Les bords de Loire à Digoin Classe de 2de du Lycée Camille

Commentaires

Transcription

Les bords de Loire à Digoin Classe de 2de du Lycée Camille
Bourgogne-Nature Junior
1 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Lycée Camille Claudel de Digoin
La Loire
par des élèves de 2B, 2G et 2E :
ARNOUX Baptiste, DURANTET Thomas, CALAIS Stecy, DE CONTENSON Caroline, DUPLÄTRE Mélanie,
DURET Sébastien, FARNIER Émilie, GUINET Pauline, FABRE Laurent, DEGUEURCE Marianne.
Professeurs encadrants : THOMAS Damien (SVT), REBILLARD Isabelle.
Sortie à l'Observaloire
par Baptiste ARNOUX, élève de 2B
La Loire, avec près de 1013 km de long, est le plus grand fleuve de France. Elle prend sa source en Ardèche, au Mont
Gerbier de Jonc, et se jette dans l’Atlantique dans le département de la Loire Atlantique. Elle est parfois surnommée
« fleuve royal » en raison de la présence de nombreux châteaux royaux la bordant (les Châteaux de la Loire).
Aujourd’hui, elle est considérée comme le dernier « fleuve sauvage » de France.
La Loire, avec près de
1013 km de long, est le
plus grand fleuve de
France. Elle prend sa
source en Ardèche, au
Mont Gerbier de Jonc,
et se jette dans
l’Atlantique dans le
département de la Loire
Atlantique. Elle est
parfois surnommée
« fleuve royal » en
raison de la présence de
nombreux châteaux
royaux la bordant (les
Châteaux de la Loire).
Aujourd’hui, elle est
considérée comme le
dernier « fleuve
sauvage » de France.
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
2 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Pont Canal sur la Loire - Digoin
Nous allons étudier la dynamique fluviale de ce fleuve et ses conséquences, puis nous évoquerons sa biodiversité à
préserver et enfin, nous appréhenderons les menaces pesant sur cette biodiversité.
1.La dynamique fluviale et ses conséquences
La dynamique fluviale est l’action exercée par le fleuve sur son environnement lors de son passage. Elle correspond à
une érosion naturelle hydraulique. Dans les plaines alluviales le cours d’eau va dissiper son énergie en arrachant des
alluvions sur la berge et le fond et en les déposant sur la rive opposée, créant ainsi la berge concave et la berge
convexe. Au fil des saisons, le méandre formé va grandir jusqu’au stade où le cours d’eau va, à l’occasion d’une crue,
le recouper ou le raccourcir, laissant derrière un bras mort. Ce phénomène naturel de dynamique fluviale façonne une
mosaïque de milieux en constante évolution à l’origine de la diversité des habitats : les pelouses sur sable, les grèves,
les forêts alluviales, les végétations humides des bras morts…
La Loire possède une hydrologie très spéciale : elle peut être très basse en été tandis que son niveau peut être multiplié
par 700 lors d’une crue. Pour éviter ce genre de problème,deux barrages (Villerest et Grangent) permettent la retenue
des eaux pour écrêter les crues et le relargage pour maintenir un débit suffisant, en particulier afin de permettre le
refroidissement des quatre centrales nucléaires situées sur le fleuve : Belleville, Chinon, Dampierre et Saint-Laurent.
Cependant, ces aménagements ont profondément perturbé la dynamique fluviale, ce qui a pour conséquence
l’enfoncement du lit (de 1m à 3,5m) avec de graves suites écologiques. En outre, l’extraction massive de sable et du
gravier au fond des rivières ainsi que les nombreux enrochements pour se protéger de l’érosion contribuent à ce
déséquilibre.
Barrage de Villerest
Schéma illustrant la dynamique fluviale
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
2.Une biodiversité à préserver
La biodiversité est la diversité naturelle des espèces vivantes d’un milieu donné. Elle s’apprécie en considérant la
diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des gènes dans l’espace et dans le temps, ainsi que
l’organisation et la répartition des écosystèmes aux échelles biogéographiques. Sa conservation est une composante
essentielle du développement durable. Grace au Transect en annexe, nous pouvons voir que l’environnement ligérien à
Digoin possède une grande biodiversité. Il faut donc préserver cette biodiversité car c’est elle qui constitue la richesse
et la particularité d’un milieu. Les animaux sont en symbiose totale, et le moindre petit changement lié à l’activité
humaine pourrait s’avérer catastrophique.
3.Une biodiversité menacée
Cette biodiversité dont nous avons parlé précédemment est hélas mise en péril par l’Homme et ses activités.
Tout d’abord, des espèces invasives viennent perturber l’équilibre naturel de la Loire. Il faut savoir que les espèces
dites « intruses » se développent souvent excessivement car le milieu dans lequel elles vivent leur convient (il se
rapproche souvent de leur milieu d’origine) mais aussi car elles n’ont pas de prédateurs. Citons par exemple le silure,
qui est un poisson introduit par l’Homme dans le fleuve. Ce dernier se nourrit des poissons originaires de la Loire,
appauvrissant de ce fait la population du fleuve. De plus, des algues prolifèrent également dans la Loire et viennent
« étouffer » la flore aquatique.
