5 - Partenamut

Commentaires

Transcription

5 - Partenamut
afgiftekantoor : Antwerpen X
P505335/527
PROFIL DE LA VIE 92 - Mars - Avril 2006
België - Belgique
P.P. - P.B.
BC 10621
Profil
Le magazine de Partenamut
Test «premiers secours»
Mieux connaître le sommeil
Offres vacances jeunes
Vieillissement :
un défi et des idées
Ê es- ous
’ab des surp ises financiè es
Hospitalia. Pensez-y et puis n’y pensez plus.
Chaque année, plus de 15 % de la population doit être hospitaliée.
vous assure en vous offrant des options répondant exactement à vos
Il s’agit souvent d’interventions pas trop graves, mais les frais à payer,
besoins. L’assurance de base Hospitalia offre déjà une couverture très
eux, font toujours très mal. Les suppléments pour chambre privée, l’in-
large, Hospitalia+ garantit encore plus de confort et les meilleurs soins
tervention elle-même, les implants et prothèses, les examens complé-
possibles,et Hospitalia Ambulatoire rembourse les soins administrés en
mentaires
dehors de l’hôpital.Les tarifs sont particulièrement compétitifs etappré-
ou
les
soins
posthospitaliers
alourdissent
considérablement la facture. Bien sûr, on peut refuser de penser au
ciés par plus de 515.000 clients.
problème et croiser les doigts en espérant que rien n’arrive. Disons-le
d’emblée, ce n’est pas le bon calcul. En effet, les Mutualités Libres vous
Pour en savoir plus :
proposent la gamme Hospitalia : des assurances hospitalisation
• Par téléphone
• Par internet
conçues pour vous permettre de couvrir la majeure partie des frais non
remboursés et résultant d’une ou plusieurs hospitalisations. Hospitalia
Les assurances hospitalisation mutualistes HOSPITALIA,
une création des Mutualités Libres.
02-549 76 00
[email protected]
www.partenamut.be
Ou rendez-vous dans votre point de contact habituel.
société
Le vieillissement
Vivre sa vieilesse autrement
Profil d’une personnalité extraordinaire
8
10
23
parents
Grossesse et sevrage du tabac
Vacances jeunes à petits prix
Accidents à l’école
4
20
22
médicalement parlant
L’ergothérapie
Le ticket modérateur des médicaments
Forfait maladie chronique
16
17
17
bien-être
Le sommeil
Evasion, Loisirs
14
19
bon à savoir
Test « premiers soins »
News et conférences
12
18
La Mutualité aux idées larges
Edito
Le printemps est à nos portes, et après les bonnes
résolutions prises au début d’année, il convient de vérifier son capital-santé et de faire le plein d’énergies
nouvelles.
Côté capital-santé, Partenamut investit dans la prévention. Consultation générale préventive, soins dentaires,
ostéoporose, diabète, maladies cardio-vasculaires,
dépistage du cancer : profitez de nos remboursements !
Côté énergies nouvelles, nous vous aidons à choisir le
mouvement. Voyez nos interventions en matière de
sport et de stages sportifs, mais aussi nos réductions
(5%) sur les voyages organisés par notre partenaire.
Avoir les idées larges, c’est pouvoir aborder tous les
sujets : celui de la diversité culturelle par exemple.
Partenamut a récemment signé une Charte de la diversité où nous nous engageons à appliquer les règles de
non-discrimination et à favoriser la diversité dans l’engagement, la formation, l’évaluation et l’évolution de
carrière de notre personnel. Cela aussi, c’est une idée
large concrète !
Pascal Courard - Administrateur-Directeur
Sevrage du tabac :
une aide pour la femme enceinte et son compagnon
es mutualités accordent une intervention
forfaitaire de 120 euros aux fumeuses
enceintes qui suivent au moins 8 séances de
sevrage du tabac chez un tabacologue agréé.
Le partenaire de la future maman peut faire de
même, et obtenir également une intervention.
L
Attention ! Il est possible que le forfait de 120 euros pour
un minimum de 8 séances de sevrage du tabac ne
couvre pas tous les frais facturés par le prestataire.
Renseignez-vous au préalable auprès de votre tabacologue pour savoir s'il y a des frais qui resteront à votre
charge.
les séances de sevrage du tabac
Parents
Les séances de sevrage sont à commencer au plus tard
trois mois avant la date présumée de l'accouchement,
tant pour la femme enceinte que pour son partenaire.
Remettez à votre tabacologue l’attestation médicale sur
4
laquelle figure la date présumée de l'accouchement,
délivrée par votre médecin ou gynécologue. La dernière
séance doit prendre place au plus tôt 3 mois avant et au
plus tard 6 mois après l'accouchement.
traitement par médicament pour le partenaire
Si c'est nécessaire, le partenaire pourra suivre un traitement par médicament prescrit par le tabacologue. En cas
de sevrage du tabac par médicament d'au moins 6
semaines, l’intervention complémentaire prévue est de
55 euros.
comment se faire rembourser ?
La mutualité intervient sur présentation d'une fiche de
suivi complétée par le tabacologue. En cas de délivrance
de médicaments, votre pharmacien doit apposer un
cachet sur la fiche de suivi. Votre partenaire ne peut prétendre aux interventions que si vous habitez sous le
même toit.
QU'EST-CE QU'UN TABACOLOGUE?
Les tabacologues sont des spécialistes en sevrage du tabac. Ce sont en général des médecins ou des
psychologues qui ont suivi une formation spécifique.
Vous pouvez obtenir la liste des tabacologues agréés auprès du Fonds des Affections Respiratoires.
http://www.fares.be/tabac/pratique/euroscip.php
La fertilité de l'homme
et de la femme
a fertilité des femmes atteint son apogée
lorsqu'elles ont entre 20 et 30 ans. Après
cette période et surtout après l'âge de 35 ans, la
fertilité féminine se réduit petit à petit et le
nombre d'avortements spontanés s'accroît. A 38
ans, les chances de tomber enceinte sont de 10%
par cycle, tandis que le risque d'une interruption
spontanée de la grossesse augmente à presque
45%. Le risque d'anomalies héréditaires et
congénitales s'accroît également.
L
La réduction de la fertilité féminine résulte probable-
ment de la qualité des ovules, qui se détériore. En effet, ils
se forment avant la naissance (en quantité limitée) et sont
stockés dans les ovaires. Une grande partie des ovules se
perd au cours des années et le restant s'épuise pendant
les années fertiles jusqu’à la ménopause.
Les hommes sont capables de faire des enfants jus-
qu'à un âge très avancé. Leur fertilité subit peu les conséquences du vieillissement : ils continuent à produire des
spermatozoïdes, bien que les premiers signes de régression se présentent à partir de l'âge de 30 ans, tout comme
chez les femmes. En effet, l'irrigation sanguine des testicules régresse, les groupes de cellules producteurs de
spermatozoïdes commencent à disparaître, les testicules
mêmes fonctionnent de moins en moins bien, etc.
La fertilité masculine se réduit nettement et systématiquement à partir de l'âge de 40 ans. Il existe également
d'autres signes de régression comme le risque accrû
d'anomalies chromosomiques à partir de l'âge de 50 ans
(p.ex. l'hémophilie).
Source: www.uzleuven.be
Quelques chiffres
Belgique (2005)
Population
10 472 842 habitants
Taux de croissance annuel
0.535%
Densité
343.06 habitant par km2
Espérance de vie
78.62 ans
Taux de natalité
10.48‰
Indice de fécondité
1.64 enfants/femme
Taux de mortalité
10.22‰
Taux de mortalité infantile
4.68‰
Remarque :
La population belge continue chaque année à augmenter légèrement. Cette augmentation, qui faiblit, est principalement due à une immigration qui commence à se faire plus rare.
D'ici quelques années, on prévoit une diminution drastique de la population totale du pays, notamment à cause de la vieillesse générale de la population, qui est âgée de 40 ans en moyenne.
Les nouvelles générations ne pourront pas renouveler les autres, les immigrants adoptant très rapidement l’attitude belge de faire très peu d'enfants.
source : www.populationdata.net
Les primes de naissance de Partenamut : 300 EUR pour le premier enfant affilié, 150 EUR pour le deuxième enfant affilié.
Et pour accueillir bébé, n’hésitez par à emprunter le matériel nécessaire auprès du service de prêt de matériel au 02/549 78 44 ou
071/27 39 80. [email protected]
5
Votre mutualité à la loupe :
près avoir fait le tour de plusieurs services
qui travaillent pour vous chez Partenamut,
il nous a semblé essentiel de vous proposer
une vision globale sur la sécurité sociale en
Belgique. En effet, en tant que mutualité,
Partenamut est un des acteurs de la sécurité
sociale belge.
