Télécharger PDF - Le Jeune Independant

Commentaires

Transcription

Télécharger PDF - Le Jeune Independant
LE JEUNE
INDEPENDANT
Etat d’urgence en France
N° 5323 - LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
www.jeune-independant.net
LES
SANS-PAPIERS
ALGÉRIENS DANS
LE COLLIMATEUR
[email protected]
Page 2
Au lendemain des attaques terroristes à Paris
LES SITES FRANÇAIS SOUS
HAUTE SURVEILLANCE
Le dispositif de sécurité
des sites français en
Algérie a été renforcé à la
demande expresse de
l’ambassadeur de France
à Alger, Bernard Emié,
auprès des autorités
algériennes. L’ampleur
des attaques terroristes
perpétrées par Daech à
Paris vendredi dernier fait
craindre une propagation
de la menace sur le sol
algérien. Les services de
sécurité algériens, qui ont
déployé depuis des
années un dispositif
rigoureux, ne cessent de
traquer les terroristes
hors de la capitale. La
surveillance accrue des
frontières avec la Libye et
le Mali par l’ANP, depuis
l’attaque de
Tiguentourine, a réduit les
risques d’infiltration des
terroristes.
DÉNONÇANT LE MUR DRESSÉ PAR
UN POUVOIR «PARALLÈLE»
Le groupe des « 19 -3 »
insiste pour voir le Président
«en chair et en os»
Page 3
LA FIRME SE LANCE DANS
LE SEGMENT HAUT DE
GAMME
Condor étale son allure
Page 4
ELLE A ÉTÉ CONFIÉE À SON
ONCLE PAR LES GENDARMES
Une lycéenne de 16 ans
simule son enlèvement
à Blida
Page 5
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION FONDÉ LE 28 MARS 1990 – ISSN 1111-0115. PRIX : ALGÉRIE 10 DA, FRANCE 1 EURO
CONGRÈS DE L’UNION
DE WILAYA (UGTA)
À BÉJAÏA
Hamaloui plébiscité
avec 156 voix
AZIZ HAMLAOUI, a été reconduit
hier à la tête du secrétariat de wilaya
de l’Union générale des travailleurs
algérien (UGTA) au cours d’un
congrès tenu à l’hôtel «Les Hammadites» dans la station balnéaire de
Tichy, 20km à l’est du chef-lieu de
Bejaïa. Ce 12e congrès a eu lieu en
présence de 158 délégués sur les 168
que compte l’union de wilaya de
Bejaïa dont 8 délégués étaient
absents. Ces délégués représentent
les différentes fédérations et sections
syndicales affiliées à l’union de
wilaya. Hamlaoui, seul candidat à sa
propre succession, a été plébiscité
avec 156 voix au total. Le congrès a
été parrainé par sept secrétaires
nationaux dont le chargé de l’organique Tayeb Hmarnia, le chargé de la
formation et le chargé des relations
extérieures, celui de l’éducation et la
recherche syndicale et aussi le chargé de la solidarité et la fonction
publique et des relations générales. Il
a eu lieu en présence aussi de nombreux patrons et directeurs d’entreprises de la wilaya de Bejaïa. Les
congressistes ont désigné lors des
travaux du congrès les membres de
la commission exécutive qui désignera le secrétariat de wilaya dans
un délai d’un mois. Auparavant, trois
commissions ont été installées. Il
s’agit de la commission de validation
des mandats, la commission des
finances et la commission chargée de
la préparation du plan d’action des
années à venir. Il a été aussi présenté
les bilans moral et financier de
l’union de wilaya qui ont, unanimement, été adoptés par les congressistes. Le tout nouveau et ancien
patron de l’union de wilaya a souligné dans la déclaration de principe
que la wilaya de Bejaïa possède ses
propres principes. «Elle continuera»,
dit-il, «à lutter contre le nouveau
code du travail tel qu’il est conçu par
le ministère du Travail et le gouvernement», comme il a décrié la politique de privatisation des entreprises
et il défendra par la suite la règle
49/51 comme moyen de sauvegarder
la souveraineté économique du pays.
Il lancera par la suite un appel à la
sauvegarde des acquis des travailleurs arrachés après beaucoup de
sacrifices. Il défendra également
l’émancipation de la femme travailleuse et les contractuels en appelant à leur permanisation et la révision du système DAIP de façon à
mettre fin au travail précaire. M.
Hamlaoui a fait savoir que l’union de
wilaya a adopté le dialogue comme
moyen de régler les conflits sociaux
et arracher les droits des travailleurs
et chercher des solutions aux problèmes fait face le monde du travail
contrairement à la solution de la
confrontation. Il dira que l’ensemble
des conflits a été réglé dans la wilaya
de Bejaïa ces cinq dernières années
et il s’est félicité de l’écoute et des
efforts consentis par les partenaires
sociaux et les pouvoirs publics dans
le règlement des conflits. Dès sa
reconduction, Hamlaoui s’est dit touché voire ému par la confiance placée en sa personne, il s’est engagé «à
défendre énergiquement les intérêts
des travailleurs». Il dira, «ce congrès
est une étape afin d’évaluer le travail
accompli, notamment la lutte sociale
en faveur des travailleurs et de l’intérêt national».
N. Bensalem.
2
A LA UNE
L’EX-COORDINATEUR DE WILAYA DES PATRIOTES DANS UNE
DÉCLARATION EXCLUSIVE AU JEUNE INDÉPENDANT
«Je ne laisserai personne manipuler
sur le dos des Patriotes»
C’est un homme outré, en la personne de Boualem Zebbiche, que nous avons approché et qui nous a
livré ce qui pèse sur son cœur. Ce coordinateur des Patriotes dans la wilaya de Blida de 1995 jusqu’à
2006 nous dit «être prêt à tout pour empêcher certains opportunistes qui parlent au nom des
Patriotes pour soi-disant défendre les droits de ces derniers alors qu’en vérité ils ne cherchent que
leurs intérêts matériels».
et homme qui déclare n’avoir fait
que son devoir d’Algérien durant
11 années se dit inquiet, et choqué en même temps, lorsqu’il entend des
déclarations «fanfaronnées» sur les
Patriotes. Interrogé sur les personnes qu’il
vise et contre lesquelles il se dit capable
du pire, il nous déclare sans trop réfléchir
et sans aucune hésitation qu’il s’agit d’un
certain Bouguettaya et ses compères.
Il va jusqu’à les qualifier de «suceurs de
sang». Il nous apprend que ce dernier est
en train de s’autoproclamer coordinateur
national. « Où il va, il se présente comme
coordinateur national des Patriotes juste
pour régler ses problèmes personnels,
alors qu’en réalité il n’est rien. C’est moi
qui l’ai sollicité pour qu’il rejoigne les
rangs des Patriotes durant les années de
feu, et maintenant il veut faire des affaires
sur le dos des vrais Patriotes ? Je ne le laisserai jamais faire», enchaîne Boualem.
Cet ex-Patriote fait partie en réalité des
sept qui négociaient avec le ministère pour
annoncer leurs revendications. Mais par la
suite il se voit doubler par Bouguettaya
dans les revendications et les négociations
en se faisant passer pour le coordinateur
national. Zebbiche soutient ses propos par
l’exemple de la campagne électorale qui a
été déclenchée en faveur du président
Bouteflika pour le quatrième mandat sans
que les membres du bureau de la coordination nationale ne soient au courant.
«Pour cette coordination nationale c’est
bidon !» lança-t-il. Pire que ça. Et toujours
d’après Boualem Zebbiche, des coordinations poussent comme des champignons
un peu partout. Il cite le cas d’El Tarf, de
C
Zéralda. « Ce sont des gens qui sont
inconnus. Moi je n’ai rien contre ces genslà, mais il faut qu’ils soient des hommes
de terrain» insiste Boualem.
Il laisse aller ses idées et nous dit : «Moi
j’ai proposé qu’on fasse une présidence
collégiale des ex-Patriotes. 5 ou 6 éléments désignés et choisis qui représentent
et parlent au nom des Patriotes, et non pas
une coordination ou une organisation»
Sinon ce serait faire de la politique au nom
des Patriotes, comme le voit l’ex-coordinateur de la wilaya de Blida.
En conclusion, Boualem Zebbiche est
catégorique : «Je jure qu’ils ne vont pas se
faire des noms, et profiter sur le dos des
vrais Patriotes. Ils ne feront jamais des
affaires personnelles au nom des
Patriotes.»
Yazid B.
ETAT D’URGENCE EN FRANCE
Les sans-papiers algériens dans le collimateur
JUSTE après les attaques meurtrières commises dans la soirée de vendredi dernier
dans différents lieux à Paris, les sanspapiers algériens se sont sentis menacés
par la réplique des forces de sécurité françaises, cela après que le président François Hollande eut décrété l’état d’urgence.
Durement frappée en plein cœur de la
capitale, Paris, la France a décrété l’état
d’urgence sur l’ensemble du territoire
allant même jusqu’à la fermeture de ses
frontières. Cette décision va lourdement
se répercuter sur l’avenir des milliers de
sans-papiers algériens, à l’instar des autres
sans-papiers issus de différentes nationalités. Tout le monde s’attend à une véritable
chasse à l’homme en France. Les premières victimes de la tragédie du vendredi
13 seront, avant tout, les sans-papiers, où
des arrestations et autres contrôles de
documents seront attendus dans les jours
qui viennent. En s’engageant à l’installa-
tion de l’état d’urgence, les services de
sécurité français auront le feu vert de
contrôler tout ce qui bouge, surtout les
sans-papiers dans le territoire français.
Dans sa première déclaration après les
premières attaques à Paris, vendredi 13
novembre, le président François Hollande
a annoncé la mise en place de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire. Instauré par la loi du 3 avril 1955, révisée par la
loi de renseignement de mars 2015, l’état
d’urgence a été déclaré sur tout le territoire métropolitain et les départements
d’outre-mer, vu la gravité de l’atteinte à
l’ordre public, voire une calamité
publique suite aux sept attentats-suicide
perpétrés par l’organisation internationale
terroriste affiliée à l’Etat islamique (EI).
Des attentats kamikazes qui ont fait plus
de 130 morts et plus de 350 blessés parmi
les civils. L’état d’urgence est déclaré par
décret en Conseil des ministres français
ATTENTATS DE PARIS
Deux victimes algériennes recensées
DEUX RESSORTISSANTS algériens ont été recensés parmi les victimes des attentats perpétrés vendredi soir à Paris, a indiqué à l’APS la cellule de crise installée
au niveau de l’ambassade d’Algérie en France. Il s’agit d’un Algérien âgé de 29
ans résident à Paris et d’une binationale de 40 ans, a précisé la cellule de crise
chargée de suivre les développements de ces événements tragiques en coordination avec les représentations consulaires algériennes en France et des autorités
françaises.
qui s’est réuni quelques heures après
l’horrible attaque de Daech. Tous les préfets ont été instruits de veiller à cette
urgence en procédant à la fouille massive
des personnes suspectes et d’éviter tous
les rassemblements et marches dans les
zones d’agglomérations. Du coup, les
Algériens qui sont en situation irrégulière
se voient pris en cible, en premiers, par
cette mesure inattendue. Issus de différentes villes algériennes, les sans-papiers
seront systématiquement soumis au
contrôle de leurs documents, tandis que
leur refoulement hors du territoire français
est fortement attendus. Certains Algériens,
ayant passé parfois plus de dix ans en
France, n’arrivent toujours pas à se procurer plusieurs documents nécessaires pour
justifier leur ancienneté de présence sur le
territoire français. En revanche, ils sont
désormais la cible des services de sécurité
français dans le cadre de l’installation de
l’état d’urgence après les attentats terroristes du vendredi 13. De nombreux sanspapiers algériens n’ont pas de carte de
séjour, de quittances de loyer ni même
d’ordonnances médicales ou autres factures nécessaires pour ceux qui travaillent
au noir. Ils se trouvent, suite aux attentats
meurtriers perpétrés à Paris, dans le collimateur des policiers, gendarmes et militaires français.
F. Sofiane
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
3
A LA UNE
DÉNONÇANT LE MUR DRESSÉ PAR UN POUVOIR «PARALLÈLE»
Le groupe des «19 -3» insiste pour voir
le président Bouteflika «en chair et en os»
D
éterminé plus que jamais,
le groupe des «19 -3» ne
compte pas lâcher prise
tant qu’il n’aura pas rencontré le
président de la République, «en
chair et en os» pour s’assurer
qu’il est bel et bien au courant
des décisions prises en son nom.
«Nous connaissons son état de
santé. Nous voulons simplement
le voir. Nous n’attendons même
pas qu’il nous parle. Nous voulons juste qu’il nous écoute et
qu’il nous réponde même par un
hochement de tête ou un signe
des yeux pour nous dire s’il est au
courant de tout ce qui se passe
autour de lui», a déclaré Abdelkader Guerroudj, l’un des signataires, lors d’un conférence de
S. Adel/LJI
Le groupe «19-3» tient
plus que jamais à obtenir
une audience du
président Bouteflika
malgré «les pressions»
exercées sur les
signataires et leurs
«proches» et Mme Zohra
Drif Bitat, membre
notable, veut alerter
Bouteflika sur la
présence de soldats
français sur le sol
algérien.
presse au siège du Parti des travailleurs. «Nous voulons voir le
Président, Abdelaziz Bouteflika,
en chair et en os et personne
d’autre», a renchéri la secrétaire
générale du Parti des travailleurs,
Louisa Hanoune, en tenant à souligner qu’elle ne parle pas en tant
que porte-parole de son parti,
mais en tant qu’ex- candidate à la
présidentielle.
Zohra Drif, la personnalité phare
du groupe de par son passé glorieux durant la guerre de libération, tient surtout à alerter le président de la République sur la
présence des soldats français sur
le sol algérien, comme cela a été
mentionné par le Journal officiel
français. L’ex-sénatrice a tenu à
préciser que le groupe des «19 3», qui s’attendait à des pres-
sions, est motivé par son patriotisme et rien d’autre.
«C’est une décision dont nous
mesurions la gravité dès le
départ. Nous savions qu’il y
aurait une lecture volontairement
faussée du but que nous recherchons», a-t-elle déclaré en poursuivant qu’elle a le sentiment
que le serment pour lequel 1,5
millions d’Algériens sont morts
est en train d’être abandonné au
fur et à mesure sur le plan économique et même politique. «Sinon
comment expliquer le décret
publié dans le Journal officiel
français sur la préséance de soldats français sur notre terre», aelle argué, en ajoutant que «les
chouhada tels Ben Mhidi et Hassiba Ben Bouali, doivent se
retourner dans leur tombe» en
sachant que les soldats du pays
colonisateur, chassés au prix du
sang par la révolution depuis
1962, soient déployés de nouveau
sur le territoire national.
«Je voudrais simplement demander au Président est ce s’il est au
courant de cela et s’il l’approuve», a-t-elle martelé d’une voix
enrouée. «Aucune réaction de la
part des autorités algériennes
après la publication du décret par
la presse», s’est-indignée Louisa
Hanoune, en précisant que les
autorités françaises avaient affirmé qu’il s’agissait d’une erreur
dans la publication. «Cela signifie que le document ne doit pas
être rendu public», a-t-elle expliqué à la presse en affirmant qu’il
y a des décrets non publiables et
que cela existe dans tous les pays
du monde, y compris l’Algérie.
Louisa Hanoune, qui est revenue
sur la mission du groupe, a affirmé que ses membres s’exprimaient au nom des algériens qui
se posent des questions sur le
sort de leur Président. «Nous
sommes la voix du peuple et
c’est l’union de la patrie qui nous
réunis», a-t-elle scandé avant de
lancer qu’il y a un système
«parallèle illégal» qui gère
l’économie du pays, sa politique
et même sa diplomatie. «C’est ce
système illégitime qui dresse un
mur entre le Président et le
peuple, mais ce bloc finira par se
fissurer et l’information lui parviendra», a-t-elle assuré en ajoutant que cet état de fait prouve
que le Président ignore tout et
qu’on lui a confisqué ses prérogatives. Hanoune a cité notamment l’annulation de la loi des
51/49 régissant les investissements étrangers en Algérie qui
devrait être majoritaire. «Avec la
nouvelle loi, les actions de la partie algérienne pourraient descendre jusqu’à 34 %», a-t-elle
dénoncé. Interrogée par la presse
sur les trois membres qui se sont
retirés du groupe, elle a répondu
que l’histoire retiendra que c’est
le groupe des 19 qui a entamé
cette démarche et qu’on ne peut
faire marche arrière.
«Même si on devait être trois
dans le groupe cela restera toujours le groupe des 19», a-t-elle
insisté. Elle a toutefois affirmé
que le groupe est compréhensif
envers les personnes qui se sont
retirées face aux pressions exécrées sur les membres des 19 ou
leurs familles. «C’est une initiative politique longue haleine.
Nous savions dès le début que ce
système parallèle ferait tout pour
nous empêcher de voir le Président, quitte a lui mentir en lui
disant ces personnes vous critiquent», a-t-telle conclu. Z. M.
AU LENDEMAIN DES ATTAQUES TERRORISTES À PARIS
Le dispositif de sécurité des sites français
en Algérie renforcé
AU LENDEMAIN des attaques terroristes à
Paris où le bilan s’est alourdi à 159 morts,
entre 250 et 300 personnes blessées, le dispositif de sécurité des sites français en
Algérie a été renforcé.De plus, tous les
corps de sécurité ont été mobilisés pour
assurer une sécurité maximale, notamment
au niveau des sites sensibles. A l’aéroport
international d’Alger et dans les plus
importants aéroports du pays, les contrôles
ont été renforcés, avec notamment la présence de forces d’intervention rapide de la
police et de la Gendarmerie nationale. Les
grandes institutions comme la Présidence,
les résidences d’Etat, le Palais du gouvernement, les sièges des différents départements ministériels, le Parlement, le
Conseil constitutionnel, les sièges des
représentations diplomatiques occidentales
en Algérie (plus particulièrement celle des
Etats-Unis et de la France) et les grands
espaces publics sont mis sous haute sécurité. Hier, l’ambassadeur de France à
Alger, Bernard Emié, a demandé officiellement aux autorités algériennes de renforcer les dispositifs de sécurité auprès des
principaux sites français en Algérie, dans
un message publiésur le site Internet de
l’ambassade de France en Algérie.Le
diplomate français a demandé aux autorités algériennes de nouvelles mesures de
sécurité autour des sites français, notamment les écoles et les instituts. «Nous ne
pouvons exclure que ceux qui ont commis
l’irréparable hier à Paris et à Saint-Denis
cherchent également à s’en prendre à nos
compatriotes ou à des implantations symboliques hors de France», a-t-il dit. Outre
l’ambassade française et les consulats,
cinq instituts sont présents en Algérie
(Alger, Oran, Constantine, Annaba, Tlemcen et Tizi Ouzou). Emié a indiqué que le
deuil de trois jours décrété en France sera
appliqué dans les différentes institutions
françaises implantées en Algérie. Ainsi,
tous les instituts français en Algérie resteront fermés dans l’ensemble du pays pendant les trois prochains jours et les drapeaux seront mis en berne dans toutes les
institutions françaises. L’ambassade informe que malgré l’état d’urgence décrété en
France, les liaisons aériennes ne seront pas
interrompues et remercie les Algériens
pour le soutien affiché.
«Je veux remercier à cette occasion très
fortement les autorités, mais aussi la population algérienne pour les marques de solidarité et les messages de condoléances très
nombreux qu’elles viennent de nous adresser, y compris au plus haut niveau, et qui
nous vont droit au cœur, venant d’un pays
ami, qui, plus qu’aucun autre, a vécu dans
sa chair l’expérience de la violence terroriste», dit-il. L’enquête sur les attentats en
France a avancé et les noms des kamikazes
commencent à être dévoilés. Ainsi l’un
des kamikazes du Bataclan a été identifié.
Il s’agit d’un français dénommé Ismaël
Omar Mostefaï, âgé de 29 ans. Il a été
identifié par ses empreintes, grâce à un
doigt sectionné retrouvé au Bataclan.
Il était connu des services de renseigne-
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
ment français pour sa radicalisation. Son
casier judiciaire fait état de huit condamnations pour des faits de «délinquance de
droit commun», mais il n’avait jamais été
incarcéré. Condamné entre 8 à 10 fois
entre 2004 et 2010 pour des délits de droit
commun, il fait l’objet d’une fiche S pour
radicalisation mais n’avait, jusque-là,
jamais été impliqué dans une association
de terroristes ou de malfaiteurs.
Selon une source proche de l’enquête,
Omar Ismaïl Mostefaï fréquentait assidûment la mosquée de Lucé, en Eure-etLoir.
Sept personnes proches d’Ismaël Omar
Mostefaï, le seul kamikaze identifié
jusque-là sont actuellement en garde à
vue. Si Ismaël M. est connu, le second,
Abbdulakbak Ben revanche, était inconnu
des services de police. Totalement inconnu
donc des services de police, l’homme a
tout d’abord passé 38 heures sur l’île
grecque de Leros le 3 octobre dernier,
avant de gagner la France. Lesenquêteurs
français tentent de comprendre pourquoi,
alors qu’ils auraient pu provoquer un carnage et une panique mortelle, les trois
kamikazes du Stade de France se sont fait
sauter dans des lieux isolés, ne tuant
qu’une personne là où ils auraient pu faire
beaucoup plus de victimes. Pour la première fois des kamikazes ont employé des
gilets explosifs, ouvrant une nouvelle ère,
plus inquiétante, dans l’histoire du terrorisme en France. Tous les assaillants en portaient et aucun n’a hésité à actionner le
bouton mortel. Cela augure des jours
sombres pour la France, engluée dans la
guerre en Syrie et en Irak.
