Le spectacle vivant au Japon

Commentaires

Transcription

Le spectacle vivant au Japon
Compte-rendu de la
réunion organisée par le
Bureau Export et le CNV
15 avril 2008
Intervenants :
•
•
•
•
M. Naoki Shimizu, Creative Man / Summer Sonic
M. Ryo Takasaki, Smash Corporation / Fuji Rock
Mme Keiko Kawashima, Plankton
Mme Yoko Yamada, Bureau Export Japon
Ordre du jour :
Le marché de la musique au Japon....................................................................................2
Creativeman / Summer Sonic ............................................................................................2
Smash Corporation / Fuji Rock Festival ..............................................................................3
Plankton ..........................................................................................................................3
Les radios au Japon ..........................................................................................................4
L’export des artistes japonais ............................................................................................4
Le partenariat avec les entreprises de digital et de téléphonie mobile ..................................4
Le succès d’artistes français ..............................................................................................5
Rencontres professionnelles
Le spectacle vivant au
Japon
Le marché de la musique au Japon
Yoko Yamada, responsable du Bureau Export Japon, ouvre la séance avec un bref bilan de
l’évolution du marché japonais.
Le marché japonais physique de la musique chute de 5% en valeur mais le marché du digital
augmente de 29% dans le même temps. Globalement le marché est donc en croissance.
En 2007, la production française se caractérise par une hausse de 13% des sorties françaises
et de 31% concernant le nombre de concerts d’artistes français.
Les festivals
Au Japon il y a beaucoup de festivals mais deux très importants :
- Summer Sonic
- Fuji Rock
Ces deux évènements influencent le marché. Ils remplacent la presse écrite et la radio qui
perdent de leur influence en matière de promotion des artistes. La télévision et les magasins
de disques suivent ces deux festivals à travers des partenariats. A titre d’exemple, lors de
l’annonce de la programmation, les magasins font des mises en place de disques très
importantes.
Les tournées
Il faut un minimum de ventes de disques pour attirer l’attention du public. Les billets
d’entrée aux concerts sont plus élevés qu’en France. L’inconvénient est que le public ne vient
pas découvrir des artistes qu’il ne connaît pas.
Pour se produire au Japon, il est préférable de suivre les étapes suivantes :
1. sortie de l’album par une maison de disques solide qui assurera la promotion
2. faire des show cases
3. se produire lors de grands festivals ou organiser une tournée
Autre élément du succès : les artistes doivent se faire rare.
Creativeman / Summer Sonic
Monsieur Shimizu est le responsable de la société Creativeman fondée en 1990 et basée à
Tokyo. L’évènement principal organisé par ce tourneur est le festival Summer Sonic qui
accueille de nombreux artistes étrangers et régulièrement de gros artistes internationaux. CF
line-up : www.summersonic.com
Ce festival rassemble jusqu’à 200 000 personnes, les concerts s’étalent sur deux jours,
successivement à Tokyo et Osaka. Chaque scène a une thématique (reggae sur la scène
Beach, musique électro sur la scène Dance). Le Summer a une couleur très rock / pop et
électro. Le public est composé d’une population allant des adolescents aux trentenaires.
La société Creativeman organise d’autres évènements de moindre importance :
- Spring girl, festival de RNB qui se déroule à Tokyo pendant 1 journée
- Pax Spring : un festival de 2 jours de métal
Le spectacle vivant au Japon > Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2008
La société organise des tournées et gère un catalogue d’une centaine d’artistes toutes
notoriétés confondues : artistes remplissant des clubs de 300 places aux stades.
Creativeman travaille sur un nouveau concept : New Blood qui a pour principe de partager le
coût des concerts entre Creativeman et les maisons de disques.
En 2007, Creativeman a organisé un petit festival avec uniquement des productions
françaises : Tahiti 80, Phoenix, Pleymo.
Smash Corporation / Fuji Rock Festival
Monsieur Takasaki est responsable du booking chez Smash Corporation, tourneur créé en
1984 qui possède des bureaux à Osaka, Tokyo et Londres. Smash Corp organise le Fuji
Rock Festival qui programme 200 artistes et réunit 120 000 spectateurs. http://www.smashuk.com
Le Fuji Rock programme tous genres de musique mais beaucoup d’artistes de rock. Une
scène est dédiée à la world musique. Une scène électro joue de 23h à 5 h du matin. Justice
s’y est produit.
Line up : ASPARAGUS / BEAT CRUSADERS / BEN FOLDS / Bill Laswell presents Method of
Defiance / THE CRIBS / DatA / DOBERMAN / GOTYE /_KIYOSHIRO IMAWANO & NICE
MIDDLE with NEW BLUE DAY HORNS plus NAKAIDO "CHABO" REIICHI / JANET KLEIN /
JASON FALKNER / JASON MRAZ / KASABIAN / Kicell / NARUYOSHI KIKUCHI DUB SEXTET /
