Fiche signalétique 1 - Mes Kawasaki 1000 GTR

Commentaires

Transcription

Fiche signalétique 1 - Mes Kawasaki 1000 GTR
-1
CE QUE JE PENSE DE MA MOTO 1
KAWASAKI
Fiche signalétique
I
1
- Prix de lancement : 54.990 F.
- Prix A venir : 57.719 F.
- Commercialisation : depuis mars 1986.
GTR
II
- Garantie : Un an pibces et M.O., kitomdt. illimitd.
- Coloris : gris metal.
- Importateur :
KMF, rue Claude Bernard, Z.A., 78310 CoigniéresMaurepas. TAI. 30.51.61.86.
l
1
Introduction
Qui aurait pu croire qu'un jour, quelqu'un oserait concurrencer BMW sur son terrain de prédilection :le grand tow
rlsme? Confortablement installée avec 60 ans de rbgne
incontestd, la firme allemande survolait avec alsance un
marche qu'elle matttisalt avec des arguments solides tels
la fiabitit8, l'endurance et la qualité.
Depuis mars 1985, les donnees ont change : un intrus
a oe6 perturber la trenquillit6 de la BMW. Et un intrus de
taille : Kawasaki. Au premier abord, on s'éîonne que I'inltlatlve vienne d'un constructeur r4put6 pour ses machines
rapides et puissantes.
coup, on comprend mieux pourquoi : la 1000 GTR affiche des quallt6s sportives bien audessus de ses concurrentes directe8 et des atouts "Grand
Tourisme" qui sonnent peut-Btre le glas du regne BMW en
la matibre.
Mais attention, les connaisseurs ne s'y trmperont pas :
la GTR offre d'innombrables qualltés mais 18 quesUPn de
la flabilil4 reste encore en suspens. l'avenir nous le dlra
D'allleurg des modifications ult~rleuresne sont pas fmprobables car la GTR restera B i'affiche pmdant au moins cinq
ans.
n-.-
de
Ç
M
~
d~' d a C
ms
w e
& d e , Ce
1
--
Im
w
-
.-
m
=
Issu de celui de la 900
GPZ, ce quatre cylindres en
ligne, 2 ACT refroidisse
ment liquide est trés prochedecelutdeia 1000 RX.
Le bas moteur est identique et reçoit un balancier
d'équltibrage, les bielles &
haute résistance, les roulements & aiguilleiet les pistons en aluminium & calotte plate sont semblables B
ceux de l a RX.
Le bloc cyllndre en
aluminium est chemise
avec de l a fonte, le joint
d'embase est m6talllque et
4ub bc rbÿuii
uni uaiai ir;îai
d'équltibrage, les bielles &
haute résistance, les roulements & aiguilles et les pistons en aluminium & calotte plate sont semblables B
ceux de l a RX.
Le bloc cyllndre en
aluminium est chemise
avec de l a fonte, le joint
d'embase est m6talllque et
le joint de culasse en acler
a trois épaisseurs. Les soupapes ont un diamélre de
29 mm B I'admlsslon et de
24'7 mm l'dchappement,
ae qui n'est pas ndgligeable.
r7
RX (36mm) mais la puissance et le couple obtenus
à bas et moyen ,régimes
compensent largement
cette réduction surtout
lorsque
l'on
réalise
qu'entre
3.000
et
7.000 tours, la GTR est de
12 % plus puissanteque la
RX ! Forceest de constater
que les techniciens de chez
Kawa ont porté leurs
efforts sur une plage bien
déterminée (3.000-7.000 t),
ce qui correspond effectivement aux régimes les
plus souvent utilisés avec
ce genre de moto grand
tourisme. Bien leur en a
pris car si l'on considére le
couple maxi de la GTR
(10 mlq à 6.500 tlmn), il se
situe 2.000 t en-dessous de
celui de la RX. Avec un
alésage-course
de
74 x 58 mm (identique à la
RX) la cylindrée totale est
de 997 cm3.
A 6.000 tlmn, la Puissance est d'un peu plus de
80 ch, à 7.500 tlmn de
100 ch et atteint son maximum de 110 ch DIN à
9.500 tlmn.
Le refroidissement du
moteur a fait l'objet d'une
attention toute particulière
puisqu'en dehors du traditionnel refroidissement
liquide, on trouve un thermostat se déclenchant
82 O mais surtout un ventilateur électrique qui, en cas
de surchauffe du moteur,
se met en marche à 98 O.