A
Les informations reprises ci-dessous sont en grande
partie disponibles sur le site du gouvernement fédéral :
www.socialsecurity.fgov.be
principe de la sécurité sociale
La sécurité sociale belge est un système reposant sur la
solidarité entre :
- les travailleurs et les chômeurs ;
- les actifs et les pensionnés ;
L'ensemble du système de sécurité sociale classique est
reparti entre :
Un régime pour les travailleurs salariés
Un travailleur salarié est une personne liée à son
employeur par un contrat de travail. (Certaines catégories de personnes sont assimilées à un travailleur salarié
et certaines personnes sont exclues.)
Un régime pour les travailleurs indépendants
Un travailleur indépendant est une personne qui exerce
une activité professionnelle sans être engagée dans les
liens d'un contrat de travail ou d'un statut. (Certaines
catégories de personnes sont assimilées à un travailleur
indépendant et certaines personnes sont exclues.)
Un régime pour les fonctionnaires
Un fonctionnaire est une personne soumise au statut des
services publics.
- les personnes en bonne santé et les malades ;
- les personnes ayant des revenus et les personnes sans
ressources ;
2. Le chômage ;
Cette solidarité est garantie puisque :
3. Les pensions de retraite et de survie ;
- les personnes actives paient des cotisations proportionnellement à leurs revenus et l'ensemble des
citoyens participe au financement
4. Les prestations familiales ;
La sécurité sociale belge vous assure :
Bon à savoir
1. L'assurance maladie-invalidité ;
- les familles avec et sans enfants ; etc.
- les syndicats, les mutualités et les organisations patronales co-décident des diverses modalités du système.
6
La sécurité sociale classique contient 7 branches :
1. En cas de perte de salaire (chômage, pension, incapacité de travail), vous recevez un revenu de remplacement ;
2. Pour assumer certaines "charges sociales", telles que
l'éducation d'enfants ou des frais de maladie, vous
recevez un supplément de revenu ;
3. En cas d’impossibilité de vous assurer un revenu professionnel ou autre (ex. vous souffrez d’un handicap
lourd), vous recevez des prestations d'aide.
5. L'assurance contre les accidents du travail ;
6. L'assurance contre les maladies professionnelles ;
7. Les vacances annuelles.
En outre, la sécurité sociale contient une extension de la
protection sociale pour les personnes ne pouvant bénéficier d’aucune des 7 interventions indiquées ci-dessus,
comme les allocations aux personnes handicapées.
financement
partenamut et la sécurité sociale
Le financement de la sécurité sociale se fait différemment pour les travailleurs salariés, les travailleurs indépendants et les fonctionnaires. Chaque système repose
traditionnellement sur le paiement de cotisations
sociales.
Partenamut fait partie intégrante de la sécurité sociale,
et ce pour la branche « maladie-invalidité ». En effet, en
remboursant vos frais médicaux et en vous procurant un
revenu en cas d’incapacité de travail, nous redistribuons,
via l’INAMI (Institut National d'Assurance MaladieInvalidité), une partie des fonds collectés par les cotisations sociales.
Source: www.socialsecurity.fgov.be
Un exemple : Comment est financée la sécurité sociale des travailleurs salariés?
Dans le régime des travailleurs salariés, tant les travailleurs que les employeurs doivent payer des cotisations
sociales à l'ONSS (Office National de la Sécurité Sociale). Le montant de la cotisation est fonction d’un pourcentage appliqué sur la rémunération. L'ONSS finance les branches de la sécurité sociale en fonction de leurs besoins de
trésorerie.
Le tableau indique les taux de cotisation en vigueur au 1er trimestre 2005. Une distinction est faite entre la part due
par les travailleurs et celle due par les employeurs (la "cotisation patronale").
Les commissions, les primes, les avantages en nature, les participations au bénéfice, etc. sont également considérés comme de la rémunération.
Secteurs
Cotisation patronale(%)
Total (%)
Maladie-invalidité
- soins de santé
3,55
3,80
7,35
- indemnités
1,15
2,35
3,50
2.
Chômage
0,87
1,46
2,33
3.
Pensions
7,50
8,86
16,36
4.
Prestations familiales
0,00
7,00
7,00
5.
Accidents du travail
0,00
0,30
0,30
6.
Maladies professionnelles
0,00
1,02
1,02
13,07
24,79
37,86
Total (= cotisation globale)
Bien à savoir
1.
Cotisation du travailleur(%)
7
Le vieillissement:
un défi, pas une fatalité
n le sait : la population européenne (et
belge en particulier) vieillit. Deux phénomènes sont en cause. D’une part la génération
des « baby-boomers » née dans les années 5060 va arriver à la pension vers 2030 et laisse
une descendance moins nombreuse. D’autre
part, l’espérance de vie, grâce notamment aux
nouvelles techniques et découvertes médicales, ne cesse d’augmenter et la qualité de vie
s’améliore.
O
Ainsi, les plus de 60 ans qui représentent aujourd’hui 22 %
de la population seront 36 % en 2050. Cette année-là, on
prévoit qu’il y aura 67 personnes âgées pour 100 actifs
contre seulement 28 personnes âgées en 1997. Le prélèvement sur les salaires devrait passer de 18 % en 1996 à
31 % en 2050 pour préserver le système des pensions.
Société
Il n’y a pas que les pensions qui posent problème. Les
soins de santé aussi devraient peser plus lourd puisque
les personnes plus âgées sont plus souvent hospitalisées et consomment en principe plus de médicaments
(un des secteurs les plus coûteux de l’assurance maladie). Enfin, les personnes âgées sont plus dépendantes
que les autres.
8
Faut-il pour autant s’alarmer?
Deux phénomènes devraient atténuer les conséquences
du vieillissement :
Effet générationnel : on constate que plus les personnes sont âgées, moins elles ont recours à une série
de prestations telles que l’opération de la cataracte,
les prothèses de hanche, les pacemakers, etc. C’est
donc tout bénéfice pour l’assurance maladie. Autre
constat étonnant : les dépenses de médicaments sont
très élevées en fin de vie mais plus on décède vieux,
moins ces dépenses sont importantes ! Autrement dit,
les personnes mourant à 50 ans dépensent plus de
médicaments la dernière année de leur existence que
des personnes qui meurent à 80 ans !
L’augmentation de la qualité de vie : en principe, plus
on vit longtemps, plus on coûte à la sécurité sociale et
aux soins de santé en particulier. En principe seulement, car ces dernières années, on assiste à une mutation sociologique. Concrètement, les personnes âgées
restent « jeunes » beaucoup plus longtemps grâce aux
progrès techniques et thérapeutiques. Autrement dit,
si dans les années 50 on était « vieux » à 60 ans, en
2050, on sera considéré comme « vieux » seulement à
80 ans. Les vieilles personnes restent donc autonomes
et en bonne santé de plus en plus longtemps, ce qui
diminue d’autant les coûts en soins de santé.
Nier ces évolutions conduit donc à exagérer les effets
négatifs du vieillissement sur le budget de l’assurance
maladie.
Les avantages de Partenamut réservés aux plus âgés:
Prévention des maladies cardio-vasculaires Nouveauté 2006 (à partir de 40 ans)
Remboursement de 100% du ticket modérateur jusqu’à 10 EUR 1x / an sur consultation et/ou examen.
Prévention de l’ostéoporose Nouveauté 2006 (à partir de 50 ans)
Remboursement de 15 EUR (1 x tous les 2 ans) pour examen de densitométrie osseuse.
Pédicurie (à partir de 60 ans)
Remboursement 6 séances x 5 EUR
Cancer
Remboursement en prévention jusqu’à 10 EUR (1x par an)
Accompagnement par la Fondation contre le Cancer
Services et soins à domicile, courts séjours seniors
Demandez l'aide de nos Centres d'Aide aux personnes
(02/549 78 40 ; 065/32 06 90 ; 071/27 39 80)
Prêt de matériel, transport par un de nos volontaires
Demandez notre aide (02/549 78 44 ; 071/27 39 80)
Ce que disent les études
mes Vanderleyden et Vanden Boer ont collaboré à une étude socio-scientifique
publiée en 2004 sur les conditions de vie des
plus de 55 ans en Flandre (LOVO - Leefsituatie
Onderzoek Vlaamse Ouderen). L'analyse portait en premier lieu sur les conditions de vie des
personnes qui vivent chez eux. L'étude s'est
basée sur un concept de qualité de vie qui se
compose d'éléments socio-économiques et culturels, d'éléments relatifs à l'intégration sociale (les contacts), au bien-être subjectif, à la
qualité de l'environnement (confort, sécurité),
au bien-être physique et mental, à l'autonomie
individuelle et à des activités spécifiques (loisirs, …).
