Au bonheur des enfants - Agglomération Fécamp Caux Littoral

Commentaires

Transcription

Au bonheur des enfants - Agglomération Fécamp Caux Littoral
13COM’Une
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
CR
IQU
EBE
UFENC
LE – S
AUX
UERVIL
– ÉPR
MANIQ
EVILLE
LOGES –
S
LE
– FÉCAMP
–
LE
L
– FROBERVILLE – GANZEVILLE – GERVI
AIN
N
T-LÉO
ARD –
VILLE
SE N N E
-SUR-FÉ
C A MP –
TOURVILL
E-LES-IFS – VATTETOT-S U R- M E R
– YP O
R
ACTUALITÉ
Traiteur de Paris :
70 nouveaux emplois
Déconstruction de
l’usine d’incinération
DOSSIER PETITE ENFANCE
Au bonheur
des enfants
2e NUMÉRO
SEPTEMBRE 2007
T
CLIN D’ŒIL
EN VACANCES
AVEC LA COM COM !
Dépaysement pour les 64 enfants partis à SaintHilaire-de-Riez (en Vendée) cet été ! Soleil, plage,
char à voile, baignades, châteaux de sable, balades, visites touristiques et culturelles au programme des réjouissances ! « Tous les ans, je voudrais que ça recommence… » ont dit certains…
Cela tombe bien… La Communauté de communes, forte de cette première expérience, a décidé
d’organiser de nouveau un camp de vacances l’an
prochain ! Rendez-vous en juillet 2008 !
SOMMAIRE
ACTUALITÉ PAGES 4 à 8
Traiteur de Paris crée 70 nouveaux emplois
Le chantier du centre aquatique
Déconstruction de l’usine d’incinération
Retour sur… quelques événements
D’un village à l’autre
DOSSIER PAGES 9 à 13
Petite enfance :
Au bonheur des enfants :
plongée au cœur du service
petite enfance intercommunal
Envoyez-nous vos photos…
Amoureux des paysages de notre région, amateurs de
photographie, âmes d’artistes, contemplatifs ou actifs :
cet espace est le vôtre ! Envoyez-nous vos photos coups de cœur
d’événements, de lieux ou de situations par mail à l’adresse
[email protected] (en précisant vos coordonnées) !
Une des photos reçues sera sélectionnée et paraîtra dans cette
rubrique au prochain numéro.
2
13COM’Une
LOISIRS PAGE 14
Balade à Gerville
Tickets sports
RENDEZ-VOUS ET FICHE PRATIQUE PAGE 15
Quelques idées de sorties
Pratique : les erreurs de tri les plus fréquentes
13COM’Une
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
LES COMPÉTENCES
DE LA COMMUNAUTÉ
DE COMMUNES DE FÉCAMP
IQUE
CONOM
ELOPPEMENT É
ME
TOURIS
ENFANCE
PETITE
DÉCHETS MÉNAGE
RS
D ÉV
AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
E AQUATIQUE
CENTR
S JEUNES
LOISIRS DE
NS
LUTTE CONTRE LES INONDATIO
ÉDITORIAL
Madame, Monsieur,
CONTACT
825, route de Valmont / BP 97 / 76403 Fécamp Cedex
Tél. : 02 35 10 48 48 / Fax : 02 35 10 31 66
[email protected]
www.cc-fecamp.fr
Directrice de la publication :
Christiane Fréger
Rédaction et relecture :
Christine Luciani,
Commission communication
Conception graphique
et mise en page :
L’ATELIER de communication
Crédits photos :
Communauté de communes
de Fécamp sauf
crédits mentionnés
Impression : DuranD
imprimeurs / Imprimé sur
papier 100 % recyclé
Distribution : La Poste
Tirage : 16 000 exemplaires
ISSN 1954-9628
Dépôt légal : à parution
COMMUNAUTÉ DE
COMMUNES DE FÉCAMP
Criquebeuf-en-Caux
Épreville
Fécamp
Froberville
Ganzeville
Gerville
Les Loges
Maniquerville
Saint-Léonard
Senneville-sur-Fécamp
Tourville-les-Ifs
Vattetot-sur-Mer
Yport
Paul Monguillon nous a quittés. C’est avec beaucoup d’émotion que nous publions
aujourd’hui ces photos, qui nous rappellent notre doyen, ami et collègue, sa
solidarité, son élégance, sa malice, son sourire…
Maire de Tourville-les-Ifs, Vice-Président en charge du personnel, fédérateur,
perfectionniste et assidu, il a toujours défendu le principe de la nécessaire
collaboration entre les communes et a largement contribué à la construction de
la Communauté de communes. Il y était très attaché. Nous ne l’oublierons pas
et c’est en sa mémoire que nous poursuivons le chemin qu’avec lui nous avons
tracé…
Ce deuxième numéro de « 13 COM’Une » vous présente les dernières réalisations
et les projets de la Communauté de communes de Fécamp, nombreux en cette
période de rentrée. L’actualité est particulièrement dense. Le groupe Traiteur de
Paris se développe grâce à la construction d’un nouvel atelier de transformation
sur le Parc d’Activités des Hautes Falaises, le programme d’ouvrages de lutte
contre les inondations se poursuit à Fécamp et le chantier du centre aquatique
avance à vue d’œil tandis que l’unité d’incinération, à Senneville-sur-Fécamp,
disparaît peu à peu du paysage.
Le dossier du magazine vous plongera au cœur du service petite enfance, devenu
intercommunal depuis juillet 2004. Il vous permettra de découvrir, de l’intérieur,
son fonctionnement et l’étendue de ses missions : les différents modes d’accueil
des enfants, l’aide aux parents et les axes de développement envisagés. Il vous
indiquera également les nombreux temps forts qui ponctuent l’année de nos
structures petite enfance.
Nous vous souhaitons une bonne rentrée et une agréable lecture.
Pour les élus communautaires,
la Présidente, Estelle Grelier
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
3
ACTUALITÉ
TRAITEUR DE PARIS
70 nouveaux
emplois créés
Le Parc d’Activités des Hautes Falaises change de visage. Les travaux de rénovation
(voirie, signalétique, espaces paysagers, éclairage public, raccordement à l’ADSL) et
les récentes constructions et implantations lui confèrent dynamisme et modernité.
