CCI Allier Magazine

Commentaires

Transcription

CCI Allier Magazine
LOISIRS TOURISME
Auberge des Tureaux :
la cuisine du cœur
CCI
Allier
DES ENTREPRISES ET DES HOMMES
Dunlop : Interview exclusive
de Pierre-Jean Eraud
CCI en action
DES SMS CONTRE
LES BRAQUAGES
MAGAZINE
LE BIMESTRIEL DE L’éCONOMIE BOURBONNAISE en action
Mars-Avril 2013 - n° 8
Les entreprises
au service des autres
dossier p. 16
Grands projets
Les foires s’exposent
Le Pavillon du lac
Avenue Marx-Dormoy
03310 Néris-Les-Bains
Informations et Réservation :
Tél.04 70 03 18 00 / 06 87 68 79 15
Conférences
Expositions
Séminaires
Réduction de 50%
pour les réservations
des mardis, mercredis et jeudis
GRAND GARAGE MONTLUCONNAIS S.A. _ Z.A. PASQUIS _ BP 593 _ 03317 MONTLUCON CEDEX _ 04 70 08 23 30
3
Sommaire
éditorial
4
CCI en action
Retrouvez toute l’actualité des CCI de l’Allier
7 Pratique
9 Formation & compétences
12 Grands projets
Pays Vichy Auvergne
13 Développement durable
Imprim’Vert
De fiers services !
Les entreprises de service connaissent un essor fulgurant
dans le département de l’Allier. Avec à leur tête plus de 5 000
entrepreneurs, elles sont porteuses d’emplois et d’avenir
dans une région traditionnellement tournée vers l’industrie
et l’agroalimentaire. Très nombreuses, elles sont de plus
en plus performantes et innovantes dans les secteurs de
l’informatique, de l’aide à domicile, de la distribution du courrier
ou encore dans le stockage industriel et la communication.
Elles communiquent aujourd’hui sur leur savoir-faire et leurs
démarches de qualité. Dans le département, leur présence
et leur accessibilité représentent un avantage concurrentiel
indéniable dans le choix du territoire d’implantation des
14
Innovation
15
Des entreprises & des hommes
FDMB - VBM
Dunlop - Pierre-Jean Eraud
16 Dossier
Les entreprises au service
des autres
acteurs économiques.
Jean-Michel Chavarochette
Jean-Pierre Lhospitalier
Président de la CCI
Président de la CCI
de Moulins-Vichy
de Montluçon-Gannat
Avec plus de 5000 sociétés dans le
département de l’Allier, les entreprises
de service connaissent un essor
considérable. Elles sont tournées
tant vers les particuliers que les chefs
d’entreprise. Petit tour d’horizon des
activités en pleine expansion.
Publication des deux CCI de l’Allier
CCI de Montluçon-Gannat, 15 boulevard Carnot 03100 MONTLUçon
CCI de Moulins-Vichy, 17 cours Jean Jaurès 03000 moulins
Co-directeurs de la publication : Jean-Michel Chavarochette et Jean-Pierre Lhospitalier
Assistante de rédaction : Joëlle Calonne - Tél : 04 70 02 50 35 - Fax : 04 70 02 50 59
Comité de rédaction : Brigitte Bergemin, Marie-Chantal Charmat, Robin Dodat, Hervé
Dubosq, Alain Godignon, Hubert Gomot, Didier Kremenski, Yann Le Diouris, Thierry Miard,
Chantal Rambaud, Laurent Rochut, Alain Segrétain, Valérie Seguin.
Mise en page : Typocentre
Rédaction : Jean-Christophe Collet, Véronique Durupt
Crédits photos : Jean-Christophe Collet, Véronique Durupt, Cyril Reveret,
Séverine Trémodeux. Couverture : Kurhan - Fotolia.com
Impression et Régie publicitaire : Typocentre - Tél. 04 70 06 22 22
Périodicité : Bimestriel
Tirage : 14 000 exemplaires
ISSN : 2258-0239
23
28
29
30
Écho des territoires
Loisirs - Tourisme
Indicateurs & réglementation
Agenda
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
4
CCI EN ACTION
Visites d’entreprises
Les présidents des CCI au contact
C
onformément à leurs engagements de
mandature, les deux présidents rencontrent les chefs d’entreprises de l’Allier.
« C’est une manière de garder des contacts
avec le tissu économique local » expliquent
les présidents. « Ces visites sont l’occasion
de connaître les besoins et les attendes des
chefs d’entreprise ».
Le 13 septembre, Jean-Michel Chavarochette
(président de Moulins-Vichy) était en visite
avec Benoit Brocart, préfet de l’Allier, dans
les locaux de l’entreprise yzeurienne Pet
Food Plus (fabricant d’aliments pour chiens
et chats). Le 3 décembre, ils ont renouvelé
l’expérience, à Avermes, au sein de l’entreprise
Desamais Distribution (grossiste en droguerie,
quincaillerie, bricolage, outillage, équipement
de la maison). Enfin le 26 février, ils étaient en
visite chez L’Oréal, dans leur filiale Cosmétique
Active Production, qui englobe l’unité de production de produits Vichy de Creuzier-le-Vieux
et le site L’Oréal de la Roche-Posay.
Auparavant, à Saint-Victor, le 27 novembre
2012, son alter ego montluçonnais Jean-Pierre
Lhospitalier avait rencontré le dirigeant de
la société Amtek (presse et emboutissage
de pièces pour l’électroménager, le matériel
électrique et l’automobile), en présence là
encore du préfet de l’Allier, Benoît Brocart et
du sous-préfet. Une dernière fois, tous trois se
retrouvaient en visite chez 2MI (étude et réalisation d’outillages dans le secteur carrosserie et dans le secteur fonderie) le 19 décembre
2012.
Semaine de l’Industrie
Une centaine d’évènements en Auvergne
À
la lecture des sondages nationaux,
l’industrie est considérée comme
le « moteur du développement économique », le « catalyseur de l’innova-
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
tion » et le « made in France porteur de
business ».
Forts de leur succès, les industriels
éprouvent la nécessité de communiquer
sur leurs métiers et d’accroître leur notoriété auprès du grand public, lui-même
très en demande. Afin de satisfaire ces
attentes, de nombreux évènements organisés conjointement par les CCI de l’Allier
se sont déroulés, sous le label Semaine
de l’industrie du 18 au 24 mars. Avec
plus d’une centaine d’évènements en
Auvergne, la manifestation a permis au
grand public, en particulier aux jeunes et
aux demandeurs d’emploi, de découvrir
l’industrie et ses métiers, de rencontrer
les acteurs et de mieux comprendre le
fonctionnement des sites industriels du
XXI e siècle. Tous les domaines de l’industrie étaient concernés : mécanique,
Jean-Michel Chavarochette était en visite chez Desamais
Distribution (grossiste en droguerie, quincaillerie,
bricolage, outillage, équipement de la maison…)
Photo Presse Centre La Montagne
Jean-Pierre Lhospitalier et Jean-Michel Chavarochette, respectivement président des
CCI de Montluçon-Gannat et Moulins-Vichy, visitent les entreprises du département.
En présence des autorités préfectorales, ils prennent le pouls de l’économie locale.
aéronautique, plasturgie, chimie, agroalimentaire…
Dans le département de l’Allier, ce sont
plus de 40 entreprises qui ont ouvert leurs
portes pour accueillir plus de 600 visiteurs
et faire de cette troisième édition un réel
succès. Cette année, un effort supplémentaire de sensibilisation a été notamment entrepris à l’égard des enseignants,
des conseillers d’orientation ainsi que des
parents et familles qui interviennent fortement dans le choix d’orientation pour
la poursuite des études. Sans nul doute,
cette forte mobilisation des CCI de l’Allier
a renforcé sur notre département, notre
image positive de l’industrie.
Infos +
Stéphanie Dechaud
Conseiller Entreprises Industrielles
Espace Performance Auvergne
Tél. 04 70 02 50 54 - 06 70 02 64 67
Stéphane Ladevèze
Conseiller entreprises industrielles
Espace performance Auvergne
Tél. 04 70 35 40 36
CCI EN ACTION
Foire de Moulins
La CCI met ses entreprises à l’honneur !
Du 8 au 17 février, la Foire de Moulins a accueilli environ 100 000 visiteurs
et 240 exposants. Partenaire fidèle, la Chambre de Commerce et d’Industrie
de Moulins-Vichy a répondu présent en tenant un stand dédié au tissu
économique de l’Allier.
P
remière date du calendrier national, la
manifestation moulinoise est le rendezvous commercial et économique du bassin
de Moulins et bien au-delà. « Depuis 4 ans,
la CCI met en avant, sur son stand des foires
de Moulins et Vichy, les entreprises de son
territoire. Initié par le Président Jean-Michel
Chavarochette et Dominique Gilbert, viceprésident commerce de la CCI, ce concept
porte ses fruits et est plébiscité par tous.
Une vingtaine de dirigeants étaient présents afin de promouvoir leurs activités ».
Cette année, la Chambre de Commerce et
d’industrie de Moulins-Vichy a donné un
coup de projecteur aux nouvelles filières
(économie verte, produits bio, services à la
personne…), mais aussi aux nouveaux produits ou services innovants développés par
5
des entreprises 100 % « made in Allier ».
Les visiteurs ont ainsi fait la connaissance
de Masalchi (fabrication et assemblages
d’épices bio), de la Savonnerie bourbonnaise, des nouveaux lodges du Parc animalier et de loisirs Le Pal.
En complément, la CCI a profité de l’occasion pour présenter son nouveau dispositif
Alerte commerce 03 (voir article ci-dessous),
informer sur la création d’entreprise et présenter le nouveau Groupement régional des
entreprises de services à la personne.
La Foire de Moulins est la plus belle des vitrines pour les entreprises de la région.
Alerte commerces 03
Un dispositif contre les braqueurs
Contre les braquages à main armée dans les bureaux de tabac,
les CCI lancent le dispositif « Alerte commerces 03 »
L
es buralistes sont confrontés à une insécurité et/ou délinquance croissante :
vol à main armée, fausse monnaie, chèques
volés… Pour répondre à leurs inquiétudes,
la Préfecture a demandé aux CCI de l’Allier
de mettre en place un dispositif d’alerte par
SMS, en partenariat avec la police, la gendarmerie et la chambre syndicale des buralistes. Pour la petite histoire, cette opération
avait été lancée par le Préfet, Benoit Brocart
en février 2011 sur le Territoire de Belfort où
il était en poste.
Son principe en est simple. Dès qu’un vol
à main armée ou une tentative de vol à
main armée sera constatée, le commerçant
contactera les gendarmes ou les policiers
qui relaieront ensuite l’information par SMS
aux détaillants de tabac.
En diffusant rapidement certains faits de
délinquance, les buralistes pourront réagir
immédiatement et prendre des mesures de
prévention utiles et adaptées à une situation particulière. Dans le département de
l’Allier, cette opération concernera dans un
premier temps les buralistes et sera étendu
par la suite à d’autres activités.
Les buralistes seront concernés
par cette opération.
Contact
CCI Moulins-Vichy : 04 70 35 40 36
CCI Montluçon-Gannat : 04 70 02 50 15
Jean-Michel Chavarochette et Jean-Pierre Lhospitalier entourent le préfet de l’Allier, Benoît Brocart.
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
6
CCI EN ACTION
Foire de Montluçon 2013
Les opportunités d’affaires au Parc des Expositions
du 28 septembre au 6 octobre 2013.
Trois questions à Alain Zyla,
Directeur général de Cimexpo
Dans quel état d’esprit
préparez-vous
l’édition 2013 ?
Alain Zyla : « En dépit
d’une conjoncture peu
favorable depuis l’été
20 0 8, nous avons
traversé les turbulences et nous
continuons à tenir fermement
le cap. Bien
Alain Zyla est Directeur général
de Cimexpo - Montluçon
Photo © La Montagne - Séverine Trémodeux
sûr, la période à venir sera agitée mais nous
maintenons une vision ambitieuse de notre
business. Aujourd’hui, nous savourons avec
plaisir la confiance que nous témoigne une
large majorité des décideurs de notre bassin
de vie et d’emploi. »
Sur quoi repose le crédit qui vous est
accordé par les professionnels ?
