net..
ture pour rapprovisionnement d.e feste. et lei donnaient es pleine Mandi.
MIRANDE
Cd. *Redue! 2 14 heu. précises.
(Paire Toulousain)
distillerie dont il souhaite rinetallation mur., 110. Caxeneuve, dtrecteur de Mc.
sonda..STADE DE LA POUDRERIE
le, MM. Tournon er Gourin, offiefe. innNUITIEME DE FINALE
SIMPLE POLICE peut
lenge
franc
d'amende
I
DE LA COUPE NATIONALE
.aima.
M.
Der.,
représentant
lu
mie
Son
à
11,
Marie
da
0111;
Ce1rie
91.1è
bri1
MM &Manche 29 janvier, eh shakh
DE LA F. 8. G. T.
tlaib,,e,tte,era,,vuecrt sudealpdodurodmra tord% erteal- nicipalité. les dévouée gendarmes de It dmirriem der la vrte Pabliami
b,),,,ruoiede
r,da,u,de.dt
,eddidaidniifc,ditiC,
I detdctdids
Grcd'Lméeurd
d
ca
6 jan
i :byte;
O. PISCENOIS (I) contre
0550 surface de 30 hectares.
b.m
&minespremier.
du
Cd,
m'aise
PORT SAINTE-MARIE (D
,t ds,
nomes, maMe de Sauveterre, est
et
Sal1rilerit
de 19.6 de xee collègues et
Club
Tendouealn
se
remontre...
SM
A. L CONDOM (I)
donne t chiftre de 20 /lester..
contré ETOILE ROUGE de de la Pabdrerie.
M. Manmt, rature de Clain. Celui
En lever de rideau Match dua moue
Or /0 hectares.
elbe2lIrrieix,. MI it.'"'pej"rAél;i'sot"? ad' ceiree''..d,'Iee"'i:
de 15 a. Pax centre Enteri.cipatricj.
M. Bouchet, mcaqhm de la Chambre une agocritien Plellié d'Osa. arrosa abon- ;;;,_ II.
CYCLISIvit
darnment l'infanterie et dit les clme. les
d'Agriculture apporte égalemmt
a Les Aile. ,eibi
tsenatérx perde
(les
In'at/r.'
arts faXerable pour leu commun. du plue gériétries du monde sur le ,,,l
ton ie pl.
1m
eeeet ç syselsEnd * "%lett
10
t
15
h.
à
na,-Port Sainte-Nrar1e;
Canton MAurignac.
CENTRALSCYCLO-CLUB
=
LXVION DES SYNIMCAIS. -
ME; d autan ob-
match, ils bandent de brillante fmah Sv "rmablae di certes. Re 6. emblutre
betarea pourraient être lu/Girons per 12 à 6, Mazamet par 5 Si 505e20
91505 du. sa ...ne,
qui viendront grossir le nrittihre des
adhérents. Les carhorades priurtent
Les artistes de talent qui avaient
prêté leur gracieux concours à cetté
tète surent intéresser et souvent
charmer un auditoire qui ne leur
àeimèsàèà
,s
menageu pas au.app
laudissemen.
ts
M. /e Malte de Talouse hennira se
GROUPE BABCEUF
concert de sa présente, tanieigriânt
taud Sa synniallsit MM mie inStit,
Tous les cemarad. .6t priéi de
rendre à la réunion qui aura 11,9 le attire lion dont Paella], bienfaikente tend
di 28 mribier, au siège, café du Corte., à soldiger lek didamites dibirses
trop souvent, s'abattent sur les face.
taillas labitrieees. C'est qu'en effet
Orce du jour
la mutualité résout, sans bruit et
Rapport moral. financier;
dans la concorde bien dis problétnes
Rennivelleihein du buiet.
QUestion9 diuuu, Adhésicr.;
inettaellinde.
.
plus Al possible.
Une causer. paf netrê etiliardde
lb dense et l'article de NI,
hé teignait pas une
tett
eronibtris
SES DE FRANCE ET trOtitTLEMER. - Permanenee dimanche 29
janvier de 11.1 h. 311
Cbfé Id Oondoin-Etoile Rouge.
u. q'ur d'udt danérnmdo.';:s
vendredi 27 courant, à M. CO... dMecteir de la société
Théâtre, 1, place du Capitole.. Las
Venu nembrell. 21 II. 5E à Milan-62e, .1,5 du Basé), e.Pérative de blé,
CAMARADES
1
anciens mebitisig-axehH de la Mt. Aniallen a,, ami. Faites de la arcane
Accès
m. C aussade, membre du comité des
one contre-attaque eut
du combattant qui ne font pas en.- tan.. Engouas. le sport ouvrier.