Vitrine de l’activité économique du territoire, le site accueille au quotidien 1 200
employés qui travaillent dans 26 sociétés. La Communauté de communes de Fécamp
poursuit sa politique économique volontariste. Elle pose maintenant le premier jalon
d’un équipement de développement structurant et pourvoyeur d’emplois : un pôle
de logistique du froid.
© TRAITEUR DE PARIS
Le groupe Traiteur de Paris est spécialisé
dans la fabrication de produits surgelés,
élaborés à destination des professionnels
de la restauration en France (Picard, Daviembauchées pour travailler sur les deux
gel, Pomona, Métro, Relais d’Or Miko…) et
lignes de production.
à l’export (Angleterre, Allemagne, Benelux,
Et 70 emplois supplémentaires vont
Canada, Espagne, Norvège, États-Unis…).
pouvoir être créés dès l’automne, grâce
Il emploie 350 personnes dans ses
à l’aménagement d’un atelier de trans4 unités de proformation en froid
duction situées
positif de 800 m 2,
Parce que l’emploi est sa priorité,
pour lequel la
à La Guerche de
la Communauté de communes
Communauté de
Bretagne, Roanne,
construit un atelier
communes investit
Saint-Lô et, depuis
de transformation permettant
800 000 €. Il sera
2006, à Fécamp.
au groupe Traiteur de Paris de
ensuite loué à
La société s’est
e
créer une 3 ligne de production.
Traiteur de Paris
installée sur le
qui va ainsi pouvoir
Parc d’Activités
rapidement ouvrir une troisième ligne de
des Hautes Falaises dans les locaux de
production. Cet équipement est un prel’ancienne usine Servifrais, rachetés
mier pas vers le pôle logistique du froid,
par la Communauté de communes de
constitué à terme de deux chambres
Fécamp. Ce site, entièrement rénové
froides de 10 000 m3 chacune. Il réponet automatisé, est dédié à la fabricadra aux besoins exprimés par plusieurs
tion de cakes, gratins et tartes fines.
sociétés du territoire.
À ce jour, 120 personnes ont déjà été
INTERVIEW DENIS PINAULT
PDG DE TRAITEUR DE PARIS
Avec ces nouveaux équipements, quelles
perspectives commerciales envisagez-vous
et leurs conséquences sur l’emploi ?
Ces nouveaux équipements vont permettre de transférer
sur Fécamp une partie de l’activité de l’usine de La Guerche, qui arrivait à saturation. Cette dernière sera désormais spécialisée dans la fabrication de petits fours sucrés, tandis que le site normand sera orienté vers une
production salée. Ce transfert va naturellement générer
de nouvelles embauches sur le site de Fécamp et per-
4
13COM’Une
mettra à la société de conquérir de nouveaux marchés
à l’export.
Voilà un an que votre entreprise a choisi
Fécamp, quel bilan faites-vous ?
L’implication et la motivation de la Communauté de communes de Fécamp ont permis à notre groupe de prendre un
véritable tournant industriel en s’orientant vers une automatisation très poussée des lignes de fabrication, génératrice
d’emplois. Ce site, très vaste, nous permet d’envisager de
nombreuses évolutions dans les années à venir.
© TRAITEUR DE PARIS
sur le Parc d’Activités
des Hautes Falaises
Chantier du
centre aquatique
Voilà dix mois que les travaux de construction du centre aquatique
intercommunal ont commencé. Ils avancent à un bon rythme et se
déroulent conformément au calendrier prévisionnel.
Ouverture au printemps 2008 !
© DUVAL-RAYNAL
UN BÂTIMENT DE HAUTE QUALITÉ
ENVIRONNEMENTALE (HQE)
Le label HQE définit 14 cibles à satisfaire durant les différentes phases de vie d’un bâtiment (construction, utilisation, maintenance),
en matière d’éco-construction (intégration
paysagère, chantiers à faible nuisance…),
d’éco-gestion (gestion de l’énergie, de
l’eau…), de confort (traitement acoustique,
olfactif, visuel…) et de santé (qualité de l’air,
de l’eau…).
Dans cette démarche, la Communauté de
communes a développé, avec innovation, les
énergies renouvelables. Ainsi, des panneaux
solaires d’une surface de 110 m2 permettront
de chauffer l’eau des douches et des lavabos, d’économiser, chaque année, 620 kWh
de gaz naturel (soit environ 2 400 €) et d’éviter le rejet de 13,7 t de CO2 dans l’atmosphère. Un tapis de cellules photovoltaïques,
qui recouvrira la toiture sur 400 m2, produira
de l’électricité (15 kW par heure) qui sera ensuite revendue à EDF. Un écran, fixé dans le
hall d’accueil, informera, en temps réel, les visiteurs de la quantité d’énergie fournie.
Le chantier bat son plein ! Le gros
œuvre des parties techniques, des
vestiaires et de l’accueil est achevé.
Les structures en béton de l’intégralité
de la halle sportive comprenant les
bassins, les gradins et les plages sont
également terminées. Celles du bassin
ludique (parties intérieure et extérieure)
sont en cours de finition. Les entreprises, qui ont en charge l’installation
des équipements de traitement des
eaux et de l’air (huit filtres à sable,
deux centrales d’air, deux chaudières
à gaz), interviennent maintenant sur
l’ensemble de l’établissement.
Le chantier est ponctué par la venue
de convois exceptionnels. Après les
grues en décembre, les éléments
de la charpente ont été livrés en
juillet. Cette structure, aujourd’hui
dressée, montre mieux le volume du
centre aquatique. Dans les prochaines
semaines, ce sont les bassins en inox
qui seront installés. Après les travaux
de toiture, les menuisiers, électriciens,
carreleurs et peintres travailleront
sur les aménagements intérieurs et
extérieurs.
Pour suivre régulièrement l’évolution du
chantier en images, consultez notre site
internet www.cc-fecamp.fr.
LES TRAVAUX DE GROS ŒUVRE
EN CHIFFRES
Béton : 3 300 m3
Acier pour béton : 300 tonnes
Heures de travail : 40 000 heures
23 personnes au quotidien
Ci-contre : commission polychromie, le choix des couleurs.
À droite : au premier plan, le bassin ludique intérieur.