A. Z : « Sur notre capacité, chaque année, à
bâtir une offre commerciale majeure, une
vitrine où se doivent d’être présentes les
entreprises qui comptent dans notre zone
de chalandise. Songez qu’un euro engagé
pour participer à notre manifestation peut
rapporter jusqu’à 30 euros de commandes,
voire parfois beaucoup plus si j’en crois les
déclarations de certains de nos clients. Ce
ratio doit persuader les commerçants ou
Foire de Vichy
Le palais des milles envies
Au Palais du Lac, à Bellerive sur Allier, la Foire de Vichy ouvre ses portes
du jeudi 18 au lundi 22 avril. Cinq jours de festivités pour un tour
d’horizon des dernières tendances.
L
artisans locaux de ne pas laisser passer ces
opportunités d’affaires ».
Votre Foire est engagée sur de bons rails,
que faut-il vous souhaiter pour conclure ?
A. Z. : « Que notre évènement soit toujours
un moteur de croissance pour notre territoire en permettant à ses exposants, en
une seule opération, de communiquer et de
booster leurs ventes. Je suis convaincu que
nous atteindrons notre objectif (…) notre
foire saura ranimer, auprès du grand public,
un réel désir d’achat ».
* Sur la base de l’enquête menée auprès des exposants de l’édition 2012 de la Foire de Montluçon.
Infos +
Foire de Montluçon
www.cimexpo.com
Tél. 04 70 05 25 25
Mail : [email protected]
véhicules. « Nous avons vu les choses en
grand. Cette année, des concessionnaires
du bassin vichyssois présenteront leurs
dernières nouveautés ». Rien de tel pour
satisfaire le public qui arpentera une surface de vente de plus 10 000 m2.
Infos +
Renseignements & Réservations
150
e directeur général de la Foire,
breux stands, aux côtés de la
Foire de Vichy
exposants
Philippe Cassan ne donne jaChambre de Commerce et d’IndusPalais du Lac - Bellerive sur Allier
La foire est ouverte tous les jours de 10 à 20 heures
mais de chiffres sur la fréquenta- de la France trie, du Conseil général, du Conseil
(sauf lundi fermeture à 18 heures).
entière
tion. Mais qu’il se rassure, ce sont
régional, de Vichy Val d’Allier et du
Tél. 04 70 20 19 15
toujours des dizaines de milliers de visicomité départemental des
La Foire de Vichy accueille des milliers de visiteurs chaque année.
teurs qui arpentent les allées de sa maproduits de l’Allier.
nifestation. Deux raisons à cela : l’entrée
Durant cinq jours, les visiest toujours gratuite et les exposants de
teurs pourront découvrir
qualité.
la cuisine du restaurant
Encore une fois, l’organisateur a invité des
et laisser leurs enfants
professionnels de la région et de toute la
dans la grande aire de jeux.
France (150 au total). « Nos invités sont
Philippe Cassan mise aussi
principalement des locaux à 50 % » ajoute
beaucoup sur la réussite
le directeur général. Ils tiendront de nomdu village de l’Auto aux 300
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
PRATIQUE
Bocage bourbonnais
L’Europe finance vos idées
LEADER signifie « Liaison entre actions de développement de l’économie
rurale ». Dédié aux territoires, ce programme vise à soutenir les opérations
innovantes et le développement local. Exemple avec le Groupe d’action locale
(GAL) du Pays en Sologne et Bocage bourbonnais.
L
es fonds européens ont doté le programme Leader en Sologne et Bocage
bourbonnais d’une enveloppe de 1 571 366 e
pour une période allant de 2007 à 2013. Les
premières opérations ont été programmées
en 2009 et les dernières pourront l’être
jusqu’en 2014.
Depuis trois ans, le comité de programmation a accordé son soutien à plus de 80
actions. « Les aides programmées s’élèvent
à 1 022 559 €, soit plus de 65 % de l’enveloppe
globale, note Véronique Berr, présidente du
GAL Sologne et Bocage bourbonnais. Plus
de 500 000 € ont d’ores et déjà été versés
aux porteurs de projet. »
Particularité du programme européen, il
offre la possibilité aux associations ou aux
collectivités publiques de coopérer avec un
ou plusieurs territoires d’un Etat européen.
À cet égard, le Pays en Sologne et Bocage
bourbonnais a engagé une démarche culturelle et linguistique avec le GAL Rinya en
Hongrie (ville de Barcs), autour de la réalisation d’un spectacle théâtral.
D’autres actions ont également été soutenues par l’Europe : la création d’une boulangerie à Cressanges, l’ouverture d’un jardin
de Sologne à Neuilly le Réal, l’aménagement
de la maison de la batellerie au Veurdre…
Si ces très bons résultats placent le
Groupe d’action locale Sologne et Bocage
Bourbonnais dans la moyenne haute de la
Région Auvergne, il est primordial de maintenir le rythme de financement pour que
le territoire puisse bénéficier de l’intégralité de l’enveloppe. « Leader est un atout
indéniable pour le développement de nos
communes. Il favorise les démarches innovantes, les partenariats entre les acteurs
publics et privés et apporte un effet levier
dans la concrétisation des projets locaux ».
7
Tout sur
le crédit d’impôt
Les principes du crédit d’impôt
Le nouveau crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) fait aujourd’hui beaucoup
parler de lui. Il est assis sur la masse salariale
des entreprises bénéficiaires. Ce nouveau
mécanisme a été créé par un amendement
du Gouvernement déposé lors de la Loi de
finances rectificative pour l’année 2012.
À qui est destiné le crédit d’impôt ?
Ce crédit d’impôt sera destiné principalement
aux entreprises assujetties à l’IS (impôt sur
les sociétés) ou à l’IR (impôt sur le revenu) qui
emploient des salariés (y compris par exemple
les gérants salariés de Sarl).
Comment calculer votre crédit d’impôt ?
La création d’une boulangerie au Donjon
a décroché l’aide du programme Leader.
Comment décrocher
un financement ?
Le dépôt du dossier doit se faire au
GAL. Il sera déclaré complet lorsque les
financements de l’opération auront été
acceptés et notifiés au porteur de projet. Pendant toute la démarche, l’équipe
du GAL, en lien avec la DRAAF (direction
régionale de l’agriculture et des forêts),
apporte un appui technique afin de
faciliter le montage, le suivi, la réalisation et l’achèvement de l’opération. La
demande de subvention est examinée
en comité de programmation du GAL,
composé d’élus et d’acteurs socioculturels du Pays en Sologne et Bocage
bourbonnais. Si le projet est accepté,
une convention d’attribution est signée
entre les parties. L’opération peut alors
prendre forme.
Infos +
Pour plus d’information, merci de contacter :
Estelle GAZET
Chargée de mission Leader
Tél. 04 70 35 26 61 / 06 70 69 84 83
Courriel : [email protected]
Le crédit d’impôt se calcule sur la masse salariale brute de l’année civile écoulée. Seules
seront prises en compte les rémunérations
n’excédant pas 2,5 fois le SMIC annuel. Le
gouvernement a mis lundi en ligne un nouveau
site internet, www.ma-competitivite.gouv.fr,
pour permettre aux entreprises de calculer
à l’avance le montant du crédit d’impôt dont
elles pourront bénéficier en 2014.
Le taux du crédit d’impôt
Ce crédit d’impôt pour la compétitivité et
l’emploi (CICE) sera calculé en appliquant un
taux de 4 % sur la masse salariale brute de
l’entreprise.
Le financement du dispositif
Prévu à hauteur de 20 milliards d’euros par an,
ce dispositif sera financé par des économies
budgétaires, l’augmentation des taux de TVA
et une nouvelle fiscalité écologique.
Le but du crédit d’impôt
En contrepartie du crédit d’impôt accordé, les
entreprises utiliseront ce bonus fiscal pour
investir, former, améliorer la qualité de leurs
produits et services, mais aussi pour embaucher et augmenter leurs dépenses de R & D. Un
suivi de l’utilisation de ces fonds sera assuré
par les représentants des salariés dans les
conseils d’administration et par les comités
d’entreprise qui rendront un avis. Un comité
national de suivi évaluera le bon fonctionnement du dispositif. Les modalités relatives aux
contreparties ne sont pas encore connues.
Infos +
www.impots.gouv.fr
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
N°3 mondial des solutions nutritionnelles
pour animaux
®
®
®
®
DISTRIBUTION AUTOMATIQUE
DE BOISSONS CHAUDES, FROIDES,
CONFISERIES ET ALIMENTATION D’APPOINT
FONTAINES À EAU (bonbonne et réseau)
Z.I. VICHY RHUE
612

LARDET S.A.S. Groupe DERICHEBOURG
• LOCATION DE BENNES
• RECYCLAGE
• ENVIRONNEMENT
• DÉCHETS INDUSTRIELS
Z.I. de Blanzat - Rue Eugène Sue - MONTLUÇON
Tél. 04 70 29 04 09 - Fax 04 70 29 10 10
Une équipe de Professionnels
vous accueille 7 jours/7
Salle de Séminaire à disposition
1 bis, avenue Marx-Dormoy
03100 Montluçon
Tél. 04 70 03 89 02
Fax 04 70 29 19 55
[email protected]
Formation & compétences
IEQT de Vichy
Des diplômes universitaires à haute
valeur professionnelle
Porté par la CCI Moulins-Vichy et l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand,
l’Institut Européen de la Qualité Totale (IEQT) développe des cursus de BAC+3
à BAC+5, synonymes d’insertion professionnelle réussie.
D
epuis sa création en 1989, l’histoire de
l’IEQT est doublement rythmée : par les
évolutions de ses formations, adaptées en permanence au marché de l’emploi, mais aussi par
les homologations réitérées des diplômes qu’il
délivre. Des diplômes universitaires reconnus,
et dont la teneur professionnelle ajoutée permet à l’Institut de constituer un véritable vivier
pour les entreprises en matière de QualitéSécurité-Environnement (QSE). Concernant
son actuelle promotion, 54 étudiants (dont 36
en alternance) sont inscrits en licence professionnelle animateur QSE.
Dûment homologué depuis 10 ans, le titre
Responsable management durable QSE, (également diplôme universitaire MERIS), vient
d’être réinscrit au niveau 2 pour 5 ans au
Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). 22 étudiants, tous en alternance, suivent cette formation.
Lancée en 2007 en tant que diplôme universitaire (Bac + 5), la formation Manager des
risques bénéficie depuis cette rentrée de l’avis
9
favorable de la Commission pour son inscription sur 5 ans au niveau 1 du RNCP. Ses étudiants (10 inscrits en alternance) bénéficient
de la reconnaissance officielle de leur niveau
de compétences. Ils sont aujourd’hui 26 (dont
6 en formation initiale) à suivre le Master 2
Maperia (Management de la Performance et
des Risques par l’approche QSE).
Forte de sa double reconnaissance, la filière
IEQT est désormais complète. Elle constitue
la tête de pont du premier réseau national de
formation aux métiers QSE d’avenir durable.
Infos +
IEQT
5 à 15 rue Montaret - 03205 VICHY
Tél. 04 70 30 41 46
La 23e promotion de l’IEQT avec son parrain, Jérôme Drapeau, Directeur Général
de Cosmétique Active Production (Groupe L’Oréal).
Tout sur les marchés publics
en une seule formation
Il n’est pas toujours facile de comprendre les procédures de marchés publics. Les CCI de l’Allier proposent des formations
pour les chefs d’entreprise. Exemple à Cusset avec Eric Macel.
E
ric Macel était directeur d’une filiale de
Savelys GDF-SUEZ (maintenance de
chauffage et de climatisation). Mais à 38 ans,
il a eu envie de voler de ses propres ailes.
Dans son propre corps de métier, il a racheté
fin décembre 2012 l’entreprise Quintana, à
Cusset. Reprenant le fonds de commerce et
les sept salariés, il compte aujourd’hui développer le portefeuille des particuliers et des
professionnels. « Sous la marque Novaterm,
je désire décrocher des parts de marché dans
le tertiaire, l’industrie et dans la maintenance
des énergies renouvelables ».
