Roman francophone africain, savoirs et société « La

Commentaires

Transcription

Roman francophone africain, savoirs et société « La
Roman francophone africain, savoirs et société
« La littérature, écrit Barthes dans sa Leçon inaugurale au collège de France, fait tourner les
savoirs, elle n’en fixe, elle n’en fétichise aucun; elle leur donne une place indirecte, et cet
indirect est précieux […] à travers l’écriture, le savoir réfléchit sans cesse sur le savoir, selon un
discours qui n’est plus épistémologique, mais dramatique ». Partant de cette assertion, il
s’agira, dans ce séminaire : 1. d’examiner les rapports que le roman francophone africain
contemporain entretient avec différents types de savoirs (institutionnels ou non, traditionnels
ou modernes) et sa propre capacité de produire du savoir ; 2. de nous interroger sur l’éclairage
que la fiction littéraire africaine (discours dramatique) porte sur le discours des sciences
humaines et sociale (discours épistémologique); 3. de cerner ce qui rend le discours dramatique
de la fiction si précieux pour une saisie des sociétés africaines en crise dans leurs dynamiques
souterraines.
Bibliographie :
Werewere Liking, Elle sera de jaspe et de corail, Paris, L’Harmattan, 1983.
Valentin Mudimbe, L’écart, Paris, Présence africaine, 1979.
Shaba deux. Les carnets de Mère Marie-Gertrude, Paris, Présence africaine,
1989
Georges Ngal, L’errance, Paris, Présence africaine, 1999.
Emanuel Ndongala, Le feu des origines, Paris, Albin Michel, 1987.
Quelques œuvres théoriques
Roland Barthes, Leçon, Paris, Seuil, 1987
------------------, « De la science à la littérature », Bruissement de la langue. Essai critique IV, Paris,
Seuil, 1984.
Calvino, I., La machine littéraire, Paris, Seuil, 1984.
Klimis, S., Van Eynde L. (ed), Littérature et savoirs, Bruxelles, Fac. Unv. Saint Louis, 2001.
Serres, M., Feux et signaux de brume : Emile Zola, Paris, Grasset, 1975
Lévi-Strauss, Cl., Anthropologie structurale, Paris, Plon, 1997.

Documents pareils