OZOMATLI / quruli / THE RASCALS / Riddim Saunter / SHERBETS / Tomobe Masato /
TRAVIS / WHITE LIES
Smash organise un autre festival en octobre qui réunit 15 000 spectateurs en plein air dans
un esprit « hippie ».
Smash organise aussi des tournées : plus de 100 concerts/an, plutôt des artistes étrangers,
et une série de soirées électro.
Plankton
Plankton a la particularité d’être à la fois tourneur et maison de disques. Ainsi la société a
30 artistes en tournée et a réalisé 30 sorties de disques. Elle s’occupe d’artistes plutôt de
world musique et de folk. Au Japon, il n’y a pas de culture de l’immigration donc la world
musique est un marché de niche.
Cette structure est plus petite et plus artisanale que les deux gros festivals précédents.
Leur stratégie est la suivante :
1. sortie du disque et promotion réalisée par la maison de disques. Un show case peut
être organisé dans le cadre de cette promotion.
2. tournée
En 2008, Plankton a travaillé avec ASA : sortie du disque en licence, organisation de show
cases puis organisation d’une tournée.
L’objectif est que les artistes de Plankton soient présents sur les festivals les plus importants.
Par exemple, le groupe belge Think of one a été invité pour la première fois par le Fuji Rock.
Deux mois plus tard, Plankton a organisé une tournée. En 2008, un nouvel album sort puis
une tournée importante suivra.
Le spectacle vivant au Japon > Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2008
Les radios au Japon
Le partenariat avec les radios consiste en une exposition publicitaire et non en sponsoring
financier.
INTER FM offre au Summer Sonic 10 à 20 minutes d’exposition quotidienne. La radio peut
programmer un focus sur un artiste pendant une journée. Elle peut faire gagner des places
aux auditeurs.
Le Fuji Rock travaille également avec INTER FM qui annonce le line up en primeur, réalise
une émission de 2 heures et diffuse en exclusivité des artistes de Smash.
Plankton collabore avec INTER FM et avec J-WAVE. Normalement les spots publicitaires sont
payants mais Plankton obtient des réductions en monnaie ou bénéficie de spots
supplémentaires.
Des coopérations sont possibles avec la presse écrite ou la télévision qui peuvent même
partager les risques et les recettes.
L’export des artistes japonais
Creativeman a créé une division d’exploitation d’artistes japonais pour tourner à l’étranger.
Mais c’est très difficile. Seuls les artistes japonais visuels se produisent en France.
Creativeman est très intéressé par l’idée d’échange. Au Japon il n’existe pas de Bureau
Export de la musique mais ce rôle est joué par une fondation dépendant du Ministère des
affaires étrangères qui privilégie des artistes « culturels » traditionnels.
Smash n’a pas de stratégie de développement des artistes japonais à l’étranger. Smash
s’occupe d’une quarantaine d’artistes japonais qui se débrouillent seuls pour leurs projets à
l’étranger. Smash programme facilement des artistes étrangers en première partie au Japon
mais la réciproque n’est pas vraie.
Plankton aimerait beaucoup développer des artistes en Europe mais rencontre de
nombreuses difficultés. Le problème linguistique est très important.
Le partenariat avec les entreprises de digital et de téléphonie
mobile
Creativeman considère que c’est un domaine intéressant à développer. Leur site est
accessible sur mobile. Il réunit 10 000 membres qui bénéficient d’une newsletter, de vente
de tickets par avance. Cependant les ventes par ce moyen restent faibles.
Smash reste prudent par rapport au digital. Leur site sur mobile compte une quarantaine de
membres. Rien n’a encore été fait concernant la musique en streaming. Ils attendent de voir
l’évolution du marché.
Plankton ne bénéficie d’aucun sponsoring ou partenariat pour les concerts mais travaille sur
Internet pour la promotion : 30% des actions de promotion se font désormais via le web.
Plankton utilise le digital pour des tests avant la sortie physique d’un disque. Il existe une
forme de Myspace : MIXI
Le spectacle vivant au Japon > Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2008
Le succès d’artistes français
Creativeman a organisé la venue de Phoenix pour la première fois en 2000 pour une petite
tournée. Le troisième album est sorti, Phoenix a joué au Summer Sonic puis la tournée a
rencontré un gros succès. Cela a été une surprise pour Creativeman.
Tahiti 80 a vendu 150 000 disques au Japon rencontrant ainsi un succès phénoménal.
La musique électronique rencontre du succès car il n’y a pas la barrière de la langue.
Le spectacle vivant au Japon > Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2008
Bureau Export de la Musique Française à Paris
2 rue de la Roquette - Passage du Cheval Blanc, Escalier Avril 75011 Paris
Téléphone : 01 49 29 52 10 – Télécopie : 01 49 29 52 24
[email protected] – www.french-music.org
Centre National de la Chanson, des Variétés et du Jazz
9 boulevard des Batignolles 75008 Paris
Téléphone : 01 56 69 11 30 – Télécopie : 01 53 75 45 61
[email protected] – www.cnv.fr
Le spectacle vivant au Japon > Compte-rendu de la réunion du 15 avril 2008

Documents pareils