n° 69 – janvier / fevrier 2012 sommaire bonne et heureuse annėe à

Commentaires

Transcription

n° 69 – janvier / fevrier 2012 sommaire bonne et heureuse annėe à
N° 69 – JANVIER / FEVRIER 2012
Mail : [email protected]com
ANNONCE
PEDAL STEEL GUITARISTE avec expérience recherche groupe Country sérieux. Région
Champagne-Ardennes- Lorraine- Alsace- R.Parisienne. Je joue également de la guitare
Country solo et accompagnement, du Banjo et de l'Harmonica . Pour plus d'informations,
contacter : Jacques TRANOY 27, Rue léopold Charpentier 51100 - REIMS Tel: 03.26.87.53.16
Portable : 06.86.13.00.48 e-mail: [email protected]
SOMMAIRE
BONNE ET HEUREUSE ANNĖE À NOS LECTEURS !
• Les news de Nashville : CMA Awards, Dailey et Vincent, David Adam
Byrnes, Locash Cowboy, Sugarland, Taylor Swift, Faith Hill, Dierks Bentley,
Brantley Gilbert, par Alison
• Le Festival Country de Courtelary (CH), par Harry Munsch
• Amber Digby and The Midnight Flyers, par Bruno Gadaut
• Christmas Party au Gibson’s Hall, par Rose Allison
• Les news de Nashville : Billy Currington, Marshall Tucker Band, Josh
Thompson, Toby Keith, par Alison
• Eric Sitbon & The Ghost Band
• Cd reviews : Bab’N Blue, Bluegrass 43, Kevin Buckley, Paul McBonvin,
Pierre Lorry, Texas Line, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
• Les news de Nashville : Le Top 10 de l’année 2011, par Alison
• Craponne 2012 : Hilibilly Rockers, Howlin’Fox
• Les news de Nashville : Lady Antebellum, Rodney Atkins, Scotty McCreery,
Taylor Swift, Zac Brown Band, Miranda Lambert, Josh Turner, par Alison
• Rencontre avec Urszula Chojan, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
• Cd reviews : The Gibson Brothers, Connie Smith, Jim Lauderdale, Kenny
Vaughan, par Marion Lacroix
• The Uncle Mark recipes, par Uncle Mark
• Les news de Nashville : Nashville, Wynonna, Wade Hayes, Blake Shelton,
par Alison
• The Turnpike Troubadours, par Bruno Gadaut
• Les instruments de la country, par Marc Verdier
• Made in France, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
• L’agenda, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
• Radios Country sur le Net, par Gilles Bataille
02
La 45ème cérémonie des CMA Awards
Cette soirée a été présenté par le duo Carrie Underwood et
Brad Paisley pour la 4ème année consécutive au Bridgeston
Arena de Nashville. Comme d’habitude ce méga show fut
plein de surprises avec beaucoup d’humour grâce au tandem
Carrie et Brad qui n’ont pas hésité à faire quelques blagues
sarcastiques sur la polémique qui a ternie l’image de la
country Music. Je veux bien sûr parler de l’affaire Hank
Williams Jr qui sur un coup de colère incontrôlé avait
comparé le président Obama à Hitler en direct à la télévision
américaine.
De ce faite, Hank William Jr a eu droit à quelques belles moqueries sous forme de chansons
parodiées…. Hank Jr le redneck est ensuite apparut en public comme pour se faire pardonner
et pour rappeler que la country Music est une grande famille…
Parlons maintenant des grands gagnants! Le trio familial The Band Perry faisait partie des
groupes qui ont obtenu le plus de nominations et The Band Perry a finalement remporté 3
CMA Awards : Celui du Nouvel artiste de l’année, single de l’année et chanson de l’année
avec le superbe titre « If I Die Young ». Pour le prix de la meilleure voix féminine c’est la
texane Miranda Lambert. Miranda a ajouté qu’elle « pensait ne rien gagner cette année après
avoir tout remporté l’année dernière » et son mari Blake Shelton rafle lui aussi le prix CMA de
la meilleure voix masculine 2011 !
Puis on passe au prix suprême celui de l’artiste de l’année :Entertainer Of The year et
surprise, ce n’est pas Blake Shelton, ni Keith Urban, mais la chanteuse pop country Taylor
Swift qui est certifié artiste de l’année pour la deuxième fois, après 2008, 2011.
Il ne faut surtout pas oublier la superbe prestation de l’ancien chanteur des « Commodores »
Mister Lionel Richie qui a fait sensation en interpretant en Live un medley de ses classiques
avec le groupe vocal : Little Big Town, mais aussi Darius Rucker et le groupe pop country les
Rascal Flats !
Dailey et Vincent chez Cracker Barrel
Le duo vocal bluegrass Dailey et Vincent va
sortir un nouvel album bluegrass Gospel dont
on ignore encore le nom mais dont la date de
sortie est prévue pour le 9 janvier 2012 à
paraitre sur le label Rounder Records. Dans
un premier temps ce nouvel album sera en
vente exclusive dans les restaurants de la
chaîne américaine Cracker Barrel.
Jaimie Dailey et Darrin Vincent sont connue pour leur Harmonies Vocales exceptionnelles et
leur talent de musiciens virtuoses.
Ils ont déjà remporté de très nombreux prix parmi lesquels celui de meilleur album bluegrass
de l’année avec l’album « Singing from the Heart ». On leur souhaite une belle et longue
carrière musicale.
03
Un nouveau venu à suivre de près David Adam Byrnes
Un nouvel artiste country originaire de l’état de
l’Arkansas : le jeune David Adam Byrnes. Il a
énormément de talent et son premier album
« Premium Country » mérite d’être connu. Agé de
seulement 23 ans, David Adam Byrnes fait partie des
plus jeunes artistes country venant de l’Arkansas
tout comme les célèbres Johnny Cash, Glen
Campbell, Collin Ray, Tracy Lawrence Joe Nichols et
Justin Moore avant lui !
Il est tombé amoureux de la country musique dès
l’âge de 3 ans. David est un grand fan de Georges
Stait et d’autres grands noms de la country music.
A l’âge de 19 ans, David décide de quitter l’Arkansas pour s’installer à Nashville. Comme
beaucoup de jeunes auteurs compositeurs David Adam Byrnes écrit des chansons d’amour,
mais aussi sur ses échecs et son enfance.
Bref des chansons « country », qui parlent de la vie. Alors notez bien, son premier album
« Premium Country » est excellent, paru sur le label Better Angels Music Group. Le premier
single c’est « Sweet Distraction »
Locash Cowboys perd l’un des leurs
Triste nouvelle ! Les Locash Cowboys viennent d’annoncer le
décès de l’un de leurs excellents musiciens, une véritable bête
de scène, c’est la perte de leur violoniste Ryan Jones, parti
suite à de très graves complications pulmonaires.
Locash Cowboys, c’est le nom d’un talentueux et très
dynamique duo composé de : Chris Lucas et Preston Brust
venant tout droit du Maryland et de l’Indiana. Vous avez pu
découvrir ce duo à l’écoute des News de Nashville!
Lors du CMA Music Festival 2011 en juin dernier à Nashville, nous avons eu le plaisir de les
voir en concert sur la scène du River Front. Leur show fut absolument exceptionnel et la
prestation du violoniste Ryan Jones absolument inoubliable. C’est bien triste… Rest In Peace
Ryan.
Sugarland n’a plus la cote auprès de la presse américaine
Sugarland, le duo pop n’a plus la cote auprès de la presse américaine. Ce qui a crée le buzz
c’est la prestation en live du dernier single de Sugarland« Run » interprétée en live lors des
derniers CMA Awards 2011.
Jennifer Nettles était accompagnée de Matt Nanthanson, compositeur et interprète à classer
dans la catégorie Folk /Rock originaire du Massachusetts avec lequel elle chanta en duo.
Visiblement ce nouveau titre n’a pas beaucoup plu à presse américaine, puisque les
journalistes n’hésitent pas à dire que cette fois « Jennifer Nettles est allée trop loin et qu’elle a
une fois de plus dépassée les limites de la country music »…
04
Taylor Swift cartonne !
Décidément la musique de Taylor Swift ne ce démode
pas ! La chanteuse pop country cartonne sur les ondes
des radios US avec le single « Sparks Fly » tiré de son
dernier album « Speak Now ».
Tout va toujours très bien pour la superstar Taylor
Swift, élue Entertainer Of The Year autrement dit artiste
de l’année CMA 2011. Notez également la sortie du
nouveau CD-DVD live contenant les meilleurs moments
de sa très grosse dernière tournée internationale Speak
Now World Tour disponible dans les bacs cette
semaine.
Faith Hill de retour sur scène !
Madame Tim McGraw autrement dit Faith Hill, a présenté son
tout nouveau single pour la première fois sur la scène des
CMA Awards de 2011. Le dernier titre en question s’intitule
« Come Home ». Cette chanson est tirée d’un nouvel album à
venir dont on ignore encore le nom et la date de sortie. Mais
l’album sortira sur le label Warner Bros Nashville.
Un 6ème album studio pour Dierks Bentley
La star Dierks Bentley ce décide enfin à nous présenter son
6ème album studio qui s’intitulera « Home » tout comme son
dernier single, une chanson calme et patriotique à souhait. Mais
ce n’est pas tout ! Vous retrouverez le nouveau CD dans les
bacs de vos disquaires à partir du 7 février 2012 ! En voila une
bonne nouvelle ! En attendant Dierks est toujours très occupé
puisqu’il est en tournée à travers les Etats-Unis jusqu’au mois
de janvier 2012.
Brantley Gilbert n°1
L’auteur compositeur et interprète Brantley Gilbert a
surfé à la première place des charts country avec la
chanson « Country Must Be Country Wide » tirée de
son tout nouvel opus intitulé « Halfway to Heaven »
paru sur le label : Big Machine Records.
Originaire de la ville de Jefferson dans l’Etat de
Géorgie, BG est bien meilleur auteur compositeur que
chanteur et pourtant il est N°1. Brantley jubile et n’en
reviens pas !. Très influencé par le Southern Rock, Il a
beaucoup composé notamment pour son ami Jason
Aldean et le rappeur Colt Ford ce qui explique
l’orientation très Rockin’ Country du bad boy Jason
Aldean !
05
FESTIVAL COUNTRY DE COURTELARY (CH)
par Harry Munsch
Ayant appris, grâce à une lecture minutieuse et assidue du Cri du Coyote, qu’un festival
country se tenait à Courtelary, dans le Jura suisse, nous décidâmes de nous y rendre,
essentiellement attirés en ce lieu par la présence à l’affiche de notre idole et maître Albert Lee.
C’est ainsi qu’en ce samedi 17 septembre, nous quittâmes notre Sundgau natal pour la proche
Helvétie, où après la traversée des gorges du Pichou et un coup d’œil sur les éoliennes du
Mont Crosin, nous arrivâmes dans un Courtelary absolument désert, nous demandant si nous
ne nous étions pas trompés de date ! Le chapiteau était planqué à la sortie du village et nous
avons fini par le débusquer, entouré des traditionnels stands de déguisements et gadgets pour
amateurs de mode western.
Le premier coup d’œil à l’intérieur de l’immense tente confirma notre intuition : une
impressionnante piste de danse devant la scène et de grandes tables alignées dans le
prolongement de cette piste, nous étions bien à un festival pour line dancers !
Etant arrivés avec un peu d’avance, nous prîmes
le temps de dîner de spécialités locales :
saucisses jurassiques et fendant du bord du lac
de Neufchâtel.
La soirée s’ouvrit sur la
prestation du groupe français Appaloosa,
originaire du Sud Ouest, dont le country rock a
séduit les formations de danseurs. Les quatre
musiciens ( 2 guitaristes, un bassiste et un
batteur) ont balancé un set carré de bonne
facture, bien rôdé par leurs apparitions régulières
aux festivals européens du genre.
C’est Paul Mac Bonvin et son groupe qui
a pris le relais. Sa musique cajun et son
dynamisme conquirent le public qui se rua sur la
piste et reprit en chœur les succès de son album
« Le patois » en hommage au dialecte valaisan.
Sa prestation fut encore rehaussée par la
présence de l’harmoniciste virtuose …qui plaça
quelques soli magnifiques.
Un auditeur traversa incognito la salle et s’arrêta
au bout de la piste de danse pour écouter la
prestation de Paul.
Sa tignasse grise ne nous laissa aucun doute : c’était bien Albert Lee qui s’aventurait dans le
public. Aucun attroupement autour de lui, les line dancers sont trop occupés à lorgner le bout
de leurs santiags pour reconnaître les génies du rock.
Nous en avons profité pour aller lui serrer la main en toute simplicité et évoquer avec lui les
festivals de Zurich à l’époque où il accompagnait Emmylou Harris. Que d’impérissables
souvenirs ! Au bout de quelques minutes, il s’excusa car il était l’heure pour lui de rejoindre les
coulisses et de se préparer.
L’avantage des festivals country pour line dancers, c’est que vous pouvez vous installer juste
au pied de la scène pour admirer votre guitariste préféré sans être bousculé.
06
C’est ainsi que nous avons pu suivre le show d’Albert et des Hogan’s Heroes aux premières
loges à deux mètres du maître !
Dès le premier morceau « I’m ready » nous
étions plongés dans un autre univers : des riffs nets,
une rythmique précise, la voix toujours aussi claire
qu’il y a 30 ans, le pied ! Les morceaux s’enchaînent,
mettant tour à tour en valeur les complices du maître :
Peter Baron à la batterie et dont les performances
vocales ont été de top niveau, Gavin Povey
remarquable de virtuosité au piano, Gerry Hogan à la
pedal steel guitar posant sa barre sur le manche en
attendant mais qui, son tour venu, cisèle des phrases
subtiles et langoureuses et enfin Brian Hodgson,
concentré sur sa basse dont le jeu simple n’en est pas
moins efficace.
Albert Lee avec Pierre Specker
Parmi les morceaux de bravoure, « Luxury Liner », un retour aux sources au temps de la
gloire d’Emmylou où Albert distilla un solo d’anthologie .Il s’installa ensuite aux claviers pour
« Highwayman » « Last Date » et nous dévoila une autre facette de son talent avant de
s’accorder une courte pause d’une dizaine de minutes.
La deuxième partie démarra avec « Juste Because » et « Evangelina ». Les hits se succèdent
« Singing the Blues », « Country Comfort » et enfin l’apothéose avec le mythique « Country
boy » où chaque musicien a l’occasion de montrer sa classe et où le maître nous assomme de
son génie ! Comme à chacune de ses interprétations !
Après deux rappels « So sad » et « Tear it
up », le concert s’acheva. Albert Lee et les
Hogan Heroes se prêtèrent avec simplicité
au jeu des autographes et des photos. Il
était une heure du matin et pour nous,
l’heure de repartir vers notre Alsace natale.
Nous avons tout de même perçu quelques
bribes du groupe français Truck Stop Rules
qui avait l’honneur de clôturer la soirée et
dont le guitariste semblait avoir bien écouté
et assimilé le jeu d’Albert Lee.
Un hommage spécial doit être rendu aussi à Mario Juillerat et son équipe qui organisait ce
festival pour la dixième fois et même si l’on déplore l’emprise de la line dance sur la MUSIQUE
COUNTRY, il n’en est pas moins vrai que, sans le dévouement des organisateurs bénévoles,
il n’y aurait plus guère d’ occasions de s’en mettre plein les oreilles !