Par ailleurs, tous les aménagements sur le fleuve qui ont tendance à faire s’enfoncer la Loire dans son lit ont aussi des
conséquences. En modifiant la dynamique fluviale, ils enlèvent au fleuve sa « liberté » (ce dernier ne peut plus
s’étendre). Certaines espèces peuvent ainsi être chassées de leur habitat : les oiseaux cavernicoles disposent, pour ne
citer qu’eux, d’une zone de nidation dans les berges concaves plus petites. Enfin, le réchauffement climatique agit sur
la température de l’eau en la réchauffant. De ce fait, les espèces vivant dans une zone à la température bien précise sont
obligées de se déplacer pour continuer à vivre.
Nous pouvons donc conclure sur le fait que la Loire est bien le dernier fleuve sauvage de France, qu’elle possède une
grande biodiversité, tant animale que végétale, mais que cette dernière est menacée par l’Homme et ses activités.
Cependant, on tente aujourd’hui de minimiser notre impact sur son écosystème par des réglementations plus sévères.
Découverte d’un milieu naturel de bord de Loire à
Digoin : la forêt alluviale
Travail réalisé par les élèves de 2G et 2E du Lycée Camille Claudel de Digoin, plus particulièrement avec la
participation de Stecy CALAIS, Caroline DE CONTENSON, Mélanie DUPLÄTRE, Sébastien DURET, Emilie
FARNIER, Pauline GUINET. Laurent FABRE, Marianne DEGUEURCE. La sortie a été réalisée en collaboration
avec l’ObservaLoire de Digoin, et le professeur de SVT Isabelle REBILLARD.
La sortie du 18 Mai 2010 nous a fait découvrir différents milieux naturels en bord de Loire. Le trajet que nous avons
réalisé est le suivant :
3 sur 14
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
4 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Photo aérienne du trajet
Aperçu sur différents milieux
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
5 sur 14
Loire > Falaise de berge concave > Prairie
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Bord convexe > Pelouse sur sable > Prairie
Grande Consoude et Datura
Après le pont canal, nous avons traversé la prairie et la pelouse sur sable ; nous sommes allés sur la grève, puis en
remontant la rive gauche de la Loire nous avons vu les arbres des forêts alluviales, que nous allons présenter.
La forêt de bois tendre
La forêt de bois tendre est peu éloignée du milieu aquatique :
La Loire. Elle se situe après la prairie et les bras morts
notamment. Cependant elle est inondée lors des crues
presque tous les ans.
Dans cet espace naturel, on rencontre quelques variétés
d’arbres comme le Saule Blanc, le Peuplier Noir. On peut
également rencontrer des plantes comme la cardère qui a
pour particularité de stocker l’eau ; ainsi elle est surnommée
« le cabaret des oiseaux » car les oiseaux viennent s’y
abreuver. Comme dans cet espace les arbres de cette forêt
sont tendres, on peut donc remarquer la présence de castors
qui rongent les troncs d’arbres, pour atteindre les feuilles qui
font partie de leur régime alimentaire.
Le Saule Blanc
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
6 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
La forêt de bois dur
La forêt de bois dur se situe plus loin du fleuve que la forêt de bois tendre. On la reconnaît grâce à sa végétation plus
dense et diversifiée.
En effet, on y trouve de nombreux oiseaux comme la pie, le geai et le pic qui picassent les arbres de bois dur afin de se
nourrir des insectes présents. Au début du printemps, arrivent les cigognes qui séjourneront tout l’été dans ces arbres
afin de se reproduire ; elles repartiront à l’arrivée des jours plus froids. On remarque aussi la présence de chevreuils.
Dans cet espace, les arbres les plus imposants et les plus couramment implantés sont le Chêne, le Frêne et l’Acacia (le
nom scientifique est le Robinier faux acacia). Parfois l’Aubépine est présente.
Gros plan sur la feuille du frêne
le frêne
l'aubépine
le robinier faux acacia
Conclusion
La Loire a permis l’installation d’une biodiversité riche. Cependant, l’homme doit faire attention de ne pas la dégrader,
en jetant des déchets dans la nature.
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
7 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Compte rendu sur La Loire
Par Thomas DURANTET 2°B
La Loire est un fleuve français très intéressant. D’abord par sa dynamique fluviale extraordinaire et unique. La
dynamique fluviale est l’étude des évolutions morphologiques d’un cours d’eau. C'est-à-dire de l’évolution de ses
différentes formes. Ensuite, nous verrons que la biodiversité de la Loire et de ses environs est menacée et, lorsqu’une
espèce est menacée, il faut la protéger. Ce sera notre 3e partie.
