Kennedy et moi éditions du Seuil, collection

Commentaires

Transcription

Kennedy et moi éditions du Seuil, collection
Kennedy et moi éditions du Seuil, collection " Points "
Samuel Polaris est en pleine dérive. Lui, cadre sans histoire, achète un
revolver, rend visite à l'amant de sa femme, et (n'avez-vous jamais rêvé de
le faire ?) mord sauvagement son dentiste. Et si les autres, les " normaux
qui vont bien " avaient perdu tout sens de ce qui est important ? Pourquoi
tondre sa pelouse ? Parler à ses enfants adolescents qui se fichent de votre
avis ?
Il décide de reconquérir sa femme et sa dignité en utilisant des moyens
assez peu conventionnels. Par exemple, en volant la montre de son psy. A
t-elle vraiment appartenu à Kennedy ?
Je ne peux pas vous dire ce que je pense du film, je ne l’ai pas vu. Par contre, ces dernières
années, j’ai rarement raté un film avec Bacri. Son talent a dû faire merveille pour jouer ce
dépressif hors norme.
L'écriture pleine de verve et d'humour, nerveuse, le ton caustique, un brin d'érotisme,
transforment ce petit bouquin en grand plaisir.
J.D.
PS : Vous allez vous dire peut-être « Mais pourquoi cette nouille parle de JeanPaul Dubois sans parler de son prix Fémina pour Une vie française ? » Si vous
avez lu la page d’accueil, je vous ai dit que je ne suis pas très tendance. Je ne vais
pas faire semblant de ne pas l’avoir lu. Tout le monde l’a lu. Mais je préfère
« Kennedy et moi ». A tel point que je trouve l’art de JP Dubois plus achevé peutêtre dans ce court roman que dans les autres.
Par ailleurs, « Si ce livre pouvait me rapprocher de toi » est un petit volume
mystérieux, certainement tout aussi surprenant. Avec un titre pareil, on se demande
pourquoi il l’a écrit, mais voilà. C’est une totale réussite, peu saluée par la critique.
Ce n’est plus un homme à la dérive et qui cherche un sens à sa vie. Là, il part à la
recherche de ses origines et va découvrir tout autre chose que ce qu’il attendait. Voyage
initiatique, merveilles de la solitude, et même suspens…
Editions de l’Olivier et Points Seuil.
Le Monde 2 a fait un portrait de Dubois sympa, photo romantique à l’appui. Il paraît qu’il fait
fondre les dames avec une fragilité très post-moderne…Peu de choses à en dire, il faut lire ses
romans pour le connaître. Il semblerait qu’il ressemble à ses personnages un peu décalés.
Bibliographie :
Eloge du gaucher dans un monde manchot – Tous les matins je me lève – Maria est morte –
Les poissons me regardent – Vous aurez de mes nouvelles - Une année sous silence –Parfois
je ris tout seul – Prends soin de moi - tous écrits entre 1984 et 1993, parus chez Robert
Laffont. Ensuite,
La vie me fait peur - Kennedy et moi au Seuil avant de passer eux éditions de l’Olivier
pour : L’Amérique m’inquiète – Je pense à autre chose – Si ce livre pouvait me rapprocher de
toi, - Jusque là tout allait bien en Amérique et enfin, prix Fémina : Une vie française.