Hocine Adryen
Ahmed Gaïd Salah : «Le terrorisme est devenu
une menace pour l’humanité entière»
LE GÉNÉRAL de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale,
a souligné hier à l’académie militaire de Cherchell que l’institution militaire «porte toujours
un intérêt particulier au fait que tous les éléments de l’ANP, là où ils se trouvent, y compris
ceux de l’appareil de formation, qu’ils soient encadreurs, élèves ou stagiaires, soient
conscients des enjeux des événements que connaissent le monde et notre région, et de comprendre correctement la délicatesse des missions à accomplir, de jour comme de nuit, pour
contrer tout éventuel danger, défendre la sécurité de l’Algérie, sa souveraineté nationale, son
intégrité territoriale et la cohésion de son peuple. C’est la confiance que nous avons besoin
de renforcer davantage, alors que nous vivons un climat où le terrorisme est devenu une
menace pour l’humanité entière».
MARKETING HÔTELIER
Une rencontre se tient
aujourd’hui et demain
à Alger
SOUS le patronage du ministre de
l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, est organisée
la troisième édition du Marketing hôtelier les 16 et 17 novembre à Alger
(Hôtel Aurassi).
L’objectif est de contribuer à une
meilleure réflexion sur le modèle économique, qui doit permettre à l’industrie hôtelière de s’adapter aux nouveaux environnements.
Il s’agit aussi de réunir les professionnels de cette filière autour des
concepts hôteliers, de la distribution, le
volet relatif aux nouvelles technologies, à la distribution, la commercialisation, la partie marketing en ligne de
l’établissement, ainsi que les outils de
gestion tarifaire (Le yield management).
La participation d’experts nationaux et
internationaux permettra également
d’élargir les débats autour des questions qui font l’actualité, en l’occurrence : Comprendre les tendances d’industrie et les meilleures pratiques en
communication marketing, l’impact du
Marketing hôtelier sur la qualité des
services, les stratégies de fidélisation à
adopter par les enceintes hôtelières,
comment tirer profit des progrès technologiques dans l’industrie touristique,
et bien d’autres sujets.
Notamment faire découvrir les possibilités technologiques et connaître les
outils indispensables pour améliorer
leur positionnement et ce, dans un
marché de plus en plus concurrentiel,
ou territoires et entreprises touristiques
affirment leur besoin de se démarquer,
de se différencier de la concurrence.
R. N.
5E SALON
INTERNATIONAL HASSI
MESSAOUD
FOURNISSEURS DE
PRODUITS ET
SERVICES
Ooredoo présente ses
innovations aux
entreprises et aux
professionnels
OOREDOO PARTICIPE, pour la quatrième année consécutive, au Salon
International Hassi Messaoud Fournisseurs de Produits et Services dont la
cinquième édition se tiendra du 17 au
19 novembre 2015 à Hassi Messaoud
dans la wilaya de Ouargla.
Organisée par Petroleum Industry
Communication, cette édition du Salon
International Hassi Messaoud Fournisseurs de Produits et Services regroupera les opérateurs du secteur pétrolier et
gazier, nationaux et étrangers, ainsi
que les fournisseurs de produits et services en rapport avec le secteur des
hydrocarbures.
Pour ce salon professionnel, Ooredoo
business sera présent à travers son
stand pour exposer ses innovations
destinées aux entreprises ainsi que ses
différentes offres et solutions Voix et
Data adaptées aux besoins spécifiques
des professionnels.
Aussi, des ateliers sont prévus au
niveau du stand de Ooredoo portant
sur la solution verticale Geocontact,
Ocloud Solutions et Voix & Data.
En marquant sa présence à cet événement, Ooredoo confirme son implication dans le paysage économique
national en offrant dans son cœur de
métier, des produits répondant aux
attentes des professionnels algériens de
divers secteurs d’activité.
4
A LA UNE
LA FIRME SE LANCE DANS LE SEGMENT HAUT DE GAMME
Condor dévoile son dernier
bijou l’Allure A100
Le constructeur algérien de smartphones Condor a dévoilé vendredi dernier son nouveau-né l’Allure
A100 dans une soirée organisée à Tlemcen, où Abderrahmane Benhamadi, le Président du conseil
d’administration du groupe Condor a présenté lui-même son nouveau bijou ainsi que les nouvelles
ambitions du groupe en matière de nouvelles technologies.
e Condor Allure A100
démontre cette fois
que le haut de gamme
peut être algérien, ce dernier
bijou tourne sous le dernier
système
d’exploitation
Android 5.1 Lollipop, avec un
processeur ultra puissant 8
cœurs (octa-core) avec une
puissance de 3Go de RAM ce
qui fait de lui l’un des smartphones les plus fluides et
rapides sur le marché. Ce nouveau smartphone dispose
d’une mémoire interne de 64
Go avec possibilité d’extension avec une carte SD jusqu’à
128Go.
L’Allure A100 comporte également plein de nouveautés
technologiques tels que le lecteur d’empreintes digitales,
l’écran intelligent qui détecte
si l’utilisateur est en train de
lire ou voir une vidéo ce qui
empêchera le téléphone de se
mettre en mode veille, il dispose aussi de la vibration 3D
immersive. Coté photo, l’une
des fonctionnalités les plus utilisées sur un smartphone de
nos jours, le A100 propose
l’une des caméras les plus performantes sur le marché du
haut de gamme, avec son capteur photo de 24 mégapixels
embarqué avec six lentilles en
Saphir pour une résistance aux
égratignures et aux chocs.
Autre nouveauté dont dispose
ce capteur photo c’est la possibilité de filmer des vidéos en
ultra HD (4K), mais également
de prendre des clichés de 120
mégapixels grâce à une nouvelle technologie nommée
« Ultrapixel » elle permet de
L
multiplier par 5 la capacité du
capteur photo. Autre détail
important, l’autonomie de la
batterie qui passe à 40 heures
de communication en 2G et 20
heures en 3G, et ce grâce à sa
batterie de 3500 mAh. Ce dernier bijou de Condor sera mis
en vente dans tout le pays au
prix de 59.900 Da.
Lors de la présentation de ce
nouveau produit Condor, le
PCA du groupe a affiché les
nouvelles ambitions de son
entreprise en matière de nouvelles technologie. « Condor
est une jeune marque dans le
domaine de la téléphonie
mobile, mais malgré cela ne
nous a pas empêché de produire plus de 20 modèles qui ont
suscité, à chaque fois, un
engouement de la part des
consommateurs algériens », a
déclaré Abderrahmane Benhamadi, en ajoutant que sa
marque
est
aujourd’hui
deuxième en matière de vente
dans le marché des smartphones juste derrière le géant
coréen Samsung, mais la
marque algérienne ambitionne
de devenir numéro 1 en s’appuyant sur une politique de
développement diversifiée de
ses terminaux mobiles mais
également dans le domaine du
contenu, où la marque est présente avec plusieurs applications «Iqraa, Mawakit, Aurora,
ou le Condor Store ». « Nous
comptons mettre sur le marché
de nouveaux modèles de téléphones portables et en parallèle développer du contenu à travers nos ingénieurs, de nouvelles applications mobiles qui
viendront enrichir celles déjà
en ligne et connaissent un
grand succès » a expliqué le
patron de Condor.
LE MOBILE PAYEMENT EN
PARTENARIAT AVEC UN
OPÉRATEUR MOBILE
Autre grande annonce faite par
Benhamadi lors de la soirée de
présentation de l’Allure A100,
c’est le lancement dans les
jours qui viennent du service
de payement mobile « M-Payment » le PCA de Condor a
annoncé que désormais il sera
possible aux algériens de faire
des achats en ligne grâce à
leurs smartphones, ce nouveau
service sera lancé en partenariat d’un opérateur de téléphonie que Benhamadi n’a pas
souhaité révélé son identité,
ceci-dit tous les paramètres
laissent à penser que cet opérateur n’est autre que Mobilis
son P-DG avait récemment
annoncé le lancement prochain
du M-Payment affaire à suivre
donc. Par ailleurs Abderrahmane Benhamadi a également
annoncé le lancement d’un
nouveau smartphone professionnel très haut de gamme
prochainement, le « Condor
A55 ».
Nassim Mecheri
DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR TOURISTIQUE
Plus de 1 000 projets bientôt
réceptionnés
LE MINISTRE de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Amar
Ghoul, a indiqué hier lors d’une visite
d’inspection et de travail dans la wilaya
d’Alger qu’un total de 1 000 projets
concernant le domaine touristique, d’un
coût global de 500 milliards de DA, sont en
cours de réalisation et seront réceptionnés
prochainement.
«Pas moins de 1 000 projets touristiques
ont été retenus jusqu’à présent au niveau
national », a déclaré Amar Ghoul, précisant
que «le coût de réalisation de ces projets
susceptibles de créer plus de 50 000 postes
d’emploi et d’offrir plus de 100 000 nouveaux lits est estimé à 500 milliards de
dinars». A ce sujet, il indiquera que le soutien de l’investissement touristique vise à
«remédier au déficit enregistré dans le
domaine d’hébergement afin de répondre
aux attentes des touristes à l’intérieur du
pays et attirer les touristes étrangers». Il a
rappelé à cet égard les «facilitations»
accordées par l’Etat aux investisseurs pour
leur permettre la réalisation de projets touristiques, insistant sur la nécessité de diversifier les projets par la réalisation de villages touristiques et d’hôtels dans les villes
côtières et dans les régions du Sud et des
Hauts Plateaux, outre des établissements
hôteliers thermaux. En effet, le premier
responsable du secteur a déclaré en marge
de sa visite dans la wilaya d’Alger que plusieurs projets seront réalisés dans le sud du
pays, notamment dans les wilayas de
Tamanrasset, d’Illizi, de Ouargla et de
Ghardaïa. Par ailleurs, le ministre de
l’Aménagement du territoire, du Tourisme
et de l’Artisanat a renouvelé son invitation
aux investisseurs porteurs de projets, de
nouvelles mesures et facilités étant à
l’ordre du jour, dont l’obtention d’un agrément en moins d’une semaine. le but étant
d’encourager et de booster les opérateurs et
les agences de voyages privées ou
publiques afin d’améliorer la qualité de
leurs prestations et d’accueillir au mieux le
touriste, qu’il soit national émigré ou étranger.
«Une rencontre nationale réunissant les
agences de tourisme et de voyages se tiendra aujourd’hui pour examiner les préoccupations des opérateurs du secteur. Le programme du ministère de l’Aménagement
du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat
sera basé sur trois axes principaux, soit le
tourisme local, le tourisme en direction de
la communauté algérienne à l’étranger et le
tourisme en direction des touristes étrangers », a précisé M. Ghoul.
A. Racha
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
A
LA UNE
CRIMINALITÉ MULTIFORME EN ALGÉRIE
5
Le commandement de la gendarmerie
sur tous les fronts de lutte
Des crimes, des viols, des vols, des agressions avec armes, des trafics de véhicules, trafics d’armes
et de munitions, trafics de fausses monnaies, trafics de drogue et de corail, immigration clandestine
et enlèvements etc. Tel est le quotidien des familles algériennes.
l ne se passe pas un jour sans que des
actes de violence sous toutes leurs
formes ne soient enregistrés à travers
l’ensemble du territoire national. Il suffit
simplement de consulter le bilan quotidien
des services du commandement de la Gendarmerie nationale pour évaluer l’ampleur
du phénomène qui ne cesse de croitre, et
ce malgré les moyens de lutte et le renforcement du dispositif de sécurité des forces
de la gendarmerie. Lorsque l’on apprend
que des familles tout entières s’entretuent
à coups de couteau ou avec des fusils, cela
ne peut que donner froid au dos. Durant la
semaine écoulée, un acte de violence
extrême a été enregistré dans la région de
Béjaïa où un jeune homme de 26 ans a
asséné un coup de couteau à son frère âgé
de 34 ans. Selon les services de la gendarmerie cet acte s’est produit à Kharata dans
la wilaya de Béjaïa suite à un différend
d’ordre familial qui a opposé les deux
frères occasionnant un préjudice moral à
toute la famille. Les gendarmes de la brigade de Kharata se sont déplacés sur les
lieux, où ils ont interpellé l’un des deux
frères en possession de l’arme du forfait.
De leur côté les gendarmes de la brigade
de Oued-Taria dans la wilaya de Mascara
ont présenté devant le procureur de la
République près le tribunal de Ghris, trois
frères âgés de 32 ans, 29 ans et 25 ans et
leur cousin âgé de 29 ans, pour association
de malfaiteurs et homicide volontaire
commis sur un agriculteur. Les trois frères
ont bâillonné, ligoté et étranglé à l’intérieur de son domicile la victime. Par
ailleurs, suite à un différend survenu près
d’un lycée au centre-ville de Kef-Lahmar
(El-Bayadh), une rixe a opposé deux cousins de 16 et 25 ans à un lycéen âgé de 16
ans, au cours de laquelle, les deux cousins
ont roué de coups de poing et basculé vio-
I
lemment leur antagoniste, qui est tombé
par terre, lui occasionnant des blessures
diverses à la tête. La victime a été évacuée
vers l’établissement sanitaire local, où elle
a rendu l’âme des suites de ses blessures.
Un autre différend est survenu au centreville de Hassi-Zehana (Sidi Bel-Abbès),
entre le nommé R.D. âgé de 28 ans et
B.M. âgé de 31 ans. L’un d’eux a asséné
un coup de couteau à son adversaire, lui
occasionnant des blessures graves au dos.
Le blessé a été évacué à l’hôpital de BenBadis, où il a succombé des suites de ses
blessures. Sur un autre chapitre, les gendarmes de la compagnie territoriale de
Barika assistés par ceux d’une section de
sécurité et d’intervention ont interpellé
une personne et saisi dans son domicile, à
la commune de Djezzar (Batna), 140 cartouches de fusil de chasse, 74 capsules et
200 grammes de pulvérin. Parallèlement,
les gendarmes de la brigade de Zaafrane
(Djelfa) ont interpellé deux citoyens âgés
de 47 et 17 ans, qui s’adonnaient à une
partie de chasse à la zone El-Medjanine de
la localité, en possession
de 2 fusils de chasse avec
14 cartouches. Les services de la gendarmerie
de Yaghmourassen ont
ouvert une enquête suite à
la découverte du corps
d’un jeune âgé de 27 ans,
dans un oued près de la
forêt de la cité CocaCola, commune d’Oran.
Un autre corps sans vie
d’une femme a été découvert par les éléments de la
gendarmerie de Setif dans
un cours d’eau en bordure
de l’autoroute Est-Ouest,
au lieu-dit Oued Sfiha à
la commune de Sétif. Agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de la compagnie
territoriale d’El-Hadjar assistés par une
section de sécurité et d’intervention du
groupement territorial d’Annaba, ont
interpellé quatre personnes pour contrebande de corail et saisi dans leurs domiciles à la cité Oued Sibousse, commune
d’El-Hadjar, un véhicule de marque
Volkswagen Polo, un lot de matériels de
plongée sous-marine et 88 kilos de corail.
Lors d’une patrouille à la commune d’ElMa-Labiodh (Tebessa), les gendarmes de
la section de sécurité et d’intervention du
groupement territorial de Tébessa ont
interpellé trois personnes à bord d’un
véhicule de marque Toyota Hillux, en possession de deux fusils de chasse avec cinquante-cinq cartouches, détenus illégalement. Agissant sur renseignements, les
gendarmes de la brigade d’Aflou ont saisi
dans un domicile un fusil de chasse avec
12 cartouches, 130 douilles, 20 capsules et
un kilo de chevrotine.
A.Timizar
ELLE A ÉTÉ CONFIÉE À SON ONCLE PAR LES GENDARMES
Une lycéenne de 16 ans simule
son enlèvement à Blida
La série noire des enlèvements d’enfants
vécus durant le mois dernier a donné de
mauvaises idées certains mineurs, surtout
les filles qui, pour certaines, recourent à
des scénarios de leur rapt pour éviter la
colère de leurs parents. Le cas flagrant de
cette pratique est venu de Chlef, où une
jeune lycéenne vient de simuler un scénario de son enlèvement pour échapper à la
punition de ses parents.
En effet, une adolescente âgée de 16 ans,
demeurant à Chlef, s’est présentée avanthier au barrage fixe dressé par les gendarmes de l’escadron de sécurité routière
de Blida sur l’autoroute Est-Ouest dans la
circonscription communale de BéniMered, pour déclarer qu’elle a été victime
d’un enlèvement commis le même jour
par un individu non identifié, circulant à
bord d’un camion.
Les gendarmes ont alors remis la jeune
fille à la brigade de Béni-Mered. Au cours
de l’enquête, l’intéressée est revenue sur
sa déclaration pour avouer avoir quitté le
domicile parental volontairement le même
jour à midi, en compagnie de son ami âgé
de 30 ans, demeurant à Boumerdès, qui l’a
conduite à bord de son camion vers Alger,
avant de l’embarquer à bord d’un autocar
vers Blida, où elle a fomenté ce scénario
par craintes de représailles de ses parents.
Avisé, le procureur de la République près
le tribunal de Blida a prescrit l’ouverture
d’une enquête.
L’adolescente a été confiée à son oncle qui
a été contacté téléphoniquement par les
gendarmes de ladite brigade. Une enquête
est ouverte.
Par ailleurs, la grosse inquiétude des
parents suite aux enlèvements d’enfants
qui ont alimenté, pendant des semaines, la
société civile, semble se répercuter sur le
comportement de beaucoup de mineurs.
Certains n’hésitent pas à quitter leur domicile parental pour fuir la pression exercée
par leurs parents. C’est le cas dans la commune de Bousfer dans la wilaya d’Oran où
une jeune mineure de 15 ans a quitté le
domicile après une pression exercée sur
elle par sa maman.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
Fort heureusement, cette affaire a été élucidée par les gendarmes qui sont intervenus rapidement en retrouvant la fille saine
et sauve. En effet, une dame âgée de 56
ans, demeurant à la commune de Bousfer
(Oran), s’est présentée jeudi passé à la brigade locale de Gendarmerie nationale
pour signaler la disparition de sa fille âgée
de 15 ans, qui a quitté le domicile de sa
tante au centre-ville de Bousfer le même
jour à 21 heures et, depuis, n’a plus donné
de ses nouvelles. Aussitôt alertés, les gendarmes de la dite brigade avec ceux de la
Section de sécurité et d’intervention du
groupement territorial, qui ont effectué
des recherches, ont retrouvé l’adolescente
toute seule, une heure plus tard, à la cité
Hammou-Boutlelis de la même localité.
La jeune fille a déclaré aux gendarmes
qu’elle a quitté le domicile de sa famille
pour fuir la pression exercée par sa
mère. Sur instructions du procureur de la
République près le tribunal d’Aïn-Turk, la
jeune adolescente a été confiée à sa mère.
F. S.
GRÂCE À UN APPEL
SUR LE NUMÉRO VERT
«10 55»
Un véhicule volé récupéré
30 minutes après l’alerte
A PEINE VOLÉ, un véhicule a été
immédiatement localisé et
récupéré grâce à un appel sur le
numéro vert «10 55». L’affaire s’est
passée jeudi dernier à Oran où le
groupement territorial de la
Gendarmerie nationale d’Oran a été
contacté sur le numéro vert
1055 par un citoyen, avisant qu’il
venait d’être agressé devant une
discothèque à Aïn Turk par deux
individus non identifiés, qui l’ont
dépossédé de son véhicule. pour
ensuite prendre la fuite. Suite à
l’alerte déclenchée immédiatement, les
gendarmes de la compagnie d’AïnTurk qui ont effectué des recherches,
ont récupéré, une demi-heure plus tard,
le véhicule volé, abandonné à Mers-ElKebir par les malfaiteurs. Une enquête
est ouverte par la brigade de
Gendarmerie nationale d’Aïn-Turk.
F. S.
TROIS FEMMES
ARRÊTÉES POUR
DISSIMULATION
VOLONTAIRE DES
PREUVES D’UN
MEURTRE
Elles ont étranglé un
nouveau-né et
l’ont mis avec sa maman
dans un sac en plastique
TROIS FEMMES d’une même famille
ont été interpellées, jeudi passé, par les
gendarmes de Mascara dans le cadre
d’une affaire de meurtre d’un nouveauné dont la maman a succombé des
suites d’une hémorragie. En effet, les
gendarmes de la brigade de Chorfa
(Mascara) ont présenté jeudi passé
devant le procureur de la République
près le tribunal de Sig la nommée L.A
âgée de 60 ans, sa fille de 30 ans et la
nommée D.A âgé de 40 ans (tante
maternelle), pour infanticide et
dissimulation volontaire de preuves
dont a été victime un nouveau-né de
sexe masculin. La mise en cause citée
en second lieu a été placée sous mandat
de dépôt et les deux autres remises en
liberté provisoire. Suite à l’ouverture
d’une enquête, il a été constaté que la
fille qui a accouché à l’intérieur du
domicile parental a mis au monde un
nouveau-né sans vie, avant de
succomber des suites d’une
hémorragie. Les gendarmes de ladite
brigade qui se sont déplacés sur les
lieux ont constaté que les mises en
cause ont nettoyé le lieu de
l’accouchement et placé le nouveau-né
dans un sac en plastique. Les
dépouilles mortelles ont été déposées à
la morgue de l’hôpital de Sig, où les
résultats des autopsies effectuées sur
les corps ont fait ressortir que le décès
de la mère est dû effectivement à une
hémorragie et celui du nouveau-né à
une strangulation.
F. S.
6
PUBLICITÉ
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 238
Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut introduire un
recours auprès de la commission des marchés publics wilaya d’Alger dans un délai de (10) dix
jours à compter de la première parution du présent avis dans le BOMOP ou les quotidiens
nationaux.