Mais ce n'est pas tout. Sou-
cieux d'asssurer une température idéale en toutes
circonstances pour le bon
fonctionnement du moteur,
Kawa a également equipé
l a GTR d'un radiateur
d'huile dont la particularité
est d'avoir deux circuits
d'huile alimentés par deux
pompes paralléles.
1. .nu.----
--
I
rl
Comme la K IOORT, la
1000 GTR adopte une transmission secondaire par car-
dan. Cette transmission est
incontestablement un des
points forts de la GTR car
elle ne nécessite aucun
apprentlssage particulier
pour le pilote et elle assure
un confort exemplaire tant
A i'accéi4ration qu'A la
d6célératlon. Aucun à-coup
n'est à 'déplorer et la roue
arrlére n'a pas cette
facheuse tendance au dribblage lorsque l'on rdtrograde. Bref, le cardan est
imperceptible et allie confort et douceur, qualités
que L'on ne retrouve pas
toujours sur des transmlssions à chaîne.
La boite de vitesses à
6 rapports a été remaniée
par rapport à celle de la RX
puisque les deux premiers
I
CE QUE JE PENSE
DE MA MOTO (suite)
rapports ont 616 raccourcis
(RX 2.800-2.000, GTR
3.071-2.055) pour obtenh
une meilleure arrachée de
l'ensemble et que le 6e rapport demeure sensiblement
plus long. Le régime
moteur modifié procure un
gain de couple et entrafnera sûrement une plus
grande longévité du moteur
(lorsqu'on est aux environs
de 220 kmlh, l'aiguille du
compte-tours n'indique
qu'un peu plus de 8.000 t,
ce qui laisse la zone rouge
à 2.000 tours).
L'emploi de la 6C vttesse est surprenant: au
départ conçu pour les vitesses croisiere sur autoroute,
ce 6e rapport s'accomode
parfaitement d'une conduite balade puisque l'on
peut reprendre sans à-coup
à partir du ralenti. Utilisee
en "overdrive", la 6 e est urte
alliee sérieuse dans la lutte
anti-consommation.
L3embrayage à différentiel à commande hy.
draulique n'appelle pas de
commentaires particuliers
si ce n'est une perte de
garde désagréable lorsque
l'on fait "clrer" un peu.
,p
mm-
C ,'CL1
t e cadre type
mond" est trés prochc I
Celui de la 900 Ninja. Toute
la partie avant en acier
haute résistance est identique mais I'arriere est en
aluminium (boulonné en
quatre points) et les attachesdu bras oscillant sont
ciifferentes. Cette partie
'
A
I
supporter la selle et les
attaches de sacoches. II n'y
a donc rien d'étonnant à ce
que le poids s'en ressente
légèrement : 23,2 kg pour la
GTR, 17 kg pour la 900 GPZ.
Le principe du cadre
"Dlamond" ne change pas :
le moteur fixé plus bas permet d'abaisser le centre de
gravité et ancré en 6 points
sur le cadre, il augmente la
rigidité de l'ensemble.
La fourche avant est
constituée de 2 tubes de
41 mm de diamètre reliés
sous le té infdrieut et possède une assistance d'air
rbglable (deb : 140 mm).
Rien de particuller donc à
l'inverse de ta partie arrière
puisqu'on y trouve, pour la
prernikre fois, une transmission par cardan associée à un amortisseur UniTrak. Celui-ci est comprimé
sur un c6té et a une course
plus longue que sur La RX,
en rapport avec le débattement de la roue (140 mm).
L'amortisseur Unl-Trak est
réglable en 4 positions et la
pression d'air peut également Qtre modifiée.
Le système de frelnage est classique puisque
la 1000 GTR fait appel a des
étriers à simple piston qui
assurent un freinage d'ailleurs exemplaire. On trouve
un double disque de 270
mm de diamètre à l'avant et
un simple disque de 280
mm à l'arrlère.
L'équipement pneumatique de la GTR constitue la vraie nouveauté de
cette partie cycle puisque
cette moto est équipée d'orioine de oneus radiaux Tuun simple disque de 280
mm à l'arrlère.
L'équipement pneumatique de la GTR constitue la vraie nouveauté de
cette partie cycle puisque
cette moto est équipée d'origine de pneus radiaux Tubeless : Dunlop K 105 F à
I'avant et K 700 G à l'arrière
dont les dimensions sont
respectivement de 110180
VR 18 et 150180 VR 16
(notons la roue avant de 18
pouces).
r -a
ii
7
m
l
i
- --
r
i
1
1
-------
La robe et les dessous de la GTR ont fait l'objet d'une attention twte particuiièm pour lui
permettm d'atxéck au rang & Grande TmvaiIIeuse R o u t h .