H, allées jean.Jamis.
lieu,
fort bien dirigée par le grand cape.;
Nous arcs. notamment noe m.nbres
re partie de notre grotinernerit plurt
ne ou'. M. Cesener., directe. da
rent lb rênaeigher Me lé but et les
leur
.1..
ainsi
que
la
dimemioa
de
avantages de hotre Seninté.
01
"'"
tEMetit' le'm'o'n'ttiltco"n°.n1r,
eéMc'll'IRo'n'ttan'n'e7proefiesse'talur: dc'lagdirireeeltte.ure
leur vélo. reeete
Nous ealiérnês Ore Mitre JIM& selOIéruditiOn
de cet
excellent inearictées
jaire
BASKET-BALL
gu.
V.
et
autr.
permnnes
plusieurs
exprt
do lu ,duciao da
ra &fendu et nombreux seront ceux
te à Be ',sande atheité.
dimanche 22 janrter, en Matihie,
concert familial quo préaIdehlk des
Taure les ...dee qui out dee eidards XI-milles. Ce coneert, el tous pninta
se déroula à III Maisonou dé la
torr renée de bien vouloir nous M'ire cati- réussi,
Mutualité,
à Me de Mets, devant au
e.. le sexe et l'âge de leurs enfante, lb public choisi.
eo2
ROA), It itié taIrdelAM d'user
2
Bobs dit Hi résultats heure. °Men. Derrate, premier adjoint au maire; de Peniblee bécessitê
eks8e, à la n'One époque; il rapporte les am nombreux radars de réserve du canum, pa1l de nialatenir 41 Paix, me pas-
Ame de inale de la Geram Nationale F.
ja, 29 janvier
HARMONIE SOCIALLSTE
prendre
Connaissance
des
berner.
A
9005155.
Ii. S. O. Nagairienne
Répétition générale au siège, 69, rue du (1.06 5111712 participation loterie na- contre U. 5 O. -Malakoff
t favori, Ma
Teea.
9,11
'' de l'Office du Blé, désire s'instruire
5111lui
aVes sucrières
Monnéjeau, Rieumes, etc.
DU CiAt
ET AVENIR PROLETARIEN
Rétinien des membres des lé/Veaux, .
r vendredi, à 18h. 30, au sièrge.
...ejejs
Lee
EXactillide três fbccd,
1108b Mrile la « Petie Gi-
titt
du.
rende
ne ÉS 1.0th (Chroniqued'un
PI mavaduxPapraan
rLe succèe do la manifeerition fut tete. :hiMi,e,5,. ..irJoiet,"%1
M. Pouvrourcat, maire diiirdiege,
70 convives se pressaient dans la selle IudueS(ulrrc 111g du,88,tissmement
succéda a lui-même cultive dés bel.
trouter
mhaa STADE TOULOUSAIN (2)
veuillent bien
sirop
' mune.
Eau désormaia le vendredi de Magne sri de3 &Imams mixtes au progrObanb du
camerede et . fmtille
tel da lit o Petit. PlItende a.
Menait& le DT/tete.,
0 /I.. de
AV E
FbownvE
derme...mi., la C. E du greuP9 99. pétition d'ensembie pour l'exécution
Gaz apprend avec regrets le décès de Mme blée générale vendredi 27 h
tiOnd SIS tetreiMindant départemen-
,
CHAMPIONNAT DES PARENEES
le *née.
REPONSE A M. COROMINAS
NO. MM PMU Saint-Martin ré
,
(Oroulle
GROUPE D'EDUCAT1ON SOCLALISTE Mandée.
13111E111110111;
'11:111X
meillpui es qu'un
Pl'
Tous Ies .tilaracles de ka Commission choral mixte).
Ce sOlt Madrid', salle de la JusExécutive et les délégué. d'équipes sont
préveaue que d'après la dérision de la lice de Plia à 31 hairt. prédises, ré-
Niertried
AnM Michelet et
Paee, vice-pretedent et secretame du
présents au emeau
CLUB BOULISTE
LES ROUGH3 GORGES
A L'AMICALE DES TARNAI1 DF
Cyclisme. - RkUllign au siège, ce
AMIE M GLEE G EN E RAL E
diverses,
DU COMICE AGRIcOLE
DE SAINTGAUDENS
CAZERES
"'EelritoUl=rtedes'
VARIE/ES-CINÉMA. - Samedi 22 et
piochait', car le tirage se feta au
un grand milI. une distribution magistralè
Ceigaison Blanche o eto le chemin dé
ritetle
%Mg"?'
Nous le saurons le le Mars dimmche 20 ervier, matinée ét
coure de la fête scolaire qui sê pré.
GAIWONNEpaked poede.eLtedtdateriddiudlie
chances sans tarder 1 Pan dernier
il, n'y a pas eu esse de bille. !