Accompagné par la chambre de commerce
et d’industrie de Moulins-Vichy, le jeune
dirigeant a décroché un prêt à taux zéro de
30 000 euros (Auvergne transmission) et un
prêt d’honneur de 10 000 euros (Vichy initiatives). Encore mieux, il va profiter d’une
formation initiée par la CCI de Moulins-Vichy
qui consiste à connaître toutes les modalités
des marchés des collectivités territoriales.
« Elle est un atout pour des petits entrepreneurs, car nous n’avons pas toujours les
structures et les connaissances des grands
groupes pour répondre aux appels d’offres. »
Sur deux jours, cette formation en dit beaucoup sur les procédures, le vocabulaire approprié, les différents types de marchés, les
clients, l’approche commerciale et les stra-
tégies à déployer. Elle est complétée par les
conseils d’un consultant spécialisé lors d’un
accompagnement individualisé (là encore
sur deux jours). « Elle est très enrichissante », assure Eric Macel. « Nous sommes
trois de notre entreprise à être inscrits pour
un coût somme toute modique ». Une prise
en charge de 50 % du coût total est ainsi possible.
Infos +
CCI de Montluçon-Gannat
Tél. 04 70 02 50 00
CCI de Moulins-Vichy
Tél. 04 70 35 40 36
[email protected]
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
10
Formation & compétences
Recrutement
Les ex-élèves de l’IFAG font confiance à leur ancienne école
L’IFAG est une école supérieure de management qui délivre des diplômes bac + 3 et bac + 5. Ses anciens élèves jouent
désormais la carte du réseau. Exemple avec Adecco.
E
n 1996, Benoît Charpin sort de l’IFAG
avec un diplôme bac + 4. Il est vite embauché comme ingénieur commercial chez
un spécialiste des copieurs numériques.
Il reste dix huit mois avant de devenir
attaché commercial au sein de l’agence
Adecco, à Moulins puis à Digoin. « Depuis,
je n’ai plus quitté le spécialiste du travail
temporaire », insiste-t-il.
Des généralistes de l’entreprise
En 2000, l’ancien étudiant s’occupe du developpement commercial, du recrutement et
de la gestion des contrats de travail. Puis en
mars 2011, il est nommé directeur de l’agence
Adia de Montluçon, nouvellement fusionnée
avec Adecco et l’agence de St Eloy les mines.
Une carrière somme toute logique : « L’IFAG
aborde tous les domaines, du juridique aux
ressources humaines en passant par la gestion, le management et la vente, » indique-t-il.
« En adéquation avec le monde professionnel,
elle nous forme comme des vrais généralistes
de l’entreprise. »
Est-ce un lien de cause à effet ? En tout cas, le
jeune responsable recrute aujourd’hui en majorité des… ifaguiens comme collaborateurs.
« Je cherche avant tout la double compétence technique et généraliste, » indique-til. Comme lui (BTS maintenance industrielle),
ses deux collaboratrices ont en effet suivi
des parcours atypiques, bien avant leur école
de management. « Marie a décroché un BTS
hôtelier et Elodie un BTS esthétique. C’est
rassurant. A mon avis, elles ont beaucoup
d’ouverture d’esprit. Car elles ont connu un
autre secteur d’activités que les ressources
humaines ».
Infos +
IFAG Montluçon
13, boulevard Carnot - 03 100 Montluçon
Tél. 04 70 02 50 50
L’IFAG fournit l’intérim montluçonnais
Outre Benoît Charpin (Adecco), deux anciens élèves de l’IFAG de Montluçon t­ ravaillent
dans l’intérim. Colette Mulot est responsable de Challenge intérim et Monsieur
­Pasquier de l’agence Manpower (voir l’article page 21 dans le dossier).
À l’agence Adecco, ils sont trois anciens étudiants de l’IFAG.
Formation à l’éco-conduite
Les transporteurs routiers roulent durablement
De juin 2012 à février 2013, la CCI de Moulins-Vichy a piloté une opération de « formation à l’éco-conduite » dans le département
de l’Allier. Quelque 80 chauffeurs routiers et une dizaine de référents-tuteurs porteront la bonne parole dans leurs entreprises.
L’
éco conduite n’est plus aujourd’hui un
secret pour 80 conducteurs de l’Allier.
Employés dans neuf entreprises engagées
dans une démarche de développement
durable, les chauffeurs ont suivi durant une
journée une formation pratique, sous la houlette du service formation/compétence de la
CCI Moulins-Vichy.
Un peu plus longue était la formation réservée aux référents-tuteurs. Deux jours
durant, ils ont été initiés à leur nouvelle
mission. Celle-ci consistera à diffuser les
bons conseils environnementaux dans les
entreprises et à réduire la consommation
de carburant de 10 à 15 %.
La formation était menée en collaboration
étroite avec la Fédération nationale des
transporteurs routiers de l’Allier. Dotée
d’une subvention européenne, elle était
cofinancée par la Direccte, l’Observatoire
régional des transports (CCI Auvergne et
DREAL Auvergne), l’OPCA Transports et la
CCI Moulins-Vichy, sans oublier les transporteurs participants.
Aux côtés des pouvoirs publics, la Fédération
nationale des transporteurs routiers (FNTR)
s’est engagée depuis 2007 à réduire les gaz
à effet de serre. L’Allier figure parmi les
leaders nationaux pour le nombre d’entreprises signataires de la Charte signée par
la Fédération et intitulée « Objectif CO2 : les
transporteurs s’engagent ».
Infos +
CCI de Moulins-Vichy
Tél. 04 70 35 40 36
L’éco-conduite, c’est quoi ?
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
L’éco-conduite vise à réduire la consommation de carburant et à renforcer la sécurité sur la route. Les ­méthodes sont
connues et simples. Il s’agit d’éviter les
accélérations, de multiplier les freinages
en douceur, de maintenir une conduite
souple et de faire tourner le moteur à
bas régime.
Calendrier
des
FormationS
MANAGEMENT
Gérer son temps et son organisation pour plus d’efficacité (2 jours) – Les 15 et 16 avril
Animer et piloter son équipe (4 jours) – Les 13, 14, 27 et 28 mai
Managers, gérez les conflits (2 jours) – Les 3 et 4 juin
1er semes
tre 2013
MANAGEMENT QUALITÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
Améliorer son système de management de la qualité et le redynamiser (2 jours) – Les 8 et 9 avril
Surveiller et mesurer les processus/indicateurs et tableaux de bord (1 jour) – Le 16 avril
Conduire des audits qualité internes efficaces (2 jours) – Les 13 et 14 mai
Réaliser une analyse environnementale ISO 14001 (1 jour) – Le 21 mai
Conduire des audits énergie efficaces (2 jours) – Les 6 et 7 juin
Conduire des audits QSE efficaces (2 jours) – Les 10 et 11 juin
développement COmmercial
Mettre en place l’écoute client : enquête de satisfaction et traitement des réclamations (2 jours) – Les 17 et 18 juin
GESTION / FINANCE / COMPTABILITE
Gérer et optimiser sa trésorerie (3 jours) – Les 27, 28 et 29 mai
DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL
Incoterms : les connaître et choisir les plus adaptés (1 jour) – Le 4 juin
CCI FORMATION Moulins / Vichy
CCI FORMATION Montluçon
Tél : 04 70 30 41 14
[email protected]
17 cours Jean Jaurès - 03000 Moulins
5/15 rue Montaret - 03200 Vichy
Tél : 04 70 02 80 79
[email protected]
Quai Louis Blanc - BP 3248
03106 Montluçon Cedex
w w w.cci-for m a tion-au ver gne.com
➤ Retrouvez le catalogue complet
des formations Selon :
- le thème recherché
- votre statut (jeune, chef d’entreprise, salarié ou demandeur d’emploi)
- votre situation géographique
➤ Téléchargez le programme
de la formation qui vous intéresse
➤ Demandez un bulletin d’inscription
CCI MONTLUÇON-GANNAT
PORTES D’AUVERGNE
12
Grands projets
Pays vichy auvergne
Destination pleine nature pour tous !
Validé à la fin 2011 par des professionnels et élus concernés, le schéma de
développement touristique du Pays Vichy Auvergne veut « conquérir et fidéliser
de nouvelles clientèles sur le territoire ».
L
e schéma reposera sur « la montée
en qualité de la destination » et son
suivi sera assuré par un Comité technique
composé des acteurs du tourisme et des
collectivités territoriales.
Le Pays Vichy Auvergne
coordinateur
Les premières actions accompagneront le
projet de la région « Station pleine nature
en Auvergne ». Elles positionneront le territoire comme « une destination pour les
activités de pleine nature » et s’appuieront
sur la mise en réseau des pôles impliqués
(Cf. SMAT* de La Montagne Bourbonnaise
et du Val de Sioule).
*SMAT : Syndicat mixte d’aménagement touristique.
Les loisirs en pleine nature et en famille : c’est en Auvergne !
Qu’il s’agisse des séjours et produits proposés ou des manifestations organisées,
tous seront valorisés à l’échelle du Pays.
Ils prendront en compte chacune des composantes du développement touristique :
la formation/emploi, les activités/services, les transports/mobilité…
L’accent sera mis principalement sur
l’accessibilité des activités touristiques
dans le cadre du grand projet Massif
central pour tous. En ce début 2013, le
grand public découvrira sur la Foire économique de Vichy (du 18 au 22 avril), des
parcours de sports et loisirs adaptés, des
ateliers braille et le langage des signes.
En parallèle, se tiendront les 18 et 19 avril
les Journées techniques Acessibilité et
Territoires.
Saint-Pourçain :
l’excellence rurale
en marche
Dans le cadre d’un pôle d’excellence rurale, les
entreprises de Saint-Pourçain ouvrent leurs
portes au public. La Chambre de Commerce
et d’Industrie de Montluçon-Gannat soutient
cette initiative.
Les pôles d'excellence rurale sont des projets
favorisant le développement des territoires
ruraux. Pour décrocher le label, Il faut privilégier les axes prioritaires suivants : la promotion des richesses naturelles, culturelles
et touristiques, la gestion de ressources naturelles, l’offre de services et l’accueil de nouvelles populations. Non sans oublier de mettre
en avant les productions industrielles et artisanales, les services locaux et l'utilisation de
techniques innovantes.
À Saint-Pourçain, le PER 2 a été labélisé le
21 décembre dernier. Intitulées « valorisation
et innovation par la réalité virtuelle », ses actions renforceront l’attractivité territoriale par
le biais de visites dans les entreprises du pays.
D’ici le début du printemps des portes ouvertes seront régulièrement programmées à
destination du grand public. Elles seront à la
fois réelles et en trois dimensions au centre de
réalité virtuelle. « C’est une démarche très
innovante pour répondre à tout type de demande des clients », remarque la conseillère. Huit entreprises sont pour l’instant,
concernées par cette opération.
Infos +
Stéphanie Dechaud
Conseiller Entreprises Industrielles
Espace Performance Auvergne
[email protected]
Tél. 04 70 02 50 54
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
Développement durable
Imprim’Vert
Ou comment concilier impression
de qualité et respect de l’environnement
13
Imprim Repro est une entreprise familiale reprise par un ancien
salarié déterminé et passionné. La société vient de décrocher
le label Imprim Vert et de créer deux emplois.
La marque Imprim’Vert est reconnue par l’ensemble des acteurs des industries
graphiques. Elle trouve sa légitimité dans le respect de l’environnement.
C
omment réduire les impacts environnementaux des métiers de l’imprimerie ? Dans cette optique, Imprim’Vert
a été créée en 1998 par la Chambre de
métiers et de l’artisanat du Loir-et-Cher
et la Chambre régionale de métiers et de
l’artisanat du Centre. Depuis, la marque
s’est déployée sur toute la France avec
l’aide des organismes consulaires.
Pour décrocher le précieux sésame, le cahier des charges Imprim’Vert® est fondé
sur six critères simples : le respect de la
réglementation ICPE (Installation classée
pour la protection de l’environnement), la
bonne gestion des déchets dangereux,
la sécurisation de stockage des liquides
dangereux, l’interdiction des produits
toxiques, le suivi des consommations
énergétiques et la sensibilisation environnementale auprès de la clientèle.