Au-dessus : le chantier vu de la grue.
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
5
ACTUALITÉ
À VENIR...
CHASSE AU TRÉSOR
À FÉCAMP…
C’est un jeu d’énigmes,
présenté sous la
forme d’une bande
dessinée, qui vous
sera bientôt proposé.
À destination des juniors
et des familles, ce guide
permettra, au départ
de l’Office de Tourisme,
où vous pourrez
vous le procurer, de
(re)découvrir la ville,
de façon ludique et
originale ! Il faudra
mener l’enquête à
travers les rues de la
cité et percer le mystère
à l’aide de questions,
indices, détails du
patrimoine, jeux…
La Communauté de
communes réaffirme,
par cette action, sa
politique touristique
de pratique de la
randonnée.
S.A. COLIN ET
ASSOCIÉS SUR LE
PARC D’ACTIVITÉS
La société d’expertise
comptable et de
commissariat aux
comptes appartenant au
réseau Eurex, située rue
Jacques Huet à Fécamp,
a fait l’acquisition d’une
parcelle de terrain,
derrière la Lyonnaise
des Eaux. Elle va
construire un nouveau
bâtiment pour y
transférer l’ensemble
de son activité.
Le début du chantier
est prévu fin septembre.
6
13COM’Une
Déconstruction de
l’usine d’incinération
Avec l’implantation des éoliennes en juin 2006, le Cap Fagnet
est devenu un site touristique très fréquenté, emblématique du
développement durable. La modernité de ces équipements ne
contrastera bientôt plus avec la vétusté de l’unité d’incinération.
Ce coin de paysage de Senneville-sur-Fécamp, protégé par la
loi littoral, est en cours de réhabilitation.
Construite en 1973, à l’époque du District de
Fécamp, son exploitation est successivement
confiée à différents exploitants privés. C’est en
mai 2002 que l’activité de l’incinérateur cesse sur
décision préfectorale. Seuls sont alors maintenus
en service le grappin et la fosse qui permettent
le déchargement des bennes de collecte vers les
remorques qui transportent les déchets jusqu’aux
centres de traitement. C’est le quai de transfert,
inauguré fin 2006 sur le Parc d’Activités des Hautes
Falaises, qui permet de déconstruire enfin l’usine
de Senneville-sur-Fécamp.
Les ex-fourrière et déchetterie ont déjà été démolies. Les travaux de déconstruction du pavillon et
de l’usine commenceront en octobre. Le chantier,
d’un coût total de 100 000 €, intègre le tri des
matériaux. Toutes les fondations vont être arasées
afin de niveler le terrain, qui sera nettoyé et qui
Le quai de transfert construit sur le Parc d’Activités
accueillera un tapis végétal. Le site d’implantation
sera ainsi parfaitement réhabilité quand, au printemps prochain, fleurira en lieu et place un champ
de fleurs des prés…
LE MOT D’ ESTELLE GRELIER
PRÉSIDENTE DE LA COMMUNAUTÉ
DE COMMUNES DE FÉCAMP
« Dès la mise en service du nouveau quai de transfert, nous avons œuvré pour
que l’usine d’incinération soit supprimée au plus vite. Issue logique des aménagements du Cap Fagnet et des éoliennes, c’est une vraie satisfaction de
voir aboutir ce dossier, qui témoigne de la volonté des élus communautaires
de mener une politique de développement durable cohérente. Les fleurs qui,
chaque printemps, recouvriront le site, rappelleront l’histoire de cet équipement et, à chacun, sa responsabilité dans la protection de la planète. »
RETOUR SUR…
CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT (CLSH)
Depuis 2006, la Communauté de communes finance
40 places du CLSH organisé l’été, à Froberville, par le
CCAS de Fécamp. Dans un cadre naturel verdoyant et
champêtre, les enfants, âgés de 6 à 12 ans, ont pu
découvrir de nombreuses animations : jeux éducatifs,
plage, randonnées, vélos, activités manuelles (pâte à
sel, menuiserie…), sports, chasse aux trésors, sorties
culturelles, jeux d’adresse…
CHANTIERS
AFFÛTAGE BOIS SERVICES
INAUGURATION DE LA LYONNAISE DES EAUX
À l’entrée du Parc d’Activités des Hautes Falaises,
l’agence Lyonnaise des Eaux du secteur FécampBolbec s’est implantée en avril. Elle s’est installée dans
des locaux récemment construits et appartenant à la
Communauté de communes, qui tenait à maintenir ce
service sur le territoire. Lyonnaise des Eaux accueille
le public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12h
et de 14h à 16 h 30.
SENSIBILISATION AU TRI SÉLECTIF…
La Communauté de communes propose aux écoles, collèges
et lycées des visites commentées du parc rudologique
communautaire constitué de la déchetterie, du quai de
transfert et du centre tri. De nombreux jeunes ont pu découvrir
les rouages de l’élimination et du recyclage des déchets
ménagers. Ils ont ainsi pris conscience de l’importance de
faire le tri sélectif à la maison, rappelée également par nos
ambassadeurs de tri qui sont intervenus en classe.
La Communauté de
communes de Fécamp
investit, à côté de la
Lyonnaise des Eaux,
dans la construction
d’un nouveau bâtiment
industriel comprenant
un hall d’exposition, des
ateliers et des bureaux.
La société Affûtage Bois
Services, spécialisée en
réparation et vente de
matériel de coupe et de
tonte, sera locataire des
lieux cet automne.
LUTTE CONTRE LES
INONDATIONS AU TORP
… ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE
La Communauté de communes de Fécamp a mis
en place, à l’intention des scolaires, une randonnée
guidée sur le développement durable. 13 classes et
250 élèves se sont déjà promenés, depuis la plage
jusqu’aux éoliennes. Notre guide accompagnateur les a
sensibilisés à cette question, à travers l’observation de
notre environnement, des jeux interactifs et l’explication
du fonctionnement des éoliennes.
DÉMÉNAGEMENT DE L’OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURISME
À Fécamp, c’est sur le quai Sadi Carnot que l’Office
Intercommunal de Tourisme a jeté l’ancre, tandis
qu’à Yport, il s’est installé rue Alfred Nunes, dans les
locaux de l’ancienne chocolaterie-pâtisserie Pierre. Ces
équipements, inaugurés le 14 mai, satisfont aussi bien les
touristes que les habitants du territoire puisque déjà plus
de 20 000 d’entre eux ont fréquenté les lieux depuis leur
ouverture.