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 685
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 683
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
7
A LA UNE
DÉVELOPPEMENT LOCAL À TIZI-OUZOU
Des universitaires à la rescousse
Pourquoi la wilaya de Tizi-Ouzou, en dépit de ses énormes potentialités tant naturelles qu’humaines, reste à la traîne en matière
de développement local ? Manque-t-il un cadre juridique adéquat quant à la relance des secteurs économiques ? Est-ce la faute
aux politiques ? Où se cache l’élément déclencheur de la mise en marche de la machine économique ? C’est dans le but de
trouver la faille qu’économistes et chercheurs de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, élus et APW, représentants de la
société civile et acteurs et agents économiques se sont retrouvés réunis récemment dans l’espace de l’hémicycle Rabah Aïssat.
De notre bureau, Saïd Tissegouine
L
a réunion s’est tenue autour d’un
séminaire organisé par l’Association «Asalas» et ayant pour thème
«La wilaya de Tizi-Ouzou : entre les zones
industrielles et les vitalités locales, quelles
passerelles pour une intelligence territoriales ? »
Signalons d’emblée que les économistes
et chercheurs de l’université Mouloud
Mammeri, à travers les seize communications qu’ils ont faites, ont prouvé aisément que sur le plan éminemment scientifique, le développement local dans la
wilaya de Tizi-Ouzou est un jeu d’enfant.
Et, par conséquent, ils ont, à travers un
clin d’œil, les agents politiques et juridiques comme vecteurs directement responsables de l’inertie économique et
sociale dont souffre tant la région. Cependant, les investisseurs n’ont pas été
exemptés de tout reproche. Leur «culpabilité» réside essentiellement dans leur peu
d’intérêt à l’élément informationnel qui
est pourtant la principale clef de réussite
de leurs entreprises.
«Il faut savoir où s’adresser
pour chercher l’information utile pour
l’entreprise dans sa quête de créneaux
d’investissement», ont signalé les universitaires. Ils n’ont pas manqué de souligner
que l’université n’a jamais caché sa
volonté de conseiller et d’accompagner
les entreprises économiques et des initiatives en quête de création de richesses.
Un cadre du FFS, le Dr Begriche, a estimé
quant à lui que les enseignants de l’université Mouloud Mammeri ont aussi leur
part de responsabilité dans cette indigence
économique dont souffre tant la wilaya de
Tizi-Ouzou. «Nos enseignants universitaires, en tant qu’intellectuels, affirmera le
Dr Begriche, se contentent seulement, et
ce bien souvent, de prodiguer des conseils
alors que l’idéal serait naturellement
qu’ils rentrent de directement plain-pied
dans le champ politique».
Selon ce cadre du FFS, l’implication
directe de l’intellectuel dans la pratique
politique constitue la meilleure garantie
de confisquer le badge politique à des
incompétents lesquels sont nombreux jusqu’à maintenant à s’occuper de ce volet
(politique). Quand un universitaire a
signalé l’existence d’un fonds d’investissement de l’Etat destiné à assurer une aide
aux entrepreneurs, et ce au profit des 48
wilayas du pays, les élus APW ont trouvé
là une occasion de jeter la pierre sur l’administration centrale. Ce fonds d’investissement en question a été créé par l’Etat en
2009 et destiné à chacune des 48 wilayas
du pays.
Une note du ministère des Finances datée
de 2011 stipule les secteurs pouvant jouir
de cette aide ainsi que le profil de l’investisseur pouvant y avoir droit. Le montant
d’aide à chaque investisseur remplissant
les conditions énumérées par la note
ministérielle est de 50 millions de centimes. Il y également précisé le choix d’un
organe en charge de ce fonds d’investissement pour chaque wilaya.
Pour la wilaya de Tizi-Ouzou, c’est la
Banque extérieure d’Algérie (BEA) qui a
été retenue comme organe compétent à
gérer son fonds d’investissement. Seulement, aucun investisseur de la wilaya de
Tizi-Ouzou n’a bénéficié de cette aide de
l’Etat. Le motif : la BEA n’a pas créé un
service pour gérer cette cagnotte. C’est du
moins la raison invoquée officiellement
par le banquier concerné.
Là encore, le flou a régné au sein même
des élus de l’APW de Tizi-Ouzou,
puisque chacun a interprété à cette façon
la loi. En effet, pour certains, toute personne désireuse de mettre sur pied une
entreprise ou lancer un projet, ouvre plein
droit à cette aide de 500. 000, 00 DA.
Pour d’autres, seules les entreprises en
contrat de partenariat avec un service de
l’Etat ouvrent droit à une telle aide. Toujours est-il cependant que pour des rai-
sons qui restent à déterminer, la BEA n’a
pas encore créé de service pour gérer les
opérations de chapitre intitulé «Fonds
d’aide à l’investissement». Autrement dit,
aucun investisseur de la wilaya de TiziOuzou, remplissant les conditions ou non,
n’a vu la couleur de cet argent jusqu’à
présent.
Le cadre juridique existant jusqu’à maintenant en matière d’investissement a fait
aussi grincer des dents pour certains universitaires lesquels ont plaidé pour sa
refonte entière puisque «l’intelligence de
l’investissement relève de l’esprit libre».
A ce titre, l’économiste et chercheur, Belkacem Boukhrouf, a cité deux exemples
phares de l’intelligence individuelle.
Le premier concerne une femme de 42
ans, et mère de famille qui a eu l’idée de
faire de la broderie avec le verre. Pour
trouver cette matière, la dame a décidé de
récupérer du verre des bouteilles de bière
lesquelles sont en abondance. La brave
couturière a même chargé des personnes
pour ravitailler son atelier en cette matière. Pour transformer le verre en poudre,
elle utilise le traditionnel moulin manuel
fait de grès.
Le travail est pénible. Elle a même pensé
à acheter une machine automatique. Pour
cet achat, elle a sollicité une aide financière à l’Etat d’un modeste montant de 100.
000, 00 DA. La demande de la couturière
est restée lettre morte. Quant au second :
c’est un ingénieur qui a inventé une technique révolutionnaire.
Les services de l’Etat ont «ignoré» sa
demande d’aide financière pour mettre
sur pied son atelier. Et bien souvent, la
faute incombe réellement à quelques
bureaucrates et fonctionnaires véreux.
Et pour finir, maintenant que les universitaires sont venus à la rescousse du développement local, tous les paris sont
ouverts.
S. T.
SUR UNE INITIATIVE DE L’ASSOCIATION ADRAR NATH QEDHIA
Hommage à Taleb Tahar et Ali Ideflawen
L’ASSOCIATION Adrar Nath Qedhia d’Aghribs a organisé, au niveau de la maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, un hommage à deux figures emblématiques de la chanson d’expression kabyle, Taleb Tahar
et Ali Ideflawen.
Deux auteurs-compositeurs toujours présents sur la scène
artistique. Ils ont entamé leur parcours durant les années
1970 leur répertoire est largement connu par le grand
public. Coordonnant ses efforts avec ceux de la direction
de la Culture, l’association Adrar Nath Qedhia a tenu a
offrir en l’honneur de ces deux artistes une manifestation
qui a comporté, entre autres, une exposition sur leurs
œuvres, une prise de parole et une conférence qu’ont
animé dans la matinée d’hier Abdenour Abdeslam et Slimane Belharet.
Dans l’après-midi, un gala artistique auquel ont pris part
plusieurs artistes comme Amour Abdenour, Ouazib
Mohand Akli, Ouzaïd, Cherif Douzane, Kheloui Lounés,
Dehmani Bélaïd, Mehdi Mazeghrane et Amar Khodja.
Ces derniers en plus du chant apporteront leur témoignages sur la parcours assez riche de Ali Ideflawen et
Taleb Tahar. Aujourd’hui, un autre programme sera organisé au niveau du village Adrar Nath Qedhia, toujours
dans le cadre de l’hommage rendu à ces deux chanteurs.
Ali Ideflawen pour ceux qui ne le connaissent pas, est un
auteur compositeur interprète assez connu pour son engagement dans le combat identitaire. Il est né le 16 janvier
à Timizart dans la wilaya de Tizi Ouzou. Influencé par
l’élan de la musique moderniste prôné par Idir, le groupe
Abranis et tant d’autres chanteurs, mais aussi par le combat pour la cause identitaire, Ideflawen s’est lancé dans
une carrière artistique à travers laquelle il a exprimé les
maux de la société dans leur multitudes.
Avec une voix assez adaptée à son style et une musique
qui atteint facilement les esprits, Ali Ideflawen s’est
inventé un style propre à lui. Un style qui lui a valu le
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
succès et la célébrité tant au niveau national qu’international. Son nom est aujourd’hui synonyme d’un chant
sain qui a longtemps traduit les cris d’un peuple et la
détresse d’une société. A mohand a yaghedou, A din Qessam, Ruh Nadi-d Abrid sont des exemples d’un répertoire
assez riche et long qui fait d’Ali Ideflawen un symbole de
travail artistique dévoué.
Pas de moindre importance, le parcours de Taleb Tahar
qui a débuté également durant les années 1970, constitue
une autre facette de la chanson kabyle riche par ses styles
et ses mélodies. Avec une touche orientale et une fidélité
pour le style kabyle prôné par ses aînés comme Aït Menguellet, Cherif Kheddam pour ne citer que ceux-là, Taleb
Tahar par sa voix et son mandole a chanté l’amour, la
société, la patrie et évoqué tant d’autres sujets.
Se faisant discret et timide, Taleb Tahar a su atteindre les
cœurs des adeptes de la chanson d’expression kabyle et
s’est fait une place irréversible parmi tous les chanteurs
de sa génération. Hier, devant leur public et leurs amis de
parcours, les deux idoles n’ont pas caché leur joie de se
voir honorés de leur vivant et se sont déclarés très satisfaits de succès qu’ils ont eu depuis le début de leur carrière. Ils ont tenu à rendre hommage à leur public qui fait,
la force de tout artiste.
A. Drifa
8
N° Nom
de l’entreprise
attributaire
PUBLICITÉ
NIF
Note
obtenue
Montant
Montant
Délai
proposé
corrigé
d’exécution
en TTC (DA) en TTC (DA)
OBS
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 678
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 711
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 765
Le Jeune Indépendant du 16/11/2015 / ANEP N° 353 766
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
9
MONDE À LA UNE
L’ENQUÊTE SUR LES ATTAQUES DE PARIS AVANCE
Syrie
L’IRAN CONTRE
L’ÉVICTION
D’AL-ASSAD
Recueillement et journée
de deuil en France
Gardes à vue, voiture avec des kalachnikovs retrouvée: l'enquête sur les attentats les plus
meurtriers de l'histoire en France et la recherche d'éventuels complices progressait hier, une
journée marquée par le recueillement et l'appel à l'unité nationale.
A
u cœur des investigations, l'identification des
membres des «trois
équipes de terroristes» évoquées
par le procureur de Paris, qui
s'en sont pris au Stade de France, au Bataclan et à plusieurs
bars et restaurants parisiens.
L'enjeu est notamment de
savoir si les trois personnes
interpellées samedi en Belgique faisaient partie du commando, dont 7 membres sont
morts, ou si une autre équipe
est dans la nature.
Plusieurs
fusils
d'assaut
kalachnikov ont été découverts
dans une voiture Seat noire utilisée par les assaillants et aperçue sur les lieux de trois
fusillades, retrouvée à Montreuil, une commune limitrophe de Paris, selon une source judiciaire.
Un des assaillants responsables
des attaques revendiquées par
l'organisation terroriste Etat
islamique (EI) a été identifié
quelques heures après ces
attentats qui ont fait au moins
129 morts et 352 blessés.
Ce Français de 29 ans, Omar
Ismaïl Mostefaï, a participé à la
prise d'otages sanglante dans la
salle de spectacle du Bataclan.
Né à Courcouronnes (Essonne),
il était fiché pour sa radicalisation islamiste, mais n'avait
«jamais été impliqué» dans un
dossier terroriste, selon le procureur de Paris, François Molins.
Il fréquentait la mosquée de
Lucé, près de Chartres (Eureet-Loir), selon une source
proche de l'enquête. Hier, le
président de la mosquée Abdallah Benali, a assuré qu'il ne le
«connaissait pas».
Les enquêteurs tentent de
confirmer qu'il a bien séjourné
en Syrie en 2014, selon des
sources policières.
Condamné à plusieurs reprises
pour des délits de droit commun, il n'avait jamais fait de
séjour en prison. Il a été identifié par ses empreintes, grâce à
un doigt sectionné retrouvé au
Bataclan, où se tenait un
concert rock lors de l'irruption
des terroristes.
Sept membres de son entourage familial ont été placés en
garde à vue, dont son père, un
de ses frères et la femme de ce
dernier. Leurs domiciles, situés
respectivement à Romilly-sur-
Seine (Aube) et Bondoufle
(Essonne), ont été perquisitionnés samedi soir. Ces gardes à
vue visent à procéder à des
vérifications, un usage courant
dans ce type d'enquête.
Les enquêteurs ont par ailleurs
mis la main, près du corps d'un
des trois kamikaze du Stade de
France, sur un passeport syrien
appartenant à un migrant enregistré en Grèce, selon Athènes.
L'enquête a aussi mis au jour
une piste en Belgique, où trois
personnes ont été arrêtées.
Parmi elles, l'homme qui avait
loué une Polo noire utilisée par
les kamikazes et retrouvée
garée devant le Bataclan, où
s'est déroulée la plus meurtrière
des attaques qui ont touché
Paris vendredi, avec au moins
89 morts. Les terroristes y ont
«évoqué la Syrie et l'Irak»,
d'après le procureur. Selon
François
Molins,
trois
assaillants sont morts au Bataclan, trois autres se sont fait
sauter près du Stade de France,
où 80.000 personnes, dont le
président Hollande, assistaient
au match de football FranceAllemagne, et un dernier boulevard Voltaire.
Les trois autres attaques ont
visé des bars et restaurants
notamment rue de Charonne
(19 morts) et rue Alibert (15
morts). Les assaillants ont
ouvert le feu à des centaines de
reprises.
Après son prédécesseur Nicolas Sarkozy dans la matinée,
qui lui a demandé des «modifications drastiques» de la politique de «sécurité», le chef de
l'Etat français a reçu les responsables du Sénat et de l'Assemblée et les chefs de partis
pour tenter d'établir l'unité
nationale. Avant de s'exprimer
aujourd’hui devant le Congrès
à Versailles.
La journée d’hier est placée
sous le signe du recueillement,
avec le début d'un deuil national de trois jours. Les cathédrales, comme Notre-Dame,
ont sonné le glas.
Musées et salles de spectacle
resteront fermés en Île-deFrance. Les écoles rouvriront
aujourd’hui, jour où une minute de silence sera observée à
midi partout en France.
M. K. et agences
LE TERRORISME AU MENU DU G20 À ANTALYA
Paris veut des décisions concrètes
LES DIRIGEANTS du G20 réunis à Antalya veulent délivrer un message «dur»
contre le terrorisme, moins de 48 heures
après les attaques de Paris, a promis hier le
président turc, mais au-delà des déclarations, la France attend des engagements
concrets.
«Je pense que notre réponse au terrorisme
international va se concrétiser de façon très
forte, très dure à ce sommet du G20», a
déclaré Recep Tayyip Erdogan, hôte du
sommet, devant la presse à l'issue d'un
entretien avec son homologue américain
Barack Obama. Ce dernier a de son côté
promis de «redoubler» d'efforts pour éliminer l'organisation de l'Etat islamique.
Les attentats de Paris vendredi, qui ont fait
au moins 129 morts, se sont imposés tout
en haut de l'agenda des chefs d'Etat et de
gouvernement les plus puissants du monde
réunis hier et aujourd’hui pour un sommet
du G20 dans la station balnéaire turque
d'Antalya. Selon plusieurs sources, le G20
pourrait publier un communiqué spécial sur
le terrorisme, en plus du traditionnel communiqué final consacré aux questions éco-
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
nomiques internationales.
Le président russe Vladimir Poutine a appelé à l'unité dans la lutte contre le terrorisme
alors que la Russie et plusieurs pays occidentaux se déchirent sur la stratégie à adopter en Syrie, où l'Etat islamique est implanté. Moscou est en effet le seul soutien affiché actif du président syrien Bachar el
Assad au sein des pays membres G20.
«On ne peut maîtriser la menace terroriste
(...) que si toute la communauté internationale unit ses efforts», a déclaré le président
Poutine. «Nous avons tous vu cette horreur
qui a eu lieu à Paris et nous nous sympathisons avec ceux qui en ont souffert», a-t-il
dit. «Nous nous prononçons toujours pour
l'unification des efforts pour lutter contre la
menace terroriste de manière efficace».
Mais au-delà des déclarations d'intention,
la France, représentée par le ministre des
Affaires étrangères Laurent Fabius et des
Finances Michel Sapin (François Hollande
étant resté en France à cause de l'attentat),
veut du concret. «Au-delà de la solidarité et
de l'émotion» après les attentats de Paris, la
France «voudra des décisions concrètes en
matière de lutte contre le financement du
terrorisme», a déclaré Michel Sapin.
R. I.
L'IRAN
a souligné hier que seul le président
syrien Bachar al-Assad pouvait décider de se présenter ou pas aux futures
élections, au lendemain de la réunion à
Vienne du Groupe international de
soutien à la Syrie. «Certains participants insistaient pour que la mise à
l'écart de Bachar al-Assad soit prévue
par le texte, mais la République islamique d'Iran n'a pas permis que ce
point soit évoqué dans la déclaration
finale», a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein
Amir Abdollahian, à la télévision
d'Etat depuis la capitale autrichienne.
Turquie
UN TERRORISTE DE L’EI
SE FAIT EXPLOSER
UN TERRORISTE du groupe Etat islamique (EI) s'est fait exploser lors d'un
raid de la police turque tard samedi
dans la ville de Gaziantep (sud-est),
blessant cinq policiers dont un grièvement, selon des sources officielles.
Grande ville située à la frontière
syrienne, Gaziantep est à quelque 500
km à l'est d'Antalya (sud, sur la Méditerranée), où s'est ouvert hier le sommet du G20, rassemblant les dirigeants
des pays les plus riches de la planète,
qui doivent évoquer la lutte contre les
terroristes. Lors de l'assaut donné par
la police antiterroriste contre un appartement dans un immeuble de dix
étages de la ville, soupçonné d'être une
cache de terroristes, un kamikaze s'est
fait exploser à l'approche des policiers.
RD Congo
RESTRICTION
À L’ENCONTRE
D’UN CHEF DE PARTI
LE PRÉSIDENT de l'Union nationale
des fédéralistes du Congo (Unafec) et
de l'Assemblée provinciale du HautKatanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, a affirmé hier avoir été «empêché» par les forces de l'ordre d'accéder
à son lieu de culte à Lubumbashi dans
le sud-est de la République démocratique du Congo. «J'ai été empêché par
les militaires et les policiers d'assister
à la messe. C'est inadmissible», a
déclaré Gabriel Kyungu, qui projetait
de tenir un meeting pour «dénoncer»
l'arrestation des ces militants la
semaine dernière.
Dixit
«Les dirigeants ont exprimé leur
déception profonde face à l'absence
de progrès dans la modernisation des
institutions financières internationales, surtout en ce qui concerne un
accord sur la réforme du FMI».
Communiqué des BRICS, à l’occasion
du sommet du G20.
«L'acceptation de la réforme du FMI
de 2010 reste la priorité la plus
importante pour assurer la confiance
envers le Fonds, sa légitimité et son
efficacité».
Communiqué des BRICS, à propos
de la réforme du FMI.
PREMIÈRE
OPÉRATION DE
TÉLÉDIAGNOSTIC
À L’HÔPITAL
MOHAMED
BOUDIAF À ELBAYADH
UNE PREMIÈRE opération de
télé-diagnostic médical a été
réalisée au niveau de l’établissement hospitalier Mohamed
Boudiaf d’El-Bayadh, dans le
cadre d’un accord de jumelage
entre cet hôpital et le centre
hospitalier universitaire Tidjani
Damerdji de Tlemcen, a-t-on
appris des responsables de la
direction locale de la Santé et
de la Population (DSP).
Cette initiative médicale, effectuée mercredi avec un staff
médical de l’hôpital d’ElBayadh et des spécialistes de
l’hôpital de Tlemcen, s’inscrit
au titre de la deuxième phase
de l’accord de jumelage établi
il y a une année, a révélé le
directeur du secteur, Smain
Ben Brahim.
Dans ce cadre, une malade
chronique ayant subi huit interventions chirurgicales et souffrant de constipation, a été traitée par le professeur AmaneAllah Bouayad, spécialiste en
chirurgie interne au CHU de
Tlemcen, qui a pu diagnostiquer le problème et éviter le
transfert de la patiente à Tlemcen.
Selon le même professeur,
cette technique évite souvent
les transferts des malades qui
en souffrent moralement et
matériellement, a souligné le
professeur en réitérant la disposition du CHU de Tlemcen à
promouvoir la coopération
bilatérale, selon un programme
permettant de suivre à distance
les malades présentant des cas
complexes.
Il est attendu que 9 spécialistes
du CHU de Tlemcen fassent le
déplacement à la commune de
Brezina afin d’y assurer des
consultations, durant toute la
journée, pour de nombreux de
malades.
Cette convention de jumelage
avait déjà permis d’accueillir
plusieurs missions médicales
du CHU de Tlemcen pour
effectuer des consultations à de
nombreux patients de la
wilaya, en plus d’opérations
chirurgicales dans plusieurs
spécialités non assurées au
niveau local, a-t-on indiqué.
Cette opération revêt une grande importance, dans le sens ou
elle permet, en plus des télédiagnostics, la formation de
praticiens de l’établissement
hospitalier Mohamed Boudiaf
d’El-Bayadh, a-t-on souligné à
la DSP.
10
SANTÉ
SELON L’ONU
La mortalité maternelle mondiale
a diminué de 44% depuis 1990
La mortalité maternelle mondiale a diminué de 44% depuis 1990, selon un nouveau rapport publié jeudi par
les agences de l’ONU dans le journal médical The Lancet.
e rapport, baptisé «Tendances de la mortalité maternelle : de 1990 à 2015», a été
rédigé en collaboration par l’OMS,
l’UNICEF, le FNUAP, le groupe de la Banque
mondiale et la Division de la population de
l’ONU.