M
Ci-après, vous trouverez un aperçu des tendances les plus marquantes :
solitaire
Par rapport à la situation d'il y a vingt ans, les personnes âgées ont moins de contacts. Un plus grand
nombre de personnes âgées ne voient personne durant
la semaine, une tendance qui se confirme au niveau
international. Ce sont les personnes divorcées qui ont le
moins de contacts sociaux (19% n'ont vu personne de la
semaine, contre 6% des mariés).
indépendant, donc jeune
83% des enquêtés disent ne pas se sentir vieux. Pour
beaucoup, la vieillesse est synonyme de dépendance,
d’appel à l’aide, d'infirmité. La vieillesse n'est donc pas
une question d'âge, mais de dépendance.
Pour une aide de courte durée, on préfère faire appel
aux proches, tandis que pour une aide de longue durée,
on préfère recourir à des professionnels.
actif et autonome
Le public étudié est en général en bonne santé, autonome, satisfait et actif. La vieillesse se révèle une période
d'activités et non pas de repos. Les personnes âgées
semblent vouloir mener leur vie de manière autonome
le plus longtemps possible.
Les personnes âgées font preuve d'un grand enthousiasme au niveau des soins à domicile, un secteur qui
gagnera encore en importance à l'avenir.
Société
tout à domicile
9
Préparer ses vieux jours
autrement
n Belgique, trois maisons «Abbeyfield»
accueillent aujourd’hui les seniors actifs qui
veulent allier vie privée et vie en groupe.
E
prendre part, sauf empêchement, au repas commun quotidien. Les frais à répartir concernent : le loyer, le repas
commun, une aide ménagère et les frais liés à l’entretien
du bâtiment.
En 1954, le colonel britannique Richard Carr-Gomm
constate les problèmes de solitude et d’insécurité des
veuves d’après-guerre qui, comme beaucoup de seniors,
vivent seules et sont souvent démunies face aux problèmes de la vie courante. Suivant l’adage « l’union fait
la force », il a l’idée de les réunir dans une même maison.
En 1956 naît la première maison commune, située
Abbeyfield road, à Londres. Le concept est lancé. Depuis,
plus de 1200 maisons se sont ouvertes dans le monde
entier. La première maison Abbeyfield belge a ouvert ses
portes en janvier 2002.
Chaque habitant désigne une personne de référence :
elle sera contactée en cas de grave problème de santé ou
lorsqu’une maison de repos et de soins s’impose, par
exemple en cas de perte d’autonomie.
une solution destinée à qui ?
« J’ai eu l’autre jour une dame au téléphone. » explique
Léon Speeckaert, président de la maison Abbeyfield
«Monticelli» à Villers-la-Ville. «Voilà, me dit-elle, mon
époux et moi sommes dans une maison de repos. Nous
sommes tous les deux âgés mais avons conservé la
santé. Nous nous ennuyons.
C’est à ce genre de personnes qu’une maison Abbeyfield
répond : des personnes d’un âge mûr, actives, en bonne
santé, qui désirent préparer leur vieillesse et rester indépendantes. En choisissant un habitat groupé, elles profitent d’un environnement épanouissant, basé sur un certain partage de vie et de responsabilité, en liaison avec la
communauté locale. Elles évitent ainsi « l’attente » dans
une maison de repos.
ce type d’habitat répond-il à un besoin
croissant ?
Tout d’abord, il correspond à une nouvelle vision de la
santé, prise dans sa globalité : bien-être physique, psychique et social.
Ensuite, il répond à une réalité nouvelle : le vieillissement de la population, la longévité, la coexistence de
plusieurs générations, le sentiment fort répandu d’insécurité et de solitude. L’ensemble de ces facteurs crée
aujourd’hui un nouveau mode de vie sociale.
quel en est le fonctionnement ?
Concrètement, une maison Abbeyfield est un « habitat
groupé participatif ». Elle fonctionne en tant qu’asbl,
dont tous les habitants font partie mais dont le président
est extérieur à la maison.
Les membres bénéficient
comment devient-on membre d’une maison
Abbeyfield ?
La personne ou le couple candidat doit avoir atteint un
« âge mûr » (en principe au minimum 55 ans), et ne pas
nécessiter de soins médicaux lourds. Le comité de recrutement de la maison examine la candidature et propose
un stage de 15 jours dans la maison si l’examen est positif. Au terme de ce stage, les autres habitants procèdent
à un vote secret.
qui gravite autour d’une maison Abbeyfield ?
La Fondation Roi Baudouin : elle est propriétaire des
maisons de Villers-la-ville et de Lixhe qu’elle loue aux
asbl « Abbeyfield » locales.
Un réseau de bénévoles : les uns s’engagent comme
membres du Conseil d’administration de l’asbl, les
autres proposent de menus services aux habitants de la
maison Abbeyfield (p. ex. courses, transport pour examens médicaux).
Les habitants de la maison, s’ils le désirent, s’engagent
dans des activités de la localité. Ainsi, par exemple, les
habitants de la maison d’Etterbeek (Bruxelles) participent aux fêtes de quartier et y reçoivent sympathie et
soutien.
La vie en groupe sous-entend bien évidemment de nombreuses questions au sujet de la
relation à soi et aux autres. De tout temps, l’être
humain a réfléchi à l’opposition entre l’individu
et la collectivité. Sommes-nous aujourd’hui à
l’aube d’une nouvelle définition de notre rapport avec l’autre au temps de la vieillesse ?
Laissons la conclusion à Léon Speeckaert :
« C’est tout simplement une question d’attitude.
Abbeyfield correspond à un projet de vie. Il y a
des personnes jeunes qui se comportent déjà
comme des vieux, et des personnes âgées qui se
comportent comme à 40 ans ! ».
d’un espace personnel aménagé en appartement
indépendant et fourni non meublé (avec salle de
bains, kitchenette, etc.)
Société
d’espaces communs : une salle à manger et une cui-
10
sine, un grand living où l’on peut éventuellement
accueillir sa famille et une chambre d’amis où la faire
loger.
Le règlement d’ordre intérieur demande à chacun de
Information
www.abbeyfield.be
Mme Monique Verstraeten,
présidente d’Abbeyfield Belgium asbl,
rue de l’Aurore 1A, 1000 Bruxelles
Les 3 maisons existantes :
Etterbeek : asbl « Entre Voisins », 490 Chaussée de Wavre, 1030 Bruxelles ; Xavier Leroy,
e-mail: [email protected]; tél. 02/763 29 21
Villers-la-Ville : asbl « Monticelli » ; 15 Bois Pinchet, 1495 Villers-la-Ville, Léon Speeckaert, 071/87 81 11
Lixhe : asbl « Maison de la Tour » ; Marcel Reul, 28 Sur les Roches, 4600 Visé ; [email protected]
tél. 04/379 40 72
D’autres projets sont en voie d’élaboration.
LIXHE
VILLERS-LA-VILLE
ETTERBEEK
Quelques chiffres de maisons Abbeyfield belges
Nombre d’habitants par maison
8 à 12
Surface des habitations privées
entre 33 et 80 m2
Réseau Abbeyfield
environ 1200 maisons dans une douzaine de pays
(G.B., Italie, Japon, Pologne, Canada, Nouvelle Zélande, etc.)
Durée d’occupation
90% des personnes y demeurent jusqu’à leur décès
On n’a pas envie parce que …
- On est attaché à la maison où on a vécu.
- On n’a pas envie de quitter le quartier et ses habitudes
(commerçants, etc.).
- On ne connaît pas sa propre attitude dans un groupe.
- On a peur d’être mis à l’écart, ou au contraire d’être
tout le temps sollicité.
- On se dit qu’on est encore en forme et qu’il sera bien
assez tôt pour penser à la vieillesse.
On y gagne parce que …
- On n’est plus solitaire.
- On n’a plus de soucis administratifs.
- On bénéficie de plus de revenus (souvent par la vente
de son ancien logis).
- On continue à avoir une vie active en dehors du groupe.
- On partage son savoir-faire avec les autres.
- Même âgé, on se lance dans une nouvelle expérience
de vie.
- On a de meilleures conditions d’hygiène et de logement.
- On est épaulé quand on a des décisions à prendre.
