OPH de l`Aisne

Commentaires

Transcription

OPH de l`Aisne
ÉTÉ 2015
N°60
L E M A G A Z I N E D E S R É S I D E N T S D E L’ O P H D E L’ A I S N E
p. 5
Amélioration du patrimoine
p. 6-7 Amiante : une démarche sécurisée,
des résidents informés
p. 4
www.opal02.com
Quand l’Opal bâtit dans l’Aisne
N°60
e
r
i
a
m
som
Edito
page
8
page
3
du
président
Un métier de l’Opal
• LE TECHNICIEN PATRIMOINE
pages
8-9
Un nouveau conseil d’administration
• COMPOSITION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION.
pages
3
l’Opal comment ça marche ?
• PROFITEZ DE LA VISITE CONSEIL
• TROUBLES DE VOISINAGE
pages
9-10
Quand l’Opal rénove dans l’Aisne
• LE QUARTIER SAINT-CRÉPIN RÉNOVÉ
page
4
• UNE ASSOCIATION SOLIDAIRE DES FAMILLES MONOPARENTALES
• IL FAUT ENTRETENIR LE DETECTEUR DE FUMÉES
• LE BALCON EN TOUTE SECURITÉ
• STATIONNEMENT : LE CODE DE LA ROUTE RESPECTÉ
• OPAL ET POMPIERS PARTENAIRES
Suite aux dernières élections départementales de
mars 2015, l’OPH de l’Aisne a renouvelé son Conseil
d’Administration qui m’a accordé sa confiance en me
désignant Président.
Acteur efficace et pertinent au service des territoires
du Département de l’Aisne en matière d’urbanisme
et d’aménagement, de logement locatif destiné à
des publics variés et de maîtrise d’ouvrage déléguée,
l’OPH améliore son patrimoine, construit de nouveaux
logements et propose à ses résidents d’accéder à la
propriété.
page
11
Quand l’Opal bâtit dans l’Aisne
• AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DES COLLECTIVITÉS DE L’AISNE
• DEVENIR PROPRIÉTAIRE “MA MAISON DANS L’AISNE”
page
5
Acheter une maison
Je mesure la tâche qui sera la nôtre pour gérer cette
structure pendant les six prochaines années, et ce dans
un contexte économique et social particulièrement
difficile.
Convaincu que l’OPH de l’Aisne travaille depuis
plusieurs années à l’amélioration de la qualité du service
aux résidents, je souhaite cependant, avec le nouveau
Conseil d’Administration élu, impulser une nouvelle
dynamique avec comme préoccupation majeure de
mettre les locataires au cœur de notre action.
En effet, je constate au quotidien dans mon mandat
de Maire-Adjoint en charge des affaires sociales et des
solidarités de la ville de Saint-Quentin à quel point la
proximité avec nos concitoyens est fondamentale.
Les organismes HLM étant des acteurs sociaux
incontournables de notre société, j’entends avec les
administrateurs renforcer le rôle de l’OPH de l’Aisne
en tant qu’acteur de proximité, de dialogue et de
concertation et lui donner toute sa place. Je sais aussi
pouvoir compter sur l’implication sans faille de tout le
personnel de l’OPH de l’Aisne afin d’y parvenir.
Notre seul et unique objectif à tous sera de répondre au
mieux aux attentes de chacune et chacun d’entre vous
afin de contribuer au « mieux vivre ensemble » qui nous
est si cher.
Je vous souhaite bonne lecture de ce 60ème numéro
de Voisin Voisine.
On ne le dira jamais assez
• CUFFIES, NIZY LE COMTE, NOUVION-ET-CATILLON,
VIC SUR AISNE, HIRSON
page
11
Amélioration du patrimoine
• RÉFECTION DE FAÇADES, DES TERRASSES, ISOLATION DE PIGNONS,
CHANGEMENT DE 4 ASCENSEURS À SOISSONS, TRAVAUX DE MENUISERIE,
DE COUVERTURE, REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRES...
pages
6-7
Notre source d’énergie,
la satisfaction des résidents
• LA DYNAMIQUE DE L’OPAL EN 2014
page
12
Dossier “Amiante”
• UNE DÉMARCHE SÉCURISÉE, DES RÉSIDENTS INFORMÉS
Les agences de l’Opal
Freddy Grzeziczak
Conseiller Départemental de Saint-Quentin 3
Président de l’OPH de l’Aisne
02
1 place Jacques de Troyes - 02007 Laon Cedex - tél. 03 23 23 62 00 - télécopie 03 23 23 62 40 - courriel : [email protected]
opal02.com / Directeur de la Publication : Freddy Grzeziczak / Directeur Adjoint de la publication : Christian Billot / ont
collaboré à ce numéro le Comité de Direction et le Service Communication de l’Opal / Crédits photographiques : Opal /
Conception Graphique : www.mikadudrik.com OPAL ISSN 11479310
N°60
Un nouveau conseil d’administration
Le Conseil Départemental de l’Aisne, collectivité de rattachement de
l’OPH de l’Aisne, a désigné le 25 Avril dernier les membres du nouveau
Conseil d’Administration de l’Office.