La Communauté de
communes de Fécamp
poursuit sa politique
active de lutte contre les
inondations. Trois digues
avec prairies inondables,
d’une capacité totale
de rétention d’eau de
10 900 m3, sont en cours
d’aménagement sur le
bassin versant du Torp.
Ces ouvrages d’hydraulique
douce enrayeront les
difficultés rencontrées,
lors de fortes pluies,
sur la route de Valmont
notamment.
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
7
D’UN VILLAGE À L’AUTRE
GANZEVILLE
LES LOGES
MANIQUERVILLE
… SUR LE WEB !
PLACE AUX PIÉTONS !
RECONSTRUCTION
DU CHÂTEAU
La commune de Ganzeville a
maintenant son site internet
www.ganzeville.com. Vous y
trouverez des informations sur
l’histoire du village, la vie locale,
les équipements ou encore les
comptes rendus des conseils
municipaux et des renseignements administratifs (passeport,
état civil, urbanisme…).
TOURVILLELES-IFS
CLOCHER RÉNOVÉ
La traversée de la commune
a été sécurisée. Le long de la
route principale, des trottoirs ont
été aménagés et les passages
piétons sont signalisés. La circulation a été ralentie et alternée au niveau de l’école pour
sécuriser le cheminement des
piétons.
Les travaux de la résidence de
tourisme ont commencé : le
« Domaine de Maniquerville »
est conçu sur le modèle de
l’ancien château. Il abritera 60
appartements et chalets dédiés
à la location touristique et sera
agrémenté d’un sauna, d’une
salle de relaxation, d’un tennis
et d’une piscine couverte. Ouverture prévue en mai 2008 !
SENNEVILLESUR-FÉCAMP
BIBLIOTHÈQUE
YPORT
EXPOSE…
VATTETOTSUR-MER
UNE CLASSE EN PLUS
Le SIVOS des Loges, de Gerville et de Vattetot réouvre une
deuxième classe à l’école primaire de Vattetot… fermée il
y a 42 ans ! Les travaux, qui
comprennent la rénovation, la
mise aux normes et l’accessibilité aux handicapés de la salle
et des sanitaires, se terminent.
Les élèves seront ainsi scolarisés
dans de meilleures conditions en
effectifs plus réduits : deux classes de 25 et 28 élèves au lieu
d’une classe de 32 l’an dernier.
Cette réalisation témoigne du
dynamisme démographique des
communes du territoire.
FROBERVILLE
SALON DE COIFFURE
Le clocher de l’église Saint-Pierre
a été rénové par la commune de
Tourville-les-Ifs. La poutre principale, très abîmée, menaçait
de s’effondrer. La charpente a
été refaite ainsi que le beffroi
et ses deux cloches qui ont été
automatisés. De l’extérieur, on
voit également les abat-sons,
petits volets en bois, qui ont été
réparés.
8
13COM’Une
La nouvelle salle, réalisée derrière l’office de tourisme et baptisée « salle Jef Friboulet » par le
Conseil Municipal, est ouverte
aux visiteurs depuis mai. Jef,
artiste de renommée mondiale a
vécu, à Yport, dans le manoir de
Jean-Paul Laurens ; il a réalisé le
chemin de croix de l’église.
Cette « salle Jef Friboulet » vient
confirmer et valoriser la réputation artistique et culturelle
d’Yport par les nombreuses
expositions présentées.
Une bibliothèque va être créée,
derrière l’école, dans une
véranda, à l’espace Charles
Gobbé. Les ouvrages seront
diversifiés : revues, romans,
bandes dessinées, documentaires, encyclopédies… Le fonds
documentaire sera composé des
prêts de la Bibliothèque départementale, des livres achetés
par la commune ou offerts par
des particuliers. Il sera complété par la suite de CD et
DVD. Une connexion internet
sera également à la disposition
du public.
Après l’épicerie-bar-tabac,
encore un nouveau commerce
à Froberville ! La commune a
réhabilité l’ancienne école de
garçons transformée maintenant
en… salon de coiffure ! Séverine
Larcher vous accueille à « l’Atelier de coiffure », du mardi au
vendredi de 9h à 12h et de
14h à 19h et le samedi de 9h
à 16 h 30 (sans interruption).
DOSSIER
AU SERVICE DE
La Communauté de communes de Fécamp
est très attachée au service public de la
petite enfance, qui relève de ses compétences depuis 2004. Question de société
essentielle, l’accueil des enfants, régulier ou
occasionnel, en crèche ou chez les assistantes maternelles, est indispensable à l’accès
à l’emploi des femmes et à la conciliation de
la vie personnelle et professionnelle.
La Communauté de communes, avec le
soutien de la Caisse d’Allocations Familiales
du Havre, veille à accroître sans cesse la
qualité de l’accueil et le nombre de places
de ses structures petite enfance et à répondre au mieux aux besoins des parents. Pour
ce faire, elle y consacre, chaque année, un
budget de 2 millions d’euros de fonctionnement.
Cette compétence petite enfance donne tout
son sens à l’intercommunalité qui développe
une politique sociale homogène offrant un
même niveau de service sur le territoire.
la petite
enfance
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
9
DOSSIER
O
Au bonheur
des enfants
Accueil des enfants, conseil, information,
soutien aux parents et aux assistantes
maternelles, ateliers, permanences, portes
ouvertes, semaine de la petite enfance…
les missions du service sont denses !
Soixante personnes, directeurs, auxiliaires
de puériculture, infirmiers, éducatrices de
jeunes enfants, cuisinières, agents d’entretien, intervenantes culturelles, psychologues ainsi qu’un pédiatre se mobilisent,
au quotidien, pour le bien-être des plus
petits.
L’ACCUEIL DES ENFANTS…
EN TOUTE SÉCURITÉ
La Communauté de communes propose différents modes d’accueil des enfants, âgés
de 10 semaines à 4 ans, pour répondre au
plus près aux demandes des parents.
La halte d’enfants des Moussaillons
offre une grande souplesse d’accueil. Ce
lieu de rencontres et de découvertes sociabilise l’enfant, l’initie à la vie en collectivité et prépare en douceur son entrée à
l’école.
