Les déboires de Khaled

Commentaires

Transcription

Les déboires de Khaled
Les déboires de Khaled
La dernière semaine n'aura pas été de tout repos pour le chanteur Cheb Khaled qui a
été tour à tour conspué par un de ses compatriotes l'accusant d'être un traître avant
d'être condamné pour plagiat.
Le roi du rai a été condamné pour plagiat le 3 avril dernier par le tribunal de grande
instance de Paris. Il a plagié la musique de l'auteur algérien, Cheb Rabah pour composer
son tube international, «Didi»
e tribunal l'a condamné à restituer à Cheb Rabah les droits d'auteur perçus pour la
L
composition musicale de l'œuvre.
Il doit aussi l'indemniser pour l'exploitation commerciale du morceau sorti en 1991, mais
aussi pour la période postérieure à juin 2003 en raison d'une prescription partielle.
our cela, le roi du raï devra payer à Cheb Rabah une somme de 100.000 euros en
P
réparation de son préjudice moral, et une autre de 100.000 euros en réparation des
Page 1/2
atteintes au droit moral d'auteur.
La Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) devra modifier sa
documentation pour faire bénéficier Cheb Rabah d'une partie des droits de reproduction
mécanique et d'exécution publique «en tant que seul compositeur» de l'œuvre dite
«Didi».
'avocate du chanteur Laurence Goldgrab, a annoncé son intention de faire appel de
L
ce jugement mais il n'empêche que la condamnation pécuniaire restera exécutoire.
Le titre «Didi» a connu un succès commercial incroyable dans les pays arabophones et
en Europe. Cette chanson a été utilisée dans la bande son du film «Bollywood» et a été
choisie comme hymne d'ouverture de la Coupe du monde de football en Afrique du
Sud en 2010.
Trois jours avant cette condamnation, Khaled a été conspué par un de ses concitoyens
qui lui a reproché de posséder la nationalité marocaine au sein du consulat algérien de
Vitry-Sur-Seine à Paris.
Accompagné de son épouse marocaine, son compatriote l'a violemment pris à partie en
ces termes: 'Vous avez la nationalité marocaine, il n'y a que des Algériens ici, vous
n'avez pas honte, vous êtes un traitre, retournez d'où vous venez».
ilmé par un vidéaste, Cheb Khaled s'est alors énervé en lançant à son compatriote:
F
«Venez me parler ici en dehors des murs du consulat».
Selon l'auteur de la vidéo, le point de départ de cette altercation est l'exaspération de
ses compatriotes devant le comportement du chanteur qui n'a pas respecté l'ordre de la
file d'attente.
Rappelons qu'en août 2013, le chanteur avait été naturalisé marocain par le Roi du
Maroc.
Page 2/2

Documents pareils