Réunis le 2 Juin au siège de l’OPAL, les administrateurs ont élu M. Freddy Grzeziczak Président de
l’Office ; M. Alain Crémont, maire de Soissons, a
été désigné Vice-Président.
COMPOSITION DU CONSEIL
D’ADMINISTRATION
6 Conseillers départementaux :
Thomas Dudebout
Freddy Grzeziczak, président
Fawaz Karimet
Marion Saillard
Pascal Tordeux
Caroline Varlet
Les 23 membres du Conseil d’Administration définissent la politique générale de l’OPH de l’Aisne,
arrêtent les orientations en matière de politique
des loyers et d’évolution de son patrimoine, votent
le budget et approuvent les comptes.
Son Bureau compte 7 membres ; il reçoit les délégations nécessaires à la bonne marche de l’organisme et à la prise de décisions rapides. Les commissions spécialisées se réunissent autant que de
besoin.
7 personnalités qualifiées dont 2 ayant la qualité
d’élus d’une collectivité territoriale ou d’un EPCI :
Alain Crémont, vice-président
Hugues Cochet
Claude Dufour
Frédérique Forestal
Claude Liez
Grégory Louchet
Hervé Muzart
1 membre désigné par la Caisse d’Allocations Familiales de l’Aisne :
Guy Duval
1 membre désignés par l’Union Départementale des
Associations Familiales de l’Aisne :
Maria Elvira Passemart
1 membre désigné par les associations des collecteurs de la participation des employeurs :
Marie-Laure Lafon
2 membres désignés par les organisations syndicales
de salariés les plus représentatives :
Alain Jupon (CFDT)
Laurent Lagrange (CGT)
1 membre représentant les associations dont l’un des
objets est l’insertion ou le logement des personnes
défavorisées :
Jacques Thureau
4 membres représentant les locataires :
Bernard Perrou et Denise Moret (CNL)
Emeline Dupont et Mme Dominique Violet (CSF)
1 membre du Comité d’Entreprise :
Nacer Kallel, secrétaire
Quand l’Opal rénove dans l’Aisne
LE QUARTIER SAINT-CREPIN RÉNOVÉ
L’OPAL participe au projet de restructuration urbaine de ce quartier
populaire proche du centre ville de Soissons
De grands enjeux ont été définis : restructurer tout
le quartier (notamment le plan de déplacement
urbain) en y impliquant fortement la population
(création de conseils citoyens), redonner au
quartier une entrée vers le centre-ville, valoriser ses
équipements (écoles, collèges, lycée, commerces)
et rénover le patrimoine bâti.
À Saint-Crépin vivent 2169 Soissonnais (7 % de
la population de la ville). Dans ce quartier, l’OPH
de l’Aisne possède aujourd’hui 1038 logements
“Les résidents sont très attachés à Saint-Crépin,
témoignent les observateurs. Ils s’y sentent bien.
C’est une population plus âgée que la moyenne
de la ville. Le quartier est proche du centre de
Soissons. On y trouve pas mal de commerces de
proximité. Et c’est paisible.”
Saint-Crépin, quartier très étendu et traversé
d’avenues, a été construit entre 1954 et 1978. Son
parc de maisons (27 %) et d’immeubles collectifs
(73 %) a beaucoup vieilli. La municipalité de
Soissons a décidé de rénover et de redynamiser
ce quartier à forte mixité sociale (où résident
beaucoup de personnes seules ou âgées) dont le
taux de chômage atteint les 34 %.
L’OPH, PARTENAIRE ET FORCE DE
PROPOSITIONS
En Avril dernier, le Préfet de l’Aisne et le Maire de
Soissons ont obtenu de l’Etat que Saint-Crépin
bénéficie du Nouveau Programme Régional de
Rénovation Urbaine (NP2RU). L’Office est un
partenaire très actif aux côtés de l’Etat et de
la municipalité dans l’élaboration du projet de
rénovation dont la réalisation devrait s’étendre sur
une dizaine d’années.
L’OPH a déjà étudié un plan d’amélioration de
ses logements et des espaces extérieurs prenant
en compte la situation sociale de Saint-Crépin
(lire encadré) et participe à l’étude des scénarii
du réaménagement de ce quartier et aux ateliers
organisés avec ses habitants (enfance, espaces
publics, habitat, jeunesse et commerces).
03
N°60
Quand l’Opal bâtit dans l’Aisne
AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DES COLLECTIVITÉS DE L’AISNE
PASLY (près de Soissons)
NESLES-LA-MONTAGNE
Dans la rue du Petit Longpont, l’OPH de l’Aisne
fait construire à la demande des élus locaux 27
logements locatifs sociaux (type III, IV et V) dont
les surfaces habitables varieront de 64 m² à 105 m².