La crèche Léon Dufour est, depuis que
la Communauté de communes a créé 20
nouvelles places en 2005, un « espace
multi-accueil », où les enfants peuvent
venir de façon régulière (crèche) ou occasionnelle (halte mini-crèche). Répartis en
petits groupes, ils sont encadrés par des
professionnels qui veillent, au fil des jours,
au développement, à l’intégration et à la
santé des enfants.
La crèche familiale est composée d’une
équipe de 11 assistantes maternelles
agréées, employées par la Communauté
de communes, qui accueillent les enfants à
leur domicile. La directrice vérifie la conformité des logements, la santé des enfants,
et organise des ateliers communs. Cette
structure offre la flexibilité et l’amplitude
d’accueil les plus grandes. Les horaires
sont spécifiés et arrêtés par contrat entre
la collectivité, l’assistante maternelle et les
parents.
« Ainsi, une solution adaptée est toujours
trouvée privilégiant le bien-être de l’enfant et tenant compte des contraintes de
chacun (horaires et lieu de travail, besoins
ponctuels, choix d’éducation…) », explique Roberte Auger, élue communautaire
en charge de la petite enfance. « De plus,
Une
jour
née da
ns nos
Accueil des enfants
Les parents déposent leurs enfants
entre 7 h 30 et 9h… au début, la
séparation est parfois difficile !
10
13COM’Une
la politique tarifaire menée vise à rendre
accessibles ces structures au plus grand
nombre de parents. Les tarifs, fixés selon
les ressources familiales (barème CNAF),
varient de 0,27 € à 2,59 € / heure. »
La Communauté de communes de Fécamp
est très attentive à la qualité de l’accueil
et du cadre. Les structures sont toutes
sécurisées, agréables et adaptées aux
enfants. Le « Multi-accueil Léon Dufour »
structures d’accueil
Ateliers d’éveil L’éveil sensoriel,
culturel et artistique des enfants
est au cœur des projets éducatifs
des structures. Au quotidien, les
nombreux ateliers, proposés par
les équipes et les intervenants
culturels, suscitent la curiosité,
mobilisent les sens et contribuent
à l’épanouissement et au bien-être
de l’enfant.
Déjeuner Les cuisinières, en collaboration
avec les directeurs, préparent des
repas équilibrés, à base de
produits frais, et des menus
spéciaux pour les enfants
allergiques. Lors des semaines
« cuisine du monde », les
enfants découvrent de
nouvelles saveurs venues
d’ailleurs (Chine, Mexique,
Maroc, Inde). Les menus sont
affichés chaque semaine.
va être prochainement rénové pour plus de
confort. À l’intérieur, les travaux prévoient
la pose de rideaux occultants, l’acquisition
de mobiliers et de jeux psychomoteurs et
le rééquipement de la cuisine et de la salle
du personnel. À l’extérieur, des terrasses et
des aires de jeux avec un revêtement souple seront installées dans le jardin.
Lors des conseils de crèche et de halte
tenus trois fois par an, les parents participent à la vie des structures et sont
consultés sur le règlement intérieur, les
menus, les projets en cours. Ces réunions
permettent d’identifier les points de vue
des parents et d’améliorer la qualité de
l’accueil.
Semaine intercommunale
de la petite enfance
Après le succès de la première édition, qui a enregistré près de 2 000 participations, se prépare la nouvelle édition de la semaine intercommunale de
la petite enfance, qui aura lieu, sur le thème du langage, du 22 au 30 avril
2008. « Comme cette année, de nombreuses animations gratuites (ateliers
de peinture, de musique, de motricité, lectures, spectacles) seront proposées dans les communes du territoire, avec un temps fort, à l’attention des
parents, une conférence sur la problématique du langage par le psychosociologue Jean Epstein. C’est une semaine de fête qui doit favoriser l’éveil
sensoriel, culturel et artistique, dès le plus jeune âge et en famille », explique Françoise Dajon, coordinatrice de la manifestation.
IMPRESSIONS…
Aurélie Lemoal, maman : Je suis enchantée d’avoir participé ! Les enfants
ont aimé les animations et ont découvert de nouveaux jeux. Les spectacles
sont vraiment bien pour les petits, mais également pour les grands…
Ils sont inventifs, lumineux, colorés, rythmés, bien complets, imaginatifs
et dynamiques… Sincèrement, vivement l’année prochaine !
SOUTIEN À LA PARENTALITÉ
Le service petite enfance ne se limite pas à
l’accueil des enfants. Il constitue, pour les
parents, une interface d’écoute et de dialogue, où ils trouvent renseignements, conseils
et soutien auprès de professionnels.
L’espace petite enfance intercommunal,
siège du service, situé Tour Orléanais au
Ramponneau, est le point de contact, d’information générale et d’inscription, qui abrite
aussi deux dispositifs destinés aux parents.
Apetipa, labellisé Lieu d’Accueil Enfants
Parents (LAEP), est un espace de rencontre et d’écoute entre professionnelles de la
petite enfance et parents accompagnés de
Christiane Allain, grand-mère : De très jolis rôles hauts en couleurs
et tous passionnants. Les petits sont captivés. Opération à renouveler.
Bravo à toute l’équipe !
Sophie Ibba, maman : C’est une très bonne idée de faire
une semaine de la petite enfance car il est rare de trouver des activités
adaptées aux enfants de moins de 6 ans, qui plus est gratuites ! C’est un
temps partagé entre parents et enfants très sympa à vivre, avec une mention
spéciale pour la conférence de Jean Epstein !
Retour à la maison
Entre 17h et 18 h 30,
parents et enfants se
retrouvent !
Jeux Temps de jeux et de loisirs :
balades dans le jardin, jeux
collectifs et individuels…
Sieste Moment de repos,
pour tous, dans les
dortoirs.
Goûter Après tant
d’efforts, une pause
gourmande bien méritée…
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
11
DOSSIER
O
leurs enfants, qui peuvent échanger, jouer,
s’amuser, ensemble. Témoignages d’expériences et dialogue autour de questions
aussi variées que l’autorité, l’éducation,
le sommeil ou l’alimentation sont les fils
conducteurs de ce rendez-vous convivial.
