Rapport résistance aux insectes

Commentaires

Transcription

Rapport résistance aux insectes
CONFIDENTIEL
MESURE EN LABORATOIRE DE LA CAPACITE D’UN ISOLANT THERMIQUE A
PERMETTRE LE DEVELOPPEMENT DE DIFFERENTS INSECTES ET ACARIENS
NUISIBLES POUVANT LE CONTAMINER
MAGRIPOL PREMIUM, PREMIUM+
STANDARD, STANDARD+
B.Serrano / Directeur T.E.C.
Ingénieur Agronome / Expert G.E.E.P.P.
Travaux réalisés pour le compte de la Société :
MAGRIPOL S.A.
Chemin des Iles 108
Zone industrielle 2
1860 AIGLE
SWITZERLAND
OCTOBRE 2011
Rapport n°1470b/0911R
L’acceptation de ce rapport d’essai implique l’acceptation des Conditions Générales de Vente figurant au verso
1
MESURE EN LABORATOIRE DE LA CAPACITE D’UN ISOLANT THERMIQUE A
PERMETTRE LE DEVELOPPEMENT DE DIFFERENTS INSECTES ET ACARIENS
NUISIBLES POUVANT LE CONTAMINER
1. CONTEXTE
Les matériaux isolants domestiques peuvent comporter certains constituants pouvant attirer et
permettre la prolifération des insectes (amidon, sucres, fibres végétales ou animales).
Le but de l’essai est de mesurer la capacité de plusieurs espèces de nuisibles notoires à
proliférer dans le matériau.
2. MATERIELS ET METHODE
La méthode de l’essai ‘inspire de la méthode CUAP, Appendice D (cf. annexes).
Le produit est soumis à une infestation artificielle forte, les insectes ne disposant d'aucune
autre source de nourriture que celle éventuellement contenue dans le matériau.
La résistance est donc testée dans les conditions les plus défavorables pour le matériau.
2.1. Choix des espèces-cibles :
Compte tenu de la composition du matériau à tester et de la destination du matériau et en
relation avec les besoins et préférences alimentaires des principaux nuisibles trouvés dans cet
environnement, les espèces choisies sont :
-
insectes rampants : fourmis, blattes, ténébrions
insectes volants : mites alimentaires, mouches
acariens de la poussière
insectes kératophages (mites, anthrènes)
termites
Noms latins des modèles utilisés :
Fourmis : fourmi noire commune Lasius niger
Blattes (cafards) : blatte germanique Blattella germanica
Ténébrions (nuisible fréquent des isolants thermiques) : Alphitobius diaperinus
Mites alimentaires : Plodia interpunctella et Ephestia kuehniella
Mouches : mouche domestique Musca domestica
Acariens : Dermatophagoides pteronyssinus
Mites : Tineola bisselliella
Anthrènes : Anthrenus flavipes
Termites : Reticulitermes santonensis
2
Stades physiologique, nombre et origine des insectes :
Fourmis : 50+/-2 ouvrières adultes prélevées d’un nid sauvage (Louhossoa – 64 France). Les
insectes sont acclimatés 48 heures avant les tests.
Blattes germaniques (cafards) : 20 adultes des deux sexes, âgés de 1 à 2 semaines, provenant
d’une souche officielle de laboratoire (TEC – origine INA).
Ténébrions : 20 adultes mâles de 1 à 2 semaines, provenant d’une souche officielle de
laboratoire I.N.R.A. (L.I.D.S. – QUALIS – Bordeaux).
Mites alimentaires : 15 adultes des deux sexes âgés de 2 à 4 jours, provenant d’une souche
officielle de laboratoire I.N.R.A. (L.I.D.S. – QUALIS – Bordeaux).
Mouches domestiques : 100+/-5 adultes des deux sexes âgés de 4 à 6 jours + 50+/-2 larves de
dernier stade, provenant d’une souche de laboratoire (TEC – origine Wellcome).
Acariens de la poussière : 300+/-30% formes mobiles (adultes et larves), provenant d’une
souche officielle de laboratoire I.N.R.A. (L.I.D.S. – QUALIS – Bordeaux).
Mites : 20 adultes des deux sexes de 2 à 6 jours + 20 larves de 3ème stade + 30 œufs, souche
origine TEC / Université de Rennes.
Anthrènes : 20 adultes des deux sexes de 2 à 3 jours + 20 larves de 3ème stade d’un élevage
TEC, souche d’origine INRA.
Termites : 20 ouvrières adultes prélevées d’un nid sauvage (Chiberta - 64 France).
Tous les nuisibles sont acclimatés 48 h avant les tests.
2.2. Procédure :
Le principe est d’infester le matériau à T0 avec des lots d’insectes et d’acariens et de laisser
en incubation en conditions optimales de développement.
A l’issue d’un cycle de développement (variable selon les espèces, globalement de 21 à 42
jours), on compare les populations dans le matériau avec des populations « témoin » soumises
aux mêmes conditions mais sur du milieu nutritif classique (cf.Annexe).
