Téléservices

Commentaires

Transcription

Téléservices
Plan communal de Développement de la Nature
Compte-rendu de la réunion du 19/05/2015
Invités : Mme Véronique TICHON, Echevine de l’Environnement à Philippeville
Mme Ghislaine VAN DER DUSSEN, Quartier sans pesticides à Roly
Mme Valérie XHONNEUX, Asbl ADALIA
Présents : M. BROHET, Mme CORONA-PIRET, Mme DARDENNE, M. DE LAERE, Mme DERAEDT,
M. DE RAEVE, M. B. DEWEZ, M. E. DEWEZ, M. DOUCY, Mme DUBRU, M. LAPIERRE,
M. MARTIG, Mme MICHAUX, M. PAPART, M. PARISI, M. PETIT, Mme PIANETTI,
M. TRUSSART
Excusés : Mme ASSET, M. BRISON, M. DE MORI, Mme LOÏCQ, M. MICHAUX, M. PEVENASSE.
---------------------------M. DOUCY ouvre la séance en présentant l’ordre du jour de la réunion :
- Projet « Quartier en santé sans pesticides » : Présentation d’un projet participatif et local !
- Des projets PCDN en cours… ou l’état d’avancement habituel des différents projets en cours
- Des projets à venir ! Quelques pistes de réflexion pour l’avenir…
Compte-tenu de la présence d’invitées, M. DOUCY propose d’effectuer un tour de table afin de présenter les
différents acteurs et projets de notre PCDN. Il donne ensuite la parole à :
 Mme TICHON qui nous informe que le PCDN de Philippeville existe depuis 2011 ; que son
démarrage a été difficile et que 4 groupes de travail (« Jardin au naturel », « Valorisation du
patrimoine », « Chemins et sentiers » et « Agriculture ») tentent actuellement de concrétiser les
nombreuses fiches-projets qui ont été réalisées.
 Mme VAN DER DUSSEN qui nous fera part de son expérience dans le cadre du projet « Quartier
sans pesticides » à Roly et qui nous signale déjà que plusieurs membres actifs du PCDN y participent.
 Mme XHONNEUX qui entame le premier point de notre ordre du jour.
1. PROJET « QUARTIER EN SANTÉ SANS PESTICIDES » - PRÉSENTATION DE L’ASBL ADALIA
L’asbl Adalia a été créée en 2001 ; elle informe et conseille sur des solutions alternatives aux pesticides en
proposant notamment des trucs et astuces pour les jardiniers. Elle mène également une opération « phare »
qui a lieu annuellement : La Semaine sans pesticides.
Pour rappel, le terme « pesticides » regroupe les produits phytopharmaceutiques (c’est-à-dire ceux qui
soignent les plantes) et les biocides (c’est-à-dire ceux qui tuent la vie et qui parfois, nous paraissent tout-à-fait
anodins comme la Javel, le Detoll, l’anti-mousse, …).
Il est à noter que même si l’utilisation des pesticides par les particuliers et les communes ne représentent que
10% de leur consommation (contre 80% pour les agriculteurs), le surdosage estimé à 10kg/ha (contre 2,6
kg/ha en surface agricole) est manifeste. L’intervention auprès de ce public–cible est donc prioritaire et ce,
d’autant plus que des alternatives existent !
Parmi les différents niveaux de législation (Européenne, fédérale et régionale), retenons que la Wallonie vise
l’interdiction progressive de l’usage des pesticides dans les espaces publics en vue d’atteindre le « zéro
phyto » en 2019. Il s’agit d’un véritable défi pour les pouvoirs publics qui implique des aménagements
souvent moins appréciés ( favoriser le fleurissement) dans des lieux parfois difficiles tels que les cimetières
( végétaliser). Il est donc important d’informer les citoyens et de soutenir des initiatives telles que :
- Les « Quartiers sans pesticides » : Engagement de la Commune visant à respecter ladite interdiction
dans les espaces publics et engagement des citoyens visant à la respecter dans les espaces privés ;
- L’entretien participatif d’espace public : Les citoyens adoptent un espace (un rond-point par
exemple), la Commune fournit les plants et la population s’occupe de les installer et de les arroser ;
- …
