GRIPPE A/H1N1

Commentaires

Transcription

GRIPPE A/H1N1
GRIPPE A/H1N1
Epidémie de l’automne 2009
Que Penser ? Que Faire ?
La grippe à virus A/H1N1, venue du Mexique, envahit le monde entier . Heureusement, elle n’est pas
plus dangereuse que la grippe saisonnière hivernale habituelle . Mais elle est bien plus contagieuse .
Son capital antigénique n’a plus circulé depuis la fin des années cinquante : les personnes plus jeunes
n’ont jamais été en contact avec ce type de virus . Par contre, les personnes plus âgées sont
probablement encore en partie protégées .
Les symptômes sont bien connus : maux de tête, fièvre élevée, courbatures et douleurs musculaires,
fatigue et manque d’appétit, gène pharyngée et toux sèche . Ils durent de 5 à 7 jours .
Le traitement reste classiquement : antipyrétique-antidouleur et repos . Les antibiotiques ne
servent à rien contre le virus . Le vaccin spécifique met deux semaines avant de protéger vraiment et
il n’est pas encore disponible, les antiviraux (type TAMIFLU, RELENZA) raccourcissent la durée de
la maladie, et sont à prendre seulement dés les premiers symptômes . L’hospitalisation n’est utile
qu’en cas de complications graves, selon avis de votre médecin .
Le Ministère de la Santé Publique réserve le vaccin et les antiviraux à certaines populations-cibles
(professionnels de la santé, personnes fragilisées, femmes enceintes, …)
Alors, que faire pour se soigner, se protéger ou éviter la contagion de cette grippe ?
Je ressens les premiers symptômes de la grippe
Cessez immédiatement vos activités et restez chez vous . Sauf avis contraire, faites venir votre
médecin à domicile, plutôt que de passer à son cabinet en contaminant vos voisins de la salle d’attente
Votre médecin vous prescrira quelques jours de congé de maladie, avec sortie interdite, pour éviter la
contagion .
Prenez un antipyrétique-antidouleur (type paracétamol, aspirine, ibuprofen) 3 à 4 x fois/jour (double
dose le soir, demi-dose adulte pour les enfants) . Repos, alimentation légère et boissons abondantes,
éventuellement un antitussif non fluidifiant . Arrêtez de fumer si possible . Patience enfin .
Les masques respiratoires sont peu utiles : ils ne retiennent qu’une partie des gouttelettes muqueuses
chargées de virus et il faudrait en changer plusieurs fois par jour . Utilisez un mouchoir en papier à
usage unique devant votre visage pour tousser, éternuer ou vous moucher . Jetez-le sur le champ dans
une poubelle à couvercle, et évacuez-les ou brûlez-les dans votre foyer chaque jour . Lavez-vous les
mains fréquemment et désinfectez-les plusieurs fois par jour . N’échangez pas votre nourriture, vos
couverts et vos effets de toilette . Ne participez pas à la préparation des repas et au rangement de la
vaisselle, rincez après votre usage évier, douche ou baignoire . Dormez si possible seul .
Si vous êtes fragilisés par une maladie chronique (diabétique, cardiaque, respiratoire,…), s’il n’y a
pas d’amélioration en quelques jours, ou si d’autres symptômes apparaissent, revoyez votre médecin .
Un de mes proches est grippé
Evitez de vous tenir longtemps face à la personne malade et gardez une certaine distance (+/- 1 m),
évitez aussi les contacts des mains et du visage . Lavez-vous souvent les mains et désinfectez-les
plusieurs fois par jour (produit liquide ou gel à acheter en pharmacie) . Utilisez aussi des mouchoirs en
papier à usage unique .
Si vous avez à soigner la personne, abordez-la plutôt de côté, ou par derrière, que de face . Portez
éventuellement un masque respiratoire durant les soins . Désinfectez vos mains après les soins
Demandez à votre médecin si un antiviral à disposition vous serait nécessaire .
Je ne suis pas (encore ?…) malade
Evitez les rassemblements de population, particulièrement dans les endroits fermés, chauds et
humides .
Tenez-vous plutôt de côté, que face à vos interlocuteurs, et évitez les contacts manuels et faciaux .
Lavez-vous les mains fréquemment et désinfectez-les plusieurs fois par jour .
Si vous êtes atteints d’une maladie chronique qui peut vous fragiliser, demandez à votre médecin si le
vaccin ou un antiviral à disposition peuvent vous être utiles .
J’étais grippé et je suis guéri
Votre organisme a triomphé du virus et vous a apporté une immunité solide et probablement de longue
durée . Vous pouvez reprendre sans crainte vos activités habituelles (famille, emploi, scolarité) . On a
besoin de vous .
Continuez à vous laver les mains fréquemment . Si vous êtes fumeur, profitez du moment pour
décider peut-être d’arrêter définitivement le tabac, avec l’aide de votre médecin .
Appuyez-vous sur votre protection pour porter attention à votre voisinage . Il y a peut-être, tout près,
une personne seule ou handicapée qui a besoin de soutien ou d’aide (quelques courses, aller à la
pharmacie, rentrer le courrier, apporter un repas, sortir l’animal de compagnie, …) . Soyez-en déjà
remerciés !
Une information encore : le virus A/H1N1 et celui de la grippe hivernale ne sont pas les mêmes .
L’immunité ou le vaccin pour l’un ne confère pas de protection pour l’autre, et inversement .
EN CONCLUSION :
Prenez soin de vous . Soyez prévenant à l’adresse de votre entourage . Prenez
patience et courage . Bonne chance .
Votre médecin traitant
G.M.G.M. asbl / 03.08.09

Documents pareils