travailler au japon

Commentaires

Transcription

travailler au japon
TRAVAILLER AU JAPON
1Législation et réglementation locale en matière d’accès à l’emploi,
autorisation de séjour, permis de travail
Il n'existe pas, à proprement parler, de visa de travail pour le Japon. La réglementation japonaise
définit en effet 27 titres de séjour différents, dits « statuts de résidence », correspondant chacun
soit à un ensemble d'activités spécifiquement autorisés (cadre ou dirigeant d'entreprise,
journaliste,...) soit à un statut personnel particulier donnant droit à séjourner au Japon (conjoint
ou enfant de ressortissant japonais...). Chaque statut de résidence est délivré pour une durée
déterminée (le plus souvent 6 mois, 1 an ou 3 ans) qui définit l'échéance du séjour de l'intéressé,
et donc la période de validité du visa.
A l'exception des titres de séjour « Temporary Visitor » (que reçoivent pour 3 mois les
Français entrant au Japon sans visa) et « Cultural Activities », tous les statuts de
résidence permettent de travailler sous les diverses conditions qui les caractérisent.
La procédure de demande de visa la plus fréquente est la procédure d'obtention du « certificat
d'admissibilité » : la structure d'accueil au Japon retire un dossier sur place auprès des services de
l'immigration territorialement compétents afin d'obtenir une liste des documents à produire,
lesquels diffèrent d'un statut de résidence à l'autre. Il est important de joindre au dossier une
lettre de motivation expliquant minutieusement le rôle qu'aura le futur employé au sein de la
structure d'accueil. Cette lettre devra être rédigée si possible en japonais, ou alors en anglais. Une
fois retourné, ce dossier est examiné par l'immigration. S'il est recevable un « certificat
d'admissibilité » est alors envoyé à l'intéressé qui doit le présenter dans les trois mois au Consulat
du Japon de son lieu de résidence pour pouvoir y demander son visa.
Le visa « Vacances-Travail » pour les 18-30 ans
En janvier 1999, le gouvernement français a signé avec le gouvernement japonais un accord
relatif au visa « Vacances-Travail » qui permet à ses détenteurs de découvrir le Japon tout en
exerçant une activité salariée pour une durée maximale d'un an, non renouvelable. Ce visa qui
s'adresse aux personnes âgées de 18 à 30 ans s’obtient auprès de l’Ambassade du Japon à Paris
(www.amb-japon.fr/vacances-travail/v-t.html). Comme son nom l’indique, ce visa n’a pas été
conçu dans le but de permettre de travailler au Japon mais dans celui de faire découvrir à son
détenteur le pays et sa culture, tout en exerçant une activité rémunérée. En conséquence, les
offres ont souvent pour secteur d’activité, l’enseignement de la langue française ou autre, en
fonction des capacités, ou encore la restauration. La langue maternelle reste cependant une
condition importante dans le choix du recrutement. D’autre part, bien que les salaires de
professeur de français aient sensiblement diminué ces dernières années, ils restent attractifs
(rémunération : entre 1500 et 3 000 yen / heure) et permettent ainsi d’avoir du temps libre pour
des activités culturelles. (cf. sites de la « Japan Association for Working Holiday Makers »
consultable à l’adresse: http://www.jawhm.or.jp/).
Enfin, le livre de Louise Southerden, autrefois détentrice d’un visa « Vacances-Travail », « Japan: A
Working Holiday Guide », dans lequel elle raconte son expérience peut être une éventuelle source
d’information supplémentaire et est en vente sur Internet en version anglaise.
-1-
Pour des informations plus détaillées sur l'obtention des différents titres de séjour, se reporter à la
brochure « Aide-Mémoire » pour le Japon réalisée et éditée par le Consulat Général de France à
Tokyo.
Tél. +81(3)5420.8800
Site Internet http://www.ambafrance-jp.org/
E-Mail [email protected]
2-
Situation du conjoint quant à l’accès à l’emploi
- Cas des conjoints Français de ressortissants Japonais
La réglementation japonaise n'impose aucune limitation aux activités que les titulaires du statut de
« conjoint de Japonais » sont autorisés à exercer au Japon.
- Cas des conjoints (non Japonais) de ressortissants Français
Le visa de conjoint permet de travailler 20 heures par semaine, à condition d'en demander
l'autorisation auprès du Bureau de l'immigration (Nyukokukanrikyoku). A noter que ceci est une
tolérance et non un droit.
3-
L’emploi au Japon
Le Comité Consulaire pour l'Emploi et la Formation Professionnelle de Tokyo (CCEFP) met en
contact des Français à la recherche d'un emploi avec des entreprises françaises ou japonaises au
Japon. Il publie mensuellement un Bulletin Emploi, regroupant les demandes et les offres
d'emplois, les demandes de stage ou de Volontariat International. Ce bulletin est adressé à tous
les membres de la CCIFJ et est affiché dans ses locaux, au Consulat Général de France à Tokyo,
et à l'Institut Franco-Japonais de Tokyo (http://www.ifjtokyo.or.jp/).
