Circulaire CAO Circular

Commentaires

Transcription

Circulaire CAO Circular
Circulaire
Vol. 17.1 Spring 2009
ISSN 1704-250X
CAO
Circular
Vol. 17.1 Printemps 2009
Healthcheck
Bilan de santé
How to Survive
the Crunch
Comment survivre à
la crise économique
We All Live
Downstream
Nous vivons tous
près d’un cours
d’eau
Healthcheck
Peter Honeywell
CAO Executive Director
Health Check
Our personal health depends on a series of
important measures that we need to take
responsibility for. Prevention, diagnosis,
treatment and recovery, all play a part in
maintaining our wellbeing.
Parallels can be drawn between our
individual health and how we approach
the creative potential of our careers and
organizational vitality.
Prevention
Unless you’ve recently been on a trip to
Mars, you cannot have ignored the global,
national and provincial economic forecasts
that are making daily appearances in the
media. From desperate reports of signs
of financial improvement in any sector to
apocalyptic prophesy, economists have
become the new media darlings.
Bilan de
santé
Peter Honeywell
Directeur exécutif du CAO
Bilan de santé
Jouir d’une bonne santé dépend d’une série
de mesures importantes qu’il faut adopter.
Prévention, diagnostic, traitement et
rétablissement sont autant de moyens que
nous pouvons prendre pour conserver notre
bien-être.
On peut faire un parallèle entre notre santé
personnelle et comment nous nourrissons
notre potentiel créatif au travail et le dynamisme d’une organisation.
Prévention
À moins d’avoir été sur Mars, il est impossible de ne pas être au courant des prévisions
pour les économies provinciale, nationale
et internationale qui font quotidiennement
la une des médias. Des rapports désespérés
annonçant des signes de reprise dans un
secteur quelconque aux prophéties apocalyptiques, les économistes sont devenus les
enfants chéris des médias.
La réglementation du secteur financier au
Canada’s financial regulations have proved
to be a model that other countries are
examining for the future. Rules for investments, banking and mortgages are more
stringent in Canada, but they won’t be
enough to stave off the effects of a global
financial crisis.
Diagnosis?
We’re not well, but Canada’s economy is
not in as much trouble as some of our
international colleagues.
Treatment.
Governments around the world are
responding with stimulus programs to
encourage employment and inject strategic
investments that will help to stabilize the
current environment and even spark future
growth. Time will tell if their decisions
have the desired effect.
So, how will the arts in Canada, Ontario and Ottawa fare over the next year?
Opinions about recovery range from a
short brutal few months to a long slow and
painful few years. Although arts organization’s 2009 budgets have seen some losses,
no one has summoned the undertaker, yet.
Canada est un modèle éprouvé que plusieurs
autres pays envisagent adopter. Bien que
nos politiques relatives aux investissements,
aux banques et aux hypothèques soient plus
rigoureuses, elles ne suffiront pas à freiner la
crise financière mondiale.
Diagnostic
L’économie canadienne se porte mal mais
s’en tire beaucoup mieux que bien d’autres
sur la scène internationale.
Traitement
Partout dans le monde, les gouvernements
répondent à la crise en créant des programmes de stimulation économique qui favorisent la création d’emploi et en faisant des
investissements stratégiques qui permettront
de stabiliser la situation actuelle et même de
susciter la croissance. Le temps nous dira si
ces décisions ont connu les effets escomptés.
Comment le secteur des arts et de la culture
s’en tirera-t-il au Canada, en Ontario et à
Ottawa au cours de la prochaine année ?
Les opinions varient quant à la période de
rétablissement; soit que nous devrons affronter de courts mois très difficiles, soit que
nous devrons traverser de longs mois douloureux. Même si de nombreux organismes
artistiques ont essuyé des pertes en 2009,
personne n’a encore signé son arrêt de mort.
L’année 2010 sera fatidique.
2010 will be the year of reckoning.
This is a time for some creative thinking
about how we do our work and an examination of future options.
Recovery
As billions of dollars are invested to bolster
the economy, will the arts be identified
for their proven track record as a green,
job creating and efficient sector? Money
invested with the arts will find it’s way into
the community immediately. As part of
the lean organizational process, not-forprofits don’t hoard, pay out million dollar
bonuses or take excessive amounts of time
to implement their programs. If, Richard
Florida’s economic theories about investing in the creative class have any political
resonance, now would be a time for action.