Petit lexique
La maison de retraite (ou Maison de repos, ou Séniorie) : reçoit des personnes âgées valides ou semi-valides. *
Les résidences-services : proposent des appartements groupés et des services à la carte (blanchisserie, restauration,
soins infirmiers).*
Les maisons kangourou : sont les demeures où coexistent plusieurs générations d’une même famille qui prennent soin
l’une de l’autre.
Société
Les maisons de retraite dites "médicalisées" (ou Maison de Repos et de Soins) ou "à section de cure médicale":
accueillent les personnes ayant perdu momentanément ou durablement la capacité d'effectuer seules les actes quotidiens de la vie ou atteintes d'une affection nécessitant un traitement et une surveillance médicale.*
*source : www.opladis.be
11
Vrai-faux:
Premiers secours en cas d'accidents
Testez vos connaissances en matière de soins de premier secours : entourez la réponse qui vous semble
correcte puis reportez-vous aux réponses ci-dessous.
1.
VRAI - FAUX
Le numéro d’appel des pompiers est le 101.
2.
VRAI - FAUX
Le numéro d’appel d’alarme européen est le 112. Si j’appelle d’un GSM, il doit
être en ordre de crédit d’appels ou d’abonnement.
3.
VRAI - FAUX
Si une dent est arrachée dans un choc violent, il faut la conserver dans du lait
jusqu’à la visite chez le dentiste.
4.
VRAI - FAUX
Après une brûlure, il faut appliquer de la graisse sur la peau.
5.
VRAI - FAUX
Quand quelqu’un est sur le point de s’évanouir, il faut l’aider à se coucher pour
rétablir l’arrivée de sang au cerveau.
6.
VRAI - FAUX
Quand quelqu’un étouffe, il faut tout de suite lui comprimer le ventre.
7.
VRAI - FAUX
Quand quelqu’un a avalé un produit toxique, il faut tout de suite le faire vomir.
8.
VRAI - FAUX
Quand l’œil est en contact avec un produit toxique, il faut rapidement le rincer
à l’eau du robinet.
Réponses
1. FAUX : Le numéro d’appel des pompiers et des urgences médicales est le 100. La police vous répondra au 101.
2. FAUX : Le numéro d’appel est bien le 112 (dans tous les Etats-membres de l'Union). Mais il n'est pas nécessaire
d'avoir du crédit d'appel ou même d’avoir une carte SIM. Il suffit que la batterie ne soit pas complètement
plate et qu'il y ait du réseau.
3. VRAI : Ne conservez pas la dent tombée dans un mouchoir. Elle doit être prise en main au niveau de la couronne et peut être rincée à l’eau. La racine ne doit jamais être frottée, vous risqueriez de l’abîmer.
4. FAUX : Refroidissez la brûlure sous l'eau fraîche pendant quelques 20 minutes. Ne tardez pas à le faire, parce
que l'effet bénéfique du refroidissement se perd après une demi-heure. Si la brûlure touche une grande
superficie, il est préférable d’utiliser de l'eau tiède (10-25°C).
5. VRAI : Quand une personne s'évanouit, l'arrivée du sang au cerveau diminue et le rythme cardiaque se ralentit.
L'évanouissement est un réflexe naturel du corps : la position horizontale permet de rétablir l'arrivée du
sang au cerveau. Vous pouvez aider la personne évanouie en soulevant ses jambes.
Bon à savoir
6. FAUX : Mieux vaut commencer par faire en sorte qu’elle se penche en avant et donnez-lui cinq tapes fermes ( de
la poume de la main) entre les omoplates. Si cela ne fait pas d’effet, vous pouvez passer à 5 compressions abdominales (méthode Heimlich).
12
7. FAUX : Vomir n'est en général pas une solution, certainement pas si la victime a avalé un produit corrosif comme
l'ammoniaque, l'esprit-de-sel ou l'eau de Javel. L'eau et le lait ne sont pas des antidotes non plus.
Demandez l'avis d'un médecin ou du Centre Antipoisons.
8. VRAI : Rincez l'oeil immédiatement et abondamment sous l’eau du robinet ou utilisez du sérum physiologique
(NaCl 0,9%, produit pour rincer le nez de bébé) ou une solution phosphatée neutralisante. Rincez pendant au moins 10 minutes, couvrez l'oeil d'un tissu stérile et présentez-vous à l'hôpital. En cas de lésion
grave, il vaut mieux protéger les deux yeux de la lumière et essayer de les bouger le moins possible.
Si vous avez moins de 4 bonnes réponses, il est toujours
possible de suivre une formation !
Pour les adultes
Sur le site internet de la Croix-Rouge:
www.croix-rouge.be, vous trouverez toutes les infos sur
les formations qui s'organisent dans le pays entier.
Pour les jeunes
La Croix-Rouge de la Jeunesse organise des initiations
aux notions de base du secourisme. Les séances
'Benjamin-secouriste' visent les 10/12 ans.
Plus d'infos ?
Consultez le site internet de la Croix-Rouge :
www.croix-rouge.be
Rappel des numéros de téléphone utiles :
-
Médecin de garde : 02 479 18 18
-
Dentiste de garde : 02 426 10 26
-
Pharmacien de garde : 0900 105 00
ou www.pharmacie.be
-
Urgences médicales : 100
-
Pompiers : 100
-
Police : 101
-
Numéro d'alarme européen : 112
-
Fondation Belge des Brûlures :
02 649 65 89
-
Centres de traitement de brûlures :
02 268 62 00 (Bruxelles)
016 34 87 50 (Louvain)
09 240 34 90 (Gand)
03 217 75 95 (Anvers)
071 44 80 00 (Loverval)
04 366 72 94 (Liège)
-
Centre Antipoisons : 070 245 245
GAGNEZ UNE TROUSSE DE SECOURS !
* Nous n'accepterons qu'un seul talon-réponse par titulaire.
** Le cachet de la poste faisant foi.
MExT Belgium dispose d’une large gamme de matériel de secours. Consultez le site internet
www.mext.be ou appelez le 051/24 67 73.
Bon à savoir
Les Mutualités Libres et MExT Belgium vous offrent dix trousses de secours. Pour participer au
concours, il suffit de coller une vignette de la mutualité à l'endroit prévu ci-dessous et d'envoyer le
talon-réponse* avant le 31 mars** à la Rédaction du Profil, Rue St-Hubert 19 à 1150 Bruxelles.
13
Le sommeil
Mieux le connaître et mieux le vivre
e sommeil est indispensable à la vie. Il est
rythmé par la succession de cycles répétitifs
dont la composition, la durée et l’alternance évoluent avec l’âge. C’est aussi durant le sommeil
que la personne se met à rêver : le rêve permet
de se libérer l’esprit, de compenser certaines
frustrations, de résoudre des conflits, d’exprimer
ses désirs et pulsions, etc. Entre doux rêves, cauchemars et réalité…
L
la structuration du sommeil
Tant chez l’adulte que chez l’enfant, le sommeil est soumis à une succession de cycles :
les cycles de sommeil se reproduisent plusieurs fois
par nuit ;
un cycle représente une succession de phases de sommeils différents (agité-calme-intermédiaire chez le
nouveau-né / paradoxal-lent chez l’adulte) ;
entre chaque cycle, le dormeur connaît une brève
période d’éveil ;
chacun a ses propres cycles de sommeil : entre l’âge
de 3 à 12 mois, l’enfant acquiert les principales caractéristiques des cycles de l’adulte.
sommeil lent et sommeil paradoxal
Bien-être
Le sommeil permet à l’organisme de se développer, d’accomplir des fonctions mentales importantes, de “recharger” ses batteries, etc. Il a aussi pour fonction de préparer et d’ouvrir les portes du rêve. Ainsi, le cycle
éveil–sommeil–rêve semble être commandé par une série
de mécanismes qui s’enclenchent harmonieusement.
14
Le sommeil lent
Il représente environ 75 % du temps de sommeil total
chez l’adulte (50 % chez l’enfant) et prédomine habituellement en début de nuit. Il est divisé en 4 phases, qui
vont d'un sommeil lent léger à un sommeil lent très profond. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une période
durant laquelle de nombreuses activités de l'organisme
fonctionnent au ralenti, telles que la respiration, le rythme cardiaque, le tonus musculaire, la pression artérielle.
Si le dormeur présente des troubles du sommeil au cours
de ce cycle comme le somnambulisme, bruxisme (grincement des dents), verbalisation (le fait de parler pendant
le sommeil), il ne s’en souviendra pas à son réveil.
