LeCourrier_200214_TRANSMISSION

Commentaires

Transcription

LeCourrier_200214_TRANSMISSION
12
CULTURE
LE COURRIER
JEUDI 20 FÉVRIER 2014
Lost in transmission
PERFORMANCE • Au Théâtre de l’Usine
à Genève, «Transmission» divise.
Conçu par Christophe Jaquet,
Transmission est cette semaine
encore à l’affiche à Genève,
avant l’Arsenic à Lausanne. Un
spectacle qui divise, selon le
Théâtre de l’Usine. Pour notre
part, nous sommes encore loin
d’être réconciliés avec cette
autre moitié de nous-même
qui aurait pu s’en délecter.
Car avant toute chose, il y a
cette inconsolable déception
de ne pas y avoir trouvé, comme l’indiquait la distribution,
une comédienne qui brille par
son indéfectible audace, Laetitia Dosch. Il faut en effet attendre la toute dernière minute
pour la voir apparaître, mais
sur écran, en Cléopâtre gourou.
Surtout, dans cette capsule
temporelle qui se veut un héritage laissé à notre civilisation
en déclin, on s’attendait à rire
de nous-mêmes et du supposé
abêtissement de notre triste
humanité. Une thèse avancée
dans un récent article par
Gerald Crabtree, professeur de
biologie du développement à
l’Université de Stanford, qui a
donné du grain à moudre à
Christophe Jaquet, chanteur du
groupe Velma.
Pour en démonter ou en
infirmer la validité, Transmis-
sion convoque entre autres un
Einstein lénifiant, un Nelson
Mandela décati, une Catherine
Deneuve gâteuse ou encore un
Michael
Jackson
d’outretombe. L’humain de demain a
encore assez de cervelle pour se
gausser devant ces moments
de parodie portés par la
danseuse Anne Delahaye et les
comédiens Philippe Wicht,
Viviane Pavillon et Christophe
Jaquet lui-même, sur une
musique qu’il a composée avec
Renée van Trier, également
interprète ici. Si la palette des
«cerveaux» d’hier n’est pas
exemplaire sur toute la ligne,
l’idée de nous mettre face à la
vacuité d’un monde à refaire, et
à des zombis en perruque se
trémoussant en hommage à
l’art du mouvement, n’était pas
mauvaise. Le contenu, lui,
manque pourtant cruellement
d’épaisseur. CÉCILE DALLA TORRE
Jusqu’au 23 février, Théâtre de l’Usine,
Genève, www.theatredelusine.ch, puis
du 4 au 13€avril, Arsenic, Lausanne,
www.arsenic.ch
> Ce soir à l’issue de la représentation,
discussion autour de la question
«L’intelligence humaine est-elle en déclin?» avec l’équipe du spectacle et Ivan
Rodriguez, professeur du Département
Evolution et Génétique de l’Université
de Genève.

Documents pareils