We’re going to need champions at the
political, business and community levels.
The arts thrive on the ability to create with
modest resources, and it has been said that
opportunities are often born from crisis.
Hopefully we will be able to weather the
storm and adapt to the changes ahead.
L’heure est venue d’être créatif dans notre
façon de travailler et de trouver des solutions
pour l’avenir.
Rétablissement
Alors que des milliards de dollars sont
investis pour stimuler l’économie, est-ce que
l’on reconnaîtra les arts à leur juste valeur,
soit qu’il s’agit d’un secteur efficace, vert et
créateur d’emploi ? L’argent investi dans la
culture trouve immédiatement son chemin
dans la communauté artistique. Puisque les
organismes sans but lucratif ont un processus organisationnel allégé, ils ne versent pas
de prime de départ de plusieurs millions et
ne prennent pas un temps déraisonnable
pour implanter un programme. Si les théories économiques de Richard Florida ont une
résonance politique quelconque – lesquelles
proposent d’investir dans la classe créative –
il serait temps aujourd’hui de les mettre en
application.
Nous aurons besoin de champions issus
du milieu des affaires, de la politique et de
notre communauté. Même avec de modestes ressources, le milieu artistique réussit
toujours à être créatif. De plus, rappelons
que les bonnes occasions naissent souvent
de la crise. Il faut espérer que nous pourrons calmer la tempête et nous adapter aux
éventuels changements.
How to
Survive the
Crunch
John Jackson
Given the theme of CAO’s newsletter,
“Healthcheck”, it seems appropriate to
write something on “How to Survive the
Crunch”. Not an easy topic and one that
we as a community, need to address. Arts
organizations by their very nature have
always had to be creative and determined
to exist in the first place. If we start with
the premise that without the Arts one is
“half the person one could (and needs) to
be”, then we are on the right track.
We have learned a harsh lesson, which tells
us that Arts organizations need to be selfreliant, creative, steadfast and must work
C A O C
on a societal plan to ensure every citizen
understands the importance of the Arts
to our children, our community and our
future. “We shall overcome” – we must.
Interestingly, with all the rhetoric and
realities, the Arts community can show
others how it can be done. The Arts are
neither avocations nor passing niceties they are the backbone of a productive and
understanding society. Historically, the
Arts represent the Truth of our times, i.e.,
as things really are, not as they are hyped.
Many societies have tried to silence the
arts and have failed.
Looking forward, the plan to retain and
promote the Arts, now and in the future,
must start with the organizations themselves. This can be done by identifying
their current and future needs and being
realistic on how to achieve these needs,
particularly, related to funding and fundraising. The plan has to consider setting
aside funds each year for contingency pur-
A O C A
Comment
survivre
à la crise
économique
John Jackson
Le plus récent bulletin du CAO
s’intitulant « bilan de santé », il allait de
soi que nous devions écrire un texte sur la
façon de survivre à la crise économique.
C’est un sujet difficile à aborder, d’autant
plus que notre communauté doit faire face
à ce grave problème. De par leur nature,
les organismes artistiques ont toujours fait
preuve de créativité et de détermination
pour assurer leur survie. Si nous partons
de la prémisse qu’une personne – sans
l’art – est incomplète (et qu’elle doit être
entière), alors nous sommes sur la bonne
voie.
Nous avons appris une dure leçon, soit
que les organismes culturels doivent être
O C A
O C A
O C A
autosuffisants, créatifs, persévérants et
travailler à un plan social qui sensibilisera
tous les citoyens au rôle important que
jouent les arts dans la vie de nos enfants,
dans notre communauté et pour notre
avenir. « Nous devons vaincre »… et nous
vaincrons !
Fait intéressant, la communauté artistique
peut servir d’exemple et montrer aux autres
comment on peut s’en sortir. Les arts ne
sont ni un passe-temps ni une frivolité –
ils sont la base d’une société productive
et bienveillante. Historiquement, les arts
témoignent de leur époque, d’une « vérité
», ils représentent les choses telles qu’elles
sont, sans enflure. Nombreuses sont les
sociétés qui ont tenté – sans succès – de
réduire les arts au silence.