Avant de commencer il est important de connaitre quelques informations sur la Loire :
Situation géographique de la Loire
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
8 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
La Loire à Orléans
La Loire est le plus long fleuve Français avec plus de 1012Kms de long et le plus étendu par son bassin (115
120 km2). La Loire prend sa source au Mont Gerbier-de-Jonc à 1408 mètres d’altitude et son estuaire est à SaintNazaire.
L’estuaire de la Loire [via Google earth]
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
9 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
La source de la Loire : Le Mont Gerbier-de-Jonc
I ) La dynamique fluviale de La Loire
La dynamique fluviale est l’action exercée par le fleuve sur son environnement lors de son passage. C’est une érosion.
Dans la Loire nous avons des courants. Ces courants vont arracher des alluvions (Dépôt de sédiment transporté par les
eaux d’une rivière, d’un fleuve…) sur la berge et le fond et va les mettre sur la rive opposée, ce qui va former la berge
concave et la berge convexe. Ce phénomène va créer des méandres (un méandre est une sinuosité très prononcée du
cours d'un fleuve ou rivière.) qui, à l’occasion d’une crue, va créer des bras morts. Enfin, son niveau est très inhabituel
puisqu’il peut être multiplié par 700. Heureusement pour éviter à la Loire de trop « bouger » comme pour les périodes
de crues, l’Homme a fait différentes installations comme le barrage de Villerest.
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
10 sur 14
La Loire en été
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Le barrage de Villerest
Les crues de la Loire sont aussi très impressionnantes. La crue est le fait qu'un cours d'eau déborde de son lit mineur.
(graphique à prendre avec précaution)
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
11 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Photo de rue inondée
II) Une biodiversité menacée
La biodiversité d’un endroit est la diversité naturelle des espèces vivantes et de leurs caractères génétiques dans un
milieu donné (définition le Petit Larousse illustré 2002. La Loire a une très vaste biodiversité (voir transect en annexe),
mais elle est en danger. En effet, les aléas du réchauffement climatique et les activités humaines en sont un premier
facteur, mais surtout à cause de l’intrusion de nouvelles espèces par l’homme. Comme toutes espèces invasives et se
propageant dans un milieu qui n’est pas le leur, elles n’ont pas de prédateur. Ceci pose donc un problème sur leur
nombre et sur les dégâts qu’elles peuvent faire sur les autres espèces. Nous pouvons bien sûr citer le Silure, poisson du
Danube que l’on retrouve maintenant dans tous les fleuves d’Europe occidentaux. Le silure n’a pas de prédateur dans
la Loire et a la réputation d’être un poisson vorace, pouvant donc se reproduire à volonté ; il est très dangereux pour
l’écosystème de la Loire. Mais ce n’est pas tout, nous pouvons aussi citer les algues qui se propagent dans la Loire et
qui étouffent la flore aquatique. La construction de deux barrages enfonce le lit du fleuve de quelques mètres. Enfin en
modifiant la dynamique fluviale nous modifions aussi les différents habitats de certaines espèces comme pour les
oiseaux cavernicoles qui possèdent des territoires de nidation de plus en plus réduits.
Photo de silure
III) Une biodiversité à préserver
Il est très important de préserver la biodiversité de la Loire et la Loire en elle-même pour plusieurs raisons. Tout
d’abord, nous avons une flore extrêmement rare à Digoin comme par exemple l’épervière de Loire.
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
12 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Photo d'épervière ligérienne
De plus, les digoinais boivent l’eau de la Loire via des puits de captage et des châteaux d’eau. Si elle est polluée, on
peut penser que les gens boiront aussi de l’eau polluée ou en tout cas, cela coûtera plus cher de la dépolluer.
Pour conclure, nous pouvons dire que la Loire est vraiment un fleuve exceptionnel. D’abord pour sa dynamique
fluviale qui lui permet de bouger, mais aussi pour sa faune/flore remarquable. Malheureusement, les différentes
activités humaines mettent en péril cette biodiversité d’exception. En revanche, l’Homme essaye de minimiser de plus
en plus son impact sur cette biodiversité. Mais est-ce que cela sera suffisant ?
Croquis Annexe : Le transect de la Loire
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
13 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
Sources :
13/01/2013 17:40
Bourgogne-Nature Junior
14 sur 14
http://www.bourgogne-nature.fr/bnj/bnj1/Digoin.html
http://www.sage-sartheamont.org/
http://www.loirenature.org/
http://www.observaloire.net/
http://francebalade.free.fr/loire/loirefl.jpg (image)
http://pagesperso-orange.fr/ligerien.christian/CRUES LOIRE DIGOIN 1846 A 2005.htm (graphique à prendre
avec précaution)
http://www.universalis.fr/encyclopedie/loire-fleuve-et-bassin/
http://www.location-gite-ardeche.com/gerbier-de-jonc.php
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c2/Orleans.jpg
13/01/2013 17:40