Le nombre de décès maternels dans le monde a
baissé de près de 532.000 en 1990 à environ
303.000 cette année, indique le rapport, dernier
d’une série qui a évalué les progrès atteints
L
dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour
le développement (OMD). Cela représente un
taux de mortalité maternelle globale approximatif de 216 décès maternels pour 100.000
naissances vivantes, comparé à 385 en 1990.
La mortalité maternelle se définit par la mort
d’une femme durant sa grossesse, son accouchement, ou les 6 semaines après l’accouchement. «Ces dernières 25 années, le risque
qu’une femme décède de causes liées à la gros-
sesse a presque diminué de moitié. C’est un
réel progrès, bien que cela ne soit pas assez.
Nous savons que nous pouvons virtuellement
mettre fin à ces morts d’ici 2030 et c’est ce à
quoi nous sommes engagés», a déclaré Flavia
Bustreo, sous-directrice générale de l’OMS.
Le rapport souligne qu’assurer l’accès à des
services de santé de haute qualité lors de la
grossesse et de l’accouchement aide à sauver
des vies.
La mortalité maternelle chute
de presque la moitié en 25 ans
LA MORTALITÉ maternelle dans le monde a
presque chuté de moitié en 25 ans, a annoncé
l’OMS, déplorant néanmoins que presque la
totalité des décès soit enregistrée dans les
pays en développement.
«A la fin de 2015 la mortalité maternelle globale aura chuté de 44 % par rapport au niveau
de 1990», a déclaré le Dr Lale Say, coordinatrice du département Santé génésique et
recherche à l’OMS.
«C’est un énorme progrès mais les progrès
sont inégaux» de par le monde, avec 99% des
décès enregistrés dans les pays en développement, a-t-elle ajouté lors d’une conférence de
presse.
Améliorer la santé maternelle était l’un des
huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés par la communauté
internationale en 2000.
Dans le cadre du cinquième objectif, les pays
s’étaient engagés à réduire de trois quarts la
mortalité maternelle entre 1990 et 2015.
Selon cette étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet en 2015, 303.000
femmes sont décédées par suite de complications survenues pendant ou après la grossesse, ou l’accouchement, ou encore jusqu’à six
semaines après l’accouchement.
Le ratio global de mortalité maternelle est
actuellement de 216 pour 100.000 naissances,
contre 385 pour 100.000 naissances en 1990.
Les complications au cours de la grossesse ou
de l’accouchement sont la principale cause de
décès chez les adolescentes dans la plupart
des pays en développement.
Seuls neuf pays (le Bhoutan, Cap-Vert, Cambodge, Iran, Laos, Maldives, Mongole,
Rwanda et Timor oriental) sont parvenus à
l’objectif fixé par l’ONU. Trente neuf autres
pays ont enregistré des «progrès significa-
tifs», a souligné Mme Say.
La région d’Asie de l’Est a enregistré les plus
fortes avancées, avec une réduction de 72 %
de la mortalité maternelle entre 1990 et 2015.
L’Afrique subsaharienne reste la région la
plus touchée, avec 66% des cas (deux décès
sur trois), selon Mme Say.
Malgré tout, la situation dans cette région
s’est quand même améliorée, le ratio de mortalité maternelle ayant reculé ces 25 dernières
années de 987 décès de femmes pour 100.000
naissances à 546 décès pour 100.000 naissances, soit une baisse de 45 %.
Dans les pays développés, la mortalité maternelle a quant à elle reculé de 48%.
Mais il reste encore beaucoup à faire pour
atteindre le nouvel objectif fixé en septembre
dernier par l’ONU pour 2030: atteindre un
ratio de moins de 70 décès de femmes pour
100.000 naissances.
Réouverture de la maternité du CHU de Constantine
durant «la 2ème quinzaine de décembre prochain»
LA MATERNITÉ du centre hospitalo-universitaire (CHU)
de Constantine pourra recevoir à nouveau les parturientes
à partir de la «seconde quinzaine de décembre prochain»,
avons-nous appris auprès du responsable de la communication de cet établissement, Aziz Kaâbouche. Une enveloppe supplémentaire de 400 millions de DA vient d’être
mobilisée, selon ce responsable, pour parachever la réhabilitation du service gynéco-obstétrique de cette maternité. Une structure, rappelle-t-on, dont le ministre de la
Santé, Abdelmalek Boudiaf, avait ordonné la fermeture en
juillet dernier en raison de son état de délabrement et des
mauvaises conditions de prise en charge des patientes. M.
Kaâbouche a précisé que l’enveloppe supplémentaire
allouée par la tutelle permettra de financer, notamment,
l’acquisition de différents équipements nécessaires à son
bon fonctionnement. Ce responsable a également fait état,
par ailleurs, de la remise à neuf du service d’ophtalmologie y compris le bloc opératoire qui en relève.
Il a ajouté, à ce propos, qu’une seconde maître-assistante
et une équipe de paramédicaux spécialisés en ophtalmologie viennent d’être affectées à ce service, de nouveau opérationnel.
S’agissant du service orthopédie du CHU, objet d’une
importante opération d’extension, le même responsable a
fait savoir qu’un équipement de haute technologie va
incessamment y être affecté, ainsi qu’au service d’anatomie pathologique.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
11
ARTS & CULTURE
L’ARTISTE MOUNIR BENNIKOUS EXPOSE SES ŒUVRES À L’ESPACE ESPAGNA
La finesse du trait et le
raffinement de la couleur
Commencée ce jeudi
12 novembre à l’espace
Espagna de l’ambassade
d’Espagne, l’exposition
Richesses et talents d’Algérie
se poursuivra pendant dix
jours, jusqu’au 22 de ce mois.
Cet événement artistique et
culturel est une initiative de
Mme Farida Babaamer-Hadj
Aïssa, responsable de l’agence
de voyage et de tourisme de
Ghardaïa et d’Alger.
ette exposition présente de
magnifiques œuvres de nos
artistes et artisans, venus d’Alger
et de l’intérieur du pays, dans le tapis, la
céramique, la peinture sur bois, le vêtement traditionnel et de cérémonie.
Ici se dévoilent les éléments précieux de
la richesse et de la diversité de notre patrimoine, mis en lumière par d’habiles
acteurs de ces arts ancestraux. Le tapis de
Ghardaïa, entre autres, est ici largement
représenté. Il est, depuis des générations,
le témoin immortel du génie créatif des
mains féminines de Ghardaïa. Mahfoud
Benslimane représente dans cet Espace
espagna les œuvres superbes de ces tisseuses du tapis de Ghardaïa. Un grand
moment dans cette exposition se vit avec
les peintures de l’artiste Mounir Bennikous. Ce qui frappe le visiteur à la première vue, c’est la finesse du trait et le raffinement subtil de la couleur. La spécialité de
Mounir Bennikous consiste à exercer ses
hauts talent d’artiste peintre sur le bois. Il
joint l’utile à l’agréable en mettant en
usage ses belles et magnifiques compé-
C
CONCERT
Le groupe Rumbamazigha d’Espagne en
concert. Vendredi 20 novembre. 19h.
Centre culturel Aïssa-Messaoudi de la
Radio Algérienne, Alger. Invitations disponibles à l’Institut Cervantès d´Alger.
MINIATURE
Exposition Tolérance apprivoisée de miniatures et d’enluminures de Hachemi Ameur.
Dar Abdellatif, Alger, jusqu’au vendredi 20
novembre.
PHOTO
6e Festival national de la photographie
d’art. Musée d’arts modernes d’Alger, jusqu’au vendredi 20 novembre. Avec des
photographes de Constantine: Djihane
Benmaghsoula, Hamza Filali, Skander
Benmohamed, Sihem Satouh, Sihem Salhi,
Khaled Sahour, Abdelkrim Alloui, Samia
Filali, Mohamed Amine Medjoudj, Chawki
Bouldroua, Djamel Ghazel.
tences artistiques sur des objets qui meublent l’intérieur d’une maison, à l’image
de miroirs, de tables basses, de paravents,
de tableaux, de coffres de différentes
dimensions. On admire la haute finesse
des lignes que Mounir Bennikous trace
avec d’infinis détails sur la surface plane
du bois et on reste agréablement stupéfait
par la douceur et l’attirance de la couleur.
Mounir Bennikous est maître dans cette
voie, par des créations personnalisées et
originales dans le bleu profond et les
fines nuances du rouge. Jamais ces couleurs n’ont atteint un tel degré d’attirance.
Les personnalités qui ont visité son exposition ne tarissent pas d’éloges. Pour ses
belles performances, il ne faut que féliciter ce talentueux artiste peintre qui fournit
de grands efforts étant donné son handicap
de mal-entendant. Même sa vue a baissé
suite aux longues heures passées dans la
création des infimes détails de ses œuvres.
De plus, Mounir Bennikous, pour les
belles qualités de la forme de ses œuvres,
n’hésite pas à acheter des matériaux de
premier choix pour sa peinture et ses supports en bois. Ces acquisitions coûtent
cher à ce fils de l’illustre et regretté Abdelkader Bennikous, valeureux moudjahid et
ex-secrétaire général de l’Union générale
des travailleurs algériens. Cependant,
Mounir tient et veille scrupuleusement à
la perfection de ses œuvres artistiques.
Pour mieux exercer son art, il ne lui
manque qu’un local. Son vœu le plus cher,
est l’acquisition d’un espace personnel où
il pourra s’épanouir. Aussi lance-t-il un
appel pressant aux autorités culturelles, de
la commune ou de la wilaya, pour accéder
à ce vœu. Ce soutien et cet accompagnement à Mounir Bennikous ne peuvent que
contribuer pleinement au développement
de l’art et de la culture sous toutes ses
formes.
Kamel Cheriti
GÉNÉRALE DE MASSINISSA ET SOPHONISBE
L’amour de la Numidie
PRÉSENTÉE dans la soirée de ce vendredi 13 novembre sur les planches du
Théâtre régional de Constantine, la
pièce Massinissa et Sophonisbe du
Théâtre régional de Tizi-Ouzou sera
chaleureusement accueillie par un
public ému et admiratif.
Mise en scène par Hamida Ait El Hadj
d’après un texte de Naima Hassas,
adaptée pour les planches par Noureddine Ait Slimane, la pièce, présentée
en présence des ministres de la Culture et de la Jeunesse et des sports,
Azzedine Mihoubi et El Hadi Ouled
Ali, traite de la vie de Massinissa, le
roi numide et son objectif suprême, unifier
la Numidie. La première scène de cette
œuvre interprétée en tamazight s’ouvre sur
le palais de Carthage où la belle princesse
Sophonisbe, campée par Telilli Salhi, éprise
d’art et de culture, apprend à son amie Massiva (Farida Saber) la danse de Carthage.
La conversation entre les deux femmes
tourne autour de la guerre qui oppose les
Carthaginois aux troupes de Massinissa et
la princesse, avouant ses craintes de voir
son mari, le roi Syphax, tué par Massinissa,
décide d’écrire à ce dernier pour lui demander d’épargner son époux. Massinissa, dont
le rôle est magistralement interprété par
Noureddine Ali Hamdane finit par vaincre
Syphax (campé par Makhlouf Aoudia) qui
se voit capturé par les Romains, alliés temporaires du roi numide. Devant Sophonisbe, Massinissa, avouant que son grand rêve
SORTIR
est d’unifier la Numidie, jure à la princesse
qu’il n’a pas tué Syphax et lui explique
qu’il ne voudrait pas que l’Histoire retienne
que Massinissa a éliminé son frère. Il lui
propose également de l’épouser pour
échapper aux Romains et les deux jurent de
rester fidèles à la Numidie. Animé par un
sens politique aigu, fin stratège, patriote,
passionné de Sophonisbe mais surtout de la
Grande Numidie, Massinissa multiplie les
manœuvres, planifie et tente de contrecarrer
les ambitions romaines. De scène en scène,
servis par une musique captivante signée
Djafar Ait Menguellet, les acteurs se donnent la réplique. Les stratégies et les intérêts numides et romains s’imbriquent et
s’entremêlent, chaque partie tentant de tirer
son épingle du jeu. Le rideau tombe lorsque
Sophonisbe préfère se donner la mort plutôt
que de tomber entre les mains de ses enne-
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
mis romains. Abattu, Massinissa
jure de venger sa bien-aimée et jure
que l’Afrique ne sera que pour les
Africains. Les six comédiens qui
ont interprété cette pièce ont réussi
à capter l’attention des spectateurs
dès la première scène, et traduit sur
les planches l’intensité dramatique
et émotionnelle de l’œuvre. Après
le spectacle, le metteur en scène a
fait part à l’APS de son bonheur
d’avoir « joué la pièce Massinissa à
Cirta ». Hamida Ait El Hadj a ajouté que la pièce Massinissa et
Sophonisbe entend mettre en
avant la dimension humaine du personnage
de Massinissa et son amour pour ses terres.
Au sortir du TRC, le ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi, félicitant la troupe du
TR Tizi-Ouzou pour la qualité de la pièce, a
déclaré qu’il était important que « des symboles de l’Histoire de l’Algérie soient ainsi
ressuscités ». Il a estimé que la pièce Massinissa et Sophonisbe est « un acquis pour
Constantine, l’antique Cirta ayant restitué
son roi Massinissa dans sa langue amazighe ». Inscrite dans le cadre du programme
du département Théâtre de la manifestation
Constantine, capitale 2015 de la culture
arabe, cette pièce dont la scénographie est
signée Mourad Bouchher sera présentée,
dans les jours qui viennent dans plusieurs
wilayas.
APS
ROCK
Ciné-Jam spécial rock et résistance pour
célébrer le 26e anniversaire de la chute du
mur de Berlin. Samedi 21 novembre.
14h30. Musée national des beaux-arts
d’Alger. Projection du documentaire Rock
behind the Wall ; Musique avec une jamsession : une dizaine de titres allemands et
anglais et présentation de chaque morceau.
ARTISANAT
Expo-vente Richesses et talents d’Algérie,
jusqu’au au dimanche 22 novembre. Espace España de l’ambassade d’Espagne,
Alger. Tissage de tapis de Ghardaïa, panchos et vestes de Touggourt, céramiques de
la famille des Boumehdi, sculptures et
peintures sur bois, tableaux de peinture,
châles brodés, patchwork.
DIB
L’Espace La Baignoire à Alger accueille
L’ère sauvage jusqu’au samedi 28
novembre autour du commissaire Mourad
Krinah. Exposition collective autour de
l’œuvre de Mohamed Dib. Des œuvres
créées et présentées lors de la Résidence
des Rencontres Dibiennes avec l’association La Grande Maison. Un univers unissant la littérature aux arts visuels avec
Hicham Belhamiti, Maya Benchikh El
Fegoun, Adel Bentounsi, Houari Bouchenak, Mehdi Djelil, Fethi Hadj Kacem.
PEINTURE
Exposition Purification de l’artiste peintre
Karim Sergoua. Galerie Sirius. Telemly,
Alger.
OPEN
Exposition collective Open. Nouvel Espace
d’art contemporain. El Achour à Alger, jusqu’à la mi-décembre. Avec Hicham Belhamiti, Maya Ouarda Ben Chikh el Fegoun,
Mehdi Bardi Djelil, Mourad Krinah, Hind
Oufriha, Hocine Zaourar, Adlene Samet,
Zoubir Hellal.
AUTOMNE
8e Salon d’automne, jusqu’au samedi 16
janvier. Galerie Baya du Palais de la Culture Moufdi-Zakaria, Alger.
NATURE
Exposition des fleuves, des climats et des
hommes. Façades de l’Institut français
d’Alger. Du jeudi 1er octobre au jeudi 31
mars. Les grands fleuves, par les ressources
qu’ils apportent et les moyens de transport
qu’ils représentent, sont essentiels au développement. Quel est l’impact exact du climat, en particulier du changement climatique, sur ces grands bassins fluviaux ?
Cette exposition répondra à cette question
en s’appuyant sur les résultats de programmes de recherche scientifique associés
sur quatre grands fleuves : l’Amazone, le
Niger, le Mékong et le Rhône.
FINALE DU
CHAMPIONNAT
ARABE DES CLUBS :
GS Pétroliers - ES Sahel
(62-74)
L’ES Sahel prive le GSP
de son premier sacre
international.
CRUELLE désillusion pour le GS Pétroliers qui a échoué ce samedi en finale
du championnat arabe des clubs à
Dubai face à l’E Sahel de Tunisie sur
le score de (62-74). Le GS Pétroliers a
terminé à la 2e place du championnat
arabe des clubs Champions de basketball messieurs, après sa défaite en finale
face à son homologue tunisien de l’ES
Sahel (62-74), samedi à Dubai. Loin
d’avoir démérité, les poulains de Faïd
Billal ont tout simplement payé cash les
efforts fournis la veille contre cette formation du Djeich El Qatari qu’ils
avaient battue sur le fil du rasoir au
bout d’un suspens-exceptionnel. Les
Pétroliers ambitieux de remporter leur
premier titre international sont malheureusement tombés sur une formation
tunisienne mieux en jambes. Ces derniers n’ont pas eu du mal d’ailleurs à
prendre à leur compte les débats de la
rencontre devant une défense des Pétroliers maladroite dans la récupération
sous le cerceau et un peu trop fébrile
au marquage . Et c’est fort logiquement
que les Sahéliens remportèrent le 1er
quart de temps (22-10). Malgré les correctifs apportés par le coach Faïd en
optant pour une défense de zone et
repartir sur des contres express, le GSP
rejoindra les vestiaires pour la pausecitron avec un avantage au score pour
les Tunisiens (41-39). Dans le 3e quart,
le cinq majeur de l’ESS repartira de
plus belle pour porter l’écart jusqu’à 11
d’écart (50-39), avant de voir les Pétroliers revenir encore une fois au score
(58-55). Dans le dernier quart, les
joueurs de l’ES Sahel, en réussite dans
les tirs extérieurs, ont tout de suite pris
un écart confortable pour conclure la
finale à leur avantage sur le score de 74
à 62 et s’adjuger le trophée. Une défaite et des regrets pour les Pétroliers qui
ont quand même fait honneur au basket
algérien jusqu’au bout. En match de
classement pour la 3e place, le club
qatari Al Jaïsh s’est imposé face à l’US
Monastir sur le score de 95-86. L’international algérien du GS Pétroliers,
Mohamed Harrat, a été élu meilleur
joueur du tournoi. La meilleure performance algérienne au championnat arabe
des clubs champions a été réalisée par
l’ECT d’Alger (ex-DNC) qui a remporté le trophée en 1989.
S. S.
FESTIVAL RÉGIONAL
DES MAÎTRES DE
MATREG
Une centaine de
participants à Relizane
UNE CENTAINE de participants ont pris
part au festival régional de maîtres du
matreg, samedi au complexe sportif de
proximité de la nouvelle-ville Benadda
Benaouda (Relizane). Organisée par la
ligue de wilaya de jeux et sports traditionnels en collaboration avec la Direction de la jeunesse et des sports, cette
manifestation a regroupé des représentants de ce sport traditionnel des
wilayas de Tiaret, Mascara, Chlef et
Relizane. Le matreg est un sport traditionnel adopté par la Fédération algérienne des jeux et sports traditionnels en
1994 et géré par 15 ligues auxquelles
sont affiliées 64 associations et plus de
3.400 pratiquants, a-t-on indiqué.
12
MULTISPORTS
TOURNOI INTERNATIONAL DE HANDBALL «SARAH BABAHOUN»
Le GS Pétroliers remporte
l’édition 2015
La 24e édition du tournoi international de handball à la mémoire de Sarah Babahoun a pris fin
samedi en début de soirée avec le couronnement de la formation du GS Pétroliers qui a pris le
meilleur sur le sept tunisien des moins de 20 ans sur le score de 24 à 15 au terme d’une très belle
finale à laquelle a assisté un nombreux public du côté de la dalle Hachemi Hantaz d’Aïn Turck.
insi, les coéquipières de Sarah Bennabi
ont remporté toutes leurs rencontres
depuis le début de ce tournoi excellemment organisé par la Ligue régionale d’Oran avec
la collaboration de la
Direction de la jeunesse
et des sports de la ville
d’Oran. Il faut dire aussi
que cet événement a été
marqué par la présence
d’un nombreux public
et c’est comprendre par
là que la ville d’Aïn
Turck est passionnée de
ce sport. La plupart des
matches ont été suivis
par un public connaisseur et sportif. Pour
revenir à la finale de
cette édition 2015, on
dira tout simplement
qu’elle était plaisante à
suivre même si les
Pétrolières avaient débuté tambour battant
menant 5 à 1 d’entrée grâce à un travail offensif
bien orchestré par Izem et la Norvégienne Ylva
Baardseng et ponctué par de jolis buts signés
Benhamadi. En face, les Tunisiennes tentaient
tant bien que mal de revenir au tableau d’affichage par l’entremise de Chayma Jouini (élue
meilleure buteuse du tournoi) mais la défense du
GS Pétroliers paraissait infranchissable d’autant
que la gardienne Samia Sahabi était en excellente
forme. Cette dernière, élue meilleure joueuse de
cette finale, a annihilé plusieurs tentatives tunisiennes et a carrément empêché les filles du
coach Riadh Sanaa de recoller au score.
