cliquez pour les retrouver dans le journal de Perray Vaucluse

Commentaires

Transcription

cliquez pour les retrouver dans le journal de Perray Vaucluse
Novembre/Décembre 2015
Journal édité par la CGT Perray-Vaucluse
CGT’ACTU
PERRAY-VAUCLUSE DOIT VIVRE !
L
es annonces connuent de fuser de toutes part : fermetures, transfert, fusion, privasaon...Dernièrement, c’est l’annonce de la fermeture de la buanderie !
Les salariés sont malmenés, sous pression, humiliés, meurtris, le bulldozer écrase tout sur son
passage, sans aucun état d’âme !
Quel sera le service suivant ?! L’EHPAD ? l’IFSI ? La MAS ? L’USR ? L’USPMF ?
TOUS LES SERVICES SONT MENACÉS !
Nombre d’entre vous sont déstabilisés, voire perdus par ce(e stratégie patronale, on le
comprend et c’est d’ailleurs bien tout l’objec+f visé : bloquer toute tenta+ve de réac+on, en
enfonçant la tête des agents sous l’eau à coups d’effets d’annonces répétées !
Mais vous êtes aussi nombreux à vouloir comba(re ces a(aques.
Le service public est a.aqué de toutes part, sous le prétexte qu’il serait un coût ! La CGT le
clame : le service public reste moins cher que le privé, il est plus efficace, il évite le hold-up des
aconnaires et protège les agents.
La CGT combat plus que jamais ces méthodes inacceptables et poursuit sa lu.e
en portant des revendicaons justes :
1– LE MAINTIEN DE LA PLACE DE L’EPS PERRAY-VAUCLUSE AU SEIN DE
LA PSYCHIATRIE PUBLIQUE DE SECTEUR, c'est-à-dire mainen de la geson des
secteurs et autres structures de soins par Perray-Vaucluse : Sainte-Anne et Maison-Blanche
ne doivent pas se partager le « gâteau » ! C’est nécessaire et indispensable pour maintenir
une qualité de service public, un service humain, de qualité et de proximité.
2– L’ARRÊT DU PROJET DE GCS (groupement de coopéraon sanitaire) prévu pour
2016 : ce GCS est l’ou+l du démantèlement, qui va notamment forcer les agents à mulplier
leurs lieux de travail et dégrader encore les condions de travail :
=> [email protected] AB=C DEF [email protected] [email protected]@ @? D>[email protected] !
3– LE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES TECHNIQUES ET LOGISTIQUES : au
lieu de fermer la cuisine, la buanderie, privaser les services techniques,... la CGT revendique
leur développement par l’acquision de nouveaux marchés jusque là fournis par le privé.
A ce tre, il est indispensable que notre établissement travaille avec les nombreuses structures
sanitaires publiques du département - les EHPAD publiques du département, l’EPS Barthélémy
DURAND,... afin de perme.re une geson publique de ces prestaons : il est en effet inconcevable
de laisser fermer une cuisine ou une buanderie, de ne pas uliser un service horcole,...qui sont sur
place alors que dans le même temps l’EPS B. Durand se fournit ses repas au privé à plus de 30 km !
Ou est l’efficacité économique ?!
Quelle part est laissée au développement humain durable, aux enjeux écologiques ?!
4– LE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES ADMINISTRATIFS : la DRH, la formaon
connue, l’ensemble des services administrafs doivent retrouver les moyens de fonconner, pour
le service des agents, des paents et des résidants : aujourd’hui, ce n’est plus la cas ! Les décisions
négligent totalement ces professionnels qui sont de plus en plus en souffrance, voire humiliés
dans leurs fonc+ons, sans aucune écoute de la direcon :
INACCEPTABLE ! DÉNONCONS-LE FERMEMENT !
5– LE RESPECT DES PERSONNELS, DE LEURS REPRÉSENTANTS ET DES
INSTANCES DE L’ÉTABLISSEMENT : la direcon, téléguidée par d’autres enjeux, refuse
d’entendre nos revendicaons... Nos revendicaons sont pourtant réalistes, viables, respectueuses
du service public et respectueuses des professionnels. Les me.re en œuvre ne serait qu’une
queson de volonté polique.
C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE NOUS RÉCLAMONS DES INTERLOCUTEURS AYANT
UNE VISION PLUS LARGE DES ENJEUX POSÉS AUJOURD’HUI : C’EST URGENT ET
NÉCESSAIRE !
NOUS RÉCLAMONS UNE TABLE RONDE AVEC LES
REPRÉSENTANTS DE L’ÉTAT, DES COLLECTIVITÉS LOCALES, LES
ACTEURS DE LA SANTÉ, L’ARS DU 91 ET DU 75, AFIN D’ABOUTIR À
UN PROJET DE RECONVERSION VÉRITABLEMENT CONCERTÉ !
ENSEMBLE,
IMPOSONS UN PROJET ALTERNATIF ET CRÉDIBLE
EXIGEONS LE RESPECT ET L’ÉCOUTE
LE PROCHAIN CONSEIL DE SURVEILLANCE EST PRÉVU
MERCREDI 16 DÉCEMBRE À 13H30 SUR HENRI EY,
RASSEMBLONS NOS FORCES, PRÉPARONS ET
DÉTERMINONS ENSEMBLE LES MODALITÉS D’ACTIONS :
grève, AG, rassemblement, intervention au conseil,...
Journal réalisé grâce aux cotisations des adhérents CGT