3.1- La recherche d'un emploi dans une entreprise française
Parler japonais est devenu une condition essentielle pour trouver un emploi au Japon. Mais la
maîtrise de la langue n'est pas suffisante, vous devez aussi pouvoir justifier d'une spécialisation
supplémentaire. Les formations les plus recherchées sont les suivantes : écoles de commerce ou
écoles d’ingénieur. La maîtrise de l'anglais est évidemment indispensable.
Si vous cherchez un employeur français, vous pouvez bien entendu faire acte de candidature
spontanée (lettre de motivation accompagnée d'un C.V.) auprès du responsable de la structure au
Japon (celui-ci est généralement Français mais le dépôt d’un C.V. rédigé en langue anglaise est
également conseillé par prévention d’un cas contraire).
L’annuaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française du Japon est en libre
consultation dans les locaux de la CCIFJ, dans la plupart des Chambres de Commerce Françaises
à l’étranger ou régionales en France, ainsi qu’à la Maison des Français de l’Etranger (MFE). Il est
disponible à la vente en France à la librairie du Commerce Extérieur, 16 avenue d’Iéna à Paris.
Les postes (à statut local) fréquemment proposés à des Français dans les entreprises françaises au
Japon sont les suivants : Responsable produit ou projet, Responsable marketing, Responsable
-2-
clientèle grand compte, Responsable commercial, Responsable d'un Bureau de représentation
d'une entreprise ou d'une région, Coordinateur (Agent de liaison), Responsable communication,
Contrôleur de gestion, Trader, Auditeur interne, Informaticien, Assistant(e) de direction,
Directeur de filiale.
3.2- La recherche d'un emploi dans une entreprise japonaise
La recherche d'un employeur japonais est une tâche beaucoup plus ardue. Si la maîtrise de la
langue japonaise n’est pas parfaite, il est déconseillé de faire acte de candidature spontanée. Le
meilleur moyen de trouver un emploi au sein d'une entreprise japonaise est donc de mettre à
profit ses relations, les contacts que l'on a pu établir au travers de conférences, colloques ou de
toute autre occasion.
Les étrangers, jusqu’alors employés par les entreprises japonaises pour leurs compétences
linguistiques, peuvent aujourd'hui occuper des postes dans les domaines du marketing, du
commerce international, du multimédia ou des relations publiques (pour ne citer que quelques
exemples significatifs).
Plusieurs journaux et sites Internet proposent également des offres d’emplois. (cf. fin du
document)
La forme du C.V. japonais
Elle est différente de celle du C.V. français ou anglo-saxon. Le C.V. japonais type est un
formulaire de 4 pages que l'on se procure dans le commerce (papeterie) et que l'on remplit à la
main. Les rubriques à compléter sont les suivantes: état civil, adresse, études suivies et formation,
expériences professionnelles, hobbies, motivation du candidat. Les formulaires varient dans leur
forme et dans certains cas il peut être fait mention de la profession des parents, du nombre de
frères et sœurs et de son état de santé. Dans tous les cas, il est nécessaire de coller sa photo.
Récemment, de nombreux candidats japonais présentent leur C.V. sous format informatique, de
forme identique à celui manuscrit ou avec une mise en page se calquant sur le model utilisé en
France.
3.3- Les arubaito
De l'allemand arbeit, ce terme désigne au Japon tous les petits boulots, jobs d'étudiants ou emplois
temporaires. Les arubaito sont rémunérés à l'heure et ne vous assurent pas de couverture sociale ni
ne vous permettent d'obtenir un visa de travail. Toutefois, lorsque vous êtes titulaire d'un visa de
résident autre que le visa de travail (visa d'étudiant ou de conjoint par exemple), vous avez la
possibilité de travailler 20 heures par semaine et les arubaito peuvent être une manne de
financement pour vous.
Si vous pratiquez le japonais et êtes titulaire d’un visa vous permettant d’exercer une activité
rémunérée, la plupart des arubaito offerts aux Japonais vous sont accessibles (serveur, vendeur,
livreur, etc.). Les rémunérations sont généralement comprises entre 750 et 1 500 yens + frais de
transport. Vous pouvez également faire paraître dans la presse en anglais ou afficher une petite
annonce pour donner des cours privés de français.
-3-
3.4- Les emplois accessibles à des non-japonisants
Si vous ne pratiquez pas le japonais, il vous sera plus difficile de trouver un emploi. Les jobs de
serveur dans des restaurants français ou autres habituellement fréquentes par de la clientèle
étrangère restent cependant accessibles. (Rémunération entre 800 et 1200 yens/ heure environ).
Les emplois permettant d'obtenir un visa de travail sont les postes de professeur de français dans
les écoles de langues. Il est préférable d'avoir suivi des études de lettres, mais d'autres formations
sont également acceptées, en revanche le minimum de la licence est exigé pour obtenir un visa de
travail. Vous pouvez prendre contact directement à Paris avec l'antenne française de l’école
NOVA qui propose de nombreux postes de professeurs de français au Japon. La rémunération
d'un professeur de français à plein-temps chez NOVA est d'environ 300 000 yens.