D’ailleurs, Sahabi sera celle qui provoquera des
contre-attaques grâce à ses multiples arrêts. Des
contre-attaques bien réussies par Senouci qui ne
donnent aucune chance à l’infortunée gardienne
A
DÉCLARATIONS
Izem Lamia (capitaine du
GSP et meilleure joueuse du
tournoi) : «C’est un excellent
tournoi qui vient à un moment
où toutes les athlètes ont besoin
de compétition. Je remercie les
organisateurs d’avoir pensé à
nous mais aussi à faire
«revivre» ce tournoi à la
mémoire de Sarah Babahoun.
tunisienne Rezki Rokia. Aussi, on a remarqué
l’excellent travail défensif du GS Pétroliers qui a
récupéré beaucoup de balles. Les substitutions
opérées par le coach du GSP, Nabil Bouzidi, ont
payé notamment
par l’incorporation en attaque
d’Ylva Baardseng qui, en inscrivant trois buts,
a soulevé le hola
dans les gradins
tellement que ses
buts étaient spectaculaires
et
acquis grâce à un
travail collectif
auquel ont pris
part la majorité
des joueuses du
GSP. Avec une
avance considérable à la pause
(14-5 au profit des Pétrolières), le GSP allait
gérer la seconde manche de la partie pour asseoir
une prééminence dans le jeu. Ces dernières ne
seront guère inquiétées même si quelque part, les
Tunisiennes par l’entremise de Jouini ou encore
Aya Abdallah ont fait montre d’une très bonne
cohésion dans le jeu , ce qui fera dire aux spécialistes présents que c’est une équipe d’avenir.
Cette finale a été rehaussée par la présence de M.
Badredine Gharbi, Directeur de la jeunesse et des
sports d’Oran, de M. Brahim Bounader, président
de la Ligue régionale d’Oran de handball et des
autorités locales. Une soirée musicale a été organisée à l’hôtel Eden, lieu d’hébergement de toutes
les délégations pour clore en apothéose cet événement.
Said Lacète
Les organisateurs ont été au top
en ce qui concerne l’organisation. Nous avons pris au sérieux
toutes nos rencontres et je crois
que nous avons bien joué pour
terminer en apothéose».
Riadh Sanaa (coach de la
Tunisie) : «Oui, je crois que
c’était une très belle finale et la
victoire finale du GSP ne
souffre d’aucune contestation.
C’est une excellente équipe qui
mérite le sacre final. Mon équipe est très jeune comme vous
avez pu le constater mais je
retiens aussi l’excellente organisation et merci à nos frères
algériens pour l’invitation car
c’est un plaisir de venir ici en
Algérie et visiter cette belle
ville d’Oran.»
Propos recueillis par
Said Lacète
Résultats complets de cette 25e
édition
Constitution des poules
Groupe A
GS Pétroliers
Sélection oranaise
EN U20
Tunisie U20
Groupe B
HBC El Biar
Sélection Alger
Sélection Est
Egypte U20
Tous les résultats
1re journée
Groupe A
GSP 29 - Sélection Oran 15
EN U20 24 - Tunisie 36
Groupe B
Sélection Alger 22- HBCEB 28
Egypte 34 - Sélection Est 29
2e journée
Groupe A
GSP 27 -Tunisie 24
EN U20 23 - Sélection Oran 25
Groupe B
HBCEB 29 - Egypte 25
Sélection Est 14- Sélection
Alger 29
3e journée
Groupe A
Sélection Oran 17- Tunisie 21
GSP 41 - EN U 20 22
Groupe B
HBCEB 31 - Sélection Est 12
Egypte 35 - Sélection Alger 23
Demi-finales
HBCEB 23 Tunisie 26
GSP 24 Egypte 18
3e et 4e places
HBCEB 25 - Egypte 24
Finale
GS Pétroliers 24 - Tunisie 15
Classement final
1- GS Pétroliers
2- Tunisie
3- HBC El Biar
4- Egypte
5- Sélection Oran
6- Sélection Alger
7- EN U 20
8- Sélection Est
BASKET-BALL / SUPERDIVISION A (4E JOURNÉE) :
Le RC Constantine, le PS El Eulma
et l’OMS Miliana se révoltent enfin
EN L’ABSENCE du champion en titre sortant, le GS Pétroliers grand favori à sa
propre succession cette année encore,
c’est l’US Sétif qui a mis à profit cette
journée pour prendre en solo la tête du
classement en attendant la mise à jour du
calendrier. Les Sétifiens n’ont pas fait
dans la dentelle pour réussir la passe de
quatre aux dépens de l’O Batna, se contentant seulement de limiter les dégâts. Mais
ce qui a marqué cette étape est ce sursaut
d’orgueil groupé des mal classés, le RC
Constantine, le PS El Eulma et l’OMS
Miliana. Ce dernier s’offre la palme du
jour pour sa victoire à la NBA après prolongations contre une équipe pourtant qui
partait avec les faveurs des pronostics sur
le papier, le NB Staouèli dont c’est la première défaite. Le PS El Eulma a signé
pour sa part son premier succès aux
dépens de l’USM Blida. Le RC Constantine est lui aussi sorti de sa léthargie en
enregistrant enfin une première victoire à
Skikda ou rien ne va plus pour l’ABS.
Rien ne va plus aussi pour le WA Boufarik
défait encore une fois sur son parquet par
le CRBD Beida cette fois ci. C’est le cas
de le dire également pour le nouveau
promu le COBB Oran corrigé chez lui et
devancé par une équipe de l’IRBB Arréridj bien parti pour déjouer quelques
cartes cette saison.
S. S.
RÉSULTATS :
US Sétif - O. Batna 69-54
AB Skikda - RC Constantine 73-84
WA Boufarik - CRB Dar Beida 69-77
COBB Oran - IRBB Arréridj 51-76
OMS Miliana - NB Staoueli 100-88 (A.P)
PS El-Eulma - USM Blida 91-72
GS Pétroliers - NA Hussein-Dey reporté
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
MULTISPORTS
ALGÉRIE -TANZANIE (ACT 2):
13
Tchaker attend ses artistes
«Brahimi et Boudebouz»
En réagissant très vite à une
déroute qui commençait à
prendre forme et que personne
n’avait imaginé un instant
devant une sélection classée au
135e rang, les Verts ont
montré qu’ils avaient du
caractère et que le groupe était
apte à tout moment à relever le
défi.
es Fennecs qui s’attendaient à une
mission très difficile à Dar EsSalam face à la Tanzanie pour le
compte du match aller des éliminatoires de
la Coupe du Monde 2018, ne s’attendaient
guère à être secoués de la sorte. Il a fallu un
bon coaching de Christian Gourcuff,
comme l’a si bien reconnu le boss Mohamed Raouraoua après le match, pour que
les Verts retrouvent leurs marques sur une
pelouse peu praticable et daignent enfin
réagir aux assauts incessants de ce diable
de Samata et Ulimwengu. Ces deux-là ont
vraiment donné le tournis à la défense algérienne et il faudrait rester vigilant avec eux
voire les surveiller comme du lait sur le feu
à Blida jusqu’ à la dernière minute. Au-delà
du résultat plutôt rassurant avant le match
retour à Blida demain, cette réaction des
joueurs qui n’ont pas tardé à reprendre
confiance et ce malgré une nette domination des Tanzaniens et ont su aussi mettre
L
au placard des oubliettes et cette pression
terrible qui reposait sur eux surtout après
les critiques ramassées au lendemain de la
défaite contre la Guinée et la victoire étriquée et peu convaincante contre le Sénégal
au stade du 05-Juillet à Alger le mois dernier. De l’avis de tous les spécialistes, ElKheddra a produit sa plus mauvaise rencontre samedi à Dar Es Salem. N’eut été la
baraka et le brio du gardien de but M’bolhi,
la note aurait été plus salée, pour les Fennecs dévorés en première mi-temps par les
Taifas et surtout malmenés sur toute la surface du terrain. Dans la défense Algérienne
Samedi, le coach se doit de trouver la
meilleur solution pour composer sa paire
centrale ou Mandi à cour physiquement et
Medjani trop long dans ses interventions
n’inspira pas confiance. Juste devant l tour
centrale des Verts Taïder et Guedioura,
n’ont pas remplis convenablement leur mission de couverture et de récupération. Le
second manquait visiblement de temps de
jeu. Devant la sélection nationale a visiblement souffert de l’absence d’un véritable patron qui sait garder le ballon et
accélérer quand il le faut comme le fait si
bien Brahimi. L’ombre de Feghouli sur le
flanc droit du milieu de terrain algérien a
plané même si Ryad Mahrez a tenté le
diable et réussit quand même à mettre Slimani sur orbite pour remettre les pendules à
l’heure. Malgré son abattage et sa vision de
jeu comme il l’a si bien réussi sur le premier but en servant Slimani une balle sur
un plateau d’argent, Mesloub aura été l’une
des rares satisfactions dans cette partie du
terrain. Bentaleb incorporé en seconde mitemps à la place du maillon faible de l’équipe Belfodil , a montre qu’il restait une pièce
maîtresse dans l’échiquier de Gourcuff.
Les Verts ont souffert d’une pelouse mal
entretenue, des conditions climatiques de la
supériorité ce jour là de l’adversaire et surtout de l’absence manifeste de cohésion
dans le jeu. Et là, on ne peut pas nier que les
absences de Brahimi, Feghouli et Soudani
ont pesé lourd sur le jeu de la sélection. Que
Dieu fasse que les deux premiers cités et
Boudebouz soient au rendez-vous demain à
Blida pour faire le job au grand bonheur de
tout un public qui sera derrière eux pour
faire tonner de nouveau les « one, two, tree
viva l’Algérie ». La sélection algérienne de
football qui a regagné Alger dimanche tôt
dans la matinée, a effectué dans l’ aprèsmidi une séance d’entraînement au centre
technique national de Sidi Moussa en vue
de la seconde manche prévue mardi au
stade Mustapha-Tchaker de Blida (19h15).
Le coach Christian Gourcuff devrait normalement compter sur les services de Brahimi, Boudebouz et Mesbah qui ont repris
du service avec leurs camarades à Sidi
Moussa . Une autre séance est prévue ce
matin au stade de Blida. Le match retour
sera dirigé par l’arbitre camerounais
Alioum Néant qui sera assisté de ses compatriotes Menkouande Evarist et Noupue
Nguegoue.
COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS U-23 / ALGÉRIE (PRÉPARATION) :
Les Verts à l’épreuve de la
Tunisie, Chita à la rescousse
LA SÉLECTION algérienne de football des
moins de 23 (U-23) va se mesurer lundi à
son homologue tunisienne en match amical préparatoire prévu au stade d’El-Menzah à Tunis (13h00), en vue de la Coupe
d’Afrique des nations de la catégorie prévue au Sénégal du 28 novembre au 12
décembre prochains. Il s’agit du dernier
test pour les Verts avant leur départ pour le
Sénégal prévu le 25 novembre. Les
joueurs du sélectionneur suisse PierreAndré Schürmann ont disputé jeudi dernier un premier match amical face au CR
Belouizdad (Ligue 1/Algérie) soldé par
une défaite 2-1.
Le milieu de terrain du MC Alger (Ligue
1) Oussama Chita qui ne figurait pas dans
la liste des 23 joueurs dévoilée le 6
novembre par Schürmann a été rappelé en
prévision du match face à la Tunisie. Chita
qui souffrait des adducteurs, a reçu des
soins au centre d’Aspetar à Doha au Qatar.
La bonne nouvelle du retour de Chita
intervient au moment où le groupe est
amoindri par l’absence de plusieurs
joueurs pour diverses blessures, à dix
jours du départ des Verts pour le Sénégal.
Les deux joueurs de l’USM Alger, Ayoub
Abdellaoui et Zineddine Ferhat, viennent
en effet rallonger la liste des blessés.
Outre ces deux éléments, l’attaquant Oussama Darfalou (USM Alger), blessé
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
aux adducteurs, se trouve actuellement à
Doha pour des soins au moment ou sa présence au Sénégal est loin d’être acquise,
idem pour Benkablia (ASM Oran) et Benchaâ (MC Oran), blessés. Au premier tour
de la CAN-2015, qualificative aux Jeux
olympiques JO-2016 de Rio de Janeiro,
l’Algérie évoluera dans le groupe B avec
l’Egypte, le Nigeria, et le Mali. Le groupe
A est constitué du Sénégal (pays hôte), de
la Tunisie, de l’Afrique du Sud et de la
Zambie. Les trois premiers se qualifieront
pour le tournoi olympique de Rio, une
compétition de laquelle l’Algérie est
absente depuis l’édition de 1980 à Moscou.
TOTTENHAM ET WEST
HAM EN COURSE
POUR SLIMANI
(THE SUN)
LES DEUX PENSIONNAIRES de la
Premier League anglaise de football,
Tottenham et West Ham, sont en course
pour s’attacher les services de
l’attaquant international algérien du
Sporting Lisbonne (division 1
portugaise) Islam Slimani, rapporte
l’édition en ligne du tabloïd anglais The
Sun. Les deux formations londoniennes
sont un cran au-dessus par rapport aux
clubs qui convoitent le buteur algérien,
en vue d’un éventuel recrutement en
janvier prochain, précise la même
source. Ayant récemment prolongé son
contrat jusqu’en 2020, Slimani, arrivé
au Portugal en 2013 en provenance du
CR Belouizdad (Ligue 1/Algérie), a
réussi à se mettre en évidence en
devenant une pièce maîtresse du
Sporting dirigé par l’entraîneur Jorge
Jesus. Le club a fixé sa clause
libératoire à 30 millions d’euros. Dans
une récente déclaration à la presse
lusitanienne, le coach du Sporting a
écarté l’idée d’un départ du joueur
algérien cet hiver. «Slimani est
considéré comme l’un des cadors et son
départ de l’équipe n’est pas
envisageable, il fait partie du projet
sportif du Sporting», a-t-il dit. Mais
voilà que l’intérêt grandissant de
Tottenham et West Ham pourrait
changer la donne, notamment dans le
cas où l’un des deux clubs mettrait sur
la table le montant exigé.
EQUIPE ALGÉRIENNE
DES U-20 :
Deux matchs amicaux
face au Soudan les 19 et
23 novembre à Alger (FAF)
LA SÉLECTION algérienne de football
des moins de 20 ans (U-20) disputera
deux matchs amicaux face à son
homologue soudanaise, 19 et 23
novembre courant, en vue des
prochaines échéances. Les deux matchs
se joueront au stade Omar-Hamadi de
Bologhine (Alger) partir de 16h00. En
vue de cette double confrontation, le
coach national Mohamed Mekhazni a
fait appel à 26 joueurs dont un élément
évoluant en France. La FAF avait
désigné Mekhazni à la tête des U-20 en
février dernier, pour composer une
équipe qui sera appelée à entamer en
avril 2016 les éliminatoires
de la Coupe d’Afrique des nations
CAN-2017, considérée comme «un
objectif intermédiaire», selon la même
source. Mekhazni, connu pour son
travail de fond avec les jeunes
catégories, aura le principal objectif de
former des joueurs qui vont intégrer par
la suite l’équipe des U-23 en vue des
jeux olympiques JO-2020 prévus à
Tokyo au Japon.
SLIMANI REJOINT SAIFI
ET MENACE BENSAOULA
L’ATTAQUANT international algérien
Islam Slimani, auteur d’un doublé
samedi à Dar Es Salam face à la
Tanzanie (2-2) en match aller du 2e tour
des éliminatoires du mondial 2018 de
football, a rejoint Rafik Saifi au
classement des buteurs historiques des
Verts avec 18 buts. Slimani n’est
désormais qu’à un but de l’ancien
attaquant du MC Oran et le Havre AC
Tedj Bensaoula qui avait inscrit 19 buts
avec l’équipe nationale en 52 sélections
(1979-1986). Le meilleur buteur de
l’histoire des Verts n’est autre que
Abdelhafid Tasfaout, auteur de 35
réalisations en 86 sélections (19902002)
IL JETTE SES
MEUBLES PAR
LA FENÊTRE ET
SAUTE DU
DEUXIÈME
ÉTAGE
Une dispute conjugale qui finit mal. Il était
17h lorsque les policiers de Tournai, en
Belgique, ont été appelés à la rescousse.
Motif : Un homme a littéralement vidé son
appartement en jetant ses meubles par la
fenêtre de son domicile, situé au deuxième
étage. Fauteuil, appareils de cuisine, vêtements, produits de beauté, ordinateur,
imprimante, tout y est passé raconte Nord
Eclair. La cause de ce grand déballage ?
Une querelle conjugale selon les forces de
l’ordre.
Non content d’avoir balancé ses meubles,
l’homme, qui ne décolère pas, s’est ensuite
« jeté du second étage en s’accrochant au
câble de télédistribution qui s’est décroché
» raconte un voisin. Sur la vidéo de la
scène, filmée par des riverains et diffusée
sur Facebook, on aperçoit les policiers qui,
pris de court, empoignent un matelas balancé par le même individu un peu plus tôt.
Il aura fallu pas moins de deux heures aux
agents de la voirie pour nettoyer les objets
qui jonchaient le sol. L’acrobate, qui n’a été
que légèrement blessé après sa chute, s’en
tire plutôt bien.
14
D’ICI DE LÀ
La Ferrari
Un groupe de jeunes
de Nicolas Cage sauve un bébé et sa mère
mise en vente
des flammes
Il n'y a pas que la Ferrari du footballeur Cristiano Ronaldo qui espère trouver preneur sur eBay. La Ferrari 599
GTB de l'acteur Nicolas Cage vient, en
effet, de débouler également sur le site
de ventes aux enchères américain.
Mais contrairement au bolide de l'attaquant du Real Madrid, explosé par
son propriétaire un soir de match à
Manchester (Royaume-Uni), celui de
Nicolas Cage, mis en vente au prix
de 599.120 dollars, est en parfait état
de marche.
La Revue Automobile, qui a repéré
cette offre, précise que la 599 GTB
constitue un vrai mythe dans l'histoire
de l'automobile. Durant les années de
commercialisation de ce modèle, le
constructeur italien offrait le choix à
ses clients entre une boîte robotisée F1
ou la traditionnelle unité manuelle avec
grille chromée.
C'est cette seconde option qu'avait
d'ailleurs choisi Nicolas Cage, qui avait
également habillé son joujou d'une
teinte Rosso Corsa et d'un moteur V12
de 6 litres et 612 chevaux. Le site spécialisé rappelle enfin que ce genre de
bijou est plus généralement mis en
vente dans de prestigieuses maisons de
vente de collection.
Ils ont sans doute permis d'éviter un
drame. Dimanche en début d'aprèsmidi, alors qu'un violent incendie
ravageait un immeuble de la rue de la
Papeterie à Corbeil-Essonnes, un bébé
et sa mère ont été sauvés des flammes
par un groupe de jeunes du quartier,
rapportent Le Parisien et Buzzfeed.
La scène héroïque a été filmée par un
témoin puis postée sur Instagram. Sur
les images, ont voit une femme coincée sur le balcon de son appartement
au deuxième étage de l’immeuble, qui
lâche son bébé vers un groupe de
jeunes muni d’un drap. Ces derniers le
rattrapent, et incitent alors la
maman à sauter à son tour,
elle enjambe la rambarde, et
se jeter dans le vide. Sa chute
est aussi amortie par le drap
tendu par les jeunes du quartier.
«Sans cette humanité de la
part de nos jeunes, cela
aurait pu être bien pire»
BuzzFeed a interrogé «plusieurs riverains», qui ont
confirmé l’authenticité de la
scène. Une employée de
l’auto-école située au pied
de l’immeuble en flammes
a ainsi raconté au site qu'«il
y a eu un élan de solidarité
formidable». Elle précise
que «deux jeunes du quartier sont rentrés dans l’immeuble pour secourir une
fille de 11 ans qui était
toute seule dans l’appartement dont est parti l’incendie».
Puis, un groupe de
jeunes du quartier, secondé par «le
boulanger et le Monsieur du taxiphone, ont pris un drap et ont
sauvé cette mère et son bébé. Les
pompiers sont ensuite arrivés très
vite, mais sans cette humanité de
la part de nos jeunes, cela aurait
pu être bien pire.»
En effet, sur les 27 occupants du
bâtiment, 24 ont été hospitalisés,
dont onze enfants, précise Le Parisien. Le témoin précise que les
héros du quartier ont été identifiés
et devraient recevoir prochainement une médaille d’honneur de la
ville de Corbeil-Essonnes.
HAPPÉ PAR UNE BROSSE DU LAVE-AUTO,
IL S'EN SORT INDEMNE
LA FRANCE EST LE PREMIER
CONSOMMATEUR DE WHISKY
AU MONDE !
La France est le plus gros consommateur de whisky dans le monde avant le Royaume-Uni et les Etats-Unis avec une consommation de près de 2 litres par personne
en 2013, sachant qu’en moyenne la consommation mondiale du whisky est de 0.86
litres par personnes.
Selon les statistiques, plus de 14 millions de caisses de 9 litres de whisky écossais
ont été vendues en France en 2011 et la consommation n’arrête pas d’augmenter, en
effet, il est prévu qu’entre 2012 et 2016, la consommation du whisky connaîtra une
croissance de 3,35%.
On parie que vous allez avoir du mal à
vous retenir de pouffer (au minimum).
Le mois dernier, alors qu’il nettoyait
l’intérieur du lave-auto dont il est
gérant, Josh Hood a été happé par l’une
des gigantesques brosses. Heureusement, il s’en est sorti sans blessures
graves.
Josh Hodd a raconté à la chaîne de télévision locale WGNO, affiliée de ABC,
qu’il nettoyait l’intérieur du Pitstop Carwash, à Slidell près de la Nouvelle-
Orléans (Louisiane), comme il en a l’habitude, lorsque le tuyau d’arrosage s’est
coincé dans l’une des brosses.
Il a ensuite été lui-même emporté par le
rouleau, tenter de se dépêtrer, accroché
au manche du tuyau d’arrosage.
C’est finalement l’un des employés de
la station de lavage qui l’a aidé à se
sortir du pétrin. Josh Hood n’a pas été
blessé, mais a eu quelques traces
rouges sur les jambes après cette mésaventure.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
15
TÉCH JI
La montre connectée se libère enfin
du smartphone
L'une des critiques les plus récurrentes adressées aux montres connectées de la génération actuelle, que ce soit celle d'Apple
ou celles tournant sous Android Wear de Google, est que sans connexion à un téléphone elles ne sont guère mieux qu'un
lecteur MP3 capable de donner l'heure. Mais la donne serait sur le point de changer.
