Est-ce possible d`apprendre à un enfant à jouer seul?

Commentaires

Transcription

Est-ce possible d`apprendre à un enfant à jouer seul?
Est-ce possible d’apprendre à un enfant à jouer seul?
Oui, il est possible d’apprendre à l’enfant à jouer seul et il est même souhaitable
pour son cheminement personnel.
Pour certains enfants le jeu seul est très facile, alors que pour d'autres cela est difficile. C’est là
que nous devons intervenir pour lui montrer comment s’organiser et être un modèle pour lui
apprendre à jouer seul.
Au service de garde, tout est dans l’aménagement des lieux et dans l’approche des intervenants.
Aménager des espaces de jeu seul dans la salle de jeu et surtout montrer aux enfants comment
jouer avec le matériel. Un enfant qui butine d’un endroit à l’autre a besoin qu’on lui apprenne à
utiliser le matériel mis à sa disposition. Il faut planifier des horaires où l’enfant aura à s’organiser
seul sans l’adulte qui anime, mais avec l’adulte qui supervise et enrichit son jeu pour l’amener
plus loin dans son autonomie.
Si l’enfant n’est pas habitué à s’amuser seul, on aurait tout intérêt à le lui apprendre, il en
retirera de nombreux avantages. Selon Mme Nicole Malenfant (professeur en éducation à
l’enfance), il faut valoriser son autonomie dans le jeu. Si l’enfant se sent gratifié quand il fait
preuve d’autonomie, il aura envie de recommencer.
Il ne faut pas s’attendre qu’un enfant entre 2 ans et 5 ans s’amuse seul dans sa chambre. On
aménage un coin jouet dans la cuisine, où il pourra s’amuser tranquille tandis qu’on vaque à nos
occupations. Lorsque l’enfant est concentré sur une activité, on évite de le déranger, on lui parle
lorsqu’il sollicite notre attention. Il est préférable de commenter ce qu’il fait plutôt que de le
couvrir d’éloges. Ce que l’enfant veut n’est pas nécessairement jouer avec nous, mais notre
attention.
Mme Malenfant suggère que pour combler son besoin d’attention et d’affection, on lui consacre
un moment privilégié de 10 à 15 minutes par jour. L’enfant décide de l’activité et on accepte de
rentrer dans son monde. Une fois le temps écoulé, on peut lui dire qu’on doit maintenant faire
autre chose et qu’on recommencera demain. S’il bénéficie de cette période de jeu exclusive, il
aura tendance à moins nous solliciter le reste du temps. Un tout-petit ne peut pas s’amuser seul
pendant de longues périodes. On vise des blocs de 10 minutes.
Oui, il faut jouer avec notre enfant, mais pas nécessairement à longueur de journée. Il faut jouer
régulièrement avec lui. Le jeu est le seul domaine où l’enfant peut tout décider, nous lui
remettons le contrôle. La période de jeu nous en apprend beaucoup sur l’enfant. Cela nous
permet d’observer ses capacités, son imaginaire, sa façon de décider et d’organiser le jeu. Pour
l’enfant, il nous voit dans un autre rôle que celui de parent ou d’intervenant. Attention de ne
pas en faire trop non plus, sinon il nous réclamera tout le temps. Il est bon qu’il s’ennuie de
temps en temps, les moments d’ennui favorisent la créativité, car l’enfant doit trouver des idées
pour s’occuper.
Jouer seul ne doit pas être utilisé comme une punition ou seulement dans les moments où l’on
demande à l’enfant de se calmer. Dans ce contexte, il devient évident que l’enfant ne
développera pas son intérêt pour jouer seul. Jouer seul doit faire partie d’une routine régulière
de la journée et être vécu par l’enfant comme un moment de plaisir. C’est lui le meneur!

Documents pareils