Vous contribudrea ainsi à garnir la
caisse de camp d. Eelaireurs et
Rio. Plein de neurs e.entiellement ré,
lm, C en an hlm qui ec votr,
SAINT-LYS
Grandeur (avec cadre,
I
Se a Gu con
on, soie, iss d,estunons
Lm:Istres!
jorto aueio,le ei,vovê, à cou.a j
prts dans nos bureaux, 80 riante. M..
die par colts bogie (Port et efirt(Magé
P
.
NoTA. - Nas agrandissements 5059
payait. dey...
MODEL.11 DE dol/MANDE
A id. l'Admit...are.
SAINT-LYS OLYMPIQUE. - !
du a Mrtit
Myes sans eraibte, [email protected] géra de Vain Le bureati du S. L. 0. 5 l'honneur ,
alti. d. plaa heureuses qUe t'Amicale compte rendu du challenge 0../iyani
88-38 me Roquait.Lu
des Fassi a bra.use a donné te dim. prix de l'Huma.
Les mem.. du Homme Assese, ide gmt Men employé ; il se transfor- ci informer /a population qu'ana '
Toulouse
Ma 22 janvier, sa première manifesta- Les coureurs anciens er iMuiréalit mait.cu des communes rie Samt-Gau- mera aux beaux jours de juillet, en drtégation de la société passera
ent prie d'apporter deilla phtitS, pour tiens, et les dé deus de la Membre M.elm solideS, pouMons regelé- dan, quelqueu. jours pour présenter
Je vous edr.se et-Incl. une Photo
tion.
rés, Meurs joyeux, âm. sam. et les cartes de membres benerutres giaphie pour agame mentent avec cadre
mn, se son, sen, jeadi 19 OnleS.
En vue de fêter la tourelle aimée licences
(année 1939). Il se permet d'espé. que vous rotelres bien m'adresser Mise
peur ex.:m. ra. °ma eu,
d existence de l'Amicale et ea situatton
BOULE ROUGE MARENGO
cep
qu'un bon aceueil lut seta ré- têt «Mute à radmsee suiv.ta t
AMICALE
DES
S
O.
R
Le
bas'
fimmière florissante, le trinseil d edmi.
la
betterave
21
Cou.
PositMlites
de
culture
de
Re.lon ginerMe vendredi
'
OUSE.
e
- C'est da. une aims-
sme
heures,
questions
Ordre du jour
servé et il remervie d'aven. toua/ .... - Compte rendu des démarches effectuées nieraboh avait dbuelé d'aFfrir aux adhé- rant. à 2/ barrie au sil. Cotisations,
sucre dans la région de tilainr-Gau- guet désonnaie tradition.' ,de
el, l'Isle-en-Do. ce. MU, P12 leri''' Séhereitér 1' rill J faJdet est *mese se
dee S. D. R.
rents et à leurs Irisillea, un gâtcau de match de <Iman.. contre les Amisi deus.
Prt la commission
__ __ .
fahrication Tarnai. .sinei qa'une mune
Autour cle M. PIC., président, étaient d., a su lieu dandte dernier 42 ie.. derout dans sa t'ache.
Paiement Ms soti.tiossi
de
17aynst,
à
Raynal.
de yin Mens de G..
I
Rendevellemere du burea.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
71 frter
MIIMM 6
lie'
LE MIDI SOCIALISTE
DERNIERE HEURE
t du bonheur
le
est là
arc=ce..i::
rà7eesocialiste.
En Espagrie
Scènes scandaleuses à Rome
Grumbach, pour le Parti
cette réunion, après avoir examiné la
ene
(Suite de la première Page)
" e Menaces intolérables de Mussolini
A Donfermace dee reeponsables
Ouvriers Socia-
liste et de /a FddeatIon SyndiLl'Internationale
cale Internationale, avec les rs-
préaentants des mouvements politique
et économique snobais et français, réunie d Londres, le 2« janvier 1939,
Se rendant cotante de la graMté des
6.nements qui
.roulenk
ment en Espagne et
la perspective
imminente d'une nouvelle of leasive
plomatique des gouvernements de Saler et de Mussolini,
di-
Insiste sur leo graves dangers gut
s'ensuivraient pour la Fran., l'An-
tiques et pacifiques e ta Catraogne
était conquise par les envahisseurs
étrangers groupée sous le commandement du général Franco ;
forts.
te
Midi et soir buvons notre Vin de Frileuse
réclame l'ouverture
Sachez bien que le Vin de Frileuse, à base d'Uvert« de
Madagascar, fortifie tous les organes et leur conserve la
jeunesse. Il est le plus fort des fortifiants, souverain
dans les cas de faiblesse, d'anémie ou d'insomnies. En
cinq fours on retrouve le sommeil el l'appétit, on est
mandes ) s'ennuyant sur la volonté de CINQ CENTS REFUGIF,S SONT l'action analogme du gouvernement des
Population parisi.ne exprimée par
ATTENDUS
tsts-Unis et fait appel aux gouveremagnibque meeting du 18 janvier au
LOT-ET-GARONNE
nements ae toutes les autres nations
élodrome d'Hiver, dene.de d'urgence
'te Myr for des fortifiants,
vous apporte la joie et le bonheur.
pa.ole, au pe...e
français, dans un geste élémentaire
d'humanité, laisse entrer sur notre ter.
rENCEME
ritoire les femmes, lea vieux et /es
rente espagnols en fulte devant la tititraille des envahisseurs.