07
AMBER DIGBY AND THE MIDNIGHT FLYERS
par Bruno GADAUT (sources : le site de l'artiste)
La légende de la Country Music, Ronnie Milsap dit d’elle : « Amber Digby possède une voix
stupéfiante ! Elle a un style unique qui fait de sa voix l’une des plus belles parmi toutes celles
des chanteuses de Country ! Avec, elle parvient à toucher aussi bien mon cœur que mon
âme. »
Amber Digby se revendique Texane mais ses racines (aussi
bien musicales que géographiques) sont à Nashville,
Tennessee. Elle est née et a grandi dans le berceau de la
Country Music. Amber descend d’une longue lignée d’artistes
Country. Son père n’est autre que Dennis Digby, qui a pendant
très longtemps été bassiste dans le groupe des Coal Miners,
qui accompagnait Loretta Lynn en tournée. Sa propre mère,
Dee, était choriste pour des artistes comme Connie Smith. Le
beau-père d’Amber, Dicky Overbey est un steeler de légende,
qui a joué et enregistré avec Faron Young, Connie Smith,
Hank Williams Junior, Ronnie Milsap et Johnny Bush. Et pour
finir, Amber est la nièce de Darrell McCall qui a atteint la
première place des charts avec le titre qu’il a lui-même écrit « Eleven Roses ».
Mais bien qu’Amber ait emboîté les pas de toute sa famille, elle est
parvenue à se faire sa propre place dans le milieu de la Country Music
moderne. En décembre 2009, elle a sorti son 4ème album « Another
way To Live », chez Heart of Texas Records. Marchant sur les talons
de ses trois premiers opus qui avaient tous été encensés par la
critique, le dernier album d’Amber confirme tout son talent d’auteur. En
plus des titres qu’elle a écrits pour son nouvel album, Amber travaille
également avec quelques uns des meilleurs auteurs de Nashville,
parmi lesquels le nominé aux Grammy Awards, Odie Blackmon, le
« chasseur de Hits » Dale Dodson et le lauréat d’un Grammy Award et pensionnaire du
Country Music Hall Of Fame, Vince Gill.
Pendant qu’Amber effectuait une tournée internationale, se produisant dans
des festivals en Suède, Australie, Norvège, ainsi qu’en France, elle a eu le
plaisir d’apprendre qu’elle allait pouvoir jouer au Grand Ole Opry.
Elle y a donc fait ses débuts le 19 décembre 2009, présentée et
accompagnée par le grand Ronnie Milsap.
Amber est parvenue à se faire un nom toute seule, en arrachant les
meilleures critiques, ainsi que les louanges des radios et des fans qui la
reconnaissent comme l’une des meilleures chanteuses Country, dans la
pure tradition de la Country Music. Mais son chemin est en train de
s’orienter en direction d’une Country Music bien à elle, avec des chansons
reprenant les thèmes et les mélodies de la Country Music traditionnelle,
mais tout en exprimant l’étendue des sentiments présents dans le cœur
d’une jeune femme moderne.
Amber Digby sera au Festival Country Rendez-Vous de Craponne les 27, 28 et 29 juillet 2012.
08
Un concert pas comme les autres…
Par Rose Alleyson
Il est de ces lieux qui ont une âme…Et le GIBSON’s
HALL en fait assurément partie…Créé en 2003, à
Berre l’étang (13), ce pur Honky Tonk est un lieu
unique. Et son propriétaire GIBSON le bien nommé,
a organisé Le 17 Décembre 2011, dans la grande
tradition des shows américains pure souche, une
CHRISTMAS PARTY mémorable !
Pas moins de 10 Artistes sur scène ! Déjà par
l’affiche, cette soirée s’annonçait unique. Et elle le
fut…
Le lieu :
Le GIBSON’s HALL est l’héritier d’un autre lieu, le
Horse City Saloon de Gignac la Nerthe, qui a vu le
jour en 1997. Ce saloon fut ouvert par Jean Luc
Girard (surnommé GIBSON), un vrai mordu de
l’Ouest et de la Country Music dans le sud de la
France.
En 2003, GIBSON déménage et construit le
GIBSON’s HALL de ses propres mains, en
compagnie de quelques amis. Un vrai HONKY TONK,
où l’on arrive en prenant une petite route, qui se
transforme en chemin de terre. On se demande si on
ne s’est pas trompé, si il faut faire demi tour, et puis il
est soudain là, devant vous le GIBSON’s HALL ! On
se croit télé transporté au Texas…Une cour en terre
battue, au milieu de nulle part, et là, un baraquement
allongé exactement semblable à ceux qu’on trouve
dans le sud des Etats Unis, avec un véranda et des
rocking chairs qui traînent dessus.
Les semelles pleines de poussière, on monte d’une marche sur la véranda, et on pousse les
portes battantes…Et on se retrouve au Texas direct ! Ce Honky tonk, n’est pas une pâle copie,
un lieu vaguement américanisé, c’est juste un peu d’Amérique en plein sud de la France. Tout
y est, le bar, les tables rondes, les chaises qui vont bien, les nappes à carreaux, une petite
estrade pour le DJ/sonorisateur, le parquet en planches élimées, la scène, et les enseignes
lumineuses…C’est fou, on se sent arrivé dans un lieu où, de façon sûre, on aime la Country
Music !
Car c’est bien ça., ici, on aime la Country Music et on le dit bien fort. Pas de piste de danse,
même si le tenancier des lieux et son adorable épouse Solange enseignent la Country Line
dance et la Square dance. Ici, c’est un lieu de partage et d’écoute. Un lieu où tous les gens
présents aiment la Country Music « en vrai ». On y organise des concerts, des repas concerts
et on y respire de la Country Music à plein nez.
09
Alors voilà, maintenant que je vous ai montré l’écrin voici la soirée en question : December
17th 2012 , la CHRISTMAS PARTY annuelle du GIBSON’s HALL. Eh oui, parce que cela fait
déjà plusieurs années que cela existe ! Pour organiser sa soirée, GIBSON a passé des coups
de fils et tous ont répondu présent. Des coups de fils passés seulement à ceux qu’il connaît
déjà, à ceux avec qui il a déjà « partagé de la musique » une fois ou plusieurs…a ceux qu’ils
considère comme ses amis…
Le résultat est là : une affiche digne d’une soirée au Grand Ole Opry ou au Ryman auditorium,
avec des Artistes connus et d’autres moins, avec des débutants à qui on offre une de leur
première scène, et avec un « esprit de Noël » présent à chaque instant. Tous les artistes
étaient auteurs compositeurs, et tous venus avec juste une guitare ou un autre instrument.
Pas de chichis, pas de blablas et de grosses machines, juste des gens sur une scène et de la
musique. La soirée, complète des semaines à l’avance, a commencé à 19heures avec un
apéritif. Puis, tout le monde est passé à table et le menu était non pas un truc apporté par un
traiteur, mais un bon repas concocté par le maître des lieux Himself ! De la saveur dans
l’assiette, et la soirée qui commence…de bons auspices pour la suite…
GIBSON avait demandé, comme l’année précédente à Denis DURAND, musicien Country de
talent, de présenter la soirée. Il fut comme un Maître Loyal, superbe, habillé country avec
élégance (costumes made in Nashville Tennessee, due chez MANUEL s’il vous plait !) , et
chantant divinement des chants de Noël entre les prestations des différents Artistes. On aurait
dit que Franck Sinatra était là !
Le premier Artiste justement monte sur scène : BERNARD, qui souhaite ne se faire appeler
que par son prénom, et sa guitare. Quel beau moment! ce musicien, a su faire débuter cette
soirée avec finesse, talent et bonne humeur. Un joyeux cocktail qui a beaucoup plu au public
et qui permis à Bernard de faire là une de ses premières scène. 5 chansons gaies et
entrecoupées de commentaires malicieux, de quoi bien commencer la nuit ! Ce fut Alan Nash
qui monta sur scène pour succéder à Bernard. Alan, déjà connu dans notre petit monde de
Country music et sa guitare et un look très Honky tonk. Il nous fit passer un super moment
avec sa voix chaude et les influences de Mark Knofler de sa musique ne sont pas pour nous
déplaire ! Des chansons extraites de son album « Six-four a little too far from Texas » et le
temps nous a paru filer trop vite !
Puis, Mr Jay succéda à Alan. Ce guitariste
et pedal steel du groupe Hat trick a
remplacé au pied levé Pierre Gonzales qui
était à l’affiche et qui n’a pu venir. De la
musique plus rythmée, une belle voix et là
encore des chansons qui ont séduit le
public. Jay, nous a régalé de ses chansons
et nous a même joué une chanson de son
futur album (sortie en janvier) Ce garçon a
bien du talent et il joue de plusieurs
instruments ! Et même si ce soir là, il n’était
accompagné que de sa guitare, il nous a
offert un bon moment de Country music. Il
fut accompagné par Rémy Baïlla, un des complices de Denis Durand …D’ailleurs Rémy a joué
non seulement du piano pour accompagner certains artistes, mais aussi de la guitare ! Inutile
de vous dire que le public était ravi.
Il faut vous dire que le public était déjà par lui même incroyable : une salle pleine à craquer
avec tout le monde en vêtements de fête, purs country mais sans avoir l’air d’être déguisés.
Juste des gens qui rendaient hommage par leur tenues à la musique et à la culture qu’ils
aiment.
10
Un public extrêmement silencieux et attentif pendant les morceaux et très communicatif entre.
Des applaudissements nourris même au milieu d’un morceau pour telle belle performance
vocale ou tel très beau solo de guitare ou de piano…Un public de rêve comme on aimerait
tous en avoir. La première partie de la soirée était déjà finie, et on n’avait rien vu faire ! Denis
Durand est arrivé, tiré à quatre épingles et nous a chanté un classique de Noël de sa très belle
et très chaleureuse voix. Whaou, ce garçon là a du chien, c’est sûr ! Nous avons eu une pause
fromage, et puis le show a recommencé.
Big Rock est monté sur scène, non pas avec sa guitare, dont il joue très bien, mais en
choisissant de chanter sur bande son, exercice plus difficile à mon avis, car ce n’est pas
évident d’être tout seul avec son micro sur scène. Mais l’avantage de la bande son, c’est qu’on
a l’orchestre complet derrière soi ! De toutes façons, avec ou sans guitare Big Rock est un
Artiste qui sait chanter, ça c’est évident. Il nous a fait un show, mix de compositions et de
standards (dont un de Noël bien sûr !Silent night, accompagné de Rémy Baïlla au piano…) et
il a dédié sa prestation à son papa qui était là et dont c’était l’anniversaire.
Big Rock a fait ce soir là un magnifique duo avec Denis Durand. On sentait bien que ces deux
là se connaissent et s’apprécient. La musique était pleine de leur amitié. RockNboy, Pasquale
De peretti, lui aussi complice de Denis Durand dans plusieurs formations musicales, a
succédé à Big Rock sur la scène de ce Honky tonk de Noël. Une prestation là aussi sur
bandes sons et un répertoire Elvis Presley qui nous a emporté vers Memphis Tennessee.
Une voix puissante et beaucoup d’humour entre les morceaux. Il fut pour une chanson
accompagné par José Espinoza à la guitare. Avec la présence de José, ca y était, tous les
membres de Don Donuts and his twinhillboys étaient réunis ! à noter que José a aussi fait le
son ce soir là…
Cette deuxième partie de soirée s’est terminée avec la prestation de Stéphane Bayol lui aussi
sur bandes sons. Mais pas besoin de quoi que ce soit d’autre pour ce chanteur de grand
talent. Quelle voix ! Le public ne s’y est pas trompé en lui faisant une ovation digne de sa
superbe prestation de ce soir là. Une prestance et une élégance évidentes, et en plus une
gentillesse et un don de soi qui se voient tout de suite. Un vrai Artiste. La deuxième partie
s’achevait, et nous, on avait droit au dessert !
Et puis ce fut le moment de nous attaquer aux
gros morceaux de la soirée : Invités spéciaux et
talentueux de cet événement : Carlton Moody et
son Fils Jackson Moody, tous deux tout droit
arrivés de Norvège, où ils avaient écourté la fin de
leur tournée d’une date pour être présent au
GIBSON’s Hall ! Tout d’abord Jackson Moody. 20
ans, tout bouclé, un charme fou et un talent de
même. Avec juste une guitare, il a chanté des
classiques Country de sa belle voix claire et nous
a aussi régalé de sa dernière composition qui fut
largement applaudie par le public.
Ce garçon là a tout pour lui. Le charme, le talent, la jeunesse et en plus, une gentillesse peu
commune et une joie de vivre qui irradient carrément de lui. Son passage a déclenché,
comment dire, de la joie, de la bonne humeur, un genre d’allégresse qui nous a tous saisi.
Son père, qui le regardait en bas de la scène était ému et tout fier. Et puis ce dernier a
succédé à son fil sur scène. Carlton Moody n’est plus à présenter. Une voix en or et des doigts
en or aussi. Il a électrisé le public dès la première note. Les gens étaient comme captivés et
ce concert a été un grand moment de la soirée. Un homme, une guitare et juste de la magie !
c’était Noël, c’est le cas de le dire !
11
Denis Durand nous a alors chanté une dernière chanson de Noël, il s’était encore changé
comme pour chacune de ses interventions, que dire… de la classe, de la classe et de la
classe ! Pour finir, je suis montée sur scène. Je ne peux pas vraiment vous dire des choses du
genre : « Rose Alleyson est montée sur scène et c’était génial ! » et pourtant, ce fut le cas, le
public était génial, cette soirée était géniale et j’étais sur un petit nuage ! J’étais venue avec un
de mes nouveaux tigres Alexandre bigot, qui est à lui tout seul un vrai talent. Quand ce gars là
monte sur une scène, automatiquement, tout devient facile et tout le monde est de bonne
humeur, un vrai soleil ! Donc, mon soleil et moi, on a chanté pour ce beau public. Jackson
Moody a sauté sur la scène (ce qui lui ressemble bien) et il a joué avec nous de bout en bout.
(il faut dire qu’il connaît mes chansons depuis des années…)
Et voilà, c’était déjà la fin de cette extraordinaire CHRISTMAS PARTY…Le public n’avait pas
envie que ça s’arrête, on le voyait bien, alors, à l’invitation de Denis Durand, nous sommes
remontés sur scène, Carlton, Jackson, Alexandre et moi pour leur jouer Just a second, un duo
que j’ai chanté avec Carlton sur mon premier disque, et que je ne chante jamais parce qu’il
n’est pas à mes cotés et que je n’ai pas envie de la chanter sans lui. Et puis le public n’avait
toujours pas envie que ça s’arrête, alors là, comme nous avions prévu une petite surprise,
nous la leur avons offerte. Après quelques minutes, le temps pour moi de me changer en mère
Noël, nous leur avons offert Christmas wind, une chanson de Noël que j’avais composée pour
Country Christmas, le premier album Christmas de Country Music made in France.
Et puis le public n’avait toujours pas envie que ça s’arrête, Alors tous les Artistes sont montés
sur scène et il y a eu un final digne des plus belles fêtes. De grands classiques Country
chantés par 12 personnes à la fois, de très bons solos de guitares et de piano, et de la joie, de
la joie, de la joie ! Joie de jouer, joie, d’être sur scène et joie de donner…Un vrai ESPRIT DE
NOËL.
Que dire d’autre que MERCI à Gibson, qui nous a offert là une soirée MERVEILLEUSE.
Merveilleuse pour les artistes, qui se sont vus offrir une très belle scène et un partage ;
merveilleuse pour le public qui était aux anges et qui en redemandait sans cesse, et tout
simplement merveilleuse parce que, des soirées comme ça, il n’y en pas beaucoup.
