Cheb Khaled clôture le FIRO - Portail des Marocains du Monde

Commentaires

Transcription

Cheb Khaled clôture le FIRO - Portail des Marocains du Monde
Cheb Khaled clôture le FIRO
Ils étaient plusieurs centaines de milliers de festivaliers à attendre la montée sur scène de Cheb
Khaled qui, comme à son accoutumée, a enflammé la scène enchainant ses tubes à succès.
Cheb Khaled a ainsi gratifié ses milliers de fans, qui ont accompagné les paroles et les rythmes
de ses chansons, en interprétant les éternelles "Aicha", "C'est la vie", "N'ssi N'ssi", Didi" et bien
d'autres de ses fameux répertoires ayant fait un tabac. Le stade a été en ébullition lorsque la
star du Raï s'est enveloppée dans le drapeau national en arborant le portrait de SM le Roi
Mohammed VI.
Oujda, capitale mondiale du Raï
Cette soirée de clôture a été, de même, marquée par d'autres concerts donnés par un gratin de
la chanson marocaine et algérienne en l'occurrence, Nasser Megri, Ahmed Chawki, Cheb Simo
ou encore Bilal Sghir. Par ailleurs, des hommages ont été rendus à plusieurs figures de la
région qui se sont illustrés dans différents domaines. Il s'agit de la grande figure du journalisme
sportif Kaima Belouchi, de la jeune championne du Maroc et du Monde arabe de cyclisme ainsi
que de la brillante élève qui a obtenu la meilleure moyenne en baccalauréat dans la région
(19,09). Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, sous le signe "La musique
raï
: patrim
oine mondial
", cette édition (1-8 août) a connu la participation de grosses pointures de cette musique parmi
lesquels Zahouania, Rachid Berriah et Reda Taliani. Fidèle à son essence, le festival, qui
propulse Oujda capitale mondiale du Raï, a également fait la part belle cette année à la
chanson marocaine moderne et populaire. Ainsi, le groupe mythique Nass El Ghiwane,
Nouamane Lahlou, Adil Lmiloudi, Ibtissam Tiskat et Mouss Maher ont été de la partie pour le
plus grand plaisir des festivaliers qui battent d'année en année le record dépassant les 500.000
personnes.
D'autres artistes se sont succédé sur les différentes scènes notamment Bouchra Khalid, Mister
You, Hamada Nay Nay, Cheb Abdellah Debdou, Cheb Ramzi, Cheb Azzeddine, Cheb Kader
Japonais, Cheb Aziz Taorirti, Cheb Abdellah Junior, Cheb Mounir, Cheb Mahjoubi, Cheb Didis,
Houssam Boutahar, Siham Chaoui et Ikram Abedelaziz. Dénicher les futurs talents, fait aussi
partie de la mission que s'assigne ce rendez-vous, cent pour cent musical, en offrant
l'opportunité aux artistes montants de côtoyer et partager la scène avec la crème de cette
musique désormais planétaire, confirmant ainsi l'originalité du Festival qui s'est décliné le long
des huit soirées programmées par les différents genres musicaux, les différentes expressions
musicales et la diversité des artistes.
Une offre artistique délocalisée
1/2
Cheb Khaled clôture le FIRO
A cet égard et forte de son succès des quatre dernières années, la cinquième édition de la "Raï
Academy
" a offert la possibilité aux jeunes talents de s'affirmer et de s'épanouir, en ce sens que les
candidats ont concouru sous l'encadrement d'un jury de choix, présidé par l'inégalable
Mahmoud Al Idrissi, grand chanteur et compositeur.
L'offre artistique se voulant délocalisée, des scènes ont été montées dans les quartiers de la
ville, avec une pléiade d'artistes de la région, en plus d'animations et de spectacles de rue. Par
ailleurs, des soirées artistiques et des shows ont été organisés au profit des pensionnaires du
centre carcéral d'Oujda.
Ne dérogeant pas à sa règle, l'Association Oujda Arts, initiatrice de cet événement, s'est
associée avec d'autres partenaires pour appuyer les initiatives de promotion de la culture et
l'artisanat de l'Oriental, mais aussi pour promouvoir l'ancrage de l'art visuel et le soutien aux
artistes dans cette région. Ainsi et dans le cadre d'un partenariat quadripartite entre l'Agence de
Développement de l'Oriental, l'Institut du Monde Arabe de Paris, l'Association Réseau d'art A'48
et l'Association Oujda Arts, la galerie d'Art de la place Ziri a accueilli une exposition baptisée "E
ntre nous, l'Oriental marocain
". Et la 9ème édition du FIRO restera gravée à jamais dans la mémoire des fans du raï puisque
l'Association Oujda Arts, a formulé une demande à l'Organisation des Nations unies pour
l'Education, la Science et la Culture (UNESCO) pour inscrire la culture raï sur la liste du
patrimoine mondial de l'humanité.
Le Festival International du Raï, qui se positionne désormais parmi les évènements artistiques
les plus attendus proposant des moments d'exception de musique, de partage et de tolérance,
a incontestablement acquis ses lettres de noblesses et doté la région de l'Oriental d'un
événement identitaire lui assurant son rayonnement tant à l'échelle nationale qu'internationale.
MC---ES. EN.
2/2