Prospection du bassin de Sebou

Commentaires

Transcription

Prospection du bassin de Sebou
Prospection du bassin de Sebou
1. Intérêt scientifique :
Le programme maroco-français des prospections du bassin de l’oued Sebou (19821997). L’objectif principal de ce programme est de dresser un Atlas archéologique de la
plaine du Rharb et de ses environs.
Les prospections ont touché les zones suivantes représentées par des cartes aux
1/50.000e : Qsar El Kebir, Moulay Bou Selham , Lalla Mimouna, Arbaoua , Sidi Allal Tazi,
Souq El Arbaa du Gharb, Dar El Gaddari, Sidi Slimane, Al Qansra, Meknès, Sidi Qacem,
Beni Ammar, Khenichet ,Oulad Issa. D’autres cartes ont été prospectées afin de vérifier des
anciennes données.
Les recherches ont permis de recenser plus de 900 sites ruraux et militaires de
différentes périodes. L’ensemble de ces découvertes a permis :
- D’étudier les territoires des grands sites romains tels Volubilis, Banasa et Thamusida.
- D’apporter plus de précisions sur l’occupation de la plaine du Gharb et de ses environs
depuis l’époque préromaine à la fin de l’administration romaine
- De mieux cerner les limites sud et est de l’occupation romaine de la Maurétanie tingitane.
- D’étudier le réseau de surveillance militaire de la zone prospectée.
- De proposer de nouvelles identifications :Rhira/Gilda, Sidi Saîd /Babba Iulia Campestris, et
enfin Arbaoua /Trimuli
Les perspectives :
- La publication des résultats de cette recherche afin de la mettre à la disposition des
chercheurs de tous genres.
2. Institutions impliquées :
- Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Rabat
- Ecole Normale Supérieure, Paris
3. Direction scientifique :
- Aomar Akerraz, , Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Rabat
- Hassan Limane, Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Rabat
- René Rebuffat, directeur de recherche au CNRS, UMR 8546, CNRS-ENS, Paris.
Le bassin du Sebou

Documents pareils