A un moment de la soirée, je discutais avec Stéphane Bayol et on se disait qu’on avait même
pas envie de monter sur scène tellement ce qu’on voyait était beau. On avait juste envie de
profiter et de recevoir…C’était nous qui étions au spectacle ! Nous avions la bouche ouverte et
nous buvions la musique des autres avec les oreilles et la prenions en plein cœur…
Le public est doucement parti à regret…les lumières se sont
éteintes…les artistes ont commencé à plier le matériel…puis l’un
d’entre eux a pris sa guitare et, au lieu de la ranger il a
commencé à jouer…il fut rejoint par un autre, puis un autre…et
tous les artistes ont recommencé à jouer ensemble ! on arrivait
pas à s’arrêter…et il fut 4h du matin. On s’est fait mettre dehors
par GIBSON car il devait quand même dormir quelques heures
avant de revenir avec son équipe faire le ménage… !
Un pur esprit Country !
Comme je vous l’ai dit, des soirées comme ça, il n’y en a pas
souvent. Alors, l’année prochaine, quand Gibson annoncera sa
CHRISTMAS PARTY, précipitez vous et réservez votre table
avant que la salle ne soit complète, je vous prédis d’avance que
vous allez vous régaler !!!
Gibson et Solange
Un dernier petit détail…Une fois tout le monde parti… Gibson et sa femme Solange ont pour
habitude de « remercier » le lieu et le bonheur qui leur a été offert…si ça ce n’est pas
exceptionnel… http://www.gibson-cmd.com/
12
Billy Currington sur scène
Billy Currington refait parlé de lui ! Après avoir consacré tout
son temps à divertir les troupes américaines, Billy Currington
s’attaque à présent à une nouvelle tournée US pour 2012 et
pour la toute première fois, il sera la tête d’affiche ! David Nail
et le nouveau venu Kip moore seront chargés d’assurer les
premières parties de ses concerts. En attendant, Billy obtiens
2 nominations pour les 2èmes ACA’s, traduisez par American
Country Awards qui auront lieu au MGM Grand Garden Arena
in Las Vegas le 5 décembre. Billy est donc nommé avec son
tube No. 1 des charts “Let Me Down Easy” pour le “Single de
l’année mais aussi “Single of the Year: dans la catégorie
interprète masculin.”
Les 40 ans du Marshall Tucker Band
Le célèbre groupe Marshall Tucker Band vient de fêter son 40ème anniversaire dans une salle
des plus mythiques de Nashville : le Ryman Auditorium. Eh oui vous avez bien entendu ! Pour
la petite histoire, cet excellent groupe, originaire de Caroline du Sud, le Marshall Tucker Band
à vu le jour en 1972.
A l’époque le groupe était composé de : Doug Gray au chant, Toy Caldwell au chant et à la
guitare et son frère Tommy Caldwell à la basse, George McClorkle à la guitare et Paul Riddle
à la batterie, Jerry Eubanks à la flûte et saxophone sans oublié le plus connu de tous ! Mr
Charlie Daniels qui a souvent collaboré en tant que violoniste. Leur tout premier disque
éponyme est arrivé en mars 1973 paru sur le célèbre label géorgien Capricorne Records. Mais
d’où vient le nom Marshall Tucker Band ?
A leur tout débuts, le groupe ce rassemblaient
dans un vieil hangar pour répéter leurs
chansons. A ce moment là, la formation
s’appelait « The Toy Factory » du nom du
chanteur et guitariste Toy Caldwell. Jusqu'au
jour ou le groupe à souhaiter changer de nom.
Sur les clefs du hangar de répétition il y avait
une étiquette sur laquelle il était écrit Marshall
Tucker… Le groupe opta pour ce nom qui leur
semblait prédestiné, tout en ignorant que
c’était le nom d’une personne existante.
Eh oui ! Mr Tucker était un accordeur de pianos aveugle qui fréquentait cette salle. Comparés
aux illustres AllMan Brothers Band, les Marshall Tucker deviendront vite les figures de proue
du Southern Rock tout en se démarquant avec un style plus country.
L’autre originalité du groupe c’est leur fameuse flûte traversière aux accents jazzy. Alors si
vous êtes fans du rock sudiste teinté country vous connaissez obligatoirement les grands
classiques des Marshall Tucker tel que : « Cant you see », « Heard it In A Love Song » ou
encore le superbe titre « Fire On The Mountain » avec sa steel guitare inoubliable.
13
Pour célébrer comme il se doit leur 40 ans de carrière, les
Marshall Tucker nous on fait un petit cadeau avec la sortie
d’un superbe album best of « Marshall Tucker Band
Greatest Hits » également disponible sous forme de vinyl
sorti sur label Warner Bros Records. Au fil des années il y a
eu beaucoup de changement au sein du groupe, car les
Marshall Tucker ont perdus les 2 frères Caldwell, d’abord
Tommy décédé en 1980, puis Toy décédé à son tour en
1993 et d’autres encore… mais l’âme du groupe est
toujours là avec la présence du chanteur Doug Gray.
Le Marshall Tucker Band qui fait dernièrement l’actualité puisque que le groupe s’est produit à
bord du grand bateau de croisière de la Rock Legends Cruise aux cotés de George
Thorogood and The Destroyers, Johnny Winter, John Kay and the Steppenwolf, Dickey Betts,
Molly Hatchet, Blackfoot, Outlaws sans oublié les légendaires ZZ top !
Nouveau single pour Josh Thompson
L’auteur, compositeur et interprète Josh Thompson présente
son tout nouveau single « Comin Around » titre qui est tiré
d’un prochain album à venir. Pour sa petite histoire, Josh
Thompson est originaire du Wisconsin. A l’âge de 12 ans
Josh a travaillé dans les constructions et part la suite Josh
pris des cours de la nature et de la forêt. Amoureux de music
country et d’écriture, en 2005, Josh Thompson décide de
s’installer à Nashville et commença à écrire pour lui, mais
aussi pour un dénommé, Jason Mickael Caroll, Brad Paisley
et Jason Aldean.
Mais Josh commença seulement à faire parler de lui en 2009, avec les titres que vous
connaissez surement « Beer On The Table », « Way Out » titre de son seul et unique album,
mais aussi « Wont Be Lonely Long ». Josh Thompson a eu un peu de mal pour cette année
2011, car il a perdu son label, Sony Music Group, mais sera très vite rattrapé par le label RCA
Nashville avec Miranda Lambert.
Toby Keith « Red Solo Cup »
Le titre “Red Solo Cup” de Toby Keith fait visiblement bien parler de lui. « Red Solo Cup »
autrement dit « la seule tasse rouge » fait le buzz ! Pour ceux et celles qui ne connaitrait pas la
fameuse « Red Solo Cup », c’est un verre rouge que l’on peut remplir à volonté dans tout les
bars d’une même rue comme par exemple la célèbre rue de la New Orleans «Bourbon
Street ». Mais qu’a-t-il de si exceptionnel ce clip ? Vous retrouverez Toby Keith saoul faisant
une grande fête chez lui avec tous ses amis.
14
ERIK SITBON & THE GHOST BAND
(sources : le site de l'artiste)
Riche de 20 ans d'expérience dans le milieu rock, après avoir accompagné des grands noms
de la scène internationale (Carl Perkins, Terry Mike Jeffrey, The Stamps Quartet, choristes
d’Elvis Presley...).
Erik Sitbon rentre en studio en 2004 pour enregistrer "Tame the Ghosts", premier album de
compostions résolument folk, aux accents Country et rock.Seul avec sa guitare ou
accompagné de son groupe (Philippe Entressangle, Sylvain Entressangle, Yvan Taïeb, Slim
Batteux), il enchaine sa promotion à travers quelques concerts dans toute la France, tournée
qui l’emmènera sur la scène de l’Européen à Paris en octobre 2007. Un DVD live sortira pour
immortaliser cette soirée.
Toujours en autoproduction et influencé par ses origines rock, Erik Sitbon décide de sortir son
second album, "Rusty".A peine a t il eu le temps de faire vivre cet album sur scène qu’il
retourne en studio pour travailler sur un troisième album. En 2010, il décide de former « The
Ghost Band » et réalise avec Manu Bertrand son troisième album : « Lost & Found » dont la
sortie officielle s’est faite au Petit Journal Montparnasse à Paris le 18 avril 2011.
C’est accompagné de Jessy Roussel (seconde voix), Manu Bertrand (banjo, mandoline,
dobro, pedal steel), Tom Fremont (guitare), Nicolas Fremont (clavier), Lionel Dubourdieu
(basse) et Frantxoa Erreçarret (batterie) et sous le nom de Erik Sitbon & the Ghost Band qu’ils
sillonnent désormais les routes pour faire connaître leur univers musical.
Erik Sitbon sera au Festival Country Rendez-Vous de Craponne les 27, 28 et 29 juillet 2012.
15
CD REVIEWS par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
BAB'N BLUE - « Bab'n Blue »
C'est de Touraine que nous arrive cette nouvelle formation originale à plus d'un titre. D'abord
elle est constituée de trois filles accompagnées par deux musiciens. Ce sont les chanteuses
Bab et Douchka et la violoniste bien connue Anne-Sophie Roullin. Ensuite le répertoire ne
puise pas directement dans la country classique ou moderne mais pour une bonne moitié
dans la musique suédoise !
En effet il n'y a pas moins de trois reprises de
compositions des soeurs Bondeson, plus connues
sous le nom du trio Baskery. Ceci complété par deux
chansons signées Rebecka Hjukström et une autre
Elin Mörk, des compositrices qui doivent certainement
être blondes et originaires du pays des Volvo et des
trolls. Seul un titre signé Radney Foster nous ramène
en territoire connu. Dès le premier morceau, « Over
Georgia », on tombe sous le charme de Bab 'n Blue.
Deux voix qui s'harmonisent à merveille soulignées
par le violon très aérien d'Anne-Sophie et la guitare
acoustique de Bruno Marche. De la pure country
comme nous en offrait Emmylou Harris il y a vingt ou
trente ans. « Hey O » est du même tonneau.
De la country americana dynamique, et quel travail dans les voix ! Anne-Sophie est épatante à
la mandoline. « In my time of dying » de Blind Willie Johnson est un splendide gospel sur fond
de fiddle et guitare basse (Anicet Debien). « The ballad of Lee McKay » est vif et sautillant.
Première touche de tendresse avec « Godspeed (sweet dream) », un modeste succès en
1999 pour Radney Foster après sa période Foster & Lloyd. C'est une douce ballade qui
m'évoque forcément les premiers albums d'Emmylou. Le dobro et le rythme de « Can't let go »
sonne très Baskery pourtant ce titre est signé Randy Weeks. « Train train » (Shorty
Medlocke ?) se situe dans la tradition des chansons ferroviaires dans la lignée d'' « Orange
blossom special ». Bab et Douchka l'interprètent en choeurs et Anne-Sophie se régale au
fiddle. « Alive but not amused » est une douce chanson country/folk.
Les harmonies sont toujours impeccables. Les deux derniers titres nous plongent dans
l'univers spécial et impitoyable de Baskery. Et cette country déjantée leur convient à merveille.
J'ai toujours considéré « One horse down » comme un petit chef-d'oeuvre. Un titre pas
vraiment facile à reproduire avec ses changement de rythmes. Leur version est moins
sauvage, adoucie par le violon, mais Bab et Douchka ont du bosser leur voix un bon
moment... Patrick Barricaut est venu en voisin (guitare et dobro) sur trois titres dont le dernier.
Bab 'n Blue est l'une des découvertes les plus originales de la scène country française : une
musique différente, fraîche, dynamique, présentée sur un album qui doit leur offrir bien des
opportunités. A écouter d'urgence.
BLUEGRASS 43 - « The Witch »
« The Witch » est un album que je commente en amateur de bonne musique et non en tant
que spécialiste de bluegrass. Il s'agit de la dernière oeuvre d'un quatuor qui figure parmi les
formations les plus anciennes de notre pays, si ce n'est la doyenne puisque son origine
remonte aux années 80.
16
Nous avons très peu parlé de Bluegrass 43 dans le CWB au cours de ses huit années
d'existence, mais il faut dire quand même que le précédent album remontait à une bonne
vingtaine d'années : il figure du reste dans ma discothèque en version vinyl ! Les concerts de
Bluegrass 43 sont loin de perturber les autres occupations des quatre musiciens, Philippe
Ochin, Alain Audras, Jean-Paul et Jean-Marc Delon.
Ils se retrouvent surtout pour le plaisir de jouer
ensemble et c'est sûrement ce qui explique cette
longévité... « I've just seen a face », d'un autre
quatuor célèbre, les Beatles, se transforme en
véritable bluegrass traditionnel. « The witch » est
plus country. « Mr Jones » de Raoul Malo
(Mavericks) est un peu dans le même esprit. Le
célèbre violoniste de sessions de Nashville Stuart
Duncan est invité sur le très rapide « Never again »
qui est bien trop court avec ses 2 mn.
On en reprendrait bien encore un peu! « Carolina star » apporte un brin de douceur. Cette
ballade country a été composée par Hugh Moffatt qui s'était produit à Dore l'Eglise il y a...
quelques années! Le moderne et trépidant « With a memory like mine » referme déjà ce trop
court album qui est riche en banjo, mandoline, guitare et chœurs impeccables. Messieurs,
donnez-nous rapidement une suite à ces six titres avant que l'arthrose ne m'empêche de vous
écrire des éloges méritées...
KEVIN BUCKLEY & THE YEE HAW BAND - « Live! »
Il est sûr et certain qu'un passage sur la grande scène du Country Rendez-Vous de Craponne
sur Arzon ne fait pas tâche sur le CV d'un groupe. Il n'est pas de projecteur plus puissant pour
asseoir la renommée d'un artiste surtout quand on connaît les critères de sélection concernant
les invitations accordées aux formations françaises. Il faut bien sûr être très professionnel
quant à la qualité de sa prestation mais surtout il s'agit de présenter un répertoire constitué en
grande partie de compositions originales.
Pas de souci de ce côté pour Kevin et son Yee Haw
Band, devenus en assez peu de temps l'une des
formations de proue de la scène country
hexagonale. Il est vrai que la musique du chanteur
Normand se démarque de celle des groupes de
reprises qui animent les soirées pour danseurs. Elle
est plutôt country-rock, voir alternative. Mais ayant
assisté à quelques unes de leurs prestations, je
peux vous assurer que les gens dansent quand
même! Peut-être inspiré par son prédécesseur
Eddy Ray Cooper, Kevin a décidé d'enregistrer son
passage à Craponne en 2010. « Live! » présente
plusieurs titres qui figurent sur l'album précédent,
« Respect your elders », paru en 2009.
Il n'y a que quatre morceaux nouveaux dont le fameux « Fais do do ». Les trois autres titres
ont été composés par le tandem habituel Buckley/Eric Michel : « Until the cows come home,
Some magic, Sweet Christine », tous dans le registre familier, c'est à dire du country-rock
moderne. Une seule ballade au répertoire, « Heart of saturday night », empruntée à Tom
Waits (!), est aussi la chanson la plus country et donc, naturellement, ma plage favorite.
17
Elle est riche en dobro, fiddle et guitare acoustique : huit minutes de plaisir total! Si vous
appréciez le côté moderne de Toby Keith, Trace Adkins ou Keith Urban, la musique de Kevin
Buckley vous conviendra. L'enregistrement est d'excellente qualité. Le seul reproche à émettre
est au sujet de la prise de son côté public qui est bien trop faible. C'est dommage de sortir un
« live » si l'on n'entend pas la foule qui était pourtant massivement présente.