Cette opération comprend 19 logements individuels
et 8 logements individuels superposés. L’ensemble
est plus particulièrement destiné à l’accueil
de famille de taille moyenne (présence dans la
commune d’un groupe scolaire). 4 logements en
rez-de-chaussée et de plain-pied proposeront un
accès facilité aux personnes handicapées.
Village de 1 200 habitants près de Château-Thierry,
sur un terrain boisé et en pente de 15 000 m², au
lieudit « La Grande Pièce du Château », l’OPH de
l’Aisne fait construire 23 maisons (Types II, III et IV
avec jardins privatifs et garages). 9 d’entre elles
seront réservées à des personnes âgées ou à des
personnes à mobilité réduite. Ces constructions
de Basse Consommation Energétique disposeront
d’ossatures et d’habillage bois, de panneaux
solaires et, pour certaines, de toits végétalisés.
Coût de la construction : 4,5 M€
Livraison prévue en Novembre 2016.
Coût de l’opération : 3,6 M€
Ces maisons environnementales accueilleront
leurs premiers locataires à la fin de 2015.
HIRSON
NOUVION-EN-THIÉRACHE
Engagée dans la revitalisation de son centre urbain,
la municipalité a sollicité l’OPH de l’Aisne pour la
transformation de l’ancien collège Jules Décamp.
Situé aux abords immédiats du centre ville et de
ses services, le collège abritera l’an prochain 23
logements locatifs destinés aux personnes âgées.
En réhabilitant l’ancienne gendarmerie bâtie
dans le centre, l’OPH de l’Aisne (sollicité par la
commune) offrira à des seniors 15 à 18 logements
proches des commerces et des services centraux.
Le projet est à l’étude.
SOISSONS
Non loin de l’Hôtel de Ville, le premier et le second
étages d’une imprimerie désaffectée abriteront l’an
prochain 6 logements locatifs (types II, III, IV). Cet
immeuble, dont le rez-de-chaussée est réservé
à des activités commerciales et au SIPRODES
(Syndicat Intercommunal de Production et de
Distribution d’Eau du Soissonnais) fixera des
résidents dans le centre ville de Soissons et
contribuera à y valoriser les habitants et les
commerces.
DEVENIR PROPRIETAIRE : “MA MAISON DANS L’AISNE”
L’OPH de l’Aisne et le Conseil Départemental ont voulu développer
l’accession sociale à la propriété. Le dispositif élaboré par l’OPAL “Ma
Maison dans l’Aisne” a fait l’objet d’une convention triennale dès 2005
qui a connu 2 reconductions en 2008 et 2012. Le Conseil Régional de
Picardie y participe également pour assurer une finition de l’environnement
des maisons.
Des familles, actuellement locataires, peuvent
faire construire leur habitation principale (de 70 à
120 m² habitables, sur une parcelle d’environ 500
m²) à des conditions exceptionnelles bonifiées par
le Conseil Départemental et le Conseil Régional.
Chaque candidature est soumise à une Commission
Paritaire (trois représentants de l’OPH, trois du
Conseil départemental, un du Conseil régional et
un de la commune où se situe le projet étudié).
L’OPH assiste les familles et agrée le projet
immobilier (conseils financiers, administratifs,
techniques et juridiques). Les candidats qui
choisissent leur constructeur librement doivent :
• ne pas déjà être propriétaires,
• faire construire pour la première fois,
• habiter la maison en tant que résidence principale,
• ne pas dépasser les revenus imposables prévus
pour l’obtention d’un logement social.
Actuellement, 153 parcelles MMA sont financées
et 112 maisons construites ou en chantier. Dernièrement des parcelles ont été mises en vente à
Soissons (29), Sinceny (7), Le Nouvion-en-Thiérache (6) et Braine (6).
Renseignements au 03 23 23 62 09
et sur le site de l’OPAL “opal02.com”
rubrique “Ma Maison dans l’Aisne”.
04
LE PROJET DE L’OPH
En 2014, le plan de sauvegarde du patrimoine
(PSP) de l’Office a pris en compte l’amélioration de ses 1 200 logements dans le quartier
et de leurs espaces extérieurs.
• Budget de 3.000.000 € voté par le Conseil
d’Administration de l’Office pour réaliser des
travaux de remplacement d’équipements sanitaires, de traitement de façades, de mise en
place d’accès dans les halls par badge.
• Prise en compte du besoin de logement de
tous, personnes jeunes ou âgées, en créant ou
en maintenant des logements économiques et
regroupant certains logements superposés.
• Amélioration des espaces extérieurs : le quartier dispose de beaucoup d’espaces verts qui
seront rendus plus agréables encore. En 2014,
une étude a été menée dans ce cadre. Les jardins
visibles de la rue feront l’objet d’un suivi par
l’Agence OPAL qui sensibilisera les résidents à
l’aide d’un guide de “bonne conduite”.
• Poursuite par le Conseil d’Administration de
la politique de vente aux locataires qui le souhaitent de certains logements individuels situés
sur le boulevard Edouard Branly et dans les rues
Charles Péguy, Buffon (en partie), Henri Salleron, René Laënnec et Louis Loucheur.