À Montluçon et Moulins, Imprim Repro,
spécialisée dans l’impression numérique
tous formats, a obtenu la qualification.
« Nous sommes devenus Imprim’Vert en
à peine deux ans, » indique le chef d’entreprise. « Notre volonté était de donner à
notre travail un gage de qualité sur toute
notre chaine de production. La marque
nous impose aujourd’hui une façon de
vivre, de travailler et de gérer nos détritus.
Il nous demande tout simplement d’être
respectueux de l’environnement ».
Liste des imprimeries labélisées
Alpha numériq (Moulins - 04 70 20 09 92 ),
Atout graphisme (Malicorne - 04 70 64 47 04),
Imprim Repro (Montluçon - 04 70 05 80 20,
Moulins - 04 70 05 80 20), Imprimerie CSP (­ Bayet 04 70 20 77 70), Imprimerie de Chavannes
(Chassenard - 03 85 53 16 65), Imprimerie
H. Brun (Vichy - 04 70 98 20 39), ­Imprimerie
Vidal (Vichy - 04 70 98 36 54), Imprimerie
Wallon (Saint-Yorre - 04 70 59 37 37), Typocentre
(Montluçon - 04 70 06 22 22).
De l’énergie verte pour fabriquer les tuiles
À Doyet, La Française des tuiles et briques joue la carte du développement durable. Dans son process de fabrication,
la note « écolo » résonne partout dans l’usine.
R
écemment, La Française des tuiles
et briques a embauché un responsable qualité sécurité environnement. « Il
est engagé à plein temps » commente
Hervé Tournadre, le responsable du site.
Toutefois son arrivée n’a pas vraiment
bousculé les habitudes de l'entreprise.
Bien avant les autres, l’usine était déjà
« écolo ». Elle fabriquait (et fabrique toujours) ses tuiles plates avec une matière
100 % naturelle : la terre argileuse d’une
carrière de Louroux Bourbonnais (Allier).
Encore mieux, ses outils de production
fonctionnent désormais à l’énergie verte.
Le séchoir et le four sont alimentés par
la sciure de bois des bucherons du pays
et non plus par du pétrole. « Ce virage
énergétique était loin d’être un inconvé-
nient. Bien au contraire, nos coûts sont
réduits et nos produits mis en avant par
une charte de qualité.
Le four à sciure produit une tuile traditionnelle
qui ne ressemble à aucune autre.
Aujourd’hui, le site produit des tuiles
plates pour la rénovation des toitures
des monuments historiques de l’Allier,
de la Creuse et du Loiret. Il emploie une
trentaine de personnes. Depuis deux ans,
il a été racheté par le groupe Imerys Terre
Cuite qui a racheté l’entreprise à la famille
Firmin.
Infos +
La Française des tuiles et des briques
10, La presle - 03170 Doyet
Tél. 04 70 07 70 05
www.imerys-toiture.com
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
14
INNOVATION
Quand l’innovation prend corps
La sécurité au travail passe par les pieds
À Vichy, depuis plus de vingt cinq ans,
la société FDMB s’occupe de vos pieds,
de leur confort et de leur bien-être. Elle
est aujourd’hui un distributeur national
reconnu auprès des podologues, de
produits et matériels paramédicaux.
Dirigeant de l’entreprise, Hervé
Duboscq est toujours soucieux du meilleur soin et
de la meilleure prévention. Récemment, il a
choisi de faire bénéficier les por teurs
de chaussures de
sécurité d’un produit
de haute technicité totalement inédit. Il
est l’article phare d’une gamme novatrice couvrant les traumatismes, lésions
et maux de pieds des sportifs, femmes
actives, personnes âgées ou diabétiques.
La chaussette « podosolution »
est née et inventée par un podologue après six années de recherche et de mise au point.
Elle a remporté à l’unanimité du jury le Prix de
l’innovation du salon
Expoprotection, réunissant à Paris plus
de 70 0 exposants
internationaux spé-
VBM s’implante à l’étranger
A Malicorne, abritée dans les locaux de
Forecreu, la société VBM fabrique des
implants en polymère pour nos hanches,
genoux et ligaments croisés. Ses dirigeants se tournent désormais vers les
marchés mondiaux dans le secteur de la
traumatologie et l’orthopédie.
Dirigée par François Ory et pilotée opérationnellement par Jean-Charles Ménardie,
la petite société travaille dans un espace
propre. Rien de plus de normal, elle réalise, pour ses clients, des vis ligamentaires
qui seront implantées sur des patients.
La société VBM fabrique des implants en polymère.
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
« Nous fournissons essentiellement des
sociétés françaises qui commercialisent
leurs produits partout dans le monde »,
ajoute François Ory.
En polymère, les implants sont fabriqués
en petite série. « Nous réalisons des
moules pour chaque produit. » Leur originalité tient dans leur caractère résorbable.
« En deux ans, la vis aura totalement disparu du corps du patient (par hydrolyse
des fluides du corps). » Pour les patients
du monde entier, le bénéfice est indéniable. Malgré la pose d’un implant, ils ne
subissent plus d’ablation, encore moins de
gêne de lecture dans le cas d’un scanner
ou de résonance magnétique nucléaire.
VBM se tourne vers la Chine
Aujourd’hui, la petite société veut aller
beaucoup plus loin. Elle compte développer des implants non résorbables. « Nous
mettons au point un nouveau produit en
collaboration avec un centre de recherche.
cialisés dans le domaine de la santé et sécurité au travail. Cette chaussette évitera
bien des lésions, pressions et chocs aux
salariés astreints au port des chaussures
de sécurité, grâce à son contact direct
et protecteur entre le pied et la chaussure. Elle est enduite d’un gel polymère
contenant une huile minérale médicale
pure, pour réhydrater la peau et couvrir
les parties sensibles. « C’est un petit pas
pour les pieds, un grand pas pour la prévention et la sécurité au travail » confirme
Hervé Duboscq. Actuellement, il peaufine
la distribution et diffusion de ce produit
innovant sur notre territoire national.
Pour en savoir plus
www.fdmb-vichy.com
www.podosolution.com
Il s’agira d’un os synthétique en polymère », indique Jean-Charles Ménardie.
Titulaires des certifications ISO 9001 et
ISO 13485 (médicale), VBM a retrouvé
depuis 5 ans le chemin de la croissance
rentable sous l’égide de sa maison mère
à 90 % exportatrice. L’internationalisation
(au-delà de l’Europe) passe par un transfert technologique qui se traduit par la
création de société communes (de production) ou bien par la forme de cession
de licence. « Actuellement, nous montons un projet dans le cadre d’un accord
Franco-Chinois entre l’Agence nationale
de recherche en France (ANR) et le ministère chinois des sciences et technologies
(MOST). Pour un fabriquant, VBM apportera sa contribution technologique et le
groupe Chinois pressenti, le financement,
la logistique et la distribution ».
Infos +
VBM - ZI de la Brande - Chemin de Saint-Amand
03600 Malicorne - Tél. 04 70 09 78 22 - www.vbm.fr
DES ENTREPRISES ET DES HOMMES
15
Dunlop
« Nous travaillons pour que cette usine ait un futur »
Dunlop fabrique des pneus moto, scooter et camionnette, elle réalise également du mélange
à façon (la gomme entrant dans la fabrication des pneus) pour ses besoins internes et pour
les sites de son groupe. Rencontre avec son directeur, Pierre-Jean Eraud.
Quelle est votre lettre de mission ?
J’ai la volonté de réussir à Montluçon. Je dis
mieux. Nous avons plein de choses à faire
dans cette usine.
pour nos équipes. Les intérimaires ont été
particulièrement touchés en avril dernier.
Aujourd’hui, nous conservons au mieux nos
effectifs et recrutons selon les besoins.
Comment se porte le marché du pneu
moto ?
Notre activité moto représente 50 % de notre
production. Elle est performante et doit le
rester grâce à une intégration complète
entre la R&D et la fabrication.
Qu’en est-il pour les pneus hiver ?
Nous faisons des volumes assez faibles
pour toutes nos dimensions. Il faut donc disposer d’un outil de production très flexible
afin de répondre au marché et d’assurer un
prix de revient compétitif.
Comment améliorez-vous la
compétitivité ?
Pour rester compétitif, nous venons d’acquérir une nouvelle machine (3 millions d’euros).
Elle fabriquera une bonne partie de nos
pneus, soit deux cents par jour dans un premier temps, puis quatre cents cinquante à
terme.
Quels sont les atouts montluçonnais ?
C’est une usine avec une grande histoire. Elle
a connu des hauts et des bas. Désormais,
elle a de grosses opportunités, beaucoup
d’expérience, une main d’œuvre qualifiée et
une géolocalisation adaptée. Nous maintenons toujours une avance technologique
que nous développons par le biais de la
compétition sportive. J’y vois un avantage
qui sera très utile pour l’utilisateur final de
nos pneus.
Qu’en est-il pour la fabrication des pneus
scooter ?
Jusqu’en 2006, nous avons fabriqué des
pneus scooter. Nous relançons depuis un
an et demi cette activité. C’est un produit
de niche. Le marché est intéressant pour les
grosses cylindrées.
Qu’espérez-vous pour les pneus
camionnette ?
C’est notre troisième produit. Nous livrons plus particulièrement les marchés
Scandinave et Allemand. Nous espérons
augmenter notre capacité de production
par l’investissement dans des nouvelles
machines.
Le marché du mélange à façon a été loin
d’être bon, cette année ?
Nous produisons 65 % de nos gommes pour
nos usines sœurs. Cette activité a baissé
en 2012. Elle n’a pas été sans conséquence
Quels sont vos objectifs ?
Il s’agit de pérenniser ce que nous savons
faire. Nous voulons constamment nous
adapter au marché et espérons des gains
de productivité grâce à nos nouveaux équipements.
Quelle est votre politique à l’égard des
salariés ?
Outre des changements dans l’organisation
du travail, nous avons ainsi établi en 2009 un
salaire fixe avec une prime de performance
mensuelle. Ces modifications ont toujours
eu lieu lors de discussions constructives et
participatives avec les partenaires sociaux.
Continuez-vous à investir ?
Les deux précédentes années, nous avons
investi 6 à 7 millions d’euros. Cette année,
Pierre-Jean Eraud, directeur Dunlop Montluçon.
nous prévoyons 4 millions d’euros d’investissement. C’est un montant important par
rapport à la taille de notre usine.
Comment voyez-vous l’année 2013 ?
Nous avons souffert en 2012. Nous ne savons pas encore trop bien comment sera
faite 2013. Elle serait toutefois meilleure
que l’année 2012, avec sans doute une
progression assez faible du marché. Nous
espérons de nouveaux marchés à la fin de
l’année avec des volumes plus importants
en 2014 et 2015.
Dunlop en quelques
chiffres
• 666 salariés à fin décembre 2012
• Production entre 1,1 et 1,5 million de
pneus par an sur Montluçon.
Dunlop et la logistique
Installée à Montluçon, Bourrat logistique gère la logistique de Dunlop pour
la partie sud de la France. Des emplois
sont à la clé pour le sous-traitant. Onze
quais de chargement et déchargement
seront aménagés pour un montant de
400 000 euros. L’entreprise Bourrat est
orientée vers le transport routier de
marchandises et la logistique.
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
16
DOSSIER
Les entreprises
au service des autres
Dans l’Allier, les
sociétés de service
aux entreprises et
aux particuliers sont
devenues un vrai enjeu
économique. Elles
créent de l’emploi et de
la richesse. Aujourd’hui,
on compte plus de 5000
sociétés dans tout le
département. Un secteur
en pleine mutation et
à la recherche de la
moindre innovation.
• 5098 entreprises de service
• 2631 entreprises de 0 salarié
• 1787 entreprises de 1 à 5
salariés
• 314 entreprises de 6 à 9
salariés
• 364 entreprises de plus de
dix salariés
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
Les services aux entreprises
en forte croissance
Le service aux entreprises est une réalité souvent méconnue dans l’Allier.
Dans le département, la culture économique est davantage tournée vers
la production industrielle. Peut-être à tort ?