En vue de renforcer cette collaboration citoyens/commune, l’asbl Adalia propose des formations et des
animations ; différents exemples sous forme de petits films nous sont présentés :
- A Roly : Un guide nature informe les ouvriers communaux sur la gestion des cimetières et les
accompagne régulièrement sur le terrain ;
- A Fleuron : Des citoyens s’occupent de l’entretien des pieds d’arbres ce qui soulage le travail des
ouvriers communaux.
L’idée de réitérer la présentation du jour lors d’une assemblée de quartier en vue de lancer la dynamique est
soulevée. A Loverval, la prochaine réunion est prévue en octobre… L’asbl Adalia précise qu’au niveau du
nombre de participants, il n’y a pas de seuil minimal défini, pour autant que les gens soient motivés ;
l’important étant de pouvoir « faire tâche d’huile ». Leur intervention est gratuite et comprend ½ heure de
présentation et ½ heure d’échanges mais ils ne peuvent être partout, tout le temps, étant donné que l’asbl ne
compte que 2 temps plein et demi ; il nous est donc demandé de cibler les quartiers intéressés.
Certains font remarquer que l’aspect psychologique ne doit pas être oublié car pour bon nombre de
personnes : « propreté rime avec absence de mauvaise herbe ». Comment dès lors promouvoir par exemple
l’enherbement des graviers ? :
- D’abord s’assurer que le Règlement Général de Police le permet car bien souvent celui-ci précise que
les trottoirs doivent être propres et bien entretenus ;
- Ensuite, prôner l’éco-exemplarité en s’appuyant sur des personnes qui le font déjà ;
- Et enfin, proposer des solutions techniques pour tondre des graviers enherbés.
L’expérience de la Commune de Philippeville :
Parmi les 17 villages que compte l’entité, la Commune a décidé de commencer par celui de Roly car il
regroupe le plus grand nombre de personnes déjà investies en faveur de la nature.
Sur les 30 personnes qui ont assisté à la première réunion et sur les 100 familles que compte le village, seuls
10 citoyens ont signé la charte « Quartier sans pesticides ». La plupart assure leur sympathie à la cause mais
estime que le passage à l’acte est difficile.
Lors de la « Semaine sans pesticides », il est conseillé d’insister sur l’aspect « interdiction » et sur
l’aspect « santé ». Il peut être aussi utile de relancer la dynamique pour rallier les personnes qui n’osent pas se
lancer. Comme pour les déchets, il faut sensibiliser les enfants (rôle important des écoles) et rappeler que « la
mauvaise herbe n’existe pas » ; il s’agit tout au plus d’une plante au mauvais endroit. La visite d’un jardin
peut également s’avérer très utile mais il faut pour cela bien choisir le calendrier (fin avril par exemple). A
Gerpinnes, il existe déjà pas mal d’outils communaux qui ne demandent qu’à être exploités (Jardin naturel,
Parc des Morlères, Potager communautaire, …) mais une visite d’un jardin privé peut également être très
intéressante (éco-exemplarité). M. BROHET rappelle que les cimetières sont également des espaces publics à
part entière qui, avec l’arrivée du zéro phyto, vont indéniablement impacter le temps de travail des ouvriers.
Nous clôturons ce point en précisant la complémentarité de l’asbl Adalia et de ses supports didactiques avec
le Pôle wallon de Gestion Différenciée qui s’adresse davantage aux ouvriers communaux et qui propose un
spectacle de sensibilisation appelé « Graine de voyou ». L’idée de marquer le coup en prévoyant de grouper
l’ensemble de ces outils lors par exemple de la « Semaine sans pesticides » est plus qu’évoquée (spectacle,
info quartier, visite de jardin, … annoncés dans le bulletin communal, le site Internet, la page Facebook… et
ce, à grand renfort de supports didactiques).
2. DES PROJETS PCDN EN COURS…
Approbation du compte-rendu de la réunion du 24 mars 2015.