• Etude de l’amélioration de la vie sociale (tranquillité, respect des voisins et des lieux) sur certains îlots du quartier en mettant en œuvre des
“projets de quartiers” réunissant tous les acteurs
responsables : Etat, Conseil départemental,
Ville, OPAL et, surtout, habitants du quartier.
N°60
Amélioration du patrimoine
L’OPH de l’Aisne a prévu cette
année un budget de 7 M€ TTC
pour des travaux de gros entretien
et d’amélioration de son patrimoine
parmi lesquelles :
Réfections de façades et de peintures de portes,
volets, garde-corps et fenêtres sont en cours de
réalisation à Charmes, Chauny, Quessy, Tergnier,
Sains-Richaumont, Soissons et Laon.
Ces travaux s’accompagnent, selon les sites, de
réfections des menuiseries, du nettoyage des
toitures ou d’isolations techniques par l’extérieur (ITE).
Coût total : 694 000 €
Traitement de façades et isolations de pignons
qui commenceront en Octobre 2015 à Chaourse,
Fargniers, Fère-en-Tardenois, Danizy, Chauny,
Venizel, Braine et Soissons.
Coût total : 1,3 M€
Réfection de terrasses en Septembre à Soissons :
1 rue François Mauriac (33 logements), 8, 10 et 12
rue Pierre Curie (63 logements), 45, 47, 49, 51, 53
à 63 et 65 avenue de Pasly (89 logements), 38, 44,
47, 68, 122 et 126 Allée Pierre Mendès-France (25
logements).
Coût total : 661 500 €
Changement de quatre ascenseurs à Soissons
(4 et 6 rue Léon Blum, 14 rue Léon Blum et 10
avenue du Docteur Roy).
Coût total : 300 000 €
Travaux de couverture qui commenceront à la
fin de l’année à Villers-Cotterêts, Condé-en-Brie
et Tergnier.
Coût total : 250 000 €
Travaux de menuiseries intérieures et extérieures,
de serrurerie, d’interphonie et d’électricité à la fin de
l’année à Soissons, Villeneuve-Saint-Germain,
Chauny, Vouel, Beautor, Tergnier, Condé-enBrie et Villers-Cotterêts.
Coût total : 1,5 M€
Remplacement de chaudières et travaux d’entretien
des équipements des chaudières en Septembre
prochain.
Ainsi à Hirson, 20 chaudières seront remplacées
dans l’immeuble Rouge Gorge, 38 à Chauny dans
l’immeuble Béarn et les chaudières collectives à
Tergnier du 55 rue Clairière et du 154 rue Gambetta.
A Hirson - quartier Blangy, à Soissons - quartiers
de Presles et de Chevreux, et sur d’autres secteurs
de son patrioine, l’Office procédera, selon les lieux,
à des réparations ou à des remplacements de
caniveaux de chauffage, de vannes, de réseaux
intérieurs ou à des sous-stations.
Coût total : 350 000 €
05
N°60
dossier
Amiante
UNE DÉMARCHE SÉCURISÉE, DES RÉSIDENTS INFORMÉS
L’OPAL a mis en place un plan d’actions qui informe les résidents de sa
démarche “amiante” privilégiant la sécurité de tous.
L’amiante (mot masculin) est une roche fibreuse
naturelle. Il a longtemps été utilisé dans la fabrication de nombreux produits et matériaux pour le
bâtiment en raison de ses qualités de résistance à
la chaleur et au feu et de ses capacités d’isolation.
Depuis 1997, à cause de son caractère nocif,
l’amiante est strictement interdit dans la construction en France. La règlementation française oblige
désormais tous les propriétaires bailleurs (publics
ou privés) à faire réaliser des diagnostics.
L’amiante est principalement localisé dans certains enduits de plâtre, dans certains revêtements
de sols en dalles, et dans certaines colles de carrelages ou de faïences.
L’OPAL a mandaté la société Qualiconsult pour effectuer les diagnostics techniques amiantes (DTA),
les diagnostics amiante des parties privatives
(DAPP) et les diagnostics amiante avant travaux
(DAAT).
DES ACTIONS CIBLEES
La présence d’amiante n’occasionne pas de danger en soi. Seul,
l’amiante friable ou dégradé est
dangereux.
Les actions engagées par l’OPAL visent la sécurité
et la protection de tous les usagers de son patrimoine (locataires, visiteurs, prestataires internes et
externes) :
• plan de formation du personnel technique et
d’entretien (formation notamment sur les modes
opératoires).
• recrutement “d’un référent Amiante” et installation d’un groupe de pilotage “amiante”.
• plan de communication présentant sa démarche
aux locataires, aux prestataires, aux collaborateurs, aux institutions et aux administrations
concernées.
• conception et développement d’un outil de gestion des dossiers “Amiante” informatisés prenant
en charge les commandes de repérages amiante.
LE DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE (DTA) il précise la présence ou l’absence d’amiante dans les parties communes d’un immeuble.
