Comment mettre en place dans sa classe un climat positif

Commentaires

Transcription

Comment mettre en place dans sa classe un climat positif
Au sujet du…
climat de classe
Extrait de l’ouvrage « Accompagner la construction des savoirs »,
Rosée Morisette, éd. Chenelière
e
un climat d
ir
n
e
t
in
a
hes
tàm
onstruire e sage est une des tâc à
c
à
r
le
il
a
v
is
Tra
l’apprent seignant doit mener
à
e
ic
p
o
r
p
l’en
classe
rtantes que
o
p
im
s
lu
p
les
bon port.
C’est la composante de l’enseignementapprentissage la plus difficile et la plus
délicate à gérer dans la classe. Plus il y a de
difficultés en ce qui concerne les
apprentissages et les comportements, plus il
faut s’interroger sur le climat de classe.
Si le climat de classe n’est pas bon, on
aura beau mettre en place la meilleure
pédagogie, utiliser les outils les plus
L’ensei
gn
grande ant influence
ment le
climat d
par sa c
e
o
l’appre nception mêm classe
ntissage
e de
nature
ainsi qu
et
e
relation la qualité des par la
s affect
ive
avec ses
élèves. s qu’il établit
nourri
e classe est
Le climat d
relaudes et les
par les attit
enlèves entreti
é
s
le
e
u
q
s
tion
utres
envers les a
s
n
u
s
le
t
n
ne
ine où
n doma
u
t
s
e
oir,
l
S ’i
du pouv
a
t
n
a
n
g
a trait
l ’ensei
ce qui
n
e
n
e
i
e.
c ’est b
a class
l
e
d
t
a
au clim
sophistiqués, tous ces efforts ne
mèneront à rien de concluant.
Le climat d’apprentissage est à la classe ce que la
personnalité est à l’individu : le cadre psychosocial à l’intérieur duquel les élèves apprennent.
On peut faire un lien direct entre le
climat d’une classe et le degré de
motivation des élèves de cette classe.
UN CLIM
AT DE C
LASSE
TRUIT,
SE CON
SE CUL
ST
IVE ET
TIENT,
S
’
ENTRE
MAIS C
-
ELA PE
SE DÉT
UT AUS
RUIRE
SI
Comment mettre
en place dans sa classe
un climat positif ?
Chaque enseignant est conscient que le climat de la classe va influencer grandement la qualité des apprentissages. Que pour s’engager dans la construction de leurs savoirs, les élèves
ont besoin d’un climat de sécurité affective, de confiance, de collaboration et de liberté de pensée.
C’est donc à l’enseignant que revient la responsabilité de créer et d’entretenir un climat positif
dans sa classe, avec la collaboration de ses élèves. Pour cela, il n’existe pas de « recettes »,
mais certains éléments ( cadre, activités, stratégies) permettent d’influer positivement sur le
climat de la classe.
Préalable
C’est l’enseignant qui assure cette dynamique qui, au niveau des élèves, débouche sur l’acceptation des autres, le respect, la confiance, l’entraide.
La mise en place de l’esprit d’équipe et d’un projet commun devrait permettre
une réelle participation de tous.
Garant de l’autorité, du travail et de la sécurité de tous, l’enseignant doit aussi
faire preuve de bonne humeur, d’humour, de patience et d’équité.
Il se montre patient, disponible et compréhensif.
.
ie
n de la v
o
i
t
a
m
i
n et l’an rtantes que les
o
i
t
a
s
i
n
s impo
L’orga
u
l
p
autres
t
s
n
e
l
o
s
s
e
e
t
s
u
to
de clas
peuvent
cices et
e
r
n
e
i
x
e
u
’
q
d
,
s
cahiers
gogique pports de l’ina
d
é
p
s
e
u
c
ressour t être que des s
en
finalem .
on
terventi
UN BON INDICATEUR D’UN CLIMAT DE
CLASSE PROPICE À L’APPRENTISSAGE
EST LE DEGRÉ DE COOPÉRATION QUI
EXISTE ENTRE L’ENSEIGNANT ET LES
ÉLÈVES ET ENTRE LES ÉLÈVES EUXMÊMES.
Il rejette toute forme de discrimination, d’exclusion et adopte un système d’évaluation qui bannit le côté compétitif (notes), favorise l’autocorrection et la coévaluation (en binômes par exemple) avec grilles de correction.
Il évite toute comparaison entre les élèves par des remarques orales.
Il maîtrise la nature des échanges en maintenant un niveau sonore bas.
Document de travail
Armelle Bellégo
OCCE 91
Un cadre de référence
connu de tous
Créer un cadre qui valorise les initiatives et les valeurs de
références : entraide, solidarité, coopération, droit à l’erreur….
Elaboration de règles de vie, d’un règlement de la
classe qui articulent les droit, les devoirs de chacun, les
sanctions et les réparations.
Exemple :
Des instances régulières
Des activités

