musée resistance 09

Commentaires

Transcription

musée resistance 09
MUSÉE RESISTANCE 09
16/01/09
Ni travail, ni famille,
ni patrie
Invitation / Programme
Journal d’une brigade FTP-MOI de
Mosco Boucault
Toulouse (1942-1944)
France, 1993, 90mn
Ils étaient lycéens, étudiants, fils de
paysans, ouvriers. Parmi eux, il y avait
des Juifs et des communistes. Ils
venaient de pays différents, certains
nés en France, d’autres en Hongrie, en
Pologne, en Roumanie, en Italie, en
Espagne ou au Brésil. En 1943, ils
prennent les armes ensemble pour
combattre l’occupant nazi et le régime
e
de Vichy, dans la 35 Brigade des
francs-tireurs et partisans de la maind’oeuvre immigrée (FTP-MOI) à
Toulouse et participent à la libération
de la France au prix de leur vie.
Beaucoup d’entre eux sont arrêtés par
la police de Vichy et livrés aux
Allemands, déportés, fusillés. Marcel
(Mendel) Langer, le fondateur de leur
brigade a été guillotiné. Les autres,
qui, par miracle, ont survécu, témoignent dans ce film.
Tremblay-en-France /
Cinéma Jacques-Tati
Lundi 9 février à 14 h
Intervenants :
Stéphane Pelletier, historien, et
José Fort, journaliste.
14:47
Page 1
L’Armée des Ombres
L’Affiche Rouge
de Jean-Pierre Melville,
France, 1969, 160mn
Avec Lino Ventura, Simone Signoret,
Paul Meurisse, Christian Barbier,
Jean-Pierre Cassel
de Franck Cassenti,
France, 1976, 90mn
1942. Soupçonné de « pensées gaullistes », l’ingénieur Philippe Gerbier est
incarcéré, puis livré à la Gestapo, d’où il
parvient à s’évader. Il se révèle être l’un
des chefs de la Résistance, composée
d’hommes et de femmes que tout
sépare, sauf la nécessité d’agir : Luc
Jardie, le philosophe mathématicien, son
frère Jean-François, tête brûlée tenté
par l’aventure - chacun ignorant tout des
activités de l’autre -, Mathilde, Le
Masque, le Bison, et une poignée d’autres anonymes… C’est un long voyage au
bout de la nuit qui commence pour ces
soldats de la clandestinité, entre transmissions de renseignements et assassinats politiques, traqués par la Gestapo
et la police de Vichy. Un voyage qui sera
sans issue pour la plupart d’entre eux.
Blanc-Mesnil / Cinéma Louis Daquin
Soirée-débat
Lundi 9 février à 20 h 30
Intervenant : Guy Krivopissko,
historien et conservateur du Musée
de la Résistance nationale.
Le 21 février 1944, une grande affiche
rouge aux dix médaillons noirs annonce
aux Français que des « saboteurs », des
« terroristes » ont été condamnés à
mort et fusillés au Mont Valérien. C’est
un groupe de résistants étrangers, dont
douze étaient juifs, communistes pour la
plupart, de la MOI-FTP, animé par
l’Arménien Missak Manouchian. Parmi
eux, une femme, décapitée en mai 1944.
En 1976, une troupe de théâtre monte
un spectacle à la mémoire de ces résistants d'origine étrangère exécutés par
les nazis. Les jeunes comédiens invitent
les survivants du groupe Manouchian et
leurs proches à une fête où ils évoquent
des moments forts de leur histoire, tout en
s'interrogeant sur le sens de leur action.
Romainville-Noisy-le-Sec / Le Trianon
Soirée-débat
Mardi 10 février à 20h30
Intervenant : Axel Porin, historien.
Saint-Ouen / Espace 1789
Samedi 14 février à 15h
Avant la projection du film, rencontre-débat
avec le cinéaste Robert Guédiguian et
l’acteur Simon Abkarian à propos du film
« L’Armée du Crime », sortie prévue
en septembre 2009.
Projection du film « L’Affiche rouge » à 16h30
Guy Môquet
un amour fusillé
de Philippe Bérenger,
France, 2008, 110mn
1941. Le camp de Châteaubriant
(Loire-Atlantique) détient des otages
arrêtés, entassés là pour avoir osé
combattre l’occupant nazi et Vichy. Parmi
eux, un jeune lycéen de 17 ans, membre
de la jeunesse communiste : Guy Môquet.
Avec ses compagnons de captivité, il
voit arriver au camp… des femmes.
Parmi elles, une jeune fille, Odette
Leclan, engagée comme lui dans le
combat antinazi. Elle a le même âge, et
entre eux va naître un amour platonique,
fait de regards et d'échanges furtifs à
travers les barbelés. Guy va même refuser
de s'évader avec Auguste Delaune pour
rester près d'elle. Tragique erreur : le
22 octobre 1941, il fait partie des vingtsept hommes fusillés par les nazis dans
une sablière proche de Châteaubriant.
Bobigny / Magic Cinéma
Soirée-débat
Mercredi 11 février à 20 h 30
Intervenant : Odette Nilès, résistante,
et Philippe Bérenger, réalisateur.
La Grande Vadrouille
de Gérard Oury,