Il est consultable par les prestataires et tout locataire de l’immeuble.
LE DOSSIER AMIANTE DES PARTIES PRIVATIVES (DAPP) il indique si le logement contient des flocages, calorifugeages ou faux plafonds amiantés.
LE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX (DAAT)
il informe sur les précautions à prendre avant de réaliser des travaux déterminés.
Certains diagnostics nécessitent des prélèvements effectués par des techniciens spécialement formés
et équipés de protections adaptées (combinaisons, masques, gants, bâches, etc.). Ils ont l’obligation
d’intervenir en l’absence de toute autre personne dans la pièce traitée. .
Tous ces documents très importants (DTA, DAPP et DAAT) peuvent nécessiter un certain délai de production avant d’être communiqué par l’OPAL. 06
dossier
Jean-Marc Debove, Directeur de la Politique de la Gestion Locative
de l’OPAL est chargé de conduire “la démarche amiante”. Il répond
aux principales questions que se posent les résidents
L’AMIANTE EST-IL DANGEREUX ?
“L’amiante est un produit dangereux qui peut nuire gravement à la santé mais il faut être précis. L’amiante
se trouve un peu partout dans les matériaux des logements construits avant juillet 1997, dans les colles, les
peintures, les canalisations etc., mais aussi dans quelques équipements du quotidien, comme les anciennes
tables à repasser, les cuisinières, plus de 3000 matériaux contiennent de l’amiante.
Dans la très grande majorité des cas, ces fibres d’amiante sont emprisonnées dans les matériaux et ne
présentent aucun risque particulier.
Le risque apparaît quand nous manipulons ces matériaux, notamment lors de perçage, grattage et autres
interventions destructrices. Il est dans ces cas là indispensable de prendre d’infinies précautions. La volonté de l’OPAL est de traiter avec beaucoup de sérieux ce problème. Dès la parution des textes et
décret en 2013, un audit a été réalisé sur nos pratiques et a abouti à une action globale pour connaître
précisément la présence ou non d’amiante dans les immeubles et prendre toutes les mesures nécessaires
à un traitement de ces matériaux en toute sécurité.”
QUE SE PASSE-T-IL QUAND DES TRAVAUX SONT RÉALISÉS ?
“Lors de travaux dans les immeubles construits avant juillet 1997, l’OPAL fait effectuer par un cabinet
spécialisé différents diagnostics afin de desceller la présence ou non d’amiante.
Après prélèvement et analyse, les résultats seront consignés sur un rapport (Diagnostique Amiante Avant
Travaux). Il reprendra de façon très précise la localisation des prélèvements et la liste des matériaux analysés
et surtout la présence ou non d’amiante.
• Si pas d’amiante, pas de disposition particulière,
• Si présence d’amiante, un mode opératoire particulier devra être rédigé avant l’intervention, ce mode
opératoire sera transmis à différentes instances dont l’inspection du travail pour validation. C’est seulement
après cette validation que les travaux pourront être réalisés.”
COMMENT SERONT RÉALISÉS LES TRAVAUX ?
“Pour les petites interventions, l’endroit où seront réalisés les travaux sera protégé et l’ouvrier devra porter
combinaison et masque pour exécuter son intervention et faire un nettoyage parfait des lieux après travaux
et les rendre à l’occupant parfaitement sécurisés.
Dans le cas de travaux importants, il sera nécessaire de libérer les lieux. Ce qui veut dire déménagement
pour le locataire. Le logement sera complètement calfeutré pendant toute la durée de l’intervention et
les ouvriers devront respecter des règles encore plus draconiennes pour leur sécurité mais aussi pour la
sécurité des personnes du voisinage.
Pour l’ensemble de ces travaux en milieu amianté, les intervenants devront avoir bénéficié d’une formation
particulière et être habilités.”
JE SUIS LOCATAIRE ET SOUHAITE FAIRE DES TRAVAUX, QUE DOIS-JE FAIRE ?
“Le locataire aussi doit respecter certaines règles. Sa première obligation est de demander par écrit à son
Agence OPAL l’autorisation de réaliser des travaux.
Le risque existe pour tous les logements construits avant juillet 1997. Si le locataire envisage de faire des
travaux avec perçage, arrachage, ponçage ou grattage, il sera nécessaire de vérifier l’existence ou non
d’amiante.
à la suite de cette demande, l’OPAL fera réaliser un diagnostic avant travaux dans les mêmes conditions que
pour les travaux réalisés par entreprise et informera ensuite le locataire. Ce dernier sera tenu de respecter
les règles et en cas de présence d’amiante et pour certains travaux, il devra faire intervenir une entreprise
spécialisée.”
UNE DIRECTION DE LA MAINTENANCE
TRÈS IMPLIQUÉE
L’OPAL compte quelque 13 000 logements parmi lesquels 80 % d’entre eux ont été construits
avant juillet 1997. La Direction de la Maintenance
de l’OPAL qui programme les travaux annuels
est complètement impliquée dans la démarche
“amiante” de l’Office.