G
râce à la toute dernière mise à jour
d'exploitation
système
du
Android Wear, les smartwatches
deviendront compatibles avec les
connexions cellulaires via le réseau
LTE/4G pour que de nombreuses applis
fonctionnent avec ou sans smartphone,
pour par exemple passer des appels ou
recevoir des messages directement de son
poignet.
Comme l'explique le directeur produit
d'Android Wear, Peter Ludwig: "Plus
besoin de se soucier du Bluetooth ou du
Wi-Fi - votre montre va automatiquement
passer sur la connexion cellulaire lorsque
vous êtes hors de portée."
La première gamme d'appareils qui
embarqueront cette fonctionnalité dès sa
commercialisation sont les dernières
montres LG Watch Urbane, annoncées
cette semaine, elles arriveront en magasines d'ici fin novembre.
Malheureusement, cette nouvelle fonction
nécessite le passage à ce nouveau matériel
et à la connectivité LTE, elle ne sera donc
pas proposée sur les montres Android
existantes, pas même sur la toute nouvelle
montre connectée TAG Heuer Connected,
la première montre de luxe sous Android
fabriquée en Suisse et vendue 1.500$.
Commercialisée officiellement cette
semaine, cette montre qui visait à concurrencer l'Apple Watch en termes de qualité
et de style, est désormais moins intéressante que l'Urbane, conçue par un fabricant plus connu pour ses télés et ses
smartphones. Mais qu'une smartwatch
coûte
150$ ou 1.500$, elle représente toujours
un pari technologique, ces appareils vontils s'imposer à terme ou sont-ils condamnés à faire pschitt?
"La catégories des wearables n'en est qu'à
ses débuts et nous prévoyons de continuer
à introduire de supers appareils pour plaire à un public très divers", a expliqué Juno
Cho, PDG d'LG Electronics Mobile Communications Company.
L'obsolescence induite par les objets qui
Cristiano Ronaldo nouvel
ambassadeur SFR
LE GROUPE ALTICE annonce
la signature d'un grand nom du
football, Cristiano Ronaldo, afin
de représenter ses différentes
marques dans le monde. Pour la
France, l'attaquant vedette du
Real Madrid et de la sélection
portugaise représentera SFR.
Le footballeur représentera l'ensemble des marques du groupe
dans le monde. Il sera ainsi au
coeur de campagnes publici-
taires prochainement lancées en
France et au Portugal, mais aussi
en Belgique, au Luxembourg, en
Suisse, en Israël, en République
dominicaine et aux États-Unis.
Afin de justifier ce partenariat,
Altice explique la vitesse et la
puissance de Cristiano Ronaldo
illustrent parfaitement le très
haut débit (fibre et 4G) proposé
aujourd'hui par SFR à ses abonnés.
Facebook lance une application qui
alerte des événements d'actualité
FACEBOOK a lancé mercredi une
nouvelle application permettant à
ses utilisateurs de se tenir au courant
de l'actualité ou de sujets qui les
intéressent en recevant des notifications mobiles, tirées de contenus
fournis notamment par des groupes
de médias.
"Notify" est disponible pour l'instant
uniquement aux Etats-Unis et pour
les utilisateurs de l'iPhone d'Apple,
et permet à l'utilisateur de choisir
selon ses intérêts entre une série de
"stations".
Facebook cite par exemple Fox
Sports pour avoir les résultats des
matches de ses équipes préférées,
CNN et Fox News pour être informé
des événements d'actualité, The
Weather Channel pour recevoir tous
les matins les prévisions météo
locales, Fandango pour recevoir des
bandes-annonces de nouveaux
films, Vogue pour une sélection hebdomadaire des célébrités les mieux
habillées, ou même une station spécialisée dans l'envoi quotidien
d'exercices de méditation.
Notify envoie des notifications tirés
des stations choisies sur l'écran du
smartphone de l'utilisateur, qui peut
ensuite aller lire l'article ou regarder
la vidéo concernée, mais aussi éventuellement la mettre de côté pour
plus tard et la partager sur Facebook
ou un autre réseau social, par courriel ou par texto.
Notify étend la galaxie d'applications mobiles de Facebook, qui a
déjà une application pour son propre
réseau social, deux applications de
messagerie (Messenger et WhatsApp) et l'application de partage de
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
photos Instagram.
Cette nouvelle application entre
dans le cadre d'une offensive de
Facebook ces derniers mois pour
muscler son offre en termes de
contenus d'actualité, un créneau où
il vient concurrencer un autre réseau
social, Twitter.
Facebook avait déjà le mois dernier
étendu les notifications envoyées
par l'intermédiaire de son réseau luimême pour ajouter des résultats
sportifs ou de l'actualité locales aux
avertissements déjà existants quand
un ami de l'utilisateur fêtait son
anniversaire ou commentait une de
ses publications.
Facebook a aussi récemment renforcé son moteur de recherche interne
pour permettre à ses utilisateurs de
retrouver davantage de publications
sur des thèmes d'actualité, et
cherche globalement à renforcer son
offre de contenus avec des partenariats avec des magazines, sites d'informations et autres médias, ou
encore une montée en puissance
dans l'offre de vidéos.
recourent au silicone était le principal problème
pour TAG Heuer, une marque qui s'est fait
un nom avec des produits qui durent quasiment toute la vie.
Mais l'horloger suisse propose à ses
clients des mises à niveau gratuite de ses
appareils lorsque la technologie évolue.
Ainsi, les personnes qui se rendent compte qu'ils ne sont pas fait pour les smartwatches pourront échanger leur montre
connectée contre une Tag Heuer Carrera
DES VIDÉOS EN RÉALITÉ
VIRTUELLE DISPONIBLES
SUR YOUTUBE
DÉAMBULER DANS les rues de New York, explorer le
Grand Canyon ou marcher sur la Lune. Tout ceci est possible en réalité virtuelle grâce aux nouvelles vidéos disponibles sur YouTube. On peut en profiter avec un smartphone Android et un casque en carton type Cardboard.
Google vient de mettre en ligne sur YouTube les premières vidéos 3D réalisées à l’aide du support de caméras Jump. Celles-ci permettent d’évoluer dans un univers
de réalité virtuelle en les visionnant à l’aide d’un masque
de réalité virtuelle depuis l’application YouTube sous
Android.
Si la plate-forme propose depuis début 2015 des vidéos
tournées à 360 degrés, c’est la première fois qu’elle permet d’en profiter en réalité virtuelle. Pour cela, il
convient de regarder les vidéos compatibles via un
casque de type « Cardboard », en carton et à monter soimême, dans lequel est inséré son smartphone doté de
l’application YouTube sous Android. Une prochaine mise
à jour de l’application sous iOS devrait permettre d’en
faire de même avec son iPhone.
Une douzaine de vidéos est d’ores et déjà mise à disposition, chacune filmée à l’aide du support de caméras Jump
composé de 16 caméras GoPro assemblées en cercle. Ce
système permet d’assembler des vidéos à 360 degrés
pour visualiser une scène sous n’importe quel angle.
Cette résolution des vidéos en 3D est extrêmement élevée, équivalente à celle de quatre TV 4K.
Parmi les premières expériences proposées, Jump permet
de marcher sur la Lune, de se balader à New York ou de
traverser le Grand Canyon (États-Unis), de partir à la
découverte des gorilles (Congo) ou même de se plonger
dans l’univers de The Hunger Games. À terme, toutes les
vidéos stockées par YouTube devraient être configurées
afin d’être vues correctement depuis un masque de réalité
virtuelle Cardboard.
Questions ?
Réponses !
COMMENT SE
FORME LE VENT ?
16
SCIENCES
La méditation de pleine
conscience réduit la douleur
La méditation de pleine conscience est plus efficace qu’un placebo pour réduire la douleur.
Des IRM ont montré qu’elle active des zones du cerveau impliquées dans le contrôle de la
douleur et qu’elle agit différemment qu’un placebo.
L
À la base, le vent se forme sous l’effet
de différences de température mais le
phénomène ne dépend pas que de cela.
Formation du vent : température et
pression
Le vent n’est autre qu’un mouvement
de l’air qui constitue notre atmosphère.
Le responsable de ces mouvements,
c’est le Soleil. Celui-ci chauffe l'atmosphère de façon non uniforme, d’abord
parce que la Terre est sphérique et
ensuite parce que continents, océans et
nuages sont eux-mêmes répartis irrégulièrement.
L’air chauffé se dilate et se met en
mouvement. Il s’élève et exerce une
force de pression sur l’atmosphère
alentour. Cette force est responsable
des grands mouvements d’air. L’air
chaud qui s’élève de l’équateur, par
exemple, et qui est remplacé par un air
plus froid venu des pôles, est à l'origine des vents que l’on nomme alizés.
Direction du vent : la force de
Coriolis
La force de Coriolis, qui résulte de la
rotation de la Terre, imprime à l’air un
mouvement vers la droite dans l’hémisphère nord et vers la gauche dans
l’hémisphère sud. Elle est ainsi responsable des principales directions du
vent.
Enfin, les forces de frottement dues
aux frictions entre masses d’air ou
avec le sol et le relief donnent au vent
ses caractéristiques locales.
a méditation peut s’inscrire dans une démarche
spirituelle, mais elle
gagne aussi de plus en plus
d’intérêt dans le domaine de la
santé et notamment dans le
cadre de la gestion de la douleur. Pour savoir si la méditation de pleine conscience peut
jouer le même rôle qu’un placebo, des chercheurs ont utilisé
deux approches : l’auto-évaluation de la douleur et l’imagerie médicale.
Cette recherche à paraître
dans Journal of Neurology a
été réalisée par le Wake
Forest Baptist Medical Center. 75 personnes en bonne
santé y ont participé. La douleur étudiée a été provoquée
par une sonde thermique qui
chauffait une petite zone de la
peau à 49 °C, une température généralement considérée
comme douloureuse. Les participants ont noté l’intensité
de la douleur (la sensation
physique) et l’aspect déplaisant de cette douleur (la
réponse émotionnelle). Les
cerveaux des participants ont
été soumis à une IRM avec un
marquage de spin artériel.
Puis les participants ont été
répartis en quatre groupes qui
ont subi différentes interventions pendant quatre jours. Un
premier groupe a testé l’effet
d’une crème placebo, présentée comme analgésique. Pendant quatre jours, les participants devaient en étaler sur
leur jambe et tester la sonde
chaude. Un autre groupe a fait
une fausse expérience de
méditation, ou « méditation
placebo » : ils devaient respirer profondément pendant 20
minutes, mais sans être incités
à faire cet exercice en pleine
conscience. Un groupe témoin
devait écouter un enregistrement d’un livre très ennuyeux
pendant 20 minutes. Enfin, un
groupe devait méditer en pleine conscience : ils devaient
rester assis pendant 20
minutes, fermer leurs yeux et
écouter des instructions pour
concentrer leur attention sur
leurs sensations.
Le scanner montre que
la méditation agit
différemment
du placebo
Après ces interventions, les
participants ont à nouveau
passé une IRM avec une expérience douloureuse et devaient
utiliser leur entraînement (respiration profonde, méditation
de pleine conscience...). Il y a
eu une diminution de la douleur dans tous les groupes,
mais le groupe de méditation
de pleine conscience a eu la
plus forte diminution : -27 %
pour l’intensité de la douleur
et -44 % pour l’aspect émotionnel de la douleur. Par comparaison, la crème placebo a
réduit la sensation de douleur
de 11 % et l’aspect émotionnel
de la douleur de 13 %. Le
groupe qui a suivi une méditation placebo avait une faible
réduction de l’intensité de la
douleur (9 %) et de son caractère désagréable (24 %) : la
méditation placebo pourrait
réduire la douleur simplement
par l’effet relaxant lié à une
respiration plus lente.
De plus, la méditation de
pleine conscience a réduit la
douleur en activant des
régions du cerveau associées
avec le contrôle de la douleur
: le cortex orbitofrontal et
cingulaire antérieur. En
revanche, la crème placebo
réduisait la douleur en limitant l’activité cérébrale dans
d’autres aires liées à la douleur (le cortex somatosensoriel secondaire). Cela signifie que la méditation de pleine conscience n’induisait
pas la même activité cérébrale que la crème placebo.
De même, une autre région
du cerveau, le thalamus, a
été désactivée pendant la
méditation
de
pleine
conscience mais était activée
dans les autres conditions.
Or cette région du cerveau
sert de « porte d’entrée » aux
informations sensorielles,
avant d’atteindre les centres
cérébraux supérieurs. En
désactivant cette aire, la
méditation
de
pleine
conscience pourrait donc
avoir induit une « disparition
» des signaux de douleur
dans le cerveau.
Ceci suggère que la méditation de pleine conscience
pourrait améliorer le traitement de la douleur. Cependant ces résultats obtenus sur
des volontaires en bonne
santé ne peuvent pas être
extrapolés, pour l’instant, à
des patients souffrant de
douleur chronique.
Mars détruit lentement Phobos, une de ses lunes
D’ICI QUELQUES DIZAINES de millions d’années, les
forces de marée de Mars détruiront Phobos qui se rapproche lentement mais surement de la Planète rouge. On
pense maintenant que ces forces sont déjà à l’origine des
étranges sillons parallèles à la surface de cette lune.
Depuis que Viking 1 a survolé Phobos (27 par 22 par 18
km) à seulement 90 km de distance de sa surface en 1977,
les planétologues sont restés perplexes devant la découverte de curieux sillons parallèles. Mesurant typiquement
moins de 30 m de profondeur, 100 à 200 m de largeur et
jusqu’à 20 km de long, ils ont donné lieu à plusieurs spéculations pour tenter de comprendre leur origine sur la
plus grande des deux lunes martiennes. Rappelons
qu’elles avaient été découvertes 100 ans auparavant par
l’astronome américain Asaph Hall. Phobos (phobia, la
peur, en grec) et Déimos (la terreur), les deux jumeaux
que le dieu Arès (Mars pour les Romains) eut avec la
déesse Aphrodite (Vénus pour les Romains) ont servi
d’inspiration pour nommer ces deux satellites de la Planète rouge.
La couleur et l’aspect de Phobos laissaient penser qu’il
est similaire aux astéroïdes de type C dans la ceinture
d’astéroïdes externe et que sa composition devrait être
proche de celle des chondrites carbonées. Toutefois,
depuis que l’on connaît mieux sa masse et sa densité,
grâce à la sonde Mars Express de l’Esa en 2008, on a de
bonnes raisons de penser qu’il est poreux, avec une structure interne relativement complexe. Sa surface serait ainsi
constituée sur une épaisseur de 100 m au moins de régolithe, le tout enrobant un conglomérat peu dense de matériaux faiblement liés. Cela a permis de reconsidérer une
provoquées par les forces de marée de Mars et non le
résultat d’impacts.
Phobos sera brisé par les forces de marée
de Mars
hypothèse avancée peu de temps après le survol de Viking
1 au sujet de l’origine des sillons de Phobos, et qui avait
été rapidement écartée.
En fait, jusqu’à récemment encore, nombreux étaient sans
doute ceux qui pensaient que ces sillons résultaient de
l’impact d’un petit corps céleste qui avait failli pulvériser
Phobos en étant à l’origine du cratère « Stickney », du
nom de jeune fille de l’épouse d’Asaph Hall. Un modèle
expliquait notamment ces sillons par les impacts des éjectas de ce cratère qui étaient ensuite retombés sur Phobos.
Mais comme l’a indiqué, il y a peu dans un colloque, le
chercheur de la Nasa Terry Hurford (Goddard Space
Flight Center de la Nasa), lui et ses collègues pensent
maintenant que les sillons de Phobos sont des fractures
En effet, Phobos est en orbite autour de Mars à seulement
6.000 kilomètres d’altitude, ce qui en fait le satellite le
plus proche d’une planète à travers tout le Système solaire. Alors que les forces de gravitation conduisent notre
Lune à s’éloigner de la Terre, dans le cas de Phobos, elles
tendent à le rapprocher de Mars d’environ deux mètres
chaque année. Tant et si bien que d’ici 30 à 50 millions
d’années, ce petit corps céleste sera passé sous la fameuse
limite de Roche. Sa propre gravité, et in fine les forces de
cohésion de la matière qui le compose, ne pourront alors
plus s’opposer aux forces de marée de la Planète rouge
qui le mettront en pièce.
On avait déjà émis l’hypothèse pendant les années 1970
que ces forces pouvaient déjà être en mesure de fracturer
Phobos mais comme on surestimait la densité et la cohésion de cette lune, elle avait été écartée. Il apparaît maintenant que les forces de marée non seulement peuvent bel
et bien fissurer Phobos mais que les caractéristiques du
réseau de fractures prédit par ce modèle correspondent
bien aux observations. C’est d’autant plus convaincant
que certaines d’entre elles sont plus jeunes que les autres,
ce qui s’accorde bien avec l’hypothèse que la destruction
de Phobos est un processus inévitable en cours, bien que
très lent puisqu’il n’a pas encore pénétré sous la limite de
Roche.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
ENVIRONNEMENT
17
COP 21 : de l'électricité solaire... même
sous les nuages
Sur l'île de la Réunion, un système de stockage d'électricité dans des batteries permet de lisser la production des énergies
renouvelables, solaire mais aussi éolienne, en anticipant les caprices de la météo. Sur un territoire encore très dépendant des
énergies fossiles et où le climat est ensoleillé mais changeant, cette technologie montre tout son potentiel.
C
onfrontée à l’isolement et à la
croissance de ses besoins en énergie, principalement couverts par
des importations de produits fossiles, l’île
de la Réunion, au milieu de l'océan
Indien, cherche depuis plusieurs années à
optimiser l’exploitation du soleil, du vent,
de la mer, de la géothermie et de la biomasse. À la bagasse (les déchets agricoles
issus de la culture de la canne à sucre),
utilisée comme combustible pour des centrales thermiques, s'ajoutera peut-être
l'énergie thermique des mers, qui exploite
la différence de température entre les eaux
de surface, élevée dans ce climat tropical,
et celle des profondeurs, vers 1.000 m.
Sur cette île ventée et ensoleillée, les
éoliennes et les fermes photovoltaïques
ont commencé à pousser, avec notamment
la grande centrale solaire de Saint-Denisde-la-Réunion. Mais ces énergies renouvelables sont par essence intermittentes et
tout particulièrement à la Réunion, où la
météo est capricieuse, changeant rapidement dans le temps et dans l'espace. Entre
la côte et les montagnes, entre l'ouest et
l'est, voire entre le cirque de Mafate et
Le stockage intelligent : une solution
emblématique
celui de Cilaos (où poussent de
fameuses lentilles grâce à un climat
frais), le temps peut être très différent.
Et à un même endroit, le ciel bleu du
matin peut céder la place à midi à une
l'électricité à 0 %
d'énergie fossile
en Basse-Autriche
DÉJÀ
BIEN pourvue en barrages,
la Basse-Autriche, plus
grande province autrichienne, vient d'annoncer qu'elle
n'utilise plus d'énergie fossile pour sa production
d'électricité. Dans ce pays
sans énergie nucléaire
depuis 1978, la BasseAutriche fait appel, outre
l'hydroélectrique, à l'éolien
et, dans une moindre mesure, à la biomasse et au
solaire. L'isolation des
logements a aussi joué son
rôle.
La Basse-Autriche, une des
principales provinces autrichiennes, au nord-est du
pays, vient d'annoncer
avoir atteint son objectif de
couvrir l'intégralité de sa
consommation d'électricité
avec des ressources renouvelables, une première
dans ce pays pilote dans le
domaine. « La BasseAutriche réussit à couvrir
désormais 100 % de ses
besoins en électricité avec
des énergies renouvelables
», a annoncé le gouverneur
conservateur Erwin Pröll
lors d'une conférence de
presse. Cette annonce coïncide avec le 37e anniversaire d'un référendum par
lequel l'Autriche a définitivement renoncé à l'exploitation de l'énergie nucléaire, le 5 novembre 1978.
Le pays, qui dispose de
riches ressources hydroélectriques, a depuis massivement investi dans les
énergies renouvelables et
consomme 75 % d'électricité verte, pour 25 % d’origine fossile. La BasseAutriche, une province de
1,65 million d'habitants, est
pour sa part parvenue à
réduire à zéro la part des
énergies fossiles après
avoir consacré 2,8 milliards
d'euros à cette fin depuis
2002, a-t-il été souligné
jeudi. Le mix électrique de
la province se compose
désormais à 63 % d'énergie
hydraulique, de 26 % d'éolien, de 9 % de biomasse et
de 2 % de solaire.
Selon le gouvernement provincial, 300.000 personnes
ont pris part au programme
local de transition énergétique, notamment en isolant
leurs logements et en installant des panneaux solaires.
La Basse-Autriche affiche
36.000 « emplois verts ». À
l'échelle nationale, l'Autriche, un pays de 8,5 millions d'habitants, veut subvenir d'ici quinze ans à la
moitié de ses besoins énergétiques totaux – chauffage,
transports et industrie compris – grâce aux énergies
renouvelables, lesquelles
couvrent déjà un peu plus
du tiers (34 %) de sa
consommation.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
bruine apparemment tenace mais
reprendre ses droits dans l'après-midi...
à l'issue duquel une longue averse n'interdira pas l'espoir d'un superbe coucher
de soleil.
Des panneaux solaires auront donc une
production erratique. Une solution est le
stockage dans des batteries au lithiumion durant les moments de surproduction. L’électricité générée par la ferme
photovoltaïque ou le parc éolien est restituée quand la demande devient supérieure à l’offre.
Ce stockage ici est qualifié d’« intelligent » car il est piloté par un système
informatique relié à une station météorologique capable d'estimer les variations de luminosité et de vent jusqu'à un
horizon de 24 heures. Il est possible
ainsi d'atténuer, en les anticipant, les
pics et les creux de la production.