Le sommeil paradoxal ou le sommeil des rêves
Il occupe environ 25 % du temps de sommeil (50 % chez
l’enfant) et survient après le sommeil lent. Le sommeil
paradoxal n’est pas continu au cours de la nuit mais il
crée un rythme dans le sommeil. Sa périodicité est
propre à chaque espèce animale : ainsi, il se manifeste
grosso modo toutes les 4 min. chez la souris, toutes les
90 min. chez l’homme, toutes les 100 min. chez l’éléphant.
Il est caractérisé par des rythmes cardiaques, respiratoires et une pression artérielle accélérés et irréguliers,
une hypotonie générale (réduction importante du tonus
musculaire), des mouvements rapides des yeux.
Pendant cette période, l’activité cérébrale est intense,
voire assez similaire à celle d'une personne éveillée ;
d’où le terme « paradoxal » car la personne est bel et
bien endormie !
Evolution du sommeil dans la nuit
Cycle 1
Enfant Calme
Adulte
Eveil
Intermédiaire
Lent (75%)
Agité (50%)
Paradoxal (25%)
ttes les 90 min
Cycle 2
Calme
Lent
Eveil
Intermédiaire
Agité
Paradoxal
Etc.
le rêve chez l’enfant
Le rêve aide au développement affectif et intellectuel de
l’enfant.
Chez l’enfant, les rêves de début de nuit se caractérisent
par des images désagréables voire angoissantes pour
devenir, en fin de nuit, beaucoup plus agréables. C’est
surtout après l’âge de 5 ans que l’enfant participe «activement» à son rêve (par ex. le rêve se rapporte aux histoires de la journée). Avant cet âge, le rêve représente
des images statiques (par ex. des animaux) devant lesquelles l’enfant est spectateur.
Parfois, il arrive que l’enfant se réveille en pleurs, appelle ses parents en pleine nuit, angoissé, agité. Les cauchemars ou terreurs nocturnes sont les 2 troubles du
sommeil fréquents chez l’enfant. Comment les distinguer ?
Les terreurs nocturnes concernent surtout les enfants
de 3 à 5 ans et disparaissent vers l’âge de 10 ans. Elles
varient d’un enfant à l’autre et débutent quelques
heures après l’endormissement. L’enfant est assis ou
debout sur son lit, il crie, a les yeux ouverts, respire rapidement, transpire et semble bouleversé, terrorisé. Il ne
perçoit pas votre présence à ses côtés et ne réagit pas
aux appels au calme. L’enfant se rendormira spontanément et, le lendemain, ne se souviendra de rien. Que
faire ? Evitez d'intervenir, n'essayez pas de le réveiller.
Attendez qu'il se rendorme en veillant à ce qu'il ne puisse se faire mal (s'il s'est levé sur son lit, par exemple).
Le cauchemar est un rêve angoissant qui réveille l’enfant. Il survient souvent en fin de nuit, essentiellement
chez les 4-7 ans. L’enfant ne se rendormira qu'après
avoir été rassuré (écoutez-le, faites le tour de sa
chambre pour lui montrer qu’il n’y a rien d’effrayant,
assurez-le de votre présence toute proche). Au réveil, il
se souviendra de son cauchemar ; il est parfois utile
d’en reparler ensemble le lendemain. Les histoires, les
émissions télé impressionnantes ou effrayantes, la
fièvre peuvent favoriser les cauchemars.
le rêve chez l’adulte
L’apparition du rêve pendant le sommeil paradoxal permet à certaines fonctions de s’accomplir comme l’organisation des expériences vécues et informations
acquises dans la journée, la résolution des tensions
accumulées en les revivant, etc.
Dans la majorité des cas, la personne se souvient assez
clairement de son rêve au réveil le lendemain. S’il s’agit
d’un cauchemar, elle se souvient d’un rêve détaillé dans
lequel sa sécurité était menacée.
connaître le sommeil, c’est déjà mieux dormir
De nos jours, rares sont les adultes qui dorment
«comme des bébés». Stress, dépression, insomnies
chroniques, troubles divers affectent de plus en plus fréquemment la qualité des nuits et la santé des personnes
qui en souffrent. Si ces troubles sont passagers, essayez
d’en identifier la cause : une journée difficile, un repas
trop lourd, une séance tardive de sport, un travail de
nuit, un décalage horaire, etc. Si ces troubles sont récurrents ou handicapent votre quotidien, n’hésitez pas à
consulter un médecin. Mais surtout, ne prenez aucun
médicament de votre propre initiative.
Brochure : Le sommeil, un ami pour la vie
A l’occasion de la Journée mondiale du sommeil de ce 21 mars, le service Promotion Santé a développé une nouvelle brochure abordant ce sujet ô combien vital. En effet, nous passons plus d’un tiers de notre vie au lit ! La
brochure aborde les différents cycles du sommeil, de l’enfant à l’adulte ; elle passe en revue les différents
troubles du sommeil qui peuvent gâcher nos douces nuits ainsi que quelques conseils de prévention. Vous y
trouverez également des infos pour une meilleure hygiène du sommeil.
La brochure est disponible auprès du service promotion santé de Partenamut (02/549 76 00)
[email protected]
Bien-être
Le rêve est un monde virtuel qui utilise toutes les capacités d’attention, de mémorisation et du psychisme
entier dans lequel images, impressions sensorielles,
séquences auditives, etc. s’entremêlent. La richesse
d’un rêve est son vécu, souvent très dense. En quelque
sorte, le rêve «pompe» de l’énergie. En opposition à la
réalité, le rêve crée de nouvelles situations, sans exposer le dormeur au moindre danger.
15
L'ergothérapie
Repenser le quotidien
Daphne Kos est ergothérapeute et spécialiste en mouvement. Depuis quatre ans, elle travaille pour un centre spécialisé en matière de diagnostic, de traitement et de rééducation
de patients souffrant de la sclérose en plaques.
“Je voulais un métier aux aspects très variés,
mais j'ai surtout été séduite par la créativité
dont il faut faire preuve pour pouvoir effectuer le travail d'ergothérapeute. Trouver une
solution face à l'incapacité de réaliser une
activité de la vie quotidienne représente un
grand défi.”
qu'est-ce qu'un ergothérapeute peut faire
pour ses patients?
« La tâche d'un ergothérapeute est d'aider les personnes
dont les capacités physiques, mentales ou psychiques
sont limitées à retrouver, améliorer ou maintenir les
facultés qui leur permettent d'accomplir les activités de
la vie quotidienne. Quelqu'un qui ne sait plus se servir
une tasse de café par manque de force dans le bras, par
exemple, fera des exercices pour retrouver ou pour améliorer cette faculté. L'ergothérapeute partira de la situation qui pose problème et modifiera la quantité de café
dans la tasse ou la taille de l'anse. S'il est impossible de
récupérer la force qu'il faut pour pouvoir effectuer cette
activité, l'ergothérapeute ira à la recherche d'outils d'aide qui permettront à la personne de se débrouiller de
manière autonome. On préfère évidemment les outils
'simples' aux outils spécialisés, ces derniers étant très
coûteux. Il s'agit entre autres d'adaptations à des
chaises roulantes, de chaises de douche, de lits particuliers, d'aides techniques pour l’écriture, de fourchettes
ergonomiques, de claviers adaptés, etc. »
Médicalement parlant
des solutions sur mesure ?
16
« Un traitement ergothérapeutique est d'office très personnalisé. La première tâche d'un ergothérapeute est
d'évaluer les capacités et les limites d'un patient.
Ensemble, ils voient quelles activités sont importantes
pour la personne, ce qui orientera le choix des outils d'aide : un service incassable équipé d'un antidérapant, des
outils de cuisine pour les personnes qui doivent se
débrouiller avec une seule main, etc.
En dehors du rôle de prestataire de soins, un ergothérapeute peut également être sollicité en tant que
conseiller. Les établissements de soins et les écoles font
aussi parfois appel aux services d'un ergothérapeute. »
une grande partie des patients sont des
gens à capacités mentales limitées. Est-il
alors d'autant plus difficile d'élaborer un
traitement ?
« Oui, en effet. Dans ce cas, il est essentiel de pouvoir
compter sur la participation active des proches du
patient (le partenaire, les parents, les enfants, etc.). »
les patients passent-ils chez vous ou vous
déplacez-vous à domicile ?
« L'ergothérapie à domicile existe, mais n'est pas encore
remboursée. Les ergothérapeutes travaillent en général
dans le cadre d'une institution, en collaboration avec
d'autres prestataires et dans ce cas, il y a une intervention dans les frais. Les remboursements pour la rééducation couvrent également les soins ergothérapeutiques. »
Plus d'infos?
Consultez le site de la Fédération Nationale Belge des Ergothérapeutes : www.ergobel.be.