On déduit un % de réduction de développement comme suit :
Population trouvée sur le milieu d’élevage – Population trouvée sur le matériau x 100
Population trouvée sur le milieu d’élevage
4 répétitions sont effectuées par matériau.
Les conditions d’incubation sont les suivantes : 25+1°C et 70+5% HR ; obscurité, et dans des
récipients autorisant une aération passive mais prévenant les fuites éventuelles.
3
3. MATERIAUX TESTES
Le matériau testé est fourni par MAGRIPOL et porte les références suivantes :
MAGRIPOL PREMIUM, PREMIUM+, STANDARD, STANDARD+
Les reliquats d’échantillons sont conservés 3 mois au laboratoire pour d’éventuelles analyses
ultérieures.
4. RESULTATS
4.1. Présentation des résultats :
Le détail des résultats est donné en Annexe.
4.2. Validité :
Le développement et la viabilité des insectes dans les séries sans produit, sont conformes aux
résultats escomptés (mortalités < 15% et mues larvaires normales) ; on en déduit que :
- le matériel vivant est viable dans les conditions d’essai
- les larves se sont développées normalement dans les conditions d’essai
L’essai est donc validé et les résultats obtenus sur les matériaux sont donc exploitables en
l’état.
4.3. Commentaires :
Le matériau a conduit à une mortalité totale des nuisibles, sous formes d’adultes de larves ou
d’œufs : il n’y a aucun développement observé sur les échantillons.
Aucune dégradation n’est observée.
5. CONCLUSION
Dans les conditions de ces essais, avec les échantillons reçus, les souches d’insectes/acariens
et la méthodologie utilisés, les matériaux :
MAGRIPOL PREMIUM, PREMIUM+, STANDARD, STANDARD+
n’ont pas permis le développement des espèces d’insectes et d’acariens en test.
Ceci signifie que les composants de ce matériau ne sont pas favorables à la consommation par
ces insectes et qu’ils y meurent de faim sans poursuivre leur développement et donc créer une
contamination sur une génération suivante.
___________________________________________________________________________
4
ANNEXE
- méthode CUAP
- conditions d’incubation et milieu nutritif des séries sans produit
- résultats
5
WG CUAP cluster doc. N 46
Supersedes N 37
Page 24 of 31
Draft CUAP Vegetable or animal fibres 2003-05-23 24
ANNEX D
Determination of resistance to attack by vermin’s
D.1 Principle
Conditioned test specimens and test control specimens are placed in contact with eggs and
larvae of selected vermin’s for 6 months (maximum).
It is verified whether the protective effect of chemical additives on the wool will kill all
vermin’s during development of the first generation or prohibit the development of a second
generation. Eggs and larvae of clothes moth (Tineola biselliella) as well as carpet beetle
(Anthrenus flavipes) are used as test vermin’s.
D.2 Specimens
Test specimens
6000 ± 500 mg or at least 200 cm³ of insulation material
Test control specimens
6000 ± 500 mg or at least 200 cm³ of woollen material without chemical additives for
improvement of resistance to attack by vermin’s
Note: A test control specimen is used to check that the test has been done correctly and that
the test vermin’s are viable.
Only if the effect of the additives is reduced due to evaporation or humidity ageing:
Ageing of test specimens is achieved by storage at humid atmosphere of 70°C and 50% RH
for three weeks before testing.
D.3 Conditioning
Conditioning of test specimens and of test control specimens is achieved by storage at a
temperature of (27±1)°C and (70±10)% air humidity for 3 days.
D.4 Procedure
Four tests with test specimens and four tests with test control specimens are performed for
each test insect at a temperature of (27±1)°C and (70±10)% air humidity.
Each of the specimens shall be placed in a separate glass container (r=5cm, h=8cm) with a
metal screw top. The screw top includes a ventilating opening (r=0,5 cm, covered with
gauze).
On each of the specimens the following number of insects shall be placed:
larvae of clothes moth (Tineola biselliella) 20
larvae of carpet beetle (Anthrenus flavipes) 20
eggs of clothes moth (Tineola biselliella) 30
carpet beetle (Anthrenus flavipes) 20 adult beetles for laying eggs, after 14 days the beetles are
removed
Each test is performed for 6 months (maximum) or until death of the larvae.
If more than 20% of the insects at the test control specimens die, the test is invalid.
D.5 Expression of the results
The test is passed if no adult vermins (beetles or moths) develop from the eggs.
The damage caused by the vermins is to be stated.
6
SUBSTRATS NUTRITIFS STANDARDS
Espèce
Durée de ponte
pour obtenir :
œufs
≠
stades
-
Températur
e
H.R.