TeL222
La situation à Minorque
2.10
.1 .; 50
EAU DE MELO.
6.75
BI
0.0RANCIE5
ntre gentalrces
extra.. Mea toge
CANTAL eaURCHOIX, TRÈS GRAS
donne sur la situation dans nette lie les
reimeigimmeills suivan.
Le ravitaillement de Minorque, par
suite de la surveillance exercée par les
hydravions de la base de Majorque et
par les bâtiments nationalistes, est três
nettement insdflisant. Les quelques
milliers d'habitante de litie souffrent de
insuffisance de vivrm.
Récemment, un vapeur chargé de farine, qui niait entrer d Port-Mahon, fut
1.50
ana.
--
bes sur le centre de la ville lainant
une dizaine de blessés civils.
EN ESTREMADURE
er.'''s'Cez.:. ,,.': mIyudz.on"«seca.rke
Burgos,
26 janvier (source franquotia;ert Algecsjmetue et Canto fait
En Estremadure, l'aescale, à Fornelle Oie Minorque), ont quiste).
CIIANICMELIELIIIIR
E S- S ENCES
LIVRAISON A DOMICILE
entoure par une esc.rine aérien. qui
blig à
I. t Obi di le
Où aller? Où descendre?
TRAVAILLEURS!!!
à TOULOUSE (Ileste-Geome)
saches que..
HOTEL DU CLOCHER DE RODEZ
14, p/ace Matabiau. Chambr, dep. 11f,
Repas, 12 fr.50 vin compris. Petit re-
pas soir, y. camp. 9 fr.
Le doulour eux exode
are la presse b.rgeolse. s'est
quets. C'est un camarade.
lllllllll uns llllll 11111111111 lllll IMBU
1&39.1141A
ociALLs
>el
Int omises« par une Equipe d'ouvrisse
amers ée
niers points de résistance étant ré-
duits I. us. après 1.
D'importants noyaux
autres.
de troupes
adverses sont complètement cernés.
A 12 heures, la zone ValsequillbLos-Blawmez était complètement
viron, femmes et enfants. Dea dispositions son tprises pa rla police
spéciale de la frontière pour les accueillir et les restaurer b leur ami-
Midi Socialiste
fiée b Cerbère.
Une résolution commune
de ri. O. S.
et de la F. S. I.
ABONNEZ-VOUS, vITE
centre d'ébergement du Gard ou
de l'Ardèche.
D'autre part, 150 enfants arrive-
PI. ts. S. 000alae.S.L000lOnutlno
DIS AUJOURD'HUI
gis dans les camps de vacances tle
Le quotidien de Militants,
Démocrates
de
tion. De là on les dgera sur un
la
Ville et de la Campagne.
130CIETE MERID1ONALB
D'IMPRESSION
IB.
rue DoquelaMe, Toulouse
TH. s 200-43
ront par la route. Ils seront hab.'
In Mauresque, à Port-Vendres. CI
enfants proviennent de lao colonie
d'enfants de Llansa.
Londres, D janvier.
les bureaux sis
soir, à Londres. une réunion eommune
à laquelle assistaient des delegués du
Labour Party, des Teade-Unions, de la
C. G. 'P. et du Parti sociailsie S. F. I. o.
000115 réunion, assistaient G. Latham qui présidait, représentani le
groupe parlementaire du Labour Part.,
No. Baker et Gillies pour le Labour
L'EXODE DES REFUGIES
Le G4 rant
travaux Ware
Journaux
Brochage
Sans nouvelles
d'un cargo
ayant à bord
28 hommes
Parti de Caen, il signala sen
passage à Oueseant, mate cnr"
l'attendit vainement à Nantes,
but de son voyage
«y a malheureusement
lieu de craindre
qu'il ne soit perdu corps et biens
Nantes,
d'une caisse agricole
Le journal des légionnaires
Celui-ci appelant au secours
et blessé d'un coup de feu
Da. I. milieux
janvier.
commanda pat le capital. damet, sut
était attendu à Nantes lundi da.
l'après-midi, et qul a un équipage de
vingt-sept hommes
Cl bateau, sases vie. déjà, jauge
1265 tonnes et t avait été décidé que.
Peadant acte séjour à Nantes, il serait
procédé â diverses réparations devenues
urgent..
Le e Cabourg s était parti de C.n,
le 20 janvier, avec un chargement de
20. tonnes de charbon pour les Chemine de fer de l'Etat. Il passa à Ou.