Développer et promouvoir les arts,
voilà notre mission. Cette responsabilité
incombe, d’abord et avant tout, aux organismes culturels. Ceux-ci veilleront à
identifier leurs besoins actuels et futurs et
à trouver des solutions réalistes, particulièrement en ce qui concerne les besoins
en matière de financement et de collecte de
fonds. Ils chercheront également à mettre
de côté des fonds à chaque année pour par-
poses — funders must finally understand
that organizations cannot submit grant
applications with a false nil bottom line.
Working closely with Government organizations, individuals and Corporations,
Arts organizations will outlive the current recession and provide comfort to the
population, as always.
John Jackson is a chartered accountant
who has been working and living in Ottawa since 1974. He recently received the
CAO Business Recognition Award for his
contribution of financial management and
auditing services to numerous arts organizations over the past 30 years including,
Gallery 101, SAW Gallery, SAW Video,
Canadian Film Institute, Salamander
Theatre, Artengine and the Independent
Filmmakers Co-operative of Ottawa.
O C A
O C A O
er aux imprévus; à cet effet, les bailleurs
de fonds ou les organismes de subvention
doivent comprendre, une fois pour toutes,
que les organismes culturels ne peuvent
soumettre des demandes de subvention en
inscrivant un faux bénéfice nul.
Les organismes culturels devront travailler
en étroite collaboration avec les organismes gouvernementaux, les individus
et les entreprises pour survivre à la crise
actuelle. Et, comme toujours, ils continueront à nous offrir un réconfort si essentiel.
John Jackson, CA, est un récipiendaire
du Prix de reconnaissance en affaires en
2009. Il a offert des services de gestion
financière et de vérification à de nombreux
organismes culturels au cours des trente
dernières années, notamment la Galerie
101, la Galerie SAW, SAW Video, l’Institut
canadien du film, Salamander Theatre,
Artengine et l’Independent Filmmakers
Co-operative of Ottawa.
The 20th
Annual
Sweetheart
Lunch for the
Arts
Photo: Rémi Thériault
Paul Dewar, MP Ottawa Centre, and
Councillor Diane Holmes attended as our
honourary co-hosts. CAO Board Director
Geneviève Couillard shone as our illustrious MC making sure that the whole event
went smoothly and on time.
Photo: Rémi Thériault
With a change of venue and a change
of hosts the Sweetheart Lunch was abuzz
with energy that this event continues to
create. This year’s lunch proved so popular, tickets were sold out well in advance,
an event not to be missed!
Circle of the National Gallery of Canada
just marked their 50th year milestone but
the anniversary that really stands out is
the 130th birthday of the Ottawa School
of Art.
ONI the Haitian Sensation set
the tone for the event giving all the arts lovers present,
something to cheer about.
The love continued as Tara
Wong, our CAO Awards Chair
welcomed Paulette Gagnon to
The fundraising success of
this event would not have
happened without the kind
support of our Silent Auction donors. Thank You!
Photo: Zoë Ashby
Guests arrived to the sounds of Peter
Storzenecker and Christian Flores. Among
the guests were two former City of Ottawa
Mayors, Bob Chiarelli and Jim Watson
who is now MPP for Ottawa West Nepean.
In addition many members of City Council as well as City Cultural Staff joined the
CAO for this celebration.
And what an occasion it was to celebrate!
The Sweetheart Lunch itself is 20 years
old, but many of the CAO’s members also
had milestones of their own. Gallery 101
and the Ottawa Choral Society turn 30
this year. 20 years ago Arts Court and The
Ottawa Art Gallery, MASC, the Ottawa
School of Speech and Drama and a Company of Fools were established. The Great
Canadian Theatre Company will be revving up for their 35th year. The Volunteer
taking on our catering needs, and Sheila
Whyte, President of Thyme and Again
Creative Catering for her contributions
and for assisting us with coordination.
Great thanks go to Dan Greenberg, President of Otnim Properties for his continued
sponsorship of this event. A delicious
thank you to our very generous local bakers who donated some of their finest creations. The donating kitchens were 3 Tarts,
Bread and Roses, Da Bombe, Harvest Loaf,
Stubee Chocolate and Thyme and Again
Creative Catering.
step forward to receive the Victor Tolgesy
Arts Award. The whole room erupted and
the standing ovation was a highlight of
the event. Paulette was recognized for her
contributions and commitment to building
an appreciation of French theatre and francophone artists and many of her supporters came out to congratulate and celebrate
her achievements.