25°C (±1°C)
70 %
Lasius niger
Alphitobius
diaperinus
Plodia interpunctella
Ephestia kuehniella
5j
10 j
7j
15 j
30°C (±2°C)
30°C (±2°C)
3j
7j
25°C (±1°C)
Musca domestica
Dermatophagoides
pteronyssinus
3j
Sans
objet
Blattella germanica
7j
25°C (±1°C)
Sans objet 25°C (±1°C)
Milieu nutritif
(Quantité)
Durée du
cycle
Pain sec + réserve
d'eau
75 %
Eau + 5% saccharose
35 j
75 %
20 g de semoule blé +
84 j
polystyrène
70 %
50 g de maïs
35 j
concassé + 5% de
glycérol
70 %
lait fermenté + son
10 à 20 j
75% min 50% de germe de blé
3
+ 50% de levure de semaines
bière
7
ESSAI MAGRIPOL 1470/0911
Facteur
Nuisible
Répétition
Observations
à +3 semaine
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
Observations
à +6 semaine
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
MAGRIPOL
Fourmis
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
Ténébrions
1
2
3
4
moyenne
Mite alim.
1
(P.interpunctella
2
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
3
4
moyenne
Mite alim.
1
(E.kuehniella)
2
3
4
moyenne
Mouches
1
Adultes
2
3
4
moyenne
Mouches
1
Larves
2
3
4
moyenne
House dust
1
mites
2
3
4
moyenne
Termites
1
2
3
4
moyenne
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
PREMIUM,
PREMIUM+,
STANDARD,
STANDARD+
Cafards
)
8
ESSAI MAGRIPOL 1470/0911
Facteur
Nuisible
Répétition
MAGRIPOL
PREMIUM,
PREMIUM+,
STANDARD,
STANDARD+
Mites
adultes
Mites
larves
Mites
œufs
Anthrènes
Adultes
Anthrènes
larves
1
2
Observations
à +3 semaine
100% mortalité
100% mortalité
Observations
à +6 semaine
100% mortalité
100% mortalité
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
100% mortalité
9
ESSAI MAGRIPOL 1470/0911
Facteur
Nuisible
Témoin
biologique
Fourmis
Répétition
1
2
3
4
moyenne
Cafards
1
2
3
4
moyenne
Ténébrions
1
2
3
4
moyenne
Mite alim.
1
(P.interpunctella)
2
3
4
moyenne
Mite alim.
1
(E.kuehniella)
2
3
4
moyenne
Mouches
1
Adultes
2
3
4
moyenne
Mouches
1
Larves
2
3
4
moyenne
House dust
1
mites
2
3
4
moyenne
Termites
1
2
3
4
moyenne
Observations
à +3 semaine
4% mortalité
1% mortalité
3% mortalité
3% mortalité
2,8% mortalité
0% mortalité
1% mortalité
0% mortalité
1% mortalité
0.5% mortalité
1% mortalité
2% mortalité
2% mortalité
2% mortalité
1,8% mortalité
95% ponte
93% ponte
97% ponte
95% ponte
95% ponte
99% ponte
95% ponte
100% ponte
95% ponte
97,3% ponte
99% ponte
91% ponte
86% ponte
89% ponte
91% ponte
96% donnant adultes
91% donnant adultes
89% donnant adultes
96% donnant adultes
93% donnant adultes
6% mortalité
3% mortalité
4% mortalité
4% mortalité
4,3% mortalité
10% mortalité
10% mortalité
5% mortalité
10% mortalité
8.8% mortalité
Observations
à +6 semaine
9% mortalité
6% mortalité
6% mortalité
4% mortalité
6,3% mortalité
population X 4
population X 3
population X 5
population X 3
population X 4
population x 4
population x 3
population x 4
population x 5
population x 4
population x 6
population x 9
population x 5
population x 6
population x 6.5
population x 4
population x 3
population x 6
population x 5
population x 4.5
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
population x 13
population x 11
population x 18
population x 13
population x 13,8
10% mortalité
10% mortalité
10% mortalité
15% mortalité
11% mortalité
10
ESSAI MAGRIPOL 1470/0911
Facteur
Nuisible
Répétition
Témoin
biologique
Mites
adultes
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
1
2
3
4
moyenne
Mites
larves
Mites
œufs
Anthrènes
Adultes
Anthrènes
larves
Observations
à +3 semaine
94% ponte
96% ponte
90% ponte
89% ponte
92,3 ponte
3% mortalité
4% mortalité
2% mortalité
2% mortalité
3% mortalité
89% giving larvae
92% giving larvae
86% giving larvae
93% giving larvae
90% giving larvae
3% mortalité
0% mortalité
0% mortalité
1% mortalité
1% mortalité
1% mortalité
2% mortalité
1% mortalité
0% mortalité
1% mortalité
Observations
à +6 semaine
87% larves vivantes
83% larves vivantes
89% larves vivantes
94% larves vivantes
88.3% larves vivantes
90% donnant adultes
86% donnant adultes
79% donnant adultes
84% donnant adultes
84,8% donnant adultes
91% larves vivantes
94% larves vivantes
96% larves vivantes
90% larves vivantes
92,3% larves vivantes
population x 4
population x 3
population x 3
population x 3
population x 4
91% donnant adultes
89% donnant adultes
93% donnant adultes
90% donnant adultes
90,8% donnant adultes
Note : les fourmis et termites ne se sont pas reproduite, ce qui est normal puisqu’elles sont en
l’absence de la reine, on vérifie juste que le taux de mortalité n’est pas anormal
11