Texte pour baptême - Conservatoire National du Chrysanthème

Commentaires

Transcription

Texte pour baptême - Conservatoire National du Chrysanthème
De l’origine jusqu’au baptême
Les jours doucement se raccourcissent,
Les nuits peu à peu se refroidissent.
L’été se retire délicatement,
L’hiver arrive inexorablement.
Parmi eux se trouve Philippe Pelé
Qui, aux portes de Paris, m’a aimé.
De générations en générations
Ma culture fut transmise par tradition.
Mais, entre les deux, bienheureusement,
Une saison nous éclaire joyeusement,
La beauté de la nature rayonne,
Avec les couleurs chaudes de l’automne.
C’est Paul Lemaire, du site de Bagneux
Qui m’a emporté pour changer de lieux.
Saint-Jean de Braye fut alors ma demeure,
Pour que je m’épanouisse avec bonheur.
C’est cette période que j’ai choisie,
Pour que toutes mes fleurs soient épanouies,
Des plus simples aux plus sophistiquées,
Moi, qui suis dans le monde, très apprécié.
Grâce à Paulette Lemaire, sa fille,
Ainsi qu’à Saint-Jean de Braye, la ville,
Un Conservatoire fut alors créé,
Pour que toutes mes fleurs soient préservées.
Je peux être signe de longévité
Ou bien le symbole d’immortalité,
Là-bas dans mon pays d’origine,
Qui est naturellement la Chine.
Maintenant que mon histoire est contée,
Je vais dès à présent me dévoiler.
Moi, chrysanthème arrive à l’automne
Car, la nuit, mon bouton affectionne.
Des moines Bouddhistes m’emportèrent,
Un peu plus loin sur une autre terre.
Le climat maritime du Japon
Agit sur moi comme une mutation.
Ma famille est celle des Astéracées,
Et de fleurons ma fleur est composée.
Mon inflorescence en capitule
Est insérée sur mon pédoncule
De double, symétrique et régulier,
Mes ligules se sont développés.
Ma fleur devient un peu plus coquette
Sa coiffure comme une comète.
Entières, dentées ou bien découpées,
Mes feuilles ont des aspects très variées
De même pour la forme de mes fleurs
Accompagnée de multiple couleur.
Je viens du pays du Soleil Levant,
Fleur d’Or, je suis incontestablement.
Mon histoire est bien sûr très lointaine,
Je suis évidemment le Chrysanthème.
Fleur spider, incurvée, échevelée,
Rayonnante, simple ou alvéolée
L’apparence peut être discrète
Vu que j’ai de multiples facettes.
Je fus importé par les Hollandais,
Puis avec succès par un Marseillais,
Pierre BLANCARD, le grand navigateur,
De l’Asie rapporta une sur trois fleurs.
En cette soirée de festivités
La nouvelle, je vais vous présenter
Sa robe est d’une éclatante blancheur
Et tourbillonnant de jaune est son cœur
Après des péripéties à foisons,
Le public, pour moi, se prit de passion,
Facile à multiplier de boutures,
Aisée, alors, devenait ma culture.
Ses parents Sucy Jaune et Excel
Se sont croisés grâce à Gérard JUHEL.
Ils ont obtenu de lui ses faveurs
Je le remercie, lui, son créateur.
Marc BERNET apercevant des graines,
De semis obtint le chrysanthème,
Afin d’être précieusement préservé,
A peu d’horticulteur je fus donné.
Voici face à nos yeux émerveillés,
La belle et magnifique échevelée,
Devant sa marraine et nous tous présents,
Elle s’appelle Saint Fiacre D’Orléans.
Texte : Marie-Hélène DURAND