Cette solution, qui compense l’intermittence du photovoltaïque et de l’éolien,
est emblématique des progrès en cours
dans l’utilisation des énergies renouvelables. Particulièrement adaptée à une
île isolée, elle peut en effet inspirer des
dispositifs utilisables en milieu continental.
Les gaz à effet de serre
dépassent (de nouveau) leurs
records
LA TENEUR de l’atmosphère en dioxyde
de carbone a poursuivi sa hausse, avec
près de 400 parties par million en 2014
sur l’ensemble de la planète, selon le dernier rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Les autres gaz à
effet de serre ont eux aussi dépassé leurs
concentrations de 2013.
Sans surprise, le nouveau rapport de
l’OMM (Organisation météorologique
mondiale, une agence de l’ONU), paru
aujourd’hui, fait état d’une concentration
record en gaz à effet de serre en 2014. La
comptabilité tenue ici par cet organisme
n’est pas celle des émissions mais celle
des quantités mesurées dans l’atmosphère
en différents endroits du globe et exprimées en nombre de molécules (plus précisément en proportions), les principaux
gaz à effet de serre (GES) étant le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4,
dont 60 % des émissions sont d’origine
humaine) et le protoxyde d'azote (N2O, à
40 % d’origine humaine). S’y ajoutent
d’autres gaz, comme les CFC (chlorofluorocarbures)… et la vapeur d’eau.
L’effet de cette dernière est important et,
qui plus est, augmente avec la température puisque l’air chaud peut en emmagasiner davantage. L’ensemble des mesures
est disponible dans le bulletin de l’OMM
du 9 novembre.
CO2 : les plus fortes valeurs jamais
enregistrées
C’est le dioxyde de carbone, ou gaz carbonique, qui contribue au réchauffement,
responsable de 65 % du forçage radiatif
dû aux gaz à effet de serre. « Il est à l'origine de l'augmentation de ce forçage à
hauteur de 83 % environ depuis une
décennie et de 82 % ces cinq dernières
années », détaille le bulletin de l’OMM.
Les valeurs atteintes sont les plus fortes
jamais enregistrées pour les trois pre-
miers GES :
•dioxyde de carbone (CO2) 397,7 ± 0,1
parties par million (ppm) ;
•méthane (CH4) 1.833 ± 1 parties par
milliard (ppb) ;
•protoxyde d'azote (N2O) 327,1 ± 0,1 ppb.
Ces valeurs, souligne l’OMM, « représentent respectivement 143 %, 254 % et
121 % des niveaux préindustriels, en
1750 ». Ces chiffres ne sont cependant
pas surprenants car ils s’inscrivent dans
une tendance bien établie. L'accroissement du dioxyde de carbone entre 2014 et
2013 (1,9 ppm, en valeur absolue) est
d’ailleurs voisin de la moyenne des dix
dernières années (2,06 ppm/an). En
revanche, pour le méthane et le protoxyde
d'azote, la hausse constatée est plus forte
qu’entre 2012 et 2013 et, également, que
la croissance moyenne durant les dix dernières années.
Globalement, « selon l’indice annuel
d’accumulation des gaz à effet de serre
dans l’atmosphère (AGGI) publié par la
NOAA (Administration américaine pour
les océans et l’atmosphère), le forçage
radiatif de l’atmosphère induit par les gaz
à effet de serre persistants s’est accru de
36 % entre 1990 et 2014 ».
18
ANNONCES CLASSÉES
Le Forfait +
Offre d’emploi
Atelier de confection située à
Bab Ezzouar cherche des couturières et des surjeteuses qualifiées
Tél : (0553).66.48.04
à 200 DA L’ANNONCE
*UNE PETITE ANNONCE DE 4 LIGNES DONT CHACUNE COMPRENDRAIT - 26 SIGNES (ESPACE COMPRIS)
EMPLOI DEMANDES
Jeune homme licencié en science
politique cherche emploi, sérieux et
dynamique, ayant expérience. Tél. :
(0560) 31.47.11.
J.F., 24 ans, licence en droit,
sérieuse et dynamique
cherche emploi dans le
domaine ou autres. Tél.
0561.92.15.91.
J. H., architecte avec expérience maîtrise logiciel de dessin
2D 3D cherche emploi en soustraitance avec Bet, ou en suivi
de chantier.
Tél. : (0773) 51.40.25
Email : [email protected]
Topographe retraité, ayant expérience de 36 ans VRD routes ou
suivi de chantier
cherche
emploi dans ce domaine.
Tel : 0540.55.06.19
Homme ayant longue
expérience dans le domaine bâtiment suivi de chantier ou chef de chantier
cherche emploi dans ce
domaine
Tel : 0551.40.95.83
J. F., licenciée en sciences juridiques et administratives, ayant
le certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA), 5 ans
d’expérience dans le domaine
administratif. Cherche travail
dans le domaine ou autre.
Tél., (0664) 52.12.40.
Homme cherche emploi
comme gardien ou autre équivalent. Libre de suite
Tél : 0551.40.95.83
Société SHRL
ALDZ ALGERIE
Cherche comptable (femme),
moins 40 ans, un déclarant
de douane (homme) expérience plus de 03 ans.
Tél. (0553) 58.89.97
Cherche garde malade pour
dame habitant à Dely Brahim
Tél :
(0553).49.32.07
Location
Cherche
*Secrétaire qualifiée
*ouvriers qualifiés
*mécanicien Industriel
Tél : (0552).16.43.28
(Axe k. el Khena Mefath)
A vendre
Part à Part vend duplex 200 m2 entrée
et garage indépendants. Sortie Zéralda
Tél. (0661) 69.36.30
A VENDRE
Tél : (0556).53.17.97
Tél: (0560) 35.17.68
Tél. (0661) 59.51.07
Dame cherche emploi comme
garde-malade, Alger
Tél : (0560).30.08.96
J. H., cherche emploi comme réceptionniste ou gérant de restaurant.
Tél. : (0795) 97.58.41.
J. F., 33 ans CMTC, 11 ans exp.
Cherche emploi comme chef service finance et comptabilité maîtrise
l’outil informatique, PC compt.,
PC paie, Intelix et Outlook.
Tél. (0554) 88.00.95.
H âgé de 43 ans, marié avec 02
enfants, sérieux, cherche
emploi comme chauffeur dans
une entreprise nationale ou
multinationale, expérimenté et
bonne présentation.
Contacter : (0560).72.67.07
H. 50 ans, BEB, cherche
emploi comme gérant de commerce ou équivalant
Tél : (0541).89.99.37
JF ing d’etat en Informatique
avrc experiences cherche emploi
dans le domaine ou autre
Tél : 0794 36 64 09
Homme retraité, sérieux, ponctuel, dynamique, cherche
emploi chauffeur poids léger
«B», agent de bureau, agent de
sécurité, réceptionniste, gardien,
ou autre domaine libre de suite.
Tél. : (0790) 62.40.19
VEND
Tél : 0772 73 24 72
J.H., 35 ans, superviseur HSE,
cherche emploi dans une société
nationale, privée ou étrangère.
Tél. : (0558) 39.96.59
J. H., 35 ans, licence en finance +
tech en informatique, exp 2 ans,
assistant administratif principal au
ministère + 03 ans chargé de
recouvrement. Tél. (0664) 25.96.12
Tél : 0555 83 33 70
Appartement F4 5éme étage W. Alger,
Dely Brahim (Ain Allah) prés de la Mairie, lotissement calme, avec acte 102 m2
Villa
ALI MECHERI
Directeur
de la publication
AMINE ALOUACHE
[email protected]
*****
Directeur
de la Rédaction
BOUDJEDRI TAHAR
(KAMEL MANSARI)
Terrain 2300 m2 avec maison F5
à 4 km de Miliana
Vends villa coloniale, 1050 M2 acte notarié, livret foncier, située les Sources, Bir
Mourad Raïs.
M. A/Ingénieur d’Etat en génie des procédés «Chimie industrielles» Expérience
professionnelle : télé-conseiller (02
mois)Expérience : Chef de projet (département d’étude) pour les grands travaux
hydrauliques (06 mois). Formation : diplôme en «Traitement des eaux potables ».
Tél. : (0796) 80.28.05 (0552) 39.30.02
Tel : 0554.12.31.44
Duplex
Cherche un F5 niveau de villa ou
appartement pour location
particulier, à Dar El Beida.
Licencie en science commercial.OPT
:Marketing+EN cours MBA Marketing management spé. PGSA
OPT : Marketing Management avec 02
ans d’exp.
Cherche emploi TEL :06 66 56 86 77
Loue F3 csb 1er étage
Clôturé. Eau + gaz
Vends duplex résidence Les Jasmins à
Sidi Mnif, Zéralda.200 m², entrée et
garage personnels. Prix : 13 millions le m².
J. H., ingénieur d’état en planification et statistique, expérience dans
la planification et le suivi des projets, attestation de maîtrise Ms Project, , SPSS et XL stat, dégagé visà-vis du service nationale.
Tél. : (0553) 63.53.37
Architecte, 5 ans d’expérience, maîtrise outil informatique, cherche
emploi, étudie toute propositions.
Tél : (0550).50.95.89
Location appartement
www.jeuneindependant.net
Fondé le 28 mars
1990
QUOTIDIEN
NATIONAL
D’INFORMATION
Maison de la
Presse
Tahar-Djaout
1, rue Bachir-Attar,
Place du 1er-Mai
16016 Alger
Tél. :
(021) 67.07.48/49
(021) 67.15.45
(021) 67.31.83
(070 25.19.19
Fax :
(021) 67.07.46
*****
Edité par la SARL
Groupe Presse et
Communication au
capital de
9 764 000 DA
*****
Gérant
Villa
Vends villa R+1, résidence La Roseraie
à Ouled Fayet – Alger160 m² bâtis/422
m² Prix : 7,5 M
Tél. (0661) 69.36.30
*****
IMPRESSION
Centre : SIA
Ouest : SIO
Est : SIE
SIMPRAL
******
FLASHAGE
Centre, Est : LJI
******
DIFFUSION
Centre : CIDP.
Ouest : SEDOR.
Est : Eurl KDP
******
PUBLICITÉ
Régie pub JI
Tél. : (021)
66.26.13
Fax : (021)
66.06.10
[email protected]
CONTACTEZ
AUSSI
ANEP
1 rue Pasteur,
Alger
Tél. : 021 73 76 78
021 73 71 28
021 73 30 43
Fax : 021 73 95 59
******
BUREAUX
RÉGIONAUX
• Annaba
3, rue Ibn
Khaldoun, Annaba
Mob. :
(0662) 18.41.81
Fax :
(038) 80.20.36
• Tizi Ouzou
6, rue Capitaine
Si Abdallah
15 000
Tizi Ouzou
Tél. :
(026) 22.95.62
Fax :
(026) 22.95.62
• Constantine
Maison de la
persse Ahmed
Taâkoucht,
Constantine
Tél-Fax :
(031) 66.32.64
• Bejaïa
Bejaïa : Centre
Commercial
SABRACHOU,
Quartier Sghir
Bureau N°10
N° Tél :
034-12-66-21
Email :
[email protected]
• Tipasa
B.P. 66-A
42 000 Tipasa
Tél. :
(024) 43.60.26
© 1990-2015
Jeune-Indépendant. Tous
droits réservés.
Reproduction partielle ou
totale, par quelque procédé
que ce soit, interdite sans
autorisation expresse de la
Direction.
Les documents remis,
envoyés ou
électroniquement transmis
au journal ne sont pas
retournés et ne peuvent faire
l'objet d'aucune réclamation,
sauf accord écrit préalable.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
FEMMES
QUELS SONT LES
TRAITEMENTS DE
L’ULCÈRE DE
L’ESTOMAC ?
19
Quels produits/soins faut-il
arrêter pendant la grossesse?
POUR MAIGRIR,
COMPTEZ LES
BOUCHÉES PLUTÔT
QUE LES CALORIES
Mieux vaut renoncer à colorer vos cheveux pendant la grossesse, surtout lors
du premier trimestre.
Pourquoi ? Les colorations contiennent
des produits chimiques (solvants, décolorants...) qui peuvent être toxiques
pour l'embryon, particulièrement sensible lors des 3 premiers mois (stade de
fabrication des organes ou organogénèse). En outre, les colorants sont allergènes et les femmes enceintes ont plus
de risque de faire des allergies.
Le parfum, pas conseillé
Hammam...
A oublier pendant
la grossesse !
Le traitement de l'ulcère de l'estomac
repose sur l’élimination de la bactérie
Helicobacter pylori avec prescription
d’antibiotiques durant plusieurs
semaines. Des médicaments visant à
réduire l’acidité gastrique sont également indiqués ainsi qu’un pansement
gastrique afin de soigner les lésions et
de protéger la paroi de l’estomac des
substances irritantes, et ce, jusqu’à
cicatrisation complète de l’ulcère.
Parallèlement, tous les aliments acides
et irritants sont à proscrire : les épices,
poivre, moutarde, piments, noix de
muscade, mais aussi le café, le chocolat, etc.
Peut-on prévenir un ulcère de
l’estomac ?
La bactérie Helicobacter pylori est tellement répandue (surtout là où l’hygiène est précaire), qu’il est difficile
de prévenir un ulcère.
Mais le stress, le tabac et l’alcool sont
connus pour être des facteurs favorisants. Les épices jouent également un
rôle fragilisant, tout comme le café, le
thé, les extraits de viande et les aliments gras.
Il est déconseillé d'aller au Hammam
pendant la grossesse, tout comme de
fréquenter un sauna ou de se prélasser
dans un jacuzzi ou autres bains chauds.
Pourquoi ? La chaleur peut faire chuter la tension de la femme enceinte. Le
risque est de faire un malaise. En
outre, les variations de tension perturbent la circulation placentaire et la chaleur risque d'aggraver les problèmes de
circulation sanguine (notamment les
jambes lourdes).
Epilation à la cire chaude,
à bannir !
Vous avez l'habitude de vous épiler les
jambes à la cire chaude ? Mieux vaut
renoncer à cette pratique pendant 9
mois.
Pourquoi ? La grossesse favorise l'insuffisance veineuse (avec à la clé
jambes lourdes et gonflées). L'épilation
à la cire chaude risque de malmener
encore plus votre système veineux fragilisé.
Les parfums contiennent une dizaine de
produits chimiques (notamment phtalates, toluène, composants musqués...),
qui peuvent provoquer des réactions
allergiques - les futures mamans sont
plus sensibles -, des perturbations endocriniennes ou encore qui sont foetotoxiques.
Remplacez votre parfum fétiche par des
parfums spécial femmes enceintes (sans
alcool), ou un parfum pour bébé sans
alcool.
Peeling, pas pendant
la grossesse !
Le peeling, cette technique de médecine
esthétique consistant à enlever différentes couches de peau, est déconseillée
pendant la grossesse, par mesure de précaution.
La raison ? La peau d'une femme
enceinte est plus fragile et ce soin est
agressif. En outre, les peelings peuvent
contenir de l'acide salicylique. Des
études ont montré qu'à de fortes doses
cet acide pouvait avoir un effet tératogène (risque malformatif).
Coloration, à éviter !
LA CIGARETTE EST
UN FAUX ANTI-STRESS !
par 5,5 (augmenté de 550 % !) et le
risque de troubles de panique par 15
(augmenté de 1.500 %)…
Et le phénomène de manque, calmé par la
prise de nicotine, donne l’impression que
la cigarette relaxe. C’est un piège !
Si vous savez déjà que c’est le tabac qui
augmente votre stress, vous ne le voyez
plus de la même manière.
On a longtemps pensé que les personnes
plus stressées avaient tendance à fumer
pour se détendre. On sait maintenant que
c’est faux. Le risque de troubles anxieux
est augmenté chez les fumeurs (1) : le
risque d’anxiété généralisée est multiplié
Petits fours aux
amandes
keftas de sardine
Ingrédients :
- 1 kg de sardines
- 3 belles tomates
- 1 càs de tomates concentrées
- coriandre (fraiche : pour la sauce et
pour le poisson)
- 2 gousses d’ail
- 60g de riz (dont 3 belles cuillères à
soupe seront prélevées à mi-cuisson)
Sel, poivre, cumin, safran, piment doux.
- 250g de beurre
- 200g de sucre glace
- 4 jaunes d’œufs
- 1 cuillère à soupe de maïzena
- 1 sachet de sucre vanillé
- Une pincée de sel
- 450g de farine
La garniture:
-100g d’amandes en poudre
- La confiture d’abricot
Les étapes
- Mettre dans une jatte le beurre, le sucre
vanillé et le sucre glacé, les travailler
jusqu’à ce qu’ils forment un mélange
crémeux, ajouter les jaunes d'œufs, la
maïzena, le sel, bien mélanger, incorporer la farine tamisée peu à peu et pétrir
bien jusqu’à l’obtention d’une pâte
souple.
Moins de bouchées = moins de
calories ?
Plusieurs approches existent quand il
s’agit de perdre du poids. Depuis quelques
temps les scientifiques avancent l’idée que
réduire le nombre de bouchées au cours
d’un repas permettrait d’obtenir de
meilleurs résultats que réduire le nombre
de calories. Pour vérifier cette hypothèse,
des chercheurs de l’université américaine
de Brigham Young ont lancé une étude
auprès de 61 participants, âgés de 18 à 66
ans avec un IMC (indice de masse corporelle) moyen de 29,9.
Pendant la première semaine de l’étude,
les chercheurs ont évalué le nombre de
bouchées en moyenne pour chaque repas
et pour chaque participant. Ils leur ont
ensuite demandé de réduire de 20 à 30 %
de nombre de bouchées dès la semaine
suivante, et ce pendant 4 semaines.
Une perte de poids de 1,6 kg en
moyenne
En moyenne, les participants ont perdu
1,6 kg en un mois. Une perte de poids qui
suit les recommandations pour rester en
bonne santé. Ces résultats confirment tout
simplement le fait que la réduction des
portions (liées au nombre de bouchées)
permet de perdre du poids.
Sur les 61 participants de départ, seulement 41 sont arrivés au bout de l’étude,
majoritairement à cause d'abandons. Les
personnes ont signalé qu’il était difficile
de compter le nombre de bouchées dans
l'alimentation quotidienne. C’est pourquoi
les chercheurs sont actuellement en train
de développer une application destinée
aux smartphones, pour aider les gens à
compter leurs bouchées.
Ingrédients
- Mélanger dans un bol la poudre
d'amandes et la confiture, façonner avec
ce mélange des petites boules de la
forme des billes.
- Etaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné, couper
des disques de 6cm de diamètre à l’aide
d’un emporte-pièce rond.
- Poser les boules de farce sur chaque
disque de pâte et former-les en boules puis
presser-les dans un moule sculpté pour
faire ressortir les motifs décoratifs. Disposer-les au fur et à mesure sur une tôle du
four recouverte de papier sulfurisé.
- Faire cuire dans un four moyen jusqu’à
ce qu’ils soient dorés. laisser-les refroidir, décorer-les avec la confiture.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
Les étapes
-Tout d’abord, cuire le riz, sans oublier
de prélever à mi-cuisson 3 belles càs.
Vider et laver le poison, le tailler en filet
et enlever l’arrête centrale, puis enlever
la peau et récuperer la chair du poisson.
-Mixer la chair du poisson avec une
gousse d’ail. Ajouter des brins de
coriandre ciselés, du sel, poivre, cumin,
et 3 belles cuillères à soupe de riz (prélevé à mi-cuisson de façon à ce qu’il continue de cuire par la suite et que les keftas
de poisson restent parfaitement formées
durant la cuisson).
-Mélanger le tout.
-Dans un tajine, (ou tout autre plat allant
sur le feu !!! casserole, cocotte, etc...),
faire la sauce tomate en rapant ou mixant
les tomates sans la peau, avec les
tomates concentrées, une gousse d’ail
rapée, la coriandre et les épices : sel,
poivre, cumin, safran et piment doux.
Faire suer quelques minutes puis ajouter
un grand verre d’eau.
-Laisser mijoter 10 mn.
-Pendant ce temps, former des boulettes
avec la chair de poisson et les faire cuire
dans la sauce pendant 40mn.
-Prélever un peu de sauce et l’ajouter au
restant du riz, chauffer quelques instants,
et le dresser en timbale sur des assiettes.
20
DÉTENTE
Mots fléchés n° 1766
Mots croisés 9/13 n° 1766
1
è
6
è
è
5
Quart chaud
Œil de larve
Vin blanc
è
è
è
è
è
8
9
è
è
Restaurée
Pulsions
Tripots
Perroquets
Immeuble
Fils arabe
è
è
13
è
HORIZONTALEMENT
1. Devancer - 2. Prodigieux - Trou mural - 3. Arriva - Millepattes - 4. Brève liaison - Ils ne vont pas sans les autres - Sa
fièvre est contagieuse - 5. Griller - 6. Après sigma - Exceptionnels - 7. En bonne santé - 8. Note de musique - Garçon de
courses - Cri d'admiration - 9. Brouillard urbain - Cervidé
scandinave - 10. Recours à une juridiction supérieure - Sans
eux, pas d'âge - 11. Ville du Kenya - 12. Soutien de vaisseau Récepteur radio - 13. Laps de temps - Flaires.
è
Eclairer
Cours courts
Fragment
Avalé
è
è
VERTICALEMENT
1. Drôle - 2. Instruisit - Gaffe - 3. A elle - Fus au courant Approuve - 4. Accessoires de rats - Capitale du Maghreb - 5.
Il ignore la presse - Chaîne sans fin - Assortiment - 6. Pays
nordique - Véhicule urbain - 7. Support de chef - Lentille Toison du mouton - 8. Accablé de chagrin - Cri de bûcheron Parfois devant l'année - 9. Crier comme une bête - Commanditaires.