Médicaments
Le calcul du « ticket modérateur »
n pharmacie, lorsque vous achetez un médicament remboursable, vous ne payez qu'une
partie du prix du médicament, à savoir le « ticket
modérateur ». Le reste du paiement se règle
entre le pharmacien et la mutualité. Le ticket
modérateur peut varier en fonction de la catégorie du médicament et en fonction de votre statut
social.
E
Les médicaments sont répartis en 6 catégories (A, B, C,
Cs, Cx et D), en fonction de leur valeur thérapeutique et
de facteurs sociaux. Seuls les médicaments de la catégorie D ne sont pas remboursés. Les tickets modérateurs
des médicaments faisant partie des catégories A, B et C
sont plafonnés afin d’éviter que les patients ne doivent
payer beaucoup pour des médicaments vitaux.
Les montants repris dans le tableau valent également
pour les travailleurs indépendants qui cotisent à l'assurance libre petits risques. Les indépendants qui sont uniquement assurés pour les gros risques, paieront le prix
entier pour les médicaments achetés en pharmacie.
Demandez à votre médecin de prescrire le médicament le
moins cher.
Ticket modérateur
Vous payez au maximum (*)
montants, valables depuis le 1er janvier 2006
Catégorie
Bénéficiaires des
interventions
majorées
Autres bénéficiaires
Bénéficiaires des
interventions
majorées
Autres bénéficiaires
0
0
A
0
0
B
15%
25%
7 EUR ou (**)
10,40 EUR
10,40 EUR
ou 15,70 EUR
B
15%
25%
10,40 EUR
15,70 EUR
ou 15,70 EUR
ou 23,50 EUR
10,40 EUR
17,40 EUR
ou 15,70 EUR
ou 26,10 EUR
Grand conditionnement > 60 unités
C
50%
50%
Cs
60%
60%
Pas de maximum
Pas de maximum
Cx
80%
80%
Pas de maximum
Pas de maximum
D
100%
100%
Pas de maximum
Pas de maximum
(*) S’il existe un médicament générique alternatif, le remboursement de la mutualité sera calculé sur base du produit meilleur marché (= le remboursement de référence). La différence s'ajoute aux montants à charge du patient. Cette règle s'applique également
aux médicaments de la catégorie A.
Forfait maladie chronique :
Nouveauté 2006
Savoir décoder les conventions et accords médicaux :
Modifications au 1er janvier 2006 : pour pouvoir bénéficier du forfait maladie chronique, le patient qui est
reconnu « malade chronique » doit avoir comme frais
un montant atteignant 450EUR*par an, pour des prestations effectuées pendant l’année civile concernée et
l’année civile précédente. Il s’agit de frais concernant
le patient même et non les personnes à sa charge. Le
ménage n’entre donc plus en compte.
Depuis le 1er décembre 2005, si la consultation chez
votre généraliste vous a été facturée 20 EUR, c'est le
signe que votre médecin est conventionné, c’est à dire
qu’il adhère à d’une convention médicale. Le but principal est de vous garantir une sécurité quant aux tarifs
appliqués.
Le forfait maladie chronique s’élevait à 248 euros par
an en 2005 et est actuellement de 253,76 euros pour
l’année 2006. Dorénavant, ce montant sera indexé
chaque 1er janvier. Pour rappel, le paiement du forfait
est accordé par Partenamut automatiquement, vous
n’avez donc aucune démarche à effectuer.
Ces accords et conventions, dans lesquels l’Union
Nationale des Mutualités Libres (dont fait partie
Partenamut) participe activement afin de défendre
VOS intérêts, font beaucoup parler d’eux. De négociations en renégociations, ils sont aujourd’hui en plein
coeur de l’actualité. Surfez sur www.partenamut.be
afin de découvrir les conséquences concrètes sur votre
vie et votre santé.
Un article plus complet consacré au forfait maladie chronique est paru dans le Profil 87 de mai – juin 2005.
*365EUR par an pour les bénéficiaires d’intervention majorée
Médicalement parlant
(**) Le deuxième montant dans le tableau s'applique aux spécialités originales, aux génériques et aux copies pour lesquels il existe une alternative moins chère (générique ou copie) au sein de la catégorie à laquelle ils appartiennent. Cette nouvelle règle est d'application depuis le 1er novembre 2005 et rend certains médicaments plus chers qu'avant.
17
News et conférences
Partenamut vous propose une réduction au Salon Life 2 : venez
rencontrer notre équipe qui s’y trouvera !
Conférences
“ Le psoriasis c’est quoi ….. ”
Mons
Mercredi 29 mars 2006 à 19h30
Auditorium Mons
Bld Sainctelette, 73-75
7000 Mons
Tél : 065/32 06 00
Walhain
Mercredi 05 avril 2006 à 19h30
CPAS
Rue Chapelle St- Anne, 12
1457 Walhain
Tél : 02/549 76 00
Bruxelles
Mercredi 22 mars 2006 à 19h30
Agence Partena
Bld Anspach ,1
1000 Bruxelles
Tél : 02/549 76 00
ENTREE GRATUITE – RESERVATION SOUHAITEE
ATELIERS CRÉATIFS
“COLLAGE DE SERVIETTES”
Décorez et peignez un support en bois grâce à la technique de collage de serviettes
BRUXELLES
LIMAL
MONS
Mercredi 22 mars 2006 de 13h30 – 16h30 Mercredi 5 avril 2006 de 13h30-16h30
Agence Partena
Agence Partena
Bld Anspach,1
Rue J. Rauscent, 89
1000 Bruxelles
1300 Limal
Tél : 02/549 76 00
Tél : 02/549 76 00
MAXIMUM 12 PERSONNES - RESERVATION OBLIGATOIRE
Inauguration :
18
La nouvelle agence de Bastogne
profite depuis peu d’un nouvel espace : adapté et nouvellement équipé !
L’équipe composée d’ Emmanuel
Haag, Myriam Haag et Mireille
Sulbout vous accueille avec plus
d’efficacité mais toujours en toute
simplicité Rue sur les Bords d'Eau
n°9 (du lundi au vendredi de 9h à
12h30 et de 13h30 à 16h30 sauf les
lundi
et
jeudi
après-midi).
(061/21.45.26)
Mercredi 29 mars 2006 de 13h30-16h30
Auditorium Partena
Bld Sainctelette, 73-75
7000 Mons
Tél : 065/32 06 00
Ont collaboré à ce numéro
Bert Corremans, Nicolas de Pape, Guy Bourgeois, Inge
Isecke, Elise Van Gysel, Sandrine Vandermaesbrugge,
Isabel Huyghe, Nathalie Renna.
Sécrétariat de rédaction : Inge Isecke, Nathalie Renna et
Veerle Verspille – E-mail : [email protected]
Composition : Leen Verstraete – Photogravure : PrePress
XTensions – Impression : Moderna
Couverture : Digitalvision – Photos : Partenamut,
Imagebank, Isopix.
Editeur responsable : Pascal Courard - boulevard
Anspach, 1 - 1000 Bruxelles - Tel.: 02/549 76 00
Aucun article publié dans ce magazine ne peut être reproduit (totalement ou partiellement) sans l’autorisation
préalable de la rédaction.
Affiliés à l’Union des Editeurs de la Presse Périodique
Évasion - Loisirs
lisbonne – portugal Bain de culture
Découvrez la capitale du Portugal à votre rythme : la mélancolie du fado s’y découvre le
long du Tage, dans les vieux quartier l’Alfama, le château Sao Jorge et même le quartier
plus récent « Baixa ».
L’hôtel EMBAIXADOR*** y jouit d’une situation excellente : tout près de la place Marques
de Pombal, avec le métro à 200m. Le dernier étage de l’hôtel est occupé par un restaurant
avec vue panoramique sur la ville.
En collaboration avec RCI Benelux (lic.A5073) et Live2Travel (lic.A6127)
319 EUR/pers. (01/04 - 31/10)
Inclus: 3 nuitées dans Hotel Embaixador*** avec petit-déjeuner, vol avec Virgin Express
aller/retour en classe W, K ou X, carte-guide de la ville.
abano terme (venise) – italie Culture du bain
HOTEL L’ERMITAGE
La cité d’Abano Terme, à 40km de Venise, est depuis longtemps légendaire pour ses cures. Située au pied des Monts
Euganéens, elle allie tout simplement tradition et raffinement italien. L’hôtel l’Ermitage, proche du centre et entouré d’un
parc, est relié à l'institut de cures. On vous y propose, en plus des services de base, de profiter des piscines d'eau thermale intérieure et extérieure. La cuisine y est traditionnelle et des menus diététiques peuvent être demandés.