PAUL MAC BONVIN - « Sun Sessions »
Nous avions laissé un Paul Mac Bonvin patoisant dans
les vignobles de son Valais. Il se penchait alors sur ses
racines régionales avec un album enregistré dans la
langue de ses aïeuls. Nous le retrouvons cette fois
dans une toute autre ambiance et en d'autres lieux
mais toujours aussi « roots » avec sa dernière œuvre
qui est un hommage aux célèbres studios SUN de
Memphis, Tennessee. Là même où ses héros Jerry Lee
Lewis, Johnny Cash, Carl Perkins, Roy Orbison, Elvis
et tant d'autres ont débuté la grande histoire du rock
and roll. 12 reprises cette fois avec quelques classiques
et des titres moins connus.
Ken Lovelace, l'omniprésent guitariste de Jerry Lee, est l'invité sur la majorité des chansons.
Charlie Mac Coy apparaît sur certaines ainsi qu'Albert Lee. Le pote Jim Lauderdale vocalise
sur le traditionnel « John Hardy ». Enfin Paul n'a pas oublié dans l'aventure ses deux frangins
Peter Lee (basse) et Serge « Jogging » (batterie). La guitare légendaire d'Albert Lee ne se
livre vraiment que sur la composition de Jim Lauderdale « Halfway down » revue en rock and
roll, et Mr Mac Coy se défoule malgré l'âge (70 ans) sur le trépidant « Blues about you baby ».
Mais c'est bien le piano de Paul Mac qui est mis en évidence sur ce « Sun Sessions » qui
nous propose quand même 8 bons rock and roll sur 12 titres !
Notre Valaisan est l'un des meilleurs spécialistes « lewisien » en Europe. Tous ceux qui l'ont
vu sur scène peuvent en témoigner et cette nouvelle oeuvre en est une affirmation
supplémentaire. Une grosse moitié de ces reprises ont été précédemment enregistrées par le
Killer dont les célèbres « Drinkin wine spo-dee-o-dee , Night train to Memphis, Boogie woogie
country man » ou encore une remarquable version d' « I'm on fire » sur laquelle l'élève se
hisse au niveau du maître. L'ambiance survoltée s'apaise le temps de 3 ballades dont 2
acoustiques et très traditionnelles. Notons de bonnes interventions de Xavier Moillieu au
fiddle. « Sun sessions » est un album de reprises, mais du haut de gamme. Franchement il
sera difficile de trouver mieux dans le genre. Bien joué, Paul !
PIERRE LORRY - The West Singer : the Magical Store
L'actualité des sorties d'albums français abondantes depuis l'été dernier ne m'avait pas encore
permis d'évoquer le Pierre Lorry nouveau, sorti pourtant avant le beaujolais du même nom. Et
en plus nous sommes tous deux quasiment voisins puisque seulement une vingtaine de kms
de bocages bressans nous sépare. Installé en bord de Saône face aux collines du Mâconnais
notre ex-lyonnais se laisse inspirer par son nouveau cadre bucolique : devant sa porte les
canards et les cygnes, derrière les poulets (ceux qui ont les pattes bleue!).
C'est sous la formule « homme-orchestre » que « The Magical Store » a été conçu. Mais le
West Singer rejoint le Phenix pour les grosses scènes. Pierre est pourtant loin d'être seul car il
reçoit le renfort de quelques amis comme les chanteuses Aziliz (the Partners) et Sandrine
Varlet (Tennessee Stud) pour des chœurs ou même carrément un duo sur l'excellente reprise
de « Can't help falling in love ».
18
Autre lyonnais, le banjoiste Christian Labonne
est là aussi, ainsi que Philippe Bony à la
mandoline et Ella, partenaire habituelle du
Phenix Country Band, au fiddle. Ce nouvel opus
est très riche en instruments puisqu'il il faut aussi
rajouter guitares, dobro, harmonica, piano, flûte,
lap steel, etc... Le tout fonctionne parfaitement
pour illustrer le style très « roots » de Pierre.
L'album présente une alternance de compos
originales en anglais ou en français avec de
solides reprises dont « Blowing in the wind,
Wayfaring stranger » ou le medley énergique
« Down by the riverside/Tutti frutti/Hound dog »!
L'enregistrement semble avoir été réalisé dans la bonne humeur générale. L'auditeur le
ressent et prend beaucoup de plaisir à se balader dans l'univers de Pierre Lorry entre folk,
gospel, rock and roll et country.
TEXAS LINE - « Old time is still there »
Tout d'abord un grand bravo pour la très belle réalisation de pochette qui présente une
magnifique Cadillac Fleetwood, certes un peu rouillée sur les bords, à la place de la
traditionnelle photo de groupe. Au verso un chalet qui est peut être le local de répétition est lui
aussi un peu branlant. Il y a donc de la restauration dans l'air. Quand on ouvre l'étui on ne
trouve pas le portrait des musiciens mais celui d'un bison ! Il faut savoir que le groupe Texas
Line fait les beaux jours (ou les belles soirées) d'un parc normand dédié à l'élevage de cet
animal, fierté de l'histoire de l'Amérique, en s'y produisant tout au long de l'année d'une
manière récurrente. « Rêves de Bisons » est situé à Muchedent, en Seine Maritime.
C'est un pick-up Chevrolet qui est gravé sur le CD, aussi pour avoir les visages de nos
musiciens il ne nous reste qu'à aller les voir sur scène. Le précédent album de cette formation
dieppoise avait été présenté dans le CWB d'avril 2007. Texas Line s'inscrit dans la mouvance
des groupes qui composent et sur ce nouveau CD cinq titres originaux sont proposés au côté
de sept reprises fort variées, allant du très classique (Cash) au moderne (Paisley).
On retrouve le dobro de Manu Bertrand sur
presque la quasi totalité des titres, ce qui donne
une originalité particulière à la musique de Texas
Line. Manu officie également, mais d'une
manière plus discrète, à la mandoline, au banjo
et à la pedal steel.
On entend surtout la steel sur « That's how I got
to Memphis », curieusement attribuée sur le livret
à Buddy Miller à la place de Tom T Hall ! Le
fiddle d' Olivier Leclerc est également très
présent. Le piano de Ralph Adam brille sur la
ballade « A cowboy's life ».
Parmi les compositions, deux sont plus rock que country. « Now I see the light » met la basse
en valeur. Normal, c'est le bassiste, Jean-Marc Hebert, qui en est l'auteur! « Dust and shade »
met la guitare du compositeur, Olivier Bernon, en avant.
19
J'ai préféré la ballade du tandem Hebert/Bernon « A cowboy's life » ainsi que leurs deux
autres oeuvres assez rapides « Old time is still there » dans un style traditionnel et « Singing
the honky tonk » particulièrement plaisante avec cette dualité dobro/fiddle. Au rayon des
reprises « Folsom prison blues » est bien classique, « Watermelon crawl » de Tracy Byrd très
énergique. La country plus moderne de Brad Paisley , « Ain't nothing like », est bien restituée.
Plus calmes figurent leur version d' « Harvest » de Neil Young et « Margaritaville » de Jimmy
Buffett sur laquelle on entend un peu de mandoline.
Un titre assez ancien figure également, le sympathique « Bonaparte's retreat », de Pee Wee
King, et datant du début des 50's. Il a semble t-il été exhumé pour une chorégraphie récente.
Olivier Bernon est un excellent chanteur et la production de cet album est parfaite. « Old time
is still there » est une œuvre de qualité qui devrait permettre à ces musiciens normands de se
produire bien au-delà des limites des terres à bisons et même de Normandie. Leur musique
entre rock et country classique devrait intéresser bon nombre de festivals. Il leur suffirait de
remettre en marche cette Cadillac...
Le top 10 de l’année 2011
En cette fin d’année Les News de Nashville vous proposent
de survoler les 10 chansons qui ont marqué l’année 2011 ! Le
top 10 des titres le plus diffusés sur les ondes des radios
américaines c’est maintenant. En N°10 Chris Young avec le
titre « Tomorrow ».
-en 9ème c’est le quatuor Texan Eli Young Band qui a cartonné
avec la chanson qui également leur premier titre n°1 « Crazy
Girl ».
-à la 8ème place c’est le titre « Heart Like Mine » de la texane
Miranda Lambert qui est cette année devenue officiellement
Madame Blake Shelton !
-à la 7ème position on retrouve Sara Evans avec « A little Bit A Stronger »
-en 6ème c’est un artiste géorgien âgé de 34 ans, le bad boy Jason Aldean qui est extrêmement
populaire aux Etats-Unis N°6 avec la chanson « Dirt Road Anthem ».
-à la 5ème place de ce top 10 c’est un jeune et superbe trio familial que vous connaissez, c’est
The Band Perry avec la chanson « You lie ».
- à la 4ème place, Il nous vient tout droit de Vero Beach en Floride, Jake Owen avec « Barefoot
Blue Jean Night » N°4 !
- la 3ème place est occupée par Mister Blake Shelton! Et le titre qui a fait fureur c’est « Honey
Bee ».
- à la 2ème positon des chansons Country les plus programmée aux Etats-Unis de l’année
2011, on retrouve une fois de plus Jason Aldean mais cette fois accompagné de Kelly
Clarkson avec le fabuleux titre « Don’t You Wanna Stay ».
-et enfin, le groupe qui est la première position du top single country de l’année 2011, est un
duo ! Ils sont mari et femme dans la vie et s’appellent Keifer et Shawna Thompson. Vous
l’avez deviné, c’est le duo Thompson Square avec « Are You Gonna Kiss Me Are Not ».
20
CRAPONNE 2012 : HILIBILLY ROCKERS (sources : le site de
l'artiste)
Hillbilly Rockers est un groupe de musique Country qui voit le jour en avril 1999. Il est né de la
passion de Franck Bauquis, batteur, pour cette musique qu’il affectionne depuis toujours.
Au fil des ans, de nombreux concerts se succèdent dans toute la région Rhône-Alpes et en
Suisse. Les Hillbilly Rockers se font un nom dans leur région et le succès est au rendez-vous
tandis que la musique Country et la Line Dance font leur chemin en Europe.
En 2004, la formation subit un changement important de musiciens. Hillbilly Rockers voit alors
arriver Jimmy multi instrumentiste, Jean-Hugues à la basse, et Astrid au chant. En 2006,
Nathalie, violoniste, rejoint le groupe, mais partira un an plus tard, pour devenir maman !
Margaux lui succède. Freddy, guitariste, rejoint la formation cette même année.
Fort de tous ses membres, le groupe connaît de plus en plus de succès, en même temps
qu’une réelle signature musicale apparaît, née de l’alchimie de tous les talents. Soutenus par
une base rythmique/basse solide, les deux guitaristes se renvoient des sons totalement
complémentaires ; le violon apporte une touche inimitable de fraîcheur et de force, et, associé
au dobro ou au lap steel, il assure la sonorité Country. Le chant s’affirme, sans superflue, et
exprime au mieux l’univers de cette musique si particulière. De plus, l’entente absolue de tous
fait de chaque concert un moment d’harmonie, de joie et de sincérité au sujet duquel on ne
saurait se tromper.
LES MEMBRES DU GROUPE HILLBILLY ROCKERS
Frank Bauquis, batteur, débute à 16 ans dans diverses formations de Rock’n’roll, sa passion
d’alors. Le petit Frank mûri et à 20 ans, découvre la musique country. Depuis lors, elle ne le
quittera plus. Il a à cœur de célébrer et de respecter cette musique, dans tout ce qu’elle a de
particulier. Là commence et perdure l’aventure des Hillbilly Rockers….
Astrid chante depuis l’âge de dix ans. En 2002, elle découvre la musique Country dont elle
admire la beauté des mélodies et des harmonies, entre autres. Pétillante et pleine de vie, elle
interprète le répertoire avec une simplicité et une énergie communicative.
Une voix comme il y en a peu. Astrid a remporté en 2010 le FACM Award de la « Meilleure
Chanteuse Country Française »
Lionel est la dernière recrue du groupe. Bassiste depuis de nombreuses années, il a
accompagné divers groupes de la région dans divers styles. Passionné de Country Music, il a
sauté sur l’occasion lorsqu’il a appris que la place de bassiste était vacante.
21
Jimmy est un multi instrumentiste de talent. Il joue tout aussi bien de la guitare électrique,
acoustique, dobro et lap steel. Il joue depuis de nombreuses années dans diverses formations.
Il attrape le virus de la country avec son arrivée chez les Hillbilly Rockers avec lesquels son
jeu s’exprime magnifiquement. Ses différentes influences musicales donnent au son des
Hillbilly une véritable signature musicale.
Freddy guitariste, est tombé dans la potion de la country tout petit. Il arrive chez les Hillbilly
après plus de dix ans de country dans d’autres formations. Ses influences, qu’il ne saurait
dissimuler, Albert Lee et Brent Mason lorsqu’il s’agit d’électrique et Tony Rice pour ce qui est
de l’acoustique. Freddy est un virtuose tant dans un son rock que dans un son plus
acoustique, ce qui fait une des forces des Hillbilly Rockers.
Violoniste : Léo….. bientôt photo et bio
Aujourd’hui, Hillbilly Rockers Band est en pleine ascension. Il a assuré la première
partie de The Ranchhands (USA), Joni HARMS (USA), Billy YATES (USA), Mike BLAKELY &
The Whiskey Traders (USA), Thomas Michael RILEY (USA), Foster Martin band (CAN),
DOC'ROLLAND and The Night Riders (USA), The BASKERY (Suède), SLOW HORSES
(Allemagne), John PERMENTER (USA), The JETTY ROAD (Aust.) Brandi THORNTON. Il est
programmé dans divers festivals en France, Suisse et Italie.
Le groupe a de nombreux projets, dont celui du prochain album de reprise et d’un autre
album composé entièrement par ses musiciens.
CRAPONNE 2012 : HOWLIN'FOX (sources : le site de l'artiste)
Walf alias Frédéric MAHIEU (chant lead, guitare). Cofondateur d'HOWLIN' FOX et assoiffé de
musique, cet artiste est un touche-à-tout qui transforme sa guitare en un être animé et doué
de parole qui vous parle et vous chante. Voix lead du groupe, ainsi que des GREEN GRASS
BOYS, il possède un timbre vocal inimitable qui marque notablement l'identité de ces deux
formations.
Pour celles-ci, il doit à chaque instant pouvoir ressortir une des 200 chansons qu'il connait par
coeur, paroles et musique. Depuis quelques temps vous avez la possibilité d'écouter, durant
les concerts d'HOWLIN' FOX ,les compositions de ce picker d'exception comme "Fox Song"
ou encore "Bluegrass Therapy". Rocker impénitent, vous pourrez aussi le rencontrer au
détours de concerts rockabilly, comme auprès de "Caldonia" formation à laquelle il lui arrive de
prêter le concours de sa "Gretsch".
22
Josselin CHERI (contrebasse). Contrebassiste classique de formation, Josselin commence à
pratiquer la musique traditionnelle dès l'âge de 15 ans en intégrant la formation Bluegrass de
référence en Basse Normandie: Les GREEN GRASS BOYS. Puis il diversifie son activité dans
le domaine en choisissant d'en faire son métier dans un groupe de traditionnel québécois: Le
Diabl' dans la Fourche. Il obtient en parallèle le prix de perfectionnement du conservatoire de
Caen. En 1997, il participe à l'extension du groupe BLUEGRASSEMENT-VOTRE qui
deviendra plus tard HOWLIN' FOX. Il est désormais un des contrebassistes piliers du
traditionnel dans la région. Ses connaissances en théorie musicale apportent aux formations
dans lesquelles il sévit, des arrangements osés, des harmonies vibrantes et des rythmes
innovants.