L
es services aux entreprises se définissent comme l’ensemble des services marchands dont l’utilisateur principal
est une entreprise ou une collectivité. Il
peut s’agir d’activités liées à la télécommunication, aux analyses techniques,
aux conseils juridiques, aux ressources
humaines, à la propreté, la sécurité, aux
transports…
Une percée notable
Aujourd’hui, les services aux entreprises
souffrent d’une représentation profes-
sionnelle peu structurée. Ils sont toutefois en nette progression tant en nombre
d'établissements (+11 %) qu'en emplois
(12 %).
Dans le bassin de Montluçon/Gannat, les
entreprises de services font une percée
notable, mais le territoire reste toujours
à fort caractère industriel. En revanche,
dans le bassin de Vichy/Moulins, il existe
une forte concentration des services : près
de 60 % des établissements et des emplois
se situent sur ce territoire.
Le service de nettoyage est à la fois destiné aux personnes et entreprises.
Ici, des sticks employés par une entreprise de lavage des sols de nos entreprises.
DOSSIER
Des entrepreneurs aux petits
soins avec les particuliers
Avec plus de 1 000 sociétés de services à la personne, dont près de 300 agréées,
ce secteur d’activités représente un enjeu économique important pour l’Auvergne.
Dans l’Allier, il est composé principalement de sociétés individuelles.
L
es services à la personne regroupent
les activités destinées aux ménages
pratiquées tant à leur domicile que dans
leur environnement immédiat. Ils peuvent
être exercés directement par un travailleur
ou via un organisme (entreprise) intermédiaire. « Désormais, toutes ces activités
sont prévues par l’article D.7231 du Code
du travail et peuvent être soumises à agrément », ajoute un juriste.
Correspondant à de vrais besoins pour les
consommateurs, ce secteur est l’un de ceux
qui créent le plus d’emplois (2 millions de
professionnels partout en France en 2011).
Il est même en pleine expansion dans notre
pays où l’on comptait 500 entreprises en
2005 et 26 000 en 2011.
Dans l’Allier, les entreprises de services à
la personne sont principalement individuelles (61 % du secteur pour 24 % d’emplois). De taille modeste, 86 % d’entre elles
ne comptent aucun salarié (soit un effectif moyen de 1,25 personne par établissement). Elles opèrent essentiellement dans
les domaines du petit bricolage et des travaux de jardinage (77 %). Presque toutes
travaillent en revanche de manière indépendante, sans adhérer à un groupe ou à
un réseau.
Du petit bricolage aux
multiservices
À côté de ces entreprises individuelles, il
existe des établissements aux organisations plus avancées. Avec un effectif
moyen de 6,2 personnes par organismes
ou sociétés, ils concentrent une majorité
de l’emploi salarié du secteur. Désormais,
ils sont de plus en plus multiservices,
offrant plusieurs types de prestations,
notamment pour les familles et la vie quotidienne.
Un levier économique
Depuis quelques années, ce secteur constitue un véritable levier de développement
économique local. A côté des réseaux
associatifs et des particuliers employeurs
ont émergé de nouveaux acteurs : les
entreprises privées. « Aujourd’hui, un
des enjeux est de les positionner à égalité des associations. Dans ce sens, nous
travaillons main dans la main avec les
chefs d’entreprises pour faire reconnaître
la professionnalisation de leurs différents
métiers », précise Claude Barbin, membre
élu de la CCI Auvergne.
D’ici les prochaines années, les entreprises
privées occuperont une place importante.
Elles auront à imaginer les services de demain, en apportant innovations tant dans
leurs produits que dans leurs méthodes.
Tout naturellement, elles pourront compter
17
Quelques chiffres clés
• En moyenne, les entreprises ont moins de
5 ans et 75 % de leurs employés ont moins
de 45 ans.
• Une majorité d’entreprises individuelles
(59 %) avec peu d’effectifs (69 % n’ont aucun salarié).
• Elles offrent surtout des services dits de
confort (services liés au logement et à la
vie quotidienne).
• 65 % des établissements enquêtés ambitionnent de développer leur activité.
• 3 3 % pensent recruter dans les trois
prochaines années.
• 95 % comptent sur « le bouche à oreille »
pour se faire connaître.
Les engagements des CCI
d’Auvergne
• C ommuniquer sur le savoir-faire et
l’offre des entreprises de services à la
personne.
• Créer un club régional des entreprises
• Mettre en œuvre un partenariat pour
conduire des projets innovants et collaboratifs.
sur les chambres de commerce et d’industrie et leur travail d’ingénierie (veille législative et réglementaire, benchmark…). « Il
faut poursuivre nos actions, indique le
président de la CCI Auvergne, Bernard
Schoumacher, nous devons porter un secteur des services à la personne innovant,
dynamique et performant ».
UN groupement d’entreprises
En Auvergne, des entreprises de services à la personne commencent à se structurer
au sein d’un groupement régional. « Nous souhaitons partager nos moyens, faire progresser l’ensemble de notre secteur et lever les freins administratifs », indique JeanFrançois Delabise, représentant de l’Allier. « Désormais, grâce à notre statut associatif,
nous pouvons être reconnus comme interlocuteur représentatif auprès des institutions
de l’État et participer aux différentes commissions. » Cette nouvelle association désire
faire de l’Auvergne une région phare dans le service à la personne. « Nous voulons
devenir un pôle d’excellence ». Le groupement a vu le jour au mois de février. Il est
présidé au niveau régional par
Les entreprises des services à la personne ont formé un
groupement régional pour défendre au mieux leurs intérêts.
Patrick Souveton. Le président
de l’antenne départementale de
l’Allier : Jean-François Delabrise,
secrétaire Véronique Bartolomeu.
Infos +
Groupement des services à la personne
[email protected]
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
18
DOSSIER
Un guide pour
accompagner la qualité
L’
Agence nationale des services à la
personne vient d’éditer une guide
pratique intitulé « La démarche qualité
dans les services à la personne. Il propose des pistes d’actions afin d’améliorer l’organisation interne de l’entreprise
et d’accroître la satisfaction de ses
clients ou bénéficiaires. Des fiches
pratiques et une boite à outils sont
également téléchargeables sur le site
de l’ANSP : www.servicesalapersonne.
gouv.fr.
Ce guide a fait l’objet d’une application
et d’une déclinaison concrète pour les
entreprises dans notre département.
Cette offre a été développée par la CCI
de Moulins-Vichy pour le compte du réseau des CCI de France et de l’ANSP. Elle
a été testée dans les CCI du Morbihan,
de Seine et Marne, de Toulouse et de
Perpignan où 14 entreprises ont déjà
bénéficié de l’opération.
Voici les différentes étapes du dispositif :
un état des lieux initial de l’entreprise,
l’évaluation de son niveau de maturité,
un plan d’action et enfin un diagnostic
final pour mesurer les résultats obtenus
et actualiser les décisions.
Pour poursuivre la démarche…
pourquoi pas la certification ?
La certification de service est une attestation délivrée par un organisme
certificateur, accrédité par le Comité français d’accréditation (COFRAC), qu’un
service est conforme à des exigences fixées dans un référentiel.
Trois référentiels de certification sont reconnus par l’ANSP :
Certification
NF Service aux
personnes à domicile
délivrée par AFNOR
Certification
Certification
Qualicert Services
aux particuliers
délivrée par SGS-ICS
Certification Qualisap « Qualité des
services des organismes exerçant
des activités de services à la personne »
délivrée par Bureau Veritas Certification
Une charte de bonne
conduite
L’
Agence nationale du service à la
personne a dévoilé la Charte nationale Qualité lors du Salon des services
à la personne du 29 novembre au 1er
décembre 2012 à Paris. Le document
affiche les engagements des acteurs
du secteur vis-à-vis de leurs clients.
Loin d’être un référentiel ou une norme,
il est un outil d’autoévaluation qui permet à l’organisme de se questionner sur
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
ses pratiques et de trouver des pistes
concrètes d’amélioration. L’entrepreneur
choisit comme il l’entend des actions à
mettre en œuvre proposées dans son
rapport d’autoévaluation et se fixe des
échéances pour les appliquer.
Infos +
www.servicesalapersonne.gouv.fr
Des entreprises
0mecad
à l’écoute des industriels
Non loin de Montluçon, à Saint-Victor, Eric
Malaurent et son équipe conçoivent des
pièces en trois dimensions sur de grands
écrans. « Nous sommes les architectes des
ensembles mécaniques », explique le chef
d’entreprise. Par ordinateur, ils conçoivent,
dimensionnent et fabriquent virtuellement
des appareils mécaniques pour l’industrie
militaire, l’aéronautique et les systèmes de
levage/manutention. On dit même que certaines de leurs réalisations survolent discrètement notre planète (ou nos têtes)… Mais
chut, il ne faut pas le dire.
Une capacité d’analyse
Pour répondre aux besoins de ses clients,
Eric Malaurent fait confiance à ses techniciens supérieurs. « Leurs expériences et
compétences en font désormais de vrais
ingénieurs », assure-t-il. Passionnés par la
mécanique, ils proposent un vrai service aux
industriels. « Nous sommes à l’écoute de nos
partenaires. Nous devons être capables de
lire, comprendre, cerner et analyser leur cahier
des charges pour finaliser leurs produits. »
Bien souvent, on n’est pas très loin du partage d’expérience qui profite tant aux clients
qu’à… Omecad. « Elle nous apporte une bonne
culture générale, » insiste le chef d’entreprise.
Désormais, leur savoir-faire est reconnu par
une certification ISO 9001. Il a aussi enclenché
une croissance externe et l’embauche récente
de deux personnes.
Infos +
Omecad
125 route de Paris - 03410 Saint-Victor
Tél. 04 70 05 13 41
L’équipe de la société Omécad fabrique
des pièces mécaniques pour le compte
d’industriels de toute la France.
DOSSIER
à votre service
Axis informatique
L’informatique pour les profes­
sionnels de l’industrie et du BTP
Axis informatique est une société en forte
croissance située dans la zone industrielle
de Vichy-Rhue. Comme son nom l’indique,
elle est spécialisée dans les prestations
informatiques. « A destination des entreprises, principalement du BTP et de
l’industrie en général, nous concevons
des logiciels professionnels sur mesure,
développons des solutions autour du web,
proposons des solutions informatiques
et de réseaux adaptées », explique Marc
Donsimoni, son gérant.
L’entreprise veut être le « Service Gold »
des SSII (Société de Service et d’Ingénierie
Informatique). En 2011, la société a reçu le
Trophée performance commerciale du service client au Palais des Congrès de Vichy
dans le cadre de la Semaine Nationale de
la Performance commerciale organisée
par les DCF (Dirigeants commerciaux de
France).
Malgré un contexte économique difficile, la
société ouvrira au second trimestre 2013,
une antenne située au cœur de ClermontFerrand. « Notre objectif est de développer notre présence sur une région au
potentiel économiquement important et
de diversifier notre portefeuille clients. »
Actuellement, Axis Informatique travaille
sur des solutions permettant une meilleure mobilité et une meilleure diffusion
interne et externe de l’information tout
en privilégiant la sécurité et le fonctionnement propre à chaque entreprise. Le
Cloud computing fait désormais partie de
l’écosystème Axis Informatique. Après le
recrutement d’ un responsable commercial, la société devrait recruter de nouveaux collaborateurs techniques de bac + 2
à bac + 5.
Infos +
Axis Informatique
Z.I Vichy Rhue - Rue du Cdt Aubrey
03300 Creuzier-le-Vieux
Tél : 04 70 96 18 36 - Fax : 04 70 96 15 30
Courrier services
le facteur des entreprises
Dans la région de Vichy, Courrier services
est devenue indispensable auprès de ses
nombreux clients, assureurs, notaires,
avocats, entreprises et laboratoires d’analyses. « Nous sommes la nounou de leurs
courriers, » assure un brin malicieux, son
Pdg, Eric Thouvenet. « Pour notre clientèle, nous allons chercher les plis, les colis
dans leurs boites postales. Nous mettons
sous plis, affranchissons leurs lettres et
les postons. » Avec près de soixante-dix
clients à Vichy, Cusset, Bellerive et Creuzet
le Vieux, rien n’est simple dans l’organisa-
tion. « On ne sait pas toujours ce que l’on
va faire le lendemain. Notre métier nous
demande beaucoup d’organisation. Nous
devons toujours être prêts, même en cas
d’intempéries ! », précise-t-il.