France, 1966, 132mn
Avec Bourvil, Louis de Funès
En 1942, un avion anglais est abattu par
les Allemands au-dessus de Paris. Les
trois pilotes sautent en parachute et
atterrissent dans différents endroits de
la capitale. Le chef d’escadrille leur
donne rendez-vous au hammam de la
mosquée. Un des aviateurs, Alan, tombe
sur l’échafaudage d’Augustin, peintre en
bâtiment, et se réfugie chez le chef
d’orchestre Stanislas Lefort. Ils sont
aidés par les deux civils français, qui
acceptent de les mener en zone libre et
deviennent ainsi, malgré eux, acteurs de
la Résistance. Un des films les plus
populaires du cinéma français, avec tous
les ingrédients du rire et de la farce sur
un sujet grave.
Bagnolet / Le Cin’hoche
Soirée-débat
Jeudi 12 février à 20 h
Intervenants : Aurélien Poidevin et
Alex Porin co-auteurs d’un ouvrage
« Quand l’Opéra entre en résistance »
et Michel Hellec retraité, ancien
secrétaire du syndicat des
machinistes de l’Opéra.
Un condamné à mort
s’est échappé
de Robert Bresson,
France, 1956, 95mn
Avec François Leterrier, Charles
Le Clainche, Maurice Beerblock,
Roland Monod, Jacques Ertaud &
Jean Paul Delhumeau
L'intrigue se fonde sur les Mémoires
d'André Devigny. En 1943, un résistant,
Fontaine, est arrêté par les Allemands et
emprisonné à la prison de Montluc à
Lyon. Il met tout en œuvre pour s'évader,
imagine un plan, et parvient à force de
courage et de travail à s'en procurer les
instruments. Mais juste avant sa fuite,
on affecte à sa cellule un jeune garçon.
Fontaine hésite à le supprimer, et l'emmène finalement avec lui. Leur évasion
nocturne est longue et incertaine, mais
les deux prisonniers parviennent finalement à recouvrer la liberté.
La Courneuve / L’Étoile
Soirée-débat
Vendredi 13 février à 20h30
Intervenants : Jacques Damiani,
résistant, et Loïc Damiani, historien.
Tarifs réduits des cinémas
Les débats de ces soirées
sont animés par des historiens et
des membres de l’Association des
Amis du Musée de la Résistance
Nationale de Seine-Saint-Denis.
14:47
Page 2
4e édition
du 9 au 14 février 2009
Agenda
Organisation
Tremblay-en-France / Cinéma Jacques Tati
Association des Amis du Musée de la Résistance nationale de Seine-Saint-Denis
79, bis, avenue Galliéni 93170 Bagnolet [email protected] avec le
soutien du Conseil général, de l’inspection académique et des Archives départementales de Seine-Saint-Denis et de Cinémas 93, en partenariat avec les
salles de cinéma de Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, La Courneuve, Noisy-leSec, Tremblay en France, Romainville et Saint-Ouen.
Ni travail, ni famille, ni patrie
Lundi 9 février à 14h
Le Blanc-Mesnil / Cinéma Louis Daquin
L’Armée des Ombres
Lundi 9 février à 20h30
Coordination
Romainville / Cinéma Le Trianon
Cinéma intercommunal Romainville-Noisy-le-sec
Mardi 10 février à 20h30
Amandine Larue, Cinémas 93
Pierre Gernez - Tél. 06 72 80 87 87
Association des Amis du Musée de la Résistance nationale de Seine-Saint-Denis
Bobigny / Magic Cinéma
Les salles participantes
L’Affiche Rouge
la
Guy Môquet un amour fusillé
Le Cin’Hoche
Bagnolet
6, rue Hoche
Espace 1789
Saint-Ouen
2/4 rue A. Bachelet
01 43 60 37 01
01 40 11 50 23
Jeudi 12 février à 20h
www.ville-bagnolet.com
www.espace-1789.com
La Courneuve / L’Etoile
Magic Cinéma
Bobigny
Centre commercial Bobigny 2
Rue du chemin vert
Cinéma Jacques Tati
Tremblay-en-France
29 bis, av. du Général de Gaulle
01 41 60 12 34
www.tremblay-en-france.fr
Mercredi 11 février à 20h30
Bagnolet / Le Cin’Hoche
La Grande Vadrouille
Un condamné à mort s’est échappé
Vendredi 13 février à 20h30
Saint-Ouen / Espace 1789
L’Affiche Rouge
Samedi 14 février à 15h
Séances scolaires (matin ou après-midi)
sur réservation auprès des cinémas.
01 48 61 87 55
www.magic-cinema.fr
01 48 65 54 35 & 01 48 65 52 35
Cinéma Le Trianon
Cinéma intercommunal
Romainville-Noisy-le-Sec
à Romainville
Place Carnot
www.blanc-mesnil.fr
01 48 45 68 53
Cinéma Louis Daquin
Le Blanc-Mesnil
76, rue Victor Hugo
RéSISTANCE
au cinéma
Et s’il était à refaire,
Je referais ce chemin,
Une voix monte des fers
Et parle des lendemains
Louis Aragon,1943
www.cinematrianon.fr
L’Etoile
La Courneuve
1, allée du progrès
01 49 92 61 95
www.ville-la-courneuve.fr
Musée de la Résistance nationale
à Champigny-sur-Marne
TANCE N
ÉSIS
AT
ER
LE - 93 NA
IO
- AMIS MU
SÉ
16/01/09
Maquis de Dordogne. - Coll. MRN
MUSÉE RESISTANCE 09