3.5- Les niveaux de salaire
Les niveaux de salaire indiqués ci-après font référence à des emplois avec un statut local.
Une fourchette de salaire est proposée car il existe des variations de salaire notables en fonction
du secteur d'activité de l'entreprise, de la taille de la structure, de la formation du candidat.
Les montants indiqués sont ceux d'un salaire brut annuel. Le salaire net perçu par l'employé est
d'environ 20 % inférieur au salaire brut annoncé. Sont prélevés les charges sociales, les
cotisations retraite et les impôts (en effet, au Japon l'imposition se fait à la source).
Quelques exemples de salaires (annuel brut) :
- Professeur de français : 3,5 à 4,5 millions de yens
- Responsable marketing /chef de produit junior: 4,5 à 7 millions de yens
- Responsable marketing (5 à 6 ans d'expérience) : 8 à 1 2 millions de yens
- Consultant junior: 6 à 8 millions de yens
- Responsable communication junior: 5 à 6 millions de yens
- Responsable d'un bureau de représentation : 8 à 13 millions de yens
- Directeur de filiale : 12 à 25 millions de yens
- Contrôleur de gestion junior + : 6 à 8 millions de yens
- Commercial junior: 4,5 à 7 millions de yens
3.6- Liste d'organismes qui peuvent vous aider dans votre projet de travailler au Japon
Pour Tous:
Tokyo Employment Service Center for Foreigners (emploi)
1st floor Hello Work Shinjuku Bldg, 2-42-10 Kabukicho, Shinjuku-ku, Tokyo
Tél.: 03(3204)8609
Fax : 03(3204)8619
http://www.tfemploy.go.jp/
Le TESCF n'accepte que les candidatures de personnes présentes au Japon.
Borgman HDI (emploi)
Tél.: (03) 3989-8153
Taiei Building, 1-25-3 Higashi-Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo 170-0013
-4-
Met en contact des demandeurs d'emploi étrangers avec des compagnies japonaises. La maîtrise
du japonais est nécessaire. Services payants.
Kimi Information Center (emplois/arubaito)
Oscar Building 8F, 2-42-3 Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo 171-0014 Tél.: (03) 3986-1604 Fax :(03)
http://www.kimiwillbe.com
3986-3037
Vous avez la possibilité de consulter le tableau d'offres d'emploi au Kimi Information Center ou
sur Internet.
Foreign Executive Women (réservé aux femmes) (emploi)
Azabudai Flat 301, Azabudai 3-3-27, Minato-ku, Tokyo 106-0041
Tél.: 090-7216-5171 http://www.fewjapan.com/
FEW offre, entre autres, des séminaires pour les femmes qui souhaitent trouver ou changer
d'emploi au Japon.
JAC Japan (emploi)
Tanbaya Building 4F, 3-2-4 Kojimachi, Chiyoda-ku, Tokyo 102-0083
Tél.: (03) 3262-8171 Fax: (03) 3265-0590 http://www.jacjapan.co.jp
Spécialiste dans le domaine international (marketing, commerce, publicité), informatique
(développement de logiciels, programmation) et financier, JAC Japan propose des services de
placement gratuitement.
Talent Bank (arubaito)
Tél.: (03) 3341-8989 Fax : (03) 3341-8987
2-6-3-902 Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo 160-0022
Présentez-vous le lundi matin de 10h à 12h à Talent Bank et vous pourrez vous inscrire dans la
banque de données de cette société qui travaille, entre autres, avec les chaînes de télévision de
Tokyo. Les jobs offerts sont divers modèles, traduction, etc. La pratique du japonais n'est pas
toujours nécessaire.
Student Guidance Office (arubaito)
1-17-1 Kamiochiai, Shinjuku-ku, Tokyo 161-0034
Tél.: (03) 3951-9105 http://www.naigai.or.jp/
Services gratuits et exclusivement destinés aux étudiants au Japon.
ADECCO Japan (travail temporaire)
Kowa Building No. 45, 1-15-9 Minami Aoyama, Tokyo 107-0062
http://www.adeccocareer.co.jp/
ADECCO Japan offre les mêmes services pour les japonais qu'ADECCO en France pour les
Français. Les emplois temporaires pour les étrangers sont essentiellement des postes de
secrétariat. Pour vous inscrire, vous devez impérativement posséder une très bonne maîtrise du
japonais oral et écrit et de l'anglais.
Chambre de Commerce et d'Industrie Américaine au Japon (emploi)
3-25-2 Toranomon, Minato-ku, Tokyo 105-001
Tél.: (03) 3433-5381 Fax : (03) 3433-8454 http://www.accj.or.jp/
Une liste des entreprises membres de la CCIAJ qui recrutent est disponible à la
CCIAJ et, moyennant 4 000 Y, votre curriculum vitae sera inclus dans le bulletin de la CCIAJ,
envoyé à ses 2 600 membres.