En collaboration avec RCI Benelux (lic. 5073A) et Thalasso Europ (lic. 1470)
(4/3 - 18/11 dernier retour)
752 EUR/pers. (4/3 - 8/4, 17/6 - 12/8, 7/10 - 18/11)
762 EUR/pers. (8/4 – 22/4, 3/6 – 17/6, 12/8 – 9/9, 23/9 - 7/10)
773 EUR/pers. (22/4 - 3/6, 9/9 - 23/9)
du samedi au samedi
Pour : 8 jours, 7 nuits en pension complète dont 5 jours de cure complète « Thermes et Bien-être ». Accès aux piscines thermales, 1 visite médicale, 5 applications de boue avec douche et bain thermal à l’ozone, 5 massages généraux. Assurance annulation.
Vols non compris – demandez nos offres avantageuses
Options :
junior suite, supplément de 22 EUR /pers. pour 7 nuits.
chambre single, supplément de 59 EUR/pers. pour 7 nuits.
Transferts : Venise (+-55 EUR A/R), Tréviso (+- 70 EUR A/R).
Comment bénéficier de 5% de réduction ?
5% de réduction auprès de l’agence de voyages RCI sur plusieurs voyages
de "Tour-opérateurs" : pour bénéficier de cette réduction, téléphonez à
RCI et renseignez-vous sur le voyage que vous envisagez. RCI vous fournira les renseignements et brochures nécessaires. Réservez exclusivement auprès de RCI, la réduction sera faite automatiquement sur votre
facture.
Comment réserver ?
En nous appelant au 02
481 16 95
LEGENDE
Séjour culture
Voyage en avion
Cures
Voyage en voiture
Séjour nature
ou en nous adressant un e-mail à
Séjour actif
[email protected]
Séjour plage
Des vacances spéciales pour les Seniors:
Partenamut collabore avec ASBL SEN!OR DEPARTMENT afin d’offrir aux seniors des
séjours sur mesure.
Demandez le catalogue 2006 printemps - été au 02/ 642 20 27 : une ristourne de 25EUR
par séjour est accordée par SEN!OR DEPARTMENT pour tout affilié Partenamut.
Dans le prochain numéro de Profil : des séjours à prix attractifs à la Panne, en Turquie et en Egypte.
19
Des vacances inoubliables
as toujours évident d’occuper ses enfants pendant les vacances scolaires. En collaboration avec
Vacances Vivantes et BDK, Partenamut propose divers stages sportifs et éducatifs. Vos enfants
apprécieront l’ambiance chaleureuse des stages, et vous, le sérieux des organisateurs. En plus,
Partenamut intervient dans les frais d’inscription. Alors, n’hésitez plus !
P
Vous trouverez les informations et les brochures dans votre agence Partenamut ou sur www.partenamut.be.
Les conditions pour bénéficier de ces avantages :
- L’enfant doit être à charge de l’affilié Partenamut
- A la date du séjour retenu, être en règle de cotisation à l’Assurance Complémentaire depuis au moins 6 mois.
Ne pas avoir déjà bénéficié de cet avantage à prix réduit dans l’année civile en cours (sinon le prix normal sera d’application).
INFO ET RÉSERVATION :
Vacances vivantes a.s.b.l.
(lic. CGT A1802 membre de la FIYTO et du BITS)
Chaussée de Vleurgat, 113 – 1000 Bruxelles
02 / 648 81 09 (fax02/648.65.94) - www.vacancesvivantes.be
Vacances Vivantes :
Sélection -40 % pour les affiliés Partenamut (voir prix Partenamut ci-dessous)
AUTRES RÉDUCTIONS :
- SÉJOURS BELGIQUE : -30%
- SÉJOURS ÉTRANGER : -20%
RÉDUCTIONS APPLIQUÉES DÈS LA FACTURE : VEILLEZ À MENTIONNER « RÉDUCTION PARTENAMUT ».
1) LES SÉJOURS POUR LES 3-6 ANS : 6 PÉRIODE À LA MER
Les Pirates, Centre «Emmaüs» à Saint Idesbald, 8 jours
Le Gang des Petits Poissons Centre «Excelsior»
à Saint Idesbald, 8 jours
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 15/07 au 22/07
- du 22/07 au 29/07
- du 29/07 au 5/08
- du 19/08 au 26/08
Prix: 275 EUR
Prix Partenamut: 165 EUR
Période : - du 8/07 au 15/07
Prix: 275 EUR
Prix Partenamut: 165 EUR
2) LES SÉJOURS POUR LES 7-9 ANS : UNE FORMULE À LA MER, DEUX DANS EN ARDENNE
Les Explorateurs des Mers, Centre «Duin & Zee»
à Saint Idesbald, 11 jours
Période : - du 12/07 au 22/07
- du 1/08 au 11/08
Prix: 340 EUR
Prix Partenamut: 204 EUR
Harry Potter ou Animaferme, Centre «Château d’Insegotte»
à Filot Hamoir, 11 jours
Période : - du 11/07 au 21/07
- du 31/07 au 10/08
- du 20/08 au 30/08
Prix Harry Potter: 340 EUR
Prix Partenamut: 204 EUR
Prix Animaferme: 365 EUR
Prix Partenamut: 219 EUR
3) LES SÉJOURS POUR LES 10-13 ANS : UNE FORMULE ARTISTIQUE ET UNE SPORTIVE
Star Academy, Centre «Le Terme»
à Herbeumont, 11 jours
Période : - du 21/07 au 31/07
- du 31/07 au 10/08
- du 10/08 au 20/08
Prix: 415 EUR
Prix Partenamut: 249 EUR
Beach, Sport & Fun, Centre «L’Eglantier»
à Oostduinkerke, 11 jours
Période : - du 11/07 au 21/07
- du 31/07 au 10/08
- du 20/08 au 30/08
Prix: 400 EUR
Prix Partenamut: 240 EUR
4) UN SÉJOUR « HIP HOP & BREAK DANCE » POUR LES 13-16 ANS
Hip Hop & Break Dance, Centre «Les Sarts»
à Petite Chapelle, 8 jours
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 29/07 au 5/08
- du 12/08 au 19/08
Prix: 340 EUR
Prix Partenamut: 204 EUR
5) pour les ados, UNE EXCLUSIVITÉ EN BELGIQUE: SÉJOUR MOTO EN COLLABORATION AVEC LA POLICE: 4 niveaux, stages de 8 jours
De 13 à 18 ans : Motos - Stage de base,
au centre «Les Sarts» à Petite Chapelle
De 13 à 18 ans : Motos +,
au centre « Les Sarts » à Petite Chapelle
20
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 15/07 au 22/07
- du 29/07 au 5/08
- du 12/08 au 19/08
Prix: 445 EUR
Prix Partenamut: 267 EUR
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 15/07 au 22/07
- du 29/07 au 5/08
- du 12/08 au 19/08
- du 11/08 au 22/08
Prix: 515 EUR
Prix Partenamut: 309 EUR
Prix Partenamut: 378 EUR
Vacances vivantes a.s.b.l.
02 / 648 81 09 (fax02/648.65.94) - www.vacancesvivantes.be
De 16 à 18 ans : Motos – Permis de conduire,
au centre «Les Sarts» à Petite Chapelle
De 16 à 18 ans : Motos – Fun On Wheels,
au centre « Les Sarts » à Petite Chapelle
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 15/07 au 22/07
- du 29/07 au 5/08
- du 12/08 au 19/08
Prix: 565 EUR
Prix Partenamut: 339 EUR
Période : - du 1/07 au 8/07
- du 15/07 au 22/07
- du 29/07 au 5/08
- du 12/08 au 19/08
Prix: 515 EUR
Prix Partenamut: 309 EUR
6) UNE FORMULE POUR APPRENDRE LE NÉERLANDAIS EN IMMERSION TOTALE (7-18 ANS)
Pour les 7-12 ans : Nederlands
au centre «La Maison Blanche» à Daverdisse
Période : - du 1/07 au 11/07
- du 21/07 au 31/07
- du 10/08 au 20/08
Pour les 13-18 ans : Nederlands
au centre «Campus Ter Duinen» à Koksijde
Période : - du 5/07 au 15/07
- du 17/07 au 27/07
- du 1/08 au 11/08
- du 13/08 au 23/08
Pour les 17+ : Summerschool Nederlands
au centre «Campus Ter Duinen» à Koksijde
Période : - du 13/08 au 23/08
Prix: 500 EUR
Prix Partenamut: 300 EUR
7) LES PROGRAMMES À L’ÉTRANGER : POUR TOUS LES ÂGES, POUR TOUS LES GOÛTS
De 12 à 14 ans : France, Sports et Aventure,
Hautes Alpes, Vars (Chalet Les Eglantines), 12 jours
Période : - du 15/07 au 26/07
- du 24/07 au 4/08
- du 11/08 au 22/08
Prix: 630 EUR
Prix Partenamut: 378 EUR
De 14 à 17 ans : France, Sports & Découverte,
Sivergues (Vaucluse), 14 jours
Période : - du 19/07 au 1/08
Centre: Village Camping: un village 100 % Vacances Vivantes!