Mais assurément, Eric Thouvenet et ses
équipes sont aux petits soins pour leurs
clients. « Plus qu’un service, c’est du
cocooning. Nous cherchons toujours une
solution pour optimiser leurs coûts ». En
souplesse pour les entreprises…
19
Désiage Stockage Logistique
un stockeur à grande échelle
Comme son nom l’indique, Désiage stockage logistique (DSL) stocke et entreprose
des marchandises (matériel électrique,
textile) pour sa clientèle du bassin de
Vichy. « Nous avons débuté notre activité grâce au groupe SEDIVER, fabriquant
d’isolateurs pour lignes électriques, » assure le directeur, Gilles Desiage. « Leurs
dirigeants avaient besoin d’un lieu de
stockage pour alimenter le marché français. Nous avons saisi l’opportunité. »
Desiage Stockage Logistique possède aujourd’hui deux entrepôts et une surface de
stockage à l’air libre sur plus de 11 000 m².
« Tous nos hangars sont équipés de racks
où nous chargeons et déchargeons notre
marchandise selon les besoins ».
Située au centre de la France à proximité
des autoroutes A 89 et A 75 et de la Route
Centre Europe Atlantique, l’entreprise
vichyssoise est devenue une plateforme
logistique d’importance. « Nous sommes
dans un secteur en expansion dans la mesure où nous profitons du e-commerce. »
DSL emploie trois personnes. Elle est
dotée d’un logiciel de logistique très performant qui assure une maitrise parfaite
de la gestion des stocks de ses principaux
clients.
À plus ou moins long terme, l’entreprise
pourrait accroître son activité par l’acquisition de boxes pour les particuliers.
Infos +
Désiage stockage logistique
Rue de la Verrerie - 03270 Saint-Yorre
Tél. 04 70 59 21 74
Infos +
Courrier Services
3 rue de Romainville - Cusset
Tél. 04 70 96 28 24
[email protected]
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
20
DOSSIER
Com ‘active
la pub au service du luxe
En Argentine, en Chine, aux Etats-Unis, au
Maroc, au Japon, en Ukraine, en Serbie et
au Vietnam, dans plus de vingt pays, un
petit air de l’Allier accompagne les vitrines
holographiques de Christian Leba.
À la tête de Com’active, il possède trois
show-rooms à Paris, à Zurich et New York
pour répondre aux besoins de ses clients
Dior, Hermès, Chanel, Estée Lauder et bien
d’autres encore. Mais c’est à Montluçon
qu’il puise son esprit créatif et s’entoure
de talentueux infographistes. « Dans le
luxe, nous devons constamment devancer
les désirs du client », assure le publicitaire.
« Nos clients veulent du sur-mesure, du
rêve et parfois le canard à trois pattes ».
La communication : un luxe de services
Avec lui, le virtuel sublime le réel. Les stylos Mont-Blanc écrivent des poèmes. Le
cognac trouve le chemin de nos papilles
et le danseur de Jean-Paul Gaultier fait
des claquettes sur l’emballage du parfum KoKoriKo « Nous avons abandonné
la pub traditionnelle au profit de l’hologramme. » Rien de tel pour séduire le
duty-free, les spiritueux et le monde de la
mode. « Dans la communication de luxe,
il est essentiel d’être innovant, et surtout
toujours à l’écoute pour satisfaire une
clientèle très exigeante ».
Toujours à la pointe du progrès numérique, le publicitaire reste toutefois fidèle
à son crayon. Mine de rien… il continue à
lui faire confiance pour dessiner la belle
histoire de la pub. La communication
alliée à l’innovation assure un luxueux
service.
Infos +
Com’active - Christian Leba
Rue Pierre Dupont
Montluçon
Tél. 04 70 05 42 13
Site internet : www.comactive.fr
Christian Leba privilégie l’hologramme pour les pubs de ses clients.
Blanchisserie varennoise
Du beau linge
La maison Troisgros fait confiance à la
blanchisserie varennoise depuis déjà
quelques années. Mais ce prestigieux
client est loin d’être unique. « Nous travaillons avec des hôtels, des restaurants,
des collectivités, des particuliers, des
pressings et quelques usines (VPC, Vica) »
notent Monique et Jean Dechet. Trois fois
par semaine, le linge sale est collecté
par deux chauffeurs à Clermont, Nevers,
Roanne et dans l’Allier. Une fois propre, il
est renvoyé aussi… sec chez les clients.
« Notre travail nécessite beaucoup d’organisation, de personnels et de rigueur »
confirme Monique. « Nous devons prendre
soin des affaires de nos clients et éviter de
nous tromper dans les retours ».
La blanchisserie industrielle est devenue une référence. Six employés traitent
une tonne de linge par jour dans sept
machines d’une capacité de 40 à 80 kg.
L’entreprise est installée depuis 1990 à
Saint-Loup.
Infos +
Blanchisserie varennoise
Saint-Loup
Tél. 04 70 45 02 17
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
DOSSIER
REpCCAP
fini les assurances oubliées
Chaque année, les français souscrivent
quatre millions de nouveaux contrats d’assurance afin d’épargner ou de se protéger en
cas de maladie ou d’accident. Le plus souvent, ces contrats sont actionnés longtemps
après avoir été souscrits. Il arrive qu’entretemps ils soient… « oubliés » (notamment
en cas d’Alzheimer, de coma…). Le Registre
des Assurés (LRDA) est mis en place par la
société REPCCAP pour éviter les oublis.
En ligne dans quelques semaines, « cette
base de données sécurisée permettra à
chacun (ou à son conseiller) de répertorier
les informations nécessaires pour mobiliser
ses assurances le moment venu », précise
Franck Martin, Pdg de l’entreprise.
À la demande de l’entourage de l’assuré, un
professionnel du droit (Notaire) alertera tous
les assureurs listés. Ceux-ci auront 30 jours
pour répondre et agir auprès des assurés (ou
de leurs bénéficiaires).
Les seules données à faire figurer sur le
registre sont l’état civil de l’assuré, les numéros des contrats et les adresses des
établissements qui les gèrent. Aucune information sur le contenu des contrats n’est
nécessaire.
Soutenu par Vichy Initiative, le Registre
des Assurés a bénéficié d’un prêt d’honneur de 30 000 euros sur cinq ans et de
l’aide du Conseil Régional d’Auvergne.
La campagne de communication sera lancée
en septembre.
Infos +
Repccap
22 rue des Augerolles - 03110 Saint Rémy en Rollat
www.repccap.com
21
Manpower
l’écoute pour satisfaire
le besoin
« Comme tout prestataire de services,
nous sommes à l’écoute des besoins de
chacun », commente Frédéric Pasquier,
ancien étudiant de l’IFAG de Montluçon
et aujourd’hui responsable de l’agence
Manpower. « Nous avons un devoir naturel de réactivité à l’égard de nos clients. Il
faut aller vite, tout en étant dans le juste
et le vrai ». Le cœur de leur métier reste
bien évidemment le travail temporaire.
« Mais nous formons de plus en plus les
salariés. Et nous devenons un vrai cabinet de recrutement pour les entreprises ».
Intervenant dans tous les secteurs d’activités, l’agence joue la carte de la proximité.
« Nous sommes des entités importées
dans des bassins de petite taille », assure
le responsable. « Par la force des choses,
nous sommes très loin de la relation
anonyme des grandes agglomérations et
nous connaissons tous nos clients ».
Historiquement, Manpower Montluçon
était tournée vers l’industrie. Elle élargit
désormais ses compétences vers le BTP,
les travaux publics…
Infos +
Manpower
4 Boulevard Carnot - Montluçon
Tél. 04 70 08 21 40
[email protected]
Le nettoyage industriel
par cryogénie
c’est mieux que le chiffon
Le nettoyage par cryogénie est un procédé
ingénieux. Il utilise des particules de CO2
sous forme de glace pour rendre propre nos
entreprises. À Montluçon, Claude Bounab
(Prop Ice) en est devenu le grand spécialiste. Propriétaire de plusieurs machines,
il nettoie les armoires électriques, les
alternateurs dans les centrales hydroélectriques, les lieux de sinistre, les imprimeries, etl’industrie plastique dans toute la
France. « C’est mieux que le chiffon. C’est
un nettoyage à sec, neutre et efficace qui
évite d’abimer le matériel » explique le chef
d’entreprise. « Il peut avantageusement
remplacer les méthodes d’entretien dites
normales ».
Depuis neuf ans, Claude Bounab s’est fait
un nom dans le grande monde industriel.
« Nous sommes assez réactifs car nous
fabriquons nous-mêmes notre matière
première », assure-t-il. Depuis quelques
temps, il a diversifié ses activités. Il emploie
le carbonate du calcium pour dégraisser les
machines. Il fournit également de la glace
pour les livraisons médicales et refroidir
parfois les moteurs de formule 1.
Infos +
Sarl Prop Ice
Nettoyage par cryogénie
Montluçon
Tél. 06 11 46 84 28
[email protected]
www.nettoyageparcryogenie-propice.fr
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
peugeotwebstorepro.com
BIPPER HDi FAP
PARTNER HDi FAP
à partir de
à partir de
soit
8600 €
HT (1)
client
4650 €HT d’avantage
sous condition
di i de
d repris
i *
e
soit
9600 €
HT (2)
client
6250 € HT d’avantage
sous condition
di i de
d repris
i *
e
EXPERT HDi FAP
BOXER HDi FAP
à partir de
à partir de
soit
13000 €
8700 €
HT (3)
HT d’avantage client
sous condition
di i d
de repris
i e*
soit
14 200 €
HT (4)
client
9650 € HT d’avantage
sous condition
di i de
d repris
i *
e
ENTRE PROS, ON SE COMPREND
(1) (2) (3) (4) Sommes restant à payer, déduction faite d’une remise sur le tarif Peugeot 12E conseillé du 05/11/2012 de (1) 4 150 € HT pour l’achat d’un Bipper Confort 117 L1
1,3 L HDi FAP 75ch neuf et de 500 € de prime verte Peugeot*, (2) 5 450 € HT pour l’achat d’un Partner Confort 120 L1 1,6L HDi FAP 75ch neuf et de 800 € de prime verte
Peugeot*, (3) 7 700 € HT pour l’achat d’un Expert Confort 220 L1H1 1,6L HDi FAP 90ch neuf et de 1 000 € HT de prime verte Peugeot*, (4) 8 650 € HT pour l’achat d’un Boxer
Confort 330 L1H1 2,2L HDi FAP 110ch neuf et de 1 000 € HT de Prime Verte Peugeot*. Offres non cumulables, réservées aux professionnels pour un usage professionnel,
hors loueurs et flottes, valable pour tout véhicule identifié en stock, commandé et livré entre le 02 janvier et le 31 mars 2013 dans le réseau Peugeot participant. * Prime
verte Peugeot de 500 € HT sur Bipper, 800 € HT sur Partner et 1 000 € HT sur Expert et Boxer, pour la reprise d’un véhicule de plus de 10 ans destiné ou non à la casse,
et pour l’achat d’un véhicule VUL neuf, à usage professionnel.
ÉCHO DES TERRITOIRES
23
Serrurerie Jeudy-Guillot
Une reprise clé en main
À Vichy, Jean-Pierre et Dominique Guillot ont cédé à Guy Gilardin la serrurerie Jeudy-Guillot. La remise des clés a eu lieu
au début du mois de janvier.
L
a serrurerie Jeudy est devenue une institution. Installée depuis presque cent ans
rue de Strasbourg, elle fut créée par Pierre
Jeudy en 1921, reprise par sa femme en 1942
et rachetée en janvier 1977 par Jean Pierre
et Dominique Guillot, (ferronnier d’art de métier, formé à Moulins au sein de l’entreprise
Pouenat).
reste dans son domaine d’activités. « Je cherchais une affaire familiale, dans Moulins ou
sa région. Je voulais impérativement essayer
de rendre à l’Allier la chance qu’elle m’avait
donnée tout au long de ma carrière professionnelle ».