Pierre GRANDIN (mandoline). Pierre G Pierre a rejoint le groupe en 2002. Sa passion pour la
musique lui vient d'une formation de violon classique inaboutie, d'où est née une frustration
musicale dynamisante. Il se tourne alors vers les musiques traditionnelles, apprend la guitare
en autodidacte puis rencontre Josselin, contrebassiste de la seule formation Bluegrass
complète en Normandie à l'époque: Les GREEN GRASS BOYS. Immédiatement happé par
les rythmes et la place faite aux individualités dans cette musique, Pierre se met à suivre ce
groupe en concerts et à écouter les grands maîtres du genre. Plusieurs années après, sur une
proposition du groupe BLUEGRASSEMENT-VOTRE (qui deviendra alors HOWLIN' FOX) il
commence à apprendre la technique de la Mandoline Bluegrass et intègre la formation.
Olivier LONG (violon). Enseignant le violon, Olivier recherchait une alternative à la musique
classique. Après quelques répétitions de mise au point, il a adopté le Bluegrass et le
Bluegrass l'a adopté. Aujourd'hui, son expérience de professionnel lui permet d'explorer plus
avant les jeux des grands fiddlers du bluegrass, mais également d'ajouter sa pincée de sel
aux shuffles de HOWLIN' FOX.
Séraphin BACON (banjo). Séraphin, né au Bluegrass en 2009 sur une proposition de
HOWLIN' FOX pour remplacer son banjoïste historique parti vers de nouveaux horizons, est
un multi instrumentiste qui versait jusqu'alors plutôt dans la musique traditionnelle québécoise.
Mais son adaptation a été pour le moins fulgurante! En l'espace de deux mois, il maîtrisait déjà
les fondamentaux du banjo, et en quatre il avait assimilé la totalité du répertoire HOWLIN'
FOX. Ce qui lui reste à apporter au groupe n'en est pas pour autant moins intéressant, car sa
connaissance du violon Québecois et Irlandais nous promet de belles parties de Twin fiddle à
venir...
Eric ALLART (dobro). Eric, outre le fait qu'il est l'un des rares joueurs de dobro de Basse
Normandie, y est également un des adeptes les plus fidèles de la musique bluegrass.
Véritable encyclopédie de la musique des Etats-Unis des années '30 aux années '60, il fait
office de docte référence pour les autres membres du groupe qui se posent parfois de
questions sur leurs influences musicales (si, si!). Auparavant, Eric a fait partie de l'aventure
des GREEN GRASS BOYS depuis ses débuts et, après avoir accompagné HOWLIN' FOX en
tournée au festival EWOB de la Roche-sur-Foron en Août 2009, a pris la décision de venir
compléter la formation (en toute connaissance de cause, il ne peut pas dire :"je ne savais
pas!").Ses six cordes ne lui suffisant pas, il s'adonne également à la glisse sur Steel Guitar au
sein du HOT TRUCKIN' ORCHESTRA.
23
Lady Antebellum n°1 des charts
Brad Paisley nous Maintenant on va quitter la Floride et les
Bahamas pour la music city, Nashville. Cette semaine le
groupe qui occupe la premier place du classement du
billboard c’est le trio pop country Lady Antebellum, avec leur
dernier titre « We Owned The Night ». Cette chanson est
tirée de leur dernier album paru en octobre dernier, un album
qui vient d’être nommé pour les Grammy Awards 2012dans
la catégorie Best Country Album. La semaine dernière ce
déroulais les ACA’s Awards 2011 et comme d’habitude le trio
n’est pas repartie les mains vides, puisqu’ils ont remporté le
prix de meilleur groupe de l’année !
Rodney Atkins divorce
On ne peut pas dire que les fêtes de fin d’année vont être très réjouissantes pour la famille
Atkins. Cette semaine toute la presse américaine parle du divorce de Rodney Atkins et de
Tammy Jo Atkins qui se séparent au bout de 13 ans de mariage.
Le 21 novembre 2011, dans leur maison de Brentwood dans le Tennessee, le couple Atkins a
eu une violente dispute.
Tammy Atkins a appelé la police et affirme que Rodney
était ivre et l’aurait poussé dans leur couloir et qu’il aurait
tenté de l’étouffer avec un oreiller. Rodney Atkins nie
toute cette histoire et a déclaré à la police que c’était tout
simplement une violente dispute comme pour tous les
couples.
C’est la guerre ouverte au sein du couple Atkins. Cela
n’empêchera pas à Rodney de participer à l’émission de
télé « An American Country » le 31 décembre sur la Fox.
Rodney Atkins donnera également 3 mégas shows aux
Etats-Unis avant la fin de l’année.
Disque d’or pour Scotty McCreery
Le jeune gagnant de l’émission de téléréalité américaine
« American Idol », Scotty McCreery, vient d’empocher son
premier disque d’or !
Je vous l’avais annoncé il y a maintenant quelques
semaines, le premier album de Scotty « Clear As Day » qui a
été certifié n°1 des ventes de disques toute catégories
confondues c’est déjà vendu à plus de 500 000 exemplaires,
la jeune star de 18 ans remporte un disque d’or. En plus de
tout ça, le dernier single de Scotty McCreery « I Love You
This Big » à lui aussi été certifié single d’or !
Bref une très belle fin d’année 2011 et une belle carrière
s’annonce pour lui !
24
Un nouveau single pour Taylor Swift
Taylor Swift nous présente cette semaine sont tout nouveau
single « Ours » c’est le 6ème single de Taylor Swift tiré de
son dernier album « Speak Now ». Ce dernier vient d’entrer
dans les charts country, cette semaine et se retrouve déjà
classé à la 28ème place.
Après l’énorme succès de la tournée « Speak Now Tour
2011 » Taylor, prévoie une nouvelle tournée mondiale
« Speak Now Tour 2012.
Le ZBB est n°1
Le groupe qui occupe la première place du classement du billboard cette semaine, nous vient
de Géorgie, c’est le Zac Brown Band avec le titre « Keep Me In Mind », extrait de leur dernier
album « You Get What You Give ». Cette chanson qui passe et repasse sur les ondes des
radios US devrait rester n°1 pendant 2 semaines consécutives. C’est tout de même leur 8ème n
°1 dans les charts country. ça c’est un superbe cadeau noël.
Le nouveau single de Miranda Lambert
Pour les dernières News de Nashville de cette année je
vous invite à découvrir le tout dernier titre de la texane
Miranda Lambert « Over You ».
Cette toute nouvelle
chanson est tirée de
son dernier opus « Four
Record ».
Un nouveau single pour Josh Turner
Il est originaire de South Carolina, et il a une voix à
couper le souffle, je veux bien sur parler de Josh Turner
qui nous présente cette semaine sa toute nouvelle
chanson « Time Is Love ».
Ce dernier single est tiré d’un nouvel album à venir, dont
on ignore encore le nom et la date de sortie. Encore un
album à surveiller de près
25
RENCONTRE AVEC URSZULA CHOJAN, Chanteuse de
country Polonaise, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
On sait que la country est très populaire dans les pays germaniques et ce depuis bien
longtemps, mais plus à l'Est, quant est-il ? Danse t'on country par exemple au pays de Chopin
et de la mazurka ?
Nous avons rencontré une chanteuse de country
Polonaise, Urszula Chojan. Elle nous parle de sa carrière
et de la place accordée à notre musique dans son pays.
CWB : D'abord, Urszula, dans quelle région de Pologne
es-tu née et où vis tu actuellement ?
UC : Je suis née dans l'ouest de la Pologne, à Poznan.
Cette grande et belle ville est connue notamment pour sa
foire internationale et j'y vis toujours.
CWB : Je suppose que lorsque tu étais jeune tu
n'écoutais pas de country music ?
UC : Oui c'est vrai. A l'époque de l'ancien régime il n' y
avait pas cette possibilité. Plus tard j'ai pu acheter tous
ces albums intéressants, la plupart country bien sûr. Ce
style m'a toujours fasciné. Il y avait Shania Twain,
Sugarland, Alan Jackson, George Strait, Carrie
Underwood et bien d'autres...
CWB : Mais comment as-tu découvert cette musique ?
UC : Quand j'étais très jeune j'écoutais de la country à la radio dans une émission
hebdomadaire. Puis j'ai enregistré ce programme pour garder les chansons, les mélodies, les
paroles. Ca me touchait vraiment. Puis j'ai commencé à chanter les succès de ces grandes
vedettes : Emmylou Harris, the Carpenters, Gina Glocksen, Willie Nelson, Kenny Rogers,
Patsy Cline... Cependant je ne pouvais pas encore les chanter dans mon pays, seulement à
l'étranger. Grâce à une compagnie de Varsovie, PAGART qui organisait des voyages, j'ai pu
tourner durant 7 ans en Allemagne, Finlande, Suède, Norvège, Hongrie... J'étais vraiment très
contente mais quelque chose manquait. Il me fallait chanter ces chansons en polonais pour le
public polonais. Je décidais alors d'enregistrer des albums. Ca représentait une avancée
certaine.
CWB : C'était difficile de trouver des musiciens
pour t'accompagner ?
UC : En Pologne nous avons de bons musiciens.
Pour la pop, le rock, le blues, le jazz, il n' a
aucun problème. Mais la country, c'est
spécifique. J'ai formé mon groupe en 2004.
J'ai 5/6 musiciens. Certains connaissaient déjà la
country. Les autres ont découvert et aimé. On a
crée une équipe : Urszula & Country Show Band.
J'en suis le leader.
CWB : Parles nous de ton début de carrière et de tes voyages à l'étranger.
UC : J'ai tourné à l'étranger dans les années 80 et 90 avec de grandes formations grâce à
PAGART. Je chantais les succès internationaux.
26
Tout était méticuleusement préparé et coloré avec par exemple des parties gypsies,
mexicaines, arabiques, country, etc... Ce travail était très intéressant mais fatigant chaque nuit
et parfois la journée. Mais on allait d'un contrat à l'autre et cela a duré 7 ans. Mais j'étais
toujours attirée par la country music et de retour à la maison j'ai formé mon groupe. J'étais
fatiguée des contrats à l'étranger. J'avais envie de chanter mes propres chansons et de
donner des concerts dans mon pays.
Ce fût le début de mon aventure avec la country en
Pologne. J'ai travaillé avec des compositeurs bien
connus. Le premier album était pop et country.
Il a même été programmé sur une radio de la
communauté polonaise en Nouvelle Zélande. J'écris
les paroles et parle de la vie en général. Il y a trois
ans sortait l'album suivant « Train to Mragowo ». Un
clip a été enregistré. La beauté de la Nouvelle
Zélande, la nature, le climat et la vie la-bas m'ont
inspiré le disque suivant « World in Color ». Nous
nous sommes produits aux festivals de Mragowo,
Lesko, Polanica, Wisla et à de nombreuses fêtes en
plein air durant l'été. En août cet été nous sommes
allés à la Fair Country de Berlin.
CWB : Comment choisis-tu tes chansons ?
UC : J'écoute toujours la country américaine. Je suis la carrière des vedettes sur internet,
achète leurs albums. Le choix est souvent difficile car il y a tellement de bonnes chansons. Je
préfère le style country-pop et country-rock. J'ai un programme assez large pour les concerts.
J'ai fait un équilibre entre les chansons polonaises et les américaines. Je chante du Shania
Twain, Mary Chapin Carpenter, Emmylou Harris, Trisha Yearwood, Dixie Chicks... Parfois je
fais des adaptations en polonais de chansons américaines. C'est le cas pour 3 chansons de
Shania Twain.J'aime beaucoup écrire un texte pour une nouvelle chanson. J'ai beaucoup
d'inspiration. J'y met beaucoup de coeur. C'est vrai, la country réunie les générations. J'en ai
la preuve. Je chante sur des grandes et des petites scènes, dans des festivals et des picnics
et ça marche!
CWB : La danse country en ligne est-elle populaire en Pologne ?
UC : Bien sûr! Pendant les concerts les gens pratiquent la line-dance. Il existe plusieurs
groupes de line-dance, sur scène et en dehors. J'ai mon propre groupe de danse qui invite
aussi les autres à se joindre à eux. On réuni parfois plusieurs centaines de personnes. Il y a
de grands moments!
CWB : C'est difficile de trouver des dates en
Pologne ?
UC : Il y a quelques années il y en avait pas mal.
Les endroits les plus importants sont Mragowo,
Wisla, Fromborg, Poznan, Lesko, Sulomino,
Koszecin, Dabrowa Mining. Avec mon groupe j'ai
beaucoup d'invitations. Dans l'été on donne de
40 à 50 concerts. A présent le prépare la
prochaine saison.
CWB : Une question sur l'histoire de la country
en Pologne. A quelle époque est apparu le
premier groupe ?
UC : Ca fait longtemps. Les musiciens country polonais ont démarré à Mragowo : Thomas
Szwed, Lonstar, et les premiers groupes ont été Zayazd, Whiskey River, Colorado.
27
Ils existent toujours. J'ai commencé à chanter Mragowo en 2003 et fût le vainqueur d'un
concours pour les « drivers ». J'y suis retourné souvent par la suite avec mon groupe. Ce
festival dure 3 jours et il y règne une ambiance incroyable. C'est le Wild West ! Le premier
festival organisé en Pologne était en août 1982 à Jelenia Gora dans les Karpates. Ensuite ce
fût Mragowo.
CWB : Il y a beaucoup de groupes et d'artistes country en Pologne actuellement ?
UC : La compétition commence à devenir dure. Parmi ceux qui tournent je dirais environ une
trentaine. Vous devez constamment être en bonne forme et présenter un bon programme.
CWB : Mragowo est un festival renommé en Europe Centrale. Est-ce qu'il en existe d'autres ?
UC : Bien sûr, il y en a d'autres : Wisla, Lesko, Kashubian, Sulomino...Les festivals et les
picnics sont organisés durant l'été.
CWB : Urszula, parles-nous des meilleurs souvenirs de ta carrière.
UC : J'en ai beaucoup. Des prix et des diplômes. Chacun est important pour moi. J'ai de bons
souvenirs. Je reçois parfois des cadeaux du public : mascottes, fleurs. Mon favori est un gros
chat noir. Je l'emmène à chaque concert. Il porte un chapeau de cowboy et une écharpe. Il
attire les enfants qui s'asseyent à côté sur la scène. Une autre fois j'ai reçu un nain de jardin
géant que je ne pouvais soulever toute seule ! De même aussi un grand sac de cosmétiques.
Mais je l'ai laissé backstage aux choristes du groupe. Tout le monde était curieux de savoir ce
qu'il y avait dedans aussi on a tout partagé. Un micro plaqué or a aussi rejoint la collection.
Beaucoup de délicieux souvenirs.
CWB : Quels sont tes projets pour 2012 ?
UC : J'espère faire davantage de clips vidéo mais
nous avons besoin d'argent pour ça bien. Nous
sommes invités en Allemagne pour le Country Picnic.
J'espère aussi que davantage de mes chansons
passerons à la radio. Je cherche un producteur pour
mon dernier album « World in Color ». Il s'agit de
country moderne, innovante. En Pologne les grands
médias ne veulent pas programmer de la country.
Même les artistes américains. Je souhaite également
donner beaucoup de concerts, rencontrer les gens et
toujours apprécier la country music.