Manieuse, 2'. janvier On. Sada/mer sant dimanche dans la soirée M. es,
Une audacieuse agression a été commi- radio, signala son passage d la pointe
se hier soir b 20 heures, dans la petite .bretanne. Dem, cette date, an est sana
commune de Magstatt-le.as, à quel- nouvelles du na.re et aucun peste de
a été interdit à Prague
Prague, 25 janvier.
Le Narodnt Ou
voboaoni, organe des anciens légionnaires tchéco-slovaques,
Sté suspendu
comme a entaché de bénésisme t, dite
ques kilomètres de Mulhouse.
Comme tous les soirs /e caissier de la
Caisse agricole, M. Joseph Sutter, n'a.
dans les milieux renseignés. Cette m
sure a été décidée au lendem.n du
retour de M. Chvalkovsky de Berlin.
radio n'a capté de message.
pu'eueptcurde
p'Ue' eétmeerle
n'a-t-II pas signall m en-
tait rendu â son travail pour liquider
Le .dacteur en chef de ce journal,
On apprend, se soir, que d. pa...
que, envoyait de temps en tenons au dee pas derrière lut Levant la tête, Ils. de bateau ont été découverts au large
Star.. 0.oimeeni des articles dans Vit en présen. de deux bandits mas- de Vile Molène. Faut-il faire un rapprolesquels Il polémiquait avec Karel Kra- qués qui braquaient deux revolvers sur chement entre cette découverte et le
lui.
mar, homme politique de droite.
silence dl. navire 7 On voudrait espéInstinctivement, M. Sutter voulut rer nrce non.
HIlit enquête air M. Jean Masaryk
couvrir de ses mains les liasses de bilPrague, 25 janvier.
M. Se. Masa- lets de banque étendues sur son bureau,
ryk, ancien ministre de Tchécoslovaquie mais l'un des bandits tira une bene de
à Londres, sera l'olliet d'une enquête. revolver 0010 ,0 direction. La balle tra- 4.740 (SERVES
Un communiqué officiel de Prague an- versa la veste de II. Sutter. Les banSE SONT PRODITTES AUX
nonce qu'd la suite d'informations de dits prirent alors tout PargeM liquide
journaux tchécoslovaques sur des .- de la banque
enfouirent dans
ETAT-UNIS EN 1937
..afin. faites par M. Jean Masaryk une serviette. Il y avait environ 50.000
sur le territoire américain, le ministre
Ils
Voici qu'elle a été l'importance
du
mouvement de prot.tation ouet poursuivie avec la plus grande ri- dans la rue, que l'un des bandits se re- vrière aux Etats-U.is, calculé en
ueux.
tourna et tira un second coup de feu fonction des grève. qui . sont proavec un ca e-f
ter s'affale., atteint dans /es jambea On I: duitm et du nombre d'ouvriers
trouva seulement plus .rd.
qu'enm ont atteint.
Party, C. Hicks pave les Trade-Unionsi
reanre
sr
secours. A
ppeine
t't nom uulre
°Ur' taear
avait-11 fait de. pas
'
Démocrates!
Le blessé n'a , donner qu'un signa-
lement très vague de ses agresseurs. I/
sait seulement stells portaIent dee votemen. uses, des masques confectionnés
ABONNEZ-VOUS AD
MIDI SOCIALISTE
.à
SOYEZ DE NOs AMIS.
t n;:, 41: dené, dLre
7n.q:Utuà
dits étaient en courant de la disposition
Le
de Brouckère et Adler no. 17 O,a )
Marseille, 26 janvier.
vement des réfugiés d'Espagne sur
mou-
DARRICAU.
DEPUIS DIMANCHE
maritimes nantala on est fort Inquiet
sur 0, 5001 du vapeur 4 Cabourg >.
attaquent le caissier
des Affaires étrangères tchécoslovaques
a décidé qu'une enquête serait ouverte
Ils seront dirigés sur Perpignan
pour contrôle d'Identité et vaccina-
des
masqués
tchécoslovaques
s
rc n PARMI et, 500e Cris, . Mêlaient
les noms de ts CORSE: si et de « Tu.
NISIEI
Les hurlements et invectives ont
pris de nouveau à la fin du discours.
Pais, quand la mannestanon fut ter.
minée, des corteges 55 leun. fascistes,
d'Olives de l'Académie, de l'éducation
physique, etc.. ont parcouru les rues de
la ville pour pinson devant les deux ane
bassades d'Espagne en chantant Oes
chansons dont la France formait la
leitmotiv.
occupée par I. fore. franquist..
Lev. Sychrawa, est président de In les travaux courants. Contrairement à
pu gagner quelque havre pour
On offirme que les nationalistes M.
rmu, se0.0-u'
section tchécoslovaque de la 51.0,2.0 s,cioà.,,hald)ered
mettre d l'abri de la tempête O
ont rétabli totalement la ligne de On dit que M. Thomas Garrigue Masa,
0011
N.
ne
le sait.
front, telle get...11e était avant le dé- cru, premier président de la Républi- dans ses comptes, il entendit subitement
but de l'offensive républicaine.