Sentier éco-pédagogique  Monsieur Etienne PEVENASSE - Madame Tiphanie LOICQ (Excusés)
Mme BROUCKE signale que la révision des panneaux suit son cours.
La date d’inauguration retenue par le Groupe de travail est le dimanche 11 octobre 2015 (hors période de
chasse) ; l’objectif étant de se rattacher à l’opération « Rendez-vous sur les Sentiers » devenue
« Semaine des Sentiers » qui aura lieu du 10 au 18 octobre 2015.
Cette inauguration prévoit l’organisation d’une balade guidée dès 10h et se clôturera par un verre de
l’amitié offert aux participants. Elle précise également que toute autre idée est bien entendu la
bienvenue !
Mme DUBRU nous fait part de son souhait de réaliser « La charte du promeneur » avec ses élèves ;
celle-ci pourrait être placée sur un des panneaux du sentier éco-pédagogique.
Certains membres du PCDN proposent d’impliquer les habitants de Gougnies en provoquant une réunion
avec les différents responsables des groupes et/ou comités actifs dans le village.
Il faudra également s’assurer que le débardage actuellement en cours sera bien terminé pour
l’inauguration.

Verger Namèche – Bois de Chamborgneau  Madame Dominique DARDENNE
Mme DARDENNE nous informe des projets du Comité de gestion :
- Réhabilitation du sentier en vue de faciliter les promenades (la sécurisation des lieux – chantoir a été effectuée par le Service travaux ; de la dolomie doit encore être posée aux endroits les plus
marécageux) ;
- Placement d’un nichoir à insectes accompagné d’un panneau d’information ;
- Installation d’un panneau didactique sur les batraciens à proximité de la mare.

Etang Tri Marie Lineaux – Zones Humides  Monsieur Luc PAPART
L’étang se porte bien ! Actuellement les têtards se dispersent.
M. PAPART précise cependant que, même si la ponte reste intéressante, elle n’a plus jamais atteint les
chiffres exceptionnels de 2008.

Jardin naturel pilote – Le Cercle horticole « Le Magnolia »
 Monsieur Francis MARTIG et Monsieur René TRUSSART
M. MARTIG est ravi d’annoncer que 37 personnes ont participé à l’ouverture officielle de la saison.
Il souligne l’excellent travail de la FUNOC (entretien du jardin et du point d’eau) et rappelle sa demande
concernant le placement d’une barrière afin de sécuriser l’accès à la mare. Il espère également pouvoir
compter sur l’aide de M. BROHET pour l’installation de nichoirs au « Jardin naturel pilote » et ce, dans
le courant de l’automne.

Lignes 137 et 138  Monsieur Philippe DE LAERE
M. DE LAERE revient sur la destruction de la haie à Villers-Poterie (problème débattu lors de la réunion
du 24/03/2015) ; il prendra contact avec M. BOULOUFFE, agent constatateur de l’Administration
communale.

Plan Maya – Haies – Saules têtards – Combles et clochers  ASBL Terra Nostra (absent)
Mme BROUCKE informe les membres du PCDN que les dossiers « Semaine de l’arbre » doivent
désormais être soumis pour le 31 mai au plus tard. Le Collège a donc opté « en urgence » pour la
création d’une haie anti-congères à la rue de Villers et pour la réhabilitation d’une partie de la nouvelle
extension du pré-RAVeL à Acoz susceptible d’être totalement envahie par la Renouée du Japon. Comme
chaque année, la Commune a également posé sa candidature pour la « Distribution gratuite d’arbres ».
Contrairement aux informations dont dispose la Commune, M. PAPART pense que les tests de
destruction de la renouée par injection menés le long de la Meuse sont plutôt concluants. A vérifier !