è
è
è
12
è
è
è
è
è
è
è
Pascal
Récipient
A elle
SOLUTION N° 1765
è
NUES - VOS
TI - AMIBE
SERIE - ET
- SENSEES
EQUIPEMENTS PUREES - OUIES
ION - ATONE - RE
TIENNES - SAIN
A - SU - REG - MES
PS - LC - RAVI - E
HURLAI - GOBEE
ECHELLE - SETS
FLUTISTES
ALLO - IENA
VAMPER - AH
ON - OBEI - A
ROSSA - DER
ASA - ULEMA
B - CABANE LE - RICTUS
ETES - AISE
MAT - BIT - N
Mots croisés 9/9 n° 1766
5
6
7
8
9
HORIZONTALEMENT
4
5
6
7
8
NEGOCE - NE
TRES - SUIS
Soduku 38
SOLUTION
N°1765
1
3
TOPOS - ARS VOS
I - EBAUBI VERTICALEMENT BEC SIRE - LACAI - ES
FAVORABLETE - IDENTITE MENT
U
LLANOS - ETA- ENA - EMEUS LER
UNI
ULM - SAC SAHARA ETAGE
SENTES
HORIZONTALEMENT ELAVE - EUT
è
Verticalement
PEAN - CAL
ESTER - IL
M - OSER - E
EON - GAG -
2
9
11
è
D'être
Biffé
Unau
4
8
7
Napperons
Dés de porc
Fatigantes
SOLUTION MOTS FLECHES N° 1765
3
7
4
è
è
è
Egalisa
Métal
Possessif
Horizontalement
2
6
10
Obscurité
Ville du Maroc è
Entendue
1
5
3
è
Petit tour
Pose
Danse
è
EPITAPHE
QUOI - SUC
URNES - RH
IE - NULLE
4
2
è
è
Officier
Bœuf
Confusion
3
1
è
Créatures
Manque
Pomme
2
ATTRIBUTS
PERIME - GI
PEU - BRAVE
E - EPUCE - G
SALI - ERIE
ALLEGROS NIECE - SEC
TA - ENCORE
ISO - SALES
VERTICALEMENT
APPESANTI
TEE - ALIAS
TRUELLE - O
RI - PIECE IMBU - GENS
BERCER - CA
U - AEROSOL
TGV - ISERE
SIEGE - CES
9
HORIZONTALEMENT
1. Matamores - 2. Superficie - Dernier cri - 3. Salé et séché à la fumée - Particule nucléaire - 4. Gâteau - Orifice
- 5. Egouttoir - Chat - 6. Nigaudes - 7. Produit de teinturerie - Ancienne mesure de capacité - 8. Mélo pour geisha - Forme d'auxiliaire - Largeur d'étoffe - 9. Celés - Appuis.
VERTICALEMENT
1. Attachant - 2. Beau parleur - Tricheur - 3. Nombre de preuve - Contracté - 4. Larcin - 5. Pointus - Sur la table
de dessin - 6. Il suit la tétée - Ajourne - 7. Dans une alternative - Bien charpenté - 8. Habilla - Rivière d'Asie - 9.
Poissons osseux.
4
Pour jouer
au Soduku
- Placer un chiffre de 1 à 9
dans chaque case vide
-Chaque ligne, chaque
colonne et chaque carré
de neuf cases, délimité
par un trait plus gras,
doivent contenir les
chiffres de 1 à 9
-Chaque chiffre ne doit
apparaître qu'une fois dans
la ligne, la colonne
et la région
Le total des chiffres
de chaque région doit
être égal à 45
9 6 3
8
6 5 2
2
1
9
3
7 9
2 6
7
2
4
8 5 4
1
4
3 6 2
S
o
l
u
t
i
o
n
s
6
1
8
7
5
2
3
9
4
4
5
9
3
1
8
2
7
6
3
2
7
6
4
9
1
5
8
2
8
4
9
6
1
7
3
5
7
1
3
6
5
7
4
9
8
2
7
9
5
8
2
3
4
6
1
5
6
2
1
3
7
8
4
9
8
7
1
4
9
5
6
2
3
9
4
3
2
8
6
5
1
7
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
21
DETENTE
Mots fléchés n° 1367
Mots croisés 9/13 n° 1367
1
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
è
8
è
9
Appendice charnu
Moitié
Simples
10
11
è
12
è
è
è
13
Ambitions
1. Récitée avec emphase - 2. Privée de ressources suffisantes
- 3. Ordinateur individuel - Gardien de troupeau - 4. Attaches
- Préleva - 5. Avoir du cran - Fus trempé - 6. Mammifère
ongulé - 7. Joli cœur - Courbes - 8. Interdits - Troisième
homme - 9. Porterai mes pas - Bruit de casse - 10. Perte de
mémoire - Soldat américain - 11. Qui viendra ultérieur - 12.
Source de vie - Matérialiste - 13. Cent années - Respires.
è
è
HORIZONTALEMENT
è
è
è
è
Enjeu
Réfléchi
Mît bas
è
VERTICALEMENT
1. Habiles - 2. Pour couper une fringale - Poisson de mer
- Œuvre lyrique - 3. Disque compact - Celui-là - Frappée 4. Qui annule une obligation - 5. Qui ont de la bouteille Suceur de sang - Pas écrit - 6. Etendue d'eau - Titre
anglais - Attrapée - 7. Endormir - Exclamatif - 8. Diminua
le charme - Coupée - 9. Palais ottomans - Vêtements de
marins.
Brochera
è
Choisis
Première tentatrice
è
SOLUTION MOTS FLECHES N° 1366
2
SOLUTION N° 1366
Verticalement
OS - LESAI
R - GAG - IN
TAU - ORNE
EMIS - NES
SAMBAS - AORTE
ARGUMENTS - AM
RI - TACOT - GUI
RARES - MELA - S
Mots croisés 9/9 n° 1367
1
3
4
5
6
7
9
7
è
Conscience
Suite
Béryllium
è
AMASSEE SEC - EPEE
- NOM - ISO
ATTELA - S
8
6
Naturel
Bugle
Stylo
è
Défalquée
Ville du Pérou
Greffe
Horizontalement
SARRETTE
ARIA - ORS
MG - REPAS
BUTES - VE
7
4
Troublé
Etablirai
Agrémentées
En ville
6
5
Soutirer
Fin de verbe
Ecarté
è
5
3
è
è
è
Etudiée
Lambins
Flagrante
4
2
è
è
Exercices
Oublie
Cours courts
3
1
Engin
Violet foncé
Sans effets
è
Note
Plante
Baudet
2
8
9
HORIZONTALEMENT
E - ESSE - LEGO TOP - EPIAS - RN
TRAVEES - AINE
ESSE - EOSINES
SOLUTION
N°1366
AMOURETTE
PO - NOUEUX
PLAIS - RAP
LATTIS - SI
AIR - SAL - R
URES - LIME
DE - EPICE ISOLA - ONC
M - VEREUSE
soduku 96
HORIZONTALEMENT
1
2
3
4
5
6
7
FRICASSEE
RA - HIATUS
INVERSER SCORE - POP
SIC - SVP - I
ORAL - AERE
N - LAISSER
NB - CLE - GR
AURA - SISE
VERTICALEMENT
FRISSONNA
RANCIR - BU
I - VOCAL - R
CHER - LACA
AIRES - IL SAS - VASES
STEPPES - I
EURO - REGS
ES - PIERRE
Pour jouer
au Soduku
- Placer un chiffre de 1 à 9
dans chaque case vide
-Chaque ligne, chaque
colonne et chaque carré
de neuf cases, délimité
par un trait plus gras,
doivent contenir les chiffres
de 1 à 9
-Chaque chiffre ne doit
apparaître qu'une fois dans
la ligne, la colonne
et la région
Le total des chiffres
de chaque région doit
être égal à 45
1
HORIZONTALEMENT
1. Boissons onctueuses - 2. Revoir - 3. Boxeur américain - Epreuves d'un test 4. Sapée -Appel de détresse - 5. Eu le pouvoir - Distinction - Particule nobilaire - 6. Etat d'Arabie - 7. Tintamarre - 8. Refuse de se mettre à table - Vile
populace - 9. Douze mois - Niais.
VERTICALEMENT
1. S'accrocha (Se) - 2. Corps gazeux - Dans le vent - 3. Bovidé de petite taille Puits naturel - 4. Ici - Volcan de Sicile - 5. Jeune saule - Elément de trousseau - 6.
Terme de volley-ball - Marcherai - Mesures de terrains - Tranches d'histoire - 8.
Appareil électronique - 9. Passèrent au tamis.
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
9
5
5
2
4
1
5
8
9
2
3
1
9
7
s
o
l
u
t
i
o
n
s
8
5
3
5
6
6
6
4
8
9
F
UNIT - SELENITE
ROSIS - PARAFE EU - ALI - ELIMA
VERTICALEMENT TER - LICOU EPI
APPLAUDITUAS METRE
MENSUELS
MOLAIRES EXPIRE - CENSEE
POIL
O - ATRE - OVIN -
EPINAL - UN
TONIFIEES
RI - TEMPLE
ELFE - AISE
2
6
3
4
8 5 2 9 4 7 6 3 1
7 4 9 6 3 1 8 2 5
1 3 6 5 8 2 4 9 7
6 8 1 3 5 9 2 7 4
3 9 7 4 2 8 1 5 6
5 2 4 7 1 6 3 8 9
4 6 3 2 7 5 9 1 8
9 1 5 8 6 3 7 4 2
2 7 8 1 9 4 5 6 3
22
PUBLICITÉ
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
TÉLÉVISION
20.55 : Une famille
formidable - L'énigme
des papas perdus
TÉLÉFILM SENTIMENTAL - France (2015)
Une famille formidable - L'énigme des papas perdus Installée chez ses parents
Jacques et Catherine, Manon est transportée à l'hôpital en pleine nuit pour
accoucher. Contre toute attente, elle donne naissance à un Noir. Jean-Philippe est
fou de rage. Mais son épouse assure ne pas l'avoir trompé. Ne la croyant pas, il veut
divorcer. Peu après, la jeune femme confie à sa famille avoir eu une liaison ...
20.55 : L'amour est dans le pré : seconde chance
Jeanne, Christophe et Philippe retentent leur chance pour
trouver l'âme sœur et faire de nouvelles rencontres. Eleveuse
de chèvres et de vaches mais également kinésithérapeute au Pays basque, Jeanne
était la doyenne de la 7e saison de l'émission. Se voir à la télévision lui a permis
d'analyser son caractère et ses habitudes. Dans le Limousin, Christophe s'est relevé
de sa déception amoureuse après sa participation au programme en 2008. Philippe,
viticulteur en Charente-Maritime, a marqué la saison 8 par ses valeurs mais
également ses maladresses et ses étourderies. Tous trois retentent leur chance, ...
20.50 : Charles
Trenet
France (2015) - 1 saison / 1 épisode
Quand notre coeur fait boum Avec un répertoire de plus de 1 000 mélodies, Charles
Trenet est considéré comme le père de la chanson moderne. « Douce France », « Y'a
d'la joie », « La Mer », « Que reste-t-il de nos amours ? » sont ainsi devenus des
succès internationaux. Mais derrière la joie du « Fou chantant » se cachait un être
solitaire profondément marqué par le brusque départ de sa mère du foyer ...
LE JEUNE INDÉPENDANT # 5323 DU LUNDI 16 NOVEMBRE 2015
23
20.55 : Versailles
SÉRIE HISTORIQUE - France (2015) - 1 saison / 7 épisodes
En 1667, un an après la mort de sa mère, Louis XIV âgé de 29 ans tient déjà les rênes
du pouvoir. Marqué par la Fronde qui avait vu les nobles se rebeller contre son père
Louis III, et cible de plusieurs complots, le roi cherche à asseoir son autorité. Il choisit
de transformer le relais de chasse familiale à Versailles en un somptueux château où
les nobles qui composent sa cour seront contraints de séjourner. Il doit en même temps
composer avec la jalousie de son frère, Philippe Duc d'Orléans influencé par son
amant, le chevalier de Lorraine.
20.55 : Castle
Série avec Nathan Fillion, Stana Katic…
Castle est contacté par Eva Whitfield, une ancienne camarade de classe, pour qu'il
enquête sur son mari, Cole, qu'elle soupçonne d'infidélité. Richard commence ses
investigations et découvre rapidement qu'il a une liaison. Mais alors qu'il se rend chez
Eva pour la réconforter, Castle assiste impuissant à son meurtre. Bouleversé, il
demande à Beckett de l'aider à prouver la culpabilité de Cole.
21.00 : L'état sauvage
Drame avec Michel Piccoli,
Marie-Christine Barrault…
L'état sauvage 1960. En fin de
cycle à l'Ena, Avit Laurençon
délaisse Laurence, sa jeune
épouse, qui finit par suivre en
Afrique Antoine Gravenoire, un
truculent vendeur de voitures.
Sans scrupules, ce dernier fait
partie des mercenaires de
l'économie que combat l'intègre
Patrice Doumbé, ministre de la
Santé de Fort-Jacul, Etat depuis
peu indépendant. L'opposition
déontolgique des deux hommes se
transforme en rivalité lorsque
Laurence quitte Gravenoire pour
vivre avec Doumbé. Le climat,
l'oisiveté et l'alcool contribuent
encore davantage à l'atmosphère
pesante et au racisme rampant.
Arrive alors Avit, envoyé en
mission par l'UNESCO. Celui-ci
apprécie aussitôt la loyauté ...
HORAIRES
DES
PRIÈRES
A
N
Fadjr Dohr
05:38
12:14
N
A
B
A
Açr Maghrib I c h a
14:59
17:23
18:44
C O N S TA N T I N E
Fadjr Dohr
Açr
05:42
15:05
12:18
Maghrib Icha
LE JEUNE
17:29
18:49
A
L
G
E
R
Fadjr Dohr
Açr Maghrib Icha
05:57
15:18
12:32
17:42
19:03
O
U
A
Fadjr Dohr
05:43
12:23
R
G
L
A
Açr Maghrib Icha
15:18
17:43
18:58
C
H
Fadjr Dohr
06:03
12:39
L
15:26
17:50
F M O S T A G A N E M
19:10
Fadjr Dohr
06:08
12:44
Açr Maghrib Icha
15:32
O
R
Fadjr Dohr
06:11
12:47
A
15:35
17:59
19:19
MIN
13°
Oran
23°
13°
Constantine 22°
6°
Ouargla
12°
25°
N
Açr Maghrib Icha
24°
[email protected]
BORDJ BADJI
MOKHTAR
Un terroriste arrêté
L’Association El Baraka
rend hommage aux victimes
Le nombre élevé des accidents de la route en Algérie interpelle tous les secteurs gouvernementaux
et la société civile à la conjugaison des efforts pour trouver des solutions urgentes afin de mettre fin
au terrorisme routier;
C’
DR
en découlent» . Avec plus de 4 200 morts et 3
000 handicapés par an, nous sommes dans une
guerre non déclarée, a-t-elle estimé. «Il faut
arrêter l’hécatombe. En tant qu’association,
ACCIDENTS DE CIRCULATION SUR LES ROUTES
DE TIZI OUZOU 58 morts et 612 blessés
depuis le début de l’année
CINQUANTE-HUIT morts et 612 blessés
depuis le début de année 2015, tel est le
bilan rendu public hier par la Gendarmerie
nationale à l’occasion de la manifestation
organisée par l’Association « Les Amis de
la route» dans la cour de la maison de la
Culture Mouloud-Mammeri à Tizi Ouzou.
En dépit de son importance, ce rendez-vous
n’a pas attiré les foules.
Ce qui est déplorable aussi est l’absence
même des animateurs de cette association
sur les lieux de la manifestation. Seuls les
gendarmes et les éléments de la Protection
civile ont respecté l’ordre de mobilisation.
Toujours est-il qu’en dépit de l’absence
d’engouement du public, le découragement
n’a aucunement été ressenti par les acteurs
de la manifestation (gendarmes et pompiers)
puisque les rares curieux qui se sont rapprochés de leurs stands ont reçu toutes les explications, voire un enseignement digne de
grandes universités sur l’ensemble des aléas
routiers. La documentation de la gendarmerie, exposée spécialement au public, fait ressortir qu’au cours de l’année écoulée, le
nombre de morts par accidents routiers était
19:15
Alger
JOURNÉE MONDIALE DU SOUVENIR DES VICTIMES DES ACCIDENTS
DE LA ROUTE
est du moins ce qu’a affirmé, hier,
Mme Flora Boubergout, présidente
de l’association nationale de soutien aux personnes handicapées « El Baraka»,
à l’occasion de la célébration de la journée
mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route Une journée décrétée par
l’ONU le 11 mai 2011, s’inscrit dans l’initiative de faire de la décennie 2010-2020 celle de
la sécurité et de la prévention routière.
Cette manifestation qui se veut comme un
hommage aux victimes de la route, a été célébrée à Sétif par l’Association El Baraka, en
collaboration avec un consortium d’associations constituées en réseau appelé Amena.
Engagée dans la lutte contre la violence routière, Mme Boubergout, qui s’est déplacé,
hier, à notre rédaction a indiqué que le but à
travers la célébration de cette journée, comme
l’indique son intitulé, «était de rappeler les
séquelles endurées par les victimes des accidents de la route et les contraintes qu’elles
vivent au quotidien, du fait des handicaps qui
17:56
Max
N° 5323 - LUNDI 4 SAFAR 1436
INDEPENDANT
www.jeune-independant.net
E
Açr Maghrib Icha
de 45 et les blessés étaient au nombre de
630.
Ce qui laisse déduire que cette année 2015,
qui n’est pas encore terminée, est plus meurtrière que l’année passée. Selon le gendarme
en faction derrière le stand de la statistique,
l’Algérie demeure, en dépit des multiples
campagnes de sensibilisation menées sur les
dangers de la route, le pays qui connaît le
plus d’accidents mortels sur les routes.
De son côté, un élément de la Protection
civile a déclaré au Jeune Indépendant que
son expérience sur le terrain lui a appris que
la consommation d’alcool constitue l’origine première des accidents de la route. A
noter enfin que les nombreuses affiches caricaturales retenues sur des chevalets étaient
porteuses autant de conseils d’usage à la
bonne conduite aux raisons des accidents.
Sur le plan humain et matériel, et grâce, à la
mobilisation de la Gendarmerie nationale et
de la Protection civile, cette manifestation
était une réussite. Dommage que le grand
public et Les Amis de la route n’en aient pas
pu relever l’intérêt.
De notre bureau, Saïd Tissegouine
MESSAGE DU CONSULAT GÉNÉRAL DE FRANCE
À ALGER A LA SUITE des attentats qui viennent de frapper notre pays, l’Ambassade de France en
Algérie ouvrira au public un registre de condoléances à partir du dimanche
15 novembre, de 13h à 16h, puis du lundi 16 au jeudi 19 novembre, de 10h à 16h. Les
personnes qui souhaitent le signer sont invitées à se présenter à l’entrée principale de
l’Ambassade, 25 chemin Abdelkader Gadouche (entrée piétons) afin d’accéder au bâtiment du Service économique régional, situé immédiatement à gauche.
nous prônons la prévention, et, à ce titre, nous
menons une campagne sans merci contre ce
type de terrorisme qui continue à mettre sur un
fauteuil roulant plus de 3.000 personnes par
an» , a-t-il souligné. Et d’ajouter : «Seule une
politique nationale de prévention routière est à
même de venir à bout de ce fléau». La présidente d’El Baraka a tenue à rappeler, que l’association a été invitée par le ministre des
Transports à participer à la semaine de sensibilisation et de prévention routière, lancée la
semaine passée à Boumerdès. « Cette journée
a été l’occasion d’actualiser le débat avec,
notamment, l’intervention de communicants
issus des autorités, de la Protection civile et du
corps médicalé», a fait savoir la présidente de
l’association. Dans le cadre de ses activités,
l’association El Baraka organisera prochainement la journée mondiale des personnes handicapées dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Il faut rappeler, que l’Association El Baraka,
depuis sa création, s’est assigné comme objectifs la prévention, la sensibilisation et la communication avec les milliers de visiteurs du
salon sur les conséquences de la violence routière.
Lynda Louifi
Le trait de
DANS le cadre de la lutte
antiterroriste et conte la criminalité
organisée, un détachement de
l’Armée nationale populaire
relevant du secteur opérationnel de
Bordj Badji Mokhtar/6e Région
militaire a arrêté avant-hier un
terroriste et récupéré un pistoletmitrailleur de type kalachnikov et
une quantité de munitions.
D’autre part, des détachements
relevant des secteurs opérationnels
de Tamanrasset et de Bordj Badji
Mokhtar ont intercepté 20
contrebandiers de différentes
nationalités et ont saisi un fusil de
chasse, une quantité de munitions,
une paire de jumelles, trois
camions, un véhicule tout-terrain,
quarante-trois tonnes de denrées
alimentaires, 14 620 litres de
carburant, dix-sept détecteurs de
métaux, deux groupes
électrogènes, un marteau piqueur,
des téléphones portables et
d’autres objets. Au secteur
opérationnel d’El Oued/4e RM, un
détachement a intercepté un
camion chargé de quatre tonnes et
trois-cent kilogrammes de tabac.
De même, un autre détachement
relevant du secteur opérationnel
d’Adrar/3e RM a appréhendé sept
immigrants clandestins. R. N.
ESCROQUERIE
Trois personnes
sous mandat
de dépôt à Batna
LES GENDARMES de la section
de recherches de Batna ont
procédé à l’arrestation de trois
présumés faussaires pour
contrefaçon de sceaux de l’Etat,
faux et usage de faux et usurpation
de fonction. L’un des mis en cause,
un escroc qui se fait passer pour un
responsable du service contentieux
de la Direction des domaines,
réussit à subtiliser 310 millions de
centimes à sa victime. Dans cette
affaire, les gendarmes ont saisi un
lot de cachets contrefaits et des
imprimés vierges.
A. T.
Sidou