Aktons la les conparaisons gui poumient paraî[email protected] é q u i v s et attacihons nous au déshabillage de cette p n à e dame.
Le carénage :
sans aucun
doute, le point fort de
l'équipement de laGTR.
Quatre parties principales
composent ce carénage :
La partie supérieure en ABS accompaS'née du pare-brise en
polycarbonate.
* Les deux c6tés en
PBT (plastique à haute
rdsistance thermique) et
le dessous du carénage
est lui aussi en PBT. Quelques petites trappes donnent accès aux endrolts
stratégiques de
(phare, réservoir de
liquide de refroidissement) et les flancs du
carénage sont pourvus de
déflecteurs chargés de
détourner L'air chaud ou
froid selon la saison.
Toutes les parties
sont facilement démontables assurant ainsi une
libre accessibilité au
moteur, ce qui au premier
coup d'œil n'apparaît pas
évident.
Relativement peu
large, ce carénage intégral donne I'lmage parfaitement equilibrée d'une
moto à vocation routière
autant que sportive (en
étant statique, on peut
évident.
Relativement peu
large, ce carénage intégral donne I'lmage parfaltement équilibrée d'une
moto a vocation routière
autant que sportive (en
étant statique, on peut
pencher la moto de 46 O
sans probléme).
Bien intégrés dans
'
l'ensemble, les rétroviseurs ont une double
fonction : assurer une
très bonne visibilité et
protéger les mains du
est
atteint.
A l'Intérieur du car&
nage, deux vide-poches
sont
pour les petits
objets : paquets de cigarettes, tendeurs, etc ...
Bien utiles, ils ne $ont
malheureusement pas
bien sûrs car on ne peut
les fermer à clef. k m mage...
'Optique
affieurant
reçoit un H4 rectangulaire
& 60150 W et les clignoç
sont incrustés dans le
carénage.
Le poste
de pilotage
On y trouve toutes
les composantes
tableau de bord de grande
routière digne de ce nom :
témoins d'huile, de polint
mort, de clignos D et G,
de plein phare, jauge
d'essence (pessimiste) et
température d'eau, compteur, compte-tours, tout
cela est illuminé de façon
superbe par un bleu pAle
des
plus-attrayants.
.-...-.....-..-
--
r-....-
mort, de clignos D et G,
de plein phare, jauge
d'essence (pessimiste) et
température d'eau, compteur, compte-tours, tout
cela est illuminé de façon
superbe par un bleu pAle
des plus attrayants.
Mais, car il Y en a un,
l'absence de warning est
a déplorer et l'on s'dtonne
de ne pas trouver un tel
accesoire sur une moto
luxueuse comme celle-18
(montre digitale, svp).
Les accessoires
Les sacoches : pr6vues pour supporter 10 kg
chacune, elles s'emboitent relativement facilement après un petlt
entrafnement et s'enlèvent sans difficulté. Elles
accueillent facilement un
casque integral et se ferment à clef par I'intermédiaire de deux serrures
sur le dessus, elles se verrouillent sur le support a
l'aide d'une seule serrure.
Lorsque l'on retire
les supports de sacoches,
des petits cache-latdcaux
s'adaptent sur les c6tés
ce qui permet de conserver la ligne de la moto.
Le porte-paquets :
dissimulé derriére la selle
sous le dosseret, un petit
porte-bagages permet
une charge de 5 kjg. II est
accessible en demontant
la selle (d'un tour de clef)
et en dévissant la molette
sous le dosseret de la
selle.
.
N n t q p s _ l a c qttarha.
une charge de 5 kjg. 11 est
accessible en demontant
la selle (d'un tour de clef)
et en dévissant la molette
sous le dosseret de la
Selle.
Notons les attachesandows, bien pratiques,
logés de part et d'autre du
phare arriére.
v
w-
Il 5niuï Toul
Z'AOA~E?P(IS lrUE Fouitac
h*MVfC TAIE
OREIW
A PRIX wlfim?