Sensibilisation  Madame Delphine PIANETTI
Compte-tenu de l’importance de la sensibilisation/communication, point mis en exergue depuis un
certain temps déjà, et tel que confirmé par la liste des projets proposés dans le cadre du PCDR dont bon
nombre sont déjà réalisés en tout ou en partie par le PCDN, Mme BROUCKE suggère d’aborder cette
thématique dans la partie « Des projets à venir ! ».
3. DES PROJETS À VENIR !
Mme BROUCKE rappelle que lors des précédentes réunions, le manque de visibilité a été plusieurs fois
pointé du doigt par les membres du PCDN.
Bon nombre de solutions ont déjà été évoquées lors de ces séances ; elle en dresse rapidement la liste :
 Des outils existants (environnement mobile, site Internet de la Commune et page Facebook du
Service environnement) mis à la disposition des différents partenaires, soit pour l’organisation de
stands ou d’activités, soit pour la publication d’articles ou d’annonces ;
 Des outils à développer comme :
- le logo qui doit encore être retravaillé d’un point de vue « résolution » afin de pouvoir être
utilisé sur différents supports tels que des tee-shirts à l’effigie du PCDN ;
- la participation et/ou l’organisation d’évènements à thème (Journée de l’Environnement,
Opération Rendez-vous sur les Sentiers, Semaine sans pesticides, Nuit de la chouette,
Journée de l’Eau, Les 20 ans du PCDN,…).
- la réalisation d’un feuillet triptyque représentant les différents projets déjà réalisés, avec
comme toile de fond la carte du réseau écologique récemment mise à jour par
M. OBERWEISS. Au-delà de l’aspect communication, cette carte du réseau écologique
permet de redonner du sens aux différents projets, chacun des acteurs œuvrant pour la
sauvegarde et la restauration d’un patrimoine commun.
De ces divers constats émerge petit-à-petit l’idée de développer un projet fédérateur qui, porté par l’ensemble
des membres du PCDN, assurerait davantage de visibilité aux autres projets déjà en cours. Pour ce faire,
différentes pistes sont évoquées :
- Soit ledit projet émane des idées citoyennes réunies dans le cadre de l’Opération de
Développement Rural menée sur la Commune de Gerpinnes entre mars 2013 et mars 2015 ;
- Soit il s’accroche à l’actualité communale qui vise à terme le « Zéro phyto » et là encore,
plusieurs pistes sont envisageables : « Quartier en santé sans pesticides », « Zéro phyto dans
les cimetières », etc.
L’avantage de ces différentes propositions repose notamment sur les interactions possibles avec les citoyens
(répondre aux attentes, solidariser les quartiers, amener un village à réfléchir à l’aménagement de son
cimetière, …) mais tout est bien entendu envisageable …
Il est donc proposé aux membres présents de s’approprier l’idée et d’en débattre par exemple lors d’une
réunion exclusivement dédiée à cette problématique ; une réunion qui se voudrait libre, citoyenne, afin d’être
créatif en outils de cohésion du PCDN ; outils qui seraient ensuite proposés aux représentants communaux
afin d’aider à la mise en œuvre du projet.
S’ensuit une sorte de brainstorming abordant entre autres les thématiques suivantes :
-
Améliorer l’information : Annoncer les évènements via l’agenda du Site Internet de la Commune
Communiquer davantage par mail
-
Renforcer la visibilité : Impression du logo PCDN sur un autre support que les tee-shirts car la plupart
des membres portent déjà des tee-shirts de l’asbl Terra Nostra Gerpinnes (ex.
casquette K-Way,…)
-
Développer des outils : Ligne du temps retraçant, en photos, les 20 ans de notre PCDN
-
Se reposer sur des campagnes existantes lors, par exemple, de la Journée de l’Environnement :
« Devine qui vient manger chez nous » de Natagora
Spectacle « Graine de voyou » du PwGD
Aspect santé/sanitaire – Les pesticides dans les logements – Fabrication de produits naturels
-
Affiner la carte du réseau écologique : En plus des sites bénéficiant déjà d’un statut légal, il serait
utile de définir un degré de protection en fonction du type de milieu (Fonds de Vallée, parcelle
communale ou non, …) et ce, afin de déterminer les projets prioritaires.
On pourrait également établir un genre de label symbolique très progressif qui ne se traduirait pas en
terme de contrainte mais qui mettrait plutôt en avant les participations même involontaires au réseau
écologique (ex. un agriculteur qui a clôturé son ruisseau ou qui a planté une haie). Il apparaît utile de
mettre l’accent sur le côté positif : « Je suis fier de participer à la constitution du maillage
écologique ». On pourrait déjà y intégrer les projets PCDN / Commune (Parc des Morlères, Jardin
naturel sans pesticides, espace public avec, à terme, les cimetières, ...) et se baser sur la carte du
réseau écologique existante … Ne devrions-nous pas constituer un Groupe de travail spécifique, avec
l’obligation pour chacun d’y travailler, en indiquant clairement qu’il s’agit d’un projet émanant du
PCDN ?
Après réflexion, les membres présents émettent le souhait d’organiser les réunions autrement en
commençant par discuter d’un projet commun pour ensuite terminer par l’actualité éventuelle de
chacun des sites. La prochaine réunion est d’un commun accord fixée au 1er juillet 2015 (si la salle du
Conseil est disponible) ; la thématique abordée visera le développement d’un projet commun permettant
d’apporter, dans un premier temps, davantage de visibilité au PCDN.
DIVERS

Programmation des activités à venir !
-
Soirée d’échange « Les chemins et sentiers… Agir près de chez soi ! » - Le 16 juin à 19h30
Surveillance des sentiers via un système de parrainage
-
Semaine de l’environnement à l’école – Le 25, 26, 29 et 30 juin 2015 (Pendant la semaine blanche)
-
Journée de l’environnement, le dimanche 20 septembre 2015
-
Inauguration du Sentier éco-pédagogique, lors de la « Semaine des Sentiers », le 11 octobre 2015
Agent traitant : Ingrid BROUCKE, Eco-conseillère ( 071/50 90 34)