Echanges réguliers pour justifier ses idées ;

Temps de parole pour régler les conflits :
conseil coopératif ;

Débats sur des sujets concernant les projets
collectifs ;
Des activités pour :
- mieux se connaître et connaître l’autre,
- mettre en pratique les valeurs de la coopération (solidarité,
entraide),
- respecter les différences,
- construire l’estime de soi et des autres
Elles doivent être courtes (surtout au début) et motivantes.

Groupes de travail mis en place pour une période donnée où les rôles seront exercés par
tous en alternance.
Quelques idées :
 Jeux pour apprendre à mieux se connaître : se présenter ou
présenter un camarade, bingos divers…

Temps programmé (et respecté) pour la réalisation des projets de groupes...

Droits
Devoirs
Sanctions
J’ai le droit de - Je dois écouter l’autre - rappel de la règle (1ère fois)
m’exprimer
quand il parle
- perte du droit de parler pen- Je dois demander la parole dant 15 minutes (2ème fois)
…/…
J’ai le droit de - ne pas déranger les autres
me
déplacer - …/…
dans la classe

- perte du droit de se déplacer
pendant une période donnée.
Jeux coopératifs pour apprendre à agir avec les autres et
non pas contre les autres ;

Discussions et débats sur des sujets qui concernent toute la
classe (projets, sorties…)

Enigmes, questionnaires, remues méninges ;

Réflexion collective sur des questions qui se posent à un
élève ou à un groupe d’élèves ;

Rallyes lectures, ou mathématiques, où les élèves se lancent des défis ;

Quoi de neuf quotidien ;

Revue de presse ;

Echanges de savoirs, marché des connaissances.

…/...
Mise en place d’ateliers en autonomie
- Aide au travail par des fiches méthodologiques
- Remédiation par des fichiers autocorrectifs.


Les rôles dans la classe
Le choix et l’attribution de rôles dans la classe permettent
une responsabilisation. Ils peuvent être définis par le groupe lors de débats, peuvent évoluer en fonction des besoins
exprimés par le groupe et doivent tourner de façon à ce
qu’un maximum d’élèves participent.
Mettre en place
un climat positif
dans sa classe
Organisation de la classe

Des affichages attrayants, de qualité, qui sont la mémoire des décisions de la classe (telles les règles de vie) ou qui présentent les travaux des élèves ;

Une disposition des tables qui permet des échanges (disposition en U par exemple) et des travaux en petits groupes ;

Matériel collectif dont la gestion peut revenir à un responsable ;

Différents « coins » qui permettent un travail en autonomie et/ou des échanges ;

Des espaces de circulation ;

Des activités en petits groupes en constituant des groupes adaptés à l’objectif
qu’on s’est fixé, en veillant à une répartition des élèves en fonction de leurs particularités et de leurs besoins particuliers (leader, enfant timide, enfant agité…)
Des outils pédagogiques
L’OCCE propose des outils qui permettent de mettre en
place des activités propices à la création d’un climat positif :

Les agendas coopératifs cycle 2 et cycle 3

Des jeux coopératifs

Documents pareils