Traduire les arts et la culture en espagnol : perfectionnement des

Commentaires

Transcription

Traduire les arts et la culture en espagnol : perfectionnement des
Traduire les arts et la culture en espagnol :
perfectionnement des compétences
Organisateur : SFT Services
Responsable : Mme Lorena Sorel
Email du responsable : [email protected]
Tél. du responsable : +33 02 53 74 50 03
Organisme de formation : déclaration d'activité enregistrée sous le n° 11 75 47042 75
auprès du Préfet de région d'Ile-de-France. Cet enregistrement ne vaut agrément de
l’État.
Date : le 3 juin 2016 – Durée : 07 heures –
Lieu : EspacesRéunion.com - 43 rue de Dunkerque – 75010 - PARIS
Quels sont les objectifs de la formation ?




Appréhender le fonctionnement du marché de la traduction dans les domaines
culturel et artistique
S’approprier les meilleures pratiques de recherche et de documentation adaptées
à la traduction de textes culturels et artistiques
Analyser des difficultés de traduction et adopter des stratégies raisonnées pour les
résoudre
Améliorer sa compétence traductive en évitant les pièges propres à la traduction
du français vers l’espagnol
A qui s'adresse cette formation ?
Cette formation s’adresse aux professionnels de langue maternelle espagnole qui
traduisent ou souhaitent se spécialiser dans les domaines culturel et artistique.
Commentaires :
La formation se déroulera en espagnol. Les traducteurs francophones qui
travaillent à partir de l’espagnol sont néanmoins les bienvenus dans la limite
des places disponibles.
Quelques jours auparavant, les formatrices enverront aux stagiaires un exercice
à faire avant la formation. Les modalités de cet exercice seront communiquées
ultérieurement.
Les formatrices s’appuieront sur deux études de cas et donneront de nombreux
exemples afin de développer des stratégies visant à surmonter les difficultés propres à
la traduction de textes spécialisés très exigeants. Elles analyseront des aspects de
nature lexicale, grammaticale, syntaxique et sémantique ; elles aborderont également
les problèmes de compréhension et de reformulation.
1
Programme
Introduction générale
•
•
•
•
•
Délimitation du domaine
Marchés et clients
Documentation et recherche d’informations
La place de l’anglais dans le marché de la traduction français-espagnol
Espagnol d’Espagne et espagnol d’Amérique
La traduction de textes culturels et artistiques
•
•
•
•
•
•
Compréhension et reformulation
Aspects lexicaux, grammaticaux, syntaxiques et sémantiques
L’intertexte : références culturelles, citations, bibliographies
Jeux de mots et expressions figées
Le rôle de l’image
La révision
Méthodes et moyens d'évaluation des connaissances :
- Activation des connaissances par des exercices participatifs
- Présentation des textes produits à l'ensemble des stagiaires et aux formatrices, avec
discussion et évaluation
Méthodes et moyens pédagogiques mis en œuvre :
Analyse préalable des textes en vue de leur traduction, exercices pratiques, mise en
situation, supports de cours ; vidéoprojecteur, chevalet de conférence.
Sanction de la formation :
À l’issue de la formation, une attestation de présence et un certificat de formation sont
remis à chaque participant.
Un questionnaire d’évaluation, donné à la fin de la formation, permet de mesurer la
satisfaction des stagiaires.
2
Les formatrices
Après avoir obtenu un diplôme de professeure de français langue étrangère en Argentine à l’Instituto
Nacional Superior del Profesorado en Lenguas Vivas, Débora Farji-Haguet s’installe en France en
1988. Elle poursuit ses études à l’ESIT (École supérieure d’interprètes et de traducteurs, Université
Sorbonne Nouvelle – Paris 3), où elle obtient un DESS en traduction éditoriale, économique et
technique.
Depuis 1998, elle est traductrice indépendante du français et de l’anglais vers l’espagnol ainsi que de
l’espagnol et de l’anglais vers le français. Ses clients sont aussi bien des entreprises que des institutions
et des maisons d’édition. Elle a traduit vers l’espagnol une dizaine de livres, publiés en France, dans des
domaines allant de l’horlogerie et la joaillerie au cinéma ou à la photographie, en passant par l’art
contemporain, le patrimoine, l’architecture et le BTP. En 2014, elle a co-traduit un premier ouvrage de
l’anglais vers le français dans un autre de ses domaines de prédilection : l’astronomie et l’espace.
Elle enseigne à l’ISIT (Institut de management et de communication interculturels) la traduction vers
l’espagnol, la traduction à vue vers l’espagnol et le français, ainsi que la technique de prise de notes
pour l’interprétation consécutive. Elle collabore également avec le master Industrie de la langue et
traduction spécialisée (ILTS) de l’Université Paris Diderot, où elle enseigne la traduction de l’espagnol
vers le français et dirige des mémoires de traduction et de terminologie.
Membre de l’Association des anciens élèves de l’ESIT, de l’Association des traducteurs littéraires de
France et de la Société française des traducteurs, qu’elle a présidée en 2012, elle est actuellement
présidente du jury du prix Pierre-François Caillé de la traduction, décerné par la SFT avec le concours de
l’ESIT.
Alicia Martorell traduit, du français vers l’espagnol, depuis trente ans. Actuellement, ses travaux
de traduction concernent essentiellement le secteur juridique, la muséographie, la communication
et les sciences humaines et sociales. La documentation et la gestion de l’information sont ses
domaines de recherche privilégiés, toujours au service de la traduction professionnelle. Appréciant
les traductions qui exigent une bonne plume, elle aime retravailler les mots et les phrases pour les
asservir au texte.
Après avoir été enseignante à l’Universidad Pontificia Comillas (en licence et en master), elle
continue à dispenser ses cours aux étudiants en deuxième cycle à l’Universidad Pompeu Fabra, à
l’Universidad de Alcalá de Henares et à l’Universidad Complutense. Elle intervient également dans
les actions de formation permanente organisées par les associations professionnelles de
traducteurs.
Elle est auteur de plus de trente traductions, surtout dans les domaines de la philosophie, l’art et
l’histoire. Elle a ainsi traduit Fernand Braudel, Simone de Beauvoir, Roland Barthes, Cioran et
Proust. Le prix Stendhal pour la traduction d’Atlas de Michel Serres lui a été décerné en 1995.
Outre la publication de plusieurs de ses articles dans les revues dédiées à la traduction Panacea, La
linterna del traductor et Traduire, elle collabore régulièrement au magazine numérique de l’Institut
Cervantes, El trujamán.
Elle participe également aux activités de l’Asociación Española de Traductores, Correctores e
Intérpretes (Asetrad), qu’elle a cofondée et dont elle est actuellement membre honoraire, ainsi
qu’à celles de l’association des traducteurs d’édition ACE Traductores et de la Société française des
traducteurs (SFT).
3