Many thanks to Todric’s Catering for
Illustration: Drew Mandigo
La 20e édition
du Déjeuner
pour l’amour
des arts
Peter Storzenecker et Christian Flores
ont accueilli les invités en jouant une
magnifique musique. Plusieurs invités de
marque étaient présents, notamment deux
anciens maires de la ville d’Ottawa, Bob
Chiarelli et Jim Watson, ministre et député
d’Ottawa-Ouest-Nepean, ainsi que des
conseillers municipaux et des employés du
secteur culturel.
L’heure était aux célébrations. Le Déjeuner
pour l’amour des arts célébrait ses 20 ans et
plusieurs autres organismes en ont profité
pour souligner leur anniversaire. La Galerie 101 et l’Ottawa Choral Society fêtaient
leur 30e anniversaire. La Cour des arts, la
Galerie d’art d’Ottawa, MASC, l’Ottawa
School of Speech and Drama et la Com-
pany of Fools ont été fondé il y a de cela 20
ans. La Great Canadian Theatre Company
fêtait ses 35 ans. Le Cercle des bénévoles
du Musée des beaux-arts du Canada
soulignait en 2008 son 50e anniversaire.
Toutefois, la palme revient à l’École d’art
d’Ottawa qui célèbre son 130e
anniversaire.
Greenberg, président d’Otnim Properties,
pour son soutien continu à l’événement.
Un merci tout spécial aux chefs locaux qui
ont offert généreusement leurs plus remarquables créations culinaires, soit 3 Tarts,
Bread and Roses, Da Bombe, Harvest Loaf,
Stubee Chocolate et Thyme and Again
Creative Catering.
ONI the Haitian Sensation
a donné le coup d’envoi au
Déjeuner avec une prestation
qui a réjoui tous les passionnés
d’art. Tara Wong, présidente
du comité des
prix du CAO, a
prolongé le plaisir
en remettant à
Paulette Gagnon le
Prix Victor Tolgesy
pour les arts.
Toute la salle s’est levée pour
lui offrir une longue ovation
qui fut d’ailleurs le clou de
l’événement. Paulette a été
honoré pour sa contribution
et son dévouement au rayonnement du théâtre français
et des artistes francophones.
Plusieurs de ses supporters étaient à ses
côtés pour lui rendre hommage et célébrer
ses réalisations.
Cette activité bénéfice a été rendue possible grâce au soutien indispensable et
généreux des donateurs de l’encan silencieux. Merci !
Nous tenons à remercier le traiteur Todric
pour ses délicieux petits plats ainsi que
Sheila Whyte, présidente de Thyme and
Again Creative Catering, pour sa contribution et son aide à la coordination.
Nous sommes reconnaissants envers Dan Illustration: Drew Mandigo
Photo: Zoë Ashby
Photo: Rémi Thériault
Paul Dewar, député dans Ottawa-Centre, et
Diane Holmes, conseillère municipale, ont
joué le rôle de coanimateurs honoraires.
Geneviève Couillard, membre du conseil
d’administration du CAO, s’est révélée être
une animatrice hors pair; grâce à elle,
la soirée s’est déroulée en douceur et à
l’heure.
Photo: Rémi Thériault
Cette année, il y a eu des changements
côté lieu et animation au Déjeuner pour
l’amour des arts et l’effervescence était
au rendez-vous ! Nous avons vendu les
billets longtemps d’avance et le déjeuner a
connu un succès sans précédent. Comme
toujours, cette activité bénéfice est un
incontournable !
Thank You Amy!
Photo: Rémi Thériault
Amy MacKay recently finished her
internship here at the CAO. She helped
us through the challenges and successes
of the Municipal Budget and the LUCK!
and Sweetheart Lunch Fundraisers.
Amy is a BFA Graduate from the University of Ottawa currently finishing her
studies in Arts Administration. Thank
you Amy for your dedication to the
CAO through this busy time!
Mille mercis Amy !
Thank You! ••• Merci !
The CAO Sweetheart Heart Lunch for the Arts was a great success thanks
to the generous support from the following donors.
Le Déjeuner pour l’amour des arts du CAO fut un grand succès grâce aux
contributions généreuses de ces donateurs.