“Avant d’effectuer des travaux d’amélioration
du patrimoine, il faut aujourd’hui établir des diagnostics amiante, explique Jean-Marc Slagowski,
Directeur de la Maintenance. Ces diagnostics
sont inclus dans les dossiers de consultation des
entreprises. Les prestataires répondent en toute
connaissance de cause et il est évident que la
présence d’amiante engendre des surcoûts lors
des interventions (formation des personnels,
plans de retrait, évacuations des déchets, etc.).”
Dernièrement, la Direction de la Maintenance
de l’OPAL a lancé ses premiers appels d’offres
de travaux de désamiantage de revêtements de
sols dans des logements vides. Pour l’OPH de
l’Aisne, le coût au mètre carré est estimé à 420 € HT.
07
N°60
Un métier de l’Opal
LE TECHNICIEN PATRIMOINE
Référent technique de l’Agence, il solutionne les problèmes d’équipement
des parties privées et communes des habitations, il étudie l’adaptation
de logements à la demande de personnes vieillissantes ou à mobilité
réduite. Il veille à la sécurité du patrimoine de son Agence. Il intervient
dans la gestion des sinistres. Il réalise les états des lieux de sortie.
Kévin Deram, Technicien Patrimoine de l’Agence
Saint-Crépin à Soissons, veille sur les 2 278
logements (dont 301 chambres d’étudiants) et
leurs espaces extérieurs.
Chaque semaine, il réalise en moyenne 7 états des
lieux de sortie. Après une préparation du dossier
à l’Agence, il rejoint sur place le locataire pour
constater avec lui, pièce après pièce, équipement
après équipement, l’état dans lequel est restitué le
logement. Au préalable, le locataire aura rencontré
le Conseiller Résident pour la visite-conseil (voir
l’article ci-après “L’OPAL comment ça marche ?”).
UN TRAVAIL EN ÉQUIPE
“Le Technicien Patrimoine se sert d’une tablette
mobile qui permet de remettre au locataire un
constat très détaillé”, souligne Kévin. Il apprécie
le progrès technologique de la tablette qui remet
à jour immédiatement l’état des équipements d’un
logement (prise de courants, appareils, revêtements, etc.).
Kevin Deram travaille en équipe avec les 5 Conseillers Résidents de l’Agence Saint-Crépin. “Il est
le référent et l’appui technique de l’Agence”
témoignent-ils. Toutes les questions techniques
auxquelles les Conseillers Résidents ne peuvent
pas répondre sont transmises au Technicien Patrimoine. Il met tout en œuvre pour leur apporter des
solutions.
Il faut trouver des solutions très rapidement, puis
bien choisir les corps de métiers qui effectueront
...affirme Kévin. Le Technicien Patrimoine doit
les réparations
posséder de solides connaissances dans les métiers
du bâtiment.
Il lui arrive également d’étudier l’adaptation d’un
logement pour les résidents vieillissant ou/et handicapés qui en font la demande. “Dans 90 % des
cas, il s’agit du remplacement d’une baignoire par
une douche” conclut-il.
l’Opal… comment ça marche ?
PROFITEZ DE LA VISITE-CONSEIL !
Dans sa Charte, l’OPAL s’engage “à organiser une Visite-Conseil dans les
15 jours de la réception du préavis de départ.”
Elle est effectuée par le Conseiller-Résident en présence du locataire. C’est une visite préparatoire à l’état
des lieux de sortie. Elle offre au résident la possibilité de réaliser des économies.
À l’issue de la Visite-Conseil, le locataire pourra réaliser les travaux de remise en état de son logement et
ainsi éviter que des indemnités lui soient réclamées par l’OPAL suivant “le barème des réparations locatives” remis par l’Agence.
Pour réaliser cette Visite Conseil, le Conseil-Résident est doté d’une tablette tactile lui permettant de saisir
immédiatement les observations faites au résident. Ce dernier signe directement sur la tablette le document
qui sera imprimé dès le retour en agence du Conseiller Résident. Un exemplaire est transmis au résident
avant l’état des lieux de sortie.
08
N°60
TROUBLES DE VOISINAGE
La Charte des Résidents dit:
“l’OPAL s’engage à établir un contact dans les 48 heures du signalement du
trouble de voisinage (visite, médiation), rappeler officiellement les obligations
de chacun (par affichage, par note ou par courrier), engager une procédure
d’expulsion en cas de manquements sérieux et de récidive, à l’appui des
plaintes déposées par les voisins auprès des services de Police, à informer
les plaignants dans les 30 jours sur les actions entreprises.”
Depuis le début de cette année, l’OPH de l’Aisne
a engagé les démarches qui conduiront à la résiliation du bail de quatre de ses locataires pour
troubles de voisinage. Il s’agit de tapages (bruits
divers et aboiements de chiens) et de comportements inappropriés dans les parties communes
des immeubles.