-5-
CCEFP-Tokyo
Iida Blg. 2F, 5-5 Rokubancho, Chiyoda-ku, Tokyo 162-0085
Tél : (03) 3288-9621 #122 ou 123 Fax : (03) 3288-9558
E-mail : [email protected]
Mise en relation des offres et des demandes d’emploi de ressortissants français. Publication d’un
Bulletin mensuel des offres et demandes d’emploi. Information générale sur le marché de
l’emploi et la recherche d’emploi au Japon.
Espace Emploi International (EEI)
48 bd de la Bastille, 75012Paris. Tél. : 01.53.02.25.77
Propose des offres d’emploi à l’étranger aux Français qui souhaitent s’expatrier.
http://www.emploi-international.org/
Pour les Professionnels:
European Training program (ETP)
Lancé par la Commission Européenne, ce programme permet aux entreprises d’envoyer un de
leurs cadres se former au Japon afin, plus tard, d’y développer, une activité. Ce programme, pris
en charge par la Commission Européenne, s’étale sur 18 mois avec une partie d’apprentissage de
la langue japonaise (un an de cours intensifs) et une période de stage en entreprises (6 mois). Les
stagiaires sont sélectionnés sur dossier (présenté par l’entreprise) et doivent également passer
quelques tests de culture générale.
Renseignements et inscriptions en France auprès de M. Marcel Périgot et Sandra Bertoli, 21-23
rue de Madrid, Paris.
Tél.: 01 53 04 94 44 Fax : 01 53 04 94 45
http://www.etp.org/ e-mail : [email protected]
Pour les Jeunes & les Etudiants :
Le visa « Vacances-Travail » pour les 18-30 ans
Référez-vous aux explications au début du document.
Le Programme JET
Créé à l’initiative des collectivités locales japonaises, ce programme a pour but de développer la
compréhension mutuelle entre le Japon et de nombreux pays dont la France, en invitant des
jeunes à venir travailler dans des collectivités locales ou dans des établissements scolaires japonais.
Ainsi, les postes proposés sont ceux d’assistant de professeurs de langues, Coordinateur dans le
cadre des relations internationales ou encore superviseur dans le cadre d’échanges sportifs. La
durée du contrat est fixée à un an à partir de fin juillet et peut-être renouvelée deux fois. En 2002,
environ 6 000 participants venus de 38 pays différents ont pu bénéficier de ce programme.
Pour être éligible, il faut être de nationalité française, avoir moins de 35 ans et être au minimum
titulaire d’une licence. Une bonne connaissance du japonais est indispensable. Les dossiers sont à
retourner avant fin janvier et les candidatures sont sélectionnées en février. Contact : Service
culturel de l’Ambassade du Japon, 7 rue de Tilsitt Paris 17e. Tél : 01.48.88.62.00.
http://www.fr.emb-japan.go.jp/sejour_menu.html
http://www.jetprogramme.org/
-6-
Le Volontariat International
Etre Volontaire International, c’est partir pour une mission professionnelle à l'étranger tout en
bénéficiant d’un statut public protecteur. Le V.I est placé sous la tutelle de l’Ambassade de
France.
De 6 à 24 mois, les missions s’effectuent : en entreprise ; au sein d’une structure française,
publique ou para-publique, relevant du Ministère des Affaires Etrangères ou du Ministère de
l’Economie et des Finances ; dans une structure publique locale étrangère (gouvernement,
ministères, municipalités, centres de recherche et universités publiques) ; auprès d’organisations
internationales ou d’associations agréées.
Le Volontariat International n'est pas du bénévolat. Les V.I. perçoivent mensuellement une
indemnité forfaitaire, variable suivant le pays d’affectation, mais indépendante du niveau de
qualification.
Destiné principalement aux étudiants, jeunes diplômés, ou chercheurs d’emploi, de 18 à 28 ans, le
Volontariat International est une expérience professionnelle enrichissante, véritable tremplin pour
une carrière internationale.
http://www.civiweb.com/
Pour aider les jeunes, diplômés au Japon :
Vous trouverez sur ce site de l’information émanant du gouvernement japonais pour vous guider
dans vos démarches et dans la gestion de l’emploi du temps à tenir quant à votre recherche
d’emploi auprès des entreprises japonaises. (en anglais).
http://www.studyjapan.go.jp/en/inj/inj04e.html
3.7- Offres d'emploi
Presse écrite :
- The Japan Times (quotidien) : l’édition du lundi recense des offres d’emplois.
- Metropolis : hebdomadaire gratuit distribué dans tous les endroits quotidiennement fréquentés
par les étrangers de la capitale et les grands disquaires comme HMV ou Tower Records (offres
pour des jobs ou des postes de professeurs de langues ou dans la restauration) – Source
d’information non négligeable pour les nouveaux arrivés ou les titulaires d’un visa « VacancesTravail ». (Parution le vendredi)
- Tokyo Notice Board : semblable au Metropolis au niveau du contenu, de la distribution et du
jour de parution.
Tous les trois sont rédigés en anglais.
Internet: Quelques sites d’aide au recrutement en anglais ou en japonais.