•
•
•
•
•
•
Bread & Roses Bakery
Da Bombe Dessert Factory
Harvest Loaf Bakery
Stubbe Chocolates
Three Tarts
Thyme & Again Creative Catering
A special thank you to our Event
Donors
Un merci tout spécial aux partenaires de l’activitét
•
•
•
OTNIM Properties
Thyme & Again Creative Catering
Wyman Publishing
Our biggest thanks go to our
volunteers and supporters, you are
our sweethearts!
Bien entendu, nous remercions
chaleureusement nos bénévoles et
nos partenaires. Vous êtes de vrais
cœurs !
Thank you to our Silent Auction
Donors
Merci aux donateurs de l’encan
silencieux
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Absinthe
Celadon Salon & Spa
Eddie May Entertainment
Family Focus Leeds & Grenville
Friday’s Roast Beef House
Great Canadian Theatre Company
Jerry Grey
Lafrenière & Pai Gallery
Magnetic North Theatre Festival
Magpie Jewellery
Majic 100 - CHUM Radio Ottawa
Merlot Rooftop Grill - Marriott Hotel
National Arts Centre
Centre national des Arts
Navarra by René Rodriguez
Opéra Lyra Ottawa
Festival de Jazz d’Ottawa
L’Orchestre symphonique d’Ottawa
Play Food & Wine
Porter Airlines
Ruth Secunda
The Local Bar - Café & Wine Bar
The Team 1200 - CHUM Radio
Ottawa
Third Wall Theatre Co.
Thirteen Strings
Trattoria Caffé Italia
Vision Theatre Inc.
Photo: Zoë Ashby
Many thanks to our Cake Donors
Mille mercis aux donateurs des
gâteaux
Amy MacKay vient tout juste de terminer son stage au CAO. Elle nous a aidé à
relever de nombreux défis et à obtenir du
succès, notamment en ce qui concerne le
budget municipal, l’activité CHANCE ! et
le Déjeuner pour l’amour des arts. Détentrice d’un BFA de l’Université d’Ottawa,
Amy complète présentement une formation en administration des arts. Amy,
nous te remercions chaleureusement
pour ton dévouement durant cette période fort chargée !
Amy hard at work.
Amy au boulot.
We All Live
Downstream
Stefan Thompson
“We all live downstream” I read this
the other day on a green party bumper
sticker. It’s a reality that propelled me to
change how I create art. Somehow I just
couldn’t shake the sight of my brown,
It’s been a couple of years now that I’ve
been making my own paints and using
non-toxic materials for my art. If I could
get any point across to the reader, it would
be this: It’s easy. Making non-toxic art is
not as hard as you might think. All that it
really requires is that you believe you can
do it. That’s the hardest part. When I first
decided to give it a shot, I was scared that
it could mean the end of making art as a
living. I knew that some colours would
O C A O
C A O C A O C A
Nous vivons
tous près d’un
cours d’eau
Stefan Thompson
« Nous vivons tous près d’un cours
d’eau » : j’ai lu cette phrase, dans sa version
anglaise, sur un autocollant d’un parti
vert. Cette réalité m’a poussé à changer ma
façon de créer. Je n’arrivais plus à me sortir
de la tête cette image de l’eau qui se draine
not be easy to make non-toxic, and I wasn’t
sure if people would catch on to my new
style of work. It’s true, in general my art is
less colourful, that’s one sacrifice. But I’ve
found solutions to this as well, by using
recycled fabric and paper collage as well
as non-toxic organic pigments found in
crayons I now have a pretty much workable palette.
For every door that I closed, a new door
opened. I now use methods that I might
never have tried otherwise; fabric mache,
wheat and milk pasting, collage, wax and
wood carving, wood burning, egg tempera,
oils, and sewing. As well as mixing my
own paints, I’m now working on making
my own pigments, mediums and crayons.
If you’re not up for mixing paints, just
buying paints with less toxic mediums
and pigments will make your palette far
greener. So don’t worry, its easy!
To learn more visit
www.stefanthompson.com
O C A
O C A O
tique. C’est vrai, mes œuvres sont moins
colorées en général, c’est là un sacrifice que
j’ai dû faire. Toutefois, j’ai trouvé des solutions pour parer à ce problème; je recycle
du tissu, je fais des collages en papier et
j’utilise des pigments organiques non
toxiques que l’on trouve dans les crayons.
Cette palette me suffit amplement pour
créer.
