L`œuvre de Pierre-Alain Bertola revit à la Maison de l`Ecriture

Commentaires

Transcription

L`œuvre de Pierre-Alain Bertola revit à la Maison de l`Ecriture
18 La Côte
24 heures | Samedi-dimanche 7-8 novembre 2015
Montricher
«Je souhaite
que ce lieu
rassemble
les Gimelans»
Un nouveau tenancier
a repris les rênes
de l’Hôtel-Restaurant
de l’Union, à Gimel.
Abdellatif Mourak
y propose une cuisine
traditionnelle
Planche originale d’après Des souris et des hommes, de John Steinbeck. DR
L’œuvre de Pierre-Alain Bertola
revit à la Maison de l’Ecriture
Au total, 132 dessins et peintures de Pierre-Alain Bertola
sont accrochés aux cimaises de
la Maison de l’Ecriture. Cette exposition posthume est la première d’une longue série. Car,
depuis 2014, l’Association des
Amis de Pierre-Alain Bertola s’attelle à promouvoir son œuvre.
Cocommissaire de l’expo, l’historienne de l’art Tiziana Andreani s’est vu confier une tâche
aussi colossale que nécessaire:
inventorier, classer et veiller à la
conservation de milliers de créations entassées dans une pièce
de l’appartement nyonnais de
l’artiste, où vit encore Carinne
Bertola. «Heureusement qu’il
avait déjà archivé une partie de
son travail», sourit-elle.
L’artiste décédé
en 2012 a laissé
derrière lui une
œuvre éclectique.
Une association
la met en lumière.
Expo à Montricher
Natacha Rossel
Son œuvre est si foisonnante
que l’on pourrait se lancer dans
un long inventaire à la Prévert.
Artiste pluriel, autodidacte prolifique, Pierre-Alain Bertola,
brusquement décédé il y a trois
ans à l’âge de 56 ans, a laissé
derrière lui des milliers d’esquisses, de dessins de presse, de
carnets de croquis ou de planches de bandes dessinées. Un
trésor qui revit aujourd’hui à la
Maison de l’Ecriture, à Montricher. Jusqu’au 30 décembre
prochain, un accrochage met en
lumière l’appétence du plasticien nyonnais pour la littérature.
La Commune met en garde
contre des adolescents et de
jeunes adultes qui collecteraient
des fonds auprès des habitants
du village et des environs pour
le compte de la Fondation Ecole
Pestalozzi. Cette dernière
n’aurait jamais lancé ou autorisé
une telle démarche. «La
fondation nous a demandé de
prévenir nos citoyens de cette
fausse collecte. Elle se serait
déroulée la semaine dernière»,
précise Daniel Meienberger,
syndic, qui n’en sait pas plus.
Quant à la direction de la
fondation, elle n’a pas souhaité
s’exprimer par téléphone. L.B.
VC6
Contrôle qualité
Planche originale d’après le «Mahabharata», livre sacré indien. DR
Pierre-Alain
Bertola
Artiste
(1956-2012)
chage présente l’incroyable diversité de ses travaux: bande
dessinée (Des souris et des hommes,
tirée du roman de Steinbeck),
théâtre (Le gros poisson du lac,
d’après Ramuz, ou Frankenstein,
d’après Mary Shelley), ou encore
opéra (Peer Gynt, d’après Ibsen).
Le chiffre
Berolle
Un seul municipal
souhaite arrêter
En milliers de francs, il s’agit du
crédit demandé par la Municipalité de Morges pour la construction d’un nouveau collecteur
d’eaux claires entre l’avenue de
Peyrolaz et la rue Saint-Domingue. Cet équipement permettrait
de pallier les problèmes de
fonctionnement du réseau
d’évacuation des eaux constatés
entre le haut de la localité et le
lac. Le collecteur existant, qui
relie l’avenue de Vertou au
Léman, n’a pas la capacité
hydraulique suffisante pour
assurer l’évacuation des eaux
de pluie lors de gros orages, ce
qui génère des inondations. L.B.
Lors de la dernière séance du
Conseil général, la Municipalité
a dévoilé ses intentions en vue
des prochaines élections
communales, qui se dérouleront
en février prochain. Hervé
Clémot, municipal des Eaux,
des Déchets et de l’Epuration
notamment, a annoncé qu’il ne
souhaitait pas briguer un
nouveau mandat l’année
prochaine. Par contre, la
syndique Fabienne Coderey
ainsi que les municipaux Nicole
Chauvy, Michel Dauphin et
Jean-Michel Lüthi souhaitent
rempiler pour la prochaine
législature 2016-2021. L.B.
795
Plongée dans des cartons depuis
des mois, Tiziana Andreani a
déjà classé quelque 3000
œuvres. «Je dois encore inventorier des planches de BD, des travaux d’art libre et des carnets de
croquis», explique l’historienne, qui avoue avoir eu un
véritable coup de cœur pour le
trait de crayon de Pierre-Alain
Bartola.
Après Montricher, l’association se penchera sur une autre
facette de l’artiste. A partir de la
fin des années 80, il a croqué
l’actu pour le compte de plusieurs quotidiens romands. Un
deuxième chapitre à découvrir à
l’automne 2016 à la Maison du
Dessin de Presse, à Morges.
Retrouvez notre
galerie sur