- Japan Times Jobs, bilingue (anglais/japonais), est un site qui propose des opportunités
d’emploi pour tous types de profils. http://job.japantimes.com/index_e.php
- La rubrique emploi de l’hebdomadaire Metropolis en ligne
http://metropolis.japantoday.com/tokyo/recent/jobs.asp
- Work in Japan.com, en anglais, pour ceux qui veulent vivre et travailler au japon
http://www.workinjapan.com/
-7-
- I.Jobshop est un site japonais où vous pouvez déposer votre candidature http://www.ijobshop.net/
- Asia Net: www.asia-net.com (site proposant des postes à des japonisants dans les domaines de
l'informatique essentiellement).
- Daijob: www.daijob.com (site de recrutement bilingue anglais/japonais)
- La rubrique emploi de l’hebdomadaire Tokyo Notice Board en ligne
http://www.tokyonoticeboard.co.jp/
- Tokyo Connections: http://www.tokyoconnections.com/
- BizPro: www.careerforum.net/bizpro/us/index.asp
- Japan Job Links: www.jobsinjapan.com/
- Tokyo Employment Service Center for Foreigners: http://www.tfemploy.go.jp
- Les sites http://www.findateacher.net/ et http://www.121sensei.com/ vous aident à trouver
des étudiants dans le cadre de l’enseignement des langues étrangères à titre privé.
- Disco Career Japan: https://www.disco-careerjapan.jp/ est un site qui supporte les étrangers
qui désirent travailler au Japon dans leur recherche d’emploi.
3.8 Quelques cabinets de recrutements
CS : Cadres supérieurs
CM : Cadres Moyens
Tél. : (0081-3) 5770 5655
Fax : (0081-3) 5770 2626
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.aquent.co.jp/
ACCESS Technology, Japan (CM)
Toho Bldg. 6F
3-2-5 Akasaka, Minato-ku
Tokyo 107-0052
Tél. : (0081-3) 3588 8835
Fax : (0081-3) 3588 0899
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.atj.co.jp
Cambridge Research Institute CS&CM)
Shuwa Bldg North 7F
1-9-20 Akasaka, Minato-ku
Tokyo 107-0052
Tél. : (0081-3) 3582 8931
Fax : (0081-3) 3505 4539
Mél : [email protected]
Adecco Career Staff (CM&CS)
Otemachi Financial Center 17F
1-5-4 Chiyoda-ku
100-0004 Tokyo
Tél. : (0081-3) 5220 6765
Fax : (0081-3) 5220 6766
Site Internet:
http://www.AdeccoCareer.co.jp
http://www.cri-net.co.jp
CDS Consulting K.K (CM)
New Horizon Ebisu Bldg.
3-14-20 Higashi, Shibuya-ku
Tokyo 150-0011
Tél. (0081-3) 5766 5820
(0081-3) 5766 5821
Site Internet :
http://www.cds-consulting.com
Alex Tsukada International Ltd. (CS)
Aoyama Bldg. 1309
1-2-3 Kita-Aoyama, Minato-ku
Tokyo 107-0061
Tél. : (0081-3) 3478 5477
Fax : (0081-3) 3408 6753
East West Consulting K.K. (CM)
Chichibuya Bldg.
3-7-4 Kojimachi, Chiyoda-ku
Tokyo 102-0083
Tél. : (0081-3) 3222 5531
Fax : (0081-3) 3222 5535
AQUENT (CM)
NXB Aoyama 3F
2-26-37 Minami Aoyama, Minato-ku
Tokyo 107-0062
-8-
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.ewc.co.jp
Nippon Manpower Co., Ltd.
Homat Horizon Bldg. 4F
6-2 Gobancho, Chiyoda-ku
Tokyo 102-0076
Tél. : (0081-3) 5276 9120
Fax : (0081-3) 5276 9123
Mél : [email protected]
Site Internet :
http://www.nipponmanpower.co.jp
Egon Zehnder Int’l Co., Ltd. (CS)
Marunouchi Mitsui Bldg.3F
2-2-2 Marunouchi, Chiyoda-ku
Tokyo 100-0005
Tél. : (0081-3) 5219 0450
Fax : (0081-3) 5219 0451
Mél : [email protected]
Site Internet :
http://www.egonzehnder.co.jp
OAK Associates (CM)
Aoki Bldg. 3F
4-1-10 Toranomon, Minato-ku
Tokyo 105-0001
Tél. : (0081-3) 5472 7077
Fax : (0081-3) 5472 7076
Mél : [email protected]
Site Internet : http://oakassociates.jp/
Executive Search International (CM)