BOU016
1
A l'occasion du week---I---x
A-
I-
ne,&-
contact nous a permis
A*---J.---L--
--
-L:
CE QUE JE PENSE DE MA MOTO (fin)
Lorsqu'on enfourche
une moto pour la premiére
fois, c'est toujours la surprise. On s'installe, on
prend ses aises, on scrute
le tableau de bord et on saisit le guidon. C'est à ce
moment précis que le
déclic se fait ou ne se fait
pas.
Avec la GTR on se
sent tout de suite chez soi,
comme si on avait toujours
eu les clefs du vaisseau
dans sa poche.
La banquette, pardon
la selle, est souple et confortable, suffisamment étagée pour permettre une
bonne assise au passager.
Le tableau de bord est clair
et trés lisible. Les deux
pieds par terre, I'impresSion est immédiate, on a
vraiment "quelque chose
entre les jambes" ...
Contact. Le moteur
vrombit au premier coup de
démarreur, diffusant un
bruit assourdi des plus plaisants. La béquille enlevée,
les 292 kg tous pleins faits
rappelant au pilote qu'il est
temps de démarrer.
1
Premier parcours en
ville, premiéres satisfactions: la GTR se manie
aisément entre les voitures,
freine remarquablement
bien et dégage une aura
sécurisante qui finit de
vous mettre à l'aise.
a le pilote automatique) et
diffuse une mélodie plus
proche de celle d'une turbine d'Airbus que de celle
d'un moteur de moto.
Tout de suite les commodos s'avérent facilement utilisables et le combiné appel de phare-klaxon
est d'un maniement exem-
Bien sûr, si' l'on met
les sacoches, la circulation
prend une autre dimension : avec 92 cm de large
i'arriére, on réfléchit à
deux fois avant d'effectuer
une manœuvre, et ne pas
se fier aux rétroviseurs
semble être le meilleur conseil à donner aux futurs utilisateurs. Ce détail mis à'
part, avec ou sans sacoches, la 1000 GTR est
maniable, avec ou sans
passager. A vrai dire, il n'y
a pas beaucoup de différente, surtout à haute
vitesse.
Nous voici sur I'autoroute, le véritable terrain de
prédilection de la GTR.
Bien cales sur la file de
gauche, nous filons à plus
de 190 kmlh dans le plus
grand confort. La moto est
sur un rail (à croire qu'il y
plaire, ce qui est bien utile
au-dessus de la limitation
de vitesse. Bref, on se sent
vraiment en sécurité.
Comme dit précedemment
les sacoches sont imperceptibles et on se prend a
se retourner pour vérifier si
le passager est toujours
là...
Malgré ce confort, la GTR a deux grands défauts :
Le guidon : un peu trop bas, il oblige le pilote CI
s'avancer vers l'avant ce qui se traduit, après quelques
centaines de kilomètres, par une douleur dorsale assez
prononcée.
La bulle : trés efficace contre la pluie, elle renvoie
néanmoins l'air sur les côtés du casque, ce qui donne
l'impression au pilote de se prendre des claques en continu. DAsagreable... Bien sûr, il reste une alternative : bien
rentrer sa tête et profiter ainsi du profil de la bulle. Oui,
alors là, on ne reste pas trés longtemps car on a I'impression d'être en face d'un miroir gaguesque de fête foraine.
En effet, la bulle déforme considérablement la vision de
la route, on voit des courbes là où il n'y en a pas. Dangereux. ..
Rien à dire par contre sur les rétroviseurs qui assurent une trés bonne visibilité et ne vibrent en aucune circonstance.
Ar
L
I . 1 1 1 1 1 1
Autant le dire tout de
sulte, il n'y aurapas dechapitre "critiques". Ça mar-
que cette mot0 est un parf a i t compromis sportvitesse.
sont franches (dltes au passager de blen s'accrocher),
le couple est impression-
Ar--m--=iT
che c a marche mAme trAs
1
Autant le dire tout de
sulte, il n'y aurapas dechapitre "critiques". Ça marche, ça marche même trés
bien. Avec 215 kmlh chrono
et les 400 D.A. en
12 secondes, la GTR affiche son côté sportif sans
complexe. La vitesse de
croisière se situant aux
alent0urs de l g O km'h
(7.500t'mn'' la carte de
France
franchement
.. . . est
.
- -. .
nant nt I'iitilisation de la fie
[-1~=w1
II
que cette mot0 est un parf a i t compromis sportvitesse.
sont franches (dltes au passager de blen s'accrocher),
le couple est impressionnant et l'utilisation de la 6R
vitesse convient à tous les
types de routes.
t'élasticite
du moteur
permet une utilisation en
ville des plus plaisantes et
assure un bon confort et
une grande maniabilité sur
departementales ou routes
Encore un mot sur le
frein moteur : remarquable.