CWB : Urszula, merci. J'espère que peut-être un jour prochain tu viendras te produire en
France avec ton groupe.
UC : All the best for you Jacques ! Bye ! Bye !
Son site : http://www.gama-country.pl/
28
CD REVIEWS par Marion Lacroix
The Gibson Brothers – Help My Brother (2011)
Deux frères de talent, Eric et Leigh, qui avaient commencé leur carrière musicale dans un
quatuor new-yorkais avec Junior et Mike Barber, père et fils et un premier album en 1994.
Junior les a quitté depuis mais Mike fait encore partie du groupe qui est devenu un quintet. Ils
se produiront au début de mois de mai 2012 à Bühl en Allemagne, où je serai présent.
C’est un des groupes qui est à la mode et qui a été
récompensé dernièrement par l’IBMA comme "Groupe
Vocal de l’Année" et cet album est "Album de l’Année
2011". Mais déjà en 1998, ils avaient été "Artiste
Emergeant de l’Année" par l’IBMA. Ce CD s’est aussi
placé en tête des Charts du Bluegrass en avril et juin
2011 et est leur 10ème. Il se compose de 12 titres dont
la plus part de leur composition et sur lesquels ils se
font accompagner par des artistes de renom comme
Ricky Skaggs, Alison Brown ou l’excellente Claire
Lynch. Mais aussi quelques reprises, "He Can Be
Found" des Louvin Brothers ou "I’ll Love Nobody But
You" de Jim & Jesse Mc Reynolds. Ils font partie de
ces artistes de Bluegrass qui sont modernes et
traditionnels et dont on reconnaît les voix par leur
intonations propres.
Connie Smith - Long Line of Heartaches (2011)
Son premier album depuis 1998 et seulement son second depuis 1978. C’est certainement
son mariage avec Marty Stuart en 1997 qui l’avait un peu relancée. Depuis Connie était
apparue sur une compilation "Gospel", avec Barbara Fairchild et Sharon White, et en 2009 sur
un Tribute à Gene Autry ""South Of The Border", et rien d’autre.
Elle a été la première chanteuse à avoir son premier
single n°1 avec "Once A Day" et était surnommée la
"Rolls Royce of Female Country Vocalist". Elle
apparut dans plusieurs films dont "Second Fiddle to a
Steel Guitar" et "Road to Nashville".
Son mariage avec Marty est une histoire étonnante. Il
l’a rencontré la première fois lors d’un concert alors
qu’il n’avait qu’onze ans. Elle avait posé pour une
photo avec Marty et il en est tombé amoureux. Et il dut
attendre le 4ème mariage de Connie, 27 ou 28 ans plus
tard, pour la prendre comme épouse. Ca c’est du coup
de foudre…
Depuis ils ont composé ensembles plus de 30 titres dont Marty a interprété certains et dont
Connie chante cinq morceaux sur ce CD. En alternance de chansons "cool" et des plus
rythmées forment cette galette dont on ne peut douter du genre. Sa voix n’a pas pris une ride,
ni son style, traditionnel avec une pointe de mélancolie.
29
Jim Lauderdale - Reason And Rhyme (2011)
Sugar Hill nous propose un bon album de Jim
Lauderdale, le 19ème depuis ses débuts en 1986. Un
excellent musicien mais aussi un compositeur de
talent dont certaines compositions ont été reprises
par George Strait, Mark Chesnutt, Kelly Willis, Kathy
Mattea, Patty Loveless, et autres.
En 2002 son titre "She's Looking At Me" a été "Song
Of The Year" et lui même "Artiste de l’année" par
l’Americana Music Association (AMA), un association
pour le développement et la promotion du style
"Americana".
Tous les onze titres de son album sont coécrits avec Robert Hunter qui composait à l’époque
dans une autre style pour le groupe Grateful Dead. Du Bluegrass entraînant, léger, de très
bonne qualité musicale et surtout très varié. Ce n’est pas un poil rengaine et ça se déguste
autant en voiture que sur son divan. Les arrangements sont excellents. C’est son style et
quoique ce soit du Bluegrass il est différent de celui des Gibson Brothers et autres et sa voix y
est certainement pour quelque chose. Elle me rappelle par moment Marty Stuart et les
Osborne.
Kenny Vaughan - V (2011)
Encore un artiste de talent que je découvre grâce à Sugar Hill. " Instrumentalist of the Year"
en 2006 par l’AMA (Americana Music Association) il est un des guitaristes les plus en vue et a
déjà une longue carrière derrière lui avec une expérience dans les groupes accompagnant des
artistes comme Lucinda Williams, Rodney Crowelle, Tim O’Brien ou Marty Stuart. Marty et ses
Fabulous Superlatives qui participent à ce CD.
Il est très actif et fait aussi partie du Marty Stuart Show
qui passe tous les samedis soir. Mais on peut aussi
retrouver Kenny tous les lundis soirs, quand il est à
Nashville, au "The Twelve South Tap Room" mais
alors avec son propre trio.
Kenny Vaughan a composé tous les dix titres de cet
album qui comporte aussi trois instrumentaux, "Wagon
Ride", "Minuit Sur La Plage" qui est excellent et
"Mysterium". Seulement deux ont été coécrits avec
Marty Stuart, "Stay Outta My Dreams"(un hommage à
Buck Owens"), et "Don't Leave Home Without Jesus"
un Country Blues.
Un CD que je vous conseille pour sa qualité musicale et parce cet artiste nous fait écouter
quelque chose de frais et entraînant qui ne vous laissera pas indifférent.
30
THE UNCLE MARK RECIPES par Uncle Mark
S’il est un pain que j’affectionne tout particulièrement, c’est bien celui fait avec de la farine de
maïs, et dans cette famille, mon préféré est bien le “Cornbread“ !
Bien sur, j’en avais des recettes, mais pas vraiment les bonnes, puis un jour, un email arriva,
et comme le père Noël, il m’apporta la recette tant attendue en cadeau.
Cela fait longtemps que l’on parle de ces petits pains, en accompagnement de nombreux
plats, il est temps de vous en dévoiler la recette !
.
Cornbread
Histoire :
Bien longtemps avant l’arrivée des européens, les amérindiens, utilisaient déjà le maïs dans
leur cuisine. Dans le sud, des tribus comme les Cherokee, les Choctaw, ou les Creek,
apprirent aux colons leurs recettes et savoirs faire, ces derniers, à leur tour les adaptèrent aux
céréales européennes.
Les “ancient native americans“ utilisaient le maïs dans de nombreuses recettes de mets, ainsi
que dans des liqueurs. Durant la guerre civile, les “Cornbreads“ sont devenus très populaires
à cause de leur très faible coût de revient. Depuis, les plats à base de maïs sont devenus la
pierre angulaire de la cuisine du sud des Etats-Unis !
La farine de maïs est obtenue en passant au moulin les grains séchés. On sépare la coque
des grains en trempant les grains dans de l’eau additionnée de sel alcalins. Une fois séparés,
bouillis puis concassés, ils entrent dans la composition de nombre de préparation.
Ingrédients (ingredients) pour les cornbreads :
Pour 10 petits pains ou un gros
32 cl de farine de maïs
36 cl de polenta
2 gros oeufs ou 3 petits
25 cl de “buttermilk“ (lait fermenté) ou 2
yaourts “nature“
¾ cuillère à café de sel
½ cuillère à café de bicarbonate
8 cl de sucre
12 cl d huile de tournesol
2 ½ cuillères à café levure chimique
Recette (recepe) :
Mélangez farines, levure, bicarbonate et sel, dans un saladier.
Mélangez le reste des ingrédients dans un autre récipient, puis
mélangez l’ensemble.
Remplissez un moule ou plusieurs petits moules à muffins.
Faites dorer au four thermostat 200 °C pendant 20 à 25 minutes.
Si vous avez fait la cuisson dans un grand moule, laisser refroidir,
et découpez en gros cubes de quatre à cinq centimètres.
31
Ces
pains
peuvent
accompagner tous les
plats, ou servir pour le
petit déjeuner, avec par
exemple, des œufs, du
bacon, de la confiture, du
beurre de cacahouète.
Astuces :
Vous pouvez incorporer deux ou trois cuillères à soupe de
beurre, ils seront encore plus moelleux !
Vous pouvez y ajouter avant cuisson des grains de mais frais,
ou des morceaux de noix de pécan.
Vous pouvez mettre aussi 3 ou 4 piments “jalepenos“
égrainés et coupés finement, pour accompagner du Chili par
exemple, ou des plats relevés, ou la dinde de Thanksgiving !
Les américains du Nord, ont tendance à plus les sucrer
(sweet), tandis que dans le sud, ils les salent plus.
Merci à Sébastien et à sa compagne
Le jour de l’an mémorable à Nashville
Pour le réveillon de fin d’année, Nashville a accueillit les
maîtres du rock Sudiste !! Music City “New year’s eve Bash”
on Broadway. Ceci est le nom de ce bel événement pour
célèbre la nouvelle année en musique en plein centre de
Nashville ! La tête d’affiche c’était le célèbre groupe Lynyrd
Skynyrd au grand complet ! Sans oublier le talentueux auteur
compositeur et interprète Jeffrey Steele, le nouveau trio pop
country Eden’s Edge et l’excellent nouveau Trio du label
Warner Records le groupe The Farm ! Musique live à go-go
dans une très bonne ambiance suivit d’un énorme feu
d’artifice au dessus de la Cumberland River.
Ce fut un évènement exceptionnel et gratuit pour la fin d’année au cœur de la Music City.
Alors, si cela vous donne envie de passer votre réveillon à Nashville, réservez tout de suite
vos fêtes de fin d’année dans la magnifique capitale de la Country Music, Nashville ! Et
puisque je vous parle d’évènements grandioses, ne ratez pas l’énorme Festival Country
Thunder USA.
Cela vous dit surement quelque chose ? Je vous en parle chaque année ! Pour celles et ceux
qui ne connaissent pas, ce festival ce déroule en deux parties,
La première c’est au mois d’avril quasiment en plein désert dans l’Arizona et l’autre au mois de
juillet dans le Wisconsin. Alors tenez vous bien ! Voici le programme, pour l’Arizona, du 12 au
15 avril retrouvez les superstars : Dierks Bentley, Blake Shelton, Le duo Big & Rich, le country
man Alan Jackson et bien sûr beaucoup d’autres. Si vous souhaitez y participez les billets
seront en vente à partir du 15 janvier au prix de 120$. Si vous n’avez pas assez économisé
pour y être au mois d’avril, ce n’est pas grave !
32
Ils vous restent le festival Country Thunder de l’été prévu du 19 au 22 juillet dans l’état du
Wisconsin avec un programme encore plus incroyable: Blake Shelton, Big & Rich, le roi du
Red Solo Cup, mister Toby Keith, Brantley Guilbert, le trio The Farm, Steve Holy, le jeune
Hunter Hayes, Luke Bryan, sans oublié Jason Aldean et d’autres surprises à venir. Il ne vous
reste plus qu’à choisir votre destination !! Pour plus d’infos sur Country Thunder USA rendez
vous sur le site : arizona.countrythunder.com
Wynonna sur la route du mariage
La célèbre Wynonna Judd est sur la route du
mariage ! A 47 ans elle a choisi de se fiancer
avec un musicien également célèbre dénommé
Cactus Moser, connu pour être le batteur du
groupe de Paulette Carlson : Highway 101 !
Wynonna et Cactus Moser vont également
travailler
ensemble.
Cactus
devient
naturellement son batteur attitré, mais il
continuera également à ce produire avec son
groupe de toujours : Highway 101.
Le couple c’est fiancé le 24 décembre dernier. Un noël que Wynonna n’est pas prêt
d’oublier ! On leur souhaite à tout les 2 plein de bonheur pour cette nouvelle année 2012 !
Wade Hayes gravement malade
Il n’y a malheureusement pas que des bonnes
nouvelles pour ce début d’année 2012. La presse
américaine a annoncée la semaine dernière que
l’artiste country Wade Hayes, âgé de seulement 42
ans souffrait d’un cancer du colon. Wade Hays a
commencé en sa carrière 1994 et a 5 albums à son
actif avec à la cléf le titre n°1 des charts Country :
« Old Enought To Know Better » qui fut d’ailleurs son
1er single. On lui souhaite bien sûr un prompt
rétablissement pour cette nouvelle année.
Le dernier single de Blake Shelton
Je vous en parlais la semaine dernière, c’est le dernier
titre de mister Blake Shelton « Drink On It » qui arrive en
force sur les ondes des radios country US Ce titre figure
sur son dernier album « Red River Blue » paru sur le label
Warner Bros Nashville et sortie le 12 juillet 2011. Je vous
rappel que Blake Shelton a remporté le prix de la voix
masculine de l’année, et celui de l’artiste country favori de
l’année lors des ACA’S Awards autrement dit les
American Country Awards de Las Vegas.
33
THE TURNPIKE TROUBADOURS
Par Bruno GADAUT (sources : le site de l'artiste)
The Turnpike Troubadours, dont le nom provient des
routes cahoteuses de l’Oklahoma et de la dure vie des
héros qui en chantent le folklore, sont la preuve vivante
que l’isolement peut être le père de l’originalité. S’être fait
les dents sur des dancings de bord de routes ou des
Honky-tonks a eu un sérieux impact sur le style musical du
groupe, qui oscille entre Woody Guthrie et Waylon
Jennings. « Bossier City », le premier album du groupe,
est un hommage aux petites villes dans lesquelles ils ont
grandis. Il mélange le Folk, la Country, le Cajun et le Bluegrass, avec des histoires pleines
d’espoir, de l’humour, de la tragédie et plus généralement de tout ce qui touche à la vie dans
l’Amérique profonde.
Renverser les traditionnelles barrières qui s’élèvent entre le public et les
artistes sur scène est un exercice dans lequel ils excellent. Sincères,
courageux et ne crachant jamais sur une bonne bière (!), The
Troubadours jouent, tout aussi bien pour leurs fans que pour un nouveau
public, avec toujours la même sincérité authentique. Ils visitent
continuellement de nouveaux endroits, au sens propre comme au figuré,
comme s’ils traversaient en permanence le Middle West.
Actuellement, le groupe fait la promotion de son second album,
« Diamonds & Gasoline » (Sorti aux Etats-Unis, en janvier 2010),
produit par le célèbre auteur et producteur Mike McClure, mixé et
arrangé par le légendaire Joe Hardy (ZZ Top, Steve Earle), mais
sans pour autant cesser de se produire inlassablement dans des
shows, aux quatre coins de l’Oklahoma, du Kansas, de Missouri,
de l’Iowa et du Texas.
Le groupe se compose de : Evan Felker (Chant et Guitare accoustique), R.C. Edwards (Basse
et Chœurs), Kyle Nix (Violon et Chœurs), Ryan Engleman (Guitare lead) et Giovanni
Carnuccio (Percussions et Chœurs).
34
LES INSTRUMENTS DE LA COUNTRY par Marc Verdier
Dans le dernier numéro, nous avons vu la Batterie, comme instrument en général, penchons
nous, cette fois sur les instruments qui la composent, ainsi que sur la façon d’en jouer !
La Batterie (part 2)
Le batteur est assis face à ses
instruments, le plus souvent sur
un tabouret réglable, mais certain
jouent debout, comme pour jouer
d’autres percussions. Chacun en
disposant les composants à la
distance, et à la place qui lui
convient, indépendamment du
placement standard !