- du 10/08 au 23/08
Prix: 650EUR
Prix Partenamut: 390 EUR
De 16 à 18 ans : Espagne, Sports & Détente,
Ampuria Brava (Costa Brava), 10 jours
Prix: 525EUR
Prix Partenamut: 315 EUR
Date
INFO ET RÉSERVATION :
Age
Période : - du 7/07 au 16/07
- du 21/07 au 30/07
BDK (Licence A1634 Welcome Travell)
0032 (0)63/43.30.49 - www.bdkstages.com
Lieu
Tarif
Street Basket
22 au 30 août
12-18 ans
Misano Adriatico (Italie)
500 €
Sports de plage
30 juin au 09 juillet
6-18 ans
Misano Adriatico (Italie)
510 €
01 au 11 juillet
6-18 ans
Costa Brava (Espagne)
550 €
22 au 30 août
6-18 ans
Misano Adriatico (Italie)
500 €
Natation
01 au 11 juillet
8-18 ans
Costa Brava (Espagne)
550 €
21 au 30 juillet
8-18 ans
Costa Brava (Espagne)
520 €
Sports nautiques
Voile, plongée, surf, kayak.
09 au 17 juillet
10-18 ans
Costa Brava (Espagne)
650 €
15 au 23 juillet
10-18 ans
Costa Brava (Espagne)
650 €
21 au 30 juillet
10-18 ans
Costa Brava (Espagne)
695 €
Stage Longue Durée
Possibilité de combiner les sports pratiqués du 09 au 17 juillet et du 15 au 23 juillet 2006
09 au 23 juillet
8-18 ans
Costa Brava (Espagne)
850 €
Date
Tarif
Tarif Partenamut
Formules vacances pour les 14-18 ans
Costa Brava (Espagne)
01 au 11 juillet
550 €
330 €
09 au 17 juillet
490 €
294 €
15 au 23 juillet
490 €
294 €
21 au 30 juillet
520 €
312 €
Formules vacances Adultes & familles – Nouveauté 2006
Costa Brava (Espagne)
28 juillet au 06 août
370 €
222 €
24 août au 03 septembre 280 €
168 €
Date
Tarif
Misano Adriatico (Italie)
30 juin au 09 juillet 510 €
22 au 30 août
500 €
Tarif Partenamut
300 €
306 €
330 €
300 €
330 €
312 €
390 €
390 €
417 €
510 €
Tarif Partenamut
306 €
300 €
Prix/pers. En chambre double. Voyage non compris
(place autocar : +100 EUR)
– 50% enfant 3/10 ans dans la même chambre
– 25% 3ème personne dans la même chambre
21
Les accidents à l'école :
couverts par une assurance ?
ors d'un cours de natation organisé par l'école, un des enfants glisse sur une flaque
d'eau, tombe et se casse une dent. Quelles sont
les assurances auxquelles les écoles souscrivent
pour dédommager de tels accidents ?
L
Les assurances des écoles sont variées. Certaines ne
couvrent que les accidents les plus communs, tandis que
d'autres couvrent à peu près tous les risques. La meilleure solution : une assurance qui couvre tant la responsabilité de l'école que les dommages corporels des élèves,
et éventuellement une assistance juridique.
l’assurance « responsabilité civile »
Parents
Elle est obligatoire par l’école et couvre les dommages
corporels et matériels. Les montants des dédommagements sont assez élevés. Le hic : l'assurance n'intervient
que lorsque quelqu'un (un enseignant, un gardien, un
autre membre du personnel…) est rendu responsable, c.à-d. qu'un accident doit résulter incontestablement
d'une erreur ou d'une négligence.
22
Si l'on reprend l'exemple de l'enfant qui glisse, il faudra
d'abord prouver qu'il y avait un manque de surveillance
avant de pouvoir prétendre au dédommagement. Or, il
n'est pas du tout évident de fournir ce genre de preuve et
plus de 95% des accidents survenus à l'école ou dans le
cadre d'une activité scolaire sont dès lors indemnisés par
l’assurance accidents (voir ci-après).
L'assurance responsabilité civile de l'école n'intervient
pas quand les dommages sont causés par les élèves. La
plupart des assurances scolaires reprennent une liste de
graves erreurs personnelles (par exemple lorsqu'un
élève blesse un autre lors d'une bagarre). Il est conseillé
pour les parents d’avoir une assurance familiale qui
couvre ces risques.
l'assurance « accidents »
La plupart des écoles ne sont pas obligées d'avoir une
assurance accidents. Elle peut intervenir s'il est impossible d'imputer la responsabilité d'un accident sur quelqu'un. Le hic : elle ne couvre que les dommages corporels ou le décès ; les montants du dédommagement sont
plutôt limités. Pas d'indemnisation pour des dégâts
matériels (vêtements, lunettes, bicyclettes, etc.) donc.
que faire auprès de Partenamut ?
Informez-nous si un accident s'est produit dans le cadre
de l'école. Nous vous enverrons alors un formulaire de
déclaration d’accident, à nous remettre dûment complété.
* En cas d'incapacité permanente de 100%, par exemple, même pas un vingtième du dédommagement d'une assuran
ce responsabilité civile.
Profil de personne extraordinaire:
Frida Kahlo (1907 – 1954)
L’art et la douleur
’histoire de Frida Kahlo évoque un mélange
de force d’âme et de génie. Toute sa vie, elle
aura été accompagnée d’une souffrance dans le
corps qu’elle arrivera à sublimer par son appétit
d’artiste.
L
A 8 ans, Frida est atteinte par la poliomyélite qui lui
déforme le pied droit.
A 18 ans, la jeune femme survit à un accident entre le bus
où elle se trouve et un tram. Une barre de fer lui transperce l’abdomen. Ses jambes et ses vertèbres sont également gravement touchées. Elle reste longtemps alitée et
se remet. Mais son corps, toujours, se rappellera à elle :
trois avortements imposés pour raisons médicales et
plusieurs traitements, les suites de l’accident sont implacables.
Pourtant, dès son accident, l’envie de peindre sera la
plus forte. Frida fait installer un miroir au-dessus de son
lit et, coincée dans le corset qui maintient son dos, elle
réalise une série d’autoportraits qui composent la
majeure partie de son œuvre.
Le style de Frida Khalo est un surréalisme qui esthétise la douleur : elle peint des personnages, des
organes humains et des éléments naturels dans des
couleurs vives.
Une fois debout, l’artiste épouse le peintre Diego Riveira,
divorce plus tard, se remarie avec lui ensuite. Le couple
déménage aux Etats-Unis et elle exposera ses oeuvres à
New York et à Paris. Militante active pour le parti communiste mexicain, elle hébergera entre autres Trotsky en
exil et André Breton.
Enfin, après une suite de sept opérations de la colonne,
elle se rend, contre l’avis de son médecin, à ce qu’elle
considère comme l’apothéose de sa consécration d’artiste : une exposition dans son propre pays. Elle meurt le 13
juillet 1954, et, selon sa volonté, est incinérée. "Même
dans un cercueil, je ne veux plus jamais rester couchée !"
Photo de Frida, par Nickolas Murray (1938)
Chronologie
1907 : Naissance le 6 juillet à Coyoacan, Mexique.
1922 : Prépare des études de médecine.
1925 : Accident.
1928 : Inscription au parti communiste mexicain.
1929 : Mariage avec Diego Riveira.
1933 : Exposition à New-York.
1937 : Diego et Frida hébergent Trotsk.
1939 : Exposition à Paris, divorce.
1940 : Remariage.
1953 : Exposition à Mexico.
1954 : Décès le 13 juillet.
Au cinéma :
A lire :
Sur internet : http://www.fridakahlo.it/ (en anglais)
« Frida », par Julie Taymor, avec Salma Hayek, 2002
« Diego et Frida », Le Clézio, éd. Folio
« Frida : biographie de Frida Kahlo », H. Herrera, éd. Livre de Poche
Société
Pour en savoir plus :
23