Lorsqu'on rend un peu la
main, la moto s'bcrase sur
'
ses suspensions en restant
bien en ligne. Voilàqui permet d'une part de se faire
m o i n s de fraveurs lors-
n
ses suspensions en restant
bien en ligne. Voilàqui permet d'une part de se faire
moins de frayeurs lorsqu'on attaque une courbe
un peu vite et d'autre part
d'économiser considérablement les freins.
Pour ce chapitre, pas de bla-bla. Un bon tableau vaut
mieux qu'un mauvais discours.
Réservoir : 28,5 I - Réserve : env. 80 km à 140 kmlh
111O0
Autonomie
Ville
81
350 km
Route
7,5 1
370 km
Autoroute
9,5 1
300 km
Avec ses suspensions à débattement variable, la
GTR est une moto sécurisante sur tous les types de route.
Les petites irrégularités se font à peine sentir tandis que
les ondulations plus marquées sont avalées sans problème. Toutefois, sur route accidentée, le tableau de bord
fait souvent mine de choisir la liberté: ça vibre un peu
trop dans un bruit désagréable de plastiques qui s'entrechoquent. Lorsque l'on aborde les courbes, la GTR surprend encore par sa maniabilité et sa légèreté. II n'y a
aucune difficulté à lui faire prendre la bonne trajectoire
et une fois bien en ligne, elle ne bouge plus. Les pneus
y sont sûrement pour beaucoup: saluons, à cet effet,
l'équipement d'origine en Dunlop radiaux qui s'avèrent
être vraiment très efficaces.
Au chapitre de la stabilité, nous n'avons rien rencontré de vraiment inquiétant. Pourtant, le vent soufflait en
rafales mais la GTR "trace" sa route en se souciant peu
des turbulences extérieures. Si un léger flottement a
l'arrière se fait sentir à haute vitesse, il n'influe en aucune
façon sur le comportement de la moto.
FACE A LA GAMME
1000 RX11000 GTR
- Alésage-course : idem
- Carburateurs : 36 mm (RX), 32 mm (GTR)
- Echappement : système similaire mais tubulures réduites sur la GTR (31,8 contre 38,l)
- Puissance : 125 ch (RX), 110 ch (GTR)
- Couple maxi : 10kglm à 6.500 tlmn (GTR) ; 10 kglm à
8.500 tlmn (RX)
- Boîte de vitesses : rapports lere
et 2e : RX : 2.800-2.000 ;
GTR : 3.071-2.055.
9 0 0 GPZ11000 GTR
- Filtre a air : semblable sur les deux motos (6,2 1) assu-
rant une plus grande place au réservoir d'essence.
- Cadre : type "Diamond" sur les deux modèles mais
partie arrière renforcée sur la GTR.
Poids : 23,2 kg (GTR), 17 kg (GPZ).
- Elasticltd d u moteur
-
-
-
-
- Confort en solo et en
duo
- Transmissions
- Freinage
- Tenue de route
- Consommation et
autonomie
- Esthetique
Salle large et bien rembourr4e
Bonne position des poignees
Selle non glissante au frelnage
Sensation de eé;Curft4
Bonne stabllitd en accd14ratlons
Pas de turbulences au casque
Bonne protection sous la pluie
Absence de warning
Finition
Prix
Position du pilote
Bulle de car6nage.
I
Olivier Besançon au journal.
Photos : Manuel Madelalne.
nce de dossecet de selle.
-
Pas de turbulences au casque
Bonne protection sous la pluie
-
....
dU1. ,411
..IL..
JI
autonomie
- Esthétique
CONTRE
'+sentre les pieds du pilote et ceux du passager
c e de dosseret de selle.
I
FACE A LA CONCURRENCE
Olivier Besançon au journal.
Photos : Manuel Madelaine.
1 CONSIDERATIONS ARTISTIQUES ETBmB
PHlLOSOPHlaUES -
ou comment posséder une
1000 GTR
personnalisée, pour... 200 F
R
écent acquéreur d'une
Kawasaki 1000 GTR qui affiche déjà 3.000 bornes au
compteur, je comptais vous
faire parvenir mes impressions sur
cette machine. Or, force est de reconnaître que noircir du papier n'aurait
rien ajouté aux divers articles parus
dans la presse spécialisée d'autant
qu'olivier s'en est chargé ce mois-ci.