Le Relais Assistantes Maternelles Intercommunal, qui est itinérant dans les 13
communes, informe les parents et les
assistantes maternelles indépendantes,
sur les questions pratiques et administratives (voir page 13).
Au quotidien, dans les structures, les
échanges entre les professionnels et les
parents sont importants. « Les parents,
notamment le soir quand ils viennent
chercher leur enfant, posent beaucoup de
questions, sur le déroulement de la journée, le comportement de l’enfant, son
développement, ses éventuelles difficultés,
ce qu’il a mangé… Les familles sont très
demandeuses de ces moments d’échanges
personnels, où l’on peut discuter, rassurer,
raconter quelques bribes de la journée… »,
indique Peggy Merienne, co-directrice du
multi-accueil.
Les enfants comme les parents bénéficient
donc d’un accueil privilégié dans toutes nos
structures, où les équipes sont à la disposition des grands comme des petits.
OBJECTIFS DU CONTRAT CAF 2006-2010
La Communauté de communes de Fécamp
a un nouveau contrat avec la Caisse d’Allocations Familiales du Havre, qui subventionne les actions retenues. Suivi par Flo-
12
13COM’Une
Être assistante maternelle
à la crèche familiale
C
Chaque lundi, mercredi et vendredi, les
11 assistantes maternelles agréées
de la crèche familiale quittent leur
domicile et se retrouvent à l’Espace
petite enfance pour participer, avec les
enfants qu’elles gardent, à des ateliers.
Trois d’entre elles, Ghislaine Heuzé, Brigitte Couet et Sylvie Tauvel expliquent le
fonctionnement de la crèche familiale et
leur métier.
Comment devient-on assistante maternelle agréée ?
Il faut faire une demande d’agrément auprès de la Protection Maternelle Infantile
(PMI). Dans les 3 mois, une assistante sociale et une infirmière visitent votre domicile pour en vérifier la conformité et la sécurité. Un entretien évalue les motivations
et les compétences. Il faut ensuite suivre une première formation de 60 heures sur
l’hygiène, la santé, l’alimentation, le développement de l’enfant. Dans les 3 mois,
le Département de Seine-Maritime délivre une attestation, renouvelable tous les 5
ans. Pour faire partie de la crèche familiale, les assistantes maternelles doivent avoir
un agrément pour trois enfants.
Quels sont les principaux avantages
à travailler en crèche familiale ?
À la crèche familiale, on bénéficie d’un encadrement et d’une hiérarchie. C’est valorisant car
notre métier est reconnu par tous : nous sommes
des professionnelles du service petite enfance.
Avec les ateliers et les réunions pédagogiques,
on sort de la maison, on fait des activités qu’on
ne pourrait pas pratiquer autrement. Travailler
en équipe est très agréable : entre assistantes
maternelles, on échange des conseils, des informations, des astuces. Enfin, en tant qu’employée
de la Communauté de communes, on peut obtenir des formations ; certaines d’entre nous ont
passé ou préparent le CAP petite enfance.
Tél. PMI : 02 35 10 39 61
rence Gourguechon, directrice adjointe, en
charge des politiques contractuelles, il fixe
plusieurs objectifs de développement, et
parmi les prioritaires :
– la mise en place, dès octobre, au sein de
la halte des Moussaillons, de 10 places
« passerelles » pour l’accueil et la préparation à l’école, 2 demi-journées par
semaine, des enfants de 2 à 3 ans
– la création d’une nouvelle structure d’accueil dont la localisation et la nature seront
définies d’ici la fin de l’année
– la gestion mutualisée par la Commu-
nauté de communes d’Apetipa et du lieu
d’accueil pour parents et enfants de la
Maison du Port.
Le service petite enfance est partenaire
de nombreuses manifestations (semaine
du jeu, fête de la musique, lire en fête) et
travaille de concert avec différentes associations et structures. La Communauté de
communes co-finance la programmation
du Petit ciné au Grand large et proposera
également une activité bébé nageur dans
0
le centre aquatique.
Joyeux anniversaire
L
AU RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INTERCOMMUNAL !
Le RAMI fête ses 2 ans. Ce service petite enfance de proximité, gratuit et itinérant
dans les 13 communes, connaît un véritable succès et s’est rapidement imposé comme
un point d’information incontournable pour les familles et les assistantes maternelles agréées.
Le RAMI a pour objectifs :
– d’animer un lieu où professionnels de l’accueil à domicile, enfants et parents se rencontrent, s’expriment et
tissent des liens sociaux
– d’organiser un espace d’information, d’orientation et
d’accès aux droits pour les parents, les professionnels
ou candidats à l’agrément
– de contribuer à la professionnalisation de l’accueil
individuel
– d’observer les conditions locales d’accueil des jeunes enfants.
L’élargissement du Relais à l’intercommunalité a permis d’augmenter significativement sa fréquentation car il est devenu beaucoup plus accessible. L’organisation des animations a d’abord
été remodelée pour être plus adaptée au rythme de l’enfant. La proximité créée par les ateliers
d’éveil et les permanences tenus dans les 13 communes permet aux assistantes maternelles
non véhiculées d’y participer. Ainsi, en 2006, le RAMI a répondu à 2 215 demandes d’informations de parents et assistantes maternelles lors des permanences, soit une augmentation
de 84 % depuis 2004, et on dénombre 2 386 participations aux ateliers.
Carole et Béatrice
ANIMATRICES DU RAMI
Carole Goubert, éducatrice de jeunes enfants, et Béatrice Vasset,
auxiliaire de puériculture, ont relevé le défi. Elles ont mis en place
le RAMI, qu’elles animent avec beaucoup de dynamisme
et de professionnalisme.
Quelles compétences et qualités faut-il
pour animer le RAMI ?
Il faut, bien sûr, avoir les compétences d’une
professionnelle de la petite enfance, bien
connaître le développement de l’enfant, dont
le bien-être est la priorité du RAMI. C’est un
métier qui réclame disponibilité, sens de l’accueil et réactivité pour répondre aux nombreuses demandes d’informations. Il faut
savoir écouter et observer, jouer les médiateurs, tout en restant neutre. Il est important
aussi de savoir se tenir informé des textes de
lois et nouvelles dispositions en vigueur.
Quelles sont les demandes les plus
fréquentes ?