Guy Gilardin a bénéficié d’une aide de 5 000 e
de la plateforme de Vichy initiative.
Infos +
Serrurerie Jeudy-Guillot
5 rue de Strasbourg - Vichy
Tél. 07 86 42 84 66
Guy Gilardin (à droite) et Jean-Pierre Guillot, devant l’un des véhicules de la flottille de dépannage.
Des simples clés aux
automatismes
En plus de trente-cinq ans, le couple a poursuivi la fabrication de clés et la menuiserie
métallique ou aluminium. Toutefois loin de
rester les « pieds dans le même sabot », il
a diversifié ses activités. « Nous avons toujours fait beaucoup de réparation, de dépannage et d’entretien, » note Jean-Pierre.
« Nous nous sommes également lancés dans
la lute contre le cambriolage, les fermetures
électriques et électroniques sous l’impulsion
de notre fournisseur Fichet ».
Grâce à son virage et à son savoir-faire, la
serrurerie Jeudy-Guillot a traversé les années sans rencontrer trop de difficultés. « Je
reprends une entreprise saine et familiale,
passionnée par la qualité et le service client »
reconnaît le repreneur, Guy Gilardin.
De nouveaux marchés
Employant sept personnes, la serrurerie travaille principalement avec une clientèle de
particuliers. « En 2013, notre objectif est de
stabiliser le chiffre d’affaires et de pérenniser l’activité. A terme, des développements
sont naturellement prévus sur le marché de
la sécurité des biens et des personnes ».
Ancien cadre dirigeant de JPM, Guy Gilardin
Arts de la table
Accessoires de cuisine
Matériel pour snack
Articles de table jetables
Cuisson - Froid - Laverie
Mobilier intérieur/extérieur
Pour vous professionnels !
16, quai Forey - 03100 MONTLUÇON
Tél. 04 70 28 72 50 - Fax 04 70 28 72 51
Site : http://www.equipementshoteliers.com - E-mail : [email protected]
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
24
ÉCHO DES TERRITOIRES
Séverine Allin
Carla bijoux (Montluçon)
Séverine Allin a repris Carla bijoux, une jolie
petite boutique du boulevard Courtais décorée par les tableaux de l’artiste peintre
Rabine. Ancienne responsable comptable
dans une entreprise de la région, elle a
sauté le pas sans hésiter. « J’avais besoin
de changement » avoue-t-elle.
Idéalement placée, son échoppe est ouverte tous les jours, sauf le dimanche. Elle
propose des colliers, des bracelets, des
bagues, des montres et tutti quanti. « J’ai
des marques connus (Nature bijoux, Serge
nement fureur à Noël, à la Saint-Valentin,
Blanco, Ubu Paris) et des créateurs de la
lors des fêtes des mères et des anniver-
région (Crémax, les bêtes de Céline). »
saires. Carla Bijoux a bénéficié d’un prêt
À des prix raisonnables (de dix euros à une
d’honneur de Montluçon initiative de 5 000
centaine d’euros), ses bijoux feront certai-
euros.
Martine Remmal
route. Avec ses 400 habitants, la commune possède une boulangerie, une
auberge et aujourd’hui une quincaillerie
toute neuve.
Pour un montant de 225 000 euros, la der-
Quincaillerie (Echassières)
Dans les Combrailles, Echassières est
un petit village à deux pas de la grande
Infos +
Carla Bijoux et accessoires de mode
22 boulevard de Courtais
Montluçon
Tél. 04 70 28 86 45
nière boutique a été entièrement achetée et réaménagée par la municipalité.
Les entreprises de la région y ont refait
l’intérieur et édifié une belle marquise durant six bons mois. « Tout a été cassé »,
explique Martine Remmal, la nouvelle gérante et locataire des lieux. « Je dispose
de près de 105 m2 de surface de ventes,
sans compter les dépendances et les greniers ».
Revenant au pays, elle évolue depuis le
26 janvier dernier dans un espace aéré et
particulièrement pratique. Du mardi au
dimanche midi, elle vend du carburant,
de la droguerie, de la quincaillerie, des
munitions de chasseurs, des accessoires
automobiles, du gaz, du linge, de l’alimentation animale et même des fleurs.
Infos +
Quincaillerie - droguerie - carburants
Le bourg
Echassières
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
ÉCHO DES TERRITOIRES
25
Gilles Félicien
Cap Sud Formations
(Toulon sur Allier)
Dans le centre de Toulon-sur-Allier, au 33
route Bleue, Gilles Félicien, ancien dirigeant d’une entreprise de transports routiers, a créé sa propre école de conduite :
Cap Sud Formations. Il y forme les futurs
automobilistes, les chauffeurs de poidslourds et les conducteurs de bus.
Idéalement situé (il est à deux pas du
Centre routier), il a commencé son activité sur les chapeaux de… roues, en proposant un service à la carte. « Je suis à la
disposition de chacun pour convenir de la
meilleure solution de formation, » indique
le gérant de société.
Dans le cadre de ses activités, Gilles
Félicien s’adonne aussi à une spécialité qui
Alain et Magalie
Basso
Auberge de la Borde (Vieure)
Entre Cosne d’Allier et Souvigny, Vieure
est un petit village pittoresque aux deux
châteaux. Au bord de son lac, l’auberge
lui est chère : la formation des plaisanciers
(tous permis bateaux, VHF, équipages et
sorties formatives en mer au départ du
golfe de St-Tropez pour ceux qui le souhaitent). Navigateur expérimenté, il saura
vous faire partager sa passion !
de la Borde est tenue par Alain Basso et
Magalie. Venus de Marseille, ils se sont
installés, il y a deux ans. « La communauté de communes recherchait de nouveaux gérants. Nous avions envie d’être
à notre propre compte. On a dit oui tout
de suite ». Depuis, la petite affaire est
Cap Sud Formations a décroché un prêt
d’honneur de Moulins initiative.
Infos +
Cap Sud Formations
33 route Bleue - 03400 Toulon-sur-Allier
Tél. 09 80 77 54 58
devenue ­florissante. « Il existait un sacré
potentiel » reconnaît le restaurateur.
Dans ce coin de terroir auvergnat, les nouveaux restaurateurs ont insufflé un petit
air du sud. « Nous cuisinons des produits
d’ici avec une note méridionale ». Bien
vite, le succès a été au rendez-vous. « De
mars en octobre, nous ne désemplissons
pas. Nous accueillons des repas d’anniversaires, des baptêmes, des noces d’or, des
clubs d’aînés et des mariages ».
Avec plusieurs salles, une terrasse récemment aménagée et des hébergements,
l’auberge de la Borde peut accueillir plus
de 120 personnes. Des convives qui apprécient également le lac, les pédalos, la
plage, la voile et les promenades.
Initiative Moulins a accordé un prêt d’honneur pour la modernisation de la cuisine.
Infos +
Auberge de la Borde
Lac de Vieure
[email protected]
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
26
ÉCHO DES TERRITOIRES
Sylvie Gaumeton
Les créations du bonheur
(Montluçon)
Dans le vieux Montluçon aux maisons
d’antan, la rue des cinq piliers abrite
l’échoppe du bonheur. Ancienne auxiliaire
de puériculture, passée par une formation de modiste, Sylvie Gaumeton en est
l’heureuse propriétaire. Ici, elle reçoit les
futurs mariés qui viennent chercher leurs
robes, leurs costumes et leurs élégants
couvre-chefs.
En un an, la jeune commerçante a acquis une belle réputation. « Je vends les
mêmes robes, les mêmes marques que
dans les grandes villes ». Bien mieux,
elle propose ses propres créations.
Pascal Boutonnat
Allier Découpe+
À Creuzier-le-Neuf, dans la zone d’activités, impossible de rater l’entreprise Allier
Découpe+. Son enseigne, tout en lon-
« Je m’adapte à ce que la personne désire vraiment » ajoute-t-elle. « La robe
peut être toute simple ou encore corsetée. Elle laisse toujours la place au coup
de cœur ».
Ouverte en juillet 2011, la boutique vous
surprendra par son concert de soie, de
taffetas et de tulle. On y trouve même
des fleurs de dragées et une étonnante
lampe en forme de corset de jeune
mariée.
Infos +
Les créations du bonheur
5 rue des cinq piliers
Montluçon
Tél. 04 70 03 87 23
gueur, barre la façade. A l’intérieur, Pascal
Boutonnat et ses deux collaborateurs
découpent tout ce qui peut être découpé.
« Mes deux opérateurs ont chacun leur
machine » note le gérant.
En quinze ans, la petite entreprise est de-
venue une référence dans le métier. « On
est spécialiste de rien et on est bon en
tout » aime à répéter le chef d’entreprise,
un brin modeste. Traduction, les deux
opérateurs sont capables de tailler dans
n’importe quelle matière.
« On travaille pour tous les secteurs d’activités, de la menuiserie à l’alimentaire en
passant par toutes les industries ». On
dit même que l’entreprise a pour client le
haut de gamme. Mais chut, il ne faut pas
le dire…
Dans le département, Allier Découpe+ a
acheté la première machine de découpe
utilisant un jet d’eau à haute pression.
« Elle est utilisée pour découper au millimètre près et sans laisser de traces ».
Pour l’avenir, l’entreprise voit même grand.
Elle compte agrandir son local pour abriter
une nouvelle machine. Il est accompagné
par la plateforme Vichy initiative.
Infos +
Allier Découpe+
ZAC les Ancises
03300 Creuzier-le-Neuf
Tél. 04 70 58 27 35
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
ÉCHO DES TERRITOIRES
Cosne d’Allier
du chêne pour le vin
du monde entier
Le tonnelier François Saint-Martin habite
près d’Agen, dans le Sud de la France. Mais
régulièrement, il quitte son Midi-Pyrénées
pour rejoindre Cosne d’Allier. Là-bas, il a
acheté en 2010 la merranderie traditionnelle Cognet et repris ses douze salariés.
« L’entreprise auvergnate me fournissait
en douelles (pièces de bois) depuis 1973 »,
explique-t-il. « Il était impensable de se
séparer du savoir-faire de ses fendeurs et
scieurs de l’Allier ». En reprenant l’affaire,
il déménage les établissements Cognet
dans la zone industrielle. Aujourd’hui, il
produit entre 2 000 et 2 400 m3 de grumes
par an. Séchées dans le Lot et Garonne
à Buzet-sur-Baïse, ces dernières sont le
composant essentiel des barriques de vin
et d’alcool du monde entier.
ZAC de Maupertuis
CERTIFICATION ISO 14001
À l’heure du développement durable,
la certification ISO 14 001 salue les
démarches environnementales de nos
entreprises. Elle est aussi délivrée pour
les zones d’aménagement concerté. A
Montluçon, la ZAC de Maupertuis peut
désormais s’en prévaloir depuis les 12 et
13 décembre. « Le système de management environnemental est jeune mais
bien construit », indique l’AFNOR. « Il
s’appuie sur la culture environnementale
de la Chambre de Commerce et d’Industrie
et un fort engagement de la direction pour
le respect du développement durable ».
27
Cette démarche tient compte de l’enga­
gement du personnel, de la communication active du gestionnaire du site, de la
préservation de la biodiversité (jachère
fleurie, ruche…) et de la maîtrise des impacts environnementaux de la ZAC.
Conformément aux priorités de la mandature de 2011-2015, cette certification
est un élément d’attractivité territoriale
notamment vis-à-vis des éco-entreprises.
Trois entreprises (Environnement Recy­
cling, Recyclea, Eve) sont accueillies
dans la ZAC de Maupertuis. En France, à
peine une cinquantaine de ZAC est certifiée, dont le pionnier Auvergnat, le parc
Naturopole de Saint Bonnet de Rochefort.
Infos +
Etablissements Cognet
37 avenue Gabriel Bonnichon
Cosne d’Allier
[email protected]
Transports et logistique
l’Allier fait route ensemble
Le département de l’Allier sera représenté lors du prochain SITL, le grand rendez-vous
européen du Transport et de la Logistique qui se tiendra à Paris du 26 au 28 mars 2013.