Elle a un moteur du tonnerre, une
excellente tenue de route quand on a
trouvé les bons réglages, une protection exceptionnelle contre la pression
de l'air et les intempéries, un souci du
détail qui compte fort louable, mais
lourde a (très) basse vitesse, dotée
d'une pédale de frein arrière un poil
trop haute et d'une position de conduite plus "sport" que "GT".
Par contre, je vais essayer de
vous faire partager ma passion pour
la personnalisation à bon marché des
casques ou des motos. Sortir de la
banalité ?
Sortir de la banalité...
Un phénomene de société,
d'abord ...
Le XXe siècle peut être considéré
des gagdets aussi coûteux qu'inutiles
pour essayer de faire passer leur Golf
GTI pour une machine de course, mais
ça fait un peu puéril, il faut bien
l'avouer. Alors, ceux qui veulent
échapper à la médiocrité ambiante et
quasi-générale ont recours a des solutions plus radicales et plus originales : restauration, création, customisation, "chopperisation', etc ... Le
choix fait débouchant en général sur
l'appartenance à un clan (clubs de
marque, possesseurs de machines
originales et rares, collectionneurs
divers), tous ces gens se retrouvant
réguliérement avec ceux de leur clan,
une de leurs caractéristiques étant le
port d'un uniforme (rocker, biker, barbour et Cromwell, etc...), ce qui permet
de se reconnaître facilement.
Sortir de la banalité...
Un phénomène de société,
d'abord ...
Le XXe siècle peut être considéré
comme le sibcle de la banalisation par
la diffusion en grande quantité
d'objets de consommation standardisés et édulcorés.
Désormais, seuls quelques rares
privilégiés peuvent s'offrir les derniéres créations, en sdrie limitée, des
i&.iI:i*i^
A ^ - I - : ^. I..
-.?.
Ai^:-----
-A
- Passer des couches très, très
fines. Elles sécheront plus vite et ...
gare aux coulures !
- Essayer de dénicher le MotoJournal hors série Mécanique de l'an
dernier. Les chapitres consacrés a la
peinture (bombe, pistolet, aérographe)
sont très bien faits et très documentes.
oui, mais... comment?
Ce type de démarche me gêne
parce qu'un peu trop passionnel,
nécessitant un fort investissement en
temps et en argent et débouchant
souvent sur un fanatisme et un obscurantisme peu propices au dialogue
hors du clan.
... au travail !
J'ai choisi une autre voie, à
savoir, personnaliser casques et
-4-r
,cs~~sJeA~skd,e~la,b~nWatisn~x
banalité ?
même marque, dans le cas contraire,
la peinture risque de se friper.
- Ne pas peindre les casques
avec n'importe quelle peinture, les
polycarbonates vieillissant mal au
contact de certains solvants. II existe
des peintures spéciales, par exemple
Helm-Color.
- Ne pas être pressé ! Profiter
de la pluie ou de la neige en hiver ou
d'une révision prolongée de votre
machine. Compter presqu'une
semaine pour un casque ou une moto
de plusieurs couleurs : les couches de
peinture successives sont parfois longues à sécher en profondeur, d'où des
"incidents".
r
n
m
~
~
~
~
Ce type de démarche me gêne
parce qu'un peu trop passionnel,
nécessitant un fort investissement en
temps et en argent et débouchant
souvent sur un fanatisme et un obscurantisme peu propices au dialogue
hors du clan.
J'ai choisi une autre voie, à
savoir, personnaliser casques et
motos, sans référence à aucune
école, le plus simplement et le plus
modestement possible.
Quelques projets, quelques bombes de peinture, du ruban adhésif et
du papier journal et le tour est joué.
~
Alors, les arni(e)s, que ceux qui
en ont marre d'avoir le casque de
"monsieur o u madame Tout le
Monde".
6
~ unew moto
~ comme
~
~ celleh des~
peinture (bombe, pistolet, aérographe)
sont très bien faits et très documentés.
... au travail !
Alors, les arni(e)s, que ceux qui
en ont marre d'avoir le casque de
"monsieur o u madame Tout le
Monde", une moto comme celle des
copains, un carénage tout râpé, un
casque constellé de petits coups ou
une couleur de moto trop banale, SC
jettent sur une feuille de papier, cogi
tent quelques projets et, une fois leu1
choix fait, se mettent au boulot.