Grosse caisse (Bass Drum) :
Conception : C’est un gros tambour (fût cylindrique
en métal ou en bois) posé sur un support, de façon à
ce que ses deux faces planes (peaux) soient
verticales.
Jeu : Le pied droit appuie sur une pédale , dont le
levier (batte, en bois ou en plastique) vient frapper la
peau (coté face au batteur). La peau coté opposé est
souvent percée d’un évent, permettant la sortie de
l’air, et amplifiant le son produit (bass réflex). Il existe
aussi des doubles pédaliers.
Prise de son : On peut placer un microphone à l’intérieur de l’évent : à l’horizontal, on aura
plus d’attaque, incliné vers le haut un son plus doux, ou à l’extérieur (plus doux). Shure PG 52,
AKG D112, Sennheiser E602 Beyerdynamic Opus 99, voir en placer un autre coté batte, ou un
Shure Bêta91, à plat sur un coussin (à l’intérieur) !
Pédale Charleston (Charley ou Hi-Hat) :
Conception : Ce sont deux sortes de cônes métalliques (très
aplatis, comme une cymbale) placées horizontalement l’un
au dessus de l’autre, et celui du dessus peut se soulever
grâce à un mécanisme, et retomber sur celui d’en dessous.
Ils sont fixées sur un axe vertical lui même fixé à un support,
et dont une partie peut coulisser.
Jeu : Le pied droit appuie sur une pédale qui actionne l’axe
vertical, soulevant par là même, la cymbale supérieure, et
suivant les réglages de positionnement sur l’axe, la façon de
l’actionner et la façon de frapper avec une baguette, cela
produit un son métallique, qui s’étouffe sur la fin (contact
entre les deux parties).
Un tambourin peut-être fixé au dessus, et animé lui aussi par
l’axe coulissant verticalement.
35
Prise de son : On peut placer un microphone (statique) sur le dessus de la cymbale
supérieure, au milieu du cône, de façon à ce que la caisse claire soit cachée (au niveau son)
par la charley.
Descendre le micro plus près du bord permet de capter aussi l’impact de la baguette, pas trop
près quand même pour ne pas capter le son de clapet lors du contact. AKG C451, Shure
SM81 ou PG81.
Caisse claire (Snare Drum) :
Conception : C’est un tambour cylindrique horizontal (peaux),
plutôt plat, dont la hauteur du fût (métal ou bois) fait environ la
moitié du diamètre, situé au niveau du dessus et à gauche de
la grosse caisse, qui est fixé sur un trépied. Il possède des
résonateurs (ressorts) tendus sous la peau de dessous.
Jeu : Voir plus bas.
Prise de son : On peut placer un microphone, au dessus du
bord, et dirigé vers le centre de la peau. Dynamique : Shure
PG56, Bèta56, Bèta57A, SM57, ou Sennheiser MD421, ou
statique : AKG C541.
On peut ajouter un autre micro en dessous pour capter la profondeur de la caisse, voir un
troisième pour les “cross sticks“ (frappe du cerclage).
Toms :
Conception : Ce sont des tambours cylindriques, horizontaux
(peaux). Les fûts (métal ou bois) sont “carrés“ pour le médium
et l’alto (la hauteur et le diamètre font à peut près la même
dimension), placés au dessus de la grosse caisse, et sont
inclinés de 30 à 40 degrés en direction du batteur. Le Tom
basse, lui est plutôt “en hauteur“, il reste en position
horizontale. et est placé à droite du batteur et de la grosse
caisse.
Jeu : Voir plus bas.
Prise de son : On peut placer un microphone dynamique, comme pour la caisse claire, sur le
dessus, pour la frappe de la baguette, et aussi un dessous, pour la résonance du fût. Shure
PG56, AKG C518ML, Sennheiser MD421 et E609. Pour le Tom basse, on peut utiliser pour le
dessous, un micro statique.
Cymbales :
Conception : Ce sont des sortes de cônes métalliques
(très aplatis), avec des variations arrondies, comme un
chapeau chinois, et avec un “gaufrage“ ! Elles sont fixées
de manière souple sur une tige en métal fixée sur un
trépied. L’alliage utilisé, le diamètre et les variations de
forme, donne un son unique à chaque type et modèle
(Bell, China, Splash, Ride, Crash).
Jeu : Voir plus bas.
36
Prise de son : On peut placer deux microphones (statiques), sur des pieds, et disposés de part
et d’autre et au dessus de la batterie (Overheads). Ils vont capter un peu tout le son des
instruments, mais plus particulièrement les cymbales “Ride“ à gauche et “Crash“ à droite.
Shure SM81, PG81, AKG C451, Electro-Voice Cardinal.
On peut rajouter si nécessaire un autre micro statique sur la “Ride“.
Prise de son (complément) :
De manière différente de ce que l’on a pu voir pour chaque composant, on peut n’utiliser qu’un
seul microphone dynamique (pour une configuration “live et light“), placé en “room“, c’est à
dire horizontalement devant la grosse caisse (de 50 à 100cm), et dirigé vers le dessus de
cette dernière et la caisse claire, comme un Shure SM57, qui va capter l’ensemble des
éléments , tout en privilégiant un peu ces deux derniers.
On pourra compléter cette disposition par deux “Overheads“, un peu plus hauts.
On peut aussi faire la prise, pour un live, radio ou télévision, avec un « couple » de micro
(position XY, AB, grand AB ou ORTF), mais ceci est une autre histoire !
Jeu :
Pour frapper les tambours et les cymbales, on utilise des baguettes (en bois, ou autre), ou des
balais (en bois, plastique, fibres, métal). La forme, la composition des baguettes et balais,
ainsi que la façon de les tenir et de frapper, vont conditionner les sons produits ! Il en est de
même pour l’endroit frappé : centre ou bord de la peau ou disque, cerclage…
Notre but, n’est pas de donner des cours de batterie, mais nous pouvons néanmoins parler de
quelques façons d’utiliser les baguettes : types de frappe, prises, méthode et paramètres.
Prises : “Tambour”, (main gauche : traditional grip), la baguette est placée d’un coté entre le
pouce et l’index (manche) et de l’autre, entre l’annulaire et le majeur. “Timbalier” (mains
gauche et droite : match grip), la baguette est placée entre l’index et le pouce, les autres
doigts enserrent le manche. Rebond, la baguette est tenue entre le pouce et l’index.
Méthode de frappe : Elle est fonction de la position de la baguette dans la main, de
l’inclinaison de la main et du poignet et de la rigidité des divers éléments.
Paramètres : Ils sont trois : le temps, c’est la durée entre deux coups, l’amplitude, c’est la
distance entre le point d’impact et l’éloignement maximum du couple main/baguette, et la
force, c’est l’énergie mise dans le coup.
On ne peut pas parler, de notes, néanmoins, il existe des partitions pour cet instrument !
Noire, blanche, ronde, soupir, croche (double, triple), syncope, buzz-roll, moulin, pattern,
contre-temps, cross sticks, etc. , il y a tant de termes usités qu’il faudrait un livre !
Production :
Il existe de nombreuses marques proposant et fabricant les instruments qui peuvent composer
une batterie. Pas facile d’être exhaustif, mais citons quand même : Paiste, Attack, Remo,
Sabian, Bosphorus, Evans, Gretsch, Zildjian, Tama, Yamaha, Istanbul, Stagg, Mapex, Perl,
Ludwig, Sonor, DW, PDP, Menil, Ufip, Gibraltar, Aquarian, 3D, Ahead, Hot Sticks, etc.
Si cela vous intéresse, peut-être ferons nous, un jour, une “part 3“, sur la fabrication des
divers composants, ainsi que sur leur évolution dans le temps, et aussi sur les batteurs…
Difficile de faire le tour d’un sujet aussi vaste que la batterie, nous espérons juste vous avoir,
grâce à ce vernis, donner envie, de creuser le sujet (livres, revues, Internet…), ou d’en jouer !
37
MADE IN FRANCE par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
La rubrique de l'actualité de la scène country en France et dans les régions frontalières,
Suisse et Belgique. Merci d'adresser votre actualité à l'adresse [email protected]
Merci de rajouter le CWB dans vos liens.
Tout gamin le petit Patrick participe à des concours de chants en reprenant des chansons
d'Elvis et de Johnny. On le surnomme bien vite Teddy Boy. A l'âge de 17 ans, de 1985 à 1987,
il présente une émission pour les enfants « Salut les P'tits Loups » sur TF1. Il imite également
le comique Jerry Lewis qu'il rencontre à plusieurs reprises. Puis c'est la découverte des Stray
Cats et des pionniers du rock (SUN records). Les concerts dans ce style s'enchaînent dans sa
région de l'Artois (il est du Pas de Calais, près de Lens). Par la suite Teddy Boy découvre la
country et devient Teddy Montana. Son répertoire garde Elvis, Buddy, Cochran, Perkins mais
s'ouvre à Alan Jackson, Garth Brooks, Johnny Cash, Brooks & Dunn, Blake Shelton, Dwight
Yoakam, Kris Kristofferson, les Mavericks... Son premier album country vient de sortir en
janvier 2012. Il a été enregistré à Lille avec des musiciens de studio. Teddy recherche
d'ailleurs des musiciens pour l'accompagner en concerts sur le Nord, le Pas de Calais et la
proche Belgique. Le prochain album est déjà en filigrane : il fera l'objet de compos originales
de songwriters de Nashville. Www.teddymontana.canalblog.com
Rodolphe Guiheux, du groupe parisien Dagousket Ramblers vient de publier un calendrier
« hillbilly » de 16 pages, format LP/33 tours, qui comprend un CD de 27 titres compilés d'après
sa collection personnelle de 78 tours. A la lecture des morceaux on se rend compte que
figurent pas mal de western swing avec notamment Milton Brown, Sheb Wooley, Skeets Mac
Donald, T Texas Tyler ou Moon Mullican. Une idée vraiment originale qui plaira à tous les
nostalgiques de l'époque qui précédait la country de Hank Williams. Pour commander CD et
calendrier : [email protected]
Le guitariste Alexandre Turbé quitte
Chattahoochee. Il est remplacé par
Sébastien Douzal (Truck Stop Rules). Lorsque
le musicien de Montpellier sera retenu par
ailleurs il sera lui-même remplacé à Nantes
par Christophe Loheac, déjà membre du
groupe de 2007 à 2009. 2012 sera l'année du
début des compos pour la formation de Nasly
(voir son interview dans le CWB précédent).
Après un repos d'un an sans activité le groupe toulousain Daisy & the Buckaroos reprend du
service pour 2012. Il va y avoir de l'émulation dans le sud-ouest...
Un billet de 1$ à l'effigie de Bill Monroe vient d'être édité ainsi qu'un autre consacré à Hank
Williams. Pour en savoir plus contactez Jeff (Cactus Pickers, Roots 66) :
[email protected]
Rose Alleyson nous a présenté ses nouveaux musiciens le 05 novembre à Heyrieux dans le
Rhône (www.countrygone.fr). Sébastien Douzal avait spécialement fait le déplacement pour
assurer la guitare. Comme à l'accoutumée pour les prestations de la chanteuse Lyonnaise
l'ambiance était des plus conviviales.
Le prochain stage Bluegrass Nature de Gilles Rézard se déroulera du 24 au 30 mars à Vesc
dans la Drôme. Infos sur www.bluegrassnature.com
38
2012 sera l'année du jubilé du groupe Helvète New Country
Rain qui fêtera ses 25 ans de service au profit de la country
music.
Le groupe franc-comtois Matchriver  fera son grand retour le
27 janvier au Centre Culturel de Tavaux dans le Jura (39) avec
ses deux nouveaux chanteurs Lawrence Berthier et Michel
Benati choisis en remplacement d'Andy Baxter repartie aux
Etats Unis.
Le CRI du Coyote avec la chanteuse de country traditionnelle
Amber Digby en couverture nous présente dans sa dernière
édition Jack Scott, Faron Young et ses habituelles rubriques
d'albums country, bluegrass, cajun, RnR,... [email protected]
Ca explose en Isère : dans le précédent numéro nous vous présentions Black Velvet de
Grenoble et vous parlions du retour de Tomahawk, également originaire de la capitale du
Dauphiné. Aujourd'hui gros plan sur les Crazy Count'3, un trio de Voiron, porte de la
Chartreuse. Formé il y a deux ans ce groupe récent s'est surtout produit dans le département.
Il se compose de Sandy, chanteuse et guitariste de formation classique. Marty est guitariste et
harmoniciste. Clyde est bassiste et joue également du saxo. Il vient du folk celtique. Le
répertoire est spécialement étudié pour les danseurs. On y retrouve donc des airs bien connus
tels que Jambalaya, Beer for my horses, Toes, Good time,Walk of life, It happens, God bless
Texas, Seminole wind, Jailhouse rock, Act naturally, Black horse, Honky tonk song, Sweet
home Alabama, Country roads, Dream on Texas ladies... Les associations de danse peuvent
contacter le trio à l'adresse [email protected] ou aller sur www.crazycount3.free.fr
Suite à l'article de présentation la concernant, Sophie Binant nous signale qu'elle ne se
produit pas exclusivement en Bretagne mais également en région parisienne ainsi que dans la
Mayenne. Dont acte.
Des nouvelles des Lone Rangers. Le guitariste Alexis Mazzoleni a travaillé le classique San
Antonio Rose en picking façon Chet Atkins et le chanteur Romain Decoret le chante à la
manière de Tommy Duncan vocaliste des Texas Playboys de Bob Wills. Le groupe se
consacre actuellement à l'hommage au grand rocker Vince Taylor pour le 20è anniversaire de
sa disparition (une des idoles de mon enfance!).
Jackson Mac Kay travaille actuellement sur son nouvel album
« Back into the West ». Une première chanson « The day he
went rolling » a déjà été adressée aux radios (pour ma part déjà
programmée, Jackson!). Les chansons sont disponibles en
téléchargement sur Itune, Amazon, etc...
La toute nouvelle formation Backwest basée dans le Gard vient
déjà de changer de chanteuse. C'est Lédily qui arrive dans le
groupe. Deux titres sont à l'écoute sur Facebook dont « 98.6 »
de Jill King.
Lilly West planche sur son futur album qui sortira dans le
courant de l'année. Elle en écrit les titres en s'appuyant sur son
piano et la sonorité de cette nouvelle réalisation, nous dit-elle,
sera différente...
39
Blue River, de Toulouse, à ne pas confondre avec Big River de Nantes, formé il y a 11 ans
est un groupe de 7 musiciens dont plusieurs membres sont des professeurs. Pas de maths
bien sûr, mais de chant, de piano, de basse et de gutare. Blue River s'est produit à Mirande,
Gramat, Bioule, Gragnac, Castelnau d'Estretefonds, Lescure Jaoul, Sommieres, St Médard en
Jalles entre autres festivals. Www.groupeblueriver1.free.fr
Le département du Gard est assez riche en formations country et depuis le début de l'année
2011 il s'est enrichi d'un groupe de plus, Backwest. Il y a d'abord deux ex-Countrybreakers,
Woody (chant, guitare, harmonica, pedal steel guitar) qui habite à... Grenoble, et Vince (basse,
son et management) qui faisait aussi partie des Cowboys avec David (batterie) de Nîmes.