Les professionnels de la filière seront représentés sur un stand Allier par les Transports
Bourrat, Thevenet, Lassalle et la Fédération nationale des transports routiers.
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
28
LOISIRS / TOURISME
Auberge des Tureaux
Le terroir sublimé par la toque de Montaigu-le-Blin
M
ontaigu le Blin est un petit village
de charme et d’autrefois. Sur sa
place principale, Didier Neboud tient une
auberge réputée. Passons à table avec un
restaurateur passionné.
Il est des compositions françaises prémonitoires. Le 17 avril 1987, le jeune Didier
Neboud écrivait à l’encre de chine sur son
cahier d’écolier : « Si j’étais marié, je ferais
construire un restaurant quatre étoiles à
Montaigu-le-Blin et je serais maire ».
Vingt ans après, il n’est pas élu, mais bel et
bien restaurateur dans son village natal.
Tout seul Au sommet
du Puy de Dôme
A l’adolescence, le jeune homme quitte
la demeure familiale. Il part pour Cusset
où il devient élève de l’école hôtelière et
effectue son premier stage au sommet
du Puy de Dôme. À 14 ans et demi, il reste
deux mois là-haut… tout seul. « Il faut qu’il
en bave un peu » affirme son maître de
stage à ses parents. A cette époque, rien
ne peut entamer sa passion. Il devient
serveur à l’hôtel Galland, à Lapalisse. Il
y restera chef de rang durant vingt ans.
« C’est une bonne maison, tout proche de
la Nationale 7 », confirme Didier Neboud.
L’enfant du pays rachète le restaurant de
sa commune le 1er juin 1997. « Je me suis
porté volontaire avec ma mère. Elle devait
mitonner les petits plats et moi, je devais
être en salle. » Mais finalement « je me
suis mis au fourneau » se remémore le
restaurateur.
Une bonne étoile dans
le bocage
De fil en aiguille, Didier Neboud passe du
menu « andouillette, fromage et glace »
au repas gastronomique. « J’ai été porté
par la clientèle Galland. Ils sont tous ve-
Derrière la façade de terroir, la cuisine est de qualité, l’accueil soigné et les attentions délicates.
nus me faire un petit bonjour ». À l’écoute
des habitués, il croit en sa bonne étoile
et compose une musique du terroir. « Je
n’aime pas le mot spécialité, je cuisine
simplement avec des produits frais du
jardin de mon père ».
Avec lui, le pâté de tête est fait maison, le
poulet est fermier et le ris de veau flambé
au cognac. On dit aussi beaucoup de bien
de son filet de sandre à la fondue de poireau, de son pavé charolais et de sa poêlée
de pétoncles. « Mes clients arrivent avec
le sourire et repartent avec le sourire ».
La musique du terroir
au piano
Trois fois par an, Didier Neboud change
de menus. Bientôt, il mettra à sa carte du
pavé de saumon à l’huile de noix très fine
et un duo de poissons aux coulis d’étrilles.
« Je compte beaucoup sur mon nouveau
second en cuisine. Il devrait apporter un
nouveau regard et de nouvelles bases à
travailler ».
À Montaigu-le-Blin, les fidèles du lieu apprécient vivement cet endroit chaleureux
où la grande terrasse accueille les fêtes
de famille et la salle allie modernité et authenticité. Comme dans l’ancien temps, ils
aiment ces dimanches à la campagne où
les produits sont à portée de bouche et de
papilles. Un endroit pour tous les budgets,
petits et grands.
Infos +
Auberge des Tureaux
Le Bourg - Montaigu-le-Blin
Tél. 04 70 43 74 66
Menu de 18,50 à 45 euros
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
29
INDICATEURS & RÉGLEMENTATION
Conjoncture économique
Et des besoins
Dans les secteurs marchands, l’ensemble
des professionnels espèrent une légère
reprise. En revanche, dans les transports,
l’hébergement et la restauration, les activités ne seront pas au beau fixe au cours
des prochains mois. Les perspectives économiques mèneront sans doute certaines
entreprises à envisager du chômage partiel
ou des baisses d’effectif.
Devant les incertitudes de l’économie, les
entreprises auvergnates confirment leurs
priorités. Elles demandent au plus vite un
meilleur accès aux financements, des formations, du conseil et du développement
à l’international pour les entreprises industrielles. En clair, elles font aujourd’hui
preuve d’anticipation prudente.
Allier
Des économies
Les dépenses d’investissement ne
sont pas les seules sur lesquelles les
entreprises vont se restreindre. 79 %
envisagent de limiter leurs dépenses
de fonctionnement et 59 % vont réduire
leur budget de communication.
Un point positif :
l’investissement
73 % des entreprises ont poursuivi leurs
investissements, et même à l’accroître
pour 29 % d’entre elles. Si l’industrie a
réussi à poursuivre ses efforts (82 %
ont investi dont 62 % au moins autant
voire plus), 63 % des commerces et 55 %
des entreprises de services ont stoppé
ou réduit leurs investissements. Les
prévisions 2013 ne sont globalement
pas favorables à la croissance des
investissements. Toutefois, l’industrie
devrait maintenir ses efforts d’investissements au niveau de 2012 (52 % des
réponses). Les commerces et services
prévoient encore de les réduire.
Auvergne
9,7 %
+10,6 %
8,9 %
Face à l’adversité, les chefs d’entreprise d’Auvergne prévoient de diversifier leur activité (58 % d’entre eux), de
chercher de nouveaux marchés (61 %)
et de modifier leur mode de fonctionnement (45 % par des recours à la soustraitance). Sources : CCI d’Auvergne.
+9,8 %
Les réponses face à l’adversité
10,4 %
M
algré un contexte économique difficile, touchant particulièrement le
secteur de l’automobile, les économistes
entrevoient quelques notes positives en
Auvergne et dans l’Allier. La plupart des
chefs d’entreprise espèrent ainsi un retour
à la stabilité de leur activité en 2013. Un seul
entrepreneur sur quatre prévoit toutefois
une reprise.
Malgré le pessimisme ambiant, le niveau
de production progresse toujours dans le
textile, le caoutchouc, l’industrie chimique,
le bois, la métallurgie… Les commandes seront toutefois en repli pour les équipements
électriques et électroniques et la fabrication
de matériels de transport. Heureusement,
elles connaissent un meilleur niveau dans la
production industrielle et l’agroalimentaire.
+9,3 %
Des notes d’espoir
France
Evolution 2011-2012
du nombre de demandeurs
Taux de chômage
Bassin de Moulins
Entre les mois d’octobre 2011 et octobre 2012, les demandeurs d’emploi ont
augmenté de 8,6 %. Cette augmentation
touche principalement les seniors.
Bassin de Montluçon
En un an, d’octobre 2011 à octobre 2012,
les demandeurs d’emplois ont augmenté un peu plus dans le bassin de Montluçon, soit de 10,3 %. Ce bassin compte la
progression annuelle des demandeurs
d’emploi la plus forte dans deux catégories : les inscrits depuis plus de 2 ans
(+15,8 %) et les plus de 50 ans (+21,2 %).
Bassin de Vichy
A la fin d’octobre 2012, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 8,4 %.
Les seniors avec +16,7 % sont particulièrement touchés par le chômage.
Sources : Observatoire économique de la
Chambre régionale de Commerce et d’industrie.
* Catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire
des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi.
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
30
AGENDA
Présentation des principales mesures du pacte
national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi
Les entreprises du département sont invitées à participer à cette réunion d’information au cours de laquelle seront présentés : le crédit d’impôt pour la compétitivité et
l’emploi - la Banque Publique d’Investissement - les nouvelles mesures pour l’emploi.
DATE Lundi 25 mars à 18 heures
LIEUCCI Moulins-Vichy - 17 cours Jean Jaurès - Moulins
événement
Dispositif
POUR
ENTREPRENDRE
Vous souhaitez créer ou reprendre
Nettoyage des berges de l’Allier
une entreprise commerciale ou de
Dans le cadre de la semaine du Développement Durable, les étudiants de l’IEQT
de Vichy vous invitent à venir participer à une promenade conviviale de « Nettoyage
des berges de l’Allier ». Manifestation réalisée en partenariat avec Vichy Val
d’Allier.
DATESamedi 6 avril 2013
Renseignements : Tél. 04 70 30 41 46 - E-mail : [email protected]
L’unité Entreprendre des Chambres
Journée Portes Ouvertes à l’IEQT
L’Institut Européen de la Qualité Totale vous ouvre ses portes pour vous faire découvrir
les formations du bac + 3 au bac + 5.
DATE Vendredi 12 avril de 9 h à 20 h
LIEUIEQT : 5/15 rue Montaret - Vichy
Renseignements : Tél. 04 70 30 41 46 - E-mail : [email protected]
service ?
de Commerce et d’Industrie de l’Allier
organise des réunions d’information
et des formations :
5 jours pour
entreprendre*
• Du 22 au 26 avril 2013 à Moulins
• Du 3 au 7 juin 2013 à Montluçon
• Du 18 au 22 mars 2013 à Vichy
Renseignements et inscription :
Montluçon : 04 70 02 50 15
Moulins-Vichy : 04 70 35 40 36
Conférence / débat
*Coût de la formation 5 jours (180 €)
« Relocalisation des entreprises en France »
Les lundis à 14 h
Par l’illustration d’entreprises ayant fait le choix de la relocalisation en France et l’intervention d’experts, cette conférence débat tachera de répondre aux questions suivantes :
Quels sont les enjeux de la relocalisation ? Quels sont les avantages du Made In France ?
Et quels sont les dispositifs existants ?
Conférence débat ouverte au public.
DATE Jeudi 18 avril 2013
LIEUAmphithéâtre IEQT - 5/15 rue Montaret - Vichy
Renseignements : Tél. 04 70 30 41 46 - E-mail : [email protected]
• Le mardi 2 avril à 14 h.
• Les 15, 29 avril, 13 et 27 mai 2013
À la CCI de Montluçon :
15 boulevard Carnot
Renseignements et inscription :
Tél. 04 70 02 50 15
Mail : [email protected]
Foire-Exposition de Vichy
La foire de Vichy se tiendra du jeudi 18 au lundi 22 avril, au palais du Lac, à Bellerive-sur-Allier. Environ 150 exposants, un village
de l’Auto, une aire de jeux et une salle de restaurant. Ouvert tous les jours de dix heures à vingt heures, sauf le lundi (fermeture à
18 heures).
Renseignements : Tél. 04 70 20 19 15
CCI ALLIER MAGAZINE N° 8 - Mars-Avril 2013
   03103 MONTLUÇON
Tél. 04 70 06 22 22  
   
Un séjour unique en Europe!
Un partenaire d’exception
pour votre entreprise
Vos séminaires et conventions s’invitent
au cœur de la savane africaine.
• 24 lodges tout confort
• Salle séminaire entièrement équipée
• Restaurant-bar thématisé, face à la faune sauvage
• Séjours personnalisables (visites guidées du parc animalier,
découverte nocturne de la faune, initiation fauconnerie,
spectacles animaliers, accès au parc d’attractions...)
Un séjour inoubliable
à vivre en famille
Prolongez votre journée dans le parc par les émotions rares
d’une nuit au milieu de la faune africaine.
Des petits matins magiques…
Renseignements, périodes d’ouverture et réservation sur
www.lepal.com
Entreprises : contactez Valérie au 04 70 42 07 08 et par mail,
[email protected]
Entre Moulins et Mâcon
CERTIFICATION
TOURISME DURABLE
CS60001 - St-Pourçain-sur-Besbre - 03290 DOMPIERRE-SUR-BESBRE
Photos : Le PAL, P. Langendorff, R. Puillandre.
NOUVEAU

Documents pareils

CCI Allier Magazine N°18

CCI Allier Magazine N°18 CCI de Montluçon-Gannat, 15 boulevard Carnot 03100 MONTLUÇON CCI de Moulins-Vichy, 17 cours Jean Jaurès 03000 MOULINS Co-directeurs de la publication : Jean-Michel Chavarochette et Jean-Pierre Lhos...

Plus en détail