503 Akasaka Heights Bldg.
9-5-26 Akasaka, Minato-ku
Tokyo 107-0052
Tél. : (0081-3) 3479 0918
Fax : (0081-3) 3479 0858
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.esijpn.com
PA Consulting Group (CS)
Marunouchi Yaesu Bldg. 4F
2-6-2 Marunouchi, Chiyoda-ku
Tokyo 100-0005
Tél. : (0081-3) 5208 1500
Fax : (0081-3) 5208 1508
Mél : [email protected]
Site Internet :
http://www.pa-consulting.com
Heidrick & Struggles Japan Ltd. (CS)
Kasumigaseki Bldg. 31F
3-2-5 Kasumigaseki, Chiyoda-ku
Tokyo 100-6031
Tél. : (0081-3) 5510 6800
Fax : (0081-3) 3500 5350
Contact : Meg Ambrose
Mél : [email protected]
Site Internet :
http://www.heidrick.com/office_tokyo.htm
RECRUIT (CM)
Recruit Ginza 8 Blfg
8-4-17 Ginza, Chuo-ku
Tokyo 104-8001
Tél. : (0081-3) 3575 1111
Site Internet : http://www.recruit.co.jp
Japan Specialist, DISCO Inc. (CM)
2-12 Shimomiyabi-cho, Shinjuku-ku
Tokyo 162-8701
Tél. : (0081-3) 5228 0251
Fax : (0081-3) 5228 0303
[email protected]
Site Internet :
http://www.careerforum.net/bizpro/
RJC Consultants Inc. (CM)
7F Dai-ni Ryumeikan Bldg
3-20, KandaOgawamachi, Chiyoda-ku
Tokyo 101-0052
Tél. : (0081-3) 5217 3926
Fax : (0081-3) 3293 5737
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.rjc.co.jp
Korn/Ferry International (CS)
Shin-Nikko Bldg. East 18F
2-10-1 Toranomon, Minato-ku
Tokyo 105-0001
Tél. : (0081-3) 3560 1400
Fax : (0081-3) 3560 1460
Contact : M. Fukushima
Site Internet : http://www.kornferry.com
Russell Reynolds Associates, Inc. (CS)
Tokyo Takarazuka Bldg. 17F
1-1-3 Yurakucho, Chiyoda-ku
Tokyo 100-0006
Tél. : (0081-3) 5501 3900
-9-
Site Internet : http://www.sunelite.co.jp/
Fax : (0081-3) 5501 3901
Contact : M. Fujii, Mme Yasuda
Site Internet :
http://www.russellreynolds.co.jp/
Technics in Management Transfer Inc.
(CM)
Ichibancho K.K. Bldg.
13-8 Ichibancho, Chiyoda-ku
Tokyo 102-0082
Tél. : (0081-3) 3261 6471
Fax : (0081-3) 3221 0601
Mél : [email protected]
Site Internet : http://www.tmt-aba.com/
Sun Elite Corp (CM)
Ichibashi Bldg. 5,6F
4-15-11 Nihombashi-Honcho, Chuo-ku
Tokyo 103-0023
Tél. : (0081-3) 3639 1341
Fax : (0081-3) 3639 1509
3.9- L'apprentissage du japonais à Tokyo
Toutes les associations d'échanges internationaux des mairies d'arrondissement proposent des
cours de japonais pour les résidents étrangers. Ces cours sont donnés par des bénévoles et sont
très bon marché. En revanche, ces cours ne permettent pas d'acquérir les bases grammaticales
indispensables au bon apprentissage de toute langue. Ils ne vous permettront pas de progresser
rapidement. Pour plus de renseignements, contactez votre mairie d'arrondissement ou
l'association d'échanges internationaux qui lui est rattachée.
Il existe également à Tokyo de nombreuses écoles de japonais proposant des cours adaptés aux
besoin de chacun : japonais commercial, débutant ou niveau intermédiaire. Vous pourrez trouver
la liste de ces écoles dans les pages jaunes de NTT (town pages http://english.townpage.isp.ntt.co.jp/) ou les publications en langue anglaise citées
précédemment (Metropolis par exemple). Le coût d'un semestre de cours intensifs dans une école
(4 heures le matin par exemple) revient à environ 2500€. Certaines écoles proposent des cours
très tôt le matin pour permettre à ceux qui ont déjà une activité professionnelle d'apprendre le
japonais ou de se perfectionner. Compter 500€ le trimestre pour 45 minutes de cours 5 fois /
semaine.
