Pas de Calais - La Fibre Numérique 59/62

Commentaires

Transcription

Pas de Calais - La Fibre Numérique 59/62
En partenariat avec :
Lot 5 : le déploiement du THD :
risques et opportunités pour
l’emploi dans le secteur des
télécoms en Nord-Pas-de-Calais
Comité syndical, 20 février 2015
www.ambroisebouteille.com
Le déploiement du THD : Risques et opportunités
pour l’emploi dans le secteur des télécoms
en Nord-Pas-de-Calais
Objectif 1 : Evaluation des besoins en ressources
humaines induits par les déploiements Très Haut
Débit / fibre optique en Nord-Pas de Calais
Précisions méthodologiques
2
www.ambroisebouteille.com
Un panel de professionnels représentatifs des acteurs du déploiement en NordPas de Calais
 8 opérateurs et fournisseurs interrogés :
- des opérateurs commerciaux (Free, Numericable) et opérateurs de gros (Altitude Infrastructure, Covage,
SFR Collectivités)
- des fournisseurs de câbles (Acome, Prysmian Draka) et de droits de passage (Arteria)
- en plus des échanges réguliers avec les grands acteurs des télécoms en France (Orange notamment)
 17 constructeurs de réseau / entreprises d’installation interrogés :
- des entreprises d’envergure nationale (à noter : au sein de ces groupes, ont été interrogés en priorité
les opérationnels, directeurs régionaux, responsables de centres de travaux implantés en région ; et, en
complément, dans certains cas, les chefs de projet FttH au niveau national)
Parmi lesquelles : Axione, Circet, Cofely Ineo, Eiffage Energies, ERT Technologies, Graniou (Vinci), Sogetrel, SPIE, etc.
- des entreprises locales (PME/TPE)
Parmi lesquelles : Satcoms, SND, Greselle Electricité, Etablissements Duez, Etablissements Tromont, STEG, etc.
 ensemble des acteurs directement impliqués dans les déploiements (donneurs
d’ordre / sous-traitants rang 1 / sous-traitants rang 2)
 des échanges très qualitatifs avec des opérationnels du Nord-Pas de Calais
 une variété d’entreprises, tant en termes de taille qu’en termes de positionnement
sur les déploiements
Cartographie de la filière
4
www.ambroisebouteille.com
Le déploiement d’un réseau FttH : des prestations variées et successives
Une filière jusqu’à présent essentiellement dessinée par ses donneurs d’ordre
 Modèle dominant chez les opérateurs privés : les contrats-cadre nationaux
 les choix faits en termes de consultation, de découpages géographiques ou techniques sont
ainsi susceptibles de conditionner le paysage des entreprises intervenant dans le déploiement
Des attentes fortes quant aux déploiements portés par les acteurs publics
Selon les professionnels de l’installation entendus,
 les engagements des opérateurs ne sont pas exempts d’incertitude (contexte économique contraint ;
rapprochements en cours d’opérateurs ; absence de sanctions pécuniaires)
 les projets portés par l’initiative publique représentent un « marché d’avenir » : beaucoup de
professionnels interrogés partagent la conviction que la capacité des acteurs publics à
assurer des déploiements, dans un horizon temporel défini, enclenchera un « effet boule de
neige » (y compris sur zone privée)
7
Les emplois mobilisés dans les déploiements et
les pratiques GRH des entreprises
www.ambroisebouteille.com
Des emplois, tant « spécifiques fibre optique » que « traditionnels », sont
mobilisés sur les déploiements
Exemples de métiers spécifiques à la fibre
Soudeur optique ; Technicien
FttH ; Technicien mesures et
tests ; responsable de chantier
FttH
Projeteur
Piqueteur

étude

négo. de sites


travaux public

installation
horizontalité
négo. syndic
Technicien client


installation
verticalité
raccordement
abonné
Technicien
mesures et tests ;
technicien client

maintenance
Négociateur
syndic.
Ingénieur
réseaux
Dessinateur
Négociateur
de sites
Métiers du génie
civil :
conducteur
d’engins, chef
de travaux,
terrassiers, etc.
Tireur de câble ; Monteurcâbleur
Exemple de métiers NON spécifiques à la fibre
En rouge, les métiers sur lesquels
l’enjeu compétences est le plus
important selon les professionnels
interrogés
Sur fond grisé : les emplois qui
seront majoritairement locaux
Des politiques GRH différentes selon la taille des entreprises et amenées à
évoluer en fonction de la volumétrie des travaux
« Mobiliser les équipes existantes » : les déploiements seront d’abord assurés par les
équipes déjà en place au sein des entreprises ; la question du renforcement des équipes
interviendra dans un second temps en fonction de la volumétrie des travaux et de la variation
des autres activités