Tous les bruits provoqués de jour comme de nuit
par un locataire (cris, talons…), par une chose
(chaîne hi-fi, télévision, outil de bricolage, électroménager…) ou un animal (aboiements…) peuvent
causer des troubles de voisinage. Pensez-y. C’est
important pour le bien-être de tous dans un immeuble et la tranquillité d’un quartier. Votre responsabilité peut être engagée.
QUELQUES CONSEILS Si vous devez réaliser des travaux ou si vous
organisez une fête dans votre logement, pensez
à prévenir vos voisins proches et à veiller à
ce que le bruit cesse à des heures tolérables.
Maîtrisez le volume de la chaîne hi-fi, de la radio,
du téléviseur, de l’ordinateur…Marchez chez
vous en chaussons.
Dans tous les cas, le bon sens et le respect des
voisins doivent prévaloir.
On ne le dira jamais assez!
UNE ASSOCIATION SOLIDAIRE DES FAMILLES MONOPARENTALES
“Familles Séparées de l’Aisne” écoute et aide les parents élevant seuls leurs
enfants à surmonter leurs difficultés quotidiennes. L’OPAL soutient l’action de
cette association citoyenne.
L’Aisne recense 20 000 familles monoparentales
(l’OPAL en accueille quelque 3 000). Sur le conseil
de l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF), l’association “Familles séparées de
l’Aisne” a été créée en 2013 pour venir en aide,
principalement, aux familles monoparentales.
Être mère seule ou père seul avec ses enfants,
c’est souvent très difficile à vivre
... explique Claude Dufour qui préside l’association.
Les problèmes matériels, le conflit avec l’exconjoint, les problèmes de garde d’enfants, la
perte de confiance en soi, l’isolement, la solitude
dans l’exercice de la parentalité peuvent conduire
à des replis sur soi et à des difficultés éducatives.
RÉSEAUX ET ÉCHANGES D’EXPÉRIENCES
Les bénévoles de l’Association “Familles Séparées de l’Aisne” qualifiés et formés à l’accueil
et à l’écoute animent régulièrement des temps
d’écoute à Laon, Tergnier, Soissons et ChâteauThierry.
Parler de ses problèmes, être écouté, être
considéré, permets aux parents seuls de se
remobiliser
...souligne Valérie Courcol, coordinatrice de l’association.
Pour rompre l’isolement des familles monoparentales et créer des réseaux d’entre-aide, l’association met en place des ateliers d’échanges
d’expériences et d’information (droits de la famille,
prestations familiales, valorisation des compétences de parents, etc.), ainsi que des groupes
de paroles et des ateliers d’activités (de théâtre et
d’écriture par exemple).
FAMILLES SÉPARÉES DE L’AISNE
16 avenue Georges Clemenceau - 02000 LAON
Tél. 03 23 23 27 46
[email protected]
Valérie Courcol, coordinatrice, tél. 06 89 69 35 69
09
N°60
On ne le dira jamais assez! (suite)
IL FAUT ENTRETENIR LE DETECTEUR DE FUMÉE
L’installation dans un logement d’au
moins un Détecteur Avertisseur
Autonome de Fumée (DAAF) a été
rendue obligatoire en France avant
le 8 Mars 2015 en France puis
reportée au 1er Janvier 2016.
Depuis l’automne dernier, l’OPAL a commencé à
faire installer à ses frais un DAAF normalisé et garanti dix ans dans tous les logements de son patrimoine. La société Savelys a été chargée de cette
opération.
Dans la suite de l’installation du DAAF, le locataire
signe une attestation et s’engage à assurer le bon
entretien du détecteur. L’entreprise lui remet ensuite un guide du DAAF et un modèle d’attestation
à remettre à son assureur.
LE BALCON EN TOUTE SECURITÉ
Chaque locataire dont le logement dispose d’un balcon (ou d’une loggia)
peut l’utiliser à son gré. Cependant, des règles élémentaires d’hygiène et
de sécurité doivent être respectées.
STATIONNEMENT : LE CODE DE LA ROUTE RESPECTÉ
Le Code de la Route s’applique en matière de stationnement sur les
parkings et les abords des immeubles de l’OPAL.
Ainsi il ne faut pas se stationner sur des endroits
qui peuvent gêner le passage des piétons (sur les
trottoirs, devant la porte d’entrée d’un immeuble
par exemple), la circulation des ambulances et des
véhicules des sapeurs-pompiers, des policiers ou
des gendarmes.
Il ne faut pas non plus se garer sur les emplacements réservés aux personnes handicapées et
devant les bornes à incendie qui doivent rester
libres d’accès jour et nuit pour ne pas gêner les
secours en cas de besoin.
Ne pas respecter ces règles constitue une infraction routière passible d’une sanction (amende,
retrait de points, mise en fourrière…)
OPAL ET POMPIERS PARTENAIRES
L’OPAL met à la disposition des pompiers de Laon, Soissons et Hirson
son parc immobilier comme lieu d’entraînement et de formation.