Voici d’autre part, un site à consulter impérativement pour vous informer et vous aider dans
votre choix d’une école de langue. http://www.between.ne.jp/sij/en/shisetsu/nihongo1.html
Voici également une liste non exhaustive de ces établissements d’enseignement:
Espace Langue Tokyo
Olympia Annexe 7F, 6-31-21 Jingumae, Shibuya-ku, Tokyo 150-0001
Tél. :(03) 3486-0120 Fax (03)3486-0124
http://www.espacelanguetokyo.com/
IEC - Japanese Language Institute
1-21 Yotsuya, Shinjuku, Tokyo
Tél. :(03) 3359-9600 Fax (03)-3359-3931
http://www.iec-nichibei.or.jp/jli/jli.html
Interlang Service
Aoyama Hama Bldg. 301, 2-7-26, Minami-Aoyama, Minato-ku, Tokyo 107-0062
Tél. : (03) 3497-5451 Fax : (03)3497-5452 http://www.interlang.jp/
- 10 -
Kanda Gaigo Career College
Shimbashi School, 1-16-12, Nishi-Shimbashi, Minato-ku, Tokyo
Tél. :(03) 3504-1356 Fax :(03)3502-0641
http://www.kandagaigo.ac.jp/kgcc/japanese_en/index.html
Kudan Institute of Japanese Language & Culture
3F Kudan Royal Bldg, 3-2-5 Jimbo-cho, Kanda, Chiyoda-ku
Tél. :(03) 3239-7923 Fax: (03) 3239-7920
http://www.geos-japanese-insti.co.jp/
L'Institut Franco-Japonais propose également des cours de japonais
Tél.: (03) 5261-3933 Fax : (03) 5261-3927
http://www.ifjtokyo.or.jp/
Pour plus de détails sur les écoles de langues enseignants le japonais au Japon, veuillez consulter
le lien suivant : http://www.aikgroup.co.jp/j-school/english/area/index.htm
4-
Mode de vie : Infos pratiques
La ville de Tokyo a crée un Centre de Consultation des Résidents Etrangers qui renseigne et
conseille sur des problèmes liés à la vie quotidienne ou juridiques, les questions concernant
l'apprentissage du japonais à Tokyo, les coutumes, la culture et le système social japonais.
Vous pouvez vous informer par téléphone ou vous présenter aux heures de consultation. Toutes
les consultations sont gratuites et strictement confidentielles.
Vous obtiendrez également des brochures, pour la plupart en français, sur la vie quotidienne à
Tokyo.
Consultations en français le jeudi de 9h3O à 12h et de 13h à 16 h
Tél. (03) 5320-7755
Consultations en anglais du lundi au vendredi de 9h3O à 12h et de 13h à 16 h
Tél. (03) 5320-7744
Centre de Consultation des Résidents Etrangers
Hôtel de Ville, Bâtiment Principal N°1 (3ème étage)
2-8-1 Nishi-Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo 163-8001
Le Logement
Vous avez deux solutions pour trouver un logement, soit visiter les agences immobilières autour
de la gare près de laquelle vous souhaitez habiter si vous parlez japonais ou pouvez vous faire
aider par un ami japonais, soit vous adresserez aux agences spécialisées dans la recherche de
logements pour les étrangers. Sachez que de nombreux propriétaires japonais refusent de louer
un logement à un étranger.
Les frais pour le logement comprennent:
- le shikikin, caution remboursable partiellement à la fin du bail qui permet de couvrir les loyers
impayés ou de payer les éventuels frais de remise en état du logement. Correspond à environ 2
mois de loyer.
- le reikin est un "cadeau" que l'on fait au propriétaire avant d'emménager. C'est une tradition
japonaise d’après guerre particulièrement respectée dans les grandes agglomérations (surtout dans
- 11 -
le Kanto). Le reikin s'élève en général à 2 mois de loyer mais diminue voir disparaît en fonction de
la situation géographique du logement ainsi que de son age.
- le chukai ryôkin ou tesuryô est un versement à l'agence immobilière correspondant à environ 1 mois
de loyer pour la commission.
- vous devrez enfin payer le premier mois de loyer avant d'emménager. Les loyers se paient
toujours en fin de mois pour le mois suivant.
Lorsque la location est faite à titre individuel ou que votre entreprise n'est pas connue au Japon,
ce qui est souvent le cas, les agences exigent un garant, une personne ou plus volontiers, une
entreprise japonaise.
Voici une liste des principales agences à Tokyo spécialisées dans la recherche de logements pour
étrangers :
- PECS CO., Ltd. (Patrick Hochster, en français)
Fuji Building 1F, 2-18-20 Minami-Aoyama, Minato-ku, Tokyo 107-0062
Tél.: (03) 3423-3330 http://www.pecsrealty.com/
Pecs CO., Ltd. procure des logements pour les expatriés et des locaux commerciaux à Tokyo,
mais par pour les étudiants. Cette agence possède un réseau de correspondants permettant de
trouver des locaux commerciaux dans les principales grandes villes du Japon.
- Tokyo Students Housing Guidance Office (logements pour étudiants)
1-21 Yotsuya, Shinjuku-ku, Tokyo 160-0004 (Tél.: (03) 3359-5997)
- Ken Corporation Ltd.
1-2-7 Nishi-Azabu, Minato-ku, Tokyo 106-0031
http://www.kencorp.com/
(Tél.: (03) 5413-5666)
- Kimi Information Center
Oscar Building 8F, 2-42-3 Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo 171-0014
Tél.: (03) 3986-1604 http://www.kimiwillbe.com
On trouve aussi les coordonnées et les offres de nombreuses agences dans le Japan Times (lundi)
et les différents quotidiens en langue anglaise.
Coût des loyers de type résidentiel à Tokyo : compter environ 3 000 yens par m² et par mois. En
fonction de l'arrondissement dans lequel vous résidez, les prix peuvent facilement varier du
simple au double. Le montant des loyers est notablement inférieur en banlieue de grandes
agglomérations ou en Province, mais il est parfois plus judicieux de sacrifier la superficie de son
logement plutôt que la distance qui vous sépare de votre lieu de travail tant le trajet en train
chaque jour peut s’avérer fastidieux. Tokyo compte 12 millions d’habitants.