bertola.24heures.ch
www.fondation-janmichalski.com
Expo de timbres
La Sarraz
Les travaux ont
pris du retard
DR
Echichens
Une fausse
collecte de fonds
1956 Pierre-Alain Bertola naît
le 17 août à Tannay.
1977-1981 Réalise les affiches
du Nyon Folk Festival.
1988 Publie son premier album
de bande dessinée, Colonel Bauer.
Reçoit le Prix Grelot décerné par
le Festival de BD de Sierre.
1989 Débute une collaboration
avec divers quotidiens en qualité
de dessinateur.
1992 Mariage avec sa compagne,
Carinne Goncerut. Naissance
de leur fils, Numa.
1996 Sélectionné par l’Office
fédéral de la culture dans le cadre
de l’exposition «XXe comix.
Nouvelles émergences de la
bande dessinée suisse».
2006 Réalise la scénographie
du Musée des Pharaons noirs
à Kerma (Soudan).
2009 Publie son adaptation
en roman graphique de l’œuvre
de John Steinbeck, Des souris
et des hommes.
2011 Expose Des souris et des
hommes au National Steinbeck
Center, à Salinas (Californie).
2012 Il décède le 17 août, jour
de ses 56 ans.
2014 Le 13 janvier, création
de l’Association des Amis
de Pierre-Alain Bertola.
Croquis dans la presse
Saisir le sens d’un texte
«Il lisait énormément et dessinait
des croquis dans ses bouquins.
C’était sa manière d’entrer dans
un texte, d’en saisir le sens», confie Carinne Bertola, épouse de
l’artiste et cocommissaire de
l’expo «Ecritures graphiques».
Steinbeck, Ramuz ou Cormac
McCarthy: l’œuvre de PierreAlain Bertola est émaillée de références à ces auteurs qui le fascinaient. A Montricher, l’accro-
En dates
Le club philatélique les Amis du
Timbre organise ce week-end
sa Bourse traditionnelle à la salle
communale de Nyon (rue des
Marchandises). En marge de
l’événement, ses membres
exposeront deux belles collections. La première traitera du
thème «Femmes, je vous aime»,
alors que la seconde aura comme
sujet la famille princière du
Liechtenstein. La manifestation
se tiendra demain dimanche
entre 9 h 30 et 14 h. R.E.
Le chantier d’assainissement
du pont de la Tannerie et les
travaux de réfection et d’aménagement du carrefour de la route
de Ferreyres et de la rue du
Chêne, à La Sarraz, ont dû être
retardés pour des raisons
techniques et météorologiques.
Par conséquent, la réouverture
de ce secteur à la circulation
routière, initialement prévue
ce vendredi, est reportée au
vendredi 4 décembre prochain.
Les déviations mises en place
à cette occasion sont toujours
valables. Renseignements plus
détaillés sur le site de la commune: www.lasarraz.ch. N.R.
«A moyen terme,
nous devrons
prendre des
décisions quant
à la rénovation
de l’auberge»
Sylvie Judas
Syndique de Gimel
Dans cette optique, la carte de
l’Union propose une cuisine traditionnelle, servie au restaurant, au
bistrot ou, par beau temps, sur la
terrasse. L’auberge abrite également deux salles de banquet ou
de réunion ainsi que dix-sept
chambres d’hôtel. «Six d’entre elles sont en cours de rénovation»,
précise Abdellatif Mourak.
Du côté des autorités gimelanes, l’arrivée de ce nouveau tenancier est perçue comme un soulagement. «Les anciens gérants
sont tombés malades et n’ont
donc plus pu tenir l’auberge,
rappelle Sylvie Judas, syndique.
Nous sommes très heureux que
M. Mourak ait manifesté l’envie
de faire perdurer ce lieu.»
La cheffe de l’Exécutif rappelle
toutefois que la bâtisse, dont la
construction remonte à 1862, présente des signes de fatigue. Un
bon coup de pinceau sera donc
nécessaire dans les années à venir. «Pour l’heure, nous avons
d’autres investissements. Mais, à
moyen terme, nous devrons prendre des décisions quant à la rénovation de l’auberge, indiquet-elle. Cela n’interviendra pas
avant cinq ou six ans.» N.R.
Il a dit
«Les futurs
développements
envisagés se feront
au regard de
l’intégration des
nouveaux citoyens
et du maintien
de la qualité de vie»
Pierre
Burnier
Le syndic
de Bursinel,
a présenté
son village
dans la
Feuille des
avis officiels
FLORIAN CELLA
Planche originale d’après La route, de Cormac McCarthy (2008-2010). DR
«Je souhaite faire de ce restaurant
un véritable lieu de rassemblement. J’ai envie que les gens y viennent pour se rencontrer autour
d’un café ou d’un verre.» Abdellatif Mourak vient tout juste de reprendre les rênes de l’Hôtel-Restaurant de l’Union, placé au cœur
de Gimel.
Alors que l’établissement a
connu une ronde de tenanciers
successifs ces dernières années,
se muant tour à tour en resto chinois ou en pizzeria, cet ancien gérant d’un gîte yverdonnois entend
créer une atmosphère conviviale
et chaleureuse, et ce durablement. «L’auberge communale,
c’est l’âme du village», affirme-t-il.