Estimation de la puissance

Commentaires

Transcription

Estimation de la puissance
Estimation de la puissance
Le calcul de la puissance possible est basé sur l’utilisation d’une Pompe A Chaleur eau
utilisée en mode chauffage si la température de la nappe est inférieure à 65 °C et sur un
échangeur eau chaude si la température est supérieure à 65 °C.
Le calcul de la puissance s’appui sur la formule suivante :
P(kw) = (Q(m3/h) x dt x 1.16) / (1-1/COP)
Soit pour une COP1 de 3.3, valeur habituellement considérée et ici utilisée dans les calculs :
P(kw) = Q(m3/h) x dt x 1.66
Pour calculer la puissance introduite dans chaque maille de la grille et pour chaque aquifère,
un dt (différence entre la température de l’eau prélevée et la température de l’eau rejetée)
variable a été utilisé en fonction de la température de la nappe. En effet plus cette dernière
est élevée plus le différentiel thermique peut être élevé. Ces températures de prélèvement et
de rejet ayant servies aux calculs ont été introduites dans la grille. Le tableau ci-dessous
résume la méthode suivie pour le calcul de la puissance possible.
Solution
géothermique
PAC
Echangeur
Température de
la nappe
dt
< 20°C
6°C
< 30°C
8°C
< 40°C
10°C
< 50°C
12°C
< 65°C
15°C
≥ 65°C
20°C
Equation utilisée
P(kw) = Q(m3/h) x dt x 1.66
P(kw) = Q(m3/h) x dt x 1.16
Tableau 1 : Bases de calcul de la puissance possible
1
Le COEFFICIENT DE PERFORMANCE (COP) correspond à la puissance thermique fournie, divisée par la puissance
absorbée par le dispositif.
Sur une installation, on peut définir plusieurs types de COP :
ƒ Le COP de la pompe à chaleur
C'est la quantité de chaleur fournie par la PAC divisée par la quantité d'énergie électrique consommée. Cette valeur
est définie dans des conditions de référence de la machine (température du milieu extérieur et température fournie au
système de chauffage par exemple).
ƒ
Le COP de l'installation
C'est la chaleur fournie par la PAC divisée par la quantité d'énergie électrique consommée par l'ensemble du
dispositif (incluant généralement les pompes de circulation de l'eau dans le système de distribution de chauffage idem dans le cas d'une chaudière - et de circulation du fluide dans le système d'échange extérieur), dans les
conditions nominales de fonctionnement.
ƒ
Le COP annuel de l'installation
C'est le bilan global de l'énergie thermique fournie divisé par l'énergie consommée, calculé sur une année complète
de fonctionnement. Par exemple, une pompe à chaleur consomme 1 kWh d’électricité pour fournir 4 kWh de chaleur :
on dira qu’elle possède un COP de 4.

Documents pareils