Quelques concerts ont été donnés en trio et parfois les trois amis se sont fait
accompagnateurs de la chanteuse Lilavati. On sait que cette dernière a quitté récemment la
région aussi Backwest a décidé de recruter une chanteuse permanente et le choix s'est porté
sur Ledily, originaire d'Istres, dans les Bouches du Rhône. Cette jeune artiste faisait partie
d'un groupe féminin de soul/pop/rock (Let's Girl) et a enregistré un album de chansons
françaises. La country music qu'elle découvre semble lui convenir parfaitement. Le répertoire
est vaste et varié avec Zac Brown Band, Elvis, Stray Cats, Ry Cooder, Eddy Mitchell, Chuck
Berry, Buddy Holly, Shadows, Reba, Alan Jackson, Ennio Morricone, Kenny Chesney,
Miranda Lambert, Steve Earle, Brad Paisley, Shania Twain, Jimmy Buffett, George Strait,
Sugarland, Mavericks, Joey+Rory,... plus les compos de Woody. Le groupe prévoit un clip
pour 2012. Pour éviter les doublons de titres new-country très souvent repris par les groupes
pour les danseurs, Backwest a travaillé, dans l'optique des festivals,des adaptations country
de succès internationaux. Donc à découvrir en concert. Www.backwest.fr
L'Ile de France n'est pas la plus riche des régions françaises en ce qui concerne le nombre
des formations country. En voici cependant une que le CWB découvre seulement alors qu'elle
existe depuis une dizaine d'années et a déjà réalisé deux albums : Jam Street. Ce quatuor est
établi dans le Val d'Oise (95) et les Haut de Seine (92). Il se compose de Willy (chant), le Kid
(guitare solo), Bob (basse et contrebasse) et de Vico (batterie). Occasionnellement Laurent les
rejoint au fiddle. Il est à noter que pour 2012 le Kid jouera aussi en parallèle avec les Partners.
Question style Jam Street joue à peu près 60% de country pour 30% de rock and roll auxquels
il faut ajouter selon les besoins du swing, du folk et même du blues. Un peu plus d'une bonne
moitié du répertoire est constitué des compositions en français de Willy. Les reprises sont
puisées parmi les grands noms du rock et de la country (Hank Williams, Elvis, John Denver,
Buddy Holly, Chuck Berry, Perkins, Creedence), du blues (Sweet home Chicago), de la
chanson française (Mitchell, Halliday, Dassin), sans oublier le swing (Nat King Cole) et bien
d'autres surprises. Les deux albums parus sont en français. Ainsi en sera t-il également pour
le prochain prévu dans l'année. En marge de Jam Street Willy a formé un duo acoustique,
Dimanches Country, avec la violoniste Tourangelle Anne-Sophie Roullin (guitare et fiddle).
Cette dernière s'est également mise au chant. Le répertoire reprend une partie de celui de
Jam Street avec l'apport parfois de la contrebasse de Bob. [email protected]
Encore plus d'infos dans le prochain numéro, d'ici là très bonne année 2012 à tous !
40
L’AGENDA
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Etabli uniquement d'après les informations reçues des groupes et des organisateurs à
l'adresse [email protected]
Vos dates pour la période mars/avril doivent me parvenir avant le 26 février
PS : Nous vous rappelons que nous ne prenons pas en compte les soirées CD's. Le CWB
promotionne les artistes et les musiciens et non les fabricants de disques...
Alan Carter-14/01 Poulainville (80) + tous les jeudis au restaurant « O Rock' nd Girls » de
Caen (14)
Backwest-06 au 10/01 L'Alpe d'Huez, 14/01 Lunel (34), 16/02 Paddy Mullins Arles (13), 17/02
Digue St Chamans, 18/02 St Christol les Alès (30), 24/02 Pub Transhumance, 03/03 Rodhillan
(30)
Blue Night Country-21/01 Salle des Fêtes
Devosge à Dijon (21)
Bootleggers-03/03 Albisguetli à Zurich (CH)
Chattahoochee-28/01 Les Essarts (85)
 Countrybreakers-14/01 La Transhumance à
Nîmes (30)
Country Ramblers-27/01 Les Lumières à
Montmorency (95)
Chris
Almoada-14/01
Cruiser's
Café
à
Ploegsteert (B), 15/01 ABC à Liège (B), 11/02
Etang de l'Ile Rose à Grenoble (38)
Dancin' Colt-28/01 Ecole Valentin (25), 18/02 Le Dude à Grattery (70)
Desperados-26/02 Le Bois Hourdy à Chambly (60)
Dimanches Country-14/01 Concession Harley Passion Road 95 à Baillet en France (95),
29/01 Ranch de St Prix (95)
Eddy Ray Cooper-21/01 Le Dude à Grattery (70),
26/01 Privat Pub à Narbonne (11), 28/01 Le Break à
Antibes (06), 09/02 Bar à Thym à Toulon (83), 17 et
18/02 Chalet des Moissons à Balma (31), 25/02 Le
Break à Antibes (06) 
Greenbow-15/01 La Forge à Harfleur (76),
Hat Trick-21/01 Romilly sur Andelle
Hoboes-28/01 Les 4 Saisons à St Martin en Haut
(69), 11/02 Couleur Café Plaine Haute à Ste Anne su
Moulin (22), 03/03 La Taverne d'Elfira à Ploulec'h
(22)
Honky Tonk Farmers-28/01 Péronnas (01)
Ian Scott-05/02 L'Alhambra à Paris 10è, 16h (75)
Jefferson Noizet-09/03 L'Isère à Graulhet (81)
Jesse ' n Pat-28/01 St Memmie (51)
Kentucky-04/02 Noyelles Godault, 18/02 Bellaire (B)
Lee la Divine-03/03 Rêves et Espoirs à Digny (28)
 Liane Edwards-1301 P'tit Bison à Genève (CH),
21/01 Joigny (89), 22/01 Poussan (34), 02/02 Dole
(39), 04/02 Etten Leur (NL), 05/02 Chez Paulette à
Pagny s. Barine, 17/02 St Bonnet le château (42),
03/03 St Romain le Puy
Lilly West-08/01 Maison pour tous à Chadrac (43),
17/01 Résidence La Terrasse à St Etienne (42),
11/02 <centre Socio Culturel à Vierzon (18), 19/02
Jullianges (43)
41
Lonesome Day-18/02 Manoir Elfique à Ploulec'h Lannion (22)
Mariotti Brothers-10/03 Salle Espace Loisirs à
Arbent (01)
Mat Valens-27/01 Valenton
M'Jay's Band-21/01 Romilly sur Andelle
Nashville Arena-18/02 Quintenas (07) 
Nasly-14/01 Rennes (35)
OK Country-04/02 Le Leyment Pizzéria à Leyment
(01)
Outlaw-14/01 Marmande (47)
Pony Express-06/01 Biker's Road Café St Priest
(69)
Rebels-04/02 La Croisée des Chemins à Laquenexy, 25/02 Salle Molitor
Red Indian Ponies-14/01 Loveresse Jura (CH)
Rockincher-04/02 St Caprais (82)
Roots 66-28/01 Cafeteria Casino ZI le Brezet à Clermont Ferrand (63)
Rusty Legs-21/01 Langon (33), 27/01 Le Bowling à Albi (81), 04/02 St Aunes (34), 24/02 Le
Bowling à Albi (81), 03/03 Ambares (33)
Studebakers-12/01 O'Corcoran's à Ales (30), 28/01 Le Chrisnat à St Christol (30)
Teddy Montana-14/01 Cowboy Attitude à Bourbourg, 15/01 La Gavotte à Henin-Beaumont
(62), 11/02 Salle Guy Mollet à Dourges (62), 19/02 Carvin, 08/03 Auberchicourt
Texas Side Step-14/01 St Romain de
Colbosc (76), 21/01 Niederbronn (67), 29/01
Porcieu
(38),
11/02
Grasse
(83),
13-15-16-17-19-20-21-22-24-26-27-29/02
Carqueiranne (83), 18/02 Gibson's Hall à
Berre l'Etang (13) + Lionel Wendling les 16 et
21, + Mr Soul les 15-18-22-29
 Thierry Lecocq-14/01 L'Essain à Paris 4è
(75), 20/01 Théatre Meaux (77) + Alain Dion,
03/03 Urmatt (67) + JP Distel
Toly-07/01 Pontfaverger (51), 04/02 Tours sur
Marne, 11/02 mont Notre Dame (02)
Trans Zeb Express-04/02 Bressuire
Yves D-21/01 La Rochette (73), 27/01 Braunfeld (CH), 03/02 Pierre Chatel (38), 10/02
Veyssoney (CH), 11/02 Nevers (58), 18/02 Cagnes sur Mer (06), 03/03 Madwiller (67)
Divers
Wayne Law-21/01 Salle du Scaouet à Baud (56) http://countrylibertyvannes.e-monsite.com
Dale Watson & the Texas Two-04/02 à Nantes (44) http://westerncountryfriends.asso.fr
David Waddell & Hellbound Train-04/02 à Bourgoin-Jallieu (38) http://country-star-wifeo.com
Zane Lewis-11/02 Salon Country & Western Parc des Expos de Cergy Pontoise (95)
Gary P Nunn-31/03 à Caen + Kevin Buckley http://www.caencountrydance.com
Rendez-Vous en mars avec davantage de dates...
42
RADIOS COUNTRY SUR LE NET par Gilles Bataille
Tous les Jours
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
Radio Country Club
Big Cactus Country
Radio Country Family
Big boss country
Country Show Radio
WTCR FR
Jean-Yves
Johnny D
Gérard
Vivianne
Patrice
Isi
24h00 / 24h00
Country Line FM
Yvon
24h00 / 24h00
10h30 - 11h30
et 15h30 16h00
07h30 et 19h30
The Buffalo
Emmanuel
www.radiocountryclub.com
www.bigcactuscountry.com/
www.radiocountryfamily.info/
www.country24.net/
http://countryshowradio.ifrance.com/
www.radionomy.com/wtcr-fr.aspx
http://www.radionomy.com:80/FR/Radio/co
untry-line-fm
http://www.thebuffalo.fr
Country Music
Max
www.rvmfm.net/
Country route
Phil
www.rsr.ch/option-musique
Couleur Country
Country Music
Kanga routes
Country Club
Country club
W country
Artistes français
Country-Collines
Planète country
Bruno Richmond http://www.radiofm43.com/
www.radiocraponne.com/
Roland
www.rcf.fr (Rouen)
Jessy
http://www.radiomorbihansud.com/
Michel
www.virefm.com
Jean-Michel
www.radioplus.fr
Mickael
www.bergerac95.fr
Boss & Slide
www.collines-laradio.fr/
Jean-Pierre
www.country.fr.tc
08h00 - 11h00
Old Time & New Country
Jean
13h30 - 14h30
17h30 - 18h30
18h00
19h30
20h00 - 21h00
20h30 - 21h30
Country Music
On the Road Country Music
20h30 - 22h00
Free Country
20h00 - 22h00
22h00 - 23h00
Chicken Country
Guitar Town
Mercredi
11h00 - 11h30
13h30 - 14h30
18h00 - 20h00
18h30 - 20h00
19h00 - 21h00
Coast to Coast
Country Music
Country Time
Jack in the Box
Crossroads
20h00 - 21h00
Honkytonk Radio
20h00 - 22h30
Country souvenir
Jeudi
13h30 - 14h30
18h00 - 20h00
20h00 - 22h00
20h00 - 20h45
20h30 - 22h00
Country Music
W country
Country World
Interstate 40
Destination country music
21h00 - 22h00
FACM Country Show
21h00 - 22h00
CM radio magazine
Lundi
13h00 - 14h00
13h30 - 14h30
18h30
18h00 - 20h00
19h30 - 22h00
20h00 - 21h30
20h00 - 23h00
21h00 - 22h00
22h00 - 00h00
Mardi
Kanga routes
Coun’trip
Country and Co
Phil et Jean
Kenny
Roland
Sergio
Gilles
Chris et
Morgane
Didier
Konrad
Jean-Pierre
Kenny
Jacky
Dj Jack
Bernard
David et JeanLuc
Patrick
Jean-Michel
Jean-Yves “Bill”
Patrick
Fredéric
Jean-Luc et
David
Patrice
http://www.creacast.com/player.php?
sU=frequence_verte&pT=wm
www.radiocraponne.com/
http://www.aligrefm.org/
http://www.cjmxradio.com/
www.rcf.fr (Rouen)
http://perso.wanadoo.fr/primitive
Radio beffroi 95.2 FM Thionville
www.radio-liberté.com
www. hélèneFM.fr
www.rqqg.fr
www.rcf.fr (Nancy)
www.radiocraponne.com/
www: frequenceverte.com
www.soleilfm.com/
www.radioarverne.com
www.rvrradio.fr/
www.idfm.fr.fm
www.radiocraponne.com/
www.radioplus.fr
www.frequencemutine.net/
www.rcf.fr
www.plurielfm.org
www.rvrradio.fr/
www.terremarinefm.com
43
Vendredi
http://www.creacast.com/player.php?
sU=frequence_verte&pT=wm
www.soleilfm.com/
www.radiocraponne.com/
www.westrennescountry.fr
www.rpl-radio.com
http://rigcountryshow.ifrance.com/
www.beaubfm.com
www.rcf.fr (Rivages)
www.agorafm.fr
08h00 - 11h00
Old Time & New Country
Jean
09h00 - 10h00
13h30 - 14h30
15h00 - 16h00
18h00 - 20h00
19h00 - 21h00
20h00 - 22h00
21h00 - 22h30
22h00 - 24h00
Jack in the Box
Country Music
Passion Country 35
Sur la route de Nashville
Country Show
City of Lights
Rockin’ chair
Country music
Dj Jack
Couleur Country
Country roots
Crossroads (Redif)
Guitar Town
Fred’s country
Only country
Country circus
Country Road
Country Music
Bruno Richmond
Marion
Bernard
Konrad
Fred
Philippe
Michel
Cowboy Kurt
Kenny
http://www.radiofm43.com/
www.radioarcenciel.com
www.radioarverne.com
www.rqqg.fr
www.rcf.fr (Vivarais)
www.rcf.fr (Aude)
www.radio-galaxie.com
www.racdiocite.ch
www.radiocraponne.com/
Kanga routes
Roland
www.rcf.fr (Rouen)
Big boss country
Big boss country
1 sdi sur 2
Vivianne
www.radioperigueux103.org/
www.radio-resonance.org/
Dimanche
11h00
12h00 - 13h00
17h30 - 18h30
18h00 - 19h00
19h00 - 20h00
20h00 - 21h00
20h00 - 22h00
20h30 - 21h30
Fred’s country (Redif)
Passion Country 35
Country Music
Country circus (Redif)
Country land
Country Road
Rockin’Boy Saloon
Country and Co
Fred
www.rcf.fr (Vivarais)
www.westrennescountry.fr
www.radiocraponne.com/
www.radio-galaxie.com
www.radio666.com
www.racdiocite.ch
www.lyonpremiere.com
Radio beffroi 95.2 FM Thionville
21h00 - 22h00
FACM Country Show
Samedi
10h00 - 11h00
10h00 - 12h00
13h00 - 15h00
16h00 - 17h00
17h00
17h00 - 18h00
17h00 - 18h00
18h00 - 19h00
18h00 - 19h00
18h30 tous les
15 jours
19h00 - 20h00
20h00 - 21h00
Christian
Patrice
Christophe
Dominique
Michel
Caroline
Cowboy Kurt
Jacques
Gilles
Jean-Luc et
David
www.rvrradio.fr/
RENDEZ-VOUS POUR LE PROCHAIN NUMERO !
LIRE OU TELECHARGER LE COUNTRY WEB BULLETIN, OU
REVOIR LES NUMEROS PRECEDENTS, C’EST SUR : http://
www.cwb.countryenalsace.com/
Avec la collaboration de :