Il existe très peu de possibilités pour un séjour au pair au Japon. Il n’y a pas d’organisme qui soit
d’habilité à mettre en relation les familles d’accueil et les demandeurs. Les seules offres
correspondant à ce moyen d’hébergement sont affichées dans les mairies des différents districts,
et sont peu nombreuses.
Le moyen le moins onéreux de trouver un logement à Tokyo se situe autour de ce que l’on
appelle les « Gaijin Houses ». Vous louez une chambre et partagez les pièces communes avec
d’autres étrangers. Certains endroits accueillent aussi des japonais. A titre d’exemple, il faut
compter un loyer entre 50.000 et 70.000 yens, selon la situation géographique de l’habitation.
Une autre possibilité peut être la colocation. Ce service est offert par des agences immobilières
spécialisées pour les étrangers désireux de s’installer au Japon. Ils mettent à disposition des
- 12 -
appartements meublés. C’est le cas de « Sakura House », par exemple. Il faut compter entre
60.000 et 90.000 yens, selon la localisation et la qualité de l’hébergement.
Voici quelques sites Internet qui peuvent permettre de réserver de quoi se loger à son arrivée
simplifiant ainsi les choses et faisant économiser de l’énergie, à l’issu du long voyage.
http://www.jafplaza.com/; http://www.tohto.ne.jp/; http://www.tgkrealty.com/;
http://www.bb-h.com/; http://www.tokyoapt.com/; http://www.hoyotokyo.jp/;
http://www.sakura-house.com/; http://www.tokyo-information.com/
5-
Recommandations
A) Avant votre départ
Les liens suivants contiennent de nombreuses informations sur les formalités à accomplir avant
votre départ.
- La rubrique « vivre à l’étranger » du Ministère des Affaires Etrangères :
http://www.france.diplomatie.gouv.fr/thema/dossier.asp?DOS=VIVREETRANGER
- Ainsi que la rubrique « conseils au voyageurs » :
http://www.france.diplomatie.gouv.fr/voyageurs/etrangers/avis/conseils/fiches/fiche.asp?ongle
t=1&pays=JAPON
- Le site de la Maison des Français de l’Etranger : http://www.mfe.org/ ou
http://www.expatries.diplomatie.gouv.fr/
- Le Comité d’Information MEDicales pour toute information sur l’état sanitaire du pays :
http://www.cimed.org/
- La Fédération Internationale des Accueils Français et francophones à l’Etranger :
http://www.fiafe.org/
Parce que bien partir, c’est aussi penser au retour…
Protection sociale : Dans le cadre d’une expatriation, l’adhésion de votre employeur aux régimes
français de retraite et de sécurité sociale est facultative. Pour conserver vos droits à des garanties
irremplaçables, vous pouvez vous assurer à titre individuel. Quant à l’adhésion à l’assurance
chômage (obligatoire ou facultative), elle permet de se garantir un revenu de remplacement au
retour, en cas de perte d’emploi.
Il est donc très important de vous préoccuper, avant votre départ, de votre protection sociale et
celle de votre famille.
http://www.cfe.fr/ pour obtenir des informations sur la Caisse des Français de l’Etranger, qui
permet aux expatriés de garder le lien avec la sécurité sociale française.
http://www.groupe-taitbout.fr/: pour obtenir des informations sur la CRE et l'IRCAFEX,
institutions spécialistes de la retraite complémentaire des expatriés fonctionnant dans le cadre des
régimes français ARRCO et AGIRC.
http://www.assedic.fr/ pour obtenir des informations sur le GARP, qui recouvre les cotisations
d’assurance chômage obligatoires ou volontaires pour les salariés expatriés.
Fiscalité : Renseignez-vous auprès de votre centre des impôts afin d’établir, 30 jours avant votre
départ, une déclaration provisoire de vos revenus perçus entre le 1er janvier et la date de votre
- 13 -
départ. L’impôt exigible doit
http://www.impots.gouv.fr/
être
payé
avant
votre
départ
hors
de
France.
Douanes : Pensez à effectuer les formalités douanières nécessaires au transfert de vos biens au
Japon en fournissant au Service des Douanes :
- un inventaire détaillé estimatif, daté et signé de tous vos biens en double exemplaire
- tout document justifiant le transfert de résidence (passeport, contrat de travail…)
B) A votre arrivée
Le site de l’Ambassade de France au Japon et notamment sa rubrique Consulaire vous
informe sur les différents services dont vous pouvez bénéficier et les formalités à accomplir dès
votre arrivée : http://www.ambafrance-jp.org/
La Chambre de Commerce et d’Industrie Française du Japon ne peut en aucun cas être tenue
responsable de l’utilisation et de l’interprétation des informations présentent dans ce document.
Celles-ci le sont à titre indicatif et sont susceptibles d’être modifiées à tout moment.
- 14 -