Ils disposent de bâtiments collectifs existants
leur permettant de s’entraîner à combattre les incendies, de secourir des personnes en détresse,
d’investir des cages d’escaliers, des appartements
(par les balcons quelquefois), des sous-sols ou
des parkings souterrains enfumés etc. En cas d’intervention réelle, le patrimoine de l’OPAL est ainsi
mieux connu des sapeurs-pompiers.
10
• Ne pas laisser sans surveillance les enfants jouer
sur les balcons ou les loggias, de peur qu’ils enjambent les rambardes et basculent dans le vide.
• Ne pas encombrer le balcon ou la loggia de
meubles, vélos ou antenne parabolique et ne pas
suspendre de jardinières côté extérieur. En cas de
chute, ces objets pourraient blesser les passants
et la responsabilité du locataire serait directement
engagée.
• Il est absolument interdit d’installer des barbecues et d’y parquer des animaux toute la journée
ou toute la nuit, de stocker des produits dangereux
(gaz, pétrole, etc.), des ordures.
• Ne pas laver à grande eau le balcon ou la loggia
pour éviter les ruissellements sur les façades et sur
les logements du dessous.
N°60
Acheter une maison
La vente de logements décidée par le Conseil d’Administration de l’OPH
de l’Aisne s’adresse d’abord à tous les locataires de son patrimoine.
Les annonces figurent sur les avis d’échéances et dans la presse
départementale.
Les candidats doivent adresser à l’Office un courrier
par lettre recommandée avec accusé de réception.
Le Bureau du Conseil d’Administration examine les
candidatures et choisit les acquéreurs. L’OPH de
l’Aisne vend des maisons libres d’occupation à :
Cuffies
15 rue Alexandre Hébert T4 - 100,60 m²
Nizy le Comte
31 route de Reims T2 - 61,50 m²
33 route de Reims T4 - 80,43 m²
Nouvion-et-Catillon
1 route de Nouvion-le-Comte 3 route de Nouvion-le Comte 8 route de Nouvion-le-Comte 16 route de Nouvion-le-Comte T4 - 98 m²
T4 - 98 m²
T3 - 86 m²
T4 - 99 m²
Vic Sur Aisne
34 rue de PreslesT3 - 74 m²
Hirson
51 rue Grisot
T3 - 75 m²
11 rue Brémont T4 - 75,37 m²
16 rue Chanzy T3 - 65,92 m²
42 rue Driant T3 - 65,40 m²
Visite sur rendez-vous
Renseignements au 03 23 23 62 21
ou [email protected]
Notre source d’énergie, la satisfaction des résidents
LA DYNAMIQUE DE L’OPAL EN 2014
4
8
11
11
12
3
3
3
Réunions du Conseil d’administration
Réunions du Bureau du Conseil d’administration
Commissions d’appels d’offres
Commissions d’attribution des logements hors
soissonnais
Commissions d’attribution des logements du soissonnais
Conseils de concertation locative
Commissions consultatives impayés
Commissions paritaires “Ma Maison dans l’Aisne”
Commission d’attribution des Logements
Commission paritaire MMA
11
N°60
les agences Opal
AGENCE SUD DE L’AISNE
AGENCE HIRSON
AGENCE MONTREUIL
9 allée Pierre Mendès France
02200 Soissons
Tél 03.23.73.01.53
Fax 03.23.23.61.83
[email protected]
8 place de la Victoire
02500 Hirson
Tél 03.23.58.85.90
Fax 03.23.23.98.61
[email protected]
2 bis rue Nestor Gréhant
02000 Laon
Tél 03.23.27.14.90
Fax 03.23.27.14.99
[email protected]
AGENCE PRESLES
AGENCE ILE-DE-FRANCE
1 Impasse de Sapincourt
02200 Soissons
Tél 03.23.75.17.44
Fax 03.23.23.61.80
[email protected]
5 place des Maraîchers
02000 Laon
Tél 03.23.20.76.30
Fax 03.23.26.03.13
[email protected]
AGENCE SAINT-CRÉPIN
AGENCE TERGNIER
23 boulevard Pasteur
02200 Soissons
Tél 03.23.59.09.81
Fax 03.23.23.61.81
[email protected]
22 rue Victor Hugo
02700 Tergnier
Tél 03.23.57.55.56
Fax 03.23.23.98.60
[email protected]
www.opal02.com

Documents pareils

Un patrimoine plus grand, plus beau. Les Agences de l`Opal vous

Un patrimoine plus grand, plus beau. Les Agences de l`Opal vous travaux de remplacement d’équipements sanitaires, de traitement de façades, de mise en place d’accès dans les halls par badge. • Prise en compte du besoin de logement de tous, personnes jeunes ou â...

Plus en détail

hIVER 2011/12

hIVER 2011/12 Lors du dernier conseil d’administration de l’OPh de l’aisne qui s’est tenu le 20 Décembre 2011, M. guy Duval, administrateur représentant les caisses d’allocations Familiales, a succédé à M. chris...

Plus en détail