L'adversaire a abandonné des centraines de cadavres et de prison.
vée b Cerbère de 1.200 réfugiés en-
autour du
ARQUES, prix spéciaux pour ban-
%rance nationaliste eontinue, les der-
On anCerbère, 26 Janvier.
nonce pour demain vendredi l'arri-
Pr..
Porter atteinte h la
ouvrière
la vôtre
seule, défend
ms intéiSts.
GrOUPOOVOUS dom
BESSIERES (Haute-Caronae)
MILITANTS SOCIALISTES, ou des.
cendre ? à BESSIERES, a AU FAL.
SAN DORE > Ancien Maxisn's, Paul
Deux bandits
toutes les matrone d'user de tous les
i.e 00005 çapulalrn pnelilen abolIt m.t.
,nctoens 4 leur ronéo pour amposer
see comit. Muata à organi.r partout
politians d leurs gouvernements
l'action par 0m meetings, des dé/éga CINQ SAVOIA SUR ALICANTE
respectifs en vue d'une action adéquate
tions d la présidence du Conseil, dm té
Cinq icette
26 janvier.
Alicante,
légrammm de tous pour réclamer l'ou a Savoie. 8, venant de la base de et immédiate.
verture de la frontière. Le peuple dç Palma de Majorque, ont lancé, vers
France doit tafia entendre sa voir.
13 heures, une quarantaine de bom-
ÉRICMNE
mir..Ln EXTdRA
emi
parti fasciste avaient usé convoqués
pas, ta 11. ne. Avant ta fermeture des
bureaux sel,, magasin% de longs cor-
d,Mreocratiques et pacifiguçe pour des
contributions semblables et pour faire
leur passible par d'autres moyens en
vue d'atténuer les sou) franc. infli ées
suée de la zone de guerre catalane. au adapte espagnol par l'agresseur..
C. znalheureus. met.. de a. Cette conférence fait appel ma outre
en- puer. dee seront réparties dans d toua les organismes affilies aux deux
°1. diverses communes du départe- internationales et mue dêniocratss de
nouvelle sietosre reit est en train de
construire, la foule, en chur, a crie
d'autres
Dans rama-midi, les adhérents du
La préf.Agen, 26 janvier.
tarde
Lot-et-Garonne
vient
d'être
erra. et d. munitions néee.aires h la avisée de l'arrivée imminente de
sécurité de la Fran..
Il demande que le gouvernement cinq cents femmes et enfants éval'ouverture de la frontière républicaine
beauCoup
LA MANIFESTATION
AVAIT ETE ORGANISEE
La manifestaRome, 26 janvier.
tion organisaa place de vensse pour cesemer la prlee de Barcelone a été rom
casion d'une violente phse S partie sle
la France de la part de plusieurs dizaines de milliers de personnes qui avaient
ête réunies devant le palais de Venise.
élull actuellement dans divers hotess de
Exprime ea satisfaction profonde de
de l'Espagne
muselle, oil ils attendent qu'il soit l'action
rembeeeee en tragiquee
sa
du gouvernement français en
tuerait pour la sécurité de /a France Stattle Sme leur sort par les services fournis.. 45.000 tonnes de farine
l'installation sur la frontière d. Pyrê. de la 'MUSC/Ire,
pour ravitailler la population civile et
nées des troup. d'invasion 1./0-alleles réfugiés de la Catalogne, ainsi que de
egiegsse
Messin,
rouges était a No pasaran n. NOUS mmmn passés et je vous dis que nous pas.
ga.e pour an crime intolérable;
omca,
da la
transformé, on est fort, on est heureux. Le flacon :6 /5^. 5o
Chez votre Pharmacien.
FARINE ou alLÉ
ment de
parmi nos ennemis mordent en ce me.
ment la potissince.Le mot d'ordre des
ments adviens répétés de la population
l'ar""" "é
bonheur.
POLIRL
Par les magnifiques troupes de Franco
es par nos intrepides légionnaires n'a
pas Sté battu seulement. Le gouvernp
civile de Barcekne, défi ouvert d la
condamnation récemment prononcés
de la frontière espagnole
par la Société des Nations;
Attire l'attention sur le danger que
les troupes franquistee pourraient se
servir de gae asphyxiante, et insiste
Des meetings sont organisés'Zre,,uaxasarno,ènsejg eMs'sreeisliseo
sants des puissances étrangères au pour affirmer que les gouvernements
anglais et français devraient faire cos:On nous communique
Bureau du Front ponulalre de /a conflitLe
uns mainmise,. da refuglês sont mitre qu'ils tiendraient t'emplis des
" A notre santé I " car la santé c'est le
ecefeediaadeet-leille
l'infamie der rouges et avec celts des
and-bolchevistes du monde entier. La
splendide victoire de Barcelone est un
autre chapitre de la nouvelle histoire
de l'Europe que nous sommas en train
do «instruire. tLe foule crie h « Paris! s,
commises depuis peu par les troupes
d'invasion, notamment le nutesacre de
deux cents femmea et enfanta .1 HanLes derniers miliciens devant la Généralité da Catalogne. à Bar./one.
