L`heure planétaire dans la révolution solaire

Commentaires

Transcription

L`heure planétaire dans la révolution solaire
Les trucs et astuces
Mais toujours en deçà du cadre de ce qu’annonce la révolution solaire.
Ensuite, on relève et analyse le degré symbolique du zodiaque sur lequel cette planète
se situe dans la révolution solaire.
Mon expérimentation se base sur les degrés Sepharial, mais quel que soit le courant
astrologique auquel on appartient, le type de
degré symbolique choisi se mettra sans aucun
doute en résonance avec l’ensemble de la
technique.
Le mot clé, l’image et le texte attachés à
ce degré vont nuancer, en atténuant ou en
amplifiant la force des événements annoncés.
Parfois, les caractéristiques du degré symbolique peuvent même être clairement annonciatrices de l’événement de l’année et/ou en
indiquer la finalité.
On observe ensuite le signe, la maison où se
trouve la planète maîtresse de l’heure, la
maison qu’elle régit et les aspects qu’elle
forme et qu’elle reçoit des autres planètes.
On va ensuite observer ce que représente
cette planète dans le thème de naissance. Le
signe et la maison où elle se trouve, la maison
qu’elle régit et également les aspects qu’elle
forme et qu’elle reçoit des autres planètes.
Finalement, on fait la synthèse de toutes
ces informations et on peut considérer que
l’on possède déjà une clé importante pour
l’interprétation des prévisions annuelles.
L’heure planétaire dans la
révolution solaire
Chaque année, le Soleil revient sur la position
précise du moment de la naissance d’une personne, d’une entreprise ou du commencement
d’un événement important, comme un mariage, la prise d’un d’emploi ou d’une fonction,
l’achat d’un immeuble, etc.
C’est ce que l’on appelle l’anniversaire de la
personne, de l’entreprise ou de l’événement
et plus précisément en astrologie, la révolution solaire.
Ce retour réel se fait parfois la veille du
jour de l’anniversaire, en fonction des années
bissextiles, mais a, de toute façon, peu de
probabilité de se faire à la même heure du
jour ou de la nuit d’une année à l’autre.
Chaque tranche de jour, du lever au coucher du Soleil et de nuit, du coucher au lever
du Soleil, variant en fonction des saisons, est
divisée en douze parties égales de temps qui
sont chacune régie qualitativement par une
planète, prise dans l’ordre chaldéen, c'est-àdire de la plus lente à la plus rapide.
La première heure du lever du Soleil de
chaque jour est régie par la planète représentant le jour de la semaine. Le Soleil pour
le dimanche, la Lune pour le lundi, Mars pour
le mardi, Mercure pour le mercredi, Jupiter
pour le jeudi, Vénus pour le vendredi et Saturne pour le samedi.
Il est donc intéressant de relever la planète qui régit l’heure du moment où le Soleil
fait son retour annuel exact, car elle va déjà
donner, de par sa nature, une coloration à
l’année. En fonction des aspects, une année
de mise en évidence ou d’hypertrophie du Moi
avec le Soleil, de grande sensibilité, d’émotivité ou de fluctuations, d’instabilité avec la
Lune, d’action ou de conflit avec Mars, d’échanges, de mouvements ou de dispersion
avec Mercure, de plaisir, de sociabilité ou
d’oisiveté avec Vénus, de chance ou d’excès
avec Jupiter et de profondeur, de réflexion
ou d’isolement, de blocage avec Saturne.
Pour ceux qui ne possèdent pas encore de
moyen pour calculer les heures planétaires, il
existe CHRONOS, un petit logiciel qui affiche, dans la barre inférieure droite de l’écran, l’heure planétaire en temps réel pour
n’importe quel lieu, paramétrable en domification Placidus, Regionmontanus, Campanus ou
Antique (maisons égales).
CHRONOS est téléchargeable gratuitement à
partir de la rubrique « Démos » du site
http://users.skynet.be/astrozodiac,
Fabienne Roelants
8

Documents pareils