 Entreprises concernées : toutes, quelle que soit leur taille
10

« Développer la polycompétence des salariés et nouveaux entrants »
entre les différentes activités de l’entreprise
« à l’intérieur » des prestations FttH
 GRH des entreprises susceptibles
 GRH des entreprises susceptibles
d’intervenir en rang 2 et qui n’interviennent
pas exclusivement dans la téléphonie
d’intervenir en rang 2 avec activité télécoms
significative
 GRH des majors dans un 1er temps
11
« Industrialiser les process »
 GRH des majors dans un second temps
(lorsque les déploiements seront en phase
de croisière)
12
Volumétrie des déploiements
13
www.ambroisebouteille.com
Concernant les prévisions d’activités et les besoins en emploi induits : des
projections économiques croisant plusieurs variables déterminantes
 les intentions de déploiement des donneurs d’ordre (tant opérateurs que Syndicat mixte)
 les différentes architectures de réseaux et solutions de déploiement
 l’expression directe des professionnels interrogés
(GPON, P2P)
(concernant les métiers, la GRH, les temps d’installation,
etc.)
 les caractéristiques territoriales du Nord-Pas de Calais (nombre de logements; répartition individuel –
collectif ; densité des différentes zones, etc.)
14
Partie horizontale
Prévisions de locaux raccordables en FTTH par zone dans la région Nord-Pas de Calais
Source : IDATE (estimations internes et base Tactis pour la zone publique)
Partie « verticale »
Prévisions de raccordements de locaux en FTTH par zone dans la région Nord-Pas de Calais
Source : IDATE (estimations internes et base Tactis pour la zone publique)
Les emplois induits par les déploiements
www.ambroisebouteille.com
A la pointe des besoins, près de 1750 équivalents temps plein (700 pour les
déploiements horizontaux et 1050 pour les déploiements verticaux)
 Parmi les 11 familles de métiers concernés, 5 vont générer des besoins
significatifs
Nombre total d’ETP mobilisés
2015
2016
Bureau études
Négociation sites
Travaux publics GC
Tirage cable H
Soudure racc rec H
Négo syndics
Adduction
Maintenance H
Total horizontal
181
4
28
98
107
7
13
1
440
167
5
47
118
95
7
12
2
453
fibrage col mont
raccordé
maintenu V
Total vertical
210
248
8
466
183
302
12
497
19
2017
2018
2019
2020
2021
Déploiements horizontaux
183
144
59
32
32
9
10
11
8
3
124
146
150
140
16
247
281
297
257
61
122
96
106
83
35
10
9
10
8
3
18
17
18
15
6
4
5
7
8
9
718
709
659
550
165
Déploiements verticaux
210
134
152
108
68
457
579
735
865
907
18
25
34
44
54
685
738
921
1 017
1 030
Ensemble des déploiements (horizontaux et verticaux)
2022
2023
2024
2025
0
1
9
33
19
2
3
9
76
0
1
9
33
19
2
3
9
76
0
0
0
0
0
0
0
9
9
0
0
0
0
0
0
0
9
9
37
930
65
1 032
37
920
75
1 032
0
841
85
926
0
729
94
822
Besoin d’ « entrants » pour doter ces postes (création de poste +
renouvellement)
20
Répartition des entrants (1/3)
21
Répartition des « entrants » (2/3)
Polycompétence : 245 entrants/an max en 2017 ; mobilité interne : 315 entrants/an max
Les entreprises disposent de compétences non encore dédiées à la fibre optique, mais d’ores et
déjà spécialistes des déploiements de réseau, qu’elles mobiliseront en priorité dans le contexte
actuel, tendu en matière d’activité
Les indicateurs économiques du BTP actuels ne laissent pas présager une reprise
immédiate (-23% des mises en chantier de logements ; +4% d’augmentation des inscription
à Pôle emploi de profils BTP) Source : CERC Nord-Pas de Calais
22
Répartition des « entrants » (3/3)
 En conséquence, en l’état des indicateurs, environ 120/an max. de recrutement externe à la
pointe du besoin en 2019
 En termes qualitatifs, des besoins forts et déjà avérés sur des compétences rares : des
enjeux notamment sur des postes de techniciens FttH/raccordeurs
-
Réflectométrie
Activation des équipements / intervention sur équipements actifs
Capacité à s’adapter à différentes configurations / générations d’’équipements
1er niveau d’encadrement
 Travail important à réaliser :
- Pour avoir une visibilité sur les projets de chaque territoire en France et leur impact sur le NPdC
- Pour anticiper la fin du projet THD en regard des métiers d’avenir notamment liés à la TRI
 Ainsi, les déploiements de fibre optique permettront de créer et de
sécuriser un nombre d’emplois important qui permettront de
renforcer les filières et de faire évoluer des emplois
23
Les besoins en formation : premiers ressentis
 La formation continue à prioriser …
- en minorité, des flux de formations qualifiantes et complètes de demandeurs d’emploi, permettant si
possible de leur assurer aussi une employabilité après le pic de déploiement du réseau
- en majorité, des formations courtes et professionnalisantes sur les seules spécificités fibre pour des
salariés déjà présents dans les déploiements de réseau
- L’offre de formation des entreprises sera à prendre en compte
 … par rapport à la formation initiale
- Les besoins porteront aussi sur la mobilité interne et la polycompétence
- Les besoins ne portent pas en priorité sur des débutants, mais sur des professionnels ayant une
première expérience des réseaux
- Une réactivité nécessaire pour doter les postes, qui ne semble pas compatible avec l’engagement d’un
processus long de formation initiale (les besoins sont antérieurs aux premiers sortants de formation
initiale qui résulteraient d’une ouverture de section)
- Les formations à privilégier seraient des formations généralistes GC/réseau (qui constitue le cœur de
métier des entreprises) car il faut former sur des emplois plus durables et complets que la fibre
- Les flux de formation initiale semblent déjà présents
 L’offre de plateaux techniques existante est à valoriser
- Recensement en cours
- Il n’y aurait pas lieu, a priori, d’investir sur la construction de plateaux techniques complémentaires [à
confirmer, par la suite de l’étude]
24