ta-Colonna, les attaques aériennes déMar.seille, qui ne s'était Jamais ta- fibérées, par bombes et Mitraillons.,
près de deux Rus, eue des réfugiés déearmés le long drs
Bureau du Front Populaire terrompu
rout., aussi bien que les bombardes'accentuedepuisles
tous
Jours.
En dehors des navires de guerre
britanniques ou amérisains, dont
"g"rdé'tousles
*Puis
q"-s
cargo
rante-huit he ures,
qui ont touché les ports gouverne-
a PARIS. PARIS,
monte de toutes les villes de l'Espagne,
désormais completement libérées de
Réprouve les nombre.. 0.00Eéz
Mea
.ciant, est aliParu au balcon, il sa été
salai par une vibrante accianzation.
Dès Ie debut de son discours, Il a êta
Ville est parc
Rome, 26 janvier.
par la tialle nul, à rano.,
vois., une animation énorme Y règne. hen test antibolehemcates du monda
De tout. parts, les Romains affluent enfler a, a one des Imprécations contré
vers sa Mace de venNe, pour rater la la France.
victoire de Franco, la prise de Barcei
Guano M. mussonni a para d'une
lone.
LA FOULE A CRIE
ment légitime, se fond av. celui sud
Réitére la dene.tde que /a frontière
fran.-espagnole soit ouverte au passage du matériel de guerre et que le
droit légal du gouvernement espagnol
de s'acheter des armes ksi soit re-
toute joie, la recette de la réussite, c'est la
santé. Pas d'optimisme, de confiance en
soi, de gaieté, de courage, d'activité sans
la santé. Voulez-vous être heureux? Soyez
a NOUS PASSERONS >
Vers 7 heures, du palais de Venise,
M. Mussolini a prononcé la harangue
suivante devant la foule rassemblée à
l'o.asion de la prise de Barcelone s
Le cri de votre exultation, pleine-
gleterre et les autres nations démocra-
Le secret du bonheur, la source de
tsssu se sont dirigés sers le Cur de Ni
ville et quand. à la 11. 15, M. mussolini,
M. MUSSOLINI A LANCE
1931
810
1.695
2.014
4.740
1937
341.817
1.168.272
1.117.213
1.860.621,
I,s Etats-Unis n'échapp.t paOn
plus que la Fr.er aux mouvements
revendicatifs de la classe ouvrière.
SONT
LICS
MEILLEURS
GILBERT
CAPIEZ
LES
Les r.ea des joues de la fillette
don dragées du baptême:
tir un beau poulet, éplucher de la fendit contre la volonté et les a/lé- apportant
s'effacèrent.
un
beau
cornet.
gations
de
Maghod.
salade, comme cela madame n'auAlors, faut point que je m'en
Elle disait « au revoir > ce soir,
Il le fallait, non pas pour Ale,
rait yas à sortir.
petit
le
train
au
car
elle
prenait
pour
Legere comme une bergeronnette mais pour tout le monde..,
VU.77als si, mon enfant. Seulejour.
Théo.
elle s'éloigna.
La fillette caquetait, toute rose ment, je vous demanderais de pasQue
le
divorce
soit
à
l'av.tage
de
faire
un
essaya
Jaequehne
. joie, et Jacqueline sourit en ser chez un médecin et de me :enpeu de musique, mais malgré elle, de son mari, c'était justice puis- de
voyer,
l'écoutant
qu'elle
avait
fut,
comme
une
couelle était inquiète et triste.
Pour sûr, mais qt ni que vous
La
nuit
de
la
jetme
femme
fut
Pr.ant im indicateur de che- pable.
avez ?
mauvaise,
fiévreuse,
agitée.
Qui
comprendrait
qu'elle
n'était
min de fer, qu'en pays wallon on
Mal à la gorge, ou plutôt dans
A plusieurs repriSm elle s'éveilla
el 0
appelle a guide s, elle suivit son alors qu'une malheure.e ?
aven mie impression de malaise,' le cou.
amant dans son trajet
Théo aurait voulu que la terre
kallez vans recoucher, ie cals
A cette heure, il était à Paris, ne entière apprit les trist...« de la portant la main à son con.. Il était vous faire bouillir des feuilles de
brûlant
elle
faisait
nacre,.