Il s’agit essentiellement de questions administratives sur la démarche à suivre pour
employer une assistante maternelle, la
rédaction du contrat ou du bulletin de paie,
la mensualisation, les impôts… Les assis-
tantes maternelles nous demandent aussi
des conseils d’ordre professionnel (relations
à l’enfant, avec les parents…).
Quelles sont les activités proposées ?
Nous organisons des ateliers d’éveil auxquels assistantes maternelles et parents
peuvent participer librement avec les
enfants. Musique, cuisine, psychomotricité, peinture, contes : nous varions au
maximum les pratiques. Les enfants sont
au cœur de ces échanges. De nombreux
temps forts ponctuent également l’année :
sorties, visites d’expositions, fête du jeu…
Comment vous retrouver ?
Le programme des permanences et des ateliers est établi chaque mois. Il est affiché dans
les mairies et les écoles. Il est téléchargeable
sur le site internet www.cc-fecamp.fr et nous
pouvons l’envoyer sur simple demande.
CARNET
D’ADRESSES
ESPACE PETITE ENFANCE
INTERCOMMUNAL
SIÈGE DU SERVICE,
POINT D’INFORMATION
21, rue Rose Anaïs à Fécamp
Tél. : 02 35 28 96 95
Du lundi au vendredi
9h - 12h et 14h - 17 h 30
Accueil et suivi administratif :
Brigitte Dugard
APETIPA
LIEU ACCUEIL ENFANTS-PARENTS
(sans inscription)
21, rue Rose Anaïs à Fécamp
Tél. : 02 35 28 96 95
Le mardi 8 h 30 - 11 h 30
Le jeudi 14h - 17 h 30
Responsable : Florence Angot
RELAIS ASSISTANTES
MATERNELLES INTERCOMMUNAL
INFORMATIONS POUR PARENTS
ET ASSISTANTES MATERNELLES
Itinérant dans les 13 communes
Tél. : 02 35 28 96 95
Responsable : Carole Goubert
CRÈCHE FAMILIALE
INTERCOMMUNALE
ACCUEIL RÉGULIER DES ENFANTS
AU DOMICILE DES ASSISTANTES
MATERNELLES
21, rue Rose Anaïs à Fécamp
Tél. : 02 35 28 96 95
Accueil possible 7 jours / 7
Responsable : Florence Angot
HALTE D’ENFANTS
LES MOUSSAILLONS
ACCUEIL OCCASIONNEL DES ENFANTS
Rue Traversière à Fécamp
Tél. : 02 35 27 70 44
Accueil du lundi au vendredi :
8 h 30 -12 h 30 et 13 h 30 - 17 h 30
(en continu le mardi et le jeudi Fermé le mercredi matin)
Responsable : Catherine Moyon-Noël
CRÈCHE INTERCOMMUNALE
LÉON DUFOUR « MULTI-ACCUEIL »
ACCUEILS RÉGULIER ET OCCASIONNEL
37bis, boulevard de La République
à Fécamp
– Halte mini-crèche : 02 35 27 45 33
Responsables : Patricia Tauvel
et Peggy Merienne
– Crèche : 02 35 28 18 00
Responsable : Georges Joseph-Gabriel
Accueil régulier :
du lundi au vendredi 7 h 30 - 18 h 30
Accueil occasionnel :
du lundi au vendredi 8 h 30 - 17 h 30
Pour l’inscription de
votre enfant,
prenez contact
le plus tôt possible !
[email protected]
LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
13
LOISIRS / INFOS PRATIQUES
BALADE À
GERVILLE
TICKETS SPORTS
LES CHIFFRES-CLÉS
Le Manoir du Coquet... qui porte bien son nom !
Gerville, village de 402 habitants, s’étend sur 300 hectares,
entre Maniquerville, Les Loges et Froberville. Découvrez cette
commune… qui se voit de loin ! C’est la plus haute du canton…
En mer ou sur terre, c’est le clocher de son église que vous verrez
le premier ! À bicyclette sur la Véloroute du littoral, en randonnée
dans la campagne… faites escale à Gerville !
La bibliothèque et la mairie
L’aire de pique-nique
à côté de la salle des fêtes
MAIRIE
3, rue de la Liberté
76790 Gerville
Tél. : 02 35 29 30 43
Permanences :
Mardi de 15h à 19h
Vendredi de 11h à 12h
ASSOCIATIONS
– Club pétanque gervillais
– Comités des fêtes et loisirs
– Les fleurs d’automne
– Vitagym
Contact : mairie
14
13COM’Une
Il fait bon vivre à Gerville, qui ne manque pas
de cachet : de belles constructions typiques du
Pays de Caux en briques et silex, un environnement verdoyant, des équipements municipaux…
Appelé Gireville jusqu’en 1908, le village offre un
bel ensemble de bâtisses agricoles, notamment
dans la cour cauchoise du Manoir du Coquet, du
XVIe siècle, qui abrite des pommiers, un portail et
une grange emblématiques de la ferme cauchoise,
appelée aussi clos-masure. Vous pouvez contempler ce tableau normand depuis le chemin de randonnée, qui part de la place du village où est installée une aire pique-nique, et vous emmène vers
Les Loges ou Vattetot-sur-Mer. À voir également,
les seuls vestiges du château de Camille Albert, qui
En 2006, 742 enfants (360 garçons et 382 filles)
ont participé aux tickets sports organisés pendant
les vacances scolaires, en partenariat avec 30 associations. Les activités proposées sont très diversifiées : athlétisme, handball, base-ball, pingpong, foot extérieur, informatique, billard, djembé,
hip-hop, échecs, initiation au piano, à la pâtisserie, origami, danse moderne, jeux de pistes, escrime, judo…
Les prochains tickets sports des vacances
de la Toussaint auront lieu du 29 octobre au
2 novembre 2007. Les inscriptions se feront
par téléphone au 02 35 10 48 48, entre les 8
et 12 octobre.
a malheureusement brûlé : la maison de gardien
et la grille d’entrée de la propriété.