Art: Stefan Thompson
C A O C A
metal and poly filled paint water going
down the drain.
dans mon lavabo, une eau toute brune,
pleine de métal et de polyuréthane.
Depuis quelques années, je fais ma propre
peinture en utilisant des matériaux non
toxiques. Si je pouvais convaincre le lecteur d’une seule chose, c’est que ce procédé
est tout simple à réaliser. Faire de l’art sans
employer des produits toxiques n’est pas
aussi difficile qu’on le pense. Il suffit d’y
croire ! Et ça, c’est la partie la plus difficile.
Lorsque j’ai décidé d’essayer, j’avais peur
ne plus pouvoir vivre de mon art. Je savais
que j’aurais du mal à reproduire certaines
couleurs sans produit toxique. De plus, je
n’étais pas certain que les gens saisiraient
en quoi consiste mon nouveau style artis-
Pour toute porte qui se ferme, un autre
s’ouvre. J’utilise maintenant des méthodes
que je n’aurais jamais employées auparavant, notamment faire du tissu mâché, des
collages de blé et de lait, d’autres formes de
collage, de la sculpture de cire et de bois,
du bois brûlé, de la détrempe à l’œuf, des
huiles et de la couture. En plus de faire mes
propres mélanges de peinture, je fais des
pigments, des médiums et des crayons. Si
vous n’avez pas envie de faire vos mélanges,
vous pouvez toujours acheter des matières
et des pigments moins toxiques. Votre palette ne sera que plus verte. Alors, ne vous
inquiétez pas, c’est facile ! Pour de plus
amples renseignements, consultez
www.stefanthompson.com
Congratulations • Félicitation
COUNCIL FOR THE
ARTS IN OTTAWA
LE CONSEIL DES
ARTS D’OTTAWA
Photos: Rémi Thériault
2, av. Daly Ave
Ottawa, ON K1N 6E2
613-569-1387
[email protected]
www.arts-ottawa.on.ca
Board of Directors
Conseil d’administration
Business and the Arts
Recognition Award recipient Geoffrey Eden, president of Knowledge Circle
Learning Services.
•
Geoffrey Eden, président
du Knowledge Circle
Learning Services, est
récipiendaire du Prix de
reconnaissance en affaires.
Paulette Gagnon, the
2009 Victor Tolgesy Arts
Award recipient.
•
Paulette Gagnon, récipiendaire du Prix Victor
Tolgesy pour les arts
2009.
John Jackson, recipient of
the Business and the Arts
Recognition Award.
•
John Jackson est récipiendaire du Prix de reconnaissance en affaires.v
Executive - Exécutif
Jean Fortier, President - Président
Drew Mandigo, Vice-President - Vice-président
Julia Stanley, Treasurer - Trésorière
Tara Wong, Secretery - Secrétaire
Directors - Directeurs
Rupert Allen
Daniel Boivin
Michael Carty
Geneviève Couillard
Julia Johnston
Fiona Nelson
Ruth Secunda
2, av. Daly Ave, Ottawa, ON
Past President - Dernière Présidente
Art at the CAO
L’art au CAO
Jane Sadler
Patrick Cocklin
March 27 – June 5, 2009
Reception March 27, 5 to 8 pm
Du 27 mars au 5 juin 2009
Vernissage : le 27 mars, 17h à 20h
“Sceptic”, oil / wax on canvas — huile et cire sur toile, 2004
Summer Issue of the Circular
Release date May 29, 2009
In our next issue we explore facilities for the arts in the Ottawa area. If you would
like to submit an article or give us content ideas please contact us at 613-569-1387.
Le Circulaire, édition été
Date de parution : 29 mai 2009
Dans notre prochaine édition, nous aborderons le sujet des installations culturelles dans la région d’Ottawa. Si vous désirez soumettre un article ou faire des suggestions, veuillez-nous contacter au 613-569-1387.
Staff - Employés:
Peter Honeywell,
Executive Director - Directeur exécutif
Zoë Ashby,
Creative Director - Directrice de la création
Stéphane Lauzon,
Outreach Director - Directeur du rayonnement
Isabelle Brisebois,
Translation - Traduction
Michael Lechasseur,
Webmaster - Webmestre
The CAO gratefully acknowleges the
support of:
En reconnaissance au support reçu, le
CAO remercie :

Documents pareils