Marie de Wailly faisant
pour
se
qUe le traverSer
vie d'épouse de la jeune femme
Elle pensa l J pria froid cet rOnre.
rendre à Chevreuse.
pour que, lorsqu'elle reparaitrait après-muli en dormant au bord de
La jeune femme liements, chez elMIII8811.11111Voyageant dans une auto fer- dans le monde, à son bras, portant
le et te remit au lit. Ede te sentait
et
je
vais
avoir
mal
a
la
l'.u,
lever
haut.uent
mée,
il
fendre
une
maracas:11.We
non nom, elle ,put
horriblement lasse et tout tournait
gorge.
Et vous voudriez accepter, de- de ; ma sceur a marié le maçon du malchance pour qu'il trouva en fa- In tête et braver l'opinion.
autom folle.
manda la jeune femme, souriante. village.
Vers le matin, son malaise ang. de José.
f toccement, elle oit l'infusion
Et cela veut dire ?
C'était
impo.ible.
Dame, c'est un honneur qu'on
mentant, elle se leva et descendit a brûlants et recosnmanda
Quelle décision allaient prendre
Que
je
serais
bien
deux
jours
Et devant cette impossibilité, m
a eussme.
Me fait.
les deux amis et quels coneeils donen route,
Le aocteur, n'oubliez pas...
Déjà, so. 1m armes, parée de
vague plus .mbre de trist.se enAcceptez-le donc.
Qu'à cela ne tienne, alles ma nerm e célèbre u000st
Om oui
ses
plus
beaux
atours,
la
petite
bonveloppa
son
cur.
Elle
songea
N'allait-il pas dire que la jeune
Merci bien, Madame, mais voi- fille, amusez-vous bien et tenez,
ne
trempait
des
tartines
de
beurre
Déjà,
la fillette se sauvait. Elle
Je
l'aime
plu.
Men
là... chez nous, on baptise 1m en- voici de quoi acheter la robe de femme devait paraître et attaquer
ce que salé et de confiture dans du café na, attrapa un mince paquet et qu'Ilia
me,
car
à
moi
qu'importerait
fants aussitôt qu'on le peut, il fautk
lait.
la villa, courant vers Dicant.
A/ors, se séparer de Théo pen- le monde dirait de lui.
drait que je parte deroain...
A
la
vue
de Jacqueline, elle 1 Faire la tasse de tisane et /a por Dans
la
main
de
la
petite
bonne,
Puis
elle
sentit
une
bouffio
de
dant
de
longs
mois
pour
que
JacQui vous en empêche ?
ter a la eune fer.e asct mis c
rouge de plaisir, Jacqueline glissait queline garda le beau rôle.
chaleur monter à son cur et le di- s'écria
C'est que Monsieur n'eut pas un billet de cent fran..
Dieu
du
ciel,
c'est
bien
Mapetite bonne en retard, aussi elle
la raison, mais le cur de iater sous une pensée généreuse. dame.
« gampad >.
là !
La fillette se confondait en re- In C'était
la
petite
bonne
lui
fit
Le
soir,
jeune
femme
repoussait
les
p..
La jeune femme déclara s
Au loin, elle crut entendre la deQue cela ne vous inquiète pas; merciements et en pro
ses
adieux.
de la raison.
I mie de cinq heures et tourut
Elle allait faire toutea les provi- , ,nées
Je suis un peu souffrante.
elle serait là,
Je ne suis pas peureuse.
Dans
deux
jours,
Pourtant,
il
fallait
qu'elle
se
déeh- I
C'est que je vais à Audemar- sions, préparer des fruits, faire
s
FEUILLETON DU MIDI
(56)
I
ESCLAVES
L'ORpar
s
s
j
LE LAIT
EU
L'EPARGNE
fort. Son train liait à 5 h. 40. Es-
soufflée, rouge b éclater, elle arrivait à la gare, comme le train y on.
trait.,
Prendre son billet, grimper dans
un waigon de troisieme classe et
tomber haletante sur la dure ban-
quette de bois, fut pour la fillette
l'affaire de deux mmut.. Il était
temps. Le chef de gare donnait son
coup de sifflet.
Ce fut alors que la vayageuse
pensa
le méd.in ?...
Puis, aves sa philosophie de fille
des champs, qui se moque d'un mal
de gorge, elle se dit
Madame guérira plus vite avec
mue feuilles de ronce qu'avec son
méd.in.
Et elle n'y songea plus.
Après le départ de sa domesti-
que, Jacqueline s'était assoupie. El-
le ne s'éveilln que vers midi, trem
pee de sueur. Et, toujours au cou;
la mémo
énervante
sensation
dari/mireuse,
Déjà si tard,
en regardant ia pendule, fit-elle'
et ce médecin
qui ne vient pas., Il faut que je me
iève... Qui lui ouvrirait ?
(A suivrai.
EN CARAFES ccr PUR, SAIN,
CACHETEES 'ne" HYGIENIQUE
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

Documents pareils