L’église Saint-Michel édifiée en 1879, en moins
d’un an grâce à la conviction des paroissiens, sera
prochainement rénovée (toiture). Non loin d’elle,
se trouvent la Mairie, la bibliothèque municipale ouverte en 2006, et l’école qui accueille les
enfants de CE1 et CE2 du SIVOS des Loges, Vattetot-sur-Mer et Gerville. L’an dernier, les élèves
ont d’ailleurs participé, avec les services communautaires, à l’aménagement paysager du bassin
de lutte contre les inondations construit près du
lotissement, qui deviendra ensuite un espace de
détente avec circuit de promenade, bancs, tables
et jeux.
Vestiges de la propriété
de Camille Albert
L’église Saint-Michel
FICHE PRATIQUE
QUELQUES IDÉES DE
SORTIES
RANDONNÉES
30 septembre / Yport
« Journée découverte
des champignons » :
départ église 9 h 30
21 octobre / Vattetotsur-Mer « Question
d’équilibre » : départ
église 9 h 30
18 novembre /
Senneville-sur-Fécamp
« La solidarité » : départ
église 9 h 30
THÉÂTRE / PEINTURE
Fécamp Programmation
du théâtre «le Passage»
02 35 29 22 81
14 octobre / Tourville-les-Ifs
LES ERREURS DE TRI LES PLUS FRÉQUENTES
On croit parfois bien faire en mettant certains déchets dans les bacs et sacs jaunes…
qui sont en fait non recyclables et à jeter dans le gris ! Les erreurs de tri représentent
environ 15 % du volume collecté… Voici les principales erreurs de tri à éviter…
MATÉRIAUX NON RECYCLABLES
Tous les plastiques ne sont pas recyclables… ceux utilisés, par
exemple, pour les pots de yaourts ou les jouets ne le sont pas !
– Pot de yaourts et de
crème en plastique
– Polystyrène
– Papier peint
– Couche-culotte
– Vaisselle
– Pots en terre cuite
– Ampoule
– Vitre
– Restes alimentaires
– Objets en PVC
À METTRE DANS LES BACS ET SACS GRIS
Ë
peinture de Serge Fleury
MATÉRIAUX DANGEREUX
En aucun cas, ces déchets ne doivent être déposés dans le jaune
car ils sont dangereux pour les agents qui collectent et trient !
– Le verre (pots, bouteilles)
LES DÉPOSER DANS LES COLONNES À VERRE
(POINTS APPORT VOLONTAIRE)
21 octobre / Sennevillesur-Fécamp
– Les aiguilles et seringues
Soirée théâtre
association créative
20 et 21 octobre /
Tourville-les-Ifs Exposition
Théâtre par Jean Avenel
Du 1er au 4 novembre /
Senneville-sur-Fécamp
Exposition de peintures
et sculptures / salle
Beaumesnil
ANIMATIONS
6 et 7 octobre / St-Léonard
Courir pour Curie
Ë
Ë
LES METTRE DANS LES BOÎTES SPÉCIFIQUES
FOURNIES PAR L’HÔPITAL (SERVICE PHARMACIE)
À RESTITUER UNE FOIS REMPLIES
LES NOUVEAUX EMBALLAGES RECYCLÉS
Les filières de valorisation évoluent.
Certains produits sont, depuis peu, recyclables :
– Les bouteilles d’huile – Les tubes de mayonnaise et ketchup en plastique
– Les emballages transparents des packs de bouteilles d’eau ou de lait.
Ë
3 novembre / Froberville
Halloween, salle de Vinci
24 novembre / Tourvilleles-Ifs Soirée Hareng /
Salle clé des champs
24 et 25 novembre /
Fécamp Fête du Hareng
2 décembre / St-Léonard
Foire aux jouets
SALONS
Du 15 au 30 septembre /
Froberville
Salon de la peinture et
de la sculpture
28 octobre / Criquebeuf
Salon de la serviette
collée
À METTRE DANS LES BACS ET SACS JAUNES
LES DÉCHETS VERTS
L’espace de broyage, situé à côté de la déchetterie, est exclusivement
réservé au dépôt des déchets verts : tontes de pelouses, tailles de
haies, herbes… Aucun autre détritus ne doit être mélangé aux déchets verts. Le plastique, par exemple, est très toxique pour les cultures sur lesquelles le compost est ensuite épandu.
OBJECTIF PROPRETÉ !
POUR TOUTE QUESTION :
0 800 106 222
Pour un espace public plus propre, il est important de respecter les jours et horaires de
collecte et d’utiliser les bacs et les conteneurs pour sortir les poubelles et non les sacs en
plastique, qui sont percés et déversés par les goélands. Contactez la Communauté de communes
pour obtenir gratuitement des bacs !
MARCHÉS DE NOËL
17-18 novembre / StLéonard Marché de Noël
MODIFICATIONS DE LA COLLECTE EN RAISON DU 1ER NOVEMBRE
25 novembre / Criquebeuf
Fécamp : la collecte du tri sélectif (jaune) se
déroulera dans la nuit du jeudi 1er au vendredi
2 novembre (à partir de 3h du matin) au lieu
du jeudi 1er novembre (le matin).
Saint-Léonard : la collecte du tri sélectif
(jaune) se déroulera le mercredi 31 octobre
après-midi au lieu du jeudi 1er novembre
(l’après-midi).
Marché de Noël
Pour connaître l’ensemble
des animations organisées
sur la Communauté de
communes, demandez
le calendrier complet des
manifestations auprès de
l’Office Intercommunal de
Tourisme : 02 35 28 51 01
www.fecamptourisme.com
Yport : les collectes des ordures ménagères
(gris) et du tri sélectif (jaune) se dérouleront le
mercredi 31 octobre, le matin, au lieu du jeudi
1er novembre (le matin).
Criquebeuf et Ganzeville : la collecte du
tri sélectif (jaune) se déroulera le mercredi
31 octobre, le matin, au lieu du jeudi
1er novembre (l’après-midi).
15
N’hésitez pas à consulter le site
internet de la Communauté de
communes de Fécamp.
Vous y trouverez :
LES ACTUALITÉS
DES INFORMATIONS pratiques
LES COMPTES RENDUS
des conseils communautaires
LES ÉDITIONS en téléchargement
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE FÉCAMP
825, route de Valmont
BP 97 - 76403 Fécamp Cedex
Tél. : 02 35 10 48 48
Fax : 02 35 10 31 66
Courriel : [email protected]
www.cc-fecamp.fr